Vous êtes sur la page 1sur 41

UP Télécom

Plan du cours

Introduction

Méthodes d’accès multiple: définitions et caractéristiques

– FDMA (1G)
– TDMA
– FTDMA (2G)
– CDMA (2G, 3G)
– OFDMA (4G, 5G)

2
Introduction

Usagers mobiles

Ressources radio limitées


Impossibilité de réservation permanente d’un
canal à chaque usager

Définir une méthode de partage de la bande de


fréquences en canaux physiques: accès multiple

Définir des protocoles d’accès aux canaux

3
Méthodes d’accès multiple: définitions

FDMA (Frequency Division Multiple Access) ou AMRF (Accès Multiple à


Répartition en Fréquences)

TDMA (Time Division Multiple Access) ou AMRT (Accès Multiple à


Répartition dans le Temps)

FTDMA (Frequency-Time Division Multiple Access) ou AMRFT (Accès


Multiple à Répartition en fréquence et temps)

CDMA (Code Division Multiple Access) ou AMRC (Accès Multiple à


Répartition en Codes)

OFDMA (orthogonal frequency-division multiple access)

Communications bidirectionnelles = liaison full duplex. Obtenues par


duplexage
4
Duplexage FDD et TDD

FDD (Frequency Division Duplex): Voies montante et


descendante n’utilisent pas les mêmes fréquences porteuses

TDD (Time Division Duplex): La voie montante et la voie


descendante sont séparées dans le temps

5
Systèmes bande étroite
Spectre radio découpé en plusieurs sous-canaux à bande
étroite limités à un ou quelques utilisateurs

Un canal = ensemble de deux fréquences utilisées pour des


communications bi-directionnelles

Fréquences pour le lien montant (MS -> BS) = canaux


montants (uplink)

Fréquences pour le lien descendant (BS -> MS) =


canaux descendants (downlink)

Écart duplex = séparation fréquentielle entre la voie


montante et la voie descendante
6
Ecart duplex

Écart duplex = séparation fréquentielle entre la voie


montante et la voie descendante

7
Systèmes bande étroite

Utilisation:
 systèmes à haute capacité (plus le canal est étroit, plus
le nombre total de canaux est élevé)

Inconvénients:
 Sensibilité au phénomène de fading
 Blocage des appels: en cas d’allocation de tous les
canaux, les appels frais sont bloqués

FDMA : architecture bande étroite


CDMA : architecture large bande
TDMA : système bande étroite ou système large bande
OFDMA : système bande étroite

8
Systèmes large bande

La totalité ou une partie importante du spectre accessible


à tous les utilisateurs

Avantages:

 Faible sensibilité à l’évanouissement (fading)

 Interférences intentionnelles ou naturelles


réduites

 Dégradations harmonieuses des performances


en cas d’augmentation de la charge

9
FDMA

Division de la bande de fréquences en plusieurs sous


bandes
méthode la plus conventionnelle d’accès multiple

10
FDMA

Tous les canaux disponibles dans une cellule donnée sont


attribués à la demande

Utilisation d’un ou plusieurs canaux de contrôle en fonction


de la taille du système

Faible largeur de bande: canaux étroits (≤ 30kHz)

Un appel = une fréquence

11
FDMA

Un circuit unique par porteuse: chaque canal FDMA est


défini pour véhiculer un seul circuit téléphonique

12
FDMA
Caractéristiques
Faible complexité du terminal mobile: pas d’égalisation ou
de tramage complexe et de synchronisation

Faible en-tête de transmission : transmission continue : peu


de bits d’en-tête pour synchronisation, tramage et certaines
informations de contrôle transmises sur le canal de parole

Coûts des équipements fixes élevés: un canal par porteuse :


plus d’équipements au niveau de la station de base

Nécessité d’utiliser un duplexeur: contre les interférences


entre émetteur et récepteur du mobile

Transmission continue: mobile et station de base


13
transmettent en continu et de façon simultanée
TDMA

Offrir la bande de fréquences à chaque utilisateur pendant


une fraction de temps donnée (slot)

14
TDMA

Plusieurs circuits par porteuse


Fréquence radio partagée par plusieurs terminaux, chaque
terminal utilisant un slot particulier

15
TDMA
Caractéristiques
Complexité des mobiles
Transmission par bursts: transmission discontinue
Entête de transmission plus importante: mode de
transmission par bursts => resynchronisation pour chaque
burst. Temps de garde nécessaires pour séparer les slots.
Entêtes de messages = jusqu’à 20 à 30% du nombre total de
bits transmis
Coûts des équipements au sol moins élevés: moins de canaux
radio => diminution du nombre d’équipements au niveau
des stations de base
Pas d’utilisation de duplexeur: émissions et réceptions sur
des slots différents : duplexeur inutile
Complexité du handover: handovers plus efficaces que dans
un système FDMA
16
TDMA

17
FTDMA

18
CDMA

Autoriser l’allocation de la totalité de la bande de fréquences,


de manière simultanée, à tous les utilisateurs

19
CDMA

Chaque utilisateur est identifié par une séquence signature


unique (code) servant à identifier le récepteur destinataire
Flexibilité, sécurité, …

Le code est appliqué à chaque bit de données à transmettre


Étalement de spectre

Superposition des signaux des utilisateurs actifs


Interférence d’accès multiple

20
Codes d’étalement

Code PN: séquence pseudo-aléatoire obtenue


à partir d’un registre à décalage de n étages.
Séquence M: séquence de longueur maximale
=> période de la séquence : N=2n-1
𝑇𝑠
Facteur d’étalement 𝑆𝐹 =
𝑇𝑐
+∞
Autocorrélation 𝜑𝑐1𝑐1 𝜏 = 𝑐
−∞ 1
𝑡 . 𝑐1 𝑡 − 𝜏 . 𝑑𝑡 → 𝛿(𝑛)

Synchronisation du code

+∞
Intercorrélation 𝜑𝑐1𝑐2 𝜏 = 𝑐
−∞ 1
𝑡 . 𝑐2 𝑡 − 𝜏 . 𝑑𝑡 → 0

Séparation des canaux => un canal : un code PN

21
Accès Multiple à Répartition en code
Caractéristiques
Une séquence aléatoire est attribuée à chaque station mobile
Architecture reposant sur la technique de modulation à étalement
de spectre (Spread Spectrum)

22
CDMA à séquence directe

Le spectre de densité de puissance de la séquence d’information

Avant étalement Après étalement

23
Accès Multiple à Répartition en code
Caractéristiques
Nombre de circuits par porteuse théoriquement illimité: canal
unique ou très peu de canaux fréquentiels. Plusieurs centaines
d’appels par porteuse

Largeur de bande importante (1 à 10 MHz)

Complexité au niveau du mobile: traitement des informations


plus important que dans les autres types de systèmes (implanter un
niveau de codage supplémentaire)

Coûts des équipements fixes: relativement faibles (nombre


potentiel d’utilisateurs/canal pouvant être très élevé)

24
Caractéristiques de l’étalement de spectre

Les données occupent une largeur de bande plus large que celle
nécessaire au transfert des données d’une communication
=> Meilleure résistance au brouillage et à l’interférence

L’étalement de spectre est réalisé avant l’émission grâce à


l’utilisation d’un code indépendant de la séquence de données. Le
même code est utilisé à la réception pour désétaler le signal reçu.

Faible probabilité d’interception par des tiers

Niveau de confidentialité élevé

25
Performances et Capacités
Rapport signal à bruit / Rapport signal à interférence
𝐶𝑖 𝐶𝑖
𝑅𝑆𝐵 = ≈ = 𝑅𝑆𝐼
𝐶
𝑗≠𝑖 𝑗 + 𝐼𝑒𝑥𝑡 + 𝑁 𝐶
𝑗≠𝑖 𝑗 + 𝐼𝑒𝑥𝑡

Les signaux reçus par la BS doivent avoir la même puissance


- minimiser les problèmes d’éblouissement (near-far-effect)
- nécessité de contrôler la puissance d’émission des MS
Le nombre d’utilisateurs est limité par le RSI souhaité
L’influence d’une interférence est fonction de son intercorrélation
avec le signal utile.

Amélioration de la capacité d’une cellule


- Codes orthogonaux => réduire l’interférence
- Récepteur multi-utilisateurs
-Antennes adaptatives
26
Environnement de propagation
Schéma de base d’une chaîne de transmission

Canal de
Emetteur transmission radio Récepteur

Idéal : Réponse fréquentielle plate


Réellement:
Amplitude

Canal sélectif en
fréquence

27
Fréquence
Environnement de propagation
Sélectivité en fréquence

Définition
Le signal à transmettre x(t) occupe une bande de fréquence plus grande que la
bande de cohérence du canal

bande sur laquelle on considère la réponse fréquentielle du canal constante

Effets
Atténue le signal pour certaine fréquences et l’amplifie pour d’autres : Le
signal à transmettre a des composantes fréquentielles atténuée différemment par
le canal.
 Interférence entre symbole : IES
 Erreurs de transmission
 Délais
 Réduire le débit
 … 28
Modulation multi-porteuse : OFDM
Solution : OFDM
OFMD: Orthogonal Frequency Division Multiplexing
 Le canal large bande B est divisé en un ensemble de N sous-canaux a
bande étroite B/N dont la largeur est inférieure la largeur de la bande de
cohérence.

 On peut tirer profit de la diversité fréquentielle en privilégiant les bonnes


sous porteuses.
Amplitude

29
Fréquence
Principe de base de l’OFDM
Chaque sous canal peut être vu
comme modulé par sa propre
porteuse de manière que les
signaux transmis à travers les
différents sous canaux sont
orthogonaux

Les données ayant un haut débit


sont converties en sous flux
parallèles ayant un débit plus
réduit, qui sont modulés sur des
sous-porteuses correspondant
aux sous-canaux à bande étroite

En conséquence la seule source de distorsion se


limite au bruit blanc additif gaussien (AWGN)
30
Expression du Signal Transmis

Ressemblance à la IDFT

Notations:
 N nombre de sous porteuse
 Ts durée symbole
 T=N Ts durée d’un symbole OFDM
 Sk: symbole OFDM

31
Spectre du signal modulé

 La forme d’onde est une fonction


porte de durée T Amplitude

1 t 1 T
g (t )  rect( ), et f 
T T T
 Sa TF est une sinc, qui s’annule en
1/T

 Aux fréquences k/T les autres sous-


porteuses s’annulent.
Fréquence

32
Emetteur & récepteur numériques

Emetteur OFDM

Récepteur OFDM

33
Préfixe cyclique

 Malgré que l’IES est considérablement faible pour une modulation multi
porteuse, il peut y avoir une légère interférence entre les symboles OFDM.

 Les symboles subissent des échos et un symbole émis arrive au récepteur sous
forme de plusieurs symboles atténués et retardés.

 Un préfixe cyclique est une copie de la dernière partie du symbole OFDM


ajoutée au début du symbole émis. Ceci rend le symboles émis périodique ce
qui évite l’IES.

34
Diversité

35
Diversité

1- Chercher le meilleur sous canal pour


chaque utilisateur
2- Calculer la capacité correspondante

3- Tant qu’il y a des canaux libres


• Chercher l’utilisateur selon un
critère d’allocation
• Lui affecter le meilleur sous canal

OFDMA/TDMA consiste à allouer des sous-


canaux dans le domaine
fréquentiel et des symboles OFDM dans le
domaine temporel.

36
Critères d’allocation
Margin adaptive optimization
Objectif : minimiser la puissance transmise
Garantir un certain débit pour chaque utilisateur tout en minimisant la
puissance

Hypothèse
Un sous canal ne peut pas être utilisé par deux utilisateurs pendant le
même slot de temps.

Formulation du problème
𝐾
min 𝑘=0 𝑗∈𝐴𝑘 𝑃𝑗
SC
𝑅𝑘 ≥ 𝑅 𝑚𝑖𝑛
Avec 𝑃𝑗 ≥ 0

Ak : ensemble de sous-canaux alloué à l’utilisateur k.


Pj: Puissance Allouée au sous-canal j.
37
Rk: débit de l’utilisateur k
Critères d’allocation
Rate adaptive optimization
Objectif : maximiser le débit total des utilisateurs
Etant donné un budget de puissance fixe et éventuellement des débits minimaux

Hypothèse
Un sous canal ne peut pas être utilisé par deux utilisateurs pendant le
même slot de temps.

Formulation du problème
𝐾
max 𝑘=0 𝑅𝑘
SC 𝑁
𝑃𝑗 ≤ 𝑃𝑡𝑜𝑡
𝑗=1

Avec 𝑃𝑗 ≥ 0

Pj: Puissance allouée au sous-canal j.


Rk: débit de l’utilisateur k.
38
Ptot: Puissance totale
Critères d’allocation
Equité : Proportional Fairness
Objectif : Garantir l’équité entre les utilisateurs
Etant donné un budget de puissance fixe

Hypothèse
Un sous canal ne peut pas être utilisé par deux utilisateurs pendant le
même slot de temps.

Formulation du problème
max min 𝑅𝑘
𝑁
𝑃𝑗 ≤ 𝑃𝑡𝑜𝑡
SC 𝑗=1
𝑃𝑗 ≥ 0

Avec 𝑅1 : 𝑅2 : … : 𝑅𝐾 = 𝛿1 : 𝛿2 : … : 𝛿𝐾

Pj: Puissance Allouée au sous-canal j.


Rk: débit de l’utilisateur k.
39
𝛿𝑘 : Proportionnalité de débit
Critères d’allocation

Minimiser la probabilité d’échec


Objectif : pour garantir un débit minimal aux utilisateurs, un critère d'optimisation
peut être de minimiser le nombre d'utilisateurs insatisfaits.

Un utilisateur insatisfait est un utilisateur


qui n'atteint pas le débit minimal; cela
constitue un outage.

Probabilité d‘échec (ou d'outage)

le rapport entre le nombre d'utilisateurs qui n'atteignent pas leur debit


minimal et le nombre d'utilisateurs total.

40
Critères d’allocation
Comparaison

Approche Débit total Equité Complexité


Margin Adaptive moyen Non Réduite
Rate Adaptive maximal Non Réduite
Proportional Bonne Oui Moyenne
Fairness
Outage faible Oui Elevée

41