Vous êtes sur la page 1sur 35

LE GRAND LIVRE DE

Pr Jean-Jacques Mourad | Dr Antoine Cremer | Ladane Azernour-Bonnefoy


L’HYPERTENSION Ouvrage coordonné par le Dr Nicolas Evrard | Préface du Dr Jean-François Lemoine

Pr Jean-Jacques Mourad | Dr Antoine Cremer


ARTÉRIELLE LE GRAND LIVRE DE

Ladane Azernour-Bonnefoy
L’HYPERTENSION
En France, l’hypertension artérielle, avec plus de 12 millions de personnes traitées,
représente la première pathologie chronique. À l’annonce de la maladie, certains
patients se retrouvent démunis et beaucoup d’entre eux manquent d’informations,
avec pour résultat un traitement insuffisant ou mal adapté.
Rédigé par des experts, ce livre pratique et exhaustif s’appuie sur les derniers

ARTÉRIELLE
travaux de recherche et répond aux différentes questions que chacun se pose sur :
Les causes de la maladie et ses liens éventuels avec la tension nerveuse.
Les traitements adaptés (médicaments, suivi, hygiène de vie…).
L’hypertension artérielle chez la femme enceinte, le senior…
Le rôle de l’alimentation.
Les moyens de prévention.
Riche en illustrations et en témoignages de patients, cet ouvrage indispensable
permet de mieux vivre avec la maladie au quotidien.

L’HYPERTENSION ARTÉRIELLE
Le Professeur Jean-Jacques Mourad est l’ancien président du Comité

LE GRAND LIVRE DE
français de lutte contre l’hypertension artérielle. Il dirige le service
d’hypertension artérielle du CHU Avicenne, AP-HP à Bobigny.

Le Docteur Antoine Cremer est cardiologue dans l’unité


d’hypertension artérielle du CHU de Bordeaux, centre d’excellence
reconnu par la Société européenne d’hypertension artérielle.

Ladane Azernour-Bonnefoy est généticienne


et journaliste.
© mistergoodfaith

Bien vivre avec une


La coordination a été assurée par le Docteur Nicolas Evrard, médecin journaliste.
hypertension artérielle
à tout âge
Traiter et surveiller
ISBN : 978-2-212-56490-7

23,90 €
Code éditeur : G56490

la maladie
Studio Eyrolles © Éditions Eyrolles Prévenir les complications
Photographies de couverture : © Shutterstock

G56490_LeGrandLivreDeLhypertensionArterielle.indd 1 11/10/2016 11:57


LE GRAND LIVRE DE
Pr Jean-Jacques Mourad | Dr Antoine Cremer | Ladane Azernour-Bonnefoy
L’HYPERTENSION Ouvrage coordonné par le Dr Nicolas Evrard | Préface du Dr Jean-François Lemoine

Pr Jean-Jacques Mourad | Dr Antoine Cremer


ARTÉRIELLE LE GRAND LIVRE DE

Ladane Azernour-Bonnefoy
L’HYPERTENSION
En France, l’hypertension artérielle, avec plus de 12 millions de personnes traitées,
représente la première pathologie chronique. À l’annonce de la maladie, certains
patients se retrouvent démunis et beaucoup d’entre eux manquent d’informations,
avec pour résultat un traitement insuffisant ou mal adapté.
Rédigé par des experts, ce livre pratique et exhaustif s’appuie sur les derniers

ARTÉRIELLE
travaux de recherche et répond aux différentes questions que chacun se pose sur :
Les causes de la maladie et ses liens éventuels avec la tension nerveuse.
Les traitements adaptés (médicaments, suivi, hygiène de vie…).
L’hypertension artérielle chez la femme enceinte, le senior…
Le rôle de l’alimentation.
Les moyens de prévention.
Riche en illustrations et en témoignages de patients, cet ouvrage indispensable
permet de mieux vivre avec la maladie au quotidien.

L’HYPERTENSION ARTÉRIELLE
Le Professeur Jean-Jacques Mourad est l’ancien président du Comité

LE GRAND LIVRE DE
français de lutte contre l’hypertension artérielle. Il dirige le service
d’hypertension artérielle du CHU Avicenne, AP-HP à Bobigny.

Le Docteur Antoine Cremer est cardiologue dans l’unité


d’hypertension artérielle du CHU de Bordeaux, centre d’excellence
reconnu par la Société européenne d’hypertension artérielle.

Ladane Azernour-Bonnefoy est généticienne


et journaliste.
© mistergoodfaith

Bien vivre avec une


La coordination a été assurée par le Docteur Nicolas Evrard, médecin journaliste.
hypertension artérielle
à tout âge
Traiter et surveiller
la maladie
Prévenir les complications

G56490_LeGrandLivreDeLhypertensionArterielle.indd 1 11/10/2016 11:57


Le grand livre
de l’hypertension
artérielle
Professeur Jean-Jacques Mourad
Docteur Antoine Cremer
Ladane Azernour-Bonnefoy

Ouvrage coordonné par le Docteur Nicolas Evrard

Le grand livre
de l’hypertension
artérielle
Préface du Docteur Jean-François Lemoine
Groupe Eyrolles
61, bd Saint-Germain
75240 Paris Cedex 05
www.editions-eyrolles.com

Dans la même collection :


Le grand livre de ma grossesse, Collège national des gynécologues et obstétriciens, sous la direction
du Pr Jacques Lansac, avec la collaboration du Dr Nicolas Evrard, édition 2016
Le grand livre de mon enfant, Conseil national professionnel de pédiatrie, sous la direction du
Dr Jean-Louis Chabernaud et de Carole Bellemin-Noël, 2016
Le grand livre de l’arthrose, Jérôme Auger, Pr francis Berenbaum, 2016
Le grand livre de l’alimentation, Dr Laurence Plumey, 2014
Le grand livre de la gynécologie, Collège national des gynécologues et obstétriciens, sous la direction
du Pr Jacques Lansac, avec la collaboration du Dr Nicolas Evrard, 2013
Le grand livre de l’ostéopathie, Pascal Pilate, avec la collaboration d’Hélène Caure, 2013
Le grand livre de l’aromathérapie, Nelly Grosjean, 2013
Le grand livre du diabète, Pr Jean-­Jacques Altman, Dr Roxane Ducloux, Dr Laurence Lévy-­Dutel, 2012
Le grand livre du bien-­être au naturel, Christian Brun, 2012
Le grand livre de l’homéopathie, Dr Dominique-­Jean Sayous, 2012
Le grand livre des aliments santé, Patricia Bargis, avec la collaboration du Dr Laurence Lévy-­Dutel, 2012
Le grand livre de la naturopathie, Christian Brun, 2011

Les termes médicaux sont explicités dans le glossaire en fin d’ouvrage.

Mise en pages : Facompo


Illustrations : © Hung Ho Thanh p. 16, 19, 27, 71, 146
© Shuttertosck p. 32 Alexander_P, p. 70 Image Point Fr, p. 114 Ekaterina_Minaeva et Nopparat Nakhamhom
© JJM p. 21, 30, 35, 68

Avertissement
Les auteurs et l’éditeur tiennent à préciser que cet ouvrage a pour principal objectif
d’informer le grand public et les patients sur l’hypertension artérielle. Il ne saurait se
substituer à une consultation médicale qui est indispensable pour le diagnostic et la prise
en charge de cette maladie.

© Groupe Eyrolles, 2017.


ISBN : 978-2-212-56490-7
SOMMAIRE

Préface..............................................................................................VII
Avant-propos.......................................................................................IX
Introduction........................................................................................XI

Première partie

QU’EST-CE QUE L’HYPERTENSION ARTÉRIELLE ?


ÉTAT DES LIEUX
Chapitre 1. La pression des artères.........................................................3
Chapitre 2. À partir de quels chiffres est-on considéré comme hypertendu ?.... 11
Chapitre 3. Les différentes formes d’hypertension artérielle.........................15 V

Chapitre 4. Les différents organes touchés par l’hypertension artérielle.........25


Chapitre 5. Les risques et complications engendrés
par l’hypertension artérielle...................................................29
Chapitre 6. Un peu d’histoire pour mieux comprendre l’hypertension artérielle,
ses conséquences et l’arrivée des premiers traitements...............37

Deuxième partie

DU DÉPISTAGE AU TRAITEMENT
Chapitre 7. Le dépistage........................................................................47
Chapitre 8. Les pathologies associées les plus fréquentes...........................53
Chapitre 9. Les troubles du sommeil........................................................57
Chapitre 10. Le bilan initial et les examens complémentaires......................63
© Groupe Eyrolles

Chapitre 11. Apprendre que vous souffrez d’une hypertension artérielle.........75


Chapitre 12. Le début du traitement.........................................................83
Chapitre 13. Les solutions non médicamenteuses :
nécessaires mais souvent insuffisantes..................................89
LE GRAND LIVRE DE L’HYPERTENSION ARTÉRIELLE

Chapitre 14. Les médicaments................................................................91


Chapitre 15. Adhérer au traitement.........................................................105

Troisième partie

VIVRE AU QUOTIDIEN AVEC L’HTA :


DE LA SURVEILLANCE MÉDICALE À L’HYGIÈNE DE VIE
Chapitre 16. Prendre sa tension artérielle en automesure...........................111
Chapitre 17. Les consultations chez le médecin........................................117
Chapitre 18. Diététique et hygiène de vie.................................................121
Chapitre 19. Conseils pratiques au quotidien............................................129
Chapitre 20. Après une complication liée à l’hypertension artérielle.............137
Chapitre 21. L’hypertension artérielle : une histoire de famille.....................141

Quatrième partie
VI
L’HTA CHEZ LES JEUNES, LES SENIORS ET LES FEMMES
Chapitre 22. L’hypertension artérielle chez les jeunes…
et les plus de 80 ans..........................................................145
Chapitre 23. L’hypertension artérielle chez les femmes...............................149

Cinquième partie

COMMENT NE PAS DEVENIR HYPERTENDU


Chapitre 24. Avez-vous des risques de devenir hypertendu ?.......................163
Chapitre 25. Les solutions pour ne pas devenir hypertendu..........................165

Annexes
Recettes.............................................................................................173
Les principales associations de malades et sociétés savantes
de l’hypertension artérielle....................................................................187
© Groupe Eyrolles

Glossaire............................................................................................189
Table des matières...............................................................................197
P R É FA C E

Une carrière de médecin journaliste, ce sont des milliers de chroniques, émissions


de radio et de télévision… Et une interrogation : tout cela sert-il réellement
autre chose que l’ego de celui qui en est l’auteur ?
En effet, exceptés quelques témoignages bouleversants, dans les jours qui VII
suivent une émission sur la prévention de l’anévrisme de l’aorte, de dizaines
d’anonymes qui vous remercient chaleureusement de leur avoir sauvé la vie, on
est plutôt confrontés à des échecs évidents, comme la difficulté de l’arrêt du
tabac ou la persistance des dangers de l’alcool et autres drogues. Nos alertes,
même avec toutes les précautions que l’expérience nous enseigne, sont des
messages qui ne passent pas, ou plutôt qui n’ont qu’une efficacité relative.
Emblème complexe de ce mystère, l’hypertension artérielle. Toutes les études
internationales de même que les témoignages des médecins de famille ne
laissent aucune part au doute. Aucun doute sur le danger, aucune omerta, aucun
lobby pour entraver le discours, voire le biaiser, comme dans la lutte contre le
sucre ou le gras ! Un message simple. Un dépistage indolore. Des traitements
bien supportés, efficaces et désormais bon marché.
Le professeur Jean-Jacques Mourad est un des brillants spécialistes français
de l’hypertension, de renom international, à qui j’ai très largement ouvert
mon micro. Il est venu plaider la prévention, le dépistage, les conséquences,
et surtout le traitement de ce fléau de notre monde opulent. Avec talent et
conviction. Pour quel résultat ? Apparemment toujours autant de malades et
© Groupe Eyrolles

de catastrophes.
L’épidémie silencieuse a bon dos ; le fait est là, nous n’arrivons pas à susciter
véritablement chez ceux qui nous écoutent cet élan qu’une cause aussi juste
devrait éveiller…
LE GRAND LIVRE DE L’HYPERTENSION ARTÉRIELLE

Mais ce n’est en fait qu’une impression. La vérité est beaucoup plus subtile
que cela, et l’analyse un peu plus approfondie de ces trente dernières années
montre que si la guerre est loin d’être gagnée, un nombre impressionnant de
victoires doivent nuancer mon pessimisme.
Des victoires qui ont pour nom toutes ces études internationales qui chaque
année nous rappellent que des milliers de médecins restent mobilisés.
Et une évidence s’impose au journaliste : ce ne sont pas les maladies qui sont
les plus dangereuses, mais plutôt le découragement et l’abandon. Ce n’est
d’ailleurs pas le seul domaine de la médecine qui obéit à cette règle. La vie,
l’actualité nous le prouvent chaque jour.
Alors certes encore un ouvrage sur l’hypertension artérielle ! Mais un excellent
livre, un témoignage d’un de ceux qui, comme mon ami Jean-Jacques Mourad,
ne baisseront jamais les bras.
Qu’ils en soient remerciés…
Dr Jean-François Lemoine
Médecin journaliste

VIII

© Groupe Eyrolles
A VA N T- P R O P O S

Ce matin, comme tous les matins, plus de 12 millions de Français (1 adulte sur 4)
et plus d’un milliard de terriens vont accomplir le même geste : prendre un ou
plusieurs comprimés pour soigner leur hypertension artérielle (HTA). L’histoire de
cette maladie est une des plus belles sagas du xxe siècle et une des actions de IX
santé publique les plus efficientes entreprises ces cinquante dernières années.
On croit tout savoir ou avoir tout entendu sur l’hypertension. Et pourtant, des
articles et des forums foisonnent d’idées fausses et d’approximations en tout
genre sur ce qui est et restera la première maladie chronique des Français.
Au gré des campagnes de communication ou de l’humeur du moment, cette
maladie passe du rang de tueur silencieux, sorte de terrible épée de Damoclès,
à la fausse maladie inventée par les laboratoires pharmaceutiques.
Le patient et son entourage peuvent légitimement se sentir perdus à la lecture de
ce flot d’informations. Face à une maladie banale et trop souvent banalisée par
les médecins, le patient reste souvent sans recours fiable pour mieux comprendre
cette maladie qui va l’accompagner pour des dizaines d’années. Cette phase de
compréhension est pourtant essentielle pour apprivoiser sa maladie.
Forts d’une expérience de plus de vingt ans au service des patients hypertendus,
nous avons voulu leur consacrer cet ouvrage qui a l’ambition de recenser
les questions essentielles auxquelles beaucoup de malades pourront être
confrontés, de même que leur entourage. Ils y trouveront des réponses pratiques
et concrètes à des interrogations quotidiennes : pourquoi suis-je hypertendu ?
© Groupe Eyrolles

Est-ce une fatalité ? Est-ce dû à la tension nerveuse ? Pourquoi existe-t-il tant


de traitements différents ? Quid du régime et de l’activité physique ? Qui doit
me suivre ? Quel est l’intérêt des examens que j’effectue ? Les médicaments,
est-ce à vie ?...
LE GRAND LIVRE DE L’HYPERTENSION ARTÉRIELLE

À l’issue de cette lecture, vous connaîtrez les causes de l’hypertension artérielle,


ses facteurs de risque et ses conséquences, les bénéfices des traitements…
Cet ouvrage comporte bien sûr des connaissances actualisées sur cette maladie
fréquente, souvent méconnue, couramment mal comprise et parfois malheu-
reusement mal soignée.

© Groupe Eyrolles
INTRODUCTION

Être hypertendu, avoir trop de tension, faire de la tension, souffrir d’hypertension…


chacune de ces expressions désigne cette maladie qu’est l’hypertension artérielle.
En abrégé : HTA. Il s’agit d’une maladie très courante puisque, aujourd’hui, en
France, plus de 12 millions de personnes sont soignées chaque jour pour leur XI
hypertension artérielle. C’est même la maladie chronique la plus répandue chez
les plus de 35 ans.
Et pourtant on parle assez peu de l’hypertension artérielle dans les médias. À
tort certainement. Car, même si aujourd’hui on dispose de traitements efficaces
pour la contrôler, beaucoup trop de patients ne sont pas correctement pris en
charge. Ainsi, en France, environ 4 millions de personnes ignorent qu’elles
souffrent d’hypertension artérielle (cette maladie ne provoquant généralement
aucun symptôme). Et seulement un hypertendu traité sur deux a une tension
inférieure à 140/90. Cette situation est préoccupante, pour ne pas dire grave,
quand on sait qu’une pression artérielle trop élevée est un facteur de risque pour
la survenue de problèmes de santé majeurs comme l’infarctus du myocarde, les
accidents vasculaires cérébraux, la démence, l’insuffisance rénale…
On considère généralement que l’objectif raisonnable au niveau de toute une
population serait d’avoir plus de 70 % de malades équilibrés. Ce taux, qui
semble bien ambitieux, est pourtant atteignable, puisqu’il est d’actualité aux
États-Unis et au Canada, par exemple. Cela prouve donc que nous disposons
de solutions pour traiter la grande majorité des patients hypertendus, encore
faut-il s’en donner les moyens…
© Groupe Eyrolles

Cet ouvrage explique les causes, les conséquences de la maladie hypertensive,


en insistant surtout de façon pratique sur les bonnes solutions, les bons traite-
ments pour avoir une tension artérielle équilibrée. On le sait : le meilleur acteur
LE GRAND LIVRE DE L’HYPERTENSION ARTÉRIELLE

de sa propre santé est le patient lui-même ! Encore faut-il être bien informé,
en particulier sur l’importance d’un bon suivi et surtout d’une bonne adhésion
à la prise de ses médicaments.
Ce livre donne les clés pour bien comprendre la maladie et pour aider le patient
au quotidien. Rien de très compliqué. Bien au contraire. Avec ce savoir, le
patient a beaucoup à gagner, à savoir rester en bonne santé !

XII

© Groupe Eyrolles
PREMIÈRE PARTIE

QU’EST-CE QUE
L’HYPERTENSION
ARTÉRIELLE ?
ÉTAT DES LIEUX
Dans cette première partie, nous expliquerons ce qu’est la pression artérielle, pourquoi et comment elle
peut varier dans la journée, mais aussi au fil des ans, et pourquoi elle tend à augmenter naturellement
quand on vieillit. Nous définirons bien sûr ce qu’est précisément l’hypertension artérielle. Un long
chapitre sera aussi consacré à « l’histoire » de la découverte de cette maladie et aux travaux de recherche
qui ont permis de mieux comprendre les conséquences de l’HTA et l’importance de ses traitements.
CHAPITRE 1

LA PRESSION DES ARTÈRES

Qu’est-ce que la pression artérielle ?


Le corps humain ne peut fonctionner que s’il est convenablement alimenté en
oxygène. Cette molécule indispensable est transportée à tous les organes par 3
le sang grâce à un ensemble de vaisseaux appelés « artères ». En fonction de
leur taille, elles prennent le nom d’« artères », d’artérioles ou de capillaires
(avec des diamètres de plus en plus petits), et ont des fonctions différentes.
Les grosses artères (comme l’aorte située juste à la sortie du cœur) ont une
fonction essentiellement de transport du sang en grande quantité, les petites
artères, quant à elles, adaptent la quantité de sang nécessaire à apporter à
chaque organe.
Le sang est un liquide propulsé par le cœur avec force et de manière ininter-
rompue dans les artères. Quand le sang est éjecté par le cœur, il va exercer une
force mécanique sur les parois des artères. La nature a bien prévu les choses,
puisque ces parois sont composées de fibres élastiques et de cellules muscu-
laires. Les premières sont responsables de la souplesse des parois artérielles
et se retrouvent surtout dans les grosses artères (comme l’aorte), tandis que
les secondes permettent aux plus petites artères de s’ouvrir plus ou moins en
fonction des besoins de l’organe irrigué.
Plus la pression sanguine augmente, plus la tension – la force exercée sur la
paroi des artères – est forte. C’est ce que l’on mesure avec un appareil à tension :
© Groupe Eyrolles

la pression artérielle. Si une hausse isolée et brève de la pression artérielle (par


exemple lors d’un effort physique) n’a pas de conséquence directe sur les artères,
ni sur les organes qu’elles alimentent, en revanche une élévation prolongée et
continue de la pression artérielle va – à terme – se révéler néfaste.
LE GRAND LIVRE DE L’HYPERTENSION ARTÉRIELLE

Face à une augmentation permanente de la pression artérielle, les petites artères


vont s’adapter et, pour ne pas se rompre, elles vont, dans un premier temps,
développer un système de protection, en renforçant leur paroi par des cellules
musculaires plus grosses (on parle d’« hypertrophie des cellules »). Ce qui
pourrait se traduire comme un effet bénéfique au début va très vite se révéler
problématique… Car plus la paroi des artères s’épaissit, plus l’espace permettant
au sang de circuler à l’intérieur du vaisseau se rétrécit. L’équation est élémen-
taire : plus l’espace est réduit, plus le débit sanguin diminue. Le résultat est
une irrigation de moins en moins efficace, d’abord lorsque la personne effectue
un effort, puis au repos à un stade encore plus avancé. En d’autres termes, le
sang (et tous les éléments qu’il contient dont l’oxygène) ne parvient plus dans
les meilleures conditions aux organes.

La pression des artères n’est pas toujours


la même…
Elle varie dans la journée, lors d’efforts, avec les années… En raison de ces
variations, la pression artérielle est un paramètre de santé extrêmement difficile
4 à appréhender.
Tout d’abord, le niveau de pression artérielle n’est pas le même sur l’ensemble
de notre réseau artériel. Ainsi, les valeurs les plus basses de la pression arté-
rielle se trouvent immédiatement à la sortie du cœur (au niveau de l’aorte), les
valeurs les plus fortes à la périphérie dans les petites artères des mains et des
pieds (alors qu’intuitivement on aurait tendance à penser l’inverse). C’est ce
que l’on appelle l’« amplification ». Cela explique en partie les différences que
l’on peut observer lorsque l’on mesure la pression artérielle avec un appareil au
bras ou au poignet.
La pression artérielle est un paramètre élémentaire du fonctionnement de notre
organisme, au même titre que notre fréquence cardiaque. Lorsque l’on fait un
effort physique, nos muscles ont besoin d’augmenter leurs ressources pour
produire l’effort, voire l’augmenter ou le prolonger. De même que notre fréquence
cardiaque va rapidement s’accélérer, notre pression artérielle va également
s’élever. Puis, après avoir produit un effort physique, pendant la phase de
récupération, la pression artérielle va doucement revenir à son niveau de base,
comme la fréquence cardiaque.
De la même manière qu’un effort physique augmente la fréquence cardiaque et
© Groupe Eyrolles

élève la pression artérielle, un stress (un examen, une douleur… et parfois une
consultation chez un médecin), une émotion vont élever la pression artérielle.
Tout rentrera dans l’ordre de manière spontanée, dès que le stress aura disparu.
La pression des artères

FOCUS Quel rapport entre la tension artérielle et le stress ?


À la question « Êtes-vous hypertendu ? », on entend souvent comme réponse :
« Oui je suis hyperstressé » ; ou au contraire : « Non, je suis très relax ». Si un
stress psychologique peut être une source transitoire (le temps du stress)
d’augmentation de la pression artérielle, il n’est a priori pas une cause de
l’hypertension artérielle, c’est-à-dire d’une élévation permanente de la pression
artérielle au-delà de 14/9.

De plus, la pression artérielle varie souvent au cours de la journée. Peu de


temps avant le réveil, la pression artérielle s’élève parallèlement à la fréquence
cardiaque, et témoigne de notre réveil physiologique. Dans le courant de la
journée, la pression artérielle varie au gré de notre activité physique, intellec-
tuelle, émotive. Ce n’est que le soir, pendant le sommeil, que la pression arté-
rielle baisse de manière nette, là encore parallèlement à la fréquence cardiaque.
Ce « profil tensionnel » sur 24 heures peut être enregistré en effectuant un
examen spécifique, un holter tensionnel, permettant des enregistrements de la
pression artérielle diurne et nocturne. Les résultats de ce profil tensionnel sont 5
ensuite analysés par le médecin. En cas d’anomalie (si, par exemple, la pression
artérielle nocturne est supérieure à la pression artérielle diurne), le patient doit
être pris en charge de manière adaptée avec éventuellement la prescription
d’autres examens ou/et d’un traitement.
Sur le long terme, avec l’âge, la pression artérielle augmente progressivement
et ce de manière mécanique. C’est un témoin du vieillissement général, et des
artères en particulier. On parle d’ailleurs de vieillissement vasculaire. Avec le
temps les artères perdent progressivement leur qualité élastique et deviennent
plus rigides. Cette rigidité artérielle est un élément important de la hausse de
la pression artérielle avec l’âge. On comprend pourquoi l’HTA est de plus en
plus fréquente en vieillissant.
Il faut noter dès à présent que notre âge vasculaire dépend de notre âge de
naissance bien sûr, mais également de facteurs de risque liés aux habitudes
de vie ou à certaines maladies, comme le tabagisme ou un diabète. Le tabac,
par exemple, entraîne un vieillissement vasculaire accéléré, c’est-à-dire plus
rapide que le simple vieillissement chronologique.
© Groupe Eyrolles
LE GRAND LIVRE DE L’HYPERTENSION ARTÉRIELLE

Que se passe-t-il quand la pression sanguine


reste élevée ?
La hausse de la pression sanguine se traduit par une force de propulsion plus
forte du sang à l’intérieur des artères. Ces dernières vont alors mettre en place
un système de protection. À la longue, les parois des artères se modifient et
progressivement ne pourront plus jouer correctement leur rôle. D’une part, les
gros vaisseaux artériels vont perdre une certaine souplesse et vont se rigidifier,
de façon à résister à cette force mécanique qui les altère petit à petit. Les
parois des petites artères vont s’épaissir, et ces petites artères vont perdre leur
capacité à se dilater quand cela est nécessaire.
Résultat : Avec le temps, la circulation sanguine dans les organes se fait moins
bien. Cela va inévitablement entraîner un déficit en oxygène des principaux
organes (c’est ce que l’on appelle en terme médical une « ischémie »), dont
les conséquences sont les premières complications visibles et délétères de
l’hypertension artérielle. Si les complications sur le cœur, le cerveau et les reins
sont les plus spectaculaires, il est évident que tous les organes et les tissus du
corps sont aussi touchés (un apport correct en oxygène est essentiel pour que
6
les organes restent en vie et fonctionnels).

Vincent B., 56 ans


On dit qu’il n’existe pas de marqueurs pour savoir si l’on est hypertendu, pourtant
je dois bien le ressentir quand l’oxygénation se fait moins bien ?
Les symptômes cliniques d’un manque d’oxygénation ne surviennent qu’assez tar-
divement car les organes lésés ont une capacité d’adaptation et une réserve assez
importantes. En revanche, quand la tension artérielle est assez élevée, on peut
quelquefois avoir des signes tels que des maux de tête ou des bourdonnements
d’oreille qui sont directement causés par une pression artérielle excessive, et non
par le manque d’irrigation.

Les systèmes qui contrôlent et régulent


la pression artérielle
Pour que nos organes fonctionnent au mieux, ils doivent être normalement irri-
© Groupe Eyrolles

gués, c’est-à-dire correctement alimentés en sang (et donc en oxygène). Bien


entendu, les besoins de nos organes changent en permanence, et ne sont pas
les mêmes selon que l’on fait une sieste, que l’on pratique un sport ou que l’on
regarde la télévision.
La pression des artères

De même le passage à la position debout implique une adaptation instantanée


du niveau de pression artérielle au risque d’avoir une baisse de l’irrigation céré-
brale avec une sensation de malaise (une quantité insuffisante de sang gagne
le cerveau… c’est l’hypotension orthostatique).
Heureusement, l’organisme dispose de nombreux « outils » qui permettent
d’ajuster en permanence la pression artérielle aux besoins de chacun. Il s’agit
essentiellement d’hormones qui vont entraîner une cascade d’événements, avec
pour conséquence des variations ponctuelles de la pression artérielle. La plupart
de ces hormones à l’origine de la régulation de la pression artérielle sont sécré-
tées par une petite glande située au-dessus de chaque rein qui se nomme la
« glande surrénale » (et que nous reverrons plus tard).
À noter qu’en cas d’hypertension artérielle, ces systèmes de régulation de la
pression artérielle seront les cibles des médicaments antihypertenseurs.

• Le système sympathique


Un de ces systèmes de régulation de la pression artérielle est le système dit
« sympathique ». Ce système hormonal est le système du stress qui est en place
depuis très longtemps chez l’Homme, et qui agissait déjà dans notre lointain 7
passé de chasseurs, mais aussi de chassés. Il nous permettait de nous adapter à
certaines situations extrêmes. Ainsi, en situation de danger, ce système « sympa-
thique » sécrète des hormones du stress dont la plus connue est l’adrénaline. La
sécrétion d’adrénaline par les glandes surrénales accélère la fréquence cardiaque
et élève la pression artérielle de manière à optimiser la circulation sanguine
dans nos organes pour qu’ils puissent fonctionner le mieux possible. Grâce au
cœur qui s’accélère et à la tension artérielle qui s’élève, les muscles peuvent se
mettre aussitôt en action, permettant par exemple de courir à toutes jambes…
en cas de danger.

• Le système rénine-angiotensine-aldostérone


L’autre système de régulation de la pression artérielle est le système rénine-
angiotensine-aldostérone. Il engendre une cascade complexe de sécrétions de
plusieurs hormones. Ce système peut être activé par le système « sympathique »
précédent, mais il est surtout activé lorsqu’un rein (ou les deux) ne reçoit pas
correctement le sang dont il a besoin pour bien fonctionner. Il se produit alors
une augmentation de la pression artérielle dans tout l’organisme, permettant –
entre autres – d’augmenter l’arrivée de sang dans le rein (ou les reins) qui est
© Groupe Eyrolles

touché. C’est ce système qui permet en particulier aux reins de lutter contre
la déshydratation.
LE GRAND LIVRE DE L’HYPERTENSION ARTÉRIELLE

Une dernière information est importante pour bien comprendre la régulation de


la tension artérielle. Ces deux grands systèmes hormonaux de régulation de la
pression artérielle sont aussi commandés par le cerveau qui reçoit en perma-
nence des informations sur le niveau de la pression artérielle dans les artères.
Cela se fait grâce à des barorécepteurs, c’est-à-dire des petites structures qui
mesurent la pression artérielle. Ces barorécepteurs sont situés à différents
endroits sur l’appareil cardiovasculaire, et en particulier au niveau du cœur
et des carotides (grosses artères du cou). La déformation des barorécepteurs
en fonction de l’élévation de la pression artérielle envoie au cerveau des infor-
mations indiquant le niveau général de pression artérielle dans l’organisme,
permettant ainsi de la réguler.

L’hypotension orthostatique
L’hypotension orthostatique correspond à une chute de la pression artérielle lors
du passage de la position couchée ou assise à la position debout. Normalement,
notre organisme est équipé de systèmes de régulation de la pression artérielle
permettant d’ajuster en permanence cette dernière à nos différentes activités.
8
La chute de la pression artérielle lors du passage à la position debout est donc
en principe anormale. Cela dit, on a tous déjà ressenti un jour un petit étour-
dissement après s’être levé un peu vite. C’est de cela qu’il s’agit.

• Quels signes font penser à une hypotension orthostatique ?


Comme on vient de le décrire : des étourdissements en se mettant debout. Ils
peuvent survenir tout de suite en se levant, mais aussi quelques minutes après.
Il est parfois nécessaire de se rasseoir ou de s’allonger pour que le malaise cesse.
Néanmoins, le malaise peut se poursuivre et même entraîner une perte de connais-
sance, suivie d’une chute. Le retour à la conscience est immédiat une fois que
l’on est au sol. Allongé, la pression artérielle va remonter au niveau du cerveau.
L’hypotension orthostatique témoigne – entre autres – d’une incapacité relative
à réguler correctement la pression artérielle, un phénomène qui peut avoir
différentes causes parfois intriquées.

• Comment faire le diagnostic ?


Le diagnostic est simple, il suffit de mesurer la tension artérielle en position
© Groupe Eyrolles

assise puis debout. Si la pression artérielle baisse de plus de 20 mmHg pour


la systolique (premier chiffre, le plus haut), ou de plus de 10 mmHg pour la
diastolique (deuxième chiffre, le plus bas), on considère qu’il existe une hypo-
tension orthostatique.
La pression des artères

À noter : L’hypotension orthostatique peut survenir chez beaucoup de personnes


à des degrés divers (et des symptômes variables), même chez des personnes
hypertendues. Certains médicaments peuvent favoriser la survenue d’une hypo-
tension orthostatique, comme certains psychotropes, antidépresseurs, et bien
sûr les médicaments antihypertenseurs.

• Est-ce grave ?
Le problème majeur de l’hypotension orthostatique est le risque de syncope (de
perte de connaissance) avec chute qui risque de provoquer des blessures voire
un traumatisme crânien chez la personne qui en est victime.

• Quel est le traitement ?


En premier lieu, le médecin essaie de réduire les traitements favorisant les
baisses de tension artérielle. Si la personne prend des médicaments antihyper-
tenseurs, le médecin vérifie lesquels. En effet, la classe des alpha-bloquants
est davantage à l’origine d’hypotension orthostatique, surtout lorsque le traite-
ment associe plusieurs alpha-bloquants pour traiter des problèmes différents,
comme une hypertension artérielle et une hypertrophie bénigne de la prostate 9
par exemple.
Un autre moyen classique pour lutter contre l’hypotension orthostatique est de
porter des bas (ou des chaussettes) de contention.
En pratique, le médecin fera attention à ne pas trop aggraver une hypotension
orthostatique en voulant traiter une hypertension artérielle.
© Groupe Eyrolles
TABLE DES MATIÈRES

Sommaire........................................................................................... V
Préface.............................................................................................. VII
Avant-propos....................................................................................... IX
197
Introduction........................................................................................ XI

Première partie

QU’EST-CE QUE L’HYPERTENSION ARTÉRIELLE ?


ÉTAT DES LIEUX
Chapitre 1. La pression des artères......................................................... 3
Qu’est-ce que la pression artérielle ?......................................................... 3
La pression des artères n’est pas toujours la même…................................... 4
Que se passe-t-il quand la pression sanguine reste élevée ?............................ 6
Les systèmes qui contrôlent et régulent la pression artérielle........................... 6
Le système sympathique.................................................................................7
Le système rénine-angiotensine-aldostérone....................................................7
L’hypotension orthostatique................................................................... 8
Quels signes font penser à une hypotension orthostatique ?.............................8
Comment faire le diagnostic ?..........................................................................8
© Groupe Eyrolles

Est-ce grave ?.................................................................................................9
Quel est le traitement ?....................................................................................9
LE GRAND LIVRE DE L’HYPERTENSION ARTÉRIELLE

Chapitre 2. À partir de quels chiffres est-on considéré comme hypertendu ?....  11


La valeur seuil de l’hypertension artérielle.................................................. 11
Une poussée hypertensive : quel danger ?................................................. 12

Chapitre 3. Les différentes formes d’hypertension artérielle......................... 15


L’hypertension artérielle essentielle.......................................................... 15
Définition........................................................................................................15
Les facteurs déclenchants...............................................................................15
L’hypertension artérielle secondaire.......................................................... 17
Définition........................................................................................................17
Chez qui rechercher une HTA secondaire et comment faire le bilan ?..............17
L’hypertension artérielle secondaire liée à des anomalies
des glandes surrénales................................................................................... 18
L’hyperaldostéronisme primaire................................................................................. 18
L’hypercorticisme...................................................................................................... 20
Le phéochromocytome ou le paragangliome.............................................................. 20
L ’hypertension artérielle secondaire liée au rétrécissement
des artères rénales.......................................................................................... 21
La fibrodysplasie des artères rénales......................................................................... 21
Les rétrécissements des artères rénales liés à des plaques d’athérome...................... 22
L’hypertension artérielle secondaire en raison de la prise de médicaments.......23
198
Chapitre 4. Les différents organes touchés par l’hypertension artérielle......... 25
Le cœur........................................................................................... 25
Le cerveau........................................................................................ 26
Les reins et les autres organes................................................................ 27

Chapitre 5. Les risques et complications engendrés


par l’hypertension artérielle................................................... 29
Les complications chroniques................................................................. 29
Au niveau du cœur.........................................................................................29
Au niveau du cerveau.....................................................................................30
Au niveau des reins........................................................................................31
Au niveau des yeux.........................................................................................31
Au niveau des artères des jambes...................................................................32
Les complications aiguës....................................................................... 33
Au niveau du cœur.........................................................................................33
L’infarctus du myocarde............................................................................................ 33
La dissection de l’aorte.............................................................................................. 34
Au niveau du cerveau.....................................................................................34
© Groupe Eyrolles

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC)................................................................ 34


Les encéphalopathies hypertensives.......................................................................... 36
Au niveau des reins........................................................................................36
Table des matières

Chapitre 6. Un peu d’histoire pour mieux comprendre l’hypertension artérielle,


ses conséquences et l’arrivée des premiers traitements............... 37
L’invention du tensiomètre..................................................................... 38
Des compagnies d’assurance-vie découvrent l’importance… de la tension
artérielle........................................................................................... 38
Aux États-Unis, les habitants de Framingham se font suivre
depuis quatre générations..................................................................... 39
L’arrivée des premiers médicaments efficaces............................................. 40
Une révolution thérapeutique................................................................. 41
Toujours plus de preuves de l’efficacité du traitement antihypertenseur.............. 43

Deuxième partie

DU DÉPISTAGE AU TRAITEMENT
Chapitre 7. Le dépistage........................................................................ 47
Connaissez-vous votre niveau de pression artérielle ?.................................... 47
Pourquoi se faire dépister ?.................................................................... 48
Qui doit se faire dépister et quand ?......................................................... 49 199
Comment se faire dépister ?................................................................... 50
Une seule mesure ne suffit pas !............................................................. 52

Chapitre 8. Les pathologies associées les plus fréquentes........................... 53


Le diabète......................................................................................... 53
L’hypercholestérolémie......................................................................... 54
Le tabagisme..................................................................................... 55

Chapitre 9. Les troubles du sommeil........................................................ 57


Le rôle du sommeil.............................................................................. 57
La dette de sommeil............................................................................ 58
Un sommeil insuffisant...................................................................................58
Un sommeil de mauvaise qualité.....................................................................58
Le cas particulier des apnées du sommeil.................................................. 59
De quoi s’agit-il ?.............................................................................................59
Les apnées centrales................................................................................................. 59
Le syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS)............................................ 59
Que se passe-t-il exactement lors d’une apnée ?..............................................60
© Groupe Eyrolles

De l’apnée à l’hypertension artérielle...............................................................60


Comment détecter un sommeil de mauvaise qualité ?................................... 61
LE GRAND LIVRE DE L’HYPERTENSION ARTÉRIELLE

Chapitre 10. Le bilan initial et les examens complémentaires...................... 63


Le bilan initial.................................................................................... 63
Les examens complémentaires............................................................... 65
L e holter tensionnel ou la mesure ambulatoire de la pression artérielle 
(MAPA)...........................................................................................................65
Le fond d’œil...................................................................................................66
L’échographie du cœur...................................................................................67
L’écho-doppler des artères..............................................................................67
Le scanner abdominal.....................................................................................68
La polysomnographie......................................................................................69
L’ECG d’effort..................................................................................................70
L’IRM abdominale...........................................................................................71
Des analyses sanguines et urinaires complémentaires.....................................72
L’artériographie rénale.....................................................................................72

Chapitre 11. Apprendre que vous souffrez d’une hypertension artérielle......... 75


Dès le départ, le médecin doit bien vous informer........................................ 75
Et comment ça se passe pour vous, patient ?.............................................. 75
Une première consultation « idéale »........................................................ 76
Qui consulter ?................................................................................... 80
200
Chapitre 12. Le début du traitement......................................................... 83
Quand commence-t-on à prendre des médicaments ?................................... 83
Comment se fait le choix du médicament ?................................................. 83
Que signifie au juste l’équilibre tensionnel ?................................................ 84
Rester en bonne santé malgré son hypertension artérielle............................... 86

Chapitre 13. Les solutions non médicamenteuses :


nécessaires mais souvent insuffisantes.................................. 89
Les règles hygiéno-diététiques................................................................ 90
Les disciplines alternatives..................................................................... 90

Chapitre 14. Les médicaments................................................................ 91


Des effets sur plusieurs systèmes............................................................ 91
Les huit classes de médicaments antihypertenseurs..................................... 92
Des traitements « tout-en-un »................................................................ 93
Des effets indésirables quasiment tous réversibles........................................ 93
© Groupe Eyrolles

Les modes d’action des médicaments....................................................... 94


Les bêta-bloquants.........................................................................................94
Les diurétiques...............................................................................................96
Les diurétiques « classiques » thiazidiques................................................................ 96
Les diurétiques épargneurs de potassium.................................................................. 97
Table des matières

Les inhibiteurs calciques (IC)..........................................................................97


Les inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC)..............................................98
Les antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II (ou sartans).....................99
Quelle surveillance médicale si vous prenez un traitement antihypertenseur ?...... 100
L’hypertension artérielle résistante ou quand les médicaments sont inefficaces..... 100
Que faire quand un traitement devient moins efficace ?................................. 103

Chapitre 15. Adhérer au traitement......................................................... 105


Bien suivre le traitement, c’est le comprendre............................................. 106

Troisième partie

VIVRE AU QUOTIDIEN AVEC L’HTA :


DE LA SURVEILLANCE MÉDICALE À L’HYGIÈNE DE VIE
Chapitre 16. Prendre sa tension artérielle en automesure........................... 111
La « règle des 3 » ou comment mesurer correctement votre tension artérielle
chez vous......................................................................................... 112
Bien choisir votre tensiomètre................................................................. 113
201
Où acheter votre tensiomètre ?................................................................ 115
Les limites de l’automesure.................................................................... 116

Chapitre 17. Les consultations chez le médecin........................................ 117


L’intérêt de consultations régulières.......................................................... 117
Bien préparer vos consultations.............................................................. 118

Chapitre 18. Diététique et hygiène de vie................................................. 121


Adoptez le bon comportement alimentaire................................................. 121
Surveillez votre poids ou corrigez un excès…..................................................122
Veillez à avoir des apports en sel raisonnables.................................................123
Consommez suffisamment de potassium.........................................................125
L’alcool et la tension artérielle : une mauvaise association................................125
Privilégiez une activité physique régulière.................................................. 126
Gérez l’HTA en famille.......................................................................... 127

Chapitre 19. Conseils pratiques au quotidien............................................ 129


N’oubliez pas de prendre votre médicament............................................... 129
© Groupe Eyrolles

Pensez à ne jamais manquer de médicaments............................................ 129


Que faire si les médicaments sont source d’effets indésirables ?....................... 131
La meilleure façon de surveiller votre tension.............................................. 132
LE GRAND LIVRE DE L’HYPERTENSION ARTÉRIELLE

Que faire si vous devez consulter, vous faire hospitaliser ou vous faire opérer
pour un autre problème de santé ?........................................................... 132
Les remboursements : l’assurance maladie, la mutuelle................................. 133
Sachez gérer votre stress....................................................................... 134

Chapitre 20. Après une complication liée à l’hypertension artérielle............. 137


Les risques liés à l’HTA......................................................................... 137
Pourquoi une complication survient-elle malgré le traitement ?........................ 138
Changer, adapter le traitement................................................................ 138
La prise en charge médicale...........................................................................139
Le mode de vie...............................................................................................140
L’alimentation............................................................................................................ 140
L’activité physique..................................................................................................... 140

Chapitre 21. L’hypertension artérielle : une histoire de famille..................... 141

Quatrième partie

L’HTA CHEZ LES JEUNES, LES SENIORS


202 ET LES FEMMES
Chapitre 22. L’hypertension artérielle chez les jeunes…
et les plus de 80 ans.......................................................... 145
L’hypertension artérielle chez l’enfant et l’adolescent..................................... 145
L es causes d’une hypertension artérielle chez un jeune enfant
ou un adolescent............................................................................................145
Les examens...................................................................................................146
Les traitements...............................................................................................147
L’hypertension artérielle chez la personne de plus de 80 ans........................... 147

Chapitre 23. L’hypertension artérielle chez les femmes............................... 149


Hypertension artérielle et contraception..................................................... 149
 ous n’êtes pas hypertendue et vous souhaitez prendre la pilule......................149
V
Vous êtes hypertendue et vous voulez prendre la pilule....................................150
L’hypertension artérielle en cas de grossesse.............................................. 150
Vous êtes hypertendue et vous programmez d’être enceinte............................151
Vous souffrez d’hypertension artérielle pendant votre grossesse
(ou hypertension gravidique)...........................................................................153
Le traitement et la prise en charge d’une hypertension gravidique
© Groupe Eyrolles

et d’une prééclampsie.....................................................................................154
La grossesse suivante après avoir connu une hypertension gravidique.............156
Le cas particulier de la PMA............................................................................158
Table des matières

L’hypertension artérielle à la ménopause................................................... 159


Un traitement antihypertenseur peut être nécessaire.......................................159
Le traitement substitutif de la ménopause.......................................................159

Cinquième partie

COMMENT NE PAS DEVENIR HYPERTENDU


Chapitre 24. Avez-vous des risques de devenir hypertendu ?....................... 163
Les facteurs non modifiables.................................................................. 163
Les facteurs modifiables........................................................................ 163

Chapitre 25. Les solutions pour ne pas devenir hypertendu.......................... 165


La diététique, les conseils alimentaires…................................................... 165
L’activité physique, le sport…................................................................. 167
Êtes-vous sédentaire ? Bougez-vous suffisamment ?........................................167
Une activité physique modérée mais régulière.................................................169
Pour un sport plus intensif, un avis médical peut être nécessaire.....................169

203
Annexes
Recettes............................................................................................. 173
Les principales associations de malades et sociétés savantes
de l’hypertension artérielle.................................................................... 187
Glossaire............................................................................................ 189
© Groupe Eyrolles
Dans la même collection

Jérôme Auger | Pr Francis Berenbaum 60


LE GRAND LIVRE DE postures

Jérôme Auger | Pr Francis Berenbaum


L’ARTHROSE
illustrées

LE GRAND LIVRE DE

hrose est la principale cause de consultation médicale après les maladies


ovasculaires et la première cause de handicap chez les personnes de plus de
ns. Heureusement, des solutions existent pour soulager efficacement la douleur
s pertes de mobilité.
L’ARTHROSE
me Auger et Francis Berenbaum, spécialistes de l’arthrose, réunissent leur
rience dans cet ouvrage pratique et illustré. Ils répondent à l’ensemble des
Le guide indispensable pour soulager efficacement les douleurs liées à l’arthrose
tions que vous vous posez sur la maladie, illustrations à l’appui.
ui est concerné ?
uels sont les signes cliniques et les facteurs de risque ?
mment se passe la prise en charge médicale et chirurgicale ?
uels sont les traitements par kinésithérapie propres à chaque partie du corps ?
uelle alimentation privilégier et comment éviter les médicaments ?
LE GRAND LIVRE DE L’ARTHROSE

ôme AUGER est spécialiste du traitement de l’arthrose, praticien libéral


seur-kinésithérapeute du sport et ostéopathe. Enseignant en masso-
sithérapie à la Fondation IFMK EFOM Boris Dolto, il est spécialisé dans le
ement en traumatologie et en rhumatologie.

Francis BERENBAUM est professeur de rhumatologie à l’université Pierre


et Marie Curie et chef du service de rhumatologie à l’hôpital Saint-Antoine
à Paris (AP-HP). Il dirige une équipe de recherche sur l’arthrose à l’INSERM.
Ancien président de l’Osteoarthritis Research Society International (OARSI),
il est président de la Société Française de Rhumatologie.
Comprendre l’origine
des douleurs
Trouver les traitements adaptés
(genoux, hanches, mains…)
ISBN : 978-2-212-56522-5

23,90 €
Code éditeur : G56522

Éviter les médicaments grâce


Studio Eyrolles © Éditions Eyrolles
Photographies de couverture : © Getty Images © Shutterstock
aux postures illustrées

se_CV.indd 1 06/06/2016 14:38

LE GRAND LIVRE DE LA
Dr Nicolas Meyer

OSTUROLOGIE
Dr Nicolas Meyer

LE GRAND LIVRE DE LA
La posturologie, une médecine en plein essor

ombreux troubles longtemps subis sans que l’origine en ait été


ctée – céphalées, douleurs de dos et articulaires, fourmillements,
èmes visuels, vertiges, déficit de la concentration ou encore
POSTUROLOGIE
ue… – peuvent être dus à un déséquilibre postural. Combattre et prévenir les maux chroniques :
ilibre postural ne se résume pas à « se tenir droit ». Des migraines, douleurs cervicales, lombalgie,
cularités anatomiques et de posture mais aussi des dérèglements vertiges, fatigue, acouphènes…
os « capteurs posturaux » (yeux, oreille interne, pieds...), des
otraumatismes ou d’autres causes encore peuvent engendrer des
rbations en chaîne et une surcompensation de notre système
LE GRAND LIVRE DE LA POSTUROLOGIE

ural.
vre présente de façon simple et accessible la posturologie, qui
éhende l’individu dans la globalité de son fonctionnement et
on parcours médical, et lui offre une perspective thérapeutique
native.
, questions, questionnaire, por traits, conseils et exercices
ent au lecteur l’occasion de découvrir la discipline médicale et
évenir au quotidien les troubles posturaux.

olas Meyer est médecin ostéopathe et posturologue, formé à la posturologie clinique


la certification du CIES (Collège international d’étude de la statique) et l’obtention du
ôme interuniversitaire de posturologie clinique.
Comprendre l’origine
de ses douleurs
Apprendre à corriger
sa posture
ISBN : 978-2-212-56354-2

24,90 €
Code éditeur : G56354

Se réconcilier avec
Studio Eyrolles © Éditions Eyrolles son corps
Photographies de couverture : © Shutterstock

rologie.indd 1 29/04/2016 10:28


190 x 230 mm — dos 22 mm

Pascal PILATE

avec la collaboration d’Hélène CAURE


La réponse de l’ostéopathe avec la collaboration d’Hélène CAURE
à toutes vos douleurs

Pascal PILATE
LE GRAND LIVRE DE L’

´
OSTEO
Reconnue comme médecine complémentaire, l’ostéopathie
est devenue une spécialité à part entière. Elle prend en compte
le corps dans sa globalité pour mieux cibler les points de tension
et les dissiper.
Cet ouvrage illustré vous propose une vue d’ensemble complète

PAT H I E
de l’ostéopathie, de ses fondements à son application au quotidien.
Pascal Pilate passe en revue les techniques mises en œuvre et
propose plus de 200 exercices pratiques accessibles à tous pour
L’OSTÉOPATHIE

retrouver un confort articulaire au quotidien et ressentir un


véritable bien-être.
Le guide Les techniques 200 exercices
indispensable pour comprendre pour pratiquer
Référence incontournable, ce guide vous propose :
pour tous et agir au quotidien
Q Les conseils du spécialiste.

Q 200 parades expliquées.

Q Des illustrations détaillées et un cahier d’exercices pratiques.

Q Des témoignages de patients.

Q Un glossaire des termes techniques.


LE GRAND LIVRE DE
Création : Dazibao / Exécution : Loaloa Studio / Photos de couverture : © Fotolia-iStockphoto

Ostéopathe diplômé du British College of


Osteopathy, Pascal Pilate est membre de la
Chambre nationale des ostéopathes et de la
Chambre européenne des experts et conseillers
ISBN : 978-2-212-55497-7
Code éditeur : G55497

techniques. Référencé à la World Osteopathic


Health Organization, il est chargé de cours au
Collège européen d’enseignement supérieur de
l’ostéopathie (CEESO) dont il est cofondateur.
Site internet : www.osteopilate.com.

21,90 €

es les pages 28/01/13 09:37

190 x 230 mm — dos 22 mm

Le guide indispensable pour vivre Pr Jean-Jacques ALTMAN


avec le diabète à tout âge Dr Roxane DUCLOUX — Dr Laurence LÉVY-DUTEL
Dr Laurence LÉVY-DUTEL
Pr Jean-Jacques ALTMAN

En France, plus de 3 millions de personnes sont diabétiques, dont 90 %


Dr Roxane DUCLOUX

sont atteintes de diabète de type 2. Les spécialistes estiment que plus


de 500 000 Français sont diabétiques sans le savoir. Même s’il existe
des facteurs de prédisposition (gènes, antécédents familiaux…),
le surpoids, le manque d’activité physique et une alimentation
LE GR AND LIVRE DU

DIABÈTE
inadaptée constituent les principales causes du diabète.
Cet ouvrage pratique, concret et largement documenté répond à
l’ensemble des questions que vous vous posez sur la maladie et
vous aide à comprendre le diagnostic et les traitements proposés
par votre médecin.
Q Comment diagnostiquer le diabète et se soigner ?
Q Quelles sont les complications éventuelles ?
Q Quelle hygiène de vie adopter pour prévenir la maladie ? Vivre Traiter Prévenir
DIABÈTE

Q Comment se soigner pendant la grossesse ? avec le diabète et surveiller les


Q Comment aider son enfant ou son ado diabétique ? à tout âge la maladie complications
Accessible et exhaustif, cet ouvrage passe en revue tous les types de
diabète et les solutions les mieux adaptées à chacun, de l’enfant au
senior. Il propose en outre :
LE GRAND LIVRE DU

Q Des FAQ et des témoignages de patients.


Q Les conseils pratiques des spécialistes à appliquer au quotidien.
Q Toutes les adresses utiles pour ne pas rester seul face à la maladie.
Q Un glossaire qui définit les principaux termes médicaux.
Création : Dazibao / Exécution : Loaloa Studio / Photos de couverture : © Fotolia

Le Professeur Jean-Jacques
Altman est chef du service de
diabétologie-endocrinologie-
ISBN : 978-2-212-55509-7
Code éditeur : G55509

nutrition de l’Hôpital Européen


Georges Pompidou à Paris. Il a élaboré cet ouvrage en collaboration
avec deux autres spécialistes des maladies métaboliques : le
Docteur Roxane Ducloux, médecin hospitalier, et le Docteur
Laurence Lévy-Dutel, praticien de ville.

21,90 €

es pages 15/10/12 15:15


190 x 230 mm — dos 31 mm — rabats 130 mm

Ces compositions correspondent à environ 5 ml (soit 100 gouttes).

Le guide indispensable Sérums visage/cheveux « bio’aromatic »


pour soigner les maux du quotidien Nelly GROSJEAN Sérum Soyance Booster Elleonore Super sérum Sérum five
Huile de sésame : 25 Pin sylvestre : 35 Huile de macadamia ou

Nelly GROSJEAN
Fondée sur l’utilisation des huiles essentielles obtenues par Huile de noisette : 20 Lavande fine : 25 de noisette : 95
Lavandin : 15 Lavandin abrialis : 20 Rose : 5
distillation de plantes aromatiques, l’aromathérapie permet d’allier
LE GRAND LIVRE DE L’
Lavande fine : 10 Géranium bourbon : 10
Géranium bourbon : 10 Cèdre : 5 Sérum Enzo
santé et beauté au naturel. De plus en plus d’adeptes y recourent, Huile de millepertuis : 10 Rose : 2 Huile de sésame ou de
trouvant une alternative à la médecine traditionnelle. L’utilisation

ARO MA
Géranium rosat : 10 Camomille romaine : 1 macadamia : 45
Rose : 1 Hélichryse : 1 Huile millepertuis : 20
des huiles est un art qu’il convient de maîtriser en toute sécurité. Hélichryse : 1 Huile de noisette : 20
Booster Ettore Romarin : 4
Q Quels sont les secrets de fabrication des huiles essentielles ? Booster cheveux Big sur Bois de rose : 35 Muscade : 3
Cèdre : 35 Lavande fine : 30 Menthe douce : 2
Q Comment s’y retrouver dans la jungle des labels ? Romarin : 15 Cèdre : 20 Menthe poivrée : 1
Q Qu’est-ce qu’un hydrosol ? Sauge lavandulifolia : 15 Géranium bourbon : 7 Lavande fine : 1

TH ÉRAPIE
Thym doux : 12 Muscade : 5 Hélichryse : 1
Q Comment doser huiles végétales et huiles essentielles ? Lavande fine : 10 Hélichryse : 1 Géranium bourbon : 1
L’AROMATHÉRAPIE

Ylang-ylang : 12 Rose : 1 Girofle : 1


Q Quelles synergies privilégier en fonction du symptôme Sauge sclarée : 1 Rose : 1
diagnostiqué ?
Frictions spéciales corps (Bio’body synergies)*
Guide pratique accessible à tous, Le Grand livre de l’aromathérapie
BBS APHôm BBS FFFôm BBS NERôm
répond à toutes ces questions. Grâce à ses entrées thématiques, les Romarin : 25 Pin sylvestre : 30 Lavande : 40
Lavande : 25 Lavande : 24 Marjolaine sylvestre : 20
bains aromatiques, frictions, cataplasmes et mélanges à diffuser De A à Z, Ylang-ylang : 15 Sauge lavandulifolia : 15 Petit grain : 14
Top 50 des Boîte à outils
n’auront plus de secrets pour vous. Vous y trouverez également : 150 pathologies Muscade : 14 Menthe poivrée : 15 Orange douce : 10
huiles essentielles aromatiques Coriandre : 5 Romarin : 5 Basilic tropical : 10
Q Un Top 50 des huiles essentielles les plus utilisées. détaillées et traitées Sarriette : 5 Cyprès : 5 Néroli : 5
Géranium bourbon : 5 Menthe douce : 5
Q Plus de 150 symptômes expliqués et traités (traitements Origan : 2 BBS RESôm
d’urgence et de fond). Cannelle écorces : 2 BBS HARôm Pin sylvestre : 25
Girofle : 1 Cèdre : 30 Eucalyptus globulus : 25
Q Les bons conseils et astuces testés par l’auteur. Lavande : 30 Lavandin abrialis : 20
BBS CELôm Bois de rose : 30 Romarin : 10
Q De nombreuses recettes pour détoxifier l’organisme et Lavande fine : 30 Camomille romaine : 7 Sapin blanc : 10
booster sa vitalité. Sauge lavandulifolia : 15 Santal : 2 Thym doux : 6
Romarin : 10 Rose : 1 Origan : 3
LE GRAND LIVRE DE

Pin sylvestre : 10
Pionnière de l’aromathérapie, Nelly Grosjean Menthe poivrée : 10 BBS MIGôm BBS RHUôm
Création : Dazibao / Exécution : Loaloa Studio / Photos de couverture : © Shutterstock

est une spécialiste de renommée internationale Cyprès : 9 Lavande fine : 70 Gaulthérie : 25


depuis plus de trente ans. Fondatrice du musée Gaulthérie : 5 Menthe douce : 10 Pin sylvestre : 20
des arômes et du parfum de Graveson-en- Bois de rose ou Menthe poivrée : 10 Genévrier : 20
Provence et formulatrice de renom, elle est géranium : 5 Cyprès : 10 Romarin : 15
créatrice des marques et concepts Biossentiel, Genévrier : 5 Lavande fine : 9
ISBN : 978-2-212-55422-9

Vie arôme, mailgrir.com et Aromacocoon. Elle BBS MINôm Cyprès : 5


Code éditeur : G55422

anime de nombreuses conférences et séminaires BBS DIGôm Romarin : 30 Marjolaine sylvestre : 5


d’aromathérapie et de santé holistique à travers le monde. Muscade : 40 Eucalyptus globulus : 10
Consultez son site internet : www.nellygrosjean.com Carvi : 22 Cyprès : 15 BBS STRôm
Les droits d’auteur de ce livre sont reversés au profit des fondations : Lavandin : 10 Géranium bourbon : 15 Lavande : 50
anakbali.org, myanmar.org, fondationnellygrosjean.org Marjolaine sylvestre : 10 Genévrier : 10 Marjolaine sylvestre : 30
Basilic tropical : 5 Gaulthérie : 9 Basilic tropical : 9
Coriandre : 5 Carvi : 8 Petit grain : 5
Romarin : 5 Sauge lavandulifolia : 2 Néroli : 5
21,90 € Cumin : 2

* Nelly Grosjean ajoute 1 goutte de rose dans chaque composition pour faire vibrer le mélange.

27/05/13 17:10

;fZk\li;fd`e`hl\$A\XeJ8PFLJ

CXi„gfej\_fd„fgXk_`hl\
;i;fd`e`hl\$A\XeJ8PFLJ

XlodXlo[\kflk\cX]Xd`cc\
A: <G6C9 A>KG: 9: AÉ

?FD<F
AÉ]db‚deVi]^ZZhijcZb‚YZX^cZYdjXZ!cVijgZaaZZiZ[[^XVXZ#8dcjZ
XdbbZjc\j^YZegVi^fjZedjghZhd^\cZgVkZXaÉ]db‚deVi]^ZVj
fjdi^Y^Zc!aVcdjkZaaZ‚Y^i^dcYZXZidjkgV\ZVWdgYZVjhh^W^ZcaZh
igdjWaZhedcXijZahfjZaZhegdWaƒbZhX]gdc^fjZh/
❏6aaZg\^Zh ❏8djgWVijgZh ❏:Xo‚bV ❏;^ƒkgZ

G8K ? @ <
❏>chdbc^Z ❏Di^iZ ❏H^cjh^iZ ❏HigZhh½

¿X]VfjZeVi]dad\^Z!aZ9dXiZjg9db^c^fjZ"?ZVcHVndjhVhhdX^Zjc
igV^iZbZci]db‚deVi]^fjZ!Zmea^fj‚eVh|eVhXdbbZZcXdchjaiV"
?FDyFG8K?@<

i^dc!ZiZcg^X]^YZegZhXg^ei^dchXdbea‚bZciV^gZhZcda^\di]‚gVe^Z
'Z‚Y^i^dc
Zi\Zbbdi]‚gVe^Z#EdjgX]VfjZXVh!kdjhigdjkZgZo/
■ jcZYZhXg^ei^dcYZhhnbeibZh0
■ YZhgZbƒYZh0 C\^l`[\ ;\8~Q# )''i\d…[\j_fd„f
`e[`jg\ejXYc\ (,'gXk_fcf^`\j (-fc`^f$„c„d\ekj
■ YZhXdchZ^ahegVi^fjZh#
~kflk\cX]Xd`cc\ \ogc`hl„\j\kkiX`k„\j +)Yfli^\fej[\gcXek\j

8dbeaZiZiVXXZhh^WaZ!XZidjkgV\ZkdjhYdccZaZhXa‚hedjgXdb"
egZcYgZaZh[dcYZbZcihi]‚dg^fjZhYZaÉ]db‚deVi]^Z!hVkd^ga^gZaZh
ŸZi„Xk`fe1;Xq`YXf&\o„Zlk`fe1<F&Ÿg_fkfj[\Zflm\ikli\1D%N`je`\njbX#9\Yfp#8%Fq\ifmX#<%JqXjq$=XY`Xe#>%J\pY\ik&=fkfc`X%Zfd

dgYdccVcXZhZiegVi^fjZgaÉVjidb‚Y^XVi^dchVchg^hfjZ#

AZhigdjhhZhYZhZXdjgh^cY^heZchVWaZhedjgaZhZc[Vcih!aZkdnV\Z
A:<G6C9A>KG:9:AÉ

ZiaZhhedgi^[hkdjhhdciVjhh^egdedh‚Zh#

;fd`e`hl\$A\XeJXpflj\jkd„[\Z`e_fd„fgXk_\#
Ÿ;I

g_pkfk_„iXg\lk\\kXZlgleZk\li%@@XXljj`\ej\`^e„
cXg_pkfk_„iXg`\\kcËXZlgleZkli\%
@@ \jk cËXlk\li [\ efdYi\lo flmiX^\j ZfejXZi„j ~
cX jXek„ efkXdd\ek J\ jf`^e\i# [Xej cX Zfcc\Zk`fe
J\Zi\kj[\^iXe[$d…i\Xlo„[`k`fej<pifcc\j%
>H7C/.,-"'"'&'"**(-'"+
8dYZ‚Y^iZjg/<**(-'

&.!.%`

ndd 1 20/04/12 15:14:28


190 x 230 mm - dos 20 mm

Christian BRUN Sous la direction d’Anne Ghesquière

Ce livre propose des solutions 100 % naturelles

Christian BRUN
aux troubles les plus courants
Plus de la moitié des consultations chez le médecin généraliste
LE GR AND LIVRE DU

BIEN-ÊTRE
concernent les problèmes de stress et d’insomnie. Ces deux fléaux
du XXIe siècle sont très souvent source de complications et d’abus de
psychotropes et somnifères.
Q Comment réussir à gérer son stress ?

AU NATUREL
Q Comment retrouver un sommeil de qualité ?
Q Quelle hygiène de vie appliquer pour préserver et développer
BIEN-ÊTRE AU NATUREL

son potentiel vital ?


Ponctué de règles efficaces et simples à suivre, cet ouvrage deviendra
vite l’allié indispensable de votre vitalité retrouvée.
Christian Brun vous livre les meilleures stratégies naturopathiques
pour en finir avec la dépendance aux médicaments et retrouver des Vaincre Lutter Stimuler
automatismes synonymes de qualité de vie et de bien-être. Concret, efficacement les contre les son énergie
pratique et complet, ce livre vous propose en outre : effets des stress insomnies vitale
Q Des QCM pour vous situer par rapport aux stress et aux insomnies
Q Des conseils naturopathiques faciles à appliquer au quotidien
Q L’hygiène alimentaire à privilégier pour booster votre énergie vitale
LE GRAND LIVRE DU
Création : Dazibao / Exécution : Loaloa Studio / Photos de couverture : © iStockphoto, © Fotolia

Christian BRUN, après avoir été l’assistant de


© DR

Pierre-Valentin Marchesseau pendant de


nombreuses années, a complété sa formation par
des études en psychothérapie, aromathérapie,
réflexologies… Il exerce avec autant de passion
depuis près de 40 ans la discipline de professeur
de naturopathie auprès de divers organismes de
ISBN : 978-2-212-55461-8

formation, en France et à l’étranger. Outre ses


Code éditeur : G55461

nombreux livres et conférences, il exerce en


profession libérale comme consultant à Versailles.

19,90 €

28/08/12 19:26

:_i`jk`Xe9ILE JfljcX[`i\Zk`fe[Ë8ee\>_\jhl`…i\

:\c`mi\gifgfj\[\jjfclk`fej(''eXkli\cc\j
:_i`jk`Xe9ILE

XlokiflYc\jc\jgcljZfliXekj
A:<G6C9A>KG:9:A6

E8KLIF
AVcVijgdeVi]^Z!]n\^ƒcZYZk^Z!hjhX^iZYZh^ci‚g„ihXgd^hhVcihVjegƒh
YÉjcejWa^XYZeajhZceajhaVg\Z#
;^\jgZ ^cXdcidjgcVWaZ YVch XZ YdbV^cZ! 8]g^hi^Vc 7gjc cdjh
a^kgZ^X^hZhXdccV^hhVcXZh!iVcii]‚dg^fjZhfjZegVi^fjZh#
■ 8dbbZci[dcXi^dccZcdigZdg\Vc^hbZ4

G8K ? @ <
■ FjZ[V^gZedjgaÉV^YZg|hɂfj^a^WgZg]Vgbdc^ZjhZbZci4
■ :cfjd^aZhfjVigZe^a^ZghXdchi^ij‚heVg aÉVa^bZciVi^dc! aV ehn"
X]dad\^Z"gZaVmVi^dc! aÉ]nYgdi]‚gVe^Z Zi aZh ZmZgX^XZh eZjkZci"
E8KLIFG8K?@<

^ahXdcig^WjZg|Vb‚a^dgZgcdigZ‚iViYZhVci‚$k^iVa^i‚4
■ 8dbbZci‚k^iZgZieg‚kZc^gaZhigdjWaZhgZhe^gVid^gZh!Y^\Zhi^[h!
g]jbVi^hbVjm!cZgkZjm!YZgbVidad\^fjZh!X^gXjaVid^gZh½aZh
eajhXdjgVcih4
C\j^iXe[jgi`eZ`g\j Kflk\jc\ji…^c\j C\jkiflYc\j
[\Z\kk\giXk`hl\ „c„d\ekX`i\j \kc\lijjkiXk„^`\j
8Z a^kgZ ZmedhZ! djigZ aZh \gVcYh eg^cX^eZh [dcYViZjgh YZ aV
[\jXek„&m`kXc`k„ [Ë_p^`…e\m`kXc\ eXklifgXk_`hl\j
cVijgdeVi]^Z! aZh bZ^aaZjgZh higVi‚\^Zh cVijgdeVi]^fjZh |
VYdeiZg#EgVi^fjZ\g}XZ|hdchnhiƒbZYÉdc\aZih!XdcXgZiZiY‚iV^aa‚!
^a VeedgiZ V^ch^ YZh g‚edchZh h^beaZh Zi XaV^gZh! hVch VbW^\j‰i‚
ZihVchVgi^[^XZ#
ŸZi„Xk`fe1;Xq`YXf&\o„Zlk`fe1<F&Ÿg_fkfj[\Zflm\ikli\1`JkfZbg_fkf;`d`ki`jD%Jk\g_Xe`[\jÆ`JkfZbg_fkf

A:<G6C9A>KG:9:A6

:_i`jk`Xe 9ile# Xgi…j Xmf`i „k„ cËXjj`jkXek [\


Ÿ;I

G`\ii\$MXc\ek`e DXiZ_\jj\Xl g\e[Xek [\ efd$


Yi\lj\j Xee„\j# X Zfdgc„k„ jX ]fidXk`fe gXi
[\j „kl[\j \e gjpZ_fk_„iXg`\# XifdXk_„iXg`\#
i„]c\ofcf^`\j¿ @c \o\iZ\ Xm\Z XlkXek [\ gXjj`fe
[\gl`jgi…j[\+'XejcX[`jZ`gc`e\[\gif]\jj\li[\
eXklifgXk_`\ Xlgi…j [\ [`m\ij fi^Xe`jd\j [\
>H7C/.,-"'"'&'"*)-%(",
8dYZ‚Y^iZjg/<*)-%(

]fidXk`fe#\e=iXeZ\\k~c˄kiXe^\i%Flki\j\jefd$
Yi\loc`mi\j\kZfe]„i\eZ\j#`c\o\iZ\\egif]\jj`fe
c`Y„iXc\Zfdd\ZfejlckXek~M\ijX`cc\j%

&.!.%`

HD.indd 1 9/08/11 18:17:13