Vous êtes sur la page 1sur 30

SOCIETE COOPERATIVE SIMPLIFIEE DES PROFESSIONNELS AGRICOLES DE

TANG-SEGA (SCOOPS/PAT).

CAPITAL SOCIAL : 1000000 F CFA

SIEGE SOCIAL : OUAGPATOUGOU


(Burkina Faso)
ACTES CONSTITUTIFS
Les Fondateurs ci-dessous nommés :
Les soussignés ont établi ainsi qu’il suit, les statuts de la
société coopérative dénommée :
Société coopérative simplifiée des professionnels agricoles de
Tang-sèga en abrégé SCOOPS/PAT.

 -ILBOUDO Abdul Karim, né le 23/09/1989 à


OuagPATougou CNIB n° 11203569 du 17/07/2019 / ONI
Ouaga, Président de la coopérative nternational younger
gold
 -KARAMBIRI Kassoum, né le 23/07/1988 à Nimina, CNIB
N°B6527101 du30/12/2020, secrétaire général ;
 -SAWPATOGO David né le 31/12/1987 à Tamiga– CNIB n°
B1852847 du 30/06/2010 trésorier général ;
 4-SODBDIBE Pazanré Yves né le 15/11/1991 à N’djamena
à Ouaga carte N°11112/ATBF/2019 Président du comité de
surveillance ;
 KABORE P.Gilles né le 31/08/1990 en R.CI–CNIB
N°B9184152 du 06/04/2017 membre du comité de
surveillance ;

Page 1 sur 30
 SAWPATOGO Gilbert, né le 01/01/1993 à Kongoussi– CNIB
N°B 11712845 du 27/11/2019 ONI membre du comité de
surveillance ;

Page 2 sur 30
TITRE I : FORME - DENOMINATION - REGIME JURIDIQUE -DUREE -
SIEGE SOCIAL - RESSORT TERRITORIAL - EXERCICE SOCIAL - LIEN
COMMUN DES SOCIETES COOPERATIVES
Chapitre 1 : Forme - Dénomination - Régime juridique
Section 1 : Forme - Dénomination
Article 1 :
Il est formé à l’assemblée générale constitutive tenue le 12 mars
2020, et entre les soussignés souscripteurs ci-dessus et
dénommés associés coopérateurs ou propriétaires des parts
sociales ci-après crées et de celles qui pourraient l’être
ultérieurement, une société coopérative des transformatrices des
produits locaux, régie par l’acte uniforme du 15 décembre 2010,
relatif au droit des sociétés coopératives, ainsi que par les
présents statuts.
Cette coopérative prend la forme de société coopérative simplifiée.
La dénomination sociale de la coopérative est  « société
coopérative simplifiée des Professionnels Agricoles de Tang-
sèga» en abrégé SCOOPS/PAT.
Dans tous les actes et documents émanant de la société
coopérative et destinés aux tiers, notamment, les lettres, factures,
notes de commande, annonces et publications diverses, la
dénomination sociale doit être indiquée, précédée ou suivie
immédiatement en caractères lisible des mots  « société
coopérative simplifiée »  et du sigle  «  SCOOPS »  de l’adresse de
son siège social et de la mention de son numéro
d’immatriculation aux registres des sociétés coopératives.
La dénomination sociale peut être modifiée dans les conditions
prévues pour la modification dans les statuts.

Section 2 : Régime juridique


Article 2 :
La SCOOPS/PAT constitue une personne morale de droit privé,
distincte des associés membres pris individuellement, jouissant
de la capacité juridique et de l’autonomie financière. Elle est régie
par les dispositions de l’Acte Uniforme OHADA du 15 décembre

Page 3 sur 30
2010 relatif au droit des Sociétés Coopératives (AUDSCOOP) ainsi
que par celles des présents statuts.

Chapitre 2 : Durée - Siège social - Ressort territorial -


Exercice social - Lien commun des sociétés coopératives
Au sens des présents statuts, le lien commun entre les membres
associés coopérateurs est la production des variétés agricoles
notamment le maïs, le riz, le sésame et le niébé.
Section 1 : Durée - Siège Social - Ressort territorial

Article 3 :
La SCOOPS/ PAT est créée pour une durée de vie de 99ans, sauf
cas de dissolution anticipée.

Article 4 :
Le siège social de la SCOOPS/PAT est fixé à Tang-sèga, commune
rurale de Komsilga, province du Kadiogo.
Le siège social peut être transféré en tout autre lieu de son
ressort territorial (province du kadiogo) sur décision de
l'assemblée générale extraordinaire, à la majorité des 2/3 des
délégués actifs présents ou dûment représentés et votants.
Toute décision de modification du siège social est enregistrée au
Registre des Sociétés Coopératives.

Section 2 : Exercice social et Lien commun des coopérateurs


Article 5 :
L’exercice social de la SCOOPS/PAT correspond à l’année civile et
commence à courir à compter du 1er janvier pour venir à
expiration le 31 décembre.

Article 6 :

Page 4 sur 30
TITRE II : PRINCIPES - OBJET - DOMAINE D’ACTIVITES

Chapitre 1 : Principes

Article 7 :
La SCOOPS/PAT est une organisation professionnelle apolitique à
caractère économique et social visant l’amélioration des
conditions de vie de ses membres. Elle rejette toute sorte de
discrimination notamment basée sur l’ethnie, la religion, la
politique ou le sexe.

Elle est composée d’au moins (5) cinq membres et fonctionne


selon les principes coopératifs universellement reconnus qui
sont :
- l’adhésion volontaire et ouverte à tous ;
- le pouvoir démocratique exercé par les coopérateurs ;
- la participation économique des coopérateurs ;
- l’autonomie et l’indépendance ;
- l’éducation, la formation et l’information ;
- la coopération entre organisations à caractère coopératif ;
- l’engagement volontaire envers la communauté.

Chapitre 2 : Objet 

Article 8 :
La SCOOPS/ PAT a pour objet contribuer à l’épanouissement
socioéconomique des membres à travers la production des
variétés agricoles telles que le maïs, le riz, le sésame et le niébé.

Page 5 sur 30
Pour ce faire, elle se fixe, dans le respect du principe de la
subsidiarité, un certain nombre d’objectifs qui sont notamment :
- promouvoir l’encadrement et la formation de ses membres ;
- Défendre les intérêts des membres ;
- Promouvoir l’entreprenariat agricole par l’application des
techniques modernes de production intensive
- promouvoir l’épanouissement et l’émancipation économique
des membres ;
- contribuer à rendre accessible les intrants agricoles
- promouvoir la stratégie de production et d’achat-vente
groupé des céréales pour la défense et la protection des
droits des exploitants ruraux ;
- organiser et conduire des activités de
formation/sensibilisation et d’information au bénéfice des
membres;
- promouvoir l’intensification agricole comme facteur de
création d’emploi pour la jeunesse rurale.
- entreprendre des projets visant l’amélioration des conditions
de vie de ses membres sans attenter aux intérêts de la
filière ;
- mettre en place une comptabilité appropriée et conforme à la
norme nationale ;

Chapitre 3 : Domaine d’activités

Article 9 :
L’activité principale de la SCOOPS/ PAT est la formation des
membres en techniques modernes de production intensive des
variétés telles que le maïs le riz le sésame et le niébé.

Page 6 sur 30
TITRE III : ADHESION - RETRAIT- EXCLUSION
Chapitre 1 : Adhésion

Article 10 :
L’adhésion est libre et volontaire, elle se fait à titre individuel.
Toute transformatrice qui souhaite adhérer à la SCOOPS/PAT,
adresse une demande d’adhésion écrite, datée et signée à son
Comité de Gestion.

Le comité de gestion dispose de trois (3) mois suivant la date de la


réception de la demande pour accepter l’adhésion. L’adhésion est
constatée par un acte émanant du Comité de gestion de la
SCOOPS/PAT. Toutefois, la décision d’acceptation du candidat
est prise par l’Assemblée Générale à la majorité simple des voix
exprimées.

Section 2 : Retrait - Exclusion

Article 11 :
La démission d’un membre de la SCOOPS/PAT est libre et
volontaire, elle dépend de la seule volonté du membre. Tout
membre démissionnaire doit informer par écrit motivé, le Comité
de Gestion de la SCOOPS/PAT de sa décision de se retirer.
Toutefois, la démission d’un membre ne peut être acceptée
avant :
- le délai d’un an à compter de sa date d’adhésion ;

Page 7 sur 30
- le remboursement intégral des crédits contractés par lui
auprès de la SCOOPS/ PAT ;
- la remise de tous biens empruntés auprès de la SCOOPS/
PAT ou à lui confiés ;

Article 12 :
Lorsque la démission est acceptée, la SCOOPS/PAT prend des
dispositions pour lui rembourser :
- sa contribution (part) libérée à la valeur nominale,
augmentée des intérêts ;
- les éventuelles ristournes liées au prix d’achat du SCOOPS/
PAT qui lui reviennent et réduites s’il y’a lieu, en proportion
des pertes subies ;
- le solde de ses fonds propres.

Article 13 :
La perte de la qualité de coopérateur résulte de la démission, de
l’exclusion ou du décès. L’exclusion est prononcée d’office en cas
de cessation de la participation du membre aux activités de la
SCOOPS/PAT pendant deux (2) années consécutives sans motif
valable.
TITRE IV : ORGANISATION- FONCTIONNEMENT
Chapitre 1 : Organisation

Article 14 :
Les organes de fonctionnement sont :
- l’Assemblée Générale (A.G.) ;

Page 8 sur 30
- le Comité de Gestion (C.G.) ;
- la Commission de Surveillance (C.S.)
Chapitre 2 : Fonctionnement des organes

Section 1 : L’Assemblée Générale

Article 15 :
L’Assemblée Générale est l’organe suprême de décision de la
SCOOPS/PAT. Elle regroupe l’ensemble des coopérateurs. Elle est
présidée par le Président. En cas d’empêchement du Président,
elle est présidée par un autre membre du Comité de Gestion ou
par un président de séance élu parmi les coopérateurs.
L’Assemblée Générale désigne un secrétaire de séance qui rédige
le procès-verbal contenant la liste des coopérateurs présents. Le
Président et le Secrétaire de séance signent le procès-verbal.

Paragraphe 1 : Convocation et tenue de l’Assemblée Générale

Article 16 :
L’Assemblée Générale est convoquée par le Président, sur
décision du Comité de Gestion. A défaut elle peut être convoquée
par :
- la Commission de Surveillance, après qu’elle ait vainement
requis la convocation du Comité de Gestion, par lettre au
porteur contre récépissé ou par tout procédé laissant trace
écrite ; lorsqu’elle procède à cette convocation, elle fixe
l’ordre du jour et peut, pour des motifs déterminants, choisir
un lieu de réunion autre que celui prévu par les statuts. Il

Page 9 sur 30
expose les motifs de la convocation dans un rapport lu à
l’assemblée ;
- en cas d’urgence, à la demande du quart des coopérateurs.
Enfin, l’Assemblée Générale de la SCOOPS/PAT peut être
convoqué par le liquidateur.
Article 17 :
L’avis de convocation indique le jour, heure et lieu de l’Assemblée,
son ordre du jour ainsi que sa nature ordinaire ou extraordinaire.
Toute Assemblée irrégulièrement convoquée peut être annulée
sauf si tous les coopérateurs étaient présents.

Article 18 :
L’assemblée générale ne peut délibérer sur une question qui n’est
inscrite à son ordre du jour. Les questions en divers (à titre
d’information) doivent être inscrites à l’ordre du jour avant la
tenue de l’AG. En cas d’une deuxième convocation, l’ordre du jour
ne peut être modifié.

Article19 :
Le procès-verbal de l’assemblée générale des délibérations indique
la date et le lieu de la réunion, la nature de l’Assemblée, le mode
de convocation, l’ordre du jour, la composition du bureau de
séance, le quorum, les noms et prénoms des coopérateurs
présents, les documents et rapports soumis à discussion, un
résumé des débats, le texte des résolutions mises aux voix et le
résultat des votes. Le procès-verbal est signé par les membres du
bureau de séance et archivé avec la feuille de présence et ses
annexes.

Page 10 sur 30
Article 20 :
En ce qui concerne l’assemblée générale ordinaire annuelle, tout
membre a le droit de prendre connaissance des documents de la
réunion dans la limite des dispositions fixées par l’Acte Uniforme
OHPATA.
Paragraphe 2 : L’Assemblée Générale Ordinaire

Article 21 :
Les décisions collectives ordinaires sont prises par l’Assemblée
Générale Ordinaire à la majorité simple des coopérateurs
présents.

Elle est notamment compétente pour :


- statuer sur les états de synthèse de l’exercice écoulé (le
rapport annuel d’activités, le bilan moral et le bilan
financier), le programme d’activités et le budget prévisionnel
de l’exercice à venir ;
- autoriser la gérance à effectuer les opérations subordonnées
dans les statuts à l’accord préalable des coopérateurs ;
- déterminer d’une part la répartition des excédents sous
forme de ristournes au prorata des opérations, travaux ou
services effectués par chacun des adhérents avec la
SCOOPS/PAT et d’autre part le taux d’intérêt limité servi
aux parts sociales après l’acquittement des obligations de la
SCOOPS/PAT;
- procéder à la nomination et au remplacement des membres
du Comité de Gestion ;

Page 11 sur 30
- approuver les conventions intervenues entre la
SCOOPS/PAT et les membres du comité de gestion ou l’un
des coopérateurs ;
- approuver les projets de dépenses et les décisions
d’investissements soumis par le Comité de Gestion ;
- plus généralement, statuer sur toutes les questions qui
n’entrainent pas modification des Statuts.

Article 22 :
L’Assemblée Générale Ordinaire se réunit deux fois par an. Les
décisions sont adoptées à la majorité simple des voix exprimées
par les coopérateurs présents ou dûment représentés.

Article 23 :
L’Assemblée Générale ordinaire délibère valablement si plus de la
moitié des coopérateurs inscrits sont présents ou dûment
représentés.
Si le quorum n’est pas obtenu, les coopérateurs sont convoqués
une seconde fois (15 jours plus tard) et les décisions sont prises à
la majorité simple des coopérateurs présents ou représentés.
Article 24 :
Les votes concernant les élections se font en scrutin secret. A la
demande d’un quart (1/4) des coopérateurs présents ou dûment
représentés, toute autre décision peut être également prise par
scrutin secret.
Chaque adhérent dispose d'une voix quelle que soit l’importance
de sa participation au capital de la SCOOPS/PAT. Il peut se faire
représenter par un autre membre, muni d’une procuration, qui

Page 12 sur 30
disposera dans ce cas d’au plus deux (02) voix. En cas d’égalité de
voix, celle du Président est prépondérante.
Paragraphe 3 : L’Assemblée Générale Extraordinaire

Article 25 :
Il peut y avoir convocation des membres de la SCOOPS/PAT en
Assemblée Générale Extraordinaire, pour :
- modifier les statuts ;
- autoriser les fusions, scissions, transformations et apports
partiels d’actifs ;
- dissoudre par anticipation la coopérative ou prolonger sa
durée ;
- prise de décisions exceptionnelles.

Elle doit être portée à la connaissance des coopérateurs au moins


sept (7) jours avant la date de la réunion.

Article 26 :
L’Assemblée générale Extraordinaire ne peut délibérer sur les
points inscrits à l’ordre du jour que si la majorité des deux tiers
(2/3) des coopérateurs sont présents ou représentés.

Si le quorum n’est pas obtenu, l’assemblée peut être convoquée


une deuxième fois dans un délai d’un (1) mois et les décisions
sont prises à la majorité simple des coopérateurs présents ou
représentés.

Article 27 :

Page 13 sur 30
Les décisions adoptées en Assemblée Générale Extraordinaire ou
Ordinaire sont immédiatement exécutoires pour tous les
membres de la SCOOPS/PAT qu’ils aient participés ou non à la
dite assemblée.

Section 2 : Le Comité de Gestion

Paragraphe 1 : Composition du comité de gestion

Article 28 :
Le Comité de Gestion est composé de trois (3) membres au plus :
un président, un secrétaire et un trésorier.
Cependant, lorsque le nombre des coopérateurs est au moins de
cent (100) ou lorsque ce seuil est atteint en cours de la vie
sociale, le nombre peut être porté par les statuts de trois (3) à
cinq (5).

Paragraphe 2 : Durée du mandat et conditions d’éligibilité

Article 29 :
Le mandat des membres du comité de gestion est de cinq (05) ans
renouvelable.
L’assemblée générale élit les membres du comité de gestion parmi
ses membres à la majorité simple.
Le comité de gestion nomme parmi ses membres un président, un
secrétaire et un trésorier.
Article 30 :

Page 14 sur 30
Pour être élu membre du Comité de Gestion, il faut être reconnu
comme producteur des variétés agricoles répondant aux critères
suivants :
- être régulier dans le domaine ;
- être parmi les meilleurs transformateurs de la
SCOOPS/PAT ;
- être à jour de ses engagements vis à vis de la SCOOPS/
PAT ;
- ne pas mener après son élection des activités incompatibles
avec l’objet de la SCOOPS/ PAT;
- être de bonne moralité ;
- être présent le jour du scrutin ;
- être disponible
Article 31 :
Tout membre de la SCOOPS/PAT, élu à un poste de
responsabilité au niveau d’une union, cède, dans un délai
n’excédant pas trois (03) mois, son poste de responsabilité qu’il
occupait au niveau de la SCOOPS/PAT. La SCOOPS/PAT prend
les dispositions nécessaires pour son remplacement. Toutefois il
reste lié à sa structure de base à laquelle, il a obligation de rendre
compte de sa mission de représentation.

Article 32 :
La fonction de membre du comité de gestion est gratuite et ne
donne pas droit à un salaire. Toutefois, les frais de déplacement,
les frais occasionnels de missions ou de mandats sont pris en
charge par la SCOOPS/PAT. Ces frais doivent être justifiés.

Page 15 sur 30
Section 3 : La Commission de Surveillance

Article 33 :
La commission de surveillance est l’organe de contrôle interne de
la SCOOPS/PAT. Elle agit dans le seul intérêt des coopérateurs.
Elle est composée de deux (02) personnes élues par l’Assemblée
Générale.

Ne peuvent être membres de la Commission de Surveillance, les


membres des organes d’administration et de gestion et les
personnes qui leur sont affiliées.

Elle vérifie et contrôle régulièrement tant la régularité des


opérations effectuées que l’exécution des programmes et de toutes
les activités de la SCOOPS/PAT, dans le respect des principes
préétablis et le développement des liens de confiance et de
solidarité entre les coopérateurs.

Elle informe le comité de gestion de toutes irrégularités qu’elle


constate ; elle en fait de même dans son rapport annuel à
l’Assemblée Générale.

La Commission de Surveillance peut vérifier ou faire vérifier à


tout moment la gestion des dirigeants de la SCOOPS/PAT.

Article 34 :
Les membres de la commission de surveillance sont élus pour un
mandat de cinq (05) ans renouvelable.

Page 16 sur 30
Il contrôle et rend compte à l’Assemblée Générale dans l’intérêt
des membres.
Au cas où le comité de gestion refuse d’assumer ces obligations
ou se trouve dans l’impossibilité de les assumer, la commission
de surveillance se substitue à lui sur décision d’une Assemblée
Générale Extraordinaire convoquée à cet effet.
La commission de surveillance a pour attributions de :
- Vérifier et contrôler périodiquement la régularité et
l’exactitude des opérations financières et comptables de la
coopérative;
- Veiller au respect et à l’application des textes statutaires et
réglementaires et du manuel de procédures administrative,
financière et matériel de la coopérative.
- Opérer des contrôles à tout moment jugé opportun. La
commission de surveillance est tenue de se rendre
disponible et faciliter sa mission ;
- Établir annuellement un rapport dans lequel il rend compte
à l’Assemblée Générale de la coopérative de l’exécution de
son mandat.

Si pour une raison quelconque le nombre de ses membres


tombe à un, le membre restant doit coopter un adhérent pour
servir jusqu’à la prochaine assemblée générale.
Le mandat du membre coopté prend fin à l’Assemblée Générale, à
moins qu’il soit élu.

Article 35 :
La fonction de membre de la Commission de Surveillance est
gratuite et ne donne pas droit à un salaire. Toutefois, les frais de
déplacement, les frais occasionnels de missions ou de mandats
sont pris en charge par la SCOOPS/PAT. Ces frais doivent être
justifiés.
TITRE V : DROITS ET OBLIGATIONS DES MEMBRES ET DE
LA COOPERATIVE
Chapitre 1 : Droits et obligations des membres
Section 1 : Droits des membres de la SCOOPS/PAT.

Page 17 sur 30
Article 37 :
Tout Coopérateur de la SCOOPS/PAT conformément au présent
Statuts, a le droit :
- de participer aux assemblées générales et d’y voter sur un
pied d’égalité avec tous les autres membres ;
- de se faire élire membre du Comité de Gestion, de la
commission de surveillance ;
- d’être régulièrement informé par le Comité de gestion ou
tout autre membre mandaté sur la vie et les activités de la
SCOOPS/PAT;
- d’exprimer librement son point de vue sur le fonctionnement
de la SCOOPS/PAT ;
- de demander la convocation d’une Assemblée Générale
Extraordinaire conformément aux présents Statuts ;
- de demander un audit sur le fonctionnement et la situation
financière de la SCOOPS/PAT lorsqu’il réunit au moins un
tiers des membres. En cas de refus du Comité de Gestion, la
commission de surveillance peut autoriser l’audit ; 
- de se retirer et d’être remboursé de sa (ses) part(s) sociale(s)
conformément aux règles et aux dispositions fixées par les
présents Statuts ;
- de connaître le solde de son compte et de participer à la
répartition des excédents de fin d’exercice ;
- d’utiliser les services de la SCOOPS/PAT sur un pied
d’égalité avec les autres membres.
Section 2 : Obligations des membres de la SCOOPS/PAT

Article 38 :

Page 18 sur 30
Tout Coopérateur membre de la SCOOPS/PAT a des obligations
vis-à-vis de celui-ci,  notamment :
- se conformer aux dispositions des présents statuts et aux
décisions prises par l’Assemblée Générale ;
- respecter la caution solidaire entre les membres ;
- payer dans les délais convenus, les crédits qui lui ont été
accordés à sa demande par la SCOOPS/PAT ;
- entretenir et prendre soin du matériel de la SCOOPS/PAT
mis à sa disposition,
- participer activement à la vie de la SCOOPS/PAT et aux
différentes activités initiées par elle ;
- éviter tout acte ou propos pouvant nuire à la bonne marche
de la SCOOPS/PAT .

Article 39 :
Tout adhérent a une responsabilité financière vis à vis des dettes
de la SCOOPS/PAT qui ne peut cependant dépasser (5) cinq fois
le montant des parts sociales souscrites.
Toutefois, cette responsabilité s’étend au-delà de la fin d’adhésion
pour les dettes contractées antérieurement à celle-ci.

Article 40 :
Le non-respect de l’une ou de la totalité de ces obligations
contractuelles vis-à-vis de la SCOOPS/PAT, expose le coopérateur
à des sanctions disciplinaires et/ou financières.

Page 19 sur 30
Suivant la gravité du (des) fait(s), l’Assemblée Générale peut
prononcer la suspension ou l’exclusion du coopérateur
incriminé ou engager des poursuites judiciaires en son encontre.

Chapitre 2 : Droits et obligations de la SCOOPS/PAT.

Section 1 : Droits de la SCOOPS/PAT

Article 41 :
La SCOOPS/PAT a le droit de :
- veiller au respect des règles de fonctionnement des
coopérateurs ;
- en cas de détournement, de dysfonctionnement ou toutes
autres pratiques malsaines avérées au niveau d’un
coopérateur et pouvant mettre en péril son bon
fonctionnement, la SCOOPS/PAT se réserve le droit de
prendre les mesures disciplinaires qui s’imposent.

Section 2 : Obligations de la SCOOPS/PAT

Article 42 :
La SCOOPS/PAT s’oblige à :
- constituer un capital social couvrant au moins un
cinquième (1/5) des besoins en services des membres ;
- respecter les termes des contrats signés par la coopérative ;
- mettre en place des documents de gestion et de comptabilité
clairs ;

Page 20 sur 30
- veiller au respect des règles de fonctionnement de la
SCOOPS/PAT ;
- procéder au renouvellement périodique du Comité de
Gestion et du Conseil de Surveillance conformément aux
dispositions des présents statuts ;
- s’acquitter dans les délais de ses cotisations annuelles ;
- tenir le registre des membres et les registres des procès-
verbaux des réunions (Assemblée Générale, Comité de
gestion, Conseil de Surveillance) ;
- veiller à la bonne marche de l’exploitation de bonne qualité
et en quantité par ses membres ;
- veiller au fonctionnement démocratique des organes ;
- réaliser des bilans en assemblée générale ;
- former et informer ses coopérateurs.

TITRE VI : DISPOSITIONS FINANCIERES

Chapitre 1 : Ressources financières 

Article 43 :
Les ressources financières de la SCOOPS/PAT sont constituées
entre autres :
- du capital social (ensemble des parts sociales libérées ainsi
que les parts sociales supplémentaires) ;
- des réserves créées par le prélèvement sur les excédents
d’exercice ;
- des locations de matériels et d’équipements appartenant à
la SCOOPS/PAT ;

Page 21 sur 30
- des prestations de services faites à des tiers ;
- des emprunts auprès des tiers;
- des emprunts auprès des coopérateurs ;
- des intérêts sur les placements bancaires;
- des dons, legs et autres contributions qui doivent être
incorporés dans le patrimoine de la SCOOPS/PAT et
comptabilisés séparément.

Article 44 :
Les ressources financières de la SCOOPS/PAT sont logées dans
des comptes ouverts à son nom auprès d’une institution
financière de la place.

Les opérations de dépôt et de retrait se font sur la base de la Co-


signature de deux (02) des trois (3) mandataires du comité de
gestion de la SCOOPS/PAT.

Chapitre 2 : Capital - Parts sociales - Conditions de libération


et de cession

Section 1 : Capital - Parts sociales

Article 45 :
Le capital social de la SCOOPS/PAT est fixé à un million
(1000000) F CFA reparti en cinquante (50) parts sociales d’une
valeur nominale de vingt mille (20000) F CFA chacune.
Article 46 :

Page 22 sur 30
Tout membre peut souscrire pour plusieurs parts sociales sans
toutefois dépasser 20% du capital social. Tout membre de la
SCOOPS/PAT doit détenir au moins une part sociale.
Section 2 : Conditions de libération et de cession des parts
sociales

Paragraphe 1 : Conditions de libération

Article 47 :
Les parts sociales sont libérées dans les conditions suivantes :
- en nature
- en espèce
- en industrie
- un délai de versement de 08 mois à compter de la date
d’adhésion.
La situation des parts sociales libérées est annexée aux présents
statuts. La SCOOPS/PAT émet et remet aux coopérateurs
membres des titres sociaux dénommés parts sociales, en
représentation de leurs apports.

Les parts sociales sont nominatives, individuelles, non


négociables, insaisissables et ne peuvent faire l’objet de
nantissement.

Paragraphe 2 : Conditions de cession des parts sociales

Article 48 :

Page 23 sur 30
La transmission des parts sociales ne peut intervenir qu’entre
personnes partageant le lien commun sur la base duquel les
associés coopérateurs se sont réunis.

Article 49 :
La cession des parts sociales, entre vifs, doit être constatée par
tout procédé laissant trace écrite.

Elle n’est rendue opposable à la société coopérative qu’après


dépôt d’un original de l’acte de cession au siège social contre
remise par le Comité de gestion d’une attestation de ce dépôt.

Elle n’est opposable aux personnes autres que les associés


coopérateurs qu’après l’accomplissement des mêmes formalités et
la transcription de la cession intervenue au Registre des Sociétés
Coopératives.

Article 50 :
Les parts sociales sont librement cessibles entre associés
coopérateurs et entre leurs conjoints, ascendants et descendants,
à condition que ceux-ci partagent le lien commun réunissant les
associés coopérateurs.

Elles ne peuvent être cédées à des personnes étrangères à la


société coopérative qu’avec le consentement de la majorité des
associés coopérateurs non cédants, sous réserve que les tiers
concernés partagent le lien commun qui réunit les coopérateurs.

Page 24 sur 30
Article 51 :
Le projet de cession doit, à cet effet, être notifié par le coopérateur
cédant à la société coopérative. Si cette dernière n’a pas fait
connaître sa décision dans le délai de trois (03) mois à compter de
la notification, le consentement à la cession est réputé acquis.

Article 52 :
En cas de décès d’un associé coopérateur, la société coopérative
continue entre les coopérateurs survivants et leurs héritiers,
légataires, ou représentants.

La transmission des parts sociales dépendant de la succession de


l’associé coopérateur décédé s’opère, de plein droit, au profit de
ses héritiers, de ses ayants droit, ou du conjoint survivant, à
condition qu’ils partagent le lien commun, sans le préalable de
l’agrément des associés coopérateurs survivants.

Mais pour exercer les droits attachés à leur qualité d’associé,


lesdits héritiers, ayants droit ou conjoint survivant, doivent
justifier, dans le plus bref délai, de leur identité personnelle et de
leur qualité, par la véracité de toutes les pièces appropriées, sans
préjudice du droit du Comité de Gestion de requérir de tout
notaire, la délivrance d’expéditions ou d’extraits de tous les actes
établissant ladite qualité.

Article 53 :

Page 25 sur 30
L’admission ou le refus d’admission des héritiers du coopérateur
décédé doit être prononcée dans un délai qui ne peut excéder
trois (03) mois, à compter de la réception de la demande y
afférente. A défaut de réponse dans le délai imparti, l’admission
est réputée acquise.

Dans tous les cas, lorsqu’une décision d’admission ou de rejet est


prononcée, elle doit être notifiée à chaque héritier ou successeur
intéressé par tout procédé laissant trace écrite. Cette information
lui permet, selon le cas, de faire valoir ses droits d’associé ou de
contester la décision prise.

Chapitre 3 : Réserves

Article 54 :
La SCOOPS/PAT s’engage à constituer :
- une réserve légale générale en prélevant annuellement
vingt pour cent (20%) sur les excédents nets ;
- un fonds destiné à la formation, à l’éducation et à la
sensibilisation aux principes coopératifs des membres est
également constitué par prélèvement annuel de vingt pour
cent (20%) sur les excédents nets.

Jusqu’à ce qu’ils atteignent chacun le montant du capital initial


fixé par les statuts, le prélèvement ne peut être en dessous de
vingt pour cent (20%).

Page 26 sur 30
Les réserves ne peuvent être réparties entre les membres. Les
membres démissionnaires ou exclus ne peuvent également
prétendre à aucun droit sur ces réserves.

Chapitre 4 : Répartition des excédents 

Article 55 :
La répartition des excédents annuels est adoptée en Assemblée
Générale à la majorité des deux tiers (2/3) des membres
présents. 

La répartition des excédents ne peut se faire qu’après dotations


aux fonds légaux et résorption d’un déficit éventuel, actuel ou
reporté.

TITRE VII : FUSION - SCISSION - DISSOLUTION -


TRANSFORMATION - LIQUIDATION

Article 56:
En cas de fusion, scission, dissolution, transformation et/ou
liquidation de la SCOOPS/PAT, les démarches seront effectuées
et les résolutions prises conformément aux dispositions de l’acte
uniforme de l’OHADA relatif au droit des sociétés coopératives en
ses titres V, VI et VII.

TITRE VIII : SANCTION

Article 57 :

Page 27 sur 30
Toute violation des dispositions des présents statuts et du
règlement intérieur est passible de sanction.

Article 58 :
La nature des fautes ainsi que l’envergure des sanctions sont
précisées dans le règlement intérieur de la SCOOPS/PAT.

Article 59 :
L’application des sanctions ci-dessus est détaillée dans le
règlement intérieur.

Article 60 :
Les membres du Comité de Gestion de la SCOOPS/PAT sont
individuellement et collégialement responsables des torts causés
par eux à celle-ci :
- soit pour violation des dispositions des présents statuts ou
tout autre abus de prérogatives ;
- soit pour faute de gestion ;
- soit pour toutes autres fautes portant préjudice à la
SCOOPS/PAT à ses membres.

TITRE IX : RESOLUTION DES DIFFERENDS

Article 61
La SCOOPS/PAT peut créer en son sein une commission Ad hoc
neutre pour le règlement à l’amiable des litiges.

Page 28 sur 30
En cas de non résolution, les litiges seront soumis à un arbitrage
conformément aux dispositions de l’Acte Uniforme OHADA relatif
au droit de l’arbitrage.

TITRE X : DISPOSITIONS FINALES

Article 62 :
Les présents statuts sont adoptés conformément aux dispositions
de l’acte uniforme de l’OHADA relatif au droit des sociétés
coopératives. Aucune de ses dispositions ne peut être interprétée
en dehors de la lettre et de l’esprit de l’acte uniforme de l’OHADA
relatif au droit des sociétés coopératives.

Article 63 :
Un règlement intérieur approuvé par l’Assemblée Générale
viendra compléter dans les détails les dispositions des présents
statuts.
Article 64 :
Les présents statuts ont été rédigés en cinq (05) exemplaires
originaux signés par les initiateurs et destinés aux archives de la
SCOOPS/PAT, aux formalités d’inscription au registre des
Sociétés Coopératives et à son immatriculation par l’autorité
administrative.
Adopté en assemblée générale constitutive tenue à Ouagadougou le 12
mars 2020.

Ont signé

Pour le comité de gestion Pour la commission de surveillance

Page 29 sur 30
OUEDRAOGO Goama Salif KABORE Seydou

KABORE T.Ousmane OUEDRAOGO Abdoul Aziz

TAPSOBA Fatimata NIKIEMA Natacha

Deux représentants des associés coopérateurs nommés à l’unanimité


par l’assemblée générale constitutive.

Page 30 sur 30