Vous êtes sur la page 1sur 6

BTS GROUPEMENT B

Session 2015

Épreuve : MATHEMATIQUES

Durée de l’épreuve : 2h00

Coefficient : selon spécialité

1
PROPOSITION DE CORRIGÉ

EXERCICE 1

PARTIE A : Résolution d’une équation différentielle

1°) a) L’équation r² + 5r + 4 est une équation du second degré dont le discriminant est
Δ = 5² - 4x1x4 = 25 – 16 = 9 > 0
L’équation admet donc deux solutions réelles :
4 1
√ √
et
On a donc 4; 1

b) (E0) est une équation différentielle du type ay’’ + by’ + c = 0 avec a = 1 , b = 5 et c = 4


On a résolu l’équation caractéristique r² + 5r + 4 = 0 dans la question 1°a) et on a obtenu Δ > 0
Les solutions de (E0) sont donc d’après le formulaire de la forme
!
Donc les solutions de (E0) sont de la forme

2°) Le logiciel nous donne l’expression générale de la fonction f : " # # !

f est une fonction définie et dérivable sur [0 ; +∞[ et on a, pour tout t∈ [0 ; +∞[ :
"$ # 4# !

On a donc, avec cette forme générale, " 0 # &


# &
# # car e0 = 1
Et " $ 0 # &
4# &
# 4# car e0 = 1
Or les conditions initiales nous donnent f(0) = 5 et f’(0) = -1
# # 5 # # 5 1 4# # 5
On a donc ' ⟺' ⟺'
# 4# 1 1 4# # # 1 4#
par substitution
,
3# 1 5 3# 5 1 3# # #
Donc ' ⟺' ⟺' ⟺+ ⟺'
# 1 4# # 1 4# # 1 4# # 1 4# # 1 4#
# #
Donc - ⟺ '
# 1 4 # 3

Donc une expression de f(t) est : " 3 !


3 0,5 !
2,5

2
PARTIE B : Etude d’une fonction

1°) a) D’après sa représentation graphique, on peut conjecturer que la fonction f est décroissante sur
l’intervalle [0 ; +∞[ ( on constate que les valeurs de f(t) diminuent lorsque t augmente )

b) Le logiciel nous indique l’expression de f’(t) : on a " $ !


3 2
On admet que pour tout réel t de l’intervalle [0 ; +∞[ 3 200
Or pout tout réel t de l’intervalle [0 ; +∞[ !
0 0 donc !
10
Donc, pour tout réel t de l’intervalle [0 ; +∞[, !
3 2 1 0 soit f’(t) < 0
Donc la fonction f est strictement décroissante sur l’intervalle [0 ; +∞[, ce qui confirme la
conjecture faite à la question 1°a)

2°) a) Justifications non demandées mais permettant de comprendre la réponse :


D’après la réponse du logiciel, le développement limité de la fonction f à l’ordre 2 au voisinage de
0 est « 5 ⋯»
Les points de suspension indiquent le « résidu » du développement limité
Un développement limité à l’ordre 2 d’une fonction au voisinage de 0 est de la forme
3& 3 3 ²
5 avec lim →& 5 0
Le développement limité de la fonction f à l’ordre 2 au voisinage de 0 est donc :
5 5 avec lim →& 5 0

b) On sait que l’équation de la tangente T à la courbe C au point d’abscisse 0 est de la forme


3& 3 où a0 et a1 sont les deux premiers coefficients du développement limité de f au
voisinage de 0.
D’après notre réponse à la question 2°a), on a a0 = 5 et a1 = - 1
Donc une équation de la tangente T à la courbe C au point d’abscisse 0 est y = - t + 5

c) On sait que le signe de a2t² dans le développement limité de f au voisinage de 0 permet de


placer la courbe C par rapport à sa tangente T au voisinage de 0
D’après notre réponse à la question 2°a), on a a2 =
Or 1 0 puisque t² > 0 et 10
Donc la courbe C est au-dessous de sa tangente T au voisinage de 0.

3°) a) On a " 3 0,5 !


2,5
On sait que lim → : lim → : 4 ∞ et lim → : 0
Donc par composition lim → : lim → :
!
0
Donc par somme lim → :" 3 0 0,5 0 2,5
Donc lim → :" 2,5
b) Ce résultat indique que la courbe C admet en +∞ une asymptote horizontale d’équation y = 2,5

3
PARTIE C : Application au transfert de la pièce sur le tapis roulant

1°) La pièce peut être transférée sur le tapis roulant à partir du moment où elle se situe à 1cm du tapis
roulant (soit 0,01m) Le tapis roulant étant situé à 2,5m du sol, il est à une hauteur de 2,5m.
On cherche donc t0 tel que f(t0) = 2,5 + 0,01 = 2,51m.
La fonction f est strictement décroissante, donc l’équation f(t0) = 2,51 admet une unique solution.
Pour trouver une valeur approchée de t0 arrondie au dixième par excès, on saisit la fonction f dans
la calculatrice et on affiche le tableau de valeurs de cette fonction :

t f(t)
5 2,520 > 2,51
6 2,507 < 2,51 Donc t0 est compris entre 5s et 6s
5,7 2,51004 > 2,51
5,8 2,50908 < 2,51 Donc t0 est compris entre 5,7s et 5,8s

Donc une valeur approchée de t0 arrondie au dixième par excès est t0 ≈ 5,8s

2°) a) étape 1 étape 2 étape 3


a 5 5,5 5,5
b 6 6 5,75
b–a 6 – 5 = 1 > 0,1 6 – 5,5 = 0,5 > 0,1 5,75 – 5,5 = 0,25 > 0,1
< , < , ,>
m m= 5,5 m= 5,75 m= 5,625
f(m) = f(5,5) ≈ 2,512 > 2,51 f(m) = f(5,75) ≈ 2,509 < 2,51 f(m) = f(5,625) ≈ 2,511 > 2,51
a = 5,5 b = 5,75 a = 5,625

b) Cet algorithme continue ses calculs tant que l’écart entre a et b est strictement supérieur à 0,1
A la fin, il affichera donc a et b tel que l’écart entre ces deux nombres soit inférieur à 0,1
On constate que cet algorithme divise à chaque fois cet écart par 2, ce qui est logique puisque
m prend la valeur moyenne entre a et b, ce qui réduit à chaque étape l’écart de moitié.
On a 0,25 ÷ 2 = 0,125 > 0,1 donc le programme passera à l’étape 4
Enfin, 0,125 ÷ 2 = 0,0625 < 0,1 donc l’algorithme s’arrêtera APRES l’étape 4, c’est-à-dire une
fois que les nouvelles valeurs de a et b auront été affectées !
Donc, finalement, l’amplitude de l’encadrement de t0 fourni par cet algorithme est de 0,0625 !

4
EXERCICE 2

PARTIE A : Loi exponentielle

1°) D’après la formule qui nous est donnée, on a P ( T ≤ 100 ) = 1 &,&& &&

Donc P ( T ≤ 100 ) ≈ 0,393

2°) D’après la formule qui nous est donnée, on a @ A &.&&


200
Cela veut dire que la durée moyenne entre deux calibrages est de 200 heures.

PARTIE B : Loi binomiale et loi normale

1°) On répète 500 prélèvements successifs avec remise (donc indépendants) d’un rivet.
On sait que la probabilité de prélever un rivet défectueux à chaque tirage est p(E) = 0,01
Le « succès » d’un prélèvement est défini par le fait de prélever un rivet défectueux
Donc X compte le nombre de succès parmi les 500 prélèvements indépendants effectués
Donc X suit une loi binomiale de paramètre n = 500 et p = 0,01 soit X ~ b ( 500 ; 0,01 )

2°) a) La calculatrice nous indique P ( X = 0 ) ≈ 0,007


Cela veut dire que la probabilité de ne tirer aucun rivet défectueux dans le lot est de 0,007
soit 0,7%

b) La probabilité qu’un lot de 500 rivets contienne au plus 7 rivets défectueux est P ( X ≤ 7 )
La calculatrice nous indique alors P ( X ≤ 7 ) ≈ 0,868
La probabilité qu’un lot de 500 rivets contienne au plus 7 rivets défectueux est de 0,868
soit 86,8% !

3°) a) On sait qu’une loi binomiale peut être approchée par une loi normale de paramètres
µ = np = 500 x 0,01 = 5 et σ = CDE 1 E C500 0,01 1 0,01 F 2,22
Donc X peut être approchée par une loi normale n ( 5 ; 2,22 )

b) La calculatrice nous indique P ( Y ≤ 7,5 ) ≈ 0.870 ( 0,8699 si on arrondit à 10-4 près )


Ce résultat est donc très proche de celui obtenu à la question 2°b), mais n’est pas strictement
identique, en raison de l’approximation faite par la loi normale et sur la valeur de σ.

5
PARTIE C : Test d’hypothèse

1°) La capture d’écran nous indique que :


- P(45 – h ≤ G̅ ≤ 45 + h) ≈ 0,9492199 < 0,95 pour h = 0,0294
- P(45 – h ≤ G̅ ≤ 45 + h) ≈ 0,9500042 > 0,95 pour h = 0,0295
Donc la valeur de h recherchée est comprise entre 0,0294 et 0,0295
Donc une valeur approchée de h par excès à 10-4 près est h ≈ 0,0295

2°) Avec la valeur de h choisie à la question 1°) on a 45 – h = 45 – 0,0295 = 44,9705


Et 45 + h = 45 + 0,0295 = 45,0295
Donc la règle de décision au seuil de 5% sera la suivante : « Si la fréquence de l’échantillon n’est pas
comprise entre 44,9705 et 45,0295, on rejette l’hypothèse H0 et on accepte l’hypothèse H1 :
l’hypothèse H0 n’est pas validée. Si la fréquence de l’échantillon est comprise entre 44,9705 et
45,0295, on accepte l’hypothèse H0 : l’hypothèse H0 est validée. »

3°) On constate que I̅ > 45,0295


Donc I̅ n’est pas compris entre 44,9705 et 45,0295
Donc l’hypothèse H0 n’est pas validée pour cet échantillon
Donc, au seuil de 5%, cette livraison n’est pas conforme pour le diamètre !

FIN DU SUJET