Vous êtes sur la page 1sur 10

TD COUVERTURE MULTIPLE

Principe
Le principe consiste à enregistrer plusieurs fois un même point d’un miroir à l’aide de points de tirs et de
traces à chaque fois différents c.à.d. avec des déports (offset) différents.

Les signaux sismiques générés en « n » points de tirs, sont captés en « n » points de réception.
n: détermine l’ordre de la couverture.
Le système d’observation est réalisé de telle sorte que l’on puisse choisir sur les films sismiques les traces où
les signaux proviennent du même point miroir CDP « Common Depth Point ».

Lorsque toutes les corrections statiques et dynamiques auront été faites, les réflexions simples provenant
d’un même point miroir et enregistrées par les différentes traces sismiques à additionner seront en phase
tandis que les bruits ne le seront pas.
Principe

L’avantage majeur est que les évènements aléatoires enregistrés par les traces empruntant des trajets
différents verront alors leur amplitude augmenter de 𝑛 , 𝒏 étant le nombre de traces sommées ,alors que
l’information sismique utile provenant du point miroir commun , présente sur toutes les traces doit
s’améliorer comme 𝒏 .

De plus la couverture permet d’atténuer les ondes sismiques multiples.

E3 E2 E1 R1 R2 R3

Réflecteur

M
Principe

Afin de réaliser une couverture N donnée, constante le long du profil, tous les tirs doivent
avoir lieu aux emplacements théoriques à intervalles réguliers et continus.

La distance (en nombre d’intertraces) entre 2 points de tir consécutifs doit satisfaire à la condition suivante:

E3 E2 E1 R1 R2 R3 Nombre de traces
enregistrées
n
P
2 N Couverture
Réflecteur

Même PM( ici couverture 3)


Principe
L’ordre de la couverture multiple dépend du nombre de traces du dispositif utilisé et de la densité des
sources d’émission pa rapport à la répartition des traces sismiques.
Le degré de couverture multiple est défini par la relation :
𝑛. 𝑑
𝐶=
2𝑃

𝒅 : l’intervalle entre les traces sismiques.


𝑷: le pas d’avancement (distance entre deux points de tir successifs) ,il est un multiple de 𝒅.

Les progrès actuels dans l’acquisition sismique permettent de réaliser une couverture multiple de l’ordre de
48 et même plus.Un tel degrè de couverture donne pour chaque point miroir un groupement de 48 traces
sismiques à sommer . Dans un tel dispositif, il s’en suit que les trajets réflechis source d’émission – trace
sismique augmentent constamment de la première à la dernière trace sismique en raison de l’augmentation
de la distance X (offset) et donc de l’angle d’incidence sur le reflecteur.
CMP : ensemble des traces associées à des couples point de réception-point de tir tel que le point situé `a mi-
distance entre l’émetteur et le récepteur soit le même ;
Avantages
- augmentation considérable du rapport signal/bruit ;
- analyse de vitesse requise, donc conversion
temps-profondeur plus précise.
Désavantages
- acquisition relativement longue ;
- traitement des données plus complexe.
Dispositif en sismique 2D

Cas d ’un tir au centre

Demi dispositif
Point de tir
Surface du sol

Réflecteur

Portions de PM
balayées
Comparaison

Vous aimerez peut-être aussi