Vous êtes sur la page 1sur 26

Avenue Edmond Van Nieuwenhuyse 6

B - 1160 - BRUXELLES
Tel. 32 - 2 - 234.67.60
e-mail: certifbeton@be-cert.be

TRA 550.21
REGLEMENT D'APPLICATION
Edition 1.2 06.11.2015

Mélanges granulaires traités aux liants


hydrauliques

Etabli et approuvé par le Comité de Direction pour la certification du béton de BE-CERT


(auparavant CRIC-OCCN) le 20.09.2012.

06.11.2015: Mise à jour de l'adresse, du statut et du logo de BE-CERT et renvoi aux


normes de référence pertinentes.

Le règlement TRA 550.21 reste d'application y compris les références au TRA 550 édition
2.3.

Le règlement TRA 550.21 va être revu prochainement.


TRA 550.21/F
Règlement d'application TRA 550.21
page 2/26
Mélanges granulaires traités aux liants hydrauliques Edition 1.2

Table des matières

0. Préambule .......................................................................................................................... 4
1. Objet et champ d'application ........................................................................................... 4
2. Documents de référence .................................................................................................. 4
3. Abréviations ....................................................................................................................... 4
4. Définitions .......................................................................................................................... 4
5. Procédure d’attribution de la marque BENOR .............................................................. 4
5.1 Organisme de Certification ................................................................................... 4
5.2 Organismes d’Inspections .................................................................................... 5
5.3 Laboratoires de contrôle ....................................................................................... 5
5.4 Demande informative ............................................................................................ 5
5.5 Demande d’une licence par une unité de production......................................... 5
5.6 Demande de certification pour une nouvelle catégorie (extension).................. 5
5.7 Visite initiale ........................................................................................................... 6
5.8 Période probatoire ................................................................................................. 6
5.9 Clôture du dossier de demande ........................................................................... 7
5.10 Prolongation et fin de la période probatoire ....................................................... 7
5.11 Octroi de la licence ................................................................................................ 7
5.12 Durée de validité de la licence .............................................................................. 8
6. Exigences techniques ...................................................................................................... 8
6.1 Manuel de contrôle de la production ................................................................... 8
6.2 Exigences concernant le système de contrôle de production .......................... 8
6.3 Organisation du FPC ............................................................................................. 8
6.4 Exigences concernant la fabrication ................................................................. 11
6.5 Exigences concernant la livraison et l’utilisation du logo BENOR ................. 12
7. Contrôle externe .............................................................................................................. 13
7.1 Visites de contrôle ............................................................................................... 13
7.2 Visites de contrôle exceptionnelles ................................................................... 14
7.3 Prélèvements externes........................................................................................ 14
7.4 Schéma de contrôle externe ............................................................................... 14
7.5 Contrôle externe durant la période probatoire.................................................. 15
7.6 Rapports établis par l’Organisme d’Inspection. ............................................... 15
8. Suspension et renonciation par le licencié ................................................................. 15
9. Régime financier ............................................................................................................. 15
10. Modification des spécifications techniques du produit et des règlements ........ 15
11. Liste des licenciés ....................................................................................................... 15
TRA 550.21/F
Règlement d'application TRA 550.21
page 3/26
Mélanges granulaires traités aux liants hydrauliques Edition 1.2

12. Production discontinue .............................................................................................. 15


Voir TRA 550. .................................................................................................................. 15
13. Réclamations à l’organisme de certification ........................................................... 15
13.1 Réclamations relatives au produit certifié ......................................................... 16
13.2 Protection de la marque ...................................................................................... 16
14. Sanctions ...................................................................................................................... 16
15. Litiges............................................................................................................................ 16
ANNEXE 1 Exigences minimales concernant les essais initiaux ................................. 17
ANNEXE 2 Contrôle des matières premières .................................................................. 21
ANNEXE 3 Equipements de contrôle................................................................................ 24
ANNEXE 4 Exigences concernant les équipements d’étalonnage .............................. 25
ANNEXE 5 Contrôle de conformité - Fréquence et interprétation ................................ 26
TRA 550.21/F
Règlement d'application TRA 550.21
page 4/26
Mélanges granulaires traités aux liants hydrauliques Edition 1.2

0. Préambule
Le présent règlement complète les directives du Règlement d’application BENOR pour
le béton TRA 550. Les dispositions du TRA 550 sont d’application à l’exception des
points divergents mentionnés dans le présent règlement et qui sont indiqués comme
tels.

1. Objet et champ d'application


Le présent règlement couvre les mélanges à base de liants hydrauliques, fabriquées
suivant les normes NBN EN 14227-1,-2,-3,-5.
La classe de résistance C0 est exclue de ce système de certification.

2. Documents de référence
(cet article remplace l’article 2 du TRA 550)
Les documents de référence suivants sont d’application:
NBN EN 14227-1 Mélanges traités aux liants hydrauliques – Spécifications – Partie 1:
Mélanges granulaires traités au ciment.
NBN EN 14227-2 Mélanges traités aux liants hydrauliques – Spécifications – Partie 2:
Mélanges granulaires traités au laitier.
NBN EN 14227-3 Mélanges traités aux liants hydrauliques – Spécifications – Partie 3:
Mélanges traités à la cendre volante
NBN EN 14227-4 Mélanges traités aux liants hydrauliques – Spécifications – Partie 4:
Cendre volante pour mélanges traités aux liants hydrauliques
NBN EN 14227-5 Mélanges traités aux liants hydrauliques – Spécifications – Partie 5:
Mélanges traités aux liants hydrauliques routiers
TRA 550 1
Règlement d’application béton
CRC100 Règlement de Certification des Produits
CRC 102 Règlement d'usage du logo BENOR et des références à la marque
BENOR
ROI-CC Règlement d’ordre intérieur du Comité de certification
ROI-CD Règlement d’ordre intérieur du Comité de Direction

3. Abréviations
Voir TRA 550.

4. Définitions
(cet article remplace l’article 4 du TRA 550)
Les définitions des normes NBN 14227-1,-2,-3,-5 (art. 3.1) ainsi que du TRA 550 (§4)
sont d’application.

5. Procédure d’attribution de la marque BENOR

5.1 Organisme de Certification


5.1.1 Mandat
Voir TRA 550.

1 Y-compris les circulaires qui le complètent


TRA 550.21/F
Règlement d'application TRA 550.21
page 5/26
Mélanges granulaires traités aux liants hydrauliques Edition 1.2

5.1.2 Personnalité juridique


Voir TRA 550.
5.1.3 Siège social et secrétariat
Voir TRA 550.
5.1.4 Correspondance
Voir TRA 550.
5.1.5 Fonctionnement et structure
Voir TRA 550.
5.1.6 Règlement d’ordre intérieur
Voir TRA 550.

5.2 Organismes d’Inspections


5.2.1 Collaboration avec les organismes d’inspection
Voir TRA 550.
5.2.2 Désignation de l'organisme d’inspection pour chaque unité de production
Voir TRA 550.

5.3 Laboratoires de contrôle


Voir TRA 550.
5.3.1 Désignation des laboratoires de contrôle
Voir TRA 550.
5.3.2 Choix du laboratoire de contrôle externe
Voir TRA 550.
5.3.3 Exclusion de laboratoires
Voir TRA 550.

5.4 Demande informative


Voir TRA 550.

5.5 Demande d’une licence par une unité de production


Voir TRA 550.

5.6 Demande de certification pour une nouvelle catégorie (extension)


(cet article remplace l’article 5.6 du TRA 550)
Une centrale à béton certifiée BENOR suivant le TRA 550 peut introduire une demande
de certificat couvrant les mélanges à base de liants hydrauliques. Dans ce cas, cette
demande est également considérée comme une demande d’extension (catégorie M).
Avec sa demande d’extension, le producteur transmet à l’organisme de certification
un complément de Manuel de Contrôle de la Production qui inclut entre autres :
 le catalogue des produits mis à jour;
 une liste des procédures et instructions liées à la fabrication des mélanges à
base de liants hydrauliques ;
 les nouvelles méthodes d’essai appliquées pour assurer le contrôle de
production ;
 les résultats des essais initiaux réalisés;
TRA 550.21/F
Règlement d'application TRA 550.21
page 6/26
Mélanges granulaires traités aux liants hydrauliques Edition 1.2

 les fiches techniques des produits faisant l’objet de la demande.


Dès réception de ces documents et de la demande formelle d’extension, l'organisme de
certification informe le demandeur de la recevabilité de la demande formelle et
mandate l’organisme d’inspection pour réaliser une visite d’extension au cours de
laquelle le contrôle de production est évalué.

5.7 Visite initiale


(cet article remplace l’article 5.7 du TRA 550)
Dans le cadre d’une demande d’extension, la visite initiale est remplacée par une visite
d’extension.
Lors d’une demande d’extension aux mélanges à base de liants hydrauliques, le
contrôle réalisé lors de la visite d’extension porte sur les points suivants:
 Formation;
 Installations et approvisionnement;
 Equipement et procédures du laboratoire;
 ITT et fiches techniques;
 Auto-controle;
 Bons de livraison;
 Quantités produites (en vue de fixer le nombre de visites).
Cette visite type est annoncée et dure en principe un jour ou est scindée en deux visites
d’une demi-journée.
Au cours de cette visite, l’organisme d’inspection assistera également à la réalisation
des essais prévus dans le cadre d’un ITT et prélèvera un échantillon pour la
détermination en externe de la résistance à la compression.

5.8 Période probatoire


Voir TRA 550.
5.8.1 Unité de production fixe
Voir TRA 550.
5.8.2 Unité de production de chantier ne disposant pas de la marque BENOR
Voir TRA 550.
5.8.3 Unité de production de chantier ayant déjà disposé de la marque BENOR
Voir TRA 550.
5.8.4 Demande d’autorisation d’usage par une unité de production disposant
déjà de la marque BENOR pour une autre catégorie de béton (extension du
certificat)
(cet article remplace l’article 5.8.4 du TRA 550).
La durée de la période probatoire est d’un mois au moins et ne peut excéder douze
mois. Au cours de la période probatoire, le contrôle de production se déroule
conformément à l’article 6.3.2.
Pour chaque composition, au moins 4 résultats conformes successifs de chaque
propriété doivent être disponibles avant la fin de la période probatoire.
Pour chaque composition, un prélèvement externe doit être réalisé, avec évaluation
positive.
TRA 550.21/F
Règlement d'application TRA 550.21
page 7/26
Mélanges granulaires traités aux liants hydrauliques Edition 1.2

5.9 Clôture du dossier de demande


Voir TRA 550.

5.10 Prolongation et fin de la période probatoire


Voir TRA 550.

5.11 Octroi de la licence


(cet article remplace l’article 5.11 du TRA 550)
L'organisme de certification octroie la licence dès qu’il apparaît que la conformité est
suffisamment garantie et qu'il a été constaté que toutes les exigences de nature
technique, administrative et financière sont remplies et en particulier dès que le rapport
de synthèse (voir art.7.6.2) permet de conclure que les mélanges fournis sont
conformes aux normes et que les procédures appliquées répondent aux prescriptions du
présent TRA 550.21.
En cas de refus d'octroi, l'organisme de certification en informe le demandeur par écrit
en motivant sa décision.
Une extension du certificat est accordée par l’organisme de certification sur base du
rapport de visite d’extension de l’organisme d’inspection, pour autant que les
conclusions du rapport soient favorables.
Par l’octroi de la licence, l’organisme de certification déclare que la conformité du produit
certifié est vérifiée régulièrement sur base d’un contrôle externe par une tierce partie du
contrôle de production du licencié et qu'il existe un degré de confiance suffisant que le
licencié est en mesure, sur base de son contrôle de production, de garantir la conformité
de son produit.
Le certificat mentionne au minimum :
 l'identité de l'organisme de certification ;
 l'identité et le siège social du licencié;
 le numéro d'identification et le lieu d'établissement de l’unité de production;
 La référence aux spécifications des normes NBN EN 14227-1 à 5;
 le numéro de la licence;
 la date de l’octroi de la licence;
 la portée de la licence;
 la date de la fin de la validité du certificat.
Le licencié ne peut distribuer que des copies du certificat intégral.
Le licencié est tenu de fournir gratuitement une copie du certificat intégral à tout acheteur
direct du produit certifié, sur simple demande.
Par l'apposition du logo de certification selon les dispositions de l’Art. 6.5, le licencié
garantit que le produit est conforme et s'engage à prendre toutes les mesures afin que
cela soit le cas continuellement.
Pour être autorisé à livrer une nouvelle composition sous la marque BENOR, le
producteur est tenu de demander à l’organisme d’inspection un prélèvement externe.
Les ITT réalisés et au moins 4 résultats conformes de contrôle de production doivent
être présentés à l’organisme d’inspection ainsi que la nouvelle fiche technique qui a été
établie à la suite des ITT.
L’organisme approuve ou non la fiche technique sur la base de l’évaluation des ITT, du
contrôle de production et du résultat du prélèvement externe.
En cas d’approbation de la fiche technique par l’organisme d’inspection, le producteur
est autorisé à utiliser le logo BENOR pour la composition examinée.
TRA 550.21/F
Règlement d'application TRA 550.21
page 8/26
Mélanges granulaires traités aux liants hydrauliques Edition 1.2

L'apposition du logo de certification ne décharge pas le licencié de ses responsabilités et


n’y substitue pas celles de l'organisme de certification, de l'organisme d’inspection ou de
toute autre instance concernée par la certification.

5.12 Durée de validité de la licence


Voir TRA 550.

6. Exigences techniques

6.1 Manuel de contrôle de la production


Voir TRA 550.

6.2 Exigences concernant le système de contrôle de production


6.2.1 Responsabilité de la Direction
a. Déclaration de la direction
Voir TRA 550.
b. Organisation
Voir TRA 550.
c. Formation
Voir TRA 550.
d. Audits internes et revue de direction
Voir TRA 550.
6.2.2 Procédures et instructions de travail
Voir TRA 550.
6.2.3 Maîtrise de la documentation
Voir TRA 550.
6.2.4 Maîtrise du système de contrôle de la production
Voir TRA 550.
6.2.5 Corrections et mesures correctives
Voir TRA 550.
6.2.6 Traitement des réclamations
Voir TRA 550.

6.3 Organisation du FPC


Voir TRA 550.

6.3.1 Essais initiaux


(cet article remplace l’article 6.3.1 du TRA 550)
Les essais initiaux permettent de démontrer que la composition et les consignes de
fabrication sont telles que le produit obtenu réponde aux spécifications exigées. Les
essais initiaux sont effectués et interprétés par le producteur. Par « essais initiaux », on
entend les essais réalisés en laboratoire, mais également, les calculs ou justifications
effectués en vue de prouver la conformité à une propriété.
Les essais initiaux sont réalisés au préalable, sur chaque composition, avant de livrer un
produit sous la marque BENOR, et dans les cas suivants :
TRA 550.21/F
Règlement d'application TRA 550.21
page 9/26
Mélanges granulaires traités aux liants hydrauliques Edition 1.2

 Pour une nouvelle recette, et en cas de dépassement des seuils de composition;


 Pour une nouvelle spécification (dans ce cas, seule la conformité à la nouvelle
spécification est démontrée);
 Lors d’un changement de spécification technique d’une matière première
(changement de dénomination, de fournisseur et/ou d’origine), une justification est
exigée et conduit éventuellement à la réalisation de nouveaux essais ITT;
 Si les caractéristiques des matières premières sont modifiées -
L’interprétation des essais initiaux se fait sur base des données suivantes:
 Identification complète des constituants
 les résultats d’essais réalisés par le producteur lors des premières fabrications d’un
nouveau produit ;
 les résultats d’essais de contrôle interne réalisés précédemment (pour autant qu’ils
aient été enregistrés)
 les résultats d’essais de recherche réalisés par un organisme officiel, dans le cadre
de projets établis en collaboration avec le prescripteur
 la prise en compte de règles de composition qui ont été elles-mêmes établies sur
base d’essais initiaux
Les essais initiaux servent de base à l’établissement de la description interne des
produits, des consignes de fabrication et des critères de sélection des matières
premières.
Lorsqu’une recette est fabriquée pour la première fois, et qu’aucun ITT n’a été effectué,
et qui dès lors ne peut être livrée sous la marque BENOR, il est obligatoire de prélever
un échantillon tant que cette composition n’a pas été validée.
L’annexe 1 reprend les exigences minimales concernant la réalisation des essais
initiaux.
Dans le cadre de la sélection des constituants, l’aptitude générale à l’emploi (art. 5.1.
de la norme NBN EN 206-1) doit être établie pour chaque constituant.
L’appréciation de l’aptitude générale à l’emploi se fait sur base des critères suivants :
 Pour les ciments mentionnés au § 5.1.2 de la NBN B15-001 (2004), l’aptitude
générale à l’emploi est démontrée (marquage CE de niveau d’attestation 1+). Comme
précisé dans ce paragraphe, la norme NBN B15-100 doit être appliquée à tous les
autres ciments en vue de démontrer leur aptitude générale à l’emploi.
 Pour les ciments spéciaux (HSR, LA), l'aptitude générale à l'emploi est considérée
comme démontrée si outre le marquage CE de niveau 1+ pour leurs propriétés
courantes, ils bénéficient de la marque BENOR pour leurs propriétés spéciales.
 Pour les granulats naturels, l'aptitude générale à l'emploi est considérée comme
démontrée s'ils font l'objet d'un marquage CE de niveau 2+ selon EN 13242.
 Pour les granulats recyclés, l'aptitude générale à l'emploi est démontrée, ce produit
étant obligatoirement porteur d'un marquage CE de niveau 2+ selon EN 13242
 Pour les adjuvants, l'aptitude générale à l'emploi est considérée comme démontrée
s'ils font l'objet d'un certificat de marquage CE (niveau d’attestation 2+) selon EN 934-
2.Pour la chaux de construction, l’aptitude générale à l’emploi est démontrée si elle
porte un marquage CE avec niveau d’attestation 2+ selon NBN EN 459-1 et -2 ;
 Pour les autres constituants, l'aptitude générale à l'emploi est considérée comme
démontrée s'ils font l'objet d'un marquage CE de niveau au moins égal à 2+ ou d'un
agrément technique UBAtc avec certification pour l'utilisation dans les mélanges à
base de liants hydrauliques répondant à la NBN EN 14227-1 à -5, ou d'un ETA avec
TRA 550.21/F
Règlement d'application TRA 550.21
page 10/26
Mélanges granulaires traités aux liants hydrauliques Edition 1.2

marquage CE de niveau d’attestation 2+ ou supérieur (1+ ou 1) pour l'utilisation dans


les mélanges à base de liants hydrauliques répondant à 1NBN EN 14227-1 à -5.
 Pour les constituants qui disposent d'un autre certificat de conformité, le Comité de
Direction décide de l'acceptation de ces certificats et de leur prise en considération
dans les essais ITT.
Le producteur doit définir, le cas échéant, la classe de performance du produit choisie en
fonction des critères d’application pour l'utilisation. Si nécessaire, il doit définir des
critères supplémentaires à respecter. Les essais initiaux sont réalisés avec des produits
répondant à ces critères supplémentaires.
Les fiches d'identification des recettes (voir annexe 1, point 2) indiquent pour chaque
constituant toutes les exigences générales et spécifiques.

6.3.2 Maîtrise de la production


6.3.2.1 Contrôle des procédures de production
(cet article remplace l’article 6.3.2.1 du TRA 550)
En ce qui concerne les constituants, chaque constituant est préalablement identifié
de manière univoque (voir annexe 2, point 5 du TRA 550).
Les différents constituants du béton font l'objet d'un contrôle de conformité aux
exigences mentionnées à l’annexe 2 du présent règlement.
Ce contrôle a lieu lors des approvisionnements et préalablement à leur mise en œuvre.
Les matières premières ne bénéficiant pas d'une certification BENOR doivent faire
l'objet d'essais de contrôle selon les indications du tableau repris en annexe 2.
Les matières premières bénéficiant d'une certification BENOR sont dispensées des
essais de contrôle. La vérification doit porter sur :
 l'existence d'un bordereau de livraison conforme aux prescriptions du certificateur
et/ou des normes harmonisées (marquage CE);
 le cas échéant, l'existence sur la fourniture d'un marquage CE et/ou d'une marque
BENOR ou ATG.
Pour des matières premières qui sont en période probatoire pour obtenir la marque
BENOR, les résultats des essais internes du fournisseur peuvent être pris en
considération pour autant que celui-ci fournisse un dossier avec l'ensemble de ses
résultats et atteste de la conformité des matières livrées au dossier fourni.
Les corrections et/ou mesures correctives lors de la constatation d'écarts doivent être
reprises dans les procédures de contrôle d’approvisionnement et de fabrication.
Le dépassement d’un seuil de réaction doit, le cas échéant donner lieu à la
réalisation de nouveaux essais initiaux.
Outre le contrôle de réception des matières premières, la teneur en eau des
granulats doit être contrôlée une fois par jour (ou plus si les conditions
atmosphériques l’exigent). Le dosage en eau sera adapté en fonction de ces
mesures.
Le contrôle de la teneur en eau des granulats peut être remplacé par le contrôle de la
masse volumique humide sur éprouvettes proctors. Les limites doivent être fixées au
préalable. Cette analyse et la motivation doivent être présentées à l’organisme
d’inspection.
6.3.2.2 Installations de production
Voir TRA 550.
TRA 550.21/F
Règlement d'application TRA 550.21
page 11/26
Mélanges granulaires traités aux liants hydrauliques Edition 1.2

6.3.2.3 Laboratoire
Les dispositions du TRA 550 sont d’application. Complémentairement à ces
exigences, l’annexe 3 du présent règlement reprend le matériel de laboratoire
spécifique aux mélanges à base de liants hydrauliques.
L’annexe 4 reprend les exigences concernant le matériel servant à l’étalonnage.
6.3.3 Contrôle de conformité
(cet article remplace l’article 6.3.3 du TRA 550)
Les méthodes d’échantillonnage et réduction des échantillons sont conformes aux
normes NBN EN 932-1 et -2 et NBN EN 12350-1.
Les méthodes pour la fabrication des échantillons sont conformes aux normes
NBN EN 13286-1,-2 et -5.
Les fréquences de contrôle sont reprises à l’annexe 5 du présent règlement.
6.3.4 Mesures à prendre en cas de résultat non-conforme

Granulométrie :
Lorsqu’un résultat individuel n’est pas satisfaisant, un nouvel échantillon est
immédiatement prélevé et l’essai est réitéré.
Si le résultat du nouvel essai est toujours non-conforme, le producteur suspend la
livraison du produit concerné sous la marque BENOR. Il cherche les causes de cette
défaillance et prend les actions correctives nécessaires. Le producteur informe
immédiatement l’organisme d’inspection de la non-conformité et des actions correctives
prises.

Résistance à la compression :
Voir article 2.4.3 de l’annexe 7 du TRA 550

Teneur en eau :
Lorsqu’un résultat individuel dévie trop par rapport aux limites établies lors de l’ITT, un
nouvel échantillon est immédiatement prélevé et l’essai est réitéré.
Si le résultat du nouvel essai est toujours non-conforme, le producteur cherche les
causes de cette défaillance et prend les actions correctives nécessaires.

6.4 Exigences concernant la fabrication


6.4.1 Stockage des matières premières
Voir TRA 550.
6.4.2 Enregistrement des dosages
Voir TRA 550.
6.4.3 Malaxage du béton
Voir TRA 550.
6.4.4 Concept du coefficient k pour les cendres volantes dans le cas de
mélanges CEM III avec CEM I
Pas d’application
TRA 550.21/F
Règlement d'application TRA 550.21
page 12/26
Mélanges granulaires traités aux liants hydrauliques Edition 1.2

6.5 Exigences concernant la livraison et l’utilisation du logo BENOR

6.5.1 Délai garanti d’ouvrabilité


Pas d’application

6.5.2 Identification du produit


(cet article remplace l’article 6.5.2 du TRA 550)
Le produit sera clairement identifié sur le bon de livraison. La dénomination comprend :
 Le type de granulat et la classe granulaire du mélange stabilisé;
 Le liant;
 La norme produit de référence ;
 La classe de résistance ;
 Le cas échéant, la description suivant les exigences d’un document de référence ;
Exemple : Mélange granulaire mixte lié au ciment 0/40 C5/6 suivant NBN EN 14227-
1.
Dès que la licence est octroyée, le logo de conformité BENOR doit être apposé pour
chaque produit suivant le règlement du logo BENOR, ainsi que le numéro
d’identification de la fiche technique.
L’annexe 11 du TRA 550 est d’application en cas de collaboration entre différents
producteurs de béton.
S’il est dérogé à l’optimum en eau à la demande du client, ceci est uniquement
acceptable si l’ajout d’eau est compris dans les limites de l’écart admissible par
rapport à l’optimum en eau. L’écart admissible est déterminé au préalable via les ITT.
Si l’ajout d’eau dépasse les limites fixées, le mélange ne peut être livré sous la
marque BENOR et le logo BENOR doit être barré sur le bon de livraison.
Les numéros de référence des bons de livraison doivent faire l'objet d'une
numérotation unique et continue, par unité de production, que le produit soit BENOR
ou non.
Le bon de livraison comporte au moins les informations suivantes :
 Nom du producteur
 Date et heure de livraison
 Destination
 Le Transporteur
 Le Client
 La plaque minéralogique du moyen, de transport
 L’identification du produit
 Le moment de la livraison : « garantie BENOR à la livraison » ou « garantie
BENOR à l’enlèvement »
 Le délai de maniabilité
 La quantité livrée
Le représentant de l’organisme d’inspection doit pouvoir accéder librement aux copies
de tous les bons de livraison des unités de production situées sur le même site et qui ont
été émis depuis 3 mois.

6.5.3 Non-conformité de la livraison


Au moment de la livraison, une présomption suffisante de la conformité des produits
livrés doit être garantie.
Les produits non-conformes ne peuvent en aucun cas être fournis sous la marque.
TRA 550.21/F
Règlement d'application TRA 550.21
page 13/26
Mélanges granulaires traités aux liants hydrauliques Edition 1.2

Si le licencié constate après livraison la non-conformité des produits livrés, il en informe


immédiatement l'acheteur ainsi que l'organisme de certification par écrit, en mentionnant
les raisons de la non-conformité. La communication à l'acheteur doit être contrôlable par
l'organisme de certification et l'organisme de certification est habilité à faire modifier le
contenu de la communication.
6.5.4 Usage et caractéristiques du logo de certification
Les dispositions du CRC 102 sont d'application.
Le logo, reproduit ci-après, doit être apposé sur le bon de livraison, XXX représentant la
référence de l’unité de production, Y représentant la catégorie du produit (M pour les
mélanges granulaires).

NBN EN 14227 XXX/Y

Organisme de Certification : BE-CERT

On ajoutera en outre sous le logo BENOR la mention: “Organisme de certification : BE-


CERT”.
L’apposition du logo BENOR ne peut jamais prêter à confusion en ce qui concerne les
produits pour lesquels la certification est d’application et le siège de production auquel la
licence a été accordée. En conséquence, il ne peut être apposé sur les bons de livraison
utilisés dans différentes centrales dont certaines ne sont pas autorisées à faire usage de
la marque BENOR
Le texte pré-imprimé sur les bons de livraison ne peut en aucun cas contenir le logo
complet de la marque BENOR. Seule l’image graphique (lignes et cadres) du logo peut
être apposée sur le document initial. Il ne peut être fait mention de l’Organisme de
Certification sur le texte pré-imprimé.
La référence à la marque BENOR, à la norme et au numéro de la certification ainsi que
la catégorie concernée sont ajoutés lors de la production et de l’impression du bon de
livraison.

6.5.5 Béton réorienté


Voir TRA 550.

7. Contrôle externe

7.1 Visites de contrôle


Voir TRA 550.
7.1.1 Audit du système de contrôle de la production
Voir TRA 550.
7.1.2 Inspection du laboratoire
Voir TRA 550.
7.1.3 Inspection ITT
Voir TRA 550.
7.1.4 Vérification du produit
Voir TRA 550.
TRA 550.21/F
Règlement d'application TRA 550.21
page 14/26
Mélanges granulaires traités aux liants hydrauliques Edition 1.2

7.1.5 Prélèvement
Complémentairement aux prélèvements effectués suivant l’article 7.1.5 du TRA 550,
un à quatre prélèvements externes par an sont effectués sur les mélanges
granulaires traités aux liants hydrauliques suivant les dispositions de l’article 7.4 du
présent règlement.
Les essais mentionnés à l’annexe 5 du présent règlement sont effectués, l’essai de
résistance à la compression est effectué en laboratoire externe. La détermination de
la granulométrie et de la teneur en eau se fait à l’unité de production, en présence
de l’organisme d’inspection (voir tableau 1).

Essai Méthode Fréquence Fréquence d’essai en


prélèvement externe présence de l’OI2)

Granulométrie (1) NBN EN 933-1 - Minimum 2 par an

Résistance à la Minimum 2 par an chaque visite


NBN EN 13286-41
compression(3) Maximum 4 par an Minimum 2 par an

Teneur en eau NBN EN 1097-5 - chaque visite type II

(1) Si le mélange granulaire est constitué de granulats certifiés BENOR, ce contrôle n’est pas requis
La granulométrie est réalisée sur le mélange avec ou sans ajout de liant
(2) Essais sans la présence de l’OI s’ils sont réalisés dans le cadre de l’auto-contrôle dans un
laboratoire accrédité par BELAC
(3) La résistance à la compression est mesure sur des éprouvettes proctor fabriquées selon la NBN
EN 13286-2 et -50 (compactage proctor). Les éprouvettes sont conservées sans perte d’humidité
à (20±2)°C.

Tableau 1: Contrôles externes sur les mélanges à base de liants

7.2 Visites de contrôle exceptionnelles


Voir TRA 550.

7.3 Prélèvements externes


Voir TRA 550.

7.4 Schéma de contrôle externe


Complémentairement à l’article 7.4 du TRA 550, un temps de visite supplémentaire
est nécessaire pour assurer les contrôles suivants :
1. Vérification des documents et registres, contrôle des résultats, du système FPC,
et des actions correctives en cas de non-conformité, prélèvement externe
(Contrôles assimilés aux visites de type I suivant TRA 21) :
1 visite d’1 jour ou 2 visites d’1/2 jour
Note : la visite d’extension prévue par le règlement pourra être prise en compte
dans ce schéma de contrôle dans le cas où la visite donne suite à une extension
effective du certificat.
TRA 550.21/F
Règlement d'application TRA 550.21
page 15/26
Mélanges granulaires traités aux liants hydrauliques Edition 1.2

2. Prélèvement d’échantillons et suivi des essais, contrôle des stocks, des


installations et du processus de production, vérification des documents de
livraison (contrôles assimilés aux visites de type II suivant TRA 21) :
1 visite d’1/2 jour par 10.000 m3 entamés
Au minimum 1 visite, au maximum 4 visites
Si par manque de temps aucun prélèvement n’a pu être effectué au cours d’une
visite de type I, une visite supplémentaire de type II devra être réalisée.

Les vérifications du système qualité associé à la production de mélanges à base de


liants hydrauliques sont incluses dans l’audit annuel d’une journée déjà mentionné à
l’article 7.4 du TRA 550.

7.5 Contrôle externe durant la période probatoire


Voir TRA 550.
7.6 Rapports établis par l’Organisme d’Inspection.
7.6.1 Rapports de contrôle externe
Voir TRA 550.
7.6.2 Rapport d’audit du système de contrôle de production
Voir TRA 550.
7.6.3 Rapport de période probatoire
Voir TRA 550.
7.6.4 Rapport de visite d’extension
Voir TRA 550.
7.6.5 Observations, avertissements et propositions de sanction
Voir TRA 550.

8. Suspension et renonciation par le licencié


Voir TRA 550.

9. Régime financier
La tarification de la certification est reprise dans une circulaire à jour disponible
auprès de BE-CERT.

10. Modification des spécifications techniques du produit et des règlements


Voir TRA 550.

11. Liste des licenciés


Voir TRA 550.

12. Production discontinue


Voir TRA 550.

13. Réclamations à l’organisme de certification


TRA 550.21/F
Règlement d'application TRA 550.21
page 16/26
Mélanges granulaires traités aux liants hydrauliques Edition 1.2

13.1 Réclamations relatives au produit certifié


Voir TRA 550.

13.2 Protection de la marque


Voir TRA 550.

14. Sanctions
Voir TRA 550.

15. Litiges
Voir TRA 550.
.______________________
TRA 550.21/F
Règlement d'application TRA 550.21
page 17/26
Mélanges granulaires traités aux liants hydrauliques Edition 1.2

ANNEXE 1 Exigences minimales concernant les essais initiaux


1. Procédure d’ITT pour mélanges à base de liants hydrauliques.
TRA 550.21/F
Règlement d'application TRA 550.21
page 18/26
Mélanges granulaires traités aux liants hydrauliques Edition 1.2

1) Déterminer la granularité et la méthode de compactage

Il convient d’abord de vérifier si la granulométrie du mélange de granulats satisfaits aux critères


mentionnés sur la fiche technique.

 Déterminer la granularité selon la NBN EN 933-1 ou pour un calibre 0/D selon le


TRA 10 Annexe C (document disponible chez COPRO)

En fonction du passant au tamis de 16, 31,5 et 63 mm, il est possible de sélectionné le moule
Proctor adéquat. En fonction de l’application, la méthode de production des éprouvettes Proctor est
déterminée..

 Déterminer le moule Proctor et la méthode de compactage selon la NBN EN


13286-2 et les éventuelles exigences des cahiers des charges types.

• Sable ciment : compactage proctor normal


• Fondation en empierrement liée au ciment : compactage Proctor renforcé
• Béton maigre : compactage Proctor normal

2) Déterminer l’optimum en eau et contrôle de la résistance à la compression

La teneur en eau optimale est déterminée pour un mélanger avec un pourcentage connu et fixe de
liant. Ce pourcentage peut être choisi en fonction de l’expérience acquise en pratique.

 Déterminer l’optimum en eau, la masse volumique sèche et la résistance à la


compression sur un mélange connu selon une méthode alternative à la NBN EN
13286-2.

• Mélange avec une teneur en eau w opt +2%, w opt +1% , w opt , w opt-1%
et w opt-2%
• Déterminer la teneur en eau de chaque mélange par séchage au micro-
ondes ou par brûlage..
• Fabriquer 3 Proctors pour chaque mélange selon la NBN EN 13286-50
(seul le compactage Proctor est autorisé Conserver les Proctors pour
déterminer les résistances à la compression à 7 et/ou 28 jours..
• Déterminer la masse volumique humide des Proctors et calculer la masse
volumique sèche à l’aide de la teneur en eau obtenue.
• Déterminer la résistance à la compression à 7 et/ou à 28 jours selon la
NBN EN 13286-41; mettre la masse volumique sèche et la résistance à la
compression dans une courbe en fonction de la teneur en eau.
• Si aucun maximum n’est atteint, des mélanges supplémentaires doivent
être préparés.

L’optimum en eau est la teneur en eau à laquelle la masse volumique sèche est maximale..

A l’aide de la courbe de résistance à la compression en fonction de l’optimum en eau, il est


possible de déterminer de combien la teneur en eau peut diverger de l’optimum de sorte que la
résistance à la compression puisse encore être garantie.

Si la résistance à la compression (à l’optimum en eau) ne satisfait à la résistance à la compression


requise (à 7 et/ou 28 jours), la teneur en ciment est adaptée et l’optimum en eau en fonction de la
masse volumique sèche et la résistance à la compression seront à nouveaux déterminées
TRA 550.21/F
Règlement d'application TRA 550.21
page 19/26
Mélanges granulaires traités aux liants hydrauliques Edition 1.2

La teneur en eau optimale et la masse volumique sèche sont conservées.

3) Délai de maniabilité

Lorsque la composition correcte est connue, le délai de maniabilité est déterminé. Un nouveau
mélange est préparé avec la teneur en eau et en ciment obtenue (point 2). Des éprouvettes sont
fabriquées à cet effet à différents moments après que le mélange a été préparé..

 Déterminer le délai de maniabilité selon la NBN EN 13286-45 sur le mélange


connu (teneur en ciment et optimum en eau).

• La masse volumique sèche est calculée à l’aide de la masse volumique


humide des Proctors et la teneur en eau est déterminée par séchage au
micro-ondes ou par brûlage..

Si la masse volumique sèche au temps t est inférieure à 98% de la masse volumique sèche
initiale, le mélange n’est plus suffisamment ouvrable. Le moment qui correspond au point
d’intersection entre la courbe de 98% DVM(0) et les courbes(t) correspond au délai de maniabilité.

2. Essais minimum à réaliser


Chaque recette ou famille de recettes fait l’objet d’essais initiaux incluant au
minimum ceux mentionnés au tableau A1-I ci-dessous:
Paramètre/propriété Méthode
Constitution de la courbe sur base de tamisages selon EN
Granulométrie du squelette inerte
933-1 (1997)
Teneur en eau optimale pour une teneur
NBN EN 13286-1 et- 2
en ciment constante
Déterminée sur une série d’éprouvettes proctor préparées
en triple à une teneur en eau optimale et compactées
suivant NBN EN 13286-1 et- 2. La résistance à la
Détermination de la teneur en en ciment compression des échantillons est testée après 7 et 28 jours
de conservation à (20±2)°C. La conservation doit éviter la
perte d’humidité. L’essai de compression est effectué
suivant NBN EN 13286-41.
Délai de maniabilité NBN EN 13286-45
Tableau A1-I : Essais initiaux.

Les résultats des essais initiaux doivent être enregistrés; la traçabilité des conditions
d’essai, et du processus de fabrication lié aux essais initiaux doit être assurée (voir
tableau 20 de la NBN EN 206-1). Les matières premières utilisées doivent être identifiées
de manière univoque (voir Annexe 2, point 3).
3. Etablissement des fiches techniques
A l’issue des essais initiaux, une fiche technique est établie pour chaque composition; le
contenu de la fiche d’identification est le suivant :
 Dénomination et référence au catalogue des produits;
 Norme de référence ;
 Granulométrie;
 Composition : dénomination des granulats, des liants, des adjuvants et des
additifs utilisés ;
 Résistance à la compression à 7 et 28 jours suivant NBN EN 13286-41 ;
TRA 550.21/F
Règlement d'application TRA 550.21
page 20/26
Mélanges granulaires traités aux liants hydrauliques Edition 1.2

 Délai de maniabilité suivant NBN EN 13286-45;


 Nom et adresse de l’unité de production;
Les fiches doivent porter une identification unique qui doit également apparaître sur le bon
de livraison du produit.
Cette fiche est soumise à l’approbation de l’organisme d’inspection préalablement à la
production.
TRA 550.21/F
Règlement d'application TRA 550.21
page 21/26
Mélanges granulaires traités aux liants hydrauliques Edition 1.2

Modèle de fiche technique

OI
TRA 550.21/F
Règlement d'application TRA 550.21
page 22/26
Mélanges granulaires traités aux liants hydrauliques Edition 1.2

ANNEXE 2 Contrôle des matières premières

caractéristiques méthode d'essai fréquence exigences

1.1 CIMENTS spéciaux


CEM I HSR: teneur en NBN EN 196-2
Al2O3 et en C3A
CEM III/B ou C HSR: NBN ENV 196-4
teneur en laitier NBN B12-108
CEM V HSR: teneur en
laitier et en cendres NBN ENV 196-4 1 essai / 100 t / type /
volantes provenance

NBN EN 196- 2 (et


Ciments LA: teneur en
éventuellement NBN ENV 196- NBN B12-109
Na2O équivalent
4)

1.2. Liants hydrauliques routiers (EN 13282)

Résistance à la
NBN EN 196-1
compression
Temps de prise NBN EN 196-3
1/ origine/ type/ classe/
Stabilité NBN EN 196-2
200t
Perte au feu, résidu
NBN EN 196-3
insoluble, teneur en sulfate
Finesse NBN EN 196-6

1.3 Cendres volantes

Essais selon tableau 3 de NBN EN 14227-4


1.4 Laitiers de haut-fourneau:
essais selon NBN EN 14227-2
1.5 Chaux
Passant au tamis de 0.080 NBN EN 196-6
mm
Passant au tamis de 2 mm NBN EN 196-6 1 /origine /type/ classe/
Réactivité Méthode T60 NBN EN 459-2 200 t.
Chaux (libre) disponible ASTM C 25-06

2.1 GRANULATS naturels et recyclés (par calibre et par origine)


Gravillons
Inspection visuelle Journalière
Granulométrie NBN EN 933-1 1/semaine
Teneur en fines NBN EN 933-1 1/semaine
Degré de concassage NBN EN 933-5 1/6 mois
Coefficient Los Angeles (LA) NBN EN 1097-2, § 5 1/an
Coefficient d’aplatissement NBN EN 933-3 1/6 mois
Masse volumique réelle NBN EN 1097-6 1/an
Sables
Inspection visuelle Journalière
Granulométrie NBN EN 933-1 1/semaine
Teneur en fines NBN EN 933-1 1/semaine
Qualité des fines NBN EN 933-8 ou 9 1 semaine
TRA 550.21/F
Règlement d'application TRA 550.21
page 23/26
Mélanges granulaires traités aux liants hydrauliques Edition 1.2

2.1 GRANULATS naturels et recyclés (par calibre et par origine)


Graves
Inspection visuelle Journalière
Granulométrie NBN EN 933-1 1/semaine
Teneur en fines NBN EN 933-1 1/semaine
Coefficient Los Angeles (LA) NBN EN 1097-2, § 5 1/an
Degré de concassage NBN EN 933-5 1/6 mois
Coefficient d’aplatissement NBN EN 933-3 1/6 mois
Masse volumique réelle NBN EN 1097-6 1/an
2.2. Granulats artificiels (par origine et par produit)
Granulométrie NBN EN 933-1 1/ semaine
Teneur en fines NBN EN 933-1 1/ semaine
Coefficient d’aplatissement NBN EN 933-3 1/6 mois
Degré de concassage NBN EN 933-5 1/6 mois
Résistance à la
NBN EN 1097-2 1/an
fragmentation
Chaux libre NBN EN 1744-1 art. 18 1/mois
Gonflement NBN EN 1744-1 art. 19.3 1/mois
Délitement CME 01.11 1/mois
Masse volumique réelle NBN EN 1097-6 1/an
3.ADJUVANTS
Homogénéité et couleur visuelle A chaque livraison
Composants actifs (IR)
Masse volumique NBN EN 480-6 1ère livraison et 1/an
Teneur conventionnelle ISO 758 A chaque livraison
identification

en matière sèche NBN EN 480-8 A chaque livraison


Mesure du pH
Teneur en chlorures ISO 4316 A chaque livraison
NBN EN 480-10 A chaque livraison;
adjuvant ss. chlorures:
Teneur en alcalis 1ère livraison et 1/an
NBN EN 480-12 1ère livraison et 1/an
Compatibilité – prise NBN EN 480-2 1ère livraison et 1/an
Teneur en air du béton NBN EN 12350-7
frais NBN EN 934-2
Résistance à la NBN EN 12390-3
compression
Essais de performance

Réduction d'eau EN 12350-2 en 5


Augmentation de la EN 12350-2
Lors de la première
consistance
EN 12350-5 utilisation (essais ITT) et
Maintien de la
1/an
consistance EN 480-11
Teneur en air du béton
durci et facteur
d’espacement NBN EN 480-5
Absorption d'eau par
capillarité NBN EN 480-4
Ressuage
4. EAU
Eaux provenant de la nappe phréatique, eaux de ruissèlement et eaux industrielles, eau de
recyclage
Contrôle préliminaire NBN EN 1008, tableau 1 Avant la première
Caractéristiques chimiques : utilisation, puis une fois
Chlorures ISO 9297 par an et en cas de
NBN EN 1008
Alcalins ISO 9280 doute ; pour les eaux de
Sulfates ISO 9964 recyclage, voir NBN EN
Contamination nocive NBN EN 1008, tableau 3 1008 annexe A point 5.3
Eau de recyclage, uniquement
Equipements de contrôle Etalonnage / Contrôle Tolérance Fréquence Contrôle/étal
onnage par
Etuve ventilée Contrôle de la température avec un (110 ± 5)°C et ventilation 1/an Fournisseur
thermomètre contrôlé et de la efficace ou licencié
ANNEXE 3

ventilation

Tamis Contrôle visuel Aucune détérioration ou A chaque utilisation


obstruction
Licencié
ISO 3310-1 (Toile métalique) NBN EN 932-5 Toile métalique :1/an
ISO 3310-2 (tole perforée) Tôle perforée 1/2ans
Méthode alternative (1)

Equipement proctor : Vérification dimensions avec pied à NBN EN 13286-2 1/2ans


Moules coulisse étalonné
Equipements de contrôle

Dame Vérification masse avec balance NBN EN 13286-2 1/2ans Licencié


étalonnée

Appareil à condensation Contrôle visuel Propreté, aucune A chaque utilisation


Règlement d'application TRA 550.21

déterioration,

(1) Le contrôle du tamis peut avoir lieu au moyen d’un échantillon arbitraire tamisé par le tamis à contrôler et par le tamis étalonné.
Soit x1, le refus sur le tamis à contrôler (en %, avec 1 décimale)
Soit x2, le refus sur le tamis étalonné.
Mélanges granulaires traités aux liants hydrauliques

Soit xm, le refus moyen : xm=(x1 = x2)/2


Soit D, la différence absolue : D=lx1 – x2l
La différence absolue maximale tolérée, Dmax, est calculée comme suit :
Si 25≤xm≤75, alors Dmax= 2.5
Si xm<25 alors Dmax= 0.5√xm
Si xm>75 alors Dmax= 0.5√(100-xm)
Edition 1.2
page 24/26
TRA 550.21/F
Appareil de mesure Méthode Fréquence
étalonné
Poids NBN EN 932-5 Classe F1, F2 et M1 :1/an
Classe E1 et E2 : 1/2ans
ANNEXE 4

Tamis ISO 3310-1 ou -2 1/8ans

Thermomètre NBN EN 932-5 1/5 ans

Cales-étalon Vérification avec un mesureur de 1/8ans


cales-étalon

Pied à coulisse Sur 2 points minimum, avec les cales 1/an


Règlement d'application TRA 550.21

étalon
Mélanges granulaires traités aux liants hydrauliques

Exigences concernant les équipements d’étalonnage


Edition 1.2
page 25/26
TRA 550.21/F
TRA 550.21/F
Règlement d'application TRA 550.21
page 26/26
Mélanges granulaires traités aux liants hydrauliques Edition 1.2

ANNEXE 5 Contrôle de conformité - Fréquence et interprétation

Essai Méthode Fréquence minimum par recette

Granulométrie du mélange 1/2000t. ou par 1000m3


NBN EN 933-1
(sans liant)(1) Minimum 1/semaine(2)

1/2000t. ou par 1000m3


Résistance à la compression(3) NBN EN 13286-41
Minimum 1/semaine(2)
1/2000t. ou par 1000m3
Teneur en eau NBN EN 1097-5
Minimum 1/semaine(2)

(4) Si le mélange granulaire est constitué de granulats certifiés BENOR, ce contrôle n’est pas
exigé
(5) 1 semaine = 5 jours de production répartis sur une période de maximum 3 mois, à compter
à partir du premier jour de production.
(6) La résistance à la compression est mesurée sur éprouvettes proctor fabriquées suivant
NBN EN 13286-2. Les éprouvettes sont conservées à (20±2)°C sans perte d’humidité.

Tableau A5-I: Schéma général du contrôle de conformité

asbl BE-CERT vzw – Av. Edmond Van Nieuwenhuyselaan, 6 – Bruxelles B-1160 Brussel – T: +32 (0)2 234 67 60 – certifbeton@be-cert.be – www.be-cert.be
TVA/BTW: BE 0537.294.282 – RPM Bruxelles/RPR Brussel – CBC: BE13 7320 3136 8639 – BIC: CREGBEBB

Vous aimerez peut-être aussi