Vous êtes sur la page 1sur 24

Bulletin des

Energies Renouvelables
n La loi sur les Energies Renouvelables et le Développement Durable.
n L'utilisation des Energies Renouvelables dans le développement de l'agriculture.

Four solaire CDER Bouzaréah

Installation de chauffe-eau CDER Bouzaréah Générateur photovoltaïque CDER Bouzaréah

Le centre de développement des énergies renouvelables présente ses


sincères condoléances à toutes les familles victimes du séisme du 21
mai 2003 et souhaite un prompt rétablissement à tous les blessés.

Publication du Centre de Développement des Energies Renouvelables


ISSN 1112-3850
SOMMAIRE

Mot du directeur 1
M. BELHAMEL

Editorial 2
S. KEHAL

Les 11èmes Journée Internationales de Thermique 3


Les JITH ont pour but de favoriser la coopération entres les équipes scientifiques
des pays associés et donner l'occasion aux jeunes chercheurs d'exposer leurs tra-
vaux de recherche.

7e Journée de l'énergie 4
Pr. C. E. CHITOUR : le thème de cette journé est “Pour une stratégie énergétique
de l'Algérie à l'horizon 2030”

Journées techniques sur l’utilisation des énergies renouvelables dans


le développement de l’agriculture 6
Publié par le C.D.E.R Dr. KACEMI : Les énergies renouvelables constituent une solution viable pour
B.P 62 Route de l’observatoire, l’agriculture algérienne dans la steppe.
Village Céleste
Bouzaréah TECHNOSOLAR Systèmes 8
TÉL : 021 90 15 03 / 90 14 46 La première entreprise privée dans le domaine des énergies renouvelables.
FAX : 021 90 15 60 / 90 16 54
email : ber@cder.dz
Les ressources éolienne de l’Algérie 10
http://www.cder.dz/bulletin/
L. HAMANE : La ressource éolienne varie beaucoup d'un endroit à un autre du
pays. la rentabilité des systèmes éoliens est étroitement liée à la source.
Directeur de publication
Maïouf BELHAMEL
Concept et utilisation des aérogénérateurs 12
K. AMEUR : Différentes configurations d’aérogénérateurs existent, le choix de
Responsable de rédaction
ces dernières dépend du site et de l’usage final de l’énergie produite.
M’RAOUI Abdelhamid
Comité de rédaction
L’Hydrogène : combustible renouvelable et non polluant 13
AZIZA Majda Amina
R. RIHANI : non polluant, l’hydrogène est présenté comme le vecteur énergétique
RIHANI Rachida
du futur.
BENNOUNA Malika
BENHAMOU Amina
Piles à combustibles 14
Secrétariat
B. HAHMAH : non limité dans leur rendement par le cycle de carnot, les piles à
CERBAH Doria
combustibles constituent un véritable enjeu de recherche moderne.
ISSN 1112-3850
Les véhicules à hydrogène 16
Dépôt légal 2062-2002
A. M’RAOUI : Les véhicules à hydrogène constituent la solution à terme des
problèmes d’émissions de gaz à effet de serre polluant l’atmosphère et provocant
les changements climatiques.

Pourquoi une loi sur les Energies Renouvelables et le Développement


La rédaction tient à remercier
toutes les personnes qui ont Durable en Algérie aujourd'hui ? “L’exposé des motifs” 18
contribué à la réalisation de ce Une loi algérienne sur les Energies Renouvelables devient une necessité.
numéro.
Toutes suggestions et critiques Projet de décret relatif à la production d'électricité à partir des énergies
visant l’amélioration de nos renouvelables 19
efforts sont les bienvenues. Proposé par le Ministère de l’Energie et des Mines, l’objectif est un niveau mini-
Le bulletin des Energies Renou- mum de 5% de capacité de production électrique nationale à partir des énergies
velabes peut être consulté et télé-
chargé par internet à l’adresse : renouvelables est ciblé pour 2010.
http://www.cder.dz/bulletin/
Divers 20

Les informations données dans les articles


sont sous la responsabilité de l’auteur.
Mot du Directeur

Lentement mais sûrement.

Toutes les actions " complexes et difficiles " engagées dans la précipitation ont trop
souvent très mal tournées : Elles ont été, pour nombreuses d'entre elles, remises en
cause et pour d'autres carrément abandonnées : les exemples historiques n'en man-
quent pas.
Face aux réalisations prestigieuses et ambitieuses dédiées au Energies Renouvela-
bles, tentées çà et là de part le monde, les chercheurs Algériens se sentent quelque
peu frustrés et totalement impuissants tenant compte de la force de nos atouts qui
sont multiples dans le secteur des Energies Renouvelables (gisement important,
potentiel humain qualifié disponible, préoccupation environnementale largement
exprimée par de nombreux secteurs etc…)
Après une longue période exclusivement consacrée à la formation de qualité suivie
par une autre dans laquelle la recherche a été pleinement consacrée grâce au démar-
rage d'un programme national en Energies Renouvelables affiché dans la loi d'orien-
tation sur la Recherche et le Développement Technologique, l'arrimage avec le sec-
teur socio-économique s'avère vraiment difficile voire impossible malgré quelques
tentatives très modestes et très prudentes dans le secteur des télécommunications
pour l'alimentation des relais et dans le secteur de l'agriculture et de l'énergie pour
le pompage de l'eau et l'électrification éparse et isolée, tenant compte des préoccu-
pations et des priorités tout à fait compréhensibles des uns et des autres.
Les efforts, d'ailleurs fort louables, du Ministère de l'Energie avec la création récen-
te de la NEAL dont les programmes de réalisation tardent à démarrer encore pour
assurer l'insertion des nombreux spécialistes formés par le Ministère de l'Enseigne-
ment Supérieur et de la Recherche Scientifique en quête d'emploi spécialisé après
un lent et laborieux parcours au sein des laboratoires spécialisés soulèvent de nom-
breuses interrogations.
Et pourtant les besoins sont immenses et les impératifs d'aménagement du territoi-
re, le développement des technologies " propres " et la multiplication des emplois
" innovants " pour assurer le développement durable prôné avec force et insistance
par le Ministère Chargé de l'Environnement pour inscrire les efforts de notre pays
dans le cadre des préoccupations mondiales engagées par les Nations Unies restent
encore sans prises en charge effective malgré les raccourcis appréciables que ces
technologies nouvelles pourront nous procurer : tous ces indicateurs sont là pour jus-
tifier la nécessité de la conjugaison des efforts sectoriels de l'ensemble des dépar-
tements ministériels pour amorcer ce laborieux processus permettant l'intégration
d'une part significative des Energies Renouvelables dans le bilan énergétique natio-
nal.
Nous sommes convaincus, plus que jamais, qu'une coordination intersectorielle plus
poussée encore est fortement souhaitée, parce que tout simplement toutes les actions
sectorielles isolées, circonstancielles et hâtives engagées dans la précipitation et la
conjoncture du moment sans concertation élargie et approfondie, dépendantes en
partie de l'improvisation volontariste restent fragiles et éphémères.
Une législation incitative claire et vigoureuse qui s'inscrira résolument dans la
durée est la seule alternative à notre avis qui va assurer l'essor véritable des Ener-
gies Renouvelables dans notre pays.

M. BELHAMEL

Bulletin des Energies Renouvelables - N°3 Juin 2003 1


Editorial

L e XXI éme siècle sera celui de la qualité et de la protection de l'envi-


ronnement.
Le réchauffement de la terre provoqué par les gaz à effet de serre est le
nouveau défi que doit affronter l'humanité et auquel elle doit trouver une
réponse pour assurer un développement durable avec un faible impact sur
la biosphère.
L'Algérie n'est pas en marge de cette préoccupation, elle subit les con-
séquences d'une absence de politique environnementale planifiée.
Le développement durable est défini comme un développement répondant
aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations
futures à satisfaire leurs propres besoins. L'un des éléments de réponse
face à cette situation est l'utilisation des énergies renouvelables comme
sources énergétiques complémentaires et/où d'appoint eu égard à leurs dif-
férents aspects positifs.
Tout en préservant nos gisements fossiles (pétrole et gaz) le plus longtemps
possible avec une pollution moindre et contrôlée, nous intégrerons cette
forme d'énergie du future dans nos " mœurs " énergétiques. Nous disposons
d'atouts naturels indéniables pour la généralisation de l'utilisation des éner-
gies renouvelables dans les régions dépourvues de toute forme d'énergie
conventionnelle et en même temps juguler le phénomène périlleux de l'ex-
ode rural. Il est clair que l'une des clés de sortie de cette spirale infernale
est la résolution des problèmes énergétiques spécifiques à l'économie rurale
ou les énergies renouvelables peuvent jouer un rôle non négligeable.
L'économie et la sociologie de ces régions sont propices au développe-
ment et à la diffusion des systèmes solaires pour compenser le déficit
énergétique tout en préservant le milieu naturel qui se dégrade visiblement
et dangereusement avec une déforestation avancée et la disparition latente
de plusieurs espèces animales et végétal, qui jouent un rôle prépondérant
dans l'équilibre déjà fragile des écosystèmes. La somme de services que
peut rendre l'énergies solaire en particulier et les énergies renouvelables en
général est vaste, incluant des applications techniques dont certaines peu-
vent être rudimentaires et d'autres très sophistiquées puisque cela va de
l'amélioration du séchage traditionnel des aliments à la production d'élec-
tricité par des centrales solaires de puissance.
L'exploitation de cette forme d'énergie n'est plus un mythe ni une utopie
scientifique imaginée dans des laboratoires. Les installations solaires pro-
duisant des centaines de mégawatts sont une réalité et les projets inscrits
au cours de ce siècle vont bouleverser sûrement nos habitudes de consom-
mation énergétiques.
On n'est plus au stade de la démonstration de prototypes solaires, mais bel
et bien à l'ère de l'exploitation intensive de ce gisement naturel, renouve-
lable, inépuisable et éternel.

S. KEHAL Secrétaire Général

2 Bulletin des Energies Renouvelables - N°3 Juin 2003


Evénements

Les 11èmes Journée Internationales de Thermique


Alger- Algérie 21,22 et 23 Juin 2003
E-mail : jith2003_cder@cder.dz

es journées Internationales de - Favoriser les relations entre cher-


L Thermique vont fêter leur 11ème
anniversaires à ALGER. Elles sont
cheurs et décideurs œuvrant dans ce
domaine.
Nous avons le regret de vous
annoncer le décès du Pr. S.
régulièrement organisées tous les deux El Golli Président du Comité Per-
Les thèmes de ces journées sont : manent International des JITH. A
ans depuis 1983. Elles ont eu lieu
respectivement à : - Les récents développements fonda- cet effet, le CDER ainsi que toute
mentaux dans le domaine des trans- la communauté Scientifique pré-
- Monastir - Tunisie (1983), sentent à sa famille leurs sincères
ferts thermiques,
- Rabat - Maroc (1985), condoléances.
- Les transfert thermique dans l'indus-
- Lyon - France (1987), trie, l'agriculture et le bâtiment. Pr. Salem El Golli était le Direc-
teur Général de l'Agence Nationa-
- Alger - Algérie (1989), - L’énergie et le développement dura- le des Energies Renouvelables
ble (dessalement, changements clima- (ANER), Tunisie. Aussi, il était
- Monastir - Tunisie (1991),
tiques, maîtrise de l'énergie,...). membre de l'association méditer-
- Alexandrie - Egypte (1993), ranéenne MEDENER. Il a occupé
- Marrakech - Maroc (1995), le poste de Chef de l'Unité de
Signalons qu’une table ronde sera Recherche de Mécanique des Flui-
- Marseille - France (1997), organisée en video conférence sur la des et Thermique de l'école natio-
réforme de l’enseignement de la ther- nale d'Ingénieurs de Monastir. Et
- Bruxelles - Belgique (1999),
mique avec des interventions d’experts il était Membre du World Energy
- La Marsa - Tunisie (2001). de plusieurs pays. Council (WEC).
Les JITH ont pour but de favoriser la
coopération entres les équipes scienti-
fiques des pays associés et donner l'oc-
casion aux jeunes chercheurs d'expo-
ser leurs travaux de recherche.
Les langues de travail sont : l’arabe, le
français et l’anglais.
Les JITH 2003 se proposent de :
- Faire le point sur l'état d'avancement
des travaux de recherches dans le
domaine des transferts thermiques,
- Contribuer à la diffusion de ces tra-
vaux en vue de leur application dans
les divers secteurs de l'économie
(industrie, agriculture, transport, habi-
tat, etc...),
- Contribuer à l'utilisation des résultats
de ces travaux dans les domaines de la
maîtrise de l'énergie et de l'environne- 4 ème JITH 1989 à Sidi-Fredj, de gauche à droite : Mr BENNANI abdelkrim, Mr PEUB,
ment, Mme BAHRAOUI buret, Mr EL-GOLI Salem, Mr HADJ SLIMANE cherif,
Mr BELHAMEL maïouf, Mr MAALEJ mohamed, Mr CHIKHI rachid

Bulletin des Energies Renouvelables - N°3 Juin 2003 3


Evénements

7e Journée de l'énergie
16 avril 2003 Hilton
Thème : Pour une stratégie énergétique de l'Algérie à l'horizon 2003
Pr. C.E. Chitour, Mr B. Bouzidi et Mme S. Kharzi
E-mail : lavalef @yahoo.fr

es journées de l'énergie se dérou- même que l'Asie du Sud-Est, qui monde et qui trace à chacun et en pre-
L lent chaque année le 16 avril
“Youm el'ilm”. La 7ème journée a eu
repasse en dessous de ce taux après
2020. Inversement, les taux de crois -
mier lieu au citoyen ses marges de
manœuvre dans une utilisation de tou-
pour thème : “Pour une stratégie éner- sance dépassent 5% par an en Chine tes énergies disponibles. Dans ce
gétique de l'Algérie à l'horizon 2003”. jusqu'à 2010 (contre 4,4 %/an entre contexte aussi. Il a été exposé les dif-
Dans la première partie. Nous avons 1985 et 1995). férentes politiques énergétiques entre-
passé en revue : L'évolution des grands prises par certains états (l'UE, la Fran-
Les énergies fossiles vont encore très
équilibres énergétiques d'ici à 2030 en ce, la Chine, les USA et le Japon ) afin
largement dominer le bilan énergé-
mettant l'accent sur le poids des éco- d'exploiter et de prévoir les conséquen-
tique mondial en 2030, cette domina-
nomies émergentes (notamment asia- ces de certaines tendances sur la poli-
tion ayant même tendance à se renfor-
tiques) dans la croissance de la deman- tique énergétique à l'échelle mondial.
cer. Le pétrole sera toujours la forme
de énergétique mondiale.
d'énergie primaire dominante au o L'énergie est un des facteurs de pro-
Pour une mise en œuvre et le dévelop- niveau mondial, avec environ un tiers duction essentiels entrant dans le fonc-
pement d'un modèle énergétique en de l'offre totale en 2030 ; le charbon et tionnement de toute économie nationa-
Algérie. La deuxième partie de cette le gaz représenteront chacun un quart le. Pour cela, deux possibilités sont
journée a été consacrée aux travaux du total ; rappelons que le nucléaire, ouvertes :
entrepris par des experts du domaine l'hydroélectrique et les renouvelables
- Soit la plupart des économies natio-
et ce à l'échelle nationale. Les effets de devraient constituer chacun environ
nales trouvent sur leur territoire les res-
la nouvelle loi sur l'électricité sur la 5% de l'offre mondiale d'énergie en
sources énergétiques que leur dévelop-
restructuration du secteur de l'électri- 2030. Les projections pétrolières dési-
pement et leur fonctionnement
cité, et les énergies renouvelables; per- gnent cette énergie comme le principal
requièrent ;
spectives Algériennes horizon 2020 et enjeu des relations énergétiques inter-
les enjeux économiques et énergé - nationales sur la période considérée. - Soit s'instaurent des relations énergé-
tiques de la maîtrise de l'énergie. C'est la seule énergie fossile dont les tiques internationales. C'est bien sûr le
volumes de production atteints en cas dans la réalité, au moins depuis la
Il n'existe pas de définition consen-
2030 impliquent un " changement de première guerre mondiale et l'amorce
suelle de la sécurité énergétique. Par
monde " par rapport à la période du mouvement de substitution du
contre une définition minimale devrait
actuelle pétrole au charbon.
mettre l'accent sur la disponibilité de
l'énergie requise par le fonctionnement Les perspectives économiques mon- o L'existence de relations énergétiques
des sociétés modernes, ainsi que sur diales à l'horizon 2030 décrivant l'ave- internationales étant acquise, de nou-
les conditions économiques de l'appro- nir énergétique et le contexte de la veau une alternative s'ouvre, portant
visionnement. Dans les deux cas, l'ap- mondialisation de l'énergie, le bilan sur les modalités du rapprochement
préciation de la sécurité énergétique énergétique de l'Algérie depuis l'indé- géographique entre sources d'énergie
passe par une approche économique de pendance dessinant le modèle de primaire et centres de consommation :
la scène énergétique, qui fournit les consommation énergétique nationale
- Soit il se fait par absorption, de fait
données interprétables par l'analyse ainsi que ses options ont été relatées ;
ou de droit, de zones riches en ressour-
géopolitique. ce qui a montré que le moment est
ces dans la zone de souveraineté des
venu pour le pays de rationaliser sa
Les régions en développement économies nationales non autonomes
consommation et par conséquent sa
connaissent des taux de croissance de énergiquement ; c'est la solution impé-
production d'énergie. Il s'avère néces-
la consommation d'énergie très impor- riale, où les États raisonnent en termes
saire que toutes les parties concernées,
tants, compris entre +3% et +5% par d'espace vital énergétique ;
contribuent chacun à son niveau à met-
an. Avec moins de 3% par an jusqu'en
tre en œuvre un modèle énergétique, - Soit ce rapprochement se fait sur le
2010, la région Afrique du Nord -
continuellement adaptable pour pren- mode de l'échange marchand, excluant
Moyen-Orient est une exception, de
dre en charge les mutations rapides du

4 Bulletin des Energies Renouvelables - N°3 Juin 2003


Evénements
l'extension de la zone de souveraineté structures juridiques et institutionnel- sentant un potentiel d'exploitation est
et le recours à la coercition. les au conflit armé pour le rétablisse- un atout pour une zone rurale. Selon le
ment des conditions de flux normaux, territoire, elle peut offrir les avantages
o L'approvisionnement énergétique
la notion d'intérêt national (et donc suivants: exploitation des ressources
des économies nationales (et notam-
d'antagonisme potentiel entre intérêts locales qui contribue à améliorer la
ment des plus importantes d'entre
nationaux) n'a pas déserté le jeu éner- situation économique en exportant de
elles) se fait aujourd'hui sur le mode
gétique. l'énergie ou en diminuant les approvi-
d'échanges marchands. Il importe de
sionnements extérieurs; création d'em-
comprendre que ces échanges mettent Nous notons aussi que Américains et
plois qualifiés; allègement de la char-
de moins en moins en contact des Européens s'opposent sur la réduction
ge sur l'environnement, notamment par
appareils administratifs nationaux des émissions mondiales de gaz à effet
la réduction des émissions de dioxyde
(des États), et sont d'abord le fait d'ac- de serre : l'Europe milite pour des
de carbone (CO2), principal responsa-
teurs agissant dans une logique de pro- objectifs ambitieux de réduction que
ble de l'effet de serre, et de dioxyde de
fit privé (l'énergie n'échappe pas à ce les Américains, dont l'économie est
soufre (SO 2), principal responsable des
qu'on appelle la " transnationalisation " très dépendante des énergies fossiles,
pluies acides; effet de levier pour d'au-
des relations internationales). Ce n'est jugent déraisonnables.
tres initiatives de développement rural
qu'au niveau de leurs conséquences
D’une manière plus générale, il faut étant donné notamment la mobilisation
macro-économiques que ces flux
bien comprendre que si l'ambition et l'animation locales que le projet d'é-
relient des économies nationales, et à
américaine est de pousser au maxi- nergie implique.
ce titre intéressent les appareils d'États.
mum le développement des ressources
Tout indique que les énergies renouve-
o En tant que garant de la sécurité et mondiales. A Kyoto en 1998, l'UE a
lables joueront un rôle grandissant
de l'indépendance nationale et, dans convenu d'une réduction de 8% par
dans l'approvisionnement énergétique.
certains cas, agent d'une politique glo- rapport au niveau des rejets de CO2
bale d'influence sur les affaires du de 1990 pour un ensemble de six gaz Conclusion :
monde, l'État trouve au moins trois à effet de serre, objectif qui reste à
Les acteurs de la politique énergétique
motifs à s'intéresser aux relations éner- réaliser entre 2008 et 2012. Le proto-
ont une responsabilité envers leurs
gétiques internationales : cole de Kyoto devrait avoir de profon-
citoyens. Leur mode de vie dépend
des conséquences sur la politique éner-
- Tout d'abord les relations marchan- d'un approvisionnement en énergie fia-
gétique pour les décennies à venir.
des entre acteurs de la scène énergé - ble, abordable et propre. Mais ils ont
tique s'inscrivent dans un cadre insti- Aucun grand pôle économique (pas également un devoir envers les géné-
tutionnel et juridique dont la définition même par les États-Unis) n'assure son rations futures. Pour cette raison ils
est un objet naturel de la politique approvisionnement énergétique sur le sont obligés de développer des visions
extérieure (l'énergie ne se distingue mode impérial ni n'a intérêt à le faire ; durables qui assurent l'approvisionne-
pas ici des autres secteurs de l'écono- la puissance consiste plutôt à faire ment énergétique, tout en minimisant
mie mondiale) ; fonctionner le marché au mieux de ses son impact sur l'environnement, et en
intérêts. traitant les ressources à leur disposi-
- D'autre part, le marché est par défi-
tion de la meilleure façon possible.
nition une modalité non coercitive de Les énergies renouvelables :
transfert international de richesses : si Mais la question énergétique est une
Le secteur des énergies nouvelles et
cette règle de la non-coercition vient à question mondiale qui appelle des
renouvelables (ENR) regroupe un
être rompue (situation de crise), il réponses globales. Il est urgent d'abor-
ensemble de procédés techniques pro-
revient à l'État d'engager la diplomatie der le débat de front et de faire face
duisant de l'énergie à partir de sources
et la force pour rétablir les conditions aux réalités du présent : au-delà des
non épuisables. Bien que relevant de
normales des échanges marchands ; débats régionaux, il est nécessaire
l'offre et non de la demande, les ENR
d'engager un dialogue fructueux au
- Enfin, le principe de prudence impo- participent à la " maîtrise " de l'éner-
niveau mondial, qui seul permettra de
se à l'État d'agir en amont pour mini- gie.
maintenir un développement durable et
miser les risques de perturbations des
Les technologies d'exploitation de l'é- d'assurer aux prochaines générations
relations marchandes, et leurs consé-
nergie renouvelable sont de plus en un avenir pour notre planète.
quences sur l'économie nationale si
plus prises en considération dans la
elles survenaient néanmoins.
promotion d'un développement rural
Ainsi, la généralisation des échanges durable. Elles suscitent un intérêt
marchands comme modalité des rela- croissant en raison des avantages éco-
tions energétiques internationales n'a logiques et sociaux qu'elles offrent,
pas fait disparaître toute forme de " mais aussi parce que leurs coûts
projection de la puissance " sur la diminuent.
scène énergétique mondiale. De la
Une source d'énergie renouvelable pré-
concurrence pour la définition des

Bulletin des Energies Renouvelables - N°3 Juin 2003 5


Evénements

Journées Techniques sur


l'utilisation des énergies renouvelables dans
le développement de l’agriculture
Dr. KACIMI Haut commissaire au
développement de la steppe

e Haut Commissariat au Dévelop- Celles-ci peuvent être classées en deux trification rurale, orientés principale-
L pement de la Steppe ainsi que la
Wilaya de Djelfa ont organisé des
grandes catégories : ment vers les populations agglomérées.
1. Les ressources énergétiques appelées Actuellement, le taux national d'élec-
Journées Techniques sur l'utilisation
communément ressources convention- trification dans certaines régions frôle
des énergies renouvelables dans le
nelles. les 100%. Face à cette situation, certai-
développement de l'agriculture. Ces
nes zones en steppe particulièrement
journées ont été animées par des spé- 2. les ressources énergétiques renouve-
en zones éparses enregistrent en défi-
cialistes nationaux et internationaux lables
cit chronique difficile à combler pour
qui ont présenté leur savoir-faire, leur
Si pour la première catégorie, malgré des raisons de coût de revient.
expérience, la politique et les résultats
qu'elles soient épuisables, elles ont été
atteints dans ce domaine. En effet, les études montrent que l'élec-
un centre d'intérêt pour les pouvoirs
trification d'un logement en zone épar-
Ces journées s'inscrivent dans le cadre publics et ont connu un développe-
ses, revient à presque huit fois plus chè-
du programme pilote mis en place par ment conséquent, la deuxième catégo-
res qu'un logement en zone
le HCDS, centré sur l'utilisation des rie bien que disponible, renouvelables,
agglomérée.
énergies renouvelables pour le pompa- non polluantes et peu coûteuses n'aient
ge de l'eau et l'électrification rurale. pas reçu le même degré d'attention. Eu égard à ces particularités, quelque
soit l'effort financier à concevoir, les
Nous présentons l'allocution d'ouver- Il n' échappe à personne que l'énergie
besoins en matière de couverture éner-
ture de ces journées par Monsieur demeure pour le moment l'élément
gétique resterons difficiles à combler.
KACIMI le Haut commissaire au moteur du développement de l'ensem-
développement de la steppe : ble du secteur d'activité économique. Face à cette donnée qui paraît "
incontournable " des alternatives ont
C'est un grand honneur pour la Wilaya En outre, chaque individu a besoin
été développées en matière de couver-
de Djelfa et le Haut Commissariat au dans son quotidien de source d'éner-
ture énergétique non conventionnelle.
Développement de la Steppe d'ac- gie.
cueillir ces premières journées tech- Des tentatives d'utilisation de l'énergie
La steppe Algérienne, vaste territoire
niques sur l'utilisation des énergies solaire éolienne ont été faites dans les
de près de trente deux millions d'ha,
renouvelables dans le développement domaines des transmissions, de l'élec-
principalement à vocation agropasto-
de l'agriculture, qui coïncident avec la trification, de l'exhaure de l'eau, etc …
rale où l'activité d'élevage ovin prédo-
journée nationale sur le savoir (Youm
mine dans la mesure où 80% de ces Chacune de ces tentatives a eu sa pro-
el Ilm)
habitants sont éleveurs. pre destinée.
Notre pays dispose de ressources éner-
Les caractéristiques naturelles de cette
gétiques importantes très diversifiées.
zone, couplées à l'activité de l'élevage
ont induit un mode de vie basé sur le
nomadisme et l'habitat épars.
Les populations de cette région et plus
particulièrement celles habitant en
zones éparses ont de tout temps fait
face à des besoins en ressources éner-
gétiques, notamment pour la mobilisa-
tion de l'eau pour l'abreuvement des
cheptels et les besoins domestiques.
Dans ce domaine, l'état a consenti des
pompage photovoltaique pour l’irrigation
Merije - Willayat tebessa efforts considérables en matière d'élec- système de pompage photovoltaïque

6 Bulletin des Energies Renouvelables - N°3 Juin 2003


Evénements
Depuis une décennie le Haut Commis- Ces journées ont connu un très grand
sariat au Développement de la Steppe, succès, des experts internationaux et
a entamé une expérience à titre réfé- nationaux ont intervenu sur les diffé-
rentiel et démonstratif particulière- rents thèmes à savoir,
ment dans deux domaines : l'exhaure
- Les systèmes hybrides dans la pro-
de l'eau destinée à l'abreuvement des
duction d'énergie
cheptels et l'électrification des foyers
isolés. - L’énergie solaire, expériences et per-
spectives de développement
Bien qu'à son début, les résultats de
cette expérience ont montré que le - L’énergie éolienne, domaines d'utili-
recours à ces sources d'énergie est l'al- sation
ternative pour faire face aux besoin en
ainsi les différents acteurs impliqués
énergie des populations dans ces
dans le domaine des énergies renouve- pompage éolien à had sahari Willaya de djelfa
régions. Les principaux indicateurs qui
lables à savoir les utilisateurs, les pro-
ont concouru à ce constat sont :
ducteurs, les chercheurs et les investis-
– L'adaptation des équipements seurs ont pu se réunir pour débattre des
réels problèmes, des expériences, des
– L 'engouement des populations
avancés et des technologies.
– La simplicité de leur utilisation et de
Les recommandations de ces journées
leur entretien
techniques serviront de base à l'élabo-
– Les coûts abordables ration d'un programme d'utilisation des
énergies renouvelables dans le cadre
Ces journées techniques se proposent
du développement agricole et rural.
d'être un espace d'échange d'expérien-
ces et un lien entre différents acteurs
impliqués dans ce domaine.
pompage éolien bir hlilef commune de maamou-
Outre cela, les objectifs assignés à notre ra willaya de saida
rencontre visent à :
– Conforter les acquis au niveau natio-
nal
– S'inspirer des expériences et acquis
de nos partenaires étrangers
– Développer une coordination inter-
sectorielle d'une part et entre cher-
cheurs, développeurs et utilisateurs
d'autre part.
pompage photovoltaïque Est-Batna
– Développer une vulgarisation adé-
pompage photovoltaïque
quate et efficace de l'utilisation de ces Bir Ramla - Willaya Djelfa
techniques.
Je ne terminerais pas mon allocution
sans préciser que la présence de Mon-
sieur le Ministre parmi nous dénote
tout l'intérêt qu'il accorde à ces jour-
nées et à leur thèmes.

Dr KACIMI B.

système de pompage éolien à la commune de douar el maa

Bulletin des Energies Renouvelables - N°3 Juin 2003 7


Structures et Organismes

TECHNOSOLAR Systemes
La première entreprise privée dans
le domaine des énergies renouvelables
email : tssdz@yahoo.fr

ECHNOSOLAR systèmes est la TECHNOSOLAR Systèmes est dotée De plus, TECHNOSOLAR installe des
T première société algérienne privée
à capitaux mixtes dans le domaine de
de moyens humains maîtrisant parfai-
tement la technologie solaire et de
systèmes d'électrification domestique
destiné à l'alimentation électrique des
l'énergie solaire. Cette société par moyens matériels très variés lui per- maisons individuelles, des écoles, des
action a été créée en 1997 son capital mettant d'intervenir en tout lieu et à dispensaires, les postes de gardes, les
s'élève à 15 Millions de dinars. TECH- tout moment, et proposer ainsi des refuges, etc … Ces systèmes assurent
NOSOLAR bénéficie d'un soutien solutions particulières pour répondre à l'autonomie complète et dispose d'un
technique appréciable par ces partenai- des besoins spécifiques. Aussi, elle système de régulation automatique, la
res étrangers. En effet ces principaux développe une intégration locale dans tension peut être soit continue soit
actionnaires sont : le domaine de l'électrification des sites alternative selon la demande.
et de l'éclairage public avec son parte-
- SYNERGIE et DEVELOPEMENT Sa large gamme de chauffe-eau solai-
naire TOTAL Energie, elle tend à
du groupe SIGMA/BENAGAB à hau- res peut satisfaire les besoins indivi-
développer une activité de sous-trai-
teur de 46% ; cette entreprise algérien- duels et collectifs en milieu urbain ou
tance locale entrant dans le cadre d'une
ne exerce dans le domaine de l'énergie rural, les habitations, écoles, Hôpitaux,
exportation de kits de câbles et de
solaire depuis les années 80 passant de Hôtels … Ces systèmes sont très per-
structures en aluminium. De ce fait, les
la prestation à la maîtrise de la tech- formants, quelques rayons de soleils
applications sont très diverses.
nique de l'installation et de la mainte- suffisent à leur fonctionnement, ayant
nance des systèmes solaires. En effet, TECHNOSOLAR Systèmes peu d'entretient, ils sont très adaptable
dispose de l'une des plus larges gam- et modulaire.
- TOTAL ENERGIE à hauteur de
mes de pompage solaire sur le marché
40%. Créé en 1983, c'est le premier Un savoir-faire a été acquit et dévelop-
de puissance allant de 300 Wc à 6000
ensemblier mondial de systèmes pé pour les applications professionnel-
Wc dont les débits varient de 3m 3/h à
photovoltaïques, TOTAL ENERGIE a les dans le domaine des télécommuni-
120m3 /h. Ces systèmes sont entière-
pour vocation la conception, le déve- cations particulièrement pour les
ment autonomes fonctionnant au fil du
loppement, la commercialisation, l'ins- systèmes autonomes travaillant exclu-
soleil (sans stockage de l'énergie sur
tallation et l'exploitation de systèmes sivement en courrant continu et exi-
batterie), l'eau est ainsi stockée directe-
solaires photovoltaïques, présent dans geant une grande fiabilité, les applica-
ment dans un réservoir.
50 pays s'est diversifié dans l'électrifi- tions peuvent être la transmission,
cation rurale, les systèmes profession-
nels et la connexion des réseaux.
- PHOTOWATT à hauteur de 4 %. La
société convertit les déchets de sili-
cium en charge utile pour la fabrica-
tion de cellules solaires et ceci depuis
1979. C'est le plus grand fabricant inté-
gré de plaques, cellules et modules
photovoltaïques en Europe et le leader
mondial dans la technologie de la cel-
lule mince de silicium
- FINALEP à hauteur de 6 %. C'est la
première société de capital investisse-
ment en Algérie. Créée en 1991, sa
mission principale est la promotion de
l'investissement en Algérie par le biais
du partenariat Algéro-Européen. Générateur photovoltaïque pour l’électrification village Fedhoune Willaya Illizi

8 Bulletin des Energies Renouvelables - N°3 Juin 2003


Structures et Organismes
relais hertziens, réémetteurs, répéti-
teurs, équipements radio, télémétrie,
etc…
TECHNOSOLAR dispose de systè -
mes solaires photovoltaïques apportant
une autonomie totale avec une grande
fiabilité de fonctionnement pour la
signalisation de tout type allant de la
signalisation terrestre (alimentation
des signaux de transport terrestre,
signalisation sur voie de chemin de fer,
radar de contrôle de trafic, etc…),
signalisation maritime (alimentation
de bouées, de phares, des équipements
d'aide à la navigation, etc.), la signali-
sation aérienne (radio balise, alimen- Pompage solaire photovoltaïque (Naama)
tation des équipements de télécommu- cours au niveau de la steppe dans les solaire et de structures de modules
nications, etc.). Dispose aussi, de Wilayas de Tebessa, Khenchela, Saïda, antivol.
systèmes solaires de traitement d'eau Souk Ahras et Adrar.
par chloration, ces systèmes sont com- - Les APC de Tindouf, Oum Lassel et
pact, aisément transportable, facile à - SONELGAZ R/D, Alger pour la Bourdj Badji Mokhtar fourniture et
installer et prêt à l'emploi; ils consti- Wilaya de Tamanrasset (Tahifet), réali- installation de luminaires d'éclairage
tuent une excellente solution pour le sation de l'électrification de 100 foyers extérieur. APC de Hassi R'mel, fourni-
traitement de l'eau des régions très iso- avec montage et installation de mini ture et installation de systèmes d'éclai-
lées. Des réfrigérateurs et conserva - centrales photovoltaïque (84 kWc), et rage extérieur, d'un foyer et radio.
teurs spécialement conçus pour une à Moulay Lahcene Eclairage extérieur Wilaya d’Illizi , électrification du villa-
alimentation par panneau solaires, à énergie solaire. ge FEDHNOUN et installation à tra-
ayant une faible consommation et une vers le territoire de la Wilaya de 200
- SONATRACH Hassi Messaoud,
très grande performance, idéals pour la systèmes d’éclairage.
pour l’installation de 39 systèmes
conservation des aliments ou les médi- photovoltaïques au niveau des 39 pos- TECHNOSOLAR Systèmes est ainsi
caments dans les régions isolées. Des tes de coupures et de sectionnement le constitué d'équipes pluridisciplinaires
lampadaires solaires autonomes entiè- long du pipe GPL Al Ghar - Hassi ayant d'énormes ambitions pour le
rement automatiques, de puissance de R'mel (900km), à Arzew. Fourniture et domaine, en effet, les objectifs fixés
50 Wc ayant des batteries de 105Ah pose d'un système photovoltaïque de sont de participer activement au déve-
qui assurent le stockage de l'énergie 2600Wc pour les équipements de loppement des utilisations de l'énergie
électrique accumulée durant la jour- transmissions au niveau de la monta- solaire en adhérant à tous les organis-
née. gne des lions. mes de promotions et de développe-
TECHNOSOLAR Systèmes a bénéfi- ment des énergies renouvelables, en
- Ministère de l'intérieur, pour la four-
cié d'un transfert de technologie et a participant aux expositions ou aux
niture de 12 générateurs photovol-
ainsi mis en place une véritable poli- séminaires dans le domaine, et en
taïques destinés à l'alimentation des
tique d'intégration locale en assurant le organisant des journées techniques à
relais de télécommunications; fourni-
service par des équipes d'ingénieurs cet effet. Aussi œuvrer à la promotion
tures et installations de mini-centrales
compétents et professionnels. Ce qui de l'industrie nationale par des efforts
pour l'électrification de poste fronta-
lui a value la confiance de plusieurs d'intégration locale, promouvoir un
lier, d'un système de pompage solaire
institutions d'état parmi eux nous savoir-faire dans les domaines des
et de 15 systèmes d'éclairage extérieur.
citons : énergies renouvelables par l'acquisi-
- Ministère de l'enseignement supé- tion auprès de ses partenaires étrangers
- Le ministère de la défense nationale rieur et de la recherche scientifique, d'un transfert de techniques ainsi qu'é-
pour la fourniture de système d'éclai- pour l'SEES/MS Adrar fourniture tablir et promouvoir des accords et
rage et installation de systèmes photo- d'une pompe solaire, et pour l'UDES conventions avec les universités et les
voltaïques au niveau de tous les relais fourniture de 35 systèmes d'éclairage centres de recherches spécialisés.Enfin
de transmissions implantés sur le ter- extérieur de puissance 50Wc. Univer- pour assurer un service de proximité,
ritoire national. sité de Batna, Biskra et université TECHNOSOLAR a l'ambition de
- Le ministère de l'agriculture pour la Bechar fourniture et installation de développer un réseau de distributeurs
fourniture et installation de seize systè- pompes solaires. à travers le territoire national (Adrar,
mes de pompage solaire et 20 pompes Djelfa , Bechar, Oran, Ourgla , Hassi
- Ministère des PTT, pour la fournitu-
éoliennes, destinés aux puits de par- Messaoud).
res d'importants équipements d'énergie

Bulletin des Energies Renouvelables - N°3 Juin 2003 9


Recherches et Développement

Les ressources éoliennes de l’Algérie


M mme L. Hamane
E-mail : lilia_aiche@hotmail.com

I NTODUCTION variation relative de la ressources à tra- moins ventées que le reste des saisons
vers l'Algérie. et que le printemps en est la plus ven-
e domaine de l'énergétique éolien-
L ne a connu un grand essor avec l'é-
largissement de l'installation d'aérogé-
La carte représentée en figure 1 mont-
re que le Sud est caractérisé par des
tée. Néanmoins, on remarque que la
région de Tiaret fait l'exception avec
une vitesse plus faible en été qu'en
nérateurs pour la production électrique vitesses plus élevées que le Nord, plus
hiver. D'un autre côté, des régions tels
dans les pays industrialisés. De plus, la particulièrement le Sud-Ouest avec des
que Biskra, Adrar et Annaba sont
volonté de réduire les émissions de gaz vitesses supérieures à 4 m/s et qui
caractérisés par une vitesse relative-
responsables de l'effet de serre, a pous- dépassent la valeur de 6 m/s dans la
ment constante tout au long de l'année.
sé beaucoup de pays à s'intéresser région d'Adrar. Concernant le Nord, on
davantage aux énergies renouvelables remarque globalement que la vitesse APPLICATION ÉOLIENNE
dont fait partie l’éolien. moyenne est peu élevée. On note
Connaissant les problèmes rencontrés
cependant, l'existence de microclimats
Par ailleurs, l'étude de la rentabilité des pour le transport de l'énergie élec-
sur les sites côtiers de Oran, Béjaia et
systèmes éoliens est étroitement liée à triques dans les zones éloignés ainsi
Annaba, sur les hauts plateaux de Tia-
la source elle-même, à savoir, le vent. que son coût élevé. Il serait intéressant
ret et El Kheiter ainsi que dans la
d'envisager l'application de systèmes
En ce qui concerne l'Algérie, la res- région délimitée par Bejaia au Nord et
de conversion de l'énergie éolienne
source éolienne varie beaucoup d'un Biskra au sud.
pour des régions isolées possédant un
endroit à un autre. Ceci est principale- Toutefois, la vitesse du vent subit des potentiel éolien appréciable.
ment dû à une topographie et un climat variations en fonction des saisons
très diversifiés. En effet, notre vaste La région du Sud-ouest, présente tou-
qu'on ne doit pas négliger, en particu-
pays, se subdivise en deux grandes tes les caractéristiques de sites candi-
lier, lorsqu'il s'agit d'installer des systè-
zones géographiques distinctes. Le dats à l'exploitation de cette énergie.
mes de conversion de l'énergie
Nord méditerranéen est caractérisé par éolienne. Les cartes saisonnières repré- A cet effet, nous avons proposer une
un littoral de 1200 km et un relief sentées en figure 2 montrent claire- méthode de calcul de la puissance de
montagneux, représenté par les deux ment que l'automne et l'hiver sont production d'un aérogénérateur de
chaînes de l'Atlas télien et l'Atlas saha-
rien. Entre elles, s'intercalent des plai-
38.0
nes et les hauts plateaux de climat Ténés Alger Béjaia
Annaba
continental. Le Sud, quant à lui, se 36.0 oran
Tiaret Maghress
Biskra
caractérise par un climat saharien. El Kheiter Djelfa
34.0
Ain Sefra
ESTIMATION DES RESSOURCES Ghardaia 7.0

EOLIENNES 32.0 H.Messaoud


Béchar
6.5
Une étude préliminaire de l'évolution 30.0
Timimoun
saisonnière et annuelle de la vitesse In Amenas
6.0
Tindouf Adrar
28.0
moyenne du vent [1], a permis de faire In Salah
5.0
une première identification des régions
26.0
ventées de l'Algérie. 4.0
Djanet
24.0
Cette représentation de la vitesse sous Tamanrasset 3.0
forme de carte, a deux objectifs : le 22.0

premier est d'identifier les vastes 1.5

régions avec de bonnes promesses 20.0

d'exploitation de l'énergie éolienne. Le


18.0
-8.0 -6.0 -4.0 -2.0 0.0 2.0 4.0 6.0 8.0 10.0
second est de mettre en évidence la
Figure 1 Carte annuelle de la vitesse moyenne du vent à 10m du sol (m/s).

10 Bulletin des Energies Renouvelables - N°3 Juin 2003


Recherches et Développement
puissance nominale de 200 kw [2]. De là, on voit bien l'importance et l'in- [2] Hamane, L., Khellaf et Ait Mes-
Cette méthode a été appliquée aux térêt de l'évaluation préliminaire des saoudene, N., 2000, "Estimation de la
sites de Béchar, Adrar, In Salah, Timi- ressources éoliennes avant d'envisager puissance annuelle moyenne de sortie
moun et Tindouf caractérisés respecti- tout éxploitation de cette énergie. d'une éolienne", SIPE'5, Béchar.
vement par des vitesses moyenne de
REFERENCES [3] Hamane, L. et Khellaf, A., 2000,
3.7 m/s, 5.8 m/s, 3.8 m/s, 5.1 m/s et 4.3
"Evaluation des ressources energé-
m/s. [1] Hamane, L. et Khellaf, A., 2000,
tiques éoliennes de l'Algérie", Proc.
"Wind energy resources in Algeria",
Sachant que la vitesse du vent aug- CHEMSS 2000, pp.374-379,Alger.
WREC 2000, pp.2352-2355, Brighton,
mente en fonction de la hauteur [3] et
UK.
afin d'échapper aux problèmes de tur-
bulences dus à la nature de la surface
et aux obstacles environnants, l'éner-
38.0 38.0
gie du vent est généralement captée à Ténés Alger Béjaia Annaba Ténés Alger Béjaia Annaba

36.0 oran 36.0 oran


des hauteurs supérieures à la hauteur Tiaret
Djelfa
Maghress
Biskra
Tiaret
Djelfa
Maghress
Biskra
Hiver El Kheiter Printemps El Kheiter
de mesure de 10 m. La méthode déve- 34.0
Ain Sefra
7.0
34.0
Ain Sefra
Ghardaia Ghardaia
loppée permet aussi, l'optimisation de 32.0
Béchar H.Messaoud 32.0
Béchar H.Messaoud
6.5
la puissance produite en fonction de la 30.0
Timimoun
30.0
Timimoun
6.0
hauteur d'emplacement des hélices des 28.0 Tindouf Adrar
In Salah
In Amenas
28.0
Tindouf Adrar
In Salah
In Amenas

aérogénérateurs. 26.0
5.0
26.0

4.0
Djanet Djanet
Les puissances produites obtenues sont 24.0
Tamanrasset 3.0
24.0
Tamanrasset

représentées en figure 3 pour plusieurs 22.0 22.0

1.5
hauteurs. 20.0 20.0

On remarque que la puissance aug- 18.0


-8.0 -6.0 -4.0 -2.0 0.0 2.0 4.0 6.0 8.0 10.0
18.0
-8.0 -6.0 -4.0 -2.0 0.0 2.0 4.0 6.0 8.0 10.0

mente en fonction de la vitesse et de la


38.0 38.0
hauteur. En effet, pour le site d'Adrar Ténés Alger Béjaia
Annaba
Ténés Alger Béjaia
Annaba

par exemple, on remarque qu'une aug- 36.0 oran


Tiaret Maghress
Biskra
36.0 oran
Tiaret Maghress
Biskra
El Kheiter Djelfa El Kheiter Djelfa
Eté Automne
mentation de la vitesse moyenne d'un 34.0
Ain Sefra
34.0
Ain Sefra
Ghardaia 7.0 Ghardaia
taux de 14 % entre 10 m et 50 m a 32.0
Béchar H.Messaoud 32.0
Béchar H.Messaoud
6.5
entraîné une augmentation de 60% de 30.0
Timimoun
30.0
Timimoun

la puissance produite. 28.0 Tindouf Adrar In Amenas


6.0
28.0 Tindouf Adrar In Amenas
In Salah In Salah
5.0

Concrètement, en se basant sur une 26.0

4.0
26.0

Djanet Djanet
consommation journalière de 2 kilo- 24.0 24.0
Tamanrasset 3.0 Tamanrasset
watts heure par maison, le nombre de 22.0 22.0

1.5
maisons pouvant être alimentées par 20.0 20.0

l'aérogénérateur sélectionné, a été cal- 18.0 18.0


-8.0 -6.0 -4.0 -2.0 0.0 2.0 4.0 6.0 8.0 10.0 -8.0 -6.0 -4.0 -2.0 0.0 2.0 4.0 6.0 8.0 10.0

culé. Les résultats obtenus sont donnés


au tableau 1. Figure 2. Cartes saisonnières de la vitesse du vent (m/s).

Il est intéressant de noter qu'un aéro-


générateur de 200kw peut alimenter 1200
Adrar
673 foyers sur le site de Tindouf et 871 In Salah
Béchar
foyers à Adrar (à la hauteur de 30 m). Timimoun
1000
Puis sance annue lle produi te (Mwh)

Tindouf

Tableau 1. Nombre de maisons pouvant être alimenter par un système de 200kW.


Hauteur(m) Adrar Béchar In Salah Timimoun Tindouf 800

20 0765 394 417 0638 0569


mds j

30 0871 460 497 0736 0673


600
40 0947 512 560 0810 0751
50 1003 554 611 0867 0812
60 1048 589 655 0913 0864 400

70 1085 621 694 0949 0907


80 1115 648 727 0983 0944 200
0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100
90 1141 672 756 1010 0976 Hauteur (m)

100 1162 694 783 1035 1004 Figure3.Variation de la puissance en fonction de la hauteur

Bulletin des Energies Renouvelables - N°3 Juin 2003 11


Recherches et Développement

Concept et utilisation des aérogénérateurs


K. Ameur
E-mail : ameur_khaled@hotmail.com

CONCEPT GÉNÉRAL 1-Champ d'aérogénérateurs connectés mentation des maisons de campagne et


au réseau le pompage de l'eau. Ils sont utilisés
n aérogénérateur à axe horizontal
U est constitué d'un rotor avec géné-
ralement deux ou trois pales. Ce rotor
De nombreux aéro-
générateurs (photo
pour faire fonctionner des instruments
de mesure tels que
les stations sismo-
est couplé directement ou bien par l'in- ci-contre) disposés
graphiques, les
termédiaire d'un multiplicateur de sur un même terrain
stations météoro-
vitesse à un générateur. Pour les petites sont connectés au
logiques (photo
puissances, ce dernier est, en général, réseau. Le prix du
ci-contre) et les
une machine à aimant permanent. Pour kWh produit par un
relais de télécom-
les grandes puissances le générateur tel groupement d'aérogénérateurs est
munication.
asynchrone est mieux adapté. très inférieur à celui d'une machine
disposée seule. Un soin particulier doit Les batteries sont
L'aéromoteur est orienté face au vent être apporté à la disposition de ces souvent utilisées
par l'intermédiaire d'un gouvernail aérogénérateurs. En effet, les sillages pour le stockage du surplus d'électrici-
mais, pour les grosses machines, des de ces derniers peuvent interagir et té produite. Pour les longues périodes
servomoteurs sont utilisés avec des créer des zones de turbulence et de de pénuries, beaucoup de systèmes uti-
capteurs de direction du vent. remous néfaste pour le rendement glo- lisent les groupes électrogènes diesel
La puissance de sortie est contrôlée bal du parc. ou les panneaux photovoltaïques pour
essentiellement par deux méthodes : la assurer la continuité de l'approvision-
2-Aérogénérateur isolé mais connecté
méthode de décrochage et la méthode nement.
au réseau
de l'angle de calage variable. l'utilisation des aérogénérateurs de par
Ce dispositif est appelé aussi " écono-
La première est un contrôle passif de le monde est en pleine croissance. L'é-
miseur " de facture d'électricité. Les
la puissance, est due simplement à la nergie éolienne est promise à un avenir
aérogénérateurs sont utilisés pour ali-
forme de la pale (vrillage et profil). La certain. Notre pays n'est pas en droit de
menter des maisons ou des établisse-
deuxième méthode est réalisée grâce à rester en dehors de cette course, d’au-
ments déjà raccordés au réseau. Lors
un mécanisme actionnant les pales afin tant plus que de nombreuses régions
des périodes de vent calme, l'électrici-
de leur faire varier l'angle de calage. présentent un réel potentiel éolien.
té est achetée du réseau.
Pour les très grandes vitesses du vent, Quand l'aérogénérateur pro- 1
l'aéromoteur est freiné ou bien carré- duit de l'électricité, l'alimenta-
ment arrêté pour éviter tous domma- tion à partir du réseau est cou-
ges. pée. Il arrive même qu'un 6 7
DIFFÉRENTES UTILISATIONS surplus soit produit et revendu 4 2
DES AÉROGÉNÉRATEURS au réseau. 5 3

L'électricité produite par les éoliennes 3-Aérogénérateur isolé et tota-


est utilisée dans de nombreuses appli- lement autonome 1- Pale
cations. Selon les conditions du site, Pour des sites éloignés du 2- Cône
l'aérogénérateur peut être couplé au réseau et les régions insulaires, 3- Boite à vitesse
réseau ou bien constituer une source les petits aérogénérateurs peu- 4- Frein
d'énergie indépendante. On dénombre vent être des sources d'éner- 5- Générateur 8
essentiellement trois configurations gies assez rentables. Une mul- 6- Système d'orienta-
d'utilisations tion face au vent
titude d'applications est
7- Nacelle
possible pour ce genre de
8- Pylône
configurations telles que l'ali-
principaux composants d'un aérogénérateur à axe horizontal

12 Bulletin des Energies Renouvelables - N°3 Juin 2003


Recherches et Développement

L’Hydrogène : Combustible renouvelable


et non polluant
R. Rihani
E-mail : rachida_riha@yahoo.fr

H ISTORIQUE citées ci-après : oxygène, qui à partir d'un certain seuil,


inactivera la production de l'hydrogè-
Au XVI siècle, Pacelse a remarqué – Les hydrocarbures
ne.
lors de l'action des acides sur le fer le – Le vaporéformage du gaz naturel
dégagement "d'un air inflammable".
C'est à H. Cavendish, que revient – La gazéification (résidus pétroliers,
l'honneur de l'avoir isolé en 1766. charbon, biomasse)
Quant à J.Watt et coll, en 1781, en se – L’électrolyse de l'eau
servant de l'eudiomètre, ils ont montré
que sa combustion donne naissance à – Les algues
l'eau. PRODUCTION DE L'HYDROGENE
En 1924, Mecke a montré que l'hydro- PAR LES ALGUES
gène est un mélange de deux variétés
En 1924, H.Gaffron et J.Rubin ont
allotropiques d'un genre spécial, l'or-
découvert que l'algue verte Scenedes-
tho et le parahydrogène, cette allotro-
mus obliquus est capable sous condi-
pie repose sur le fait que les deux
tions spécifiques de produire l'hydro-
noyaux de la molécule tournent dans
gène. Ultérieurement à leurs travaux
le même sens suivant la forme ortho et
un certain nombre d'auteurs se sont
dans le sens contraire selon la forme
attachés à étudier d'autres espèces d'al-
para. Au-delà d'une température de -
gues parmi celles-ci : Chlamydomonas
100 °C, les 3/4 de l'hydrogène sont
reinhardtii, Chlorella fusca et Scene-
constitués par la forme ortho. Au point
desmus obliquus, l'efficacité des sys- production d’hydrogène à partir d’algues
d'ébullition, la forme para est stable. A
tèmes étudiés est faible mais leur qua-
une température de 1100°C, elle se · Nitrogénase : C'est une enzyme que
lité est indéniable. Notons que le
transforme instantanément en la forme possèdent les bactéries et la plupart des
métabolisme de production de l'hydro-
ortho. Cyanobactéries capables de fixer l'azo-
gène est catalysée par deux types d'en-
ETAT NATUREL zymes à savoir : les nitrogénases et te, elle est constituée essentiellement
les hydrogénases. de deux protéines : une protéine Fe et
L'hydrogène est très disséminé dans la
une protéine Mo-Fe. Notons que la
nature. En effet, à l'état libre, il se · Hydrogénase : c'est une protéine protéine Fe est également très sensible
trouve dans les fumerolles des volcans, enzymatique Fe-S que possède de à l'inactivation par l'oxygène.
dans les produits extraits du sol des nombreux micro-organismes et qui
régions pétrolières, il en existe des tra- activent réversiblement l'hydrogène Le tableau 1 donne quelques valeurs
ces dans l'air. Il constitue 1% de la moléculaire. Son inconvénient majeur de productions de l'hydrogène pour
lithosphère Il se trouve encore dans est sa sensibilité à une teneur élevé en (suite page 15)
certaines substances libérées par les Tableau 1 : Photoproduction de l'hydrogène par les algues
parties vertes des végétaux. Enfin, à Espèces Hydrogène Oxygène
l'état combiné on en trouve sous forme (mmole/h-1.mg-1 (mmole/h-1.mg-1
d'eau, d'hydrogène sulfuré, d'acides, de de chlorophylle) de chlorophylle)
sels, de matières organiques. Scenedesmus obliquus 48 27
PRODUCTION DE L' HYDROGENE Kirchneriella lunaris 32 14
En raison de l'importance industrielle Coelastrum proboscidum 24 23
et environnementale de l'hydrogène, Chlorella sorokiniana 9 8
plusieurs voies de production ont été Chlorella prothecoides 16 16
explorées. Les principales voies sont Chlorella vulgaris 3 7

Bulletin des Energies Renouvelables - N°3 Juin 2003 13


Recherches et Développement

Piles à Combustibles
B. Hahmah
email: mah2bouziane@yahoo.fr

urant les dernières décennies des est un empilement de plusieurs dizai- Dans la pratique une cellule élémentai-
D études technico-économiques
visant à l'amélioration des systèmes
nes de cellules de très faible épaisseur
dont chacune est constituée de deux
re de pile à combustible produit une
tension assez faible (entre 0,6 et 1 V),
énergétiques ont démontré l'intérêt des électrodes et un électrolyte liquide ou les piles sont constituées de ces cellu-
énergies renouvelables dans le déve - un polymère. Les piles à combustibles les élémentaires mises en parallèle ou
loppement durable. Leur développe - se différencient des autres piles en séries pour obtenir la puissance
ment à une échelle significative sera électrochimiques à fonctionnement voulue.
possible avec l'intégration de l'hydro- classique par le fait que les réactifs
Il existe trois familles de technologies
gène, qui est présenté de plus en plus sont renouvelés, les produits sont éva-
de piles à combustible :
comme le vecteur énergétique de l'a - cués en permanence, et les matériaux
venir. Non polluant et très abondant, il constituant les électrodes ne sont pas A basse Température : comme la
peut constituer la solution à terme aux consommables avec le temps ou en PEMFC à Membrane échangeuse de
problèmes d'épuisement des ressour- fonction de l'usage, la structure protons, et la DMFC au Méthanol
ces fossiles et de pollution par l'émis - (électrodes, électrolyte et sites réactifs) direct,
sion des gaz à effet de serre. ne réagit pas, et reste invariante dans
A moyenne Température : comme la
le temps, pas de déchets, et n'utilisant
Les différentes qualités de l'hydrogène AFC Alcalines, et la PAFC Acide
pas de substances toxiques. Ce qui
le font choisir comme vecteur énergé- phosphorique,
donnent aux piles à combustibles une
tique d'avenir, en plus un candidat
durée de vie importante, plus de 40000 A haute Température : comme la
potentiel pour l'approvisionnement des
heures, une autonomie de fonctionne- MCFC à Carbonate fondu, et la SOFC
sites, des réseaux isolés dans les
ment plus fiable, un temps d'approvi- à Oxyde solide.
régions du Sud ou dans les zones rura-
sionnement plus long, et aussi un
les, pour ces nombreuses applications Mais les piles à basses ou à moyennes
temps de recharges beaucoup plus
dans les différents secteurs (transports, températures sont les plus avancées, et
court que les batteries rechargeables.
habitat, industrie, etc.). L'une de ces ont atteint le stade pré-commercial et
applications les plus intéressantes est
la pile à combustible, qui présente des
rendements bien meilleurs que les
moteurs thermiques classiques, puis-
qu’elle n’est pas limité par le cycle de
Carnot. Elle connaît depuis quelques
années un regain d'intérêt de la part des
laboratoires de recherche et d'un nom-
bre croissant d'industriels.
PILES A COMBUSTIBLE
La pile à combustible (PAC) est un
générateur d'électricité qui convertit
directement l'énergie interne d'un com-
bustible en énergie électrique, par une
réaction d'oxydoréduction. La pile à
combustible fonctionne selon le mode
inverse de l'électrolyse de l'eau.
H 2 (g) + ½ 2O(g) → H
2 O +thermique
E +E
électrique

Dans sa structure et fonctionnement, la


pile à combustible est simple ; une pile Figure 1 : Schéma de principe d'une cellule élémentaire d'une pile à combustible

14 Bulletin des Energies Renouvelables - N°3 Juin 2003


Recherches et Développement
commercial. Les piles alcalines (AFC) taïque et d'une pile à combustible sem - - Les réactions catalytiques aux élec-
ont été les plus utilisées dans l'espace, ble tout à fait séduisante dans les sys- trodes, et la réduction de la quantité de
mais aujourd'hui on leur préfère les tèmes utilisant l'énergie solaire pour la catalyseur,
piles à membranes échangeuses de production électrique, dès lors que le
- L'humidification des membranes
protons (PEMFC) plus adaptées à un couplage est réalisé à travers un
d'électrolytes, et la gestion des pro-
marché de masse (portable, transport, électrolyseur qui absorbe l'énergie
duits,
stationnaire,...), et d'une gamme de solaire en excès afin de produire le
puissance allant de 1 W à 10 MW. combustible pour la pile à combusti- - L'optimisation du système, les tech-
ble. niques de modélisation et de dimen-
Les qualités intrinsèques des piles à
sionnement.
combustibles, production de l'électri- De nombreuses questions restent
cité à un rythme uniforme à diverses encore au cœur des travaux de Ces progrès techniques attendus et la
températures de fonctionnement, silen- recherches, avant de pouvoir offrir des baisse des coûts par une production de
cieuses, hauts rendements énergé - systèmes fiables à un prix avantageux, masse devraient permettre aux piles à
tiques, zéro émissions polluantes (en puisque le coût d'achat d'une pile à combustibles de pénétrer le marché
utilisant de l'hydrogène), uniquement combustible reste encore très élevé (de d’une manière significative à moyen
de la vapeur d'eau comme rejet, offrent 750 €/kW à 4500 € par kW installé) terme.
un potentiel d'application important six fois plus que celui des autres
dans les transports en particulier en sources d'énergie :
milieu urbain, ainsi que pour la pro-
- Les nouveaux matériaux pour l'élec-
duction d'électricité décentralisée.
trolytes, anode, cathode, et les plaques
Dans les sites isolés l'utilisation bipolaires,
conjointe d'un générateur photovol-

suite de la page 13 les aérostats par l'hélium, non explosif. en métal. En outre, il réagit avec de
Ces propriétés thermiques le font nombreux oxydants en libérant une
certaines espèces d'algues et ce avant
choisir comme fluide de refroidisse- grande énergie. C'est pour cela qu'il est
que ne se manifeste l'effet inhibiteur de
ment des machines électriques rota- le meilleur carburant actuel. D'ailleurs,
l'oxygène.
tives à grande vitesse et à grande puis- les deux étages supérieurs de
Actuellement on commence à entre - sance, tels les turboalternateurs. Il sert Saturne V fonctionnaient grâce à ce
voir la fin du pétrole bon marché ainsi à alimenter les chalumeaux pour combustible, le moteur HM7B du
que l'épuisement de nos richesses pour soudure autogène, il sert à réaliser de 3ème étage d'Ariane IV contenait 10.6
les années à venir. nombreuses synthèses industrielles tonnes d'hydrogène. Enfin, c'est le car-
comme celle de l'acide chlorhydrique, burant de choix de la pile à com-
Aussi, la prise de conscience collecti-
de l'ammoniaque, de l'alcool bustible.
ve en faveur de la lutte contre l'effet de
méthylique, des combustibles liquides.
serre a entraîné les chercheurs en par-
Il peut servir à réduire certains oxydes
ticulier l'équipe biohydrogène de la
division Bioénergie et Environnement
du Centre de Développement des
Energies Renouvelables dans de nou-
velles voies de recherches parmi cel-
les-ci l'utilisation de la biomasse alga-
le comme source d'énergie. Cette
dernière se développe à la surface de
la terre réalisant simultanément le cap-
tage et le stockage de l'énergie que l'on
peut restituer sous forme de carburants
ou de combustibles en particulier l'hy-
drogène, inépuisable et non polluant
annoncé comme le vecteur d'énergie
propre des prochaines décennies qui
transformera notre vie.
USAGES
L'hydrogène sert à gonfler les ballons
sondes, il est remplacé cependant dans ARIANE IV

Bulletin des Energies Renouvelables - N°3 Juin 2003 15


Recherches et Développement

Les véhicules à hydrogène


A. m’raoui
email : mraoui@alter.org

a réduction de la pollution auto- ces passagers et leurs performances BMW 745 H est de 350 kilomètres en
L mobile est une priorité dans les
objectifs de développement durable,
proches des voitures citadines à
moteur à combustion. D'après le plan-
mode hydrogène et de 600 kilomètres
lorsqu'elle fonctionne avec l'essence.
les recherches afin de réduire l'impact ning du CaFCP, une soixantaine de La 745 H utilise un réservoir sous
environnemental ne manquent pas véhicules propulsés avec des piles à pression, entreposé dans le coffre, pour
dans le domaine. Si des systèmes auto- combustibles seront en service à la fin stocker l'hydrogène sous forme liqui-
mobiles ayant une émission de gaz à de l'année, faisant de ce partenariat le de. BMW a modifié son moteur V8 de
effet de serre sensiblement réduites à plus grand laboratoire d'essais, en 4,4 litres à combustion interne (pour
nulle sont développés et s'imposent, conditions réelles, de véhicules non qu'il puisse accepter) l'essence et l'hy-
dans un horizon de 30 à 50 ans, l'hy- polluants. drogène. La BMW 745 H a évidem-
drogène constitue la seule grande solu- ment la particularité de n'émettre aucu-
Les constructeurs automobiles impli-
tion de carburant identifiée à ce jour. ne émission polluante lorsqu'elle
qués dans ce partenariat sont unani-
fonctionne à l'hydrogène.
Il est facile de le prouver par les récen- mes, les premières productions de
tes découvertes dans le domaine de la masse de véhicules à piles à combusti- Les véhicules actuellement testés fonc-
pile à hydrogène, qu'elles permet- bles atteindront le marché à partir de tionnent à l'hydrogène pur. Il est donc
traient d'annuler toutes les émanations 2010. Les mini-séries actuellement indispensable de créer des stations ser-
provenant des voitures. Cette nouvelle livrées ont pour but de tester ces véhi- vices spécifiques pour que les usagers
technologie donnant de l'électricité, à cules en conditions réelles et de sensi- puissent faire le plein.
partir de l'hydrogène et de l'oxygène de biliser le public à leurs avantages.
Aussi, la nécessité est absolue de bais-
l'air elle en plus ne rejetterait dans l'at-
Tous les grands constructeurs automo- ser les coûts de production des piles à
mosphère que de l'eau! Avec une avan-
biles travaillent à l'élaboration de véhi- combustibles. Le catalyseur de platine,
cées comme celle-ci, la pollution ne
cules à hydrogène, la plupart reposant qui est le seul métal vraiment efficace
sera bientôt que chose du passé.
sur des piles à combustible qui créent permettant de créer l'électricité, est très
Le premier prototype de voiture à de l'électricité à partir d'hydrogène cher. Une propulsion à hydrogène
hydrogène, présenté par Daimler- liquide en émettant de la vapeur d'eau. coûterait aux environs de 30 000 dol-
Chrysler en 1994, avait permis de lars à produire contre 3 000 dollars
Ces véhicules se rapprochent esthéti-
prouver la viabilité technologique de pour un moteur à explosion.
quement et en performance de modè-
la pile à combustible, mais ressemblait
les grands publics. La voiture hybride Mais l'un des obstacles majeurs à l'es-
à un laboratoire ambulant avec ses 800
à hydrogène de Toyota, le FCHV, est sor de cette technologie, en dehors de
kg d'équipements embarqués. Depuis
ainsi basée sur le populaire SUV High- son coût, reste le réapprovisionnement
lors, la recherche et le développement
lander et peut atteindre la vitesse de en carburant, extrêmement froid et
ont beaucoup évolué, et les voitures à
180 km/h pour 300 km d'autonomie, potentiellement dangereux. Le leader
hydrogène sont déjà produites à l'heu-
par contre l'autonomie de la Ford mondial GM et l'Allemand BMW ont
re actuelle en mini-série.
Focus FCV actuelle est de 160 kilomè- signé un accord de collaboration visant
Le 2 décembre 2002, le California tres. Le fonctionnement avec la pile à au développement, sur véhicule et en
Fuel Cell Partnership (CaFCP) a combustible est, pour le moment, plus station service, d'équipements de ravi-
réceptionné sa première voiture à restreint que la technologie hybride. taillement sûrs mais aussi standardisés.
hydrogène livrée par Honda et devrait Les signataires espèrent proposer à la
BMW est un des constructeurs qui a
en recevoir quatre autres du même vente des véhicules à hydrogène abor-
mis au point des voitures qui utilisent
constructeur dans le courant de l'année dables et attractifs d'ici 2010.
le moteur à combustion interne
2003, c'est le premier essai de produc-
consommant à la fois de l'hydrogène et
tion de voitures à hydrogène en mini-
de l'essence. Ce véhicule utilise l'hy-
série. Ces véhicules contrastent avec
drogène sous forme liquide pour ali-
les premiers modèles, avec leurs 5 pla-
menter son moteur. L'autonomie de la

16 Bulletin des Energies Renouvelables - N°3 Juin 2003


Recherches et Développement
Une station-service distribuant de l'hy- d'envoi. Premier symposium au monde fonctionner, permettra à tous de contri-
drogène, la première de ce type dans le de ce type, tenu en septembre 2000 à buer à la diminution de la pollution. En
monde, a ouvert en février 2003, à Munich, il a rassemblé des décideurs plus d'être non nuisible pour l'environ-
Reykjavik, en Islande. "Cela montrera de l'industrie, des finances et des assu- nement, l'hydrogène demeure une res-
au reste du monde que l'hydrogène est rances ainsi que de la politique et des source renouvelable qui peut être créée
une possibilité réelle, commerciale, sciences. Des avancées concrètes ont à partir de source d'énergie verte,
qui débouchera sur un environnement déjà été faites. Le groupe de travail comme le soleil et le vent. Une fois les
plus propre", a commenté la ministre VES pour " Stratégie Energie dans le méthodes de fabrication raffinées, tous
islandaise de l'Industrie, Valgerdir Secteur des transports " animé par le et chacun pourront fabriquer leur pro-
Sverrisdottir. L'hydrogène est produit gouvernement fédéral allemand et pre hydrogène. De plus, cet enjeu va
par électrolyse. initié par des producteurs automobiles bien au-delà de la simple source d'é-
européens, formule des stratégies nergie non polluante. Elle nous per-
La station-service est destinée à des
détaillées pour les lancements com- mettra d'évoluer dans un monde plus
véhicules expérimentaux. En effet, l'Is-
merciaux. L'European Integrated saint et plus équitable. Le développe-
lande mettra en service les trois bus
Hydrogen Project (EIHP II) élabore ment de cette source d'énergie nous
Citaro propulsés à l'hydrogène fournis
des propositions pour le développe- permettra également d'être plus flexi-
par DaimlerChrysler. Si cet essai qui
ment de lois communautaires. ble en économisant le carburant fossi-
s’étalera sur 2 ans est concluant, ce
le qui, autrement, aurait été épuisé.
pays remplacera progressivement l'in- Le développement de la voiture à
tégralité de sa flotte par des véhicules hydrogène, peu importe sa façon de
utilisant cette technologie. L'impact
écologique serait important et pourrait
permettre à l'Islande de respecter le
protocole de Kyoto. D'autres bus Cita-
ro seront testés, en 2003, dans 9 villes
européennes dans le cadre du projet de
l'UE CUTE (transports urbains prop-
res) ainsi qu'en Australie, au Canada et
aux Etats-Unis.
En cas de succès de ces initiatives, il
est probable que les premières produc-
tions de masses de véhicules à hydro-
gène concerneront les transports col-
lectifs.
L'UE et les Etats-Unis ont annoncé
récemment qu'ils s'apprêtaient à signer
un accord officialisant la coopération
dans la recherche sur la technologie du
carburant à hydrogène. Cette déclara-
tion s'inscrit dans la ligne de l'investis -
sement de 1,2 milliards d'USD sur cinq
ans consenti récemment par l'adminis -
tration Bush en vue du développement
de piles à combustible à hydrogène
pour les voitures.
Cependant, le passage à l'ère de l'hy-
drogène équivaut cependant à un tour
de force économique, technologique et
social qui fera date. Pour produire cette
énergie en quantité suffisante, à partir
d'énergies primaires renouvelables et à
des coûts acceptables, la recherche et
le développement devront faire des
progrès. La conférence sur l'hydrogène
Hyforum organisé par le " Forum pour
les énergies du futur " et l'International
Bankers Forum (IBF) ont été le coup

Bulletin des Energies Renouvelables - N°3 Juin 2003 17


Lois et Réglementations

Pourquoi une loi sur les Energies Renouvelables et le Développe-


ment Durable en Algérie aujourd'hui ?
Exposé des motifs

vant de donner les éléments de qualité et surtout sans risque de restric- A l'instar des autres pays du monde,
A réponse à cette question fonda -
mentale, il faut tout d'abord avancer
tion et d'interruption aucun dans le
futur.
notre pays doit au moins afficher sa
bonne volonté en tentant d'intégrer
quelques informations nécessaires d'ores et déjà, un pourcentage minime
Aujourd'hui plus que jamais, le
pour rappeler le lien très étroit et très mais significatif d'énergie " propre "
développement reste totalement tribu-
fort qui existe entre le triptyque " dans son programme énergétique
taire quoi qu'on dise et dans une très
Energie - Développement - Environ- national annuel : ce pourcentage va
large mesure de l'énergie : il en a été
nement ". il faut ensuite présenter les être progressif jusqu'à l'horizon 2020
toujours ainsi et il en sera encore
limitations véritables des sources d'én- pour atteindre un objectif raisonnable
davantage dans l'avenir, même si la
ergie actuelles les plus largement util- d'environ 10 % aisément accessible.
technologie actuelle assure une
isées et les dangers potentiels que
meilleure efficacité, d'excellents ren- Ce pourcentage d'énergies renouve-
représente leur exploitation massive
dements et une bien meilleure fiabil- lables, est un véritable indicateur, qui
pour l'environnement et proposer enfin
ité. traduira la volonté ferme de notre pays
la solution énergétique la plus
dans l'effort de protection et préserva-
adéquate pour notre pays afin d'assur- La consommation énergétique
tion de cet environnement que nous
er à la fois un développement soutenu nationale va croître bien évidemment,
partageons avec les autres comme pat-
dans la durée tout en préservant et en comme celle de tous les pays en voie
rimoine commun de l'humanité.
respectant notre environnement. de développement et certainement
beaucoup plus fortement qu'on le Cette démarche est en plus très avan-
La recherche de cette solution énergé-
pense, tenant compte des prévisions tageuse pour notre pays pour les
tique durable et compatible avec l'en-
les plus récentes sur notre croissance raisons suivantes :
vironnement est affichée aujourd'hui
économique et surtout industrielle qui
parmi les priorités dans les pro- - Elle va permettre de valoriser enfin
se précisent à l'horizon.
grammes des Nations Unies pour le nos gisements en Energies Renou-
développement et pour l'environ- Il s'agit donc de bien mesurer notre velables et notamment solaires et
nement. ambition de développement pour sat- éoliens non encore exploitées.
isfaire nos besoins énergétiques futurs,
Cette solution énergétique " nouvelle " - Elle va nous obliger à limiter le
vaille que vaille, en privilégiant dans
doit passer obligatoirement par le gaspillage excessif des combustibles
notre modèle de consommation
développement de nouvelles sources fossiles qui seront consacrées doréna-
énergétique national, à chaque fois que
d'énergie propres, non polluantes et vant à des applications spécifiques ou
cela sera possible, le recours aux Ener-
non dangereuses pour l'environnement à l'exportation pour renforcer nos
gies Renouvelables tenant compte de
et doit nécessairement garantir la dura- entrées en divises.
leur disponibilité et de leurs qualités
bilité à l'échelle humaine contraire -
environnementales exceptionnelles. -Elle va nous obliger à inscrire d'ores
ment aux solutions énergétiques
et déjà des actions pour la réduction de
actuelles qui restent malheureusement Des mesures de limitation des gaz à
la pollution environnementale et des
encore conditionnées par des stocks effet de serre issus principalement de
actions concrètes pour assurer un
limités physiquement et totalement la combustion des carburants fossiles
développement compatible avec l'en-
dépendants des taux de consomma- ont été décidées depuis le sommet de
vironnement par le lancement de pro-
tions énergétiques de plus en plus la Terre à Rio en 1992 et suivies par
grammes mobilisateurs de réalisation
élevés, imposés par un développement d'autres mesures rigoureuses décidées
ambitieux d'installations d'envergure
socio-économique inéluctable des pop- à Kyoto en 1997 chiffrant la réduction
de conversion d'Energies Renou-
ulations qui aspirent légitimement de ces gaz de 5,2 % entre 2008 à 2012
velables.
aujourd'hui à leur bien être naturel, par rapport au niveau de 1994 pour
davantage stimulé par l'explosion des imposer carrément à la communauté Une loi sur les Energies Renouvelables
techniques et des technologies de télé- internationale la pénétration des Ener- et le Développements Durable, c'est
communication qui se démocratisent gies Renouvelables d'une manière pro- aussi et surtout un ancrage juridique
de jour en jour et sui exigent de plus gressive et solidaire. puissant pour les Energies Renouvela-
en plus de l'énergie en quantité et en bles dans le paysage énergétique

18 Bulletin des Energies Renouvelables - N°3 Juin 2003


Lois et Réglementations
national exclusivement dominé aujour- souvent imposées par des considéra- dans une très large mesure le dévelop-
d'hui par les hydrocarbures et une tions extérieures non objectives, sinon pement des Energies Renouvelables
reconnaissance effective pour les sortir comment expliquer, à ce jour, l'absen- parce qu'elles traduiront en program -
définitivement des laboratoires de ce totale de volonté pour afficher dans me les actions de réalisations concrètes
recherche ou elles sont présentées les programmes prévisionnels annuels à exécuter annuellement et seront par
comme curiosité scientifique depuis de l'alimentation énergétique de certaines conséquent à l'origine du lancement de
trop longues années au sein de l'Ensei- applications mâtures qui ont prouvées cette véritable dynamique souhaitée de
gnement Supérieur et de la Recherche " in situ " leur efficacité et leur renta- l'emploi innovent dans le secteur, par
Scientifique. bilité technico-économique incontes- la participation de techniciens, d'ingé-
table en utilisant comme source d'éner- nieurs et de chercheurs spécialisés
Dans les autres départements ministé-
gie les Energies Renouvelables. dans ces nouvelles filières technolo-
riels, il est fait appel aux Energies
giques de l'avenir de l'énergie et de
Renouvelables, sans conviction aucu- Les quotes-parts en Energies Renou-
l'environnement pour assurer à notre
ne parce que dans les bilans énergé - velables de nos programmes prévision-
pays une position respectable à l’hori-
tiques sectoriels, elles apparaissent nels signalées, en terme de puissance,
zon 2020 ciblé vis-à-vis des autres
avec une part " insignifiante ", trop conditionneront bien évidemment et
nations.

Projet de décret relatif à la production d'électricité à partir des énergies renouvelables


Le décret a pour objectif de permettre tout producteur d'électricité à partir d'Energies Renouvelables, il est attri-
un approvisionnement en énergie du d'Energies Renouvelables, dans le bué aux producteurs d'électricité à par-
pays dans le respect d'un développe - cadre des quotas de production, pour tir des ER une prime pour chaque kWh
ment durable dans l'intérêt de la pro- toute quantité standard d'électricité cédé au réseau.
tection du climat et de l'environne - d'un Mégawatheure. Les certificats
L'électricité produite à partir d'instal-
ment. verts ont une validité maximum de 3
lations utilisant du solaire thermique,
ans.
Il est une évidence bien admise du rôle bénéficiera d'une prime de 200% du
incontournable des énergies renouve- La commission de régulation de l'élec- prix, par kWh de l'électricité, en tenant
lables dans la satisfaction des besoins tricité et du gaz est seule habilité à compte d'une contribution minimale
énergétiques dans l'avenir. Sans avoir à authentifier les certificats verts afin de d'énergie solaire de 30% de l'ensemble
afficher un objectif aussi ambitieux garantir l'origine de l'électricité produi- des énergies primaires.
que celui défini par certaines organisa- te à partir d'Energies Renouvelables.
Pour les installations dont la contribu-
tions internationales, un niveau mini-
Il sera émis des certificats de type dif- tion des énergies fossiles dépasse 70%,
mum de 5% de la capacité de produc-
férents par type d'électricité produite à la prime sera réduite de 25% par tran-
tion électrique nationale, devrait être
partir des Energies Renouvelables sui- che de 5% d'énergie fossile qui ne sau-
ciblé pour 2010.
vantes : rait dépasser 90%.
Les nouvelles mesures introduisent le
- Type hydraulique, Type solaire ther- L'électricité produite à partir d'instal-
dispositif de certificats verts qui a pour
mique, Type solaire rayonnant, Type lations de valorisation de déchets,
finalité le développement des énergies
géothermique, Type biomasse bénéficiera d'une prime de 120% du
renouvelables en utilisant les formes
prix, par kWh de l'électricité. Celle
du marché. Ce dispositif permettra d'a- Conformément à la politique énergé-
produite à partir de l'énergie éolienne
boutir à la limitation des effets poten- tique nationale, la Commission de
ou hydraulique, bénéficiera d'une
tiels de dérive du marché des suites régulation de l'électricité et du gaz
prime de 100% du prix par kWh. Celle
d'une part de l'instauration de l'obliga- arrêtera chaque année les quotas de
produite à partir d'énergie solaire
tion d'achat et, d'autre part des sanc - production d'électricité à partir d'Ener-
rayonnante bénéficiera d'une prime de
tions en cas de non-respect des quotas gies Renouvelables pour chaque pro-
300% par kWh de l'électricité. L'élec-
de production. ducteur d'électricité.
tricité produite à partir d'installations
Le projet de décret propose des mesu- Les producteurs ne respectant pas les de cogénération, bénéficiera de la
res incitatives suggérées par la loi rela- dispositions fixées par la commission prime par kWh de 100% en tenant
tive à l'électricité n°02-01 du 5 février devront s'acquitter d’une pénalité. compte d'une production d'énergie
2002. ainsi que les mesures à même thermique utilisable de 20% de l'en-
La pénalité sera équivalente à 250% du
d'introduire de façon durable les éner- semble des énergies primaires utili-
prix de l'électricité élaboré par l'opéra-
gies renouvelables dans le champ éner- sées.
teur du marché.
gétique national et ceci dans la produc-
La rédaction
tion d'électricité. En compensation du surcoût de la pro-
duction d'électricité produite à partir
Le certificat vert est émis au profit de

Bulletin des Energies Renouvelables - N°3 Juin 2003 19


Divers

SERVICE FORMATION ET RELATIONS EXTERIEURES

Soutenances de mémoire de Magister

Madame HAMMANE Lilia


Dimanche 05 Janvier 2003
Sujet :
“Contribution à l’élaboration de la
carte du gisement energétique éolien
de l’Algérie”

Renewable energy 2004 exhibition


Madame GHERBI Akila
USA, 28 August - 3 september 2004
Diamnche 19 Janvier 2003
Renewable Energy: Option, Securi-
Sujet : ty, Innovation and Sustainability
“Dimensionnement de systèmes de http://www.wrenuk.co.uk
pompage photovoltaïque”

Le Congrès Algérien de Mécanique The International Conference on Organisé par :


“CAM2003”se réunit pour la pre- Physics and its Applications Laboratoire des Materiaux et
mière fois à Béchar ville du sud- ICPA’2003 Energies Renouvelables (LMER)
ouest Algérien. Faculté des Sciences
Oran, 8-10 December 2003 Université Abou Bakr Bekaïd. Tlemcen
Béchar 1-4 Décembre 2003
Département de Physique Universi-
Secrétariat - CAM2003 1st International Conference on the
té des Sciences et de la Technologie
Energy efficiency (ICEE’2003)
40, rue Ahmed AOUN, BP 62 Hace- d’Oran - Mohamed Boudiaf
HOTEL SHERATON, Alger.
ne Badi, 16200 El-Harrach, Alger - email : cipa@univ-usto.dz
ALGERIA. suite au séisme du 21 mai 2003, le
http://physique.univ-usto.dz séminaire est reporté à une date ulte-
site web : http://www.cam2003.dz rieure.

ÉLECTION DU CONSEIL SCIENTIFIQUE

En prévision du passage du Centre de Développement des ont été élus pour représenter la catégorie des chargés de
Energies Renouvelables au statut d'Etablissement Public à recherche.
Caractère Scientifique et Technologique - E.P.S.T - et Mr LARBI YOUCIF Samir Attaché de Recherche - Divi-
conformément au décret exécutif 99-256 notamment son sion Thermique a été élu pour représenter la catégorie des
article 20, des élections se attachés de recherche.
sont déroulées le mercredi 30 Ces élections se sont déroulées
avril 2003 au niveau de la dans de très bonne conditions
salle de réunion du C.D.E.R. et dans un climat chaleureux et
pour la désignation des repré- de compétition fraternelle.
sentants des chercheurs au
sein du Conseil Scientifique. Nous ne pouvons que féliciter
les élus, sans oublier de remer-
A l'issue du dépouillement cier la commission d'élection
public qui s’est déroulé dans qui a permis à ce scrutin d'être
la transparence : un moment fort de convivialité
Mr CHENAK Abdelkrim et d'avoir assuré une totale
Chargé de Recherche, Chef transparence sans qu'aucun
de Division Thermique. incident notoire ne soit signalé.
Mr MERZOUK Mustapha
Chargé de Recherche - Divi- commission des élections du conseil scientifique Le Président de la Commission
sion Thermique. Salim KEHAL

20 Bulletin des Energies Renouvelables - N°3 Juin 2003


Statistiques et mesure d'audience du site
Web du CDER du mois d'Avril 2003
La lecture des statistiques d'un site Web est une étape fondamentale qui permet l'optimisation de
l'architecture du site ainsi que le contenu des pages.
En effet, les statistiques nous permettent de constater si le site est en évolution, quelles sont les
sections du site les moins visitées, faut il définir de nouveaux mots clefs ainsi que différentes
données utiles.
Parmi les principaux indicateurs fournis par les mesures d'audience du site on peut distinguer :
les indicateurs de trafic, les comportement des visites, les indicateurs de provenance et les indi-
cateurs de profil.
Dans le tableau ci-dessous sont portées les différentes statistiques du mois d'avril du site Web du
R. Bessah webmaster CDER (http://www.cder.dz) concernant la répartition des visites par pays ainsi que la répartition
e-mail : r_bessah@cder.dz des pages vues par pays.

Répartition des visites Répartition des pages


PAYS
par pays vues par pays
IP Seulement 659 66.57 % 2339 76.41 %
France 166 16.77 % 347 11.34 %
.Net 40 4.04 % 69 2.25 %
.Com 24 2.42 % 55 1.80 %
Canada 23 2.32 % 46 1.50 %
Belgique 16 1.62 % 36 1.18 %
Espagne 13 1.31 % 36 1.18 %
Hollande 8 0.81 % 24 0.78 %
Suisse 5 0.51 % 22 0.72 %
Allemagne 4 0.40 % 16 0.52 %
Israël 4 0.40 % 11 0.36 %
Angleterre 3 0.30 % 8 0.26 %
Maroc 3 0.30 % 7 0.23 %
.Org 3 0.30 % 7 0.23 %
Emirats arabes unis 3 0.30 % 6 0.20 %
.Edu (US) 2 0.20 % 4 0.13 %
Guatemala 2 0.20 % 4 0.13 %
Italie 2 0.20 % 4 0.13 %
Japon 1 0.10 % 3 0.10 %
Pérou 1 0.10 % 3 0.10 %
Luxembourg 1 0.10 % 3 0.10 %
Islande 1 0.10 % 3 0.10 %
.Int 1 0.10 % 2 0.07 %
Roumanie 1 0.10 % 2 0.07 %
Portugal 1 0.10 % 1 0.03 %
Indonésie 1 0.10 % 1 0.03 %
Liban 1 0.10 % 1 0.03 %

La famille universitaire de l’Université de Boumerdès est endeuillée. C’est un véritable désastre tant sur le plan humain
que matériel. 31 décès dont 5 enseignants, 5 travailleurs, enfants, épouse... Des centaines de blessés sont encore à l’hô-
pital et la liste de décès risque de s’allourdir. Plus de 400 familles d’universitaires sont dans des tentes ou en attente
d’un abri dans un total désarroi. Le désastre est immense. Sur le plan infrastructures, 80% des infrastructures ont
été touchées, la faculté des sciences complètement effondrée, 2 bibliothèques de facultés sous les décombres....
Le n° CCP des oeuvres sociales/université de Boumerdès est : N° 3563 70 clé 62 - Oeuvres sociales - Université de
Boumerdès.
Le nouveau site toile du Centre de Développement des Energies Renouvelables est acces-
sible sur le Web via l'adresse :http://www.cder.dz.
Le contenu du site est le reflet des activités du CDER. Il est structuré en différentes
rubriques bien distinctes et relativement indépendantes.
La réalisation des pages du site Web du CDER est assurée par une équipe composée de:
Mlles TOU Insaf pour la Division Bio-énergie & Environnement.
CERBAH Doria pour le Bulletin.
CHOUKRI Sihem pour le Service Informatique.
HASSAINE Linda pour la Division Energie Solaire Photovoltaïque.
KEDAID Lalia pour la Division Evaluation du Potentiel Enegétique.
BOULEMTAFES Amel pour l'héliodyne.
Mrs IMESSAD Khaled pour la Division Thermique Solaire.
TERKI Farid pour la Division Energie Eolienne.
TOUILEB Salim pour les PNR.
LARBI-YOUCEF Samir pour les JITH.

La responsabilité et la coordination du site sont attribuées à Mlle BESSAH Rahma.

C.D.E.R
B.P 62 Route de l’observatoire,
Village Céleste
Bouzaréah
TÉL : 021 90 15 03 / 90 14 46
FAX : 021 90 15 60 / 90 16 54
email : ber@cder.dz
http://www.cder.dz/bulletin/

Vous aimerez peut-être aussi