Vous êtes sur la page 1sur 10

BTS ESA SETTAT MECANIQUE INDUSTRIELLE

TD1 : Accouplement permanent

Exercice 1
Un accouplement rigide à plateaux permet la transmission d’une puissance de 12 KW à la
fréquence de rotation N= 1500 tr/min d’un arbre (1) vers un arbre (11). Si la contrainte admissible
au cisaillement du matériau des vis (3) est de 50 MPa, vérifier leurs résistances.

12 1 Plateau récepteur

11 1 Arbre récepteur

3 3 Vis

2 1 Plateau Moteur

1 1 Arbre moteur

Rep Nb Désignation
Ech : 1:1

Figure 1 : Accouplement rigide à plateaux

Exercice 2
Un accouplement 3 à deux goupilles 4 et 5 permet la transmission de puissance d’un arbre 1 vers
un arbre 2. Le couple maximal à transmettre est de 300 N.m, le diamètre des arbres est de 40 mm.
Si la contrainte admissible au cisaillement du matériau des goupilles est de 300 MPa, déterminer
leur diamètre d.

Figure 2 : Manchon à goupilles

1
BTS ESA SETTAT MECANIQUE INDUSTRIELLE

TD2 : Embrayage frein


Exercice 1
L'embrayage frein proposé par le dessin d'ensemble de la figure est destiné à accoupler un moteur
réducteur (arbre moteur (1)) avec le tambour (12) d’un tapie roulant, et à permettre l'arrêt en
rotation immédiat de ce dernier.
La commande de l’embrayage frein est de type pneumatique (air comprimé) via les deux orifices A
et B.
Le dessin est donné à l’échelle 1/2 , les mesures nécessaires seront prises sur le dessin
d’ensemble.

- le cœfficient de frottement statique pour la phase d'embrayage et freinage : f = 0,4.


- La vitesse de rotation du tambour N = 200 Tr/min.
- La puissance à transmettre P = 2277 W.

Figure 3 : Dessin d’ensemble

2
BTS ESA SETTAT MECANIQUE INDUSTRIELLE

10 4 Joint torique 20 1 Écrou H


9 1 Piston 19 4 Vis à tête fraisé
8 2 Coussinet 18 2 Garniture
7 1 Cage 17 1 Arbre récepteur
6 1 Support 16 1 Joint plat
5 1 Disque 15 1 Rondelle
4 1 Plateau moteur 14 1 Écrou à encoche
3 1 Bâti 13 2 Clavette
2 1 Rondelle d'appui 12 1 Tambour
1 1 Arbre Moteur 11 1 Couvercle

Rp Nb Désignation Rp Nb Désignation

1. Donner le type de l'embrayage et du frein relatifs à ce système


2. Spécifier pour chaque situation suivante la phase de fonctionnement correspondante :
Orifice A alimenté en air comprimé:
Orifice B alimenté en air comprimé:
3. Calculer le couple à transmettre par l’arbre (17).
4. On suppose que le couple d’adhérence pour la phase d’embrayage est au moins égale au
couple transmis,
a. Calculer la force normale permettant l'adhérence pour la phase d’embrayage
b. Calculer la pression de l’air comprimé pour embrayer.
5. La pression de l’air comprimé p = 6 bar = 0,6 N/mm2
a. Calculer la force normale permettant l'adhérence pour la phase de freinage
b. Calculer le couple de freinage.

Exercice 2
L'embrayage frein proposé par le dessin d'ensemble de la figure 4 est destiné à accoupler la poulie
motrice (2) avec le pignon récepteur (9), et à permettre l'arrêt en rotation immédiat de ce dernier
dès que l'accouplement est désactivé.
La fonction « embrayage » est de type « mixte » (deux frictions simultanées : acier sur acier et
ferodo sur acier). La fonction frein est réalisée par contact ferodo acier.
Dans ce qui suit, nous allons admettre les hypothèses suivantes :
 La répartition des pressions est uniforme pour les deux fonctions « embrayage » et
« frein » ;
 Pour la fonction « embrayage », le coefficient de frottement moyen est f=0,25 ;
 Pour la fonction « frein », le coefficient de frottement est f=0,4 ;

3
BTS ESA SETTAT MECANIQUE INDUSTRIELLE

 Le dessin est donné à l’échelle 0,7, les mesures nécessaires seront prises sur le dessin
d’ensemble.

Figure 4 : Dessin d’ensemble

1. Donner la fonction du ressort 5


2. Calculer l’effort presseur des ressorts nécessaire pour arrêter un couple de 5 N.m
3. Calculer la force d’attraction magnétique nécessaire pour transmettre un couple de 5 N.m

Exercice 3
On se propose d'étudier le système d'entraînement d’une machine via un embrayage frein. Les
figures 5 et 6 représentent respectivement le dessin en perspective et le dessin d’ensemble du
système.
Description fonctionnelle :
Entraînée en rotation par un moteur et une courroie, la poulie (12) transmet le mouvement de
rotation à travers l'embrayage vers le pignon (6).
Le système à étudier comporte :
- un mécanisme de transmission par poulies-courroie,
4
BTS ESA SETTAT MECANIQUE INDUSTRIELLE

- un système d'embrayage,
- un système de freinage,
L’utilisateur utilise un levier (21), la fourche (15) et la couronne (14) pour freiner.
Le levier de commande (21) peut occuper deux positions :
- une position pour la phase d'embrayage,
- une position pour la phase de freinage.

On donne:
- vitesse de rotation de l’arbre (18) : 750 tr/min.
- puissance mécanique sur l’arbre (18): Pm= 2,4 Kw,
- cœfficient de frottement statique pour la Phase d'embrayage : = 0,4.
- cœfficient de frottement statique pour la Phase freinage : = 0,2.
- Raideur du ressort (11) : 300 N/mm.

Figure 5 : Dessin en perspective

5
BTS ESA SETTAT MECANIQUE INDUSTRIELLE

Figure 6 : Dessin d’ensemble

6
BTS ESA SETTAT MECANIQUE INDUSTRIELLE

14 1 Couronne
13 1 Couvercle 27 1 Garniture
12 1 Poulie 26 3 Vis M5 x 25
11 1 Ressort 25 1 Ecrou M14
10 1 Couvercle 24 2 Vis
9 1 Corps 23 1 Goupille
8 1 Plateau 22 1 Goupille
7 1 Butée 21 1 Tige
6 1 Pignon 20 3 Vis M4 x 12
5 1 Bague 19 1 Rondelle élastique
4 1 Anneaux élastique 20 x 1,2 18 1 Arbre
3 1 Roulement 4204 17 1 Clavette
2 1 Roulement 6206 16 1 Clavette
1 1 Roulement 6006 15 1 Fourche

Rp Nb Désignation Rp Nb Désignation

1. Donner le type de l'embrayage et du frein relatifs à ce système.


2. Calculer le couple à transmettre par cet arbre vers le pignon (6).
3. On suppose que le couple d’adhérence pour la phase d’embrayage est au moins égale au couple
transmis,
a. Calculer la force Normale permettant l'adhérence pour la phase d’embrayage :
b. En déduire la compression du ressort pendant la phase de freinage

4. Calculer le couple de freinage sachant que A = 100 N.

7
BTS ESA SETTAT MECANIQUE INDUSTRIELLE

TD3 : Motopompe
On se propose d'étudier une motopompe volumétrique destinée pour pomper de l’eau. La pompe
est entrainée par un moteur électrique
Description fonctionnelle :
Grace à son mouvement de translation alternatif le piston (42) aspire l’eau via le clapet (46) et la
refoule via le clapet (47).
La manivelle (31) est entraînée en rotation par un moteur et une courroie, la poulie (05) transmet le
mouvement de rotation à travers l'embrayage multidisque vers la poulie(25).

Figure 7 : Dessin d’ensemble

8
BTS ESA SETTAT MECANIQUE INDUSTRIELLE

Figure 8 : Schéma cinématique

Partie1. Etude de la transmission par courroie


On désire concevoir la transmission par poulies et courroie relative au système
On donne pour cette partie :
- la fréquence de rotation du moteur : Nm= 1909,86 Tr/min,
- puissance mécanique sur l'arbre moteur : Pm= 1,44 K W,
- diamètre primitif de la poulie motrice( 5) : dp=100 mm,
- diamètre primitif de la poulie réceptrice (25) : Dp=100 mm,
- le coefficient de service de la courroie : Ks = 1,4,
- L’entraxe entre les deux poulies : a = 158 mm.

1. Préciser, d’après le dessin d’ensemble, le type de la courroie réalisant le premier étage de


9
BTS ESA SETTAT MECANIQUE INDUSTRIELLE

réduction de vitesse.
2. Préciser un avantage et un inconvénient de ce type de courroie par rapport à une courroie
plate.
3. calculer la puissance de service relative à la transmission et préciser la section de la courroie.
4. Déterminer la longueur de la courroie.
5. Calculer la vitesse linéaire de la courroie et déterminer la puissance de base P b.
6. Sachant que Kθ = 1 calculer le nombre de courroies de section A (nc ) nécessaire pour la
transmission.
7. Sachant que le rendement mécanique de la courroie 𝜂𝑐 = 0,98, calculer la puissance P31 sur la
manivelle (31).

Partie2. Etude de l’embrayage


On donne pour cette partie :
- La puissance du moteur : Pm =1,44 KW
- La vitesse de rotation du moteur Nm = 1909,86 tr/min
- le cœfficient de frottement statique pour la phase d'embrayage : f = 0,4.
- le rayon maximal de la surface de frottement : R = 0,056 m,
- rayon minimal de la surface de frottement : r = 0,03 m ,

1. Quel est l’avantage de ce type d’embrayage (à friction) ?


2. Par quoi est commandé cet embrayage.
3. On suppose que le couple d’adhérence pour la phase d’embrayage est au moins égale au
couple transmis,
Calculer la force normale permettant l'adhérence pour la phase d’embrayage

10

Vous aimerez peut-être aussi