Vous êtes sur la page 1sur 7

REPUBLIQUE DU BENIN

---------------
MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE
------------------
UNIVERSITE D’ABOMEY-CALAVI
---------------------
ECOLE POLYTECHNIQUE D’ABOMEY CALAVI
------------------
Département de Génie Mécanique et Energétique

Filière : Génie Mécanique et Energétique

Niveau : 3eme Année

Résistance des Matériaux II

Chapitre 3 : Déformation et dilatation thermique

Enseignant : Abdou Raimi ALAKOUKO

Année académique : 2020-2021


Résistance des Matériaux II - Chapitre 3

Sommaire

3.1. Généralités ........................................................................................................ 3

3.2. Formule de la dilatation thermique ................................................................ 3

Application 3.1 ...................................................................................................... 5

Remarque............................................................................................................... 5

3.3. Les contraintes engendrées par la dilatation thermique .............................. 5

Application 3.2 ...................................................................................................... 6

Abdou Raimi ALAKOUKO


UAC-EPAC-GME / 2020-2021
p. 2
Résistance des Matériaux II - Chapitre 3

3.1. Généralités

Quand on change la température d’un corps, les dimensions de ce dernier


changent. Généralement, les objets prennent de l’expansion quand la température
augmente. Par exemple, la tige de métal devient plus longue quand on la chauffe.

Figure 3. 1: Dilatation thermique d'une barre

Notons que toutes les dimensions (diamètre, longueur …) du corps augmentent.

Ce phénomène est très courant dans les installations industrielles et des


machines en mouvement. L’augmentation des dimensions engendrent des
contraintes et un changement des caractéristiques des matériaux.

Dans la suite de ce chapitre, les contraintes créées par les déformations


conséquentes de l’augmentation de la chaleur seront étudiées.

3.2. Formule de la dilatation thermique

Les études ont montré que la variation de température et la variation de


longueur de l’objet sont reliées par la formule suivante :

   (T  To ) (3.1)

 : la déformation

Abdou Raimi ALAKOUKO


UAC-EPAC-GME / 2020-2021
p. 3
Résistance des Matériaux II - Chapitre 3

α : le coefficient de dilatation thermique du matériau

T et To, respectivement les températures finale et initiale.

Le coefficient de dilatation thermique est positif pour les matériaux de


construction. Il dépend faiblement de la température si bien que pour des calculs
d’ordre de grandeur, dans un domaine allant de la température ambiante à quelques
centaines de degrés, on peut utiliser une valeur constante moyenne.

Donc la déformation est positive si la température augmente et elle est


négative dans le cas échant. Le tableau suivant donne la valeur du coefficient de
dilatation thermique.

Abdou Raimi ALAKOUKO


UAC-EPAC-GME / 2020-2021
p. 4
Résistance des Matériaux II - Chapitre 3

Application 3.1
Un tuyau de cuivre a une longueur de 3 m quand il est à une température de
20°C. Quelle sera sa longueur si on augmente sa température à 60 °C ?

La déformation unitaire est :

   (T  To )
  6,64x104

l
On détermine alors Δl à partir de l’expression de la déformation   .
lo

On trouve Δl= 1,992 mm et par conséquent, la longueur finale est 3,001992 m.

Remarque
Notez que les trous aussi deviennent plus grands quand l’objet prend de
l’expansion.

Figure 3. 2: Augmentation des dimensions intérieures

3.3. Les contraintes engendrées par la dilatation thermique

Quand un objet qui se dilate ou qui se contracte sous l’effet des variations de
température est fixé entre deux supports qui l’empêche de se dilater ou de se
contracter librement, l’objet peut exercer des forces importantes sur les supports.

Abdou Raimi ALAKOUKO


UAC-EPAC-GME / 2020-2021
p. 5
Résistance des Matériaux II - Chapitre 3

Par exemple, supposons que nous avons une tige de 5 m qui entre tout juste
entre deux murs séparés de 5 m. Si on chauffe la tige, elle devrait prendre de
l’expansion. Toutefois, elle ne peut le faire parce que les murs empêchent la tige de
grandir. Il doit donc y avoir une force de compression qui vient annuler la dilatation
thermique. Cette force est faite par les murs. Il y a une telle force de compression
parce qu’en grandissant, la tige pousse sur les murs. Or, selon la troisième loi de
Newton, les murs poussent sur la tige si la tige pousse sur les murs. C’est cette force
faite par les murs sur la tige qui feront une compression qui viendra exactement
annuler la dilatation thermique pour que la tige garde la même longueur. La tige
garde alors la même longueur parce que la déformation unitaire créée par la
dilatation thermique sera annulée par la déformation unitaire générée par la force de
compression de la tige.

 thermique   force  0 (3.2)

La relation (3.2) combinée avec la loi de Hooke permettent de déterminer les


contraintes.

Application 3.2
Une tige d’aluminium 3003 H-14 de 5 m de long (à 0 °C) fixée entre deux
murs distants de 5 m l’un de l’autre. La tige est circulaire avec un rayon de 2 cm.
Quelle sera la force exercée sur les murs si l’on chauffe la tige jusqu’à une
température de 50 °C ?

Figure 3. 3: Application 3.2

Abdou Raimi ALAKOUKO


UAC-EPAC-GME / 2020-2021
p. 6
Résistance des Matériaux II - Chapitre 3

La déformation due à la dilatation thermique est :    (T  To )  6,64x10


4
.

En posant  thermique   force  0 et appliquant la loi de Hooke, on peut calculer la


contrainte et par conséquent la force. On trouve F = - 25 145 N .

FIN

Abdou Raimi ALAKOUKO


UAC-EPAC-GME / 2020-2021
p. 7

Vous aimerez peut-être aussi