Vous êtes sur la page 1sur 1

Mmes Khanfir & Bayoudh

L’essentiel du cours Fonctions réciproques è


Sc-Exp

Définition :
Soit un intervalle de ℝ et une fonction définie sur .
On dit que réalise une bijection de sur ( ) (ou que est une bijection de sur ( )), si pour tout
de ( ), l’équation ( ) = admet une unique solution dans .

Théorème :
Si est une fonction strictement monotone sur un intervalle , alors réalise une bijection de sur ( ).

Définition :
Soit une bijection d’un intervalle sur ( ). On appelle fonction réciproque de et on note la
fonction définie sur ( ) qui à tout de ( ) associe l’unique solution dans de l’équation ( ) = .

Conséquence :
Les courbes respectives d’une bijection et de sa réciproque dans un repère orthonormé sont
symétriques par rapport à la droite d’équation = .

Théorème :
Si est une fonction continue et strictement monotone sur un intervalle alors sa réciproque est
continue et strictement monotone sur l’intervalle ( ) et varie dans le même sens que .

Théorème :
Soit une bijection d’un intervalle ouvert sur ( ), un réel de et = ( ).
si est dérivable en a et si ’( ) ≠ , alors est dérivable en et
( )( )=
( )
Corollaire :
Soit une bijection d’un intervalle ouvert sur ( ),
si est dérivable sur et ’( ) ≠ pour tout de , alors est dérivable sur ( ) et
( )( )= , pour tout de ( ).
( )

Théorème et définition:
Soit un entier supérieur ou égal à .
La fonction ↦ réalise une bijection de ℝ sur ℝ .
Elle admet une fonction réciproque strictement croissante deℝ sur ℝ ,
appelée fonction racine è .

Conséquences :
 Pour tout réels positifs et , = , si et seulement si, = .
 Soit deux entier et tels que ≥ et ≥ et deux réels positifs et . Alors

√ = . √ = . √ . = √ .√ . = , ≠ .

√ = √ . √ = √ . √ = √ .

Théorème :
Pour tout entier ≥ , la fonction : ↦ √ est continue sur [ , +∞[ et dérivable sur ] , +∞[. De
plus, ( ) = pour tout > 0.
( )

Lpa/LpB page 1/1