Vous êtes sur la page 1sur 10

GESTION DES SERVICES TELEPHONIQUES ET VOIE IP

M.Q.13

Chapitre 2: Principe de fonctionnement de la VOIP

V1-2020
INSFP DE TO
Prof Mme Aissat
Chapitre 1 : Introduction à la VOIP

GESTION DES SERVICES TELEPHONIQUES ET VOIE IP


M.Q.13
Chapitre 2: Principe de fonctionnement de la VOIP
Objectifs
 Comprendre les mécanismes de traitement de la voix et de la vidéo sur IP.
 Différents codecs utilisés et leurs caractéristiques

Objectifs ..................................................................................................................................... 1
1. Introduction ......................................................................................................................... 4
2. Etapes de transmission de la voix sur IP ............................................................................. 4
3. Numérisation d’un signal .................................................................................................... 5
3.1. Signal analogique ........................................................................................................ 5
3.2. Qu’est-ce qu’une numérisation ? ................................................................................. 6
3.3. Etapes de numérisation ................................................................................................ 6
A- Echantillonnage (sampling): ........................................................................................ 6
B- La quantification : ........................................................................................................ 6
C- Le codage:.................................................................................................................... 7
4. Principaux codecs utilisés .................................................................................................. 7
4.1. Présentation du Codec ................................................................................................. 7
4.2. Rôle du Codec ............................................................................................................. 7
4.3. Différents Codecs ........................................................................................................ 8

1|Prof : Mme R.Aissat INSFP de TO


Chapitre 1 : Introduction à la VOIP

En 1927, Nyquist détermine qu'un signal analogique doit être échantillonné à au moins deux
fois la plus haute fréquence le constituant si l'on veut le convertir en un signal numérique
correspondant. Ce résultat, connu sous le nom de théorème d'échantillonnage de Nyquist-
Shannon, a été publié dans l'article Certain topics in Telegraph Transmission Theory (1928).

2|Prof : Mme R.Aissat INSFP de TO


Chapitre 1 : Introduction à la VOIP

3|Prof : Mme R.Aissat INSFP de TO


Chapitre 1 : Introduction à la VOIP

1. Introduction

La technologie VoIP est caractérisée par l’encapsulation d’un signal audio numérique (la
voix) au sein du protocole IP. Cette encapsulation permet de transporter la voix sur tout
réseau compatible TCP/IP.

2. Etapes de transmission de la voix sur IP

La transmission de la voix sur un réseau IP passe par plusieurs étapes :

Acquisition du signal:
La première étape consiste naturellement à capter la voix à l’aide d’un micro, qu’il s’agisse de
celui d’un téléphone ou d’un micro casque.

Numérisation
Avant que la voix ne soit transportée sur le réseau IP, elle doit être numérisée.

Dans le cas où les signaux téléphoniques à transmettre sont sous forme analogique, ces derniers
doivent d'abord être convertis sous forme numérique (suite de bits ).
Si l'interface téléphonique est numérique cette fonction est omise.

Compression :
Le signal numérique est compressé ensuite c'est-à-dire réduit la quantité d'informations (bits)
nécessaire pour l'exprimer.
L'avantage de la compression est de réduire la bande passante nécessaire pour transmettre
le signal.
La compression et décompression est réaliser par un Codec.

Encapsulation
Les données doivent encore être enrichies en informations avant d’être converties en paquets
de données à expédier sur le réseau.

Transport
Les paquets sont acheminés depuis le point d’émission pour atteindre le point de réception
sans qu’un chemin précis soit réservé pour leur transport.

Décompression :
Côté réception, les informations reçues sont décompressées- Il est nécessaire pour cela d'utiliser
le même codec que pour la compression - puis reconverties dans le format approprié pour le
destinataire.

4|Prof : Mme R.Aissat INSFP de TO


Chapitre 1 : Introduction à la VOIP

Etapes de transmission d’une communication par le réseau IP

3. Numérisation d’un signal1

3.1. Signal analogique

Lors d'un appel téléphonique, le microphone d'un téléphone analogique convertit les signaux
sonores en signaux électriques. Ces signaux varient de façon continue au cours du temps, ils
sont dits analogiques.
Une ligne filaire ( ligne téléphonique) achemine ces signaux électriques jusqu'à un autre
téléphone analogique.
Le haut-parleur de ce téléphone convertit les signaux électriques en signaux sonores
identiques à ceux émis initialement.

Le microphone va convertir les variations de pression de l'air en tension analogique.2


Pour transmettre le signal analogique sur le réseau IP, il est nécessaire de le numériser.

1
https://mail.yahoo.com/d/folders/40?reason=invalid_cred
2
https://www.youtube.com/watch?v=5IHxRNEpXsg Au bout du fil : C’est pas sorcier

5|Prof : Mme R.Aissat INSFP de TO


Chapitre 1 : Introduction à la VOIP

3.2. Qu’est-ce qu’une numérisation ?

La numérisation est l'opération qui consiste à transformer (ou coder) un signal analogique en
un signal numérique. Après cette conversion le signal n’est plus qu’une suite de " 0 " et de " 1
" c’est à dire un signal à deux amplitudes au lieu d’une infinité en analogique.

3.3. Etapes de numérisation

L’acquisition puis la numérisation d’un signal analogique se décompose en trois étapes :


échantillonnage, quantification et codage en nombres binaires.

Ces étapes sont réalisées par un dispositif électronique appelé CAN (Convertisseur
Analogique Numérique).

A- Echantillonnage (sampling):
V
ge
Consiste à découper le signal analogique en échantillons («samples» en anglais) à intervalles
de temps égaux.
D’après Nyquist-Shannon la fréquence d'échantillonnage serait de afin qu'une
reconstruction parfaite soit possible.

B- La quantification :

Elle correspond à l'opération de comparaison entre la


valeur analogique et sa valeur numérique la plus proche.
A chaque échantillon est attribuée une valeur permise par
le CAN.

6|Prof : Mme R.Aissat INSFP de TO


Chapitre 1 : Introduction à la VOIP

C- Le codage:

Chaque échantillon quantifié est converti en une grandeur numérique: un nombre binaire
(suite de 0 et de 1). Le codage utilisé est PCM Pulse Code Modulation avec une fréquence
de 8000 échantillons par seconde et chaque échantillon est ensuite codé sur 8 bits.
La vitesse de transmission de la voix numérisée sur le circuit numérique est de 64 000 bps :
8000 x 8 = 64000 bits donc 64 Kbps.

Les signaux sont représentés numériquement par 256 valeurs de -127 (11111111) à 127
(01111111), le premier chiffre représentant la polarité de la valeur.
Il y a 8 segments et chaque segment contient 16 valeurs et donc 127 valeurs ( sans le
00000000)

La fonction de numérisation et de compression est réalisée par un Codec.

4. Principaux codecs utilisés


4.1. Présentation du Codec

Codec vient de compression/ décompression (codage-décodage) désigne un procédé capable


de numériser, compresser et décompresser un signal, analogique ou numérique sans perdre
une quantité considérable d'informations.

Il peut se présenter sous la forme logicielle ou matérielle (carte spécifique à installer dans le
serveur : .un DSP (Digital Signal Processor) : un microprocesseur optimisé pour exécuter des
applications de traitement numérique du signal.

4.2. Rôle du Codec


Le codec Compresse la voix numérisée avant le transport sur les réseaux IP afin de réduire le
débit nécessaire à sa trasmission.

Le DSP permet de faire :

7|Prof : Mme R.Aissat INSFP de TO


Chapitre 1 : Introduction à la VOIP

Un codage : la compression
Transcodage : Passer d’un code à un autre par exemple G711 vers G729.

Pour une session de visionnage, il faudra un codec audio + un codec vidéo.

Fonction des codecs

4.3. Différents Codecs

De nombreux codecs ont été mis au point et normalisés par l'ITU-T sous les références G.7xx
et implémentés par les différents équipementiers.

Le tableau suivant représente la bande passante qu'ils utilisent, en rapport à la qualité sonore
obtenue MOS. C'est cela qui déterminera le choix du codec à utiliser.

Codec Bande passante (kbits/s) MOS


BP Codec BP IP
G711 64 87.2 4 ,1
G723 6.4 21.9 3,9
G726 32 47.2 3,85
G729 8 31.2 3,9
iLBC 15 27.7 4,1

BP Codec" indique la bande passante utilisée par le codec, "BP IP" la bande passante
réellement nécessaire à la transmission (après ajout des en-têtes de paquets).

8|Prof : Mme R.Aissat INSFP de TO


Chapitre 1 : Introduction à la VOIP

Le MOS (Mean Opinion Score)


Système de mesure de qualité développé par l’ITU (échelle de 1 à 5)Permet à l’auditeur de
noter sa perception de qualité3.

G.711
Utilise une bande passante élevée à 64kp/s et consomme peu de CPU sur le serveur.
La qualité de G.711 est excellente et égale celle du RTC classique.
Ce codec est à utiliser de préférence dans un LAN (Local Area Network) où la ressource en
bande passante ne pose pas de problème particulier.
G711 est gratuit et est implémenté dans la majorité des équipements de TVoIP.

G.729
Ce codec réduit à 8 Kb/s la consommation d’un appel, auquel il faut ajouter l’overhead IP,
cela fait un débit réel de 40 Kb/s environ.
Il réduit la bande passante nécessaire donc est source de gain.

iLBC (internet Low Bitrate Codec)

Il fonctionne à 13,3 Kb/s ou à 15,2 Kb/s mais ne s’est pas encore imposé comme un standard.
Certains téléphones IP ne l’implémentent donc pas encore.

Généralement le codec G711 est utilisé pour le réseau LAN et le G729 sur le réseau WAN.

Choix du codec
Remarque :
Chaque technologie de compression est conçue pour une utilisation spécifique dans des
circonstances spécifiques.

3
https://www.youtube.com/watch?v=LNMfDrTka3c

9|Prof : Mme R.Aissat INSFP de TO