Vous êtes sur la page 1sur 76



  


  


      


  


          

 ! "# $


Informations légales :

Les informations présentées sont sujettes à modification sans préavis.

ALE International ne peut être tenu pour responsable de l’inexactitude de


ces informations.

Copyright © ALE International, 2015

Exclusion de responsabilité :

Si nous nous sommes efforcés de contrôler l'exactitude et l'exhaustivité des


données fournies dans la documentation, le présent document est
cependant fourni « en l'état ». Pour plus d'informations relatives aux
compatibilités, aux limites des produits, à la politique logicielle et aux listes
de fonctionnalités, consultez les documents appropriés publiés sur le site
Web du Business Partner.

Dans l'intérêt du développement continu des produits, ALE International se


réserve le droit d'apporter des améliorations à la présente documentation et
aux produits décrits, sans notification ou obligation.

Le marquage CE indique que ce produit est conforme aux directives


communautaires suivantes :
- 2004/108/EC (Compatibilité électromagnétique)
- 2006/95/EC (Sécurité Basse Tension)
- 1999/5/EC (R&TTE)
- 2011/65/EU (RoHS)
- 94/9/EC



   

    
  

Chapitre 1
Documents de références

Chapitre 2
Présentation de l'installation sur une machine virtuelle

 Présentation générale de l'environnement de virtualisation et


prérequis ..................................................................................................... 7
 Compatibilité de la solution OpenTouch .......................................................... 7
 Prérequis en termes de matériel et virtualisation ............................................ 7
 Configuration de l'environnement de virtualisation en fonction des exigences
opérationnelles de votre OpenTouch .............................................................. 8
 Prérequis de la solution OpenTouch pour son déploiement sur un hôte
physique .......................................................................................................... 8
 Prérequis de l'outil VMware ............................................................................ 10

Prérequis de l'hyperviseur VMware ................................................................ 10
 Installation d'OpenTouch dans un environnement virtualisé . 11
 Présentation générale .................................................................................... 11
 Licences ......................................................................................................... 13
 Exemples de configuration ............................................................................. 13

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      3/74
  

   
        

Chapitre 3
Installation du logiciel sur une machine virtuelle

 Présentation générale du processus ............................................... 17


 Prérequis ........................................................................................................ 17
 Informations requises ..................................................................................... 17
 Date et heure de la synchronisation ............................................................... 17
 Procédure ....................................................................................................... 17
 Installation d'un produit sur une machine virtuelle .................... 18
 Installation d'un OTMS-V ................................................................................ 18
 Installation d'un OXE-V .................................................................................. 22
 Installation d'un 8770–V ................................................................................. 27
 Installation d'un DCS-V .................................................................................. 28
 Installation d'un serveur de licences externe .................................................. 30

Installation d'un OTES-V ................................................................................ 42
 Installation d'un OXE-MS ............................................................................... 42
 Gestion des licences .............................................................................. 43
 Installation du dongle ...................................................................................... 43
 Installation de la licence ................................................................................. 48
 Mise à jour de licence ..................................................................................... 50
 Augmentation de la capacité d'une machine virtuelle. .............. 50
 Installation des outils VMware ........................................................... 51
  Installation des outils VMware sur un LINUX O.S. (OMS-V) .......................... 51
  Installation sur Windows O.S. (8770–V ou DCS-V) ........................................ 52
  Vérifiez les activités des outils VMware .......................................................... 52
  Changez des paramètres réseau et scsi de la MV ......................................... 53
 Annexes ...................................................................................................... 54

 Installation de l'infrastructure VMware ESXi ................................................... 54

 Installation du client VMware vSphere ........................................................... 55

 Création d'une machine virtuelle .................................................................... 59

 Connexion DVD .............................................................................................. 72

4/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  

 

 



La documentation OpenTouch complète est composée de documents distincts. Chacun d'eux


traite d'un aspect spécifique des installations/administrations nécessaires et facultatives.
Dans le présent document, les références croisées sont identifiées par le numéro figurant
dans la première colonne dans le tableau ci-dessus.
Les numéros de référence sont indiqués dans la dernière colonne, xx correspondant au code
de langue du document.
Les documents pour l'OpenTouch sont les suivants :
tableau 1.1 : Structure de la documentation OpenTouch
Titre du document Numéro de
référence
[1] Manuel d'installation de l'OTBE sur une machine physique 8AL90504xxAF
[2] Manuel d'installation de l'OTMS sur une machine physique 8AL90512xxAF
[3] Manuel de l'administrateur OTBE/OTMS 8AL90505xxAF
[4] Manuel d'installation sur une machine virtuelle 8AL90507xxAD
[5] ALEDS 8AL90508xxAE
[6] Architecture générale d'OpenTouch 8AL90509xxAC
[7] Documentation système OpenTouch 8AL90510xxAC
[8] Maintenance et supervision d'OpenTouch 8AL90511xxAC
[9] OT-C2D : Guide de l'administrateur 8AL90527xxAA
[10] OT-C2D : Guide de l'utilisateur 8AL90528xxAA
[11] Description of IP flows in OpenTouch solution 8AL220303381xx
ZZA
[12] OpenTouch Openness_API_Technical Overview 8AL90532xxAA
[13] OpenTouch Edge Server - Installation and administration manual 8AL90535xxAB
[14] OpenTouch XMPP fédération avec serveur Microsoft© Lync™ 8AL90539xxAB
[15] Manuel de l'administrateur OpenTouch Client 8AL90638xxAC
[16] Manuel d'installation de l'OTMC 8AL90120xxAB
[17] Manuel de l'administrateur d'OTMC 8AL90121xxAAB
[18] OTMC High Availability 8AL90123xxAB
[19] ENT_MLE_015903 OpenTouch Suite for Medium and Large En- ENT_MLE_01590
terprises: Virtualized offers. 3
[20] OpenTouch Conversation pour PC - Guide utilisateur 8AL90631xxAA
[21] OpenTouch Connection pour PC - Guide utilisateur 8AL90632xxAA
[22] OpenTouch Connection pour Microsoft©Outlook© - Guide util- 8AL90633xxAA
isateur
[23] OpenTouch Connection pour Microsoft© Lync™ - Guide util- 8AL90634xxAA
isateur
[24] OpenTouch Connection for IBM Lotus Notes - Guide utilisateur 8AL90636xxAA

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      5/74
  
Chapitre 1 $
 (,(

Titre du document Numéro de


référence
[25] OpenTouch Connection for IBM Sametime - Guide utilisateur 8AL90635xxAA
[26] OpenTouch Message Center - Guide utilisateur 8AL90122xxAA
[27] OpenTouch Conversation for 8002/8012 Deskphone R110 - 8AL90879xxCB
Manuel utilisateur
[28] OpenTouch Conversation for 8082 My IC Phone R300 - Manuel 8AL90835xxCF
utilisateur
[29] OpenTouch Conversation for 8082 My IC Phone R300 - Guide de 8AL90877xxAB
l'utilisateur
[30] OpenTouch Conversation for iPhone Release 2.0.x - Guide de 8AL90884xxAB
l'utilisateur
[31] OpenTouch Documentation Note 8AL90911xxAA
Ce document dresse la liste des toutes les modifications et mises
à jour effectuées depuis la publication de la documentation
précédente.
[32] Manuel d'utilisation Alcatel-Lucent 8001 DeskPhone 8AL90895xxAA
[33] Dongle IP / Raspberry pour OpenTouch Suite 8AL90617xxAA
[33] ALE NFC Extended OXE Mobility Administration 8AL90614xxAB
[34] OTMS High Availability 8AL90534xxAA

6/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  

 

 

 

 

  

2.1 Présentation générale de l'environnement de virtualisation et


prérequis

2.1.1 Compatibilité de la solution OpenTouch


La solution OpenTouch est compatible avec les environnements virtualisés suivants :
- VMware:
vSphere Edition ou ESXi 5.1 ou 5.5 sont pris en charge par toutes les solutions
- KVM (R6.4 Red Hat uniquement):
Compatible uniquement avec OXE-V, FlexLM VM, PCS-V, 4645-V et OMS-V
- Microsoft Hyper-V:
• Hyper-V Windows Server 2008 pris en charge par 8770-V
• Hyper-V Windows Server 2012 pris en charge par 8770-V
• Hyper-V Windows Server 2012 R2 pris en charge par VE and 8770-V
___change-begin___
___change-end___
Figure 2.1 : Offre OpenTouch Suite pour Moyennes et Grandes Entreprises en environnement
virtualisé
(*): Pas de services de virtualisation

2.1.2 Prérequis en termes de matériel et virtualisation


Les prérequis VMware pour l'hôte et les équipements physiques (tels que des appareils ou
des NAS) et la compatibilité des ressources doivent être vérifiés directement sur le site Web

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      7/74
  
Chapitre 2 -(  
           

VMware (http://www.vmware.com/).

2.1.3 Configuration de l'environnement de virtualisation en fonction des


exigences opérationnelles de votre OpenTouch

Important :
Cette étape est obligatoire pour adapter correctement votre solution OpenTouch à vos
ressources de virtualisation.
L'OTCP (OpenTouch Capacity Planning) est un outil de dimensionnement pour la solution
OpenTouch (OTMS/OTMS-V/OTBE, OTMC et OTMC-V). L'OTCP utilise un modèle logiciel
pour estimer la charge réelle du serveur en fonction du dimensionnement et de la topologie.
Cet outil permet un réglage précis et lune optimisation des ressources matérielles en fonction
des spécificités du déploiement, virtualisé ou non. Il détermine les caractéristiques de la
plateforme de manière à ce qu'elle corresponde à vos ressources opérationnelles OpenTouch
obligatoires.
Une planification de capacités est disponible sur le site BPWS en utilisant :
- Les liens Quick Access
- La barre de recherche, en saisissant les termes planification de capacités

2.1.4 Prérequis de la solution OpenTouch pour son déploiement sur un hôte


physique
L'hôte physique doit satisfaire aux prérequis de la solution OpenTouch suivants :
- Les options de gestion de l'alimentation doivent être désactivées ou configurées pour des
performances maximales au niveau du BIOS et de l'hyperviseur.
Pour être plus précis, le paramétrage du BIOS ne délègue pas la gestion de l'alimentation
au système d'exploitation ou à l'hyperviseur ESXi. L'option Power Management Policy
dans vSphere doit être définie sur Not supported et aucun autre paramétrage, tel que
Balanced, n'est autorisé.
- Le stockage est compatible avec un NAS, un SAN (iSCSI, FC, FCoE, NFS) et un stockage
local (contrôleur RAID avec RAM cache de 512 Mo), y compris un DAS* (Direct Attach
Storage).
- La somme de tous les processeurs et GHz réservés par les machines virtuelles ne doit pas
dépasser 90 % des CPU disponibles sur l'hôte (10 % sont réservés pour l'utilisation
d'ESXi).
- Le surengagement de la RAM n'est pas autorisé (performance en temps réel).
- La technologie Hyper Threading peut être activée au niveau du BIOS du serveur mais PAS
au niveau de l'hyperviseur. Le paramètre Hyper-threading sharing core de la MV doit
être défini sur none.
Vsphere ne doit pas permettre la configuration de l'option Hyper-threading sharing core
si la technologie Hyper Threading (HT) est désactivée au niveau de l'hyperviseur. En
réalité, la technologie HT peut être activée dans Vsphere au niveau de l'hôte
(Host->config->processor->properties), mais la confusion susceptible d'en résulter pourrait
effacer l'avantage supposé.
Bien que cela double le nombre de processeurs logiques, comme constaté dans l'ESXi,
cela ne double pas la puissance réelle des CPU et peut inciter à croire que davantage de
VCPU peuvent être assignés aux MV, une erreur classique lors de la configuration des

8/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  
-(  
           

MV. De plus, l'activation de la technologie HT à ce niveau a un impact négatif sur l'OT


Media Server, étant donné qu'il utilise automatiquement autant de threads que de CPU
logiques, ce qui entraîne une surcharge importante des CPU qui n'est pas prise en compte
par l'OTCP.
- Pas de valeur minimale de la fréquence du cœur. Entrez la valeur correcte dans l'outil
OTCP (OpenTouch Capacity Planning).
La valeur minimale doit être de 2 GHz. En effet, certaines fonctions sont gérées par un
thread unique, c'est-à-dire non évolutif, soit parce que le processus correspondant utilise
un thread unique, soit parce que la fonction est gérée par un thread unique spécialisé au
sein d'un processus multithread. La gestion du trafic d'une population donnée lié à ces
fonctions nécessite donc une certaine puissance de traitement ou vitesse réelle. En réalité,
des essais ont été menés avec 5 000 utilisateurs sur un serveur à 2,4 GHz, et cette vitesse
doit être la vitesse minimum.
- La RAM en Mo, le nombre de vCPU et les ressources CPU en GHz dépendent du niveau
de dimensionnement, et doivent être réservés en fonction de l'utilisation des ressources.
Pour obtenir les valeurs correctes, reportez-vous à l'outil OpenTouch Capacity Planning.
- Lorsqu'un OTMS-V est la seule MV déployée sur un hôte ESXi donné, le nombre de ses
VCPU ne doit pas dépasser le nombre de cœurs physiques de l'hôte.
- Surdimensionnement VCPU : le dimensionnement CPU OpenTouch Multimedia Services
est avant tout exprimé en GHz et représente l'utilisation maximale de la CPU qu'un
système peut demander lors des heures de pointe. À partir de cette valeur, un nombre de
VCPU est tout simplement déduit en fonction de la fréquence du processeur sous-jacent,
comme suit : nombre de VCPU = GHz total de l'OpenTouch Multimedia Services / vitesse
du processeur en GHz.
En d'autres termes, pour un nombre calculé de VCPU, la puissance d'un nombre identique
de cœurs physiques doit être à la disposition de la MV OTMS. Le seul
surdimensionnement VCPU autorisé sur un hôte ESXi donné concerne les MHz
supplémentaires engendrés par l'arrondissement au chiffre supérieur du nombre de VCPU
calculé, comme illustré dans l'exemple ci-dessous :
• Un OTMS-V est cadencé à 13 GHz, ce qui inclut la marge de 20 % fortement
recommandée.
• Avec une vitesse de CPU de 2,4 GHz, le nombre de VCPU résultant est de 5,42. Il est
arrondi à 6 VCPU à configurer pour cette MV.
• De ce fait, la puissance d'un demi processeur environ de 2,4 * (6 - 5,42) =1,4 GHz
reste théoriquement disponible à d'autres fins.
• Le déploiement de plusieurs instances d'une telle MV engendrera des économies
comparables d'un demi-processeur en moyenne par MV, dont la puissance cumulée
peut être allouée à des MV supplémentaires par le biais des VCPU correspondants. Le
ratio VCPU / processeurs physiques résultant constitue le surdimensionnement réel,
qui doit respecter la règle stricte selon laquelle la consommation totale en GHz de
toutes les MV lors du pic d'utilisation ne doit pas dépasser la puissance fournie par le
nombre de processeurs physiques disponibles sur l'hôte, avec ou sans la technologie
d'Hyper Threading.
- Les pilotes de MV à utiliser pour les images des MV OXE-MS/OTMS-V/OTMC-V/DCS/OV
8770/Flex
• Contrôleur SCSI : LSI Logic parallèle à un nœud de disque virtuel SCSI(0:0)
• Adaptateur réseau : vmxnet3
- Pilotes de MV à utiliser pour les images de MV OXE/PCS/4645 :
• Contrôleur SCSI : LSI Logic parallèle à un nœud de disque virtuel IDE(0:0)

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      9/74
  
Chapitre 2 -(  
           

• Adaptateur réseau : E1000


- Pour la configuration des MV OTMS-V/OTMC-V/DCS/8770/Flex, un dimensionnement
« thin » du disque virtuel peut être utilisé.
- Règles d'affinité :
• La règle « VMware CPU affinity » n'est pas prise en charge.
• Les règles « VMware VM-host affinity » sont prises en charge pour déplacer la MV
FlexLM vers le bon serveur dans un contact VMware HA.
• Les règles « VMware VM-VM affinity » sont prises en charge pour éviter de confondre
un OXE-V principal et un OXE-V de secours dans un même hôte physique.
- WMWare : vMotion ne doit pas être exécuté pendant les heures d'ouverture, étant donné
que a) la réplication induit une charge susceptible d'être préjudiciable à OpenTouch, et b) il
arrête littéralement le fonctionnement de la MV lors du basculement réel (« frozen world »).
En particulier, si la MV OpenTouch appartient à un cluster DRS, la stratégie
correspondante ne doit pas être définie sur « Fully automated » pour éviter de déplacer
l'OTMS-V à des moments inopportuns.
- Les instantanés WMWare ne doivent pas être autorisés ou réalisés lors des heures de
travail, la MV étant bloquée pendant le processus.

2.1.5 Prérequis de l'outil VMware


- Les outils VMware doivent uniquement être installés dans une MV
OTMS-V/OTMC-V/DCS/8770/Flex.
- ALEDS les installe automatiquement lors du déploiement de l'OTMS.
- N'installez pas les outils VMware dans l'OXE-V. OmniPCX Enterprise comporte déjà un
sous-ensemble d'outils VMware, même si le statut des outils VMware est affiché de
manière incorrecte dans vSphere.
- Les outils VMware doivent être installés manuellement dans l'OMS-V.

2.1.6 Prérequis de l'hyperviseur VMware


- Les hyperviseurs VMware ESXi 5.1 et 5.5 sont pris en charge.
- Toutes les éditions de VMware vSphere (Standard, Enterprise, Enterprise +) sont prises
en charge.
- L'hyperviseur VMware ESX initial n'est pas pris en charge par la solution OpenTouch.
___change-begin___
10/74  !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
     
  
-(  
           

___change-end___
2.2 Installation d'OpenTouch dans un environnement virtualisé

2.2.1 Présentation générale


Le présent document décrit l'installation des produits ALE International sur une machine
virtuelle.
L'installation sur une machine virtuelle est disponible pour les produits suivants :
- OpenTouch Multimedia Services R1.2 ou version ultérieure : appelé OTMS-V
- OpenTouch Business Edition R1.2 ou version ultérieure : appelé OTBE-V
- OmniPCX Enterprise R10.1 associé à un OpenTouch R1.2 ou version ultérieure : appelé
OXE-V
- OpenTouch Edge Server R2.0 ou version ultérieure : appelé OTES-V
- OXE Media Services R1.x associé à un OpenTouch R2.0 ou version ultérieure : appelé
OMS-V
À compter de la version R2.0, plusieurs instances d'OpenTouch (OTMS-V, OXE-V, OTES-V,
OTBE-V, OMS-V), ainsi que des applications tierces, peuvent fonctionner sur le même
matériel.
Utilisez l'outil OpenTouch Capacity Planning pour déterminer précisément vos prérequis
(vCPU, consommation CPU, vRAM, disque dur virtuel et bande passante réseau minimale).
La machine virtuelle d'un package OpenTouch peut fonctionner sur un serveur hôte, à
condition que :
- Les ressources matérielles de ce serveur hôte soient suffisantes : pour plus d'informations
sur les ressources nécessaires pour chaque type de machine virtuelle en fonction du
nombre d'utilisateurs, reportez vous à [6].
- Les ressources pour le VoIP soient suffisantes

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      11/74
  
Chapitre 2 -(  
           

Figure 2.3 : Architecture OTBE-V


L'architecture OTBE-V inclut les composants suivants :
- Le serveur Alcatel-Lucent OmniPCX Enterprise Communication Server, hébergé sur la
machine virtuelle OXE-V
Ce logiciel fonctionne sous un système d'exploitation Linux.
- Le serveur OmniVista 8770, hébergé sur la machine virtuelle 8770-V
Ce serveur fonctionne sous un système d'exploitation Windows.
- Le serveur OpenTouch, hébergé sur la machine virtuelle OTMS-V
Ce serveur fonctionne sous un système d'exploitation Red Hat et comprend les services
suivants :
• Téléphonie
• Messagerie
• Collaboration
• conférence,
• Routage
• Fax
- Le DCS (Serveur de conversion de documents). Ce serveur est optionnel et hébergé sur
une machine virtuelle externe (DSC-V).
- Le serveur OXE-MS. Ce serveur est optionnel et hébergé sur une machine virtuelle
externe (OMS-V).
L'architecture OTMS-V inclut les composants suivants :
- Le serveur OpenTouch, hébergé sur la machine virtuelle OTMS-V
Ce serveur fonctionne sous un système d'exploitation Red Hat et comprend les services
suivants :

12/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  
-(  
           

• Téléphonie
• Messagerie
• Collaboration
• conférence,
• Routage
• Fax

Figure 2.4 : Architecture OTMS-V


Les composants VMware et les serveurs matériels ne sont pas fournis par ALE International.
L'infrastructure de virtualisation doit être installée par un partenaire VMware certifié.
Les instances multiples sont compatibles avec :
- VMware vSphere version 5.0 ou 5.1
- Une machine virtuelle version 9 (ou ultérieure)

2.2.2 Licences
Le serveur de licences doit être un serveur externe.
Dans toutes les configurations où l'OpenTouch est virtualisé, le serveur de licences nécessite
un dongle USB pour l'identification du site.
Lorsqu'aucun port USB n'est disponible sur le serveur de licences, ou lorsque le data center
client le demande, vous pouvez utiliser un dongle sur un boîtier USB IP distant.
Dans les configurations à instances multiples, un serveur de licences externe protégé par un
dongle est recommandé.

2.2.3 Exemples de configuration

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      13/74
  
Chapitre 2 -(  
           

Plusieurs configurations différentes de machines virtuelles sont possibles :


- Configuration OTBE-V utilisant un serveur de licence externe

Figure 2.5 : Configuration utilisant un serveur de licence externe


- Alcatel-Lucent OmniPCX Enterprise CS externe hébergé sur une machine physique

Figure 2.6 : Exemple de configuration utilisant OmniPCX Enterprise sur une machine physique
- Configuration à instances multiples

14/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  
-(  
           

Figure 2.7 : Exemple de configuration à instances multiples


Le fournisseur de services gère tous les OpenTouch grâce à l'OmniVista 8770 MCS.
Un client final peut gérer ses propres OpenTouch et OmniPCX Enterprise par le biais de
son propre OmniVista 8770.
À condition que les règles de dimensionnement soient respectées, le fournisseur de
services peut organiser les MV à sa guise, par exemple :

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      15/74
  
Chapitre 2 -(  
           

• Toutes les MV d'une instance (excepté la MV de secours) sur le même hôte


• Un seul type de MV par hôte
• Toute autre organisation avec des applications tierces sur le même hôte

16/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  

 

 
    

 
  

3.1 Présentation générale du processus


Sur la machine physique, des machines virtuelles d' ALE International peuvent coexister avec
des machines virtuelles hébergeant des applications externes.

3.1.1 Prérequis
- L'infrastructure VMware ESXi doit être correctement installée et configurée : voir
Installation de l'infrastructure VMware ESXi
- Un client VMware vSphere doit être installé pour se connecter au serveur VMware ESXi :
voir Installation du client VMware vSphere

3.1.2 Informations requises


Les informations suivantes sont requises pour l'installation du logiciel :
- Type de clavier
- Pays d'installation
- Nom de la société
- Fuseau horaire
- Adresse IP du serveur NTP
- FQDN du serveur
- Adresse IP Serveur
- Adresse IP de la passerelle par défaut
- Adresse IP du serveur DNS
- Nouveau mot de passe pour le compte root
- Adresse IP et numéro de port du serveur de licences externe
- Caractéristiques de la machine virtuelle : pour plus d'informations sur les caractéristiques
de la machine virtuelle, voir le document : ENT_MLE_015903 OpenTouch Suite pour
Moyennes et Grandes Entreprises : Offres virtualisées.

3.1.3 Date et heure de la synchronisation


La date et l'heure de chaque serveur doivent être synchronisées par un serveur de temps
unique.
Lorsque l'OpenTouch est installé sur des machines virtuelles, ALE International recommande
que chaque machine virtuelle soit synchronisée avec le même serveur NTP.

3.1.4 Procédure
Suivez la procédure suivante :

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      17/74
  
Chapitre 3 .   
 /         

1. Installez les machines virtuelles :


• Dans une configuration OTBE-V, installez :
• L'OXE-V (voir : Installation d'un OXE-V )
• Le 8770-V (voir : Installation d'un 8770–V )
• L'OTMS-V (voir : Installation d'un OTMS-V )
• Un DCS (Document Conversion Server) en option (voir : Installation d'un DCS-V )
• Un OTMS-V (voir : Installation d'un OTMS-V )
• Un DCS (Document Conversion Server) (voir : Installation d'un DCS-V
• Un OMS-V (voir : Installation d'un OXE-MS )
• Un OTES-V (voir : Installation d'un OTES-V )
2. Pour le serveur de licences :
• Installez et configurez la machine virtuelle du serveur de licences : voir Procédure
d’installation
3. Configurez les licences (voir : Gestion des licences )
4. Opérations de post-installation :
Les opérations de post-installation pour un OpenTouch Multimedia Services sur une
machine virtuelle sont les mêmes que pour un OpenTouch Multimedia Services sur une
machine physique. Pour de plus amples informations, voir : [2].
5. Connexions externes :
Les connexions externes pour un OpenTouch Multimedia Services sur une machine
virtuelle sont les mêmes que pour un OpenTouch Multimedia Services sur une machine
physique. Pour de plus amples informations, voir : [2].
6. Configuration de la connexion :
La configuration de la connexion pour un OpenTouch Multimedia Services sur une
machine virtuelle est la même que pour un OpenTouch Multimedia Services sur une
machine physique. Pour de plus amples informations, voir : [2].
7. Configuration OpenTouch Multimedia Conferencing and Collaboration :
La configuration OpenTouch Multimedia Conferencing and Collaboration pour un
OpenTouch Multimedia Services sur une machine virtuelle est la même que la
configuration OpenTouch Multimedia Conferencing and Collaboration pour un OpenTouch
Multimedia Services sur une machine physique. Pour de plus amples informations, voir :
[2].
8. Configuration de l'écosystème :
La configuration de l'écosystème pour un OpenTouch Multimedia Services sur une
machine virtuelle est la même que pour un OpenTouch Multimedia Services sur une
machine physique. Pour de plus amples informations, voir : [2].
9. Configuration du système :
La configuration système pour un OpenTouch Multimedia Services sur une machine
virtuelle est la même que pour un OpenTouch Multimedia Services sur une machine
physique. Pour de plus amples informations, voir : [2].

3.2 Installation d'un produit sur une machine virtuelle

3.2.1 Installation d'un OTMS-V

18/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  
.   
 /         

L'installation d'un OpenTouch Multimedia Services sur une machine virtuelle se fait à l'aide
des mêmes DVD ou images ISO que pour l'installation d'un OpenTouch Multimedia Services
sur une machine physique.
Pour installer l'OpenTouch Multimedia Services sur une machine virtuelle :
1. Créez la machine virtuelle OTMS-V avec les caractéristiques suivantes (voir : Création
d'une machine virtuelle pour plus de détails sur la création d'une machine virtuelle) :
• Nom de la machine virtuelle : OTMS-V
• Système d'exploitation : Linux Red Hat Enterprise Linux 6 (64 bits) fourni par ALE
International
• La technologie Hyper-threading doit être désactivée : définissez l'option
Hyperthreaded Core Sharing sur None

Figure 3.1 : Désactivation de la technologie Hyper-threading


• Pour atteindre le menu de démarrage, le menu BIOS doit être affiché pendant
quelques secondes.
Pour afficher le menu BIOS, modifiez la configuration de la machine virtuelle. Dans
Options/Boot, définissez le paramètre Power on boot delay sur 10000 (10s).

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      19/74
  
Chapitre 3 .   
 /         

Figure 3.2 : Paramètre Options/Boot Options


• Pour les autres caractéristiques de machine virtuelle, reportez-vous à :
ENT_MLE_015903 OpenTouch Suite pour Moyennes et Grandes Entreprises : offres
virtualisées et à l'outil OpenTouch Capacity Planning pour évaluer précisément vos
besoins.
Reportez-vous aux présentations suivantes pour obtenir une description et une copie
de l'outil : CPSC041 2 OpenTouch Capacity Planning tool v2.1.
Une fois que vous vous êtes procuré ces éléments, appliquez le processus ci-dessous
pour adapter les paramètres de machine virtuelle :
Dans l'application ALEDS :
i. Configurez les paramètres OpenTouch requis.
ii. Définissez le modèle OVF template sur OT2.x-5000-Users-10000-Devices.
iii. Cliquez sur Create VM.
Dans le client Web vSphere :
i. Déployez le modèle OVF en utilisant le fichier vApp-deploy-xxx créé par ALEDS.
Important :
Ne démarrez pas encore la machine virtuelle.
ii. Sélectionnez la machine virtuelle que vous avez créée, accédez au menu Action,
puis sélectionnez Edit Settings.
iii. Modifiez les champs : CPU, Memory et Disk, en entrant les valeurs fournies par
l'outil Capacity Planning.
iv. Cliquez sur OK pour enregistrer et appliquer vos modifications.
v. Démarrez la machine virtuelle .
2. Installez le système d'exploitation Red Hat et le logiciel OpenTouch Multimedia Services.
• OpenTouch Multimedia Services peut être installé, sur une machine virtuelle, via l'outil

20/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  
.   
 /         

ALEDS. Pour de plus amples informations, voir : [5].


• OpenTouch Multimedia Services peut être installé manuellement
a. Démarrez la machine virtuelle OTMS-V :
• Sur la console de gestion vSphere, cliquez avec le bouton droit sur le nom de
votre machine virtuelle.
• Sélectionnez Power->Power On
b. Connectez le DVD de démarrage (ou .iso file) à la machine virtuelle : voir
Connexion DVD
c. Redémarrez la machine virtuelle avec la commande Ctrl+Alt+Del.
Pour envoyer une commande Ctrl+Alt+Del à la machine virtuelle :
• Sélectionnez l'onglet Console dans la partie gauche de la console de gestion
vSphere.
Si la console n'est pas ouverte, la commande Ctrl+Alt+Del n'est pas
disponible (option grisée).
• À partir de la console de gestion vSphere, cliquez avec le bouton droit sur le
nom de votre machine virtuelle et sélectionnez : Guest->Send Ctrl+Alt+Del.
La machine virtuelle redémarre sur le DVD comme s'il s'agissait d'une machine
physique.
L'écran d'installation de Red Hat s'affiche.
d. Appuyez sur la touche F5 pour accéder aux options OpenTouch for Virtualized
infrastructure
e. Entrez otv250, otv1500, otv3000 ou otv5000, en fonction du nombre maximum
d'utilisateurs
Note 1 :
Lorsque le contexte otvxxxx est sélectionné, pour l'optimisation de l'espace de stockage, il
n'existe aucune partition inactive et pas de partition /var/backup.
À des fins de sauvegarde, un serveur NFS distant doit être utilisé. La commande
ot-config.sh --storage permet de configurer le serveur NFS et le dossier NFS.
Lorsque l'outil otbr.sh est démarré, il détecte l'absence de dossier dans /var/backup et
monte automatiquement le dossier partagé NFS.
Vous pouvez également le monter manuellement à l'aide de la commande mount
/var/backup.
f. Synchronisez la date et l'heure de la machine virtuelle avec l'hôte :
A partir de la console de gestion VSphere, sélectionnez votre machine virtuelle
Cliquez avec le bouton droit et sélectionnez les paramètres Edit
L'écran Propriétés de la machine virtuelle s'affiche.

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      21/74
  
Chapitre 3 .   
 /         

Figure 3.3 : Ecran de propriétés de la machine virtuelle


Sélectionnez l'onglet Options
Sélectionnez les outils VMware dans la colonne Paramètres
Dans la zone Avancé, sélectionnez la case à cocher Synchroniser l'heure du
client avec l'hôte
Le reste de l'installation est identique à l'installation d'OpenTouch Multimedia Services
sur une machine physique. Pour plus d’informations, reportez-vous au document [2].
Redémarrez la machine virtuelle à la fin de l'installation du logiciel. Lorsque la machine
est redémarrée, l'assistant de post-installation du serveur OpenTouch Multimedia
Services est lancé. Pour plus d'informations sur l'assistant de post-installation,
reportez-vous au document [2].
Note 2 :
Les outils VMware sont installés automatiquement pendant l'installation de cette machine virtuelle.

3.2.2 Installation d'un OXE-V


OmniPCX Enterprise est installé sur une machine virtuelle à l'aide des mêmes DVD ou fichiers

22/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  
.   
 /         

ISO que pour l'installation d'un OmniPCX Enterprise standard sur une machine physique.
Pour installer l'OmniPCX Enterprise sur une machine virtuelle :
1. A partir de la console de gestion vSphere, créez la machine virtuelle d'OmniPCX
Enterprise avec les caractéristiques suivantes :
• Nom de la machine virtuelle : OXE-V
• Système d'exploitation : Linux
• Version OS : Autre Linux 32 bits
• La technologie Hyper-threading doit être désactivée : définissez l'option
Hyperthreaded Core Sharing sur None
• Pour plus d'informations sur les caractéristiques de la machine virtuelle, voir le
document : ENT_MLE_015903 OpenTouch Suite pour Moyennes et Grandes
Entreprises : Offres virtualisées.
Pour plus d'informations sur la création des machines virtuelles, reportez-vous à : Création
d'une machine virtuelle .
Note 1 :
Les outils VMware ne doivent pas être installés sur la machine virtuelle OXE-V.
2. Installez le logiciel OmniPCX Enterprise :
• L'OmniPCX Enterprise peut être installé sur une machine virtuelle via l'outil ALEDS.
Pour de plus amples informations, voir : [5].
• OmniPCX Enterprise sur une machine virtuelle peut être installé via le programme
d'installation pour PC.
a. Copiez le logiciel OmniPCX Enterprise sur la machine du programme d'installation
pour PC, dans le répertoire C:\dhs3mgr\<version_name>
version_name correspond à la version complète sans séparateur.
Exemple :
Si votre version est : j2.501.16.c, le sous-répertoire associé est appelé j250116c
b. Démarrez le programme d'installation pour PC.
La fenêtre du programme d'installation pour PC est ouverte.

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      23/74
  
Chapitre 3 .   
 /         

Figure 3.4 : Exemple de fenêtre du programme d'installation pour PC


c. Sélectionnez votre type d'installation : Linux+Callhandling
d. Configurez le programme d'installation pour PC :
• Call Server Type: sélectionnez Blade Server
• Call Handling version: sélectionnez votre version (par exemple : J2501)
• Country : sélectionnez votre pays (par exemple : fr)
• Installation Type: sélectionnez Standard
• Network Interface: sélectionnez Company network ou Direct cable selon
votre configuration
• Network interface: conservez le paramètre par défaut
• IP Address: conservez le paramètre par défaut
• Ethernet Address: entrez l'adresse Ethernet de la machine virtuelle (appelée
également adresse MAC)
Note 2 :
Cette adresse MAC peut faire l'objet d'une extraction à partir des propriétés d'images
virtuelles (modifiez les paramètres)
Note 3 :
Il n'existe pas de contraintes spécifiques pour l'installation d'OmniPCX Enterprise virtuel
sauf pour le type de serveur d'appels : Blade Server doit être sélectionné pour Appliance
et Blade Server.
e. Cliquez sur Apply pour valider
f. Allumez la machine virtuelle OXE-V

24/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  
.   
 /         

A partir de la console vSphere, cliquez avec le bouton droit sur le nom de votre
machine virtuelle et sélectionnez : Power->Power On.

Figure 3.5 : Exemple de démarrage d'une machine virtuelle


La machine virtuelle OXE-V démarre à partir du réseau, se connecte au
programme d'installation du PC et télécharge le logiciel OmniPCX Enterprise.

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      25/74
  
Chapitre 3 .   
 /         

Figure 3.6 : Exemple de progression de l'installation du logiciel OmniPCX Enterprise


Redémarrez votre machine virtuelle à la fin de l'installation du logiciel.
g. Après le redémarrage, le programme vous invite à configurer votre niveau de
sécurité et votre configuration réseau .
La personnalisation d'OmniPCX Enterprise est semblable à celle d'OmniPCX
Enterprise standard sauf pour les licences. L'OXE-V doit utiliser un serveur de
licences externe.
Pour plus d'informations sur le niveau de sécurité et la configuration réseau, se
référer à la documentation sur l'OmniPCX Enterprise.
h. Configurez l'OmniPCX Enterprise pour utiliser un serveur de licences externe.
A partir de votre outil de gestion OmniPCX Enterprise :
1. Sélectionnez : System > Licences
2. Renseignez les attributs suivants
Licences FlexLM activées Sélectionnez Yes
Adresse IP du serveur Flex Entrez l'adresse IP du serveur de licences
Port du serveur Flex Entrez le port utilisé par le serveur de licences
Adresse IP 2 du serveur Entrez l'adresse IP du serveur de licences redondant
Flex
Port 2 du serveur Flex Entrez le port utilisé par l'application de la licence sur le
serveur redondant

26/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  
.   
 /         

Découverte de l'identifiant Sélectionnez : Yes


du produit
Utilisez une licence Flex Sélectionnez : No

3. Confirmez vos saisies


Note 4 :
Lorsque l'OXE-V est configuré avec un serveur de licences redondant, deux serveurs de
licences différents doivent être installés avec deux fichiers de licences différents.
i. Configurez le serveur NTP en utilisant l'outil swinst.
Pour plus d'informations sur la configuration du serveur NTP, reportez-vous à la
documentation de l'OmniPCX Enterprise.

3.2.3 Installation d'un 8770–V


OmniVista 8770 est installé sur une machine virtuelle à l'aide des mêmes DVD ou fichiers ISO
que pour l'installation d'un OmniVista 8770 sur une machine physique.
Pour installer l'OmniVista 8770 sur une machine virtuelle :
1. A partir de la console de gestion vSphere, créez la machine virtuelle 8770-V avec les
caractéristiques suivantes :
• Nom de la machine virtuelle : 8770-V
• Système d’exploitation Windows
• La technologie Hyper-threading doit être désactivée : définissez l'option
Hyperthreaded Core Sharing sur None
• Pour plus d'informations sur les caractéristiques de la machine virtuelle, voir le
document : ENT_MLE_015903 OpenTouch Suite pour Moyennes et Grandes
Entreprises : Offres virtualisées.
Pour plus d'informations sur la création des machines virtuelles, voir : Création d'une
machine virtuelle
2. Installez le système d'exploitation Windows et le logiciel OmniVista 8770 :
• Le système d'exploitation Windows et le logiciel OmniVista 8770 peuvent être installés,
sur une machine virtuelle, via l'outil ALEDS. Pour de plus amples informations, voir :
[5].
• Le système d'exploitation Windows et le logiciel OmniVista 8770 peuvent être installés
manuellement :
a. Démarrer la machine virtuelle 8770-V : (I think it's a "how to", so infinitif or
substantif. there are more like this -les deux points-, but I'll wait for your
confirmation)
• Sur la console de gestion vSphere, cliquez avec le bouton droit sur le nom de
votre machine virtuelle.
• Sélectionnez Power->Power On
b. Connectez le lecteur de CD/DVD à la machine virtuelle, voir : Connexion DVD
c. Insérez le DVD d'installation de Microsoft Windows dans le lecteur et procédez à
l'installation du serveur Windows tel que vous le feriez pour une installation
standard du serveur Windows sur une machine physique.
d. Activez la licence Windows
e. Insérez le DVD d'installation d'ALE International dans le lecteur et installez
l'application d'OmniVista 8770

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      27/74
  
Chapitre 3 .   
 /         

L'installation 8770-V est identique à celle d'OmniVista 8770 standard sur une
machine physique. Pour plus d'informations, reportez-vous à la documentation de
l'OmniVista 8770.
f. Synchronisez la date et l'heure de la machine virtuelle avec l'hôte :
• A partir de la console de gestion VSphere, sélectionnez votre machine virtuelle
• Cliquez avec le bouton droit et sélectionnez les paramètres Edit
L'écran Propriétés de la machine virtuelle s'affiche.

Figure 3.7 : Ecran de propriétés de la machine virtuelle


•Sélectionnez l'onglet Options
•Sélectionnez les outils VMware dans la colonne Settings
•Dans la zone Advanced, sélectionnez la case à cocher Synchronize guest
time with host
g. Installez les outils VMware. Pour de plus amples informations, voir : Installation sur
Windows O.S. (8770–V ou DCS-V) .

3.2.4 Installation d'un DCS-V


Dans une configuration dans laquelle OpenTouch est installé sur une machine virtuelle, le

28/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  
.   
 /         

DCS (Serveur de conversion de documents) ne peut pas être installé. Il doit être installé sur
une machine virtuelle externe.
Pour installer un DCS-V :
1. Créez la machine virtuelle DCS-V avec les caractéristiques suivantes (voir : Création d'une
machine virtuelle pour plus de détails sur la création d'une machine virtuelle) :
• Nom de la machine virtuelle : DCS-V
• La technologie Hyper-threading doit être désactivée : définissez l'option
Hyperthreaded Core Sharing sur None
• Pour plus d'informations sur les caractéristiques de la machine virtuelle, voir le
document : ENT_MLE_015903 OpenTouch Suite pour Moyennes et Grandes
Entreprises : Offres virtualisées.
2. Installez le système d'exploitation Windows et le logiciel DCS :
• Le système d'exploitation Windows et l'application DCS peuvent être installés, sur une
machine virtuelle, via l'outil ALEDS. Pour de plus amples informations, voir : [5].
• Le système d'exploitation Windows et l'application DCS peuvent être installés
manuellement :
a. Connectez le lecteur de CD/DVD à la machine virtuelle, voir : Connexion DVD .
b. Insérez le DVD d'installation de Microsoft Windows dans le lecteur et installez le
système d'exploitation Windows.
c. Activez la licence Windows.
d. Installez Microsoft Office Professional 2010 EN (version en anglais).
e. Activez la licence Office.
f. Insérez le DVD d'installation dans le lecteur et installez l'application.
g. Synchronisez la date et l'heure de la machine virtuelle avec l'hôte :
• À partir de la console de gestion VSphere, sélectionnez votre machine virtuelle.
• Cliquez avec le bouton droit et sélectionnez Edit settings.
L'écran Virtual machine properties s'affiche.

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      29/74
  
Chapitre 3 .   
 /         

Figure 3.8 : Ecran de propriétés de la machine virtuelle


•Sélectionnez l'onglet Options.
•Sélectionnez VMware tools dans la colonne Settings.
•Dans la zone Advanced, sélectionnez la case à cocher Synchronize guest
time with host.
h. Installez les outils VMware. Pour de plus amples informations, voir : Installation sur
Windows O.S. (8770–V ou DCS-V) .
Note :
Le logiciel de conversion de documents (DCS) est mis à jour automatiquement à partir des serveurs
OpenTouch qui lui sont connectés. Aucune intervention manuelle n'est nécessaire.

3.2.5 Installation d'un serveur de licences externe


Procédez comme suit pour installer le serveur de licences :
1. Installez la machine virtuelle en utilisant l'image de la machine virtuelle dans un format de
virtualisation ouvert (.ovf) fournie par ALE International: voir Procédure d’installation
Pour plus de détails sur le format .ovf, reportez-vous à :

30/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  
.   
 /         

http://www.vmware.com/technical-resources/virtualization-topics/virtual-appliances/ovf
2. Ajoutez le contrôleur USB aux caractéristiques de la machine virtuelle (le cas échéant)

Figure 3.9 : Présentation générale de l'installation du serveur de licences

3.2.5.1 Procédure d’installation


Pour installer une nouvelle machine virtuelle avec un fichier .ovf :
1. Montez le fichier ISO à l'aide d'un outil dédié, par exemple un outil Daemon, afin de
récupérer le fichier .ovf.
Note 1 :
Il n'est pas nécessaire de créer une machine virtuelle spécifique avant l'installation d'une machine
virtuelle à partir d'un fichier .ovf .
L'installation du fichier .ovf crée une machine virtuelle avec les caractéristiques suivantes :
2. À partir de la console de gestion vSphere, sélectionnez votre serveur puis cliquez sur File
> Deploy OVF Template.

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      31/74
  
Chapitre 3 .   
 /         

Figure 3.10 : Exemple d'accès au processus de déploiement d'OVF


La page Source est ouverte :

32/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  
.   
 /         

Figure 3.11 : Exemple de page source


3. Sélectionnez votre fichier .ovf en utilisant le navigateur et cliquez sur Next.
Note 2 :
Le fichier .ovf doit être localisé sur la machine vSphere Client.
La page de description OVF s'affiche :

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      33/74
  
Chapitre 3 .   
 /         

Figure 3.12 : Exemple de page de description OVF


4. Vérifiez la description OVF et cliquez sur Next.
Si vous installez un serveur ESXi autonome, la page Name and location s'affiche :

34/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  
.   
 /         

Figure 3.13 : Exemple de page de nom et lieu


5. Entrez le nom de cette machine virtuelle et cliquez sur Suivant
La page de sélection de Format de disque s'affiche.

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      35/74
  
Chapitre 3 .   
 /         

Figure 3.14 : Exemple de page de format de disque


6. Vérifiez les options par défaut et cliquez sur Suivant.
La page Prêt à terminer s'affiche :

36/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  
.   
 /         

Figure 3.15 : Exemple de page Prêt à terminer


7. Vérifiez les informations affichées et effectuez l'une des actions suivantes :
• Cliquez sur Retour pour modifier
• Cliquez sur Finir pour installer la machine virtuelle
Une fois l'installation de la machine virtuelle réussie, la page suivante s'affiche :

Figure 3.16 : Exemple de page d'installation réussie


Lorsque la machine virtuelle a été créée avec succès, elle s'affiche sur le côté gauche
du vSphere client.

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      37/74
  
Chapitre 3 .   
 /         

Figure 3.17 : Exemple de fenêtre de machine virtuelle


8. A partir de la console de gestion vSphere Client, cliquez avec le bouton droit sur le nom de
votre machine virtuelle du serveur de licences, puis sélectionnez : Power > Power On.
Ouvrez l'onglet Console.
La machine virtuelle du serveur de licences redémarre.
9. Sélectionnez le type de clavier (Anglais US dans cet exemple)

38/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  
.   
 /         

Figure 3.18 : Exemple de page de sélection de clavier


10. Saisissez vos identifiants :
• Le nom d'utilisateur par défaut est root.
• Le mot de passe par défaut est letacla.
___change-begin___
___change-end___
11. Saisissez un nouveau mot de passe pour le compte root
La fenêtre NetworkManager TUI s'ouvre.
12. Sélectionnez Edit a connection.
___change-begin___
___change-end___
13. Sélectionnez eth0, puis sélectionnez <Edit...>
___change-begin___
___change-end___
14. Sélectionnez Manual pour IPv4 CONFIGURATION
___change-begin___
 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      39/74
  
Chapitre 3 .   
 /         
___change-end___
15. Validez l'option <Show>.
___change-begin___
___change-end___
16. Entrez la configuration IP
• Adresse IP indiquant la taille du masque réseau, par exemple : 192.168.201.144/24
• Passerelle par défaut

40/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  
.   
 /         

• Adresse IP du serveur DNS


Vérifiez que Automatically connect est sélectionné.
17. Sélectionnez OK pour valider.
18. Sélectionnez Quit.
19. En fonction de vos besoins, sélectionnez l'un des serveurs NTP prédéfinis, ou ajoutez-en
un nouveau, puis validez.
___change-begin___
___change-end___
20. Saisissez la commande nmtui pour ouvrir de nouveau la fenêtre NetworkManager TUI.
21. Sélectionnez Set system hostname, puis sélectionnez OK.
___change-begin___
___change-end___
 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      41/74
  
Chapitre 3 .   
 /         

22. Saisissez le nom d'hôte puis sélectionnez OK.


___change-begin___
___change-end___
23. Saisissez la commande startx pour ouvrir l'interface graphique.
24. Accédez à Applications > System tools > Settings, puis cliquez sur Date & Time.
25. Configurez le fuseau horaire
26. Validez.
Note 3 :
Les outils VMware sont installés automatiquement pendant l'installation de cette machine virtuelle.

3.2.6 Installation d'un OTES-V


Pour installer l'OTES-V sur une infrastructure VMware ESXi :
1. À partir du VMware Vsphere client, créez l'OTES-V (voir Création d'une machine virtuelle
pour plus de détails sur la création d'une machine virtuelle)
Caractéristiques de l'OTES-V :
• Système d'exploitation : Linux
• Version : Red Hat Enterprise Linux 6 (64 bits)
• Pour plus d'informations sur les caractéristiques de la machine virtuelle, voir le
document : ENT_MLE_015903 OpenTouch Suite pour Moyennes et Grandes
Entreprises : Offres virtualisées.
2. Installez le package OTES sur la machine virtuelle à l'aide de l'outil ALEDS. Cette
opération est décrite dans la documentation OpenTouch intitulée ALE
InternationalEnterprise Deployment Solution

3.2.7 Installation d'un OXE-MS


Pour installer l'OMS-V sur une infrastructure VMware ESXi :
Note :
Le package OXE-MS doit comprendre le DVD de démarrage et les fichiers core iso OXE-MS (par
exemple : bootdvd.x.x.xxx.xxx.x86_64.iso (package Linux) et oms<version>.iso).
1. À partir du VMware Vsphere client, créez l'OMS-V (voir Création d'une machine virtuelle
pour plus de détails sur la création d'une machine virtuelle)
Caractéristiques de l'OMS-V :
• Système d'exploitation : Linux
• Version : Red Hat Enterprise Linux 6 (64 bits)
• Pour plus d'informations sur les caractéristiques de la machine virtuelle, voir le

42/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  
.   
 /         

document : ENT_MLE_015903 OpenTouch Suite pour Moyennes et Grandes


Entreprises : Offres virtualisées.
2. Installez le package OXE-MS sur la machine virtuelle. Cette opération est décrite dans la
documentation OmniPCX Enterprise intitulée OXE Media Services Installation

3.3 Gestion des licences


La gestion des licences consiste à réaliser les opérations suivantes :
- Installation du dongle
- Installation de la licence

3.3.1 Installation du dongle


Il existe deux méthodes possibles pour l'installation du dongle :
- Utilisation du dongle USB : le dongle est branché directement sur un port USB du serveur
FlexLM, si ce port est disponible ; voir : Connexion d'un dongle USB .
- Utilisation d'un dongle USB/IP : le dongle est une interface USB sur IP vers le serveur
FlexLM ; reportez-vous au document [33], Dongle IP / Raspberry pour OpenTouch Suite.
3.3.1.1 Connexion d'un dongle USB
Lorsque le dongle USB est branché directement sur un port USB du serveur FlexLM, procédez
comme suit :
1. Branchez le dongle USB sur le port USB du serveur qui héberge la machine virtuelle du
serveur de licences
2. A partir de la console de gestion vSphere, cliquez avec le bouton droit sur le nom de votre
machine virtuelle du serveur de licences et sélectionnez Edit Settings

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      43/74
  
Chapitre 3 .   
 /         

Figure 3.27 : Accès à la page des paramètres


La page Propriétés de la machine virtuelle s'affiche

44/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  
.   
 /         

Figure 3.28 : Exemple de page de propriétés de la machine virtuelle


3. A partir de l'onglet Hardware, cliquez sur Add.
La page Add Hardware s'affiche :

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      45/74
  
Chapitre 3 .   
 /         

Figure 3.29 : Exemple de page Ajouter matériel


4. Sélectionnez Périphérique USB et cliquez sur Suivant.
Le dongle USB est détecté et s'affiche

46/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  
.   
 /         

Figure 3.30 : Exemple de page de sélection de périphérique USB


5. Sélectionnez votre dongle et cliquez sur Suivant.
La page Prêt à terminer s'affiche.

Figure 3.31 : Exemple de page Prêt à terminer


6. Cliquez sur Terminer
Lorsque le dongle USB est ajouté, le dongle s'affiche sur la fenêtre Virtual Machine
Properties

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      47/74
  
Chapitre 3 .   
 /         

Figure 3.32 : Propriétés de la machine virtuelle avec dongle USB sélectionné

Note :
Le retrait du périphérique USB (dongle) de la machine virtuelle conduit à un redémarrage (lorsque les
paramètres de la machine virtuelle ont été modifiés). Si le client souhaite retirer le dongle USB sans
redémarrer la machine virtuelle, il doit utiliser la commande service aksusbd stop.

3.3.2 Installation de la licence


Le fichier de licences, qui porte l'extension .ice, doit correspondre au dongle fourni.
Pour installer les licences :
1. Copiez le fichier de licences dans le répertoire $LICENSES_HOME du serveur Flex.
Note 1 :
Pour des raisons de sécurité, le protocole FTP standard ne peut pas être utilisé pour le serveur de
licences. Copiez le fichier de licence à l'aide du protocole SFTP (FTP sécurisé) ou SCP (Copie
sécurisée), ou à partir d'un équipement directement connecté au serveur.

48/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  
.   
 /         

Note 2 :
Vous pouvez utiliser une carte mémoire USB contenant le fichier à copier :
a. Branchez la carte USB à l'ordinateur exécutant OpenTouch
b. Utilisez Vsphere pour connecter la carte USB à la machine virtuelle
c. Patientez quelques secondes que le contenu de la carte USB s'affiche sur le bureau et copiez le
fichier
2. Redémarrez le service flexlmd à l'aide de la commande :
service flexlmd restart
Note 3 :
Si la configuration du nom d'hôte est défectueuse ou si le fichier de licence n'est pas généré pour le
dongle attaché ou si le dongle n'est pas attaché, le serveur de licences ne démarrera pas.
Les journaux sont disponibles dans le répertoire
/opt/Alcatel-Lucent/logs/flexlm/.
3. Pour vérifier que le service flexlmd a été démarré, consultez les journaux du serveur de
licences à l'aide de la commande :
/opt/Alcatel-Lucent/flexlm_standalone/lmutil lmstat -a

Figure 3.33 : Exemple de journal du serveur de licences


Pour fonctionner, l'OpenTouch vérifie sa licence à partir du serveur de licences. Cette licence,
soumise à une vérification, ne peut pas être utilisée par une autre OpenTouch. Les détails sur
la vérification de licences sont enregistrés dans le fichier :
/opt/Alcatel-Lucent/logs/flexlm/flexlm_lmlog.log

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      49/74
  
Chapitre 3 .   
 /         

Figure 3.34 : Exemple de journal de vérification de licences d'OmniPCX Enterprise

3.3.3 Mise à jour de licence


Pour mettre à jour le serveur de licences externe :
1. Sur le serveur externe, copiez le fichier de licences dans le répertoire :
/opt/Alcatel-Lucent/data/licenses
2. Sur le serveur OpenTouch, copiez le fichier de licences dans le répertoire
$LICENSES_HOME.
3. Sur le serveur de licences externe, exécutez la commande :
/opt/Alcatel-Lucent/flexlm_standalone/reloadlicensefiles.sh
4. Sur le serveur OpenTouch, redémarrez les services OpenTouch, à l'aide de la
commande :
service iced restart
Lors d'un redémarrage de l'OpenTouch, tous les services ainsi que la messagerie vocale
sont arrêtés.
5. Vérifiez les journaux du serveur de licences pour garantir que le service flexlmd a été
démarré. Utilisez la commande suivante :
/opt/Alcatel-Lucent/flexlm_standalone/lmutil lmstat -a

3.4 Augmentation de la capacité d'une machine virtuelle.


Lorsque les caractéristiques d'une ou plusieurs MV d'un système sont modifiées pour faire
face à l'augmentation du niveau de dimensionnement, appliquez les consignes suivantes :
- Une augmentation de la RAM nécessite le redémarrage de la machine virtuelle
- Une augmentation du nombre de vCPU (de une ou plus) pour une MV Windows peut
nécessiter la reconfiguration OS de l'invité Windows à l'aide de l'utilitaire msconfig pour
forcer le système d'exploitation à utiliser le HAL et le noyau corrects, ainsi que la totalité

50/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  
.   
 /         

des vCPU (OmniVista 8770)


- Une augmentation du nombre de vCPU (de deux à plusieurs) pour un OTMC-V nécessite
un redémarrage de l'OTMC-V
- L'augmentation de la capacité du disque de l'OTMC-V nécessite une réinstallation
- Ni l'OmniPCX Enterprise, ni l'OmniVista 8770 ne prennent en charge une augmentation de
la capacité du disque sans réinstallation. Les MV OmniPCX Enterprise et OmniVista 8770
standard doivent être réinstallées si le niveau de dimensionnement maximum est
augmenté de moins de 1 500 utilisateurs à plus de 1 500 utilisateurs
Pour éviter cette réinstallation, les déploiements de l'OmniPCX Enterprise et de
l'OmniVista 8770 avec moins de 1 500 utilisateurs sont autorisés avec respectivement 40
et 80 Go d'espace disque (cette option doit être activée dans l'ALEDS).

3.5 Installation des outils VMware


Il est recommandé d'installer les outils VMware à la fin de l'installation pour les produits
suivants :
- 8770_V
- DCS_V
- OMS-V
Pour l'OMTS-V, les outils VMware sont installés automatiquement pendant l'installation de la
machine virtuelle.
Les outils VMware optimisent les ressources du serveur telles que l'allocation de la mémoire et
les activités de la CPU. Ces outils améliorent les performances de votre machine virtuelle.
Attention :
Ils ne sont pas disponibles sur l'OXE-V. N'essayez pas d'installer des outils VMware pour l'OXE-V
: un sous-ensemble d'outils VMware (essentiellement ceux nécessaires pour un arrêt correct de
l'OXE-V) est déjà installé par la solution logicielle OmniPCX Enterprise.

3.5.1 Installation des outils VMware sur un LINUX O.S. (OMS-V)


Pour installer les outils VMware :
1. Sur la console de gestion vSphere, cliquez avec le bouton droit sur votre machine virtuelle
2. Sélectionnez Guest > Install/Upgrade VMware Tools pour télécharger le logiciel d'outils
VMware

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      51/74
  
Chapitre 3 .   
 /         

Figure 3.35 : Installation des outils VMware


3. Entrez la commande mount/media/cdrom pour monter le CD-ROM
4. Extrayez les outils VMware dans le répertoire /tmp :
Saisissez la commande tar -xvf
/media/cdrom/VMwareTools-xxxx_yyyy.tar.gz -C /tmp.
5. Installez les outils VMware :
Entrez la commande /tmp/vmware-tools-distrib/vmware-install.pl et
répondez aux différentes questions. Appuyez sur Entrée pour sélectionner les valeurs par
défaut.

3.5.2 Installation sur Windows O.S. (8770–V ou DCS-V)


Pour installer les outils VMware :
1. Sur la console de gestion vSphere, cliquez avec le bouton droit sur le nom de votre
machine virtuelle.
2. Sélectionnez Guest > Install/Upgrade VMware Tools
Le logiciel d'outils VMware est téléchargé et automatiquement installé sur la machine
virtuelle.

3.5.3 Vérifiez les activités des outils VMware


L'état des outils VMware s'affiche dans l'onglet Summary de votre machine virtuelle :

52/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  
.   
 /         

Figure 3.36 : Exemple d'état des outils VMware

3.5.4 Changez des paramètres réseau et scsi de la MV


Après une installation vmware, changez les paramètres réseau et SCSI de la machine
virtuelle :
1. Mettre la machine virtuelle hors tension
2. À partir de la console vSphere, sélectionnez votre machine virtuelle et cliquez sur Edit
settings....
La page des propriétés de la machine virtuelle s'affiche :
3. Sélectionnez SCSI controller, cliquez sur Change Type... et sélectionnez VMware
Paravirtual
4. Dans la page Virtual Machine Properties, sélectionnez Network adapter, supprimez-le
et créez un nouvel adaptateur avec le paramètre Adapter Type défini sur la valeur
appropriée, en fonction du type de MV.

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      53/74
  
Chapitre 3 .   
 /         

Figure 3.37 : Exemple de page de création d'adaptateur réseau

3.6 Annexes

3.6.1 Installation de l'infrastructure VMware ESXi


Les composants VMware et les serveurs matériels ne sont pas fournis par ALE International.
L'infrastructure de virtualisation doit être installée par un partenaire VMware certifié.
Les paragraphes suivants décrivent, pour information uniquement, les instructions pour une
installation rapide. Reportez-vous à la documentation VMware ESXi sur le site Web VMware
pour de plus amples informations.
3.6.1.1 Installation ESXi
À partir de la console du serveurVMware ESXi :
1. Vérifiez l'ordre d'amorçage à partir du BIOS : si nécessaire, modifiez la configuration pour
démarrer à partir du CD-ROM/DVD
2. Insérez le CD-ROM VMware ESXi et démarrez le serveur.
Suivez les instructions à l'écran pour installer VMware ESXi.
3. Après l'installation, retirez le CD-ROM du lecteur et appuyez sur la touche Entrée pour
redémarrer
Note :
L'infrastructure VMware ESXi peut également être installée via l'outil ALEDS. Pour de plus amples
informations, voir : [5].

54/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  
.   
 /         

3.6.1.2 Configuration ESXi


Après le réamorçage, l'écran Résumé s'affiche :
1. Pour configurer le serveur, utilisez l'option Customize System.
Le système vous demande votre nom d'utilisateur et votre mot de passe.
2. Entrez root pour le nom d'utilisateur sans mot de passe (la case pour le mot de passe par
défaut est laissé vide) puis validez
3. Modifiez le mot de passe root.
4. Configurez les paramètres réseau :
• Adresse IP
• Masque réseau
• Passerelle par défaut
• Hostname
• Serveur DNS
• Serveur NTP
Le logiciel ESXi requiert l'utilisation permanente d'une licence. Reportez-vous à la
documentation sur VMware ESXi pour plus d'informations.

3.6.2 Installation du client VMware vSphere


Le client vSphere est la console de gestion de la machine virtuelle. Le logiciel vSphere peut
être téléchargé à partir du serveur VMware ESXi.
Les paragraphes suivants décrivent les instructions pour une installation rapide du client
VMware vSphere. Ces instructions sont données à titre informatif uniquement. Reportez-vous
à la documentation VMware pour plus d'informations.
3.6.2.1 Installation
À partir de la console de gestion de la machine virtuelle :
1. Ouvrez un browser web et saisissez l'adresse IP de l'hôte dans la barre des adresses.
Note 1 :
Cette adresse IP est définie : Configuration ESXi
La page d'accueil du VMware ESXi s'affiche.

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      55/74
  
Chapitre 3 .   
 /         

Figure 3.38 : Exemple de page d'accueil VMware ESXi


Note 2 :
Si une page d'avis de sécurité s'affiche, cliquez sur Continue to this website (not recommended).
2. Téléchargez le logiciel client vSphere et installez-le.
3.6.2.2 Première connexion au serveur

56/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  
.   
 /         

Pour connecter la console de gestion de la machine virtuelle au serveur VMware ESXi :


1. Faites un double clic sur l'icone VMware vSphere pour démarrer l'application VMware
vSphere Client.
Vous pouvez également démarrer VMware vSphere Client à partir du menu démarrer :
Start > All programs > VMware > vSphere Client
La page de connexion du VMware vSphere Client s'affiche.

Figure 3.39 : Exemple de page de connexion du client VMware vSphere


2. Saisissez l'adresse IP, le nom d'utilisateur et le mot de passe pour se connecter au
serveur VMware ESXi Ces paramètres ont été définis : Configuration ESXi .
Une fenêtre d'avis de sécurité s'affiche.

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      57/74
  
Chapitre 3 .   
 /         

Figure 3.40 : Exemple de page d'avis de sécurité


3. Sélectionnez la case à cocher libellée : Installez ce certificat et n'affichez aucun avis de
sécurité pour <IP address> puis cliquez sur Ignorer
La page de l'inventaire vSphere Client s'affiche.

Figure 3.41 : Exemple de page d'inventaire vSphere Client

3.6.2.3 Configuration des hôtes


1. Désactivez la technologie Hyper-threading dans le BIOS du serveur matériel
2. Définissez l'option Power Management Policy sur High performance

58/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  
.   
 /         

Figure 3.42 : Exemple de fenêtre Power management policy

3.6.3 Création d'une machine virtuelle

Note 1 :
Les informations des paragraphes suivants sont présentées à titre d'exemple.
Pour créer une nouvelle machine virtuelle :
1. Faites un clic droit sur l'adresse IP (ou le nom) de l'hôte et sélectionnez Nouvelle
machine virtuelle:
La page de configuration d'une machine virtuelle s'affiche.

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      59/74
  
Chapitre 3 .   
 /         

Figure 3.43 : Exemple de page de configuration de la machine virtuelle


2. Sélectionnez Custom, puis cliquez sur Next
La page de configuration Name and Location s'affiche.

60/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  
.   
 /         

Figure 3.44 : Exemple de page de configuration Name and Location


3. Entrez le nom de la machine virtuelle et cliquez sur Next
Note 2 :
Le nom de la machine virtuelle est uniquement utilisé dans la liste des machines virtuelles.
La page Storage s'affiche.

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      61/74
  
Chapitre 3 .   
 /         

Figure 3.45 : Exemple de page Storage


4. Sélectionnez la banque de données utilisée par la machine virtuelle et cliquez sur Next.
La page Virtual machine version s'affiche.

62/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  
.   
 /         

Figure 3.46 : Exemple de page Virtual machine version


5. Sélectionnez Virtual Machine Version 8 si votre système doit être compatible avec
VMware 5.1, puis cliquez sur Next
La page Guest operating system s'affiche :

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      63/74
  
Chapitre 3 .   
 /         

Figure 3.47 : Exemple de page Guest operating system


6. Sélectionnez le système d'exploitation qui fonctionne sur votre machine virtuelle selon les
exigences de la machine virtuelle, puis cliquez sur Next.
La page CPUs s'affiche :

64/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  
.   
 /         

Figure 3.48 : Exemple de page CPUs


7. Sélectionnez le nombre de sockets virtuels dans le champ Number of virtual sockets et
le nombre de cœur par socket virtuel dans le champ Number of cores per virtual socket
pour définir les performances de la CPU de votre machine virtuelle.
La page Memory s'affiche :

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      65/74
  
Chapitre 3 .   
 /         

Figure 3.49 : Exemple de page Memory


8. Sélectionnez la taille de la mémoire utilisée par votre machine virtuelle selon les exigences
de la machine virtuelle, puis cliquez sur Next.
La page Network s'affiche :

66/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  
.   
 /         

Figure 3.50 : Exemple de page Network


9. Sélectionnez l'adaptateur réseau en fonction du type de MV :
Type de MV Adaptateur réseau
OTMS-V VMXNET 3
OXE-V E1000
Serveur de li- VMXNET 3
cences
OTES-V VMXNET 3
OXE-MS VMXNET 3
Cliquez sur Next. La page SCSI controller s'affiche :

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      67/74
  
Chapitre 3 .   
 /         

Figure 3.51 : Exemple de page de contrôleur SCSI


10. Sélectionnez l'option LSI Logic SAS et cliquez sur Suivant
La page Select a disk s'affiche :

68/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  
.   
 /         

Figure 3.52 : Exemple de page de sélection de disque


11. Sélectionnez l'option Create a new virtual disk et cliquez sur Suivant.
La page Create a disk s'affiche :

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      69/74
  
Chapitre 3 .   
 /         

Figure 3.53 : Exemple de page de création de disque


12. Sélectionnez la taille du disque de votre machine virtuelle selon les exigences de la
machine virtuelle et cliquez sur Suivant.
La page Advanced options s'affiche :

70/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  
.   
 /         

Figure 3.54 : Page Options avancées


13. Conservez les paramètres par défaut et cliquez sur Suivant.
La page Prêt à terminer s'affiche :

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      71/74
  
Chapitre 3 .   
 /         

Figure 3.55 : Exemple de page Prêt à terminer


14. Vérifiez les paramètres définis pour votre machine virtuelle.
• Cliquez sur Retour pour modifier les paramètres
• Cliquez sur Finir pour créer la machine virtuelle

3.6.4 Connexion DVD


Pour connecter un DVD ou une image ISO à une machine virtuelle :
1. Dans le menu Inventory de la console de gestion vSphere, sélectionnez votre machine
virtuelle
2. Cliquez sur l'icône DVD image puis :
• Si vous utilisez une image ISO (fichier .iso file) du DVD, copiez le fichier .iso sur le
serveur sur lequel la console de gestion vSphere s'exécute, puis sélectionnez CD/DVD
drive 1 > Connect to ISO image on local disk....
• Si vous utilisez un DVD, insérez le DVD dans le lecteur de l'ordinateur sur lequel la
console de gestion vSphere s'exécute, puis sélectionnez CD/DVD drive 1 > Connect
to <letter:> (position D: dans l'exemple ci-dessous)

72/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  
.   
 /         

Figure 3.56 : Exemple d'accès à un disque local


Si l'image ISO se trouve sur un disque local, un navigateur s'ouvre pour sélectionner votre
image :
3. Sélectionnez votre fichier iso et cliquez sur Ouvrir pour connecter le fichier iso de votre
machine virtuelle
Vous pouvez maintenant accéder au DVD comme s'il s'agissait d'un lecteur standard de
DVD
Pour déconnecter une image iso :
1. A partir de l'inventaire de la console de gestion vSphere, sélectionnez votre machine
virtuelle
2. Cliquez sur DVD image et sélectionnez CD/DVD drive 1 > Disconnect from ....... .iso

Figure 3.57 : Exemple d'accès à la commande de déconnexion


La confirmation est nécessaire.

 !"#$ % 
&' % $() *+ % 
   
      73/74
  
Chapitre 3 .   
 /         

74/74  !"#$ % 


&' % $() *+ % 
   
     
  
%%% &'&(''
(  

Vous aimerez peut-être aussi