Vous êtes sur la page 1sur 226

Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Introduction

Ce travail récompense la fin d’un dur labeur au sein de l’université des sciences et de la
technologie houari Boumediene, il vient à la fin du cursus universitaire c’est une synthèse des
connaissances acquises durant ce cursus. C’est une initiation au domaine des ouvrages d’art qui
nous permet de faire valoir les connaissances acquises.

La construction des ponts compte parmi ces travaux difficiles qui attirent et défient les
ingénieurs les plus énergiques et surs d’eux même, mais la joie et la satisfaction que l’on éprouve
quand notre ouvrage arrive à son apothéose démontre l’importance de la tâche accomplie ; et
quand un ingénieur est passionné, cette passion ira en grandissant dans le temps pour devenir un
amour qui restera jeune et enthousiasme tout le long de sa vie de constructeur.

Le thème de notre projet est « étude de ablier d’un pont OULMANE KHELIFA, en béton
précontrainte construit par la technique dit de poussage ».

En premier lieu nous avons procédé par la technique de réalisations des ponts voussoirs ainsi
qu’au choix du mode d’exécution dont on a opté pour un tablier construit par poussage.

En seconde lieu on a procédé par prédimensionnement de la section transversale du tablier


avec l’évaluation des différentes charges et surcharges sous sur les quelles notre ouvrage sera
calculé, en suit on est passé aux calculs des sollicitations en phases de poussage et en phase
d’exploitation et a l’évaluation de la précontrainte de poussage et de la continuité ainsi que
l’étude transversale et le ferraillage transversale.

1
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

1. Description de l’ouvrage.
1. Introduction:

Nul n’ignore la nécessité et le besoin qu’il y a, actuellement, dans le domaine des ouvrages
d’arts et des travaux publics, ce besoin oblige l’ingénieur, de réaliser des structures durables
sécuritaires et économiques .tout ça nécessite de la part de l’ingénieur, des connaissances
étendues sur le domaine d’emplois des différents types des structures sur la base de leur
dimensionnement ,sur les problèmes géotechniques ,sur les contraintes liées aux différentes
méthodes d’exécution.

2. Implantation du projet :

Le viaduc qui fait partie de l'Axe 3 du nouvel aménagement du carrefour et en représente le


troisième niveau routier. Il est construit selon la technique dite du poussage des voussoirs réalisés
en place.
Ce pont permettra de relier RIAD EL FETH au plateau des Annassers en franchissant le site appelé
OULMANE Khelifa à Alger.

Figure 1.Carte montrant l'implantation de l'ouvrage sur le site.

Le présent travail a pour objet la conception et l’étude d’un pont poussé en béton précontraint. Ce
pont permettra de relier RIAD EL FETH au plateau des Annassers en franchissant le site appelé
OULMANE Khelifa à Alger.

2
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

3. Présentation et description de l’ouvrage :

Le thème de notre projet est «étude de tablier d’un pont poussé à OULMANE KHELIFA, construit
par la technique dite de poussage».

La chaussée destinée à la circulation des véhicules pour chaque sens de circulation est une
chaussée bitumée comporte 2 vois de 4,00 m de large, bordée de deux trottoirs respectivement
de 1,25m. Au total, l'encombrement transversal du viaduc est de 10,50 m.
Le tablier du viaduc est fait d'un caisson monocellulaire en béton armé précontraint de longueur
égal à 320,4m, développé sur 06 travées des longueurs égal a 49.2 ; 55 ; 55; 55 ; 55 ; 55 ; 49.2
successivement.

3
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

2 .Technique de réalisation.

1. Généralité sur les ponts poussés :

1.1. Historique des ponts poussés :

La méthode de mise en place des ponts en béton précontraint par poussage n’est pas nouvelle,
car elle est directement inspirée du lancement des ponts métalliques, méthode mise en œuvre dès
le XIX siècle pour certains ouvrages célèbres. Le métal, apte à travailler en traction comme en
compression, s’accommode bien de ce procédé, puisqu’il peut facilement supporter les variations
d’efforts crées par les conditions d’appuis successifs lors du franchissement des travées par le
tablier. En outre, un pont métallique est relativement léger et les efforts de frottement
développés pendant la progression peuvent facilement être repris par les piles.

Il fallut attendre l’année 1962 pour que les principes de base du procédé de lancement par
poussage soient appliqués à un pont en béton précontraint : le pont sur le Rio Caroni au Venezuela
d’une longueur de 480 mètres (par l’ingénieur allemand Fritz Leonhardt). Mais c’est la mise au
point, d’une part, de la précontrainte, qui a permis l’allégement des structures, l’amélioration de
leur ductilité et l’adaptation de leur fonctionnement à des phases provisoires. D’autre part, les
plaques d’appuis revêtues de téflon ou de produits similaires permettant le glissement avec un
faible frottement, fournissent l’élément indispensable au succès du procédé.

1.2. Principe généraux du poussage :

Le principe général de la méthode est de préfabriqué le tablier à côté de la brèche à franchir, sur
une plate-forme située dans le prolongement de son axe longitudinal, en arrière de la culée, puis
le pousser, par translation suivant son axe, en le faisant glisser sur ses appuis définitifs.

On peut considérer deux types de ponts poussés, selon que l’ouvrage soit poussé d’un seul côté ou
des deux côtés de la brèche.

1.2.1. Pont poussée bilatéralement :

Généralement, pour les ouvrages de dimensions modestes (30 à 60 mètres), l’ouvrage


caractéristique est un pont à trois travées dont la travée centrale à une portée égale au double de
la portée des travées de rive, d’où l’appellation d’ouvrage de type 1-2-1. Les deux demi tabliers
sont construits sur chacune des deux rives, sur les aires de préfabrications situées à l’arrière de
chaque culée, puis poussés l’un vers l’autre jusqu’au clavage final dans l’axe de la travée centrale.
Le poussage s’effectue après réalisation intégrale des deux fléaux.

4
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Fig2. Poussage bilatérale.

1.2.2. Pont poussée unilatéralement :

Pour les ponts mis en place par poussage unilatéral, la méthode consiste à construire le tablier
par tronçons successifs, sur un atelier fixe, situé en arrière d’une culée et dans le prolongement de
l’ouvrage. Dès que le béton d’un nouveau tronçon a atteint un niveau de durcissement suffisant,
l’ensemble du tablier est déplacé par une translation longitudinale égale à la longueur du tronçon,
puis, sur l’atelier ainsi dégagé, un autre est construit, et ainsi de suite jusqu’à l’achèvement de
l’ouvrage.

Les portées de l’ouvrage doivent remplir des conditions relativement restrictives : pour
d’évidentes raison d’économie (répétitivité de la géométrie et du câblage des tronçons) elles ne
doivent pas être très inégales ni dépasser 60 mètres dans les cas courants. Dans la pratique, on
s’efforce de donner aux travées intermédiaires de même portée. Les travées de rives doivent être,
si possible, plus courtes que les travées courantes, car, pendant le poussage, elles sont le siège de
sollicitations importantes.

Fig2. Poussage unilatérale.

Dans le cas des ouvrages de grande longueur à travées multiples, le tablier est poussé des deux
côtés. Cette disposition peut être intéressante, notamment pour des ouvrages très longs de façon

5
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

à limiter les efforts de poussage à exercer, pour les ouvrages à géométrie comportant deux parties
distinctes ou, enfin pour des raisons de délais d’exécutions.

1.3. Avantage et limite du procédé :

Les avantages de ce procédé sont nombreux et variés, on peut citer :

• Très grande sécurité à la fois pour le personnel du chantier et pour les usagers extérieurs au
chantier, qui se trouvent ou circulent sous l’ouvrage, du fait qu’aucune activité n’intervient au-
dessous de la brèche.
• L’absence d’étaiement, de support de coffrage ou de charpente quelle qu’elle soit, dans la
brèche à franchir, ce qui permet d’assurer un total respect des gabarits dans les zones
survolées
• La préfabrication du tablier à poste fixe, permet de garantir les meilleures conditions possibles
de travail et d’accès pour le personnel du chantier.
• Un matériel spécifique peu coûteux, facile à transporter, simple à utiliser et facilement
adaptable pour être réutilisé sur d’autres ouvrages.
• Une grande répétitivité des tâches à accomplir, qui génère des rendements de main d’œuvre
élevés et donc des coûts de constructions compétitifs.
• Une grande rapidité d’exécution qui permet d’obtenir des délais de réalisation courts.
Des limites existent aussi au procédé :
• Les contraintes et spécificités propres au procédé, qui sont définies ultérieurement, et qui ne
rendent pas toujours possible le recours à cette méthode de construction.
• Une consommation de matière plus importante, notamment en épaisseur de béton et en
quantité de précontrainte.
• Le respect des tolérances et le contrôle minutieux d’un certain nombre de taches.

1.4. Contrainte liées à l’emploi du procédé :

L’application de la méthode de poussage exige qu’un certain nombre de conditions soient réunies
:

• Le tablier doit être à hauteur constante.


• Le tracé de l’ouvrage ne peut être quelconque : la forme de l’intrados du tablier doit être telle
que ce dernier ne puisse subir des déformations imposées pendant son poussage.
• Lors de la construction, il faut pouvoir disposer en arrière d’une culée ou des deux culées,
d’une longueur suffisante pour aménager l’aire de fabrication du tablier.

2. Définitions du matériel du pont :

2. 1. Un avant bec métallique :

Un avant-bec, le plus souvent métallique, disposé à l’extrémité avant de la première travée dont le
but est de réduire les moments de porte à faux grâce a l’économie de poids réalisé sur cet élément
par rapport au tablier béton.
6
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Pour notre ouvrage, nous disposerons d’un avant-bec métallique constitué de deux poutres en
profilés reconstitués soudés, d’inertie constante, entretoisées. Chaque poutre est constituée
d’éléments de longueur transportable par la route, l’assemblage se faisant par des boulons en
acier précontraint.

Fig. Avant bec métallique.

2. 2. Palée provisoire :

Les palées provisoires permettant simplement de réduire les portées de l’ouvrage dans la de
grandes travées, et donc réduire les sollicitations pendant les phases de poussage.

Fig. Palée provisoire.

2. 3. Disposition de glissement et de guidage :

- Système PTFE sur inox.

Ce dispositif est généralement axé sur les piles, le coefficient de frottement entre le caoutchouc et
le béton peut varier de façon très significative en fonction de l’état de surface en contact, il ne
peut toute fois jamais devenir inférieur au coefficient de frottement entre le PTFE et l’inox qui

7
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

change entre 1% et 5% en fonction de la valeur de la charge verticale et l’état de lubrification des


surfaces.

Le système comprend les éléments suivants :

• Un plot d’appui provisoire préfabriqué en béton armé, posé en tète de pile par
l’intermédiaire d’un mortier de calage, un papier Kraft ou un film de polyane peut être
utilisé en sous face du plot pour faciliter son enlèvement ultérieur
• Un châssis de glissement constitué d’une plaque métallique de 5cm d’épaisseur recouverte
d’une plaque d’inox poli de 2mm, le profil en long du châssis présente une courbure à
chaque extrémité a fin de faciliter l’entrée et le dégagement des plaques de glissement.
• Des plaques de glissement en caoutchouc fretté dont une face est recouverte de PTFE. Ces
plaques sont introduites entre le châssis et la sous face du tablier.

Fig. Dispositif de glissement.

- Système de glissement sur les longrines :

La plupart des aires de construction sont constituées de deux longrines longitudinales filantes
qui servent de coffrage et de support de coffrage pendant le bétonnage et permettent le
glissement pendant les phases de poussage.

Les dispositions permettant le glissent sont alors les suivantes :

• Les longrines sont recouvertes d’une plaque métallique filante (épaisseur voisine de 10mm).
• Un ensemble des plaques jointives en contre plaqué servant de coffrage et dont a sous-
face, en contact avec la tôle métallique, est recouverte de bakélite et graissée. Ces plaques
peuvent également être métalliques, leur sous-face étant graissée, constituant ainsi un
système de glissement tôle sur tôle.
8
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Fig. Principe de poussage sur longrine.

- Guidage latéraux.

Au cours du poussage des dispositifs de guidage latéral sont prévus sur certains appui pour assurer
une implantation parfaite de l’ouvrage lors de chaque poussage.

Fig. Dispositif de guidage et réglage latéral.

2.4. Les procède de poussage :

- Vérin de pousseur et de levage « Système EBERSPACHER ».

Le système EBERSPACHER, du nom de son inventeur, est constitué d’un vérin de levage, qui
permet de soulevé le tablier, et d’un à trois vérins horizontaux prenant appui sur un massif fixe et
sur le vérin de levage. Ces vérins permettent ainsi le déplacement du vérin vertical d’une course
d’environ 250 mm.

Ce système est particulièrement bien adapté aux ponts de portée modeste et ouvrage en pente
descendante pour lesquels le sens de l’effort à appliquer peut s’inverser.

9
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Fig. Système EBERSPACHER

- Les barres dévidac.

Ce sont des barres utilisé pour freiner le retour du pont pendant le poussage dans le cas d’une
pente.

Fig. Les barres dévidac.

2.5. Conception du câblage de précontrainte :

- Les coupleurs.
L’emploi de coupleurs permet de limiter l’encombrement des bossages et de réduire le nombre
d’ancrages.

Fig. Coupleur.

- Les gaines :
Ce sont en feuillards métalliques nervurés, flexibles et emboitables entre elle.

10
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Fig. Les gaines.

- Le frettage.
Est un acier d’une forme spirale qui entoure d’une partie de la gaine avec la trompette et la
tête d’ancrage.

Fig. frettage Fig. Trompette + tête d’ancrage

- La clavette.
Pour rôle du blocage du toron.

Fig. clavette

11
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

- Vérin de mise en tension.


Pour la mise en tension des câbles.

Fig. Vérin

- Cône métallique.
Qui vient fermer le couplage.

Fig. Cône métallique.

- Ecarteur.
Nous mettons en place l’écarteur entre les torons, pour que le vérin y pénètre facilement.

3. Les étapes de réalisation du voussoir :

3.1. Préparation de l’aire de préfabrication :

L’aire de préfabrication est la zone ou le tablier est préfabriqué par coulage du béton dans les
coffrages, avant son poussage, elle se trouve dans le prolongement géométrique de l’axe
longitudinal et du profil en long de l’ouvrage, en arrière de l’une des deux culées.

12
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

3.2. Montage de l’avant bec dans l’aire de préfabrication :

Les deux extrémités de l’avant bec comportent des dispositifs qui doivent retenir l’attention.

Le dispositif d’abordage des piles (au cours du poussage), et La fixation de l’avant bec au tablier.

3.2.1. Principe de fixation d’avant bec au tablier:

Compte tenu de transmettre des efforts entre avant bec et tablier, il est absolument
indispensable que la section de liaison soit précontrainte au moyen des barres de type DEVIDAC,
et ancrées, côté béton, dans l’entretoise avant du tablier ou dans les âmes.

Fig. Fixation avant bec-tablier.


Figure 2HB

3.3. Commencement de la réalisation du premier voussoir :

La construction du voussoir se décompose en deux parties.

Nous avons tout d’abord l’exécution du caisson «U» c-à-d la partie inférieure du voussoir, ensuite
vient la dalle supérieur (hourdis supérieur).

3.3.1. Exécution du caisson en « U » : est passé par les étapes

13
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

3.3.1.a. Le coffrage extérieur :

Fig. Coffrage extérieur.

3.3.1.b. Mise en place du ferraillage :

 On commence par le ferraillage des âmes et patin de glissement.

Premièrement, on met en place des gabarits qui sont des cales à béton d’une forme cubique
(5x5x5) cm 3, fixés sur des barres filantes, pour avoir l’enrobage souhaité. L’ensemble est attaché
aux clous qui sont cloués sur le coffrage.

Fig. Pose des gabarits.

Après la mise en place des gabarits, l’emplacement du ferraillage peut commencer et il se débute
par les voiles.

Après on passe au ferraillage de la dalle inférieur avec patins de glissement.

14
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Fig. Mise du ferraillage.

En parallèle, on soude dans les voiles et le premier lit de la dalle inférieur des supports pour
l’emplacement des gaines de précontrainte.

Fig. Supports.

Lors du ferraillage de la dalle, on doit installer des réservations pour des tubes DEVIDAC qui vont
donner des trous dans le voussoir après le bétonnage, et qui vont servir lors du poussage.

Fig. Réservation les tubes Dévidac.

 Maintenant nous allons passer aux ferraillages d’ancrage :


Qui arrive après la fin du ferraillage de la dalle inférieur et il est installé au dessous d’elle dans les
deux extrémités du voussoir, et aussi dans l’entretoise en même temps on installe les tubes
déviateurs qui vont nous servir dans la précontrainte extérieur.

 Et en fin on arrive au ferraillage d’entretoise :


15
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Lorsqu’un voussoir est constitué d’une entretoise cela veut dire que le voussoir repose sur une pile
et précisément sur les appuis.

Fig. Ferraillage d’entretoise.

3.3.1.c. Précontrainte intérieur :

Cette tache se fait au même temps que le ferraillage des voiles et la dalle inférieure comme on
a expliqué au part avant pour la pose des gaines, dans l’extrémité du voussoir, les gaines sont
combinées avec des cônes en plastique (trompette).

Dans chacun est combiné avec une plaque d’ancrage, dans cette dernière se pose contre le
taquet d’arrêt.

Dans chaque gaine, nous enfilons les torons, à l’aide d’une enfileuse qui rentrent 8cm dans la
clavette du coupleur. Lorsque l’on met le toron dans la gaine nous mettons un bouchon au bout
pour ne pas qu’il se coince dans la gaine car elle est nervuré.

Entre le coupleur et la gaine, nous avons un cône métallique qui vient fermer le couplage.

Au dessus de ce cône, nous avons un tuyau noir qui sert d’entré pour le coulis d’injection.

3.3.1.d. Le coffrage intérieur :

Il faut d’abord placer le coffrage d’entretoise et des ancrages, suivit des voiles à cause de la forme
des coffrages. Et ne pas oublier de stabiliser l’équilibre du coffrage, en mettant entre les coffrages
des étais.
16
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Avant de couler, nous devons vérifier l’étanchéité du coffrage surtout au niveau des taquets
d’arrêts, en mettant de la mousse sur les vides afin d’éviter les fuites de béton.

Une fois que le coffrage est prêt, nous pouvons passer au coulage.

3.3.1.e. Le bétonnage :

Le bétonnage se fait uniquement en fin d’après midi ou début de la soirée à fin que la température
baisse coté qualité du béton et la circulation routière qui diminue pour ne pas perdre du temps
lors du transport.

Le bétonnage se fait à l’aide d’une pompe à béton et un malaxeur pour le transport.

Le coulage se fait à partir de l’ancrage coté fin du voussoir, suivant la pente du bas vers le haut,
ensuite, on continu sur la dalle inférieur puis par les voiles mais on s’arrête juste avant
l’entretoise. On arrête de couler les voiles et nous passons à l’entreprise, quand on aura terminé
l’entretoise, nous finissons les voiles et nous terminons sur l’ancrage.

Pendant le coulage, la vibration du béton est assurée par des aiguilles vibrantes d’air comprimé
(pneumatique).

En parallèle, la LCTP relève des éprouvettes de béton, pour avoir la résistance à la compression de
ce béton.

Quand le coulage est terminer afin d’avoir une surface lisse, nous lissons à la taloche.

Apres le coulage, nous devons attendre environ 48heure pour avoir les résultats d’écrasements.

3.3.1.f. Le décoffrage :

Lorsque le béton est sec environ 24heurs après le coulage nous enlevons tout le coffrage sauf le
coffrage extérieur.

Une fois enlevé, ne pas oublier de le nettoyer et de le poser sur son aire de stockage.

3.3.2. Exécution de la dalle supérieure :

La dalle supérieure est la partie la plus importante dans le voussoir car elle reçoit toutes les
charges des véhicules lors de sont exploitation.

Tous d’abord Nous devons mettre en place un étaiement pour pouvoir travailler sur la dalle.

17
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Fig. étaiement de la dalle supérieur.

Avant de passer au ferraillage, ne pas oublier d’huiler les plaques de contre-plaqué ainsi que les
côtés du coffrage.

3.3.2.a. Le ferraillage :

Pour mettre en place le ferraillage de la dalle supérieure, nous commençons par mettre un gabarit
accompagné de cales à béton.
Sur les bords du coffrage, nous allons y placer un système de gouttière. Pour cela il suffit de poser
une baguette en bois tout le long du voussoir. Après le coulage de la dalle et le poussage, nous
enlèverons cette baguette, et nous obtiendrons une rainure.

Nous devons placer des supports et des chaises. Les supports serviront à la pose des gaines de
précontrainte extérieure et les chaises servent à placer le deuxième lit de la dalle.

Fig. Ferraillage de la dalle supérieure.

Attention pendant le ferraillage, ne pas oublier de mettre des réservations pour les évacuations
d’eau pluviale, avec des tubes en PVC.
Et nous plaçons une réservation pour faire passer les tuyaux l’injection dans le caisson, car il n’est
pas accessible. Cette réservation sera réalisée à l’aide d’un morceau de gaine.

La procédure de mise en place en place est identique à la précontrainte intérieure du caisson.


3.3.2.b. Le bétonnage :

18
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

La méthode de bétonnage ne change pas.


De même pour la LCTP, qui relève toujours des éprouvettes de béton.

3.3.2.c. Curage :

Le curage de dalle supérieure est très important pour baisser la température du béton afin d’éviter
les éclatements et les fissures (ségrégation) lors de la solidification.

Fig. Curage de la dalle supérieure.

On suit on passe au décoffrage

Après on passe a l’enfilage des torons dans les gaines a l’aide d’une enfileuse.

Décoffrage et Pose des coupleurs : après avoir de bons résultats sur les éprouvettes du laboratoire
LCTP, on passe au décoffrage et on commence par les taquets d’arrêt en suite on enlève le
coffrage extérieur en l’ouvrons à l’aide des vérins. Ensuite on pose les coupleurs.

Fig. pose les coupleurs.

3.3.3. Mise en tension des câbles de précontrainte :

Lorsque nous obtenons une résistance nominale RN30Mpa (300 bars) du béton, nous pouvons
commencer la mise en tension. C'est-à-dire 48 heures après le dernier coulage.
Avant de commencer, nous devons préparer le matériel nécessaire :
Une centrale hydraulique (pompe) ; un vérin type MT 3000KN ; un flexible et un écarteur.

Tout d’abord, il faut mettre de la peinture sur les torons afin d’avoir un repère sur l’étirement des
torons. De plus, cela nous servira de vérification par rapport au calcul théorique correspond avec
la pratique. Ensuite, nous mettons en place l’écarteur entre les torons.
19
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Fig. L’emplacement d’écarteur

Le principe de mise en tension des câbles de précontrainte intérieure est le suivant :


La pompe est relié au vérin à l’aide du flexible (câble).
La mise en tension ce fait en deux jours, le premier jour nous la fessons jusqu’à 50% et le
deuxième jour jusqu’à 100%.

Une fois la mise en tension terminé, nous allons pousser ce voussoir.

Mais avant de commencer le poussage du premier voussoir nous devons fixer l’avant bec au
tablier.

3.3.4. L’injection : Cette étape consiste à procéder à l’injection des câbles afin de garantir la
protection des aciers contre la corrosion et assurer l’homogénéité de l’ensemble acier, gaine et
béton. Cette injection se fait à partir de tubes dans les ancrages.

3.3.5. Le poussage : Les voussoirs du tablier sont préfabriqué en suite poussés un par un,

Le poussage ce fait à l’aide des vérins (ensemble levage-poussage)

A partir de la position de repos, le cycle de poussage est le suivant :

1) Montée des vérins de levage de façon à ce que le voussoir ne repose plus sur le massif de repos.

2) Poussage des vérins sur une longueur de 75 cm.

20
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

3) En fin de course, les vérins reposent le voussoir, il se retourne à nouveau appuyer sur son massif
de repos.

4) Les vérins de poussage ramènent le système à sa position de départ, un nouveau cycle peut
commencer.

La phase d’accostage c’est l’opération qui assure l’abordage de l’avant bec sur pile.

Fig. Accostage sur pile.

- Voussoir avant atteint l’abordage :

Voussoir après atteint l’abordage :

Après le poussage du premier voussoir on passe à la réalisation du deuxième voussoir.

21
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

4. Réalisation du deuxième voussoir:

On suit les mêmes étapes de réalisation que le premier voussoir et la continuité entre les deux
voussoies est assuré a l’aide des coupleurs et le ferraillage passif.

Après la réalisation les onze voussoirs et le poussage un par un, on atteint a la phase final du
tablier.

5. Précontrainte extérieur :

Dans notre cas, nous allons utiliser une précontrainte extérieure avec un tracé trapézoïdal, dévié
au quart de travée, en passant par les ancrages et entretoises.

Les câbles de précontrainte extérieure seront généralement injectés avec de la graisse.


Les avantages principaux de ce procédé sont :

 La diminution de l’épaisseur des âmes principalement dans le cas d’une précontrainte


totalement extérieure, la largeur nette étant alors égale à la largeur brute ;
 La facilité de mise en œuvre après bétonnage.
 La faible valeur des coefficients de frottement.

22
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

3. MATERIAUX :

1. Introduction :

L’objectif de cette partie est de présenter les principales caractéristiques des matériaux utilisés dans
notre ouvrage qui sont le béton, les aciers passifs et actifs, et ça conformément aux règlements B.A.E.L 91
et B.P.E.L 91.

2. Concept du Béton précontraint :

Le béton précontraint exige l’emploi de matériaux de haute qualité, mis en œuvre avec soin. Il permet de
les utiliser sous des contraintes élevées, notamment à la construction (c’est-à-dire au moment de la mise
en tension des câbles).

3. Béton :

Matériau de construction formé par le mélange de ciment, de granulats et d’eau, éventuellement.


Complété par des adjuvants et des additions. Ce mélange, qui est mis en place sur le chantier ou en usine à
L’état plastique, peut adopter des formes très diverses parce qu’il est moulable ; il durcit progressivement
Pour former finalement un monolithe.

3.1. Résistance mécanique de béton :

Un béton est défini par la valeur de sa résistance à la compression à 28 jours, dite valeur caractéristique
requise. Elle est notée fc28 et choisie en fonction des conditions de fabrication du béton, de la classe du
ciment utilisé et de son dosage au m³ La résistance à la compression est mesurée par compression axiale
de cylindres droits de 16cm de diamètre,

3.1.a. Compression :

Lorsque l'âge du béton est inférieur à 28 jours, on prend en compte pour les calculs de résistance fcj,
une valeur caractéristique à « j » jours, obtenue suivant les cas par les formules suivantes:

Pour un béton âge de J jours on a :

 Pour le tablier:

𝟒𝟒𝟒𝟒 (𝑴𝑴𝑴𝑴𝑴𝑴) 𝒔𝒔𝒔𝒔 𝒋𝒋 ≥ 𝟐𝟐𝟐𝟐


𝒇𝒇𝒄𝒄𝒄𝒄 = �
𝟑𝟑𝟑𝟑 (𝑴𝑴𝑴𝑴𝑴𝑴) 𝒑𝒑𝒑𝒑𝒑𝒑𝒑𝒑 𝒋𝒋 = 𝟑𝟑

Résultats donnés par laboratoire


23
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

 Pour les culées et les piles :

𝟑𝟑𝟑𝟑 (𝑴𝑴𝑴𝑴𝑴𝑴) 𝒔𝒔𝒔𝒔 𝒋𝒋 ≥ 28


𝒇𝒇𝒄𝒄𝒄𝒄 = �
(𝒋𝒋 ∗ 𝒇𝒇𝒇𝒇𝒇𝒇)⁄(𝟒𝟒. 𝟕𝟕𝟕𝟕 + 𝟎𝟎. 𝟖𝟖𝟖𝟖 ∗ 𝒋𝒋) 𝒔𝒔𝒔𝒔 𝒋𝒋 < 28

 Pour les semelles de fondations :

𝟐𝟐𝟐𝟐 (𝑴𝑴𝑴𝑴𝑴𝑴) 𝒔𝒔𝒔𝒔 𝒋𝒋 ≥ 28


𝒇𝒇𝒄𝒄𝒄𝒄 = �
(𝒋𝒋 ∗ 𝒇𝒇𝒄𝒄𝒄𝒄 )⁄(𝟒𝟒. 𝟕𝟕𝟕𝟕 + 𝟎𝟎. 𝟖𝟖𝟖𝟖 ∗ 𝒋𝒋) 𝒔𝒔𝒔𝒔 𝒋𝒋 < 28

 Pour les pieux:

𝟐𝟐𝟐𝟐 (𝑴𝑴𝑴𝑴𝑴𝑴) 𝒔𝒔𝒔𝒔 𝒋𝒋 ≥ 28


𝒇𝒇𝒄𝒄𝒄𝒄 = �
(𝒋𝒋 ∗ 𝒇𝒇𝒄𝒄𝒄𝒄 )⁄(𝟒𝟒. 𝟕𝟕𝟕𝟕 + 𝟎𝟎. 𝟖𝟖𝟖𝟖 ∗ 𝒋𝒋) 𝒔𝒔𝒔𝒔 𝒋𝒋 < 28

3.1.b. Traction :

La résistance du béton est également définie par la résistance caractéristique à la traction 𝒇𝒇𝒕𝒕𝒕𝒕 à j jours
qui est conventionnellement introduite par la relation :

𝒇𝒇𝒕𝒕𝒕𝒕 = 𝟎𝟎, 𝟔𝟔 + 𝟎𝟎, 𝟎𝟎𝟎𝟎 ∗ 𝒇𝒇𝒄𝒄𝒄𝒄𝒄𝒄 𝒂𝒂𝒂𝒂𝒂𝒂𝒂𝒂 𝒇𝒇𝒕𝒕𝒕𝒕 < 60𝑴𝑴𝑴𝑴𝑴𝑴

3.2. Diagrammes contraints – déformations :

3.2.a. Etats limites ultimes (ELU) :

Le diagramme contraint (σbc) déformations (εbc) du béton aux L’ELU réglementaires est le

Diagramme de calcul simplifié dit "PARABOLE- RECTANGLE".

Figure 3diagramme contrainte-déformation de béton.

24
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

σbc : contrainte de compression dans le béton.

εbc (‰) : déformation unitaire de béton.

𝒇𝒇𝒄𝒄𝒄𝒄 : Contrainte caractéristique de compression à ’j’ jours.

𝒇𝒇𝒃𝒃𝒃𝒃 : Résistance conventionnelle ultime à la compression donnée par :

𝒇𝒇𝒃𝒃𝒃𝒃 = 𝟎𝟎, 𝟖𝟖𝟖𝟖 ∗ 𝒇𝒇𝒄𝒄𝒄𝒄𝒄𝒄 /𝜸𝜸𝒃𝒃 ∗ 𝜽𝜽

Avec :

𝜸𝜸𝒃𝒃 = 𝟏𝟏, 𝟓𝟓𝟓𝟓 dans le cas général pour les combinaisons fondamentales.

𝜸𝜸𝒃𝒃 = 𝟏𝟏, 𝟏𝟏𝟏𝟏 pour les combinaisons accidentelles.
𝜽𝜽 = 1 dans le cas général quand la durée d′ application des charges considérée est > à 24ℎ
� 𝜽𝜽 = 𝟎𝟎, 𝟗𝟗 lorsque cette durée est comprise entre 1h et 24h.
𝜽𝜽 = 𝟎𝟎, 𝟖𝟖𝟖𝟖 lorsqu′ elle est inférieur a 1h.

3.2.b. Aux états limites de service (ELS) :

La contrainte de compression du béton sera limitée dans les calculs, à 𝟎𝟎, 𝟔𝟔 ∗ 𝒇𝒇𝒄𝒄𝒄𝒄𝒄𝒄 . Jusqu’à cette Valeur,
le diagramme des contraintes peut-être assimilé à une droite.

Figure diagrammes contraints déformation du béton

𝝈𝝈bc : contrainte admissible du béton en compression.

𝜺𝜺bc : déformation unitaire de béton

� 𝐛𝐛𝐛𝐛 = 𝟎𝟎, 𝟔𝟔 ∗ 𝒇𝒇𝒄𝒄𝒄𝒄𝒄𝒄


𝝈𝝈

25
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

3.3. Déformations du béton :

3.3.a. Déformation longitudinale :

𝑬𝑬𝒊𝒊𝒊𝒊 : Module de déformation instantanée du béton (longitudinal).

𝟑𝟑
𝑬𝑬𝒊𝒊𝒊𝒊 = 𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏 �𝒇𝒇𝒇𝒇𝒇𝒇𝒇𝒇

𝑬𝑬𝒗𝒗𝒗𝒗 : Module de déformation différée du béton.e

𝑬𝑬𝒗𝒗𝒗𝒗 = 𝑬𝑬𝒊𝒊𝒊𝒊 /𝟑𝟑

3.3.b. Déformation transversale:

 Coefficient de Poisson υ :
En compression comme à la traction, la déformation longitudinale est accompagnée d’une déformation
transversale.

∆𝒕𝒕⁄𝒕𝒕
Le coefficient de poisson (υ) est le rapport de la variation des déformations 𝝊𝝊 = −
∆𝒍𝒍⁄𝒍𝒍

∆𝒕𝒕⁄𝒕𝒕 : Coefficient de déformation relative transversale

∆𝒍𝒍⁄𝒍𝒍: Coefficient de déformation longitudinale

D’après le BAEL 91 :

𝜐𝜐 = 0 𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝 𝑙𝑙𝑙𝑙 𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐 𝑑𝑑𝑑𝑑𝑑𝑑 𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠.



𝜐𝜐 = 0,2 𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝 𝑙𝑙𝑙𝑙 𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐 𝑑𝑑𝑑𝑑𝑑𝑑 𝑑𝑑é𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓.

4. Acier:

Les aciers utilisés dans les ouvrages de béton précontraint sont de deux natures différentes :

 Les aciers actifs.


 Les aciers passifs.
4.1. Armatures de précontrainte ou armatures actifs :

L’acier pour câbles de précontrainte doit être de haute résistance, pour pouvoir être tendu à un taux
initial très élevé (couramment compris entre 1 200 et 1 500 MPa, sauf pour les barres). Cette tension
initiale, pas très éloignée de la contrainte de rupture, n’est pas dangereuse car elle diminue
progressivement par suite des pertes de précontrainte.

26
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

4.1.1. Forme : On trouve les armatures de précontrainte sous trois formes :

— les fils.

— les barres.

— les torons.

5.1.2. Diagramme contrainte-déformation :

Il et d’abord linéaire (phase élastique, la pente de la droite OI étant le module d’élasticité Ep

De l’armature), puis il s’incurve, pour aboutir à un quasi-palier plastique (figure 2).

Enfin, la rupture survient pour une contrainte fr et un allongement relatif εr .

Le diagramme contraintes-déformations permet de définir une autre caractéristique importante de


l’armature de précontrainte : sa limite conventionnelle d’élasticité fe . C’est l’ordonnée du point
d’intersection du diagramme avec la droite de pente 190 000 MPa passant par le point d’ordonnée nulle et
d’abscisse 10–3. Pour les fils et les torons, fe est compris entre 0,85 et 0,90 fr .

Figure 4Diagramme contraintes-déformations d’une armature de précontrainte

• Caractéristiques géométriques:
 Nombre de torons par câble : 12

 Section nominale de l’acier(1T15) : A P = 1800 mm2.

 diamètre extérieur de la gaine: Øext = 88 mm


 diamètre intérieur de la gaine Øint = 80 mm.
• Caractéristiques mécaniques :
 Contrainte de rupture garantie : f prg 1770 MPa.

 Contrainte limite élastique garantie : f peg = 1580 MPa.

 Coefficient de frottement angulaire (Précontrainte intérieur) : f = 0,2

27
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

 Coefficient de frottement angulaire (Précontrainte extérieur) : f = 0,12


 Coefficient de frottement linéaire (Précontrainte intérieur) : φ = 0 ,002
 Coefficient de frottement linéaire (Précontrainte extérieur PFHD) : φ = 0
 Le module de d’élasticité longitudinal E P des aciers de précontrainte est pris égal à :

- Pour les torons 190000 MPa.


- Pour les barres et fils 200000 MPa.
4.2. Armatures ordinaires ou armatures passifs :

Les aciers utilisés pour le béton sont des armatures courantes à haute adhérence de classe FeE400 type

1 avec une limite d’élasticité f e = 400 MPa

4.2.1. Caractéristique mécaniques :

Le caractère mécanique servant de base aux justifications est la limite d'élasticité garantie,

Désignée par f e , Cette valeur varie en fonction du type d'acier.

4.2.2. Classification des aciers passifs :

Les aciers sont classés suivant leur nuance et leur état de surface

 Les ronds lisses : Symbole ø ou R.L


 Les armatures à haute adhérence : Symbole HA
Ils sont obtenus par laminage à chaud d'un acier naturellement dur, l’augmentation de l’adhérence
Béton-acier est obtenue grâce à la forme des barres, présentant des nervures en saillies à leur surface.

Pour assurer la transmission des efforts .Les nuances utilisées sont les FeE400 et FeE 500

 Les treillis soudés : Symbole T.S


Les treillis soudés sont constitués par des fils se croisant perpendiculairement et soudés

Électriquement à leurs croisements.

4.2.3. Contraintes limites dans l’acier :

𝑓𝑓𝑒𝑒
⎧ 𝐹𝐹𝐹𝐹𝐹𝐹 ����
𝜎𝜎𝑆𝑆 =
𝛾𝛾𝑠𝑠

4.2.3.a. Aux états limites de service (ELS) : 𝐹𝐹𝐹𝐹 𝜎𝜎𝑆𝑆 = 𝑚𝑚𝑚𝑚𝑚𝑚�2�3 𝑓𝑓𝑒𝑒 ; 110�ηft28 �
����

⎪𝐹𝐹𝐹𝐹𝐹𝐹
⎩ 𝜎𝜎𝑆𝑆 = 𝑚𝑚𝑚𝑚𝑚𝑚�1�2 𝑓𝑓𝑒𝑒 ; 90�ηft28 �
����

28
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

1 𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝 𝑙𝑙𝑙𝑙𝑙𝑙 𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 𝑙𝑙𝑙𝑙𝑙𝑙𝑙𝑙𝑙𝑙𝑙𝑙 (𝑅𝑅𝑅𝑅)


η : coefficient de fissuration �
1,6 𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝 𝑙𝑙𝑙𝑙𝑙𝑙 ℎ𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎 𝑎𝑎𝑎𝑎ℎé𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 (𝐻𝐻𝐻𝐻)

4.2.3.b. Etats limites ultimes (ELU) :

𝒇𝒇𝒆𝒆
La contrainte limite de traction et de compression notée σs10, est donnée par : ����
𝝈𝝈𝑺𝑺 =
𝜸𝜸𝒔𝒔

𝛾𝛾𝑠𝑠 = 1,15 𝑒𝑒𝑒𝑒 𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠 𝑑𝑑𝑑𝑑𝑑𝑑𝑑𝑑𝑑𝑑𝑑𝑑𝑑𝑑 𝑜𝑜𝑜𝑜 𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡 (𝑆𝑆𝑆𝑆𝑆𝑆).



𝛾𝛾𝑠𝑠 = 1 𝑒𝑒𝑒𝑒 𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠 𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎 (𝑆𝑆𝑆𝑆).

4.2.3.c. diagrammes contraintes - déformations :

Le diagramme contraintes (σs) déformations (εs) est conventionnellement définit ci – dessous :

𝜎𝜎𝑠𝑠 (MPa)
s

fr
Rupture
palier de ductilité
fe zone plastique

Zone élastique
𝜀𝜀𝑠𝑠 ( ‰)

Figure diagrammes réels

σs
fe
γs

-1 εes

εes εs (‰)
1

fe
γs

Figure Diagramme contrainte déformation (diagramme de calcul)

29
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

4. Prédimensionnement :

1. Section transversale :

Le prédimensionnement d’une section transversale d’un pont(section caisson), doit suivre le


profil en travers de la chaussée ; car c’est une donnée fonctionnelle de l’ouvrage. Le trottoir doit
être proportionnel au sens de la circulation est appelé à recevoir les charges des piétons. La
largeur du voussoir sera donnée ci-dessous :

1.1. Dimensionnement d’une section transversale du voussoir courant :

Nous examinons dans ce qui suit, après un bref préambule consacré au câblage, le
dimensionnement des différents éléments constitutifs d’un caisson courant monocellulaire.
La figure ci-dessous précise les notations utilisées :

B
a
e' e" es e" e'
b b

ea h

ei
Figure 5. Prédimensionnement d'un caisson unicellulaire.

1.1.1. La hauteur : (réf 03)

La hauteur du caisson est en général comprise entre 1/16 et 1/18 de la longueur de la plus
grande travée de l’ouvrage dans le cas des ponts routes.
L/18≤ h ≤ L/16 avec L=55m
Donc 3.05 ≤ h ≤ 3.44
on prend : h=3,10 m.

1.1.2. Epaisseur des âmes :

L’épaisseur des âmes est conditionnée à la fois par le type de câblage adopté et par les
conditions de résistances à l’effort tranchant

Pour un câblage à base d’unités de type 12T15 l’épaisseur ea est au moins égal à 44 cm
Les âmes doivent assurer une bonne résistance à l’effort tranchant ainsi une bonne facilité de
bétonnage et doivent permettre l’ancrage des câbles de précontrainte.

30
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Dans notre cas l’épaisseur de l’âme, qui est constante, sera dimensionnée pour le poussage. Si, en
service, des épaississements sur appuis sont nécessaires, ils seront dimensionnés sans excès,
toujours pour des raisons de limitation de poids.
Mis à part pour les petites portées, l’emploi de la précontrainte extérieure est conseillée pour
éviter de déduire un diamètre de gaine de l’épaisseur de l’âme pendant le poussage car les câbles
ondulés ne sont ni tendus ni injectés. Dés que les portées dépassant environ 50m, il faut penser
aux câbles antagonistes
Pour les projets récents, avec précontrainte extérieure et supportant une chaussée à 2 voies de
circulation, l’épaisseur des âmes est comprise entre 0,30m et 0, 35m (en général 0, 30m).

Dans notre cas on est en présence des câbles intérieurs et par la suit on prend ea=50cm.

1.1.3. Epaisseur du hourdis supérieur :

L’épaisseur du hourdis supérieur est essentiellement conditionnée par résistance à la flexion


transversale est par la possibilité de placer des câbles de précontrainte longitudinaux (câbles de
poussage) : sa valeur minimale peut varier de 22 à26 cm selon la largeur totale du hourdis pour les
ponts routes.
Le choix de a =B/2 est une bonne base de départ.
a = 10,5 /25 donc a = 5,25m
es =a /25 donc es= 0,21m
On prend : es = 25 cm.
L’épaisseur à l’extrémité e’ est comprise entre 20 et 25cm

On prend : e’ = 25 cm.

1.1.4. Epaisseur du hourdis inferieur :

1.1.4.1. Epaisseur min :

L’épaisseur du hourdis inférieur vaut généralement 0,20m (0,18 minimum) lorsqu’il ne contient
pas de câbles de précontrainte, et 0,24 à 0,25m dans le cas contraire (pour des unités de type
12T15), cette épaisseur peut être localement augmentée au voisinage des entretoises, et dans
certain cas (pont de grande portées), dans la première travée pour mieux résister aux moments
fléchissant négatifs de poussage.

L’épaisseur ei ≥Max (18cm, 3Ø, ea/3)

Avec Ø étant le diamètre des conduits de précontrainte

Dans notre cas Øg =8cm pour des câbles 12T15

ea : étant l’épaisseur des âmes

ei ≥Max (18cm, 24, 16,66)

31
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

ei ≥ 24cm On prend : ei = 30 cm.

1.1.4.2. Epaisseur max :

C'est la limitation de la compression en fibre inférieure en service qui détermine l'épaisseur du


hourdis inférieur sur pile Ep. Cette valeur, qui dépend beaucoup de la portée et des largeurs des
hourdis, varie de 35 à 80 cm voire plus. Il est conseillé d'adopter une marge de sécurité sur la
contrainte limite afin de diminuer les redistributions par fluage.
Pour les ouvrages de hauteur variable paraboliquement ou selon une cubique, le hourdis inférieur
doit aussi résister transversalement à la poussée au vide due aux effets combinés de la
compression de ce hourdis et de sa courbure.

1.1.5. Les goussets du hourdis supérieur :

Les goussets supérieurs doivent remplir plusieurs fonctions qui, en général, conditionnent leurs
dimensions :
• ils épaississent le hourdis dans des zones où les efforts transversaux sont importants,
• leur forme d'entonnoir facilite le bétonnage des âmes,
• ils abritent les câbles de fléaux et assurent leur enrobage,
• ils permettent les déviations des câbles de fléaux qui précédent leur ancrage,
• ils engraissent les nœuds âmes/hourdis supérieur pour que ceux-ci puissent encaisser les efforts
dus à la diffusion des câbles de fléaux, maintenant presque toujours ancrés dans ces nœuds.
Pour conclure, il faut noter que le contour intérieur des goussets est toujours rectiligne et
présente un angle a compris entre 30 et 45° pour faciliter le bétonnage. Par contre, leur contour
extérieur est assez souvent circulaire, pour des raisons purement; esthétiques.

1.1.6. Les goussets du hourdis inferieur :

Outre leur rôle mécanique de transition entre les âmes et le hourdis inférieur, les goussets
inférieurs doivent loger les câbles de continuité intérieure
Les goussets inférieurs sont normalement coffrés par la partie inférieure du noyau central du
coffrage du voussoir. Leur pente est alors comprise entre 40 et 45° pour favoriser l'écoulement du
béton et éviter la formation de nids de cailloux ou de défauts de bétonnage. Quand le hourdis
inférieur est large, la pente des goussets par rapport à l'horizontale peut descendre à 15 voire 10°,
pour permettre une bonne reprise des efforts de flexion transversale. Dans ce cas, les goussets ne
sont pas coffrés, mais simplement taloches pendant le bétonnage.

1.1.7. La base du caisson :

La forme de la base du caisson peut présenter quelques particularités liées au mode de


construction. Lorsque le caisson possède des âmes inclinées, on peut en évaser légèrement la base
afin de favoriser le centrage des réactions des appuis provisoires. Dans notre cas l’ouvrage il est
préférable de conserver une section droite symétrique. Les appareils d’appuis devront rester
longitudinaux dans le sens transversal.

32
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

10,50
0,25

0,25

0,25
1,93 0,48 1,50 2,68 1,50 0,48 1,93

2,40

3,10
1,14 1,35 1,35 1,14

0,30
1,19 0,15 1,51 1,51 0,15 1,19

5,70

Figure 6. Prédimensionnement d'un voussoir courant

1.2. Dimensionnement d’une section transversale du voussoir sur pile :

Les voussoirs sur pile sont des éléments massifs, à la géométrie compliquée, et dotés d’un
ferraillage passif dense.les réactions appliquées au droit des appareilles d’appui ne peuvent
généralement pas être directement transmises aux âmes du fait de la taille de ces derniers, et les
efforts ne peuvent pas être repris par flexion transversal du hourdis inférieur.
De plus, le chargement des appareils d’appui, lorsque leur fonctionnement n’est plus satisfaisant,
nécessite un vérinage du tablier en des points qui sont également excentrés par rapport à l’axe
des âmes.il est donc nécessaire de doter la poutre-caisson d’une entretoise robuste qui a
également pour rôle de la rigidifier à la torsion et d’assurer l’indéformabilité de sa section droite
pour permettre la communication entre les travées. Pour permettre la communication entre les
travées, elle doit posséder une ouverture dont la dimension est de l’ordre de 1m×1.1m.
On notera qu’en cours de poussage les câbles de précontrainte sont pratiquement rectilignes, et
qu’elle ne procure pas de réduction d’effort tranchant. Cependant, dans le cas des câbles
antagonistes, on verra que l’on peut, grâce aux poussées au vide, compenser la différence de
poids entre les entretoises sur appuis et les déviateurs.

33
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

10,50

2,68
0,25

0,25
1,93 0,48 1,50 1,50 0,48 1,93

1,00
1,10

2,40

3,10
1,14 1,35 1,35 1,14

0,30
1,19 0,15 1,51 1,51 0,15 1,19

5,70

Figure 7. Prédimensionnement d’un voussoir sur pile.

Caractéristiques mécanique du voussoir :

Centre de gravité/X (m) 0


Centre de gravité/Z (m) 1,79
Section (m²) 8,109
Inertie selon YY (m4) 11,0449
Inertie selon ZZ (m4) 60,653

2. Dimensionnement de l’avant bec :

L’idée principale est la limitation de la flèche limite lorsque l’avant bec se trouve entièrement en
porte à faux (avant accostage), cette flèche vers le bas est limitée pour que l’opération d’accostage
déroule sans problème.

La détermination de l’inertie se fait à l’aide d’un programme en FORTRAN.

La valeur max de cette flèche est ∆ = 10cm ,12cm, 15cm, 18cm , 20cm et 22 cm et puis on déduit
E∗I avant bec
les inerties de l’avant bec pour chaque flèche limite ainsi que les rapports
E∗I voussoir

34
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Figure 8. Dispositif d’abordage (avant accostage).

Exemple de déroulement du programme

On affecte les caractéristiques mécaniques : inerties du voussoir, module de déformation


longitudinale pour l’avant bec et pour le voussoir, la flèche limite.

𝐼𝐼𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣 = 𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 𝑑𝑑𝑑𝑑 𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣 = 11,04𝑚𝑚4

𝐸𝐸𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣 3
=11000 ∗ √30 = 34179 ,55𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀

𝐸𝐸𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎 𝑏𝑏𝑏𝑏𝑏𝑏 = 2,1*106 daN/cm²

Pour une flèche =10cm on à une inertie :

𝐼𝐼𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎 𝑏𝑏𝑏𝑏𝑏𝑏 = 𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 𝑑𝑑𝑑𝑑 𝑙𝑙′ 𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎 𝑏𝑏𝑏𝑏𝑏𝑏 = 0,38106 𝑚𝑚4

Apres plusieurs cycles d’itérations on arrive aux résultats suivants

35
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Flèche limite 𝐸𝐸 ∗ 𝐼𝐼𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎 𝑏𝑏𝑏𝑏𝑏𝑏


𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 𝑚𝑚4
(cm) 𝐸𝐸 ∗ 𝐼𝐼𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣
10 0,3810 0,2079

12 0,32682 0,178

15 0,2693 0,14695

18 0,2290 0,1249

20 0,2083 0,1136

22 0,1909 0,104

Le choix de l’inertie ne s’arrêt pas à ce niveau. Mais il y’a d’autres paramètres

à introduire ,à savoir :

*les moments dus à l’inertie de l’avant bec (voir chapitre calcul des sollicitations en cours du
poussage)

*Le matériel que dispose l’entreprise (l’équipement).

*Le système d’abordage que dispose l’avant bec.

36
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

5. Charges et les surcharges :

Les charges d'exercice assumées pour les calculs se révèlent dans les tableaux suivants.

1. Poids propre du tablier :


 Les sections :
Section Courante : 8.10m2
Entretoise (section sur pile) : 11.07 m2
Ancrage : 2.02 m2

Poids calcul résultat


voussoir section courante 8.10*25 202,5 (kn/m)
section entretoise sur pile 11.07*1*25/318,4 0,869 (kn/m)
déviateur situé a (l/4) (2,02*2,2+2,76*1) *2*25/318,4 1,131 (kn/m)

TOTAL = 204,5(kn/m)

2. Surcharges Permanents :

Poids calcul résultat


Garde-corps type BN4 2*2 4 (kn/m)
Glissières de sécurité en acier 0,6*2 1,2 (kn/m)
Trottoir 7,52 (kn/m)
Revêtement 22*8*0,08 14,08 (kn/m)
Corniche 9,59 (kn/m)
TOTAL = 36,39 (kn/m)
Poids propre du tablier = 240,89 Kn/m
3. Surcharges mobiles :

Deux systèmes de charges civiles A et B peuvent être disposés sur les chaussées des ponts ces
systèmes sont distincts et indépendants, en ce sens que pour le calcul d’un effet donné les deux
systèmes ne peuvent être appliqués simultanément
Les deux systèmes A et B sont à envisager successivement pour toutes les vérifications des
éléments du tablier et du pont.

3.1. Largeur roulable, largeur chargeable, nombre de voies :


3.1.1. Largeur roulable :
La largeur roulable est définie comme la largeur comprise entre des dispositifs de retenue ou
bordures.
3.1.2. Largeur chargeable :
La largeur chargeable se déduit de la largeur roulable :

37
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

En enlevant une bande de 0.5m le long de chaque dispositif de retenue (glissière ou barrière)
lorsqu’il on existe.
En conservant cette même largeur roulable dans le cas contraire
Si une chaussée est encadrée par deux bordures la largeur chargeable est confondue avec la
largeur roulable,
Si elle est bordée d’un coté par un dispositif de retenue, de l’autre par une bordure c’est une
bande de 0.5m qui doit être enlevée.
 Dans notre projet ,la chaussée est encadrée par deux bordures la largeur chargeable est
confondue avec la largeur roulable
Lr=lc=8m,

Figure 9. Largeur chargeable et la largeur roulable.

3.1.3. Nombre de voies :


Par convention, les chaussées comportent un nombre de voies de circulation égale à la partie
entière du quotient par 3 de leur largeur chargeable exprimée en mètres
Dans notre cas on a deux voies car :
𝒍𝒍𝒄𝒄
𝒏𝒏 = 𝑬𝑬 � � = 𝟐𝟐 𝒗𝒗𝒗𝒗𝒗𝒗𝒗𝒗𝒗𝒗
𝟑𝟑

Toutefois, les chaussées dont la largeur chargeable est comprise entre 5m et 6m sont
considérées comme comportant 2 voies de circulation.
Par convention, les voies de circulation d’une même chaussée ont des largeurs égales au quotient
de la largeur chargeable par le nombre de voies

𝒍𝒍𝒄𝒄
𝒍𝒍𝒗𝒗 = = 𝟒𝟒𝟒𝟒
𝒏𝒏
3.2. La classe des ponts routes :

Les ponts routes sont rangés en 3classes en fonction de la largeur roulable et de leur destination
38
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

 Ponts de classe I :
Tous les ponts supportant des chaussées de largeur roulable supérieure ou égale à 7 m
Tous les ponts supportant des bretelles d’accès à de telles chaussées
Les ponts urbains ou en zone industrielle quelle que soit leur largeur
Les ponts de largeur roulabe inférieure à 7m qui sont désignés par la CCTP
 Ponts de classe II :
Sont rangés en deuxième classe les ponts, autres que ceux énumérés ci- dessus, supportant des
chaussées à deux voies de largeur roulable comprise entre 5,5m et 7 m valeurs limites exclues.
 Ponts de classe III :
Sont rangés en troisième classe, les ponts autres que ceux énumérés ci-dessus, supportant des
chaussées à une ou deux voies de largeur roulable inférieure ou égale à 5,5 m .

3.1. Système de charge A :

Pour les ponts comportant des portées unitaires atteignant au plus 200m, la chaussée supporte
une charge uniforme dont l’intensité est égale au produit de la valeur A(l) donnée ci-après par les
coefficients résultants de l’application du tableau ci-dessous

La charge A(l), exprimée en (Kn /m2) est donnée en fonction de la longueur chargée, l, est
exprimée en mètre par la formule :

𝟑𝟑𝟑𝟑𝟑𝟑
𝑨𝑨(𝒍𝒍) = 𝟐𝟐, 𝟑𝟑𝟑𝟑 +
𝑳𝑳 + 𝟏𝟏𝟏𝟏
La largeur et les longueurs des zones chargées sont choisies d’après les règles qui sont formulées
ci-après, de manière à produire les effets maximaux dans l’élément d’ouvrage dont on a en vue la
justification.

Pour les ponts comportant une ou plusieurs travées dépassant 200m, le CCTP fixe l’intensité des
charges à prendre en compte.

Dans le sens transversal, la largeur de la zone chargée comprend un nombre entier de voies de
circulation.

En fonction de la classe du pont et du nombre de voies chargées, la valeur de A(l) est multipliée
par les coefficients a1 du tableau ci-dessous :

Nombre de voies chargées…. 1 2 3 4 >5


Première … 1 1 0.9 0.75 0.7
Classe du pont Deuxième … 1 0.9 - - -
Troisième … 0.9 0.8 - - -
Tableau : coefficient de a1

39
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Lorsque la valeur de la charge répartie, trouvée après application des coefficients ci-dessus, est
inférieure à (4-0,0(‘02l) KN /m2 expression dans laquelle la longueur chargée l est exprimée en
mètre, c’est cette dernière valeur qui doit être prise en compte.

La charge A1 est obtenue par :

𝒂𝒂 𝑨𝑨(𝒍𝒍)
𝑨𝑨𝟏𝟏 = 𝒎𝒎𝒎𝒎𝒎𝒎 � 𝟏𝟏
𝟒𝟒 − 𝟎𝟎, 𝟎𝟎𝟎𝟎𝟎𝟎𝟎𝟎
𝒗𝒗𝟎𝟎�
La charge A1 obtenue est multipliée par un coefficient 𝒂𝒂𝟐𝟐 = 𝒗𝒗
v étant la largeur d’une voie et
v0 ayant les valeurs données par le tableau ci-dessous :

Classe de pont V0
Première classe 3,5m
Deuxième classe 3,0m
Troisième classe 2,75m
Tableau : la valeur de V0

La charge 𝑨𝑨𝟐𝟐 = 𝒂𝒂𝟐𝟐 𝑨𝑨𝟏𝟏 ainsi obtenue est appliquée uniformément sur toute la largeur de chacune
des voies considérées.

Dans le sens longitudinal, les zones chargées sont déterminées par la considération de la ligne
d’influence de l’effet envisagé.

3.2. Système de charge B :

Le système de charges B comprend trois systèmes distincts dont il y a lieu d’examiner


indépendamment les effets pour chaque élément de ponts :

· Le système Bc se compose de camions types.


· Le système Br se compose d’une roue isolée.
· Le système Bt se compose de groupes de deux essieux dénommés essieux tandems.

Les deux premiers systèmes Bc et Br s’appliquent à tous ponts quelle que soit leur classe, le
système Bt ne s’applique qu’aux ponts de première ou de deuxième classe.

3.2.1. Système Bc :

Un camion type du système Bc comporte trois essieux, tous à roues simples munies de
pneumatiques.

40
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Figure 10. Système de charge Bc

On dispose sur la chaussée au plus autant de files ou convois de camions que la chaussée
comporte de voies de circulation et on place toujours ces files dans la situation la plus défavorable
pour l’élément considéré.

Il convient naturellement de disposer moins de files que de voies de circulation si cela est plus
défavorable, mais on ne doit pas disposer plus de files que de voies, même cela est
géométriquement possible .

Dans le sens transversal, chaque file est supposée circulante dans l’axe d’une bande longitudinale
de 2.5m de largeur. Les diverses bandes peuvent être contigües ou séparées.

Dans le sens longitudinal le nombre de camions par file est limité à deux camions d’une même file
est déterminée pour produire l’effet le plus défavorable. Les camions homologues des diverses
files sont disposés de front. Tous les camions étant orientés dans le même sens.

En fonction de la classe du pont et du nombre de files considérées, les valeurs des charges du
système Bc prises en compte sont multipliées par les coefficients bc du tableau ci après :

Nombre de voies chargées


Classe de 1 2 3 4 ≥5
pont
première 1,20 1,10 0,95 0,80 0,70
Deuxième 1,00 1,00 - - -
Troisième 1,00 0,80 - - -
Tableau : valeur de bc.

41
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

3.2.2. Système Br :

La roue isolée, qui constitue le système Br porte une charge de 100KN. Sa surface d’impact sur la
chaussée est un rectangle uniformément chargé dont le coté transversal mesure 0,60m et le coté
longitudinal 0,30m.

Figure 11. Système de charge Br.

Le rectangle d’impact de la roue Br, disposé normalement à l’axe longitudinal de la chaussée, peut
être placé n’ importe où sur la largeur roulable.

3.2.3. Système Bt :

Un tandem du système Bt comporte deux essieux tous deux à roues simples munies de
pneumatiques.

Figure 12. Système de charge Bt.

La surface d’impact de chaque roue (portant 80 KN) sur la chaussée est un rectangle
uniformément chargé dont le coté transversal mesure 0,60m et le coté longitudinal 0,25m.

Chaque tandem est supposé circulé dans l’axe d’une bande longitudinale de 3m de large.

42
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Pour les ponts à une voie un seul tandem est disposé sur la chaussée, pour les ponts supportant au
moins deux voies, deux tandems au plus sont disposés de front sur la chaussée, les deux bandes
longitudinales qu’ils occupent pouvant être contigües ou séparées de façon à obtenir la situation
la plus défavorable pour l’élément considéré.

La disposition de ces bandes longitudinales par rapport aux bords de la largeur chargeable ou de la
largeur roulable, est soumise aux mêmes règles que les bandes considérées pour les camions Bc.

En fonction de la classe du pont, les valeurs des charges du système Bt prises en compte sont
multipliées par les coefficients bt suivants :

Classe de pont bt
Première classe 1 ,2
Deuxième classe 1
Tableau : valeurs de bt

3.3. Système de charge militaire :

Pour pemettre la circulation des convois militaires de l’une des classes M80 ou M120, les ponts
doivent être calculés pour supporter les véhicules types décrits ci-après, susceptibles dans certains
cas d’être plus défavorables que les surcharges des systémes A et B.

Le CCTP présise alors la classe à considérer.

Chaque classe se compose de deux systémes distincts Mc et Me dont il y a lieu d’examiner


indépondamment les effets pour chaque éléments du pont. Chaque systéme étant exclusif de
toute autre charge routière :

Le système Mc se compose de véhicules types à chenilles.

Le système Me se compose d’un groupe de deux essieux.

3.3.1. système Mc :

3.3.1.1. Convoi Mc80 :

Un véhicule type du systéme Mc80 comporte deux chenilles.

Le rectangle d’impact de chaque chenille est supposé uniformément chargé.

43
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Figure 13. Convoi Mc80.

3.3.1.2. Convoi Mc120 :

Un véhicule type du systéme Mc120 comporte deux chenilles.

Le rectangle d’impact de chaque chenille est supposé uniformément chargé.

Figure 14. Convoi Mc120

Les véhicules des systèmes Mc peuvent circuler en convoi ;

Dans le sens longitudinal, un seul convoi est supposé circuler quelle que soit la largeur de la
chaussée ;

Dans le sens longitudinal, le nombre des véhicules du convoi n’est pas limité et la distance de deux
véhicules successifs est déterminée pour produire l’effet le plus défavorable, la distance libre
entre leurs points de contact avec la chaussée doivent être au moins égale à 30,50m.

44
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Les impacts des chenilles sur la chaussée sont dirigés parallèlement à l’axe de celle-ci et peuvent
être disposés sur toute la largeur chargeable sans pouvoir empiéter sur les bandes de 0,50m
réservées le long des dispositifs de sécurité.

3.3.2. Système Me :

3.3.2.1. Convoi Me80 :

Un véhicule de type Me80 comporte deux essieux assimilés.

La surface d’impact sur la chaussée est un rectangle uniformément chargé dont le coté
transversal mesure 3,50m et le coté longitudinal 0,12m.

Figure 15. Convoi Me80

3.3.2.1. Convoi Me120 :

Les deux essieux qui constituent le système Me120 sont distants de 1.80m d’axe en axe et sont
assimilés chacun à un rouleau. Chaque essieu porte une charge de 330KN.

La surface d’impact sur la chaussée est un rectangle uniformément chargé dont le côté transversal
mesure 4,0m et le côté longitudinal 0,15m.

45
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Figure 16. Convoi Me120

Les rectangles d’impact des essieux constituant les systèmes Me sont disposés normalement à
l’axe longitudinal de la chaussée et peuvent être placés n’ importe où sur la largeur chargeable
sans pouvoir empiéter les bandes de 0,50m réservées le long des dispositifs de retenue.

3.4. Charges exceptionnelles :

Sur les itinéraires classés pour permettre la circulation de convois lourds exceptionnels de l’un des
types D ou E, les ponts doivent être calculés pour supporter le véhicule-type correspondant décrit
ci-après susceptible dans certains cas d’être plus défavorable que les charges des systémes A et B.

3.4.1. Convois type D :

Les ponts doivent être calculés pour supporter les convois types D280 ou D240 décrits ci-après,
susceptibles dans certains cas d’être plus défavorables que les surcharges des systémes A et B.

Le convoi D280 ou D240 est supposé circuler seul quelque soient la largeur et la longueur du pont ;
dans le sens longitudinal il est disposé pour obtenir l’effet le plus défavorable.

Dans le sens tansversal, son axe longitudinal est réputé situé a 3,50m du bord de la largeur
chargeable.

3.4.1.1. Convoi type D280 :

Le convoi type D280 comporte deux remorques supportant chacune 1400KN, dont le poids est
supposé réparti au niveau de la chaussée sur un rectangle uniformément chargé de 3,30m de large
11m de long, la distance entre axes des deux rectangles est de 19m.

46
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Figure 17. Convoi type D280.

3.4.1.2. Convoi type D240 :

Le convoi type D240 comporte une remorque de trois éléments de quatre lignes à deux essieux de
2400KN de poids total.

Ce poids est supposé réparti au niveau de la chaussée sur un rectangle uniformément chargé de
3,20m de large de 18,60m de long.

Figure 18. Convoi type D240 .

3.4.2. Convoi types E :

Les ponts doivent être calculés pour supporter les convois types E400 ou E360 décrits ci-après,
susceptibles dans certains cas d’être plus défavorable que les surcharges des systèmes A et B.

Le convoi E400 ou E360 est supposé circuler seul quelque soient la largeur et la longueur du pont ;
dans le sens longitudinal il est disposé pour obtenir l’effet le plus défavorable.

Dans le sens transversal, son axe longitudinal est réputé à 3,50m du bord de la largeur chargeable.

3.4.2.1. Convoi type E400 :

Le convoi-type E400 comporte deux remorques supportant chacune 2000KN, dont le poids est
supposé répartir au niveau de la chaussée sur un rectangle uniformément chargé de 3,30m de
large et de 15m de long : la distance entre axes des deux rectangles est de 33m.

47
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Figure 19; Convoi type E400

3.4.2.2. Convoi type E360 :

Le convoi type E360 comporte une remorque de trois éléments de quatre lignes à trois essieux de
3600KN de poids total.

Ce poids est supposé réparti au niveau de la chaussée sur un rectangle uniformément chargé de
5,10m de large et de 18,60m de long.

Figure 20. Convoi type E360.

3.5. Charges sur les trottoirs :

Les trottoirs et les pistes cyclables, qui leur sont assimilés, supportent des charges différentes
selon le rôle de l’élément structural considéré et selon qu’il s’agit de ponts portant à la fois une ou
des chaussées et un ou des trottoirs, ou de ponts réservés exclusivement à la circulation des
piétons et des cycles.

Conformément au C.P.C. on appliquera sur les trottoirs une charge uniformément repartie de 150
kg/m².
Dans le sens transversal, chaque trottoir est chargé dans sa totalité, mais les deux trottoirs, s’il y
en a deux, peuvent n’être pas chargés simultanément.
Dans le sens de longueur, les zones chargées sont choisies de la manière la plus défavorable.
Il est loisible, en vue de simplifier les calculs, de charger les trottoirs sur les mêmes longueurs que
la charge A pour obtenir l’effet envisagé.

3.6. Efforts de freinage:

48
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

3.6.1. Charge A :

Les charges de chaussée des systèmes A et Bc sont susceptibles de développer des réactions de
freinage, efforts s’exerçant à la chaussée, dans l’un ou l’autre sens de circulation.
Dans les cas courants la résultante de ces efforts peut être supposée centrée sur l’axe longitudinal
de la chaussée.
Les efforts de freinage n’intéressent généralement pas la stabilité des tabliers. Il y a lieu de les
considérer pour la stabilité des appuis (piles et culées) et la résistance des appareils d’appui qui
sont justifiés suivant les règles en usage.
L’effort de freinage correspondant à la charge A est égal à :
𝑨𝑨
𝑭𝑭 =
𝟐𝟐𝟐𝟐 + 𝟎𝟎 ∙ 𝟎𝟎𝟎𝟎𝟎𝟎𝟎𝟎 ∗ 𝑺𝑺
S : surface chargée en m2 (on a chargé à partir des lignes d’influence) S = 6,261m2
𝟑𝟑, 𝟓𝟓 𝟑𝟑𝟑𝟑𝟑𝟑
𝑨𝑨 = 𝟏𝟏 ∗ ∗ (𝟐𝟐, 𝟑𝟑 + )
𝟒𝟒 𝑳𝑳 + 𝟏𝟏𝟏𝟏
2
Avec L = 208,4m donc A = 3,4417 Kn/m

Donc FA = 0,17 Kn

3.6.2. Charge Bc :

Chaque essieu d’un camion du système Bc peut développer un effort de freinage égal à son
poids. Parmi les camions Bc que l’on peut placer sur le pont. Un seul est supposé freiner.

Donc FBc = 300 Kn

3.7. Coefficient de majoration dynamique :

 Les charges du système B sont frappées de majorations dynamiques et le coefficient de


majoration applicable aux trois systèmes Bc, Bt, Br est le même pour chaque élément
d’ouvrage. Le coefficient de majoration dynamique à un tel élément est déterminé par la
formule :
 Les charges du système M sont frappées aussi de majorations dynamiques

𝟎𝟎, 𝟒𝟒 𝟎𝟎, 𝟔𝟔
𝜹𝜹 = 𝟏𝟏 + +
𝟏𝟏 + 𝟎𝟎, 𝟐𝟐𝟐𝟐 𝟏𝟏 + 𝟒𝟒 𝑮𝑮
𝑺𝑺
Dans la quelle :
L : représente la longueur de l’élément exprimée en mètre.
G : sa charge permanente.
S : sa charge B maximale.
La valeur de S à introduire dans la formule est celle obtenue après multiplication par le coefficient
bc ou bt

Application de notre projet :


L = 49.2 m
G = 240.89Kn/ml
49
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

𝑺𝑺 = 𝐦𝐦𝐦𝐦𝐦𝐦⁡
(𝒃𝒃𝒃𝒃𝒃𝒃𝒃𝒃, 𝒃𝒃𝒃𝒃𝒃𝒃𝒃𝒃, 𝑩𝑩𝑩𝑩) = 𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟎𝟎𝟎𝟎𝟎𝟎
𝑺𝑺 = 𝐦𝐦𝐦𝐦𝐦𝐦⁡
(𝑴𝑴𝑴𝑴𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏, 𝑴𝑴𝑴𝑴𝟖𝟖𝟖𝟖, 𝑴𝑴𝑴𝑴𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏, 𝑴𝑴𝑴𝑴𝟖𝟖𝟖𝟖) = 𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝒌𝒌𝒌𝒌

Coefficient Valeurs
δB 1.053
δM 1.056

Tableau : valeur de coefficient de majoration dynamique


Remarque :pour notre ouvrage ,et selon le cahier de charges ,il ya que la charge Mc80 à envisager.

50
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Ch6 : Sollicitations en cours de poussage sous le poids propre, gradient thermique et les
dénivellations d’appui :

1. Calcul des sollicitations en cours de poussage :

1.1. Introduction :

Le but de ce chapitre est la détermination des sollicitations internes dus aux poids propre du
tablier, dénivellations d’appuis et le gradient thermique.

Pour la phase de poussage

Notre pont est constitué de plusieurs travées sans articulations, Et reposant sur des appuis simples
.le degré d’hyperstaticité de notre structure est variable suivant le mode de construction.

La méthode dite ‘’théorème des trois moments ou théorème de CLAPEYRON 1864’‘

Permet de déterminer les moments sur appuis intermédiaires de la poutre continue.

Si la poutre repose sur ‘n’ appui donc elle est de degré (n-2)

Si la poutre repose sur ‘n’ travée donc elle est de degré (n-1)

La continuité de la poutre impose que la rotation de la section au droit des appuis soit unique. On
obtient ainsi un système d’équation sous la forme :

Pour EI constant.
𝒈𝒈
(𝒃𝒃𝒊𝒊 ∗ 𝑴𝑴𝒊𝒊−𝟏𝟏 ) + (𝒂𝒂𝒊𝒊+𝟏𝟏 + 𝒄𝒄𝒊𝒊 )𝑴𝑴𝒊𝒊 + (𝒃𝒃𝒊𝒊+𝟏𝟏 ∗ 𝑴𝑴𝒊𝒊+𝟏𝟏 ) = 𝜽𝜽𝒊𝒊 − 𝜽𝜽𝒅𝒅𝒊𝒊 + 𝛀𝛀𝒊𝒊 − 𝛀𝛀𝒊𝒊+𝟏𝟏

𝑴𝑴𝒊𝒊−𝟏𝟏 , 𝑴𝑴𝒊𝒊 et 𝑴𝑴𝒊𝒊+𝟏𝟏 : sont les moments sur appuis 𝒊𝒊 − 𝟏𝟏 , 𝑖𝑖et 𝒊𝒊 + 𝟏𝟏

Les constantes mécaniques :

𝑳𝑳𝒊𝒊+𝟏𝟏 𝑳𝑳𝒊𝒊 𝑳𝑳𝒊𝒊


𝒂𝒂𝒊𝒊 = , 𝒃𝒃𝒊𝒊 = , 𝒄𝒄𝒊𝒊 =
𝟔𝟔𝟔𝟔𝟔𝟔 𝟔𝟔𝟔𝟔𝟔𝟔 𝟔𝟔𝟔𝟔𝟔𝟔
𝒈𝒈
𝜽𝜽𝒊𝒊 − 𝜽𝜽𝒅𝒅𝒊𝒊 : Les rotations isostatiques au niveau d’appui i des travées gauches et droites Et qui
dépendent de chargement

𝛀𝛀𝒊𝒊 − 𝛀𝛀𝒊𝒊+𝟏𝟏 : Les dénivellations d’appui i des travées gauches et droites


𝝊𝝊𝒊𝒊 −𝝊𝝊𝒊𝒊−𝟏𝟏 𝝊𝝊𝒊𝒊+𝟏𝟏 −𝝊𝝊𝒊𝒊
𝛀𝛀𝒊𝒊 = 𝛀𝛀𝒊𝒊+𝟏𝟏 =
𝑳𝑳𝒊𝒊 𝑳𝑳𝒊𝒊+𝟏𝟏

51
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

𝐿𝐿𝑖𝑖
 Les constantes mécaniques : 𝑎𝑎𝑖𝑖 = 2𝑏𝑏𝑖𝑖 = 𝑐𝑐𝑖𝑖 =
3𝐸𝐸𝐸𝐸

𝐿𝐿1 𝐿𝐿1 49,2


𝑎𝑎1 = = 16,4 𝐶𝐶1 = = 16,4 𝑏𝑏1 = = 8,17
3 3𝐸𝐸𝐸𝐸 6

𝐿𝐿2 𝐿𝐿2 55
𝑎𝑎2 = = 18,33 𝐶𝐶2 = = 18,33 𝑏𝑏2 = = 9,17
3 3𝐸𝐸𝐸𝐸 6

𝐿𝐿3 𝐿𝐿3 49,2


𝑎𝑎3 = = 18,33 𝐶𝐶3 = = 18,33 𝑏𝑏3 = = 9,17
3 3𝐸𝐸𝐸𝐸 6

𝐿𝐿4 𝐿𝐿4 49,2


𝑎𝑎4 = = 18,33 𝐶𝐶4 = = 18,33 𝑏𝑏4 = = 9,17
3 3𝐸𝐸𝐸𝐸 6

𝐿𝐿5 𝐿𝐿5 49,2


𝑎𝑎5 = = 16,4 𝐶𝐶5 = = 18,33 𝑏𝑏5 = = 9,17
3 3𝐸𝐸𝐸𝐸 6

2-calcul des moments sous le poids propre

2.1 Moment pour la phase 01

Figure 21.avant bec se trouve avant accostage sur la pile N°01

Le moment sur culée =-44*0,1*(22+4,2) -(4,2*4,2)/2= -124,1 (force unitaire*m)

2.2 Moment pour la phase 02

Figure 22 situations en phase 2

52
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

M (force unitaire * m)

1 6 11 16 21 26 31 36 41 46 51 56 61 66 71 76

M (force unitaire * m)

Figure 23 .diagramme de M en phase 2

Moment max en travée =207,5 (1*m) pour x=20.5m

Moment max sur appui =-28,92 (1*m)

2.3 Moment pour la phase 03

Figure 24.situation de costruction3

Moment max en travée =240,49 (1*m) pour x =22m

Moment max sur appui = -131 (1*m)

2.4 Moment pour la phase 04(lors de l’accostage de l’avant bec sur pile 02)

Sens de poussage

Figure 25.situation de construction 04

Le moment fléchissant est en fonction de l’inertie de l’avant bec ainsi de sa longueur.

Dans ce qui suit on représente la variation de moment pour ce model en fonction de rapport béta

(Raideur avant bec sur raideur voussoir) ; tel que pour les différentes valeurs de ce rapport on
déduit la flèche avant accostage

53
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

travée01 travée02 appui


béta M*q X(m) M*q X(m) M*q
0,03 239,07 21,87 10,99 39,80 -134,49
0,05 237,24 21,78 9,91 40,80 -138,63
0,08 234,82 21,67 8,56 41,80 -144,09
0,1 233,40 21,61 7,80 42,80 -147,32
0,12 231,81 21,53 7,00 42,80 -150,96
0,15 230,38 21,47 6,32 43,80 -154,23
0,2 227,93 21,35 5,22 44,80 -159,85
Tableau 1.variation de moment en fonction de béta

On peut retenir que paramètres tel que:

L : longueur avant bec =44m

q =poids du tablier au ml

q0 : poids de l’avant bec = 0,1*q

** pour (EI)0 / EI=BETA =0,03 (avant bec souple) le moment négatif maximal=-134,49*q

** pour (EI)0 / EI=BETA =0,2 (avant bec rigide) le moment négatif maximal=-159,85*q

Toutefois, dans la pratique, on ne mettra pas forcement en œuvre un avant bec de


caractéristiques optimales, car l’avant- bec doit pouvoir être réutilisé donc sera conçu pour une
gamme de portée.

En conclusion, pour notre cas on fixe une valeur de béta (β) = 0,1

Par la suite le diagramme de moment et de l’effort tranchant vaut

54
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110
-200

-100

100

200

300
0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110

Figure 26 .Diagramme moment fléchissant en phase 4 avec (β) = 0.1

0 20 40 60 80 100 110
30

20

10

-10

-20

-30
0 20 40 60 80 100 110

Figure 27. Diagramme effort tranchant en phase 3 avec (β) = 0.1

 Situation avant bec se trouve en porte à faux avant accostage sur la pile N°3

Schéma statique équivalent :

M2 moment sur appui (pile 2) représente le moment du à l’avant bec et une portion du voussoir.

M2= -190.8(unité*m)

55
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

On applique le théorème des trois moments


𝒈𝒈
(𝒃𝒃𝒊𝒊 ∗ 𝑴𝑴𝒊𝒊−𝟏𝟏 ) + (𝒂𝒂𝒊𝒊+𝟏𝟏 + 𝒄𝒄𝒊𝒊 )𝑴𝑴𝒊𝒊 + (𝒃𝒃𝒊𝒊+𝟏𝟏 ∗ 𝑴𝑴𝒊𝒊+𝟏𝟏 ) = 𝜽𝜽𝒊𝒊 − 𝜽𝜽𝒅𝒅𝒊𝒊

𝑴𝑴𝟏𝟏 = -2923,1 (unité*m)

-300

-200
Moment flechissant unitaire

-100

100

200
-20 -10 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180

 Situation avant bec se trouve en porte à faux avant accostage sur la pile N°4

Schéma statique équivalent :

M3 moment sur appui (pile 2) représente le moment du à l’avant bec et une portion du voussoir.

M3 = -190.8 (1*m)

On applique le théorème des trois moments


𝒈𝒈
(𝒃𝒃𝒊𝒊 ∗ 𝑴𝑴𝒊𝒊−𝟏𝟏 ) + (𝒂𝒂𝒊𝒊+𝟏𝟏 + 𝒄𝒄𝒊𝒊 )𝑴𝑴𝒊𝒊 + (𝒃𝒃𝒊𝒊+𝟏𝟏 ∗ 𝑴𝑴𝒊𝒊+𝟏𝟏 ) = 𝜽𝜽𝒊𝒊 − 𝜽𝜽𝒅𝒅𝒊𝒊

34,73 9,17 𝑀𝑀 −11894.6


� � ∗ � 1� = � �
9,17 36,667 𝑀𝑀2 −12977.25

𝑴𝑴 = −𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐. 𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐 (1 ∗ m)
� 𝟏𝟏
𝑴𝑴𝟐𝟐 = −𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐. 𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏(1 ∗ m)

56
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

-300

-200
Moment flechissant unitaire

-100

100

200

0 20 40 60 80 100 120 140 160 180 200 220

 Situation avant bec se trouve en porte à faux avant accostage sur la pile N°5

Schéma statique équivalent :

Figure 28.schéma statique avant accostage sur la pile N°5

M4 moment sur appui (pile 2) représente le moment du l’avant bec et une portion du voussoir.

M4 = -190.8 (1*m)

On applique le théorème des trois moments


𝒈𝒈
(𝒃𝒃𝒊𝒊 ∗ 𝑴𝑴𝒊𝒊−𝟏𝟏 ) + (𝒂𝒂𝒊𝒊+𝟏𝟏 + 𝒄𝒄𝒊𝒊 )𝑴𝑴𝒊𝒊 + (𝒃𝒃𝒊𝒊+𝟏𝟏 ∗ 𝑴𝑴𝒊𝒊+𝟏𝟏 ) = 𝜽𝜽𝒊𝒊 − 𝜽𝜽𝒅𝒅𝒊𝒊

34,73 9,2 0 𝑀𝑀1 −11894.6


� 9,17 36,37 9,17 � ∗ �𝑀𝑀2 � = �−13864.6�
0 9,17 36,67 𝑀𝑀3 −12977.3

𝐌𝐌𝟏𝟏 = −278,9 (1 ∗ m)
�𝐌𝐌𝟐𝟐 = −240,8 (1 ∗ m)
𝐌𝐌𝟑𝟑 = −270,2 (1 ∗ m)

57
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

-300

-200
Moment flechissat unitaire

-100

100

200

0 50 100 150 200 250

 Situation avant bec se trouve en porte à faux avant accostage sur la pile N°6

Schéma statique équivalent :

Figure 29. shéma statique avant accostage sur la pile N°6

M5 moment sur appui (pile 2) représente le moment du a l’avent bec et une portion du voussoir.

M5 = -96.8(1*m)

On applique le théorème des trois moments


𝒈𝒈
(𝒃𝒃𝒊𝒊 ∗ 𝑴𝑴𝒊𝒊−𝟏𝟏 ) + (𝒂𝒂𝒊𝒊+𝟏𝟏 + 𝒄𝒄𝒊𝒊 )𝑴𝑴𝒊𝒊 + (𝒃𝒃𝒊𝒊+𝟏𝟏 ∗ 𝑴𝑴𝒊𝒊+𝟏𝟏 ) = 𝜽𝜽𝒊𝒊 − 𝜽𝜽𝒅𝒅𝒊𝒊

34,73 9,17 0 0 𝑀𝑀1 −11894.60 ⎧ 𝐌𝐌𝟏𝟏 = −𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐, 𝟒𝟒𝟒𝟒(1 ∗ m)


9,17 36,67 9,17 0 𝑀𝑀 ⎪𝐌𝐌𝟐𝟐 = −𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐, 𝟎𝟎𝟎𝟎 (1 ∗ m)
� � ∗ � 2 � = �−13864.58�
0 9,17 36,67 9,17 𝑀𝑀3 −13864.58 ⎨ 𝐌𝐌𝟑𝟑 = −𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐, 𝟖𝟖𝟖𝟖 (1 ∗ m)
0 0 9,17 36,67 𝑀𝑀4 −13864.58 ⎪ 𝐌𝐌𝟒𝟒 = −𝟑𝟑𝟑𝟑𝟑𝟑, 𝟏𝟏𝟏𝟏 (1 ∗ m)

58
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

-300

-200
Moment flechissant unitaire

-100

100

200
0 20 40 60 80 100 120 140 160 180 200 220 240 260 280 300 320

Figure 30.diagramme de moment avant accostage sur la pile N°6

 Fin de poussage des voussoirs situation finale

Schéma statique équivalent :

Figure 31.situationfin de poussage

34,733 34,733 0 0 0 −11894,60 −277,87


0 0 ⎧−13864,58⎫ ⎧−244,72
9.167 36,667 9.167 ⎪ ⎪ ⎪
� 0 9,167 36,667 9,167 0 � ∗ −13864,58 = −255,77
� � ⎨ ⎬ ⎨
0 0 9,167 36,667 9,167 ⎪−13864,58⎪ ⎪−244,72
0 0 0 9,167 34,733 ⎩−11894,60⎭ ⎩−277,87

On applique le théorème des trois moments


𝒈𝒈
(𝒃𝒃𝒊𝒊 ∗ 𝑴𝑴𝒊𝒊−𝟏𝟏 ) + (𝒂𝒂𝒊𝒊+𝟏𝟏 + 𝒄𝒄𝒊𝒊 )𝑴𝑴𝒊𝒊 + (𝒃𝒃𝒊𝒊+𝟏𝟏 ∗ 𝑴𝑴𝒊𝒊+𝟏𝟏 ) = 𝜽𝜽𝒊𝒊 − 𝜽𝜽𝒅𝒅𝒊𝒊

59
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

-300

-200
Moment flechissant unitaire

-100

100

200

0 20 40 60 80 100 120 140 160 180 200 220 240 260 280 300 320

Figure 32.diagramme fin de poussage

Tous les moments trouvés doivent êtres multipliés par leurs charges répartir équivalente

1.3. Gradient thermique :


Pour un ouvrage à l’air libre en zone de climat tempéré, à défaut de justifications plus précises, i l
convient de tenir compte de cette action due au gradient thermique.
Le gradient thermique est pris en compte, aussi bien en cours d’exécution qu’en phase définitive.
Les sollicitations correspondantes sont calculées avec le module de déformation
Longitudinal E instantané à chaque pas de poussage.
Le gradient est positif si la température de la fibre supérieure du tablier est plus grande que celle
de la fibre inferieure.

En phase de construction En service


Gradient (°C) Gradient (°C)
Tablier métalique ±18 ±10
Tablier mixte ±15 ±8
Tablier béton ±12 ±7
Tableau 2.gradient thermique selon RCPR

 Détermination des moments sur appui sous l’effet d’une variation différentielle ∆T de
température entre les fibres extrêmes des sections directes.
 Selon la nouvelle réglementation en ce qui concerne la température.

60
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

𝑉𝑉′+𝑦𝑦
T(y)= �T𝑖𝑖 + ∆T�

∆T = Ts − Ti

𝐓𝐓𝐓𝐓 ∶ Variation de température de la face inférieure de la poutre les deux états

(Ti =T0+T (v’)-T0=T (v’)).

𝐓𝐓𝐓𝐓: Variation de température de la face inférieure de la poutre les deux états

(Ts =T0+T(v)-T0=T(v)).

∆𝐓𝐓: Différence de température entre l’extrados de la poutre (∆T = Ts − Ti )

𝛼𝛼: Coefficient de dilatation thermique du matériau.

Moments hyperstatiques sur appuis :

Le théorème des trois moments appliqué sur l’appui A1 s’écrit

Les relations aux extrémités du tronçon élémentaire G0 G1 sont


𝐿𝐿
𝑥𝑥 𝛼𝛼∆T
𝑤𝑤′ = � �1 − � 𝑑𝑑𝑑𝑑
0 𝐿𝐿 ℎ
𝐿𝐿
𝑥𝑥 𝛼𝛼∆T
𝑤𝑤 ′′′ = −� � � 𝑑𝑑𝑑𝑑
0 𝐿𝐿 ℎ

 2 Travées :

61
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

 Théorème des trois moments appliqués sur l’appui M0 s’écrit :

(𝑏𝑏1 ∗ 𝑀𝑀0 ) + (𝑐𝑐1 + 𝑎𝑎2 ) ∗ 𝑀𝑀1 + 𝑏𝑏2 ∗ 𝑀𝑀2 = 𝑤𝑤2 ′ − 𝑤𝑤1 ′′

(𝑏𝑏1 ∗ 𝑀𝑀0 ) = 0
Avec : �
(𝑏𝑏2 ∗ 𝑀𝑀2 ) = 0
𝐿𝐿 𝑥𝑥 𝑎𝑎∙∆𝑇𝑇
𝑊𝑊′2 = ∫0 2 �1 − 2 � 𝑑𝑑𝑑𝑑2
𝐿𝐿 2 ℎ
� 𝐿𝐿 𝑥𝑥 𝑎𝑎∙∆𝑇𝑇
𝑊𝑊 ′′ 1 = − ∫0 1 � 1 � ∙ 𝑑𝑑𝑑𝑑1
𝐿𝐿1 ℎ

Donc (𝑐𝑐1 + 𝑎𝑎2 ) ∗ 𝑀𝑀1 = 𝑤𝑤2 ′ − 𝑤𝑤1 ′′

𝐿𝐿2 𝑥𝑥2 𝛼𝛼∗∆𝑇𝑇 𝐿𝐿1 𝑥𝑥1 𝛼𝛼∗∆𝑇𝑇


(𝑐𝑐1 + 𝑎𝑎2 ) ∗ 𝑀𝑀1 = ∫0 �1 − � 𝑑𝑑𝑑𝑑2 + ∫0 � � 𝑑𝑑𝑑𝑑1
𝐿𝐿2 ℎ 𝐿𝐿1 ℎ

𝛼𝛼∗∆𝑇𝑇 𝐿𝐿2 𝑥𝑥2 𝐿𝐿1 𝑥𝑥1


(𝑐𝑐1 + 𝑎𝑎2 ) ∗ 𝑀𝑀1 = �∫0 �1 − � 𝑑𝑑𝑑𝑑2 + ∫0 � � 𝑑𝑑𝑑𝑑1�
ℎ 𝐿𝐿2 𝐿𝐿1

𝐿𝐿2 𝐿𝐿1
𝛼𝛼∗∆𝑇𝑇 𝑥𝑥 22 𝑥𝑥 12
(𝑐𝑐1 + 𝑎𝑎2 ) ∗ 𝑀𝑀1 = ��𝑥𝑥2 − � +� � �
ℎ 2𝐿𝐿2 0 2𝐿𝐿1 0

𝛼𝛼∗∆𝑇𝑇 𝐿𝐿22 𝐿𝐿21


(𝑐𝑐1 + 𝑎𝑎2 ) ∗ 𝑀𝑀1 = ��𝐿𝐿2 − �+� ��
ℎ 2𝐿𝐿2 2𝐿𝐿1

𝛼𝛼∗∆𝑇𝑇 𝐿𝐿 L
(𝑐𝑐1 + 𝑎𝑎2 ) ∗ 𝑀𝑀1 = �� 2 � + � 1 ��
ℎ 2 2

𝐿𝐿2 𝐿𝐿1 𝛼𝛼∗∆𝑇𝑇 𝐿𝐿 L


� + � ∗ 𝑀𝑀1 = �� 2 � + � 1 ��
6𝐸𝐸𝐸𝐸 6𝐸𝐸𝐸𝐸 ℎ 2 2

𝑀𝑀1 = 1,5

 3 Travées :

𝑖𝑖 = 1: (𝑏𝑏1 ∗ 𝑀𝑀0 ) + (𝑐𝑐1 + 𝑎𝑎2 ) ∗ 𝑀𝑀1 + (𝑏𝑏2 ∗ 𝑀𝑀2 ) = 𝑤𝑤2 ′ − 𝑤𝑤1 ′′

𝑖𝑖 = 2: (𝑏𝑏2 ∗ 𝑀𝑀1 ) + (𝑐𝑐2 + 𝑎𝑎3 ) ∗ 𝑀𝑀2 + (𝑏𝑏3 ∗ 𝑀𝑀3 ) = 𝑤𝑤3 ′ − 𝑤𝑤2 ′′

(𝑏𝑏1 ∗ 𝑀𝑀0 ) = 0
Avec :�
(𝑏𝑏3 ∗ 𝑀𝑀3 ) = 0

62
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

𝛼𝛼∗∆𝑇𝑇 𝐿𝐿 𝑥𝑥 2 𝐿𝐿 𝑥𝑥
(𝑐𝑐1 + 𝑎𝑎2 ) ∗ 𝑀𝑀1 + (𝑏𝑏2 ∗ 𝑀𝑀2 ) = �∫0 2 �1 − � 𝑑𝑑𝑑𝑑2 + ∫0 1 � 1 � 𝑑𝑑𝑑𝑑1 �
ℎ 𝐿𝐿2 𝐿𝐿1

𝛼𝛼∗∆𝑇𝑇 𝐿𝐿 𝑥𝑥 3 𝐿𝐿 𝑥𝑥
(𝑏𝑏2 ∗ 𝑀𝑀1 ) + (𝑐𝑐2 + 𝑎𝑎3 ) ∗ 𝑀𝑀2 = �∫0 3 �1 − � 𝑑𝑑𝑑𝑑3 + ∫0 2 � 2 � 𝑑𝑑𝑑𝑑2 �
ℎ 𝐿𝐿3 𝐿𝐿2

Après simplifications :

2 𝐿𝐿 𝐿𝐿
h 34,73 9,17 𝑀𝑀1 + 1 𝐌𝐌 = 𝟏𝟏, 𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏
� � ∗ � � = �𝐿𝐿3 𝐿𝐿22 � � 𝟏𝟏
2
3EI ∙α∙∆T 9,17 36,667 𝑀𝑀2 + 𝐌𝐌𝟐𝟐 = 𝟏𝟏, 𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐
2 2

 4 Travées :

𝐿𝐿2 𝐿𝐿1
⎧ + ⎫
34,73 9,2 0 𝑀𝑀1 ⎪2 2 ⎪ 𝐌𝐌 = 𝟏𝟏, 𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐
𝟏𝟏
𝐿𝐿3 𝐿𝐿2
� 9,17 36,37 9,17 � ∗ �𝑀𝑀2 � = + �𝐌𝐌𝟐𝟐 = 𝟎𝟎, 𝟖𝟖𝟖𝟖𝟖𝟖
0 9,17 36,67 𝑀𝑀3 ⎨2 2 ⎬ 𝐌𝐌 = 𝟏𝟏, 𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐
𝟑𝟑
⎪𝐿𝐿4 𝐿𝐿3 ⎪
⎩2 + 2⎭

 5 Travées :

2 1 𝐿𝐿 𝐿𝐿
⎧ 2 + 2 ⎫ 𝐌𝐌 = 𝟏𝟏, 𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐
34,73 9,17 0 0 𝑀𝑀1
⎪𝐿𝐿3 + 𝐿𝐿2 ⎪⎧ 𝟏𝟏
9,17 36,67 9,17 0 𝑀𝑀2 𝐌𝐌𝟐𝟐 = 𝟎𝟎, 𝟗𝟗𝟗𝟗𝟗𝟗𝟗𝟗𝟗𝟗𝟗𝟗
� � ∗ � � = 𝐿𝐿24 𝐿𝐿23
0 9,17 36,67 9,17 𝑀𝑀3 ⎨ + ⎬⎨ 𝐌𝐌𝟑𝟑 = 𝟎𝟎, 𝟗𝟗𝟗𝟗𝟗𝟗𝟗𝟗𝟗𝟗𝟗𝟗
0 0 9,17 36,67 𝑀𝑀4 2 2
⎪𝐿𝐿5 𝐿𝐿4 ⎪⎩𝐌𝐌𝟒𝟒 = 𝟏𝟏, 𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐
⎩2 + 2⎭

63
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

 6 Travées :

𝐿𝐿2 𝐿𝐿1
⎧ + ⎫
⎪2 2⎪
𝐿𝐿3 𝐿𝐿2
34,73 9,17 0 0 0 𝑀𝑀1 ⎪ + ⎪ 𝐌𝐌𝟏𝟏 = 𝟏𝟏, 𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐
⎡ ⎤ ⎧𝑀𝑀 ⎫ ⎪ 2 2 ⎪ ⎧𝐌𝐌 = 𝟎𝟎, 𝟗𝟗𝟗𝟗𝟗𝟗𝟗𝟗𝟗𝟗
36,67 9,17 0 0 𝐿𝐿4 𝐿𝐿3 ⎪ 𝟐𝟐
⎢ 9,17 ⎥ ⎪ 2⎪
⎢ 0 9,17 36,67 9,17 0 ⎥ ∗ 𝑀𝑀3 = + 𝐌𝐌𝟑𝟑 = 𝟏𝟏, 𝟎𝟎𝟎𝟎𝟎𝟎𝟎𝟎𝟎𝟎
⎢ 0 0 9,17 36,67 9,17 ⎥ ⎨ 𝑀𝑀 ⎬ ⎨ 2 2 ⎬ ⎨ 𝐌𝐌 = 𝟎𝟎, 𝟗𝟗𝟗𝟗𝟗𝟗𝟗𝟗𝟗𝟗
⎪ 4⎪ 𝐿𝐿 𝐿𝐿 ⎪ 𝟒𝟒
⎣ 0 0 0 9,17 34,73⎦ ⎩𝑀𝑀5 ⎭ ⎪ 5 + 4 ⎪ ⎩ 𝐌𝐌𝟓𝟓 = 𝟏𝟏, 𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐
⎪2 2⎪
⎪𝐿𝐿6 𝐿𝐿5 ⎪
⎩2 + 2⎭

Représentation des diagrammes sous le gradient thermique

Les valeurs des moments réels, doivent êtres divisées par :


3𝐸𝐸𝐸𝐸 ∙ 𝛼𝛼 ∙ ∆𝑇𝑇

0 20 40 60 80 100 110
-2,0

-1,5

-1,0

-0,5

0,0

0,5

1,0

1,5

2,0
0 20 40 60 80 100 110

Figure 33 diagramme de moment fléchissant du au gradient thermique pour 2 travées

64
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

0 20 40 60 80 100 120 140 160


-1,0

-0,5

0,0

0,5

1,0

1,5
0 20 40 60 80 100 120 140 160

Figure 34diagramme de moment fléchissant du au gradient thermique pour 03 travées

0 50 100 150 200


-1,0

-0,5

0,0

0,5

1,0

1,5
0 50 100 150 200

Figure 35 diagramme de moment fléchissant du au gradient thermique pour 04 travées

65
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

0 20 40 60 80 100 120 140 160 180 200 220 240 260 280
-1,0

-0,5

0,0

0,5

1,0

1,5
0 20 40 60 80 100 120 140 160 180 200 220 240 260 280

Figure 36 diagramme de moment fléchissant du au gradient thermique pour 05 travées

-0,5

0,0

0,5

1,0

0 50 100 150 200 250 300

66
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Calcul des sollicitations du aux dénivellations des appuis :

Les ouvrages poussés sont sensibles aux effets des dénivellations d’appuis, compte tenue de leur grande
rigidité due à leur faible élancement.

Les différences entre les niveaux des appuis et profil théorique projeté viennent :

-/des erreurs de nivellement des appuis.

-/d’un tassement de ces mêmes appuis sous l’effet de charges appliquées.

-/et, enfin imprécision inévitable de réglage de coffrage.

Dans les calculs qui suivent on suppose que :

** L’avant-bec ne repose pas sur un appui.

**Une dénivellation, égale à ±1 cm appliquée sur un seul appui à la fois, mais doit être étudiée Pour tous
les appuis, successivement, de manière à obtenir la sollicitation maximale (sollicitation enveloppe).

A partir de l’équation des trois moments, on peut déterminer les moments sur appuis
Dus aux dénivellations d’appuis

Les paramètres mécaniques :

E = 37619,47083 Mpa.
I = 11,04 m4.
Δw = 1 cm.
Après plusieurs combinaisons des cas de dénivellations on arrive aux diagrammes des moments fléchissants
suivants pour chaque situation avant accostage.

Pour les premières phases de poussage il n’aya pas de moment sous les dénivellations d’appui car (système
isostatique)

* 2 travées

67
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

0 20 40 60 80 100

-4

-2
MOMENT FLECHISSANT (KN*M)

0 20 40 60 80 100
moment envloppe sous les dénivelletions d'appuis
entre soulevement et tassement

*3 tavées

0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160


-6

-4
MOMENT FLECHISSANT (MN*M)

-2

6
0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160
moment envloppe sous les dιnivelletions d'appuis
entre soulevement et tassement

*4 travées
68
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

0 20 40 60 80 100 120 140 160 180 200 220


-6

-4
MOMENT FLECHISSANT (MN*M)

-2

6
0 20 40 60 80 100 120 140 160 180 200 220
Moment envloppe sous les denivellations d'appuis
entre soulevement et tassement

0 30 60 90 120 150 180 210 240 270


-6

-4

-2
Moment flechissant (MN*M)

6
0 30 60 90 120 150 180 210 240 270
Moment envloppe sous les denivellation d'appuis
entre tassement et soulevement

*5 travées

69
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

-6

-4

-2
Moment flechissant(MN*m)

0 50 100 150 200 250 300


Moment envloppe sous les denivellation d'appuis
entre tassement et soulevement

70
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

1. Les lignes d’influences :

1.1. Rappel sur les lignes d’influences :

La ligne d’influence d’une poutre continue tient compte de la méthode des trois moments et de
la méthode de foyers.
Soit une poutre continue à inertie constante à plusieurs travées :

Figure 37. Poutre continue.

Les expressions des rapports focaux :

𝑙𝑙𝑛𝑛−1 𝐼𝐼𝑛𝑛 1 𝑀𝑀𝑛𝑛


⎧ 𝑘𝑘𝑛𝑛 = 2 + �2 − �=− (𝑛𝑛 ≥ 2)
𝑙𝑙𝑛𝑛 𝐼𝐼𝑛𝑛−1 𝑘𝑘𝑛𝑛−1 𝑀𝑀𝑛𝑛−1
⎨𝑘𝑘 ′ 𝑙𝑙𝑛𝑛+1 𝐼𝐼𝑛𝑛 1 𝑀𝑀𝑛𝑛−1
=2+ �2 − ′ �=− (𝑛𝑛 ≤ 𝑁𝑁 − 1)
⎩ 𝑛𝑛 𝑙𝑙𝑛𝑛 𝐼𝐼𝑛𝑛+1 𝑘𝑘 𝑛𝑛+1 𝑀𝑀𝑛𝑛

Les expressions des foyers:

⎧𝑈𝑈 = 𝑙𝑙𝑛𝑛
⎪ 𝑛𝑛 𝑘𝑘𝑛𝑛 + 1
⎨ 𝑘𝑘′𝑛𝑛 + 𝑙𝑙𝑛𝑛
⎪𝑈𝑈′𝑛𝑛 = 𝑘𝑘′ + 1
⎩ 𝑛𝑛

Les expressions des moments sur appuis sont données par :

𝑀𝑀 = −𝐶𝐶𝑛𝑛 𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)[(2 − 𝜂𝜂)𝑘𝑘′𝑛𝑛 − (1 + 𝜂𝜂)]


� 𝑛𝑛−1
𝑀𝑀𝑛𝑛 = −𝐶𝐶𝑛𝑛 𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)[(1 + 𝜂𝜂)𝑘𝑘𝑛𝑛 − (2 − 𝜂𝜂)]
𝑙𝑙 𝑛𝑛
Avec : 𝐶𝐶𝑛𝑛 =
𝑘𝑘 𝑛𝑛 𝑘𝑘′ 𝑛𝑛 −1

𝛼𝛼 0 ≤ 𝛼𝛼 ≤ 𝑙𝑙𝑛𝑛
𝜂𝜂 = �
𝑙𝑙 𝑛𝑛 0 ≤ 𝜂𝜂 ≤ 1

Lorsque la charge P=1 se trouve sur la travée de rive située gauche.

𝑀𝑀0 = 0
� 𝑙𝑙1 𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(1 + 𝜂𝜂)
𝑀𝑀1 = −
𝑘𝑘′𝑛𝑛

Lorsque la charge P=1 se trouve sur la travée de rive située droite


71
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

𝑙𝑙𝑛𝑛 𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(2 − 𝜂𝜂)


𝑀𝑀𝑁𝑁−1 = −
� 𝑘𝑘𝑛𝑛
𝑀𝑀𝑁𝑁 = 0

Après la détermination des moments sur appuis on déterminera les expressions des moments en
travées dont les expressions sont comme suit :

𝑥𝑥 𝑥𝑥
⎧ 𝑀𝑀∑ = 𝜇𝜇∑ + 𝑀𝑀𝑔𝑔 �1 − 𝑠𝑠 � + 𝑀𝑀𝑑𝑑 � 𝑠𝑠 �
⎪ 𝑙𝑙𝑖𝑖 𝑙𝑙𝑖𝑖
⎨𝑇𝑇 = 𝑡𝑡 + �𝑀𝑀𝑑𝑑 − 𝑀𝑀𝑔𝑔 �
⎪ ∑ ∑
𝑙𝑙𝑖𝑖

Avec :
𝒍𝒍𝒊𝒊 : Longueur de la travée comportant la sectionΣ.
Md : Moment droit par rapport à la sectionΣ.
Mg : Moment gauche par rapport à la sectionΣ.
MΣ : Moment fléchissant en travée.
TΣ : Effort tranchant en travée.
𝝁𝝁𝚺𝚺 : Moment isostatique.
𝒕𝒕𝚺𝚺 : Effort tranchant isostatique.

1 .2 .application à notre projet :

Le pont est assimilé à une poutre continue à six travées : deux travées de rive de 49.2m et quatre
travées intermédiaires de 55 m et une inertie constante.

Figure 38. Schéma statique de notre projet.

1.2.1. Calcul des rapports focaux :

 Rapport de gauche :

K1 = ∞ ; K2 = 3.789 ; K3 = 3.736 ; K4 = 3.732 ; K5 = 3.732 ; K6 = 3.936

 Rapport de droite :

K’1 = 3.936 ; K’2 = 3.732 ; K’3 = 3.732 ; K’4 = 3.736 ; K’5 = 3.789 ; K’6 = ∞

72
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

1.2.2. Calcul des foyers :

• Travée 1 :
 Foyers de gauche : U1 = 0
 Foyers de droite : U’1 = 39.23
• Travée 2 :
 Foyers de gauche : U2 = 11.48
 Foyers de droite : U’2= 43.38

• Travée 3:
 Foyers de gauche : U3 = 11.61
 Foyers de droite : U’3 = 43.38

• Travée 4:
 Foyers de gauche : U4 = 11.62
 Foyers de droite : U’4 = 43.39

• Travée 5:
 Foyers de gauche : U5 = 11.62
 Foyers de droite : U’5 = 43.51

• Travée 6:
 Foyers de gauche : U6 = 9.97
 Foyers de droite : U’6= 0

1.2.3. Calcul les valeurs de Ci :

C1 = 0 ; C2 = 4.186 ; C3 = 4.249 ; C4 = 4.249 ; C5 = 4.186 ; C6 = 0 .

1.2.4. Expression des moments sur appuis :

a. ∑ sur l’appui 1 :

73
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

1) Evaluation de 𝑴𝑴𝟏𝟏𝟏𝟏 (𝜼𝜼):

𝑀𝑀11 (𝜂𝜂) = −12.5 𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(1 + 𝜂𝜂)

2) Evaluation de 𝑴𝑴𝟐𝟐𝟏𝟏 (𝜼𝜼):

𝑀𝑀12 (𝜂𝜂) = −4.186 𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(6.464 − 4.732𝜂𝜂)

3) Evaluation de 𝑴𝑴𝟑𝟑𝟏𝟏 (𝜼𝜼):

𝑀𝑀13 (𝜂𝜂) = 1.121 𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(6.464 − 4.732𝜂𝜂)

4) Evaluation de 𝑴𝑴𝟒𝟒
𝟏𝟏 (𝜼𝜼):

𝑀𝑀14 (𝜂𝜂) = −0.3 𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(6.472 − 4.736𝜂𝜂)

74
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

5) Evaluation de 𝑴𝑴𝟓𝟓𝟏𝟏 (𝜼𝜼):

𝑀𝑀15 (𝜂𝜂) = 0.079 𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(6.578 − 4.789𝜂𝜂)

6) Evaluation de 𝑴𝑴𝟔𝟔𝟏𝟏 (𝜼𝜼):

𝑀𝑀16 (𝜂𝜂) = −0.0634 𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(2 − 𝜂𝜂)

b. ∑ sur l’appui 2 :

1) Evaluation de 𝑴𝑴𝟏𝟏𝟐𝟐 (𝜼𝜼):

𝑀𝑀21 (𝜂𝜂) = 3.349 𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(1 + 𝜂𝜂)

2) Evaluation de 𝑴𝑴𝟐𝟐𝟐𝟐 (𝜼𝜼):

𝑀𝑀22 (𝜂𝜂) = −4.186 𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(1.789 + 4.789𝜂𝜂)

3) Evaluation de 𝑴𝑴𝟑𝟑𝟐𝟐 (𝜼𝜼):

𝑀𝑀23 (𝜂𝜂) = −4.249 𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(6.464 − 4.732𝜂𝜂)

4) Evaluation de 𝑴𝑴𝟒𝟒𝟐𝟐 (𝜼𝜼):

𝑀𝑀24 (𝜂𝜂) = 1.137 𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(6.472 − 4.736𝜂𝜂)

5) Evaluation de 𝑴𝑴𝟓𝟓𝟐𝟐 (𝜼𝜼):

𝑀𝑀25 (𝜂𝜂) = −0.3 𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(6.578 − 4.789𝜂𝜂)


75
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

6) Evaluation de 𝑴𝑴𝟔𝟔𝟐𝟐 (𝜼𝜼):

𝑀𝑀26 (𝜂𝜂) = 0.24 𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(2 − 𝜂𝜂)

c. ∑ sur l’appui 3 :

1) Evaluation de 𝑴𝑴𝟏𝟏𝟑𝟑 (𝜼𝜼):

𝑀𝑀31 (𝜂𝜂) = − 0.897𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(1 + 𝜂𝜂)

2) Evaluation de 𝑴𝑴𝟐𝟐𝟑𝟑 (𝜼𝜼):

𝑀𝑀32 (𝜂𝜂) = 1.122 𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(1.789 + 4.789𝜂𝜂)

3) Evaluation de 𝑴𝑴𝟑𝟑𝟑𝟑 (𝜼𝜼):

𝑀𝑀33 (𝜂𝜂) = −4.249 𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(1.736 + 4.736𝜂𝜂)

4) Evaluation de 𝑴𝑴𝟒𝟒𝟑𝟑 (𝜼𝜼):

𝑀𝑀34 (𝜂𝜂) = −4.249 𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(6.472 − 4.736𝜂𝜂)

5) Evaluation de 𝑴𝑴𝟓𝟓𝟑𝟑 (𝜼𝜼):

𝑀𝑀35 (𝜂𝜂) = 1.122 𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(6.578 − 4.789𝜂𝜂)

6) Evaluation de 𝑴𝑴𝟔𝟔𝟑𝟑 (𝜼𝜼):

𝑀𝑀36 (𝜂𝜂) = −0.897 𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(2 − 𝜂𝜂)

d. ∑ sur l’appui 4 : évaluation des moments par symétrie.

𝑀𝑀41 (𝜂𝜂) = 𝑀𝑀26 (𝜂𝜂)

𝑀𝑀42 (𝜂𝜂) = 𝑀𝑀25 (𝜂𝜂)

𝑀𝑀43 (𝜂𝜂) = 𝑀𝑀24 (𝜂𝜂)

𝑀𝑀44 (𝜂𝜂) = 𝑀𝑀23 (𝜂𝜂)

𝑀𝑀45 (𝜂𝜂) = 𝑀𝑀22 (𝜂𝜂)

𝑀𝑀46 (𝜂𝜂) = 𝑀𝑀21 (𝜂𝜂)

76
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

e. ∑ sur l’appui 5 : évaluation des moments par symétrie.

𝑀𝑀51 (𝜂𝜂) = 𝑀𝑀16 (𝜂𝜂)

𝑀𝑀52 (𝜂𝜂) = 𝑀𝑀15 (𝜂𝜂)

𝑀𝑀53 (𝜂𝜂) = 𝑀𝑀14 (𝜂𝜂)

𝑀𝑀54 (𝜂𝜂) = 𝑀𝑀13 (𝜂𝜂)

𝑀𝑀55 (𝜂𝜂) = 𝑀𝑀12 (𝜂𝜂)

𝑀𝑀56 (𝜂𝜂) = 𝑀𝑀11 (𝜂𝜂)

1.2.5. Expression des moments sur travées :

a. ∑ sur la travée 1 :

1) Evaluation de 𝑴𝑴𝟏𝟏∑ (𝜼𝜼) 𝐞𝐞𝐞𝐞 𝐓𝐓∑𝟏𝟏 (𝜼𝜼) :


• La charge P=1 se trouve avant ∑

𝜂𝜂(𝑙𝑙 − 𝑥𝑥𝑠𝑠 ) 𝑃𝑃 𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎 ∑


𝜇𝜇∑ = �
𝑥𝑥𝑠𝑠 (1 − 𝜂𝜂) 𝑃𝑃 𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎é ∑

𝒙𝒙𝒔𝒔 𝒙𝒙𝒔𝒔
𝑴𝑴∑ = 𝝁𝝁∑ + 𝑴𝑴𝒈𝒈 �𝟏𝟏 − � + 𝑴𝑴𝒅𝒅 � �
𝒍𝒍𝒊𝒊 𝒍𝒍𝒊𝒊

𝑀𝑀∑1 (𝜂𝜂) = 0.254𝜂𝜂 3 𝑥𝑥𝑆𝑆 − 1.254𝜂𝜂𝑥𝑥𝑠𝑠 + 49.2𝜂𝜂

77
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

−𝜂𝜂 𝑃𝑃 𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎 ∑
𝑡𝑡∑ = �
(1 − 𝜂𝜂) 𝑃𝑃 𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎é ∑

�𝑴𝑴𝒅𝒅 − 𝑴𝑴𝒈𝒈 �
𝑻𝑻∑ = 𝒕𝒕∑ +
𝒍𝒍𝒊𝒊

𝑡𝑡∑1 (𝜂𝜂) = 0.254𝜂𝜂 3 − 1.254𝜂𝜂

• La charge P=1 se trouve après ∑

𝑀𝑀∑1 (𝜂𝜂) = 0.254𝜂𝜂3 𝑥𝑥𝑆𝑆 − 1.254𝜂𝜂𝑥𝑥𝑠𝑠 + 𝑥𝑥𝑠𝑠

𝑡𝑡∑1 (𝜂𝜂) = 0.254𝜂𝜂 3 − 1.254𝜂𝜂 + 1

2) Evaluation de 𝑴𝑴𝟐𝟐∑ (𝜼𝜼) 𝐞𝐞𝐞𝐞 𝐓𝐓∑𝟐𝟐 (𝜼𝜼) :

𝑀𝑀∑2 (𝜂𝜂) = −0.403𝜂𝜂 3 𝑥𝑥𝑆𝑆 + 0.952𝜂𝜂2 𝑥𝑥𝑠𝑠 − 0.55𝜂𝜂𝑥𝑥𝑠𝑠

𝑡𝑡∑2 (𝜂𝜂) = −0.403𝜂𝜂3 + 0.952𝜂𝜂 2 − 0.55𝜂𝜂

3) Evaluation de 𝑴𝑴𝟑𝟑∑ (𝜼𝜼) 𝐞𝐞𝐞𝐞 𝐓𝐓∑𝟑𝟑 (𝜼𝜼) :

𝑀𝑀∑3 (𝜂𝜂) = 0.0228𝜂𝜂𝑥𝑥𝑆𝑆 (1 − 𝜂𝜂)(6.464 − 4.732𝜂𝜂)

78
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

𝑡𝑡∑3 (𝜂𝜂) = 0.0228𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(6.464 − 4.732𝜂𝜂)

4) Evaluation de 𝑴𝑴𝟒𝟒∑ (𝜼𝜼) 𝐞𝐞𝐞𝐞 𝐓𝐓∑𝟒𝟒 (𝜼𝜼) :

𝑀𝑀∑4 (𝜂𝜂) = −0.0061𝜂𝜂𝑥𝑥𝑆𝑆 (1 − 𝜂𝜂)(6.472 − 4.736𝜂𝜂)

𝑡𝑡∑4 (𝜂𝜂) = −0.0061𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(6.472 − 4.736𝜂𝜂)

5) Evaluation de 𝑴𝑴𝟓𝟓 𝟓𝟓
∑ (𝜼𝜼) 𝐞𝐞𝐞𝐞 𝐓𝐓∑ (𝜼𝜼) :

𝑀𝑀∑5 (𝜂𝜂) = 0.0016𝜂𝜂𝑥𝑥𝑆𝑆 (1 − 𝜂𝜂)(6.578 − 4.789𝜂𝜂)

𝑡𝑡∑5 (𝜂𝜂) = 0.0016𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(6.578 − 4.789𝜂𝜂)

6) Evaluation de 𝑴𝑴𝟔𝟔∑ (𝜼𝜼) 𝐞𝐞𝐞𝐞 𝐓𝐓∑𝟔𝟔 (𝜼𝜼) :

𝑀𝑀∑6 (𝜂𝜂) = −0.00129𝜂𝜂𝑥𝑥𝑆𝑆 (1 − 𝜂𝜂)(2 − 𝜂𝜂)

𝑡𝑡∑6 (𝜂𝜂) = −0.00129𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(2 − 𝜂𝜂)

79
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

b. ∑ sur la travée 2 :

1) Evaluation de 𝑴𝑴𝟏𝟏∑ (𝜼𝜼) 𝐞𝐞𝐞𝐞 𝐓𝐓∑𝟏𝟏 (𝜼𝜼) :

𝑀𝑀∑1 (𝜂𝜂) = −12.5𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂 2 )(1 − 0.0231𝑥𝑥𝑆𝑆 )

𝑡𝑡∑1 (𝜂𝜂) = 0.288𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂 2 )

2) Evaluation de 𝑴𝑴𝟐𝟐∑ (𝜼𝜼) 𝐞𝐞𝐞𝐞 𝐓𝐓∑𝟐𝟐 (𝜼𝜼) :


• La charge P=1 se trouve avant ∑

𝑀𝑀∑2 (𝜂𝜂) = −4.186𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(6.464 − 4.732𝜂𝜂)(1 − 0.023𝑥𝑥𝑠𝑠 ) + 𝜂𝜂(55 − 𝑥𝑥𝑠𝑠 )

𝑡𝑡∑2 (𝜂𝜂) = 0.0761𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(6.464 − 4.732𝜂𝜂) − 𝜂𝜂

• La charge P=1 se trouve après ∑

𝑀𝑀∑2 (𝜂𝜂) = −4.186𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(6.464 − 4.732𝜂𝜂)(1 − 0.023𝑥𝑥𝑠𝑠 ) + 𝑥𝑥𝑆𝑆 (1 − 𝜂𝜂)

𝑡𝑡∑2 (𝜂𝜂) = 0.0761𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(6.464 − 4.732𝜂𝜂) + (1 − 𝜂𝜂)

3) Evaluation de 𝑴𝑴𝟑𝟑∑ (𝜼𝜼) 𝐞𝐞𝐞𝐞 𝐓𝐓∑𝟑𝟑 (𝜼𝜼) :

𝑀𝑀∑3 (𝜂𝜂) = 1.121𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(6.464 − 4.732𝜂𝜂)(1 − 0.023𝑥𝑥𝑠𝑠 )

𝑡𝑡∑3 (𝜂𝜂) = −0.0258𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(6.464 − 4.732𝜂𝜂)

4) Evaluation de 𝑴𝑴𝟒𝟒∑ (𝜼𝜼) 𝐞𝐞𝐞𝐞 𝐓𝐓∑𝟒𝟒 (𝜼𝜼) :

𝑀𝑀∑4 (𝜂𝜂) = −0.3𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(6.472 − 4.736𝜂𝜂)(1 − 0.023𝑥𝑥𝑠𝑠 )

𝑡𝑡∑4 (𝜂𝜂) = 0.0069𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(6.472 − 4.736𝜂𝜂)

5) Evaluation de 𝑴𝑴𝟓𝟓∑ (𝜼𝜼) 𝐞𝐞𝐞𝐞 𝐓𝐓∑𝟓𝟓 (𝜼𝜼) :

𝑀𝑀∑5 (𝜂𝜂) = 0.079𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(6.578 − 4.789𝜂𝜂)(1 − 0.023𝑥𝑥𝑠𝑠 )

𝑡𝑡∑5 (𝜂𝜂) = − 0.00182𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(6.578 − 4.789𝜂𝜂)

80
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

6) Evaluation de 𝑴𝑴𝟔𝟔∑ (𝜼𝜼) 𝐞𝐞𝐞𝐞 𝐓𝐓∑𝟔𝟔 (𝜼𝜼) :

𝑀𝑀∑6 (𝜂𝜂) = − 0.0634𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(2 − 𝜂𝜂)(1 − 0.023𝜂𝜂)

𝑡𝑡∑6 (𝜂𝜂) = 0.00146𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(2 − 𝜂𝜂)

c. ∑ sur la travée 3 :

1) Evaluation de 𝑴𝑴𝟏𝟏∑ (𝜼𝜼) 𝐞𝐞𝐞𝐞 𝐓𝐓∑𝟏𝟏 (𝜼𝜼) :

𝑀𝑀∑1 (𝜂𝜂) = 3.349𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(1 + 𝜂𝜂)(1 − 0.023𝑥𝑥𝑆𝑆 )

𝑡𝑡∑1 (𝜂𝜂) = −0.0772𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(1 + 𝜂𝜂)

2) Evaluation de 𝑴𝑴𝟐𝟐∑ (𝜼𝜼) 𝐞𝐞𝐞𝐞 𝐓𝐓∑𝟐𝟐 (𝜼𝜼) :

𝑀𝑀∑2 (𝜂𝜂) = −4.186𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(1.789 + 4.789𝜂𝜂)(1 − 0.023𝑥𝑥𝑠𝑠 )

𝑡𝑡∑2 (𝜂𝜂) = 0.0965𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(1.789 + 4.789𝜂𝜂)

3) Evaluation de 𝑴𝑴𝟑𝟑∑ (𝜼𝜼) 𝐞𝐞𝐞𝐞 𝐓𝐓∑𝟑𝟑 (𝜼𝜼) :


• La charge P=1 se trouve avant ∑

𝑀𝑀∑3 (𝜂𝜂) = −4.249𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(6.464 − 4.732𝜂𝜂)(1 − 0.023𝑥𝑥𝑠𝑠 ) + 𝜂𝜂(55 − 𝑥𝑥𝑠𝑠 )

𝑡𝑡∑3 (𝜂𝜂) = 0.098𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(6.464 − 4.732𝜂𝜂) − 𝜂𝜂

• La charge P=1 se trouve après ∑

𝑀𝑀∑3 (𝜂𝜂) = −4.249𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(6.464 − 4.732𝜂𝜂)(1 − 0.023𝑥𝑥𝑆𝑆 ) + 𝑥𝑥𝑆𝑆 (1 − 𝜂𝜂)

𝑡𝑡∑3 (𝜂𝜂) = 0.098𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(6.464 − 4.732𝜂𝜂) + (1 − 𝜂𝜂)

4) Evaluation de 𝑴𝑴𝟒𝟒∑ (𝜼𝜼) 𝐞𝐞𝐞𝐞 𝐓𝐓∑𝟒𝟒 (𝜼𝜼) :

𝑀𝑀∑4 (𝜂𝜂) = 1.137𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(6.472 − 4.736𝜂𝜂)(1 − 0.023𝑥𝑥𝑆𝑆 )

𝑡𝑡∑4 (𝜂𝜂) = −0.0262𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(6.472 − 4.736𝜂𝜂)

81
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

5) Evaluation de 𝑴𝑴𝟓𝟓∑ (𝜼𝜼) 𝐞𝐞𝐞𝐞 𝐓𝐓∑𝟓𝟓 (𝜼𝜼) :

𝑀𝑀∑5 (𝜂𝜂) = −0.3𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(6.578 − 4.789𝜂𝜂)(1 − 0.023𝑥𝑥𝑆𝑆 )

𝑡𝑡∑5 (𝜂𝜂) = 0.0069𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(6.578 − 4.789𝜂𝜂)

6) Evaluation de 𝑴𝑴𝟔𝟔∑ (𝜼𝜼) 𝐞𝐞𝐞𝐞 𝐓𝐓∑𝟔𝟔 (𝜼𝜼) :

𝑀𝑀∑6 (𝜂𝜂) = 0.24𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(2 − 𝜂𝜂)(1 − 0.023𝑥𝑥𝑆𝑆 )

𝑡𝑡∑6 (𝜂𝜂) = −0.00553𝜂𝜂(1 − 𝜂𝜂)(2 − 𝜂𝜂)

d. ∑ Sur les travées 4 et 5 : Évaluation des moments par symétrie.

82
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

2. Calcul des sollicitations sous les différents cas de chargement :

2. 1. Surcharge A(l) : chargement selon le fascicule 61 titre II.


Les longueurs des zones chargées sont choisies, de manière à produire les effets
maximaux dans l´élément, et ça selon les lignes d’influences, toute en chargeant les zones de
même signe, il y a lieu pour rechercher l´effet maximal, de charger ces zones une à une, puis deux
ensemble, trois ensemble, etc..
Le nombre d´essais qu’on a fait (pour cas des charges voir tableau) nous a fournit l'enveloppe des
moments longitudinaux donnés par le système A(L)

2. 1.1. Les différents cas à envisager :


Exemple :
Prenant le cas pour obtenir les moments (max et min) en ∑ sur l’appui 2

49.2 55 55 55 55 49.2

Comme l’intensité de la charge A(L), dépende de la longueur chargée (L ),cette charge va


influencer sur les sollicitations ,et par la suite on doit adopter une combinaison qui enveloppe tous
les cas possibles pour avoir les sollicitations extrêmes.

Cas 01

Cas 02

Cas 03

Cas 04

83
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Cas de charge Li (m) A(L)i (KN/m) M appui2 (KN*m)


01 55 7.673 -1231.6
02 55+55=110 5.251 -1681.01
03 55+55+55=165 4.338 -1437.04
04 55 7.673 -1224.87
Tableau 3. Valeur de moment sur appui 2 sous A(L) pour plusieurs combinaisons résultats trouvé par les trois moments

Pour la courbe enveloppe voici les cas de charges à adopter

CAS 1* TRAVEE N° 01 CHARGEE


CAS 2* TRAVEE N° 02 CHARGEE
CAS 3* TRAVEE N° 03 CHARGEE
CAS 3* TRAVEE N° 03 CHARGEE
CAS 4* TRAVEE N° 04 CHARGEE
CAS5* TRAVEE N° 05 CHARGEE
CAS6* TRAVEE N° 06 CHARGEE
CAS7* TRAVEE N° 01 et 02 CHARGEE
CAS8* TRAVEE N° 01 , 02 ,04 et 06 CHARGEE
CAS N 9 travée 01 , 03 ,04 et06 chargées
CAS N 10 travée 02 , 03 et 05 chargées
CAS N 11 travée 01 , 03 et 05 et 06 chargées
CAS N 12 travée 02 , 04 et 05 chargées
CAS N 13 travée 03 , et 05 chargées
CAS N 14 travée 01 , 04 et 06 chargées
CAS N 15 travée 02 et 05 chargées
CAS N 16 travée 01,03 et 06 chargées
CAS N 17 travée 02 et 04 chargées
CAS N 18 travée 01,03 et 05 chargées
CAS N 19 travée 01,03 et 05 chargées

Tableau 4 . les cas a envisagés chargement A(L)

84
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

0 20 40 60 80 100 120 140 160 180 200 220 240 260 280 300 320
1500

1000

500

-500

-1000

-1500

0 20 40 60 80 100 120 140 160 180 200 220 240 260 280 300 320

Figure 39. La courbe enveloppe des moments fléchissant sous A(L)

Les valeurs de moment fléchissant sont résumées dans l’annexe (sollicitation AL)

2. 2. Surcharge de trottoir :

Même principe pour le système de charge A(L)


moment positif
moment négatif

-1000

-500
moment (ton*m)

500

1000

0 20 40 60 80 100 120 140 160 180 200 220 240 260 280 300 320
longueur (m)

Figure 40. Enveloppe moment fléchissant de trottoir.


85
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Les valeurs de moment fléchissant sont résumées dans l’annexe (sollicitation trottoir)

Moments fléchissant sous l’effet des charges ponctuelles


2. 3. Système de charges B :

Pour calculer le moment fléchissant, nous aurons à faire déplacer le convoi, sur les zones
d’influences selon l´effet recherché, et ce d’un pas bien déterminé.
(Le nombre de charge formant le convoi dépend du type de système de charge)
Pour chaque position du convoi, nous calculerons le moment fléchissant au droit de la section (Σ),
comme suit

convoi Br
P=10 t

convoi Bt
P =1 6 t P =1 6 t

convoi Bc séparée

P6 P5 P4 P3 P2 P1

P1 P2 P3 P4 P5 P6

convoi Bc contigue
P6 P5 P4 P3 P2 P1

P1 P2 P3 P4 P5 P6

Sens de passage

Vu les difficultés, pour déterminer les points les plus sollicités, ainsi les positions exactes des
charges, qu’ils provoquent, et cela a cause des longueurs et le nombre des travées.

On était obligé de développer un programme informatique (par le langage FORTRAN) capable de


localiser les sections les plus sollicitées ainsi que l’intensitée.

2. 3. 1. Principe de fonctionnement :

Le principe de fonctionnement est le suivant :


86
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Pour une travée quelconque le programme fixe une section ( soit S(i) ), il fait déplacer les charges
sur un pas de 0,5m, une fois le passage est terminé il inverse l’emplacement des charges (cas de
système de charge Bc ex : de P1 à P6 et de P6 à P1) et il recommence la même opération à
nouveau et entre les deux passages il détermine les sollicitations enveloppe de cette même
section (ex : pour un moment soit MS(i) ) ainsi la position de la charge sous les Deux passages (de
P1 à P6 et de P6 à P1).il considère que cette section est la section la plus sollicitée. (soit Mmax (Si))

En suite, le programme choisit une autre section (soit S (i+1)) et ça sur un pas de 0,5m, (plus le
pas est petit plus la précision augmente en conséquent).

Il répète les mêmes étapes dans le but de trouver les sollicitations maximales, ainsi que les
positions de charges relatives aux sollicitations maximales (soit MS (i+1))

A la fin de cette étape le programme fait un test entre les deux sollicitations trouvées pour
prendre le maximum ainsi la position de la charge

Exemple d’exécution du programme : on veut déterminer le moment max en travée 1 sous le


système de charge Bc pour la disposition P1 à p6

D’bâbord choix de la travée à étudiée.

87
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Choix pour déterminer le M max le long de la travée (1) ou pour une section quelconque ainsi le
choix de système de charge.

En suite un choix de déroulement pour le système de charge Bc

De P1à P6 ou P6à P1

Aprés l’exécution le programme affiche le moment max et le moment min, la section max la
section min ainsi la disposition des charges relatives

88
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Figure 41 le moment max sous le système Bc

Dans la suite de moment max et min

Le moment maximal est donner pour une valeur de 467,58(t*m) la section qui lui coïncide est 20m
à partir de l’extrémité gauche et la disposition chargement qui donne ce moment maximal est la
suivante :

Xp1=14m Xp2=18,5m Xp3=20m Xp4=24,5 m Xp5=29m Xp6=30,5m

Après plusieurs cycles d’itérations on arrive à établir la courbe enveloppe suivante :

89
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

M max +
M min -
-800

-600

-400

-200
MOMENT (T m)

200

400

600

800
0 20 40 60 80 100 120 140 160
l(m)

Figure 42.diagramme enveloppe de la demi structure

Les valeurs de moment sous le système Bc pour la demi-structure sont résumées dans l’annexe

2. 4. Système de charge Mc80 :

Un autre programme est développé pour avoir le moment max sur appui qui est à base d’intégrale
numérique

‘Méthode des trapèzes ’

Exemple d’application pour la travée de rive:


𝒋𝒋
Equation de type : 𝑴𝑴𝒊𝒊 (𝜼𝜼) = 𝑪𝑪 𝜼𝜼(𝑫𝑫 + 𝑬𝑬𝑬𝑬)(𝑭𝑭 + 𝑮𝑮𝜼𝜼)

On détermine les équations des lignes d’influences.

𝑴𝑴𝟏𝟏𝟏𝟏 (𝜼𝜼) = −𝟏𝟏𝟏𝟏. 𝟓𝟓 𝜼𝜼(𝟏𝟏 − 𝜼𝜼)(𝟏𝟏 + 𝜼𝜼)

Les constantes de

C =-1,25

D =1

E =-1

F =1

G =+1

Exécution :
90
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

1/On introduit les constantes

2/ longueur de la travée

3/ longueur de la charge

4/les bandes d’intégrales

En ce qui concerne les bandes d’intégrales pour avoir le M min le long de la travée

On introduit le ‘0 ‘ pour la première bande et L (longueur total) pour la seconde

Et pour avoir le M min pour une section qui occupe l’extrémité gauche du convoi

On introduit (x) pour les deux bandes.

**ce programme valable pour toutes les charges réparties

Les résultats obtenus sont les suivants :

25,93 m

Ω=-23,49 m²

91
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Méthode par intégrale


𝑴𝑴𝟏𝟏𝟏𝟏 (𝜼𝜼) = −𝟏𝟏𝟏𝟏. 𝟓𝟓 𝜼𝜼(𝟏𝟏 − 𝜼𝜼)(𝟏𝟏 + 𝜼𝜼)

Pour une première borne 𝜼𝜼1 qui se trouve à 23,9m la seconde 𝜼𝜼2 = 23,9 + 𝐿𝐿𝐿𝐿

𝐿𝐿𝐿𝐿 = Longueur de convoie pour Mc80𝐿𝐿𝐿𝐿 = 4,9𝑚𝑚 . Donc 𝒙𝒙2 = 28,8𝑚𝑚


𝒙𝒙𝟐𝟐
𝑳𝑳
Ω𝟏𝟏𝟏𝟏 = � −𝟏𝟏𝟏𝟏. 𝟓𝟓 𝜼𝜼(𝟏𝟏 − 𝜼𝜼)(𝟏𝟏 + 𝜼𝜼) 𝒅𝒅𝜼𝜼
𝒙𝒙𝟏𝟏
𝑳𝑳

Pour x1=23,9m et x2=28,8m

25823 723379699
Ω𝟏𝟏𝟏𝟏 = −
16𝐿𝐿2 640𝐿𝐿4

Ω𝟏𝟏𝟏𝟏 = 0.4738 ∗ 𝐿𝐿 = 23.31𝑚𝑚²

Ω𝟏𝟏𝟏𝟏 = −𝟐𝟐𝟐𝟐, 𝟑𝟑𝟑𝟑 𝒎𝒎² (Une valeure proche de celle obtenue parle programme)

𝑴𝑴𝟏𝟏𝟏𝟏 (𝒎𝒎𝒎𝒎𝒎𝒎) = Ω𝟏𝟏𝟏𝟏 ∗ q

𝟕𝟕𝟕𝟕𝟕𝟕
𝑴𝑴𝟏𝟏𝟏𝟏 (𝒎𝒎𝒎𝒎𝒎𝒎) = −𝟐𝟐𝟐𝟐, 𝟑𝟑𝟑𝟑 ∗
𝟒𝟒. 𝟗𝟗

𝑴𝑴𝟏𝟏𝟏𝟏 (𝒎𝒎𝒎𝒎𝒎𝒎) = −𝟑𝟑𝟑𝟑𝟑𝟑𝟑𝟑. 𝟏𝟏𝟏𝟏 𝑲𝑲𝑲𝑲. 𝒎𝒎

92
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

3. Détermination de l’effort tranchant et le moment de torsion :

Pour une section quelconque le cas de chargement qui produit l’effort tranchant net maximum
c'est-à-dire la contrainte 𝝉𝝉𝑽𝑽 maximale, est généralement différent de celui qui produit le moment
de torsion, c'est-à-dire la contrainte 𝝉𝝉𝒕𝒕 maximale.

Par la suite on détermine pour chaque section le moment de torsion max et l’effort tranchant
correspondant sous les différents cas de charges

Sous (G+G’), A, qtro, Bc, Bt, Br, Mc80 et sous le trottoir qtro.

On a choisi une section (∑) quelconque sur appuis 2,

Exemple de calcul pour le système de charge Bc :

Pour avoir ∶ 𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽 → 𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻

 𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽 ∶
𝑉𝑉max 𝑏𝑏𝑏𝑏 = (∑𝑝𝑝𝑖𝑖 𝑦𝑦𝑖𝑖 )2𝑛𝑛. 𝑏𝑏𝑐𝑐 . 𝛿𝛿𝐵𝐵

𝑷𝑷𝒊𝒊

𝒚𝒚𝒊𝒊

0 1 2 3 4 5 6

𝑝𝑝𝑖𝑖 = {60, 60, 30, 60, 60, 30} (𝐾𝐾𝐾𝐾) 𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟

 Pour 2 vois chargé 𝑏𝑏𝑐𝑐 = 1,1 et 𝛿𝛿𝐵𝐵 = 1,053

∑𝑝𝑝𝑖𝑖 𝑦𝑦𝑖𝑖 = (60𝑦𝑦1 + 60𝑦𝑦2 + 30𝑦𝑦3 + 60𝑦𝑦4 + 60𝑦𝑦5 + 30𝑦𝑦6

𝑦𝑦1 = 0,9852

𝑦𝑦2 = 0,9724

𝑦𝑦3 = 0,9249

𝑦𝑦4 = 0,8655

𝑦𝑦5 = 0,8433

𝑦𝑦6 = 0,7702

𝑽𝑽𝒎𝒎𝒎𝒎𝒎𝒎 = 𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏, 𝟎𝟎𝟎𝟎𝟎𝟎 𝑲𝑲𝑲𝑲

93
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

 𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻 :

𝑑𝑑1 = 1,25 𝑚𝑚

𝑑𝑑1 = 1,75 𝑚𝑚

𝑑𝑑1 = 3,75 𝑚𝑚

𝑑𝑑1 = −0,25 𝑚𝑚

02 vois chargé (6,5*pi) c’est le cas le plus défavorable.

01 vois chargé (5,5*pi)

Mt = (390, 390, 195, 390, 390, 195) Kn.m respectivement

𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻 = 𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏, 𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐 𝑲𝑲𝑲𝑲. 𝒎𝒎

 Pour avoir ∶ 𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻 → 𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽

Mt = (240, 240, 120, 240, 240, 120) Kn.m respectivement

𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻 = 𝟖𝟖𝟖𝟖𝟖𝟖, 𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐 𝑲𝑲𝑲𝑲. 𝒎𝒎

94
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

 𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽 ∶ 𝑷𝑷𝒊𝒊

𝒚𝒚𝒊𝒊

0 1 2 3 4 5 6

𝑝𝑝𝑖𝑖 = {240, 240, 120, 240, 240, 120} (𝐾𝐾𝐾𝐾) 𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟

𝑉𝑉𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐 = (∑𝑝𝑝𝑖𝑖 𝑦𝑦𝑖𝑖 )

∑𝑝𝑝𝑖𝑖 𝑦𝑦𝑖𝑖 = (60𝑦𝑦1 + 60𝑦𝑦2 + 60𝑦𝑦3 + 60𝑦𝑦4 + 60𝑦𝑦5 + 60𝑦𝑦6

𝑦𝑦1 = 0,9852

𝑦𝑦2 = 0,9724

𝑦𝑦3 = 0,9249

𝑦𝑦4 = 0,8655

𝑦𝑦5 = 0,8433

𝑦𝑦6 = 0,7702

𝑽𝑽𝒄𝒄𝒄𝒄𝒄𝒄𝒄𝒄𝒄𝒄𝒄𝒄𝒄𝒄𝒄𝒄𝒄𝒄𝒄𝒄 = 𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏, 𝟑𝟑𝟑𝟑 𝑲𝑲𝑲𝑲

1. Sous (g+g’) :

𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉 = 131,79𝐾𝐾𝐾𝐾 → 𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇 = 0 𝐾𝐾𝐾𝐾. 𝑚𝑚

2. Sous A :

𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉 = 1066,19𝐾𝐾𝐾𝐾 → 𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇 = 834,24𝐾𝐾𝐾𝐾. 𝑚𝑚

𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇 = 1477,025𝐾𝐾𝐾𝐾. 𝑚𝑚 → 𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉 = 1674,65𝐾𝐾𝐾𝐾

3. Sous qtro :

𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉 = 131,79 𝐾𝐾𝐾𝐾 → 𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇 = 238,425 𝐾𝐾𝐾𝐾. 𝑚𝑚

𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇 = 103,25 𝐾𝐾𝐾𝐾. 𝑚𝑚 → 𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉 = 116,923 𝐾𝐾𝐾𝐾

4. Sous Bc :

𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉 = 1255,055 𝐾𝐾𝐾𝐾 → 𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇 = 1310,205𝐾𝐾𝐾𝐾. 𝑚𝑚

𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇 = 806,28 𝐾𝐾𝐾𝐾. 𝑚𝑚 → 𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉 = 1083,33 𝐾𝐾𝐾𝐾

5. Sous Bt :

95
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉 = 791,56 𝐾𝐾𝐾𝐾 → 𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇 = 468,24 𝐾𝐾𝐾𝐾. 𝑚𝑚

𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇 = 312,16 𝐾𝐾𝐾𝐾. 𝑚𝑚 → 𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉 = 626,432 𝐾𝐾𝐾𝐾

6. Sous Br :

𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉 = 103,74𝐾𝐾𝐾𝐾 → 𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇 = 356,55𝐾𝐾𝐾𝐾. 𝑚𝑚

𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇 = 96,4 𝐾𝐾𝐾𝐾. 𝑚𝑚 → 𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉 = 98,52𝐾𝐾𝐾𝐾

7. Sous Mc80 :

𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉𝑉 = 1100,91𝐾𝐾𝐾𝐾 → 𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇𝑇 = 43065 𝐾𝐾𝐾𝐾. 𝑚𝑚

Les sollicitations de Vmax et Tcorrespond

Les sollicitations Sous Sous A Sous qtr Sous Bc Sous Bt Sous SousMc80
(g+g’) Br
𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽(𝑲𝑲𝑲𝑲) 6573,8881 1066 ,19 131,79 1255,06 791 ,56 103,74 1100,91

𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻(𝑲𝑲𝑲𝑲. 𝒎𝒎) 0 834,24 238,425 1310,21 468,24 356,55 43065

La combinaison à l’ELU dans le tableau ci après :

Comb 1 Vmax 10474,034


1,35(g+g’) + 1,5A Tcorresp 1251,360
Comb 2 Vmax 9072,434
1,35(g+g’) + 1,5qtr Tcorresp 357,638
Comb 3 Vmax 10757,331
1,35(g+g’) + 1,5Bc Tcorresp 1965,308
Comb 4 Vmax 10062,089
1,35(g+g’) + 1,5Bt Tcorresp 702,360
Comb 5 Vmax 9030,359
1,35(g+g’) + 1,5Br Tcorresp 534,825
Comb 6 Vmax 10526,114
1,35(g+g’) + 1,5Mc80 Tcorresp 64597,500

D’après la combinaison on trouve que :

Vmax = 10757,331 Kn

Tcorresp = 1965,308 Kn.m

96
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Les sollicitations de Tmax et Vcorrespond:

Les sollicitations Sous (g+g’) Sous A Sous qtr Sous Bc Sous Bt Sous Br SousMc80

𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻𝑻(𝑲𝑲𝑲𝑲. 𝒎𝒎) 6573,8881 1477,03 103,25 806,28 312,16 96,40 /

𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽𝑽(𝑲𝑲𝑲𝑲) 0 1674,65 116,923 1083,33 626,432 98,52 /

La combinaison à l’ELU dans le tableau ci après :

Comb 1 Tmax 11090,286


1,35(g+g’) + 1,5A Vcorresp 2511,975
Comb 2 Tmax 9029,624
1,35(g+g’) + 1,5qtr Vcorresp 175,385
Comb 3 Tmax 10084,169
1,35(g+g’) + 1,5Bc Vcorresp 1624,995
Comb 4 Tmax 9342,989
1,35(g+g’) + 1,5Bt Vcorresp 939,648
Comb 5 Tmax 9019,349
1,35(g+g’) + 1,5Br Vcorresp 147,780
Comb 6 Tmax /
1,35(g+g’) + 1,5Mc80 Vcorresp /

D’après la combinaison on trouve que :

Tmax = 11090,286 Kn.m

Vcorresp = 2511,975 Kn.m

97
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

7. Etude de précontrainte

1. Hypothèses de calculs des moments de précontrainte : (béton précontrainte tome1 André picard)

**le béton se comporte comme un matériau homogène et élastique .le principe de superposition
des effets élastiques est donc valable ce qui permet d’additionner algébriquement les effets de
divers chargements cette hypothèse est satisfaite lorsque les contraintes admissibles sont
respectées.
**les gaines métalliques dans lesquelles les câbles sont placés produisent une réduction de l’aire
de la section de béton qui est négligeable .on utilise donc dans les calculs les propriétés de section
brute.
**Pour déterminer le moment total de précontrainte aux extrémités de chaque travée d’une
poutre continue on utilise, la méthode des trois moments .a noter qu’on peut utiliser d’autres
méthodes d’analyse telle que la méthode de CROSS.
Quelle que soit la force de précontrainte appliquée sur une poutre isostatique, la précontrainte ne
produit
Pas de réactions d’appuis, si les déformations axiales de la poutre sont libres .le moment de
précontrainte dans une poutre isostatique est donc toujours égale au produit de la force de
précontrainte totale par son excentricité de la section considérée.
Dans une poutre hyperstatique, les flèches et les rotations de la poutre causées par la
précontrainte ne sont pas libres de se produire au droit de liaison surabondantes .ces liaisons
restreignent donc les déformations de la poutre, ce qui engendre des réactions d’appuis qui
modifient les moments fléchissants produits par la précontrainte.
Pour notre ouvrage qui est un pont-route a six travées continues, il s’agit de choisir le tracé du
câble moyen et de déterminer l’excentricité

1.1. Notion historique de la précontrainte :

Dans le domaine des structures, le béton précontraint est l’innovation la plus importante du
siècle passé. Aujourd’hui, il est le fruit de plusieurs réalisations exceptionnelles dans le domaine
du génie civil. Certains ouvrages tels que les ponts de grande portée seraient inimaginables
aujourd’hui sans l’utilisation du béton précontraint.

Faire l’exposé historique de la précontrainte serait prétentieux. Relevons toutefois que le béton
précontraint est considéré comme une invention française résultant des travaux d’Eugène
FREYSSINET (1879 – 1962).

VI.1.2. Précontrainte de poussage :

La précontrainte de poussage est mise en œuvre au fur et à mesure de la construction des


différents tronçons (voussoirs).
Elle est dimensionnée pour compenser les effets dus au poids propre du tablier (et des
superstructures éventuellement mises en place sur l’aire de préfabrication) : efforts alternés du
fait que chaque section passe alternativement en travée et sur appui.
98
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Son dimensionnement est également influencé par le dispositif retenu à l’avant du tablier pour le
franchissement du porte-à-faux (avant-bec, appuis provisoires, mât de haubanage).
Chaque section étant soumise successivement à des efforts alternés, la précontrainte de poussage
doit présenter une résultante aussi proche que possible de la fibre moyenne du tablier
(précontrainte dite « centrée »).
L’obtention d’une « précontrainte centrée »peut se faire :

**Soit à l’aide d’un câblage rectiligne.

**Soit à l’aide d’un câblage antagoniste.

Le principe de câblage retenu doit être adapté au type d’ouvrage. Il y a lieu, pour ce fait, de tenir
compte notamment :
** De l’importance des charges appliquées et de leur répartition entre charges permanentes et
charges roulantes.
**De l’inertie du tablier.

VI.1.2.1. Câblage rectiligne :

Ce câblage est constitué de câbles droits situés généralement dans les hourdis inferieurs et
supérieurs, à l’intérieur du béton.
Une partie des câbles utilisés en phase de poussage ayant un effet peu favorable, ou défavorable,
pour la tenue de l’ouvrage en phase définitive, il peut être intéressant de les détendre, voir de les
récupérer; d’où les deux familles de câbles rectilignes :
**Les câbles provisoires qui sont détendus en fin de poussage lorsque le tablier a atteint sa
position finale ; ces câbles en général des câbles supérieurs en travée et inferieurs sur appui ;
**Les câbles définitifs qui sont laissés en place pour participer à la résistance du tablier en phase
finale.
Le schéma de câblage dépend bien évidemment de la façon dont le tablier est découpé en
tronçons puis poussé, ainsi que de la position de l’aire de préfabrication ; les deux cas les plus
courants sont les suivants :
** Ouvrage poussé par demi-travées : les reprises de bétonnage sont généralement situées au
voisinage des points de moment nul des travées définitives.

** Ouvrage poussé par travées entières (cas des ouvrages comportant un grand nombre de
travées) : les câbles se croisent en général sur appuis, en bénéficiant de la présence d’entretoises
suffisamment robustes ; le plus souvent, les câbles de poussage règnent sur deux travées, les
croisements étant alternés.
Il existe aussi le poussage par quart ou tiers de travées afin de limiter l’importance du banc de
poussage. Ça peut être le cas lorsque le sol de cette zone est de mauvaise qualité conduisant à des

99
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

surcoûts importants de cette aire de préfabrication. Mais cette réduction de longueur des
tronçons présente d’autres inconvénients vis-à-vis de la géométrie de l’ouvrage.

VI.1.2.2. Câblage antagoniste :

La conception de câblage rectiligne décrite ci-avant ne permet pas d’optimiser la quantité


globale de précontrainte dans l’ouvrage.
En effet, des quantités non négligeables de précontrainte sont disposées pour reprendre les
efforts en phase de poussage, cette précontrainte devant être centrée, compte tenu de
l’alternance des moments fléchissant.
La précontrainte de continuité est disposée après poussage pour reprendre les efforts de service.
Dans la mesure où cette précontrainte est maintenant, dans la plupart des cas, extérieure au
béton, il est apparu intéressant de l’utiliser dés la phase de poussage, à condition de mettre en
œuvre des câbles provisoires (dits câbles antagonistes ou contre-câbles), de tracé trapézoïdal
presque symétrique de celui des câbles définitifs par rapport à la fibre moyenne du tablier, de
façon à obtenir un câblage de poussage centré.
Ce câblage antagoniste peut également trouver une application intéressante en précontrainte
intérieure des ponts-dalles poussés de portée importante : la solution « câbles rectilignes tendus
avant poussage plus les câbles ondulés tendus après poussage »peut devenir impraticable, du fait
du manque de place aux abouts pour les ancrages ou de l’excès de compression de la fibre
inferieure sur appui en phase d’exploitation.

VI.1.3. Précontrainte de continuité :

En fin de construction, la précontrainte de poussage, à l’exception des câbles rectilignes et/ou


des contre-câbles (cas de câblage antagoniste), est complétée en tant que de besoins par des
câbles dits de continuité, de façon à être en mesure de résister à l’ensemble des charges
appliquées en n service. Ce câblage de continuité est semblable à celui des ponts coulés sur cintre.
Il est constitué :
**Soit de câbles ondulés disposés dans les âmes (câblage intérieur), ancrés en général des
bossages doubles situés aux reprises de bétonnage ou sur les entretoises d’appui ; ces câbles
règnent généralement sur deux travées ;
** Soit de câbles de tracé trapézoïdal (câblage extérieur), ancrés dans les entretoises sur appuis.
Dans les deux cas, ces câbles, outre leur rôle en flexion longitudinale, participent à la reprise de
l’effort tranchant au voisinage des appuis.
Ils peuvent éventuellement être complétés par des câbles courts, intérieurs au béton et disposés
en travée dans le hourdis inférieur (câbles éclisses).

VI.1.4. Mise en œuvre de la précontrainte et recommandations diverses :

100
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Après la description des différents types de câblages envisageables pour les ponts poussés, il
Convient d’en préciser les conditions de mise en œuvre et d’utilisation ainsi que les principales
dispositions technologiques à adopter et les difficultés qui peuvent se présenter.
Les recommandations et prescriptions qui suivent concernent, pour la plupart, la précontrainte de
poussage. Elles ne sont cependant pas spécifiques des ponts poussés.

2. Les éléments constituant la précontrainte extérieure :

2. 1. Éléments Déviateurs :

Un déviateur comprend :
- un élément structural capable de reprendre les efforts exercés par le câble dans la zone de
déviation.
- un organe assurant la géométrie de la déviation.
Globalement, un déviateur doit satisfaire aux exigences suivantes :
- résister aux forces tant longitudinales que transversales que le câble lui applique et transmettre
ces forces à l'ensemble de la structure.
- réaliser sans cassure angulaire inacceptable le raccordement entre deux tronçons droits
théoriquement coplanaires.
- permettre la démontrabilité du câble sans intervention traumatisante pour les éléments
structuraux
Le nombre de déviateurs mis en place est choisi selon le tracé qu’on veut obtenir (voir figure) ainsi
l’arrêt des câbles (création des massifs d’encrage).
Les entretoises en travée permettant de répartir les charges entre les diverses poutres. On peut
admettre que les entretoise en travée son infiniment rigides en flexion.

101
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

 






Figure 43 détail voussoir et déviateur

Figure 44 déviation multiples trace semi parabolique

Figure 45 Tracé polygonal simplifié

2. 2. Les entretoises :

Les entretoises sur appuis ont pour but de raidir l’âme au droit des points d’application des
réactions d’appuis. L’entretoise sur appuis est un diaphragme avec ouverture au centre cette
ouverture permet l’accès pour l’entretien et de la mise en tension des ca.de plus un moyen utiliser
pour dévier les câbles de la précontrainte extérieure sur appui et de transmettre les forces de
précontrainte sur l’appui.

102
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Figure 46 Demi-coupes transversales des poutres précontraintes intérieurement et extérieurement.

2. 3. Les conduits :

Les tubes sont en polyéthylène à haute densité ou en acier et qui doivent respecter

- mise en œuvre dans de bonnes conditions.


- propreté avant enfilage des câbles.
- absence d'agressivité des matériaux constitutifs vis-à-vis des produits d'injection et des câbles.
- résistance à la pression d'injection.
- résistance à la pression de contact exercée par les câbles dans les zones courbes lors de la mise
en tension.
- résistance à long terme à la pression de contact exercée par le câble dans les zones courbes, dans
le cas d'une injection par produit souple.
- bonne tenue au vieillissement (notamment vis-à-vis des ultra-violets pour les conduits exposés à
la lumière).

3. Positionnement des déviateurs :

3.1. Localisation des voussoirs : ( pont poussé page 188).

En général, on place deux déviateurs par travée situés a 1/3 (ou au 1/4 de la travée dans le cas
du poussage par demi-travée). C’est la position idéale pour reprendre les charges uniformément
réparties, car ces déviateurs sont proches des points de moment nul.
Si l’on veut augmenter la réduction d’effort tranchant sur appui, on peut rapprocher le déviateur
de l’appui lui-même .mais on ne peut pas s’écarter beaucoup de (1/3), car l’effort tranchant près
de déviateur devient plus défavorable et, en outre, on augmente le moment hyperstatique ce qui
pénalise du point de vue flexion dans la section de clé.
Plus de ça un autre critère qu’on doit tenir en compte, le nombre de câbles placés dans chaque
déviateur de plus l’excentricité qu’on va adopter dans les appuis de rives.
Pour que tous ces critères soient satisfaisantes

103
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

A la différence de ce qui se passe avec une précontrainte classique intérieure au béton, les forces
de précontrainte extérieure ne vont pas vers la masse du béton, mais vers le vide. Il est donc
indispensable d'ancrer les câbles sur les pièces massives.
L'ancrage de câbles extérieurs sur des bossages d'ancrage placés sur les âmes, les hourdis ou à la
liaison des deux est notablement plus difficile que celui de câbles intérieurs : il apparaît un
important effort de cisaillement à la liaison entre le bossage et le reste de la structure.
C'est ce qui explique que dans la plupart des ponts précontraints au moyen de câbles extérieurs au
béton les câbles soient ancrés sur de robustes entretoises placées à la verticale des appuis, là où
leur poids n'induit aucun effet gênant pour la structure.

3.2. Diffusion des efforts aux ancrages :

Généralement, un grand nombre de câbles extérieurs sont ancrés aux abouts de l'ouvrage. En
outre, pendant la construction, un nombre important de câbles extérieurs sont ancrés sur
certaines entretoises sur piles, sans que les efforts qu'ils développent soient équilibrés par les
câbles ancrés sur l'autre face de l'entretoise, comme ils le seront à la fin de la construction.
Il apparaît alors de très importants efforts de diffusion de cette précontrainte dans le béton. Le
souci d'éviter l'ouverture de fissures dont la direction et l'ouverture sont difficiles à contrôler,
conduit à recommander d'équilibrer une grande partie des efforts de diffusion par une
précontrainte transversale, ou à la fois transversale et verticale.

3.3. Déviation des câbles :

Pour que les câbles extérieurs soient efficaces en flexion et à l'effort tranchant, il faut qu'ils
passent en fibre supérieure sur pile, et en fibre inférieure dans la zone centrale des travées. Ce
tracé est réalisé à l'aide des pièces de déviation qui donnent aux câbles un tracé en ligne brisée.
Un câblage mécaniquement optimal est obtenu en multipliant les déviateurs ce qui permet :
- soit de dévier les câbles un à un,
- soit de leur donner à tous le même tracé, proche du tracé théorique que présenterait une
précontrainte traditionnelle intérieure au béton.
Dans le premier cas, les pièces de déviation peuvent être des blocs en béton (ou des pièces
métalliques de déviation ancrées au béton de la structure) placés à la limite entre le hourdis
inférieur et les âmes des poutres en caisson. La position des ancrages doit être choisie de façon à
ce que les efforts de déviation se décomposent sans flexion secondaire sur l'âme et le hourdis
inférieur.
Dans le second cas, ce sont de véritables entretoises qui permettent de dévier simultanément tous
les câbles.
Il est alors intéressant de placer chacun d'entre eux dans un plan vertical (ou faiblement incliné sur
la verticale) avec quelques corrections aux ancrages pour des raisons d'encombrement
géométrique. Multiplier ces entretoises présentes toutefois des inconvénients :
104
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

- bien que beaucoup plus légères que les entretoises d'ancrage (placées à la verticale des appuis)
elles génèrent par leur poids des efforts additionnels dans la structure,
- elles compliquent la réalisation éventuellement l’accès pour l’entretien.

4. Précontrainte de poussage :

4.1. Détermination du tracé et nombre des câbles :

Les câbles de précontrainte de poussage sont disposés suivant un tracée rectiligne en élévation,
juste à la section d’ancrage (déviateur).
Les câbles de précontrainte sont calculés pour les différentes phases d’avancement du tablier, et
on prendra le cas le plus défavorable.
Les câbles étant rectilignes et placés dans le hourdis supérieur et inférieur, pour reprendre les
moments négatifs sur appuis et positifs en travées, on distinguera deux familles de câble :
Câbles supérieurs et câbles inférieurs.
Trois classes de précontrainte sont déterminées selon le degré d’agressivité atmosphérique auquel
l’ouvrage est exposé. Pour notre ouvrage, on travail en classe II.
Les moments dus au poussage des tronçons engendrent des contraintes au niveau des fibres
supérieures et inférieures.

Figure 47. Modèle 01 voussoir N°01 avant poussage

Figure 48.modèle 01 voussoir N°01 avant accostage sur pile01

Figure 49 fin poussage voussoir N01

Figure 50 . Modèle 02 préparation de voussoir N02 avant poussage

105
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

4.2. Détermination des câbles , en cours de poussage :

Selon les hypothèses suivantes :

1/avant bec se trouve en porte à faux à partir de la phase 04.

2/ avant bec se trouve avant accostage.

3/on considère le poids de voussoir égale a unité uniformément repartie.

4/ on considère le poids de l’avant bec égale à (0,1) de poids de voussoir.

 Cinématique de réalisation d’un voussoir :

1/Exécution du caisson en U.

1-a/Coffrage extérieur.

1-b/Mise en place du ferraillage, et précontrainte intérieure.

1-c/Bétonnage.

2/Exécution de la dalle supérieure.

2-a/L’étaiement de la dalle supérieure et coffrage.

2-b/Mise en place du ferraillage et précontrainte intérieure.

2-c/Bétonnage.

2-d/Décoffrage et pose des coupleurs.


3/Mise en tension (lorsque le béton prendra une résistance de 30MPa d’apres le laboratoire).
4/ Injection
5/poussage.

remarque:
Le temps nécessaire pour ces opérations est 14 jours pour chaque voussoir.

106
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Longueur
voussoirs temps de réalisation (j) ph1 ph 2 ph 3 ph 4 ph 5 ph 6 ph 7 ph 8 ph 9 ph 10 ph 11
(m)
v1 14j 32,6 14 28 42 56 70 84 98 112 126 140 154
v2 14j 28 14 28 42 56 70 84 98 112 126 140
v3 14j 31,2 14 28 42 56 70 84 98 112 126
v4 14j 24,3 14 28 42 56 70 84 98 112
v5 14j 32 14 28 42 56 70 84 98
v6 14j 25,4 14 28 42 56 70 84
v7 14j 32 14 28 42 56 70
v8 14j 24,3 14 28 42 56
v9 14j 31,2 14 28 42
v10 14j 28 14 28
v11 14j 32,6 14
Tableau 5.calendrier moyenne pour de la réalisation pour chaque voussoir.

voussoir temps de réalisation Longueur(m ph ph ph ph ph ph ph ph ph ph ph


s (j) ) 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

v1 14j 32,6 4 18 32 46 60 74 88 102 116 130 144


v2 14j 28 4 18 32 46 60 74 88 102 116 130
v3 14j 31,2 4 18 32 46 60 74 88 102 116
v4 14j 24,3 4 18 32 46 60 74 88 102
v5 14j 32 4 18 32 46 60 74 88
v6 14j 25,4 4 18 32 46 60 74
v7 14j 32 4 18 32 46 60
v8 14j 24,3 4 18 32 46
v9 14j 31,2 4 18 32
v10 14j 28 4 18
v11 14j 32,6 4
Tableau 6.calendrier moyenne pour l'âge des voussoirs à partir du coulage de voussoir lors de mise en tension

voussoir temps de réalisation Longueur(m ph ph ph ph ph ph ph ph ph ph ph


s (j) ) 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
v1 14j 32,6 1 15 29 43 57 71 85 99 113 127 141
v2 14j 28 1 15 29 43 57 71 85 99 113 127
v3 14j 31,2 1 15 29 43 57 71 85 99 113
v4 14j 24,3 1 15 29 43 57 71 85 99
v5 14j 32 1 15 29 43 57 71 85
v6 14j 25,4 1 15 29 43 57 71
v7 14j 32 1 15 29 43 57
v8 14j 24,3 1 15 29 43
v9 14j 31,2 1 15 29
v10 14j 28 1 15
v11 14j 32,6 1
Tableau 7.calendrier moyenne pour l'âge des voussoirs à partir de mise en tension.

107
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

 Les phases de poussages :

Figure 51phase00

Figure 52.phase01

Figure 53.phase02

Figure 54.phase03

Figure 55.phase04

Figure 56.phase05

Figure 57.phase06

Figure 58.phase07

Figure 59.phase08

Figure 60. phase09

Figure 61.phase10

Figure 62.phase 11

108
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

4.3. Détermination du câblage intérieur :

Figure 63.section équivalente au caisson.

La figure au dessus précise les notations utilisées ; nous désignons par :

G : le centre de gravité de la section,


V : la distance de G à la fibre supérieure,
v' : la distance de G à la fibre inférieure,
h = V + v' la hauteur totale de la section,
eo : l’excentrement du câble moyen.
eo (>0)
d : la distance minimale du câble moyen à la fibre supérieure pour que l'enrobage des câbles
soit suffisant,
d’ : la distance minimale du câble moyen à la fibre inférieure pour que l'enrobage des câbles
soit suffisant.
En outre, nous désignons par :
B : l'aire de la section,
I : son moment d'inertie par rapport à un axe horizontal passant par G (centre de gravité).

Pour déterminer l’effort P de précontrainte de poussage (en phase d’exécution) il suffit


d’équilibrer les contraintes dues aux poids propre, au gradient thermique et aux dénivellations
d’appuis avec celles dues à la précontrainte de poussage selon les hypothèses suivantes :

1/ le dimensionnement se fait en classe (II).

Selon le BPEL91 (article6.1) en situation d´exécution, les contraintes de traction sont partout
bornées à 0,7Fij
2/Estimation des pertes est 30 %(estimation des pertes selon les regèles de BPEL91 pour un
ouvrage en cours d’exécution)

10 % : pour les pertes instantanées.

20 % : pour les pertes différées.

𝐹𝐹𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃 = 1770 𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀

𝐹𝐹𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃 = 1580 𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀

109
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

𝜎𝜎𝑃𝑃0 = min⁡
( 0,8𝐹𝐹𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃 ; 0,9𝐹𝐹𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃 )

𝜎𝜎𝑃𝑃0 = min⁡
( 1416; 1422)

𝜎𝜎𝑃𝑃0 = 1416 𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀

𝑃𝑃0
𝜎𝜎𝑃𝑃0 = ⇒ 𝑃𝑃0 = 𝜎𝜎𝑃𝑃0 ∗ 𝑆𝑆 = 1416 ∗ 150 ∗ 10−6 ∗ 12 = 2,55 𝑀𝑀𝑀𝑀
𝑆𝑆
𝑃𝑃0 : Pour 1 câble de (12T15s) sans pertes =2,55MN

𝑃𝑃0 : La force développée par un seul câble de (12T15s) égale à 1,785MN y a compris les pertes

3/Précontrainte rectiligne, pas de moment hyperstatique du à la précontrainte.

Dans la mesure où les efforts hyperstatiques dus à la précontrainte sont nuls, on doit avoir en
chaque section les contraintes limites :

Sous 𝑀𝑀𝑚𝑚𝑚𝑚𝑚𝑚 =𝑀𝑀2


𝑃𝑃𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 𝑀𝑀2
𝜎𝜎𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠 = + ∗ 𝑉𝑉 ≥ −𝜎𝜎�𝑡𝑡
𝐵𝐵 𝐼𝐼

𝑃𝑃𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 𝑀𝑀2
𝜎𝜎𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 = − ∗ 𝑉𝑉 ′ ≤ ���
𝜎𝜎𝑏𝑏
𝐵𝐵 𝐼𝐼
Sous 𝑀𝑀𝑚𝑚𝑚𝑚𝑚𝑚 =𝑀𝑀1
𝑃𝑃𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 𝑀𝑀1
𝜎𝜎𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠 = + ∗ 𝑉𝑉 ≤ ���
𝜎𝜎𝑏𝑏
𝐵𝐵 𝐼𝐼
𝑃𝑃𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 𝑀𝑀1
𝜎𝜎𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 = − ∗ 𝑉𝑉 ′ ≥ −𝜎𝜎�𝑡𝑡
𝐵𝐵 𝐼𝐼

Figure 64.diagramme limite des contraintes sur appui

110
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Figure 65 .diagramme limite des contraintes en travée

 Pour une section avec M max :


𝑀𝑀𝑚𝑚𝑚𝑚𝑚𝑚
𝑃𝑃𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 ≥ �−𝜎𝜎�𝑡𝑡 + ∗ 𝑉𝑉 ′ � ∗ 𝐵𝐵
𝐼𝐼
𝑀𝑀𝑚𝑚𝑚𝑚𝑚𝑚
𝑃𝑃𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 ≤ �𝜎𝜎
���𝑏𝑏 − ∗ 𝑉𝑉� ∗ 𝐵𝐵
𝐼𝐼

 Pour une section avec M min :


𝑀𝑀𝑚𝑚𝑚𝑚𝑚𝑚
𝑃𝑃𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 ≥ �−𝜎𝜎�𝑡𝑡 + ∗ 𝑉𝑉� ∗ 𝐵𝐵
𝐼𝐼

𝑀𝑀𝑚𝑚𝑚𝑚𝑚𝑚
𝑃𝑃𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 ≤ �𝜎𝜎
���𝑏𝑏 − ∗ 𝑉𝑉′� ∗ 𝐵𝐵
𝐼𝐼

Exemple d’application pour la phase 05(pour les sollicitations voir chapitre 3)

M min
Mg M DA M𝜃𝜃 V(m) I (𝑚𝑚4 ) B (𝑚𝑚2 )
(mn*M)
(-292,099 *0.202) =-59,004 -4,6 -7,035 -67,12
Appui 1 1.64 11 ,045 8 ,109

Tableau 8.résumé des sollicitations, pour l'appui 1 pour la passe de construction N°5

𝜎𝜎�𝑡𝑡 = 0,7 ∗ 𝑓𝑓𝑡𝑡𝑡𝑡 ; 𝑓𝑓𝑡𝑡𝑡𝑡 = 0,06 ∗ 𝑓𝑓𝑐𝑐28 + 0,6 ; 𝑓𝑓𝑐𝑐28 = 40𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀

𝜎𝜎�𝑡𝑡 = 2,1𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀

M min= Mg+M DA+ M𝜃𝜃* 0,5 = (-59,004) + (-4,6) + (-7,035) = -67,12(MN*m)

𝑀𝑀𝑀𝑀 : représente le moment unitaire multiplié par la charge G (G=0,202MN/ml)


(−67,12∗1.31)
𝑃𝑃𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 ≥ ((−2,1) − ( ))*8,109 ; 𝑃𝑃𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 ≥ 47,52 MPa
11,0.45

𝑃𝑃𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 : Force développée par la précontrainte intérieure.


𝑃𝑃𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 = 𝑃𝑃0 *n avec (n : nombre de câble).

111
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

n= 𝑃𝑃𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 /𝑃𝑃0

n= Entier (47,525/1,785) +1 =27 câbles de type (12T15s)

Pour toutes les situations de poussage le nombre de câbles est résumé dans le tableau suivant

La combinaison à prendre lors de dimensionnement est : M= Mg+M DA + M𝜃𝜃* 0,5

M (max ou
M(unité*m) Mg= M(unité*m) 0,202 M DA gradient Pu nombre de câbles
min)
phase 01
-124,1 -25,07 0 0 -25,07 7,08 4
phase 02
207,5 41,92 0 0 41,92 33,44 19
-28,92 -5,84 0 0 -5,84 11,41 7
phase 03
240,49 48,58 0 0 48,58 41,46 24
-131 -26,46 0 0 -26,46 8,42 5
0 0 0 0 0 17,03 10
phase 04 2
-338 -68,28 0 0 -68,28 48,64 28
-147,32 -29,76 0 0 -29,76 11,59 7
7,8 1,58 0 0 1,58 15,13 9
phase 05
174,15 35,18 1,73 2,345 38,08 28,82 17
-292,10 -59,00 -4,6 -7,04 -67,12 47,53 27
138,37 27,95 2,145 3,5175 31,85 21,33 12
-190,8 -38,54 0 0 -38,54 20,04 12
phase 06
156,9 31,69 2,016 2,051875 34,74 24,80 14/v5
-329,76 -66,61 -3,599 -6,2377 -73,33 53,50 30 (**)
-14 -2,83 -1,645 -6,2377 -7,59 9,73 6
219,18 44,27 4,99 6,2377 52,38 46,04 26
phase 07
181,37 36,64 2,19 3,42 40,54 31,78 18
-273,28 -55,20 -5,489 -5,53 -63,46 44,00 25/v5
110,45 22,31 1,15 5,53 26,23 14,55 9
-262,10 -52,95 -4,992 -5,65 -60,76 41,41 24
152,51 30,81 2,378 2,68 34,53 24,54 14
-190,80 -38,54 0 0 -38,54 20,04 12
phase 08
186,29 37,63 2,154 2,34 40,95 32,28 19
-260,65 -52,65 -5,577 -5,97 -61,21 41,85 24
93,22 18,83 1,248 4,97 22,56 10,14 6 /v5
-309,96 -62,61 -5,94 -4,04 -70,57 50,84 29
231,82 46,83 1,55 5,21 50,98 44,35 25
-12,00 -2,42 0 -6,03 -5,44 11,80 7
Tableau 9.résumé de dimensionnement des ca pour chaque phase

112
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Mg= M(unité*m) M (max ou


M(unité*m) 0,202 M DA gradient min) Pu nombre de câbles
phase 09
179,2 36,20 2,04 2,050 39,26 30,25 17
-278,89 -56,34 -5,577 -5,970 -64,90 45,39 26
118,49 23,93 1,504 4,957 27,92 16,59 10
-240,85 -48,65 -5,94 -4,036 -56,61 37,42 21 /v5
122,74 24,79 1,24 5,065 28,57 17,37 10
-170,21 -34,38 -5,005 -6,026 -42,40 23,75 14
148,66 30,03 2,384 2,814 33,82 23,69 14
-190,8 -38,54 0 0 -38,54 20,04 12
phase 10
180,14 36,39 2,129 2,26 39,65 30,71 18
-276,46 -55,84 -5,512 -5,86 -64,29 44,80 26
114,98 23,23 1,324 5,11 27,11 15,61 9
-250,05 -50,51 -5,584 -4,46 -58,32 39,07 22
135,22 27,31 1,348 4,43 30,88 20,15 12 /v5
-235,82 -47,64 -5,884 -4,44 -55,74 36,58 21
101,78 20,56 1,525 5,21 24,69 12,70 8
-319,17 -64,47 -5,001 -5,93 -72,44 52,64 30
172,2 34,78 2,155 2,55 38,21 28,98 17
-107,5 -21,715 0 0 -21,715 3,85620397 3
Phase 11 (phase finale)
179,59 36,28 2,156 2,25 39,56 30,60 18
-277,87 -56,13 -5,58 -5,89 -64,65 45,15 26
117,01 23,64 1,18 5,10 27,37 15,92 9
-244,72 -49,43 -6,014 -4,35 -57,62 38,39 22
127,9 25,84 1,37 4,61 29,51 18,50 11
-255,77 -51,67 -6,028 -4,86 -60,12 40,80 23
127,9 25,84 1,37 4,61 29,51 18,50 11//v5
-244,72 -49,43 -6,014 -4,35 -57,62 38,39 22
117,01 23,64 1,18 5,10 27,37 15,92 9
-277,87 -56,13 -5,58 -5,89 -64,65 45,15 26
179,59 36,28 2,156 2,25 39,56 30,60 18
Tableau 10.Résumé de dimensionnement des ca pour chaque phase

L’indice V5 représente les sollicitations relatives au voussoir N°5.

On constate selon le tableau ci-dessus que le nombre de câbles maximal est égal à 30 câbles.
Donné par la phase de poussage 06(**)

4.5. Position des câbles intérieurs :

Chaque câble est repéré par ses coordonnées selon les axes (voir figure)

On essaye de finaliser le positionnement des ces câbles, avec le respect de certain règles talque le
barycentre des câbles intérieures qui doit être associé avec celui de la section, le respect de
l’enrobage.

Apres plusieurs cycle d’itérations on arrive cordonnes suivantes :

113
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Figure .disposition des câbles intérieurs

câbles gauches câbles droites


N° du câble Y(m) Z(m) N° du câble Y(m) Z(m)
1 8,99 2,91 1 1,51 2,91
2 8,57 2,91 2 1,93 2,91
3 8,25 2,91 3 2,25 2,91
4 7,83 2,91 4 2,67 2,91
5 7,25 2,91 5 3,25 2,91
6 8,33 2,62 6 2,17 2,62
7 8,263 2,35 7 2,236 2,35
8 8,2 2,05 8 2,3 2,05
9 8,147 1,62 9 2,353 1,62
10 8,04 0,955 10 2,46 0,955
11 7,03 0,32 11 3,47 0,32
12 6,69 0,32 12 3,81 0,32
13 6,155 0,32 13 4,345 0,32
14 5,89 0,32 14 4,61 0,32
15 5,53 0,32 15 4,97 0,32
Tableau 11.cordonnées des câbles intérieurs

Centre de gravité des câbles intérieurs devient donc :

𝑌𝑌 = 5,25𝑚𝑚 ; 𝑍𝑍 = 1,74𝑚𝑚

114
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Remarque : le centre de gravité des câbles intérieurs par rapport au centre de gravité de la
section est 0,05m.

5. Calcul de la précontrainte extérieur:

Une fois l’ouvrage atteint sa position finale, la précontrainte totale de continuité (extérieure)
sera évaluée en fonction des effets suivants :
- Poids propre.
- Surcharges de trottoirs.
- Surcharges routières.
- Gradient thermique.
- dénivellations d’appuis
- la précontrainte extérieure et inferieure.

5.1. Choix de tracer et configuration des câbles de précontrainte extérieure :

Le choix du tracé des câbles de précontrainte extérieure est fait selon un critère d’équilibrage de
l’effet de la précontrainte dans les travées des poutres. L’objectif était de se rapprocher autant
que possible, en gardant un tracé réaliste d’un point de vue constructif.
Cette condition d’équilibrage exprime la recherche d’un tracé de précontrainte qui produise une
compensation des déformations identiques dans toutes les travées. La détermination du tracé des
câbles s’effectue de la manière suivante : les câbles sont placés en position haute « extrême » sur
les appuis intermédiaires. Ils sont aussi placés en position basse « extrême » au milieu de la travée
centrale.
La figure 24 montre le tracé de la précontrainte extérieure qu’on va adopter pour notre ouvrage.
Les câbles, ont un tracé polygonal et sont déviés 2 fois par travée.
L’emplacement de ces déviateurs, et les excentricités adoptés (en travée, sur appui et aux appuis
de rive) font l’objet de l’étude en (1.3)

Figure 66.disposition du précontraint extérieur

5.1. Effet de la précontrainte sur la structure :

La précontrainte a pour effet d’une part de comprimer la structure et d’autre part d’induire des
champs d’efforts intérieurs de flexion et d’effort tranchant. La façon la plus simple de prendre en
compte l’effet du précontrainte est de l’introduire comme un jeu de charges qui se superposent
aux autres charges auxquelles est soumise la structure. Typiquement, l’effort normal dû à la
précontrainte réduit ou empêche complètement la fissuration des sections, alors que le champ de
moments dû à la précontrainte réduit en général les moments agissant sur ces mêmes sections. Il
en résulte des structures qui à la fois se déforment moins et se fissurent moins.
Et pour connaitre l’effet de cette précontrainte on va utiliser la méthode directe.

115
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

5.2. Principe :

La méthode directe est basée sur le principe des charges équivalentes, il faut remplacer l’acier de
précontrainte par son effet sur le béton .si la précontrainte s’oppose aux charges appliquées c’est
parce qu’elle cause un certain chargement agissant en sens inverse .il s’agit d’abord de
déterminer ce chargement. c- à -d les charges équivalentes à la précontrainte .en suite, on fait le
calcul des efforts internes dans la pièce en considérant les deux chargements, soit les charges réels
et les charges équivalentes.
Dans notre cas on envisage une précontrainte extérieure linéaire, donc le rayon de courbure est
égale à l’ infini.
Dans ce cas la charge équivalente est remplacée par une charge concentrée, Le point d’application
de la charge concentrée équivalente se situe évidement a l’intersection des deux segments de
droite puisque c’est a cet endroit qu’il y a un saut dans le diagramme de l’effort tranchant de
précontrainte, la charge de concentrée de précontrainte équivalente, égale à l’intensité de ce saut.

Figure 67.position des déviateurs et charges équivalentes

Figure 68.résultante des câbles sur la poutre


116
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

5.3. Calcul des excentricités :

Transversalement, nous prévoyons dans la section sur pile une distance minimale du
Câble moyen à la fibre supérieure et dans la section à la clé, une distance minimale du câble
moyen à la fibre inférieure, cette valeur permettant de laisser un espace entre la gaine du câble
de précontrainte et au dessus du hourdis inférieur.

 Disposition du précontraint extérieur en travée :

Figure 69.Disposition de la précontrainte extérieur sur appui.

 Disposition du précontraint extérieur en travée :

Figure 70.Disposition de la précontrainte extérieur en travée

La particularité de la précontrainte extérieure, c’est la connaissance de l’excentricité Sur appui et


en travée (des points extrêmes) .Et l’excentricité adopter est la suivante :
117
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

𝑒𝑒𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 = 𝑉𝑉 ′ − ℎ𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 − ℎ𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝 − 1,5∅𝑔𝑔𝑔𝑔𝑔𝑔𝑔𝑔𝑔𝑔𝑔𝑔


𝑒𝑒𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠 = 𝑉𝑉 − ℎ𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠 − 1,5∅𝑔𝑔𝑔𝑔𝑔𝑔𝑔𝑔𝑔𝑔𝑔𝑔

𝑒𝑒𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 = 1,79-0,3-0,15-1,5*0,08= 1,22m


𝑒𝑒𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠 = 1,31-0,25-1,5*0,08= 0,94m

5.4. Calcul des angles de déviations :

Les angles de déviation (𝛼𝛼𝑑𝑑 ) et (𝛼𝛼𝑔𝑔 ) sont définis selon l’emplacement des déviateurs et
d’excentricité adoptée.

�𝑒𝑒 𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 �+�𝑒𝑒𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠 � �𝑒𝑒 𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 �+�𝑒𝑒𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠 �


𝑡𝑡𝑡𝑡 𝛼𝛼𝑔𝑔 = ; 𝑡𝑡𝑡𝑡 𝛼𝛼𝑑𝑑 =
𝑎𝑎 𝑏𝑏
a : c’est la distance qui sépare le premier déviateur et l’entretoises sur l’appui gauche.
b : c’est la distance qui sépare le deuxième déviateur et l’entretoise sur l’appui droite.

5.5. Présentation de la méthode de calcul :

Les câbles de précontrainte extérieure doivent reprendre les efforts dus aux charges
permanentes ( g’), aux charges routières A(l) et B, ainsi le système militaire Mc80, au gradient
thermique, les dénivellations d’appuis.
Pour déterminer le nombre de câbles nécessaires, nous allons procéder par étapes suivantes:
- détermination de la géométrie du câblage, emplacement des déviateurs
- présentation des charges appliquées (diagrammes sollicitations), pour chaque disposition
adoptée.
- choix des sections critiques à dimensionner ou à vérifier.
- détermination de la précontrainte. (nombre de câbles)

5.6. Géométrie des câbles extérieurs :

En première approximation, on peut définir un tracé moyen des câbles de précontrainte


extérieure en respectant quelques règles de base.
Longitudinalement, nous choisissons de placer les déviateurs intermédiaires dans les travées
centrales selon les dispositions suivantes :

Emplacement déviateur Excentricité adopter (appuis rives


disposition 01 (L/3) e =-1,22m
disposition 02 (L/3) e =0
disposition 03 (L/4) e =-1,22m
disposition 04 (L/4) e =0
disposition 05 (3L/8) e =-1,22m
disposition 06 (3L/8) e =0
Tableau 12.disposition des câbles

On rappellera que les déviateurs sur pile positionnent les câbles de précontrainte extérieure au
plus près de la fibre supérieure du tablier (moment de flexion longitudinale négatif), tandis que les
118
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

déviateurs intermédiaires placent ces mêmes câbles vers la fibre inférieure (moment de flexion
longitudinale positif).

5.6.1. Présentation des charges équivalentes dues à la précontrainte extérieure :

 Exemple d’application pour la disposition 03 à (L/4) :

Figure 71. Présentation de la demi-structure et charges équivalentes

𝑒𝑒𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 = -1,22m

𝑒𝑒𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠 = 0,94m

Travée 01
tg αd =0
|−1,37|+|0,94|
tg αd = = 0,144
16
Travée 02
|−1,37|+|0,94|
𝑡𝑡𝑡𝑡 𝛼𝛼𝑔𝑔 = = 0,168
13,75
|−𝟏𝟏,𝟑𝟑𝟑𝟑|+|𝟎𝟎,𝟗𝟗𝟗𝟗|
𝑡𝑡𝑡𝑡 𝛼𝛼𝑑𝑑 = = 0,168
𝟏𝟏𝟏𝟏,𝟕𝟕𝟕𝟕

Travée 03
|−𝟏𝟏,𝟑𝟑𝟑𝟑|+|𝟎𝟎,𝟗𝟗𝟗𝟗|
𝑡𝑡𝑡𝑡 𝛼𝛼𝑔𝑔 = =0,168
𝟏𝟏𝟏𝟏,𝟕𝟕𝟕𝟕
|−𝟏𝟏,𝟑𝟑𝟑𝟑|+|𝟎𝟎,𝟗𝟗𝟗𝟗|
𝑡𝑡𝑡𝑡 𝛼𝛼𝑑𝑑 = = 0,168
𝟏𝟏𝟏𝟏,𝟕𝟕𝟕𝟕

tg αg tg αd αd αg Pg sin Pd sin Pg cos Pd cos

Trave01 0 0,135 0 7,69 0 -0,134* Pext Pext 0,991* Pext

Trave02 0,15 0,15 8,77 8,77 -0,152* Pext -0,152* Pext 0,988* Pext 0,988* Pext

Trave03 0,15 0,15 8,77 8,77 -0,152* Pext -0,152* Pext 0,988* Pext 0,988* Pext
Tableau 13.angle de déviation et charges équivalentes pour la disposition 03 (demi-structure)

119
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

N.B :
1). le signe (-) des charges (Pg sin et Pg sin) indique que la charge est dirigée vers le haut.
2). par symétrie, on déduit les charges dans les travées 04, 05 et 06.
3). l’excentricité du câble sur l’appui de rive engendre un couple de moment fléchissant égale à :
𝑴𝑴 = 𝑷𝑷𝒆𝒆𝒆𝒆𝒆𝒆 ∗ 𝒆𝒆𝒊𝒊𝒊𝒊𝒇𝒇

5.6.2. Présentations des diagrammes:

 Diagramme de M pour la disposition01


-4,0
-3,5
-3,0
-2,5
-2,0
-1,5
-1,0
-0,5
0,0
0,5
1,0
1,5
2,0
2,5
3,0
3,5
4,0
0 20 40 60 80 100 120 140 160 180 200 220 240 260 280 300 320
Mprecontrainte
Figure 72.Diagramme de M pour la disposition01

 Diagramme de M pour la disposition 02

-4,0
-3,5
-3,0
-2,5
-2,0
-1,5
-1,0
-0,5
0,0
0,5
1,0
1,5
2,0
2,5
3,0
3,5
4,0
0 20 40 60 80 100 120 140 160 180 200 220 240 260 280 300 320
M precontrainte
Figure 73.Diagramme de M pour la disposition02

120
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

 Diagramme de M pour la disposition03 :

-4,0
-3,5
-3,0
-2,5
-2,0
-1,5
-1,0
-0,5
0,0
0,5
1,0
1,5
2,0
2,5
3,0
3,5
4,0
0 20 40 60 80 100 120 140 160 180 200 220 240 260 280 300 320
M precontrainte
Figure 74.Diagramme de M pour la disposition03

 Diagramme de M pour la disposition04 :

-4,0
-3,5
-3,0
-2,5
-2,0
-1,5
-1,0
-0,5
0,0
0,5
1,0
1,5
2,0
2,5
3,0
3,5
4,0
0 20 40 60 80 100 120 140 160 180 200 220 240 260 280 300 320
M precontrainte
Figure 75.Diagramme de M pour la disposition04

121
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

 Diagramme de M pour la disposition05 :

-4,0
-3,5
-3,0
-2,5
-2,0
-1,5
-1,0
-0,5
0,0
0,5
1,0
1,5
2,0
2,5
3,0
3,5
4,0
0 20 40 60 80 100 120 140 160 180 200 220 240 260 280 300 320
M precontrainte
Figure 76.Diagramme de M pour la disposition05

 Diagramme de M pour la disposition 06 :


-4,0
-3,5
-3,0
-2,5
-2,0
-1,5
-1,0
-0,5
0,0
0,5
1,0
1,5
2,0
2,5
3,0
3,5
4,0
0 20 40 60 80 100 120 140 160 180 200 220 240 260 280 300 320
M precontrainte
Figure 77.Diagramme de M pour la disposition06

122
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Combinaisons :

rares

comb 01 Mg’+1,2A(L)+1,2TR+0,5∗ ∆𝜃𝜃 Une voie chargée

comb 02 Mg’+1,2*2*A(L)+1,2*2TR+0,5∗ ∆𝜃𝜃 deux voies chargées

comb 03 Mg’+1,2*B+1,2TR+0,5∗ ∆𝜃𝜃 Une voie chargée

comb 04 Mg’+1,2*B*2+1,2*2TR+0,5∗ ∆𝜃𝜃 deux voies chargées

comb 05 Mg’+Mc80+0,5∗ ∆𝜃𝜃 ---

comb 06 Mg’+0,5∗ ∆𝜃𝜃 ---


fréquente
comb 07 Mg’+0,6A(L)+1,2TR+0,5∗ ∆𝜃𝜃 Une voie chargée
comb 08 Mg’+0,6*2*A(L)+1,2*2TR+0,5∗ ∆𝜃𝜃 deux voies chargées
comb 09 Mg’+0,6*B+1,2TR+0,5∗ ∆𝜃𝜃 Une voie chargée
comb 10 Mg’+0,6*B*2+1,2*2TR+0,5∗ ∆𝜃𝜃 deux voies chargées
Quasi permanentes
comb 11 Mg’
Tableau 14.Tableau 10.combinaisons envisagées.

5.7. Calcul des combinaisons de sollicitation: selon le BPEL 91

Mg’ : repesent le poids du trottoir, les glissières, garde corps.


 La détermination du nombre du câble est faite selon les hypothèses suivantes :
- Classe (II)
- Câbles de type 12T15s
- Perte 30%

Figure 78.diagramme contrainte (rares).

123
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Figure 79.Diagramme contrainte (fréquente et quasi permanent).

* En travée :

Pint + Pext Mg ′ Mcomb ′ MP ext ′


σinf = + V + V + V ≥ −σ�t
B I I I

Pint + Pext Mg Mcomb MP ext


σsup = + V+ V+ σb
V ≤ ���
B I I I

* Sur appui :
Pint + Pext Mg ′ Mcomb ′ MP ext ′
σinf = + V + V + V ≤ ���
σb
B I I I

Pint + Pext Mg Mcomb MP ext


σsup = + V+ V+ V ≥ −σ�t
B I I I

N.B :
1). V ′ < 0 et V > 0.
2). le moment doit être pris avec son signe algébrique.
3). en combinaison rares σ�t = fjt
4). en combinaison fréquentes et quasi permanentes σ�t = 0
5). Pint = n ∗ P0 = 30 ∗ 1,785 = 53,55MN.

124
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Sections dangereuses et sollicitations qui lui correspondent :

travée 1
Sections xi (m) 0 8 18,95 24 30 36 42 49,2
Mg(1*m) (unité = 1) 0 119,617 179,59 166,85 118,56 34,279 -86,00 -277,87
A(L)+(KN*m) 0 1143,91 1860,70 1860,70 1589,47 1023,67 275,96 323,26
A(L)-(KN*m) 0 -196,16 -464,67 -588,49 -735,62 -882,74 -1029,87 -1270,64
−3
A(L)*10 = (MN*m) 0 4,58 7,44 7,44 6,36 4,09 -4,12 -5,08
TR(L)-(KN*m) 0 551,80 918,00 935,39 831,74 593,08 219,43 169,38
TR(L) + (KN*m) 0 -103,23 -244,53 -309,69 -387,11 -464,54 -541,96 -1211,39
−3
TR(L)*10 0 1,24 2,07 2,10 1,87 1,33 -1,22 -2,73
dénivellation d’appui+ 0 0,91 2,16 2,84 3,52 4,20 4,88 5,58
dénivellation - 0 -0,61 -1,45 -1,91 -2,37 -2,83 -3,29 -3,76
(MN*m) 0 0,91 2,16 2,84 3,52 4,20 -3,29 -3,76
gradient thermique+ 0 0,20 0,48 0,64 0,79 0,94 1,10 1,26
gradient thermique- 0 -0,20 -0,48 -0,64 -0,79 -0,94 -1,10 -1,26
∆θ *4,69= (MN*m) 0 0,96 2,27 2,99 3,71 4,43 -5,15 -5,89
Mc80(+) aire 0 39,00 53,00 60,00 49,00 37,00 27,00 6,45
Mc80(-) aire 0 -3,52 -9,81 -20,00 -47,69
Mc80 aire *0,147 = (MN*m) 0 5,73 7,79 8,82 7,20 5,44 -2,94 -7,01
Bc(+) (ton*m) 0 298,17 466,00 452,62 392,47 276,26 107,10 69,72
Bc(-) (ton*m) 0 -42,33 -100,28 -127,00 -158,76 -190,51 -222,26 -278,25
−2
Bc*=10 (MN*m) 0 2,98 4,66 4,53 3,92 2,76 -2,22 -2,78

Tableau 15.valeurs de moment fléchissant travée 01.

125
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Le moment du au gradient thermique, doit être multiplier par le coefficient de la formule 4,69
CLASSE II
rares
Sections xi
0 8 18,95 24 30 36 42 49,2
(m)
comb 1 0,00 14,35 23,68 24,13 21,18 14,64 -16,57 -29,97
comb 2 0,00 21,33 35,09 35,59 31,05 21,16 -22,97 -39,34
comb 3 0,00 12,58 20,67 21,06 18,90 14,00 -14,52 -26,17
comb 4 0,00 17,43 28,45 28,77 25,75 19,04 -18,53 -32,02
comb 5 0,00 11,43 17,55 19,16 16,84 13,09 -11,90 -23,72
comb 6 0,00 4,79 7,60 7,50 6,12 3,45 -5,67 -12,95
fréquente
comb 7 0,00 9,88 16,60 17,21 15,57 11,56 -12,80 -22,33
comb 8 0,00 14,07 23,45 24,09 21,49 15,46 -16,64 -27,95
comb 9 0,00 8,73 14,60 15,11 13,81 10,60 -11,43 -20,67
comb 10 0,00 11,77 19,44 19,89 17,99 13,55 -13,91 -24,64
quasi permanente
comb 10 0,00 5,21 8,62 8,84 7,79 5,43 -6,38 -13,76

Tableau 16.combinaisons des sollicitations.

Travée01
P int/B 6,61 6,61 6,61 6,61 6,61 6,61 6,61 6,61
M(g) 0,00 24,40 36,64 34,04 24,19 6,99 -17,55 -56,69
M (max) comb rares 0,00 21,33 35,09 35,59 31,05 21,16 -22,97 -39,34
M (max) comb fréquente 0,00 14,07 23,45 24,09 21,49 15,46 -16,64 -27,95
M (max) comb quasi 0,00 5,21 8,62 8,84 7,79 5,43 -6,38 -13,76
V(m) 1,31 -1,64 -1,64 -1,64 -1,64 -1,64 1,31 1,31
(Pint/B) + ((M*(v ou v'))/I) 6,61 2,99 1,17 1,56 3,02 5,57 4,53 -0,11
(M*v/I) comb rare 0,00 -3,17 -5,21 -5,28 -4,61 -3,14 -2,72 -4,67
(M*v/I) comb fréquente 0,00 -2,09 -3,48 -3,58 -3,19 -2,30 -1,97 -3,32
(M*v/I) comb cas quasi 0,00 -0,77 -1,28 -1,31 -1,16 -0,81 -0,76 -1,63
Tableau 17.contraintes a équilibrées travée 01

126
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

travée 2
Section Xi(m) 57 65 73 79 85 91 98 104,2
Mg(1*m) (unité = 1) -89,09 41,33 107,76 115,57 87,39 23,21 -97,17 -244,72
A(L)+(KN*m) 202,49 1162,57 1631,57 1661,05 1414,30 891,31 281,52 389,17
-1031,76 -799,75 -567,75 -529,02 -684,44 - -1050,36 -1304,51
A(L)-(KN*m)
853,32
A(L)*10−3 =(MN*m) -6,19 6,98 9,79 9,97 8,49 5,35 -6,30 -7,83
-153,30 -585,18 -845,92 -883,98 -787,04 - -219,16 -326,00
TR(L)-(KN*m)
555,10
TR(L)+(KN*m) 487,38 430,18 441,84 450,58 459,32 468,07 583,56 1243,69
−3 0,49 -0,59 -0,85 -0,88 -0,79 -0,56 0,58 1,24
TR(L)*10
dénivellation 4,27 2,91 1,56 1,71 2,78 3,85 5,09 6,01
d’appui+
dénivellation - -2,38 -1,66 -1,18 -1,70 -2,22 -2,75 -3,36 -3,82
(MN*m) -2,38 2,91 1,56 1,71 2,78 3,85 -3,36 -3,82
gradient 1,21 1,16 1,11 1,07 1,04 1,00 0,96 0,93
thermique+
gradient thermique- -1,21 -1,16 -1,11 -1,07 -1,04 -1,00 -0,96 -0,93
∆θ *4,69=(MN*m) -5,67 5,45 5,22 5,03 4,86 4,69 -4,49 -4,35
Mc80(+) aire 32,00 62,00 71,23 72,00 59,20 46,61 24,41 12,85
Mc80(-) aire -37,36
Mc80 aire *0,147 =
0,00 9,11 10,47 10,58 8,70 6,85 0,00 -5,49
(MN*m)
Bc(+) (ton*m) 263,00 552,00 676,70 694,20 636,70 502,60 260,82 72,58
-221,17 -171,17 -121,17 -110,28 -146,28 - -224,28 -278,60
Bc(-) (ton*m)
182,28
Bc*=10−2 (MN*m) -2,21 5,52 6,77 6,94 6,37 5,03 -2,24 -2,79
Tableau 18.Valeurs de moment fléchissant travée 02.

127
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

CLASSE II
Rares
Section Xi(m)) 57 65 73 79 85 91 98 104,2
comb 1 -14,12 13,52 17,00 17,47 16,05 11,82 -14,83 -21,39
comb 2 -19,82 19,91 25,94 26,55 23,75 16,61 -20,54 -27,97
comb 3 -10,14 12,06 13,98 14,44 13,93 11,50 -10,77 -16,34
comb 4 -11,87 16,99 19,90 20,50 19,51 15,97 -12,43 -17,89
comb 5 -8,42 16,24 18,53 18,97 17,06 13,88 -9,11 -20,29
-6,04 4,21 6,49 6,67 5,58 3,18 -5,75 -10,98
fréquente
comb 7 -9,56 8,40 9,84 10,20 9,89 7,98 -10,25 -16,12
comb 8 -8,42 7,13 8,05 8,39 8,35 7,03 -9,11 -14,80
comb 9 -9,45 10,09 11,61 12,02 11,70 9,71 -10,10 -15,73
comb 10 -10,90 14,23 16,58 17,11 16,39 13,46 -11,50 -17,02
quasi permanente
comb 10 -5,58 4,40 5,44 5,87 5,93 4,68 -6,86 -12,63
Tableau 19.combinaisons des sollicitations travée 02

Traveé02
Section Xi(m)) 57 65 73 79 85 91 98 104,2
P int/B 6,61 6,61 6,61 6,61 6,61 6,61 6,61 6,61
M(g) -18,17 8,43 21,98 23,58 17,83 4,73 -19,82 -49,92
des cas rares -19,82 19,91 25,94 26,55 23,75 16,61 -20,54 -27,97
des cas fréquent -10,90 14,23 16,58 17,11 16,39 13,46 -11,50 -17,02
des cas quasi -5,58 4,40 5,44 5,87 5,93 4,68 -6,86 -12,63
V(m) 1,31 -1,64 -1,64 -1,64 -1,64 -1,64 1,31 1,31
(Pint/B) + ((M*(v ou v'))/I) 4,46 5,36 3,35 3,11 3,96 5,91 4,26 0,69
(M*v/I) des cas rares -2,35 -2,96 -3,85 -3,94 -3,53 -2,47 -2,44 -3,32
(M*v/I) des cas fréquente -1,29 -2,11 -2,46 -2,54 -2,43 -2,00 -1,36 -2,02
(M*v/I) des cas quasi -0,66 -0,65 -0,81 -0,87 -0,88 -0,69 -0,81 -1,50
Tableau 20.contraintes a équilibrées travée 02.

128
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Travée 03
Section Xi(m) 112 120 128 131,5 134 140 146 153 159,2
Mg (1*m) (unité =
-62,20 61,79 121,78 127,90 124,78 91,77 22,77 -103,24 -255,77
1)

1623,2 1675,5
A(L) + (KN*m) 342,53 1150,86 1655,32 1411,13 890,71 298,89 451,62
8 4
-
A(L)-(KN*m) -1010,13 -783,00 -616,15 -615,85 -615,64 -683,77 -853,39 -1051,28
1598,82
A(L)*10−3 =
-6,06 6,91 9,74 10,05 9,93 8,47 5,34 -6,31 -9,59
(MN*m)
TR(L)-(KN*m) 274,58 676,22 908,34 934,43 924,94 806,53 553,13 213,46 322,53
-
TR(L) + (KN*m) -507,84 -444,51 -451,66 -454,79 -457,03 -462,39 -467,76 -600,61
1281,66
TR(L)*10−3 -0,51 0,68 0,91 0,93 0,92 0,81 0,55 -0,60 -1,28
dénivellation
4,62 3,19 1,76 1,16 1,70 2,77 3,84 5,10 6,03
d’appui+
dénivellation - -3,04 -2,35 -1,67 -1,43 -1,69 -2,22 -2,75 -3,36 -3,82
(MN*m) -3,04 3,19 1,76 1,16 1,70 2,77 3,84 -3,36 -3,82
gradient
0,94 0,96 0,97 0,98 0,99 1,00 1,01 1,03 1,04
thermique+
gradient
-0,94 -0,96 -0,97 -0,98 -0,99 -1,00 -1,01 -1,03 -1,04
thermique-
∆θ *4,69=(MN*m) -4,42 4,50 4,57 4,61 4,64 4,69 4,75 -4,81 -4,86
Mc80(+) aire 32,00 55,00 71,13 71,87 67,75 63,00 48,00 25,24 12,28
Mc80(-) aire / / / / / / / / -49,08
Mc80 aire *0,147 =
0,00 8,09 10,46 10,56 9,96 9,26 7,06 0,00 -7,21
(MN*m)
Bc(+) (ton*m) 263,00 552,00 676,70 697,00 694,20 636,70 502,60 260,82 18,75
Bc(-) (ton*m) -57,09 -44,18 -31,27 -26,43 -29,66 -39,34 -49,02 -60,32 -278,51
Bc*=10−2 (MN*m) -0,57 5,52 6,77 6,97 6,94 6,37 5,03 -0,60 -2,79

Tableau 21.valeurs de moment fléchissant travée 03.

129
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

CLASSE II
rares
comb 1 -14,06 15,24 19,08 19,06 19,36 17,69 12,94 -16,39 -26,33

comb 2 -20,62 22,82 29,72 30,04 30,22 26,97 18,83 -23,30 -37,21
comb 3 -8,57 13,86 16,10 15,97 16,37 15,59 12,62 -10,69 -19,52
comb 4 -9,64 20,05 23,78 23,88 24,24 22,77 18,20 -11,89 -23,59
comb 5 -7,49 15,75 18,88 18,63 18,46 17,68 14,09 -9,48 -22,67
-4,45 4,47 6,67 6,91 6,81 5,65 3,19 -6,12 -11,64
fréquente
comb 7 -8,80 9,18 10,56 10,27 10,68 10,27 8,22 -10,87 -17,63
comb 8 -7,49 7,66 8,43 8,07 8,51 8,42 7,04 -9,48 -15,46
comb 9 -8,13 11,38 13,03 12,81 13,23 12,72 10,39 -10,21 -17,90
comb 10 -9,04 16,58 19,48 19,45 19,83 18,75 15,07 -11,22 -21,31
quasi permanente
comb 10 -5,28 5,41 6,14 5,76 6,19 6,07 4,66 -7,08 -13,03
Tableau 22.combinaisons des sollicitations travée 03

Section Xi(m) 112 120 128 131,5 134 140 146 153 159,2
P int/B 6,61 6,61 6,61 6,61 6,61 6,61 6,61 6,61 6,61
M(g) -12,69 12,61 24,84 26,09 25,45 18,72 4,64 -21,06 -52,18
M (max) comb rares -20,62 22,82 29,72 30,04 30,22 26,97 18,83 -23,30 -37,21
M (max) comb fréquente -9,04 16,58 19,48 19,45 19,83 18,75 15,07 -11,22 -21,31
M (max) comb quasi -5,28 5,41 6,14 5,76 6,19 6,07 4,66 -7,08 -13,03
V(m) 1,31 -1,64 -1,64 -1,64 -1,64 -1,64 -1,64 1,31 1,31

(Pint/B) + ((M*(v ou v'))/I) 5,11 4,74 2,92 2,74 2,83 3,83 5,92 4,11 0,42

(M*v/I) des cas rares -2,45 -3,39 -4,41 -4,46 -4,49 -4,00 -2,80 -2,76 -4,41
(M*v/I) des cas fréquente -1,07 -2,46 -2,89 -2,89 -2,95 -2,78 -2,24 -1,33 -2,53
(M*v/I) des cas quasi -0,63 -0,80 -0,91 -0,86 -0,92 -0,90 -0,69 -0,84 -1,54
(M*v/I) précontrainte 0,00 1,13 5,09 1,70 2,26 1,13 1,02 -0,04 -2,26
Tableau 23.16.contraintes a équilibrées travée 03.

130
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

5.8. Détermination de nombre de câble :

Exemple d’application pour section sur appui 2 (pile01) Xi=49,2m


Résumer des sollicitations défavorables qui agissent sur la section

P int/B 6,61
M(g) -56,69
Combinaison rares -39,34
Combinaison fréquente -27,95
Combinaison quasi -13,76
V(m) 1,31
Tableau 24

Pour connaitre l’effet du moment du a la précontrainte on doit multiplier les coefficients


présentés dans les diagrammes (dia 1 à 6) par 𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃 pour cet exemple ,on calcule avec la
disposition 03

𝑀𝑀𝑝𝑝𝑝𝑝 é𝑐𝑐 = 1,707*𝑃𝑃é𝑥𝑥𝑥𝑥 > 0

𝑃𝑃é𝑥𝑥𝑥𝑥 = 𝑛𝑛 ∗ 𝑃𝑃0

 Sur appui :
𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃 + 𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃 𝑀𝑀𝑔𝑔 ′ 𝑀𝑀𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐 ′ 𝑀𝑀𝑃𝑃 𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒 ′
𝜎𝜎𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 = + 𝑉𝑉 + 𝑉𝑉 + 𝑉𝑉 ≤ ���
𝜎𝜎𝑏𝑏
𝐵𝐵 𝐼𝐼 𝐼𝐼 𝐼𝐼

𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃 + 𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃 𝑀𝑀𝑔𝑔 𝑀𝑀𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐 𝑀𝑀𝑃𝑃 𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒


𝜎𝜎𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠 = + 𝑉𝑉 + 𝑉𝑉 + 𝑉𝑉 ≥ −𝜎𝜎�𝑡𝑡
𝐵𝐵 𝐼𝐼 𝐼𝐼 𝐼𝐼

−56,69 −39,34 𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃 𝑀𝑀𝑃𝑃 𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒


𝜎𝜎𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠 = 6,61 + ∗ 1,31 + ∗ 1,31 + + ∗ 1,31 ≥ −𝜎𝜎�𝑡𝑡
11,04 11,04 8,1 𝐼𝐼

−56,69 −39,34 𝑛𝑛 ∗ 𝑃𝑃0 𝑛𝑛 ∗ 𝑃𝑃0 ∗ 1,707


𝜎𝜎𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠 = 6,61 + ∗ 1,31 + ∗ 1,31 + + ∗ 1,31 ≥ −𝜎𝜎�𝑡𝑡
11,04 11,04 8,1 11,04

𝑃𝑃0 = 1,785 𝑀𝑀𝑀𝑀 𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝 12𝑇𝑇15𝑠𝑠 y compris les pertes de 30


−56,69 −39,34 𝑛𝑛 ∗ 1,785 𝑛𝑛 ∗ 1,785 ∗ 1,707
𝜎𝜎𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠 = 6,61 + ∗ 1,31 + ∗ 1,31 + + ∗ 1,31
11,04 11,04 8,1 11,04
≥ −𝜎𝜎�𝑡𝑡
- Sous une combinaison rare :

131
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

−56,69 −39,34 𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃 𝑀𝑀𝑃𝑃 𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒


𝜎𝜎𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠 = 6,61 + ∗ 1,31 + ∗ 1,31 + + ∗ 1,31 ≥ −𝜎𝜎�𝑡𝑡
11,04 11,04 8,1 𝐼𝐼
Pour 𝑛𝑛 = 2
𝜎𝜎𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠 = −3,62𝑀𝑀𝑀𝑀/𝑚𝑚² < −𝜎𝜎�𝑡𝑡 = −3𝑀𝑀𝑀𝑀/𝑚𝑚²
Pour 𝑛𝑛 = 3
𝜎𝜎𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠 = −3,04𝑀𝑀𝑀𝑀/𝑚𝑚² < −𝜎𝜎�𝑡𝑡 = −3𝑀𝑀𝑀𝑀/𝑚𝑚²

Pour 𝑛𝑛 = 4
𝜎𝜎𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠 = −2,46𝑀𝑀𝑀𝑀/𝑚𝑚² > −𝜎𝜎�𝑡𝑡 = −3𝑀𝑀𝑀𝑀/𝑚𝑚²

- Sous une combinaison fréquente :


−56,69 −27,95 𝑛𝑛 ∗ 1,785 𝑛𝑛 ∗ 1,785 ∗ 1,707
𝜎𝜎𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠 = 6,61 + ∗ 1,31 + ∗ 1,31 + + ∗ 1,31
11,04 11,04 8,1 11,04
≥ −𝜎𝜎�𝑡𝑡

Pour 𝑛𝑛 = 2
𝜎𝜎𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠 = −2,27𝑀𝑀𝑀𝑀/𝑚𝑚² < −𝜎𝜎�𝑡𝑡 = 0

Pour 𝑛𝑛 = 3
𝜎𝜎𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠 = −1,69𝑀𝑀𝑀𝑀/𝑚𝑚² < −𝜎𝜎�𝑡𝑡 = 0

Pour 𝑛𝑛 = 4
𝜎𝜎𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠 = −1,105𝑀𝑀𝑀𝑀/𝑚𝑚² < −𝜎𝜎�𝑡𝑡 = 0

Pour 𝑛𝑛 = 5
𝜎𝜎𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠 = −0,52𝑀𝑀𝑀𝑀/𝑚𝑚² < −𝜎𝜎�𝑡𝑡 = 0
Pour 𝑛𝑛 = 6
𝜎𝜎𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠 = 0,06𝑀𝑀𝑀𝑀/𝑚𝑚² < −𝜎𝜎�𝑡𝑡 = 0

- Sous une combinaison quasi permanente :

−56,69 −13,76 𝑛𝑛 ∗ 1,785 𝑛𝑛 ∗ 1,785 ∗ 1,707


𝜎𝜎𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠 = 6,61 + ∗ 1,31 + ∗ 1,31 + + ∗ 1,31 ≥ −𝜎𝜎�𝑡𝑡
11,04 11,04 8,1 11,04

Pour 𝑛𝑛 = 2
𝜎𝜎𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠 = −0,586𝑀𝑀𝑀𝑀/𝑚𝑚² < −𝜎𝜎�𝑡𝑡 = 0

Pour 𝑛𝑛 = 3
𝜎𝜎𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠 = 0𝑀𝑀𝑀𝑀/𝑚𝑚² < −𝜎𝜎�𝑡𝑡 = 0
 Conclusion :
Chaque combinaison nécessite un nombre de câble pour satisfaire les contraintes limites de
tractions
Le nombre de câble qu’on doit retenir égale à six (06).
Ce nombre de câble, est valable pour la section qui se trouve sur appui 2 (49,2m) et pour la
disposition des câbles.

132
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

disposition 03 (L/4) e =-1,22m

De la même façon, on procède a dimensionner les autres sections critique.

Les tableaux suivants, résumeront le nombre de câbles pour chaque disposition :

Dis01
travée 1
xi (m) 0 8 18,95 24 30 36 42 49,2
M précontrainte extérieure -1,220 -2,032 -2,445 -1,762 -0,949 -0,139 0,667 1,635
nombre de câble 1 1 3 3 1 1 2 7
Tableau 25

travée 2
0 57 65 73 79 85 91 98 104,2
M précontrainte extérieure -0,003 -1,683 -2,145 -2,145 -2,145 -1,203 -2,012 1,388
nombre de câble 1 1 1 1 1 1 1 3
Tableau 26

travée 3
0 112 120 128 131,5 134 140 146 153 159,2
M précontrainte extérieure -0,057 -1,37 -2,148 -2,148 -2,148 -1,923 -0,882 0,332 1,407
nombre de câble 1 1 1 1 1 1 1 1 5
Tableau 27

Dis02
travée 1
xi (m) 0 8 18,95 24 30 36 42 49,2
M précontrainte extérieure 0,000 -1,365 -2,528 -2,182 -1,770 -0,963 0,299 1,812
nombre de câble 1 1 3 3 1 1 2 6
Tableau 28

travée 2
0 57 65 73 79 85 91 98 104,2
M précontrainte extérieure 0,098 -1,661 -2,145 -2,145 -2,145 -1,216 -2,012 1,337
nombre de câble 1 1 1 1 1 1 1 3,000
Tableau 29

travée 3
0 112 120 128 131,5 134 140 146 153 159,2
M précontrainte extérieure -0,172 -1,719 -2,145 -2,145 -2,145 -2,145 -1,174 0,242 1,496
nombre de câble 1 1 1 1 1 1 1 1 4
Tableau 30

133
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Dis03
travée 1
xi (m) 0 8 18,95 24 30 36 42 49,2
M précontrainte extérieure -1,220 -2,044 -2,461 -1,763 -0,934 -0,107 0,718 1,708
nombre de câble 1 1 3 3 1 1 2 6
Tableau 31

travée 2
0 57 65 73 79 85 91 98 104,2
M précontrainte extérieure -0,433 -2,135 -2,135 -2,135 -2,135 -1,924 -2,012 1,558
nombre de câble 1 1 1 1 1 1 1 3,000
Tableau 32

travée 3
0 112 120 128 131,5 134 140 146 153 159,2
M précontrainte extérieure -0,499 -2,135 -2,135 -2,135 -2,135 -2,135 -1,921 -0,049 1,608
nombre de câble 1 1 1 1 1 1 1 1 4,000
Tableau 33

Dis04

travée 1
xi (m) 0 8 18,95 24 30 36 42 49,2
M précontrainte extérieure -2,543 -2,183 -1,756 -0,930 0,349 1,885
nombre de câble 1 1 3 3 1 1 2 6
Tableau 34

travée 2
0 57 65 73 79 85 91 98 104,2
M précontrainte extérieure -0,354 -2,135 -2,135 -2,135 -2,135 -1,927 -2,012 1,507
nombre de câble 1 1 1 1 1 1 1 3
Tableau 35

travée 3
0 112 120 128 131,5 134 140 146 153 159,2
M précontrainte extérieure -0,522 -2,135 -2,135 -2,135 -2,135 -2,135 -1,919 -0,035 1,633
nombre de câble 1 1 1 1 1 1 1 1 4,000
Tableau 36

Dis05

travée 1
xi (m) 0 8 18,95 24 30 36 42 49,2
M précontrainte extérieure -1,220 -2,025 -2,435 -1,760 -0,959 -0,160 0,635 1,589
nombre de câble 1 1 3 3 1 1 2 7
Tableau 37

134
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

travée 2
0 57 65 73 79 85 91 98 104,2
M précontrainte extérieure 0,167 -1,291 -2,148 -2,148 -1,931 -0,928 -2,012 1,279
nombre de câble 1 1 1 1 1 1 1 3,000
Tableau 38

travée 3
0 112 120 128 131,5 134 140 146 153 159,2
M précontrainte extérieure -0,025 -1,362 -2,148 -2,148 -2,148 -1,924 -0,891 0,314 1,382
nombre de câble 1 1 1 1 1 1 1 1 5,000
Tableau 39

Dis06

travée 1
xi (m) 0 8 18,95 24 30 36 42 49,2
M précontrainte extérieure 0,000 -1,357 -2,518 -2,181 -1,780 -0,983 0,266 1,766
nombre de câble 1 1 3 3 1 1 2 7
Tableau 40

travée 2
0 57 65 73 79 85 91 98 104,2
M précontrainte extérieure 0,277 -1,251 -2,148 -2,148 -1,934 -0,946 -2,012 1,228
nombre de câble 1 1 1 1 1 1 1 3,000
Tableau 41

travée 3
0 112 120 128 131,5 134 140 146 153 159,2
M précontrainte extérieure -0,057 -1,374 -2,148 -2,148 -2,148 -1,923 -0,882 0,332 1,407
nombre de câble 1 1 1 1 1 1 1 1 4,000
Tableau 42

5.8.1. Analyse des résultats obtenus :

1/ La disposition (5 et 6): à ne pas considérer, car elle nous à donné un nombre de câble égale à 7.
2/ les sections médiantes demandent peu de câbles par rapport aux sections sur appuis,
Ce qui explique l’influence de la précontrainte logée.
3/ on constate aussi que pour un emplacement des déviateurs mais avec une excentricité de rive
variable on a un nombre de câbles non identique (dis01 et dis02).
Finalement chaque disposition de déviateurs donne un nombre de câble, et par la suite le choix de
la disposition idéale doit répond à des critères telque l’aspect économique
Moyen de réalisation, ainsi que lors des vérifications des contraintes.

Pour notre ouvrage, on admet la disposition 3.

135
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

5.9. Disposition des câbles extérieurs :

CDG

33,2m 16m 13,75m 27,5m 13,75 13,75m 27,5m

Câbles ABCD (2,3) Câbles ABCD (3,4)

Câbles ABCD (1,2)


Câbles E F (1,2) Câbles E F (2,3)

A A A

B B
E B

F
C
C C

D
D D

**Les câbles nommés ABCD (1,2) débutent à partir de l’extrémité gauche (travée 01) jusqu’au
déviateur N°01 dans la travée 02 çela signifie (1,2).
**Les câbles nommés ABCD (2,3) débutent a partir de déviateur 01 (travée 02) jusqu’ au déviateur
N°01 (travée 03) et çela signifie (2,3).
**Les câbles nommés EF (1,2) débutent a partir de déviateur 02 (travée 01) jusqu’ au déviateur
N°02 (travée 02) et çela signifie (1,2).
**Les câbles nommées EF (2,3) débutent a partir de déviateur 02 (travée 02) jusqu’ au déviateur
N°02 (travée 03) et çela signifie (2,3).

6. Les pertes :

Pour les deux câbles intérieur et extérieur.


136
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Organigramme de calcul des pertes

Câbles intérieurs Câbles extérieurs

‘Première famille’ ‘ Deuxième famille’

Instantanées Instantanées
1/Frottement (c.f.1) 1/Frottement (c.f.2)
2/Glissement ((c.f.1) 2/Glissement (c.f.2)
3/Raccourcissement (c.f.1) 3/Raccourcissement (c.f.2)

Les câbles intérieurs vont subies des pertes par 1/mise en tension des câbles extérieurs
déformation instantanée du béton qui dus :
Les câbles extérieurs ont un effet sur les câbles intérieurs
1/ mise en tension (Sur l’aire de préfabrication).
(Effet de la deuxième première famille sur la première
2/mise en place de poids des revêtements, équipements. famille)

3/mise en tension des câbles extérieurs

Différées Différées

1/retrait (c.f.1) 1/Frottement (c.f.2)

2/relaxation ((c.f.1) 2/Glissement (c.f.2)

3/fluage (c.f.1) 3/fluage(c.f.2)

(c.f.1), (c.f.2) : câbles de première et deuxième famille r.

137
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

6.1. Le principe :

Le dimensionnement d’une section en béton précontraint nécessite la détermination de


l’intensité de la force de précontrainte exercée en permanence par le câble. Cette force doit tenir
compte des pertes de tension le long du câble qui se traduisent par une diminution de la force de
précontrainte.
La réduction de l’intensitée de la force le long du câble de précontrainte est liée à plusieurs
phénomènes instantanés et différés découlant du comportement des matériaux, du mode de
précontrainte et du procédé de mise en tension.
Les effets différés qui sont à l’origine de ces pertes sont le fluage et le retrait du béton et la
relaxation des aciers de précontraintes.
Quant au mode de précontrainte par post-tension, le frottement de l’acier de précontrainte sur sa
gaine lors de la mise en tension produit une perte instantanée. Par ailleurs, le relâchement des
câbles introduit une perte de tension instantanée à l’ancrage.

6.2. Les déférents types de perte :


On distingue deux types de perte

 Pertes de tension instantanées :

Les pertes instantanées sont les pertes causées lors de la mise en tension ; elles sont de trois
sortes :
• Pertes dues au frottement de l’acier dans la gaine.
• Pertes dues au relâchement des câbles et aux déplacements des ancrages.
• Pertes dues au raccourcissement élastique du béton.
 Pertes de tension différées :

• Pertes dues au retrait.


• Pertes dues à la relaxation.
• Pertes dues au fluage.

6. 3. Calcul des pertes dans les câbles intérieurs :

6. 3.1. Perte par frottements :

La mise en tension d’un câble produit un déplacement du câble par rapport à sa gaine et ce
mouvement relatif s’accompagne inévitablement de frottement .en conséquence, la force dans le
câble diminue à mesuré qu’on s’éloigne de la section d’ancrage.
La tension 𝜎𝜎𝑃𝑃0 (𝑥𝑥) d'une armature de précontrainte, dans une section donnée, lors de sa mise en
tension, s'obtient donc, par la formule :
𝜎𝜎𝑃𝑃0 (𝑥𝑥) = 𝜎𝜎𝑃𝑃0 ∗ 𝑒𝑒 (−𝑓𝑓𝑓𝑓 (𝑥𝑥)−𝜑𝜑𝜑𝜑 )
138
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Dans laquelle :
𝑓𝑓 : est le coefficient de frottement en courbe = 0,2
𝑥𝑥 : est la distance de la section considérée à la sortie des organes d'épanouissement de l'ancrage
actif en cause.
𝛼𝛼(𝑥𝑥) : est la déviation angulaire totale sur la distance x.
𝜑𝜑 : est le coefficient de frottement en linéaire =0,002
Pour notre cas 𝛼𝛼(𝑥𝑥) = 0 car il n’y a pas de déviation angulaire dans la précontrainte intérieur.
La formule devient :
𝜎𝜎𝑃𝑃0 (𝑥𝑥) = 𝜎𝜎𝑃𝑃0 ∗ 𝑒𝑒 (−𝜑𝜑𝜑𝜑 )

6. 3.2. Pertes par glissement d’ancrage :


Dans tous les procédés de mise en tension, lors du transfert de l’effort de traction du vérin à
l’ancrage, il se produit des pertes de tension dans l’acier au voisinage de son ancrage .ces pertes
sont dues à la déformation du mécanisme d’ancrage et au glissement dans les ancrages.
En général, la perte par recul d'ancrage n'affecte qu'une faible partie de l’armature de
Précontrainte, car le mouvement des rentrées vers l'intérieur du béton est opposé par le
frottement du câble sur sa gaine, comme à la mise en tension, mais au sens inverse. Son influence
diminue donc à partir de l'ancrage jusqu'à s'annuler à une distance X de celui -ci en un point D à
partir du quelle la tension demeure inchangée.

Figure 80.perte par glissement

𝑔𝑔 ∗ 𝐸𝐸𝑃𝑃
𝑑𝑑 = � 𝛼𝛼
𝜎𝜎𝑃𝑃0 (𝑓𝑓 ∗ + 𝜑𝜑)
𝐿𝐿

g : l’intensité de recul d’ancrage est de 6 mm


E a : Module d’élasticité de l’acier 190000MPa
𝜎𝜎𝑃𝑃0 : Contrainte à l’ancrage
L : longueur totale du câble
Etant donner la déviation angulaire (𝛼𝛼 = 0)precontrainte rectiligne la formule sera donc :
139
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

𝑔𝑔 ∗ 𝐸𝐸𝑃𝑃
𝑑𝑑 = �
𝜎𝜎𝑃𝑃0 ∗ 𝜑𝜑
AN :
6. 10−3 ∗ 190000
𝑑𝑑 = � = 20 𝑚𝑚
1416 ∗ 2. 10−3

6. 3.3. Pertes par déformation instantanée :

Lors de la mise en précontrainte du béton, ce dernier subit une déformation élastique


instantanées par compression. Cette déformation produit une perte de tension dans l’acier qui
subit le même raccourcissement que la pièce de béton.

Pour une pièce précontrainte par N câbles ayant tous la même section et transmettant tous la
même force de précontrainte, soit 𝑃𝑃0 /𝑁𝑁.le premier câble tendue subit une perte élastique causé
par la mise en tension des 𝑁𝑁 − 1

Autres câbles. Le coefficient permettant de calculer les pertes élastiques produit par une force de
précontrainte dite, moyenne est donné par :

𝑛𝑛 − 1
2 ∗ 𝑛𝑛
Il est à noter qu'avant de tirer les câbles, il faut s'assurer que le béton est assez résistant.

fc28=30 MPa (résultat donnée par laboratoire à t= 3jours).

La perte donc sera :

𝑛𝑛 − 1 𝐸𝐸𝑃𝑃
∆𝜎𝜎𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 = ∗ ∗ ∆𝜎𝜎𝑐𝑐𝑐𝑐
2 ∗ 𝑛𝑛 𝐸𝐸𝑏𝑏 𝑖𝑖𝑖𝑖

𝑀𝑀𝐺𝐺𝑥𝑥 𝑒𝑒12 1
∆𝜎𝜎𝑐𝑐𝑐𝑐 = ∗ 𝑒𝑒𝑃𝑃1 + 𝑛𝑛1 ∗ 𝐴𝐴𝐴𝐴 ∗ �𝜎𝜎𝑃𝑃0 − �∆𝜎𝜎𝑓𝑓 + ∆𝜎𝜎𝑔𝑔𝑔𝑔 + ∆𝜎𝜎𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 � � ∗ � + �
𝐼𝐼 𝐼𝐼 𝐵𝐵

𝐸𝐸𝑃𝑃 : Module d'élasticité d'acier


𝐸𝐸𝑏𝑏 𝑖𝑖𝑖𝑖 : Module de déformation longitudinale du béton à l'âge j
∆𝜎𝜎𝑐𝑐𝑐𝑐 : Contrainte probable du béton au niveau du centre de gravité (C.D.G) des câbles dans les
Sections considérées Sous l'effet de toutes les actions de longue durée y compris la précontrainte.
𝑒𝑒𝑃𝑃1 : représente l’excentricité des câbles intérieurs ( 𝑒𝑒𝑃𝑃1 = 0,05𝑚𝑚), pour les calculs on
considère (𝑒𝑒𝑃𝑃1 = 0).
𝑛𝑛1 : Nombre de câbles (précontrainte intérieur =30 câbles).

140
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

𝑀𝑀𝐺𝐺𝑥𝑥 : représente le moment du aux charges permanentes pour une abscisse x, (x compté à partir
de l’appui gauche)
3
11000 3�𝑓𝑓𝑐𝑐3𝑗𝑗𝑗𝑗𝑗𝑗𝑗𝑗𝑗𝑗 = 𝐸𝐸𝑏𝑏 𝑖𝑖𝑖𝑖 = 11000 √30=34179,56 MPa.

𝐴𝐴𝐴𝐴 = 1800 ∗ 10−6 𝑚𝑚² 𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠 𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝 𝑢𝑢𝑢𝑢 𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐 𝑑𝑑𝑑𝑑 12𝑇𝑇15.

Etant donner que notre ouvrage est construit par phasage, le calcul des pertes par
raccourcissement est nécessaire pour chaque phase de construction tel que :

1/ la mise en tension des câbles intérieurs.

2/le poussage.

3/pose des équipements (g’).

4/mise en tension des câbles extérieurs, ou effet de la deuxième famille [∅2 ] sur la première
famille[∅1 ].

6. 3.3.a. Voussoir sur l’aire de préfabrication :

On prendre comme exemple le voussoir N°5 qui fait 32 mètre de longueur.

Sur l’aire de préfabrication il y a que la précontrainte intérieure la perte sera donc

1
∆𝜎𝜎𝑐𝑐𝑐𝑐 = 𝑛𝑛1 ∗ 𝐴𝐴𝐴𝐴 ∗ �𝜎𝜎𝑃𝑃0 − �∆𝜎𝜎𝑓𝑓 + ∆𝜎𝜎𝑔𝑔𝑔𝑔 + ∆𝜎𝜎𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 � � ∗ � �
𝐵𝐵

𝑛𝑛 − 1 𝐸𝐸𝑃𝑃
∆𝜎𝜎𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 = ∗ ∗ ∆𝜎𝜎𝑐𝑐𝑐𝑐
2 ∗ 𝑛𝑛 𝐸𝐸𝑏𝑏 𝑖𝑖𝑖𝑖
1
∆𝜎𝜎𝑐𝑐𝑐𝑐 = 30 ∗ 1500 ∗ 10−6 ∗ [1416 − (113,28 + ∆𝜎𝜎𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 ) ] ∗ � �
8,1

29 190 000 1
∆𝜎𝜎𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 = ∗ ∗ 30 ∗ 1800 ∗ 10−6 ∗ [1416 − (136,28 + ∆𝜎𝜎𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 ) ] ∗ � �
60 34179,56 8,1

141
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Le tableau ci-dessous résume les partes instantanées

frottement glissement fort+gliss instantanées pertes totales(MPa) % total


0 0 113,28 113,28 23,32 136,60 9,65
1 2,83 107,61 110,44 23,37 133,81 9,45
2 5,66 101,95 107,61 23,42 131,03 9,25
3 8,5 96,28 104,78 23,47 128,25 9,06
4 11,33 90,62 101,95 23,52 125,47 8,86
5 14,16 84,96 99,12 23,57 122,69 8,66
6 16,99 79,29 96,28 23,62 119,90 8,47
7 19,82 73,63 93,45 23,68 117,13 8,27
8 22,66 67,96 90,62 23,73 114,35 8,08
9 25,49 62,3 87,79 23,78 111,57 7,88
10 28,32 56,64 84,96 23,83 108,79 7,68
11 31,15 50,97 82,13 23,88 106,01 7,49
12 33,98 45,31 79,29 23,93 103,22 7,29
13 36,82 39,65 76,46 23,98 100,44 7,09
14 39,65 33,98 73,63 24,03 97,66 6,90
15 42,48 28,32 70,80 24,08 94,88 6,70
16 45,31 22,66 67,97 24,13 92,10 6,50
17 48,14 16,99 65,14 24,18 89,32 6,31
18 50,98 11,33 62,30 24,23 86,53 6,11
19 53,81 5,66 59,47 24,28 83,75 5,91
20 56,64 0 56,64 24,33 80,97 5,72
21 59,47 0 59,47 24,28 83,75 5,91
22 62,3 0 62,30 24,23 86,53 6,11
23 65,14 0 65,14 24,18 89,32 6,31
24 67,97 0 67,97 24,13 92,10 6,50
25 70,8 0 70,80 24,08 94,88 6,70
26 73,63 0 73,63 24,03 97,66 6,90
27 76,46 0 76,46 23,98 100,44 7,09
28 79,3 0 79,30 23,93 103,23 7,29
29 82,13 0 82,13 23,88 106,01 7,49
30 84,96 0 84,96 23,83 108,79 7,68
31 87,79 0 87,79 23,78 111,57 7,88
32 90,62 0 90,62 23,73 114,35 8,08
Tableau 43.résumé des pertes instantanées de voussoir N°5(lors de mise en tension)

Le pourcentage maximal des pertes instantanées lorsque le voussoir N°5 se trouve sur l’aire de
préfabrication est égale 136,60 MPa soit un pourcentage de 9,65 %.

6. 3.3.b. Calcul des pertes dus à la pose de chargement g’ :(effet des compléments)

Le voussoir N5 occupe les coordonnées suivantes 172,9m et 203,9m


Voussoir N°5

142
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Pose de g’ (g’ : chargement de trottoir, BB, corniches, glissières = 0,036 MN/m)


𝑀𝑀𝑔𝑔′ 𝐸𝐸𝑃𝑃
∆𝜎𝜎𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 = ∗ 𝑒𝑒𝑝𝑝1 ∗
𝐼𝐼 𝐸𝐸𝑏𝑏 𝑖𝑖𝑖𝑖

Avec 𝑒𝑒𝑝𝑝1 la distance qui sépare le centre de gravité des câbles intérieurs et celui de la section.

Cette perte sera ajoutée à celle de la déformation instantanée du béton (câbles intérieures)

N section Position Xi (m) moment unitaire g’ Mg’ ∆𝜎𝜎𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟


1 171,9 29,8906 0,036 1,076 -0,0246
2 172,9 43,3916 0,036 1,562 -0,0357
3 173,9 (section déviateur) 55,8925 0,036 2,012 -0,046
4 174,9 67,3935 0,036 2,426 -0,0555
5 175,9 77,8944 0,036 2,804 -0,0641
6 176,9 87,3953 0,036 3,146 -0,0719
7 177,9 95,8963 0,036 3,452 -0,0789
8 178,9 103,3972 0,036 3,722 -0,0851
9 179,9 109,8982 0,036 3,956 -0,0905
10 180,9 115,3991 0,036 4,154 -0,095
11 181,9 119,9001 0,036 4,316 -0,0987
12 182,9 123,401 0,036 4,442 -0,1016
13 183,9 125,9019 0,036 4,532 -0,1036
14 184,9 127,4029 0,036 4,587 -0,1049
15 185,9 127,9038 0,036 4,605 -0,1053
16 186,9 127,4048 0,036 4,587 -0,1049
17 187,9 125,9057 0,036 4,533 -0,1036
18 188,9 123,4066 0,036 4,443 -0,1016
19 189,9 119,9076 0,036 4,317 -0,0987
20 190,9 115,4085 0,036 4,155 -0,095
21 191,9 109,9095 0,036 3,957 -0,0905
22 192,9 103,4104 0,036 3,723 -0,0851
23 193,9 95,9113 0,036 3,453 -0,0789
24 194,9 87,4123 0,036 3,147 -0,0719
25 195,9 77,9132 0,036 2,805 -0,0641
26 196,9 67,4142 0,036 2,427 -0,0555
27 197,9 55,9151 0,036 2,013 -0,046
28 198,9 43,416 0,036 1,563 -0,0357
29 199,9 29,917 0,036 1,077 -0,0246
30 200,9(section déviateur) 15,4179 0,036 0,555 -0,0127
31 201,9 -0,0811 0,036 -0,003 0,0001
32 202,9 -16,5802 0,036 -0,597 0,0136
Tableau 44.pertes par raccourcissement câbles intérieur

On remarque la faible valeur de cette perte, qui due essentiellement à :

143
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

1/la faiblesse de la surcharge g’ devant g.

2/ l’excentricité barycentrique des câbles intérieurs.

6. 4. Pertes différées à l’intérieur :

Les pertes différées qui causent des pertes de précontrainte sont le retrait et le fluage du béton et
la relaxation de l’acier .le fluage ne se produit pas sous une force de compression permanente
égale à 𝑃𝑃0 mais sous une force variable dans le temps. De même, la relaxation de l’acier ne se
produit pas sous un allongement constant correspondant à la traction 𝑃𝑃0 dans l’acier.

6. 4.1. Pertes de tension dues au retrait :

Le retrait est un phénomène de raccourcissement du béton dans le temps, dû à une évaporation


de l’eau contenue dans le béton et à des réactions chimiques. Ce Retrait à lieu dans les premiers
mois après le coulage du béton.

Les pertes sera est donne comme suit :


(∆𝝈𝝈𝒓𝒓 ) = 𝜺𝜺𝒓𝒓 [𝟏𝟏 − 𝒓𝒓(𝒋𝒋)]𝑬𝑬𝑷𝑷

Avec
𝜀𝜀𝑟𝑟 : Est le retrait final du béton pour le nord d’Algérie, cette valeur égale à 3.10−4

𝑡𝑡0 : est l’âge du béton au moment de la mise en tension de la précontrainte.


𝑡𝑡
𝑟𝑟(𝑡𝑡) = La loi d´évolution du retrait.
𝑡𝑡+9𝑟𝑟𝑚𝑚

𝑟𝑟𝑚𝑚 : Rayon moyen de la pièce il est définir par le rapport :


𝐵𝐵
𝑟𝑟𝑚𝑚 =
𝑈𝑈
B : aire de section=8,109m²

U : Périmètre extérieur=26,035m

8,1
𝑟𝑟𝑚𝑚 = = 0,311𝑚𝑚 = 31,1𝑐𝑐𝑐𝑐.
26,035

144
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Il est à noter que notre ouvrage est constitué de plusieurs tançons, et le temps moyenne pour
chaque tronçon

Est de 14 jours a partir du coffrage jusqu’au poussage (voir ch. pré page 6).

Le tableau ci-dessous résume tous le détail en ce qui concerne l’âge, position, et la perte par
retrait pour chaque voussoir etc.

v11 v10 v9 v8 v7 v6 v5 v4 v3 v2 v1

Abscisse(m)

0à32 32à60 60à90,2 90,2à115,5 115,5à147,5 147,5à172,2 172,2à204,9 204,9à229,8 229,8à260,2 260,2à288,4 288,4à320

14 28 42 56 70 84 98 112 126 140 154

âge de chaque tronçon après la fin de poussage de tous les voussoirs

4 18 32 46 60 74 88 102 116 130 144

âge après enfilage des câbles extérieurs (opération qui dure 20 jours)

24 38 52 66 80 94 108 122 136 150 164

âge de mise en place des équipements et mise en précontrainte 60jous

84 98 112 126 140 154 168 182 196 210 224

r(t)

0,2308 0,2593 0,2858 0,3104 0,3334 0,3549 0,3751 0,3940 0,4119 0,4287 0,4445

𝛆𝛆(𝐭𝐭)

0,0028 0,0032 0,0035 0,0038 0,0041 0,0044 0,0046 0,0049 0,0051 0,0053 0,0055

pertes de tension par retrait MPa

43,8425 42,2183 40,7101 39,3060 37,9955 36,7695 35,6202 34,5406 33,5245 32,5664 31,6616

Tableau 45.perte par retrait

Très souvent on peut prendre la perte par retrait par la formule simplifiée :

(∆𝜎𝜎𝑟𝑟 ) = 𝜀𝜀𝑟𝑟 𝐸𝐸𝑃𝑃 = 190000 ∗ 3.10−4 = 57𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀

6.2.2. Pertes de tension dues à la relaxation dans les câbles intérieurs :

La perte de tension finale due a la relaxation peut etre estimée par la formule
6 𝜎𝜎𝑖𝑖
∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 = 𝜌𝜌1000 � − 𝜇𝜇0 � 𝜎𝜎𝑖𝑖
100 𝑓𝑓𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝

Un acier est caractérisé par sa relaxation à 1000h exprimé % :

𝜌𝜌1000 = 2,5 % pour les aciers à très basse relaxation


𝜌𝜌1000 = 0,8 % pour les aciers à relaxation normale
𝜇𝜇0 : Étant un coefficient pris égal à :
145
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

0,3 : pour les armatures à relaxation normale


0,43 : pour les armatures à très basse relaxation
0,35 : pour les autres armatures

On prend μ0 = 0,43 et ρ1000 = 2,5 % pour les aciers T.B.R


𝑓𝑓𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝 : Contrainte de rupture garantie 1770 Mpa
𝜎𝜎𝑖𝑖 : Contrainte totale instantanée au point x après perte de tension (on envisage le maximum des
pertes =68,68 MPa (voir tableau ??))
6 𝜎𝜎𝑖𝑖
∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 1 = 𝜌𝜌1000 � − 𝜇𝜇0 � 𝜎𝜎𝑖𝑖
100 𝑓𝑓𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝

6 (1416 − 139,32)
∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 1 =
∗ 2,5 � − 0,43� (1416 − 139,32) = 55,78 𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀
100 1770
En resumée les pertes totales sont :
Instantanées =∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑓𝑓𝑓𝑓 1 + ∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑔𝑔𝑔𝑔1 + ∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 1 + ∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑟𝑟𝑟𝑟 𝑔𝑔 ′ 1 + ∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 [∅2 /∅1 ]
∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 [∅1 ] =139,32 MPa.
5
Differées = ∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 1 + ∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 1 + ∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑓𝑓𝑓𝑓 1
6
5
∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑑𝑑𝑑𝑑𝑑𝑑 [∅1 ] = 57 + 55,78 + ∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑓𝑓𝑓𝑓 1 = 57 + 46,49 + ∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑓𝑓𝑓𝑓 1 = 103,49 + ∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑓𝑓𝑓𝑓 1
6

6. 5. Les pertes dans les cables exterieurs :

6. 5.1. Les pertes de frottements :

Le recours à une précontrainte extérieure au béton limite les pertes par frottement, et aussi les
risques d'augmentation de ces pertes par des déviations angulaires parasites dues au mauvais
réglage des conduits ou à leur déplacement lors du bétonnage et de la vibration :
- les câbles extérieurs ne subissent des pertes par frottement qu'à leur passage dans le béton
(dans les pièces d'ancrage et de déviation), où sont localisées les seules déviations parasites qu'ils
peuvent présentées.
Pour la précontraintes extérieure on utilise des tubes de type PEHD (Polyéthylène à Haute
Densité).
Avec
𝑓𝑓 = 0,12 𝜑𝜑 = 0 (setra (précontrainte extérieur) Février 1990 page 86)
la tension 𝜎𝜎𝑃𝑃0 sera donc donner par la formule :
𝜎𝜎𝑃𝑃0 (𝑥𝑥) = 𝜎𝜎𝑃𝑃0 ∗ 𝑒𝑒 (−𝑓𝑓𝑓𝑓 (𝑥𝑥))

Exemple d’application pour le cable EF (1,2)

146
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

𝑑𝑑é𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣

𝛼𝛼𝛼𝛼 = 0,134 3 𝛼𝛼𝛼𝛼 = 0,153 𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟

5 2 1
𝛼𝛼𝛼𝛼 = 0,134 𝛼𝛼𝛼𝛼 = 0,153

𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎 𝑚𝑚𝑚𝑚𝑚𝑚𝑚𝑚 4
𝑃𝑃0

1- Point de mise en tension.

2-Premier point de déviation.

3- Second point de déviation.

4- troisième point de déviation.

5-ancrage mort.

 Calcul des pertes

Point 2 Point 3 Point 4


𝛼𝛼(𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟) 0,153 0,153 0,134

0
� 𝛼𝛼(𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟) 0153 0,287

𝑓𝑓 ∗ 𝛼𝛼 0 0,018 0,034

∆𝜎𝜎𝑃𝑃0 (MPa) 0 25,998 48 ,812

% ∆𝜎𝜎𝑃𝑃0 0 1,836 3,447


Tableau 46

147
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

KN
Tension a l’origine
1420

1410

1400

1390

1380
Ancrage mort
1370

1360

1350

1340
33,2 49,2 63,2 90,2 m
Figure 81.diagramme tension dans les câbles extérieurs âpres perte par frottement (EF portée 1-2)

En ce qui concerne les pertes ,dans les autres sections les pertes sont resumées comme suit :

PORTEE1-2
ABCD EF
∆𝑃𝑃0 (𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀 ∆𝑃𝑃0 (𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀
(x)m � 𝛼𝛼(𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟) 𝑓𝑓 ∗ 𝛼𝛼 % ∆𝑃𝑃0 � 𝛼𝛼(𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟) 𝑓𝑓 ∗ 𝛼𝛼 % ∆𝑃𝑃0
) )
0 0,287 0,03444 48,767 3,444 ** ** 0 0
16 0,287 0,03444 48,767 3,444 ** ** 0 0
33,2 0,287 0,03444 48,767 3,444 0,287 0,03444 48,767 3,444
49,2(g) 0,134 0,01608 22,769 1,608 0,134 0,01608 22,769 1,608
49,2(d) 0,153 0,01836 25,997 1,836 0,153 0,01836 25,997 1,836
63,2 0 0 0 0 0 0 0 0
90,2 ** ** ** ** 0 0 0 0
Tableau 47

PORTEE 2-3
ABCD EF
∆𝑃𝑃0 (𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀 ∆𝑃𝑃0 (𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀
(x)m � 𝛼𝛼(𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟) 𝑓𝑓 ∗ 𝛼𝛼 % ∆𝑃𝑃0 � 𝛼𝛼(𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟) 𝑓𝑓 ∗ 𝛼𝛼 % ∆𝑃𝑃0
) )
63,2 0,31 0,04 52,00 3,67 ** ** ** **
90,2 0,31 0,04 52,00 3,67 0,31 0,04 52,00 3,67
104,2(g,d) 0,15 0,02 26,00 1,84 0,15 0,02 26,00 1,84
118,2 0 0 0 0 0 0 0 0
145,2 ** ** ** ** 0 0 0 0
Tableau 48

148
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

PORTEE 3-4
ABCD EF
∆𝑃𝑃0 (𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀 ∆𝑃𝑃0 (𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀
(x)m � 𝛼𝛼(𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟) 𝑓𝑓 ∗ 𝛼𝛼 % ∆𝑃𝑃0 � 𝛼𝛼(𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟) 𝑓𝑓 ∗ 𝛼𝛼 % ∆𝑃𝑃0
) )
118,2 0,31 0,04 52,00 3,67 ** ** 0 0
145,2 0,31 0,04 52,00 3,67 0,31 0,04 52,00 3,67
159,2(g,d) 0,15 0,02 26,00 1,84 0,15 0,02 26,00 1,84
173,2 0 0 0 0 0 0 0 0
200,2 ** ** ** ** 0 0 0 0
Tableau 49

PORTEE 4-5
ABCD EF
∆𝑃𝑃0 (𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀 ∆𝑃𝑃0 (𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀
(x)m � 𝛼𝛼(𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟) 𝑓𝑓 ∗ 𝛼𝛼 % ∆𝑃𝑃0 � 𝛼𝛼(𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟) 𝑓𝑓 ∗ 𝛼𝛼 % ∆𝑃𝑃0
) )
173,2 0,31 0,04 52,00 3,67 ** ** ** **
200,2 0,31 0,04 52,00 3,67 0,31 0,04 52,00 3,67
214,2(g,d) 0,15 0,02 26,00 1,84 0,15 0,02 26,00 1,84
228,2 0 0 0 0 0 0 0 0
255,2 ** ** ** ** 0 0 0 0
Tableau 50

PORTEE 5-6
ABCD EF
(x)m � 𝛼𝛼(𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟) 𝑓𝑓 ∗ 𝛼𝛼 ∆𝑃𝑃0 (𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀) % ∆𝑃𝑃0 � 𝛼𝛼(𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟) 𝑓𝑓 ∗ 𝛼𝛼 ∆𝑃𝑃0 (𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀) % ∆𝑃𝑃0
228,2 0,29 0,03 48,77 3,44 ** ** ** **
255,2 0,29 0,03 48,77 3,44 0,29 0,03 48,77 3,44
269,2(g) 0,15 0,02 26,00 1,84 0,15 0,02 26,00 1,84
269,2(d) 0,15 0,02 26,00 1,84 0,15 0,02 26,00 1,84
285,2 0 0 0 0 0 0 0 0
304,4 ** ** ** ** 0 0 0 0
318,4 ** ** ** ** 0 0 0 0
Tableau 51

La pertes maximale est egale à 52 MPa soit un pourcentage de 3,67 %.

149
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

6. 5.2. Les pertes par glissement :

En général, la perte par recul d'ancrage n'affecte qu'une faible partie de l’armature de
Précontrainte ce n’est pas le cas, avec la précontrainte extérieur, le câble va subir une même
chute de tension constante et ça suit aux caractéristiques des conduits utilisés de type PEHD avec
𝜑𝜑 = 0 et 𝑔𝑔 = 6𝑚𝑚𝑚𝑚 .

∆𝜎𝜎𝑃𝑃𝑥𝑥2
𝜎𝜎𝑃𝑃𝑥𝑥1
Aire =g*Ep.

ℎ ∆𝜎𝜎𝑃𝑃0 = 𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝 𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝 𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟

𝜎𝜎𝑃𝑃𝑥𝑥3
𝑏𝑏 𝑎𝑎

X= 33,2m 49,2m 63,2m 92,2m

𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎 = 𝑔𝑔 ∗ 𝐸𝐸𝐸𝐸 = ∆𝜎𝜎𝑃𝑃0 ∗ 𝑎𝑎 + �𝑏𝑏 2 + ℎ2 ∗ ∆𝜎𝜎𝑃𝑃0 ∆𝜎𝜎𝑃𝑃0 =? 𝑒𝑒𝑒𝑒 ℎ = 𝜎𝜎𝑃𝑃𝑥𝑥2 − 𝜎𝜎𝑃𝑃𝑥𝑥3 = 1416 − 1367,23 = 48,77𝐾𝐾𝐾𝐾

𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎 = 6 ∗ 10−3 ∗ 190000 = ∆𝜎𝜎𝑃𝑃0 ∗ 43 + �162 + 48,772 ∗ ∆𝜎𝜎𝑃𝑃0

Longueur de recul (d) égale à la distance a+b


∆𝜎𝜎𝑃𝑃0 = 12,086 𝐾𝐾𝐾𝐾 perte du au recule d’ancrage soit un pourcentage de

Cette perte elle sera constante le long des câbles extérieurs.

6. 5. 3. Pertes par raccourcissement du béton :

6. 5 .3.1. Effet de la deuxième famille sur elle mêmes :

Lorsque dans un même élément, plusieurs armatures sont tendues successivement, le


raccourcissement instantané du béton s'effectue au fur et à mesure de la tension des différentes
armatures, et la mise en tension de la ième armature provoque un raccourcissement du béton au
droit de (i-1) ième armatures tendues, et par conséquence une diminution de leur force de
traction.
150
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

fc28=40 MPa

𝑛𝑛 − 1 𝐸𝐸𝑃𝑃
∆𝜎𝜎𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 = ∗ ∗ ∆𝜎𝜎𝑐𝑐𝑐𝑐
2 ∗ 𝑛𝑛 𝐸𝐸𝑏𝑏 𝑖𝑖𝑖𝑖

𝑀𝑀𝐺𝐺𝑥𝑥
∆𝜎𝜎𝑐𝑐𝑐𝑐 = ∗ 𝑒𝑒𝑃𝑃2 + 𝑛𝑛2 ∗ 𝐴𝐴𝐴𝐴 ∗ �𝜎𝜎𝑃𝑃0 − �∆𝜎𝜎𝑓𝑓 + ∆𝜎𝜎𝑔𝑔𝑔𝑔 + ∆𝜎𝜎𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 � �
𝐼𝐼
𝐸𝐸𝑃𝑃 : Module d'élasticité d'acier
𝐸𝐸𝑏𝑏 𝑖𝑖𝑖𝑖 : Module de déformation longitudinale du béton à l'âge j
∆𝜎𝜎𝑐𝑐𝑐𝑐 : Contrainte probable du béton au niveau du centre de gravité (C.D.G) des câbles dans les
Sections considérées Sous l'effet de toutes les actions de longue durée y compris la précontrainte.
𝑒𝑒𝑃𝑃2 : représente l’excentricité des câbles extérieurs.
𝑛𝑛2 : Nombre de câbles de la deuxième famille (précontrainte extérieur).
𝑀𝑀𝐺𝐺𝑥𝑥 : représente le moment du aux charges permanentes pour une abscisse x, (x compté à partir
de l’appui gauche)

L=182 m
Σ
Câbles extérieure ABCD (6-7)

Diagramme sous M (g+g’)

ℎ𝑠𝑠𝑠𝑠

𝑒𝑒𝑃𝑃2/𝑥𝑥 =182

Câbles intérieurs ℎ𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖


Câbles intérieurs Câbles intérieurs

Voussoir 07 Voussoir N05


Voussoir N06

𝑀𝑀𝐺𝐺(𝑥𝑥=182𝑚𝑚 ) = 𝑀𝑀(𝑔𝑔 + 𝑔𝑔′ ) = (0,202 + 0,036) ∗ 115,894 = 27,58 𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀

𝑒𝑒𝑃𝑃2/𝑥𝑥=182 = 1,22𝑚𝑚
27,58
+ 6 ∗ 1800 ∗ 10−6 [1416 − (3,67 + 12 + ∆𝜎𝜎𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 )]
11,0449

6−1 27,58 1,222 1


∆𝜎𝜎𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 = ∗ �� ∗ 𝑒𝑒𝑃𝑃2 � + �6 ∗ 1800 ∗ 10−6 �1416 − (3,67 + 12 + ∆𝜎𝜎𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 𝑓𝑓2 )�� � + ��
2∗6 11,0449 11,0449 8,10

151
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Par iteration on deduit La perte par deformation instantané du beton∆𝜎𝜎𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟


∆𝜎𝜎𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 = 1,62𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀

Pour les autres resultas, on represente les pertes aux droit des section d’encrages et deviations :

PORTEE 1-2
ABCD EF
(x)m 𝑀𝑀𝐺𝐺𝑥𝑥 ∆𝑓𝑓𝑓𝑓0 (𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀) ∆𝑃𝑃0𝑔𝑔 e ∆𝑃𝑃0𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 somme 𝑀𝑀𝐺𝐺𝑥𝑥 ∆𝑃𝑃0𝑓𝑓 (𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀) ∆𝑃𝑃0𝑔𝑔 e ∆𝑃𝑃0𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 somme
0 0 48,767 12 1,22 7,89 68,66 0 / 12 1,22 ** **
16 41,71 48,767 12 1,22 -1,73 59,04 41,71 48,767 12 1,22 8,98 69,75
33,2 15,79 48,767 12 1,22 4,25 65,02 15,79 48,767 12 1,22 8,98 69,75
49,2(g) 66,13 22,769 12 0,94 -5,42 29,35 66,13 22,769 12 0,94 8,98 69,75
49,2(d) 66,13 25,997 12 0,94 -5,44 32,56 66,13 25,997 12 0,94 6,18 40,95
63,2 6,79 0 12 1,22 6,61 18,61 6,79 0 12 1,22 6,29 44,29
90,2 8,66 ** ** ** ** ** ** 0 12 1,22 6,83 18,83
Tableau 52.pertes instantanées câbles extérieurs

PORTEE 2-3

ABCD EF

(x)m 𝑀𝑀𝐺𝐺𝑥𝑥 ∆𝑓𝑓𝑓𝑓0 (𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀) ∆𝑃𝑃0𝑔𝑔 e ∆𝑃𝑃0𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 somme 𝑀𝑀𝐺𝐺𝑥𝑥 ∆𝑃𝑃0𝑓𝑓 (𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀) ∆𝑃𝑃0𝑔𝑔 e ∆𝑃𝑃0𝑔𝑔 somme

63,2 6,79 52 12 1,22 6,31 70,31 6,79 ** 1,22 ** **

90 ,2 8,66 52 12 1,22 5,87 69,87 8,66 52 12 1,22 5,87 69,87

104,2 58,242 26 12 0,94 -4,03 33,97 58,24 26 12 0,94 -4,03 33,97

118,2 8,756 26 12 1,22 6,00 44,00 8,756 0 12 1,22 6,16 18,16

145,2 8,63 ** ** ** ** ** 8,63 0 12 1,22 6,18 18,18


Tableau 53.pertes instantanées câbles extérieurs

PORTEE 3-4
ABCD EF
(x)m 𝑀𝑀𝐺𝐺𝑥𝑥 ∆𝑓𝑓𝑓𝑓0 (𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀) ∆𝑃𝑃0𝑔𝑔 e ∆𝑃𝑃0𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 somme 𝑀𝑀𝐺𝐺𝑥𝑥 ∆𝑃𝑃0𝑓𝑓 (𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀) ∆𝑃𝑃0𝑔𝑔 e ∆𝑃𝑃0𝑔𝑔 somme

118,2 8,756 52 12 1,22 5,85 69,85 8,756 ** ** ** ** **


145,2 8,63 52 12 1,22 5,88 69,88 8,63 52 12 1,22 5,88 69,88
159,2 60,87 26 12 0,94 -4,50 33,50 60,87 26 12 0,94 -4,50 33,50
173,2 10,68 0 12 1,22 5,71 17,71 10,68 0 12 1,22 5,71 17,71
200,2 23,66 ** ** ** ** ** 23,66 0 12 1,22 2,72 14,72
Tableau 54.pertes instantanées câbles extérieurs

152
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

PORTEE 4-5
ABCD EF
(x)m 𝑀𝑀𝐺𝐺𝑥𝑥 ∆𝑓𝑓𝑓𝑓0 (𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀) ∆𝑃𝑃0𝑔𝑔 e ∆𝑃𝑃0𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 somme 𝑀𝑀𝐺𝐺𝑥𝑥 ∆𝑃𝑃0𝑓𝑓 (𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀) ∆𝑃𝑃0𝑔𝑔 e ∆𝑃𝑃0𝑔𝑔 somme
173,2 10,68 52 12 1,22 5,41 69,41 10,68 ** ** ** ** **
200,2 23,66 52 12 1,22 2,42 66,42 23,66 52 12 1,22 2,42 66,42
214,2 58,11 26 12 0,94 -4,01 33,99 58,11 26 12 0,94 -4,01 33,99
228,2 7,45 0 12 1,22 6,46 18,46 7,45 0 12 1,22 6,46 18,46
255,2 8,04 ** ** ** ** ** 8,04 0 12 1,22 6,32 18,32
Tableau 55.pertes instantanées câbles extérieurs

PORTEE 5-6
ABCD EF
(x)m 𝑀𝑀𝐺𝐺𝑥𝑥 ∆𝑓𝑓𝑓𝑓0 (𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀) ∆𝑃𝑃0𝑔𝑔 e ∆𝑃𝑃0𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 somme 𝑀𝑀𝐺𝐺𝑥𝑥 ∆𝑃𝑃0𝑓𝑓 (𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀) ∆𝑃𝑃0𝑔𝑔 e ∆𝑃𝑃0𝑔𝑔 somme
228,2 7,45 52 12 1,22 6,15 70,15 7,45 ** ** ** ** **
255,2 8,04 52 12 1,22 6,02 70,02 8,04 52 12 1,22 6,02 70,02
269,2 66,13 26 12 0,94 -5,44 32,56 66,13 26 12 0,94 -5,44 32,56
285,2 21,22 0 12 1,22 3,28 15,28 21,22 0 12 1,22 3,28 15,28
304,2 40,277 0 12 1,22 -1,11 10,89 40,277 0 12 1,22 -1,11 10,89
318,4 ** ** ** ** ** ** 0 0 12 1,22 8,17 20,17
Tableau 56.pertes instantanées câbles extérieurs

La somme des pertes instantanées dans les câbles extérieurs =70,31MPa soit un pourcentage de
4,97%.

6. 5 .3.2. Effet de la deuxième famille [∅𝟐𝟐 ] sur la première famille[∅𝟏𝟏 ] :

Lors de la misse en tension des câbles extérieurs

𝐸𝐸𝑃𝑃 𝑒𝑒𝑃𝑃1 ∗ 𝑒𝑒𝑃𝑃2 1


∆𝜎𝜎𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 ∅2/∅1 = 𝐾𝐾 ∗ ∗ 𝑛𝑛𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒 ∗ 𝐴𝐴𝐴𝐴 ∗ ∆𝜎𝜎𝑐𝑐𝑐𝑐 ∗ � + �
𝐸𝐸𝐸𝐸𝑖𝑖𝑖𝑖 𝐼𝐼 𝐵𝐵

𝐾𝐾 = 1

eP1 = l′excentricité de la premier famille = 0,05m

eP1 = l′excentricité de la deuxieme famille = 1,22m en travée et 0,94m sur appui

∆σcj = σP0 − (∆σf2 + ∆σg2 + ∆σrac 2/2 )

∆σcj = 1416 − (70,30) = 1348,7 MP

190 000 0,05 ∗ 1,22 1


∆𝜎𝜎𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 1/∅2 = 1 ∗ ∗ 6 ∗ 1800. 10−6 ∗ 1348,7 ∗ � + � = 9,08𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀[∅2]
376 19,47 11,0449 8,10

153
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

L’effet de la deuxième famille[∅2] sur la première famille[∅1] est égale=9,08MPa soit un


pourcentage de 0,6%

Le pourcentage des pertes instantanées dans les câbles intérieurs est :

∆𝜎𝜎𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 ∅1 = 136,6 + 9,9,08 = 145,68 𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀 𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠 𝑢𝑢𝑢𝑢 𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝 𝑑𝑑𝑑𝑑 10,29%

6. 5.4. Pertes de tension différées :

La perte par retrait dans les câbles extérieurs sera identique à celle des câbles intérieurs

6. 5.5. Pertes par relaxation :

La perte de tension finale due a la relaxation peut etre estimée par la formule
6 𝜎𝜎𝑖𝑖
∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 = 𝜌𝜌1000 � − 𝜇𝜇0 � 𝜎𝜎𝑖𝑖
100 𝑓𝑓𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝
Un acier est caractérisé par sa relaxation à 1000h exprimé % :
𝜌𝜌1000 = 2,5 % pour les aciers à très basse relaxation
𝜌𝜌1000 = 0,8 % pour les aciers à relaxation normale
𝜇𝜇0 : Étant un coefficient pris égal à :
0,3 : pour les armatures à relaxation normale
0,43 : pour les armatures à très basse relaxation
0,35 : pour les autres armatures
On prend μ0 = 0,43 et ρ1000 = 2,5 % pour les aciers T.B.R
𝑓𝑓𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝 : Contrainte de rupture garantie 1770 Mpa
𝜎𝜎𝑖𝑖 : Contrainte totale instantanée au point x après perte de tension (on envisage le maximum des
pertes =70,31 MPa (voir tableau 49)

Calcul :
6 (1416 − 70,31)
∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 = ∗ 2,5 � − 0,43� (1416 − 70,31) = 66,20𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀
100 1770

∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 = 66,66 𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀

En resumée les pertes totales sont :


Instantanées =∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑓𝑓𝑓𝑓 2 + ∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑔𝑔𝑔𝑔2 + ∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 2

∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 [∅2 ] = 70,31 MPa. Soit un pourcentage de 4,96%


5
Differées = ∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 2 + ∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 2 + ∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑓𝑓𝑓𝑓 2
6
5
∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑑𝑑𝑑𝑑𝑑𝑑 [∅1 ] = 57 + 66,66 + ∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑓𝑓𝑓𝑓 1 = 57 + 55,49 + ∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑓𝑓𝑓𝑓 1 = 112,55 + ∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑓𝑓𝑓𝑓 1
6

154
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

6. 6. Pertes dues au fluage :

Le fluage du béton est la déformation sous la charge permanente occasionnant une perte de
Tension dans les câbles de précontrainte.

(∆σ )p fluage = (σ b + σ M ) .
Ep
Avec Ebij

𝜎𝜎𝑏𝑏 : étant la contrainte finale.

𝜎𝜎𝑀𝑀 : La contrainte maximale, supportées par le béton dans la section considérée, au niveau du
centre de gravité des armatures de précontrainte sous les actions précédentes, y compris celles
dues à la précontraintes

𝜎𝜎𝑏𝑏 𝑃𝑃 𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 𝜎𝜎𝑏𝑏 𝑀𝑀 𝑔𝑔+𝑔𝑔′ 𝜎𝜎𝑏𝑏 𝑃𝑃 𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒 𝜎𝜎𝑏𝑏 𝑀𝑀 𝑃𝑃 𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒 𝜎𝜎𝑏𝑏 𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓

Précontrainte intérieure 𝜎𝜎𝑏𝑏𝑒𝑒


𝑃𝑃 1

+
𝑒𝑒𝑃𝑃2
Précontrainte extérieure
𝜎𝜎𝑏𝑏𝑒𝑒
𝑃𝑃 2

𝜎𝜎𝑏𝑏𝑏𝑏 𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 : Contrainte normale finale due à la précontrainte intérieure y a compris tous les pertes.

𝜎𝜎𝑏𝑏 𝑀𝑀 𝑔𝑔+𝑔𝑔′ : Contrainte normale finale due au chargement (g+g’).

𝜎𝜎𝑏𝑏 𝑃𝑃 𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒 : Contrainte normale finale due à la précontrainte extérieure y a compris les tous pertes.

𝜎𝜎𝑏𝑏 𝑀𝑀 𝑃𝑃 𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒 : Contrainte normale finale due à la précontrainte extérieure y a compris les tous pertes.

La contrainte maximale 𝜎𝜎𝑀𝑀 que subir les câbles intérieurs sera soit :

1/Sur l’aire de préfabrication il ya que l’effet de la précontrainte intérieure avec les pertes
instantanées.

2/suit à la variation des moments fléchissant en phase de construction.

3/suit à la mise en tension des câbles extérieurs.

Selon les trois situations, c.-à-d. au moment de la mise en tension des câbles extérieurs.

155
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Pour la situation 02 la variation des moments ne provoque aucun effet sur le centre de gravité de
la précontrainte intérieure car, ce centre coïncide avec celui de la section.

La contrainte maximale 𝜎𝜎𝑀𝑀 que subir les câbles extérieurs sera au moment de la mise en tension
des câbles extérieurs.

Pour le voussoir N°5 et selon le tableau, la mise en tension des câbles extérieurs au niveau de la
section (entretoise) se fait l’âge t=168 jrs.

Au niveau des sections d’entretoise en travée, les valeurs des moments sont :

Les pertes par fluage dans les câbles intérieurs

𝐸𝐸𝑃𝑃
�∆𝜎𝜎𝑃𝑃𝑒𝑒1 � = �𝜎𝜎𝑏𝑏𝑒𝑒 + 𝜎𝜎𝑀𝑀𝑒𝑒 �
𝑃𝑃 1 𝑃𝑃 1 𝐸𝐸𝑏𝑏 𝑖𝑖 168

𝑀𝑀𝑔𝑔+𝑔𝑔′ 1 𝑒𝑒𝑃𝑃1 2
𝜎𝜎𝑀𝑀𝑒𝑒 = ∗ 𝑒𝑒𝑃𝑃1 + 𝑛𝑛𝑝𝑝 𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 . 𝐴𝐴𝐴𝐴 �𝜎𝜎𝑃𝑃0 − ∆𝜎𝜎𝑃𝑃𝑇𝑇 𝐽𝐽 =168 𝑗𝑗𝑗𝑗𝑗𝑗 � � + � + 𝑛𝑛𝑝𝑝 𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒 . 𝐴𝐴𝐴𝐴(𝜎𝜎𝑃𝑃0
𝑃𝑃 1 𝐼𝐼 𝐵𝐵 𝐼𝐼
1 𝑒𝑒𝑃𝑃1 2
− ∆𝜎𝜎𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃 𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 ) � + �
𝐵𝐵 𝐼𝐼

𝑀𝑀𝑔𝑔+𝑔𝑔′ 1 𝑒𝑒 𝑃𝑃 1 2 1 𝑒𝑒 𝑃𝑃 1 2
𝜎𝜎𝑏𝑏𝑒𝑒 = ∗ 𝑒𝑒𝑃𝑃1 + 𝑛𝑛𝑝𝑝 𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 . 𝐴𝐴𝐴𝐴�𝜎𝜎𝑃𝑃0 − ∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 𝑇𝑇 � � + � + 𝑛𝑛𝑝𝑝 𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒 . 𝐴𝐴𝐴𝐴(𝜎𝜎𝑃𝑃0 − ∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒 𝑇𝑇 ) � + �
𝑃𝑃 1 𝐼𝐼 𝐵𝐵 𝐼𝐼 𝐵𝐵 𝐼𝐼

𝑒𝑒𝑃𝑃1 2 = 0 𝑑𝑑𝑑𝑑𝑑𝑑𝑑𝑑 𝜎𝜎𝑏𝑏𝑒𝑒 𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣𝑣 :


𝑃𝑃 𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖

1 1
𝜎𝜎𝑀𝑀𝑒𝑒 = 𝑛𝑛𝑝𝑝 𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 . 𝐴𝐴𝐴𝐴 �𝜎𝜎𝑃𝑃0 − ∆𝜎𝜎𝑃𝑃𝑇𝑇 𝐽𝐽 =168 𝑗𝑗𝑗𝑗𝑗𝑗 � � � + 𝑛𝑛𝑝𝑝 𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒 . 𝐴𝐴𝐴𝐴(𝜎𝜎𝑃𝑃0 − ∆𝜎𝜎𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃 𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 ) � �
𝑃𝑃 1 𝐵𝐵 𝐵𝐵
1 1
𝜎𝜎𝑏𝑏𝑒𝑒 = 𝑛𝑛𝑝𝑝 𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 . 𝐴𝐴𝐴𝐴�𝜎𝜎𝑃𝑃0 − ∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 𝑇𝑇 � � � + 𝑛𝑛𝑝𝑝 𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒 . 𝐴𝐴𝐴𝐴(𝜎𝜎𝑃𝑃0 − ∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒 𝑇𝑇 ) � �
𝑃𝑃 1 𝐵𝐵 𝐵𝐵

∆𝜎𝜎𝑃𝑃𝑇𝑇 𝐽𝐽 =168 𝑗𝑗𝑗𝑗𝑗𝑗 = ∆𝜎𝜎𝑃𝑃𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 + ∆𝜎𝜎𝑃𝑃𝑑𝑑𝑑𝑑𝑑𝑑𝑑𝑑 =168 𝑗𝑗𝑗𝑗𝑗𝑗

5
∆𝜎𝜎𝑃𝑃𝑑𝑑𝑑𝑑𝑑𝑑𝑑𝑑 =168 𝑗𝑗𝑗𝑗𝑗𝑗 = ∆𝜎𝜎𝑃𝑃𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟 + % ∆𝜎𝜎𝑃𝑃𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓 + ∆𝜎𝜎𝑃𝑃𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟𝑟
168 𝑗𝑗𝑗𝑗𝑗𝑗 168 𝑗𝑗𝑗𝑗𝑗𝑗
6
Pour évaluer la perte par fluage à j=168jrs on prendre un pourcentage de la perte par fluage
totale.

𝐸𝐸𝑃𝑃
�∆𝜎𝜎𝑃𝑃𝑒𝑒2 � = �𝜎𝜎𝑏𝑏𝑒𝑒 + 𝜎𝜎𝑀𝑀𝑒𝑒 �
𝑃𝑃 2 𝑃𝑃 2 𝐸𝐸𝑏𝑏 𝑖𝑖 𝑡𝑡=0𝑗𝑗𝑗𝑗𝑗𝑗

𝑀𝑀𝑔𝑔+𝑔𝑔′ 1 1 𝑒𝑒𝑃𝑃1 2
𝜎𝜎𝑀𝑀𝑒𝑒 = ∗ 𝑒𝑒𝑃𝑃1 + 𝑛𝑛𝑝𝑝 𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 . 𝐴𝐴𝐴𝐴 �𝜎𝜎𝑃𝑃0 − ∆𝜎𝜎𝑃𝑃𝑇𝑇 𝐽𝐽 =168 𝑗𝑗𝑗𝑗𝑗𝑗 � � � + 𝑛𝑛𝑝𝑝 𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒 . 𝐴𝐴𝐴𝐴(𝜎𝜎𝑃𝑃0 − ∆𝜎𝜎𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃𝑃 𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 ) � + �
𝑃𝑃 2 𝐼𝐼 𝐵𝐵 𝐵𝐵 𝐼𝐼

𝑀𝑀𝑔𝑔+𝑔𝑔′ 1 𝑒𝑒 𝑃𝑃 2 2 1 𝑒𝑒 𝑃𝑃 2 2
𝜎𝜎𝑏𝑏𝑒𝑒 = ∗ 𝑒𝑒𝑃𝑃2 + 𝑛𝑛𝑝𝑝 𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 . 𝐴𝐴𝐴𝐴�𝜎𝜎𝑃𝑃0 − ∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖 𝑇𝑇 � � + � + 𝑛𝑛𝑝𝑝 𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒 . 𝐴𝐴𝐴𝐴(𝜎𝜎𝑃𝑃0 − ∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒 𝑇𝑇 ) � + �
𝑃𝑃 2 𝐼𝐼 𝐵𝐵 𝐼𝐼 𝐵𝐵 𝐼𝐼

156
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Entretoise 01 Entretoise 02
Abscisse (m) 173,9 200,9
Moment unitaire 55,893 15,41
𝑀𝑀𝑔𝑔+𝑔𝑔 ′ (𝑀𝑀𝑀𝑀. 𝑀𝑀) 13,30 3,668
Pertes instantanées (famille 1) (MPa)
145,68 145,68
Pertes différées (famille 1) 168jrs (MPa)
103,49 + ∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑓𝑓 1 103,49 + ∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑓𝑓 1

Pertes instantanées (famille 2) lors de la mise en tension (MPa)


70,31 70,31
Pertes différées (famille 2) (MPa)
112,55 + ∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑓𝑓 2 112,55 + ∆𝜎𝜎𝑃𝑃 𝑓𝑓 2
Tableau 57.

Apres développement on arrive a exprimé les pertes par fluage dans les familles comme suit en
fonction de 𝑀𝑀𝑔𝑔+𝑔𝑔′ et 𝑒𝑒𝑃𝑃2 avec 𝑒𝑒𝑃𝑃1 = 0
𝑡𝑡=168𝑗𝑗𝑗𝑗𝑗𝑗
𝑗𝑗 =∞
∆𝜎𝜎∅1 1 𝑗𝑗 =∞ 𝑗𝑗 =∞ 𝐸𝐸𝑃𝑃
∆𝜎𝜎𝑓𝑓∅1 = �8,126 − + 7,885 − ∗ (∆𝜎𝜎𝑓𝑓∅1 + ∆𝜎𝜎𝑓𝑓∅2 )� ∗
180 150 𝐸𝐸𝑏𝑏𝑏𝑏

𝑡𝑡=168𝑗𝑗𝑗𝑗𝑗𝑗
𝑡𝑡=∞
∆𝜎𝜎∅1 𝑀𝑀𝑔𝑔+𝑔𝑔′ 1 𝑡𝑡=∞ 1
∆𝜎𝜎𝑓𝑓∅ = �14,646 − +2 ∗ 𝑒𝑒𝑃𝑃2 + 2,096 ∗ 𝑒𝑒𝑃𝑃2 2 − ∗ �∆𝜎𝜎𝑓𝑓∅ �−
2 180 180 180 1 900
1 𝑒𝑒𝑃𝑃2 2 𝑡𝑡=∞ � 𝐸𝐸𝑃𝑃
∗� + � ∗ �∆𝜎𝜎𝑓𝑓∅ � ∗
𝐵𝐵 𝐵𝐵 1 𝐸𝐸𝑏𝑏𝑏𝑏

On prendre la perte par fluage dans la premier famille a t=168jrs


𝑗𝑗 =168 𝑗𝑗𝑗𝑗𝑗𝑗
∆𝜎𝜎∅
1
= 0 (Pour produit une perte défavorable).
180

On résoudre le système d’équation pour M=13,30MN*m


𝑗𝑗 =∞
1,034 0,034 ∆𝜎𝜎 1 80,86
� � ∗ � 𝑓𝑓∅ �=� �
0,001 1,028 ∆𝜎𝜎 𝑡𝑡=∞ 81,8
𝑓𝑓∅2

Les pertes dues au fluage pour le voussoir N°5 au niveau de l’entretoise 1 vaut
𝑗𝑗 =∞
∆𝜎𝜎𝑓𝑓∅1 = 75,64 𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀

𝑗𝑗 =∞
∆𝜎𝜎𝑓𝑓∅2 = 79,47 𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀

157
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

De la même façon pour les autres sections :


𝑗𝑗 =∞ 𝑗𝑗 =∞
N section Position Xi (m) moment unitaire M(g+g’) ∆𝜎𝜎𝑓𝑓∅1 ∆𝜎𝜎𝑓𝑓∅2
1 171,9 29,8906 7,11 75,42 86,18
2 172,9 43,3916 10,33 75,54 82,69
3(section d’entretoise) 173,9 55,8925 13,30 75,64 79,46
4 174,9 67,3935 16,04 75,74 76,49
5 175,9 77,8944 18,54 75,83 73,78
6 176,9 87,3953 20,80 75,91 71,32
7 177,9 95,8963 22,82 75,98 69,13
8 178,9 103,3972 24,61 76,04 67,19
9 179,9 109,8982 26,16 76,10 65,51
10 180,9 115,3991 27,46 76,14 64,09
11 181,9 119,9001 28,54 76,18 62,93
12 182,9 123,401 29,37 76,21 62,02
13 183,9 125,9019 29,96 76,23 61,38
14 184,9 127,4029 30,32 76,24 60,99
15 185,9 127,9038 30,44 76,25 60,86
16 186,9 127,4048 30,32 76,24 60,99
17 187,9 125,9057 29,97 76,23 61,38
18 188,9 123,4066 29,37 76,21 62,02
19 189,9 119,9076 28,54 76,18 62,93
20 190,9 115,4085 27,47 76,14 64,09
21 191,9 109,9095 26,16 76,10 65,51
22 192,9 103,4104 24,61 76,04 67,19
23 193,9 95,9113 22,83 75,98 69,13
24 194,9 87,4123 20,80 75,91 71,32
25 195,9 77,9132 18,54 75,83 73,77
26 196,9 67,4142 16,04 75,74 76,49
27 197,9 55,9151 13,31 75,64 79,46
28 198,9 43,416 10,33 75,54 82,69
29 199,9 29,917 7,12 75,42 86,17
30(section d’entretoise) 200,9 15,4179 3,67 75,30 89,92
Tableau 58.pertes du au fluage dans les deux familles.

Interprétation des résultats obtenus :

Dans les câbles intérieurs, on il n’y a pas de grande changement de pertes par fluage dans les
sections étudiées et ça suit à l’excentricité (𝑒𝑒𝑃𝑃1 = 0) .la perte maximale est égale à :

Les pertes maximales dues au fluage dans les câbles intérieurs au droit de section d’entretoise est
donnée extérieurs sont :
𝑗𝑗 =∞
∆𝜎𝜎𝑓𝑓∅1 (max) = 76,25𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀

𝑗𝑗 =∞
∆𝜎𝜎𝑓𝑓∅2 (max) = 89,92MPa

158
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

 Les résultats :

Câbles intérieurs (famille1) Câbles extérieurs (famille2)

Instantanées (MPa) 145,68 70,31

Différées (MPa) 189,03 213,58

Somme (MPa) 334,47 283,88

Pourcentage % 23,64 20,048


Tableau 59.pertes totales dans les deux familles.

5. 7. CONCLUSION :

Nous remarquons que Le maximum des pertes pour la précontrainte intérieure avec 23,64 %,
et la précontrainte extérieure avec20, 05%, ne dépassent pas le pourcentage prise en compte
(30%) pour le dimensionnement.

159
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

8.étude transversale

1 .Détermination des sollicitations dus aux charges de trafic :

1.1. Introduction :

La voie, de type « route nationale », se compose d’une chaussée de 8m, constituée de deux voies
de 4m et de deux trottoirs de 1,25m, et de deux gardes corps et de deux glissières et de deux
corniches. Elle a donc une largeur totale de 10,5m.

1.2.Fonctionnement :

Le rôle de l’hourdis de couverture est de transmettre des charges aux âmes : il s’agit de la flexion
transversale.

On supposera que le béton transmet les charges des essieux aux âmes puis aux appuis et qu’elles
participent à la flexion d’ensemble de l’ouvrage.

On recherche ici à déterminer le moment transversal Mx et My en vue de dimensionner les


armatures transversales.

On a représenté ci-dessous les charges permanentes du hourdis supérieur :

Fig. Répartition des charges.

La force générée par la corniche et les gardes corps et les glissières est supposée ponctuelle.
Celles crées par les trottoirs, l’étanchéité, les revêtements et le poids propre sont supposées
réparties.

Nous rappelons que l’on dimensionne l’ouvrage par rapport aux deux sections de travées les plus
sollicitées : le milieu de la dalle (S2) ou les efforts de moments fléchissant sont les plus importants
et les sections d’appuis (S1) ou les effets de l’effort tranchants sont les plus importants.

160
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Le détail des calculs est présenté ci-dessous.

Nous noterons M1 le moment sur appui, et M2 le moment en milieu de travée.

1.3. Détermination des sollicitations :

1.3.1. Détermination des sollicitations dues aux charges permanentes :

 Poids propre de l’hourdis supérieur (g1) :


g1 = 6,25 Kn/ml

M1 = -14,72 Kn.m
M2 = 14,92 Kn.m
 Trottoir (g2) :
g2 = 3,76 Kn

M1 = -5,809 Kn.m
M2 = -5,809 Kn.m
 Glissière (g3):
g3 = 1,2 Kn

161
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

M1 = -1,104 Kn.m
M2 = -1,104 Kn.m

 Corniche (g4):
g4 = 9,59 Kn

M1 = -20,81 Kn.m
M2 = -20,81 Kn.m
 Garde corps (g5):
g5 = 4 Kn

M1 = -8,68 Kn.m
M2 = -8,68 Kn.m
 Revêtement (g6):
g6 = 1,76 Kn/ml

M1 = -0,74 Kn.m
M2 = 7,6 Kn.m

1.3.2.Détermination des sollicitations dus aux charges du trafic :

 Trottoir qtr:

qtr = 1,875 Kn/ml


M1 = -2,89 Kn.m
162
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

M2 = -2,89 Kn.m

 Charge civil A :
 2vois chargé:
A = 7,159 Kn/ml

M1 = -3,029 Kn.m
M2 = 25,33 Kn.m
 1vois chargé:

A = 7,159 Kn/ml

M1 = -3,029 Kn.m
M2 = 15,46 Kn.m
 Charge militaire Mc80 :
Mc80 = 86,43 Kn/ml

M1 = -36,36 Kn.m
M2 = 63,26 Kn.m

Pour le calcul des charges Bc, Bt, Br on utilise les abaques de SETRA
(’Réf SETRA bulletin technique n°1 Mai1972’ )

Principe :

L’étude des dalles des tabliers des ponts en béton constitués de caissons nécessite la connaissance
des moments maximaux d’encastrement d’une dalle parfaitement encastré. Il est en effet prudent
de considérer les moments correspondant à l’encastrement parfait.

Les moments d’encastrement peuvent être déterminés au moyen des abaques PUCHER.
Cependant cette opération nécessite pour chaque position de la charge le calcul d’une intégrale

163
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

de surface et prend donc un certain temps ; par ailleurs, il faut effectuer un tel calcul pour diverses
positions de la charge pour trouver le maximum du moment d’encastrement.

Les abaques (voir annexe) visent à déterminer directement les moments maximaux
d’encastrement d’une dalle supposée parfaitement encastrée sur ses deux côtés, moments
produits par les surcharges du système réglementaire (définies par le titre II du fascicule 61 du
C.P.C.)

En fonction :

 De l’épaisseur E (3/4 de l’épaisseur de chaussée + 1/2 épaisseur de plaque ; article 39.5.1.


du titre VI du fascicule 61 du C .P.C.).
 De la largeur a.

Il a été supposé que la longueur de la dalle pouvait être considérée comme infinie ; en effet, les
moments d’encastrement parfait dans une dalle bi-encastrée sont pris en considération dans le
cas où le tablier du pont ne comporte pas d’entretoise et alors le rapport de la plongeur d’une
dalle a sa largeur est très grand (en particulier supérieur a 2.5, valeur a partir de laquelle on peut
considérer la dalle comme infinie).

Les abaques résultent le calcul effectué au moyen d’un ordinateur électronique donnent des
moments en fonction d’une largeur a variant de 2,5 à 6m pour une épaisseur E de 8,14 et 20cm.

Notation :

Largeur de la dalle a :

Les convois sont supposés se déplacer parallèlement à OY, ce qui correspond aux cas courants.

Moment d’encastrement Me :

Me :moment d’encastrement unitaire s’exerçant au milieu de la dalle dans une bande découpée
dans celle-ci parallèlement à la petite portée sur une section perpendiculaire à OX.

Ce moment dit d’encastrement à son axe parallèle à OY.

Hauteur de répartition :
𝟑𝟑 𝟏𝟏
𝑬𝑬 = 𝒆𝒆 + 𝒉𝒉
𝟒𝟒 𝟐𝟐

164
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Figure 1 : moment d’encastrement Me Figure2 : hauteur de répartition E

Utilisation des abaques :

1. les diverses courbes d’un même abaque correspondent aux deux diverses valeurs de E ; on
interpellera si nécessaire entre les courbes E = constante.

Les cas de charge les plus défavorables sont :

- Tandem Bt si le pont est de première ou deuxième classe ; sauf si la portée est très petite
(inférieure a 2,60 environ) : cas de charge 2 et 3 de la figure3.
- Camions Bc si le pont est de première ou deuxième classe et si la portée est très petite ou si le
pont est de troisième classe sauf si la portée est très petite (cas de charge 1 de la figure 3).
- Roue Br si le pont est de troisième classe et si la portée est très petite ; la valeur limite varie
avec la quantité E, elle est voisine de 2,60 mètres (cas de charge 1 de la figure 3).

Il a en effet été reconnu que le système Mc120 n’est pas prépondérant si l’on suppose que le pont
appelé à le supporter est de première classe.

165
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Figure1 CAS DE CHARGE 1 : chaque impact représente une roue de camion Bc.

Fgure2 CAS DE CHARGE 2 : Roue Br.

Figure 3 CAS DE CHARGE 3 : chaque impact représente une roue de tandem Bt

Figure 4 CAS DE CHARGE 4 : chaque impact représente une roue de tandem Bt.

2. En principe les roues supplémentaires du convoi Bc non considérées sur la figure3 peuvent
apparaitre à une distance voisine de 4,5m de l’axe Ox. En pratique leur effet pourra être négligé.
166
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Par ailleurs il a été reconnu que les roues d’un troisième camion Bc roues qui sont figurées en
pointillé sur la figure 3 n’étaient pas à prendre en compte c’est-à-dire qu’à cause des coefficients
bc il est plus défavorable de prendre en compte 2 camion Bc que 3.

3. Il convient d’affecter éventuellement les résultats obtenus par les abaques

- du coefficient de majoration dynamique (articles 5.5 et 9.6 du titre II du fascicule 61 du C.P.C.).


- du coefficient bc ou bt (articles 5.22 et 5.42 du titre II du fascicule).
- du coefficient de pondération des surcharges (articles 7 du titre VI du fascicule pour les
ouvrages en béton armé, article 2.1 de la circulaire 71.156 du 30/12/72 pour les ouvrages en
béton précontraint).

Application :

10,50
0,25

1,93 0,48 1,50 2,68 1,50 0,48 1,93


2,40
3,10

1,14 1,35 1,35 1,14


0,30

1,19 0,15 1,51 1,51 0,15 1,19


5,70

On suppose que notre voussoir est encastré au niveau de l’hourdis supérieur

- Largeur de la dalle a : 𝑎𝑎 = 5,68𝑚𝑚


- Epaisseur de ma dalle : ℎ = 25𝑐𝑐𝑐𝑐
- Epaisseur de la chaussée : 𝑒𝑒 = 6𝑐𝑐𝑐𝑐
3 ℎ
- Hauteur de répartition : 𝐸𝐸 = 𝑒𝑒 + → 𝐸𝐸 = 0,17𝑚𝑚
4 2
 Pour le système Bc :
- Coefficient de majoration dynamique : 𝛿𝛿𝐵𝐵 = 1,053
- Le pont est de première classe donc coefficient bc pour deux voies chargées (bc=1,1 )
-
Coefficient de pondération des surcharges = 1 ,2
A partir de L’abaque n°1 donne pour 𝑎𝑎 = 5,68𝑚𝑚
Me= 5400 Kg.m /m (voir annexe abaque N°1)
D’où compte tenu des coefficients applicables : Me= 5400*1,053*1 ,1*1 ,2
Donc Me=7505,784 Kg.m /m
 Pour le système Bt :
167
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

- Le pont est de première classe donc bt=1 ,2


A partir de L’abaque n°2 donne pour 𝑎𝑎 = 5,68𝑚𝑚
Me= 7600 Kg.m /m (voir annexe abaque N°2)
D’où compte tenu des coefficients applicables : Me= 7600*1,053*1 ,2*1 ,2
Donc Me=11524.032 Kg.m /m
 Pour le système Br :
A partir de L’abaque n°3 donne pour 𝑎𝑎 = 5,68𝑚𝑚
Me= 2660 Kg.m /m (voir annexe abaque N°3)
D’où compte tenu des coefficients applicables : Me= 2660*1,053*1 ,2
Donc Me=3361,176 Kg.m /m

Presentation des sollicitations:

Le calcul des sollicitations des charges et surcharges sont disposées dans le sens trasversal suivant
les réglements en vigueur, de facon à obtenir les sollicitations maximales.

Les calculs sont faits à l’ELU (1,35 Gmax + Gmin + 1,6 Q) et à l’ELS (Gmax + Gmin +1,2 Q) , Les
résultats sont exprimés dans le tableau ci-dessous pour les combinaisons les plus défavorable.

Les charges Moment sur appui (Kn.m/ml) Moment en travée (Kn.m/ml)


Hourdis supérieur (g1) -14,72 14,92
Trottoir (g2) -5,809 -5,809
Glissière (g3) -1,104 -1,104
Corniche (g4) -20,81 -20,81
Garde corps (g5) -8,68 -8,68
Revêtement (g6) -0,74 7,6
Bc -75,058 95,685
Bt -115,24 62
Br -33,61 18,75
A1 -3,03 15,46
A1+2 -3,03 25,33
Mc80 -36,36 63,26
qtr -2,89 -2,89

168
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

2. Les combinaisons d’actions :

 2.1.Sur appui : ELU

Nom Les combinaisons Moment (Kn.m/ml)


ELU1 1.35 (g1+g2+g3+g4+g5+g6) +1.35(Mc80) -119.101
ELU2 1.35 (g1+g2+g3+g4+g5+g6) +1.6(Bc) -190.108
ELU3 1.35 (g1+g2+g3+g4+g5+g6) +1.6(Bt) -254.400
ELU4 1.35 (g1+g2+g3+g4+g5+g6) +1.6(Br) -123.794
ELU5 1.35 (g1+g2+g3+g4+g5+g6) +1.6(A1) -74.862
ELU6 1.35 (g1+g2+g3+g4+g5+g6) +1.6 (A1+2) -74.862
ELU7 1.35 (g1+g2+g3+g4+g5+g6) +1.6(Tr) -74.639
ELU8 1.35 (g1+g2+g3+g4+g5+g6)+1.35(Mc80)+1.6(Tr) -123.725
ELU9 1.35 (g1+g2+g3+g4+g5+g6)+1.6(Bc)+1.6(Tr) -194.731
ELU10 1.35 (g1+g2+g3+g4+g5+g6)+1.6(Bt)+1.6(Tr) -259.023
ELU11 1.35 (g1+g2+g3+g4+g5+g6)+1.6(Br)+1.6(Tr) -128.418
ELU12 1.35 (g1+g2+g3+g4+g5+g6) +1.6(A1) +1.6(Tr) -79.486
ELU13 1.35 (g1+g2+g3+g4+g5+g6) +1.6 (A1+2) +1.6(Tr) -79.486
-70.015
ELU14 1.35 (g1+g2+g3+g4+g5+g6)

 2.2.Sur appui : ELS

Nom Les combinaisons Moment (Kn.m/ml)

ELS1 (g1+g2+g3+g4+g5+g6)+1.2(Bc) -141.932


ELS2 (g1+g2+g3+g4+g5+g6)+1.2(Bc) -190.151
ELS3 (g1+g2+g3+g4+g5+g6)+1.2(Bt) -92.197
ELS4 (g1+g2+g3+g4+g5+g6)+1.2(Br) -55.331
ELS5 (g1+g2+g3+g4+g5+g6)+1.2(A1) -55.498
ELS6 (g1+g2+g3+g4+g5+g6)+1.2(A1+2) -55.498
ELS7 (g1+g2+g3+g4+g5+g6)+1.2(Tr) -88.223
ELS8 (g1+g2+g3+g4+g5+g6)+ (Mc80)+1.2(Tr) -51.863
ELS9 (g1+g2+g3+g4+g5+g6)+1.2(Bc)+1.2(Tr) -145.400
ELS10 (g1+g2+g3+g4+g5+g6)+1.2(Bt)+1.2(Tr) -193.619
ELS11 (g1+g2+g3+g4+g5+g6)+1.2(Br)+1.2(Tr) -95.665
ELS12 (g1+g2+g3+g4+g5+g6)+1.2(A1)+1.2(Tr) -58.966
ELS13 (g1+g2+g3+g4+g5+g6)+1.2(A(1+2))+1.2(Tr) -58.966
ELS14 (g1+g2+g3+g4+g5+g6) -91.691

169
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

 2.3.En travée : ELU

Nom Les combinaisons Moment (Kn.m/ml)

ELU1 1.35 (g1) + (g2+g3+g4+g5+g6) +1.35(Mc80) 76.74


ELU2 1.35 (g1) + (g2+g3+g4+g5+g6) +1.6(Bc) 144.435
ELU3 1.35 (g1) + (g2+g3+g4+g5+g6) +1.6(Bt) 90.539
ELU4 1.35 (g1) + (g2+g3+g4+g5+g6) +1.6(Br) 21.339
ELU5 1.35 (g1) + (g2+g3+g4+g5+g6) +1.6(A1) 16.078
ELU6 1.35 (g1) + (g2+g3+g4+g5+g6) +1.6 (A1+2) 31.867
ELU7 1.35 (g1) + (g2+g3+g4+g5+g6) +1.6(Tr) -13.285
ELU8 1.35 (g1)+(g2+g3+g4+g5+g6)+1.35(Mc80)+1.6(Tr) 72.116
ELU9 1.35 (g1)+(g2+g3+g4+g5+g6)+1.6(Bc)+1.6(Tr) 139.811
ELU10 1.35 (g1)+(g2+g3+g4+g5+g6)+1.6(Bt)+1.6(Tr) 85.915
ELU11 1.35 (g1)+(g2+g3+g4+g5+g6)+1.6(Br)+1.6(Tr) 16.715
ELU12 1.35 (g1) + (g2+g3+g4+g5+g6) +1.6(A1) +1.6(Tr) 11.454
ELU13 1.35 (g1) + (g2+g3+g4+g5+g6) +1.6 (A1+2) +1.6(Tr) 27.243
ELU14 1.35 (g1) + (g2+g3+g4+g5+g6) -8.661

 2.4.En travée : ELS

Nom Les combinaisons Moment


(Kn.m/ml)
ELS1 (g1+g2+g3+g4+g5+g6)+1.2(Bc) 100.939
ELS2 (g1+g2+g3+g4+g5+g6)+1.2(Bc) 60.517
ELS3 (g1+g2+g3+g4+g5+g6)+1.2(Bt) 8.617
ELS4 (g1+g2+g3+g4+g5+g6)+1.2(Br) -17.351
ELS5 (g1+g2+g3+g4+g5+g6)+1.2(A1) 4.671
ELS6 (g1+g2+g3+g4+g5+g6)+1.2(A1+2) 16.513
ELS7 (g1+g2+g3+g4+g5+g6)+1.2(Tr) 49.377
ELS8 (g1+g2+g3+g4+g5+g6)+ (Mc80)+1.2(Tr) -13.883
ELS9 (g1+g2+g3+g4+g5+g6)+1.2(Bc)+1.2(Tr) 97.471
ELS10 (g1+g2+g3+g4+g5+g6)+1.2(Bt)+1.2(Tr) 57.049
ELS11 (g1+g2+g3+g4+g5+g6)+1.2(Br)+1.2(Tr) 5.149
ELS12 (g1+g2+g3+g4+g5+g6)+1.2(A1)+1.2(Tr) 1.203
ELS13 (g1+g2+g3+g4+g5+g6)+1.2(A1+2)+1.2(Tr) 13.045
ELS14 (g1+g2+g3+g4+g5+g6) 45.909

170
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Résultats :

 Moment max sur appui :

Mu = - 259,024 Kn .m/ml

Mser = -193,62 Kn.m/ml

 Moment max en travée :

Mu = 144,434 Kn .m/ml

Mser = 100,94 Kn.m/ml

171
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

3.Determination du ferraillage :

Le calcul du ferraillage passif correspondant aux différents cas, Est envisagé

Pour équilibrer :

*l’effort tranchant de la flexion longitudinale.

* flexion transversale.

* la torsion.

Avec le respect des Règles et le minimum réglementaire.

Aciers pour flexion locale

ℎ𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠

Aciers pour l’âme

ℎ𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖𝑖

Aciers pour flexion longitudinale

L’effort tranchant de la flexion longitudinale, sera repris par les âmes.et les charges dues aux
trafics par le hourdis supérieur, et à propos de ferraillage longitudinal minimal on s’appuie
toujours sur la règle 6.1.32 du BPEL qui définit une section minimale d’armatures à l’ELS de plus
une autre section sera déterminée pour équilibrer la torsion.

La méthode de calcul simplifiée est envisagé pour tenir compte de l’action combiné d’un effort
tranchant et d’un moment de torsion, consiste à calculer la quantité d’armatures transversale
requise pour résister à chacun de ses efforts et a additionner ses quantités

Plus des armatures transversales, La torsion donne aussi des armatures longitudinales, qui
s’ajoutent à celles requises pour la flexion longitudinale

172
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

3.1.Aciers flexion locale .

Le ferraillage de l’hourdis supérieur se fait en flexion simple avec fissuration préjudiciable en


travée et sur appui.

En travée on a une section de (1*0,25).

Sur appui on a une section de (1*0,48).

Le ferraillage sera donc réparti linéairement

3.1.1. Armatures flexion transversales:

a) sur appui :

Mu = -259,024 Kn.m/ml

Mser = -193,62 Kn.m/ml

 Calcul en flexion simple pour une section rectangulaire de (1m*0,48)

Asu = 13,85 cm²/ml

Asser = 23,86 cm²

Le ferraillage : As = Max (Asu, Asser)

Donc As = 23,86 cm²/ml

b) en travée :

Mu = 144, 434 Kn.m/ml

Mser = 100, 94 Kn.m/ml

 Calcul en flexion simple pour une section rectangulaire de (1m*0,25)

Asu = 20,35 cm²/ml

Asser = 26,00 cm²/ml

Le ferraillage : As = Max (Asu, Asser)

Donc As = 26 cm²/ml

Condition de non fragilité

173
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

𝒇𝒇𝒕𝒕𝒕𝒕𝒕𝒕
0,23 ∗ 𝑏𝑏0 ∗ 𝒅𝒅 ∗
𝒇𝒇𝒇𝒇

Sur appui :7,41 cm²

Sur appui : 3,5 cm²

3.1.2. Liaison Hourdis – Nervure ’ Aciers de couture’ :

Au niveau du plan HH’ (liaison Hourdis-Nervure) se développent des contraintes tangentielles.













Asup et Ainf étant les aciers supérieurs et inférieurs de l’hourdis espacés de St et ancrés totalement
de part et d’autre des jonction HH’,

(𝑨𝑨𝑺𝑺 +𝑨𝑨𝒊𝒊 ) 𝒇𝒇𝒆𝒆 𝑽𝑽𝒖𝒖 𝒃𝒃−𝒃𝒃𝟎𝟎 (𝑨𝑨𝑺𝑺 +𝑨𝑨𝒊𝒊 ) 𝑽𝑽𝒖𝒖 𝒃𝒃−𝒃𝒃𝟎𝟎 𝜸𝜸𝒔𝒔
. ≥� . � → ≥( . )
𝑺𝑺𝒕𝒕 𝜸𝜸𝒔𝒔 𝟎𝟎,𝟗𝟗𝟗𝟗 𝟐𝟐𝟐𝟐 𝑺𝑺𝒕𝒕 𝟎𝟎,𝟗𝟗𝟗𝟗 𝟐𝟐𝟐𝟐 𝒇𝒇𝒇𝒇

(𝑨𝑨𝑺𝑺 + 𝑨𝑨𝒊𝒊 )
≥ 𝟓𝟓𝟓𝟓, 𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓. 𝟏𝟏𝟏𝟏−𝟒𝟒
𝑺𝑺𝒕𝒕

(𝑨𝑨𝑺𝑺 + 𝑨𝑨𝒊𝒊 ) ≥ 𝟓𝟓𝟓𝟓, 𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓. 𝟏𝟏𝟏𝟏−𝟒𝟒 𝑺𝑺𝒕𝒕

On prend 𝑆𝑆𝑡𝑡 =10cm

Donc (𝑨𝑨𝑺𝑺 + 𝑨𝑨𝒊𝒊 ) ≥ 𝟓𝟓, 𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐. 𝟏𝟏𝟏𝟏−𝟒𝟒

𝑨𝑨 ≥ 𝟐𝟐, 𝟔𝟔𝟔𝟔𝟔𝟔𝟔𝟔²
� 𝑺𝑺
𝑨𝑨𝒊𝒊 ≥ 𝟐𝟐, 𝟔𝟔𝟔𝟔𝟔𝟔𝟔𝟔²

174
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

3.1.3.Liaison Talon – Nervure :











 


On doit vérifier :

𝑨𝑨𝑪𝑪 𝑽𝑽𝒖𝒖 𝑨𝑨𝟏𝟏 𝑨𝑨𝑪𝑪 𝜸𝜸𝒔𝒔 𝑽𝑽𝒖𝒖 𝑨𝑨𝟏𝟏


𝒇𝒇𝒇𝒇 ≥ 𝜸𝜸𝒔𝒔 � . � → ≥ � . �
𝑺𝑺𝒕𝒕 𝟎𝟎, 𝟗𝟗𝟗𝟗 𝑨𝑨 𝑺𝑺𝒕𝒕 𝒇𝒇𝒇𝒇 𝟎𝟎, 𝟗𝟗𝟗𝟗 𝑨𝑨

Avec :

𝑨𝑨𝟏𝟏 : Section des barres longitudinales situées dans une saillie du talon,

𝑨𝑨 : Section de l’ensemble des barres longitudinales situées dans le talon,

𝑨𝑨𝑪𝑪 : Section d’une nappe d’aciers de couture (cadre de talon)

𝑺𝑺𝒕𝒕 : Équidistance de ces nappes.

On pratique on adopte le même espacement pour les armatures de couture et les armatures
d’âme (𝑺𝑺𝒕𝒕 = 𝑺𝑺𝒄𝒄 )

𝜸𝜸𝒔𝒔 = 𝟏𝟏, 𝟏𝟏𝟏𝟏

Ferraillage final hourdis supérieur

sur appui As = 23,86 +2,63 = 26,49 cm²

175
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

En travée As = 26+2,63 = 28 ,63 cm²

Le ferraillage final adopté pour les deux nappe est 11 T20 /ml

Ferraillage final hourdis inferieur

le ferraillage sera calculé a partir de la liaison talon-nervure.

𝑨𝑨𝟏𝟏 = 𝟐𝟐𝟐𝟐, 𝟕𝟕𝟕𝟕𝟕𝟕𝟕𝟕² (9T14 pour une nappe alors 9T14*2)

𝑨𝑨 = 𝟔𝟔𝟔𝟔, 𝟕𝟕𝟕𝟕𝟕𝟕𝟕𝟕² (22T14 pour une nappe alors 22T14*2)


AC
≥ 45,94 ∗ 10−4
St

On prend 𝑺𝑺𝒕𝒕 = 𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏.


4,594
Ac = 4,594cm² → Ac = → Ac = 2,297 cm²
2

on ferraille avec T20/10cm.

Figure 82.disposition des aciers hourdis supérieur

Figure 83. Disposition des aciers hourdis inferieur

3.2. Acier dans l’âme :


176
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Résumé des sollicitations maximales (pour les sollicitations maximales voir ch 6 sollicitations en
service p96/p97).

(Tu max ; Vu corresp) et (Vu max ; Tu corresp)

Tu max = 11090,286 Kn .m Vu corresp = 2511.975 Kn

Vu max = 10757,331 Kn Tu corresp = 1965.308 Kn .m

3.2.1. Vérification du béton : (BPEL 91/A.7.6.4)

On doit vérifier pour une section creuse la condition suivant :

𝝉𝝉𝒖𝒖𝒖𝒖 + 𝝉𝝉𝒖𝒖𝒖𝒖 ≤ 𝝉𝝉𝒍𝒍𝒍𝒍𝒍𝒍

3.2.1.a.Contrainte tangentielle due à l’effort tranchant :










A. Tumax = 11090,286 Kn .m Vucorresp = 2511.975 Kn

Pour la vérification de l’effort tranchant on travail sur la section correspond :

𝑉𝑉𝑈𝑈
𝜏𝜏𝑢𝑢𝑢𝑢 = → 𝝉𝝉𝒖𝒖𝒖𝒖 = 𝟎𝟎, 𝟖𝟖𝟖𝟖𝟖𝟖𝟖𝟖𝟖𝟖
𝑏𝑏0 . 𝑑𝑑

𝑉𝑉𝑈𝑈 : L’effort tranchant ultime à prendre en compte a l’ELU correspond à Tumax.

Vu = 2511.975 Kn

𝒃𝒃𝟎𝟎 : Épaisseur minimale de l’âme avec b0 = 0,96m

𝒅𝒅: Hauteur utile avec d = h – 0,04


177
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Donc d = 3,06m.

B. Vumax = 10757,331 Kn Tucorresp = 1965.308 Kn .m

𝑽𝑽𝑼𝑼𝑼𝑼𝑼𝑼𝑼𝑼
𝝉𝝉𝒖𝒖𝒖𝒖 = → 𝝉𝝉𝒖𝒖𝒖𝒖 = 𝟑𝟑, 𝟔𝟔𝟔𝟔 𝑴𝑴𝑴𝑴𝑴𝑴
𝒃𝒃𝟎𝟎 . 𝒅𝒅

3.2.1.b. Contrainte tangentielle due au couple de torsion : (BPEL 91/A.7.6.3)

La torsion est un phénomène courant dans les ouvrages d’art. Elle est, la plupart du temps,
négligée car à appréhender, et parce que ses conséquences sont souvent sans importance. Dans le
cas des ponts courbes, les efforts de torsion sont très importants, et ils doivent être justifiés pour
éviter tous désagréments dans la structure.

Le choix de la section caisson s’est avéré nécessaire pour palier au phénomène de torsion.

La contrainte tangentielle est égale à :

A. Tumax = 11090,286 Kn .m Vucorresp = 2511.975 Kn

𝑻𝑻𝑼𝑼𝑼𝑼𝑼𝑼𝑼𝑼
𝝉𝝉𝒖𝒖𝒖𝒖 = → 𝛕𝛕𝐮𝐮𝐮𝐮 = 𝟏𝟏, 𝟑𝟑𝟑𝟑𝟑𝟑𝟑𝟑𝟑𝟑𝟑𝟑
𝟐𝟐. 𝒃𝒃𝟎𝟎 .Ω

𝑇𝑇𝑈𝑈 : Couple de torsion à l’état limite ultime.

Ω: Aire du contour tracé à mi-épaisseur des paroisΩ = 16,872 𝑚𝑚² .

𝑏𝑏0 : Épaisseur de la paroi au point considéré.


é𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝 𝑟𝑟é𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒
Avec 𝑏𝑏0 = 𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀 � 𝑎𝑎
6

6,64
0,25
0,48

0,48 0,48


2,95
2,47

0,30

5,75

a : diamètre maximal du plus grand cercle inscriptible dans le contour extérieur de la section donc
a = 2,95m.
178
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

𝑒𝑒 = 0,25𝑚𝑚
𝑏𝑏0 = 𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀 � 2,95
= 0,49𝑚𝑚 → 𝑏𝑏0 = 0,25𝑚𝑚
6
B. Vumax = 10757,331 Kn Tucorresp = 1965.308 Kn .m

𝑇𝑇𝑈𝑈
𝜏𝜏𝑢𝑢𝑢𝑢 = → 𝛕𝛕𝐮𝐮𝐮𝐮 = 𝟎𝟎, 𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐
2. 𝑏𝑏0 . Ω
La vérification :

Fissuration 𝝉𝝉𝒍𝒍𝒍𝒍𝒍𝒍
Peu préjudiciable 𝒇𝒇𝒇𝒇𝒇𝒇
𝟎𝟎, 𝟐𝟐.
Min� 𝜸𝜸𝜸𝜸
𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓
Préjudiciable 𝒇𝒇𝒇𝒇𝒇𝒇
𝟎𝟎, 𝟏𝟏𝟏𝟏.
Ou Min� 𝜸𝜸𝜸𝜸
𝟒𝟒𝟒𝟒𝟒𝟒𝟒𝟒
Très préjudiciable

La fissuration préjudiciable

fc28 = 40Mpa
𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓𝑓
0,15. = 4𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀
𝝉𝝉𝒍𝒍𝒍𝒍𝒍𝒍 ≤Min� 𝛾𝛾𝛾𝛾 donc 𝝉𝝉𝒍𝒍𝒍𝒍𝒍𝒍 ≤ 𝟒𝟒𝟒𝟒𝟒𝟒𝟒𝟒
4𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀

𝜏𝜏𝑢𝑢𝑢𝑢 + 𝜏𝜏𝑢𝑢𝑢𝑢
0,85 + 1,315 = 2,165 < 4𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀
3,66 + 0,23 = 3,89 < 4𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀
La contrainte de cisaillement résultante est vérifiée.

3.2.2. Armature d’âme d’effort tranchant :

179
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

L’armature transversale est définit par deux paramètres : l’aire de la section de cette armature et son écartement ou
espacement.

La section a équilibré c’est celle au niveau de l’appui N°2











Fig. .model simplifié pour le caisson

𝑨𝑨𝒕𝒕 𝒇𝒇𝒆𝒆𝒆𝒆 𝝉𝝉𝒖𝒖 − 𝟎𝟎, 𝟑𝟑. 𝒌𝒌. 𝒇𝒇𝒕𝒕𝒕𝒕


. =
𝒃𝒃𝒐𝒐 . 𝑺𝑺𝒕𝒕 𝜸𝜸𝒔𝒔 𝟎𝟎, 𝟗𝟗(𝒔𝒔𝒔𝒔𝒔𝒔𝒔𝒔 + 𝒄𝒄𝒄𝒄𝒄𝒄𝒄𝒄)

Avec :

𝒇𝒇𝒕𝒕𝒕𝒕 = 𝟎𝟎, 𝟔𝟔 + 𝟎𝟎, 𝟎𝟎𝟎𝟎𝒇𝒇𝑪𝑪𝑪𝑪 𝑓𝑓𝑡𝑡𝑡𝑡 = 3𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀

𝛼𝛼 : Inclinaison des 𝐴𝐴𝑡𝑡 𝛼𝛼 = 90° donc (𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠 + 𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐) = 1

k = 0 il ya un reprise de bétonnage.(car on réalise d’abord la section en U puis la dalle )

𝝉𝝉𝒖𝒖 : Contrainte tangente conventionnelle tenant compte des transmissions directes de charges aux
appuis si on est prés des appuis.

𝑉𝑉𝑈𝑈 : L’effort tranchant ultime à prendre en compte a l’ELU correspond à Tumax.


Vu = 2511.975 Kn

𝒃𝒃𝟎𝟎 : Épaisseur minimale de l’âme avec b0 = 0,96m

𝒅𝒅: Hauteur utile avec d = h – 0,04


Donc d = 3,06m.

C. Vumax = 10757,331 Kn Tucorresp = 1965.308 Kn .m

180
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

𝑽𝑽𝑼𝑼𝑼𝑼𝑼𝑼𝑼𝑼
𝝉𝝉𝒖𝒖𝒖𝒖 = → 𝝉𝝉𝒖𝒖𝒖𝒖 = 𝟑𝟑, 𝟔𝟔𝟔𝟔 𝑴𝑴𝑴𝑴𝑴𝑴
𝒃𝒃𝟎𝟎 . 𝒅𝒅

𝝉𝝉𝒖𝒖 = 𝟑𝟑, 𝟔𝟔𝟔𝟔𝟔𝟔𝟔𝟔𝟔𝟔

Donc :
𝐀𝐀 𝐭𝐭 𝛕𝛕𝐮𝐮 . 𝐛𝐛𝐨𝐨 . 𝛄𝛄𝐬𝐬 𝐀𝐀 𝐭𝐭
= → = 𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏, 𝟐𝟐𝟐𝟐. 𝟏𝟏𝟏𝟏−𝟒𝟒
𝐒𝐒𝐭𝐭 𝐟𝐟𝐞𝐞𝐞𝐞 . 𝟎𝟎, 𝟗𝟗(𝐬𝐬𝐬𝐬𝐬𝐬𝐬𝐬 + 𝐜𝐜𝐜𝐜𝐜𝐜𝐜𝐜) 𝐒𝐒𝐭𝐭

Pour St= 10𝑐𝑐𝑐𝑐 → 𝑨𝑨𝒕𝒕 = 𝟏𝟏𝟏𝟏, 𝟐𝟐𝟐𝟐 𝒄𝒄𝒄𝒄²

Pour St= 15𝑐𝑐𝑐𝑐 → 𝑨𝑨𝒕𝒕 = 𝟏𝟏𝟏𝟏, 𝟖𝟖𝟖𝟖 𝒄𝒄𝒄𝒄²

a. Pourcentage minimal :

𝑨𝑨𝑨𝑨 𝑨𝑨𝑨𝑨 𝒃𝒃𝟎𝟎


𝒇𝒇 ≥ 𝟎𝟎, 𝟒𝟒𝟒𝟒𝟒𝟒𝟒𝟒 → ≥ 𝟎𝟎, 𝟒𝟒.
𝒃𝒃𝟎𝟎 𝑺𝑺𝒕𝒕 𝒆𝒆 𝑺𝑺𝒕𝒕 𝒇𝒇𝒆𝒆

Pour St= 10𝑐𝑐𝑐𝑐 → 𝑨𝑨𝒕𝒕 = 𝟎𝟎, 𝟗𝟗𝟗𝟗 𝒄𝒄𝒄𝒄²

Pour St= 15𝑐𝑐𝑐𝑐 → 𝑨𝑨𝒕𝒕 = 𝟏𝟏𝟏𝟏, 𝟒𝟒𝟒𝟒 𝒄𝒄𝒄𝒄²

b. Diametère des armatures d’âme :


ℎ⁄35
∅𝒕𝒕 ≤ 𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀 �𝑏𝑏0 ⁄10
∅𝑙𝑙
88,57
∅𝒕𝒕 ≤ 𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀 � 96
/
On retient un diamètre ∅𝑡𝑡 = 20𝑚𝑚𝑚𝑚 et un espacement de 10cm

4. Armatures longitudinales pour la torsion : (BPEL 91/A.7.6.54)


181
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

a) Calcul des armatures :

On calcule la section des armatures longitudinales en appliquant la règle des coutures à la section
droite :

∑𝑨𝑨𝑨𝑨 𝑻𝑻𝒖𝒖 𝑻𝑻𝒖𝒖 𝒇𝒇𝒆𝒆


𝒇𝒇𝒆𝒆𝒆𝒆 = Donc ∑𝑨𝑨𝑨𝑨 ≥ . 𝑼𝑼.
𝑼𝑼 𝟐𝟐.Ω 𝟐𝟐.Ω 𝜸𝜸𝒔𝒔

En notant :

∑𝑨𝑨𝑨𝑨 ∶ Section d’armatures longitudinales.

𝑻𝑻𝒖𝒖 : Couple de torsion à l’état limite ultime.

𝑼𝑼: Le périmètre du contour d’aire Ω.

On a donc :

𝑼𝑼 = 𝟏𝟏𝟏𝟏, 𝟎𝟎𝟎𝟎𝟎𝟎

Ω = 𝟏𝟏𝟏𝟏, 𝟎𝟎𝟎𝟎𝟎𝟎²

Tumax = 11090,286 Kn .m

D’où ∑𝑨𝑨𝑨𝑨 =147,34cm²


∑𝑨𝑨𝑨𝑨 𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏,𝟑𝟑𝟑𝟑
= = 4,31cm²/ml
𝟐𝟐𝟐𝟐 𝟐𝟐∗𝟏𝟏𝟏𝟏,𝟎𝟎𝟎𝟎

Les armatures longitudinales doivent être régulièrement reparties sur le périmètre ou bien
concentrées aux angles ; elles s’ajoutent aux armatures de flexion. La section totale doit respecter
le pourcentage minimal des poutres soumises à un effort tranchant selon la formule suivant :

b) Pourcentage minimal :

∑𝑨𝑨𝑨𝑨
𝒇𝒇 ≥ 𝟎𝟎, 𝟒𝟒𝟒𝟒𝟒𝟒𝟒𝟒 → ∑𝑨𝑨𝑨𝑨 ≥ 𝟒𝟒𝟒𝟒, 𝟕𝟕𝟕𝟕𝟕𝟕²
𝒃𝒃𝟎𝟎 𝑼𝑼 𝒆𝒆

Donc : ∑𝑨𝑨𝑨𝑨 =147,34 cm² ≥ 𝟒𝟒𝟒𝟒, 𝟕𝟕𝟕𝟕𝟕𝟕² vérifier

182
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

CONCLUSION

Dans le présent travail, nous avons passé en revue les différentes méthodes du poussage existantes et on
a apprécié la méthodologie d’exécution du poussage et le matériel utilisé pour ce procédé, En suite un
prédimensionnement de la section transversale du tablier, l’évaluation des différentes charges et
surcharges soit en cours d’exécution ou en service sous lesquelles notre ouvrage sera calculé.

Enfin, on a étudié la précontrainte de poussage et de continuité ainsi que l’étude transversale et le


ferraillage des caissons.

A la lumière des résultats obtenus, nous aboutissons aux remarques suivantes :

 Le procédé de poussage n’est simple qu’en apparence, il ne conduit à un ouvrage de qualité que s’il
est parfaitement maîtrisé, tant au niveau des études que de l’exécution.

 Les avantages d’une confection des travées à poste fixe, dans des conditions permettant
d’atteindre une qualité d’exécution quasi industrielle, ont participé au succès de ce procédé au prés
des maîtres d’ouvrage et des maîtres d’œuvre. Malgré cela, ce procédé reste peu utilisé en Algérie.

 La longueur des tronçons a essentiellement une incidence sur le schéma de câblage et sur les
quantités de précontrainte, en particulier sur le nombre d’ancrage.
 Les caractéristiques géométriques de l’avant-bec (longueur, poids inertie…) ont une influence
directe sur le dimensionnement de la précontrainte.

 L’utilisation de la précontrainte extérieure, permet la suppression des câbles dans les âmes et donc,
une réduction substantielle de leur épaisseur, de leur poids propre. Ce qui aboutit à la mise en
évidence des avantages indéniables de ce procédé de construction

183
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

l’étude de ce projet nous a permis d’approfondir et de compléter nos connaissances acquises tout au long
de notre formation à l’université des sciences et de la technologie HOUARI BOUMEDIENNE , il est important
de mentionner que beaucoup reste à faire pour enrichir nos connaissances et seul le travail continu et la
volonté de recherche pourront nous aider à atteindre tous les objectifs tracés.

Et enfin, nous souhaitons que ce modeste travail soit un bon support pour les promotions à venir.

184
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

BIBLIOGRAHIE

[1] Projet et construction des ponts, J.A CALGARO, M.VIRLOGEUX.(2ème edition.presse de l’ecole
nationale des ponts et chaussées.

[2] Guide des ponts poussés, Association française de génie civil, Presse de l’école nationale des ponts
et chaussées, 1999.

[3] guide de conception pont en béton précontrainte construits par encorbellement successifs (juin
2003) (Réf. 3).setra

[4] précontrainte extérieure (février 1990).setra

[5] Règles B.P.E.L 91 règles techniques de conception et de calcul des

ouvrages et constructions en bétons armés, suivant la méthode des états limites.

[6] Le béton précontraint aux états limite, Henry Thonier

[7] Cours de 4ème année béton,RDM (USTHB).

[8]Pratique BAEL jean perchat,jean roux editon EYROLLESdeuxieme tirage1995.

[9] les (fascicules 61 )

Outil informatique :

AUTOCAD, pour les dessins.

FORTRAN langage de programmation.

Origine 06 (tracé des graphes).

185
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

1/Poids propre

(Xi) Mg(1*m) (Xi) Mg(1*m) (Xi) Mg(1*m) (Xi) Mg(1*m)


0 0,000 49,2 -277,871 99 -118,370 148 -8,237
1 18,452 50 -255,709 100 -140,567 149 -25,238
2 35,904 51 -228,906 101 -163,765 150 -43,239
3 52,357 52 -203,103 102 -187,962 151 -62,240
4 67,809 53 -178,300 103 -213,159 152 -82,240
5 82,261 54 -154,497 104,2 -244,715 153 -103,241
6 95,713 55 -131,694 104,2 -244,715 154 -125,242
7 108,166 56 -109,892 105 -223,196 155 -148,243
8 119,618 57 -89,089 106 -197,197 156 -172,244
9 130,070 58 -69,286 107 -172,198 157 -197,245
10 139,522 59 -50,483 108 -148,199 158 -223,246
11 147,974 60 -32,680 109 -125,200 159,2 -255,767
12 155,427 61 -15,877 110 -103,201 159,2 -255,767
13 161,879 62 -0,075 111 -82,202 160 -233,927
14 167,331 63 14,728 112 -62,203 161 -207,526
15 171,783 64 28,531 113 -43,204 162 -182,125
16 175,236 65 41,334 114 -25,205 163 -157,724
17 177,688 66 53,137 115 -8,206 164 -134,323
18 179,140 67 63,939 116 7,793 165 -111,922
18,95 179,593 68 73,742 117 22,792 166 -90,521
19 179,592 69 82,545 118 36,792 167 -70,120
20 179,044 70 90,348 119 49,791 168 -50,719
21 177,497 71 97,151 120 61,790 169 -32,318
22 174,949 72 102,954 121 72,789 170 -14,917
23 171,401 73 107,756 122 82,788 171 1,484
24 166,853 74 111,559 123 91,787 172 16,885
25 161,305 75 114,362 124 99,786 173 31,286
26 154,758 76 116,165 125 106,785 174 44,687
27 147,210 77 116,968 126 112,784 175 57,088
28 138,662 77,3 117,014 127 117,783 176 68,489
29 129,114 78 116,771 128 121,782 177 78,889
30 118,567 79 115,573 129 124,781 178 88,290
31 107,019 80 113,376 130 126,780 179 96,691
32 94,471 81 110,179 131 127,779 180 104,092
33 80,923 82 105,982 131,5 127,904 181 110,493
34 66,375 83 100,785 132 127,778 182 115,894
35 50,828 84 94,587 133 126,777 183 120,295
36 34,280 85 87,390 134 124,776 184 123,696
37 16,732 86 79,193 135 121,776 185 126,097
38 -1,816 87 69,996 136 117,775 186 127,498
39 -21,363 88 59,799 137 112,774 186,9 127,904
40 -41,911 89 48,602 138 106,773 187 127,899
41 -63,459 90 36,404 139 99,772 188 127,300
42 -86,007 91 23,207 140 91,771 189 125,701
43 -109,555 92 9,010 141 82,770 190 123,102
44 -134,102 93 -6,187 142 72,769 191 119,503
45 -159,650 94 -22,384 143 61,768 192 114,904
46 -186,198 95 -39,581 144 49,767 193 109,305
47 -213,746 96 -57,779 145 36,766 194 102,705
48 -242,293 97 -76,976 146 22,765 195 95,106
49,2 -277,871 98 -97,173 147 7,764 196 86,507

186
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

/Poids propre

(Xi) Mg(1*m) (Xi) Mg(1*m) (Xi) Mg(1*m)


197 76,908 246 104,995 296 173,650
198 66,309 247 99,592 297 176,598
199 54,710 248 93,189 298 178,545
200 42,111 249 85,786 299 179,493
201 28,512 250 77,383 299,45 179,593
202 13,913 251 67,981 300 179,441
203 -1,686 252 57,578 301 178,389
204 -18,285 253 46,175 302 176,336
205 -35,884 254 33,772 303 173,284
206 -54,483 255 20,369 304 169,232
207 -74,082 256 5,966 305 164,180
208 -94,681 257 -9,436 306 158,128
209 -116,280 258 -25,839 307 151,075
210 -138,879 259 -43,242 308 143,023
211 -162,479 260 -61,645 309 133,971
212 -187,078 261 -81,048 310 123,919
213 -212,677 262 -101,450 311 112,866
214,2 -244,715 263 -122,853 312 100,814
214,2 -244,715 264 -145,256 313 87,762
215 -223,518 265 -168,659 314 73,710
216 -197,921 266 -193,062 315 58,658
217 -173,323 267 -218,465 316 42,605
218 -149,726 268 -244,867 317 25,553
219 -127,129 269,2 -277,871 318,4 0
220 -105,532 269,2 -277,871
221 -84,935 270 -253,993
222 -65,338 271 -225,045
223 -46,740 272 -197,097
224 -29,143 273 -170,149
225 -12,546 274 -144,201
226 3,051 275 -119,254
227 17,648 276 -95,306
228 31,246 277 -72,358
229 43,843 278 -50,410
230 55,440 279 -29,463
231 66,037 280 -9,515
232 75,634 281 9,433
233 84,231 282 27,381
234 91,829 283 44,329
235 98,426 284 60,276
236 104,023 285 75,224
237 108,620 286 89,172
238 112,217 287 102,120
239 114,814 288 114,067
240 116,412 289 125,015
241 117,009 290 134,963
241,1 117,014 291 143,911
242 116,606 292 151,859
243 115,203 293 158,806
244 112,800 294 164,754
245 109,398 295 169,702

187
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

2/SOUS LE SYSTEME DE CHARGE (AL)

(Xi) A(L)+(KN*m) A(L)-(KN*m) (Xi) A(L)+(KN*m) A(L)-(KN*m) (Xi) A(L)+(KN*m) A(L)-(KN*m)


0 0 0 49,2 323,26 -1270,64 99 289,07 -1078,51
1 171,63 -24,52 50 300,75 -1234,76 100 302,77 -1106,66
2 335,07 -49,04 51 272,60 -1205,76 101 323,34 -1134,80
3 490,33 -73,56 52 244,45 -1176,76 102 343,91 -1162,95
4 637,41 -98,08 53 216,30 -1147,76 103 364,48 -1191,10
5 776,31 -122,60 54 188,15 -1118,76 104,2 389,17 -1304,51
6 907,02 -147,12 55 160,01 -1089,76 104,2 389,17 -1304,51
7 1029,56 -171,64 56 131,86 -1060,76 105 371,66 -1208,88
8 1143,91 -196,16 57 202,49 -1031,76 106 349,78 -1180,49
9 1250,07 -220,69 58 349,35 -1002,76 107 327,89 -1152,09
10 1348,06 -245,21 59 488,54 -973,76 108 307,54 -1123,70
11 1437,86 -269,73 60 620,06 -944,76 109 299,77 -1095,31
12 1519,48 -294,25 61 743,91 -915,75 110 292,00 -1066,92
13 1592,92 -318,77 62 860,09 -886,75 111 284,23 -1038,53
14 1658,18 -343,29 63 968,59 -857,75 112 342,53 -1010,13
15 1715,25 -367,81 64 1069,41 -828,75 113 409,46 -981,74
16 1764,14 -392,33 65 1162,57 -799,75 114 474,27 -953,35
17 1804,85 -416,85 66 1248,05 -770,75 115 606,22 -924,96
18 1837,38 -441,37 67 1325,86 -741,75 116 730,49 -896,56
18,95 1860,70 -464,67 68 1395,99 -712,75 117 847,09 -868,17
19 1861,72 -465,89 69 1458,45 -683,75 118 956,02 -839,78
20 1877,88 -490,41 70 1513,24 -654,75 119 1057,27 -811,39
21 1885,86 -514,93 71 1560,36 -625,75 120 1150,86 -783,00
22 1885,66 -539,45 72 1599,80 -596,75 121 1236,76 -754,60
23 1877,27 -563,97 73 1631,57 -567,75 122 1315,00 -726,21
24 1860,70 -588,49 74 1655,67 -538,75 123 1385,56 -697,82
25 1835,95 -613,02 75 1672,09 -522,17 124 1448,45 -669,43
26 1803,02 -637,54 76 1680,84 -523,88 125 1503,67 -641,03
27 1761,91 -662,06 77 1681,92 -525,60 126 1551,21 -616,31
28 1712,61 -686,58 77,3 1680,74 -526,11 127 1591,08 -616,23
29 1655,13 -711,10 78 1675,32 -527,31 128 1623,28 -616,15
30 1589,47 -735,62 79 1661,05 -529,02 129 1647,80 -616,06
31 1515,62 -760,14 80 1639,11 -543,70 130 1664,65 -615,98
32 1433,60 -784,66 81 1609,49 -571,84 131 1673,83 -615,90
33 1343,39 -809,18 82 1572,20 -599,99 131,5 1675,54 -615,85
34 1245,00 -833,70 83 1527,24 -628,14 132 1675,33 -615,81
35 1138,42 -858,22 84 1474,61 -656,29 133 1669,16 -615,73
36 1023,67 -882,74 85 1414,30 -684,44 134 1655,32 -615,64
37 900,73 -907,26 86 1346,32 -712,58 135 1633,80 -615,56
38 769,61 -931,78 87 1270,66 -740,73 136 1604,62 -615,48
39 630,31 -956,30 88 1187,34 -768,88 137 1567,75 -615,39
40 482,82 -980,82 89 1096,34 -797,03 138 1523,22 -627,23
41 341,75 -1005,35 90 997,66 -825,18 139 1471,01 -655,50
42 275,96 -1029,87 91 891,31 -853,32 140 1411,13 -683,77
43 282,53 -1054,39 92 777,29 -881,47 141 1343,58 -712,04
44 289,10 -1078,91 93 655,60 -909,62 142 1268,35 -740,31
45 295,67 -1103,43 94 532,11 -937,77 143 1185,45 -768,58
46 302,24 -1127,95 95 443,49 -965,92 144 1094,88 -796,85
47 308,81 -1152,47 96 349,63 -994,06 145 996,63 -825,12
48 315,38 -1176,99 97 273,98 -1022,21 146 890,71 -853,39
49,2 323,26 -1270,64 98 281,52 -1050,36 147 777,12 -881,66

188
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

(Xi) A(L)+(KN*m) A(L)-(KN*m) (Xi) A(L)+(KN*m) A(L)-(KN*m) (Xi) A(L)+(KN*m) A(L)-(KN*m) (Xi) A(L)+(KN*m) A(L)-(KN*m)
148 655,85 -909,93 197 1268,98 -743,25 246 1613,43 -585,15 296 1883,28 -549,26
149 533,29 -938,20 198 1186,14 -771,64 247 1577,06 -614,15 297 1886,76 -524,74
150 445,01 -966,47 199 1095,63 -800,03 248 1533,01 -643,15 298 1882,05 -500,22
151 351,48 -994,74 200 997,44 -828,42 249 1481,29 -672,15 299 1869,17 -475,70
152 275,22 -1023,01 201 891,58 -856,82 250 1421,90 -701,15 299,45 1860,70 -464,67
153 298,89 -1051,28 202 778,05 -885,21 251 1354,83 -730,15 300 1848,09 -451,18
154 323,52 -1079,55 203 656,85 -913,60 252 1280,09 -759,15 301 1818,84 -426,66
155 348,16 -1107,82 204 527,97 -941,99 253 1197,68 -788,15 302 1781,41 -402,14
156 372,79 -1137,87 205 434,92 -970,38 254 1107,60 -817,15 303 1735,79 -377,62
157 397,42 -1276,77 206 369,86 -998,78 255 1009,84 -846,15 304 1681,99 -353,10
158 422,06 -1420,35 207 300,13 -1027,17 256 904,41 -875,15 305 1620,00 -328,58
159,2 451,62 -1598,82 208 288,89 -1055,56 257 791,30 -904,15 306 1549,84 -304,06
159,2 451,62 -1598,82 209 296,66 -1083,95 258 670,52 -933,16 307 1471,49 -279,54
160 431,91 -1479,09 210 304,43 -1112,35 259 542,07 -962,16 308 1384,96 -255,01
161 407,28 -1333,64 211 319,14 -1140,74 260 405,95 -991,16 309 1290,25 -230,49
162 382,64 -1192,87 212 341,02 -1169,13 261 262,15 -1020,16 310 1187,35 -205,97
163 358,01 -1119,13 213 362,91 -1197,52 262 120,60 -1049,16 311 1076,28 -181,45
164 333,38 -1090,86 214,2 389,17 -1231,59 263 148,75 -1078,16 312 957,02 -156,93
165 308,74 -1062,59 214,2 389,17 -1231,59 264 176,89 -1107,16 313 829,58 -132,41
166 284,11 -1034,32 215 372,71 -1202,36 265 205,04 -1136,16 314 693,95 -107,89
167 312,60 -1006,05 216 352,14 -1174,21 266 233,19 -1165,16 315 550,15 -83,37
168 408,23 -977,78 217 331,57 -1146,06 267 261,34 -1194,16 316 398,16 -58,85
169 498,61 -949,51 218 310,99 -1117,92 268 289,49 -1236,53 317 237,99 -34,33
170 605,20 -921,24 219 292,09 -1089,77 269,2 323,26 -1400,01 318,4 0 0
171 729,53 -892,97 220 284,54 -1061,62 269,2 323,26 -1400,01
172 846,19 -864,70 221 277,00 -1033,47 270 318,01 -1293,35
173 955,18 -836,43 222 325,60 -1005,32 271 311,44 -1163,91
174 1056,50 -808,16 223 406,58 -977,18 272 304,87 -1137,76
175 1150,14 -779,89 224 497,29 -949,03 273 298,30 -1113,24
176 1236,11 -751,62 225 604,77 -920,88 274 291,73 -1088,72
177 1314,41 -723,35 226 729,54 -892,73 275 285,16 -1064,20
178 1385,03 -695,08 227 846,63 -864,58 276 278,59 -1039,67
179 1447,98 -666,81 228 956,04 -836,44 277 308,63 -1015,15
180 1503,26 -638,54 229 1057,79 -808,29 278 421,54 -990,63
181 1550,86 -615,36 230 1151,86 -780,14 279 572,29 -966,11
182 1590,79 -615,44 231 1238,25 -751,99 280 714,87 -941,59
183 1623,05 -615,53 232 1316,98 -723,84 281 849,26 -917,07
184 1647,63 -615,61 233 1388,03 -695,70 282 975,47 -892,55
185 1664,55 -615,69 234 1451,41 -667,55 283 1093,50 -868,03
186 1673,78 -615,78 235 1507,11 -639,40 284 1203,35 -843,51
186,9 1675,54 -615,85 236 1555,14 -611,25 285 1305,01 -818,99
187 1675,35 -615,86 237 1595,50 -583,10 286 1398,50 -794,47
188 1669,24 -615,95 238 1628,18 -554,95 287 1483,80 -769,95
189 1655,46 -616,03 239 1653,20 -529,70 288 1560,91 -745,43
190 1634,01 -616,11 240 1670,53 -527,99 289 1629,85 -720,91
191 1604,88 -616,20 241 1680,20 -526,28 290 1690,60 -696,39
192 1568,08 -616,28 241,1 1680,74 -526,11 291 1743,17 -671,87
193 1523,60 -629,68 242 1682,19 -524,57 292 1787,56 -647,34
194 1471,46 -658,07 243 1676,51 -522,86 293 1823,76 -622,82
195 1411,64 -686,46 244 1663,16 -527,15 294 1851,79 -598,30
196 1344,15 -714,85 245 1642,13 -556,15 295 1871,63 -573,78

189
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

SOUS LES CHARGES DE TROTTOIRS

(Xi) TR(L)-(KN*m) TR(L)+(KN*m) (Xi) TR(L)-(KN*m) TR(L)+(KN*m) (Xi) TR(L)-(KN*m) TR(L)+(KN*m)


0 0 0 49,2 169,38 -1211,39 99 236,39 -680,28
1 82,10 -12,90 50 157,58 -1116,49 100 253,63 -780,75
2 160,45 -25,81 51 142,83 -1001,23 101 270,86 -884,98
3 235,05 -38,71 52 128,08 -889,72 102 288,09 -992,95
4 305,90 -51,62 53 113,33 -781,96 103 305,32 -1104,67
5 373,00 -64,52 54 98,58 -677,95 104,2 326,00 -1243,69
6 436,35 -77,42 55 83,84 -577,69 104,2 326,00 -1243,69
7 495,95 -90,33 56 92,52 -504,61 105 311,34 -1148,32
8 551,80 -103,23 57 153,30 -487,38 106 293,01 -1032,50
9 603,90 -116,13 58 210,33 -470,15 107 274,68 -920,42
10 652,25 -129,04 59 263,60 -452,92 108 256,34 -812,09
11 696,85 -141,94 60 313,13 -435,68 109 238,01 -707,51
12 737,69 -154,85 61 364,81 -424,35 110 219,68 -606,69
13 774,79 -167,75 62 425,53 -425,80 111 217,18 -525,44
14 808,14 -180,65 63 482,49 -427,26 112 274,58 -507,84
15 837,74 -193,56 64 535,71 -428,72 113 328,24 -490,25
16 863,59 -206,46 65 585,18 -430,18 114 378,14 -472,66
17 885,69 -219,36 66 630,90 -431,63 115 424,29 -455,07
18 904,04 -232,27 67 672,86 -433,09 116 470,16 -440,93
18,95 918,00 -244,53 68 711,08 -434,55 117 527,30 -441,82
19 918,64 -245,17 69 745,55 -436,01 118 580,69 -442,72
20 929,49 -258,08 70 776,27 -437,46 119 630,33 -443,61
21 936,59 -270,98 71 803,24 -438,92 120 676,22 -444,51
22 939,94 -283,88 72 826,45 -440,38 121 718,36 -445,40
23 939,54 -296,79 73 845,92 -441,84 122 756,75 -446,30
24 935,39 -309,69 74 861,64 -443,29 123 791,39 -447,19
25 927,49 -322,59 75 873,61 -444,75 124 822,28 -448,08
26 915,84 -335,50 76 881,83 -446,21 125 849,42 -448,98
27 900,44 -348,40 77 886,29 -447,67 126 872,81 -449,87
28 881,29 -361,31 77,3 886,90 -448,10 127 892,45 -450,77
29 858,39 -374,21 78 887,01 -449,12 128 908,34 -451,66
30 831,74 -387,11 79 883,98 -450,58 129 920,49 -452,56
31 801,34 -400,02 80 877,20 -452,04 130 928,88 -453,45
32 767,19 -412,92 81 866,67 -453,49 131 933,52 -454,34
33 729,29 -425,82 82 852,38 -454,95 131,5 934,43 -454,79
34 687,64 -438,73 83 834,35 -456,41 132 934,41 -455,24
35 642,24 -451,63 84 812,57 -457,87 133 931,55 -456,13
36 593,08 -464,54 85 787,04 -459,32 134 924,94 -457,03
37 540,18 -477,44 86 757,76 -460,78 135 914,58 -457,92
38 483,53 -490,34 87 724,72 -462,24 136 900,47 -458,82
39 423,13 -503,25 88 687,94 -463,70 137 882,61 -459,71
40 358,98 -516,15 89 647,41 -465,15 138 861,00 -460,60
41 291,08 -529,05 90 603,13 -466,61 139 835,64 -461,50
42 219,43 -541,96 91 555,10 -468,07 140 806,53 -462,39
43 148,03 -558,86 92 503,31 -469,53 141 773,67 -463,29
44 151,48 -654,36 93 453,40 -476,60 142 737,07 -464,18
45 154,92 -753,61 94 407,41 -491,35 143 696,71 -465,08
46 158,36 -856,60 95 357,67 -506,10 144 652,60 -465,97
47 161,80 -963,35 96 304,18 -520,85 145 604,74 -466,86
48 165,25 -1073,85 97 246,94 -535,60 146 553,13 -467,76
49,2 169,38 -1211,39 98 219,16 -583,56 147 497,77 -468,65

190
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

SOUS LES CHARGES DE TROTTOIR

TR(L)- TR(L)+(KN* TR(L)- TR(L)+(KN* TR(L)- TR(L)+(KN* TR(L)- TR(L)+(KN*


(Xi) (Xi) (Xi) (Xi)
(KN*m) m) (KN*m) m) (KN*m) m) (KN*m) m)
148 446,02 -476,91 197 734,17 -445,76 246 834,69 -440,96 296 940,23 -289,04
149 400,60 -495,24 198 693,52 -444,86 247 812,97 -439,50 297 938,38 -276,14
150 351,43 -513,57 199 649,13 -443,97 248 787,51 -438,05 298 932,78 -263,24
151 298,50 -531,90 200 600,99 -443,08 249 758,29 -436,59 299 923,43 -250,33
299,4
152 241,83 -550,23 201 549,10 -442,18 250 725,32 -435,13 918,00 -244,53
5
153 213,46 -600,61 202 493,46 -441,29 251 688,60 -433,67 300 910,33 -237,43
154 231,05 -700,71 203 441,71 -448,03 252 648,13 -432,22 301 893,48 -224,53
155 248,64 -804,56 204 397,05 -465,62 253 603,92 -430,76 302 872,88 -211,62
156 266,24 -912,15 205 348,65 -483,21 254 555,95 -429,30 303 848,53 -198,72
157 283,83 -1023,50 206 296,49 -500,81 255 504,23 -427,85 304 820,43 -185,81
158 301,42 -1138,59 207 240,59 -518,40 256 448,76 -426,39 305 788,58 -172,91
159,
322,53 -1281,66 208 212,35 -567,40 257 389,54 -424,93 306 752,98 -160,01
2
159,
322,53 -1281,66 209 230,68 -666,73 258 331,89 -428,79 307 713,64 -147,10
2
160 308,46 -1185,68 210 249,01 -769,81 259 283,86 -446,02 308 670,54 -134,20
161 290,87 -1069,09 211 267,34 -876,64 260 232,09 -463,25 309 623,69 -121,30
162 273,27 -956,24 212 285,67 -987,22 261 176,56 -480,49 310 573,09 -108,39
163 255,68 -847,14 213 304,01 -1101,54 262 117,28 -497,72 311 518,74 -95,49
214,
164 238,09 -741,80 326,00 -1243,69 263 77,94 -538,64 312 460,64 -82,58
2
214,
165 220,50 -640,20 326,00 -1243,69 264 92,69 -637,40 313 398,79 -69,68
2
166 218,11 -557,57 215 312,22 -1150,41 265 107,43 -739,90 314 333,19 -56,78
167 276,29 -539,24 216 294,98 -1037,19 266 122,18 -846,16 315 263,84 -43,87
168 330,71 -520,90 217 277,75 -927,71 267 136,93 -956,17 316 190,74 -30,97
169 381,38 -502,57 218 260,52 -821,99 268 151,68 -1069,93 317 113,89 -18,07
269,
170 428,30 -484,24 219 243,29 -720,02 169,38 -1211,39 318,4 0 0
2
269,
171 474,58 -469,01 220 226,05 -621,80 169,38 -1211,39
2
172 531,43 -468,12 221 222,99 -541,50 270 166,62 -1119,10
173 584,54 -467,22 222 281,73 -526,75 271 163,18 -1007,10
174 633,90 -466,33 223 336,72 -512,00 272 159,74 -898,85
175 679,51 -465,43 224 387,96 -497,25 273 156,30 -794,35
176 721,37 -464,54 225 435,45 -482,50 274 152,85 -693,61
177 759,48 -463,65 226 481,55 -470,11 275 149,41 -596,61
178 793,84 -462,75 227 534,83 -468,65 276 189,72 -547,12
179 824,45 -461,86 228 584,36 -467,19 277 262,87 -534,22
180 851,31 -460,96 229 630,15 -465,74 278 332,27 -521,31
181 874,42 -460,07 230 672,18 -464,28 279 397,92 -508,41
182 893,78 -459,17 231 710,46 -462,82 280 459,82 -495,50
183 909,39 -458,28 232 744,99 -461,36 281 517,97 -482,60
184 921,25 -457,39 233 775,78 -459,91 282 572,37 -469,70
185 929,35 -456,49 234 802,81 -458,45 283 623,03 -456,79
186 933,71 -455,60 235 826,09 -456,99 284 669,93 -443,89
186,
934,43 -454,79 236 845,62 -455,54 285 713,08 -430,99
9
187 934,32 -454,70 237 861,40 -454,08 286 752,48 -418,08
188 931,18 -453,81 238 873,44 -452,62 287 788,13 -405,18
189 924,29 -452,91 239 881,72 -451,16 288 820,03 -392,27
190 913,65 -452,02 240 886,25 -449,71 289 848,18 -379,37
191 899,26 -451,12 241 887,03 -448,25 290 872,58 -366,47

191
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

241,
192 881,12 -450,23 886,90 -448,10 291 893,23 -353,56
1
193 859,23 -449,34 242 884,06 -446,79 292 910,13 -340,66
194 833,59 -448,44 243 877,35 -445,33 293 923,28 -327,76
195 804,20 -447,55 244 866,88 -443,88 294 932,68 -314,85
196 771,06 -446,65 245 852,66 -442,42 295 938,33 -301,95

192
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Sous les dénivellations d’appuis

(Xi) dénivelatio + dénivelatio - (Xi) dénivelatio + dénivelatio - (Xi) dénivelatio + dénivelatio -


0 0,00 0,00 49,2 5,58 -3,76 99 5,27 -3,45
1 0,11 -0,08 50 5,45 -3,62 100 5,45 -3,54
2 0,23 -0,15 51 5,28 -3,44 101 5,62 -3,63
3 0,34 -0,23 52 5,11 -3,26 102 5,80 -3,71
4 0,45 -0,31 53 4,94 -3,09 103 5,98 -3,80
5 0,57 -0,38 54 4,77 -2,91 104,2 6,01 -3,82
6 0,68 -0,46 55 4,60 -2,73 104,2 6,01 -3,82
7 0,79 -0,54 56 4,43 -2,55 105 5,87 -3,68
8 0,91 -0,61 57 4,27 -2,38 106 5,69 -3,55
9 1,02 -0,69 58 4,10 -2,20 107 5,51 -3,46
10 1,13 -0,76 59 3,93 -2,02 108 5,33 -3,38
11 1,25 -0,84 60 3,76 -1,96 109 5,16 -3,29
12 1,36 -0,92 61 3,59 -1,90 110 4,98 -3,21
13 1,48 -0,99 62 3,42 -1,84 111 4,80 -3,12
14 1,59 -1,07 63 3,25 -1,78 112 4,62 -3,04
15 1,70 -1,15 64 3,08 -1,72 113 4,44 -2,95
16 1,82 -1,22 65 2,91 -1,66 114 4,26 -2,87
17 1,93 -1,30 66 2,75 -1,60 115 4,08 -2,78
18 2,04 -1,38 67 2,58 -1,54 116 3,90 -2,70
18,95 2,16 -1,45 68 2,41 -1,48 117 3,73 -2,61
19 2,27 -1,53 69 2,24 -1,42 118 3,55 -2,53
20 2,38 -1,61 70 2,07 -1,36 119 3,37 -2,44
21 2,50 -1,68 71 1,90 -1,30 120 3,19 -2,35
22 2,61 -1,76 72 1,73 -1,24 121 3,01 -2,27
23 2,72 -1,84 73 1,56 -1,18 122 2,83 -2,18
24 2,84 -1,91 74 1,40 -1,17 123 2,65 -2,10
25 2,95 -1,99 75 1,23 -1,26 124 2,47 -2,01
26 3,06 -2,06 76 1,06 -1,34 125 2,30 -1,93
27 3,18 -2,14 77 1,18 -1,43 126 2,12 -1,84
28 3,29 -2,22 77,3 1,36 -1,52 127 1,94 -1,76
29 3,40 -2,29 78 1,54 -1,61 128 1,76 -1,67
30 3,52 -2,37 79 1,71 -1,70 129 1,58 -1,59
31 3,63 -2,45 80 1,89 -1,78 130 1,40 -1,50
32 3,74 -2,52 81 2,07 -1,87 131 1,22 -1,42
33 3,86 -2,60 82 2,25 -1,96 131,5 1,16 -1,43
34 3,97 -2,68 83 2,42 -2,05 132 1,34 -1,51
35 4,08 -2,75 84 2,60 -2,13 133 1,52 -1,60
36 4,20 -2,83 85 2,78 -2,22 134 1,70 -1,69
37 4,31 -2,91 86 2,96 -2,31 135 1,88 -1,78
38 4,42 -2,98 87 3,14 -2,40 136 2,05 -1,87
39 4,54 -3,06 88 3,31 -2,49 137 2,23 -1,95
40 4,65 -3,13 89 3,49 -2,57 138 2,41 -2,04
41 4,77 -3,21 90 3,67 -2,66 139 2,59 -2,13
42 4,88 -3,29 91 3,85 -2,75 140 2,77 -2,22
43 4,99 -3,36 92 4,02 -2,84 141 2,95 -2,31
44 5,11 -3,44 93 4,20 -2,92 142 3,13 -2,39
45 5,22 -3,52 94 4,38 -3,01 143 3,31 -2,48
46 5,33 -3,59 95 4,56 -3,10 144 3,49 -2,57
47 5,45 -3,67 96 4,73 -3,19 145 3,67 -2,66
48 5,56 -3,75 97 4,91 -3,27 146 3,84 -2,75
49,2 5,58 -3,76 98 5,09 -3,36 147 4,02 -2,83

193
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

(Xi) dénivelati dénivelati (Xi) dénivelati dénivelati (Xi) dénivelati dénivelati (Xi) dénivelati dénivelati
o+ o- o+ o- o+ o- o+ o-
148 4,20 -2,92 197 3,12 -2,32 246 1,83 -1,28 296 2,54 -1,71
149 4,38 -3,01 198 3,30 -2,41 247 2,00 -1,34 297 2,43 -1,64
150 4,56 -3,10 199 3,48 -2,49 248 2,17 -1,40 298 2,31 -1,56
151 4,74 -3,19 200 3,65 -2,58 249 2,34 -1,46 299 2,20 -1,48
152 4,92 -3,27 201 3,83 -2,66 250 2,51 -1,52 299,45 2,09 -1,41
153 5,10 -3,36 202 4,01 -2,75 251 2,68 -1,58 300 1,97 -1,33
154 5,28 -3,45 203 4,19 -2,83 252 2,85 -1,64 301 1,86 -1,25
155 5,46 -3,54 204 4,37 -2,92 253 3,02 -1,70 302 1,75 -1,18
156 5,63 -3,63 205 4,55 -3,00 254 3,19 -1,76 303 1,63 -1,10
157 5,81 -3,71 206 4,73 -3,09 255 3,35 -1,82 304 1,52 -1,02
158 5,99 -3,80 207 4,91 -3,17 256 3,52 -1,88 305 1,41 -0,95
159,2 6,03 -3,82 208 5,08 -3,26 257 3,69 -1,94 306 1,29 -0,87
159,2 6,03 -3,82 209 5,26 -3,34 258 3,86 -2,00 307 1,18 -0,80
160 5,89 -3,75 210 5,44 -3,43 259 4,03 -2,13 308 1,07 -0,72
161 5,71 -3,66 211 5,62 -3,52 260 4,20 -2,30 309 0,95 -0,64
162 5,53 -3,57 212 5,80 -3,60 261 4,37 -2,48 310 0,84 -0,57
163 5,35 -3,48 213 5,98 -3,78 262 4,54 -2,66 311 0,73 -0,49
164 5,17 -3,40 214,2 6,01 -3,82 263 4,70 -2,84 312 0,61 -0,41
165 4,99 -3,31 214,2 6,01 -3,82 264 4,87 -3,02 313 0,50 -0,34
166 4,81 -3,22 215 5,87 -3,75 265 5,04 -3,19 314 0,39 -0,26
167 4,63 -3,13 216 5,69 -3,66 266 5,21 -3,37 315 0,27 -0,18
168 4,45 -3,04 217 5,52 -3,57 267 5,38 -3,55 316 0,16 -0,11
169 4,27 -2,96 218 5,34 -3,49 268 5,55 -3,73 317 0,05 -0,03
170 4,10 -2,87 219 5,16 -3,40 269,2 5,58 -3,76 318,4 0 0
171 3,92 -2,78 220 4,98 -3,31 269,2 5,58 -3,76
172 3,74 -2,69 221 4,81 -3,22 270 5,49 -3,70
173 3,56 -2,60 222 4,63 -3,13 271 5,38 -3,62
174 3,38 -2,52 223 4,45 -3,05 272 5,26 -3,55
175 3,20 -2,43 224 4,27 -2,96 273 5,15 -3,47
176 3,02 -2,34 225 4,09 -2,87 274 5,04 -3,39
177 2,84 -2,25 226 3,92 -2,78 275 4,92 -3,32
178 2,66 -2,16 227 3,74 -2,70 276 4,81 -3,24
179 2,48 -2,08 228 3,56 -2,61 277 4,70 -3,17
180 2,30 -1,99 229 3,38 -2,52 278 4,58 -3,09
181 2,13 -1,90 230 3,21 -2,43 279 4,47 -3,01
182 1,95 -1,81 231 3,03 -2,34 280 4,36 -2,94
183 1,77 -1,72 232 2,85 -2,26 281 4,24 -2,86
184 1,59 -1,64 233 2,67 -2,17 282 4,13 -2,78
185 1,41 -1,55 234 2,50 -2,08 283 4,02 -2,71
186 1,23 -1,46 235 2,32 -1,99 284 3,90 -2,63
186,9 1,15 -1,38 236 2,14 -1,91 285 3,79 -2,55
187 1,33 -1,47 237 1,96 -1,82 286 3,68 -2,48
188 1,51 -1,55 238 1,78 -1,73 287 3,56 -2,40
189 1,69 -1,64 239 1,61 -1,64 288 3,45 -2,32
190 1,87 -1,72 240 1,43 -1,55 289 3,34 -2,25
191 2,05 -1,81 241 1,25 -1,47 290 3,22 -2,17
192 2,22 -1,89 241,1 1,07 -1,38 291 3,11 -2,10
193 2,40 -1,98 242 1,16 -1,29 292 3,00 -2,02
194 2,58 -2,06 243 1,33 -1,20 293 2,88 -1,94
195 2,76 -2,15 244 1,50 -1,16 294 2,77 -1,87
196 2,94 -2,24 245 1,67 -1,22 295 2,66 -1,79

194
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Sous le gradient thermique

(Xi) gradient gradient (Xi) gradient gradient (Xi) gradient gradient


thermique+ thermique- thermique+ thermique- thermique+ thermique-
0 0,0000 0,0000 49,2 1,2553 -1,2553 99 0,9521 -0,9521
1 0,0255 -0,0255 50 1,2506 -1,2506 100 0,9461 -0,9461
2 0,0510 -0,0510 51 1,2446 -1,2446 101 0,9402 -0,9402
3 0,0765 -0,0765 52 1,2386 -1,2386 102 0,9342 -0,9342
4 0,1021 -0,1021 53 1,2327 -1,2327 103 0,9282 -0,9282
5 0,1276 -0,1276 54 1,2267 -1,2267 104,2 0,9270 -0,9270
6 0,1531 -0,1531 55 1,2207 -1,2207 104,2 0,9270 -0,9270
7 0,1786 -0,1786 56 1,2147 -1,2147 105 0,9286 -0,9286
8 0,2041 -0,2041 57 1,2088 -1,2088 106 0,9306 -0,9306
9 0,2296 -0,2296 58 1,2028 -1,2028 107 0,9326 -0,9326
10 0,2552 -0,2552 59 1,1968 -1,1968 108 0,9346 -0,9346
11 0,2807 -0,2807 60 1,1909 -1,1909 109 0,9366 -0,9366
12 0,3062 -0,3062 61 1,1849 -1,1849 110 0,9386 -0,9386
13 0,3317 -0,3317 62 1,1789 -1,1789 111 0,9406 -0,9406
14 0,3572 -0,3572 63 1,1730 -1,1730 112 0,9426 -0,9426
15 0,3827 -0,3827 64 1,1670 -1,1670 113 0,9446 -0,9446
16 0,4082 -0,4082 65 1,1610 -1,1610 114 0,9465 -0,9465
17 0,4338 -0,4338 66 1,1551 -1,1551 115 0,9485 -0,9485
18 0,4593 -0,4593 67 1,1491 -1,1491 116 0,9505 -0,9505
18,95 0,4848 -0,4848 68 1,1431 -1,1431 117 0,9525 -0,9525
19 0,5103 -0,5103 69 1,1372 -1,1372 118 0,9545 -0,9545
20 0,5358 -0,5358 70 1,1312 -1,1312 119 0,9565 -0,9565
21 0,5613 -0,5613 71 1,1252 -1,1252 120 0,9585 -0,9585
22 0,5868 -0,5868 72 1,1192 -1,1192 121 0,9605 -0,9605
23 0,6124 -0,6124 73 1,1133 -1,1133 122 0,9625 -0,9625
24 0,6379 -0,6379 74 1,1073 -1,1073 123 0,9645 -0,9645
25 0,6634 -0,6634 75 1,1013 -1,1013 124 0,9664 -0,9664
26 0,6889 -0,6889 76 1,0954 -1,0954 125 0,9684 -0,9684
27 0,7144 -0,7144 77 1,0894 -1,0894 126 0,9704 -0,9704
28 0,7399 -0,7399 77,3 1,0834 -1,0834 127 0,9724 -0,9724
29 0,7655 -0,7655 78 1,0775 -1,0775 128 0,9744 -0,9744
30 0,7910 -0,7910 79 1,0715 -1,0715 129 0,9764 -0,9764
31 0,8165 -0,8165 80 1,0655 -1,0655 130 0,9784 -0,9784
32 0,8420 -0,8420 81 1,0596 -1,0596 131 0,9804 -0,9804
33 0,8675 -0,8675 82 1,0536 -1,0536 131,5 0,9824 -0,9824
34 0,8930 -0,8930 83 1,0476 -1,0476 132 0,9843 -0,9843
35 0,9185 -0,9185 84 1,0416 -1,0416 133 0,9863 -0,9863
36 0,9441 -0,9441 85 1,0357 -1,0357 134 0,9883 -0,9883
37 0,9696 -0,9696 86 1,0297 -1,0297 135 0,9903 -0,9903
38 0,9951 -0,9951 87 1,0237 -1,0237 136 0,9923 -0,9923
39 1,0206 -1,0206 88 1,0178 -1,0178 137 0,9943 -0,9943
40 1,0461 -1,0461 89 1,0118 -1,0118 138 0,9963 -0,9963
41 1,0716 -1,0716 90 1,0058 -1,0058 139 0,9983 -0,9983
42 1,0971 -1,0971 91 0,9999 -0,9999 140 1,0003 -1,0003
43 1,1227 -1,1227 92 0,9939 -0,9939 141 1,0023 -1,0023
44 1,1482 -1,1482 93 0,9879 -0,9879 142 1,0042 -1,0042
45 1,1737 -1,1737 94 0,9820 -0,9820 143 1,0062 -1,0062
46 1,1992 -1,1992 95 0,9760 -0,9760 144 1,0082 -1,0082
47 1,2247 -1,2247 96 0,9700 -0,9700 145 1,0102 -1,0102
48 1,2502 -1,2502 97 0,9641 -0,9641 146 1,0122 -1,0122
49,2 1,2553 -1,2553 98 0,9581 -0,9581 147 1,0142 -1,0142

195
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Sous le gradient thermique

(Xi) gradient gradient (Xi) gradient gradient (Xi) gradient gradient (Xi) gradient gradient
thermiqu thermiqu thermiq thermiq thermiq thermiq thermiq thermiq
e+ e- ue+ ue- ue+ ue- ue+ ue-
148 1,0162 -1,0162 197 0,9593 -0,9593 246 1,1228 -1,1228 296 0,5715 -0,5715
149 1,0182 -1,0182 198 0,9573 -0,9573 247 1,1288 -1,1288 297 0,5460 -0,5460
150 1,0202 -1,0202 199 0,9553 -0,9553 248 1,1348 -1,1348 298 0,5205 -0,5205
151 1,0222 -1,0222 200 0,9533 -0,9533 249 1,1407 -1,1407 299 0,4950 -0,4950
152 1,0241 -1,0241 201 0,9513 -0,9513 250 1,1467 -1,1467 299,45 0,4695 -0,4695
153 1,0261 -1,0261 202 0,9493 -0,9493 251 1,1527 -1,1527 300 0,4440 -0,4440
154 1,0281 -1,0281 203 0,9473 -0,9473 252 1,1586 -1,1586 301 0,4184 -0,4184
155 1,0301 -1,0301 204 0,9454 -0,9454 253 1,1646 -1,1646 302 0,3929 -0,3929
156 1,0321 -1,0321 205 0,9434 -0,9434 254 1,1706 -1,1706 303 0,3674 -0,3674
157 1,0341 -1,0341 206 0,9414 -0,9414 255 1,1765 -1,1765 304 0,3419 -0,3419
158 1,0361 -1,0361 207 0,9394 -0,9394 256 1,1825 -1,1825 305 0,3164 -0,3164
159,2 1,0365 -1,0365 208 0,9374 -0,9374 257 1,1885 -1,1885 306 0,2909 -0,2909
159,2 1,0365 -1,0365 209 0,9354 -0,9354 258 1,1945 -1,1945 307 0,2654 -0,2654
160 1,0349 -1,0349 210 0,9334 -0,9334 259 1,2004 -1,2004 308 0,2398 -0,2398
161 1,0329 -1,0329 211 0,9314 -0,9314 260 1,2064 -1,2064 309 0,2143 -0,2143
162 1,0309 -1,0309 212 0,9294 -0,9294 261 1,2124 -1,2124 310 0,1888 -0,1888
163 1,0289 -1,0289 213 0,9274 -0,9274 262 1,2183 -1,2183 311 0,1633 -0,1633
164 1,0269 -1,0269 214,2 0,9270 -0,9270 263 1,2243 -1,2243 312 0,1378 -0,1378
165 1,0249 -1,0249 214,2 0,9270 -0,9270 264 1,2303 -1,2303 313 0,1123 -0,1123
166 1,0229 -1,0229 215 0,9318 -0,9318 265 1,2362 -1,2362 314 0,0868 -0,0868
167 1,0210 -1,0210 216 0,9378 -0,9378 266 1,2422 -1,2422 315 0,0612 -0,0612
168 1,0190 -1,0190 217 0,9438 -0,9438 267 1,2482 -1,2482 316 0,0357 -0,0357
169 1,0170 -1,0170 218 0,9497 -0,9497 268 1,2541 -1,2541 317 0,0102 -0,0102
170 1,0150 -1,0150 219 0,9557 -0,9557 269,2 1,2553 -1,2553 318,4 0 0
171 1,0130 -1,0130 220 0,9617 -0,9617 269,2 1,2553 -1,2553
172 1,0110 -1,0110 221 0,9676 -0,9676 270 1,2349 -1,2349
173 1,0090 -1,0090 222 0,9736 -0,9736 271 1,2094 -1,2094
174 1,0070 -1,0070 223 0,9796 -0,9796 272 1,1839 -1,1839
175 1,0050 -1,0050 224 0,9855 -0,9855 273 1,1584 -1,1584
176 1,0031 -1,0031 225 0,9915 -0,9915 274 1,1329 -1,1329
177 1,0011 -1,0011 226 0,9975 -0,9975 275 1,1074 -1,1074
178 0,9991 -0,9991 227 1,0034 -1,0034 276 1,0818 -1,0818
179 0,9971 -0,9971 228 1,0094 -1,0094 277 1,0563 -1,0563
180 0,9951 -0,9951 229 1,0154 -1,0154 278 1,0308 -1,0308
181 0,9931 -0,9931 230 1,0214 -1,0214 279 1,0053 -1,0053
182 0,9911 -0,9911 231 1,0273 -1,0273 280 0,9798 -0,9798
183 0,9891 -0,9891 232 1,0333 -1,0333 281 0,9543 -0,9543
184 0,9871 -0,9871 233 1,0393 -1,0393 282 0,9287 -0,9287
185 0,9851 -0,9851 234 1,0452 -1,0452 283 0,9032 -0,9032
186 0,9832 -0,9832 235 1,0512 -1,0512 284 0,8777 -0,8777
186,9 0,9812 -0,9812 236 1,0572 -1,0572 285 0,8522 -0,8522
187 0,9792 -0,9792 237 1,0631 -1,0631 286 0,8267 -0,8267
188 0,9772 -0,9772 238 1,0691 -1,0691 287 0,8012 -0,8012
189 0,9752 -0,9752 239 1,0751 -1,0751 288 0,7757 -0,7757
190 0,9732 -0,9732 240 1,0810 -1,0810 289 0,7501 -0,7501
191 0,9712 -0,9712 241 1,0870 -1,0870 290 0,7246 -0,7246
192 0,9692 -0,9692 241,1 1,0930 -1,0930 291 0,6991 -0,6991
193 0,9672 -0,9672 242 1,0990 -1,0990 292 0,6736 -0,6736
194 0,9652 -0,9652 243 1,1049 -1,1049 293 0,6481 -0,6481
195 0,9633 -0,9633 244 1,1109 -1,1109 294 0,6226 -0,6226
196 0,9613 -0,9613 245 1,1169 -1,1169 295 0,5971 -0,5971

196
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

Sous le systeme BC

(Xi) Bc(+) Bc(- (Xi) Bc(+) Bc(- (Xi) Bc(+) Bc(-


(ton*m) )(ton*m) (ton*m) )(ton*m) (ton*m) )(ton*m)
0 0,00 0,00 54 93,49 -239,92 108 65,58 -106,90
1 44,29 -5,29 55 139,90 -233,67 109 93,49 -72,43
2 85,60 -10,58 56 214,90 -227,42 110 139,90 -60,32
3 124,00 -15,88 57 263,00 -221,17 111 214,90 -58,70
4 159,60 -21,17 58 308,00 -214,92 112 263,00 -57,09
5 198,16 -26,46 59 351,00 -208,67 113 308,00 -55,48
6 234,34 -31,75 60 391,50 -202,42 114 351,00 -53,86
7 267,63 -37,04 61 429,00 -196,17 115 391,50 -52,25
8 298,17 -42,33 62 463,80 -189,92 116 429,00 -50,64
9 325,67 -47,63 63 496,00 -183,67 117 463,80 -49,02
10 350,50 -52,92 64 525,00 -177,42 118 496,00 -47,41
11 372,60 -58,21 65 552,00 -171,17 119 525,00 -45,80
12 392,00 -63,50 66 576,90 -164,92 120 552,00 -44,18
13 409,00 -68,79 67 598,75 -158,67 121 576,90 -42,57
14 424,93 -74,09 68 618,00 -152,42 122 598,75 -40,95
15 438,25 -79,38 69 634,00 -146,17 123 618,00 -39,34
16 449,00 -84,67 70 649,00 -139,92 124 634,00 -37,73
17 457,25 -89,96 71 660,70 -133,67 125 649,00 -36,11
18 463,00 -95,25 72 669,90 -127,42 126 660,70 -34,50
18,95 466,00 -100,28 73 676,70 -121,17 127 669,90 -32,89
19 466,48 -100,55 74 681,00 -114,92 128 676,70 -31,27
20 467,58 -105,84 75 688,00 -108,67 129 681,00 -29,66
21 466,00 -111,13 76 693,50 -102,42 130 688,00 -28,05
22 463,00 -116,42 77 696,00 -98,28 131 693,50 -26,43
23 457,66 -121,71 77,3 706,90 101,12 131,5 697,00 -26,43
24 452,62 -127,00 78 696,50 -104,28 132 696,00 -26,43
25 446,70 -132,30 79 694,20 -110,28 133 696,50 -28,04
26 438,67 -137,59 80 689,50 -116,28 134 694,20 -29,66
27 428,57 -142,88 81 683,00 -122,28 135 689,50 -31,27
28 416,50 -148,17 82 675,00 -128,28 136 683,00 -32,89
29 405,30 -153,46 83 664,00 -134,28 137 675,00 -34,50
30 392,47 -158,76 84 651,70 -140,28 138 664,00 -36,11
31 377,64 -164,05 85 636,70 -146,28 139 651,70 -37,73
32 360,88 -169,34 86 619,60 -152,28 140 636,70 -39,34
33 342,27 -174,63 87 600,31 -158,28 141 619,60 -40,95
34 321,91 -179,92 88 578,95 -164,28 142 600,31 -42,57
35 299,88 -185,22 89 555,53 -170,28 143 578,95 -44,18
36 276,26 -190,51 90 530,00 -176,28 144 555,53 -45,79
37 251,18 -195,80 91 502,60 -182,28 145 530,00 -47,41
38 224,70 -201,09 92 473,00 -188,28 146 502,60 -49,02

197
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

39 196,95 -206,38 93 442,40 -194,28 147 473,00 -50,63


40 168,00 -211,67 94 409,43 -200,28 148 442,40 -52,25
41 138,00 -216,97 95 375,12 -206,28 149 409,43 -53,86
42 107,10 -222,26 96 338,92 -212,28 150 375,12 -55,48
43 75,32 -227,55 97 300,80 -218,28 151 338,92 -57,09
44 62,36 -232,84 98 260,82 -224,28 152 300,80 -58,70
45 63,77 -238,13 99 218,95 -230,28 153 260,82 -60,32
46 65,19 -243,43 100 175,20 -236,28 154 218,95 -61,93
47 66,61 -248,72 101 129,58 -242,28 155 175,20 -63,54
48 68,02 -254,01 102 82,09 -248,28 156 129,58 -65,16
49,2 69,72 -278,25 103 66,33 -254,28 157 82,09 -66,77
49,2 69,73 -278,25 104,2 72,58 -278,60 158 32,70 -68,38
50 63,73 -264,92 104,2 72,58 -278,60 159,2 18,75 -278,51
51 57,73 -258,67 105 70,58 -222,77
52 51,73 -252,42 106 68,92 -182,40
53 45,73 -246,17 107 67,25 -143,00

198
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

program momentmaxentrave
implicit none
real, dimension(10000000) :: Mt1

real a2,a3,a4,a5,a6,b1,b2,b3,b4,b5,ch1,ch2,cht
real P1,P2, P3 ,P4 ,P5, P6,chd
real mp1,xs,y,max,ch,l,mp2,mp3,mp4,mp5,mp6,maxl,z,ma,r
real eta1,eta2,eta3,eta4,eta5,eta6,c,d,e,f,min,z1,mi,t

PRINT*,' '
PRINT*,''
print*,'*******************************************************'
print*,'universite des sciences et de technologie HOUARIBOUMEDIEN'
PRINT*,''
print*,' FACULTE DE GENIE CIVIL'
PRINT*,''
print*,' Ce programme est devloppe pour dans but d"obtenir'
PRINT*,''
print*,' les sollicitations maximales dans une poutre continue'
PRINT*,''
print*,' par les lignes d"influences'
PRINT*,''
print*,' pour le systeme roulent B selon le FASCICULE 62 '
PRINT*,''
print*,' pour le projet de fin d"etude sous le theme'
print*,'******************************************************'
print*,' ETUDE D"UN PONT POUSEE A OULEMANE KHLIFA '
print*,''

PRINT*,' '
PRINT*,' ce pont est hyperstatique de 6 travees'
print*,''
PRINT*,'il est carracterise par deux travees de rive de 49.2 m'
print*,''
PRINT*,' et par quatres travees inermediaires de 55 m'
print*,''
print*,' il est presente par le bi nome'
PRINT*,' OUALI et HIDECHE promoteur RILI FGC VOA 2010 '
PRINT*,'*******************************************************'

print*,'*******************************************************'
print*,'*******************************************************'
print*,'chosir la travee a etudier(rive /travee1/ ou travee 2 '
print*,'*******************************************************'
print *,' TAPER 1 POUR la travee de rive de 49.2metre'
print *,' TAPER 2 POUR la travee 2 de 55 metre'
print *,' TAPER 3 POUR la travee 3 de 55 metre'
read *,chd
if (chd. eq.3) then
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!chd coix d'tude trave!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!travail sur la trave 3!!!!!!
print *,'vous travaille dans la travee 3'
print*,'pour determiner le maximum le long de la travee 3 taper 1'
print *,'pour obtenir le max pour une section taper 2 '
read*,cht
if (cht. eq.2) then
goto 10
end if
print *,'veuillez introduire les cas de charge a traite'
print *,' TAPER 1 POUR SYSTEM de caharge Bc'

199
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

print *,' TAPER 2 POUR SYSTEM de caharge Bt'


print *,' TAPER 3 POUR SYSTEM de caharge Br'
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
!!!!chd choix de la trave a etudiée!!!
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
print*,''
l=55
read *,ch1
maxl=0
max=0
min=0
z=0
if (ch1.eq.1) then
r=l-16.5
P1=6
P2=12
P3=012
P4=06
P5=012
P6=012
print*,'pour derouler les charges selon p1p2p3p4p5p6'
print*,' (gauche vers droite) tapez 1 '
print*,'*************************************'
print*,'pour derouler les charges selon p6p5p4p3p2p1'
print*,' (gauche vers droite) tapez 2 '
read*,ch2
if(ch2.eq.1)then
l=l
a2=4.5
a3 =1.5
a4=4.5
a5=4.5
a6 = 1.5
else
P1=P6
P2=P5
P3=P4
P4=P3
P5=P2
P6=P1
l=l
a2=1.5
a3 =4.5
a4=4.5
a5= 1.5
a6 = 4.5
end if
end if
if (ch1.eq.2)then
r=l-2
P1=16
P2=16
P3=0
P4=0
P5=0
P6=0
a2=1.35
a3 =0
a4=0
a5=0

200
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

a6 = 0

end if
if (ch1.eq.3)then
r=l
P1=10
p2=0
p3=0
p4=0
p5=0
p6=0
end if
do xs =0,l,0.5

do y=0.5,r,0.5
b1=y+a2
b2 = b1+a3
b3=b2+a4
b4=b3+a5
b5 = b4+a6
c=-4.249
d=6.464
e=4.732
f=0.023
eta1 =y/l
eta2=b1/l
eta3=b2/l
eta4=b3/l
eta5=b4/l
eta6=b5/l

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! donnees peuvent changes !!!!fonction


d"influence!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
if (y.lt.xs)then

mp1=((-c*eta1)*(1-eta1)*(d-(e*eta1))*(1-(f*xs)))+(eta1*(55-xs))
else
mp1=((c*eta1)*(1-eta1)*(d-(e*eta1))*(1-(f*xs)))+(xs*(1-eta1))

end if
if (b1.lt.xs)then

mp2=((-c*eta2)*(1-eta2)*(d-(e*eta2))*(1-(f*xs)))+(eta2*(55-xs))
else
mp2=((c*eta2)*(1-eta2)*(d-(e*eta2))*(1-(f*xs)))+(xs*(1-eta2))
end if
if (b2.lt.xs)then

mp3=((-c*eta3)*(1-eta3)*(d-(e*eta3))*(1-(f*xs)))+(eta3*(55-xs))
else
mp3=((c*eta3)*(1-eta3)*(d-(e*eta3))*(1-(f*xs)))+(xs*(1-eta3))
end if
if (b3.lt.xs)then

mp4=((-c*eta4)*(1-eta4)*(d-(e*eta4))*(1-(f*xs)))+(eta4*(55-xs))
else
mp4=((c*eta4)*(1-eta4)*(d-(e*eta4))*(1-(f*xs)))+(xs*(1-eta4))
end if
if (b4.lt.xs)then

201
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

mp5=((-c*eta5)*(1-eta5)*(d-(e*eta5))*(1-(f*xs)))+(eta5*(55-xs))
else
mp5=((c*eta5)*(1-eta5)*(d-(e*eta5))*(1-(f*xs)))+(xs*(1-eta5))
end if
if (b5.lt.xs)then

mp6=((-c*eta6)*(1-eta6)*(d-(e*eta6))*(1-(f*xs)))+(eta6*(55-xs))
else
mp6=((c*eta6)*(1-eta6)*(d-(e*eta6))*(1-(f*xs)))+(xs*(1-eta6))
end if
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Mt1(y)=(p1*mp1)+(p2*mp2)+(p3*mp3) +(p4*mp4) +(p5*mp5)+(p6*mp6)


print*,'**********************************************'
print*,'le moment pour une section',xs,'vaut donc'
print*,'Mt1(',y,'m)',Mt1(y)
print*,'Yp1 (',y,'m)',mp1
print*,'yp2(',b1,'m)',mp2
print*,'yp3(',b2,'m)',mp3
print*,'yp4(',b3,'m)',mp4
print*,'yp5(',b4,'m)',mp5
print*,'Yp6(',b5,'m)',mp6

print*,'**********************************************'
if((Mt1(y)).gt.max) then
max =Mt1(y)
z=y
ma=xs
else
max=max
z=z
ma=ma

end if
if((Mt1(y)).lt.min) then
min =Mt1(y)
z1=y
mi=xs
else
min=min
z1=z1
mi=mi

end if
end do
end do
maxl= 0
print*,'*********************************************************'
print *,'le moment(max+) egale a',max,'et pour section egale',ma
print*,'abssisse de la charge par raport a appui de gauche',z
print*,'abssisse de la section dangereuse egale a ',ma,'metre'
print*,'*********************************************************'
print*,''
print *,'le moment(min - ) egale a',min,'et pour section egale',mi
print*,'abssisse de la charge par raport a appui de gauche',z1

print*,'abssisse de la section dangereuse egale a ',mi,'metre'

print*,''
print*,''

202
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

print*,'*********************************************************'

print*,'*********************************************************'
print*,''
print*,''
print*,'pour continuer avec d"autre travee taper 1/'
print*,'pour continuer traiter des sections taper 2sortie taper 2'

read *,ch
if (ch.eq.1)then
goto 14
end if
if (ch.eq.2)then
goto 10
else
goto 13
end if

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
!!! mt(i) represent le moment si la charge d'extrimité occupe le position (i) !!
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

10 print *,'veuiellez entre la section a traite entre 0 et55 metre'


read *,xs
print *,'veuillez introduire le cas de charge a traite '
print *,' TAPER 1 POUR SYSTEM de caharge Bc'
print *,' TAPER 2 POUR SYSTEM de caharge Bt'
print *,' TAPER 3 POUR SYSTEM de caharge Br'
l=55
read *,ch1
maxl=0
max=0
min=0
z=0
z1=0
if (ch1.eq.1) then
r=l-16.5
P1=6
P2=12
P3=012
P4=06
P5=012
P6=012
print*,'pour derouler les charges selon p1p2p3p4p5p6'
print*,' (gauche vers droite) tapez 1 '
print*,'*************************************'
print*,'pour derouler les charges selon p6p5p4p3p2p1'
print*,' (gauche vers droite) tapez 2 '
read*,ch2
if(ch2.eq.1)then
l=l
a2=4.5
a3 =1.5
a4=4.5
a5=4.5
a6 = 1.5
else
P1=P6
P2=P5

203
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

P3=P4
P4=P3
P5=P2
P6=P1

l=l
a2=1.5
a3 =4.5
a4=4.5
a5= 1.5
a6 = 4.5
end if
end if
if (ch1.eq.2)then
r=l-2
P1=16
P2=16
P3=0
P4=0
P5=0
P6=0
a2=1.35
a3 =0
a4=0
a5=0
a6 = 0

end if
if (ch1.eq.3)then
r=l
P1=10
p2=0
p3=0
p4=0
p5=0
p6=0
end if

do t=0,r,0.5
b1=t+a2
b2 = b1+a3
b3=b2+a4
b4=b3+a5
b5 = b4+a6
c=-4.249
d=6.464
e=4.732
f=0.023
eta1 =t/l
eta2=b1/l
eta3=b2/l
eta4=b3/l
eta5=b4/l
eta6=b5/l

if (t.lt.xs)then

mp1=((-c*eta1)*(1-eta1)*(d-(e*eta1))*(1-(f*xs)))+(eta1*(55-xs))

204
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

else
mp1=((c*eta1)*(1-eta1)*(d-(e*eta1))*(1-(f*xs)))+(xs*(1-eta1))

end if
if (b1.lt.xs)then

mp2=((-c*eta2)*(1-eta2)*(d-(e*eta2))*(1-(f*xs)))+(eta2*(55-xs))
else
mp2=((c*eta2)*(1-eta2)*(d-(e*eta2))*(1-(f*xs)))+(xs*(1-eta2))
end if
if (b2.lt.xs)then

mp3=((-c*eta3)*(1-eta3)*(d-(e*eta3))*(1-(f*xs)))+(eta3*(55-xs))
else
mp3=((c*eta3)*(1-eta3)*(d-(e*eta3))*(1-(f*xs)))+(xs*(1-eta3))
end if
if (b3.lt.xs)then

mp4=((-c*eta4)*(1-eta4)*(d-(e*eta4))*(1-(f*xs)))+(eta4*(55-xs))
else
mp4=((c*eta4)*(1-eta4)*(d-(e*eta4))*(1-(f*xs)))+(xs*(1-eta4))
end if
if (b4.lt.xs)then

mp5=((-c*eta5)*(1-eta5)*(d-(e*eta5))*(1-(f*xs)))+(eta5*(55-xs))
else
mp5=((c*eta5)*(1-eta5)*(d-(e*eta5))*(1-(f*xs)))+(xs*(1-eta5))
end if
if (b5.lt.xs)then

mp6=((-c*eta6)*(1-eta6)*(d-(e*eta6))*(1-(f*xs)))+(eta6*(55-xs))
else
mp6=((c*eta6)*(1-eta6)*(d-(e*eta6))*(1-(f*xs)))+(xs*(1-eta6))
end if
Mt1(t)=(p1*mp1)+(p2*mp2)+(p3*mp3) +(p4*mp4) +(p5*mp5)+(p6*mp6)
print*,'**********************************************'

print*, 'Mt1(',t,'m) ',Mt1(t),'ton*m xs=',xs,'metre'


print*,'**********************************************'
print*,'Yp1 (',y,'m)',mp1
print*,'yp2(',b1,'m)',mp2
print*,'yp3(',b2,'m)',mp3
print*,'yp4(',b3,'m)',mp4
print*,'yp5(',b4,'m)',mp5
print*,'Yp6(',b5,'m)',mp6

print*,'**********************************************'
if((Mt1(t)).gt.max) then
max =Mt1(t)
z=t

else
max=max
z=z

end if
if((Mt1(t)).lt.min) then
min =Mt1(t)

205
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

z1=t

else
min=min
z1=z1

end if

end do
maxl= 0
print*,'*******************************************************'
print*,'le moment(max +) egale a',max,'pour une section egale',xs
print*,'abssisse de la charge par raport a appui de gauche',z

print*,'*******************************************************'
print*,''
print *,'le moment(min - ) egale a',min,'et pour section egale',mi
print*,'abssisse de la charge par raport a appui de gauche',z1

print*,'abssisse de la section dangereuse egale a ',mi,'metre'

print*,''
print*,''
print*,'*******************************************************'

print*,'*******************************************************'
print *,' '
print *,' '
print*,'pour traite dautres sections taper 1 / '
print*,'pour traite dautres travees taper 2 / pour sortie taper3'
read *,ch
if (ch.eq.1)then
goto 10
end if
if (ch.eq.3)then

goto 13
else
goto 14
end if
end if

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
!!fin partie qui traite la trave 3!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!debut de la trave 2!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
if (chd. eq.2) then
print *,'vous travaille dans la travee 2'
print *,'pour determiner le maximum le long de la travee taper 1'
print *,'pour obteni le max pour une section taper 2 '
read*,cht
if (cht. eq.2) then
goto 11
end if

print *,'veuillez introduire les cas de charge a traite'


print *,' TAPER 1 POUR SYSTEM de caharge Bc'
print *,' TAPER 2 POUR SYSTEM de caharge Bt'

206
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

print *,' TAPER 3 POUR SYSTEM de caharge Br'

print*,''
l=55
read *,ch1
maxl=0
max=0
min=0
z=0
if (ch1.eq.1) then
r=l-16.5
P1=6
P2=12
P3=012
P4=06
P5=012
P6=012
print*,'pour derouler les charges selon p1p2p3p4p5p6'
print*,' (gauche vers droite) tapez 1 '
print*,'*************************************'
print*,'pour derouler les charges selon p6p5p4p3p2p1'
print*,' (gauche vers droite) tapez 2 '
read*,ch2
if(ch2.eq.1)then
l=l
a2=4.5
a3 =1.5
a4=4.5
a5=4.5
a6 = 1.5
else
P1=P6
P2=P5
P3=P4
P4=P3
P5=P2
P6=P1
l=l
a2=1.5
a3 =4.5
a4=4.5
a5= 1.5
a6 = 4.5
end if
end if
if (ch1.eq.2)then
r=l-2
P1=16
P2=16
P3=0
P4=0
P5=0
P6=0
a2=1.35
a3 =0
a4=0
a5=0
a6 = 0

end if

207
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

if (ch1.eq.3)then
r=l
P1=10
p2=0
p3=0
p4=0
p5=0
p6=0
end if
do xs =0,l,0.5

do y=0,r,0.5
b1=y+a2
b2 = b1+a3
b3=b2+a4
b4=b3+a5
b5 = b4+a6
c=-4.186
d=6.464
e=4.732
f=0.023
eta1 =y/l
eta2=b1/l
eta3=b2/l
eta4=b3/l
eta5=b4/l
eta6=b5/l

if (y.le.xs)then

mp1=((-c*eta1)*(1-eta1)*(d-(e*eta1))*(1-(f*xs)))+(eta1*(55-xs))
else
mp1=((c*eta1)*(1-eta1)*(d-(e*eta1))*(1-(f*xs)))+(xs*(1-eta1))

end if
if (b1.le.xs)then

mp2=((-c*eta2)*(1-eta2)*(d-(e*eta2))*(1-(f*xs)))+(eta2*(55-xs))
else
mp2=((c*eta2)*(1-eta2)*(d-(e*eta2))*(1-(f*xs)))+(xs*(1-eta2))
end if
if (b2.le.xs)then

mp3=((-c*eta3)*(1-eta3)*(d-(e*eta3))*(1-(f*xs)))+(eta3*(55-xs))
else
mp3=((c*eta3)*(1-eta3)*(d-(e*eta3))*(1-(f*xs)))+(xs*(1-eta3))
end if
if (b3.le.xs)then

mp4=((-c*eta4)*(1-eta4)*(d-(e*eta4))*(1-(f*xs)))+(eta4*(55-xs))
else
mp4=((c*eta4)*(1-eta4)*(d-(e*eta4))*(1-(f*xs)))+(xs*(1-eta4))
end if
if (b4.le.xs)then

mp5=((-c*eta5)*(1-eta5)*(d-(e*eta5))*(1-(f*xs)))+(eta5*(55-xs))
else
mp5=((c*eta5)*(1-eta5)*(d-(e*eta5))*(1-(f*xs)))+(xs*(1-eta5))
end if

208
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

if (b5.le.xs)then

mp6=((-c*eta6)*(1-eta6)*(d-(e*eta6))*(1-(f*xs)))+(eta6*(55-xs))
else
mp6=((c*eta6)*(1-eta6)*(d-(e*eta6))*(1-(f*xs)))+(xs*(1-eta6))
end if
Mt1(y)=(p1*mp1)+(p2*mp2)+(p3*mp3) +(p4*mp4) +(p5*mp5)+(p6*mp6)
print*,'**********************************************'
print*,'le moment pour une section',xs,'vaut donc'
print*,'Mt1(',y,'m)',Mt1(y)
print*,'Yp1 (',y,'m)',mp1
print*,'yp2(',b1,'m)',mp2
print*,'yp3(',b2,'m)',mp3
print*,'yp4(',b3,'m)',mp4
print*,'yp5(',b4,'m)',mp5
print*,'Yp6(',b5,'m)',mp6

print*,'**********************************************'
if((Mt1(y)).gt.max) then
max =Mt1(y)
z=y
ma=xs
else
max=max
z=z
ma=ma

end if
if((Mt1(y)).lt.min) then
min =Mt1(y)
z1=y
mi=xs
else
min=min
z1=z1
mi=mi

end if
end do
end do
maxl= 0
print*,'*********************************************************'
print *,'le moment(max+) egale a',max,'et pour section egale',ma
print*,'abssisse de la charge par raport a appui de gauche',z
print*,'abssisse de la section dangereuse egale a ',ma,'metre'
print*,'*********************************************************'
print*,''
print *,'le moment(min - ) egale a',min,'et pour section egale',mi
print*,'abssisse de la charge par raport a appui de gauche',z1

print*,'abssisse de la section dangereuse egale a ',mi,'metre'

print*,''
print*,'*********************************************************'

print*,'*********************************************************'
print*,''
print*,''
print *,'pour traiter des sections taper 1/'

209
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

print *,'pour d"autres travees taper 2/pour sortie taper 3 '


read *,ch
if (ch.eq.1)then
goto 11
end if
if(ch.eq.2)then
goto 14
else
goto 13
end if

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

11 print *,'veuiellez entre la section a traite entra 0 et 55 m'


read *,xs
print *,'veuillez introduire le cas de charge a traite '
print *,' TAPER 1 POUR SYSTEM de caharge Bc'
print *,' TAPER 2 POUR SYSTEM de caharge Bt'
print *,' TAPER 3 POUR SYSTEM de caharge Br'
l=55
read *,ch1
maxl=0
max=0
min=0
z=0
z1=0
if (ch1.eq.1) then
r=l-16.5
P1=6
P2=12
P3=012
P4=06
P5=012
P6=012
print*,'pour derouler les charges selon p1p2p3p4p5p6'
print*,' (gauche vers droite) tapez 1 '
print*,'*************************************'
print*,'pour derouler les charges selon p6p5p4p3p2p1'
print*,' (gauche vers droite) tapez 2 '
read*,ch2
if(ch2.eq.1)then
l=l
a2=4.5
a3 =1.5
a4=4.5
a5=4.5
a6 = 1.5
else
P1=P6
P2=P5
P3=P4
P4=P3
P5=P2
P6=P1
l=l
a2=1.5
a3 =4.5
a4=4.5
a5= 1.5

210
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

a6 = 4.5
end if
end if
if (ch1.eq.2)then
r=l-2
P1=16
P2=16
P3=0
P4=0
P5=0
P6=0
a2=1.35
a3 =0
a4=0
a5=0
a6 = 0

end if
if (ch1.eq.3)then
r=l
P1=10
p2=0
p3=0
p4=0
p5=0
p6=0
end if

do t=0,r,0.5
b1=t+a2
b2 = b1+a3
b3=b2+a4
b4=b3+a5
b5 = b4+a6
c=-4.186
d=6.464
e=4.732
f=0.023
eta1 =t/l
eta2=b1/l
eta3=b2/l
eta4=b3/l
eta5=b4/l
eta6=b5/l

if (t.lt.xs)then

mp1=((-c*eta1)*(1-eta1)*(d-(e*eta1))*(1-(f*xs)))+(eta1*(55-xs))
else
mp1=((c*eta1)*(1-eta1)*(d-(e*eta1))*(1-(f*xs)))+(xs*(1-eta1))

end if
if (b1.lt.xs)then

mp2=((-c*eta2)*(1-eta2)*(d-(e*eta2))*(1-(f*xs)))+(eta2*(55-xs))
else
mp2=((c*eta2)*(1-eta2)*(d-(e*eta2))*(1-(f*xs)))+(xs*(1-eta2))
end if

211
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

if (b2.lt.xs)then

mp3=((-c*eta3)*(1-eta3)*(d-(e*eta3))*(1-(f*xs)))+(eta3*(55-xs))
else
mp3=((c*eta3)*(1-eta3)*(d-(e*eta3))*(1-(f*xs)))+(xs*(1-eta3))
end if
if (b3.lt.xs)then

mp4=((-c*eta4)*(1-eta4)*(d-(e*eta4))*(1-(f*xs)))+(eta4*(55-xs))
else
mp4=((c*eta4)*(1-eta4)*(d-(e*eta4))*(1-(f*xs)))+(xs*(1-eta4))
end if
if (b4.lt.xs)then

mp5=((-c*eta5)*(1-eta5)*(d-(e*eta5))*(1-(f*xs)))+(eta5*(55-xs))
else
mp5=((c*eta5)*(1-eta5)*(d-(e*eta5))*(1-(f*xs)))+(xs*(1-eta5))
end if
if (b5.lt.xs)then

mp6=((-c*eta6)*(1-eta6)*(d-(e*eta6))*(1-(f*xs)))+(eta6*(55-xs))
else
mp6=((c*eta6)*(1-eta6)*(d-(e*eta6))*(1-(f*xs)))+(xs*(1-eta6))
end if
Mt1(t)=(p1*mp1)+(p2*mp2)+(p3*mp3) +(p4*mp4) +(p5*mp5)+(p6*mp6)
print*,'**********************************************'

print*, 'Mt1(',t,'m) ',Mt1(t),'ton*m xs=',xs,'metre'


print*,'**********************************************'
print*,'Yp1 (',y,'m)',mp1
print*,'yp2(',b1,'m)',mp2
print*,'yp3(',b2,'m)',mp3
print*,'yp4(',b3,'m)',mp4
print*,'yp5(',b4,'m)',mp5
print*,'Yp6(',b5,'m)',mp6

print*,'**********************************************'
if((Mt1(t)).gt.max) then
max =Mt1(t)
z=t

else
max=max
z=z

end if
if((Mt1(t)).lt.min) then
min =Mt1(t)
z1=t

else
min=min
z1=z1

end if

end do
maxl= 0

212
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

print*,'*******************************************************'
print*,'le moment(max +) egale a',max,'pour une section egale',xs
print*,'abssisse de la charge par raport a appui de gauche',z

print*,'*******************************************************'
print *,'le moment(min - ) egale a',min,'et pour section egale',mi
print*,'abssisse de la charge par raport a appui de gauche',z1

print*,'abssisse de la section dangereuse egale a ',mi,'metre'

print*,''
print*,''
print*,'*******************************************************'

print*,'*******************************************************'
print *,' '
print *,' '
print*,'pour traite dautres sections taper 1 / '
print*,'pour traite dautres travees taper 2 / pour sortie taper3'
read *,ch
if (ch.eq.1)then
goto 10
end if
if (ch.eq.3)then

goto 13
else
goto 14
end if
end if

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!fin fe trave 2!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
!! debut de travee de rive!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

if (chd. eq.1) then


print *,'vous travaille dans la travee 1'
print*,'pour determiner le maximum le long de la travee taper 1'
print *,'pour obtenir le max pour une section taper 2 '
read*,cht
if (cht. eq.2) then
goto 12
end if

print *,'veuillez introduire les cas de charge a traite'


print *,' TAPER 1 POUR SYSTEM de caharge Bc'
print *,' TAPER 2 POUR SYSTEM de caharge Bt'
print *,' TAPER 3 POUR SYSTEM de caharge Br'

print*,''
l=49.2
read *,ch1
maxl=0
max=0
min=0
z=0
if (ch1.eq.1) then

213
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

r=l-16.5
P1=6
P2=12
P3=012
P4=06
P5=012
P6=012
print*,'pour derouler les charges selon p1p2p3p4p5p6'
print*,' (gauche vers droite) tapez 1 '
print*,'*************************************'
print*,'pour derouler les charges selon p6p5p4p3p2p1'
print*,' (gauche vers droite) tapez 2 '
read*,ch2
if(ch2.eq.1)then
l=l
r=l-16.5
a2=4.5
a3 =1.5
a4=4.5
a5=4.5
a6 = 1.5
else
P1=P6
P2=P5
P3=P4
P4=P3
P5=P2
P6=P1

l=l
r=l-16.5
a2=1.5
a3 =4.5
a4=4.5
a5= 1.5
a6 = 4.5
end if
end if
if (ch1.eq.2)then
r=l-2
P1=16
P2=16
P3=0
P4=0
P5=0
P6=0
a2=1.35
a3 =0
a4=0
a5=0
a6 = 0

end if
if (ch1.eq.3)then
r=l
P1=10
p2=0
p3=0
p4=0
p5=0

214
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

p6=0
end if
do xs =0,l,0.5

do y=0,r,0.5
b1=y+a2
b2 = b1+a3
b3=b2+a4
b4=b3+a5
b5 = b4+a6
c=-4.186
d=6.464
e=4.732
f=0.023
eta1 =y/l
eta2=b1/l
eta3=b2/l
eta4=b3/l
eta5=b4/l
eta6=b5/l
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!fonction influence trave de rive!!!!!!!!!!!!!

if (y.lt.xs)then

mp1=(0.254*(((y)/l)**3)*xs)-(1.254*((y)/l)*xs)+((y))
else
mp1=(0.254*(((y)/l)**3)*xs)-(1.254*((y)/l)*xs)+((xs))
end if
if (b1.lt.xs)then

mp2=(0.254*(((b1)/l)**3)*xs)-(1.254*((b1)/l)*xs)+((b1))
else
mp2=(0.254*(((b1)/l)**3)*xs)-(1.254*((b1)/l)*xs)+((xs))
end if
if (b2.lt.xs)then

mp3=(0.254*(((b2)/l)**3)*xs)-(1.254*((b2)/l)*xs)+((b2))
else
mp3=(0.254*(((b2)/l)**3)*xs)-(1.254*((b2)/l)*xs)+((xs))
end if
if (b3.lt.xs)then

mp4=(0.254*(((b3)/l)**3)*xs)-(1.254*((b3)/l)*xs)+((b3))
else
mp4=(0.254*(((b3)/l)**3)*xs)-(1.254*((b3)/l)*xs)+((xs))
end if
if (b4.lt.xs)then

mp5=(0.254*(((b4)/l)**3)*xs)-(1.254*((b4)/l)*xs)+((b4))
else
mp5=(0.254*(((b4)/l)**3)*xs)-(1.254*((b4)/l)*xs)+((xs))
end if
if (b5.lt.xs)then
mp6=(0.254*(((b5)/l)**3)*xs)-(1.254*((b5)/l)*xs)+((b5))
else
mp6=(0.254*(((b5)/l)**3)*xs)-(1.254*((b5)/l)*xs)+((xs))
end if

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!fonction influence!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Mt1(y)=(p1*mp1)+(p2*mp2)+(p3*mp3) +(p4*mp4) +(p5*mp5)+(p6*mp6)

215
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

print*,'**********************************************'
print*,'le moment pour une section',xs,'vaut donc'
print*,'Mt1(',y,'m)',Mt1(y)
print*,'Yp1 (',y,'m)',mp1
print*,'yp2(',b1,'m)',mp2
print*,'yp3(',b2,'m)',mp3
print*,'yp4(',b3,'m)',mp4
print*,'yp5(',b4,'m)',mp5
print*,'Yp6(',b5,'m)',mp6

print*,'**********************************************'
if((Mt1(y)).gt.max) then
max =Mt1(y)
z=y
ma=xs
else
max=max
z=z
ma=ma

end if
if((Mt1(y)).lt.min) then
min =Mt1(y)
z1=y
mi=xs
else
min=min
z1=z1
mi=mi

end if
end do
end do
maxl= 0
print*,'******************************************************'
print *,'le moment(max+) egale a',max,'et pour section egale',ma
print*,'abssisse de la charge par raport a appui de gauche',z
print*,'abssisse de la section dangereuse egale a ',ma,'metre'
print*,'*******************************************************'
print*,''
print*,''
print *,'le moment(min - ) egale a',min,'et pour section egale',mi
print*,'abssisse de la charge par raport a appui de gauche',z1

print*,'abssisse de la section dangereuse egale a ',mi,'metre'

print*,''

print*,'*******************************************************'
print*,''
print*,''
print *,'pour traiter d"autres travee taper 1 /sortie taper 2'

read *,ch
if (ch.eq.1)then
goto 14
else
goto 13

end if

216
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

12 print *,'veuiellez entre la section a traite entr 0 et 49.2m'


read *,xs
print *,'veuillez introduire le cas de charge a traite '
print *,' TAPER 1 POUR SYSTEM de caharge Bc'
print *,' TAPER 2 POUR SYSTEM de caharge Bt'
print *,' TAPER 3 POUR SYSTEM de caharge Br'
l= 49.2
read *,ch1
maxl=0
max=0
min=0
z=0
z1=0
if (ch1.eq.1) then
r=l-16.5
P1=6
P2=12
P3=012
P4=06
P5=012
P6=012
print*,'pour derouler les charges selon p1p2p3p4p5p6'
print*,' (gauche vers droite) tapez 1 '
print*,'*************************************'
print*,'pour derouler les charges selon p6p5p4p3p2p1'
print*,' (gauche vers droite) tapez 2 '
read*,ch2
if(ch2.eq.1)then
l=l
a2=4.5
a3 =1.5
a4=4.5
a5=4.5
a6 = 1.5
else
P1=P6
P2=P5
P3=P4
P4=P3
P5=P2
P6=P1
l=l
a2=1.5
a3 =4.5
a4=4.5
a5= 1.5
a6 = 4.5
end if
end if
if (ch1.eq.2)then
r=l-2
P1=16
P2=16
P3=0
P4=0
P5=0
P6=0

217
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

a2=1.35
a3 =0
a4=0
a5=0
a6 = 0

end if
if (ch1.eq.3)then
r=l
P1=10
p2=0
p3=0
p4=0
p5=0
p6=0
end if

do t=0,r,0.5
b1=t+a2
b2 = b1+a3
b3=b2+a4
b4=b3+a5
b5 = b4+a6
c=-4.249
d=6.464
e=4.732
f=0.023
eta1 =t/l
eta2=b1/l
eta3=b2/l
eta4=b3/l
eta5=b4/l
eta6=b5/l
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
!!!fonction influence!!!!!!!!
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

if (t.lt.xs)then

mp1=(0.254*(((t)/l)**3)*xs)-(1.254*((t)/l)*xs)+((t))
else
mp1=(0.254*(((t)/l)**3)*xs)-(1.254*((t)/l)*xs)+((xs))
end if
if (b1.lt.xs)then

mp2=(0.254*(((b1)/l)**3)*xs)-(1.254*((b1)/l)*xs)+((b1))
else
mp2=(0.254*(((b1)/l)**3)*xs)-(1.254*((b1)/l)*xs)+((xs))
end if
if (b2.lt.xs)then

mp3=(0.254*(((b2)/l)**3)*xs)-(1.254*((b2)/l)*xs)+((b2))
else
mp3=(0.254*(((b2)/l)**3)*xs)-(1.254*((b2)/l)*xs)+((xs))
end if
if (b3.lt.xs)then

218
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

mp4=(0.254*(((b3)/l)**3)*xs)-(1.254*((b3)/l)*xs)+((b3))
else
mp4=(0.254*(((b3)/l)**3)*xs)-(1.254*((b3)/l)*xs)+((xs))
end if
if (b4.lt.xs)then

mp5=(0.254*(((b4)/l)**3)*xs)-(1.254*((b4)/l)*xs)+((b4))
else
mp5=(0.254*(((b4)/l)**3)*xs)-(1.254*((b4)/l)*xs)+((xs))
end if
if (b5.lt.xs)then
mp6=(0.254*(((b5)/l)**3)*xs)-(1.254*((b5)/l)*xs)+((b5))
else
mp6=(0.254*(((b5)/l)**3)*xs)-(1.254*((b5)/l)*xs)+((xs))
end if

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
! !!!!!!!!!!!!!fonction influence trave de
rive!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Mt1(t)=(p1*mp1)+(p2*mp2)+(p3*mp3) +(p4*mp4) +(p5*mp5)+(p6*mp6)


print*,'**********************************************'

print*, 'Mt1(',t,'m) ',Mt1(t),'ton*m xs=',xs,'metre'


print*,'**********************************************'
print*,'Yp1 (',t,'m)',mp1
print*,'yp2(',b1,'m)',mp2
print*,'yp3(',b2,'m)',mp3
print*,'yp4(',b3,'m)',mp4
print*,'yp5(',b4,'m)',mp5
print*,'Yp6(',b5,'m)',mp6

print*,'**********************************************'
if((Mt1(t)).gt.max) then
max =Mt1(t)
z=t

else
max=max
z=z

end if
if((Mt1(t)).lt.min) then
min =Mt1(t)
z1=t

else
min=min
z1=z1

end if

end do
maxl= 0
print*,'*******************************************************'

219
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

print*,'le moment(max +) egale a',max,'pour une section egale',xs


print*,'abssisse de la charge par raport a appui de gauche',z

print*,'*******************************************************'
print*,''
print*,''
print*,'*******************************************************'
print *,'le moment(min - ) egale a',min,'et pour section egale',mi
print*,'abssisse de la charge par raport a appui de gauche',z1

print*,'abssisse de la section dangereuse egale a ',mi,'metre'

print*,'*******************************************************'
print *,' '
print *,' '
print*,'pour traite dautres sections taper 1 / '
print*,'pour traite dautres travees taper 2 / pour sortie taper3'
read *,ch
if (ch.eq.1)then
goto 12
end if
if (ch.eq.3)then

goto 13
else
goto 14
end if
end if

13 end

220
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

221
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

222
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

1 2 3 4 5 5 4 3 2 1

6 6

7 7

8 8

9 9

10 10

11 12 13 14 15 15 14 13 12 11

223
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

10,50

0,25

0,25
1 2 3 4 5 5 4 3 2 1

6 6

7 7

8 8

2,40

3,10
9 9

10 10

0,30
11 12 13 14 15 15 14 13 12 11

224
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

voussoir 05

Figure 84.disposition des cables exterieurs(voussoir N°5)

trottoir

axe du tablier voie gauche


10,50
8,00

trottoir

B voussoir 07
voussoir 11 voussoir 10 voussoir 09 voussoir 08 A voussoir 0

CDG

B A

225
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA
Etude de tablier d’un Pont hyperstatique en Béton Précontraint construit par poussage.

ssoir 06 voussoir 05 voussoir 04 voussoir 03 voussoir 02 voussoir 01

226
U.S.T.H.B/ F.G.C /juin 2010. OUALI HACEN HIDECHE HASSIBA