Vous êtes sur la page 1sur 497

PHILIPPE SIONNEAU

phytothérapie
•h
chinoise moberne

GUY TREDANIEL EDITEUR


65, RUE CLAUDE BERNARD
75005 PARIS
FRANCE
AVERTISSEMENT
Danger de l'automédication

Ce livre s'adresse exclusivement aux personnes qui étudient ou qui


ont suivi une formation sérieuse et soutenue en pharmacopée chi-
noise. Bien que l'ensemble des traitements présentés provienne de
l'expérience clinique des meilleurs praticiens chinois, il est formelle-
ment déconseillé d'utiliser ces formules de plantes suivant la nosolo-
gie occidentale et sans avoir les connaissances adéquates pour les pres-
crire sans risques. L'automédication est toujours dangereuse. Le néo-
phyte est invité à consulter un praticien compétent. La pharmacopée
chinoise est une spécialité complexe et rigoureuse qui demande une
étude appropriée pour pouvoir s'en servir à bon escient. L'auteur dé-
cline toute responsabilité en cas d'usage erroné de ces traitements.

NOTE IMPORTANTE SUR LES RÉSULTATS CLINIQUES


DES PUBLICATIONS DE MÉDECINE CHINOISE

Certaines des formules étant publiées dans leur édition chinoise avec des
résultats cliniques concernant leur efficacité sur une population de pa-
tients, j'ai jugé utile de publier ces .chiffres, car ils sont en relation directe
avec l'utilisation de cette formule par son " créateur ". Il me faut cepen-
dant informer ici clairement les scientifiques et les médecins : ces chiffres
constituent simplement un compte rendu des résultats observés par un ou
plusieurs praticiens à l'aide de certaines formules. Il ne s'agit pas du tout
d'études en double aveugle versus placebo ou d'études respectant une
méthodologie scientifique quelconque. De plus, il apparaît que la plupart
du temps, aucun protocole de suivi à long terme n'a été instauré. Ces
résultats ne doivent donc pas être pris comme une démonstration scienti-
fique de la puissance de ces formules, ni servir à une éventuelle comparai-
son avec l'efficacité des prescriptions médicamenteuses occidentales dans
les mêmes maladies. Il faut plutôt les prendre comme un compte rendu
d'information publié par un praticien en médecine chinoise à l'intention
d'autres praticiens en médecine chinoise.
A Emmanuel
Merci pour toute cette générosité
et cette lumière que tu nous offres.

Amour et admiration.

« Revenir sur les choses anciennes et en apprendre de nouvelles »

Confucius.

Je voudrais remercier Josette Chapellet-Lopez qui a corrigé l'ensemble de


l'ouvrage. Mes remerciements vont aussi à Jean Claude Brezillon qui m'a
permis d'améliorer la qualité de l'introduction.
£a phytothérapie chinoise moberne

Introduction
Que cherche à promouvoir ce Uvre ?

Contrairement à ce que voudraient faire croire certains, la médecine chi-


noise demeure une tradition vivante et active. Si actuellement en Chine
l'acupuncture souffre de certaines lacunes qui sont, à mon sens, momen-
tanées1 , en revanche pour la " pharmacopée chinoise2 " il en va tout autre-
ment. En effet, il existe un véritable courant d'innovation et de créativité
qui s'appuie le plus souvent sur les données traditionnelles-pour mieux
traiter l'homme moderne. Ces praticiens, ces chercheurs, ont mis au point
un grand nombre de nouvelles formules qui grâce à leur efficacité ont
rendu et pourront rendre service à de nombreux patients.

Les formules présentées dans cet ouvrage sont fondées sur l'expérience
clinique de médecins contemporains et ont toutes fait leurs preuves en
pratique. Elles sont à la pointe de la recherche médicale chinoise et recon-
nues comme telles. Ce livre tente d'être un témoignage de la manière dont
les Chinois utilisent leur médecine traditionnelle dans notre époque mo-
derne. Les formules sont composées selon les paramètres de la pharmaco-
logie et de la science actuelle [exemple : Fructus Crataegi (Sban Zba) fait
baisser le taux de cholestérol] ou bien sur une réorganisation, une adapta-
tion de principes thérapeutiques anciens et traditionnels (exemple : com-
binaisons de formules anciennes, modifications de prescriptions tradition-
nelles...). Les innovations chinoises contemporaines sont extrêmement
nombreuses. La sélection n'a donc pas été toujours facile. J'ai cependant
essayé de retenir les formules dont les résultats sont particulièrement spec-
taculaires et qui ont quelque chose d'original. Ce livre n'a donc pas la

1 L'acupuncture chinoise contemporaine est actuellement influencée par la pensée maté-


rialiste et mécaniste occidentale. De ce fait, elle a quelque peu mis en sommeil certaines
données plus "énergétiques". Elle gagnerait à faire certains retours aux sources dans quel-
ques domaines, mais elle n'en demeure pas moins une thérapeutique extrêmement utile
et performante qui a démontré son efficacité à travers le monde entier.
2 Le terme chinois exact le plus courant est Zhong Yao. Nous pourrions traduire cela
littéralement par " remède ou médicament " du " centre ", c'est-à-dire de Chine. Ainsi,
l'expression " pharmacopée chinoise ", selon la définition du dictionnaire Robert, sem-
ble une traduction plus juste que l'expression " phytothérapie chinoise " qui a un sens
trop restrictif.
£a phytothérapie chinoise mooerne

prétention d'être exhaustif. Il est seulement le témoin de mes dernières


recherches en la matière. J'espère bien compléter celles-ci par de nouveaux
apports. Certains de nos patients attendent et souffrent, nous avons le
devoir de lutter pour eux.

Quelles sont les sources de ce travail ?

Ayant un esprit de .synthèse, de compilateur, j'ai comme d'habitude uti-


lisé beaucoup d'ouvrages chinois pour écrire celui-ci. Toutefois, je me suis
particulièrement inspiré de deux livres qui m'ont d'ailleurs donné l'envie
de faire partager ces idées nouvelles. Le premier s'intitule " Zhong Yi Zhi
Liao Xian Dai Non Bingji Cbeng " (synthèse des traitements de médecine
chinoise pour les maladies difficiles de notre époque moderne) écrit no-
tamment par Zhang Ren. Comme son titre l'évoque, il présente une syn-
thèse intelligente sur le pouvoir thérapeutique dont dispose la médecine
chinoise pour traiter les pathologies " modernes ". A la fin de chaque trou-
ble étudié, sont présentées des formules d'invention récente qui ont prouvé
leur efficacité. C'est ce type de livre qui me fait penser que, contrairement
encore une fois à ce que disent certains, la médecine chinoise n'a jamais
été aussi performante. Le deuxième ouvrage de référence est " Shi Yong
Zhong Yi Xiao Yan Xin Fang Da Quan " (traité pratique des nouvelles
formules efficaces en médecine chinoise) de notamment Yang Jing Hai. Il
s'agit d'une compilation d'articles tirés des meilleures revues médicales
chinoises qui présentent régulièrement les travaux et les résultats clini-
ques de célèbres praticiens. Assez fréquemment les auteurs des articles
sont les inventeurs de la formule. Parfois, il ne s'agit que de celui qui a
appliqué la prescription. Je n'ai inventé ni modifié aucune formule.

Quelle est l'origine des commentaires?

Les commentaires sont parfois inspirés par les articles, mais le plus sou-
vent ils sont personnels. Car généralement les explications des revues mé-
dicales chinoises me paraissaient " trop chinoises " ou trop insuffisantes,
parfois inexistantes, pour que le lecteur occidental puisse apprécier à sa
juste valeur le mécanisme subtil ou l'intérêt des formules. En outre, j'ai
voulu dans cette section exprimer mes idées, mon expérience concernant
la pratique de la pharmacopée chinoise. Il ne s'agit donc pas d'une simple
traduction fade et sans âme. La présentation de ces formules prend toute
sa valeur dans les commentaires où j'explique leur mode de fonctionne-
ment et leurs particularités. J'encourage les praticiens à bien comprendre
£aphytothérapie chinoise moberne

la philosophie des remèdes avant de les prescrire. L'usage symptomatique


de ceux-ci serait une aberration. Comme cet ouvrage n'est pas destiné à
être un traité de médecine interne, j'ai assez peu développé" les maladies
selon leurs causes, leurs mécanismes pathologiques, leurs symptômes." J'ai
choisi de me concentrer davantage sur les fonctions des substances médi-
cinales et l'esprit des prescriptions. Ceux qui souhaitent approfondir le
diagnostic et la physiopathologie des maladies sont invités à parcourir :
" Pharmacopée chinoise & acupuncture " mais aussi la série " Maladies et
symptômes en médecine chinoise ", de Ph. Sionneau - Guy Trédaniel Ed..

Les formules modernes : trahison ou progrès ?

Certains pourraient dire que le thème de ce livre est une trahison par
rapport à une tradition millénaire. Je verrais plutôt cette approche comme
une confirmation du savoir ancestral par des moyens modernes ou des
observations contemporaines. Cette attitude n'est finalement pas nouvelle.
En effet, Zhang Gong Zheng (1150-1228) l'un des quatre grands maîtres
de la dynastie Jin/Yuan affirmait : " les recettes d'autrefois ne peuvent pas
soigner complètement les maladies d'aujourd'hui ". A la même époque
Zhang Yuan Su (dynastie Jin) qui fut le maître de deux grands novateurs
(Li Dong Yuan, le chef de file de l'école de la rate, auteur du Pi Wei Lun et
Wang Hao Gu auteur du Tang Ye Ben Cao), évoque clairejnent dans son
Yi Xue Qi Yuan (Exposé d'enseignement médical), l'idée que les prescrip-
tions de jadis et les maladies d'aujourd'hui ne sont pas en harmonie. Nous
pourrions également citer Wu Yu Ke (1592-1672) qui était davantage criti-
que face à la sclérose intellectuelle et au conservatisme borné de ses con-
frères : " Quand on cherche des conseils pour des maladies actuelles dans
les vieilles écritures, il n'y a aucun mot qui donne une certaine lumière sur
les problèmes d'aujourd'hui. Pour cette raison les médicaments sont inef-
ficaces, (...), les maladies s'empirent, l'utilisation des remèdes est de plus
en plus chaotique, et si l'affliction elle-même n'est pas mortelle, les ac-
tions des médecins le sont ". Rappelons qu'il vit mourir ses contempo-
rains d'épidémies que ses confrères tentaient de traiter selon des procédés
anciens inappropriés. Ceci signifie que l'adaptation des principes anciens
n'est pas une trahison mais une nécessité clinique. En ce qui me concerne,
plutôt que de faire de la philosophie, je préfère tenter de soigner ou de
soulager des gens qui souffrent. Je recherche donc avant tout l'efficacité.
Or, l'apport actuel des médecins chinois est précieux, pragmatique et per-
formant. Et même si cette attitude est loin des idées romantiques que
certains nourrissent, au final, en médecine, c'est celui qui oriente le pa-
tient vers la guérison qui est sur la bonne voie.
£aphytothérapie chinoise mo'berne

Les, traitements chinois sont-ils les ennemis de la médecine


moderne ?

Ces formules ne cherchent pas à se substituer aux traitements^ médicaux


moléculaires lorsque ceux-ci sont nécessaires. Elles cherchent plutôt à les
compléter, à les renforcer ou bien à proposer des solutions lorsqu'il n'en
existe pas en médecine occidentale. Je ne milité pas pour l'exclusion d'un
système ni ne souhaite remplacer un dogmatisme par un autre. Je crois à
l'ouverture, au respect mutuel-et finalement à la complémentarité de dif-
férentes techniques médicales, ce dont les patients seraient les premiers
bénéficiaires. Plus j'approfondis mes connaissances en médecine chinoise,
plus je prends conscience de l'étendue de son pouvoir thérapeutique mais
aussi plus je respecte la médecine occidentale malgré ses nombreux égare-
ments3 .

Par ignorance, par lâcheté, par intolérance, par intérêt commercial, la


pharmacopée chinoise est souvent la proie d'attaques calomnieuses. Sans
aucune preuve scientifique, on lui rapproche d'avoir provoqué certains
effets secondaires irréversibles chez quelques patients alors que chaque
année des centaines de milliers de personnes à travers le monde meurent
ou tombent malades des excès de notre toute jeune médecine.

Dans une enquête nationale de prévalence des infections noscomiales pu-


bliée par le Ministère du Travail et des Affaires Sociales (Direction géné-
rale de la Santé), réalisée en 1996 et portant sur l'ensemble des établisse-
ments publics & assimilés français, (830 établissements ont participé à
l'étude qui a inclus 236 334 patients), le taux de prévalence moyen de
patients infectés était à 6,6% (Taux maximal dans les CHR : 7,6 %). En
clair, vous avez une chance sur 15 de contracter une infection nosocomiale
en étant hospitalisé en France ! (Source : Bulletin épidémiologique hebdo-
madaire n° 36 -1997).

Deux autres études dont l'origine provient du système national de


pharmacovigilance de l'agence du médicament (France) nous renseignent
sur la iatrogènie.

3 II est évident maintenant pour tout le monde que malgré les progrès que la médecine
occidentale a pu apporter, elle génère en même temps beaucoup de problèmes, et notam-
ment celui de la iatrogènie. La plupart d'entre eux sont dus à mon avis à une application
parfois trop rigide, trop technique, trop mécanique et surtout dus au télescopage avec le
monde des marchands pour qui le profit passe avant l'intérêt des malades.
£a phytothérapie chinoise moderne

1- Etude de faisabilité sur 1 jour ouvrable pour évaluer la prévalence de la


iatrogénie établie sur 31 centres hospitaliers régionaux et 2132 patients.
Résultats publiés en novembre 1997. Prévalence des effets indésirables des
médicaments : 10,3%, soit 221 patients sur 2132. Sur ces 221, 33% corres-
pondaient à des effets indésirables graves, soit 73 patients ! 1,4 % de ces
effets ont été la cause probable d'un décès. Citation extraite du texte de
l'étude : « Les taux d"incidence instantanée calculés permettent d'estimer
(en extrapolant à 365 jours & à l'ensemble des lits occupés) le nombre
d'effets indésirables survenant en hospitalisation publique sur une année,
soit un nombre total estimé à environ 1 300 000 malades hospitalisés dans
les hôpitaux publics français présentant chaque année au moins un effet
indésirable. »

2- Etude prospective multicentrique (commandée à la suite des résultats


catastrophiques de la première). Durée 14 jours en 1998 sur un échan-
tillon représentatif des services de spécialités médicales des hôpitaux pu-
blics français (2 mars au 20 avril 1998). Concerne : 62 services de méde-
cine ou de spécialité tirés au sort répartis dans 33 hôpitaux. Parmi les 3137
malades hospitalisés 100 l'ont été pour effets indésirables, ce qui repré-
sente un taux d'incidence de 3,19 %. Citation extraite du texte de l'étude :
« La projection des données recueillies compte tenu des 4 000 000 d'admis-
sions annuelles dans les services de spécialités médicales en France métro-
politaine permet d'estimer le nombre des hospitalisations motivées par
un effet indésirable médicamenteux à environ 128 000 par an (intervalle
de confiance : 101 000 à 156 000). »

Les résultats de la première étude sont peut être exagérés et ceux de la


deuxième probablement sous-estimes (selon quelques amis médecins). En
tout cas, il est clair qu'en terme de iatrogénie, la médecine occidentale n'a
pas de leçon à donner à la médecine chinoise.

Il est clair que les marchands tentent de nous manipuler. La phytothérapie


n'en reste pas moins le vrai trésor de la médecine chinoise qui se révélera
probablement très bientôt un complément indispensable à médecine oc-
cidentale. Et ceci malgré les efforts soutenus des lobbies pharmaceutiques.
Mais ces grands manipulateurs ne sont pas les seuls à malmener cet art
médical en France ou dans certaines autres nations européennes. Dans la
quasi totalité des pays occidentaux, les futurs praticiens en médecine chi-
noise sont très mal formés. Dans la plupart des écoles, on prétend ensei-
gner en 18 week-ends ce que les Chinois mettent de cinq à sept ans à
apprendre à temps complet ! De plus, la pharmacopée chinoise ne laissant

10
£a phytothérapie chinoise moderne

pas de place à l'amateurisme ou aux interprétations personnelles, peu d'en-


seignants sont aujourd'hui suffisamment compétents pour véritablement
professer cet art en occident4. De ce fait, consciemment ou non, ils véhi-
culent une image défavorable à la pharmacopée : " c'est trop difficile à
apprendre..., les gens n'aiment pas..., c'est fait pour les Chinois..., les plantes
chinoises ne sont pas disponibles ou sont dangereuses..., " etc. En paral-
lèle il existe quelques formations très simplifiées, simplistes même, qui se
contentent de produire de médiocres prescripteurs de pilules qui ne savent
pas vraiment ce qu'ils font. Aurais-je une vision trop critique de ce petit
monde ? Elle est malheureusement simplement conforme à la réalité que
n'importe qui peut découvrir. Bien entendu cette attitude prévaut généra-
lement plutôt dans les milieux de " non-médecins ". Car malheureuse-
ment, en France, les médecins acupuncteurs qui avaient commencé à s'in-
téresser avec enthousiasme à la matière médicale chinoise ont presque tous
fait marche arrière face à la toute puissance du conseil de l'ordre qui leur a
imposé de ne plus toucher à ce type de remède. Que penser de l'attitude
de ces deux partis ?

En tout cas aujourd'hui, alors que des centaines de milliers de patients


pourraient trouver une solution à leurs problèmes grâce à cette thérapeu-
tique millénaire, éditer un livre sur la pharmacopée chinoise se révèle être
d'avance un échec éditorial. Pourquoi autant de frilosité alors que de l'autre
côté de l'Atlantique, pays occidental, il est aussi naturel d'absorber des
plantes chinoises que de faire de l'acupuncture ?

Il est temps que notre profession, si toutefois elle veut prétendre à ce titre,
prenne ses responsabilités et qu'elle ait une pratique digne de ce nom. Si
nous pouvons pardonner les errements des débuts, nous devons mainte-
nant passer à une autre étape : celle du professionnalisme. Nous ne pou-
vons pas d'un côté critiquer des carences de la médecine moderne, nous
plaindre de l'incrédulité du public et rester nous-mêmes de médiocres ama-
teurs de médecine vaguement sinisante. Nous sommes la génération qui a
pour responsabilité l'éclosion ou la marginalisation de cette médecine en
Europe. L'éclosion, si elle arrive, devra passer par une modification radi-
cale de la formation et de l'augmentation de l'exigence des étudiants.

4 Bien que l'acupuncture soit la thérapeutique qui a le plus retenu l'attention des occi-
dentaux car la plus originale par rapport aux autres traditions médicales, c'est dans sa
pharmacopée que la médecine chinoise prend toute son ampleur, toute sa profondeur,
toute sa subtilité. C'est la thérapie royale et ceci depuis toujours. Aujourd'hui en Chine,
70% des traitements sont basés sur les substances médicinales. Le reste se partage entre
l'acupuncture, le massage, les manipulations et la diététique.

11
£a phytothérapie chinoise moderne

Le cruel problème des posologies et de la pratique orthodoxe


de la pharmacopée chinoise

Dans ce livre, pour les décoctions, sauf indication contraire, les posologies
sont données pour un adulte, de poids moyen. Elles correspondent à la
quantité journalière de plantes utilisées pour faire 1 à 3 décoctions dans la
journée (matin et/ou midi et/ou soir).

Nous pourrions à la lecture de la composition des formules être choqués


par des posologies si élevées. Il est vrai qu'en comparaison de la pratique
actuelle d'une majorité d'occidentaux, elles peuvent surprendre. Nous
utilisons en général dans le meilleure des cas environ l'équivalent décoc-
tion de 30g/jour alors que les Chinois utilisent rarement moins de 100g,
sachant que 150g, 180g ou 220g sont monnaie courante pour traiter des
maladies chroniques rebelles telles que nous avons dans nos cabinets.

Après quelques années de pratique, j'ai pris conscience qu'une partie de


mes échecs provenait non pas d'un défaut de diagnostic mais de l'utilisa-
tion de posologies trop faibles. En les augmentant sensiblement, j'ai certes
fait monter un peu les effets secondaires (à 99% ils sont digestifs et mo-
mentanés : nausée, flatulence, perte d'appétit, ballonnement, selles mol-
les) mais aussi très nettement la performance des traitements. Je ne suis
absolument pas contre l'usage des plantes concentrées (C.P.5) ou des pilu-
les de laboratoire6. Mais le plus souvent les quantités utilisées sont très en-
dessous de la dose thérapeutique. Avec celles-ci, nous tombons alors dans
le 40% d'effet placebo que n'importe qui peut obtenir en prescrivant de
l'eau sucrée. Je ne dis pas que nos patients occidentaux aient forcement
besoin des mêmes quantités de plantes que nos amis Chinois. Ayant sou-
vent des produits de meilleure qualité nous pouvons nous permettre de
prescrire moins. Oui, mais " moins " ne veut pas dire " trop peu ".

N'oublions pas que beaucoup de nos patients viennent nous voir après
l'échec de la médecine conventionnelle et qu'ils souffrent très souvent
d'une intrication complexe de syndromes. En moyenne chacun exhibe au
moins cinq syndromes. H est habituel de donner au minimum deux subs-
tances médicinales par déséquilibre. Cela fait donc ici dix ingrédients dif-
férents. En général la quantité des remèdes se situe vers lOg/jour parfois

5II s'agit d'une forme de lyophilisât en poudre soluble dans l'eau chaude.
6 Jefais allusion aux spécialités pharmaceutiques industrielles sous forme de compri-
més, de gélules ou de pilules.

12
£a p/tjftor/iérapîe chinoise moberne

moins et surtout parfois beaucoup plus. Bref, si nous voulons rester sim-
ples cela fait donc un total minimum de 100g en décoction (ou équivalent"
décoction par jour). Bien entendu, nous pouvons adapter ces quantités
aux besoins et aux habitudes de nos patients mais ce que je veux dire, c*ëst
qu'au-dessous d'une certaine limite, nous restons dans l'effet placebo, dans
la suggestion et non pas dans l'acte thérapeutique.

On pourrait alors m'objecter :


1- Oui, mais avec ces doses, les patients ne vont pas supporter le goût, ni
l'odeur ! Les patients s'éduquent. Si quelqu'un n'est pas capable de pren-
dre une décoction uniquement parce que cela dérange son palais, alors la
médecine chinoise ne peut rien pour lui. Et lui donner une pilule lustrée
et édulcorée de Lan Zhou consiste alors à le maintenir dans la paresse
active qui est peut être la cause numéro un de sa maladie. Ce n'est pas ça
faire de la médecine chinoise. La première cause d'échec à cause du goût7
est la manière de penser du prescripteur. Si vous savez ce que vous faites, si
vous connaissez le goût mais aussi les résultats que va obtenir le patient, si
vous êtes vous-même convaincu du bien-fondé de la prescription, si finale-
ment il n'y a pas de doutes et de toile d'araignée qui encombrent votre
esprit, alors vous aurez la force intérieure pour convaincre spontanément
votre patient de la nécessité de faire un effort pour participer activement à
son traitement. Plus le praticien est conscient de ce qu'il fait, moins les
patients rechignent à faire ce qu'il faut faire.

2- Oui, mais avec ces doses, nous augmentons les effets secondaires !
H n'existe pas de médecine efficace sans risque. Les médecines prétendues
sans effets secondaires relèvent pour moi de l'ordre du mythe. Plus une
médecine est efficiente plus elle est potentiellement dangereuse lorsqu'elle
est mal employée8. En effet, la pharmacopée chinoise comporte certains
inconvénients. Cependant une pratique plusieurs fois millénaire a permis
de connaître avec précisions ces dangers. La médecine chinoise connaît et

7 Après avoir observé la réaction de très nombreux patients, je suis certain aujourd'hui
que la majorité des effets secondaires liés au goût et qui se manifestent par des nausées, de
l'aversion pour le remède, est d'origine culturelle et non pas physiologique. En outre
tout ceci est très influencé par la motivation qu'a le patient à se sortir de ses problèmes
et la nature de la relation entre le patient et le praticien.
8 Attention, remettons les choses a leur place. Les remèdes dits toxiques de la pharmaco-
pée chinoise constituent une part infime de son arsenal thérapeutique. Dans une très
large proportion les médicaments ne contiennent pas de substance à risque. H est même
parfaitement possible au commencement ou dans une pratique simple de ne pas utiliser
ces quelques remèdes délicats a utiliser. La médecine chinoise est l'une des médecine les
plus sûres du monde.
13
£a phytothérapie chinoise moberne

maîtrise parfaitement les effets indésirables de ses médicaments. Une nou-


velle fois c'est l'ignorance et l'inconscience qui font des malheurs. Lors-
qu'on est bien formé, dans 99% des cas, les effets secondaires observés, et
ils sont très loin d'être systématiques, sont d'ordre digestif (ballonnement,
perte d'appétit, nausée...). Même ceux-ci sont très souvent maîtrisables
avec une modification de la prescription. La médecine chinoise se révèle
en définitive très efficace et très peu iatrogène, à condition de bien la con-
naître et de la pratiquer professionnellement. Le risque avec la pharmaco-
pée chinoise réside davantage dans la prescription de substances inadap-
tées au patient plutôt que dans les plantes elles-mêmes. Là encore, c'est
une bonne formation qui permet d'éviter tous ces écueils et de rendre
service aux patients de manière réelle et objective sans les malmener.

3- Ce que vous dites est exagéré. J'obtiens de très bon résultats avec les
C.P. et les pilules avec les posologies que vous dénoncez ".
Bien entendu ! Depuis que je pratique la médecine chinoise, j'ai rarement
rencontré des praticiens avouant les limites de leur art ou leurs échecs, à
tel point qu'au début de mon activité, j'ai eu l'impression d'être le seul au
monde à avoir des échecs. Soyons clairs : d'abord, une fois de plus, n'im-
porte qui ayant le statut de soignant peut obtenir 40 % de bons résultats
avec n'importe quoi, même avec un acte ou un remède non actifs physio-
logiquement. C'est ce qui s'appelle l'effet placebo, et c'est la raison pour
laquelle les études médicales scientifiques suivent une procédure dite " en
double aveugle versus placebo ". Il est reconnu aujourd'hui que même
l'acte chirurgical est placé sous la loi de la suggestion placebo. Ensuite,
l'art médical ne consiste pas à faire croire aux patients qu'on va les guérir
mais à les guérir. H consiste à aller au-delà de l'effet placebo. Les gens qui
prétendent obtenir des résultats fantastiques avec des posologies et des
produits faiblement actifs ne sont pas objectifs par rapport à leur prati-
que. Chaque fois que j'ai sollicité " l'expérience " de ces personnes, les
résultats ont été médiocres, voire inexistants. Pour faire vraiment de la
médecine, la première qualité est de connaître ses limites, de savoir où est
son ignorance, d'être conscient de ce que l'on fait. Notre profession n'est
pas dans une position de force lui permettant de prétendre n'importe quoi.
Même si d'année en année nous augmentons nos compétences, globale-
ment notre expérience est faible comparée aux besoin générés par la com-
plexité de l'être humain. Pour le moment, sans dénigrer notre propre ob-
servation, nous devons encore nous appuyer en grande partie sur ce que
font les créateurs de la médecine chinoise, c'est-à-dire les médecins chi-
nois. Or, pour eux il est inimaginable d'aider des patients souffrant de
maladies complexes (les plus courants dans notre pratique) avec quelques
grammes de pilules, de poudres concentrées ou de plantes entières.

14
£a phytothérapie chinoise moûerne

II existe à mon sens en Europe un autre obstacle à la pratique orthodoxe


de la pharmacopée chinoise : le coût des remèdes et le non-rembourse-
ment des soins. Chez nous les plantes coûtent trop cher et ne sont pas
remboursées. Il devient alors difficile de respecter des posologies aussi
élevées que le font les Chinois. Aux USA où je vais enseigner régulière-
ment, les substances médicinales sont trois fois moins chères. Pourquoi ?
Plus de gens sont réellement formés. Il existe donc plus de prescripteurs.
La consommation est plus importante donc l'importation est moins chère...
C'est une question d'offre et de demande. A nouveau, lorsque notre mar-
ché comportera davantage de vrais prescripteurs, les prix diminueront et
nous pourrons offrir à davantage de patients les services de cette fantasti-
que médication.

Si la France était décidée à respecter la loi européenne " anti-monopole ",


elle serait obligée d'accepter le principe de l'assurance privée. Or, si on en
juge à ce qui se passe un peu partout en Europe, la Suisse en tête, la majo-
-rité des grands groupes d'assurances est intéressée à proposer des contrats
où les soins de médecines non conventionnelles sont remboursés. Le font-
ils par démagogie et pour perdre de l'argent ? Je ne crois pas que les assu-
reurs soient des altruistes ou des entreprises de charité. S'ils sont motivés
pour développer ce marché, c'est qu'il devient de plus en plus évident que
ce type de soins permet au contraire de faire des économies tout en étant
jugé efficace par les consommateurs, et ceci sans entraver les prérogatives
de la médecine occidentale. Le remboursement des traitements de phar-
macopée chinoise, permettrait aux authentiques professionnels d'aider une
multitude de patients notamment sur les maladies difficiles à traiter en
médecine occidentale.

La phytothérapie chinoise possède des solutions thérapeutiques que les


autres médecines naturelles ou moléculaires n'ont pas. Allons-nous nous
priver de ces immenses possibilités ? Nous avons le devoir de nous battre
pour augmenter nos compétences, mettre à la lumière nos performances
afin que la médecine chinoise prenne la place qu'elle mérite dans notre
société. Et ceci non pas pour une quelconque philosophie de la vie ou
pour l'amour de l'orientalisme mais pour les gens qui souffrent et qui
attendent de nouvelles solutions à leur problème.

15
£a phytothérapie chinoise moberne

Mode d'emploi des formules modernes

Parfois, j'ai quelque peu complété le mode d'emploi proposé par l'auteur
de la formule pour le rendre plus accessible au praticien et au patient occi-
dental. Souvent il s'agit d'adaptations que j'ai moi-même utilisées lors de
ma pratique et qui ne me semblent pas trahir les principes traditionnels.
Pour éviter la répétition d'informations élémentaires, j'ai supposé connu
tout ce qui concerne les éléments de base de la pharmacopée chinoise, en
particulier les modes de préparations, méthodes de décoctions particuliè-
res (par exemple : Da Huang et Bo He sont cuits juste 5' à 10' avant la fin
de la décoction, Mu Li et Ci Shi sont cuit 20' à 30' avant les autres remèdes,
EJiao se dissout dans la décoction juste avant de la boire, etc....), la gestion
de la toxicité de certaines substances médicinales, les contre-indications
majeures, les incompatibilités, les effets secondaires, le goût des plantes,
etc..., en fait toutes les données basiques qui permettent réellement de
prescrire à bon escient et sans danger. Au final, la pharmacopée chinoise
est un art relativement facile à partir du moment ou l'on possède bien la
totalité des éléments simples qui la composent.

Pour réduire les posologies donc les coûts mais aussi le temps de prépara-
tion, j'utilise personnellement les " poudres à décocter ou à avaler ". Elles
s'inspirent de formes galéniques parfaitement traditionnelles qui permet-
tent une surface de contact plus importante avec l'eau. Ces procédés ren-
dent plus efficace et plus rapide l'extraction du Qi et des saveurs (princi-
pes actifs). Je ne prétends pas que ces méthodes soient idéales mais elles
me semblent une adaptation acceptable de la traditionnelle décoction.

Mode d'emploi de la poudre à décocter


// est inspiré de la méthode de préparation traditionnelle de certaines poudres
«grossières» comme par exemple Xiao Yao San (Poudre pour être libre de toute
contrainte) ou Ba Zheng San (Poudre des huit régulateurs).
1- Utiliser entre 40 à 60g/jour. Pour certains cas particuliers, le plus sou-
vent graves, je vais jusqu'à lOOg/jour. J'utilise pour bon nombre de subs-
tances médicinales le rapport suivant : 1g de poudre à décocter = 2g de
plantes entières. H y a cependant des exceptions à cette " règle ".
2- Les plantes sont concassées relativement grossièrement.
3- Faire préparer à votre fournisseur des sachets quotidiens qui renfer-
ment l'ensemble des substances médicinales nécessaires afin que le patient
ne se trompe pas dans les posologies.
4- La veille, mettre le contenu d'un sachet de plantes dans environ 300 à
500 ml d'eau minérale selon les besoins.
5- Le matin ajouter un peu d'eau si les plantes ont beaucoup absorbé.
£a phytothérapie chinoise moderne

Puis faire cuire le tout dans une casserole (inox ou verre ou terre) : d'abord
à feu vif, ensuite dès que l'ébullition commence, mettre à feu doux, cou-
-vrir et laisser bouillir à petit bouillon 5 à 15 minutes : 5 mn s'il s'agit de
substances aromatiques ou qui dispersent la surface, 10 mn pour les subs-
tances standard, 15 mn pour les toniques ou les substances dures (coquilla-
ges, carapaces, minéraux...). Pour ces dernières substances, nous conseillons
vivement d'utiliser la poudre fine pour augmenter le pouvoir d'extraction.
6- Passer les plantes et boire la décoction chaude.
7- Répéter le même type de préparation le midi et/ou le soir avec les
mêmes plantes.

Mode d'emploi de la poudre à avaler :


// est inspiré de la préparation traditionnelle de certainespoudres «fines» comme
par exemple Shen Ling Bai Zbu San (Poudre de Radix Ginseng, Sclerotium
Poriae etRhizomaAtractylodis) ouJingLing Zi San (Poudre deFructusMeliae).
1- Cette préparation est intéressante, uniquement si votre fournisseur
possède une poudre extra fine, aussi fine que de la farine.
2- Prendre une cuillère à café bien bombée de poudre très fine (environ
6g) et l'incorporer dans 25 cl (un peu plus qu'un verre à moutarde) d'eau
ou plus.
3- Faire cuire le tout dans une casserole (inox ou verre ou terre) : d'abord
à feu vif, ensuite dès que l'ébullition commence, mettre à feu doux, cou-
vrir et laisser bouillir à petit bouillon 3 à 15 minutes selon le type de
substances médicinales (voir plus haut).
4- Laisser tiédir et avaler le tout, c'est-à-dire : eau + poudre.
5- Répéter cette préparation deux autres fois. En tout, il y a 3 fois 6g de
poudre fine. Cette posologie de référence (qu'utilisent actuellement les
Chinois lorsqu'ils prescrivent ce type de poudre) peut être augmentée jus-
qu'à 3 fois 10 ou 15g. Au-delà, il y a risque de saturation digestive.

Il est parfaitement possible en ajustant les quantités de poudre et d'eau de


faire les trois décoctions en une seule fois. H faut alors conserver le remède
dans un thermos et l'absorber en deux ou trois fois. La poudre à avaler me
semble davantage adaptée à des traitements de long terme où les quantités
de principes actifs n'ont pas forcement besoin d'être très élevées, mais en
revanche prises de manière constante. Les traitements proposés dans cet
ouvrage sous forme de poudre peuvent parfaitement bénéficier de cette
méthode. H en est de même pour les pilules. S'il est difficile de confection-
ner des pilules à base d'eau et de miel, nous pouvons utiliser le mode
d'emploi de la poudre à avaler en respectant les posologies.

17
£a phytothérapie chinoise moderne

Enfin, en Chine, dans les matières médicales, dans les formulaires ou autres
manuels thérapeutiques, on suppose que le lecteur, spécialiste, connaît
parfaitement les différents types de préparation de chaque plante en fonc-
tion de son application selon les règles du Pao Zhi. C'est la raison pour
laqlielle elles apparaissent peu dans ce formulaire, uniquement quand un
auteur a voulu insister sur l'importance capitale d'une préparation. Ce-
pendant l'usage correct de la bonne transformation pharmaceutique est
fondamental pour obtenir tous les effets escomptés. Ainsi, nous ne cesse-
rons pas d'inviter fortement les prescripteurs d'utiliser ces préparations.
Ceux qui veulent une information pratique à ce sujet sont conviés à étu-
dier l'ouvrage intitulé : " Utilisation clinique de la pharmacopée chinoise -
les substances médicinales préparées " de Ph. Sionneau.

L'usage erroné des pilules et des C.P.

Actuellement en Europe une importante proportion de prescripteurs uti-


lise des pilules manufacturées. Or, dans l'empire du milieu ces pilules sont
réservées soit à l'automédication, soit à un éventuel soutien ou une pré-
vention thérapeutique lorsque le patient est guéri ou va beaucoup mieux.
On consomme ces pilules comme on consomme de l'aspirine : pour des
maux bénins et courants. Lors de mes cours pratiques à Wu Han et à Fo
Shan, je n'ai jamais vu de médecins chinois prescrire ce genre de médica-
ments pour des troubles sérieux tels que nous en voyons dans nos cabi-
nets. Et là encore, il ne s'agit pas d'un problème de qualité9 mais de quan-
tité de principes actifs. Pour guérir une migraine, 8 pilules 3 fois par jour
(soit l'équivalent de 1,5g de plantes/jour) ne suffisent pas. En outre c'est
tromper le patient. Pour cette même maladie en Chine (qui demeure en-
core la référence incontournable) les prescripteurs utilisent entre 60 à 180g
de substances/jour. Cherchez l'erreur ! Quand j'entends des individus qui
essaient de traiter une sclérose en plaque ou un diabète avec des pilules, ma
propre tension artérielle augmente. Là encore, le fautif c'est l'ignorance.
C'est la faute de certaines écoles ou certains livres qui ont laissé croire que
la pharmacopée chinoise c'était ces pilules de consommation populaire.
Tout cela bien entendu s'atténuera sensiblement lorsque notre profession
parviendra à plus de maturité. D'ici là il y a un combat énorme à mener
contre les marchands de rêves, les requins et les imposteurs.

9 Toutefois certaines marques qui sont destinées exclusivement au marché occidental me


laissent perplexe. Mieux vaut éviter les pilules trop édulcorées et lustrées, dont les diffé-
rentes spécialités ont pratiquement toutes la même saveur.
£a phytothérapie chinoise moderne

Avec l'usage des concentrés de plantes (C.P.) demeure le même problème


des quantités de principes actifs. Les posologies moyennes sont équivalen-
tes à 15-à 30g/jour de plantes entières. Ce qui reste pour bon nombre de
malades encore insuffisant malgré le mieux évident par rapport aux pilu-
les standardisées. H faudrait tripler les quantités pour prétendre être dans
les normes. En outre, s'^ajoute un autre problème majeur : ce mode de
transformation modifie beaucoup les saveurs des substances. Or, selon les
paramètres de la médecine chinoise, c'est la nature et les saveurs des subs-
tances qui agissent. Cette forme galénique moderne bien que plus prati-
que me semble douteuse pour certains remèdes. En fait que gagne t-on
avec ce procédé ? Si l'on a bien compris ce qui a était dit précédemment,
on gagne uniquement du temps pour le patient, si tant est que l'efficacité
thérapeutique reste la même, ce dont je ne suis pas convaincu10. Le temps,
il est vrai dans notre société est quelque chose de précieux. A ce moment-
là je préfère le système coréen qui à l'aide d'un matériel spécial fabrique
des décoctions individualisées sous vide que le patient conserve au froid et
réchauffe au bain-marié avant de les boire. Il s'agit de la vraie décoction
que le pharmacien prépare par avance. Ou pourquoi ne pas utiliser la
" poudre à décocter ou à avaler " qui finalement ne demande qu'une ving-
taine de minutes de préparation par jour ? Si nos patients ne peuvent pas
consacrer une demi-heure par jour à leur santé est-il possible de les aider ?

Certains trouveront encore mon discours trop radical, trop intransigeant.


La mode étant à la rentabilité au détriment de l'intérêt des Hommes,
j'écris ces lignes pour les quelques fous qui ne souhaitent pas être compli-
ces d'un système perverti par l'ignorance et le pouvoir des marchands.
L'avenir appartiendra à ceux qui ont du courage.

Philippe Sionneau
Palamos, Espagne
26 Septembre 2000
SUS

10 Pour comprendre ce point de vue, nous pouvons utiliser la comparaison entre un vrai
café et un café lyophilisé, entre un grand vin de garde et un vin en poudre. Au final, la
composition des ces deux classes de produits est proche, mais leurs effets sur le psy-
chisme et sur le corps ne sera pas exactement le même, le produit naturel et traditionnel
étant bien supérieur. Si demain un fournisseur me présente des pilules de qualité, et elles
existent, je serai le premier à les prescrire quand elles seront nécessaires et adaptées aux
besoins de mes patients. Mon attitude est la même en ce qui concerne les C.P. : lorsque
nous aurons une qualité qui s'approche de la décoction traditionnelle, avec un rapport
qualité/prix/concentration raisonnable, j'utiliserai ces produits. En attendant, je reste
prudent et propose à mes patients ce que je crois être le mieux.

19
£a phytothérapie chinoise moèerne

BRADYCARDIE SINUSALE

Formule pour la bradycardie n°l


BRC1

Fu Fang Shen Fu San

_
(Poudre composée de Radix Panacis Ginseng
et de Radix Lateralis Praeparatus Aconiti Carmichaeli)

Ingrédients : Radix Panacis Ginseng rouge (Hong Shen), 11%, Radix


Lateralis Praeparatus Aconiti Carmichaeli (Fu Zi), 32%, Rhizoma
Zingiberis Exsiccata (Ganjiang), 11%, Tuber Ophiopogonis Japonici (Mai
Men Dong), 35%, Fructus Evodiae Rutecarpae (Wu Zhu Yu), 11%

Mode d'emploi : Poudre. Réduire les substances médicinales en poudre


très fine. Prendre 9 grammes, 3 fois par jour, à avaler avec de l'eau chaude.

Fonctions :
1. tonifie et augmente le Qi du cœur
2. stimule le Yang du cœur
3. tiédit et désobstrue les vaisseaux sanguins

Indications : bradycardie due à un vide du Yang du cœur avec vertiges,


oppression de la poitrine, palpitations cardiaques, fatigue, avec dans les

21
£a phytothérapie chinoise moûerne

cas sévères perte de connaissance, pouls Chen (profond), Chi (lent), Wu Li


(sans force). Le rythme cardiaque est inférieur à 60 pulsations par minute.

Commentaire : La bradycardie est un Bi de la poitrine (Xiong Bi) sou-


vent dû à un vide de Qi et de Yang du cœur. Ainsi, Hong Shen, Fu Zi et
Ganjiang tiédissent le Yang, mobilisent le Bi, stimulent les vaisseaux du
cœur, Wu Zbu Yu disperse le froid pervers du Jue Yin et Mai Men Dong
nourrit le Yin du cœur pour un meilleur fonctionnement du Qi du cœur.

Avertissement : il' est formellement obligatoire d'utiliser un Fu Zi pré-


paré. De plus, nous conseillons vivement de faire bouillir cette substance
(en poudre) 30 minutes, avant de la consommer. Tout cela bien entendu
pour atténuer la toxicité de l'aconit. Il existe toute une série de moyen
pour contrôler les effets indésirables de ce remède. Pour de plus amples
informations sur l'utilisation correcte des aconits, voir " Dui Yao - The
Art of Combining Chinese Medicinals " Blue Poppy Press (USA), à paraî-
tre chez Guy Tredaniel sous le nom de " Dui Yao - l'art des associations en
pratique" de P. Sionneau.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise de Shang Hai


(ShangHai Zbong Yi Yao Za Zbî) -1982, n°ll. Auteur : Dr Xu Yu Xiang.
£a phytothérapie chinoise moberne

TACHYCARDIE

•U

Formule pour la tachycardie n°l


TC1

Ku Shen Tang

^ J^ $
(Décoction de Radix Sophorae Flavescentis)

Ingrédients : Radix Sophorae Flavescentis (Ku Sben), 30g, Rhizoma


Coptidis Chinensis (Huang Lian), 5g, Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan
Sben), 20g, Sernen Zizyphi Spinosae (Suan Zao Ren), 20g, Radix
Glycyrrhizae Praeparata (Zhi Gan Cao), 5g, Margarita (Zhen Zbu), 3g (pou-
dre fine à ajouter dans la décoction juste avant de la boire).

Mode d'emploi : Décoction. Faire une décoction matin et soir avec les
mêmes substances.

Fonctions :
1. clarifie et draine le feu du cœur
2. calme et apaise le Shen et les émotions

Indications : tachycardie due à un feu du cœur et une agitation du Shen.

23
£a phytothérapie chinoise moberne

Modifications :
> En cas de vide dé Yin, ajouter Rhizorna Polygonati Odorati (Yu
Zbu), 10g, Radix Rehmanniae (ShengDÎ), 12g.
> En cas de vide-de Yang, ajouter Cortex Cinnamomi Cassiae (Rou
Gui), 3g, Rhizoma Zingiberîs Exsiccata (Ganjiang), 6g.
> En cas de vide de Qi, ajouter Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang
Shen), 10g, Radix Astragali Membranacei (Huang Qî), 15g.
> En cas de stase de sang, ajouter Radix Ligustici Wallichii (Cbuan
Xiong), 12g, Flos Carthami Tinctorii (HongHua), 10g.
> En cas d'accumulation de mucosités, ajouter Rhizoma Acori
Graminei (Sbi CbangPu), 10g, Tuber Curcumae (Yujin), 10g.

Commentaire : En médecine chinoise la tachycardie est classée sous la


maladie " palpitations cardiaques - Xin Ji " ou bien " palpitations dues à
la frayeur - Jing Ji ". Ici, elle est induite par un feu du cœur d'origine
émotionnelle. Ku Shen Tang clarifie et draine le feu du cœur (HuangLian,
Ku Sben), calme et apaise le Shen et les émotions (Dan Sben, Suan Zao
Ren, Zhen Zhu) et régularise et ralentit le rythme cardiaque (Ku Sben,
HuangLian, Zbi Gan Cao). De plus, traditionnellement Dan Sben, Suan
Zao Ren, Zhen Zhu sont utilisés pour arrêter les palpitations cardiaques.

Avertissement : initialement la composition intégrait Cinnabar (Zhu Sba).


Ce remède, bien qu'intéressant, est extrêmement toxique et son emploi
est très particulier. Vu le niveau de connaissances et d'expérience de notre
profession, j'ai préféré supprimer cette substance trop dangereuse. H est à
noter que la toxicité du cinabre est cumulative et s'évacue très peu, raison
supplémentaire pour l'éviter. Enfin, pour des raisons économiques, il est
parfaitement possible de remplacer Margarita {Zhen Zbu) par Concha
Margaritiferae (Zhen Zhu Mu) d'autant plus si le patient souffre d'insom-
nie.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Si Chuan


(Si Cbuan Zbong Yî) -1986, n°4. Auteur : Dr Hu Ming Ning.

24
£a phytothérapie chinoise moùerne

EXTRASYSTOLE

Formule pour les extrasystoles n°l


ESI

Jian Xin Fu Mai Ling

tii <* X & A"


(Remède efficace pour renforcer
le cœur et renouveler le pouls)

Ingrédients : Radix Astragali Membranacei (Huang Qz), 30g, Radix Salviae


Miltiorrhizae (Dan Sben), 30g, Radix Ligustici Wallichii (Cbuan Xiong),
12g, Ramulus Cinnamomi Cassiae (GuiZhî), 6g, Rhizoma Nardostachytis
(Gan Song), 30g

Mode d'emploi : Décoction. Faire une décoction matin et soir avec les
mêmes substances.

Fonctions :
1. augmente le Qi
2. active le sang
3. restaure le pouls

Indications : extrasystoles dues à un vide de Qi du cœur et à une stase de


sang dans les vaisseaux avec palpitations cardiaques, souffle court, oppres-
sion de la poitrine, fatigue, langue sombre ou violacée ou avec des points
violacés, veines sublinguales sombres et dilatées, pouls Dai (interrompu)
ou Jie (noué) parfois Xi (fin) ou Ghen (profond).
25
£a phytothérapie chinoise moîterne

Modifications :
> En cas de vide de Qi, ajouter Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang
Shen) 15-30g, Radix Glycyrrhizae Praeparata (Zhi Gan Cao), 6-12g.
> En cas de vide de Yin, ajouter Tuber Ophiopogonis Japonici (Mai
MenDong), 15g, Fructus Schisandrae Chinensis (Wu Wei Zi), 9g.
> En cas de vide de Yang, ajouter Fructus Psoraleae Corylifoliae (Bu
Gu Zhi), 12g, Bulbus Allii (XieBaî), 12g.
> En cas de stase de sang sévère, ajouter Flos Carthami Tinctorii (Hong
Hua), 12g, Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae (Cbi Shao), 12g.
^ En cas d'humidité chaleur ou de chaleur concomitante, ajouter Radix
Sophorae Flavescentis (Ku Shen), 9-15g, Radix Sophorae
Subprostratae (Shan Dou Gen), 9-15g, Herba Artemisiae Capillaris
(Yïn Chen Hao), 15g.
> En cas de stagnation de Qi, ajouter Rhizoma Cyperi Rotundi (Xiang
Fu), 12g, Fructus Citri Sacrodactylis (Fo Shou), Î2g.
> En cas de mucosités troubles, ajouter Fructus Trichosanthis Kirlowii
(GuaLou), 15-3 Og, Tuber Curcumae (Yujin), 12g, Rhizoma Acori
Graminei (Shi ChangPu), 15g.

Commentaire : Les extrasystoles sont ici provoquées par le vide de Qi du


cœur qui ne parvient plus à mobiliser correctement le sang qui tend alors
à stagner et provoquer des désordres du rythme cardiaque. Pour remédier
à cela, on utilise Huang Qi qui est un des plus importants toniques du Qi,
qui de plus, grâce à sa nature infiltrante, vient nourrir le cœur et les vais-
seaux et renforcer le Qi pour activer le sang. H traite le Ben (la racine). Gui
Zhi tiédit et active le Yang de la poitrine, tiédit et désobstrue les vaisseaux
sanguins grâce à sa saveur piquante aromatique et sa nature tiède ; Dan
Shen et ChuanXiong activent le sang, dispersent les stases, désobstruent le
Luo du cœur. Ils traitent le Biao (manifestations). Gan Song mobilise le Qi
(dans la poitrine) et arrête la douleur, apaise et calme le cœur. Du point de
vue de la médecine occidentale, cette formule lutte contre l'ischémie
myocardique, réduit la consommation (et le besoin) d'oxygène, renforce
la tolérance face à l'hypoxie, augmente la résistance face à la fatigue (action
adaptogène) et traite l'arythmie cardiaque.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise de Bei Jing


(Beijing Zhong Yi) -1982, n°3. Auteur : Dr Zhang Wen Gao.

26
£a phytothérapie chinoise moderne

Formule pour les extrasystoles n°2


ES2

Gan Cao Ze Xie Tang


-fei- $ %• df fa.
(Décoction de Radix Glycyrrhizae
et de Rhizoma Alismatis)

Ingrédients : (sheng) Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 30g, Radix


Glycyrrhizae Praeparata (Zhi Gan Cao), 30g, Rhizoma Alismatis (2e Xie),
30g

Mode d'emploi : Décoction. Faire une décoction matin et soir avec les
mêmes substances.

Fonctions :
1. augmente le Qi et génère le sang
2. nourrit le sang et restaure le pouls

Indications : extrasystoles ventriculaires dues à un vide de Qi et de sang


avec palpitations cardiaques associées avec des vertiges, souffle court, fati-
gue, sensation de lourdeur, de pression dans la zone précordiale et thoraci-
que, langue pâle, gonflée, enduit blanc, pouls Dai (interrompu) ou Jie
(noué). Parfois, il peut y avoir aussi dysphorie-agitation, transpiration spon-
tanée, insomnie...

Commentaire : Gan Cao est l'empereur de cette prescription. Il augmente


le Qi et génère le sang. De nature neutre et de saveur douce, il pénètre
dans le cœur, la rate, le poumon, l'estomac et désobstrue & mobilise les
douze méridiens. Sbeng Gan Cao possède un Qi léger et clarifiant, il se
rend dans le foyer supérieur où il tend à tonifier le Qi du cœur et du

27
£aphytothérapie chinoise mo'berne

poumon qui sont à l'origine du mouvement du Qi et du Sang. Zbi Gan


Cao a une nature tiède, une saveur épaisse (comprendre riche, concen-
trée), il se rend dans le foyer médian où il tend à tonifier le Qi de la rate et
de l'estomac qui sont à l'origine de là production du Qi et du sang. Le Qi
et le sang sont interdépendants. " Si le Qi est prospère, le'sang est généré ".
Ce principe nous indique que lorsque nous tonifions le Qi, automatique-
ment cela revient aussi à nourrir le sang: Tao Hong Jing dans son célèbre
" Ben Jing Bie Lu " affirme que Gan Cao " désobstrue les vaisseaux san-
guins, libère le Sang et le Qi ". Ainsi, nous pouvons considérer qu'asso-
ciées les deux formes de réglisse avec une posologie importante, tonifient
le Qi pour augmenter le sang du cœur, désobstruent et libèrent les vais-
seaux sanguins, restaurent le pouls. Le problème est que Gan Cao et Zhi
Gan Cao, à dose élevée, font stagner les liquides et favorisent l'œdème,
voire l'hypertension artérielle. Pour éviter cet effet secondaire, 'Le Xie est
ajouté à la formule pour favoriser la diurèse et éliminer l'humidité. Ainsi,
ce remède tonifie sans faire stagner et traite l'extrasystole sans induire d'ef-
fets secondaires.

Il est à noter que s'il est vrai que la réglisse est reconnue comme un
hypertenseur, en fait, il s'agit d'hypertension céphalique et très rarement
artérielle, ce qui se manifeste le plus souvent par des maux de tête. La
substance responsable de cet inconvénient est principalement contenue
dans l'écorce de la racine. La préparation au miel de Zhi Gan Cao et la
présence de Ze Xie réduit considérablement d'éventuels effets secondaires,
il faut cependant rester vigilant et suivre correctement le patient sous trai-
tement.

Origine : article paru dans la revue académique de l'institut de médecine


chinoise de Bei Jing (Bei Jing Zhong Yi Xue Yuan Xue Bao) - 1983, n°2.
Auteur : Dr Mai Xiao Tai.

28
£a phytothérapie chinoise moderne

MALADIE CORONARIENNE

Ces formules traitent l'angor et préviennent l'infarctus du myocarde. En aucun


cas il ne s'agit de remplacer les traitements de la médecine moderne mais de
les compléter, de les renforcer et parfois d'atténuer leurs effets secondaires. La
pharmacopée chinoise est très efficace pour les maladies cardio-vasculaires en
général. Bien entendu, un suivi médical sérieux est de rigueur lorsque l'on
utilise ces remèdes.

Formule pour la maladie coronarienne n°l


MCI

Guan Xin IIHao Yao

(Remède n°2 pour les coronaires)

Ingrédients : Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Sben), 50g, Radix Ligustici


Wallichii (Chuan Xiong), 12g, Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae (Chi
Sbao), 10g, Flos Carthami Tinctorii (HongHua), 10g, Lignum Dalbergiae
Odoriferae (JiangXiang), 10g, Radix Polygoni Multiflori (He Shou Wu),
20g

Mode d'emploi : Décoction. Faire une décoction matin et soir avec les
mêmes substances.

29
£a phytothérapie chinoise moderne

Fonctions :
1. mobilise le Qi et arrête la douleur
2. active le sang et transforme les stases
3. nourrit le Yin et calme le Shen

Indications : maladie coronarienne (angor, risque d'infarctus du myo-


carde), Bi de la poitrine dus à une stase de sang et une stagnation de Qi.

Modifications :
> En cas de vide avec hypertension artérielle, ajouter Fructus Crataegi
(Shan Zha), 25g, Radix Astragali Membranacei (Huang Qz), 20g.
> En cas d'accumulation de mucosités, ajouter Fructus Trichosanthis
Kirlowii (GuaLou), 20g.
> En cas de souffle court, ajouter Radix Pseudostellariae Heterophyllae
(Jai Zi Sben), 15g.
> En cas de risque élevé d'infarctus du myocarde, ajouter Tuber
Curcumae (Yujin), 6g, Résina Olibani (RuXiang), 6g.
> En cas d'oppression de la poitrine, palpitations cardiaques, ajouter
Ramulus Cinnamomi Cassiae (Gui Zbi), 12g, Sclerotium Poriae
Cocos (Fu Ling), 9g, Radix Glycyrrhizae Praeparata (Zbi Gan Cao),
15g-
> En cas d'hyperlipidémie, ajouter Ramulus Loranthi Seu Visci (Sang
Ji Sheng), 12g, et augmenter la posologie Radix Polygoni Multiflori
(He Shou Wu] jusqu'à 30g.

Commentaire : Cette formule est basée sur le principe du Nei Jing : " il y
a un Bi du cœur car les vaisseaux ne sont pas libres, les vaisseaux (pouls)
sont rugueux alors il y a un Bi (obstruction) ". Quelle que soit la cause
initiale, toutes les maladies coronariennes finissent par une stagnation de
Qi et une stase du sang du cœur : douleur cardiaque, oppression de la
poitrine, douleur qui irradie dans le bras gauche, ongles et lèvres cyano-
sées, langue violacée ou avec des points violacés, veines sublinguales som-
bres et dilatées, pouls Se (rugueux) ou Jie (noué) ou Dai (interrompu).
Ainsi, les auteurs de cette formule ont réuni des remèdes reconnus effica-
ces dans le traitement des Xiong Bi (Bi de la poitrine) dus à une stagnation
de Qi (JiangXiang, Chuan Xiong) et une stase de sang (Dan Sben, Cbuan
Xiong, Cbi Shao, Hong Hua). Nous noterons la posologie dominante de
Dan Sben qui est probablement le remède qui disperse les stases de sang le

30
£a phytothérapie chinoise moùerne

plus efficace pour ce type de pathologie. He Sbou Wu a été ajouté ici pour
lutter contre la plaque d'athérome et le cholestérol (avec Dan Sben), mais
aussi pour nourrir le sang du foie, tonifier le Yin des reins et calmer le
Shen, le Shen de ces patients étant souvent perturbé à cause de la gravité
de la maladie et des soucis, peurs et frustrations que cela engendre.

Bien entendu, nous pourrions dire que cette formule n'est pas très subtile,
qu'elle ne traite que les manifestations (Biao), en oubliant la racine de la
maladie (Ben). En fait, elle n'a aucune autre prétention que de traiter l'ur-
gence et le Biao. Elle est prescrite pour des cas de coronaropathie avancée.
Elle est utilisée dans des services de cardiologie en Chine et a sauvé des
milliers de patients.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Si Chuan


(SÏCbuan Zbong Yt) -1987, n°10. Auteur : Dr. Zhu Guang Qiang.

Formule pour la maladie coronarienne n°2


MC2

Wen Yang Yi Qi TongMai Tang

«S.
(Décoction pour tiédir le Yang,
augmenter le Qi et désobstruer les vaisseaux)

Ingrédients : Radix Astragali Membranacei (Huang Qi), 20g, Ramulus


Cinnamomi Cassiae (Gui Zbî), 10g, Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae
(Cbi Sbao), 10g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui), 15g, Radix
Codonopsitis Pilosulae (Dang Shen), 15g, Fructus Trichosanthis Kirlowii
(GuaLou), 15g, Herba Asari CumRadice (XiXin), 3g, Lignum Aquilariae
Agallochae (Cben Xiang), 3g, Bulbus Allii (Xie Baî), 12g, Radix Salviae
Miltiorrhizae (Dan Sben), 30g
31
£a phytothérapie chinoise tnoberne

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. stimule le Yang de la poitrine
2. tonifie le Qi du cœur
3. disperse et désobstrue les vaisseaux et les collatéraux

Indications : maladie coronarienne (angor, risque d'infarctus du myo-


carde), c'est-à-dire un Xiong Bi avec douleur thoracique, souffle court,
palpitations cardiaques, teint terne et pâle, voix faible, frilosité, membres
froids, pouls Chen (profond), Xi (fin), "Wu Li (sans force), voire Jie (noué)
ou Dai (interrompu), dû à un Vide de Qi et de Yang, une stagnation de Qi
et une stase de sang.

Modifications :
> En cas de vide de Yang Qi marqué, remplacer Dang Shen par Radix
Panacis Ginseng (rouge) (Hong Shen), 6g et ajouter Radix Lateralîs
Praeparatus Aconiti Carmichaeli (Fu Zî), 6g, Rhizoma Zingiberis
Exsiccata (Ganjiang), 6g.
> En cas de coagulation de froid, ajouter Radix Lateralis Praeparatus
Aconiti Carmichaeli (Fu Zi), 6g, Rhizoma Zingiberis Exsiccata (Gan
Jiang), 6g, Fructus Piperis Longi (Bi Ba), 6g, Rhizoma Curcumae
Longae (JiangHuang), 9g.
> En cas de mucosités troubles marquées, ajouter Rhizoma Pinelliae
Ternatae (BanXià), 9g, Semen Sinapis Albae (BaiJie Zi), 9g, Rhizoma
Atractylodis (Cang Zhu), 9g.
> En cas de surpression du foie, ajouter Radix Bupleuri (ChaiHu), 9g.
> En cas de stase de sang marquée, ajouter Radix Pseudoginseng (San
Qî), 3g (poudre fine à ajouter dans la décoction juste avant de la
boire), Radix Ligustici Wallichii (Cbuan Xiong), 9g, Flos Carthami
Tinctorii (HongHua), 9g.

Commentaire : Cette formule est basée sur l'idée que le mécanisme pa-
thologique de l'angor est le suivant : un affaiblissement de Yang qui induit
un Vide de Qi qui provoque une coagulation de froid qui fait stagner le Qi
qui a son tour favorise une stase de sang. Le tout bien entendu se produi-

32
£a phytothérapie chinoise moderne

sant dans le thorax et le cœur en générant là douleur et les autres symptô-


mes typiques de l'angine de poitrine. Pour remédier à ce déséquilibre les
auteurs utilisent les meilleurs médicaments qui traitent les Xiong Bi pour
chacune des étapes du mécanisme pathologique :
' Vide de Yang et coagulation de froid : pour tiédir et simuler le Yang, disper-
ser le froid, désobstruer les vaisseaux et arrêter la douleur : Gui Zhi, Xi
Xin.
Vide de Qi : pour tonifier le Qi du cœur : Huang Qi qui est aidé par Dang
Sben, qui bien que n'étant pas reconnu comme une plante spécifique pour
traiter le Xiong Bi (à l'inverse de Huang Qt) est fort utile pour tonifier le
Qi en général.
Stagnation de Qi : pour mobiliser le Qi, disperser le froid, arrêter la dou-
leur : Xie Bai, Chen Xiang.
Stase de sang : pour activer le sang et disperser les stases : Cbi Sbao, Dang
Gui, Dan Shen. H est a noter que Dang Gui permet aussi de nourrir le
sang.

Mais à mon sens, les auteurs vont un peu plus loin qu'ils ne le prétendent
puisqu'ils ajoutent à la composition un remède particulier qui n'est rien
d'autre que Gua Lou, grand remède des Xiong Bi mais dus à une accumu-
lation de mucosités troubles dans la poitrine. Cette substance médicinale,
probablement anti-coagulante, anti-athéromateuse, élargit et renforce l'ac-
tion des autres en faisant de cette formule l'une des plus complètes que je
connais pour traiter l'angor.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Si Chuan


(Si Chuan Zbong Yï) -1987, n°6. Auteur : Dr. Qu Xu.

Formule pour la maladie coronarienne n°3


MC3

33
£a phytothérapie chinoise moderne

Yi Qi Chu Tan Fang

(Prescription pour augmenter


le Qi et éliminer les mucosités)

Ingrédients : Radix Codonopsitis Pilosulae (DangSben), 18g, RadixFici


Simplicissimae (Wu GuaLong), 50g, (fa) Rhizoma Pinelliae Ternatae (Ban
Xia), 10g, Exocarpium Citri Erythrocarpae (Ju Hong), 6g, Fructus
Immatures Citri Aurantii (ZbiSbi), 6g, Caulis Barnbusae In Taeniis (Zbu
Ru], 10g, Rhizoma Atractylodis Macrocephalae (Bai Zbu), 15g, Sclerotium
Poriae Cocos (Pu Ling), 15g, Fructus Crataegi (Sban Zha), 15g, Radix
Glycyrrhizae Praeparata (Zhi Gan Cao)

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. _ tonifie le Qi et renforce la rate
2. élimine les mucosités et désobstrue les stases

Indications : maladie coronarienne (angor, risque d'infarctus du myo-


carde - Xiong Bi) due à un vide de Qi et mucosités troubles, avec fatigue,
souffle court, oppression de la poitrine avec sensation d'étouffement, dou-
leur irradiant dans le dos et l'épaule, dyspnée, membres lourds, tête lourde,
vertiges, parfois obésité, parfois expectorations abondantes, enduit gras et
sale, pouls Hua (glissant).

Modifications :
> En cas ..de stase de sang concomitante, ajouter Radix Salviae
Miltiorrbizae (Dan Shen), 12g, Radix Pseudoginseng (San QÎ), 3g,
(poudre fine à ajouter dans la décoction juste avant de la boire).
> En cas de vide de Yin, ajouter Tuber Ophiopogonis Japonici (Mai
MenDong), 12g, Fructus Schisandrae Chinensis (Wu Wei Zî), 9g.
> En cas de vide de Qi, ajouter Radix Astragali Membranacei (Huang
), 15-30g.
34
fa phytothérapie chinoise moderne

> En cas d'accumulation sévère de mucosités troubles, ajouter


Pericarpium Trichosanthis Kirlowii (Gua Loti Pi), 15g, Bulbus Allii

> En cas de douleur sévère de la poitrine, ajouter Rhizoma Corydalis


Yanhusuo (YanHu Suo), 15g, Radix Pseudoginseng (San Qz), 3g.
> En cas de palpitations cardiaques, d'insomnie, ajouter (chao) Semen
Zizyphi Spinosae (Suan ZaoRen) 9g, Fructus Schisandrae Chinensis
(Wu Wei Zî), 9g.
> En cas de vertiges par montée du Yang du foie, ajouter Rhizoma
Gastrodiae Elatae (Tian Ma), 12g, Ramulus Uncariae Cum Uncis
(Gou Teng), 12g.
> En cas d'hypertension artérielle, supprimer Zbi Sbi et ajouter Cor-
tex Eucommiae Ulmoidis (Du Zbong), 12g, Radix Achyranthis
Bidentatae (HuaiNiuXt), 12g, Ramulus Loranthi Seu Visci (Sangji
Sheng), 12g.
> En cas d'hypercholestérolémie, ajouter Semen Cassiae Torae (fueMing
Zî), 15g et augmenter la posologie de Fructus Crataegi (Sban Zha)
jusqu'à 30g.

Commentaire : Une des grandes causes d'angor est l'accumulation de


mucosités dans la poitrine à cause d'un vide de rate. Les auteurs sont donc
partis de Wen Dan làng (Décoction pour tiédir la vésicule biliaire) qui
régularise le Qi, élimine l'humidité et dissout les mucosités, et l'ont amé-
liorée pour répondre parfaitement au syndrome et à la maladie. Ainsi, ils
ont ajouté des substances médicinales qui renforcent la rate, augmentent
le Qi, assèchent l'humidité et préviennent l'accumulation de mucosités:
Bai Zbu, Dang Sben, Wu Gua Long et une substance qui dissipe les ali-
ments et les mucosités, qui désobstrue les vaisseaux sanguins, qui lutte
contre la plaque d'athérome, et fait baisser la pression artérielle : Sban
Zba. Dans cette formule, l'empereur est Wu Gua Long. Cette substance
médicinale est assez peu connue malheureusement en Occident. Elle ren-
force la rate, dissout les mucosités, mobilise le Qi, élimine l'humidité.
Rares sont les substances qui à la fois tonifient le Qi, mobilisent le Qi et
dissolvent les mucosités. Wu Gua Long appelé aussi Wu Zbi Mao Tao, est
un remède précieux qui devrait être présent dans toutes les officines de
phytothérapie chinoise.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Guang Xi


(GuangXi Zbong Yi Yao) -1988, n°6. Auteur : Dr. Fang Xian Ming.

35
£a phytothérapie chinoise moderne

HYPERLIPIDEMIE
(CHOLESTÉROL - TRIGLYCÉRIDES)

&
Avertissement : En fait l'ensemble de ces formules traitent indifféremment
l'bypercbolestérolémie, l'hypertriglycéridémie, l'hyperlipomicronémie,
l'hyperlipémie. Il existe de nombreuses substances intéressantes pour lutter
contre ces troubles. Nous avons tenté de sélectionner des formules modernes
typiques. Mais toutes les substances médicinales valables n'y sont pas toutes
présentées. Nous conseillons au lecteur de se reporter a la deuxième partie de
cet ouvrage.

Formule pour l'hyperlipidémie n°l


HL1

Fu Fangjiang Zhi Tang

.'&.*?$•'&%
(Décoction complète pour faire descendre les lipides)

Ingrédients : Ramulus Loranthi Seu Visci (Sangji Sheng), 18g, (zhi) Radix
Polygoni Multiflori (HeShou Wu), 20g, (zhi) Rhizoma Polygonati (Huang
Jing], 20g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

36
£et phytothérapie chinoise moùerne

Fonctions :
1. nourrit et tonifie le foie et les reins
2. augmente le Qi et nourrit le sang

Indications : hyperlipidémie avec vertiges, palpitations cardiaques, Bi de


la poitrine, due à un vide de Qi et de sang, et une déficience du foie et des
reins.

Modifications :
> En cas de tendance à l'exubérance du feu par vide du Yin du foie et
des reins avec acouphènes, insomnie, douleur et faiblesse des lom-
bes et des genoux, bouche sèche avec envie de boire, chaleur des
cinq cœurs, langue rouge, pouls Xi (fin), Xian (en corde), ajouter
Fructus Ligustri Lucidi (Nu Zhen Zi), 15g, Herba Ecliptae Prostratae
(Han Lion Cao), 15g.
> En cas de tendance au vide de Qi et de sang avec teint pâle et terne,
souffle court, perte de mémoire, rêves abondants, inappétence, mem-
bres faibles, langue pâle, pouls Xi (fin), Ruo (faible), ajouter (mi zhi)
Radix Astragali Membranacei (Huang Qt), 25g, Radix Angelicae
Sinensis (Dang Guî), 15g.

Commentaire : De manière trop simpliste, on a tendance à croire qu'un


excès de cholestérol ou de triglycérides dans le sang est toujours provoqué
par des mucosités humidité. Or, s'il demeure vrai qu'il s'agisse d'une cause
possible, d'autres syndromes sont aussi à l'origine de cette maladie comme
le vide du Yin du foie et des reins ou le vide de Qi et de sang. Et ce sont ces
déséquilibres que vise cette formule. Pour cela elle utilise comme traite-
ment de base trois substances médicinales essentielles pour combattre
l'hyperlipidémie. En effet, Sangji Sbeng nourrit le sang, tonifie le foie et
les reins. Par ailleurs des observations modernes ont démontré que ce
remède fait baisser la tension artérielle, ainsi que la lipidémie. De plus,
elle semble favoriser le remplissage des cavités cardiaques et donc prévient
les dysfonctionnements diastoliques. He Shou Wu nourrit le sang du foie,
le Yin des reins mais aussi le Jing. C'est un des plus grands toniques du
ciel antérieur. Selon les paramètres de la science moderne, il est très effi-
cace pour faire baisser le taux du " mauvais " cholestérol et pour aider la
dissolution de la plaque d'athérome. Huang Jing renforce la rate, augmente
le Qi, nourrit le Yin du poumon, tonifie le Jing des reins. C'est un remède

37
£a phytothérapie chinoise mcûerne

qui est traditionnellement considéré comme un " immortel ", c'est-à-dire


qu'il est utilisé pour la longévité. En effet le savoir ancestral lui attribue
des vertus de tonification sur les trois foyers et la vision moderne consi-
dère qu'il lutte contre l'athérosclérose mais aussi la stéatose hépatique.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Fu Jian (Fu


Jian Zhong Yi Yao) -1978, n°2. Auteur : Dr. Chen Chang Hua.

Formule pour l'hyperlipidémie n°2


HL2

Tian Shan Dan

(Elixir du ciel et de la montagne)


(Pilules de Concretio Silicea Bambusae et de Fructus Crataegi1)

Ingrédients : Concretio Silicea Bambusae (Tian ZhuHuang), 25g, Fructus


Crataegi (Shan Zha), 50g, Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Sheri),lQQg,
Rhizoma Alismatis (ZeXié), 100g

Mode d'emploi : Comprimés. Réduire l'ensemble des substances en fine


poudre, les faire sécher à feu doux, bien les mélanger, puis fabriquer méca-
niquement des comprimés. Chaque comprimé doit contenir 0,5g de plan-
tes. Prendre 4 comprimés, 3 fois par jour. 30 jours constitue un traite-
ment.

Initialement, cette formule est une spécialité médicale. Mais avec le ratio
et la posologie originale nous pouvons parfaitement la prescrire sous forme

38
£a phytothérapie chinoise moberne

de poudre. Le rapport entre les substances est respectivement de 0,5 : 1 :


2 : 2. Concrètement pour 25g de Tian Zhu Huang, il faut 50g de Sban Zba,
100g de Dan Shen et 100g de Ze Xie. fl suffit alors de prescrire 2 à 3g (pour
tenir compte du taux d'humidité plus important dans une poudre " fraî-
che "), 3 fois par jour. H faut avaler la poudre avec un peu d'eau chaude.

Fonctions :
1. active le sang, disperse les stases
2. ouvre les orifices, dissout les mucosités
3. disperse les aliments et élimine l'humidité

Indications : hyperlipidémie dans le cadre d'une maladie cardio-vascu-


laire ou en prévention.

Commentaire : Cette formule est constituée de trois remèdes très effi-


cients pour faire baisser le taux de cholestérol et de triglycérides, j'ai cité
Ze Xie, Dan Shen et Sban Zha. De plus les deux derniers ont une action
protectrice sur les parois artérielles et sur le cœur. Par ailleurs, Dan Shen
lutte contre l'hypertension artérielle. Tian Zhu Huang ajouté à ces trois
remèdes permet, à l'aide de Ze Xie, de dissoudre les mucosités et d'élimi-
ner la plaque d'athérome, cause essentielle des maladies coronariennes.
Selon les auteurs, cette formule permet d'atteindre jusqu'à 90 % de résul-
tats positifs en cas d'hypercholestérolémie, et 78 % en cas de
d'hypertriglycéridémie.

Origine : formule citée par le Dr dans " Zhong Yi Zhi Liao Xian Dai
Nan Bingji Cheng " (synthèse des traitements de médecine chinoise pour
les maladies difficiles de notre époque moderne), (voir bibliographie)

39
£a phytothérapie chinoise moberne

HYPERTENSION ARTERIELLE

TS7 £

Les formules modernes pour traiter l'hypertension artérielle sont extrêmement


nombreuses. J'ai tenté de sélectionner-celles qui étaient les plus typiques et qui
diniquement ont donné d'excellents résultats.

Formule pour l'hypertension artérielle n°l


HTA1

Jiang Ya Tang
Pf>£®[I]
(Décoction pour faire descendre la pression [I])

Ingrédients : Concha Haliotidis (Shi Jue Ming), 30g, Radix Salviae


Miltiorrliizae (Dan Shen), 30g, Fructus Tribuli Terrestris (Baiji Lt), 30g,
Spica Prunellae Vulgaris (XiaKu Cao), 30g, Semen Plantaginis (Che Qian
Zî), 45g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. 45 jours constituent un traitement.

Fonctions :
1. calme le foie et abaisse le Yang
2. régularise le foie et les reins

40
fa phytothérapie chinoise ttioèerne

Indications : hypertension artérielle due à une montée du Yang du foie.

Commentaire : Cette-formule est représentative de la tendance " occi-


dentalisée " qui est apparue ces vingt dernières années en Chine. La sélec-
tion des substances médicinales est basée sur la connaissance des indica-
tions modernes des remèdes chinois et non plus uniquement sur le dia-
gnostic différentiel. Ainsi toutes ces substances sont réputées pour faire
descendre efficacement la tension artérielle. Loin d'être critiquable cette
démarche unit les connaissances traditionnelles et contemporaines. H en
résulte une formule efficace pour l'HTA due à une montée du Yang du
foie. Et au final, c'est celui qui guérit qui a raison.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Jiang Xi


(JiangXi Zbong Yi Yao) -1985, n°l. Auteur : Dr Gui Ji Gui.

Formule pour l'hypertension artérielle n°2


HTA2

San Cao Tang


j=.$iï
(Décoction des trois plantes)

Ingrédients : SpicaPrunellae Vulgaris (XiaKu Cao), 10g, Radix Gentianae


Scabrae (Long Dan Cao), 3g, Herba Leonuri Heterophylli (Yi Mu Cao),
10g, Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (BaiSbao), 10g, Radix Glycyrrhizae
(Zhi Gan Cao), 6g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

41
Sa phytothérapie chinoise moderne

Fonctions :
1. clarifie le foie et draine le feu
2. active le sang et désobstrue les méridiens"

Indications : hypertension artérielle due à une surpression du foie qui


se transforme en feu.

Modifications :
> En cas de vide de Yin, ajouter Radix Achyranthis Bidentatae (Huai
Niu Xt), 12g, Herba Dendrobii (SbiHu), 10g, Radix Scrophulariae
Ningpoensis (Xuan Sben), 10g.
> En cas de montée du Yang du foie, ajouter Concha Haliotidis (Ski
JueMing), 30g.
> En cas de feu du foie sévère, ajouter Radix Scutellariae Baicalensis
(Huang Qin), 10g, Fructus Gardeniae Jasminoidis -(Zhi Zî), 10g.
> En cas de chaleur dans le sang, ajouter Radix Salviae Miltiorrhizae
(Dan Sben), 15g.
> En cas de vent interne, ajouter Ramulus Uncariae Cum Uncis (Gou
Teng], 10g, Flos Ch.rysanth.emi Morifolii (JuHua), 15g.
> En cas de vide de rate, ajouter Radix Astragali Membranacei (Huang
Qî), 15g, Sclerotium Poriae Cocos (FuLing), 10g, Radix Codonopsitis
Pilosulae (DangShen), 10g.

Commentaire : Cette formule répond à un type fréquent d'hypertension


artérielle : celui dû à une surpression du foie d'origine émotionnelle (stress,
frustration, colère, humiliation, insatisfaction...) qui se transforme en feu.
Nous remarquerons l'absence de Radix Bupleuri (Chai Hu) qui est pour-
tant un remède incontournable en cas de surpression du foie. Mais celui-ci
possède un mouvement trop ascendant, ce qui ici risquerait d'augmenter
la tension artérielle. Long Dan Cao, XiaKu Cao drainent le feu du foie et
font descendre la tension artérielle. Xia Ku Cao élimine la surpression
alors que Bai Sbao assouplit le foie et prévient la surpression. En outre ce
dernier protège le Yin du foie de la saveur très amère et "drainante de Long
Dan Cao et Xia Ku Cao. Enfin, Yi Mu Cao ne se contente pas d'activer le
sang, puisqu'il favorise la diurèse, ce qui est important lorsque l'on con-
naît l'implication rénale de cette maladie.

42
Ma phytothérapie chinoise moderne

Origine : article paru dans la revue académique de l'institut de médecine


chinoise de Bei Jing (Beijing Zbong Yi'Xue Yuan Xue Bao) - 1984, n°3.
Auteur : Dr Chen Ken.

Formule pour l'hypertension artérielle n°3


HTA3

Yi Qi Tiao Ganjiang Ya Tang

(Décoction pour augmenter le Qi,


régulariser le foie et faire descendre la tension)

Ingrédients : Radix Astragali Membranacei (Huang Qi), 30g, Herba


Epimedii (Yin YangHuo), 10g, Radix Morindae Officinalis (Baji Tian),
10g, Radix Polygoni Multiflori (He Sbou Wu), 30g, Radix Rehmanniae
Praeparata (Shu Dt), 30g, Ramulus Cinnamomi Cassiae (Gui Zht), 10g,
Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Sbao), 10g, Ramulus Uncariae Cum
Uncis (Gou Teng], 30g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Guî), 15g, Radix
Ligustici Wallichii (CbuanXiong), 15g, Semen Astragali Complanati (Sba
Yuan Zî), 10g, Fructus Tribuli Terrestris (BaiJiLî), 10g, Os Draconis (Long
Gu), 30g, Concha Ostreae (Mu Li), 30g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. augmente le Qi et nourrit le sang
2. tiédit et tonifie les. reins
3. nourrit le Yin du foie et des reins
4. calme le foie et abaisse le Yang

43
£a phytothérapie chinoise moberne

Indications : hypertension artérielle due à un vide de Qi, de sang, de


Yin, de Yang, du foie, des reins, de la rate associé à une montée du Yang du
foie. .

Modifications :
> En cas de tendance au vide de Yang, ajouter Cortex Cinnamomi
Cassiae (Rou Gui), 3g (à ajouter en poudre fine dans la décoction
juste avant de l'absorber).
> En cas de vide de Yin, ajouter Radix Scrophulariae Ningpoensis
(Xuan Shen], 15g, Cortex Radicis Moutan (Dan Pi), 15g, Radix
Rehmanniae (SbengDî), 15g.
> En cas de mucosités humidité, éliminer Shu Di et ajouter Rhizoma
Pinelliae Ternatae (BanXia), 10g, Pericarpium Citri Reticulatae (Cben
Pi), 10g, Rhizoma Acori Graminei (Sbi ChangPu), 10g.
> En cas de mucosités chaleur, éliminer Shu Di et ajouter Radix
Scutellariae Baicalensis (HuangQin), 10g, Rhizoma Pinelliae Ternatae
(Ban Xia), 10g.
> En cas d'insomnie, ajouter Semen Zizyphi Spinosae (Suan Zao Ren),
15 à 30g.
> En cas de stase de sang, ajouter Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan
Sben), 30g, Flos Carthami Tinctorii (HongHua), 10g.

Commentaire : Si on pense le plus souvent à une plénitude, une chaleur,


une montée du Yang du Foie, des mucosités lorsqu'on évoque l'hyperten-
sion artérielle, on oublie trop rapidement que cette maladie peut aussi être
induite par une déficience comme le Vide de Qi, le double vide du Yin et
du Yang des reins, le vide du Yin du foie et des reins. Or, cette formule me
semble correspondre assez bien au type de patients que nous rencontrons
dans nos cabinets en Europe. En effet, à partir de cinquante ans, nos hy-
pertendus ont au " minimum " un vide de rate, un vide du Yin du foie et
des reins, un vide du Yang des reins, un vide du sang du foie, une montée
du Yang du foie. Or, s'il est possible de ne traiter que partiellement ces
patients en axant le traitement sur la montée du Yang du foie, il est plus
efficace et durable de traiter l'ensemble des déséquilibres présents. Cette
excellente formule répond à ce type de stratégie globale qui est typique de
la médecine traditionnelle chinoise. Pour quelle soit parfaitement adaptée
à nos patients " occidentaux ", il suffirait d'ajouter quelque chose pour
éliminer la surpression du foie. En outre si la personne est âgée, nous
conseillons d'y ajouter des substances médicinales qui activent le sang
comme nous le suggère d'ailleurs la dernière modification.
44
£a p/tytot/iérapfe chinoise moderne

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise du Shan Dong


(Shan Dong Zhong Yl Za Zkî) -1985, n°3. Auteur : Dr Du Tian.

Formule pour l'hypertension artérielle n°4 I


HTA4 J

Jiang Ya Tang
P^^[I
(Décoction pour faire descendre la pression [II])

Ingrédients : RadixSalviaeMiltiorrhizae (DanShen), 15g, Radix Puerariae


(Ge Gen), 10g, Ramulus Uncariae Cum Uncis (Gou léng), 15g, Rhizoma
Alismatis (ZeXië), 30g, Radix Ligustici Wallichii (CbuanXiong), 5g, Radix
Cyathulae (ChuanNiuXÎ), 10g

Mode d'emploi : Décoction. Faire trois décoctions par jour avec les mê-
mes substances. 15 jours constituent un traitement.

Fonctions :
1. calme le foie et abaisse le Yang
2. active le sang et disperse les stases
3. favorise la diurèse

Indications : hypertension artérielle due à une montée du Yang du foie,


une stase de sang et une accumulation de mucosités.

Modifications :
^ En cas de Vide du Yin du foie et des reins, ajouter Fructus Lycii
Chinensis (Gou Qi Zî), 10g, Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai
Shao), 10g, Fructus Tribuli Terrestris (BaiJiLî), 10g.
45
£a phytothérapie chinoise moùerne

> En cas de vide du Yang des reins, ajouter Herba Epimedii (Yin Yang
Huo), 10g, Rhizoma Curculiginis Orchioidis (Xian Mao), 10g,
Ramulus Loranthi Seu Visci (Sangji Sbeng), 10g.
> En cas de dysharmonie foie/rate, ajouter Radix Codonopsitis
Pilosulae (Dang Sben), 10g, Rhizoma Atractylodis Macrocephalae
(BaiZhu), 10g, SclerotiumPoriae Cocos (FuLing), 10g, Pericarpium
Citri Reticulatae (Cben Pt), 10g, Radix Albus Paeoniae Lactiflorae
(Bai Sbao), 10g, Tuber Curcumae (Yujin), 10g.
> En cas de double vide du cœur et de la rate, ajouter Rhizoma
Atractylodis Macrocephalae (Bai Zhu), 10g, Sclerotium Poriae Co-
cos (Fu Ling), 10g, Semen Zizyphi Spinosae (Suan Zao Ren), 10g,
Radix Polygalae Tenuifoliae (Yuan Zhî), 10g, Radix Angelicae Sinensis
(Dang Gui), 10g.
> En cas de mucosités humidité, ajouter Rhizoma Pinelliae Ternatae
(Ban Xia), 10g, Pericarpium Citri Reticulatae (Chen Pi), 10g,
SclerotiumPoriae Cocos (FuLing), 10g, Rhizoma Arsiaematis (Tian
NanXing), 10g.

Commentaire : H s'agit encore d'une formule d'inspiration moderne. Son


intérêt majeur réside pour moi dans l'usage combiné de Dan Shen et Ge
Gen qui font baisser le taux de cholestérol et de triglycérides, favorisent la
circulation sanguine, préviennent les maladies coronariennes et font bais-
ser la tension artérielle. A cela s'ajoute Gou Téng un des remèdes clés de
l'HTA par montée du Yang du foie, Ze Xie qui favorise la diurèse traitant
ainsi l'HTA sur son aspect rénal, Cbuan Xiong qui traite l'HTA et la cépha-
lée en activant le sang et le Qi, Cbuan Niu Xi qui fait descendre le Qi, le
Yang, le sang et la chaleur vers le bas. Les auteurs prétendent avoir 89 %
d'excellents et de bons résultats.

Origine : formule citée par le Dr Wu Jiu Wei dans " Zbong Yi Zhi Liao
Xian Dai Nan Bingji Cbeng " (synthèse des traitements de médecine chi-
noise pour les maladies difficiles de notre époque moderne), (voir biblio-
graphie)

46
£a phytothérapie chinoise moberne

HYPOTENSION ARTERIELLE

tfc
Formule pour l'hypotension artérielle n°l
HOA1

Sheng Ya Tang
Jr&fâ
(Décoction pour faire monter la pression)

Ingrédients : Radix Astragali Membranacei (Huang Qz), 30g, Radix


Codonopsitis Pilosulae (DangShen), 30g, Fructus Schisandrae Chinensis
(Wu Wei Zt), 20g, Tuber Ophiopogonis Japonici (Mai Men Dong), 10g,
Radix Bupleuri (ChaiHu), 3g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions (matin et soir) par


jour avec les mêmes substances. 15 jours constituent un traitement.

Fonctions :
1. tonifie le Qi
2. nourrit le sang

Indications : hypotension artérielle due principalement à un vide du Qi


de la rate et secondairement à un vide de sang.

47
£a phytothérapie chinoise moderne

Modifications :
> En. cas de vide du yang du cœur, ajouter Ramulus Cinnamomi Cassiae
(Gui Zhî), 10g, Os Draconis (Long Gu), 15g, Radix Glycyrrhizae.
Praeparata (Zbi Gan Cao), 6g.
> En cas de double vide du Qi et du sang, ajouter Radix Rehmanniae
Praeparata (ShuDi), 15g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui), 15g.
> En cas de vide de Yin avec feu exubérant, ajouter Radix Rehmanniae
(ShengDÎ), 10g, Radix Scrophulariae Ningpoensis (Xuan Shen), 10g,
Rhizoma Coptidis Chinensis (Huang Lian), 3g.

Commentaire : L'hypotension artérielle peut être induite par un vide de


Qi et de sang, un vide de Yin, un vide du Yang de la rate et des reins, un
vide du Yang du cœur, qui tous favorisent une faiblesse de la circulation
du sang dans les vaisseaux et globalement une moins bonne nutrition de
la mer des moelles et des Zang Fu. Cette formule est basée sur la célèbre
SbengMai Yin (Boisson pour restaurer le pouls) constituée de Dang Sben,
Mai Men Dong et Wu Wei Zz. Selon des recherches modernes, cette for-
mule fait monter la tension artérielle, ce qui n'est pas surprenant lorsque
l'on connaît son utilisation ancestrale. De plus elle favorise la
micro circulation, l'anabolisme myocardique, prévient l'hypoxie, renforce
les fonctions cardiaques. Sont ajoutés à cette prescription, Huang Qi qui
avec Dang Shen sont bien connues pour tonifier fortement le Qi de la rate
et faire monter la tension artérielle et Chai Hu qui aide Huang Qi à faire
monter le Qi.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Fu Jian (Fu


Jian Zbong Yi Yaà) -1984, n°5. Auteur : Dr Li Yi Song.

48
£a phytothérapie chinoise moderne

MALADIE DE RAYNAUD

Formule pour la maladie de Raynaud n°l


MR1

Huo Luo Qu Han Tang


&&*&'&&
(Décoction pour activer les Luo et chasser le froid)

Ingrédients : Radix Astragali Membranacei (Huang Qi), 15g, Radix


Angelicae Sinensis (Dang Guî), 10g, Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Sben),
12g, Ramulus Cinnamorni Cassiae (Gui Zhî), 9g, Radix Albus Paeoniae
Lactiflorae (BaiSbao), 15g, Résina Olibani (RuXiang), 6g, RésinaMyrrhae
(Mo Yao), 6g, Rhizoma Zingiberis (Shengjiang), 6g

Mode d'emploi : Décoction. Faire une décoction matin et soir avec les
mêmes substances. Ru Xiang et Mo Yao au fort goût aromatique peuvent
rendre difficile l'absorption de la décoction par certaines personnes. Pour
éviter cela : utiliser la préparation chao, réduire à 3 g la posologie de cha-
cune des deux substances, augmenter celle de Shengjiang jusqu'à 9g.

Fonctions :
1. tonifie le Qi et nourrit le sang
2. harmonise Ying et Wei
3. active les Luo et chasse le froid

49
Sa phytothérapie chinoise moderne

Indications : maladie de Raynaud due à un froid dans les vaisseaux.

Modifications :
> En cas de froid sévère, ajouter Fructus Evodiae Rutecarpae (Wu Zhu
Yu), 3g, Herba Asari Cum Radice (XiXin), 3g.
> En cas de stase de sang sévère, ajouter Flos Carthami Tinctorii (Hong
Hua), 6g, Semen Vaccariae Segetalis (WangBuLiuXing], 12g.
> En cas de chaleur dans le sang, ajouter Radix Rehmanniae (Sheng
Dî), 12 -15g, Cortex Radicis Moutan (Dan Pi), 12g.
> En cas de stagnation de Qi, aj outer Rhizoma Cyperi Rotundi (Xiang
Fu), 12g, Radix Linderae Strychnifoliae (Wu Yao), 9g.

Commentaire : S'il existe différentes causes à la maladie de Raynaud, la


principale demeure la suivante : un vide de Qi et de sang qui induit une
dysharmonie entre l'énergie nourricière et défensive. Ceci favorise la pé-
nétration du froid externe dans les vaisseaux. Ce froid pervers fait alors
stagner le sang dans les méridiens provoquant : doigts et orteils blancs ou
cyanoses, douleur et/ou gonflement des extrémités, sensation de froid...

Cette formule représente une bonne alternative à la célèbre Dang Gui Si


Ni Tàng (Décoction des quatre inversions à base de Radix Angelicae
Sinensis) qui constitue le traitement de référence pour ce type de méca-
nisme pathologique. En fait, je considère même Huo Luo Qu Han Tang
comme plus complète. En effet, Huang Qi et Dang Gui tonifient le Qi et
le sang. Gui Zbi et Bai Sbao harmonisent Ying et Wei. Gui Zbi et Sbeng
Jiang dispersent le froid pervers. Dan Sben, Ru Xiang et Mo Yao activent le
sang, transforment la stase et arrêtent la douleur. H s'agit au final d'une
prescription efficace qui peut radicalement modifier le confort des pa-
tients.

Origine : formule citée par Zheng Lei Shi dans " Zbong Yi Zhi Liao Xian
Dai Nan Bingji Cbeng " (synthèse des traitements de médecine chinoise
pour les maladies difficiles de notre époque moderne), (voir bibliogra-
phie)

50
£a phytothérapie chinoise moderne

ACNE

Formule pour Pacné n°l


AGI

Cuo Yu Tang
è^^^é
(Décoction pour la guérison de l'acné)

Ingrédients : Herba Schizonepetae Tenuifoliae (fingjié), 10g, Radix


Ledebouriellae Divaricatae (FangFeng), 10g, Radix Scutellariae Baicalensis
(Huang Qin), 10g, Radix Angelicae Dahuricae (Bai Zbi), 10g, Radix
Platycodi Grandiflori (fie Geng), 10g, Herba Lemnae Seu Spirodelae (Fu
Ping), 10g, Cortex Radicis Moutan (Dan Pî), 10g, Spina Gleditschiae
Chinensis (Zaojiao Ct), 10g, (sheng) Radix Polygoni Multiflori (He Shou
Wu), 10g, Radix Sophorae Flavescentis (Ku Sben), 20g, Rhizoma Smilacis
Glabrae (Tu Fu Ling], 20g, Radix Cyathulae (Chuan Niu Xt), 15g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. En cas de diarrhée supprimer Sheng He Sbou Wu.

Fonctions :
1. disperse le vent
2. clarifie la chaleur
3. élimine l'humidité

52
£a phytothérapie chinoise mooerne

Indications : acné due à un vent humidité chaleur.

Modifications :
> En cas d'acné purulente ou qui a tendance a faire des boursouflures
(comme des kystes), ajouter Flos Lonicerae Japonicae (fin YinHua),
20g, Fructus Forsythiae Suspensae (Lian Qiao), 15g.
> En cas de cicatrice, ajouter Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Sben),
30g.

Commentaire : D'un point de vue académique l'acné est provoquée par


une humidité-chaleur dans la rate et l'estomac ou par un vent pervers dans
le méridien du poumon qui en pénétrant l'interne se transforme en cha-
leur. Ainsi, Jing Jie, Fang Feng, Fu Ping, Bai Zhi, Jie Geng dispersent le
vent, libèrent la surface, expulsent le pervers vers l'extérieur. Huang Qin,
Ku Shen, -He Sbou Wu, Tu Fu Ling, Cbuan Niu Xi, Zao Jiao Ci assèchent
l'humidité, clarifient la chaleur, neutralisent la toxicité. Cette formule est
très efficace même si l'acné est d'origine hormonale. Nous ne devons ce-
pendant pas oublier de réformer l'alimentation du patient et de modifier
la prescription en cas de vide de la rate en ajoutant des substances médici-
nales comme Rhizoma Atractylodis Macrocephalae (Bai Zhu], Radix
Astragali Membranacei (Huang Qi), Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang
Shen), mais aussi Fructus Germinatus Hordei Vulgaris (Mai Yà), Fructus
Crataegi (Shan Zbà), Sclerotium Poriae Cocos (Fu Ling), Pericarpium Citri
Reticulatae (ChenPi) qui favorisent les fonctions de transformation/trans-
port de la rate.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise du Shan Dong


(ShanDong Zhong Yi Yao Za Zhî) -1982, n°l. Auteur : Dr Xiu Feng Sheng.

Formule pour l'acné n°2


AC2

53
£et phytothérapie chinoise moùerne

Met Kong Jian

(Décoction pour les soins de beauté)

Ingrédients : Folium Eriobotryae Japonicae (PiPa Ye), 12g, FoliumMori


Albi (Sang Ye], 12g, Tuber Ophiopogonis Japonici (MaiMenDong) 12g,
Tuber Asparagi Cochinensis (Tian Men Dong}, 12g, Radix Scutellariae
Baicalensis (Huang Qin), 12g, Flos Chrysanthemi Morifolii (fuHuà), 12g,
Radix Rehmanniae (SbengDÎ), 12g, Rhizoma Imperatae Cylindricae (Bai
Mao Gen) 12g, Cortex Radicis Dictamni Dasycarpi (Bai Xian Pi) 12g,
Fructus Kochiae Scopariae (DiFu Zî), 9g, Fructus Arctii Lappae (Niu Bang
Zi), 9g, Radix Angelicae Dâhuricae (Bai Zbi), 9g, Radix Platycodi
Grandiflori (fie Geng), 9g, Herba Artemisiae Capillaris (Yin Chen Hao),
9g, Cortex Radicis Moutan (Dan Pi), 9g, Fructus Xanthii Sibirici (Gang

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux à trois décoctions par jour avec
les mêmes substances.

Fonctions :
1. clarifie la chaleur et rafraîchit le sang
2. disperse le vent et élimine l'humidité

Indications : acné due à un vent humidité chaleur.

Commentaire : Cette formule est basée sur l'idée de Gan Lu Yin (Bois-
son de la douce rosée). Dan Pi, Huang Qin, SbengDi, MaiMenDong, Tian
Men Dong, Pi Pa Ye, Sang Ye, Jie Geng, Ju Hua, Niu Bang Zi, Bai Mao Gen,
sont piquants, doux, amers, et froids, ils se dirigent dans les méridiens du
cœur et du poumon. Ensemble, ils clarifient la chaleur, rafraîchissent le
sang, drainent le feu, humidifient la sécheresse, dispersent les indurations,
expulsent le pus. Yin Chen Hao, Bai Xian Pi, Bai Zbi sont piquants, amers,
tièdes ou froids, ils pénètrent le méridien de l'estomac. Ensemble, ils clari-
fient la chaleur et éliminent l'humidité, désobstruent les orifices, mobili-

54
£a phytothérapie chinoise moderne

sent la surface, extirpent les pervers. Di Fu Zi, Cang Er Zi sont doux,


amers, tièdes et froids, ils éliminent l'humidité, dispersent le vent, arrê-
tent les démangeaisons. Le tout traite l'acné purulente ou infectée.

Origine : article paru dans la revue académique de l'institut de médecine


chinoise du Gui Yang (Gui YangZhongYiXue YuanXueBao) -1987, n°3.
Auteur : Dr Liu Shao An.

Formule pour l'acné n°3


AC3

Fei Feng Fen Ci Tang

tffkfaM tâ
(Décoction pour l'acné)

Ingrédients : Cortex Radicis Mori Albi (SangBaiPi), 25g, Radix Angelicae


Sinensis (Dang Gui), 15g, Radix Rehmanniae (Sheng Dî), 15g, Cortex
Radicis Moutan (Dan Pi), 15g, Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae (Chi
Shao), 15g, Radix Scutellariae Baicalensis (Huang Qin), 10g, Semen Pruni
Persicae (laoRen), 10g, Flos Carthami Tinctorii (Hong Hua), 10g, Radix
Rubiae Cordifoliae (Qian Cao Geri), 10g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. clarifie la chaleur
2. rafraîchit le sang
3. mobilise la surpression

55
£a phytothérapie chinoise moùerrte

Indications : acné due à une chaleur dans le sang et une stase de sang.

Modifications :
^ En cas d'acné rouge, tuméfiée, douloureuse, ajouter Flos Lonicerae
Japonicae (fin YinHua), 25-50g, Fructus Forsythiae Suspensae (Lian
Qiao), 20g, Herba Oldenlandiae Diffusae (Bai Hua Sbe She Cao),
20g, Folium Eriobotryae Japonicae (PiPa Yé), 20g.
> En cas d'acné suintante, peau grasse, ajouter Sclerotium Poriae Co-
cos (Fu Ling), 15g.
> En cas d'acné qui s'enkyste, ajouter Spica Prunellae Vulgaris (Xia
Ku Cao), 15g, Pericarpium Citri Reticulatae (Chen Pi), 15g, Radix
Salviae Miltiorrhizae (Dan Skeri), 15g.
> En cas de constipation, aj outer Radix-Et Rhizoma Rhei (Da Huang),
5-15g.

Commentaire : Ici il s'agit d'une acné moins humide mais plus " sèche ",
plus " chaude ". Il y a davantage de chaleur dans le sang, dans le poumon
provoquant une stase de sang. Ainsi, Sang Bai Pi, Huang Qin clarifient le
poumon. Sheng Di, Dan Pi, Chi Shao, rafraîchissent le sang. Dang Gui
harmonise le sang. Dan Pi, Chi Shao, Tao Ren, Hong Hua, Qian Cao Gen
activent le sang et dispersent la stase. En outre, Qian Cao Gen clarifie la
chaleur dans les intestins.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Ji Lin (fi


Lin Zbong Yi Yao) -1983, n°4. Auteur : Dr Song Bing Fang.

56
£a phytothérapie chinoise moderne

Formule pour l'acné n°4


AC4

QingFeiXiao Cuo Yin

fàJ$fàè.fc
(Boisson pour clarifier le poumon et dissiper l'acné)

Ingrédients : Cortex Radicis Mori Albi (Sang Bai Pi), 10g, Radix
Scutellariae Baicalensis (Huang Qin), 10g, Flos Lonicerae Japonicae (fin
Yin Hua), 15g, Herba Oldenlandiae Diffusae (Bai Hua She Sbe Cao}, 15g,
Herba Cum Radice Violae Yedoensitis (Zi Hua Di Ding), 20g, Radix
Rubrus Paeoniae Lactiflorae (Chi Shao), 10g, Cortex Radicis Moutan (Dan
Pî), 15g, Radix Rehmanniae (SbengDi), 12g, Radix Angelicae Dahuricae
(Bai Zbî), 6g, Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 3g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. clarifie le poumon
2. rafraîchit le sang
3. neutralise la toxicité

Indications : acné infectée, purulente, rougeâtre due à une chaleur du


poumon.

Modifications :
> Si l'acné est purulente, ajouter Herba Cum Radice Taraxaci
Mongolici (Pu Gong Ying), 12g, Fructus Forsythiae Suspensae (Lian
Qiao), 10g.
> Si la peau est grasse, ajouter Radix Sophorae Flavescentis (Ku Sben),
10g.
57
Ma phytothérapie chinoise moûerne

> En cas de petits nodules ou enkystements, ajouter Flos Carthami


Tinctorii (Hong Hua), 10g, Spica Prunellae Vulgaris (Xia Ku Cao),
10g, Caulis Bolbostemmae Paniculati (TuBeiMu), 10g.
> " "En cas d'humidité chaleur sur la rate et l'estomac, ajouter (chao)
Rhizoma Atractylôdis Macrocephalae (BaiZhu), 10g, (chao) Fructus
Gardeniae Jasminoidis (Zhi Zî), 10g.
> En cas de constipation, ajouter Radix Et Rhizoma Rhei (DaHuang),
3-9g-
> En cas de démangeaisons, ajouter Fructus Kochiae Scopariae (DiFu
Zï), 10g, Radix Ledebouriellae Divaricatae (Fang Feng), 10g,
Periostracuni Cicadae (Chan Tut), 10g.

Commentaire : La peau est reliée au poumon. En cas- de chaleur dans cet


organe, elle peut s'exprimer en surface sur la peau et provoquer de l'acné.
Sang Bai Pi, Huang Qin, Jin Yin Hua clarifient le poumon. Bai Hua She
She Cao, Zi Hua Di Ding clarifient et neutralisent la chaleur toxique, en
particulier au niveau de la peau. Ces deux substances ont une action répu-
tée dans l'acné. Chi Shao, Dan Pi et ShengDi rafraîchissent le sang. Bai Zbi
et Huang Qin assèchent l'humidité chaleur. En outre, Huang Qin, Jin Yin
Hua, Bai Hua She She Cao, Zi Hua Di Ding, Gan Cao neutralisent la
toxicité. Selon une observation clinique, sur 100 patients souffrant d'acné
et qui reçurent ce traitement, 45 obtinrent une guérison totale, 28 une
guérison partielle, 22 une amélioration notable et 5 aucun résultat.

Origine : formule citée par Zheng Xue Jun dans " Zhong Yi Zhi Liao
Xian Dai Nan Bingji Cheng " (synthèse des traitements de médecine chi-
noise pour les maladies difficiles de notre époque moderne), (voir biblio-
graphie)

58
Ma phytothérapie chinoise mo'berne

ECZEMA

Formule pour l'eczéma n°l


EC1

Di Gui Wu Yao Jing Fang Tang

(Décoction de Radix Rehmanniae, Radix Angelicae


Sinensis, Radix Linderae Strychnifoliae,
Herba Schizronepetae Tenuifoliae
et Radix Ledebouriellae Divaricatae)

Ingrédients : Herba Schizonepetae Tenuifoliae (Jing Jié), 6g, Radix


Ledebouriellae Divaricatae (FangFeng), 6g, Radix Rehmanniae (ShengDî),
12g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui), 12g, Radix Linderae
Strychnifoliae (Wu Yao), 12g, Fructus Tribuli Terrestris (BaiJiLt), 12g,
Cortex Radicis Dictamni Dasycarpi (Bai Xian Pt), 12g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. disperse le vent et arrête le prurit
2. nourrit le sang et humidifie la sécheresse
3. clarifie la chaleur et rafraîchit le sang
59
£a phytothérapie chinoise moderne

Indications : eczéma dû à un vent sécheresse.

Modifications :
> En cas de vide de Qi, ajouter Kadix Astragali Membranacei (Huang

> En cas de démangeaisons, ajouter Radix Scutellariae Baicalensis


(Huang Qiri), 9g, Herba Cum Radice Taraxaci Mongolici (Pu Gong

> En cas de constipation, ajouter Radix Et Rhizoma Rhei (Da Huang),


3-9g.

Commentaire : Cette formule traite un eczéma sec, éventuellement chaud,


dû à un vent sécheresse. Le vide de sang entraîne une malnutrition de la
peau (peau sèche), la production de vent interne (démangeaison) et éven-
tuellement une chaleur vide (sensation de chaleur au niveau des lésions).
Ainsi, Dang Gui, Sheng Di nourrissent le sang et humidifient la séche-
resse, Fang Feng, Jing Jie, Bai Ji Li et Bai Xian Pi dispersent le vent et
arrêtent les démangeaisons. Enfin, Dang Gui active le sang et Wu Yao
mobilise le Qi, permettant alors une meilleure nutrition de la peau. Selon
une observation clinique, sur 168 patients souffrant de ce type d'eczéma
et qui reçurent ce traitement, 142 obtinrent une guérison totale, 21 une
amélioration notable et 5 aucun résultat.

Origine : formule citée par Zheng Xue Jun dans " Zbong Yi Zbi Liao
Xian Dai Nan Bingji Cheng " (synthèse des traitements de médecine chi-
noise pour les maladies difficiles de notre époque moderne), (voir biblio-
graphie)

60
£a phytothérapie chinoise moùerne

Formule pour l'eczéma n°2


EC2

Jiajian Dang GuiNian Tong Tang

(Décoction modifiée de Radix Angelicae


Sinensis pour arracher la douleur)

Ingrédients : Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui), 10g, Radix


Ledebouriellae Divaricatae (Fang Feng), 10g, Radix Et Rhizoma
Notopterygii (Qiang Huo), 10g, Rhizoma Cimicifugae (Sbeng Ma), 6g,
Herba Artemisiae Capillaris (Yin Cben Hao), 12g, Radix Sophorae
Flavescentis (Ku Shen), 12g, Radix Scutellariae Baicalensis (Huang Qin),
10g, Rhizoma Atractylodis (Cang Zbu), 10g, Rhizoma Atractylodis
Macrocephalae (Bai Zbu), 12g, Rhizoma Alismatis (ZeXie), 12g, Sclerotrum
Polypori Umbellati (Zhu Ling), 12g, Rhizoma Anemarrhenae
Asphodeloidis (ZbiMu), 10g, Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 3g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux à trois décoctions par jour avec
les mêmes substances. H est parfaitement possible d'obtenir de bons résul-
tats avec des posologies moins fortes.

Fonctions :
1. clarifie la chaleur
2. assèche l'humidité
3. disperse le vent

Indications : eczéma suintant dû à un vent humidité chaleur.

61
£a phytothérapie chinoise moderne

Modifications :
> En cas d'humidité chaleur sévère, ajouter Semen Phaseoli Calcarati
(CbiXiaoDou), 12g, Semen Coicis Lachryma-jobi (Yi YiRen), 20g.
> En cas de vide sang et vent sécheresse, supprimer Cang Zbu, Ze Xie,
Zbu Ling, Ku Sben et ajouter Radix Polygoni Multiflori (He Sbou
Wu), 12g, Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Shen), 12g.
> En cas de chaleur dans le sang, ajouter Radix Lithospermi Seu
Arnebiae (Zi Cao), 12g, Flos Sophorae Japonicae (Huai Hua), 12g,
Cortex Radicis Lycii Chinensis (Di GuPî), 12g.

Commentaire : Ici nous sommes dans le cadre d'un eczéma suintant dû à


un vent humidité chaleur. Aussi, tout simplement la composition se di-
vise essentiellement en trois groupes : 1- celui qui disperse le vent avec
FangFeng, QiangHuo, SbengMa, 2- celui qui assèche et élimine l'humidité
avec QiangHuo, Yin Cben Hao, Ku Shen, Huang Qin, Cang Zbu, Bai Zbu,
Ze Xie, Zhu Ling, 3- celui qui clarifie la chaleur avec Zbi Mu, Huang Qin.
Où pourrions classer Dang Gui qui semble être l'empereur de cette for-
mule ? En fait Dang Gui ici aide à disperser le vent (prurit) selon le
fameux principe : " (pour) traiter le vent, (il faut) d'abord traiter le sang,
le sang circule (alors) le vent disparaît naturellement ".

Origine : formule citée par Zheng Xue Jun dans " Zhong Yi Zhi Liao
Xian Dai Nan Bingji Cbeng " (synthèse des traitements de médecine chi-
noise pour les maladies difficiles de notre époque moderne), (voir biblio-
graphie)

62
£a phytothérapie chinoise moùerne

URTICAIRE

Formule pour Purticaire n°l


UR1

Jiajianjiu Wei QiangHuo Tang

(Décoction modifiée des neuf saveurs avec


Radix Et Rhizoma Notopterygii)

Ingrédients : Radix Et Rhizoma Notopterygii (Qiang Huo), 10g, Radix


Ledebouriellae Divaricatae (FangFeng), 6g, (chao) Rhizoma Atractylodis
(Cang Zhu), 6g, Herba Asari Cum Radiée (XiXin), 1,5g, Radix Ligustici
Wallichii (Chuan Xiong), 6g, Radix Angelicae Dahuricae (Bai Zht), 6g,
Radix Rehmanniae (SbengDi), 10g, (chao) Radix Scutellariae Baicalensis
(Huang Qin), 6g, Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 6g, Rhizoma Zingiberis
(Shengjiang), 6g, Bulbus Allii Fistulosi (CongBat), 10g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. disperse le vent
2. assèche l'humidité
3. clarifie la chaleur et rafraîchit le sang

63
£a phytothérapie chinoise moderne

Indications : urticaire aiguë due à un vent externe.

Modifications :
> En cas d'absence de fièvre et de frissons, supprimer Sbengjiang et
Gong Bai.
> En cas de vent chaleur, supprimer Xi Xin.
> En cas d'allergie médicamenteuse, augmenter la posologie de Gan
Cao et ajouter Semen Phaseoli Munginis (Lu Dou), 20g.
> En cas de parasite, ajouter Semen Arecae Catechu (BingLang), 12g,
Fructus Pruni Mume (Wu Met), 12g.
> En cas d'attaques répétées, ajouter Periostracum Cicadae-(Cban Tut),
12g, Herba Lemnae Seu Spirodelae (Fu Ping), 10g, Fructus Kochiae
Scopariae (DiFu Zt), 10g.

Commentaire : En médecine chinoise, l'urticaire est le plus souvent in-


duit par un vent externe qui provoque les démangeaisons, associé à de
l'humidité qui provoque les vésicules, à du froid qui provoque une peau de
couleur pâle et une aggravation par le froid ou à de la chaleur qui provo-
que une peau de couleur rougeâtre et une aggravation à la chaleur, à une
chaleur dans le sang qui provoque une peau chaude... Or cette formule
intègre pratiquement tous ces différents types de déséquilibres. Ainsi, Qiang
Huo, Fang Feng, Gang Zbu, Xi Xin, Cbuan Xiong, Bai Zbi, Sbengjiang,
Gong Bai dispersent le vent externe. Qiang Huo, Gang Zbu et Bai Zbi assè-
chent l'humidité. Sbeng Di rafraîchit le sang, Huang Qin clarifie la cha-
leur, Sbengjiang, Gong Bai et Xi Xin dispersent le froid. En fonction des
besoins, nous modifions cette formule qui répond à de nombreux types
d'urticaire aigus communs. Selon une observation clinique, sur 152 pa-
tients, 144 obtinrent une guérison totale, 6 une guérison partielle et 2
aucun résultat.

Origine : formule citée par le Dr "Wu Jiu Wei dans " Zbong Yi Zbi Liao
Xian Dai Nan Bingji Cbeng " (synthèse des traitements de médecine chi-
noise pour les maladies difficiles de notre époque moderne), (voir biblio-
graphie)

64
£a phytothérapie chinoise moderne

Formule pour l'urticaire n°2


UR2

Si Chong Tang
&J & fâ
(Décoction des quatre parasites)

Ingrédients : Zaocys Dhumnades (Wu Sbao Shé), 9g, Lumbricus (DiLong),


15g, Bombyx Batryticatus (Jiang Cari), 9g, Periostracum Cicadae (Chan
Tuï), 6g, Herba Schizonepetae Tenuifoliae (Jing Jie), 12g, Radix
Ledebouriellae Divaricatae (FangFeng], 12g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux à trois décoctions par jour avec
les mêmes substances.

Fonctions :
1. disperse le vent
2. arrête le prurit

Indications : urticaire chronique due à un vent externe.

Modifications :
> En cas de vent froid, aj outer Ramulus Cinnamomi Cassiae (Gui Zbi),
9g, Radix Angelicae Dahuricae (Bai Zhî), 9g, Radix Seu Rhizoma
Cynanchi (Xu Chang Qing), 9g.
> En cas de vent chaleur, ajouter Herba Menthae Haplocalysis (Bo
Hé), 9g, Radix Scutellariae Baicalensis (Huang Qiri), 9g, Cortex
Radicis Moutan (Dan Pî), 9g.
> En cas de vide de la surface, ajouter Radix Astragali Membranacei
(Huang Qî), 15g, Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang Sheri), 9g,
Rhizoma Atractylodis Macrocephalae (Bai Zbu), 9g, Semen Levis
Tritici Aestivi (Fu Xiao Mai), 9g.
65
fa phytothérapie chinoise moderne

> En cas de vide de sang, ajouter Radix Rehmanniae Praeparata (Shu


Dî), 9g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui), 9g, Radix Albus
Paeoniae Lactiflorae (Bai Sbao), 9g.
> En cas de chaleur plénitude dans l'estomac et les intestins, ajouter
Radix Et Rhizoma Rhei (DaHuang), 3-6g, Mirabilitum (MangXiao),
3-6g, Radix Auklandiae Lappae (Mu Xiang], 6g, Fructus Gardeniae
Jasminoidis (Zhi Zî), 9g, Rhizoma Coptidis Chinensis (HuangLian),
3g, Caulis Sargentodoxae (Hong Tèng), 9g.
> En cas d'humidité, ajouter Rhizoma Atractylodis (Cang Zhu), 9g,
Radix Sophorae Flavescentis (Ku Sben), 9g, Rhizoma Smilacis Glabrae
(luFuLing), 12g.

Commentaire : Cette formule s'adresse avant tout au symptôme numéro


un de l'urticaire : le prurit. En effet, quel que soit le type d'urticaire, les
démangeaisons sont toujours la manifestation majeure. Parfois même elles
sont considérées comme insupportables par le patient, allant jusqu'à per-
turber son sommeil. Si Chong Tang a été spécialement étudié pour vaincre
ce symptôme désagréable. Comme celui-ci est sévère et parfois rebelle aux
traitements classiques, l'auteur utilise quatre substances animales (Jiang
Can, Chan lui, DiLong, Wu Sbao Sbé) qui ont la réputation de disperser le
vent et d'arrêter le prurit efficacement. Elles sont aidées par un grand
couple du vent externe, Fang Feng et Jing Jie qui de plus est considéré
comme anti-allergique. Avec ses modifications, cette prescription peut
répondre à une très grande variété d'urticaires chroniques voire aiguës.
Selon une observation clinique, sur 178 patients souffrants d'urticaire chro-
nique, 102 obtinrent une guérison totale, 61 une guérison partielle et 15
aucun résultat.

Origine : formule citée par le Dr Wu Jiu Wei dans " Zhong Yi Zhi Liao
Xian Dai Nan Bingji Cheng " (synthèse des traitements de médecine chi-
noise pour les maladies difficiles de notre époque moderne), (voir biblio-
graphie)

66
£a phytothérapie chinoise moderne

Formule pour l'urticaire n°3


UR3

GuoMinJian
il-H-t
•4--^. *X-*W- /">

(Décoction pour l'allergie)

Ingrédients : Radix Ledebouriellae Divaricatae (Fang Feng), 6g, Radix


Astragali Membranacei (Huang Qî), 15g, (sheng) Fructus Pruni Murne
(WuMet), 15g, (zhi) Radix PolygoniMultiflori (HeShou Wu], 15g, Fructus
Kochiae Scopariae (Di Fu Zî), 10g, Lumbricus (Di Long), 10g, Cortex
Radicis Moutan (DanPÎ), 10g, Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 10g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux à trois décoctions par jour avec
les mêmes substances.

Fonctions :
1. tonifie le Qi et le sang
2. disperse le vent et arrête le prurit
3. clarifie la chaleur et rafraîchit le sang

Indications : urticaire chronique due à un vide de Qi et de sang avec


vent externe et chaleur dans le sang.

Modifications :
> En cas de froid qui favorise les crises, ajouter Ramulus Cinnamomi
Cassiae (Gui Zhi), 8g, Radix Lateralis Praeparatus Aconiti
Carmichaeli (Fu Zî), 6g.
> En cas de chaleur qui aggrave les manifestations, ajouter Radix
Rehmanniae (SbengDÎ), 12g, Periostracum Cicadae (Chan Tut), 10g.
> En cas-de douleur abdominale et de diarrhée, ajouter Radix

67
Sa phytotkéraple ckCnoîse moberne

Auklandiae Lappae (Mu Xiang), 8g, Semen Coicis Lachryma-jobi


(YiYiRen), 30g.
> En cas de surface vide, aj outer Rhizoma Atractylodis Macrocephalae
(Bai Zhu), 12g et augmenter la posologie de Huang Qi jusqu'à 30g.

Commentaire : Ici la racine de l'urticaire est davantage prise en compte.


En effet, en cas de vide de la surface le vent pervers tend à davantage atta-
quer la surface. De plus, selon un principe bien connu, un vide de sang
peut favoriser les phénomènes de vent (prurit). C'est la raison pour la-
quelle nous utilisons ici Huang Qi qui tonifie le Qi et He Sbou Wu qui
nourrit le sang. De plus ces deux substances médicinales sont réputées
efficaces pour les problèmes de peau. Par ailleurs on traite les manifesta-
tions Biao avec Fang Feng qui disperse le vent, Di Fu Zi et Di Long qui
clarifient la chaleur et arrêtent le prurit, Dan Pi qui rafraîchit le sang et
Gan Cao qui harmonise l'ensemble des substances médicinales. Enfin,
l'urticaire étant souvent une réaction allergique selon les principes de la
médecine occidentale, Wu Mei est utilisé ici pour son action anti-allergi-
que remarquable. Le tout traite à la fois Ben et Biao de manière efficace
puisque sur une observation clinique comprenant 65 patients souffrants
d'urticaire chronique tous guérirent avec cette prescription.

Origine : formule citée par le Dr "Wu Jiu Wei dans " Zbong Yi Zhi Liao
Xian Dai Nan Bingji Cbeng " (synthèse des traitements de médecine chi-
noise pour les maladies difficiles de notre époque moderne), (voir biblio-
graphie)

68
Sa phytothérapie chinoise moderne

DERMATOSE ALLERGIQUE

Formule pour la dermatose allergique n°l


DA1

Qu Feng Xiao Zhen Tang


fèfl±fà&fâ
(Décoction pour disperser le vent et dissiper les éruptions)

Ingrédients : Fructus Liquidambaris Taiwaniae (Lu Lu'long), 10-20g,


Fructus Pruni Mume (WuMet), 6-10g, Lumbricus (DiLong), 6-10g, Radix
Ledebouriellae Divaricatae (FangFeng), 6-10g, Periostracum Cicadae (Chan
lui), 3-6g, Cortex Radicis Moutan (Dan Pi), 6-10g, Radix Glycyrrhizae
(Gan Cao], 3-10g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. disperse le vent et clarifie la chaleur
2. rafraîchit le sang et active le sang
3. neutralise la toxicité et désobstrue les Luo
4. expulse les éruptions et arrête le prurit

69
£a phytothérapie chinoise moùerne

Indications : dermatose allergique (alimentaire, substance chimique,


parfum, etc...) due à un vent chaleur toxique et chaleur dans le sang.

Modifications :
> En cas de vide de sang, ajouter Radix Angelicae Sinensis (Dang Gut),
10g-
!> En cas de vide de Qi, ajouter Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang
Sben), 10g, Radix Astragali Membranacei (Huang Qz), 12g.
> En cas de prurit sévère, ajouter Herba Schizonepetae Tenuifoliae
(Jingjié), 10g.

Commentaire : Nous parlons ici de la dermatose allergique qui sur l'in-


fluence de l'allergène favorise des éruptions souvent rougeâtres, un fort
prurit, plutôt avec sensation de chaleur et sécheresse de la peau, mais qui
peut avec le grattage s'infecter et entraîner un suintement. Lu Lu long
disperse le vent humidité, mobilise le Qi, active le sang, désobstrue les
Jing Luo. Certains vieux praticiens lui attribuent la fonction de disperser
le vent et d'arrêter le prurit. Wu Met génère les liquides et arrête la soif.
Des recherches modernes ont clairement démontré les vertus antiallergi-
ques de ces deux remèdes. Dan Pi rafraîchit le sang, active le sang et dis-
perse la stase. Di Long clarifie la chaleur et désobstrue les Luo, éteint le
vent et arrête le prurit. Chan lui et Fang Feng dispersent le vent chaleur,
expulsent les éruptions et arrêtent le prurit. Gan Cao neutralise la toxicité
et harmonise les substances médicinales. Telle qu'elle est, cette très belle
formule n'agit que sur les manifestations (Biao). H faudra se rappeler que
très souvent chez nous en Occident les allergies font souvent leur lit sur
un vide de Qi de la rate et une surpression du foie, avec selon l'âge de la
personne un vide des reins, ou selon son sexe un vide de sang. Voir aussi
" dermatite de .contact ".

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise (Zhong Yi Za


Zbî) -1988, n°ll. Auteur : Dr Zhang Hai Feng.

70
£a phytothérapie chinoise moderne

DERMATITE DE CONTACT

Formule pour la dermatite de contact n°l


DC1

Ma Chan Yin

(Boisson de Herba Ephedrae et de Periostracum Cicadae)

Ingrédients : Herba Ephedrae (Ma Huang), 10g, Periostracum Cicadae


(Chan lui), 10g, Fructus Forsythiae Suspensae (Lian Qiao), 10g, Semen
Phaseoli Calcarati (ChiXiaoDou), 18g, GypsumFibrosum (Shi Gao), 30g,
Herba Lemnae Seu Spirodelae (Pu Ping), 30g, Rhizoma Smilacis Glabrae
(Tu Pu Ling), 18g, Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 6g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
L expulse le vent, disperse le pervers
2. clarifie la chaleur et neutralise la toxicité

Indications : dermatite de contact due à un vent toxique.

71
£a phytothérapie chinoise moderne

Modifications :
> En cas de prurit sévère, ajouter Fructus Kochiae Scopariae (Di Fu
_ Zî), 10g, Herba Schizonepetae Tenuifoliae (fingjie), 10g.
> En cas de dermatite suintante, ajouter Rnizoma Alismatis (ZeXié),
12g, Semen Plantaginis (Che Qian Zî), 12g.
> En cas de constipation, ajouter Radix Et Rhizoma Rhei (DaHuang),
5-10g.
> En cas de sensation de chaleur, de rougeur marquées, ajouter Cortex
Radicis Moutan (Dan Pi), 12g, Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae
(CbiShao),-12%.

Commentaire : Quelle que soit la substance en cause, en médecine chi-


noise nous considérons la dermatite de contact comme étant un vent toxi-
que qui attaque la surface. Celui-ci entrave la fonction de diffusion du
poumon, ce qui obstrue la peau. Alors, la toxicité se développe, le Qi et le
sang ne circulent pas de manière fluide et la dermatite avec prurit, rou-
geur, parfois sensation de brûlure voire érosion avec suintement apparaît.
Ma Huang, Chan Tui et Fu Ping dispersent le vent et le pervers, diffusent le
poumon et arrêtent le prurit. Lian Qiao et Chi Xiao Dou, Shi Gao, Tu Fu
Ling clarifient la chaleur, neutralisent la toxicité, éliminent l'humidité.
Gan Cao harmonise les substances médicinales. Voir aussi " dermatose
allergique ".

Origine : article paru dans la revue académique de l'institut de médecine


chinoise de Bei Jing (Beifing Zbong Yî Xue Yuan Xue Bao) - 1988, n°3.
Auteur : Dr "Wu Ying Hui.

72
£a phytothérapie chinoise moderne

SCLERODERMIE

Formule pour la sclérodermie n°l


SD1

Er Wu Tong Bi Tang

— 4 &4 &
(Décoction des deux aconits pour débloquer le Bi)

Ingrédients : (zhi) Radix Aconiti Carmichaeli (Chuan Wu), 9g, (zhi) Radix
Aconiti Kusnezofii (Cao Wu Tou), 9g, Ramulus Cinnamomi Cassiae (Gui
Zhi), 9g, Radix Et Rhizoma Notopterygii (Qiang Huo), 4,5g, Radix
Angelicae Pubescentis (Du Huo), 4,5g, Radix Gentianae Macrophyllae (Qin
Jiao), 6g, Radix Ledebouriellae Divaricatae (Fang Feng), 6g, Radix
Stephaniae Tetrandrae (Han Fangjî), 9g, Herba Lycopodii Clavatii (Shen
Jin Cao), 12g, Fructus Forsythiae Suspensae (Lian Qiao], 12g, Semen Sinapis
Albae (Baifie Zî), 1,5g, (sheng) Radix Astragali Membranacei (Huang Qz),
12g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui), 9g, Ramulus Loranthi Seu Visci
(Sang Ji Sheng), 9g, Radix Cyathulae (Chuan Niu Xi), 9g, Radix
Scrophulariae Ningpoensis (Xuan Shen), 9g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. expulse le vent, disperse le froid et élimine l'humidité
2. active le sang, disperse les indurations et débloque le Bi
73
£a phytothérapie chinoise moùerne

Indications : sclérodermie due à un vent froid humidité et une stase de


sang.

Modifications :
> En cas de maladie de Raynaud supprimer Xuan Shen et ajouter Herba
Asari Cum Radice (Xi Xin), 3g, Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan
Shen), 9g, Herba Lycopi Lucidi (ZeLan), 12g.
> En cas de douleur articulaire et musculaire, ajouter Herba Lycopi
Lucidi (Ze Lan), 9g, Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Shen), 9g, Radix
Cynanchi Baiwai (Bai Wèt), 9g.
> En cas de toux, ajouter Herba Ephedrae (Ma Huang}, 9g, Radix
Peucedani (Qian Hu), 12g, Radix Et Rhizoma Cynanchi Baiqian
(Bai Qian), 12g.
> En cas de protéinurie, ajouter Rhizoma Atractylodis Macrocephalae
(Bai Zhu), 12g, Stylus Zeae Maydis (YuMiXu), 12g.

Commentaire : La sclérodermie n'est pas une simple dermatose puisque,


si elle inclut un épaississement et une induration de la peau, elle peut aussi
s'accompagner d'un phénomène de Raynaud, un œdème de l'extrémité
des membres, de douleurs articulaires, de troubles digestifs ou respiratoi-
res et même d'atteintes viscérales (poumon, cœur, reins, œsophage). En
médecine chinoise, quand la peau s'épaissit, se durcit, il s'agit d'un " Bi de
la peau ". Quand les muscles s'atrophient, que l'extension-flexion fonc-
tionne mal, c'est un " Bi des tendons ". Quand il y a des douleurs dans les
articulations, c'est un " Bi des os ". Quand il y a une fibrose, une hyper-
plasie des organes internes, c'est un " Bi des cinq organes ". Cette maladie
peut donc être considérée comme un Bi à multiple tropisme. D'où l'utili-
sation de Chuan Wu, Cao Wu et Gui Zhi pour expulser fortement le vent,
le froid et l'humidité. Ils sont aidés par FangFeng, Han Fangji, Qinjiao,
Qiang Huo, Du Huo et Shen Jin Cao pour disperser le vent, détendre les
tendons et désobstruer les Luo. En outre, Baijie Zi et Lian Qiao dissipent
les mucosités et dispersent les indurations. Huang Qi et Dang Gui toni-
fient le Qi et le sang. Sangji Sheng tonifie le foie et les reins. Chuan Niu Xi
active le sang et disperse les stases. Enfin, Xuan Shen protège le Yin contre
l'usage massif des remèdes piquants et chauds. IL s'agit ici d'un traitement
de la sclérodermie débutante avec troubles cutanés, circulatoires et articu-
laires sans atteinte viscérale.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise de Shang Hai


(ShangHai Zhong Yi Yao Za Zht) -1984, n°5. Auteur : Dr Yu Ren Ze.
74
^phytothérapie chinoise moderne

ALOPECIE EN AIRES

que ces formules s'adressent initialement à l'alopécie en aires, il est cer-


tain qu'elles peuvent traiter les troubles du cheveu tels que : cheveux secs, ter-
nes, peu abondants, chute de cheveux, alopécie suite à la chimiothérapie... En
revanche nous ne pensons pas qu'elles aient le pouvoir d'empêcher les alopé-
cies héréditaires de l'homme jeune.

Formule pour l'alopécie en aires n°l


AE1

Sbeng Fa Yin
£.£fa
(Boisson pour faire pousser les cheveux)

Ingrédients : Radix Rehmanniae Praeparata (Shu Dt), 12g, (zhi) Radix


Polygoni Multiflori (He Shou Wu), 15g, Radix Angelicae Sinensis (Dang
Gui), 10g, Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (BaiShao), 12g, Radix Ligustici
Wallichii (Chuan Xiong), 9g, Semen Pruni Persicae (Tào Ren), 10g, Flos
Carthami Tinctorii (Hong Hua), 10g, Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae
(Chi Shao), 9g, Cortex Radicis Moutan (Dan Pî), 9g, Rhizoma Cyperi
Rotundi (Xiang Fu), 6g, Radix Bupleuri (Chai Hu), 6g, Radix Angelicae
Dahuricae (Bai Zhi), 6g, Bulbus Allii Fistulosi (CongBai), 6g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour (matin et


soir) avec les mêmes substances.
75
£aphytothérapie chinoise moderne

Fonctions :
1. nourrit le sang et active le sang
2. disperse la stase e.t désobstrue les Luo

Indications : alopécie en aires due à un vide de sang et une stase de sang.

Commentaire : L'alopécie en aires est principalement provoquée par un


vide de sang, un vide de Yin, une chaleur dans le sang ou une stase de
sang. Ici l'origine provient d'un vide de sang qui ne nourrit plus correcte-
ment le haut du corps, mais aussi une stase de sang qui empêche cette
nutrition. Ainsi, Shu Di, He Sbou Wu, Dang Gui, Bai Shao nourrissent le
sang, Cbuan Xiong, Tao Ren, Hong Hua, Chi Sbao activent le sang et dis-
persent la stase, Xiang Fu, Chai Hu mobilisent le Qi pour aider l'activa-
tion du sang selon le principe " (si) le Qi bouge alors le sang bouge ". En
outre, Bai Zhi et Cong Bai désobstruent le Yang efpénètrent les orifices.
ShengFa Yin n'est rien d'autre qu'une modification habile de Tao Hong Si
Wu Tang (Décoction des quatre ingrédients avec Semen Pruni Persicae et
Flos Carthami Tinctorii), formule clé pour le vide de sang combinée avec
une stase de sang.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise du He Nan (He


Nan Zhong Yî) -1988, n°6. Auteur : Dr Chang Jian Lin.

Formule pour l'alopécie en aires n°2


AE2

Yi Ma Er Zhi Tang
— •jfa~£i
(Décoction avec un sésame et deux solstices)

76
£a phytothérapie chinoise moberne

Ingrédients : Semen Sesami Indici (Hei Zhi Ma), 30g, Fructus Ligustri
Lucidi (Nu Zben Zî), 10g, Herbâ Ecliptae Prostratae (HanLian Cao), 10g,
(zhi) Radix Polygoni Multiflori (He Shou Wu), 10g, Cacumen Biotae
Orientalis (Ge Bai Ye), 10g, Fructus Lycii Chinensis (Gou Qi Zî), 10g,
Radix Rehmanniae (Sbeng Dî), 15g, Radix Rehmanniae Praeparata (Shu
Dî), 15g, Rhizoma Polygonati (Huangjing), 20g

Mode d'emploi : Décoction. Laisser tremper les substances médicinales


au moins 30 mn. Faire deux décoctions par jour, de 30 mn chacune, à feu
doux avec les mêmes substances.

Fonctions :
1. tonifie les reins et nourrit le sang
2. rafraîchit le sang

Indications : alopécie en aires due à un vide du Jing des reins et un vide


de sang combinés à une chaleur dans le sang.

Modifications :
> En cas de vide de sang sévère, aj outer Radix Angelicae Sinensis (Dang
Gui), 10g, Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Shao), 10g.
> En cas d'insomnie sévère, ajouter (sheng) Concha Ostreae (Mu Lî),
12g, (sheng) Os Draconis (Long Gu), 10g, Fructus Gardeniae
Jasminoidis (Zbi Zî), 10g ou bien Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan
Shen), 10g, Semen Zizyphi Spinosae (Suan Zao Ren), 10g, Caulis
Polygoni Multiflori (Yéjiao Teng], 15g.
> En cas de lombalgie sévère, ajouter Semen Cuscutae Chinensis (Tu
Si Zî), 12g, Radix Dipsaci (XuDuan), 10g.
> En cas de bouche sèche, soif, ajouter Herba Dendrobii (Shi Hu),
10g, Tuber Ophiopogonis Japonici (MaiMenDong), 10g.
^ En cas de peau rouge lumineux et de prurit sur les zones atteintes,
ajouter Fructus Tribuli Terrestris (Bai Ji Lî), 12g, Cortex Radicis
Lycii Chinensis (Di Gu Pî), 12g.

Commentaire : Cette formule, comparativement à la précédente, s'oriente


davantage vers une tonification du Yin/Jing des reins. La quasi-totalité des

77
£a phytothérapie chinoise moderne

substances médicinales nourrit le Yin et/ou le Jing des reins : Hei ZbiMa,
Nu Zhen Zi, Han Lion Cao, He Sbou Wu, Gou Qi, SbengDi, Sbu Di, Huang
Jing. En outre, Ce Bai Ye rafraîchit le sang et humidifie la sécheresse. Ce-
pendant la raison de la présence de Ce Bai Ye dans cette formule réside
ailleurs. En effet, il s'agit d'un des remèdes clés qui sont réputés pour
nourrir les cheveux. Les autres dans cette formule sont : Hei Zhi Ma, Nu
Zhen Zi, He Sbou Wu, SbengDi, Sbu Di.

Cette formule peut être avantageusement combinée par une application


externe d'une alcoolature de Cacumen Biotae Orientalis (Ce Bai Yé). [Voir
la préparation et le mode d'emploi de cette alcoolature page 167_de " Uti-
lisation clinique de la pharmacopée chinoise " de Ph. Sionneau. ]

Origine : article paru dans la " revue de médecine chinoise " (Zbong Yi
Za Zht) -1988, n°10. Auteur : Dr Tian Jin Zhou.

78
Sa phytothérapie chinoise moberne

VERRUE

Formule pour les verrues n°l


VE1

Chu You Tang


feifafà
(Décoction pour éliminer les verrues)

Ingrédients : Semen Coicis Lachryma-jobi (Yi Yi Ren), 30g, Folium


Daqingye (Da Qing Yè), 30g, Radix Istadis Seu Baphicacanthi (Ban Lan
Gen), 30g, Herba Cum Radiée Patriniae Heterophyllae (Baijiang Cao),
15g, Concha Ostreae (Mu Li), (en poudre) 30g, Spica Prunellae Vulgaris
(Xia Ku Cao), 15g, Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae (Chi Sbao), 10g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour (matin et


soir) avec les mêmes substances. Avec le résidu, faire une autre décoction
que l'on utilise pour un bain externe de la verrue de 15 à 20 mn. Un
traitement est constitué de 7 jours. Un à cinq traitements sont nécessaires.

Fonctions :
1. calme le foie et ramollit ce qui est dur
2. clarifie la chaleur et neutralise la toxicité

Indications : verrue plane due à une chaleur du foie.


79
£a phytothérapie chinoise moèerne

Commentaire : La verrue peut être provoquée par un vent chaleur et le


Qi correct qui s'affrontent au niveau de la peau ou bien encore par un feu
du foie ou un vide de sang qui induisent une stagnation de Qi et de sang
dans la peau. Xia Ku Cao, Cbi Sbao, Mu Li calment le foie, drainent le feu,
ramollissent ce qui est dur. Baijiang Cao, Da Qing Ye, Ban Lan Gen clari-
fient la chaleur, neutralisent la toxicité. Yi YiRen élimine l'humidité. Des
recherches modernes ont démontré que Xia Ku Cao, Cbi Shao, Da Qing
Ye, Ban Lan Gen avaient une action antivirale.

Origine : article paru dans la " revue de médecine chinoise " (Zbong Yi
Za Zht) -1983, n°10. Auteur : Dr He Tong Guo.

Formule pour les verrues n°2


VE2

Fu Fang Mu Zei Tang


%^-ï) &&</&
(Décoction de Herba Equiseti Hiemalis complétée)

Ingrédients : Herba Equiseti Hiemalis (Mu Zei), 30g, Semen Coicis


Lachryma-jobi (Yi YiRen), 30g, Radixlstadis SeuBaphicacanthi (BanLan
Gen), 30g, Fructus Forsythiae Suspensae (Lian Qiao), 30g, Rhizoma Cyperi
Rotundi (XiangFu), 15g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour (matin-et


soir) avec les mêmes substances. Avec le résidu, faire une troisième décoc-
tion que l'on utilise pour un bain externe de la verrue. Faire 3 à 5 bains par
jour. Faire les deux traitements jusqu'à disparition de la verrue.

80
£a phytothérapie chinoise moderne

Fonctions :
1. clarifie la chaleur et neutralise la toxicité
2. active le sang et disperse l'induration

Indications : verrue vulgaire, verrue plane, verrue plantaire.

Commentaire : Cette formule simple réunit des remèdes clé de la verrue.


Mu *Zei active le sang, transforme la stase, disperse le vent chaleur, dissipe
les indurations. Lian Qiao clarifie la chaleur et neutralise la toxicité, dis-
perse les indurations. Yi Yi Ren dissipe les indurations, élimine Uhurni-
dité. Xiang Fu disperse le foie et régularise le Qi. Ban Lan Gen clarifie la
chaleur et neutralise la toxicité.

Origine : article paru dans la revue académique de l'institut de médecine


chinoise du Shan Xi (SbanXi Zhong'YiXue YuanXue Bao) -1981, n°l.

Formule pour les verrues n°3


VE3

Huo Xuejie Du Tang


fâ&^^fà
(Décoction pour activer le sang et neutraliser la toxicité)

Ingrédients : Radix Angelicae Sinensis (Dang Guï), 10g, Radix


Rehmanniae (ShengDî), 15g, Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae (CbiShao),
15g, Semen Coicis Lachryma-jobi (Yi Yi Ren), 30g, Radix Istadis Seu
Baphicacanthi (BanLan Gen), 30g, Flos Lonicerae Japonicae (Jin YinHua),
30g, Radix Scrophulariae Ningpoensis (Xuan Shen), 15g, Spica Prunellae
Vulgaris (XiaKu Cao), 30g, Radix Polygoni Multiflori (HeShou Wu), 15g

81
£a phytothérapie chmoife moderne

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. active le sang et rafraîchit le sang
2. clarifie la chaleur et neutralise la toxicité

Indications : verrue plane due à une chaleur dans le sang, une stase de
sang et une chaleur toxique.

Modifications :
> En cas de couleur brune sombre, langue rouge, pouls Shuo (rapide),
ajouter Radix Scutellariae Baicalensis (Huang Qin), 15g, Rhizoma
Smilacis Glabrae (lu Fu Ling), 30g.
> En cas de couleur pâle, langue pâle, pouls Xu (vide), ajouter (mi zhi)
Radix Astragali Membranacei (Huang Qz), 20g, Radix Codonopsitis
Pilosulae (DangShen), 15g.
> En cas de verrue ancienne, ajouter (sheng) Concha Ostreae (Mu Lî),
30g.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du He Bei (He


Bei Zhong Yî) -1985, n°2. Auteur : Dr Wang Lan Gen.

Formule pour les verrues n°4


VE4

fia Wei Tao Hong Si Wu Tang

(Décoction des quatre ingrédients plus Semen Pruni Persicae


et Flos Carthami Tinctorii avec des saveurs ajoutées)
82
£a phytothérapie chinoise tnoberne

Ingrédients : SemenPruniPersicae (JaoRen), 10g, Flos Carthami Tinctorii


(Hong Hua), 10g, Radix Angelicae Sinénsis (Dang Gui Weî), 10g, Radix
Rehmanniae Praeparata (Sbu Di), 10g, Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae
(Cbi Shao), 10g, Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Shao), 10g, Radix
Ligustici Wallichii (Cbuan Xiong), 6g, Rhizoma Atractylodis
Macrocephalae (Bai Zbu), 6g, SquamaManitis Pentadactylis (Cbuan Sban
Jia), 6g, (zhi) Radix Polygoni Multiflori (HeShou Wu), 6g, Spica Prunellae
Vulgaris (Xia Ku Cao}, 15g, Radix Istadis Seu Baphicacanthi (Ban Lan
Gen), 15g, Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 6g

Mode d'emploi : Décoction. Faire trois décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. harmonise le Qi et le sang
2. active le sang et transforme la stase
3. ramollit ce qui est dur et disperse les indurations
4. clarifie la chaleur et neutralise la toxicité

Indications : verrue plane, verrue vulgaire, verrue plantaire dues à un


vide de sang, une stase de sang et une chaleur toxique.

Commentaire : Cette formule se distingue nettement des précédentes parce


qu'elle ne se contente pas de disperser les pervers. Elle tonifie aussi le vide.
Shu Di, Bai Shao, He Shou Wu tonifient le sang et le Yin. Bai Zbu renforce
la rate, assèche l'humidité. Dang Gui Wei, Cbi Shao, Chuan Xiong, Hong
Hua, Tao Ren, Chuan Shanjia activent le sang, transforment la stase. Xia
Ku Cao, Ban Lan Gen clarifient la chaleur et neutralisent la toxicité. Gan
Cao harmonise les substances médicinales.

Pour les enfants de 8 à 14 ans diviser par deux les posologies. De 5 à 7 ans
donner le tiers de la posologie. Cette formule est contre-indiquée en cas de
grossesse.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Guang Xi


(GuangXi Zbong Yi Yao] -1983, n°l. Auteur : Dr Miao Quan Fu.

83
jCr phytothérapie chinoise moderne

PSORIASIS

Formule pour le psoriasis n°l


PSO1

Liang Xue Hua Ban Tang

(Décoction pour rafraîchir le sang


et transformer les macules)

Ingrédients : Cornu Bubali (ShuiNiuJiao), 30g (poudrefine),Radix Istadis


Seu Baphicacanthi (Ban Lan Gen), 20-30g, Rhizoma Paridis Polyphyllae
(Zao Xiu), 30g, Herba Oldenlandiae Diffusae (Bai Hua She Sbe Cao], 30g,
Cortex Radicis Moutan (DanPÎ), 15g, Radix Rehmanniae (SbéngDÎ), 30g,
Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae (Chi Shao), 20g, Cortex Radicis
Dictamni Dasycarpi (BaiXianPi), 30g, Radix Sophorae Flavescentis (Ku
Sben), 10g, Rhizoma Smilacis Glabrae (TuFuLing), 30g, Buthus Martensi
(Quan Xié), 6g, Bombyx Batryticatus (Jiang Can), 12g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. rafraîchit le sang et transforme les macules
2. clarifie la chaleur et neutralise la toxicité
3. élimine l'humidité et éteint le vent
84
£a phytothérapie chinoise moderne

Indications : psoriasis (mais aussi érythrodermie) dû à une chaleur et


une accumulation de toxicité dans le sang avec urines foncées, selles sè-
ches, soif avec préférence pour les boissons fraîches, enduit jaune, langue
rouge, pouls Xian (en corde), Hua (glissant) ou Hua (glissant) et Shuo
(rapide).

Modifications :
> En cas de gorge, enflée et douloureuse, ajouter Radix Sophorae
Subprostratae (SbanDou Gen), 10g, Radix Scrophulariae Ningpoensis
(Xuan Sben), 15g.
> En cas de soif, ajouter Gypsum Fibrosum (Sbi Gao), 30g, Rhizoma
Anemarrhenae Asphodeloidis (ZbiMu), 12g.
> En cas de prurit sévère, ajouter Fructus Kochiae Scopariae (Di Fu
Zi), 30g.
> En cas de constipation sévère, ajouter Radix Et Rhizoma Rhei (Da
Huang), 9g.

Commentaire : Ici le psoriasis est.dû à une chaleur dans le sang avec


toxicité. LiangXue Hua Ban Tang est une modification traditionnelle de la
formule clé pour ce syndrome : Xi Jiao Di Huang Tang (Décoction de
Cornu Rhinoceri et de Radix Rehmanniae) qui intègre Sbui Niujiao, Sheng
Di, Dan Pi et Chi Shao. Ces remèdes rafraîchissent le sang et transforment
les macules, fls sont aidés par Ban Lan Gen, 2,ao Xiu, Bai Hua Sbe She Cao,
Tu Fu Ling pour clarifier la chaleur et neutraliser la toxicité et par Bai
Xian Pi, Ku Sben, Quan Xie, Jiang Can pour éliminer l'humidité, éteindre
le vent et arrêter le prurit. Il s'agit plutôt du traitement de la poussée
aiguë.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du He Bei (He


Bei Zbong Yt) -1984, n°4. Auteur : Dr Qin Fa Zhong.

85
£a phytothérapie chinoise moderne

Formule pour le psoriasis n°2


PSO2

Ku Shen Xian Pi Tang

(Décoction de Radix Sophorae Flavescentis


et de Cortex Radicis Dictamni Dasycarpi)

Ingrédients : Radix Sophorae Flavescentis (Ku Sben), 10-12g, Cortex


Radicis Dictamni Dasycarpi (Bai Xian Pi), 20-30g, Radix Rehmanniae
(ShengDî), 9-12g, Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae (CbiSbao), 10-15g,
Fructus Arctii Lappae (Niu Bang Zî), 10-12g, Fructus Kochiae Scopariae
(DiFu 2i), 10-15g, Herba Lemnae Seu Spirodelae (Pu Ping), 10-12g, Talcum
(Hua Shî), 20-30g, Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 5-10g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. clarifie la chaleur et rafraîchit le sang
2. disperse le vent et élimine l'humidité

Indications : psoriasis dû à une humidité chaleur et une chaleur dans le


sang avec prurit.

Commentaire : Ici la formule met davantage l'accent sur l'humidité cha-


leur (Ku Shen, Huang Bai, Yi Yi Ren, Bai Xian Pi, Di Pu Zi, Hua Shî), mais
moins sur le rafraîchissement du sang (Sbeng Di, Cbi Shao) et sur la clari-
fication de la chaleur toxique (Huang Bai, Bai Xian Pi, Niu Bang Zî). En
revanche plus de remèdes arrêtent le prurit : Ku Sben, Bai Xian Pi, Di Pu
Zi, Pu Ping.
86
£a phytothérapie chinoise moûerne

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Hei Long


Jiang (Hei Longjiang Zhong Yl Yao) - 1988, n°3. Auteur : Dr Shi Ding
Wen.

Formule pour le psoriasis n°3


PS03

Huang Qi Gui Zhi Tang

(Décoction de Radix Astragali Membranacei


et de Ramulus Cinnamomi Cassiae)

Ingrédients : Radix Astragali Membranacei (Huang Qz), 50g, Ramulus


Cinnamomi Cassiae (GuiZbî), 15g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Guî),
15g, Radix Ledebouriellae Divaricatae (FangFeng), 15g, Fructus Forsythiae
Suspensae (Lian Qiao), 15g, Radix Glycyrrhizae (Gan CAO), 10g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. tonifie le Qi et le sang
2. disperse le vent
3. clarifie la chaleur

Indications : psoriasis dû à vide de Qi et de sang avec attaque de vent


externe qui se transforme en chaleur.

87
£a phytothérapie chinoise moderne

Modifications :
> En cas de période où la maladie se développe, ajouter Radix
Rehmanniae (ShengDt), 12g, Flos Lonicerae Japonicae (/in YinHua),
12g, Radix Trichosanthis Elirlowii (Tian Hua Fen), 12g.
^ En cas de période où la maladie est stationnaire, ajouter Radix Salviae
Miltiorrhizae (Dan Shen], 12g, Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae
(ChiShao), 12g, Semen Coicis Lachryma-jobi (Yi YiRen), 12g, Radix
Trichosanthis Kirlowii (Tian Hua Fen), 12g.
> En cas de prurit, ajouter Cortex Radicis Dictamni Dasycarpi (Bai
XianPÎ), 12g.

Commentaire : La composition de cette formule tranche franchement


par rapport aux stratégies thérapeutiques habituelles. En effet, la théorie
sous-j'acente ici est celle d'un vide de Qi et de sang qui favorise une péné-
tration du vent externe. Celui-ci de nature Yang tend alors à se transfor-
mer en chaleur en s'accumulant dans la peau. Ainsi, est utilisée une poso-
logie importante de Huang Qi qui tonifie le Qi associé à Dang Gui qui
nourrit le sang pour remplir la surface et les méridiens. Gui Zhi, Fang
Feng, quant à eux, dispersent le vent externe et Lian Qiao clarifie la cha-
leur toxique. Il en résulte une formule originale mais aussi efficace, puis-
que sur 212 patients traités avec ce remède, 172 obtinrent une guérison, 19
une amélioration notable, 5 aucun résultat et 14 rechutèrent très rapide-
ment.

Origine : formule citée par Tang Xiao Hong dans " Zhong Yi Zhi Liao
Xian Dai Nan Bingji Cheng " (synthèse des traitements de médecine chi-
noise pour les maladies difficiles de notre époque moderne), (voir biblio-
graphie)
£d phytothérapie chinoise moberne

ZONA

Formule pour le zona n°l


ZO1

San Zi Tang
JE-M
(Décoction des trois violets)

Ingrédients : Radix Lithospermi Seu Arnebiae (Zi Cao), 10g, Herba Salviae
Chinensis (Zi Shen), 15g, Herba Cum Radiée Violae Yedoensitis (ZiHua
Di Ding), 30g, Semen Plantaginis (Cbe Qian Zî), 10g, Cortex Sclerotii
Poriae Cocos (FuLingPÎ), 15g, Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 10g, Caulis
Akebiae (Mu long), 6g, Rhizoma Corydalis Yanhusuo (Yan Hu Suo), 9g,
Folium Daqingye (Da Qing Je), 15g [ou Radix Istadis Seu Baphicacantbi
(Ban Lan Gen), 30g]

Mode d'emploi : Décoction. Faire trois décoctions par jour avec les mê-
mes substances (matin, midi et soir).

Fonctions :
1. rafraîchit le sang et clarifie la chaleur
2. neutralise la toxicité et élimine l'humidité
3. active le sang et arrête la douleur

89
£a phytothérapie chinoise moderne

Indications : zona dû à une humidité chaleur.

Modifications :
> "En cas de perte d'appétit, distension épigastrique et abdominale,
ajouter Endothelium Corneum Gigeriae Galli (JiNeiJin), 10g, (chao)
Rhizoma Atractylodis Macrocephalae (Bai Zhu), 10g, Cortex
Magnoliae Officinalis (Hou Pô), 10g.
> Si le zona est apparu sur la poitrine, les hypochondres ou les lom-
bes, ajouter Fructus Meliae Toosendan (Chuan Lian Zt), 10g, Radix
Bupleuri (ChaiHu), 6g, Radix Gentianae Scabrae (Long Dan Cao),
6g--
> En cas de faiblesse constitutionnelle ou d'âge mûr, après la dispari-
tion des vésicules si la douleur persiste, prescrire Gui Pi Tang (Dé-
coction qui se rend à la rate).

Commentaire : Zi Cao, ZiSben, ZiHuaDiDing, Da Oing Ye clarifient la


chaleur, rafraîchissent le sang, neutralisent la toxicité. Mu long, Cbe Qian
Zi, Fu Ling Pi éliminent l'humidité chaleur. Yan Hu Suo active le sang et
arrête la douleur. Gan Cao clarifie la chaleur, neutralise la toxicité et har-
monise les substances médicinales.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du He Bei (He


Bei Zbong K) -1984, n°4. Auteur : Dr Qin Fa Zhong.

Formule pour le zona n°2


ZO2

Jie Du Zbi Tong Ling

(Remède efficace pour neutraliser


la toxicité et arrêter la douleur)
90
£a phytothérapie chinoise moderne

Ingrédients : Radix Scutellariae Baicalensis (Huang Qin), 10g, Fructus


Forsythiae Suspensae (Lian Qiao), 20g, Radix Istadis Seu Baphicacanthi
(Ban Lan Gen), 25g, Rhizoma Corydalis Yanhusuo (Yan Hu Suo), 25g,
Bombyx Batryticatus (Jiang Can), 20g, Radix Bupleuri (Chai Hu), 15g,
Rhizoma Cyperi Rotundi (Xiang Fù], 15g, Fructus Meliae Toosendan
(Chuan Lian Zî), 15g, Herba Men.th.ae Haplocalysis (Bo He), 15g,
Pericarpium Citri Reticulatae (Cben Pi), 15g, Radix Glycyrrhizae (Gan
Cao), 15g

Mode d'emploi : Décoction. Faire trois décoctions par jour avec les mê-
mes substances. Les posologies élevées sont nécessaires pour avoir une
action nette sur la crise. Le traitement ne dure pas plus de 7 jours.

Fonctions :
1. clarifie la chaleur-et neutralise la toxicité
2. transforme la stase, mobilise le Qi et arrête la douleur

Indications : zona dû à une chaleur toxique sur le foie et une stase de


sang.

Commentaire : L'origine du zona, ici, est une surpression du foie qui


s'est transformée en chaleur toxique. En même temps la stagnation de Qi
favorise une stase de sang. Chai Hu, Xiang Fu, BoHe, ChenPi, CbuanLian
Zi dispersent le foie et régularisent le Qi. Huang Qin, Cbuan Lian Zi, Bo
He, Chai Hu clarifient le foie. Lian Qiao, Ban Lan Gen, Huang Qin clari-
fient la chaleur et neutralisent la toxicité. Jiang Can disperse la chaleur,
disperse les indurations et arrête la douleur. Yan Hu Suo mobilise le Qi,
active le sang, transforme la stase et arrête la douleur. Gan Cao harmonise
les substances médicinales. Une excellente formule pour le zona.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Hei Long


Jiang (Hei Long Jiang Zbong Yi Yao] - 1988, n°2. Auteur : Dr Jiang Yao
Zhen.

91
£aphytothérapie chinoise moderne

Formule pour le zona n°3


ZO3

Hu Zhangjie Du Tang

(Décoction de Radix Et Rhizoma Polygoni


Cuspidati pour neutraliser la toxicité)

Ingrédients : Radix Et Rhizoma Polygoni Cuspidati (Hu Zbang), 15g,


Radix Istadis Seu Baphicacanthi (Ban Lan Gen), 20g, Cortex Radicis
Mouton (Dan Pi), 13g, Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae (CbiSbao), 13g,
Periostracum Cicadae (Cban Tut), 10g, Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 5g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. clarifie la chaleur et neutralise la toxicité
2. rafraîchit le sang et disperse la stase

Indications : zona dû à une chaleur toxique dans le sang.

Modifications :
> En cas de fièvre, ajouter Radix Puerariae (Ge Gen), 12g, Radix
Scutellariae Baicalensis (Huang Qiri), 10g.
> En cas de vésicules rouge vif et très nombreuses, ajouter Radix Salviae
Miltiorrhizae (Dan Sben), 15g.
> En cas de vésicules rouge sombre qui sont remplie de liquide sangui-
nolent, ajouter Herba Portulacae Oleraceae (Ma ChiXian), 20g, Flos
Lonicerae Japonicae (fin YlnHuà), 15g, Fructus Forsythiae Suspensae
(Lion Qiao), 10g.

92
£a phytothérapie chinoise moderne

> En cas de vésicules qui-se percent et qui produisent une érosion


cutanée, ajouter Herba Portulacae Oleraceae (Ma. Chi Xian), 25g,
- Herba Cum Radiée Taraxaci Mongolici (Pu Gong Ying), 15g, Herba
Cum Radiée Violae Yedoensitis (Zi Hua Di Ding), 15g.
> En cas de douleur sévère, ajouter Rhizoma Corydalis Yanhusuo (Yan
Hu Suo), 15g.
> En cas de douleur qui ne s'arrête pas, ajouter Buthus Martensi (Quan
Xiè], 3g (poudre fine à ajouter dans la décoction juste avant de la
boire).
> En cas de faiblesse constitutionnelle, d'âge mûr ou de faiblesse, ré-
duire un peu la posologie et ajouter Radix Codonopsitis Pilosulae
(Dang Sberî), 10g, Radix Astragali Membranacei (Huang Qi), 15g,
Radix Angelicae Sinensis (Dang Guî), 6g, Rhizoma Atractylodis
Macrocephalae (Bai Zhu], 10g.
> Après la crise et la disparition des vésicules, si la douleur persiste,
prescrire Buthus Martensi (Quan Xiè}, 2 à 3g, 1 à 2 fois par jour
(poudre fine à avaler avec de l'eau chaude).
> Après la crise et la disparition des vésicules, si des lignes sombres
sur la peau avec de la douleur persistent, ajouter Quan Xiè, Semen
Pruni Persicae (lao Ren), 10g, Flos Carthami Tinctorii (HongHua),
10g, Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae (Chi Sbao*), 10g.

Commentaire : Cette formule s'adresse à une chaleur toxique dans le sang.


Hu Zhang, Ban Lan Gen, Gan Cao clarifient la chaleur et neutralisent la
toxicité. Cbi Sbao, Dan Pi rafraîchissent le sang et activent le sang. Chan
Tui disperse le vent, expulse les vésicules et arrête les démangeaisons. Hu
Zhang, Ban Lan Gen, Chi Sbao ont une action antivirale marquée.

Origine : article paru dans le journal " la nouvelle médecine chinoise


(Xin Zbong Yt) -1982, n°l. Auteur : Dr Jian Sen.

93
£a phytothérapie chinoise moberne

DIABETE

Cesformules traitent le diabète sucré, maigre ou gras. Bien évidemment, elles


ne prétendent pas se substituer a l'insuline dans les cas de diabète
insulinodépendant. En revanche, elles permettent de réduire les besoins en
insuline et préviennent les complications (rétinopathie, néphropathie,
neuropatbie, artériosclérose...).

Formule pour le diabète sucré n°l


DSI

Sheng Gan Tang

&•&%
(Décoction pour vaincre le doux)

Ingrédients : Fructus Corni Officinalis (Sban Zbu Yu), 30g, Fructus


Schisandrae Chinensis (Wu Wei Zï), 20g, Fructus Pruni Mume (WuMeî),
20g, Rhizoma Atractylodis (Cang Zbu), 20g

Mode d'emploi : Décoction. Ajouter 2 litres d'eau aux plantes pour faire
une décoction à feu doux jusqu'à réduction à 1 litre. Boire le liquide tout
au long de la journée, matin, après midi et soir.

Fonctions :
1. referme, rassemble, consolide par astringence
2. transforme le Yin et fait descendre la sécheresse (Hua Yinjiang Zao)
95
£a phytothérapie chinoise Htoberne

Indications : diabète sucré.

Commentaire : Cette formule est essentiellement composée à partir des


propriétés modernes de Shan Zbu YU et Cctng Zbu. En effet, Sban Zhu Yu
semble avoir une action sur les quantités des boissons absorbées (diminue
les besoins), sur lès-quantités des urines excrétées (diminue les quantités et
la fréquence), abaisse la glycémie et la glycosurie. De plus, Cang Zhu est
un nypoglycemiant efficace. Par ailleurs, Wu Wei Zi et Wu Mei aide Shan
Zhu Yu à retenir l'urine, consolider le Jing et à générer des liquides pour
éliminer la sécheresse.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise du Shan Dong


(Sban Dong Zhong Yi Za Zhî) -1988, n°2. Auteur : Dr Li Chou Sen.

Formule pour le diabète sucré n°2


DS2

Xiao San Duo Tang


$j ^ $ Hjf
(Décoction pour dissiper les trois profusions)

Ingrédients : Radix Panacis Ginseng (Ren Shen), 5g, Rhizoma


Anemarrhenae Asphodeloidis (ZbiMu), 10g, GypsumFibrosum (ShiGao),
30g, Rhizoma Coptidis Chinensis (HuangLian), 6g, Gelatinum Corii Asini
(E Jiao), 9g, Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Shao), 15g, Radix
Trichosanthis Kirlowii .(Tian Hua Fen), 9g, Radix Dioscoreae Oppositae
(Shan Yao), 15g, Rhizoma Polygonati (Huangjing), 15g, Radix Polygoni
Multiflori (He Shou Wu), 15g, Tuber Ophiopogonis Japonici (Mai Men
Dong), 9g, Cortex Radicis Lycii Chinensis (Di Gu Pî), 9g, deux jaunes
d'œuf

96
£a phytothérapie chinoise moderne

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. nourrit et tonifie le foie et les reins
2. nourrit le Yin et humidifie la sécheresse
3. augmente le Qi et clarifie la chaleur
4. génère les liquides et arrête la soif

Indications : diabète sucré dû à un vide du Yin du foie et des reins, une


sécheresse interne et un vide du Qi de la rate.

Modifications :
> En cas de diabète du foyer supérieur avec bouche et gorge sèche, soif
importante, boire n'apaise pas la soif, ajouter Bulbus Lilii (Bai Hé),
9g, Fructus Pruni Mume (WuMei), 9g.
> En cas de diabète du foyer médian avec faim importante, digestion
rapide, maigreur, augmenter la posologie de Ski Gao jusqu'à 50g et
celle de ZbiMu jusqu'à 15g.
> En cas de diabète du foyer inférieur, avec mictions abondantes, fati-
gue, lombalgie, peau sèche, augmenter la posologie de Skan Ya,o jus-
qu'à 30g et celle de Mai Men Dong jusqu'à 25g, et ajouter Fructus
Lycii Chinensis (Gou Qî), 15g, Fructus Corni Officinalis (Shan Zhu
y#), 9g, Herba Ecliptae Prostratae (Han Lian Cao), 30g.

Commentaire : Une classification traditionnelle du diabète en MTC évo-


que 1- le diabète du foyer supérieur lorsque la soif profuse domine par
chaleur du poumon, 2- le diabète du foyer médian lorsque la faim profuse
domine par chaleur de l'estomac et 3- le diabète du foyer inférieur lorsque
les mictions profuses dominent par chaleur (vide) des reins. La clinique
permet de compléter cette vision en démontrant que le vide du Qi de la
rate est également pratiquement toujours présent dans cette maladie (fati-
gue, manque de force, amaigrissement). Cette formule moderne couvre
les trois types de diabète et est basée sur deux formules classiques : BaiHu
Jia Ren Sben Tang (Décoction du tigre blanc avec Radix Panacis Ginseng)
et Huang Lian E Jiao Tang (Décoction de Rhizoma Coptidis Chinensis et
Gelatinum Corii Asini). Ensemble, celles-ci traitent la chaleur plénitude

97
£a phytothérapie chinoise moderne

ou vide des trois foyers, nourrissent le Yin des reins et tonifient le Qi de la


rate. On y ajoute six substances médicinales qui sont toutes sans exception
hypoglycémiantes : Tian Hua Fen et MaiMen Dong pour générer les liqui-
des et humidifier la sécheresse, Shan Yao et Huangjing pour tonifier le Qi
de la rate et le Yin des reins, He Shou Wu pour nourrir le Yin des reins et
le sang du foie, Di Gu Pi pour clarifier la chaleur vide.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Fu Jian (Fu


Jian Zhong Yi Yao) -1988, n°2. Auteur : Dr Qiao Bao Jun.

Formule pour le diabète sucré n°3


DS3

Huang Lianjiang Tang San

(Poudre de Rhizoma Coptidis Chinensis


pour faire descendre le sucre)

Ingrédients : Rhizoma Coptidis Chinensis (Huang Lian), 1 part, Radix


Codonopsitis Pilosulae (DangShen), 1 part, Radix Trichosanthis Kirlowii
(Tian Hua Fen), 2 parts, Rhizoma Alismatis (Le. Xie], 2 parts

Mode d'emploi : Poudre. Prendre 3g de poudre très fine, 3 fois par jours.
Pour augmenter l'assimilation, il est possible de faire bouillir la poudre à
feu doux 10 à 15 minutes. Avaler ensuite la poudre et le liquide.

Fonctions :
1. augmente le Qi et nourrit le Yin
2. draine la chaleur avec l'amer et le froid

98
£a phytothérapie chinoise mobeme

Indications : diabète sucré dû à une chaleur sécheresse qui lèse le Yin et


leQi.

Commentaire : Cette formule est basée sur le fait qu'initialement le dia-


bète prend sa source dans la chaleur sécheresse du poumon et de l'estomac
qui ensuite lèse le Yin et le Qi. Ainsi ici Huang Lian clarifie et draine la
chaleur plénitude spécialement dans le foyer supérieur et médian, Ze Xie
draine la chaleur vide du foyer inférieur, Tian Hua, Fen clarifie la chaleur
et génère les liquides, Dang Sben tonifie le Qi et génère les liquides. En
outre, les quatre substances sont hypoglycémiantes.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise du Shan Dong


(Shan Dong Zbong Yî Za Zht) -1983, n°5. Auteur : Dr Liu Shi Jie.

Formule pour le diabète sucré n°4


DS4

Zi Shen Rongjing Wan


& f- £4 &
(Pilule pour fortifier les reins avec Herba Cistanchis
Deserticolae et Rhizoma Polygonati)

Ingrédients : Herba Cistanchis Deserticolae (Rou Cong Rong), 15g,


Rhizoma Polygonati (Huang Jing), 20g, (zhi) Radix Polygoni Multiflori
(He Sbou Wu), 15g, Fructus Rosae Laevigatae (fin Ying Zî), 15g, Radix
Dioscoreae Oppositae (Shan Yao), 15g, Fructus Schisandrae Chinensis (Wu
Wei Zî), 10g, Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae (Cbi Sbao), 10g, Fructus
Crataegi (ShanZba), 10g, Fructus Citri Sacrodactylis (Fo Shou), 10g

99
£a phytothérapie chinoise moberne

Mode d'emploi : Pilule. Réduire les substances médicinales en poudre


fine et confectionner les pilules avec de l'eau. Prendre 6g de pilules 3 fois
par jour.

Fonctions :
1. nourrit les reins et consolide la racine
2. tonifie et augmente le foie et les reins
3. active le sang et désobstrue les Luo

Indications : diabète sucré dû à un vide des reins.

Commentaire : Si le diabète commence initialement le plus souvent par


une chaleur sécheresse sur le poumon et l'estomac, au fil des années, celle-
ci brûle le Yin et le Qi, puis plus tard dans une troisième étape le vide de
Yin des reins favorise un vide du Yang des reins. Or, cette formule s'adresse
spécialement au diabète de la personne mûre due à un vide du Yin, du Jing
et du Yang des reins. Huangjing, He Sbou Wu, Sban Yao, Wu Wei Zi nour-
rissent le Yin du foie et des reins. Rou CongRong et/zw Ying Zi tonifient
le Yang des reins. En outre Huangjing et Sban Yao tonifient le Qi de la rate
qui est souvent déficiente dans ces situations. Cbi Shao active le sang car
les maladies chroniques et anciennes produisent presque toujours une stase
de sang. Shan Zba active le sang et dissipe les aliments, alors que Fo Sbou
mobilise le Qi et disperse le foie, les deux favorisant notamment la diges-
tion et l'assimilation du remède.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise du Hu Nan (Hu


Nan Zbong Yi Za Zhi) -1987, n°6. Auteur : Dr Wu Shi Jiu.

100
£a phytothérapie chinoise moderne

TROUBLES THYROÏDIENS

Formule pour les troubles thyroïdiens n°l


TT1

YingBaoJian
^ '£ fâ
(Décoction précieuse pour le goitre)

Ingrédients : SpicaPrunellae Vulgaris (XiaKu Cao), 15g, SclerotiumPoriae


Cocos (FuLing), 15g, Caulis Polygoni Multiflori (Yéjiao Teng], 15g, Semen
Litchi Sinensis (LiZhiHé), 30g, Semen Citri (JuHe), 30g, (sheng) Concha
Ostreae (MuLî), 20g, Semen Crataegi (Shan ZhaHé), 18g, Radix Angelicae
Sinensis (Dang Gui), 12g, Radix Platycodi Grandiflori (fie Geng), 12g,
Tuber Curcumae (Yûjin), 12g, Thallus Algae (KunBu), 12g, Herba Sargassii
(Hai Zao), 10g, Radix Bupleuri (Chai Hu), 10g, Pericarpium Citri
Reticulatae Viride (QingPî), 10g, Fructus Meliae Toosendan (ChuanLian
Zî), 10g, Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Shao), 18g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. dissipe les accumulations et ramollit les indurations
2. régularise le Qi et dissout les mucosités

101
£a phytothérapie chinoise moberne

Indications : maladies thyroïdiennes comme hyperthyroïdie, goitre sim-


ple, fibrosarcome thyroïdien dus à une stagnation de Qi et de mucosités.

Modifications :
> ~ En cas de stagnation de Qi et de mucosités, ajouter Radix Rubrus
Paeoniae Lactiflorae (Cbi Shao), 15g, Cortex Radicis Moutan (Dan
Pi), 15g, Radix Sophorae Subprostratae (Sban Dou Gen), 15g,
Pericarpium Citri Reticulatae (CbenPÎ), 12g.
> En cas de vide de Yin avec montée du Yang, ajouter Radix Glehniae
Littoralis (SbaShen), 12g, Radix Rehmanniae (SbengDÎ), 15g, Herba
Dendrobii (SbiHu), 15g, Rhizoma Gastrodiae Elatae (TianMa), 9g,
Rhizoma Cyperi Rotundi (XiangFu), 10g.
> En cas de vide du Yang de la rate et des reins, ajouter Radix
Codonopsitis Pilosulae (Dang Sben), 15g, Rhizoma Alismatis (Ze
Xie), 12g, Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Sben), 20g, Ramulus
Cinnamomi Cassiae (Gui Zbi), 10g, Radix Morindae Officinalis (Ba
Ji Tian), 10g.
> En cas de double vide de Qi et de Yin, ajouter Radix Astragali
Membranacei (Huang Qî), 30g, Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang
Sben), 15g, (chao) Semen Zizyphi Spinosae (Suan ZaoRen), 15g, Radix
Rehmanniae (ShengDÎ), 15g.

Commentaire : Les troubles de la thyroïde ont très souvent une origine


psychique. Les perturbations émotionnelles font stagner le Qi du foie. La
surpression du foie se transforme en chaleur. La chaleur brûle et blesse les
liquides qui se condensent et produisent des mucosités. Si la stagnation de
Qi et de mucosités se noue dans la gorge, les désordres thyroïdiens com-
mencent à apparaître. A la longue cette stagnation entrave la circulation
du sang localement, provoquant une stase et par-là même les maladies
thyroïdiennes. La composition de cette formule est donc principalement
tournée vers la dispersion des indurations (Xia Ku Cao, Li Zbi He, Mu Li,
Sban Zba He, Kun Bu, Hai Zao), la dissolution des mucosités (Pu Ling, Jie
Geng, Kun Bu, Hai Zao), la régularisation du Qi du foie (Chai Hu, Bai
Shao, QingPi, CbuanLian Zi), et l'activation du sang (Dang Gui, Yujin).
De plus Xia Ku Cao et Cbuan Lian Zi clarifient le foie, Jejiao Tèng calme
le Shen et le Hun, Mu Li abaisse le Yang du foie. Cette formule ne brille
pas par son originalité mais par sa composition large qui avec les modifi-
cations permet de répondre à un grand nombre de désordres thyroïdiens.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Shan Xi


(Shan Xi Zhong K) -1987, n°8. Auteur : Dr Shi Ding Wen.
102
£a phytothérapie chinoise moûerne

NODULE THYROÏDIEN

Formule pour les nodules thyroïdiens n°l


NO1

Ying Liu San fie Tang

(Décoction pour le goitre tumoral


qui disperse les indurations)

Ingrédients : Rhizoma Cyperi Rotundi (XiangFu), 10g, Tuber Curcurnae


(Yujin), 10g, Pericarpium Citri Reticulatae Viride (QingPi), 10g, Rhizoma
Sparganii (San Leng), 10g, Rhizoma Curcumae Zedoariae (E Zbu), 10g,
Bulbus Shancigu (Sban Ci Gu), 15g, Semen Sinapis Albae (Baijie Zt), 10g,
Fructus Trichosanthis Kirlowii (GuaLou), 15g, Concha Cyclinae Sinensis
(Hai GeKé), 30g, (sheng) Concha Ostreae (MuLi), 30g, Herba Oldenlandiae
Diffusae (Bai Hua Sbe Sbe Cao), 20g, Fructus Akebiae Trifoliatae (Ba Yue
Zha), 20g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. En cas d'absence de Ba Yue Zba, le remplacer par Fructus
Meliae Toosendan (Cbuan Lian Zt), 10g et Spica Prunellae Vulgaris (Xia
Ku Cao), 10g.

103
£a fthytocliérapœ chinoise moderne

Fonctions :
1. disperse le foie et régularise le Qi
2. transforme la stase et dissout les mucosités
3. ramollit ce qui est dur et disperse les indurations

Indications : nodule thyroïdien, adénome thyroïdien, thyroïdite de


Hashimoto dus à une stagnation de Qi et de mucosités.

Modifications :
> En cas de nodule dur, maladie ancienne, aj outer Semen Pruni Persicae
(Tào Ren), 10g, Squama Manitis Pentadactylis (Cbuan Sbanjia), 10g,
Résina Olibani (RuXiang), 6g, Résina Myrrhae (Mo Yto), 6g.
> En cas de constipation, ajouter Radix Et Rhizoma Rhei (Da Huang),
5-10g.
> En-cas de patient faible ou âgé ou de faible constitution ou de fati-
gue après une longue prise de Ying Liu San Jie Tang, ajouter Radix
Astragali Membranacei (Huang Qi), 15g, Radix Codonopsitis
Pilosulae (Dang Shen), 10g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui),
10g, Rhizoma Polygonati (Huang Jing), 10g.
> Pendant les règles, remplacer San Leng et E Zhu par Radix Salviae
Miltiorrhizae (Dan Shen), 10g et Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae
(Chi Shao), 10g.

Commentaire : Les adénomes ou nodules thyroïdiens sont très souvent


provoqués par une stagnation du Qi du foie qui 1- fait stagner le sang et
induit une stase de sang, 2- fait stagner les liquides et induit des mucosités.
Lorsque cette stagnation de Qi, de sang et de mucosités s'opère dans la
gorge, elle peut donner naissance à des nodules thyroïdiens, un adénome
thyroïdien, voire une thyroïdite de Hashimoto. XiangFu, Yujin, QingPi,
Ba Yue "Zha dispersent le foie, éliminent la surpression. San Leng, E Zhu
mobilisent le Qi et cassent le sang1. Bai Jie Zi, Gua Lou dissolvent les
mucosités. Shan Ci Gu, Mu Li, Hai Ge Ke ramollissent ce qui est dur et
dispersent les indurations. Bai Hua Sbe Sbe Cao neutralise la toxicité et
disperse les indurations. De nombreuses substances médicinales ici ont la
réputation d'avoir une action anti-tumorale.

1 Casser le sang (Pô Xue) est un synonyme de disperser la stase (de sang), mais il s'agit
d'une action plus puissante pour expulser une stagnation sévère comme peut l'être un
nodule thyroïdien.
104
fa phytothérapie chinoise moùerne

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise de Shang Hai


(SbangHai Zbong Yi Za Zhî) -1985, n°5. Auteur : Dr Xu Zhi Yin.

Formule pour les nodules thyroïdiens n°2


NO2

Xiao Ying Tang


$j 3Jk $
(Décoction pour dissiper le goitre)

Ingrédients : Thallus Algae (Kun Bu), 15g, Herba Sargassii (Hai Zao),
15g, RhizomaDioscoreae Bulberiferae (Huang Yao Zi), 15g, SquamaManitis
Pentadactylis (Cbuan Shanjia), 10g, Zaocys Dhumriades (Wu Shao Shé),
10g, Caulis Bolbosternmae Paniculati (Tu Bei Mu), 12g, Rhizoma Paridis
Polyphyllae (ZaoXiu), 10g, (sheng) Concha Ostreae (MuLî), 30g, Ramus
Lonicerae Japonicae (RenDong Teng), 30g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. dissout les mucosités et transforme la stase
2. disperse les indurations et dissipe la tuméfaction

Indications : nodule thyroïdien dû à une stagnation de mucosités et une


stase de sang.

Modifications :
> En cas de mucosités sévères, ajouter Pulvis Arisaemae Cum Felle
Bovis (Dan Nan Xing), 10g, Fructus Trichosanthis Kirlowii (Gua
Lou), 30g.
105
£a phytothérapie chinoise moderne

> En cas de surpression du foie, ajouter Rhizoma Cyperi Rotundi


(XiangFu), 15g,
> En cas de stase de sang sévère, ajouter Scolopendra Subspinipes (Wu
Gong), 6g, Eupolyphaga Seu Opisthoplatia (TuBie Cbong), 10g.
> En cas de chaleur toxique, ajouter Radix Sophorae Subprostratae
(ShanDouGen),IQs.

Commentaire : Ici, nous visons davantage la stase de sang et les mucosi-


tés. En-effet, Kun Eu, Haï Zao dissolvent les mucosités et dispersent les
indurations. Ce sont des substances médicinales clés pour les nodules thy-
roïdiens. Us sont aidés par Mu Li qui ramollit ce qui est dur et disperse les
indurations. Cbuan Sban Jia disperse les stases de sang, expulse les accu-
mulations (Ji Ju). lu Bel Mu, Zao Xiu, Huang Ycto Zi neutralisent la toxi-
cité, dispersent les indurations et traitent les nodules et adénomes thyroï-
diens. Wu Sbao She draine, désobstrue les Luo, disperse le pervers. Il ren-
force l'action dispersante de tous les autres remèdes. Enfin, Ren Dong Tèng
clarifie les Jing Luo et neutralise la chaleur toxique. Le tout produit une
formule efficace pour les nodules thyroïdiens.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Shan Xi


(Sban Xi Zbong Yi) -1988, n67. Auteur : Dr Xie Yuan Ming.

106
£a phytothérapie chinoise mdbeme

HYPERTHYROIDIE

Selon l'expérience clinique des.spécialistes chinois, toutes les formules ci-des-


sous sont compatibles avec les traitements de médecine moderne. En outre,
elles permettent de rendre plus efficaces ceux-ci et donc de diminuer leur poso-
logie. Ce qui est en soi déjà remarquable, lorsqu'on connaît les effets secondai-
res des médicaments de l'hyperthyroïdie.

Formule pour l'hyperthyroïdie n°l


HET1

Jia Kang Zhuan Fang


T a 4*
(Formule spéciale pour l'hyperthyroïdie)

Ingrédients : Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang Sben), 15g, Radix


Astragali Membranacei (Huang Qz), 15g, Radix Rehmanniae (SbengDÎ),
12g, Radix Polygoni Multiflori (He Sbou Wu), 12g, Plastrum Testudinis
(Gui Ban), 10g, Radix Dioscoreae Oppositae (Sban Yao), 12g, Rhizoma
Cyperi Rotundi (Xiang Fu), 10g, Spica Prunellae Vulgaris (Xia Ku Cao),
15g, Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Sbao), 12g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

107
£aphytothérapie chinoise moderne

Fonctions :
1. tonifie le Qi et nourrit le Yin
2. clarifie le foie et élimine la surpression

Indications : hyperthyroïdie due à un double vide de Qi et de Yin avec


une surpression du foie qui se transforme en feu avec agitation, irritabi-
lité, fatigue....

Modifications :
> En cas de vide du Qi de la rate, diminuer la posologie des toniques
du Yin et ajouter Rhizoma Atractylodis Macrocephalae (Bai Zhu),
10g, Pericarpium Citri Reticulatae (Cben Pî), 10g, Massa Medica
Fermentata (Shen Qu), 10g.
> En cas d'exophtalmie, ajouter Fractus Lycii Chinensis (Gou Qî),
15g, Semen Sinapis Albae (Baijie Zî), 10g, Concha Arcae (WaLeng
Zi}> 10g. _
> En cas d'insomnie, ajouter Semen Zizyphi Spinosae (Suan Zao Ren),
20g.
X En cas de palpitations cardiaques, ajouter (sheng) Concha Ostreae
(Mu Lî), 15g, Radix Polygalae Tenuifoliae (Yuan 2ht), 10g.

Commentaire : Nous pourrions résumer les principaux facteurs patho-


logiques de l'hyperthyroïdie par trois termes : 1- mucosités, 2- surpres-
sion, 3- vide. En effet, les mucosités dont l'origine est souvent un vide de
rate ou une dysharmonie foie/rate induisent le goitre, les nodules thyroï-
diens, l'adénome toxique, etc. La surpression du foie qui se transforme en
feu provoque la nervosité, l'irritabilité, la peau chaude et qui démange,
l'exophtalmie, etc. Le vide est principalement de deux natures. Tout d'abord
le vide du Qi de la rate qui entraîne la fatigue, la faiblesse musculaire, les
selles fréquentes et parfois la diarrhée, etc. Enfin le vide de Yin (principa-
lement du cœur, de l'estomac et des reins) avec feu exubérant qui amène
l'agitation, l'insomnie, la tachycardie, l'augmentation de l'appétit, l'amai-
grissement, etc.

Aussi les meilleurs spécialistes chinois s'accordent pour dire que les prin-
cipaux syndromes de base de cette maladie sont : surpression du foie et
mucosités nouées, feu de foie, vide de Yin avec feu exubérant, double vide
de Qi et de Yin. Bien entendu peuvent découler directement de ces quatre

108
£a phytothérapie chinoise molerne

directions pathologiques bien d'autres déséquilibres : surpression du foie


et vide de sang, dysharmonie foie/rate, feu du foie et de l'estomac, vide du
Yin du foie et des reins, etc. .

Cependant, dans la réalité clinique nous rencontrons rarement des cadres


pathologiques aussi simples et tranchés. La plupart du temps nos patients
souffrent d'un mélange savant de ces principaux syndromes. Or,JiaKang
Zbuan Fang correspond justement à une situation complexe où se mélan-
gent un vide de Qi de la rate, un vide de Yin, une surpression du foie et un
feu du foie. Dang Sben, Huang Qi, Sban Yao renforcent la rate et augmen-
tent le Qi. Sheng Di, He Sbou Wu, Gui Ban nourrissent le sang et le Yin.
XiangFu et Bai Shao assouplissent le foie et éliminent la surpression. Xia
Ku Cao clarifie le foie et disperse les indurations. L'ensemble constitue
une excellente formule qui vise une hyperthyroïdie plutôt de type vide
(Qi et Yin) avec une surpression du foie qui se transforme en feu.

Origine : formule citée par Cheng Jian Feng dans " Zhong Yi Zbi Liao
Xian Dai Nan Bingji Cheng " (synthèse des traitements de médecine chi-
noise pour les maladies difficiles de notre époque moderne), (voir biblio-
graphie)

Formule pour l'hyperthyroïdie n°2


HET2

Ping Ying Fu Fang


*f i 1^0 k

•f-51 Jl^F
(Formule complète pour calmer le goitre)

Ingrédients : Radix Scrophulariae Ningpoensis (Xuan Sheri), 12g, Radix


Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Sbao), 12g, Cortex Radicis Moutan (Dan
Pî), 12g, Radix Rehmanniae (Sheng Dî), 12g, Radix Angelicae Sinensis
(Dang Guî), 12g, Sclerotium Poriae Cocos (Fu Ling), 12g, Fructus Corni
109
£a phytothérapie chinoise moderne

Officinalis (Sban Zhu Yu), 9g, Bulbus Fritillariae Thunbergii (ZheBeiMit),


9g, Pericarpium Citri Reticulatae Viride (QingPt), 9g, Pericarpium. Citri
Reticulatae '(Cben Pi), 9g, Rhizoma Sparganii (San Leng), 9g, Rhizoma
Curcumae Zedoariâe (E Zhu), 9g, (sheng) Concha Ostreae (Mu Li), 20g,
(sheng) Os Draconis (Long Gu), 20g, Spica Prunellae Vulgaris (Xia Ku
Cao), 15g, Concha Arcae (WaLengZî), 12g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. nourrit le Yin et abaisse le Yang
2. disperse le foie et clarifie le foie
3. active le sang et disperse la stase
4. ramollit ce qui est dur et disperse les indurations

Indications : hyperthyroïdie due à une stagnation de Qi, de sang et de


mucosités et un vide de Yin et un feu du foie avec goitre, nodules, agita-
tion, irritabilité...

Modifications :
> En cas de vide de Qi, supprimer QingPi et ajouter Radix Astragali
Membranacei (Huang Qî), 15g, Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang
Shen), 12g, Rhizoma Atractylodis Macrocephalae (Bai Zhu), 10g.
> En cas d'exophtalmie, ajouter Semen Celosiae Argentae (QmgXiang
Zï), 12g, Flos Chrysanthemi Morifolii (Ju Hua), 15g, Semen
Plantaginis (Che Qian Zï), 12g.
> En cas de soif et faim importantes, ajouter Gypsum Fibrosum (Shi
Gao), 20g, Rhizoma Anemarrhenae Asphodeloidis (ZhiMu), 12g,
Radix Trichosanthis Kirlowii (TianHuaFen), 12g, Radix Puerariae
(Ge Gen), 12g.
> En cas de palpitations cardiaques, d'insomnie, ajouter Caulis Polygoni
Multiflori (Yejiao Tèng), 12g, Semen Zizyphi Spinosae (Suan Zao
Ren), 15g.

110
£a phytothérapie chinoise moderne

Commentaire : Comme la formule précédente, Ping Ying Fu Fang traite


une hyperthyroïdie due à une situation complexe (voir plus haut les méca-
nismes généraux de cette maladie). Ici il s'agit d'une stagnation de Qi, de
sang et de mucosités associée à un vide de Yin et un feu du foie. En plus
des signes et symptômes classiques de cette maladie, cette formule vise
particulièrement le goitre et les nodules thyroïdiens. En effet, Zbe BeiMu,
Xuan Shen, San Leng, E Zbu, Mu Li, Xia Ku Cao, Wa Leng Zi sont tous
•réputés pour ramollir ce qui est dur, disperser les indurations et finale-
ment traiter le goitre. De plus Zbe BeiMu, Fu Ling et Chen Pi dissolvent
les mucosités. Par ailleurs Bai Shao et QingPi assouplissent le foie et élimi-
nent la surpression. Dan Pi, Dang Gui, San Leng, E Zbu activent le sang et
dispersent la stase. Long Gu et Mu Li calment le foie et abaissent le Yang.
Xia Ku Cao clarifie le foie. Shan Zhu Yu et Sbeng Di nourrissent le Yin.
Dang Gui et Bai Shao nourrissent le sang. Les auteurs de cette formule
prétendent avoir obtenu sur 110 cas d'hyperthyroïdie correspondant à
cette situation complexe (ou proche de cette situation avec modifications
de la formule), 98 cas de guérisons ou d'excellents résultats, 9 cas où il y
eut quelques résultats notables et 3 cas sans effets.

Origine : formule citée par Cheng Jian Feng dans " Zhong Yi Zhi Liao
Xian Dai Nan Bingji Cheng " (synthèse des traitements de médecine chi-
noise pour les maladies difficiles de notre époque moderne), (voir biblio-
graphie)

Formule pour l'hyperthyroïdie n°3


HET3

Jia Rang Ping Fang


f jt-f-^-
(Formule pour le calme de l'hyperthyroïdie)

111
fa phytothérapie chinoise moberne

Ingrédients : Radix Pseudostellariae Heterophyliae (Tai Zi Shen), 30g,


(sheng) Concha Ostreae (MuLi), 30g, Tuber Ophiopogonis Japonici (Mai
MenDong), 10g, Radix Scrophulariae Ningpoensis (XuanSben), 10g, Radix
Rehmanniae (Sheng Di), 15g,~Concha Cyclinae Sinensis (Hai GeKé), 15g,
Herba Dendrobii (Shi Hu), 12g, Bulbus Fritillariae Thunbergii (Zhe Bei
Mu), 12g, Spica Prunellae Vulgaris (XiaKu Cao), 12g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. tonifie le Qi et nourrit le Yin
2. ramollit ce qui est dur et disperse les .indurations

Indications : hyperthyroïdie due à un double vide de Qi et de Yin ainsi


que des mucosités, avec fatigue, agitation, goitre...

Modifications :
> En cas de nodules thyroïdiens, ajouterRadix Salviae Miltiorrbizae
(Dan Sben), 12g, Bulbus Shancigu (Sban Ci Gu), 12g.
> En cas d'exophtalmie, ajouter Rhizoma Acori Graminei (Sbi Cbang
Pu), 12g.
> En cas de transpiration abondante, ajouter Semen Levis Tritici Aestivi
(FuXiaoMaî),20g.
> En cas de palpitations cardiaques, ajouter Semen Zizyphi Spinosae
(Suan Zao Ren), 20g.

Commentaire : Comme les précédentes, cette formule traite une situa-


tion complexe (voir dans le commentaire de la première formule les méca-
nismes généraux de cette maladie). Ici l'hyperthyroïdie est provoquée par
un vide de Qi (Tai Zi Sben), un vide de Yin (Mai MenDong, ShengDi, Shi
Hu), des indurations (Mu Li, Xuan Shen, Hai Ge Ke, Zbe Bei Mu, Xia Ku
Cao), une hyperactivité du foie (Mu Li, Xia Ku Cao). Le tout constitue un
traitement simple mais efficace. Les auteurs de cette formule prétendent
toujours obtenir des résultats significatifs avec cette composition (sur 40
cas : 24 guérisons, 9 bons résultats, 7 résultats modérés).

112
£a phytothérapie chinoise moberne

Origine : formule citée par Cheng Jian Feng dans " Zhong Yi Zbi Liao
Xian Dai Nan Bingji Cheng " (synthèse des traitements de médecine chi-
noise pour les maladies difficiles de notre époque moderne), (voir biblio-
graphie)

Formule pour l'hyperthyroïdie n°4


HET4

Xiao Ying Tang

îâ À fâ
(Décoction pour dissiper le goitre1 )

Ingrédients : Concha Ostreae (MuLÏ), 30g, Spica Prunellae Vulgaris (Xia


Ku Cao), 30g, Bulbus Fritillariae Thunbergii (ZbeBeiMu), 10g, Rhizoma
Dioscoreae Bulberiferae (Huang Yao Zî), 10g, Radix Albus Paeoniae
Lactiflorae (Bai Shao), 15g, Radix Scrophulariae Ningpoensis (Xuan Sben),
15g, Radix Rehmanniae (Sheng Dî), 15g, Tuber Ophiopogonis Japônici
(MaiMenDong], 15g, Lumbricus (DiLong), 9g, Radix Glycyrrhizae (Gan
Cao), 5g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. dissout les mucosités et disperse les indurations
2. nourrit le Yin et calme le foie

Cette formule n'a rien à voir avec Xiao Ying Tang (Décoction pour dissiper le
goitre) qui traite les nodules thyroïdiens. D s'agit de deux prescriptions distinctes.

113
•£# phytothérapie chinoise moderne

Indications : hyperthyroïdie due à des mucosités (indurations), un vide


de Yin et un feu du foie.

Modifications :
> En cas de surpression du foie marquée, ajouter Radix Bupleuri (Chai
Hu),.Wg, Tuber Curcumae (Yujin), 12g.
>• En cas de palpitations cardiaques, ajouter Concha Margaritiferae
(Zben ZbuMu), 20g, Semen Zizyphi Spinosae (Suan Zao Ren), 15g,
Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Sben), 12g.
> En cas de transpiration, ajouter Fructus Schisandrae Chinensis (Wu
Wei 2i), 12g.
> En cas de tremblements des mains, ajouter Ramulus Uncariae Cum
Uncis (Gou Tèng), 12g.
> En cas de feu du foie sévère, ajouter Fructus Gardeniae Jasminoidis
(Zbi Zî), 12g, Radix Scutellariae Baicalensis (Huang Qin), 10g.
> En cas de goitre important, ajouter Pumice (Fu Hai Shî), 15'g.
> En cas de nodules ou de goitre dur, ajouter Rhizoma Sparganii (San
Leng), 12g, Rhizoma Curcumae Zedoariae (E Zbu), 12g.
> En cas de d'exophtalmie, ajouter Rhizoma Paridis Polyphyllae (Zao
Xiu), 10g, Herba Oldenlandiae Diffusae (BaiHua Sbe Sbe Cao), 10g.

Commentaire : Encore une formule qui traite une hyperthyroïdie due à


une situation complexe. Elle traite essentiellement les indurations avec
Mu Li, Xia Ku Cao, Zhe Bel Mu, Huang Yao Zi, Xuan Shen, le vide de Yin
avec Sheng Di, Mai Men Dong, Bai Shao et l'hyperactivité du foie avec Mu
Li, Xia Ku Cao, Di Long.

Origine : formule citée par Cheng Jian Feng dans " Zhong Yi Zbi Liao
Xian Dai Nan Bingji Cheng " (synthèse des traitements de médecine chi-
noise pour les maladies difficiles de notre époque moderne), (voir biblio-
graphie)

114
£a phytothérapie chinoise moderne

HYPOTHYROIDIE

Les traitements ci-dessous sont parfaitement compatibles avec les médicaments


de rbypotbyroîdie.

Formule pour l'hypothyroïdie n°l


HOT1

Zbu Yang Wen Shen Yi Qi Tang


Q& f-
(Décoction pour aider le Yang, tiédir les reins
et augmenter le Qi)

Ingrédients : Radix Codonopsitis Pilosulae (DangSben), 10-3Og, (mizhl)


Radix Astragali Membranacei (Huang Qî), 15-30g, Rhizoma Curculiginis
Orchioidis (XianMao), 9g, Herba Epiraedii (Yin YangHuo), 9-15g, Semen
Cuscutae Chinensis (Tu Si Zi), 9-12g, Radix Rehmanniae Praeparata (Shu
Di), 9-12g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. tonifie les reins et la rate
2. tiédit le Yang et augmente le Qi
115
£a phytothérapie chinoise moderne

Indications : hypothyroïdie due à un vide du Qi et du Yang de la rate et


des reins avec frilosité, fatigue, voix faible, apathie...

Modifications :
> En cas de vide de Yang sévère, ajouter Radix Lateralis Praeparatus
A conitLC ann jchaeli ifu Zî), 6-9g, Cortex Cinnamomi Cassiae (Rou
Guî), l-3g, Ramulus Cinnamomi Cassiae (Gui Zbî), 6-9g.
> En cas d'œdème, ajouter Sclerotium Poriae Cocos (Fu Ling), 15-30g,
Rhizoma Alismatis (2e Xie), 15-30g.

Commentaire : Selon la médecine chinoise l'hypothyroïdie est essentiel-


lement due à un vide. Ce qui caractérise le plus cette maladie, c'est l'apa-
thie, la faiblesse, le manque de vitalité, la frilosité. Ceci nous montre di-
rectement que cette maladie dépend avant tout d'un vide de Yang Qi. Les
organes principalement touchés sont la rate et les reins. Mais nous pou-
vons voir aussi un vide du Yang du cœur avec bradycardie. Ici Zbu Yang
Wen Shen Yi Qi Tang vise principalement la tonification du Qi et du Yang
de la rate et des reins. Dang Shen, Huang Qi, Tu Si Zi tonifient le Qi de la
rate. XianMao, Yin YangHuo, Tu Si Zi tiédissent le Yang des reins. Shu Di
nourrit le Yin des reins pour favoriser la tonification du Yang des reins,
selon le principe du Nei Jing : " le Yang est généré du Yin ".

Origine : formule citée par Pan "Wen Kui dans " Zbong Yi Zbi Liao Xian
Dai Non Bingji Cbeng " (synthèse des traitements de médecine chinoise
pour les maladies difficiles de notre époque moderne), (voir bibliogra-
phie)

Formule pour l'hypothyroïdie n°2


HOT2

Gan Cao Ren Shen Tang

(Décoction de Radix Glycyrrhizae


et de Radix Panacis Ginseng)
116
£a phytothérapie chinoise moberne

Ingrédients : (sheng) Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 10g, RadixPanacis


Ginseng (Ren Sben), 8g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour (matin et


soir) avec les mêmes substances. Ne pas oublier que Ren Sben doit bénéfi-
cier d'une décoction longue et douce. Après un mois- de traitement ré-
duire la posologie de Ren Sben à 6g, puis continuer le traitement 3 mois
supplémentaires.

Fonctions :
1. tonifie le Qi de la rate et du cœur

Indications : hypothyroïdie due à un vide du Qi de la rate et du cœur


avec fatigue, apathie, bradycardie...

Commentaire : J'apprécie cette formule pour sa simplicité et pourtant


son efficacité. Elle vise surtout à traiter l'aspect asthénique et cardiaque de
l'hypothyroïdien. En effet, Gan Cao et Ren Shen tonifient fortement le Qi
à la fois de la rate et du cœur permettant au patient d'avoir une meilleure
énergie et un rythme cardiaque plus fort. Gan Cao Ren Sben Tang donne
toujours satisfaction à partir du moment où le principal problème est le
vide de Qi.

Origine : formule citée par Pan Wen Kui dans " Zbong Yi Zhi Liao Xian
Dai Nan Bingji Cbeng " (synthèse des traitements de médecine chinoise
pour les maladies difficiles de notre époque moderne), (voir bibliogra-
phie)

117
£a phytothérapie chinoise moderne

OESOPHAGITE

Formule pour Pœsophagite n°l


OE1

Zhi Ye Wan

(Pilule pour la dysphagie)

Ingrédients : (qing) Rhizoma Pinelliae Ternatae (Ban Xià), 75g, Semen


Pruni Persicae (Tao Ren), 30g, Fructus Gardeniae Jasminoidis (Zbi Zî),
30g, Kbizoma Coptidis Chinensis (HuangLian), 10g, miel 150g

Mode d'emploi : Pilules. Réduire les substances médicinales en poudre


très fine et confectionner des pilules de 6 grammes chacune avec le miel
(pas trop liquide, ni trop dur). Prendre 1 pilule 4 fois par jour, à mastiquer
puis à avaler avec un peu d'eau chaude.

Fonctions :
1. disperse les indurations et dissout les mucosités
2. active le sang et transforme les stases
3. draine le feu et élimine la surpression
4. adoucit et atténue, humidifie la sécheresse

119
£a phytothérapie chinoise mooerne

Indications : œsophagite avec sensation de brûlure tout au long de


l'œsophage, difficulté à avaler les aliments à cause de la douleur.

Modifications :
> En cas de gorge sèche, ajouter Tuber Ophiopogonis Japonici (Mai
Men Dong), 30-60g, Radix Scrophulariae Ningpoensis (Xuan Sberî),
15-30g.
> En cas de mucosités abondantes, aj outer Fructus Perillae Frutescentis
(Su Zî), 10-15g, (chao) Semen Raphani Sativi (LaiFu Zî), 15-30g.
> En cas de d'oppression et de douleur derrière le sternum (œsophage),
ajouter Radix Platycodi Grandiflori (Jie Geng), 10-20g, Rhizoma
Corydalis Yanhusuo (YanHuSuo), 15-30g.
> En cas de langue sombre rouge ou violacée, pouls Se (rugueux), ajou-
ter Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Sben), 30-45g, Flos Carthami
Tinctorii (HongHua), 10-20g.

Dans tous les cas de modifications, il faut confectionner des pilules de 8g


au lieu de 6g, et ajouter le miel nécessaire.

Commentaire : Cette formule composée à partir de l'expérience clinique


de son auteur vise à disperser les indurations et dissoudre les mucosités
avec Ban Xia, activer le sang et disperser les stases avec Tao Ren, drainer le
feu et éliminer la surpression avec Zhi Zi et HuangLian, adoucir, apaiser,
humidifier avec le miel. Il s'agit donc d'une prescription simple, efficace
et facile à prendre par les patients.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Shan Xi


(Shan Xi Zbong Yt) -1987, n°2. Auteur : Dr Zhang Xin Feng.

120
LA PHYTOTHERAPIE CHINOISE MODERNE
Du même auteur :

- Pao Zhi - an. introduction to thé use of processed chinese medicinals. Traduit
par Bob Flaws. Blue Poppy Press (USA).

- Dui Yao - thé art of combining Chinese medicinals. Traduit par Bernard Côté.
Blue Poppy Press (USA).

- The treatment of disease in TCM - Volume I à VIE. Avec Lu Gang Blue Poppy
Press (USA).

- L'acupuncture pratiquée en Chine, Tome I et II Guy Trédaniel Editeur. Paris.

- Utilisation clinique de la pharmacopée 'chinoise : Les substances médicinales


préparées. Chez l'auteur.

- Pharmacopée Chinoise et Acupuncture : les prescriptions efficaces. Guy


Trédaniel Editeur. Paris.

- Troubles psychiques en médecine chinoise - les solutions de l'acupuncture et de


la pharmacopée chinoise. Guy Trédaniel Editeur. Paris.

- Comprendre et traiter la dépression mentale en médecine chinoise. Guy


Trédaniel Editeur. Paris.

- Maladies et symtômes en médecine chinoise. Volume 1, 2 et 3. Guy Trédaniel


Editeur. Paris.

- Acupuncture : les points essentiels. Guy Trédaniel Editeur. Paris.

© Guy Trédaniel Editeur, 2001


Tous droits de reproduction, traduction ou adaptation
réservés pour tous pays
ISBN : 2-84445-274-4
http://www.tredaniel-courrier.com
£a phytothérapie chinoise moderne

GASTRITE

Formule pour la gastrite n°l


GAI

Wei Yan Yan Fang


f &«&>#
(Formule éprouvée pour la gastrite)

Ingrédients : Radix Pseudostellariae Heterophyllae (lai Zi Sben), 10g,


Fructus Evodiae Rutecarpae (Wu Zhu Yu], 3g, (chao jiao) Fructus Gardeniae
Jasminoidis (Zbi Zi), 9g, Fructus Citri Aurantii (Zbi Ké), 9g, Radix
Auklandiae Lappae (Mu Xiang), 9g, Bulbus Allii (Xie Bat), 9g, Rhizoma
Cyperi Rotundi (Xiang Fu), 9g, (chao) Massa Medica Fermentata (Sben
Qu), 9g, Radix Glycyrrhizae Praeparata (Zbi Gan Cao), 5g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. Pendant le traitement, l'alimentation doit être réformée
selon les règles de la diététique chinoise. Après un premier traitement
d'attaque qui vise à supprimer les principaux symptômes, il faut conti-
nuer la cure pendant 3 à 6 mois avec des pilules confectionnées avec du
miel et la poudre fine des mêmes substances, en gardant les mêmes pro-
portions.

Fonctions :
1. tiédit le centre et tonifie la rate
2. clarifie la chaleur et régularise le Qi
121
£a phytothérapie chinoise moderne

Indications : gastrite (douleur de l'estomac - Wei Won long - selon la


MTC) due selon les modifications portées à la formule (voir ci-dessous) à
une chaleur de l'estomac ou un froid vide de l'estomac ou un vide de
l'estomac avec une intrication de froid et de chaleur.

Modifications : ^
> En cas de froid vide de l'estomac, supprimer Zbi Zi, ajouter Ramulus
Cinnamomi Cassiae (Gui 2ht), 9g et augmenter la posologie de Wu
73m Yu jusqu'à 5g.
> En cas de chaleur de l'estomac, supprimer Wu Zhu Yu et ajouter
Fructus Meliae Toosendan (Chuan Lian Zt), 9g.
> En cas d'humidité, remplacer Zbi Ke par Cortex Magnoliae
Officinalis (Hou Pô).
> En cas de vomissement, ajouter (jiang zhi) Rhizoma Pinelliae
Ternatae (BanXia), 9g, Lignum Dalbergiae Odoriferae (JiangXiang),
9g, Fructus Amomi (SbaRen), 5g.
X En cas de douleur pongitive, ajouter Radix Cyathulae (Chuan Niu
Xi), 9g, Rhizoma Corydalis Yanhusuo (YanHu Suo), 9g.

Commentaire : Tai Zi Sben, Wu Zhu Yu, Shen Qu, associés, tiédissent le


centre, dispersent le froid, renforcent la rate et les fonctions de transport.
Xiang Fu, Mu Xiang, Xie Bai, Zbi Ke, associés, mobilisent le Qi, arrêtent la
douleur. Gan Cao adoucit le centre. Zbi Zi clarifie et diffuse la surpression
de chaleur dans la rate et l'estomac. De plus, il clarifie le foie et contrôle le
bois. Le piquant disperse, le doux tonifie, l'amer draine, le tiède réchauffe,
le froid clarifie. Ensemble ces substances médicinales tiédissent et clari-
fient, tonifient et drainent en même temps. Cette formule correspond bien
au type de déséquilibre dont souffrent les patients occidentaux, à savoir
un mélange de vide et de plénitude, de froid et de chaleur, de dysharmonie
entre le bois et la terre.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Jiang Xi


(JiangXi Zbong Yi Yao] -1988, n°l. Auteur : Dr Li Chao Yi.

122
£aphytothérapie chinoise moberne

Formule pour la gastrite n°2


GA2

Qing Weijian Zhong Tang

ôt f ^ t ^
(Décoction pour clarifier l'estomac et renforcer le centre)

Ingrédients : Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang Shen), 9g, Rhizoma


Pinelliae Ternatae (Ban Xia), 9g, Radix Scutellariae Baicalensis (Huang
Qin), 9g, Rhizoma Coptidis Chinensis {Huang Lion), 3g, Herba Cum
Radiée Taraxaci Mongolici (Pu Gong Ying), 12g, Radix Auklandiae Lappae
(MuXiang), 9g, Pericarpium CitriReticulatae (ChenPÎ), 9g, MassaMedica
Fermentata (Shen Q#), 9g, Radix Glycyrrhizae Praeparata (Zhi Gan Cao),
3g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. augmente le Qi et renforce le centre
2. régularise le Qi et élimine la distension
3. clarifie la chaleur et assèche l'humidité

Indications : gastrite chronique (douleur de l'estomac - Wei Wan long,


selon la MTC) due à une intrication de froid et de chaleur, de vide et de
plénitude dans le centre avec oppression, distension, plénitude, gonfle-
ment de l'épigastre, éructation, inappétence, douleur sourde, traînante de
l'estomac, bouche arrière et pâteuse, enduit fin et jaune ou jaune et gras.

Commentaire : Cette formule répond parfaitement au type de patients


que nous rencontrons dans notre pratique et qui souffrent de gastrite chro-
nique. En effet, une grande majorité d'entre eux souffre à la fois de froid,
123
£a phytothérapie chinoise moûerne

de chaleur, de vide et de plénitude. A l'origine il y a souvent un vide de


rate occasionné par les fréquentes voire permanentes aberrations alimen-
taires, des excès de travail intellectuel, des soucis, une rumination men--
tale, une carence d'exercice physique... La rate devient alors froide et vide.
"Celle-ci ne transformant pas correctement, l'humidité s'accumule. Avec
le temps cette stagnation d'humidité se transforme en chaleur produisant
ainsi de l'humidité chaleur sur l'estomac. La chaleur peut naître aussi dans
le foyer médian à cause du vide de Qi. Celui-ci ne mobilise pas suffisam-
ment, favorisant ainsi une stagnation qui à son tour, à cause de la nature
chaude du Qi, se transforme en chaleur. Enfin, si la rate est déficiente sa
fonction de transformation s'atténue, les aliments ne sont plus convena-
blement dissipés et ils stagnent, produisant pour les mêmes raisons de la
chaleur. A l'arrivée nous avons un froid vide de la rate, une stagnation de
Qi, une stagnation d'aliments, une humidité chaleur de l'estomac (ou une
simple chaleur de l'estomac).

Sans l'avoir précisé, l'auteur, pour traiter cette condition complexe, s'est
inspiré d'une formule clé pour ce type de syndrome : Ban Xia Xie Xin
Tang (Décoction de Rhizoma Pinelliae Ternatae pour drainer l'épigastre).
H a supprimé Rhizoma Zingiberis Exsiccata (Gan Jiang) de la composi-
tion initiale, à cause de sa nature trop chaude en cas d'humidité chaleur et
ajouté Pu Gong Ying, Mu Xiang, Chen Pi et Shen Qu. Ainsi, Dang Sben et
Zhi Gan Cao renforcent la rate et augmentent le Qi. Ban Xia harmonise
l'estomac et abaisse l'inversion. Huang Lian et Huang Qin clarifient la
chaleur et assèchent l'humidité. Pu Gong Ying clarifie la chaleur et neutra-
lise la toxicité et nous le savons maintenant, avec les deux substances mé-
dicinales précédentes lutte contre l'hélicobacter pylori. Mu Xiang et Chen
Pi mobilisent le Qi et éliminent la distension. Shen Qu dissipe les aliments
et évacue la stagnation (d'aliments).

Nous avons affaire ici à une grande formule qui rendra de grands services
à ceux qui l'utiliseront à bon escient. A mon sens pour répondre parfaite-
ment aux situations de nos patients, il peut être utile d'ajouter quelque
chose pour disperser le foie et éliminer la surpression, comme Fructus
Meliae Toosendan (ChuanLian Zt), Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai
Sbao), Radix Bupleuri (ChaiHu)... Si les signes de froid vide sont davan-
tage marqués, nous pouvons aussi récupérer Rhizoma Zingiberis Exsiccata
(Ganjiang}.

La saveur amère de certaines substances médicinales est l'écueil majeur de


l'utilisation de la pharmacopée chinoise chez nos patients aux palais per-

124
£a phytothérapie chinoise moderne

vertis1. Pourtant l'usage de HuangLian et de Huang Qin ici est indispen-


sable. Pour atténuer la saveur arrière Gan Cao, Sbengjiang sont précieux.
Nous pouvons aussi prendre des pilules dragéifiées de HuangLian (Huang
Lian Su Wan) pour éviter son emploi en décoction.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise de Shang Hai


(ShangHai Zhong Yi Yao Za Zbî) -1984, n°5. Auteur : Dr Mao Ru Bao.

Formule pour la gastrite n°3


GA3

Zhi Zbu He Wei Tang

(Décoction de Fructus Imniaturus Citri Aurantii


et de Rhizoma Atractylodis Macrocephalae
pour harmoniser l'estomac)

Ingrédients : Fructus Immaturus Citri Aurantii (ZhiSbt), 10g, Rhizoma


Atractylodis Macrocephalae (Bai Zbu), 10g, Fructus Chaenomelis
Lagenariae (Mu G'uà), 10g, Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Sbao),
10g, Radix Bupleuri (Chai Hu), 12g, Rhizoma Zingiberis (Sbengjiang),
10g, Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 6g, Fructus Zizyphi Jujubae (Da Zao),
5 fruits

1 L'industrie agro-alimentaire a depuis une cinquantaine d'années complètement modi-


fié nos habitudes alimentaires, notamment en terme de goût. Ainsi, les deux saveurs qui
dominent de manière radicale sont le sucré et l'acide. H n'existe plus, par exemple, de
conserves ou plats cuisinés sans ajout de sucre et d'acide citrique même s'il s'agit d'un
plat traditionnel salé. Nous avons totalement perdu l'habitude de consommer deux sa-
veurs pourtant essentielles : l'amer et l'insipide (c'est-à-dire le fade, par exemple, le riz
nature non salé).

125
£a phytothérapie chinoise ntoberne

Mode d'emploi : Décoction. Faire une décoction matin et soir avec les
mêmes substances.

Fonctions :
1. régularise le foie et harmonise la rate
2. harmonise l'estomac et abaisse l'inversion

Indications : gastrite chronique due à une dysharmonie foie/rate.

Modifications :
> En cas de Qi du foie qui attaque l'estomac, ajouter Rhizoma Cyperi
Rotundi (XiangFu), 10g, Tuber Curcumae (Yujin), 10g.
> En cas de surpression de chaleur dans le foie et l'estomac avec bou-
che sèche et amère, constipation, soif, langue rouge, enduit jaune,
pouls Xian (en corde), Shuo (rapide), ajouter Fructus Evodiae
Rutecarpae (Wu Zbu Yu), 1g, Rhizoma Coptidis Chinensis (Huang
Lian), 3g, Herba Cum Radiée Taraxaci Mongolici (Pu Gong Ying),
12g, Fructus Meliae Toosendan (Cbuan Lian Zî), 10g.
> En cas de vide de Yin de la rate et de l'estomac avec soif, douleur
sourde, langue écarlate avec peu ou sans enduit, voire langue en mi-
roir, pouls Xi (fin) et Xian (en corde), supprimer Chai Hu et Bai
Zbu et ajouter Radix Glehniae Littoralis (Sha Shen), 10g, Tuber
Ophiopogonis Japonici (MaiMenDong), 10g, Herba Dendrobii (Sbi
Hu}, 10g.
> En cas de froid vide de la rate et de l'estomac, ajouter Rhizoma
Alpiniae Officinari (Gao Liangjiang), 10g, Rhizoma Cyperi Rotundi
(XiangFu), 6g, Ramulus Cinnamomi Cassiae (Gui Zbt), 10g.
> En cas de stase de sang, ajouter Fèces Trogopterori Seu Pteromi (Wu
Ling Zbî), 10g, Pollen Typhae (Pu Huang), 10g, Rhizoma Corydalis
Yanhusuo (Yan Hu Suo), 12g.

Commentaire : La dysharmonie foie/rate/estomac est un autre syndrome


très courant dans notre pratique pour les gastrites. L'auteur est parti de
Zhi Zbu Wan (Pilules de Fructus Immaturus Citri Aurantii et de Rhizoma
Atractylodis Macrocephalae), qui initialement est utilisée pour dissiper
les stagnations de Qi et d'aliments dues à un vide du Qi de la rate, à la-
quelle il a ajouté des remèdes qui renforcent la rate et l'estomac (Zbi Gan

126
£a phytothérapie chinoise moèerne

Cao, Da Zao, Shengjiang), qui harmonisent le foie et éliminent la surpres-


sion (CbaiHu, Bai Shao] et qui éliminent l'humidité (Mu Gua). Le tout
constitue une formule simple mais efficace.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Shan Xi


(Shan Xi Zhong H) -1988, n°10.

Formule pour la gastrite n°4


GA4

San Bai Tang

(Décoction des trois blancs)

Ingrédients : Rhi2»maAtractylodisMacrocephalae (BaiZhu), 10g,Fructus


Cardamomi (Bai Dou Kou), 10g, Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai
Shao), 15g, Endothelium Corneum Gigeriae Galli (JiNeiJin), 10g, Rhizoma
Corydalis Yanhusuo (Yan Hu Suo), 10g, Fructus Citri Aurantii (Zhi Ké),
10g, Fructus Pruni Mume (WuMei), 20g, Radix Glycyrrhizae Praeparata
(Zhi Gan Cao), 6g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. renforce la fonction de transport de la rate et l'estomac
2. régularise et fait circuler les mécanismes du Qi
3. nourrit le Yin de l'estomac
4. désobstrue les méridiens et active le sang

127
£a phytothérapie chinoise moderne

Indications : gastrite atrophique due à un vide de Qi de la rate, un Vide


du Yin de l'estomac et une stase de sang.

Modifications :
> En cas de vide de rate marqué, ajouter Radix Codonopsitis Pilosulae
(Dang Shen), 10g, Sclerotium Poriae Cocos (Fu Ling), 10g.
> En cas de vide de Yin de l'estomac marqué, ajouter Radix Glehniae
Littoralis (Sha Shen), 10g, Tuber Ophiopogonis Japonici (Mai Men
Dong), 10g.
> En cas de chaleur dans le foyer médian, ajouter Rhizoma Coptidis
Chinensis (HuangLian), 3g, Flos Lonicerae Japonicae (fin YinHua),
12g-
> En cas de d'humidité chaleur dans la rate et l'estomac, ajouter Herba
Artemisiae Capillaris (Yin Chen Hao), 12g, Herba Cum Radiée
Taraxaci Mongolici (Pu Gong Ying), 12g, Sclerotium Rubrum Poriae
Cocos (ChiFuLing), 10g.
> En cas de mucosités humidité obstruant le centre, ajouter
Pericarpium Citri Reticulatae (Chen Pi), 6g, Rhizoma Pinelliae
Ternatae (Ban Xia), 10g.
> En cas de métaplasie intestinale de la muqueuse gastrique, ajouter
Herba Oldenlandiae Diffusae (Bai Hua She She Cao), 12g, Herba
Scutellariae Barbatae (Ban ZhiLian), 12g.
> En cas de méléna ou liquide noirâtre dans les selles, ajouter Rhizoma
Bletillae Striatae (Bai Jt), 10g, Radix Sanguisorbae Officinalis (Di
Yu), 10g.
> En cas de cholécystite ou lithiase biliaire concomitante, ajouter Herba
Lysimachiae (fin Qian Cao), 15g, Fructus Citri Aurantii (Zhi Ke),
10g.
> En cas d'anémie de Biermer, ajouter (mi zhi) Radix Astragali
Membranacei (Huang Qz), 30g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui),
10g.

Commentaire : La gastrite atrophique se présente avec une atrophie de la


muqueuse stomacale et une diminution du suc gastrique. Cela revient à
parler de vide du Yin de l'estomac (perte de substance) associé à une stase
de sang (atrophie) et de vide du Qi de la rate (affaiblissement des fonctions
digestives). L'une des conséquences les plus fréquentes est l'anémie de
Bierner. Ainsi, cette formule est constituée de substances médicinales qui
tonifient la rate (Bai Zhu, Zhi Gan Cao), qui dissipent les aliments (c'est-à-
dire qui favorisent notamment le suc gastrique et la digestion du bol ali-

128
£a phytothérapie chinoise moderne

mentaire : BaiDou Kou,JiNeiJin)} qui nourrissent l'estomac et qui génè-


rent les liquides (Bai Shao, Wu Met), qui mobilisent le Qi et activent le
sang (Zhi-Ke, Bai Doit Kou, YanHu Suo).

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Si Chuan


(Si Chuan Zhong Yî) -1988, n°6. Auteur : Dr Hao Gang.

Formule pour la gastrite n°5


GA5

Yi Zhong Huo Xue Tang


è.^fâ&tâ
(Décoction pour augmenter le centre et activer le sang)

Ingrédients : Radix Astragali Membranacei (Huang Qz), 30g, Cortex


Cinnamomi Cassiae (Rou Gui), 3g, Fructus Evodiae Rutecarpae (Wu Zbu
Yu), 3g, Radix Salviae Miltiorrhizae (DanShen), 12g, Résina Myrrhae (Mo
Ycto)y 6g, Résina Olibani (RuXiang), 6g, Pollen Typhae (Pu Huang), 12g,
Rhizoma Curcumae Zedoariae (EZhu), 10g, Rhizoma Sparganii (SanLeng),
10g, Radix Ligustici Wallichii (Chuan Xiong), 12g, Radix Linderae
Strychnifoliae (Wu Jao), 10g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. tonifie le Qi et tiédit le centre
2. active le sang et disperse les stases
3. dissipe la tuméfaction et génère les chairs

129
£a phytothérapie chinoise moderne

Indications : gastrite chronique ancienne ou atrophique due à un froid


vide qui induit une stase de sang.

Commentaire : Cette formule réputée efficace pour les gastrites


atrophiques ou autres gastrites anciennes et chroniques prend comme point
de départ le vide du Yang de rate. Celui-ci, peu à peu, à cause du vide de
Qi, provoque une stagnation de Qi qui a son tour entraîne une stase de
sang. En accord avec cette physiopathologie, on utilise Huang Qi, Rou
Gui, Wu Zbu Yu pour tonifier le Qi et le Yang de la rate, Wu Yao pour
mobiliser le Qi et toutes les autres substances médicinales pour activer le
sang et disperser les stases. Nous remarquerons que San Leng et E Zhu
dissipent aussi les aliments, queRuXiang et Mo Yao favorisent la régénéra-
tion tissulaire, que Pu Huang arrête les hémorragies.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise (Zhong Yi Za


Zhi) - 1983, n°9.-Auteur : Dr Sun Cheng Mao.

130
£a phytothérapie chinoise moùerne

ULCERE GASTRO-DUODENAL

Formule pour l'ulcère gastro-duodénal n°l


UG1

Wu Xuan Shao Gan Tang

(Décoction de Os Sepiae Seu Sepiellae,


Rhizoma Corydalis, Radix Albus Paeoniae
Lactiflorae et Radix Glycyrrhizae) -

Ingrédients : (duan) Os Sepiae Seu Sepiellae (HaiPiaoXiao), 15g, (duan)


Concha Arcae (Wa Leng Zi), 15g, Rhizoma Corydalis Yanhusuo (Yan Hu
Sud), 10g, Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 10g, Rhizoma Bletillae Striatae
(Baiji), 10g, Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Shao}, 30g

Mode d'emploi : Décoction. Faire une décoction des substances médici-


nales selon les règles traditionnelles pour obtenir environ 300 ml de li-
quide. Absorber tiède et sur un ventre vide 100 ml au moins 1 heure avant
le repas de midi, puis les autres 200 ml, si possible 2 heures après le repas
du soir.

Fonctions :
1. contrôle l'acidité et génère les chairs
2. régularise le Qi et arrête la douleur

131
£a phytothérapie chinoise moderne

Indications : ulcère de l'estomac dû à une dysharmonie foie/rate/esto-


mac avec douleur et acidité gastrique.

Commentaire : Selon l'auteur, l'ulcère de l'estomac provient principale-


ment d'une surpression du foie d'origine émotionnelle et d'un vide de
rate dû à des erreurs alimentaires. La surpression du foie se transforme en
chaleur et attaque l'estomac, la déficience de la rate favorise la production
d'humidité. Le tout provoque une intrication de froid et de chaleur, de
vide et de plénitude dans le centre.

Le choix des substances est nettement moderne. Ainsi, Wa Leng Zi et Hai


Piao Xiao, grâce à leur nature alcaline, sont employés ici pour contrôler
l'acidité gastrique. Nous n'oublierons pas qu'ils nécessitent traditionnel-
lement une décoction de 30 minutes avant les autres substances médicina-
les. On peut écourter ce délai à 10 minutes si on les utilise en poudre très
fine. Yan Hu Suo mobilise le Qi, active le sang, disperse la stase et arrête la
douleur. C'est l'un des antalgiques majeurs de la pharmacopée chinoise.
Bai Ji arrête les saignements, dissipe la tuméfaction et génère les chairs.
C'est probablement le plus efficace des cicatrisants et hémostatiques de la
muqueuse stomacale. Gan Cao tonifie le Qi et renforce la rate alors que
Bai Sbao nourrit le sang et détend le foie, les deux relâchent la tension et
arrêtent la douleur. Ce sont d'excellents antalgiques (ils aident Yan Hu
Suo) et surtout antispasmodiques qui agissent sur l'ensemble du tube di-
gestif. Comme nous venons de le voir, cette formule est résolument prag-
matique. Sa composition n'est pas basée sur un choix subtil ou sur la
modification d'une grande formule. Mais néanmoins c'est un remède très
efficace pour traiter certains types d'ulcère de l'estomac. Nous regrettons
cependant l'absence d'un tonique du Qi de la rate qui aurait permis à ce
remède d'agir davantage en profondeur et en durée.

Selon notre expérience, il faudra cependant tenir compte que Hai Piao
Xiao et Wa Leng Zi sont lourds, difficiles à transformer et qu'à la longue
ils peuvent léser le Qi de la rate qui est rarement en bon état lorsque Ton
soufre de ce type de problème. Ainsi, dès que l'acidité gastrique disparaît,
il faut les supprimer et ajouter Radix Codonopsitis Pilosulae (DangSben),
6-9g et Tuber Ophiopogonis Japonici (Mai Men Dong), 3-6g. Si l'acidité
tend alors à revenir un peu de temps à autre, nous conseillons d'ajouter
une toute petite quantité de Fructus Evodiae Rutecarpae (Wu Zbu Yù) et
de Rhizoma Coptidis Chinensis (HuangLian), 1 à 2g chacun.

132
£a phytothérapie chinoise moderne

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Shan Xi


(Sban Xi Zhong Yt} -1987, n°7. Auteur : Dr Qin Zeng Xiang.

Formule pour l'ulcère gastro-duodénal n°2


UG2

Wu Fu Baiji Fang

(Formule de Radix Lateralis Praeparatus Aconiti


Carmichaeli et Rhizoma Bletillae Striatae)

Ingrédients : Radix Lateralis Praeparatus Aconiti Carmichaeli (Fu Zt),


6g, Rhizoma Bletillae Striatae (Bàijt), 30g, Cortex Cinnamomi Cassiae
(Rou Gui), 3g, Rhizoma Zingiberis Exsiccata (Ganjiang), 6g, (duan) Concha
Arcae (WaLengZt), 15g, Radix Auklandiae Lappae (Mu Xiang), 6g, Fructus
Citri Sacrodactylis (Fo Sbou), 6g, Radix Glycyrrhizae Praeparata (Zbi Gan
Cao), 6g

Mode d'emploi : Décoction. Faire une décoction avec ces substances


médicinales et 500 ml d'eau. Réduire à 100 ml. Prendre en deux fois, tiède
sur un ventre vide.

Fonctions :
1. disperse le froid et tiédit le centre
2. active le sang et génère les chairs

Indications : ulcère duodénal dû à un froid vide du foyer médian avec


douleur et sensation de froid de l'épigastre, améliorées par la chaleur et
la pression et déclenchées par le froid.

133
Sa phytothérapie chinoise moderne

Commentaire : L'ulcère, qu'il soit gastrique ou duodénal, est plus rare-


ment chez nous induit par un simple froid vide du centre. Cependant
nous pouvons quand même en rencontrer et cette formule est parfaite-
ment adaptée à cette catégorie.

Fu Zi, Ganfiang et Rou Gui sont les trois substances médicinales les plus
chaudes de la pharmacopée chinoise. Elles dispersent le froid avec force,
tonifient et tiédissent le Yang, ont un tropisme sur la rate/estomac et sont
reconnues très efficaces dans les maladies du système digestif. En outre, Fu
Zi est l'un des antalgiques les plus puissants, grâce notamment à l'aconi-
tine. Baiji est la touche moderne de cette composition, car elle est réputée
cicatriser la muqueuse stomacale et duodénale et arrêter les saignements.
WaLeng Zi, lui, sert d'alcalin qui combat l'acidité gastrique. S'il n'y a pas
d'acidité, nous conseillons de le remplacer par Radix Codonopsitis
Pilosulae (DangSben), 6-9g. Comme un vide de Yang Qi aboutit par prin-
cipe toujours à une stagnation de Qi, Fo Sbou et Mu Xiang viennent res-
pectivement régulariser le Qi du foie et de l'estomac.

Nous remarquerons avec étonnement et admiration que 'les deux empe-


reurs de cette formule Fu Zi et Bai fi sont traditionnellement incompati-
bles. Nous voyons qu'ici, cette incompatibilité n'a pas lieu d'être, et qu'au
contraire c'est de ce mariage réputé impossible que naît une solution radi-
cale. Continuerons-nous à penser que les chinois contemporains sont des
rustres, appliquant bêtement le savoir de leurs anciens ?

Origine : article paru dans la revue académique de l'institut de médecine


chinoise de Bei Jing (Beifing Zhong Yi Xue Yuan Xue Bao) - 1985, n°4.
Auteur : Dr Mao Ru Bao.

134
£a phytothérapie chinoise moderne

Formule pour l'ulcère gastro-duodénal n°3


UG3

Jia Wei Wu Bel San

(Poudre de Os Sepiae Seu Sepiellae et Bulbus


Fritillariae Thunbergii avec des saveurs ajoutées)

Ingrédients : Os Sepiae Seu Sepiellae (Hai Piao Xiao), 50g, Bulbus


Fritillariae Thunbergii (Zbe BeiMu), 50g, Radix Albus Paeoniae Lactiflorae
(Bai Sbad), 50g, Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 50g, Résina Olibani (Ru
Xiang), 30g, Résina Myrrhae (Mo Ycto), 30g, Radix Pseudoginseng (San
00» 30g

Mode d'emploi : Poudre. Réduire les substances médicinales en poudre


très fine. Les mettre dans des gélules de 500 mg. Prendre 6 gélules, 3 fois
par jour, 2 heures avant les repas. Avaler avec de l'eau chaude.

Fonctions :
1. contrôle l'acidité et arrête la douleur
2. active le sang et disperse les indurations
3. referme1 et génère les chairs

Indications :-ulcère gastro-duodénal avec douleur et acidité gastrique.

Commentaire : Là encore, nous avons affaire à une formule relativement


symptomatique qui vise à cicatriser l'ulcère, arrêter la douleur et l'acidité.
La composition est basée sur deux formules clés : Wu Bel San (Poudre de

1 En fait le terme chinois est Shou Lion qui signifie contracter, retenir, rassembler, refer-
mer. Il évoque la fonction de certaines substances médicinales qui " referment " les plaies
par leur action astringente.
135
fa phytothérapie chinoise moderne

Os Sepiae Seu Sepiellae et Bulbus Fritillariae Thunbergii) et Shao Yao Gan


Cao Tang (Décoction de Radix Albus Paeoniae Lactiflorae et de Radix
Glycyrrhizae). La première n'est composée que de Zbe BeiMu et de Hai
Piao Xiao et constitue une association majeure pour traiter les régurgita-
tions acides et l'acidité gastrique. La deuxième n'est composée que de Bai
Shao et de Gan Cao et constitue une association majeure pour traiter les
douleurs spasmodiques en particulier du tube digestif. L'ensemble est ren-
forcé par l'action antalgique et cicatrisante de Ru Xiang, Mo Ycto et San Qi.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Si Chuan


(Si Chuan Zbong Yi) -1987, n°l. Auteur : Dr Wang Zong Lian.

Formule pour l'ulcère gastro-duodénal n°4


UG4

Wei Tong San


W ^ -4&
(Poudre pour la douleur de l'estomac)

Ingrédients : Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Sbao}, 50g, Radix


Glycyrrhizae (Gan Cao), 75g, Rhizoma Corydalis Yanhusuo (YanHu Suo),
50g, Rhizoma Bletillae Striatae (BaiJÎ), 25g, Os Sepiae Seu Sepiellae (Hai
Piao Xiao), 50g, Pericarpium Citri Reticulatae (CbenPi), 50g, Ophicalcitum
(HuaRui Sbî), 25g, (chao jiao) Fructus Germinatus Hordei Vulgaris (Mai
Yà), 25g, Radix Codonopsitis Pilosulae (DangSben), 50g, Cortex Albizziae
Julibrissinis (He Huan Pî), 25g

Mode d'emploi : Poudre. Réduire en poudre fine les substances médici-


nales. Dans les cas bénins, prendre 10g par jour. Dans les cas sévères, pren-
dre 30g par jour. Répartir la dose en trois prises, à absorber avec de l'eau
chaude. En cas de distension abdominale importante après la prise du

136
£a phytothérapie chinoise moberne

remède : 1- diminuer la quantité, 2- doubler la posologie de Fructus


Germinatus Hordei Vulgaris (Mai Ya) et ajouter Radix Auklandiae Lappae
(Mu Xiang), 50g, 3- faire bouillir à feu doux 10 minutes la poudre dans 200
ml avant de l'absorber, 4- prendre le remède 2 heures avant les repas.

Fonctions :
1. renforce la rate et tonifie le Qi
2. harmonise le sang et arrête la douleur
3. disperse la stase et génère du nouveau2

Indications : ulcère gastro-duodénal chronique dû à un vide de rate et


une stase de sang.

Commentaire : En cas de vide de rate, le Qi se dérègle ce qui provoque


une dysharmonie de l'estomac. En outre, sur un long terme, le vide de Qi
induit une stagnation de Qi et une stase de sang, le tout induisant la dou-
leur épigastrique. Dang Sben, Mai Ya, Chen Pi, renforcent la rate, dissipent
les aliments, régularisent et tonifient le Qi ; Baiji, Hua Rui Shi, arrêtent
les saignements, génèrent les chairs ; YanHu Suo active le sang, disperse la
stase et arrête les douleurs ; Bai Shao, Gan Cao, Mai Ya harmonisent la rate
et le foie, régularisent le Qi, atténuent les tensions, arrêtent la douleur ;
Hai Piao Xiao contrôle l'acidité ; He Huan Pi calme le Shen et le Hun.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Si Chuan


(Si Cbuan Zbong Yî) -1988, n°6. Auteur : Dr Hao Gang.

2 Le terme est Sheng Xin, littéralement cela veux dire " générer, produire, créer " " du
neuf, du nouveau ". Il s'agit de disperser les stases de sang pour créer du sang neuf.

137
Sa phytothérapie chinoise moderne

Formule pour l'ulcère gastro-duodénal n°5


UG5

TiaoWeiHeJi
îM f 4-*|
(Mixture pour régulariser l'estomac)

Ingrédients : Rhizoma Atractylodis (Cang Zhu), 10g, Sclerotium Poriae


Cocos (FuLing), 10g, Pericarpium Citri Reticulatae (CbenPÎ), 5g, Cortex
Magnoliae Officinalis (Hou Pô), 10g, Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 10g,
Rhizoma Bletillae Striatae (Bai Jî), 10g, Herba Lycopi Lucidi (2e Lan),
10g, Herba Cum Radiée Patriniae Heterophyllae (Bai Jiang Cao), 18g,
Radix Angelicae Dahuricae (Bai Zht), 10g

Mode d'emploi : Décoction. Cette formule a été initialement prévue sous


forme de granules lyophilisées. Elle peut parfaitement être utilisée sous
forme de décoction classique. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. renforce la rate et harmonise l'estomac
2. transforme l'humidité trouble
3. atténue les tensions et arrête la douleur
4. disperse la stase de sang et génère du nouveau

Indications : ulcère gastro-duodénal dû à un vide de rate, une humidité


trouble, une stagnation de Qi et une stase de sang.

Modifications :
> En cas de froid sévère, ajouter Ramulus Cinnamomi Cassiae (Gui
Zbi), 10g.

138
£a phytothérapie chinoise moderne

> En cas de chaleur sévère, aj outer Rhizoma Coptidis Chinensis (Huang


Lian), 3-6g.
> En cas de stase de sang sévère, aj outer Herba Lycopi Lucidi (Ze Lan),
10g.
> En cas d'ulcère hémorragique, doubler la posologie de Rhizoma
Bletillae Striatae (Baijt).
> En cas de stagnation de Qi, Rhizoma Nardostachytis (Gan Song],
10g.
> En cas de métaplasie intestinale de la muqueuse gastrique, ajouter
Herba Oldenlandiae Diffusae (Bai Hua Sbe Sbe Cao), 30g.

Commentaire : Cette formule est basée sur Ping Wèi San (Poudre pour
calmer l'estomac), remède majeur pour les douleurs de l'estomac dues à
une accumulation d'humidité trouble dans l'estomac. Elle permet grâce à
des remèdes comme Cang Zbu, Hou Pô, Cben Pi, Gan Cao de renforcer la
rate, mobiliser le Qi et assécher l'humidité. Elle est renforcée pour ceci
par Fu Ling et Bai Zbi. Ce dernier, en outre, dissipe la tuméfaction et
arrête la douleur. De plus, on a ajouté également Ze Lan et Baijiang Cao
qui activent le sang et dispersent la stase car à la longue dans les maladies
chroniques le sang finit toujours par stagner. Enfin, Baiji est un ingré-
dient incontournable pour favoriser la régénération tissulaire et arrêter les
hémorragies de l'estomac.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise du Shan Dong


(SbanDong Zbong Yi Za Zht) -1986, n°3. Auteur : Dr Sun Ji Hua.

Formule pour l'ulcère gastro-duodénal n°6


UG6

Zbi Pi Qu Yu Fang
té $f-£$-?
(Formule pour traiter la rate et disperser la stase)
139
£a phytothérapie chinoise moderne

Ingrédients : Radix Astragali Membranacei (Huang Qi), 60g, Flos


Carthami Tinctorii (HongHua), 6g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. Boire la décoction froide (température ambiante).

Fonctions :
1. renforce la rate et arrête le sang3
2. disperse les stases et harmonise le sang

Indications : hématémèse ou méléna dus à un ulcère de l'estomac ou


du duodénum dus à un vide du Qi de la rate.

Commentaire : Ici, il s'agit de traiter spécialement les saignements dus à


un ulcère. Lorsque la rate est déficiente, sa fonction de contention du sang
dans les vaisseaux s'affaiblit provoquant une hémorragie. Le saignement
en lui-même est une stase de sang qui est aggravée par le fait que le Qi,
déficient, ne mobilise plus correctement le sang. Huang Qi est doux, légè-
rement tiède, tonifie le Qi, génère le sang, fait monter le clair, arrête les
saignements. Des recherches modernes ont démonté qu'il renforce la ré-
sistance des vaisseaux capillaires et qu'il a une action hémostatique et cica-
trisante. Selon certains traités anciens, Hong Hua " en petite (dose) nour-
rit le sang, à grosse (dose) mobilise le sang ". A 6g, posologie moyenne, il
bénéficie des deux facettes : il nourrit et active le sang en même temps. Ce
qui lui permet d'aider Huang Qi à disperser les stases et nourrir le sang. Si
l'hémorragie située dans l'estomac est récidivante malgré ce traitement,
pour renforcer l'action de ces deux substances médicinales, j'ajouterais
Rhizoma Bletillae Striatae (Baijt) et Radix Pseudoginseng (San Qî) à 3g
chacun, à absorber en poudre très fine avec Zbi Pi Qu Yu Fang refroidie.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Jiang Xi


(JiangXi Zbong Yi Yao) -1987, n°l. Auteur : Dr He Zhi.

3 L'expression " arrête le sang " provient ici des caractères chinois She Xue. She signifie
recueillir, ramasser, saisir, arrêter, soigner... H est spécialement utilisé dans les ouvrages
chinois dans le cadre d'un vide de rate qui ne retient pas correctement le sang dans les
vaisseaux.

140
£a phytothérapie chinoise moderne

COLITE

Formule pour la colite chronique n°l


CCI

fie Du Qing Chang Tang

(Décoction pour éliminer la toxicité


et clarifier les intestins)

Ingrédients : Radix Pulsatillae Chinensis (Bai Jbu Weng), 30g, Cortex


Fraxini (Qin Pi), 20g, Cortex Phellodendri (Huang Bat), 12g, Rhizoma
Coptidis Chinensis (Huang Lian), 15g, Radix Albus Paeoniae Lactiflorae
(Bai Shao), 30g, Rhizoma Atractylodis Macrocephalae (Bai Zhu), 30g,
Rhizoma Atractylodis (CangZhu), 12g, SclerotiumPoriae Cocos (FuLing),
30g, Sclerotium Polypori Umbellati (Zhu Ling), 15g, Herba Polygoni
Avicularis (Bian Xu), 15g, Radix Dioscoreae Oppositae (Sban l&o), 30g,
Radix Auklandiae Lappae (Mu Xiang), 10g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. Initialement cette formule a été créée comme traitement
d'attaque pour traiter rapidement toute forme de colite chronique de type
humidité chaleur. H est évident que les posologies ne sont pas adaptées
aux patients qui viennent nous consulter en Occident. Tout en gardant la
puissance de ce remède, il est possible de diviser par deux voire plus la
posologie. En outre on ne dépassera pas 3g de Huang Lian, cette formule
étant suffisamment amère.

141
£a phytothérapie chinoise mouerne

Fonctions :
1. clarifie la chaleur et élimine l'humidité
2. renforce la rate et harmonise l'estomac

Indications : toutes formes dé colite chronique de type humidité chaleur


(toxique) dans l'estomac et le gros intestin.

Commentaire : Généralement les formules qui traitent les diarrhées, dy-


senteries, colites, entérites, jlues à une humidité chaleur dans le gros intes-
tin sont très amères et froides. A cause de cela, elles ont tendance à blesser
le Qi et le Yang de la rate et de l'estomac. Or, la majorité des patients
occidentaux (et chinois ?) qui souffrent de colite chronique par humidité
chaleur ont en même temps un vide de rate. D'où l'impossibilité d'utiliser
ces formules sans finalement aggraver le patient. En revanche fie Du Qing
Cbang Tang a l'intelligence d'associer des remèdes qui traitent l'humidité
chaleur et neutralisent la toxicité (Bai Tou Weng, QinPi, HuangBai, Huang
Lian), qui éliminent l'humidité trouble tout en renforçant la rate (Cang
Zhu, Fu Ling), qui tonifient le Qi de la rate (Bai Zhu, Shan Yao), qui har-
monisent le sang (Bai Sbao) et le Qi (Mu Xiang), et qui détournent l'excès
d'humidité dans les intestins vers la vessie (Fu Ling, Bian Xu, Zku Ling).
Ainsi, cette prescription disperse le pervers sans blesser le correct.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise du Hu Bei (Hu


Bei Zbong Yi Za Zhi) -1986, n°2.

I Formule pour la colite chronique n°2 I


l CC2 J

Bai Zhi Gu Cbang Tang

(Décoction de Radix Angelicae Dahuricae


pour consolider les intestins)
142
Ma phytothérapie chinoise moderne

Ingrédients : Radix Angelicae Dahuricae (BaiZhî), 15g, Radix Auklandiae


Lappae (MuXiang), 10g, Rhizoma Atractylodis Macrocephalae (Bai Zbu),
10g, Fructus Pruni Munie (Wu Met), 10g, Rhizoma Zingiberis Exsiccata
(Gan Jiang), 10g, Radix Sophorae Flavescentis (Ku Shen), 10g, Radix
Astragali Membrarïacei (Huang Qî), 15g, Pericarpium Punicae Granati
(Shi Liu Pî), 20g, Pericarpium Citri Reticulatae (Chen Pi], 6g, Radix
Glycyrrhizae (Gan Cao), 4g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. renforce la rate et nourrit l'estomac
2. conduit l'humidité et arrête la diarrhée

Indications : tous types de colites chroniques incluant la rectocolite


hémorragique dus à un vide de rate avec douleur abdominale, diarrhée,
selles avec présence de glaires et/ou de sang, parfois constipation, disten-
sion abdominale, ténesme, inappétence... due à une accumulation d'hu-
midité par vide de rate.

Modifications :
> En cas de douleur abdominale, aj outer Rhizoma Corydalis Yanhusuo
(Yan Hu Suo), 15g, Fructus Meliae Toosendan (Cbuan Lian Zî), 9g.
> En cas de diarrhée sévère, ajouter Fructus Schisandrae Chinensis
(Wu Wei Zî), 12g, Fructus Terminaliae Chebulae (He Zî), 12g.
> En cas de distension abdominale, ajouter Fructus Citri Aurantii (Zhi
Kè), 10g, Cortex Magnoliae Officinalis (Hou Pô), 10g.
> En cas d'humidité chaleur, éliminer Gan Jiang et ajouter Rhizoma
Coptidis Chinensis (Huang Lian), 3-6g, Cortex Fraxini (Qin Pî),
12g.
> En cas de vide de rate sévère, ajouter Radix Codonopsitis Pilosulae
(DangSben), 10g, Radix Dioscoreae Oppositae (Sban Yao], 10g.
> En cas de vide de Yang des reins, ajouter Radix Lateralis Praeparatus
Aconiti Carmichaeli (Fu Zî), 6g, Fructus Psoraleae Corylifoliae (Bu
Gu Zbî), 12g.
> En cas de stase de sang, ajouter Résina Olibani (Ru Xiang), 6g, Résina
Myrrhae (Mo Yto], 6g.

143
£a phytothérapie chinoise mdberne

Commentaire : Cette formule traite les colites chroniques dues à un vide


du Qi et du Yang de la rate qui entraîne une accumulation d'humidité qui
à la longue se transforme en chaleur. En clair, elle traite un vide de rate
avec humidité froid et humidité chaleur mais où la première domine. Nous
voyons ainsi des remèdes qui tonifient le Qi de la rate (Bai Zbu, Huang
Qt), qui tiédissent la rate (Ganjiang), qui régularisent le Qi dans l'esto-
mac et les intestins (Mu Xiang, Chen Pî), qui assèchent l'humidité (Bai
Zhu, Chen Pî), qui assèche et clarifie l'humidité chaleur (Ku Shen) et qui
arrêtent la diarrhée par astringence (Shi Liu Pi, Wu Met). Cette formule
présente une belle et harmonieuse composition mais qui doit surtout rete-
nir notre attention par son empereur Jfoz Zhi. En effet. Bai Zhi se dirige
dans le Yang Ming où il assèche fortement l'humidité trouble et fait mon-
ter le clair traitant .ainsi efficacement la diarrhée chronique. Substance peu
connue dans cette indication, il n'en demeure pas moins un très grand
remède pour la diarrhée.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Shan Xi


(Shan Xi Zbong Yt) -1988, n°2. Auteur : Dr Peng Hai Tang.

Formule pour la colopathie fonctionnelle n°l


CF1

Qinjiao BeiXie Tang

(Décoction de Radix Gentianae Macrophyllae


et de Rhizoma Dioscoreae)

Ingrédients : Radix Gentianae Macrophyllae (Qin Jiao), 12g, Rhizoma


Dioscoreae (BeiXie), 12g, Fructus Psoraleae Corylifoliae (Bu Gu Zbt), 12g,
(wei) Fructus Terminaliae Chebulae (He Zi), 12g, Radix Codonopsitis
Pilosulae (DangSben), 12g, Sclerotium Poriae Cocos (FuLing), 15g, (chao)

144
£a phytothérapie chinoise moderne

Rhizoma Atractylodis Macrocephalae (Bai Zhu), 15g, Radix Dioscoreae


Oppositae (Shan Ycto), 15g, Fructus Amomi (Sha Ren), 3g, Pericarpium
Citri Reticulatae (CbenPi), 10g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. renforce la rate et tiédit les reins
2. régularise le Qi et transforme-l'humidité

Indications : syndrome du colon irritable où la diarrhée domine dû à


un vide de rate et des reins.

Modifications :
> En cas de vide de Qi sévère ou d'effondrement du Qi, ajouter Radix
Astragali Membranacei (Huang Qî), 15g, Rhizoma Cimicifugae
(SbengMa), 10g, Radix Bupleuri (ChaiHu), 10g.
> En cas de vide de Yang sévère, ajouter Radix Lateralis Praeparatus
Aconiti Carmichaeli (Fu Zî), 6g, Cortex Cinnamomi Cassiae (Rou
Gui), 3g, Rhizoma Zingiberis Praeparata (Paojiang), 6g.
> En cas de vide de sang, ajouter (chao) Radix Angelicae Sinensis (Dang
Gui), 10g, Fructus Lycii Chinensis (Gou Qi), 10g.
> En cas de douleur abdominale sévère, ajouter Radix Albus Paeoniae
Lactiflorae (Bai Sbao), 30g.
> En cas d'humidité chaleur, ajouter Radix Scutellariae Baicalensis
(Huang Qin), 6g, Rhizoma Coptidis Chinensis (Huang Liari), 3g,
Cortex Magnoliae Officinalis (Hou Pô), 10g.
> En cas de diarrhée sévère, incessante, ajouter Fructus Pruni Mume
(WuMet), 12g, Pericarpium Punicae Granati (ShiLiuPi), 12g.

Commentaire : La plupart des traitements qui sont utilisés pour traiter la


colopathie fonctionnelle sont basées sur Tbng Xie Ycto Fang (Formule es-
sentielle pour la diarrhée douloureuse) à cause de la dysharmonie foie/
rate qui est la cause centrale de ce trouble. En outre, elle est souvent asso-

145
£a phytothérapie chinoise moderne

ciée à des remèdes tels que Xiao Chai Hu Tang (Petite décoction de Radix
Bupleuri) ou Ban Xia Xie Xin Tang (Décoction de Tuber Pinelliae pour
drainer l'épigastre), à cause de la présence d'humidité chaleur qui est fré-
quente dans ce cadre clinique.

Or, l'intérêt de cette formule est de sortir quelque peu des sentiers battus
et d'utiliser certaines substances médicinales qui ne sont pas du tout habi-
tuellement employées pour des désordres digestifs. En résumé, nous re-
tiendrons les points suivants :

1- Elle n'intègre pas de remèdes pour .disperser le foie.

2- Si elle tonifie la rate avec des remèdes classiques pour arrêter la diarrhée
(Bai Zbu, Dang Sben, Fu Ling, Shan Yao), elle utilise aussi des remèdes qui
transforment l'humidité comme Sha Ren et Cben Pi, mais aussi des subs-
tances qui tonifient les reins et qui arrêtent la diarrhée (Sban Yao, Eu Gu
Zbî) et une autre qui consolide les intestins pour arrêter la diarrhée (He
Zt). Ainsi, pratiquement toutes les stratégies pour arrêter la diarrhée chro-
nique sont employées : tonifier la rate, tonifier les reins, transformer l'hu-
midité et retenir par astringence.

3- BeiXie et Qinjiao n'ont pas à priori de vertus reconnues pour traiter les
désordres digestifs. Et pourtant, l'auteur de cette formule les utilise pour
assécher l'humidité et éliminer l'humidité trouble qui descend dans le
foyer inférieur. En outre, elles ont une action nette sur l'humidité chaleur
qui est presque toujours présente dans le syndrome du colon irritable.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Guang Xi


(GuangXi Zhong Yi Yao) -1984, n°6. Auteur : Dr'Wang Shu Bo.

146
£a phytothérapie chinoise moderne

RECTOCOLITE HEMORRAGIQUE

•H ;f Jb tt
fâ &

Formule pour la rectocolite hémorragique n°l


RCH1

Li Chang Tang
&M$
(Décoction pour mettre en ordre les intestins)

Ingrédients : Radix Bupleuri (Chai Hu), 9g, Radix Albus Paeoniae


Lactiflorae (BaiShao), 15g, Rhizoma Atractylodis Macrocephalae (BaiZhu),
12g, Fructus Immaturus Citri Aurantii (Zhi Shi), 9g, Radix Auklandiae
Lappae (Mu Xiang), 6g, Cortex Phellodendri (Huang Bat), 9g, Radix
Sophorae Flavescentis (Ku Shen), 9g, Fructus Pruni Mume (Wu Met), 6g,
Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 3g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. disperse le foie et renforce la rate
2. régularise le Qi et arrête la douleur
3. clarifie la chaleur et élimine l'humidité
147
fa phytothérapie chinoise moûerne

Indications : rectocolite hémorragique due à une dysharmonie foie/rate


avec accumulation d'humidité chaleur, avec douleur abdominale et bor-
borygmes qui s'atténuent après la défécation, substances glaireuses dans
les selles, présence de sang et de pus dans les selles, ténesme, langue
pâle ou rouge, enduit blanc et gras ou jaune et gras.

Modifications :
> En cas de douleur abdominale sévère, ajouter Rhizoma Corydalis
Yanhusuo (Yan Hu Suo), 12g, Fructus Chaênomelis Lagenariae (Mu
Gua), 12g, Fèces Trogopterori Seu Pteromi (Wu Ling Zbï)., 12g.
> En cas de diarrhées sévères, ajouter Fructus Terminaliae Chebulae
(He 2i), 15g, Pericarpium Punicae Granati (SbiLiuPi), 15g.
^ En cas de distension abdominale, ajouter Cortex Magnoliae
Officinalis (Hou Pô), 10g, Semen Raphani Sativi (Lai Fu Zt), 10g,
Fructus Amomi (Sha Ren), 6g.
> En cas d'accumulation d'humidité, ajouter Herba Agastachis Seu
Pogostemi (Huo Xiang), 10g, Semen Alpiniae Katsumadai (Cao Dou

> En cas de tendance à l'humidité chaleur, ajouter Rhizoma Coptidis


Chinensis (Huang Lian), 3g, Radix Scutellariae Baicalensis (Huang
Qin), 9g, Radix Pulsatillae Chinensis (Bai Tou Weng), 15g.
> En cas d'inappétence, ajouter Fructus Crataegi (Shan Zba), 12g, Massa
Medica Fermentata (Shen Qu), 10g.
> En cas de sang abondant dans les selles, ajouter Radix Sanguisorbae
Officinalis (Di Yu), 15g, Flos Immaturus Sophorae Japonicae (Huai
HuaMî), 15g.
> En cas de stase de sang, ajouter Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan
Shen), 10g, Semen Pruni Persicae (lao Ren), 10g.
> En cas de vide de rate sévère, diminuer la posologie de Huang Bai et
Ku Sben jusqu'à 3 à 6g chacun et ajouter Radix Codonopsitis Pilosulae
(DangShen), 10g, Sclerotium Poriae Cocos (FuLing), 10g.
> En cas de vide du Yang des reins concomitant, ajouter Fructus
Psoraleae Corylifoliae (Bu Gu Zhi), 9g, Fructus Evodiae Rutecarpae
(Wu Zhu Yu), 3g, Semen Myristicae Fragrantis (Rou Dou Kou), 6g,
Fructus Schisandrae Chinensis (Wu Wei Zt), 9g.

Commentaire : Cette formule est basée sur les dictons suivants : " pour
la douleur, il faut blâmer le foie, pour la diarrhée il faut blâmer la rate ",
" lorsque l'humidité domine, alors il y a la diarrhée ". En fait, l'auteur
£a phytothérapie chinoise moderne

considère que la majorité des rectocolites hémorragiques est induite par


une dysharmonie foie/rate. Le foie induit lès borborygmes et la douleur
par stagnation de Qi. La rate induit la diarrhée et les glaires jdans les selles
par déficience de ses fonctions de transformation-transport. Jusqu'à là, ces
explications sont relativement classiques. Ce qui est~plus percutant est
l'idée suivante : le vide de la rate favorise une accumulation d'humidité.
Or, celle-ci par nature tend à s'écouler vers le bas. Parallèlement la sur-
pression du foie, à cause de la nature Yang-feu du Qi, tend à se transformer
en chaleur. Cette chaleur se combine à l'humidité et s'écoule sous forme
d'humidité chaleur dans le gros intestin, aggravant la diarrhée et produi-
sant hémorragie et pus. H était donc tout à fait logique de partir de Tbng
Xie Yao Fang (Formule essentielle pour la diarrhée douloureuse), prescrip-
tion clé de la diarrhée chronique avec douleur abdominale due à une
dysharmonie foie/rate avec principalement Bai Shao, Bai Zhu. H fallait
renforcer celle-ci pour régulariser plus fortement le Qi du Foie, ce qui est
fait en ajoutant Si Ni San (Poudre des quatre inversions) avec principale-
ment Chai Hu, Bai Shao, Zhi Shi. En outre, il fallait penser à mobiliser le
Qi non seulement dans le foie mais aussi dans les intestins pour traiter
notamment le borborygme et le ténesme, d'où la présence de Mu Xiang.
Enfin, l'humidité chaleur dans le foyer inférieur et en particulier dans les
intestins est prise en charge par Ku Shen et Huang Bai. De plus, Wu Mei :
1- traite le candida albicans, 2- arrête les saignements, 3- arrête la diarrhée,
4- génère les liquides qui sont lésés par la diarrhée chronique et les saigne-
ments. Enfin, Gan Cao harmonise le tout pour laisser s'exprimer l'une
des plus remarquables formules pour la rectocolite hémorragique.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Fu Jian (Fu


Jian Zhong Yi Yao) -1986, n°4. Auteur : Dr Huang Yu Lin.

Formule pour la rectocolite hémorragique n°2


RCH2
(suite page suivante)

149
£a phytothérapie chinoise moùerne

Huang Yin Yi Zba Tang

(Décoction de Radix Astragali Membranacei,


Flos Lonicerae Japonicae, Semen Coicis
Lachryma-jobi et de Fructus Crataegi)

Ingrédients : Radix Astragali Membranacei (Huang Qz), 30g, (chao tan)


Flos Lonicerae Japonicae (Jin Yin Hua), 10g (poudre fine à ajouter dans la
décoction juste avant de la boire), Semen Coicis Lachryma-jobi (Yi Yi
Ren), 15g, Fructus Crataegi (Sban Zha), 15g, Radix Codonopsitis Pilosulae
(DangSben), 10g, RadixDioscoreae Oppositae (Sban Yto), 10g, Sclerotium
Poriae Cocos (Fu Ling), 10g, Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Shao),
10g, Radix Auklandiae Lappae (MuXiang), 6g, Radix Platycodi Grandiflori
(fie Geng), 6g, Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 6g, Fructus Amomi (Sha
Ren), 3g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. Là encore, on ne devra pas s'effrayer des quantités de
plantes utilisées. Nous n'oublierons pas que cette formule vise à guérir la
rectocolite hémorragique qui est une maladie sévère au pronostic grave.

Fonctions :
1. renforce la rate et transforme l'humidité
2. consolide les intestins et arrête la diarrhée
3. restaure l'ulcère (Xiu Fu Kui Chuang, c-a-d guérir l'ulcère)

Indications : rectocolite hémorragique due à un vide de rate avec accu-


mulation d'humidité, stagnation de Qi et stase de sang.

Modifications :
> En cas de dysharmonie foie/rate, ajouter Radix Ledebouriellae
Divaricatae (Fang Feng), 6g, Radix Bupleuri (Chai Hu), 6g, Tuber
Curcumae (Yufin), 9g.
> En cas de vide de rate avec humidité chaleur, ajouter Radix Pulsatillae
Chinensis (Bai Tou Weng), 15g, Rhizoma Coptidis Chinensis (Huang
Lian), 3g, Cortex Fraxini (QinPî), 10g.
150
£a phytotkérapïe chinoise moberne

> En cas de vide du Yang de la rate et des reins, ajouter Fructus Psoraleae
Corylifoliae (Bu Gu Zht), 9g, Fructus Evodiae Rutecarpae (Wu Zhu
Yu), 3g, Semen Myristicae Fragrantis (Rou Dou Kou),_ 6g, Fructus
Schisandrae Chinensis (Wu Wei Zî), 9g.
> En cas de froid sévère, ajouter Radix Lateralis Praeparatus Aconiti
Carmichaeli (Fu Zî), 6g, Rhizoma Zingiberis Exsiccata (Ganjiang),
6s- •
> En cas de selles sanglantes, ajouter Radix Sanguisorbae Officinalis
(Di Yu), 15g, Herba Ecliptae Prostratae (Han Lian Cao), 12g.
> En cas de diarrhée chronique incessante, ajouter Fructus Terminaliae
Chebulae (He Zî), 15g, Pericarpium Punicae Granati (Shi Liu Pî),
15g.
> En cas de vide de sang, ajouter Gelatinum Corii Asini (EJiao), 6g.

Commentaire : Huang Qi tonifie le Qi de la rate, expulse la toxicité et


évacue le pus, génère les chairs et referme la plaie. Jin Yin Hua rafraîchit le
sang, neutralise la toxicité, arrête la dysenterie sanguinolente. Shan Zha
dissipe les aliments, renforce l'estomac, active le sang, transforme les sta-
ses. Yi YiRen renforce la rate, augmente l'estomac, clarifie la chaleur, éva-
cue le pus. Dang Sben et Shan Yao aident Huang Qi a renforcer la rate. Bai
Zhu, Fu Ling et Yi Yi Ren renforcent la rate et éliminent l'humidité. Mu
Xiang et Sha Ren mobilisent le Qi, transforment la stagnation. De plus,
Mu Xiang traite le ténesme et Sha Ren la diarrhée. Bai Shao et Gan Cao
atténuent la tension et arrêtent la douleur. En outre Bai Shao arrête la
diarrhée rouge (c'est-à-dire avec sang dans les selles). Jie Geng fait monter
le Jing des aliments vers le poumon pour l'empêcher de s'écouler vers le
bas et se transformer en diarrhée. Ensemble ces remèdes tonifient le vide,
neutralisent la toxicité, éliminent l'humidité, mobilisent la stagnation,
régularisent le Qi, activent le sang, traitant ainsi une rectocohte hémorra-
gique due à un vide de rate qui favorise une accumulation d'humidité qui
fait stagner le Qi qui à son tour bloque le sang.

C'est à l'aide de ses modifications que cette formule prend tout son inté-
rêt. Il est à noter qu'ici le sang dans les selles n'est pas dû à une humidité
chaleur ou une quelconque chaleur plénitude mais au vide de la rate qui
ne retient pas le sang dans les vaisseaux.

Origine : article paru dans la revue académique du Hu Bei (Hu Bei Zhong
Yi Za Zht) -1987, n°2. Auteur : Dr Ni Zi

151
£a phytothérapie chinoise moùerne

APPENDICITE

Nous pourrions être étonnés de voir dans cet ouvrage des traitements pour
l'appendicite ou lapériappendicite tant cette maladie est réservée à la chirur-
gie. En fait, sans vouloir entrer dans une polémique, il est clair pour tout le •
monde que certaines appendicites aiguës ne nécessitent pas d'opération immé-
diate. A ce moment-la, ces traitements de phytothérapie en quelques jours peu-
vent parfaitement assainir les tissus enflammés et éviter souvent la chirurgie.
De plus dans les cas d'appendicites chroniques, ces remèdes se révèlent plus
efficaces que la thérapeutique moderne. Il n'est pas question ici d'inciter à
faire n'importe quoi. Tout doit êtrefait avec bon sens et sous contrôle médical
strict. Ceci permettrait d'économiser assurément de nombreuses d'interven-
tions.

Formule pour l'appendicite aiguë n°l


AA1

Chang Yong Tang


Ffà Û $
(Décoction pour l'abcès de l'intestin)

Ingrédients : Herba Cum Radiée Patriniae Heterophyllae (Baijiang Cao],


15g, Flos Lonicerae Japonicae (fin Yin Hua), 15g, Semen Benincasae
Hispidae (Dong Gua Zt), 10g, Herba Cum Radice Taraxaci Mongolici (Pu
Gong Ying), 15g, Cortex Radicis Moutan (Dan Pî), 10g, Semen Coicis
Lachryma-jobi (Yî YiRen), 15g, Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae (Chi
Shao), 10g, Fructus Citri Aurantii (Zbi Ke], 10g, Semen Pruni Persicae
(Tao Ren), 6g, Fructus Forsythiae Suspensae (Lian Qiao), 10g, Radix Et
Rhizoma Rhei (Da Huang), 6g, Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 6g
152
£a /)hiftothfriil>(c chinoise moderne

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances à boire en quatre fois. Le traitement doit être intensif (res-
pect des posologies et du nombre de prises du médicament). Il est normal
et souhaitable qu'il provoque la diarrhée. En 24-48 heures les principaux
symptômes doivent être nettement atténués. Si c'est le cas, il faut conti-
nuer le traitement au moins 6 jours avec éventuellement des posologies un
peu plus réduites (en particulier sur Da Huang et Mang Xiao-pour éviter
une purgation trop longue). Si ce n'est pas le cas, il faut penser à l'inter-
vention chirurgicale. La posologie doit être adaptée si l'appendicite tou-
che un enfant de moins de 16 ans (selon les règles habituelles).

Fonctions :
1. clarifie la chaleur et élimine l'humidité
2. mobilise le Qi et active le sang

Indications : appendicite ou périappendicite due à une chaleur toxique


dans le gros intestin.

Modifications :
> En cas de chaleur toxique sévère, augmenter la posologie de fin Yin
Hua, Baifiang Cao et Pu Gong Ying jusqu'à 30g.
> En cas de constipation sévère, augmenter la posologie de Da Huang
jusqu'à 10-12g.
> En cas de stase de sang sévère, ajouter Caulis Sargentodoxae (Hong
Teng), 15g, Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Sben), 15g.
> En cas de distension abdominale, ajouter Cortex Magnoliae
Officinalis (Hou Pô], 10g, Radix Auklandiae Lappae (Mu Xiang),
10g. _ . , v . -
> En cas de stagnation de Qi sévère, ajouter Pericarpium Citri
Reticulatae Viride (QingPt), 12g, Fructus Meliae Toosendan (Cbuan
Lian Zî), 12g.
> Si la chaleur domine sur l'humidité, ajouter Rhizoma Coptidis
Chinensis (Huang Lian), 6g, Radix Scutellariae Baicalensis (Huang
Qw), 10g.
> Si l'humidité domine sur la chaleur, ajouter Herba Agastachis Seu
Pogostemi (Huo Xiang), 12g, Herba Eupatorei (PeiLan), 12g.
> En cas de chaleur toxique qui blesse le Yin, ajouter Radix Rehmanniae
(SbengDÎ), 12g, Radix Scrophulariae Ningpoensis (XuanShen), 12g,
Radix Trichosanthis Kirlowii (Tian Hua Fen), 12g.
153
£a phytothérapie chinoise ftiocerne

> En cas de chaleur toxique qui blesse le Yin ce qui nuit au Yang,
ajouter Radix Lateralis Praeparatus Aconiti Carmichaeli (Fu Zî), 6g,
Rhizoma Zingiberis Exsiccata (Gan Jiang), 6g.
> En cas de nausées, vomissements, pertes d'appétit, ajouter (jiang zhi)
Rhizoma Pinelliae Ternatae (Ban Xia), 10g, Rhizoma Zingiberis
(Sbeng Jiang), 10g.
> En cas de pus, ajouter Spina Gleditschiae Chinensis (Zao Jiao Ci),
12g, Squama Manitis Pentadactylis (ChuanShanJia), 12g.

Commentaire : L'appendicite aiguë est principalement due à une accu-


mulation d'humidité trouble qui se transforme en chaleur dans le foyer
inférieur. L'humidité chaleur et la toxicité s'amassent et se nouent dans
l'entraille intestin, bloquent la circulation du Qi et du sang, ce qui provo-
quent l'appendicite.

Cette formule est une modification intelligente de Da Huang Mu Dan Pi


Tang (décoction de Radix Et Rhizoma Rhei et de Cortex Radicis Moutan)
qui est une des prescriptions clés de " l'abcès de l'intestin " (Chang Yong).

Da Huang désobstrue les entrailles, clarifie et draine l'humidité chaleur.


Jin Yin Hua, Bai Jiang Cao, Pu Gong Ying, Lian Qiao, Gan Cao clarifient
la chaleur et neutralisent la toxicité. Jao Ren, Cbi Sbao, Dan Pi activent le
sang et dispersent la stase. Yi Yi Ren, Dong Gua Zi éliminent l'humidité,
évacuent le pus et dissipent la tuméfaction. Zhi Ke mobilise le Qi et éli-
mine la distension. L'ensemble constitue un traitement puissant pour trai-
ter l'appendicite aiguë en première intention.

Origine : article paru dans la revue académique de l'institut de médecine


chinoise de Bei Jing (Beijing Zbong Yi Xue Yuan Xue Bao) - 1990, n°2.
Auteur : Dr. Yang Jing Hai.

154
£a phytothérapie chinoise moderne

Formule pour l'appendicite aiguë n°2


AA2

Fu Fang Hong Teng Qian

&&&&&
(Décoction de Caulis Sargentodoxae complétée)

Ingrédients : Caulis Sargentodoxae (Hong lèng), 30-60g, Résina Olibani


(Ru Xiang), 6g, Herba Cum Radiée Violae Yedoensitis (ZiHua Di Ding),
30g, Fructus Forsythiae Suspensae (Lian Qiao), 10-15g, Rhizoma Corydalis
Yanhusuo (Yan Hu Suo), 10g, Résina Myrrhae (Mo Yao], 6g, Radix Et
Rhizoma Rhei (DaHuang), 10-15g, Cortex Radicis Moutan (DanPÎ), 10g,
Flos Lonicerae Japonicae (fin Yin Hua), 15-20g, Fructus Citri Aurantii
(ZbiKe), 10-15g, RadixRubrus PaeoniaeLactiflorae (CbiShao), 15g, Radix
Glycyrrhizae (Gan Cao], 5g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances à boire en quatre fois. Le traitement doit être intensif (res-
pect des posologies et du nombre de prises du médicament). Il est normal
et souhaitable qu'il provoque la diarrhée. En 24-48 heures les principaux
symptômes doivent être nettement atténués. Si c'est la cas, il faut conti-
nuer le traitement au moins 6 jours avec éventuellement des posologies un
peu plus réduites (en particulier sur Da Huang pour éviter une purgation
trop longue). Si ce n'est pas le cas, il faut penser à l'intervention chirurgie
cale. La posologie doit être adaptée si l'appendicite touche un enfant de
moins de 16 ans (selon les règles habituelles).

Fonctions :
1. clarifie la chaleur et neutralise la toxicité
2. désobstrue l'interne et purge
3. disperse le foie et régularise le Qi
4. active le sang et transforme la stase

155
£a phytothérapie chinoise moberne

Indications : appendicite ou périappendicite due à une chaleur toxique


dans le gros intestin.

Modifications :
> En cas de distension abdominale sévère, ajouter Radix Auklandiae
Lappae (Mu Xiang), 10g, Cortex Magnoliae Officinalis (Hou Pô),
10g.
> En cas de vomissement, ajouter Caulis Bambusae In Taeniis (Zbu
Ru), 10-15g, (fa) Rhizoma Pinelliae Ternatae (BanXia), 10-15g.
> En cas de pus, aj outer Semen Coicis Lachryma-j obi (Yi Yi Ren), 3 Og,
Herba Cum Radice Patriniae Heterophyllae (BaiJiangCao), 15-30g.
> Après un traitement efficace et la disparition de la quasi totalité des
symptômes et en particulier la douleur, le signe de Rovsing, le signe
du psoas, la défense, la fièvre, remplacer cette prescription par la
suivante : Radix Codonopsitis Pilosulae (DangSben), 10g, Rhizoma
Atractylodis Macrocephalae (Bai Zbu), 10g, Sclerotium Poriae Co-
cos (FuLing), 10g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui), 10g, Radix
Auklandiae Lappae (Mu Xiang}, 10g, Fructus Forsythiae Suspensae
(Lùtn Qiao), 10g, Pericarpium Citri Reticulatae (CbenPÎ), 5g, Radix
Glycyrrhizae (Gan Cao), 5g, Radix Astragali Membranacei (Huang
Qz), 30g, Ramus Lonicerae Japonicae (RenDong Teng), 30g.

Commentaire : H s'agit d'une alternative au traitement précèdent. Il in-


clut les mêmes principes thérapeutiques mais avec des ingrédients diffé-
rents. Ce remède est un peu moins axé sur l'humidité et plus sur la dou-
leur en comparaison avec Cbang Yong Jang.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Si Chuan


(Si Chuan Zhong Yî) -1988, n°l. Auteur : Dr. Li Shu Ren.

156
£a phytothérapie chinoise moderne

HEMORROÏDE

Formule pour les hémorroïdes n°l


HM1

Xiao Zhi Tang

fa ^ fâ
(Décoction pour dissiper les hémorroïdes)

Ingrédients : Fructus Pruni Mume (WuMet), 10g, Galla Rhois Chinensis


(Wu Bei Zî), 10g, Radix Sophorae Flavescentis (Ktt Sben), 15g, Rhizoma
Belamcandâe Chinensis (She Gan), 10g, Squama Manitis Pentadactylis
(Cbuan Sbanjia), 10g, (duan) Concha Ostreae (Mu Lî), 30g, Semen Can-
nabis Sativae (HuoMaRen), 10g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. En l'absence de HuoMaRen prendre Semen Pruni Persicae
(Tao Ren).

Fonctions :
1. clarifie la chaleur et neutralise la toxicité
2. active le sang et disperse la stase
3. humidifie les intestins et débloque les selles
4. transforme l'humidité et désobstrue les Luo
5. ramollit ce qui est dur et disperse les indurations
6. retient et consolide le collapsus
7. arrête les saignements et apaise la douleur
157
£a phytothérapie chinoise moderne

Indications : hémorroïdes internes à différents stades.

Modifications :
> En cas de selles sanglantes, ajouter (chao tan) Radix Sanguisorbae
Officinalis (Di Yu), 12g, Cacumen Biotae Orientalis (Ce Bai Yè), 15g.
> En cas de sensation de brûlure, ou suintement, ou irritation, ajouter
Cortex Phellodendri (HuangBat), 10g, Rhizoma Coptidis Chinensis
(HuangLian), 6g.
> En cas de constipation avec selles dures, ajouter Folium Sennae (Fan
Xie Ye), 5-10g.
> En cas de douleur sévère, ajouter Résina Olibani (Ru Xiang), 6g,
• Rhizoma Corydalis Yanhusuo (Yan Hu Suo), 15g.
> En cas de distension ou prolapsus du rectum, ajouter Radix
Auklandiae Lappae (Mu Xiang}, 10g, Fructus Citri Aurantii (Zhi

> En cas d'effondrement du Qi de la rate, ajouter Radix Astragali


Membranacei (Huang Qz), 25g, Radix Puerariae (Ge Gen), 15g,
Rhizoma Cimicifugae (SbengMa), 6g.

Commentaire : Avec ces modifications, cette formule a été crée pour ré-
pondre à tous les stades et à toutes les manifestations des hémorroïdes
internes : inflammation, douleur, suintement, prurit, saignement, consti-
pation, prolapsus. H s'agit d'une formule " passe partout " qui rendra ser-
vice à tous ceux qui souffrent d'hémorroïdes.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Guang Xi


(Guang Xi Zbong Yi Yao) - 1982, n°6. Auteur : Dr Ling Chao Guang.

I Formule pour les hémorroïdes n°2 I


I HM2 J

Huai Hua Xiao Zhi Tang

(Décoction de Flos Sophorae Japonicae


pour dissiper les hémorroïdes)
158
'e chinoise moberne

Ingrédients : Flos Sophorae Japonicae (HuaiHua), 15g, Fructus Sophorae


Japonicae (Huaijiao), 15g, Radix Rehmanniae (SbengDi), 12g, Rhizoma
Coptidis Chinensis (Huang Lian^, 6g, Flos Lonicerae Japonicae (fin Yin
Hua), 12g, Cortex Phellodendri (Huang Bat), 10g, Talcum (HuaSbî), 15g,
Radix Angelicae Sinensis (Dang Gut), 12g, Rhizoma Cimicifugae (Sheng
Ma), 6g, Radix Bupleuri (Chai Hu), 6g, Fructus Citri Aurantii (ZhiKé),
6g, Radix Scutellariae Baicalensis (Huang Qin), 10g, Radix Glycyrrhizae
(Gan Cao), 3g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. L'inconvénient majeur de cette formule est son amertume.

Fonctions :
1. rafraîchit le sang et arrête les saignements
2. clarifie la chaleur et neutralise la toxicité
3. active le sang et arrête la douleur
4. expulse la stase et dissipe les hémorroïdes

Indications : hémorroïdes internes dues à une chaleur et une stase de


sang.

Modifications :
> En cas de saignements sévères, ajouter Herba Schizonepetae
Tenuifoliae (Jingjié), 10g, Radix Sanguisorbae Officinalis (Di Yù),
15g, Cacumen Biotae Orientalis (Ce Bai ]fë), 15g.
> En cas de constipation, aj outer Radix Et Rhizoma Rhei (Da Huang),
5-10g, Semen Pruni Persicae (Tao Ren), 5-10g.
> En cas de mictions peu abondantes, ajouter Rhizoma Alismatis (Ze
Xié), 10g, Semen Plantaginis (Cbe Qian Zî), 10g.
>• En cas de constitution vide ou prolapsus des hémorroïdes, ajouter
Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang Sben), 15g, Radix Astragali
Membranace'i (Huang Qî), 15g, Radix Dioscoreae Oppositae (Shan
Yao), 15g.

Commentaire : Cette formule est réservée aux hémorroïdes de type cha-


leur avec douleur et saignement. Huai Hua et Huaijiao rafraîchissent le

159
£a phytothérapie chinoise moderne

sang et arrêtent les saignements, dispersent les indurations et dissipent la


tuméfaction. Ensemble, Dang Gui et SbengDi nourrissent le Yin et rafraî-
chissent le sang, activent le sang et humidifient les intestins. Jiji Yin Hua
et les trois " Huang " clarifient la chaleur, neutralisent la toxicité, dissi-
pent la tuméfaction et arrêtent la douleur. Chai Hu, ShengMa, Zhi Ke font
monter le Yang clair et mobilisent le Qi. Hua Ski élimine l'humidité cha-
leur dans le foyer inférieur. Gan Cao harmonise les substances médicina-
les. H s'agit d'une formule efficace dont la seule restriction demeure sa
saveur jugée trop amère pour les patients occidentaux au goût perverti
(voir note 1 page 125).

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Si Chuan


(Si Chuan Zhong Yt) -1985, n°5. Auteur : Dr Pu Xiao Sheng.

160
Sa phytothérapie chinoise moderne

STERILITE FEMININE

Les formules que nous proposons traitent la stérilité féminine fonctionnelle


sans inflammation, sans kyste ou sans autres causes mécaniques.

Formule pour la stérilité féminine n°l


SF1

Yun Taiji Ben Fang


$.&&&*
(Formule fondamentale pour être enceinte)

Ingrédients : Radix Dipsaci (XuDuan), 12g, Rhizoma Cibotii Barometsis


(Gou Jî), 12g, Herba Cistanchis Deserticolae (Rou Cong Rong), 12g,
Actinolitum (Yang Qi Shî), 30g, Rhizoma Cyperi Rotundi (XiangFu), 6g,
Fructus Meliae Toosendan (ChuanLian Zî), 9g, RadixBupleuri (CbaiHu),
9g, Fructus Citri Sacrodactylis (Fo Sbou), 9g, Radix Dioscoreae Oppositae
(Shan Yao], 12g, Radix Auklandiae Lappae (Mu Xùtng), 5g, Massa Medica
Fermentata (Sben Qu), 10g, Herba Agastachis Seu Pogostemi (HuoXiang),
10g, Folium Perillae Frutescentis (Zi Su Ye] 510g, Radix Angelicae Sinensis
(Dang Gui), 9g, Radix Achyranthîs Bidentatae (HuaiNiuXî), 10g, Caulis
Milletiae Seu Spatholobi (JiXue Tèng), 15g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. Actinolitum (Yang Qi Sht) peut être remplacé par Herba
Epimedii (Yïn YangHuo], 12g.
162
£a phytothérapie chinoise moderne

Fonctions :
1. disperse le foie et régularise les règles
2. régularise le Qi et soutient la rate
3. tonifie les reins et renforce le Yang
4. nourrit le sang et active le sang

Indications : stérilité féminine due à un vide des reins, une surpression


du foie et un vide de rate.

Commentaire : Le Chong Mai prend son origine dans l'utérus. C'est la


mer du sang. H régularise le Qi et le sang des douze méridiens et il est relié
au foie. Le Ren Mai prend aussi son origine dans l'utérus. H régularise le
Qi et le sang de tous les méridiens Yin. La fertilité de la femme y est
directement associée, " le Ren gouverne l'utérus et le fœtus ". H est relié
aux reins. En outre, la rate est la racine du ciel postérieur, l'origine de la
génération et de la transformation du Qi et du sang. Ainsi, si le Qi des
reins est florissant, le Qi du foie harmonieux, le Qi de la rate productif,
alors le Chong Mai et le Ren Mai sont abondants et circulent, disposés à
favoriser la naissance.

Selon la composition de la formule, le vide de reins domine, puis vient la


surpression du foie, puis le vide et la stase de sang et enfin le vide de rate.
Xu Duan, Gouji, Rou CongRong, Yang Qi Shi, (ou Yin YangHuo), Huai
Niu Xi, Sban Yao tonifient les reins, harmonisent le Ren Mai. Xiang Fu,
Chuan Lian Zi, ChaiHu, Fo Sbou, Zi Su Ye dispersent le foie, harmonisent
le Chong Mai. JiXue Teng, Dang Gui nourrissent et activent le sang. Sban
Yao, Mu Xiang, Sben Qu, Huo Xiang tonifient ou réveillent la rate. Le tout
rend fertile la femme.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Jiang Xi


(fiangXi Zbong Yi Yao) -1988, n°2. Auteur : Dr Wu Zhu Tian.

163
£a phytothérapie chinoise moderne

Formule pour la stérilité féminine n°2


SF2

2e Lan Zan Yu Tang

(Décoction de Herba Lycopi Lucidi


pour faire l'éloge de la naissance)

Ingrédients : Herba Lycopi Lucidi (2e Lan), 15g, Herba Leonuri


Heterophylli (Yt Mu Cao), 30g, Pollen Typhae (Pu Huang), 10g, Fèces
Trogopterori Seu Pteromi (Wu Ling Zhî), 9g, Semen Vaccariae Segetalis
(Wang Bu Liu Xing], 10g, Radix Bupleuri (ChaiHu), 10g, Radix Linderae
Strychnifoliae (Wu Yao), 12g, Rhizoma Cyperi Rotundi (Xiang Fu), 15g,
Radix Astragali Membranacei (Huang Qt), 20g, Rhizoma Atractylodis
Macrocephalae (Bai Zbu), 15g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Gut), 15g,
Fructus Rubi Chingii (Fu Pen Zî), 15g, Semen Cuscutae Chinensis (Tu Si
Zt), 15g, Lignum Aquilariae Agallochae (Cben Xiang}, 3g, Fructus Lycii
Chinensis (Gou Qî), 15g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. régularise les règles et tonifie le sang
2. disperse le foie et régularise le Qi
3. active le sang et transforme la stase
4. renforce la rate et tonifie les reins

Indications : stérilité féminine due à une stagnation de Qi et de sang


ainsi qu'un vide de rate et de reins.

Modifications :
> En cas de chaleur vide, ajouter Cortex Radicis Lycii Chinensis (Di
GuPî), 10g, Herba Ecliptae Prostratae (HanLian Cao), 10g, Fructus
164
Sa phytothérapie chinoise moderne

Ligustri Lucidi (Nu Zhen Zî), 10g et supprimer Cben Xiang et Wu


Yao.
> En cas d'utérus froid, ajouter Fluoritum (Zi Shi Ying), 10g, Herba
Asari Cum Radiée (XiXin), 3g.
> En cas de stase de sang dans le foyer inférieur, ajouter Herba
Artemisiae Anomalae (Liu Ji Nu), 10g, Semen Pruni Persicae (lao
Ren), 10g, Flos Carthami Tinctorii (HongHua), 10g.
> En cas d'accumulation de mucosités, ajouter Exocarpium Citri
Erythrocarpae (JuHong), 10g, Rhizoma Pinelliae Ternatae (BanXia],
10g, Fasciculus Vascularis Luffae Cylindricae (Si Gua Luo), 10g,
Sclerotium Poriae Cocos (Fu Ling), 10g.
> . En cas de vide de Qi, ajouter Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang
Sben), 30g et supprimer Wu Ling Zhi.

Commentaire : II s'agit d'une formule qui utilise les mêmes idées et stra-
tégies thérapeutiques que la formule précédente mais où la mobilisation
du Qi et l'activation du sang est dominante par rapport à la tonification
de la rate et des reins. L'auteur justifie son choix en disant que très souvent
les femmes stériles souffrent de désordres au niveau de leur cycle et de
leurs règles qui prennent leur source dans la surpression du foie et la stase
de sang. En outre, nous remarquerons que la tonification de la rate est plus
importante que dans la prescription précédente.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du He Bei (He


Bei Zhong Yî) -1987, n°2. Auteur : Dr Zhu Xi Yuan.

Formule pour la stérilité féminine n°3


SF3

Bu Shen Huo Xue Yun Tai Tang

(Décoction qui tonifie les reins et


active le sang pour être enceinte)
165
£a phytothérapie chinoise moùerne

Ingrédients : Radix Angelicae Sinensis (Dang Guî), 18g, Herba Cistanchis


Deserticolae (Rou Gong Rang), 15g, Herba Leonuri Heterophylli (YîMu
Cao), 15g, Fructus Corni Officinalis (SbanZhu Yu), 15g, Fructus Psoraleae
Corylifoliae (Bu Gu Zbî), 15g, Ramulus Loranthi Seu Visci (SangJiSbeng),
15g, Rhizoma Alismatis (ZeXie), 15g, Fructus Rubi Chingii (FuPen Zî),
15g, Semen Cuscutae Chinensis (1k Si Zi), 25g, Radix Rubrus Paeoniae
Lactiflorae (Chi Sbao), 12g, Herba Lycopi Lucidi (Ze Lan), 12g, Fructus
Cnidii Monnieri (Sbe Cbuang Zt), 10g, Radix Ligustici Wallichii (Cbuan
Xiong), 10g, Flos Carthami Tinctorii .(Hong Hua), 10g, Radix Salviae
Miltiorrhizae (Dan Sben), 10g

Mode d'emploi : Décoction. Faire trois décoctions par jour avec les mê-
mes substances. Un traitement est constitué de 18 jours. Deux à trois trai-
tements sont nécessaires.

Fonctions :
1. tonifie le Yin et le Yang des reins
2. active le sang et transforme les stases

Indications : stérilité féminine due à un vide des reins et une stase de


sang.

Commentaire : La thèse de cette prescription n'est pas très éloignée des


deux premières formules. Cependant Bu ShenH.no Xue Yun Tai Tang comme
son nom l'indique est plus étroit en action, plus concentré aussi, notam-
ment sur la tonification des reins et la dispersion de la stase de sang. Sur
une étude clinique portant sur 642 patientes stériles, après la prise de ce
remède sur un à trois mois 316 tombèrent enceintes. Ceci amène à un taux
de réussite de presque 50%. Résultat tout à fait exceptionnel lorsque nous
savons qu'en dehors de l'insémination artificielle qui est loin d'être une
panacée, la médecine occidentale n'a absolument aucun traitement à pro-
poser.

Origine : formule citée par GuMiao Zhen dans " Zbong Yi ZbiLiaoXian
Dai Nan Bingji Cheng " (synthèse des traitements de médecine chinoise
pour les maladies difficiles de notre époque moderne), (voir bibliogra-
phie)
166
£a phytothérapie chinoise moderne

AMENORRHEE

Formule pour l'aménorrhée n°l


AMI

Chai Zha Tongjing Tang

(Pilule de Radix Bupleuri et de Fructus


Crataegi pour débloquer les règles)

Ingrédients : RadixBupleuri (CbaiHu], 10g, Fructus Crataegi (Sban Zbà),


30g, Radix Ligustici Wallichii (ChuanXiong), 9g, Radix Auklandiae Lappae
(Mu Xiang), 10g, sucre complet (Hong Tang), 2 c. à c.

Mode d'emploi : décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. disperse le foie et élimine la surpression
2. mobilise le Qi et active le sang
3. disperse la stase et débloque les règles

Indications : aménorrhée d'origine émotionnelle due à une surpression


du foie.

167
£a phytothérapie chinoise

Commentaire : L'aménorrhée a de nombreuses causes. Celle qui nous


intéresse ici est provoquée par des excès émotionnels qui font stagner le
Qi du foie. Lorsque le Qi stagne le sang stagne. Lorsque le Qi et le sang
stagnent dans le palais du sang, l'aménorrhée apparaît. ChaiHu disperse
le foie et élimine la surpression. Shan Zha avec une posologie élevée dis-
perse la stase et débloque les règles. Cbuan Xiong se dirige dans la mer du
sang pour transformer la stase et Mu Xiang aide Chai Hu à remettre en
ordre le Qi. Enfin, le " vrai " sucre complet disperse les stases et génère le
nouveau. Il s'agit d'une composition simple mais qui peut s'avérer très
efficace surtout grâce, à mon sens, à la présence et à la posologie impor-
tante de Shan 2,ha.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Guang Xi


(GuangXi Zbong Yi Yao) -1984, n°2. Auteur : Dr Wan Gui Hua.

168
£a phytothérapie chinoise tnoùerne

DYSMENORRHEE

Formule pour la dysménorrhée n°l


DM1

Xuan Ling Tang


-k &&
(Décoction de Rhizoma Corydalis
et Fèces Trogopterori Seu Pteromi)

Ingrédients : Rhizoma Corydalis Yanhusuo (Yan Hu Suo), 10-3Og, (eu


zhi) Fèces Trogopterori Seu Pteromi (Wu Ling Zhî), 10-30g, Radix Albus
Paeoniae Lactiflorae (Bai Shao), 10-30g, Radix Angelicae Sinensis (Dang
Guî), 10-20g, Radix Ligustici Wallichii (Cbuan Xiong), 10-20g, Radix
Glycyrrhizae (Gan Cao), 10-20g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. Faire le traitement cinq jours avant les règles.

Fonctions :
1. active le sang et disperse les stases
2. désobstrue et favorise les vaisseaux sanguins

Indications : dysménorrhée due à une stase de sang.

169
£a phytothérapie chinoise moderne

Modifications :
> En cas de stase de sang par stagnation de Qi avec douleur et disten-
sion du petit bassin avant et pendant les règles, douleur pongitive
aggravée par la pression, caillots, distension des seins..., ajouter Radix
Bupleuri (ChaiHu), 6g, Rhizoma Cyperi Rotundi (XiangFu), 12g,
Semen Pruni Persicae (Tao Ren)} 12g.
> En cas de stase de sang par coagulation de froid avec douleur et
sensation de froid dans le petit bassin avant et pendant les règles,
sang de couleur pâle, membres froids..., ajouter Folium.Artemisiae
Argyi (Ai Yè), 10g, Fructus Evodiae Rutecarpae (Wu Zbu Yu), 3g,
_ Fructus Foeniculi Vulgaris (Xiao Hui Xiang), 10g.
> En cas de stase de sang par chaleur dans le sang avec douleur pongitive
dans le petit bassin avant les règles, sang des règles rouge vif et abon-
dant, bouche sèche, soif..., ajouter Cortex Radicis Moutan (DanPÎ),
12g, Fructus Gardeniaejasminoidis (ZbiZi), 12g, Radix Scutellariae
Baicalensis (Huang Qin), 10g.
- > En cas de stase de sang par vide de Qi avec douleur sourde, traînante
pendant ou après les règles, sang des règles pâle, peu abondant ou au
contraire très abondant, vertige, palpitations cardiaques, teint et lè-
vres pâles, ajouter Radix Astragali Membranacei (Huang Qz), 15g,
Radix Codonopsitis Pilosulae (DangSben), 12g, Radix Rehmanniae
Praeparata (SbuDÎ), 15g.

Commentaire : Telle qu'elle est, cette formule s'adresse essentiellement


aux manifestations (Biao) : la stase de sang provoquant la douleur. En ef-
fet, à l'exception de Gan Cao et de Bai Shao qui arrêtent la douleur en
atténuant les tensions (action antispasmodique), tous les remèdes activent
le sang, transforment la stase et arrêtent la douleur efficacement. Si l'on
souhaite avoir une action uniquement sur la douleur, on peut utiliser la
prescription telle qu'elle est. Si l'on veut travailler plus profondément sur
la racine (Ben), on doit y intégrer les modifications proposées ci-dessus,
mais en gardant à l'esprit que la dysménorrhée doit impliquer d'une ma-
nière ou d'une autre une stase de sang. On utilise alors les principes thé-
rapeutiques suivants : " on disperse alors ça circule ", " on tiédit alors ça
circule ", " on clarifie alors ça circule " et " on tonifie alors ça circule ".
Dans un travail de fond, le traitement doit s'étendre à 10 jours avant les
règles, au moins sur trois cycles.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise de Shang Hai


(SbangHai Zbong Yi Yao Za Zbî) -1986, n°ll. Auteur : Dr YangXi Nian.
170
£a phytothérapie chinoise moderne

Formule pour la dysménorrhée n°2


DM2

Tongjingji Ben Tang


&&&&•&
(Formule fondamentale pour la dysménorrhée)

Ingrédients : Radix Bupleuri (Chai Hu), 10g, Radix Angelicae Sinensis


(Dang Gui), 10g, Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae (Chi Shao), 10g,
Pericarpium Citri Reticulatae (Chen Pi), 10g, Rhizoma Cyperi Rotundi
(Xiang Fu), 10g, Radix Ligustici Wallichii (Cbuan Xiong), 10g, (sheng)
Pollen Typhae (Pu Huang), 10g, Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Shen),
15g, Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 6g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. Commencer le traitement 3 à 5 jours avant les règles.

Fonctions :
1. disperse le foie et régularise le Qi
2. active le sang et arrête la douleur

Indications : dysménorrhée due à une surpression du foie et une stase de


sang.

Modifications :
> En cas de vide de Qi, ajouter (sheng) Radix Astragali Membranacei
(Huang Qz), 15g, Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang Shen), 10g.
> En cas de froid, ajouter Ramulus Cinnamomi Cassiae (Gui Zhî),
10g, Fructus Evodiae Rutecarpae (Wu Zbu Yu), 3g, Radix Linderae
Strychnifoliae (Wu Yâo), 10g, Fructus Foeniculi Vulgaris (Xiao Hui
Xiang), 10g.

171
£a phytothérapie chinoise mouerne

> En cas de distension sévère, ajouter Radix Auklandiae Lappae (Mu


Xiang), 10g, Radix Linderae Strychnifoliae (Wu Yao), 10g.
> En cas de caillots abondants, ajouter Fèces Trogopterori Seu Pteromi
(WuLingZhi), 12g, Radix Cyathulae (Chuan Niu Xi), 10g.
> En cas de métrorragie, ajouter Gelatinum Corii Asini (EJiao), 10g,
Folium Artemisiae Argyi (Ai Ye), 10g, supprimer Chi Shao et Dan
Shen et diviser par deux les posologies de Dang Gui et Chuan Xiong.

Commentaire : Cette formule traite le syndrome le plus courant à l'ori-


gine de la dysménorrhée : " stagnation de Qi et stase de sang ". En effet,
Chai Hu, Xiang Fu, Chen Pi régularisent le Qi, éliminent la surpression,
régularisent les règles et arrêtent la douleur. Dang Gui, Chi Shao, Chuan
Xiong, Pu Huang et Dan Shen activent le sang et transforment la stase,
régularisent les règles et arrêtent la douleur. A elle seule cette prescription
peut résoudre de nombreux cas de dysménorrhée.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise du Shan Dong


(Shan Dong Zbong Yi Za Zbî) -1982, n°5.

Formule pour la dysménorrhée n°3


DM3

Tongjing Lingjiao Nang


4 & AJ&sJt
(Gélule efficace pour la dysménorrhée)

Ingrédients : Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang Shen), 11%, Radix


Astragali Membranacei (Huang Qz), 11%, Ramulus Cinnamomi Cassiae
(Gui Zhi), 11%, Radix Cyathulae (Chuan NiuXi), 11%, Radix Glycyrrhizae
(Gan Cao), 11%, Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Shao), 11%, Radix
Angelicae Sinensis (Dang Gui), 17%, Radix Ligustici Wallichii (Chuan
172
£aphytothérapie chinoise nto'berne

Xiong), 6,5%, Cortex Radicis Moutan (Dan Pî), 6,5%, Fructus Evodiae
Rutecarpae (Wu Zhu Yu), 4%

Mode d'emploi : Gélules. Réduire en poudre très fine les substances mé-
dicinales. Après les avoir bien mélangés, on les introduit dans des gélules
à 500 mg. Prendre 5 gélules, 3 fois par jour, à absorber avec de l'eau tiède.
Commencer le traitement une semaine avant le début des règles.

Fonctions :
1. augmente le Qi et nourrit le sang
2. tiédit les méridiens et disperse le froid

Indications : dysménorrhée due à un vide de Qi et de sang et une stase


de sang par accumulation de froid.

Commentaire : Cette formule ne se contente pas de traiter les manifesta-


tions (la douleur par stase de sang). Elle a une action sur la racine (Ben) du
déséquilibre qui est ici un vide de Qi de la rate et un vide du sang du foie.
Lorsque le Qi est insuffisant pour mobiliser le sang, ce dernier stagne. Si
le sang est insuffisant pour remplir les vaisseaux, il stagne. De plus, le vide
de Qi induit un froid vide qui va figer le sang et aggraver la stase dans le
petit bassin. Le tout provoque la dysménorrhée. Dang Sken, Huang Qi et
Zhi Gan CAO renforcent la rate et augmentent le Qi. Dang Gui et Bai Sbao
nourrissent le sang et régularisent les règles. Gui Zbi et Wu Zhu Yu tiédis-
sent les méridiens et dispersent le froid. Chuan Niu Xi, Cbuan Xiong et
Dan Pi activent le sang, dispersent la stase, régularisent les règles et arrê-
tent la douleur. Une formule qui prend en compte le vide et la plénitude,
Ben et Biao, qui correspond bien aux besoins de la femme moderne. A
nouveau, mon seul regret est que la composition n'intègre rien pour la
surpression du foie qui est quasi-permanente chez nos patientes et pour la
tonification des reins pour nos patientes de plus de quarante ans qui souf-
frent très souvent de vide de reins. Ceci étant dit, TbngJingLingJiao Nang
fait un travail de fond remarquable et rendra service à nombreuses person-
nes.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Si Chuan


(Si Cbuan Zbong Yt) -1987, n°7.
173
£a phytothérapie chinoise moderne

CYCLE DEREGLE

Formule pour les règles irrégulières n°l


RI1

Yang Xue Bu Shen Tang


&&.$*%•&,
(Décoction pour nourrir le sang et tonifier les reins)

Ingrédients : Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui), 15g, Caulis Milletiae


Seu Spatholobi (JiXue Teng), 15g, Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Shen),
15g, (mi zhi) Radix Astragali Membranacei (Huang Qî), 15g, Semen
Cuscutae Chinensis (Tu Si Zt), 15g, Fructus Rubi Chingii (FuPen Zî), 15g,
Semen Leonuri Heterophylli (Chong Wei Zt), 15g, Placenta Hominis (Zi
He Ché), 15g, Radix Ligustici Wallichii (Chuan Xiong), 10g, Radix
Glycyrrhizae (Gan Cao), 10g, Radix Rehmanniae Praeparata (SbuDî), 10g,
Radix Auklandiae Lappae (Mu Xiang), 6g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances, 15 jours avant la date présumée des règles. Ou bien con-
fectionner des pilules de 10g chacune avec du miel et la poudre très fine
des substances. Prendre 1 à 2 pilules, 2 fois par jour.

Fonctions :
1. tonifie et augmente le foie et les reins
2. renforce la rate et harmonise le Qi
3. active le sang et régularise les règles
174
£a phytothérapie chinoise moùerne

Indications : cycle irrégulier dû à un vide de rate, du foie et des reins, une


déficience du Qi, du sang, du Yin et du Yang.

Modifications :
> En cas de vide de Yin prédominant, supprimer Dang Gui et Cbuan
Xiong, et ajouter Fructus Ligustri Lucidi (Nu Zhen Zî), 10g, Tuber
Ophiopogonis Japonici (MaiMen Dong), 10g, Rhizoma Polygonati
(Huang Jing), 12g.
> En cas de vide de Yang prédominant, ajouter Radix Morindae
Officinalis (Baji Tian), 10g, HerbaEpimedii (Yin YangHuo), 10g,
Radix Lateralis Praeparatus Aconiti Carmicliaeli (Fu Zi), 6g, Cortex
Cinnamomi Cassiae (Rou Guî), 2g.
> En cas de vide de rate sévère, ajouter Radix Codonopsitis Pilosulae
(DangShen), 10g, Sclerotium Poriae Cocos (FuLing), 10g, Rhizoma
Atractylodis Macrocephalae (Bai Zbu), 10g.
> En cas de stase de sang, ajouter (sheng) Pollen Typhae (Pu Huang),
10g, Fèces Trogopterori Seu Pteromi (Wu Ling Zbi), 10g, Radix
Cyathulae (ChuanNiuXÎ), 10g, Herba Lycopi Lucidi (ZeLan), 10g.
> En cas de cycle plutôt court avec le Yang qui ne retient pas le Yin,
supprimer Dang Gui, Dan Sben, Ji Xue Teng, Cbuan Xiong.

Commentaire : Selon la physiologie chinoise, lorsque le Qi des reins est


florissant, alors le Tian Gui est abondant. Ce dernier s'amasse dans le Ren
Mai et le Chong Mai, la mer du sang se remplit et les règles peuvent se
déclencher. Ainsi, cette formule est basée sur la tonification des reins (Tu
Si Zi, Fu Pen Zi, Zi He Cbe, Sbu Dî), mais aussi de la rate qui est l'origine
de la transformation du Jing du ciel postérieur et donc de la tonification
indirecte des reins (Huang Qi, Zbi Gan Cao). On n'oublie pas la nutrition
du sang, " sans sang pas de règle " (Dang Gui, Ji Xue Teng, ZiHe Cbe, Shu
Di) et l'activation du sang, " si le sang ne circule pas, il ne sort pas " (Dang
Gui, Ji Xue Teng, Dang Sben, Cbuan Xiong). Le tout fait une formule assez
équilibrée qui tient en compte autant le vide et que la plénitude. Nous
regrettons seulement l'absence de substances médicinales qui régularisent
le Qi du foie, tant la surpression est une donnée constante chez nos pa-
tientes occidentales qui ont des troubles du cycle. Toutefois rien ne nous
empêche de faire une modification qui aille dans ce sens.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise du Hu Bei (Hu


Bei Zbong Yi Yao) -1982, n°6. Auteur : Dr Liu Xi Zheng.
175
£aphytothérapie chinoise moberne

Formule pour les règles irrégulières n°2


RI2

Xian Qi Yin
JL$$fc
(Décoction pour l'avant terme)

Ingrédients : Radix Scutellariae B'aicalensis (Huang Qin), 10g, Fructus


Gardeniae Jasminoidis (Zhi Zî), 10g, (jiu zhi) Radix Et Rhizoma Rhei (Da
Huang), 1g, Rhizoma Cimicifugae (ShengMa), 1g, Tuber Ophiopogonis
Japonici (MaiMenDong), 12g, Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (BaiShao),
12g, Sclerotium Poriae Cocos (FuLing], 15g, Rhizoma Alismatis (ZeXié),

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances, 15 jours avant la date présumée des règles. Un traitement
de base dure sur trois cycles.

Fonctions :
1. clarifie la chaleur et draine le feu
2. régularise les règles

Indications : cycle court dû à une chaleur dans le sang.

Commentaire : Le cycle court ici est essentiellement provoqué par une


chaleur dans le sang qui agiteJe sang et secondairement par un vide de Qi
qui induit un Chong Mai &: Ren Mai pas solides. Ainsi, Huang Qin, Zhi
Zi, Da Huang, Ze Xie clarifient la chaleur et drainent le feu. La chaleur est
évacuée par les deux excrétions inférieures. Mai Men Dong et Bai Sbao
nourrissent le Yin et assouplissent le foie. Us permettent d'expulser la
chaleur sans blesser le Yin. Sheng Ma et Fu Ling font monter le Yang et
renforcent la rate. Si la chaleur disparaît et que la rate est renforcée, le sang
176
£a phytothérapie chinoise moderne

circule normalement, le Chong Mai est ferme et les règles se régularisent


automatiqueme"ht. Cette formule n'est pas adaptée au cycle court dû à un
vide du Qi de la rate.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise du Zhe Jiang


(ZheJiang-Zbong Yi Za Zbî) -1988, n°7. Auteur : Dr Ma Ai Hua.

177
fa phytothérapie chinoise moderne

DISTENSION DES SEINS

II

Formule pour la distension des seins n°l


DIS1

An Fu Yin

(Boisson pour calmer la femme)

Ingrédients : Radix Bupleuri (Chai Hu], 10g, Radix Angelicae Sinensis


(Dang Gui), 12g, Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Sbao), 15g, Herba
Menthae Haplocalysis (BoHé), 3g, Cortex Radicis Moutan (DanPÎ), 10g,
Pericarpium Citri Reticulatae Viride (Qing Pî), 9g, Pericarpium Citri
Reticulatae (CbenPî), 9g, SclerotiumPoriae Cocos (FuLing), 15g, Rhizoma
Cyperi Rotundi (XiangFu), 10g, Semen Vaccariae Segetalis (WangBu Liu
Xing), 10g, Tuber Curcumae (ïu Jin), 10g, Fructus Liquidambaris
Taiwaniae (Lu Lu long), 6g, Fructus Gardeniae Jasminoidis (Zbi Zi), 10g,
Fructus Crataegi (Shan Zha), 15g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances, 10 à 15 jours avant les règles. Personnellement j'ai obtenu
d'excellents résultats avec cette prescription en utilisant des posologies
divisées par deux (à l'exception de Bo Hé).

Fonctions :
1. disperse le foie et élimine la surpression
2. nourrit le sang et régularise la rate
178
£a phytothérapie chinoise moberne

Indications : distension des seins avant les règles due principalement à


une surpression du foie et une stase de sang.

Modifications :
> En cas d'agitation et de bouche sèche, ajouter Herba Dendrobii (Shi
Hu), 10g, Bulbus Lilii (Bai Hé), 12g, Radix Pseudostellariae
Heterophyllae (Tai Zi Sben), 15g.
> En cas de kyste du sein, ajouter Semen Citri (/# Hé), 12g, Semen
Citri Reticulatae (Ju 3£), 12g, Herba Sargassii (Hai Zao), 10g, Thallus
Algae (Kun Bu), 10g..
> En cas de selles molles, œdème dus à un vide du Qi de la rate, ajou-
ter Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang Shen), 15g, Rhizoma
Atractylodis Macrocephalae (Bai Zbu), 10g, Radix Dioscoreae
Oppositae (Sban Yao), 12g.
> En cas d'insomnie, ajouter Semen Zizyphi Spinosae (Suan Zao Ren),
10g, Semen Biotae Orientalis (Bai Zi Ren), 10g, Cortex Albizziae
Julibrissinis (HeHuanPi), 12g.
> En cas de vide du Yin du foie et des reins, aj outer Radix Rehmanniae
Praeparata (Shu Dî), 15g, Radix Achyranthis Bidentatae (Huai Niu
Xi), 12g, (zhi) Radix Polygoni Multiflori (He Sbou Wu), 12g.

Commentaire : Même si ce n'est pas la seule cause de distension des seins,


la surpression du foie est de loin la plus fréquente. Les quatre conséquen-
ces majeures d'une surpression du foie sont les suivantes :

Le vide de rate. Lorsque le foie est en excès, il a tendance à contrôler


excessivement la rate qui s'affaiblit.
Le vide de sang. En fait, Qi et sang sont interdépendant. Le vide du
sang du foie favorise la surpression du foie et la surpression du foie
indirectement peut induire un vide de sang.
La stase de sang. C'est le Qi qui mobilise le sang. Si le Qi stagne alors
par conséquent le sang se met à stagner.
Le feu du foie. Par nature le Qi est Yang et chaud. En cas de stagnation
prolongée il a tendance à se transformer en chaleur.

Ainsi, cette formule tient en compte l'ensemble de ces paramètres. Chai


Hu, Bo He, Qing Pi, Xiang Fu, Lu Lu long, Yu Jin dispersent le foie et
éliminent la surpression, mobilisent le Qi et éliminent la distension. Dang
Gui, Bai Sbao nourrissent le foie, assouplissent le foie. Sban Zha, Lu Lu

179
£a phytothérapie chinoise moderne

Tong, Wang Bu Liu Xing, Dan Pi, Dang Gui activent le sang et dispersent
la stase. Fu Ling, Sban Zha, Chen Pi renforcent la rate et la fonction de
transformation. Zhi Zi, Chai Hu et Bo He clarifient le foie. H est à noter
que QingPi, Wang Bu Liu Xing, Shan Zha et Lu Lu Tong ont un tropisme
affirmé sur le sein. Us dirigent l'action des autres substances médicinales
vers le sein. L'ensemble fait une formule très efficace pour la"distension du
sein et de très nombreux autres désordres menstruels dus à une surpres-
sion du foie.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du He Nan


(He Nan Zhong Yi) -1988, n°6. Auteur : Dr Hu.Qing Suô.

180
£a phytothérapie chinoise moderne

HYPERPLASIE MAMMAIRE

Les formules ci-dessous traitent les kystes du sein mais aussi les tumeurs béni-
gnes du sein (adénome, adéno-fibrome,fibro-adénome). En médecine chinoise
la cause et les traitements de ces différentes manifestations sont les mêmes.
Pour plus de commodité nous avons rassemblé tout cela, ci-dessous, sous le
terme " kyste du sein ".

Formule pour les kystes du sein n°l


KSI

Shu Gan Xiao He Fang


fa%f $ te #
(Formule pour disperser le foie et dissiper l'induration)

Ingrédients : RadixBupleuri (ChaiHu), 12g, (sheng) Radix Albus Paeoniae


Lactiflorae (BaiSbao), 12g, Radix AngelicaeSinensis (DangGut), 10g, Tuber
Curcumae (Yujin), 12g, Rhizoma Cyperi Rotundi (XiangFu), 12g, Semen
.Citri (Ju Hé), 12g, Rhizoma Corydalis Yanhusuo (Yan Hu Suo), 10g,
Rhizoma Atractylodis Macrocephalae (Bai Zhu), 10g, Pericarpium
Trich.osanth.is Kirlowii (Gua Lou Pt), 12g, Cornu Degelatinum Cervi (Lu
Jiao Shuang), 12g, Radix Glycyrrhizae Praeparata (Zhi Gan Cao], 6g

Mode d'emploi : décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

181
£a phytothérapie chinoise moberne

Fonctions :
1. disperse le foie et élimine la surpression
2. renforce la rate et dissout les mucosités
3. active le sang et transforme la stase "
4. disperse les indurations et arrête la douleur

Indications : tumeurs bénignes du sein, kystes du sein dus à une sur-


pression du foie et une accumulation de mucosités.

Modifications :
> En cas de surpression du foie sévère, ajouter Fructus Meliae
. Toosendan (Cbuan Lian Zî), 10g, Pericarpium Citri Reticulatae
Viride (Qing Pî), 10g, Fructus Germinatus Hordei Vulgaris (Mai
3&), 12g.
> En cas d'oppression de la poitrine, aj outer Caulis Bambusae In Taeniis
(ZhuRu), 10g, Fructus Citri Aurantii (ZhiKe), 10g.
> En cas de surpression du foie qui se transforme en feu, ajouter Cor-
tex Radicis Moutan (Dan Pî), 12g, Fructus Gardeniae Jasminoidis
(Zhi Zî), 12g, Spica Prunellae Vulgaris (XiaKu CAO), 10g.
> En cas de dysharmonie du Chong Mai et du Ren Mai (troubles de
règles, SPM, désordres hormonaux), ajouter Herba Epimedii (Yin
YcmgHuo), 10g, RadixMorindae Officinalis (Baji Tian), 10g, Caulis
Milletiae Seu Spatholobi (JiXue Teng], 15g.
> En cas de lombalgie, ajouter Radix Dipsaci (Xu Duan), 10g, Rhizoma
Cibotii Barometsis (Goujî), 10g.
> En cas de dysménorrhée, d'aménorrhée, ajouter Fèces Trogopterori
Seu Pteromi (Wu Ling Zbî), 10g, Pollen Typhae (Pu Huang), 10g,
Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Shen), 12g.
> En cas de coagulation de Qi et stase de sang, ajouter Bulbus Shancigu
(Shan Ci Gu), 10g, Bulbus Fritillariae Thunbergii (ZbeBeiMu), 10g,
Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Shen), 10g, Flos Carthami Tinctorii
(Hong Hua], 10g.
> En cas d'agitation, d'irritabilité, ajouter Cortex Radicis Moutan (Dan
Pî), 10g, Fructus Gardeniae Jasminoidis (ZhiZî), 10g.
> En cas d'insomnie, rêves abondants, Caulis Polygoni Multiflori (Yé
Jiao Teng}, 15g, Concha Margaritiferae (Zhen ZhuMu), 15g.
> En cas de kyste dur, ajouter (sheng) Concha Ostreae (Mu Lî), 15g,
Thallus Algae (KunBu), 10g, Herba Sargassii (Hai Zao), 10g, Rhizoma
Curcumae Zedoariae (E Zhu), 12g.
£a phytothérapie chinoise moderne

Commentaire : La cause majeure des kystes et tumeurs bénignes du sein


est la surpression du foie. Ici la surpression du foie induit un vide de rate.
La rate ne transforme plus correctement les liquides qui se condensent en
mucosités. Si la stagnation de Qi et de mucosités se localise dans le méri-
dien du foie au niveau du sein, les nodules ou l'hyperplasie apparaissent.
En outre, comme souvent, la stagnation de Qi fait stagner le sang, ce qui
aggrave la situation.

CbaiHu, XiangFu, Yujin dispersent le foie et éliminent la surpression. Ju


He et GUA Lou Pi renforcent la mobilisation du Qi et dispersent les indu-
rations, en particulier dans le sein. Bai Sbao et Dang Gui nourrissent le
sang du foie pour prévenir la surpression du foie. Bai Zbu et Zbi-Gan Cao
renforcent la rate et augmentent le Qi pour prévenir la production de
nouvelles mucosités. Gua Lou Pi détend la poitrine, désobstrue les seins,
dissipe les mucosités et disperse les indurations. Yan Hu Suo active le sang
et disperse la stase pour arrêter la douleur. Lujiao Sbuang active le sang,
dissipe la tuméfaction, disperse les indurations du sein. C'est un remède
d'expérience qui traite remarquablement bien les kystes du sein. Le tout
constitue une formule efficace et bien équilibrée pour les kystes ou tu-
meurs bénignes du sein.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise du Jiang Su


(Jiang Su Zbong Yi Za Zbt) -1987, n° 11.

I Formule pour les kystes du sein n°2 I


I KS2 J

Shu Ganjie Yu Tang

(Décoction pour disperser le foie et


pour éliminer la surpression)

183
£a phytothérapie chinoise moûerne

Ingrédients : Radix Bupleuri (Chai Hu), 15g, Radix Angelicae Sinensis


(Dang Gui), 15g, Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae (Chi Shao), 15g,
Rhizoma Sparganii (SanLeng), 15g, Rhizoma Curcumae Zedoariae (EZhu),
15g, Rhizoma Corydalis Yanhusuo (Yan Hu Suo), 15g, Tuber Curcumae
(Yujin), 15g, Pericarpium Citri Reticulatae Viride (QingPt), 15g, Herba
Sargassii (Hai Zao), 30g, Thallus Algae (Kun Bu), 20g, Herba Menthae
Haplocalysis (BoHé), 15g, Fructus Trichosanthis Kirlowii (GuaLou), 25g,
Radix Astragali Membranacei (Huang Qî), 20g, Rhizoma Gyperi Rotundi
(XiangFu), 15g, Semen Vaccariae Segetalis (WangBuLiuXing), 15g

Mode d'emploi : décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. J'ai personnellement obtenu d'excellents résultats pour
des kystes du sein en utilisant une posologie diminuée de plus de moitié.

Fonctions :
1. disperse le foie et élimine la surpression
2. transforme les mucosités et disperse les indurations

Indications : tumeurs bénignes du sein, kystes du sein dus à une sur-


pression du foie et une accumulation de mucosités.

Modifications :
Voir les modifications ci-dessus.

Commentaire : II s'agit d'une alternative au traitement précédent. Ils trai-


tent la même chose mais avec des substances médicinales qui différent un
peu. L'action est ici globalement plus puissante, sans rien enlever à la va-
leur de la formule précédente.

Origine : article paru dans la revue académique de l'institut de médecine


chinoise de Chang Chun (Chang Chun Zbong Yi Xue Yuan Xue Bao) -
1987, n°l. Auteur : Meng Qing Ge.

184
£a phytothérapie chinoise

Formule pour les kystes du sein n°3


KS3

Xiao Ru Tang

$ IL %
(Décoction pour dissiper le sein)

Ingrédients : Fructus Crataegi (Shan Zha], 15g, Fructus Schisandrae


Chinensis (Wu Wei Zî), 15g, Fructus Germinatus Hordei Vulgaris (Mai
Ya), 50g

Mode d'emploi : décoction. Faire deux décoctions par jour (matin et soir)
avec les mêmes substances.

Fonctions :
1. disperse le foie et élimine la surpression
2. dissout les mucosités et disperse les indurations
3. tonifie le Yin pour atténuer le Yang

Indications : tumeurs bénignes du sein, kystes du sein dus à une sur-


pression du foie, une accumulation de mucosités et un vide de Yin.

Commentaire : Cette formule brille par son originalité, sa simplicité et


son efficacité. Généralement la quasi-totalité des formules pour traiter les
kystes ou adénomes du sein sont basées sur la régularisation du Qi du foie
et la dissolution des mucosités et des indurations. Ici, si l'on garde les
mêmes principes, on les assure avec des remèdes qui n'ont pas d'habitude
la réputation de faire cela. Ainsi, Mai Ya, et c'est confirmé par les traités
anciens et la clinique, disperse le foie, désobstrue le sein, disperse les indu-
rations du sein. Son tropisme sur le foie (en particulier dans la dysharmonie
foie/rate) et surtout sur le sein est indiscutable. Shan Zha. active le sang,

185
fa phytothérapie chinoise moderne

disperse la stase, dissipe les accumulations, dissout les mucosités et les


indurations. Dans la pratique, il est clair que Sban Zha comme Mai Ya a
une action hormonale chez la femme. Par exemple Sban Zba favorise un
bon et rapide retour de l'utérus dans sa position normale après l'accou-
chement et traite l'aménorrhée. En outre, en dissipant les aliments ces
deux substances médicinales renforcent la rate ce qui prévient la produc-
tion de mucosités. Enfin, si la surpression est certes la cause numéro un de
ce type de désordres, le vide du Yin du foie et des reins est assez fréquent
aussi. Aussi, Wu Wëi Zi nourrit le Yin du foie et des reins pour atténuer
l'activité du Yang (l'hyperplasie). Wu Wei Zi a par ailleurs une action sur
la glande pituitaire et cortico-surrénale. Une formule remarquable.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Hei Long


Jiang (Hei Longjiang Zhong Yi Yao) -1986, n°l. Auteur : Dr Yang Chi.

Formule pour les kystes du sein n°4


KS4

Xiao Pi San

(Poudre pour dissiper la masse)

Ingrédients : Semen Trichosanthis Kirlowii (Guet Lou Ren), 30g, Radix


Angelicae Sinensis (Dang Gui), 30g, Semen Coicis Lachryma-jobi (Yi Yi
Ren), 50g, Radix Et Rhizoma Veratri (LiLu), 20g, Semen Vaccariae Segetalis
(Wang Bu LiuXing), 20g, Carapax Amydae Sinensis (Biejia), 20g, Caulis
Akebiae (Mu long), 15g, Rhizoma Cyperi Rotundi (XiangFu), 25g, Résina
Olibani (Ru Xiang), 10g, Résina Myrrhae (Mo Yao), 10g, Radix
Glycyrrhizae (Gan Cao), 10g

186
£a phytothérapie chinoise moderne

Mode d'emploi : Poudre. Réduire en poudre très fine l'ensemble de ces


substances médicinales. Prendre 10g de poudre deux fois par jour.

Fonctions :
1. mobilise le Qi et active le sang
2. dissipe les indurations et désobstrue le sein

Indications : tumeurs bénignes du sein, kystes du sein dus à une sta-


gnation de Qi et une stase de sang.

Commentaire : Toujours en prenant comme point de départ une surpres-


sion du foie qui fait stagner le Qi, cette formule est radicalement tournée
vers la dispersion de la plénitude. En effet, son action de drainage est puis-
sante : Gua Lou Ren, XiangFu mobilisent le Qi, Dang Gui, Wang Bu Liu
Xing, Biejia, Ru Xiang, Mo Yao activent le sang et transforment la stase,
Mu long, Li Lu, Wang Bu Liu Xing désobstruent les seins, Biejia ramollit
ce qui est dur et disperse les indurations. Seul Yî Yi Ren qui élimine l'hu-
midité peut prétendre avoir une action de tonification sur la rate. En con-
clusion on mobilise le Qi, on active le sang, on désobstrue le sein et on
disperse les indurations. Selon une expérimentation clinique, cette for-
mule drastique aurait permis sur 126 patientes d'en guérir 118 et d'en
améliorer 7.

Origine : formule citée par Zheng Xue Jun dans " Zhong Yi Zhi Liao
Xian Dai Nan Bingji Cbeng " (synthèse des traitements de médecine chi-
noise pour les maladies difficiles de notre époque moderne), (voir biblio-
graphie)

187
phytothérapie chinoise moûerne

SYNDROME DE LA MENOPAUSE

•te *

Formule pour la ménopause n°l


MN1

Xian Dijin Gou Tang

(Décoction de Herba Epimedii, Radix Rehmanniae


et de Rhizoma Cibotii Bàrometsis)

Ingrédients : Herba Epimedii (Yîn YtngHuo), 10-30g, Radix Rehmanniae


(Sbeng Dî), 30-60g, Radix Relimanniae Praeparata (Shu Dî), 30-60g,
Rhizoma Cibotii Bàrometsis (Goujt), 10-15g, Radix Morindae Officinalis
(Baji Tian), 12-15g, Ramulus Loranthi Seu Visci (Sangji Sbeng), 12-18g,
(chao) Cortex Eucommiae Ulmoidis (Du Zbong), 12g, Caulis Milletiae
Seu Spatholobi (JiXue Tèng), 30g, (quan) Radix Angelicae Sinensis (Dang
Gut), 10g, (chao) Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Sbao), 10g

Mode d'emploi : décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. L'inconvénient majeur de cette formule est la posologie
importante des deux DiHuang. En effet, à cette dose ils sont assez indiges-
tes et induisent des troubles digestifs : perte d'appétit, distension abdomi-
nale, flatulences, selles molles... Dans ce cas il faut réduire la posologie,
ajouter Fructus Amomi (Sba Ren) 9g et Fructus Germinatus Hordei
Vulgaris (Mai Ya), 12g et éventuellement utiliser la préparation sauté au
jaune (chao huang), ou bien radicalement remplacer Shu Di par Radix
Polygoni Multiflori (He Shou Wu), Fructus Ligustri Lucidi (Nu Zben Zt)
et Herba Ecliptae Prostratae (Han Lian Cao).
188
£a phytothérapie chinoise moûerne

Fonctions :
1. tonifie les reins et remplit le Jing
2.- régularise le Yin et le Yang

Indications : syndrome de la ménopause dû à un vide du Yin et du Yang


des reins avec douleurs articulaires.

Modifications :
> En cas de douleur dans les membres supérieurs, ajouter Rhizoma
Curcumae Longae (JiangHuang), 10-15g.
> En .cas de douleur dans les membres inférieurs, ajouter Radix
Achyranthis Bidentatae (HuaiNiuXi), 15-30g.
> En cas de fatigue ou transpiration spontanée, aj outer Radix Astragali
Membranacei (Huang Qî), 30g.
> -En cas d'agitation, ajouter Fructus Gardeniae Jasminoidis (Zbi Zt),

> En cas de bouffées de chaleur, ajouter Radix Lithospermi Seu


Arnebiae (ZiCao), 10g, Rhizoma Anemarrhenae Asphodeloidis (Zhi
-
, .
En cas de constipation, ajouter Herba Cistanchis Deserticolae (Rou
Gong Rang), 15-3 Og.

Commentaire : Ceux qui ont une pratique clinique attentive savent qu'il
est fréquent que des douleurs articulaires apparaissent chez la femme au
moment de la ménopause. Xian Di fin Gou Jang, si elle traite la méno-
pause, est particulièrement spécialisée dans les douleurs qui apparaissent
dans cette période. Ici l'origine de la douleur est la même que pour les
autres manifestations de la ménopause : le vide des reins. Ainsi nous avons
Yin YangHuo, Gouji, Baji Tian, Du Zbong qui tonifient le Yang des reins
mais aussi les tendons et les os. Tous les quatre dissipent le Bi et arrêtent la
douleur. En outre, Yin YangHuo et Baji Tian sont réputés pour le traite-
ment de la ménopause par vide de Yang. Sheng Di, Sbu Di, Sangji Sbeng
nourrissent le Yin des reins. De plus, Sangji Sbeng renforce les tendons &
les os et diffuse le Bi. Ji Xue Teng active le sang, disperse la stase, désobs-
true les Luo et arrête la douleur. Enfin, Dang Gui et Bai Sbao nourrissent
le sang-Yin du foie pour renforcer les tendons et retenir le Yang du foie.
De surcroît Yin YangHuo, Sangji Sheng et Du Zbong traitent l'hyperten-
sion artérielle qui n'est pas rare dans ce syndrome. Le tout constitue une
formule intelligente et efficace.
189
£a phytothérapie chinoise moderne

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Shan Xi


(Shan Xi Zhong H) -1986, n°6. Auteur : Dr Xi Zeng Ye.

Formule pour la ménopause n°2


MN2

Chai Fu Tao Hong Si Wu Tang

(Décoction des quatre substances avec Radix Bupleuri,


Rhizoma Cyperi Rotundi, Semen Pruni Persicae et Flos
Carthami Tinctorii)

Ingrédients : Radix Bupleuri (Chai Hu), 10g, Rhizoma Cyperi Rotundi


(XiangFu), 12g, Radix Rehmanniae (ShengDî), 20g, Radix Rehmanniae
Praeparata (Sbu Dî), 20g, Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae (Cbi Shao],
12g, Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Shao], 12g, Radix Angelicae
Sinensis (Dang Guî), 10g, Radix Ligustici Wallichii (Chuan Xiong), 10g,
Semen Pruni Persicae (Tao Ren), 10g, Flos Carthami Tinctorii (HongHua),
12g, (sheng) Os Draconis (Long Gu), 30g, Radix Glycyrrhizae (Gan Cao),

Mode d'emploi : décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. disperse le foie et régularise les règles
2. nourrit le sang et active le sang
3. humidifie les organes et calme le Shen

190
Ma phytothérapie chinoise

Indications : pré-ménopause avec perturbations émotionnelles


marquées (agitation, humeur dépressive, irritabilité, pleurs, insomnie...)
et troubles menstruels (cycles courts, irréguliers, aménorrhée ponctuelle,
règles peu abondantes puis profuses...) due à une surpression du foie et un
vide du Yin des reins.

Modifications :
> En cas d'agitation et d'irritabilité sévère, ajouter Fructus Gardeniae
• Jasminoidis (ZbiZî), 10g, Rhizoma Coptidis Chinensis (HuangLian),
3-6g. .
> En cas d'oppression thoracique avec envie fréquente de soupirer,
ajouter Fructus Citri Sacrodactylis (Fo Sbou), 12g, Tuber Curcumae
(Yujin}, 12g. _ _
> En cas de palpitations cardiaques et d'insomnie, ajouter Sclerotium
Pararadicis Poriae Cocos (Pu Sben), 12g, (chao) Semen Zizyphi
Spinosae (Suan 2,ao Ren), 12g.
> En cas de souffle court, fatigue, ajouter Radix Astragali Membranacei
(Huang Qt), 15g, Radix Codonopsitis Pilosulae (DangSben), 10g.
> En cas de vide des reins marqués avec lombalgie, ajouter Radix
Dipsaci (XuDuan), 10g, Ramulus Loranthi Seu Visci (SangJiSbeng),
10g.
> En cas de leucorrhées blanchâtres et abondantes, ajouter Rhizoma
Atractylodis Macrocephalae (Bai Zbu), 12g, Sclerotium Poriae Co-
cos (Pu Ling), 12g, Os Sepiae Seu Sepiellae (Hai Piao Xiao), 10g.

Commentaire : Nous avons affaire ici à une formule spécialisée dans la


pré-ménopause lorsque celle-ci s'exprime particulièrement par des trou-
bles de l'humeur. A la base nous avons très souvent une surpression du
foie qui est favorisée par un vide du sang du foie et un vide du Yin des
reins, qui sont habituels pendant cette période particulière. C'est ainsi
que nous retrouvons Chai Hu et Xiang Pu pour éliminer la surpression,
Bai Sbao, Dang Gui et Shu Di pour nourrir le sang du foie, ShengDi et Sbu
Di pour tonifier le Yin des reins. Une stagnation de Qi entraine souvent
une stase de saiig, spécialement lorsque le déséquilibre se situe au niveau
de la mer du sang. C'est la raison de la présence de Cbi Sbao, Cbuan Xiong,
Tao Ren et Hong Hua. Ici, le seul fait de disperser et de nourrir le foie, de
tonifier le Yin pour contrôler le Yang, doit suffire pour calmer le Shen.
Cependant pour apaiser l'esprit plus rapidement et abaisser le Yang, Long
Gu est finalement ajouté.

191
£a phytothérapie chinoise moberne

Origine : article paru dans la revue académique de l'institut de médecine


chinoise de Bei Jing (Beijing Zhong Yi Xue Yuan Xue Bao) - 1984, n°4.
Auteur : Dr Wu Yong Pu.

Formule pour la ménopause n°3


MN3 -

Fu Geng Yin
& ]L4k
(Boisson pour la ménopause)

Ingrédients : Radix Rehmanniae (SbengDî), 15g, Radix Lithospermi Seu


Arnebiae (Zi Cao), 15g, Ramulus Loranthi Seu Visci (SangJi Sbeng), 15g,
Ramulus Uncariae Cum Uncis (Gou Teng), 15g, (sheng) Fructus
Germinatus Hordei Vulgaris (Mai Ya), 15g, Herba Epimedii (Yin Yang
Huo), 10g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Guî), 10g, Rhizoma Cyperi
Rotundi (XiangFu), 10g

Mode d'emploi : décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. tonifie le Yin et le Yang des reins
2. disperse le foie et abaisse le Yang
3. nourrit le sang et clarifie la chaleur vide

Indications : syndrome de la ménopause dû à un vide du Yin et du Yang


des reins, un vide du sang du foie, une surpression du foie et une chaleur
vide.

192
£a phytothérapie chinoise moderne

Modifications :
> En cas de transpiration sévère, ajouter Semen Levis Tritici Aestivi

> En cas de fatigue, aj outer Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang Shen) ,

> En cas d'insomnie, ajouter (chao) Semen Zizyphi Spinosae (Suan


Zao Ren), 15g.
> En cas de bouffées de chaleur, ajouter Rhizoma Anemarrhenae
Asphodeloidis (ZbiMu), 12g.

Commentaire : Cette formule apparemment simple est en fait très com-


plète et à la pointe de la pratique moderne de la médecine chinoise. D'abord
un constat : la ménopause est lé plus souvent un syndrome complexe où
se mélangent 1- un vide du Yin et du Yang des reins, l'un pouvant engen-
drer ou aggraver l'autre, 2- un vide du sang du foie (induit par la méno-
pause) qui favorise une surpression du foie. La conséquence de ces deux
déséquilibres est d'induire une montée du Yang du foie et/ou une chaleur
vide. Bien évidemment, il est extrêmement habituel pour le pas dire cons-
tant que le tout soit compliqué par un vide de rate.

Or, cette prescription répond à tout ça en même temps mais pas n'im-
porte comment. Ainsi, Sbeng Di et Sangji Sheng nourrissent le Yin des
reins. Nous aurions pu utiliser ShuDi à la place de Sheng Di. Oui, mais le
syndrome de la ménopause s'accompagne de manifestations de chaleur
que Sheng Di prend mieux en charge tout en nourrissant les reins. Sangji
Sheng quant à lui se retrouve très souvent dans les formules modernes qui
traitent les troubles menstruels dus au vide des reins confirmant ici son
action hormonale. De plus, il traite l'hypertension artérielle et les dou-
leurs rhumatismales, deux phénomènes qui ne sont pas rares dans cette
période.

Il existe des dizaines de substances médicinales qui tiédissent le Yang des


reins. Oui, mais Yin Yang Huo est un remède clé pour les troubles des
gonades et de la ménopause dus à un vide du Yang des reins. Comme son
compère Yin, Sangji Sheng, il traite aussi l'hypertension et les douleurs
rhumatismales.

Xiang Fu disperse le foie et élimine la surpression. Pourquoi ne pas avoir


plutôt utilisé le fameux Radix Bupleuri (ChaiHu) ? D'une part parce que
celui-ci possède une nature trop ascendante pour un déséquilibre ou le

193
£a phytothérapie chinoise molerne

Yang et la chaleur montent déjà trop et d'autre part parce que XiangFu a
une action régulatrice sur les règles'beaucoup plus marqué. En effet, Xiang
Fu demeure l'un des remèdes majeurs pour régulariser les règles, c'est-à-
dire ici harmoniser le cycle et régler les hormones féminines, en cas de
surpression du foie.

Dang Gui lui aussi, comme -le précédent, est un remède incontournable
pour régulariser les menstruations, mais lorsqu'il faut nourrir le sang. En
outre, il tonifie le sang du foie pour prévenir la surpression du foie. Enfin
Dang Gui active le sang et disperse les stases qui sont toujours probables
durant cette période à cause de l'affaiblissement ponctuel du Yin et du
sang.

Zi Cao est traditionnellement utilisé pour rafraîchir le sang en cas de trou-


bles dermatologiques. Ici, il est surtout utilisé pour traiter les bouffées de
chaleur. En effet, l'observation clinique a pu mettre en avant son efficacité
pour traiter ces symptômes, en même temps qu'il a une légère action
hypotensive.

Gou Teng, lui, clarifie le foie (la surpression peut facilement se transformer
en chaleur) et abaisse le Yang, ce qui permet de mieux contrôler les phé-
nomènes d'irritabilité et de bouffées de chaleur.

Enfin, Mai Ya renforce les fonctions de transformation/transport de la


rate pour favoriser la production du Jing du ciel postérieur. Là encore de
nombreuses substances auraient pu être prescrites, mais Mai Ya possède
deux avantages : 1- il favorise la digestion et l'assimilation des végétaux, ce
qui est particulièrement intéressant en cas d'utilisation prolongée de re-
mèdes toniques et riches comme ShengDi, prévenant ainsi quelques effets
secondaires digestifs. 2- selon les données modernes, il possède une action
de régulation hormonale chez la femme. S'il permet de couper le lait de la
femme allaitante sans douleur, il semble aussi " couper les règles " sans
douleur (au moment de la ménopause). Rares sont les femmes qui ne sont
pas améliorées par cette formule bienfaisante.

Origine : formule citée par GuMiao Zhen dans " Zbong Yi ZhiLiao Xian
Dai Nan Bingji Cbeng " (synthèse des traitements de médecine chinoise
pour les maladies difficiles de notre époque moderne), (voir bibliogra-
phie)

194
£a phytothérapie chinoise moderne

METRORRAGIE FONCTIONNELLE

Ht
Nous évoquons ici des formules qui traitent uniquement les métrorragies (ou
ménorragies) fonctionnelles. Nous avons écarté les hémorragies utérines dues
à un fibrome, une inflammation, une tumeur ou une grossesse. En revanche,
elles peuvent être induites, entre autres, par un syndrome d'ovaires
polykystiques et des dérèglements hormonaux.

Formule pour la métrorragie fonctionnelle n°l


MPI

Zhi Xue Fang


jh jizz. -?)
(Formule pour arrêter le sang)

Ingrédients : Herba Portulacae Oleraceae (Ma Chi Xian), 30g, Herba


Leonuri Heterophylli (YiMu Cao), 30g, (sheng) Pollen Typhae (PuHuang),
9g, Radix Rubiae Cordifoliae (Qian Cao Gen), 12g, Herba Agrimoniae
Pilosae (Xian He Cao), 18g, Radix Sanguisorbae Officinalis (Di Yu), 30g,
Rhizoma Cimicifugae (ShengMa), 9g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

195
£a pkytotkérapLe chinoise mdberne

Fonctions
'onctions :
1. rafraîchit le sang et active le sang
2. fait monter et arrête les saignements "

Indications : métrorragie fonctionnelle due à une chaleur dans le sang.

Modifications : .
> En cas de vide de Qi, ajouter Radix Panacis Ginseng (Ren Shen),
12g- , , , ' .
> En cas de chaleur dans le sang sévère, ajouter Radix Rehmanniae
(ShengDÎ), 15g.
> En cas de surpression du foie, supprimer ShengMa et ajouter Radix
Bupleuri (ChaiHu), 6g.
> En cas de vide du Yang des reins, ajouter Fructus Psoraleae
Corylifoliae (Bu Gu Zhî), 12g.
> En cas de stase de sang, ajouter Radix Pseudoginseng (San Qz), 3g
(poudre fine à ajouter dans la décoction juste avant de la boire).

Commentaire : Cette formule traite les hémorragies utérines fonction-


nelles dues à une chaleur dans le sang. Lorsque la chaleur est dans la mer
du sang, celle-ci n'est pas paisible, le sang s'agite et les saignements appa-
raissent. Tout naturellement la stratégie thérapeutique à mettre en place
est celle de rafraîchir le sang et d'arrêter les saignements. Le problème est
qu'un excès de froid fige le sang exagérément et provoque une stase de
sang. Or, cette formule qui de prime abord semble banale est en fait assez
subtile.

En premier lieu, nous avons des substances médicinales qui clarifient la


chaleur et rafraîchissent le sang pour arrêter les hémorragies : Ma ChiXian
qui, bien que plus connu pour les dysenteries sanguinolentes, se révèle
très efficace dans la métrorragie de type chaleur, mais aussi Di Yu et Bai
Jiang Cao. Et pour renforcer l'action hémostatique de l'ensemble, nous
utilisons un astringent remarquable : Xian He Cao. En refroidissant trop
et en figeant le sang par astringence, ne risquons-nous pas de produire une
stase de sang qui est aussi une cause d'hémorragie ? Oui, alors nous ajou-
tons Yi Mu Cao, Pu Huang et Qian Cao Gen qui activent le sang et disper-
sent la stase. Mais si nous activons le sang, ne risquons nous pas de faire
sortir le sang hors des vaisseaux ? Non, car en majorité les remèdes utili-

196
£a phytothérapie chinoise moberne

sée ici pour activer le sang, arrêtent les saignements : Pu Huang, Qian Cao
Gen. Quel est le rôle de ShengMa dans tout ça ? Nous pouvons considérer
la métrorragie comme un effondrement anormal d'une substance vers le
bas du corps. Or, ShengMa fait monter le Yang Qi de la rate et de l'esto-
mac. Et par nature, le sang tend à suivre le Qi. Si le Qi monte le sang
monte et ne s'écoule plus vers le bas.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Shan Dong


(Shan Dong Zhong Yi Za Zbt) -1983, n°5. Auteur : Dr Zheng Hui Fang.

Formule pour la métrorragie fonctionnelle n°2


MF2

Gujing Tang
(SI ^£ $
(Décoction pour consolider les règles)

Ingrédients : Herba Ecliptae Prostratae (Han Lian Cao), 30g, Herba


Agrimoniae Pilosae (XianHe Cao), 30g, Radix Rubiae Cordifoliae (Qian
Cao Gen), 20g, (chao tan) Cacumen Biotae Orientalis (Ce Bai Ye), 20g,
(cfiao tan) Radix Sanguisorbae Officinalis (Di Yu), 20g, Radix Rehmanniae
(ShengDî), 15g, Gelatinum Corii Asini (EJiao), 15g, Radix Scutellariae
Baicalensis (Huang Qin), 15g, Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (BaiShao),
12g, Cortex Radicis Moutan (Dan Pî), 10g, Fructus Pruni Mume (Wu
Met), 10g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

197
£a phytothérapie chinoise moberne

Fonctions :
1. clarifie la chaleur et rafraîchit le sang
2. arrête les saignements et régularise les règles

Indications : métrorragie fonctionnelle due à une chaleur dans le sang.

Modifications :
> En cas de surpression du foie qui se transforme en chaleur, ajouter
(chao) Fructus Gardeniae Jasminoidis (Zhi Zi), 15g, (chao tan)
Rhizoma Dryopteris (Guan Zbong), 15g, (chao tan) Radix Et
Rhizoma Rhei (Da Huang), 9g.
> En cas de vide de rate avec effondrement de Qi, ajouter (mi zhi)
Radix AstragaliMembranacei (Huang Qi), 20g, Radix Codonopsitis
Pilosulae (Dang Sben), 15g, Rhizoma Atractylodis Macrocephalae
(Bai Zbu), 10g, (chao tan) Rhizoma Cimicifugae (SbengMà), 10g.
> En cas de double vide de Qi et de sang, ajouter (mi zhi) Radix
Astragali Membranacei (Huang Qi), 15g, Radix Codonopsitis
Pilosulae (Dang Sben), 12g, Radix Rehmanniae Praeparata (SbuDî),
12g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui), 10g.
> En cas de vide du Yang des reins, ajouter Fructus Rubi Chingii (Fu
Pen Zî), 15g, Herba Epimedii (Yin YangHuo), 15g, Fructus Psoraleae
Corylifoliae (Bu Gu Zbi), 10g.
> En cas de vide du Yin des reins, ajouter Fructus Corni Officinalis
(Sban Zbu Yu), 12g, Radix Rehmanniae Praeparata (Sbu Dî), 12g,
Fructus Ligustri Lucidi (Nu Zben Zî), 10g, Cortex Phellodendri
(Huang Bai), 6g, Rhizoma Anemarrhenae Asphodeloidis (Zbi Mu),
6g-
> En cas de stase de sang, ajouter Semen Pruni Persicae (lao Ren), 10g,
Flos Carthami Tinctorii (Hong Hua), 10g, (sheng) Pollen Typhae
(Pu Huang), 12g, Fèces Trogopterori Seu Pteromi (Wu Ling Zhi), 9g,
Radix Pseudoginseng (San Qi), 6g (poudre fine à ajouter dans la dé-
coction juste avant de la boire).
> En cas de froid vide, ajouter (chao tan) Folium Artemisiae Argyi
(Ai Ye), 9g, (zhi pao) Rhizoma Zingiberis (Paojiang), 9g, (chao tan)
Fructus Evodiae Rutecarpae (Wu Zbu Yu), 6g.
> En cas de stagnation de Qi sévère, ajouter Rhizoma Cyperi Rotundi
(Xiang Fu), 10g, Fructus Citri Aurantii (Zbi Ké), 10g, Radix
Auklandiae Lappae (Mu Xiang), 9g.

198
£a phytothérapie chinoise moderne

Commentaire : II s'agit de la formule mise au point par les experts de la


province de An Hui selon leurs recherches et leur expérience clinique.
Elle s'adresse à une metrorragie due à une chaleur dans le sang. Elle est
constituée de substances médicinales qui clarifient la chaleur et rafraîchis-
sent le sang (Huang Qin, Dan Pi, Sheng Dî), qui rafraîchissent le sang et
arrêtent les saignements (Di Yu, Ce Bai Ye, Qian Cao Gen, Han Lian Cao,
XianHe Cao), qui nourrissent le Yin et le sang (SbengDi, Bai Shao, EJiao)
et qui arrêtent les saignements en consolidant le Chong Mai (EJiao, Wu
Meî). Mais l'originalité de cette formule me semble venir d'ailleurs. En
effet, les auteurs considèrent que la metrorragie quelle que soit sa cause
implique toujours une chaleur dans le sang. Ainsi, la base de la prescrip-
tion opère sur cet aspect central et elle est améliorée avec les modifica-
tions (voir ci-dessus) selon le ou les autres syndromes concomitants.

Origine : article paru dans la revue académique de l'institut de médecine


chinoise du An Hui (An Hui Zbong Yi Xue Yuan Xue Bao] - 1988, n°4.
Auteur : Dr He Bang Yu.

199
£a phytothérapie chinoise moberne

ANNEXITE CHRONIQUE

f Formule pour l'annexite chronique n°l |


I AN1 J

z'tfo Zheng Yin

% &^
(Boisson pour dissiper la masse)

Ingrédients : Radix Angelicae Sinensis (D^ng GHZ), 12g, Radix Salviae


Miltiorrhizae (DanShen), 12g, Herba Sargassii (HaiZao), 15g, Sclerotium
Poriae Cocos (FuLing), 9g, Semen Coicis Lachryma-jobi (Yi YiRen), 30g,
Carapax Amydae Sinensis (Biejia), 12g, Radix Ligustici Wallichii (Cbuan
Xiong), 6g, Flos Lonicerae Japonicae (fin YinHua), 9g, Fructus Forsytiviae
Suspensae (Lian Qiao), 10g, Semen Citri (fu Hé), 12g, Pericarpium Citri
Reticulatae Viride (Qing Pi), 9g, Rhizoma Corydalis Yanhusuo (Yan Hu
Suo), 9g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. mobilise le Qi et active le sang
2. disperse les indurations et élimine l'humidité

200
£a phytothérapie chinoise moderne

Indications : annexite chronique due a une stagnation de Qi et une stase


de sang, une humidité chaleur et des indurations.

Modifications :
> En cas de kyste, des parois des trompes qui s'épaississent, ajouter
Rhizoma Sparganii (SanLeng), 12g, Rhizoma Curcumae Zedoariae
(E Zhu), 12g, Thallus Algae (Kun Bu), 12g, (sheng) Concha Ostreae
(MuLÎ), 15g.
> En cas de vide de Qi, ajouter Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang
Sben), 12g, Radix Astragali Membranacei (Huang Qz), 15g.
> En cas de vide de sang, ajouter Placenta Hominis (Zi He Ché), 6g,
Caulis Milletiae Seu Spatholobi (JiXùe Tèng), 12g.
> En cas de déficience de. la rate et l'estomac, ajouter Rhizoma
Atractylodis Macrocephalae (Bai Zhu], 12g, Fructus Zizyphijujubae
(Da Zao), 6 fruits, Radix Glycyrrhizae Praeparata (Zhi Gan Cao),
9g-
> En cas de vide du Yin des reins, ajouter Fructus Lycii Chinensis
(Gou Qi), 12g, Radix Dioscoreae Oppositae (Shan Yao}, 10g, Radix
Rehmanniae Praeparata (Sbu Dî), 15g.
> En cas de coagulation de froid et stagnation de Qi, ajouter Fructus
Foeniculi Vulgaris (Xiao Hui Xiang), 12g, Rhizoma Zingiberis
Exsiccata (Ganjiang), 6g.

Commentaire : A nouveau ici la stagnation de Qi, la stase de sang et


l'humidité chaleur que traite cette formule provient initialement d'une
dysharmonie foie/rate, même si celle-ci semble plus discrète à l'analyse de
la composition. Par la suite la stagnation de Qi et la stase de sang engen-
drent des indurations (kyste, fibrose ou épaississement des trompes). Dang
Gui, Dan Sben, Chuan Xiong, Yan Hu Suo activent le sang et transforment
la stase. JuHe, QingPi mobilisent le Qi. Hai Zao, BieJia,JuHe, Lian Qiao
ramollissent ce qui est dur et dispersent les indurations. Fu Ling, Yi Yi
Ren exsudent l'humidité alors que Jin Yin Hua et Lion Qiao clarifient la
chaleur. H s'agit d'une très belle formule réputée pour être efficace.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise du Hu Bei


(Hu Bei Zhong Yi la Zbî) -1982, n°3. Auteur : Dr Qiu Ying Heng.

201
£a phytothérapie chinoise moùerne

CERVICITE CHRONIQUE

Formule pour la cervicite chronique n°l


CVC1

Hu Pô Wan

(Pilule de Succinum)

Ingrédients : Succinum (HuPo), 30g, Radix Achyranthis Bidentatae (Huai


Niu Xi), 30g, Résina Olibani (Ru Xiang), 30g, Résina Myrrhae (Mo Yao],
30g, Rhizoma Atractylodis (CangZbu), 30gj Cortex Phellodendri (Huang
Bat), 30g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui), 30g, Herba Polygoni
Avicularis (BianXu), 50g, HerbaDianthi (QuMaî), 50g, SemenPlantaginis
(Che Qian Zi), 50g, Radix Astragali Membranacei {Huang Qî), 40g, Radix
Codonopsitis Pilosulae (Dang Shen), 40g, Rhizoma Atractylodis
Macrocephalae (BaiZbu), 40g, Radix Bupleuri (ChaiHu), 25g, Pericarpium
CitriReticulatae (CbenPî), 25g, (chao) RadixDioscoreae Oppositae (Sban
Yao), 60g, Os Sepiae Seu Sepiellae (HaiPiao Xiao), 60g, Cortex Cinnamomi.
Cassiae (Rou Gui), 10g, Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 20g

Mode d'emploi : Pilules. Fabriquer des pilules avec la poudre très fine des
substances médicinales et du miel. Prendre 6g de pilules, 3 fois par jour, à
avaler avec une décoction de Rhizoma Smilacis Glabrae (lu Fu Ling), 30g/j.

202
£a phytothérapie chinoise moderne

Fonctions :
1. active le sang et disperse la stase
2. disperse le putride et génère les chairs
3. favorise la diurèse et exsude l'humidité

Indications : cervicite chronique due à une dysharmonie foie/rate, sta-


gnation de Qi et stase de sang et une humidité chaleur.

Commentaire : Au-delà des justifications et des explications de l'auteur


le Dr Xiong Liang, je pense que cette formule est parfaitement adaptée à
une grande majorité de patientes occidentales qui souffrent de cervicite
chronique. Sans vouloir entrer dans le détail car ce n'est pas le lieu ici, ce
type d'inflammations génitales chroniques part fréquemment de la rate
qui souvent opprimée par une surpression du foie, s'affaiblit. Dans ce cas
l'humidité s'accumule et s'écoule vers le bas. Avec le temps l'humidité
accumulée se transforme en chaleur dans le palais des enfants. En outre, la
stagnation du Qi du foie, le vide du Qi de la rate et la nature collante de
l'humidité font stagner le sang. Enfin, à partir de quarante ans à cause des
cycles physiologiques de sept ans et du vide de rate, un vide du Yang des
reins est souvent à blâmer pour aggraver le tout. H en résulte des inflam-
mations gynécologiques rebelles qui ont pour origine une intrication de
syndromes ': une dysharmonie foie/rate, un vide du Yang des reins, une
humidité chaleur et une stase de sang. Or, cette formule s'adresse sans
exception à tous ces différents déséquilibres. C'est donc une grande for-
mule, certes pour la cervicite mais aussi pour toutes les infections gynéco-
logiques chroniques qui relèvent souvent chez nous de cette intrication de
syndromes.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise du Hu Bei (Hu


Bel Zbong Yi Za Zhî) -1988, n°2. Auteur : Dr Xiong Liang.

203
£a phytothérapie chinoise moderne

FIBROMYOME UTERIN (FIBROME)

Formule pour le fibrome utérin n°l


Fil

Xiao Zheng Tang

$A &
(Décoction pour dissiper la niasse)

Ingrédients : Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Sben), 15-25g, Semen Pruni


Persicae (Tao Ren), 10-15 g, Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae (Cbi Shao),
10-20g, Rnizoma Sparganii (SanLeng), 8-10g, Semen Citri (JuHé), 10-20g,
Rhizoma Cyperi Rotundi (XiangFu), 6-12g, Semen Litchi Sinensis (Li Zbi
Hé), 15-20g, Ramulus Cinnamomi Cassiae (Gui Zhi), 6-12g, Bulbus
Shancigu (Sban Ci Gu), 6-12g, Radix Sophorae Subprostratae (Sban Dou
Gen), 10-20g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. régularise le Qi et active le sang
2. dissipe la masse et disperse les indurations

204
fa phytothérapie chinoise moderne

Indications : fibrome utérin, kyste ovarien dus à une stagnation de Qi


et une stase de sang, avec cycle court, règles abondantes, règles longues,
douleur lombaire et dysménorrhée avant et pendant les règles, caillots, _
etc.

Modifications :
> En cas de fibrome, ajouter (zhi) Fructus Evodiae Rutecarpae (Wu
Zhu Yu), 6g, Rhizoma Curcumae Zedoariae (E Zhu), 8-15g.
> En cas de kyste ovarien, ajouter Fructus Citri Aurantii (Zhi Ké), 8-
12g, Fructus Meliae Toosendan (Cbuan Lian Zï), 6-12g, Radix
Linderae Strychnifoliae (Wu Yâo), 6-15g.
> En cas de vide de Qi, ajouter Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang
Shen), 12g, Rhizoma Atractylodis Macrocephalae (Bai Zhu), 10g,
Sclerdtium Poriae Cocos (FuLing), 12g.
> En cas de vide de sang, ajouter Radix Albus Paeoniae Lactiflorae
(Bai Shao), 6g, Radix Rehmanniae Praeparata (Shu Di), 6g, Radix
Angelicae Sinensis (Dang Guî), 9g.
> En cas de leucorrhées collantes et jaunâtres, ajouter Rhizoma
Dioscoreae (BeiXié), 12g, Semen Plantaginis (Che Gjan Zî), 12g.
> En cas de leucorrhées abondantes, claires et fines, ajouter (chao) Radix
Dioscoreae Oppositae (Shan Yao), 10g, Semen Dolichori Lablab (Bai
Bian Doit), 10g, Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang Shen), 12g,
(chao) Rhizoma Atractylodis Macrocephalae (Bai Zhu), 12g.
> En cas d'insomnie, d'agitation, ajouter Caulis Polygoni Multiflori
(Yéjiao lèng), 15g, Semen Biotae Orientalis (Bai ZiRen), 12g.

Commentaire : Le fibrome utérin et les kystes ovariens sont classé en


médecine chinoise dans les Zheng Jia, terme intraduisible que l'on pour-
rait définir comme des " masses abdominales ". Celles qui nous préoccu-
pent ici sont dues principalement à une stagnation de Qi et une stase de
sang qui engendrent des masses et des indurations dans la mer du sang.
Cette prescription utilise quatre groupes de remèdes :

1- des substances médicinales qui mobilisent le Qi : Ju He, Xiang Fu, Li


ZhiHe
2- des substances médicinales qui activent le sang : Dan Shen, Tao Ren,
Chi Shao, San Leng, Gui Zhi
3- des substances médicinales qui dispersent les indurations : San Leng,
Ju He, Li Zhi He, Shan Ci Gu.

205
£a phytothérapie chinoise mo&erne

4- des substances médicinales qui ont une action anti-tumorale : Shan Ci


Gu et Shan Doit Gen qui traitent les tumeurs bénignes ou malignes de
l'utérus.

H en résulte une formule efficace mais plutôt drainante et dispersante qu'il


faudra éviter d'utiliser sur un trop long terme en cas de vide.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du He Bei (He


Bei Zbong Yî) -1987, n°4.

Formule pour le fibrome utérin n°2


FI2

Huo Xue Hua Yu San

(Poudre pour activer le sang et transformer la stase)

Ingrédients : SemenPruniPersicae (laoRen), 25g, Flos Carthami Tinctorii


(HongHua), 25g, Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae (Chi Sbao), 20g, Résina
Olibani (RuXiang), 25g, Résina Myrrhae (Mo Yto), 25g, (jiu zhi) Radix Et
Rhizoma Rhei (DaHuang), 50g, Eupolyphaga Seu Opisthoplatia (Tu Bie
Cbong), 30g, SquamaManitisPentadactylis (CbuanSbanJia), 25g, Lignum
Sappan (SuMu), 25g, Radix Pseudoginseng (San Qî), 30g, Secretio Moschi
de synthèse (Ren GongSheXiang), 5g

Mode d'emploi : Poudre. Réduire en poudre très fine l'ensemble des subs-
tances médicinales. Prendre 3 à 6g de poudre 3 fois par jour. Avaler avec
un peu d'eau chaude. Si Gong SbeXiang est introuvable, nous pouvons le
remplacer par Bulbus Shancigu (Shan Ci Gu), 10g et Rhizoma Sparganii
(SanLeng), 10g.

206
£a phytothérapie chinoise moderne

Fonctions :
1. active le sang et transforme la stase
2. dissipe la tuméfaction et disperse les indurations

Indications : fibrome utérin ancien dû à une stase de sang.

Commentaire : Nous pourrions dire que cette formule ne rentre pas dans
les détails. En effet, toutes les substances médicinales sans exceptions acti-
vent le sang et dispersent la stase puissamment. Et c'est ce dont nous avons
besoin pour traiter les fibromes chroniques, anciens qui résistent aux trai-
tements classiques. Nous remarquerons que San Qi a la faculté aussi d'ar-
rêter les saignements, ce qui évite d'éventuelles hémorragies ponctuelles.
Nous conseillons cependant d'augmenter progressivement la posologie
de cette formule pour ne pas trop brusquer l'organisme.

Origine : article paru dans la revue académique de l'institut de médecine


chinoise de Bei Jing (Beijing Zhong Yi Xue Yuan Xue Bao) - 1985, n°5.
Auteur : Dr Dong Ying Jie.

207
£a phytothérapie chinoise moderne

MENACE D'AVORTEMENT

Formule pour la menace d'avortement n°l


MAI

Gu Tai Yin

(Formule pour consolider le foetus)

Ingrédients :KJiizomaAtractylodisMacrocephalae (BaiZbu), 15g, Semen


Cuscutae Chinensis (Tu Si Zî), 15g, Fructus Arnomi (ShaRen), 6g, Ramulus
Loranthi Seu Visci (Sangji Sheng), 10g, Cortex Eucommiae Ulmoidis (Du
Zhong), 10g, Radix Glycyrrhizae Praeparata (Zbi Gan Cao), 6g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. Dès les premiers signes d'alerte, prendre le traitement en
permanence. Pour un traitement préventif chez la femme qui est sujette
aux fausses couches, prendre la décoction 10 à 15 jours par mois ou en
permanence pendant les trois premiers mois.

Fonctions :
1. renforce la rate et consolide le centre
2. tonifie les reins et calme le fœtus

Indications : menace d'avortement dû à un vide de rate et des reins.


208
£a phytothérapie ckïnoïse moderne

Modifications :
> En cas dé douleur abdominale, ajouter Radix Albus Paeoniae
Lactiflorae (BaiShao), 15g.
> En cas de sensation d'effondrement du petit bassin, ajouter Radix
Codonopsitis Pilosïïlae (Dang Shen), 15g, Rhizoma Cimicifugae
(SbengMa), 9g.
> En cas de saignement utérin, ajouter Gelatinum Corii Asini (EJiao),
10g, (chao jiao) Folium Artemisiae Argyi (Ai Yé), 10g.
> En cas de chaleur dans le sang, ajouter Radix Scutellariae Baicalensis
(Huang Qin), 10g, Herba Ecliptae Prostratae (Han Lian Cao), 12g,
Fructus Gardeniae Jasminoidis (Zbi Zî), 10g, Radix Rehmanniae
(ShengDî), 10g.

Commentaire : En médecine chinoise un avortement peut être provoqué


par une stagnation de Qi de l'estomac, une chaleur dans le sang, un vide
de sang mais aussi par un vide de rate et des reins qui sont les causes les
plus fréquentes. Cette formule n'intègre que des substances médicinales
qui ont la réputation de prévenir les fausses couches : Bai Zbu qui tonifie
la rate, Tu Si Zi et Du Zhong qui tonifient le Yang des.reins, Sangji Sheng
qui tonifie le Yin des reins et le sang du foie, Sha Ren qui régularise le Qi
et harmonise l'estomac. Zhi Gan Cao harmonise le tout, qui prend en
compte la quasi-totalité des grandes causes d'avortement. En résumé, il
s'agit d'une formule simple mais très complète.

Origine : article paru dans la revue académique de l'institut de médecine


chinoise de Bei Jing (Beijing Zhong Yi Xue Yuan Xue Bao) - 1985, n°6.
Auteur : Dr Liu Chang Tian.

Formule pour la menace d'avortement n°2


MA2

Ba Wei An Tai Tang


'Vs^jfê^
(Décoction aux huit saveurs pour calmer le fœtus)
209
Sa phytothérapie chinoise moderne

Ingrédients : Gelatinum Corii Asini (EJiao), 15g, Fructus Amomi (Sba


Ren), 6g, Rhizoma Atractylodis Macrocephalae (Bai Zhu), 15g, Radix
Scutellariae Baicalensis (Huang Qin), 12g, Ramulus Loranthi Seu Visci
(Sangji Sbeng), 24g, Cortex Eucommiae Ulmoidis (Du Zhong), 24g, (chao
tan) Folium Artemisiae Argyi (AiYè), 6g, Caulis Perillae Frutescentis (Zi
Su Geng), 12g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. Dès les premiers signes d'alerte, prendre le traitement en
permanence. Pour un traitement préventif chez la femme qui est sujette
aux fausses couches, prendre la décoction 10 à 15 jours par mois ou en
permanence pendant les trois premiers mois.

Fonctions :
1. nourrit le sang et calme le foetus
2. régularise le Qi et renforce la rate
3. tonifie et augmente le foie et les reins

Indications : menace d'avortement avec ou sans métrorragie due à un


vide de rate et des reins, un vide de Qi et de sang, une stagnation de Qi et
une chaleur dans le sang.

Modifications :
> En cas de vide de Qi et de sang, aj outer Radix Astragali Membranacei
(Huang Qz), 15g, Radix Rehmanniae Praeparata (ShuDi), 15g, Radix
Dioscoreae Oppositae (Sban Ycto), 12g.
> En cas de feu du foetus (lai Huo), augmenter la posologie de Huang
Qin jusqu'à 15g, remplacer Ai Ye par (chao tan) Radix Rehmanniae
(SbengDt), 15g, ajouter Caulis Bambusae In Taeniis (Zhu Ru), 12g.
> En cas de douleur et faiblesse des lombes et des genoux, vertiges,
acouphènes, ajouter Semen Cuscutae Chinensis (Tu Si Zî), 12g, Radix
Dipsaci (Xu Duan), 12g, Radix Rehmanniae Praeparata (Shu Dî),
15g.

Commentaire : Cette formule couvre toutes les causes d'avortement et


utilise uniquement des substances médicinales réputées efficaces pour ce
trouble. En effet, EJiao, Sangji Sheng nourrissent le sang, Sha Ren, ZiSu

210
£a phytothérapie chinoise moderne

Geng mobilisent le Qi, Bai Zhu tonifie le Qi de la rate, Huang Qin clarifie
la chaleur, Sangji Sheng tonifie le Yin des reins, Du Zhong tonifie le Yang
des reins, Ai Ye tiédit l'utérus, arrête les saignements et tous calment le
foetus. Une grande formule anti-avortement.

Origine : article pam dans la revue de médecine chinoise du Hu Bei (Hu


Bei Zbong Yi Za Zbî) -1985, n°5. Auteur : Dr Wang Zhong Min.

Formule pour la menace d'avortement n°3


MA3

Eu Sben Tiao Chong Tang

(Décoction pour tonifier les reins


et régulariser le Chong Mai) -

Ingrédients : Radix Rehmanniae Praeparata (Shu Dî), 20g, Cornu


Degelatinum Cervi (Lujiao Sbuang), 20g, Semen Cuscutae Chmensis (Tu
Si Zt), 20g, Radix Morindae Officinalis (Baji Tian), 20g, Fructus Lycii
Chinensis (Gou Qi Zi), 15g, Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang Sben),
15g, Radix Dipsaci (Xtt Duan), 10g, Cortex Eucommiae Ulmoidis (Du
Zbong), 10g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. Dès les premiers signes d'alerte, prendre le traitement en
permanence. Pour un traitement préventif chez la femme qui est sujette
aux fausses couches, prendre la décoction 10 à 15 jours par mois ou en
permanence pendant les trois premiers mois.

211
£a phytothérapie chinoise moderne

Fonctions :
1. tonifie les reins
2. consolide le Chong Mai

Indications : menace d'avortement dû à un vide des reins.

Modifications :
> En cas de vide de rate, ajouter Rhizoma Atractylodis Macrocephalae
(Bai Zbu), 12g, Radix Astragali Membranacei (Huang Qt), 15g, Radix
Bupleuri (ChaiHtt), 5g, Rhizoma Cimicifugae (SbengMa), 5g, Fructus
Amomi (SbaRen), 5g, Caulis Perillae Frutescentis (ZiSu Geng), 10g.
> En cas de vide du Yin de l'estomac, aj outer Radix Rehmanniae (Sheng
Dî), 12g, Herba Dendrobii (ShiHu), 10g, Radix Glehniae Littoralis
(Sba Sben), 10g, Radix Scutellariae Baicalensis (Huang Qin), 6g.
> En cas de saignement utérin, ajouter Gelatinum Corii Asini (EJiao),
12g, Crinis Carbonisatus (Xue Yu Tan), 12g, Fibra Stipulae
Trachycarpi (ZongLu Tari), 10g.

Commentaire : Cette formule est concentrée sur la tonification des reins


qui est probablement la cause majeure des fausses couches. Si elle est pres-
crite pour le bon syndrome cette formule se révèle très efficace. En effet,
lors d'une étude clinique concernant 103 patientes ayant un risque d'avor-
tement spontané par vide des reins, 102 eurent une grossesse normale.

Origine : formule citée par Gu Miao Zhen dans " Zbong Yi ZhiLiao Xian
Dai Nan Bingji Cheng " (synthèse des traitements de médecine chinoise
pour les maladies difficiles de notre époque moderne), (voir bibliogra-
phie)

212
Sa phytotkérapîe chinoise moderne

ANOMALIE DE LA PRESENTATION

«6 fi**

Formule pour la malposition du fœtus n°l


MPI

Zhuan Tai Fang


&J&%
(Formule pour retourner le fœtus)

Ingrédients : Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui Sben), 20g, Radix


Ligustici "Wallichii (CbuanXiong), 9g, (eu zhi) Rhizoma Cyperi Rotundi
(XiangFu), 7g, Folium Perillae Frutescentis (Zi Su Yè), 7g, (chao) Fructus
Citri Aurantii (Zbi Kê), 7g, Pericarpium Arecae Catecku (Da Fu Pî), 7g,
(sheng) Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 5g, Rhizoma Zingiberis (Sheng
Jung), 5g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions (matin et soir) par


jour avec les mêmes substances. Après la prise du remède la patiente doit
s'allonger pendant deux heures.

Fonctions :
1. nourrit le sang et régularise le Qi
2. disperse et fait circuler le Chong Mai et le Ren Mai

213
£a phytothérapie chinoise moùerne

Indications : anomalie de présentation du fœtus (siège, dos, transver-


sal, oblique...).

Modifications :
> En cas de tension de l'abdomen, augmenter la posologie de Da Fu Pi
jusqu'à 10g.
> En cas de sensation d'effondrement dans le petit bassin, ajouter Radix
Astragali Membranacei (Huang Qz), 15g.
> En cas de frilosité, membres froids et douleur abdominale, ajouter
Folium Artemisiae Argyi (Ai Ye), 5g.

Commentaire : La position du fœtus est souvent induite par une stagna-


tion de Qi qui favorise ensuite une stase de sang. Dans le " grand compen-
dium de formules efficaces pour la gynécologie - porte (chapitre) de l'ac-
couchement difficile ", (Fu Ren Da Quan Liang Fang - Cban Nan Merï), il
est dit : " la femme est gouvernée par le sang, mais (si) le Qi est en ordre, le
sang est en harmonie, le fœtus est paisible alors l'accouchement est en
ordre, (...), (si) le Qi stagne, alors le fœtus ne peut pas se redresser et bou-
ger, (..,), cela donne forme à un accouchement difficile ". L'objectif de
cette formule est tout simplement de régulariser le Qi et harmoniser le
sang pour mettre le fœtus à sa place. Xiang Fu, Zi Su Je, Zhi Ke, Da, Fu Pi,
régularisent le Qi, Dang Gui, Chuan Xiong harmonisent le sang, Sheng
fiang harmonise l'estomac et Gan Cao les substances médicinales, le tout
permet de redresser le fœtus sans risque pour l'enfant et la mère.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Shan Xi


(Shan Xi Zbong Yi) -1987, n°4. Auteur : Dr Wang Jin Quan.

214
jÇ? phytothérapie chinoise moderne

LEUCOPENIE

*» tu ^ -y &
Nous avons réuni ici des formules qui traitent la leucopenie - neutropenie
qu'elle soit due à une aplasie médullaire, a un médicament (ex : antithyroïdiens,
phénothiazines, antiépileptiques, pénicillines, sulfamides, chlorampbénicol),
à une chimiothérapie anticancéreuse ou qu'elle soit la conséquence d'une autre
maladie, voire congénitale.

Formule pour la leucopenie n°l


LC1

Ji Xue Teng Tang

4-fc.&&
(Décoction de Caulis Milletiae Seu Spatholobi)

Ingrédients : Caulis Milletiae Seu Spatholobi (fi Xue lèng), 30g, Radix
Reh.mann.iae Praeparata (Shu Dî), 24g, Radix Albus Paeoniae Lactiflorae
(Bai Sbao), 18g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui), 12g, Fructus Lycii
Chinensis (Gou Qi Zt), 24g, Fructus Corni Officinalis (Shan Zhu Yu), 24g,
(mi zhi) Radix Astragali Membranacei (Huang Qî), 30g, Herba Cynomorii
Songarici (Suo Yàn£), 9g, Radix Morindae Officinalis (Ba Ji Tian), 12g,
Fructus Psoraleae Corylifoliae (Bu Gu Zhî), 12g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

216
£a phytothérapie chinoise moderne

Fonctions :
1. tonifie le Qi et nourrit le sang
- 2. remplit le Jing et tonifie les moelles

Indications : leucopénie due à un vide de Qi et de sang, du Jing et du


Yang des reins.

Modifications :
> En cas de vide de rate, ajouter Radix Dioscoreàe Oppositae (Shan
Yao], 30g, Fructus Germinatus Hordei Vulgaris (Mai Ya), 30g,
Rhizoma Atractylodis Macrocephalae (Bai Zbu), 30g.
> En cas de vide du Yin des reins, ajouter Fructus Ligustri Lucidi (Nu
Zhen Zi), 24g, Herba Ecliptae Prostratae (Han Lian Cao), 30g.

Commentaire : La leucopénie peut se classer dans la maladie Xu Lao


" faiblesse-épuisement ". Elle est pratiquement toujours considérée comme
un vide de Qi et de sang, un vide des moelles ou un vide des reins. Ici, la
tonification du sang domine largement svecJiXue lèng (qui en outre ac-
tive le sang), ShuDi (qui en outre nourrit le Jing et les moelles), Dang Gui,
Bai Shao, Gou Qi (qui en outre nourrit le Jing) et Shan Zbu Yu (qui en
outre tonifie les reins). Vient ensuite la tonification du Qi de la rate qui est
à l'origine de la production du Qi et du sang, avec une posologie élevée de
Huang Qi. Enfin, Suo Yang, Baji Tian et Bu Gu Zhi tonifient le Yang des
reins. H est à noter que des observations modernes ont montré clairement
que Huang Qi, Ji Xue Teng, Dang Gui, Gou Qi, Shan Zhu Yu, Bu Gu Zhi
favorisent l'augmentation des globules blancs.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise du Shan Dong


(Shan Dong Zhong Yi Za Zhi) -1985, n°2. Auteur : Dr Liu Bing Lin.

217
Ma phytothérapie chinoise moùerne

Formule pour la leucopénie n°2


LC2

ShengXue Tang
^L &L $
(Décoction pour générer le sang)

Ingrédients : Radix Astragali Membranacei (Huang Qt), 30-80g, Radix


Angelicae Sinensis (Dang Guî), 30g, Rhizoma Polygonati (Huang Jing),
30g, Caulis Milletiae Seu Spatholobi (JiXue Teng), 30g, Fructus Ligustri
Lucidi (Nu Zhen Zi), 6g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. augmente le Qi et génère le sang
2. tonifie la rate et les reins

Indications : leucopénie d'origine médicamenteuse avec vide de rate et


des reins.

Modifications :
> En cas de mucosités chaleur, ajouter Lapis Micae Seu Chloriti (Meng
Shi), 3g (poudre fine à ajouter dans la décoction juste avant de la
boire),Pulvis ArisaemaeCumFelleBovis (DanNanXing),9g, Caulis
Bambusae In Taeniis (ZbuRu), 10g, Rhizoma Acori Graminei (Sbi
ChangPu), 12g.
> En cas de surpression du foie, ajouter Radix Bupleuri (Chai Hu), 6g,
Rhizoma Cyperi Rotundi (XiangFu), 9g, Radix Auklandiae Lappae
(MuXiang), 9g, Tuber Curcumae (Yujin), 12g.

218
£a phytothérapie chinoise moderne

En cas de d'œdème par vide des reins, ajouter Semen Cuscutae


Chinensis (Tu Si Zî), 10g, Fructus Psoraleae.. Corylifoliae (Bu Gu
Zbî), 12g, Rhizomalmperatae Cylindricae (BaiMao Gen), 12g, Semen
Plantaginis (Che Qian Zî), 12g.

Commentaire : Initialement, l'auteur parle d'une leucopénie due à-une


consommation prolongée de psychotropes mais en fait cette prescription
peut finalement être utilisée pour toute forme de neutropénie: Ce type de
médicament sur un long terme peut léser le Qi et le sang, la rate et les
reins. Or, nous savons que la rate est la racine du ciel postérieur, l'origine
de la génération et de la transformation du Qi et du sang, que les reins
thésaurisent le Jing qui génère les moelles et produit le sang. L'ensemble
des remèdes de cette formule augmente le Qi, renforce la rate, tonifie les
reins, nourrit le Yin, remplit le Jing. Il est à noter également que Huang
Qi, Dang Gui, Huang Jing, Ji Xue Téng et Nu Zhen Zi sont tous réputés
augmenter les globules blancs.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Si Chuan


(Si Chuan Zbong Yi) - 1987, n°6. Auteur : Dr Jing Ming Shi.

Formule pour la leucopénie n°3


LC3

Sheng Bai Tang


-ft & Mb '
(Décoction pour faire monter les blancs)

Ingrédients : Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Shao), 25g, Radix


Angelicae Sinensis (Dang Gui), 25g, Radix Polygoni Multiflori (He Sbou
Wù), 25g, Fructus Psoraleae Corylifoliae (Bu Gu Zbî), 25g, Radix Et

219
£a phytothérapie chinoise moderne

Rhizoma Polygoni Cuspidati (Hu Zhang), 25g, Cortex Radicis Lycii


Chinensis (Di Gu Pî), 25g, (sheng) Radix Astragali Membranacei (Huang
Qt), 50g, Caulis Milletiae Seu Spatholobi (JiXue Tèng), 50g, Herba Epimedii
(Yîn YangHuo), 15g, Gelatinum cornu Cervi (Lujiaojiao), 15g

Mode d'emploi : Décoction. Faire trois décoctions par jour avec les mê-
mes substances. Le traitement est de deux semaines.

Fonctions :
1. tonifie le Qi et nourrit le sang
2. tonifie et tiédit le Yang des reins

Indications : leucopénie par médicaments antithyroïdiens due à un vide


de Qi et de sang et du Yang des reins.

Commentaire : Comme toutes les formules précédentes Sheng Bai Tang


traite la leucopénie due au vide. Les trois substances médicinales le plus
souvent prescrites pour cette maladie sont utilisées : Huang Qi qui tonifie
le Qi, Ji Xue Teng et Dang Gui qui nourrissent et activent le sang. Elles
sont aidées par des toniques du Yang des reins réputés efficaces dans cette
maladie : Bu Gu Zhi, Yin Yang Huo et Lujiao Jiao, par des toniques du
sang : He Shou Wu et Bai Sbao, ainsi que par deux autres substances qui
augmentent le taux de globules blancs : Hu Zhang et Di Gu Pi. Les auteurs
affirment avoir obtenu 96 % de résultats positifs.

Origine : formule citée par le Dr Wu Jiu Wei dans " Zhong Yi Zhi Liao
Xian Dai Nan Bingji Cheng " (synthèse des traitements de médecine chi-
noise pour les maladies difficiles de notre époque moderne), (voir biblio-
graphie)

220
£a phytothérapie chinoise moderne

ANEMIE

Formule pour l'anémie ferriprive n°l


AF1

Bu Shen ShengXue Tang


iï f £ A ®
(Décoction pour tonifier les reins et générer le sang)

Ingrédients : Radix Panacis" Ginseng (Ren Sben), 10g, (sheng) Radix


Astragali Membranacei (Huang Qî), 24g, Gelatinum cornu Cervi (Lujiao
Jiao), 12g, Gelatinum Plastri Testudinis (GuiBanJiad), 12g, Gelatinum
Corii Asini (EJiao), 12g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui), 12g, Radix
Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Shad), 12g, Radix Rehmanniae Praeparata
(Sbu Dî), 12g, (zhi) Radix Polygoni Multiflori (He Sbou Wu), 30g, Pla-
centa Hominis (Zi He Cbé), 12g, Fructus Lycii Chinensis (Gou Qi Zt),
15g, Magnetitum (Ci Sbi), 40g, Radix Glycyrrhizae Praeparata (Zhi Gan
Cad), 6g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. J'ai personnellement obtenu d'excellents résultats en sup-
primant Ci Sbi, en remplaçant Ren Sben par Dang Sben et en divisant les
posologies par deux.

221
£a phytothérapie chinoise moèerne

Fonctions :
1. tonifie les reins et remplit le Jing
2. augmente le Qi et génère le sang

Indications : anémie ferriprive due à un vide de la rate et des reins, du


Qi et du sang.

Commentaire : Ici, l'anémie ferriprive est considérée comme un vide de


rate associé à un vide de reins. La rate est à l'origine de la production du
sang. En cas de déficience de cet organe, le sang n'est pas généré correcte-
ment. Les reins thésaurisent le Jing qui produit les moelles qui génèrent le
sang. En cas de vide des reins, le Jing-sang diminue. Ren Sben, Huang Qi,
Zhi Gan Cao tonifient le Qi de la rate. EJiao, Dang Gui, Bai Shao, Sbu Di,
He Sbou Wu, Gou Qi nourrissent le sang et le Jing. Lujiaojiao nourrit le
sang, remplit le Jing et tonifie le Yang des reins. Gui Banjiao, Sbu Di, He
Sbou Wu, ZiHe Cbe, Gou Qi, Ci Shi nourrissent le Yin et le Jing des reins.
L'usage de cette formule donne pratiquement toujours des résultats si l'ané-
mie ferriprive est bien provoquée par le vide.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Si Chuan


(Si Cbuan Zhong Yî) -1984, n°4. Auteur : Dr Gou Zhen Xue.

222
Malabies "bu foie
et be ut
Vésicule biliaire
-Ça phytothérapie chinoise moderne

HEPATITE

tf *
// existe de très nombreusesformules modernes qui traitent les hépatites aiguës
ou chroniques. J'ai essayé de sélectionner celles qui sont les plus représentatives
du courant contemporain et celles qui sont les mieux adaptées à nos besoins.

Formule pour l'hépatite aiguë n°l I


HAÏ \ Zba

fa&HM
(Décoction de Radix Et Rhizoma Polygoni Cuspidati)

Ingrédients : Radix Et Rhizoma Polygoni Cuspidati (Hu Zhang), 30g,


Herba Artemisiae Capillaris (Yin Chen Hao), 30g, Radix Istadis S eu
Baphicacanthi (Ban Lan Gen), 30g, Herba Cum Radiée Taraxaci Mongolici
(Pu Gong Ying), 30g, Pericarpium Citri Reticulatae (ChenPÎ), 10g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
.'.nes substances. La prise de ce remède peut provoquer des selles liquides,
ce qui est ici normal et doit être supporté pendant quelques jours. Néan-
moins en cas de diarrhées violentes (ce qui est rare) ou persistantes, il
suffit de supprime: 'i*; Zhang. H s'agit c-'une formule d'attaque, les poso-
logies élevées doivent être respectées, au moins pendant une semaine, puis
réduites en fonction des résultats obtenus. Cette formule est déconseillée
en cas de vide ou de faiblesse. Généralement elle est bien tolérée et ap-
porte un mieux être rapide au bout de quelques jours de traitement.
224
£a phytothérapie chinoise moderne

Fonctions :
1. clarifie la chaleur et neutralise la toxicité
2. élimine l'humidité et évacue le jaune

Indications : tous types d'hépatites aiguës à partir du moment où elles


sont induites par une humidité chaleur (Yang Huang : jaunisse Yang).

Commentaire : Cette formule est composée de quatre des plus efficientes


substances médicinales pour traiter l'hépatite aiguë de type humidité cha-
leur toxique : Hu Zhang, Yin Chen Hao, Ban Lan Gen, Pu Gong Ying. En
outre Hu Zbang et Ban Lan Gen ont aussi des vertus antivirales. Chen Pi
permet de protéger la rate et l'estomac des saveurs amères et drastiques des
autres ingrédients, mais aussi d'assécher l'humidité, de renforcer la rate,
d'harmoniser l'estomac.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Fu Jian


(Fujian Zbong Yi Yao) -1987, n°4. Auteur : Dr Huang Wen Zhang.

Formule pour l'hépatite chronique n°l


HC1

Jian Pi Shu Gan Tang


^]$fa%ïfà
(Décoction pour renforcer la rate et disperser le foie)

Ingrédients : Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang Sben), 10g, Rhizoma


Atractylodis Macrocephalae (Bai Zbu), 10g, Sclerotium Poriae Cocos (Fu
Ling), 10g, Semen Coicis Lachryma-jobi (Yi YiRen), 15g, Radix Bupleuri
(CbaiHu), 15g, Tuber Curcumae (Yujin), 10g, RadixSalviaeMiltiorrhizae
(Dan Sben), 12g, Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Shao), 15g, Fructus
225
£a phytothérapie chinoise moderne

Meliae Toosendan (ChuanLian Zi), 15g, Endothelium Corneum Gigeriae


Galli (Ji Nei Jin), 15g, Fructus Germinatus Oryzae Sativae (Gu Ya), 10g,
Rhizoma Corydalis Yanhusuo (YanHu Suo), 15g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions _:
1. renforce la rate
2. disperse le foie

Indications : hépatite chronique due à une dysharmonie foie/rate.

Modifications :
> En cas de froid vide de la rate/estomac, supprimer Dan Shen, Cbuan
Lian Zi et ajouter (dan) Radix Lateralis Praeparatus Aconiti
Carmichaeli (Fu Zt), 5-10g, (zhi) Fructus Evodiae Rutecarpae (Wu
ZbuYu),l-4g.
> En cas d'humidité sévère, supprimer Dan Sben, Bai Shao, Chuan
Lian Zi et ajouter Cortex Magnoliae Officinalis (Hou Pô), 8-10g,
Rhizoma Atractylodis (Cang Zhu), 5-8g.
> En cas de surpression du foie qui se transforme en feu, éliminer Bai
Zhu et ajouter Fructus Gardeniae Jasminoidis (Zhi Zt), 9g, Radix
Scutellariae Baicalensis (Huang Qin), 9g.

Commentaire : Cette formule s'adresse à un des syndromes les plus cou-


rants de l'hépatite chronique en Occident : la dysharmonie foie/rate. Dang
Shen, Bai Zbu, Fu Ling, Yi Yi Ren, Ji Nei Jin, Gu Ya, renforcent la rate.
Chai Hu, Yujin, Bai Shao, Chuan Lian Zi dispersent le foie. Yan Hu Suo et
Dan Shen activent le sang et dispersent les stases de sang induites à la fois
par le vide de rate et la surpression du foie. En outre, Fu Ling régularise les
transaminases, Dan Shen, Chai Hu, Ji Nei Jin font baisser les gamma GT,
Dang Shen, Bai Zhu protègent les fonctions hépatiques et favorisent la
régénération des cellules hépatiques.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise (JiangXi Zhong


Yi Yao) -1986, n°2. Auteur : Dr Xu Tao Xiang.

226
£a phytothérapie chinoise moderne

Formule pour l'hépatite chronique n°2


HC2

Man Ganjiu Wei Tang


flt4f3h^&
(Décoction pour l'hépatite chronique aux neuf saveurs)

Ingrédients : Radix Codonopsitis Pilosulae (Dctng Sben), 15g, Radix


Dioscoreae Oppositae (Sban Yao), 15g, Sclerotium Poriae Cocos (FuLing),
15g, Rhizoma Atractylodis Macrocephalae (Bai Zbu), 12g, Radix
Glycyrrhizae (Gan Cao), 5g, Rhizoma Dioscoreae (Bel Xie), 10g, Radix
Bupleuri (CbaiHu), 7g, Fructus Crataegi (Sban Zha), 6g, Pericarpium Citri
Reticulatae (Chen Pt), 5g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. renforce la rate et harmonise l'estomac
2. assiste la rate et réprime le foie

Indications : hépatite chronique non ictérique due à un vide de rate


avec fatigue, faiblesse, souffle court, transpiration spontanée, teint pâle,
sensation de corps lourd, inappétence, gêne dans la région des
hypochondres, distension abdominale, selles molles, langue pâle et molle
avec marque des dents, enduit blanc ou trouble, pouls Xi (fin) ou Ruo
(faible) ou Wu Li (sans force).

Modifications :
> En cas de souffle court, de grande fatigue, ajouter Radix Astragali
Membranacei (Huang Qî), 15-20g.
> En cas d'oppression de l'estomac, de nausée, de vomissements, ajou-
ter (fa) Rhizoma Pinelliae Ternatae (BanXia), 10g, Fructus Amomi
(Sha Ren), 6g.
227
£a phytothérapie chinoise moderne

> En cas de sensation de corps lourd, de distension abdominale, de


selles molles, ajouter Semen Coicis Lachryma-jobi (Yi YiRen), 15g.
> " En cas de surpression du foie, augmenter la posologie de Chai Hu
jusqu'à 10g et ajouter Tuber Curcumae (Yujin), 10g.
> En cas de vide du Yin du foie et des reins, ajouter Ramulus Loranthi
Seu Visci (Sangji Sheng), 30g, Herba Ecliptae Prostratae (Han Lian
Cao), 10g, Fructus Ligustri Lucidi (Nu Zhen Zî), 10g.
> En cas de vide du Yang des reins, ajouter Cortex Eucommiae
Ulmoidis (Du Zhong), 15g, Radix Morindae Officinalis (Baji Tian),
12g, Cortex Cinnamomi Cassiae (Rou Gui), 2g.
> En cas de stase de sang avec notamment une masse sous les
hypochondres, ajouter Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Shen), 15g,
Radix Rubiae Cordifoliae (Qian Cao), 12g, Eupolyphaga Seu
Opisthoplatia (lu Bie Chong), 10g.
> En cas de bouche amère, urines jaunes et troubles, sclérotiques jau-
nâtres, ajouter Herba Lysimachiae (fin Qian Cao), 25g, Herba
Artemisiae Capillaris (Yin ChenHao), 25g, et remplacer Dang Shen
par Radix Pseudostellariae Heterophyllae (lai Zi Shen).

Commentaire : Le vide de rate est également un syndrome courant dans


l'hépatite chronique non ictérique où le symptôme majeur est la fatigue
voire l'épuisement. Dans cette formule la grande majorité des substances
médicinales renforce la Rate et augmente le Qi (Dang Shen, Shan Yao, Fu
Ling, Bai Zhu, Gan Cao). Celles-ci à l'exception de Shan Yao ont toutes
une action reconnue dans l'hépatite (régularisation des transaminases et
des gamma-GT, régénération des cellules hépatiques, prévention de la fi-
brose...). D'autres favorisent les fonctions de transformation-transport de
la rate (Shan Zha, Chen Pi). En outre, Shan Zha. prévient la stéatose et la
fibrose hépatique. Par ailleurs, elle favorise aussi la digestion des viandes
et des graisses qui sont souvent mal digérées par ce type de patient. De
plus BeiXie élimine et prévient l'accumulation d'humidité, alors que Chai
Hu élimine et prévient la surpression du foie si aisée en cas de vide de rate.
Ce dernier est également une substance clé de l'hépatite puisqu'il fait bais-
ser les gamma-GT, traite la fibrose hépatique, l'hépatomégalie et favorise
la régénération de la cellule hépatique. Cette formule est d'autant plus
précieuse qu'elle est modifiée en fonction des déséquilibres du patient,
(voir au-dessus).

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Jiang Xi


(JiangXi Zhong Yi Yao) -1986, n°4. Auteur : Dr Huang Zhong Zhu.
228
£a phytothérapie chinoise moderne

Formule pour l'hépatite chronique n°3


HC3

Hua Gan Tang


foiïfïï
(Décoction pour transformer le foie)

Ingrédients : Carapax Amydae Sinensis (Bie Jia), 2g, Squama Manitis


Pentadactylis (Cbuan Shan Jia), 2g, (jiu zhi ou sliu) Radix Et Rhizoma
Rhei (DaHuang), 6g, Semen Pruni Persicae (TaoRen), 10g, Radix Ligustici
Wallicliii (Cbuan Xiong), 10g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Guî), 10g,
Rhizoma Sparganii (San Leng], 10g, Rhizoma Curcumae Zedoariae (E Zhu),
10g, Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Shen), 15g, Radix Rubrus Paeoniae
Lactiflorae (Cbi Shao), 30g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. ramollit ce qui est dur et disperse les indurations
2. active le sang et transforme les stases

Indications : hépatite chronique active due à une stase de sang avec hé-
patomégalie et splénomégalie, début de fibrose hépatique, douleur dans
la région du foie, teint noirâtre, terne, langue avec des points violacés.

Modifications :
> En cas d'inappétence, ajouter Fructus Crataegi (Shan Zha), 6g, Fructus
Germinatus Hordei Vulgaris (Mai Yà], 6g, Massa Medica Fermentata
(Shen Q«) 6g.
> En cas de distension abdominale, aj outer Fructus Amomi (Sha Reri),
6g, Radix Auklandiae Lappae (Mu Xiang), 9g.
229
£a phytothérapie chinoise moderne

> En cas de nausées, vomissements, aj outer Rhizoma Pinelliae Ternatae


(Ban Xia), 9g, Caulis Bambusae In Taeniïs (Zbu Ru), 9g.
> - En cas'de douleur dans la région des hypochondres, ajouter Rhizoma
Corydalis Yanhusuo (YanHu Suo), 12g, Pericarpium Citri Reticulatae
Viride (QingPÎ), 10g.
> En cas de selles molles, ajouter Rhizoma Atractylodis (Gang Zbu},
10g, Semen Dolichori Lablab (Bai Bian Dou}, 10g.
> En cas d'œdème, ajouter Sclerotium Polypori Umbellati (Zbu Ling),
10g, Semen Plantaginis (Cbe Qian Zt), 10g.

Commentaire : Cette formule traite l'hépatite chronique active lorsque


celle-ci en est au stade de la stase de sang. Dans ce cas, il s'agit d'une phase
assez avancée où le pronostic est grave. Il faut tout mettre en œuvre pour
aider rapidement et efficacement le patient. Ce qu'il faut garder à l'esprit
c'est que concernant le foie, grâce à sa capacité de se régénérer, tout est
toujours possible mais les chances de guérison s'amenuisent au fur et à
mesure de l'aggravation. Cette prescription n'est constituée que de subs-
tances médicinales qui activent le sang et dispersent les stases. De plus
Dang Gui nourrit le sang et E Zhu, San Leng, Bie Jia et Cbuan Shan Jia
ramollissent ce qui est dur et dispersent les indurations. Selon une vision
plus moderne, nous savons que Cbi Sbao et Dang Gui régularisent les
transaminases, que Dan Sben et Dang Gui font baisser les gamma-GT et
favorisent la régénération de la cellule hépatique, que Dan Sben, E Zhu,
San Leng, Bie Jia et Chuan Shan Jia traitent la fibrose hépatique, l'hépato-
mégalie et la splénomégalie.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Shan Xi


(Shan Xi Zhong Yt) -1988, n°10. Auteur : Dr Yin Yi.

230
£a phytothérapie chinoise moberne

CHOLECYSTITE

Formule pour la cholécystite aiguë n°l


CHAI

QingDanHeJi
4424^:1
(Mixture pour clarifier la vésicule biliaire)

Ingrédients : Herba Cum Radiée Patriniae Heterophyllae (Baijiang Cao),


30g, Fructus Immaturus Citri Aurantii (Zhi Sbî), 10g, Radix Scutellariae
Baicalensis (Huang Qin), 15g, Rhizoma Coptidis Chinensis (HuangLian),
5g, Fructus Trichosanthis Kirlowii (Gua Lou), 20g, Tuber Curcumae (Yu
fin), 10g, Radix Auklandiae Lappae (Mu Xiang), 10g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. Cette formule visant le traitement de la cholécystite aiguë,
les posologies élevées doivent être respectées. Si le goût est trop amer au
point de provoquer des vomissements, supprimer Huang Lian, diminuer
la posologie de Huang Qin mais ajouter 10g de Herba Artemisiae Capillaris
(Yin Chen Hao) ou de Herba Lysimachiae (fin Qian Cao).

Fonctions :
1. clarifie la chaleur et neutralise la toxicité
2. assèche l'humidité et transforme les stases
3. régularise le Qi et arrête la douleur
231
£a phytothérapie chinoise moderne

Indications : cholécystite aiguë due à une humidité chaleur, stagnation


de Qi et stase de sang avec douleur dans le haut de l'abdomen, nausée,
vomissements, perte d'appétit, signe de Murphy.

Modifications :
> En cas d'humidité chaleur sévère, aj outer Herba Artemisiae Capillaris
(Yin CbenHao), 18g, HerbaLysimachiae (fin Qian Cao}, 15g, Fructus
Gardeniae Jasminoidis (Zbi Zt), 10g, Radix.Istadis Seu Baphicacanthi
(Ban Lan Geri), 12g.
> En cas de stagnation de Qi sévère, ajouter Radix Bupleuri (Chai
Hit), 10g, Rhizoma Cyperi Rotundi (XiangFu), 10g, Fructus Citri
Aurantii (ZhiKé), 10g.
> En cas de douleur sévère, ajouter Rhizoma Corydalis Yanhusuo (Yan
Hu Suo), 15g, Fructus Meliae Toosendan (Chuan Lian Zt), 10g.
> En cas de nausées, vomissements, ajouter (jiang) Rhizoma Pinelliae
Ternatae (BanXia), 10g, Caulis Bambusae In Taeniis (ZbuRu), 10g.
> En cas de stase de sang sévère, ajouter Semen Pruni Persicae (Tao
Reri), 10g, Flos Carthami Tinctorii (Hong Hua), 10g.
> En cas de constipation, aj outer Radix Et Rhizoma Rhei (Da Huang),
5-10g, Mirabilitum (MangXiao), 5-10g.

Commentaire : Le syndrome le plus courant de la cholécystite aiguë est


l'humidité chaleur du foie et de la vésicule biliaire. Celle-là est souvent
associée à une stagnation du Qi du foie qui à son tour induit une stase de
sang. Bien que traditionnellement pas utilisé pour cette indication, Bai
Jiang Cao se révèle être un remède redoutable pour traiter la cholécystite
aiguë. En effet, il est piquant, amer, légèrement froid, se rend dans l'esto-
mac, le gros intestin, le foie. Il clarifie la chaleur et neutralise la toxicité (la
cholécystite aiguë peut être considérée comme une chaleur toxique), dis-
sipe la tuméfaction, expulse le pus, active le sang, disperse les stases. Par
ailleurs Zbi Shi casse le Qi et dissipe les accumulations, Mu Xiang mobilise
le Qi et arrête la douleur, Yiijin disperse la stase, mobilise le Qi et arrête
la douleur, Gua Lou clarifie et dissout les mucosités chaleur, mobilise le
Qi et humidifie les intestins (il est important de traiter la constipation
durant une crise de cholécystite), Huang Qin et Huang Lian clarifient la
chaleur et assèchent l'humidité, drainent le feu et neutralisent la toxicité,
libèrent la vésicule et dissipent l'inflammation.

232
£a phytothérapie chinoise moderne

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise du Shan Dong


(Shan Dong Zhong Yi Za Zht) -1984, n°4.

Formule pour la cholécystite aiguë n°2


CHA2

Shu Gan Li Dan Tang

(Décoction pour disperser le foie


et libérer la vésicule biliaire)

Ingrédients : Radix Bupleuri (Chai Hu), 12g, Radix Albus Paeoniae


Lactiflorae (Bai Shao), 20g, Fructus Citri Aurantii (Zbi Ké), 10g, Radix
Auklandiae Lappae (MuXiang), 10g, Rhizoma Corydalis Yanhusuo (Yan
Hu Suo), 12g, Fructus Meliae Toosendan (Chuan Lian Zî), 15g, Herba
Artemisiae Capillaris (Yin Cben Hao), 30g, Radix Et Rhizoma Rhei (Da
Huang), 6g, Herba Lysimachiae (fin Qian Cao), 30g, Fructus Germinatus
Hordei Vulgaris (Mai Ya), 30g, Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 6g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. Il est normal que cette formule entraîne une diarrhée. En
cas de cholécystite aiguë, un des grands principes thérapeutiques est d'éva-
cuer, de drainer la chaleur ou l'humidité chaleur par les selles. Cependant
si la diarrhée est trop forte ou persistante, il faut réduire ou supprimer Da
Huang.

Fonctions :
1. disperse le foie et régularise la vésicule biliaire
2. régularise la Qi et élimine l'humidité

233
£a phytothérapie chinoise moderne

Indications : cholécystite aiguë due à une humidité chaleur et une sta-


gnation de Qi.

Modifications :
> En cas de fièvre élevée, remplacer BaiShao par RadixRubrusPaeoniae
Lactiflorae (Cbi Shao), 15g, augmenter la posologie de Da Huang
jusqu'à 15g, et ajouter Flos Lonicerae Japonicae (fin YïnHua), 30g,
Herba Cum Radice Patriniae Heterophyllae (Baijiang Cao), 30g.
> En cas de nausée, vomissements, aj outer Rhizoma Pinelliae Ternatae
(BanXia), 10g, Pericarpium Citri Reticulatae (CbenPt), 10g, Caulis
Bambusae In Taeniis (Zhu Ru), 15g.
>. En cas de douleur pongitive sous l'hypochondre droit, ajouter Tuber
Curcumae (Yu Jin), 12g, Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Shen),
30g.
> En cas de lithiase biliaire, ajouter Lumbricus (Di Long), 15g,
Endothelium Corneum Gigeriae Galli (JiNeiJin), 10g, et augmen-
ter la posologie àtjin Qian Cao jusqu'à 60g.

Commentaire : Là aussi, cette formule s'adresse à une cholécystite aiguë


due à une humidité chaleur sur le foie et la vésicule biliaire avec stagnation
de Qi et stase de sang mais où la stagnation de Qi domine. Chai Hu, Zhi
Ke, Yan Hu Suo, Cbuan Lian Zi dispersent le foie, régularisent le Qi et
arrêtent la douleur. Yin Chen Hao, Da Huang, Jin Qian Cao clarifient
l'humidité chaleur du foie et libèrent la vésicule biliaire. L'association et
l'usage de ces substances médicinales sont classiques. Ce qui l'est un peu
moins est l'utilisation de Bai Shao et Mai Ya. En effet, Bai Shao protège le
Yin du foie des autres ingrédients piquants et amers qui tendent à léser le
Yin du foie. En outre associé à Gan Cao, il atténue les tensions (antispas-
modique) et arrête la douleur. Enfin Mai Ya, protège la rate de l'amertume
des autres remèdes qui a tendance à blesser le centre et, ce qui est moins
connu mais vrai, harmonise le foie et la rate, disperse le foie et transforme
la stagnation.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise du Shan Dong


(Shan Dong Zbong Yi Za Zbî) -1988, n°6.

234
fa phytothérapie chinoise moûerne

Formule pour la cholécystite chronique n°l


CHC1

San Qing Tang

^ -fr $
(Décoction des trois bleus)

Ingrédients : Pulvis Indigonis (QingDaî), 10g, Herba Artemisiae Apiacae


(QingHao), 12g, Folium Daqingye (Da Qing Yè), 15g, Fructus Gardeniae
Jasminoidis (ZbiZÎ), 10g, RadixScutellariaeBaicalensis (HuangQin), 10g,
Radix Bupleuri (Chai Hu), 12g, Fructus Meliae Toosendan (Chuan Lian
Zi), 12g, Rhizoma Corydalis Yanhusuo (Yân Hu Suo), 12g, Herba
Artemisiae Capillaris (Yin ChenHao), 15g, Fructus Forsythiae Suspensae
(Lian Qiao), 10g, Flos Lonicerae Japonicae (fin Yin Hua), 15g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions (matin et soir) par


jour avec les mêmes substances.

Fonctions :
1. disperse le foie et libère la vésicule biliaire
2. clarifie la chaleur et neutralise la toxicité
3. mobilise le Qi et disperse la stase

Indications : cholécystite chronique, lithiase biliaire chronique dues à


une humidité chaleur sur le foie et la vésicule biliaire et/ou une surpres-
sion du foie.

Modifications :
> En cas de lithiase biliaire, ajouter Talcum (Hua Sht), 15g, Herba
Lysimachiae (fin Qian Cao), 15g, Spora Lygodii Japonici (Hai fin
Sha), 15g.

235
£aphytothérapie chinoise moderne

> En cas d'inappétence, ajouter (chao jiao) Fructus Crataegi (Sban Zha),
10g, (chao jiao) Massa Medica Fermentata (Shen Qu), 6g, (chao jiao)
Fructus Germinatus Hordei Vulgaris (Mai Ya), 10g, Endothelium
Corneum Gigeriae Galli (JiNeiJin), 10g.
> En cas de douleur sévère des hypochondres, ajouter Pericarpium
Citri Rëticulatae Viride (QingPî), 10g, Fructus Citri Aurantii (Zbi
-Ke), 10g, Fructus Citri Sacrodactylis (Fo Sbou), 10g.
> En cas de douleur pongitive; aj outer Pollen Typhae (Pu Huang) ,12g,
Fèces Trogopterori Seu Pteromi (Wu Ling Zbî), 12g.
> En cas de douleur sourde, ancienne, traînante dans l'hypochondre
droit,_aj outer Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui), 10g, Radix Albus
Paeoniae Lactiflorae (BaiSbao), 12g, Radix Rehrnanniae (SbengDî),
10g. .

Commentaire : II s'agit d'une formule de fond qui traite toutes cholécys-


tites ou lithiases biliaires chroniques de type plénitude : feu du foie, humi-
dité chaleur, surpression du foie... Elle associe des remèdes qui clarifient
le foie (QingDai, Zbi Zi, QingHao, Huang Qin), qui éliminent l'humi-
dité chaleur (Zhi Zi, Huang Qin, Yin Cben Hao), qui neutralisent la toxi-
cité (Zhi Zi, Huang Qin, Da Qing Je, Lian Qiao, Jin Yin Hua) et qui mo-
bilisent le Qi (Chai Hu, Cbuan Lian Zi, Yan Hu Suo).

Origine : article paru dans le journal de la nouvelle médecine chinoise


(Xin Zbong Yî) -1988, n°ll. Auteur : Dr Huang Chao Fu.

236
£a phytothérapie chinoise moderne

LITHIASE BILIAIRE

Formule pour la lithiase biliaire n°l


LB1

Chai Hu Yujin Pei Sbi Tang

(Poudre de Radix Bupleuri et de


Tuber Curcumae pour expulser les lithiases)

Ingrédients : Radix Bupleuri (Chai Hu), 9g, Tuber Curcumae (Yujin),


15g, Rhizoma Curcumae Longae (fiang Huang), 15g, Radix Albus Paeoniae
Lactiflorae (Bai Sbao), 9g, Herba Artemisiae Capillaris (Yin Cben Hao),
15g, Radix Scutellariae Baicalensis (Huang Qin), 9g, Radix Auklandiae
Lappae (Mu Xiang), 9g, Radix Et Rhizoma Rhei (Da Huang), 9g,
Mirabilitum (MangXiao), 9g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour (matin et


soir) avec les mêmes substances. Il est normal que cette formule produise
une diarrhée. Celle-ci ne doit pas durer plus de trois jours, supprimer
alors Da Huang et Mang Xiao en continuant les autres substances médici-
nales. De manière générale, il vaut mieux éviter ces deux remèdes si la
personne est de faible constitution.

Fonctions :
1. clarifie la chaleur et conduit la stagnation
2. disperse le foie et libère la vésicule biliaire
237
£a phytothérapie chinoise moderne

Indications : lithiase biliaire due à une surpression du foie et une humi-


dité chaleur sur la vésicule biliaire.

Modifications :
> En cas de fièvre, ajouter Fructus Gardeniae Jasminoidis (Zhi Zî),
10g, Flos Lonicerae Japonicae (fin Yin Hua), 20g, Fructus Forsythiae
Suspensae (Lian Qiao), 10g, Herba Cum Radice Taraxaci Mongolici
(Pu Gong Ying), 15g.
> En cas d'ictère, augmenter les posologies de Yin Cben Hao, Jiang
Huang, Yujin jusqu'à 20g,
> En cas de douleur sévère, ajouter Rhizoma Corydalis Yanhusuo (Yan
Hu Suo), 25g, Fructus Meliae Toosendan (Chuan Lian Zi), 15g,
Rhizoma Cyperi Rotundi (Xiang Fu), 12g.
> En cas de nausées, vomissements, ajouter Rhizoma Pinelliae Ternatae
(BanXia), 10g, Caulis Bambusae In Taeniis (ZbuRu), 12g.
> En cas de distension abdominale sévère, ajouter Cortex Magnoliae
Officinalis (Hou Pô), 10g, Rhizoma Pinelliae Ternatae (Ban Xia),
10g.
> En cas de fatigue, affaiblissement, ajouter Radix Astragali
Membranacei (Huang Qî), 15g, Rhizoma Atractylodis Macrocephalae
(Bai Zbu), 10g, Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang Shen), 10g,
Pericarpium Citri Reticulatae (Chen Pi), 10g.

Commentaire : II s'agit d'une formule type pour les lithiases communes


dues le plus souvent à une surpression du foie et une humidité chaleur sur
le foie et la vésicule biliaire.

Selon la vison traditionnelle, Chai Hu, Yu Jin, Jiang Huang, Mu Xiang,


ZbiKe dispersent le foie, régularisent le Qi. Yin Chen Hao et Jiang Huang
clarifient la chaleur, éliminent l'humidité et évacuent le jaune. Bai Sbao
assouplit le foie et atténue les tensions. Huang Qin clarifie la chaleur et
neutralise la toxicité. Da Huang et Mang Xiao clarifient la chaleur et éva-
cuent l'accumulation.

Selon la vision moderne, Chai Hu, Yin Cben Hao, Huang Qin sont anti-
pyrétiques. Da Huang, Huang Qin et Mu Xiang sont anti-bactériens. Bai
Sbao et Mu Xiang sont antispasmodiques et antalgiques. Yin Chen Hao, Yu
Jin et Jiang Huang sont cholagogues et cholérétiques. Da Huang, Mang
Xiao et ZhiKe sont purgatifs.

238
£a phytothérapie chinoise moderne

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise du Shan Dong


(Shan Dong Zbong Yi la Zhi) -1984, n°4. Auteur : Dr Xiao Yong Jian.

Formule pour la lithiase biliaire n°2


LB2

Jin Qian Kai Yu San


'•^«.^•-«P*
(Poudre de Herba Lysimachiae pour ouvrir la surpression)

Ingrédients : Herba Lysimachiae (Jin Qian Cao), 30g, Radix Bupléuri


(CbaiHu), 9g, Fructus Immaturus Citri Aurantii (ZhiSbî), 9g, Radix Albus
Paeoniae Lactiflorae (Bai Shao), 9g, Radix Glycyrrhizae Praeparata (Zhi
Gan Cao), 3g, Tuber Curcumae (YUJiri), 9g, Os Sepiae Seu Sepiellae (Haï
Piao Xiao), 9g, Bulbus Fritillariae Thunbergii (Zbe BeiMu), 9g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour (matin et


soir) avec les mêmes substances. S'il n'y a pas d'acidité gastrique ou de
régurgitation acide, nous pouvons supprimer Hai Piao Xiao et Zbe Bei
Mu.

Fonctions :
1. disperse le foie et libère la vésicule biliaire
2. libère la surpression et calme la douleur
3. clarifie la chaleur et transforme la lithiase

Indications : lithiase biliaire chronique et cholécystite chronique avec


douleur dans le haut de l'abdomen, douleur sévère dans l'hypochondre
droit, vomissements de fluides amères, régurgitations acides, éructations,
nausée, pouls Xian (en corde).
239
£a phytothérapie chinoise moderne

Commentaire : Cette formule qui est basée sur Si Ni San (Poudre des
quatre inversions) s'adresse principalement aux patients souffrant de li-
thiase biliaire chronique avec ou sans cholécystite. Elle draine la lithiase
notamment grâce à Jin Qian Cao, ChaiHu, ZhiSbi et Yujin. Nous note-"
rons également la présence de la'fameuse association HaiPiao Xiao + Zhe
BeiMu qui traite et neutralise les régurgitations acides, fréquentes chez les
" hépatiques ", mais aussi Bai Sbao + Gan Cao qui traite la douleur spas-
modique et pongitive. Enfin, Jin Qian Cao, l'empereur possède des pro-
priétés cholagogues, cholérétiques, antispasmodiques des voies biliaires et
favorise la contraction de la vésicule pour expulser les calculs, les boues et
les sables.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise (Zhong Yi Za


Zbî) -1989, n°2. Auteur : Dr Wei Chang Chun.

240
£a phytothérapie chinoise moûerne

NEVRALGIE DU TRIJUMEAU

Formule pour la névralgie du trijumeau n°l


NT1

Yu Tong San

£&&
(Poudre pour guérir la douleur)

Ingrédients : Radix Ligustici Wallichii (Cbuan Xiong)^ 20g, Rhizoma


Typhonii Gigantei (Bai Pu Zî), 10g, Radix Angelicae Dahuricae (Bai Zhî),
20g, Buthus Martensi (Quan Xié), 15g, Bombyx Batryticatus (Jiang Can),
20g

Mode d'emploi : Poudre. Réduire en poudre fine l'ensemble des substan-


ces médicinales. Prendre 5g, deux fois par jour. Absorber avec de l'eau
chaude. 10 jours constituent un traitement. 2 à 3 traitements sont néces-
saires pour parvenir à une amélioration ou une guérison.

Fonctions :
1. disperse le vent et dissout les mucosités
2. élimine les convulsions et arrête la douleur
3. active le sang et mobilise le Qi

Indications : névralgie du trijumeau due à des mucosités vent, une sta-


gnation de qi et une stase de sang.

242
fa phytothérapie chinoise moderne

Commentaire : Cette formule est basée sur une grande formule qui traite
les mucosités vent qui bloquent les Luo de la face : Qian Zheng San (pou-
dre pour ramener droit). Elle est composée de Bai Fu 2,i qui est probable-
ment le remède le plus puissant pour traiter les mucosités vent qui génè-
rent des troubles dans la face ou la tête. H disperse le vent, dissout les
mucosités, éliminent les spasmes, arrête la douleur. QuanXie etjiang Can
éteignent le vent, désobstruent les Luo, éliminent les spasmes' et arrêtent
les douleurs sévères et opiniâtres. L'auteur a ajouté à cette composition
déjà puissante, deux remèdes incontournables de la douleur dans la face
ou la tête : Bai Zbi et Chuan Xiong qui dispersent le vent, activent le sang,
mobilisent le Qi et arrêtent efficacement la douleur. Le tout constitue une
grande formule pour traiter la névralgie du trijumeau.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Guang Xi


(GuangXi Zbong Yï Yao) -1984, n°3. Auteur : Hou Jing Yuan.

Formule pour la névralgie du trijumeau n°2


NT2

Quan Long Tang


&& $
(Décoction de Buthus Martensi et de Lumbricus)

Ingrédients : Buthus Martensi (Quan Xié), 6-10g, Lumbricus (Di Long),


9-12g, Radix Ligustici Wallichii (Chuan Xiong), 10-15g, Herba Asari Cum
Radiée (XiXin), 3-6g, Radix Bupleuri (ChaiHu), 6-12g, (sheng) Gypsum
Fibrosum (Shi Gao), 20-30g, Radix Puerariae (Ge Gen), 15-18g, Pericarpium
Citri Reticulatae (ChenPÎ), 6-10g, Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 3-6g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.
243
£a phytothérapie chinoise moùerne

Fonctions :
1. éteint le vent et désobstrue les Luo
2. active le sang et arrête la douleur

Indications : névralgie du trijumeau due à un vent feu interne et une


stase de sang.

Modifications :
> En cas de sensation de brûlure, langue rouge, enduit jaune, pouls
Shuo (rapide), ajouter Radix Scutellariae Baicalensis (Huang Qin),
10g, Fructus Viticis (Manjing Zî), 10g.
> En cas d'inappétence, lourdeur des membres, enduit gras, pouls Hua
(glissant), ajouter Rhizoma Pinelliae Ternatae (Ban Xià), 10g, Cor-
tex Magnoliae Offîcinalis (Hou Pô), 10g, (chao) Semen Raphani Sativi
(LaiFuZÎ), 10g.
> En cas de vertiges, fatigue, teint pâle, langue pâle, pouls Xi (fin),
Ruo (faible), ajouter Radix Astragali Membranacei (Huang Qî), 15g,
Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui), 10g.
•> En cas de vide de Yin, ajouter Radix Rehmanniae (ShengDÎ), 12g,
Radix Scrophulariae Ningpoensis (Xuan Shen), 10g, Rhizoma
Alismatis (ZeXié), 5g.

Commentaire : Cette prescription est composée par : 1- des antalgiques


majeurs qui éteignent ou dispersent le vent et qui éliminent les spasmes :
Quan Xie, Di Long, Cbuan Xiong, Xi Xin, 2- des remèdes qui traitent la
sensation de chaleur dans les méridiens du YangMing : Sbi Gao, DiLong,
3- des remèdes qui mobilisent le Qi : Chen Pi, Chai Hu, 4- un ingrédient
qui active le sang : Cbuan Xiong et 5- une substance qui relâche les ten-
sions musculaires : Ge Gen. Le tout constitue une formule efficace pour la
névralgie du trijumeau.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du He Bei (He


Bei Zbong Yi) -1982, n°4. Auteur : Dr Lu Jin Xia.

244
£a phytothérapie chinoise moberne

Formule pour la névralgie du trijumeau n°3 1


'' NT3 J

Chuan Xiong Zbi Tong Tang

(Décoction de Radix Ligustici Wallichii


pour arrêter la douleur)

Ingrédients : Radix Ligustici Wallichii (Chuan Xiong), 20-30g, Herba


Schizonepetae Tenuifoliae (Jing fié), 10-12g, Radix Ledebouriellae
Divaricatae (Fang Feng), 10-12g, Buthus Martensi (Quan Xie), 10-12g,
Lumbricus (DiLong), 15-25g, Herba Asari Cum Radice (XiXin), 3-6g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. Dans les cas sévères ont peut faire chaque décoction avec
une dose nouvelle.

Fonctions :
1. disperse le vent et arrête la douleur
2. active le sang et transforme la stase

Indications : névralgie du trijumeau due à un vent pervers et une stase


de sang.

Commentaire : Le vent par nature est " mobile et se transforme rapide-


ment ". Il a tendance à attaquer le haut du corps. Ici, la névralgie du triju-
meau est induite par un vent pervers externe qui a pénétré l'interne et qui
a fait stagner le sang dans les vaisseaux. C'est la raison pour laquelle on
trouve à nouveau Chuan Xiong qui à la fois disperse le vent externe et
active le sang, transforme la stase et arrête la douleur. C'est l'empereur de
la formule. Il est aidé par Jing Jie, Fang Feng et XiXin pour disperser le
vent et arrêter la douleur. Il est aidé par Quan Xie et DiLong pour désobs-

245
£a phytothérapie chinoise moderne

truer les Luo et arrêter la douleur. Selon une étude sur 86 cas, cette pres-
cription a guéri complètement 44 patients, amélioré très nettement 32
autres, amélioré un peu 6 et a été sans résultat pour 4. Soit un taux de
résultats satisfaisants de 95%.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Hei Long


Jiang (Hei Long Jiang Zbong Yi Yao) -1983, n°3. Auteur : Dr Jiang Sen.

246
£a phytothérapie chinoise moùerne

PARALYSIE FACIALE

Formule pour la paralysie faciale n°l


PF1

Qian Xu Tang
^ i!k fâ
(Décoction pour ramener et remettre)

Ingrédients : Herba Ephedrae (MaHuang), 5-10g, Ramulus Cinnamomi


Cassiae (Gui Zhî), 10-15g, Rhizoma Typhonii Gigantei (Bai Pu Zî), 6-10g,
Radix Ligustici Wallichii (Cbuan Xiong), 10-15g, Radix Codonopsitis
Pilosulae (DangShen), 10-15g, Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (BaiShao),
10-15g, Radix Ledebouriellae Divaricatae (Fang Feng), 15-30g, Radix Et
Rhizoma Notopterygii (QiangHuo), 10-15g, Buthus Martensi (QuanXié),
6g, Bombyx Batryticatus (Jiang Cari), 6g, Scolopendra Subspinipes (Wu
Gong), 6g, Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 6g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour, matin et


soir, avec les mêmes substances. H est possible et souhaitable les premiers
soirs que le patient transpire après avoir pris sa décoction. Pendant le
traitement, il est formellement interdit de consommer des aliments froids,
crus et piquants.

247
£a phytothérapie chinoise molerne

Fonctions :
1. soutient le correct et disperse le pervers
2. disperse le vent et dissout les mucosités
3. désobstrue les méridiens et active les Luo

Indications : paralysie faciale due à un vent externe.

Modifications :
> En cas de d'hypertension artérielle, ajouter Ramulus Uncariae Cum
Uncis (Gou Teng], 10-15g, Radix Achyranthis Bidentatae (HuaiNiu
Xi), 15-3 Og, et supprimer Dang Shen et Ma, Huang.
> En cas de chaleur interne, supprimer Ma Huang, diminuer Gui Zbi,
et ajouter Huang Qin 10-15g.
> En cas de feu du foie, supprimer Ma Huang, Gui Zbi et Dang Shen et
ajouter Gou Teng, 12g, Flos Chrysanthemi Morifolii (JuHua), 15g.

Commentaire : Ici, la paralysie faciale est due au vide qui favorise l'atta-
que du vent externe qui pénètre et bloque les Luo de la face. H faut donc
simultanément disperser le vent, désobstruer les Luo et tonifier le vide.
Cette formule est inspirée de Qian Zbeng San (Poudre pour ramener droit)
qui disperse le vent, dissout les mucosités et désobstrue les méridiens, et
de l'idée de Xiao Xu Ming Tang (Petite décoction pour remettre de la vie)
qui disperse le vent et renforce le correct pour traiter les déviations de la
bouche et des yeux.

Ma Huang, Gui Zhi, Qiang Huo, Fang Feng favorisent la sudorification et


libèrent la surface. Gui Zbi et Bai Sbao harmonisent Ying et Wei. Dang
Sben et Bai Sbao tonifient le Qi et le sang. Ensemble ces cinq saveurs ren-
forcent le correct et dispersent le pervers. Chuan Xiong active le sang,
disperse le vent et arrête la céphalée. BaiFu Zi disperse le vent de la tête et
de la face, alors que Jiang Can disperse le vent qui est à l'intérieur des Luo,
les deux dissolvent les mucosités vent. Quan Xie et Wu Gong éteignent le
vent et désobstruent lès méridiens, apaisent les spasmes et arrêtent la dou-
leur. Gan Cao renforce la rate et harmonise le centre. Il s'agit d'une for-
mule puissante pour traiter les paralysies faciales.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Hei Long


Jiang (HeiLongJiang Zbong Yi Yao] -1982, n°2. Auteur : Dr Jiang Mei Ying.

248
£a phytotkérttpîe chinoise moderne

Formule pour la paralysie faciale n°2


PF2

Jia Wei Qian Zheng Tang


if «£ % jL fa
(Décoction pour ramener droit avec des saveurs ajoutées)

Ingrédients : Rhizoma Typhonii Gigantei (Bai Fu Zi), 9g, Radix Et


Rhizoma Notopterygii (QiangHuo), 9g, Rhizoma Gastrodiae Elatae (Tian
Ma), 12g, Bombyx Batryticatus (Jiang Cari), 9g, Lumbricus (DiLong), 9g,
Buthus Martensi (Quan Xie), 3g (poudre fine à ajouter dans la décoction
juste avant de la boire), Radix Ligustici Wallichii (ChuanXiong), 4g, Radix
Ledebouriellae Divaricatae (Fang Feng), 9g, Radix Rubrus Paeoniae
Lactiflorae (Cbi Shao), 9g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui), 12g, Pulvis
Arisaemae Cum Pelle Bovis (Dan Nan Xing), 6g, Fructus Zizyphi Jujubae
(Da Zao), 5 fruits

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. éteint le vent et active le sang
2. arrête les spasmes et désobstrue les Luo

Indications : paralysie faciale due à une attaque de vent humidité.

Commentaire : A nouveau cette formule est une modification de Qian


Zheng San (Poudre pour remettre droit), à laquelle on a ajouté QiangHuo
et FangFeng pour disperser le vent humidité, Dan Nan Xing pour dissou-
dre les mucosités vent, Tian Ma pour éteindre le vent, Chuan Xiong, Chi
Shao et Dang Gui pour activer le sang et disperser la stase, et Di Long pour
désobstruer les méridiens et clarifier la chaleur. Il s'agit d'une excellente
composition pour traiter efficacement les paralysies faciales a frigore.

Origine : article paru dans la revue académique de l'institut de médecine


chinoise de Bei Jing (Beijing Zhong Yï Yue Yuan Xue Bao) - 1989, n°l.
Auteur : Dr Du Jian Bin.
249
£a phytothérapie chinoise moderne

SEQUELLES D'ACCIDENT
VASCULAIRE CEREBRAL

Les formules ci-dessous traitent les séquelles (surtout paralysies, hémiplégies)


qui font suite à un A. V.C dans son sens large (ischémie cérébrale, infarctus
cérébral, hémorragie cérébrale, encéphalopathie bypertensive...). Les posolo-
gies qui sont souvent très élevées sont nécessaires car elles prennent en compte
la gravité de la situation. Ces traitements ne s'opposent en rien à la gestion
moderne de ces.troubles. Dans de nombreux cas ils augmentent les chances de
récupération des fonctions cérébrales et locomotrices. Bien entendu, plus les
traitements seront proches de l'atteinte plus les traitements seront actifs. L'uti-
lisation de l'acupuncture est ici intéressante comme complément thérapeuti-
que.

Formule pour les séquelles


d'accident vasculaire cérébral n°l
AVC1

Bu Qi Huo Xue Tang


^ ^fà &L$
(Décoction pour tonifier le Qi et activer le sang)

Ingrédients : Radix Astragali Membranacei (Huang Qî), 100g, Radix


Codonopsitis Pilosulae (Dang Sben), 30g, Herba Siegesbeckiae (Xi Xian
Cao), 30g, Ramulus Uncariae CumUncis (Gou Teng), 15g, Semen Canna-
bis Sativae (HuoMaReri), 15g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Guî), 10g,
250
£a phytothérapie chinoise moberne

Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae (Chi Sbao), 10g, Radix Ligustici


Wallichii (Chuan Xiong), 10g, Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Shen),
10g, Rhizoma Acori Graminei (Shi CbangPu), 10g, Lumbricus (DiLong),
10g, Periostracum Cicadae (Chan lui), 10g, Semen Pruni Persicae (Tào
Ren), 6g, Flos Carthami Tinctorii (Hong Hua), 6g, Radix Pseudoginseng
(San Qî), 6g, (poudre fine à ajouter dans la décoction juste avant de la
boire)

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour, matin et


soir, avec les mêmes substances.

Il est possible de remplacer Semen Cannabis Sativae (Huo Ma Ren) en


augmentant la posologie de Tao Ren jusqu'à 10g.

Fonctions :
1. tonifie le Qi
2. active le sang

Indications : hémiplégie, paralysie faciale, aphasie... dues à un A.V.C.


(Zhong Feng).

Modifications :
> En cas de vide de Yin, ajouter Ramulus Loranthi Seu Visci (Sangji
Sbeng), 30g, Radix Scrophulariae Ningpoensis (Xuan Shen), 15g,
Radix Rehmanniae (Sheng Dt), 15g, Tuber Asparagi Cochinensis
(TianMenDong), 10g, Tuber Ophiopogonis Japonici (MaiMenDong),
10g.
> En cas d'accumulation de mucosités humidité, avec engourdissement,
paresthésie sur un coté du .corps, vertiges, tête lourde, oppression de
la poitrine, stertor, enduit gras, pouls Xian (en corde), Hua (glis-
sant), ajouter Rhizoma PinelliaeTernatae (BanXia), 10g, Sclerotium
Poriae Cocos (Fu Ling), 10g, Pericarpium Citri Reticulatae (Chen
Pi), 6g, Semen Sinapis Albae (Baijie Zi), 6g.
> En cas de mucosités chaleur, ajouter Succus Bambusae (Zhu Lt), 20
ml, Fructus Trichosanthis Kirlowii (GuaLou), 15g, Pulvis Arisaemae
CumFelle Bovis (DanNanXing), 10g, Concretio Silicea Bambusae
(Tian Zhu Huang), 10g, Bulbus Fritillariae Cirrhosae (Chuan Bel
Mu), 10g.
251
Ma phytothérapie chinoise moderne

Commentaire : Si la phase aiguë d'un accident vasculaire cérébral dépend


d'une plénitude : montée du Yang du foie, mucosités vent, vent interne...,
ses séquelles découlent typiquement d'un vide de Qi qui provoque une
sTase de sang. C'est la raison pour laquelle on utilise ici une posologie très
élevée de Huang Qi qui, en plus de tonifier le Qi et le sang, s'infiltre dans
les vaisseaux pour favoriser leur circulation interne. DangShen aide Huang
Qi à tonifier le Qi alors que Dang Gui l'aide à tonifier le sang. Cbi Sbao,
Chuan Xiong, Dan Shen, Tao Ren, Hong Hua, Dang Gui, San Qi activent
le sang et dispersent les stases de sang. Xi Xian Cao et Di Long désobs-
truent les méridiens et activent les Luo. HuoMa Ren humidifie les intes-
tins et favorise l'évacuation des selles chez des patients alités qui sont sou-
vent constipés. Gou Tèng, Di Long et Chan lui éteignent le vent interne
qui pourrait persister. Ski ChangPu ouvre les orifices.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Shan Xi


(Shan Xi Zbong Yî) -1988, n°9. Auteur : Dr Li Ji Chun.

Formule pour les séquelles


d'accident vasculaire cérébral n°2
AVC2

Huo Xue TongMai Tang

(Décoction pour activer le sang


et désobstruer les vaisseaux)

Ingrédients : Radix Angelicae Sinensis (Dang Gut), 15g, Radix Albus


Paeoniae Lactiflorae (Bai Shao], 12g, Radix Ligustici Wallichii (Chuan
Xiong], 12g, Flos Carthami Tinctorii (Hong Hua), 12g, Radix Salviae
Miltiorrhizae (Dan Shen), 15g, Semen Pruni Persicae (Tao Ren), 12g, Radix
Cyathulae (Cbuan Niu Xî), 12g, Caulis Milletiae Seu Spatholobi (Ji Xue

252
£a phytothérapie chinoise moderne

Teng], 15g, Zaocys Dhumnades (Wu Sbao Shé), 10g, Agkistrodon Seu
Bungarus (BaiHua Shé}, 6g, Ramulus Cinnamomi Cassiae (Gui Zht), 10g,
Radix Lateralis Praeparàtus Aconiti Carmichaeli (Fu Zi), 6g, Massa Medica
Fermentata (Sben Qu), 10g, Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 6g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. active le sang
2. désobstrue les vaisseaux

Indications : hémiplégie, paralysie faciale, aphasie... suite à un A.V.C.


dues à une stase de sang.

Modifications :
> En cas d'hypertension artérielle, ajouter Concha Haliotidis (Sbijue
Ming), 15g, Concha Margaritiferae (Zhen ZhuMu), 15g.
> En cas d'atteinte de plus de six mois avec paralysie flasque due au
vide, ajouter Huang Qi, 60g et augmenter la posologie de Dang Gui
et Bai Sbao.
> En cas de paralysie spasmodique (contraction des méridiens), ajou-
ter Caulis Trachelospermi Jasminoidis (Luo Shi Teng], 15g, Lumbricus
(DiLong), 15g, Herba Siegesbeckiae (XiXian Cao), 15g.

Commentaire : La thèse de cette formule diffère un peu de la précédente.


Ici les séquelles d'A.V.C. sont principalement induites par une stase de
sang dans les méridiens qui empêche une bonne nutrition des membres et
des tissus. Dang Gui, Chuan Xiong, Hong Hua, Dan Shen, Tào Ren, Chuan
Niu Xi,JiXue Teng activent le sang et transforment les stases. En outre Bai
Sbao et Dang Gui nourrissent le sang. Wu Sbao Shé et Bai Hua Shé désobs-
truent les méridiens et activent les Luo. Ils aident les premiers remèdes à
évacuer la stase. Gui Zhi et Fu Zi tiédissent les méridiens pour favoriser la
circulation du sang. Shen Qu permet de transformer (digérer) correcte-
ment l'ensemble des remèdes qui activent le sang, qui habituellement à
haute dose génèrent des troubles digestifs (flatulences, distensions abdo-

253
£a phytothérapie chinoise moberne

minales, selles molles...). Et enfin, Gan CAO harmonise l'ensemble de ces


substances pour qu'elles fonctionnent de concert.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du He Bei (He


Bei Zbong Yt) -.1985, n°2. Auteur : Dr Shi Zhan Cheng.

Formule pour les séquelles


d'accident vasculaire cérébral n°3
AVC3

Zhi Tan Huan Yuan Tang


té 0$. ^ 7C± $
(Décoction pour traiter la paralysie et rétablir l'origine)

Ingrédients : Radix Astragali Membranacei (Huang Qî), 100g, Radix


Codonopsitis Pilosulae (Dang Shen), 30g, Radix Rehmanniae Praeparata
(Sbu Dî), 25g, Fructus Corni Officinalis (Shan Zhu Yu), 15g, Herba
Cistanchis Deserticolae (Rou CongRong), 15g, Semen Cuscutae Chinensis
(Tu Si Zî), 15g, Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae (Chi Shao), 15g, Radix
Angelicae Sinensis (Dang Guî), 15g, Radix Ligustici Wallichii (Cbuan
Xiong), 10g, Lumbricus (Di Long], 15g, Semen Pruni Persicae (lào Ren),
15g, Flos Carthami Tinctorii (Hong Hua), 10g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions
fonctions :
1. augmente le Qi et tonifie les reins
2. active le sang et disperse les stases

254
£a p/tjftothérd/H'e chinoise moderne

Indications : hémiplégie, paralysie faciale, aphasie... suite à un A.V.C.


dues à vide de Qi, un vide des reins et une stase de sang.

Modifications :
> En cas de membres supérieurs plus lourdement atteints, ajouter
Ramulus Cinnamomi Cassiae (Gui Zhî), 12g.
> En cas de membres inférieurs plus lourdement atteints, aj outer Radix
Achyranthis Bidentatae (Huai Niu Xî), 12g.
>- En cas de' déviation de la bouche et des yeux, ajouter Rhizoma
Typhonii Gigantei (BaiFu Zî), 10g, Bombyx Batryticatus (fiang Cari),

> En cas d'aphasie, ajouter Rhizoma Acori Graminei (Shi CbangPu),


10g, Radix Polygalae Tenuifoliae (Yuan Zht), 10g.
> En cas de vertiges et d'acouphènes, ajouter Rhizoma Gastrodiae
Elatae (TianMa), 10g, Ramulus Loranthi Seu Visci (Sangji Sheng),
10g. -

Commentaire : Le concept de départ de cette formule est le même que


pour la première formule, Bu Qi Huo Xue Tang (Décoction pour tonifier
le Qi et activer le sang), sauf qu'ici on élargit l'idée de déficience au vide
des reins. Elle est basée sur Bu YângHuan Wu Tang (Décoction pour toni-
fier le Yang et rétablir les cinq), composée deHuang Qi, Dang Gui, Cbuan
Xiong, Hong Hua, Tao Ren, Chi Sbao, Di Long, et qui tonifie le Qi, active
le sang et désobstrue les méridiens. On y ajoute Dang Sben qui renforce la
tonification du Qi, Sbu Di qui nourrit le Yin et le Jing des reins, Sban Zbu
Yu qui tonifie le foie et les reins, Rou Gong Rang et Tu Si Zi qui tonifient le
Yang des reins. Nous remarquerons la posologie particulièrement élevée
de Huang Qi qui est fondamentale ici. Elle permet avec les autres substan-
ces médicinales d'avoir des résultats là où la médecine moderne n'a pas de
traitement.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Hei Long


Jiang (Hei Lohgjiang Zbong Yi Yao) -1986, n°5. Auteur : Dr Wu Bao Zhu.

255
£a phytothérapie chinoise moderne

Formule pour les séquelles


d'accident vasculaire cérébral n°4
AVC4

Wu Cbong Si Teng Tang


-5. & ^ JM#
(Décoction des cinq insectes1 et des quatre tiges)

Ingrédients : Scolopendra Subspinipes (Wu Gong), 6g, Lumbricus (Di


Long), 15g, Zaocys Dhumnades (Wu Sbao Sbé), 9g, Eupolyphaga Seu
Opisthoplatia (TuBie Cbong), 9g, Buthus Martensi (QuanXié), 6g, Ramus
Lonicerae Japonicae (RenDong Teng], 15g, Ramulus Uncariae CumUncis
(Gou Teng}, 15g, Caulis Milletiae Seu Spatholobi (JiXue Teng}, 25g, Caulis
Trachelospermi Jasminoidis (Luo Sbi Teng), 20g, Radix Astragali
Membranacei (Huang Qî), 90g, Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Sben),
30g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. active le sang et disperse les stases
2. désobstrue et fait communiquer les méridiens et les collatéraux

Indications : hémiplégie, paralysie faciale, aphasie... suite à un A.V.C.


dues à une obstruction des méridiens par une stase de sang.

1 Le terme chinois Chong qui signifie parasite, insecte intègre aussi les serpents.

256
£a phytothérapie chinoise moberne

Modifications : •
> En cas de confusion mentale, ajouter Rhizoma Acori Graminei (Shi
CbangPu), 10g, Radix Polygalae Tenuifoliae (Yuan Zhi), 10g.
> En cas de migraine, ajouter Semen Leonuri Heterophylli (Chong
Wei Zî), 15g.
> En cas d'hypertension artérielle, ajouter ConchaMargaritiferae (Zhen
Zbu Mu), 15g, Magnetitum (Ci Sbi), 15g, Radix Achyranthis
Bidentatae (Huai Niu Xi), 12g.
> En cas de paresthésies dans les membres, ajouter Rhizoma Curcumae
Longae (Jiœng Huang), 12g, Ramulus Mori Albi (Sang Zhi), 12g.
> En cas d'aphasie, ajouter Rhizoma Acori Graminei (Shi CbangPu),
12g, Pollen Typhae (Pu Huang), 12g.
> En cas d'accumulation de mucosités chaleur, ajouter Concretio Silicea
Bambusae (Tian Zbu Huang), 10g, Pulvis Arisaemae Cum Felle Bovis
(Dan Nan Xing), 10g.
> En cas de constipation, de selles sèches, ajouter Fructus Immaturus
Citri Aurantii (Zhi Shi), 6-9g, Radix Et Rhizoma Rhei (Da Huang),
6-9g. _
> En cas de dysurie, ajouter Semen Plantaginis (Cbe Qian Zi), 12g.
> En cas de faiblesse dans les jambes, ajouter Ramulus Loranthi Seu
Visci (SangJiSbeng), 12g, Rhizoma Cibotii Barometsis (Gouji), 12g.

Commentaire : Quelle que soit la cause de l'A.V.C., l'auteur de cette


formule pense que les séquelles proviennent avant tout d'une obstruction
des méridiens. Pour débloquer les méridiens et favoriser la circulation du
Qi et du sang, il utilise deux catégories de substances médicinales : 1- les
" insectes - Chong " qui pénètrent dans les méridiens et qui ont la faculté
de lever l'obstruction quelle que soit l'origine du blocage : Qi, mucosités,
sang... et qui éteignent le vent interne, cause principale du Zhong Feng. 2-
les tiges, les rameaux qui, par analogie aux membres avec leurs articula-
tions, désobstruent les méridiens, drainent les pervers qui empêchent la
circulation normale du Qi et du sang. Si le Qi et le sang circulent à nou-
veau, les membres et les tissus seront correctement nourris et les symptô-
mes disparaîtront d'eux-mêmes. Pour renforcer cette action de " curetage "
des méridiens et collatéraux, on ajoute Huang Cn qui tonifie fortement le
Qi, ce qui favorise une meilleure circulation du Qi et Dan Sben qui trans-
forme les. stases de sang, ce qui favorise une meilleure circulation du sang.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise du Zhe Jiang


(Zhejiang Zbong Yi Za Zbî) -1986, n°5. Auteur : Dr Wang De Wen.
257
£a phytothérapie chinoise moderne

MYASTHENIE

Formule pour la myasthénie n c


MYA1

Bu Qi Zeng Li Tang
iï ^ *% à
(Décoction pour tonifier le Qi et accroître la force)

Ingrédients : Radix Astragali Membranacei (Huang Qi), 60g, Radix


Codonopsitis Pilosulae (Dang Shen), 15g, Rhizoma Atractylodis
Macrocephalae (Bai Zhu), 15g, Radix Dioscoreae Oppositae (Sban Yao),
15g, Sclerotiurn Poriae Cocos (Fu Ling), 15g, Pericarpium Citri Reticulatae
(ChenPÎ), 9g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui), 18g, Radix Ligustici
Wallichii (Cbuan Xiong), 9g, Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae (Cbi Sbao),
9g, Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Sbao), 9g, Radix Puerariae (Ge
Gen), 18g, Ramulus Cinnamomi Cassiae (Gui Zbi), 9g, Caulis Milletiae
Seu Spatholobi (JiXue Teng), 24g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. renforce la rate et augmente le Qi
2. nourrit le sang et active le sang
3. disperse et désobstrue les Jing Luo
258
£a phytothérapie chinoise moberne

Indications : myasthénie due principalement à un vide de Qi et de sang.

Commentaire : En médecine chinoise la myasthénie est intégrée dans le


syndrome d'atrophie (Wei Zheng). Les symptômes clé de cette maladie
sont la fatigue importante et le manque de force physique. Ce qui nous
oriente tout de suite vers un vide de Qi. " S'il y a du Qi, il y a de la force ",
" la rate gouverne les muscles et les chairs du corps ", " (en cas de) vide de
Qi de la rate, alors les quatre membres ne peuvent pas être utilisés ". Ces
adages soulignent que la myasthénie est provoquée essentiellement par un
vide du Qi de la rate. Ainsi, Huang Qi, Dang Sben, Bai Zbu, Fu Ling, Shan
Yao tonifient fortement le Qi de la rate et de l'estomac. Par ailleurs, Dang
Gui, BaïSbao, Cbi Shao, Ji Xue Teng nourrissent le sang du foie (muscles-
tendons) et activent le sang (c'est-à-dire font circuler pour amener la nutri-
tion là où elle est nécessaire), Ge Gen fait monter le Qi (Yang clair) de la
rate et de l'estomac, transporte les liquides pour nourrir et humidifier les
tendons et les muscles, stimule la tonicité musculaire, Gui Zhi tiédit les
méridiens, désobstrue les Luo, harmonise Ying et Wei (en association avec
Bai.Sbao), tiédit les muscles et CbenPi mobilise le Qi, harmonise l'esto-
mac pour prévenir les stagnations de Qi dues à une consommation im-
portante de substances médicinales qui sont nourrissantes, grasses et ri-
ches.

H est vrai que l'on peut regretter que ce traitement utilise des posologies
aussi élevées, ce qui rend ce traitement presque inutilisable en Europe.
Cependant, 1- il ne faut pas oublier la gravité de cette maladie qui parfois
n'a pas de réponse en médecine moderne, 2- que les patients occidentaux
semblent répondre à des posologies beaucoup plus basses que nos amis
chinois. H est donc parfaitement possible de partir de 120g/j en n'oubliant
pas de respecter les proportions et une posologie importante de Huang Qi
qui une fois de plus semble le remède clé du traitement.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise du Shan Dong


(Sban Dong Zbong Yi Za Zbt) -1984, n°4. Auteur : Liu Shu Lin.

259
£a phytothérapie chinoise moberne

I Formule pour la myasthénie n°2 I


I MYA2 - J

Jian Pi Zhuang Yang Tang

(Décoction pouf renforcer la rate et fortifier le Yang)

Ingrédients : Radix Codonopsitis Pilosulae (DangShen), 15-30g, Rhizoma


Atractylodis Macrocephalae (Bai Zbu), 12-18g, (sheng) Radix Astragali
Membranacei (Huang Qî), 24-60g, Rhizoma Cimicifugae (Sbeng Ma), 9-
12g, Radix Bupleuri (Chai Hu), 9-18 g, (zhi) Radix Lateralis Praeparatus
Aconiti Carmichaeli (Fu Zt), 15-lSOg1, Radix Puerariae (Ge Gen), 12-30g,
Radix Angelicae Sinensis (Dang Guî), 12-24g, Pericarpium. Citri Reticulatae
(Chen Pi), 9g, Herba Ephedrae (Ma Huang), 6-15g, Radix Glycyrrhizae
Praeparata (Zbi Gan Cao), 6g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. Radix Lateralis Praeparatus Aconiti Carmichaeli (Fu Zî)
est l'une des substances médicinales les plus toxiques de la matière médi-
cale chinoise. Les auteurs de cette formule utilisent une posologie extrê-
mement élevée pour cette plante. Nous déconseillons formellement aux
néophytes ou aux débutants et à ceux qui ne maîtrisent pas correctement
cet art médical de dépasser 10g par jour. Dans tous les cas, nous nous
souviendrons des cinq règles d'or pour utiliser Fu Zi :
1- n'utiliser que de l'aconit préparé médicalement selon les règles de la
pharmacie chinoise. (Pour plus de précisions, voir : " Utilisation cli-
nique de la pharmacopée chinoise " - de Ph. Sionneau)
2- faire une décoction longue de Fu Zi (1 heure)
3- faire bouillir Fu Zi avec Radix Glycyrrhizae (Gan Cao)

1 Radix Lateralis Praeparatus Aconiti Carmichaeli (Fu Zt) est l'une des substances médi-
cinales les plus toxiques de la pharmacopée chinoise. Il est indispensable de lire attentive-
ment les précisions que nous donnons à son sujet sous la rubrique "mode d'emploi".

260
£a phytothérapie chinoise moderne

4- après 1 heure de décoction, goûter le liquide sur le bout de la langue.


En cas de picotements ou d'engourdissement de la langue, prolonger
la décoction. Au pire si les picotements ne disparaissent pas après pro-
longation de la cuisson, jeter la décoction et vérifier qu'il s'agit bien
d'un aconit préparé.
5- avant de boire la décoction, ajouter une cuillère à soupe de miel.

Avec ces précautions et une posologie normale (3-10g/j), il est impossible


de souffrir de la toxicité de Fu Zi. Etant donné que les auteurs de cette
formule proposent une posologie particulièrement élevée, ils conseillent
en outre de suspendre le traitement et de diminuer ensuite la quantité
d'aconit si le patient éprouve de la soif, des vertiges, des engourdissements
de la langue, une peau chaude, des spasmes musculaires après l'absorption
de cette formule.

Fonctions :
1- tonifie le Qi et tiédit le Yang
2- fait monter le Yang et soulève l'effondrement

Indications : myasthénie due principalement à un vide de Qi et de Yang.

Commentaire : Comme dans la formule précédente, l'origine de la myas-


thénie est vue comme un vide de rate. Pour être précis, il s'agit ici d'un
effondrement du Qi de la rate qui favorise la fatigue, la faiblesse muscu-
laire, la ptôsis, la diplopie, etc. En effet, Jian Pi Zbuang Yang Tang n'est
rien d'autre qu'une modification étonnante et remarquable de Bu Zbong
Yi Qi Tang (Décoction pour tonifier le centre et augmenter le Qi). Aux
ingrédients habituels de cette formule, on ajoute Ge Gen qui fait monter
le Yang et qui a une action sur les muscles, Ma Huang qui grâce à son Qi
ascendant et dispersant aide CbaiHu, SbengMa, Huang Qi à faire monter
le Qi et Fu Zi qui à dose élevée, certes tiédit et tonifie le Yang de la rate
mais aussi fait monter le Yang Qi. Les auteurs prétendent avoir 92 % de
résultats positifs avec cette formule.

Origine : formule citée par Cheng Jian Feng dans " Zhong Yi Zhi Liao
Xian Dai Nan Bingji Cbeng " (synthèse des traitements de médecine chi-
noise pour les maladies difficiles de notre époque moderne), (voir biblio-
graphie)
261
£a phytothérapie chinoise moùerne

HOQUET
SPASME DIAPHRAGMATIQUE

Formule pour le hoquet persistant n°l


Hl

Jiang Xia Sha Li Zhi E Fang

(Formule de Rhizoma Zingiberis, Rhizoma


Pinelliae Ternatae, Fructus Amomi
et Semen Litchi Sinensis pour traiter le hoquet)

Ingrédients : Rhizoma Zingiberis (Sheng Jiang), 12g, Rhizoma Pinelliae


Ternatae (Ban Xia), 12g, Fructus Amomi (Sha Reri), 9g, Semen Litchi
Sinensis (Li ZbiHe), 9g, alcool de riz 120g

Mode d'emploi : Décoction. Au préalable, faire tremper les substances


médicinales dans l'alcool de graine (alcool de riz, vodka, gin, whisky...)
pendant 1 heure. Puis faire sauter à feu doux et à sec en remuant les remè-
des sans arrêt jusqu'à ce que l'alcool soit asséché à la surface des plantes et
qu'une odeur agréable domine dans la cuisine. Puis faire la décoction se-
lon la méthode habituelle, matin, midi et soir avec les mêmes substances.

262
£a phytothérapie chinoise moberne

Fonctions :
1. disperse le foie et régularise le Qi
2. harmonise le centre et abaisse l'inversion

Indications : hoquet persistant, très sonore et qui ne s'arrête ni le jour,


ni la" nuit.

Commentaire : Tous ceux qui ont déjà souffert d'un hoquet persistant
sur plusieurs jours voire plusieurs semaines ou mois, savent à quel point
cette maladie,.apparemment bénigne, est extrêmement éprouvante, fati-
gante et douloureuse lorsqu'elle persiste. Cette formule est basée sur le
principe de Zhang Zhong Jing qui considère que le hoquet est avant tout
une inversion de Qi. Ainsi, Sbengjiang, Ban Xia harmonisent l'estomac et
abaissent l'inversion, Li Zbi He mobilise le Qi, disperse le froid, libère le
méridien du foie du froid pervers et de la stagnation de Qi, Sba Ren tiédit
la rate et détend le centre, libère la rate et l'estomac de la stagnation de Qi.
L'alcool de riz fait circuler.le Yang, va à la surface, disperse la coagulation
de froid et la stagnation de Qi du foie et de l'estomac. Le tout régularise les
mouvements du Qi, le Yang clair monte, le Yin trouble descend, le Qi du
foie est détendu, le Qi de l'estomac est harmonieux et donc le hoquet
s'arrête.

Origine : article paru dans la revue académique de l'institut de médecine


chinoise du Gan Su (Gan Su Zbong Yi Xue Yuan Xue Bao) - 1987, n°3.
Auteur : Yu Shan Zai.

263
£a phytothérapie chinoise moderne

MIGRAINE

Les formules ci-dessous traitent la migraine mais aussi les céphalées vasculai-
res et tout autre mal de tête sévère et chronique.

Formule pour la migraine n°l


MCI

Xiong Zhi Can Xie Tang

(Décoction de Radix Ligustici Wallichii, Radix Angelicae


Dahuricae, Bombyx Batryticatus et de Buthus Martensi)

Ingrédients : Radix Ligustici Wallichii (Cbuan Xiong), 15-30g, Radix


Angelicae Dahuricae (Bai Zhî), 10g, Bombyx Batryticatus (Jiang Can), 10g,
Buthus Martensi (Quan Xie), 6-10g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. désobstrue les orifices et désobstrue les Luo
2. active le sang et arrête la douleur

264
£a phytothérapie chinoise moderne

Indications : crise aiguë de céphalée vasculaire ou de migraine due à


un blocage des Luo par stase de sang, de Qi, de vent ou d'humidité avec
douleur dans l'ensemble de la tête ou sur un seul côté, douleur sévère,
pongitive, lancinante, perforante qui peut aller jusqu'à provoquer des nau-
sées, des vomissements, de la transpiration et empêcher de dormir.

Modifications :
> En cas de vent chaleur, ajouter Flos Chrysanthemi Morifolii (Ju Hua),
15g, Herba Menthae Haplocalysis (Bo Hé), 10g.
> En cas de vent froid, ajouter Herba Asari Cum Radiée (Xi Xin), 3g,
(zhi)-Radix Aconiti-Carmichaeli (Chuan Wu), 6g.
> En cas de mucosités chaleur, ajouter Pericarpium Citri Reticulatae
(Cben Pî), 10g, Rhizoma Pinelliae Ternatae (Ban Xia), 10g, Caulis
Bambusae In Taeniis (Zbu Ru), 10g.
> En cas de montée de Yang du foie, ajouter Rhizoma Gastrodiae Elatae
(TianMa), 12g, Spica Prunellae Vulgaris (XiaKu Cao), 10g.
> En cas de vide de Qi et de sang, aj outer Radix Astragali Membranacei
(Huang Qi), 15g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui), 10g.
> En cas de vide de Yin, ajouter Fructus Ligustri Lucidi (Nu Zhen Zî),
10g, Herba Ecliptae Prostratae (Han Lian Cao), 10g, Radix
Rehmanniae Praeparata (Shu Dî), 12g.
> En cas de stase de sang sévère, ajouter Semen Pruni Persicae (lao
Ren), 10g, Flos Carthami Tinctorii (HongHua), 10g.

Commentaire : Cette formule ne prétend qu'une chose : soulager la dou-


leur insupportable de nos patients migraineux. Si elle ne traite pas force-
ment la racine profonde (Ben) de la maladie, elle opère remarquablement
sur sa manifestation majeure : la céphalalgie. En effet, Chuan Xiong pi-
quant et tiède, draine, disperse, pénètre dans les méridiens du foie et de la
vésicule biliaire. En haut, elle se dirige dans la tête où elle mobilise le Qi,
active le sang, disperse le vent, assèche l'humidité et arrête la douleur.
Selon Li Dong Yuan, Bai Zhi grâce à son Qi aromatique, désobstrue les
neuf orifices. C'est, avec Chuan Xiong, un des grands .antalgiques dont le
tropisme sur la face et la tête est marqué. Jiang Can et Quan Xie éteignent
le vent et arrêtent les spasmes, dispersent le vent et arrêtent la douleur,
drainent la stagnation et désobstruent les Luo. Ds sont tous les deux répu-
tés pour traiter les maux de tête opiniâtres. H s'agit donc d'une formule
symptomatique puissante.

265
£a phytothérapie chinoise moberne

Origine : article paru dans la revue académique de l'institut de médecine


chinoise de Bei Jing (Beijing Zbong Yi Xue Yuan Xue Bao) -1988, n°5.

Formule pour la migraine n°2


MG2

Chuan Xiong Ding Tong Yin

(Décoction de Radix Ligustici Wallichii


pour apaiser la douleur)

Ingrédients : Radix Ligustici Wallichii (Chuan Xiong), 15-3Og, Ramulus


Uncariae Cum Uncis (Gou lèng), 15g, Flos Chrysanthemi Morifolii (Ju
Hua), 12g, Fructus Tribuli Terrestris (Bai Ji Li), 10g, Semen Coicis
_Lachryma-jobi (Yi YiRen), 30g, Fructus Cardamomi (BaiDouKou), 3g,
Rhizoma Pinelliae Ternatae (Ban Xia), 10g, Radix Rubrus Paeoniae
Lactiflorae (CbiSbao), 10g, Radix Cyathulae (CbuanNiuXî), 10g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. calme le foie et éteint le vent
2. dissout les mucosités et active les Luo

Indications : crise de migraine chronique due à une montée du Yang du


foie, des mucosités troubles et une stase de sang avec douleur pulsative,
fixe, sévère, nausée, vomissements, insomnie, vertiges, agitation-dysphorie,
photophobie, langue avec des points violacés, enduit blanc ou jaune mais
gras, pouls Xi (fin), Xian (en corde).
266
£a phytothérapie chinoise moderne

Modifications :
> En cas de vertiges, ajouter (sheng) Concha Haliotidis (ShiJueMing),
15g, Concha Margaritiferae (Zben Zbu Mu), 15g, (sheng) Concha
Ostreae (Mu Lî), 15g.
> En cas de douleur sévère, pulsative, lancinante, fixe, ajouter Hirudo
Seu Whitmania (Shui Zbî), 2g (poudre fine à ajouter dans la décoc-
tion juste avant de la boire), Semen Pruni Persicae (Tao Ren), 12g.
> En cas de vomissements, ajouter Herba Agastachis Seu Pogostemi
(HuoXiang), 10g, Herba Eupatorei (PeiLan), 10g.
> En cas de yeux rouges, bouche amère, urines foncées, ajouter Fructus
Gardeniae Jasminoidis (Zbi Zî), 10g, Spica Prunellae Vulgaris (Xia
Ku Cao), 10g.
> En cas de vertiges, faiblesse des membres inférieurs, yeux sec,
acouphènes, agitation, ajouter Radix Rehmanniae (Sheng Dî), 12g,
Radix Scrophulariae Ningpoensis (Xuan Sben), 10g, Rhizoma
Anemarrhenae Asphodeloidis (ZhiMu), 10g.

Commentaire : Cette formule traite les migraines, ou autres céphalées dues


à une montée du Yang du foie (Gou Teng, JuHua, Baiji Lî), des mucosités
humidité (Ban Xia, BaiDou Kou, Yi YiRerî) et une stase de sang (Chi Sbao,
Chuan Niu Xî). L'originalité de cette formule réside dans l'usage de Cbuan
Xiong à une posologie élevée pour profiter de son action antalgique puis-
sante et ceci malgré une montée du Yang du foie. Ceci est rendu possible
grâce à la présence de Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae (Chi Sbao) et
Radix Cyathulae (Chuan Niu Xî) qui contrôlent la nature tiède et ascen-
dante de Chuan Xiong. Cependant, cette posologie importante de Chuan
Xiong interdit l'utilisation de cette prescription dans les cas suivants :
hématémèse, épistaxis, métrorragie.
vide de Yin avec chaleur vide avec notamment sensation de chaleur
dans les os, transpiration nocturne.'..
vide de sang du cœur avec palpitations cardiaques.

Origine : article paru dans la revue académique de l'institut de médecine


chinoise de Bei Jing (Beijing Zbong Yi Xue Yuan Xue Bao) - 1986, n°4.
Auteur : Dr Wang Yu Yan.

267
£a phytothérapie chinoise moderne

Formule pour la migraine n°3


MG3

Li Qijie Yu Tang

(Décoction pour mettre en ordre le Qi


et éliminer les surpressions)

Ingrédients : Radix Ligustici Wallichii (Chuan Xiong), 20g, Rhizoma


Atractylodis (Cang Zhu), 10g, Fructus Gardeniae Jasminoidis (Zhi Zi),
10g, Massa Medica Fermentata (Sben Qu), 15g, Rhizoma Cyperi Rotundi
(XiangFu), 10g, Flos Chrysanthemi Morifolii (JuHua), 6g, Semen Cassiae
Torae (fueMingZî), 15g, Fructus Tribuli Terrestris (BaiJiLÎ), 10g, Ramulus
Uncariae Cum Uncis (Gou Tèng), 10g, Radix Albus Paeoniae Lactiflorae
(Bai Sbao), 15g, Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 6g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. régularise le Qi et élimine la surpression
2. clarifie la chaleur et active le sang
3. renforce la rate et assèche l'humidité

Indications : céphalée vasculaire, migraine dues aux six surpressions avec


aggravation des symptômes par perturbation émotionnelle.

Commentaire : Cette formule est basée sur la théorie des six surpressions
(Liu Yu) de Zhu Dan Xi. A partir du moment où le Qi stagne, tôt ou tard,
le sang, l'humidité, les aliments, les mucosités et la chaleur stagneront.
L'auteur part donc d'une formule de Zhu Dan Xi, Yue Ju Wan (Pilules
pour franchir les contraintes) qui est composée de Xiang Fu qui traite la
surpression de Qi, Zhi Zi qui traite la surpression de chaleur, Chuan Xiong
268
£a phytothérapie chinoise moèerne

qui traite la surpression de sang, Cang Zbu qui traite la surpression de


mucosités et d'humidité et Shen Qu qui traite la surpression d'aliments.
PuisqueJL'origine de cette migraine est la surpression du foie d'origine
émotionnelle, il renforce cette prescription, en ajoutant Bai Shao et Baiji
Li qui calment le foie et éliminent la surpression. De plus Bai Sbao nourrit
le sang-Yin du foie pour ancrer le Yang du foie et Baiji Li fait descendre le
Yang et traite les céphalées. En outre, Ju Hua, JueMing Zi, Gou Tkng clari-
fient le foie et abaissent le Yang. Gan Cao avec Bai Shao atténuent les
tensions et arrêtent la douleur. Cette formule me semble parfaitement
correspondre aux besoins de nos patients qui souffrent le plus souvent
d'une intrication d'une multitude de syndromes, avec souvent comme
point-de départ une surpression du foie.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise du Shan Dong


(Sban Dong Zhong Yi Za Zbî) -1988, n°l. Auteur : Dr Cao De Ting.

Formule pour la migraine n°4


MG4

Huo Xue Zbi Tong Tang


fâ Jk ik ^ fâ
(Décoction qui active le sang et arrête la douleur)

Ingrédients : Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui), 10g, Radix Ligustici


Wallichii (Cbuan Xiong), 35g, Radix Angelicae Dahuricae (Bai Zbî), 6g,
Flos Chrysanthemi Morifolii (JuHua), 12g, Semen Sinapis Albae (Baijie
Zî), 6g, Rhizoma Cyperi Rotundi (Xiang Fu), 6g, Radix Bupleuri (Chai
Hu], 6g, Semen Pruni Persicae (Tao Ren), 9g, Radix Glycyrrhizae (Gan
Cao), 3g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux à trois décoctions par jour avec
les mêmes substances.
269
£a phytothérapie chinoise moderne

Fonctions :
1. active le sang et transforme la stase
2. mobilise le Qi et arrête la douleur

Indications : migraine due à une stagnation de Qi et une stase de sang.

Modifications :
> En cas de douleur sur le côté gauche, ajouter Radix Gentianae Scabrae
(LongDan Cao), 3g, Radix Scutellariae Baicalensis (Huang Qin), 6g.
> En -cas de douleur sur le côté droit, ajouter Radix Et Rhizoma
Ligustici Chmensis_(GaoBen), 9g, Radix Angelicae Pubescentis (Du
Huo), 9g.
> En cas de douleur au vertex, ajouter Radix Et Rhizoma Ligustici
Chinensis (GaoBen), 9g, ConchaMargaritiferae (Zhen ZhuMu), 24g.
> En cas de douleur pongitive, ajouter Flos Carthami Tinctorii (Hong
Hua), 9g, (zhi) Résina Olibani (RuXiang), 6g.
> En cas de douleur ancienne, qui ne guérit pas, ajouter Buthus
Martensi (Quan Xie), 4g (poudre fine à ajouter dans la décoction
juste avant de la boire), Scolopendra Subspinipes (Wu Gong), 2g (pou-
dre fine à ajouter dans la décoction juste avant de la boire), Hirudo
Seu Whitmania (Sbui Zhî), 3g (poudre fine à ajouter dans la décoc-
tion juste avant de la boire).
> En cas de vide du Qi de la rate, ajouter Radix Codonopsitis Pilosulae
(Dang Sben), 15g, Radix Astragali Membranacei (Huang Qî), 15g.
> En cas d'insomnie, rêves abondants, ajouter Radix Polygalae
Tenuifoliae (Yuan Zhî), 12g, Rhizoma Acori Graminei (Sbi Cbang
Pu), 10g, Caulis Polygoni Multiflori (Yéjiao Tèng), 12g.
> En cas d'hypertension artérielle, ajouter Radix Achyranthis
Bidentatae (NiuXt), 12g, Lumbricus (DiLong), 9g, Ramulus Uncariae
CumUncis (Gou Teng], 12g, Concha Haliotidis (SbiJueMing), 24g.
> En cas d'inappétence, d'indigestion chronique, ajouter Pericarpium
Citri Reticulatae (CbenPÎ), 10g, (chao) Fructus Crataegi (Sban Zha),
10g, (chao) Fructus Germinatus Hordei Vulgaris (Mai Ya), 10g, (chao)
Massa Medica Fermentata (Sben Qu), 10g.

Commentaire : Cette formule traite les migraines dues à une stagnation


de Qi et une stase de sang. Son intérêt majeur réside dans ses modifica-
tions nombreuses et précises. Nous remarquerons à nouveau la posologie
importante de Cbuan Xiong qui est un remède clé du mal de tête.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise (Zbong Yi Za


Zhî) -1989, n°2. Auteur : Dr Shao Zheng Tai.
270
£a phytothérapie chinoise moderne

EPILEPSIE

Formule pour l'épilepsie n°l


EPI

DingXian Wan
'JLJkJk
(Pilule pour calmer l'épilepsie)

Ingrédients : Sclerotium Poriae Cocos (Fu Ling), 60g, Rhizoma Pinelliae


Ternatae (BanXia), 60g, Pericarpium Citri Reticulatae (ChenPî), 45g, Radix
Codonopsitis Pilosulae (DangShen), 60g, Radix Angelicae Sinensis (Dang
Gui), 60g, Radix Ligustici Wallichii (ChuanXiong), 45g, Pulvis Arisaemae
Cum Felle Bovis (Dan Nan Xing), 60g, Semen Sinapis Albae (Baijie Zt),
45g, Alumen (MingFan), 30g, Borax (PengSha), 45g, Fructus Gleditschiae
Chinensis (Zaojiao), 30g, Buthus Martensi (QuanXiè), 60g, Scolopendra
Subspinipes (Wu Gong), 60g, Bombyx Batryticatus (Jiang Can), 60g,
Succinum (Hu Pô), 45g, Cinnabar (Zhu Sha), 15g, Concretio Silicea
Bambusae (Tian Zhu Huang), 45g

Mode d'emploi : Pilules. Réduire les substances médicinales en poudre


fine et fabriquer des pilules avec du miel. Posologie : 9 g de pilules deux
fois par jour.

Avertissement : Normalement la composition intègre Cinnabar (Zhu Sha).


Ce remède bien qu'intéressant pour l'épilepsie est extrêmement toxique

271
£a phytothérapie chinoise moderne

et son emploi est très particulier. H est à noter que la toxicité du cinabre
est cumulative et s'évacue très peu. Je déconseille donc vivement son usage.
Nous pouvons le remplacer par Rhizoma Acori Graminei (Sbi ChangPu).

Fonctions :
1. expulse les mucosités et éteint le vent
2. ouvre les orifices et calme l'épilepsie
3. tonifie le Qi et le sang

Indications : épilepsie due à des mucosités vent associées à un vide de Qi


et de sang.

Commentaire : L'épilepsie a de nombreuses origines. Cependant les mu-


cosités vent sont la cause fondamentale. Dan Nan Xing, Ban Xia, Chen Pi,
Fu Ling, Baijie Zi, MingFan, Peng Sba, Zaojiao, Tian Zhu Huang expul-
sent les mucosités et ouvrent les orifices. Quan Xie, Wu Gong, Jiang Can
calment le foie, éteignent le vent et apaisent les convulsions. Fu Ling, Zhu
Sha, Hu Pô apaisent le cœur et calment le Shen. Les crises épileptiques
répétées, une épilepsie de longue date, entraînent toujours un Vide de Qi
et de sang, ainsi Dang Sh'en, Dang Gui, Cbuan Xiong tonifient le Qi et le
sang. Associés, ces substances médicinales expulsent les mucosités, étei-
gnent le vent, ouvrent les orifices, calment l'épilepsie, tonifient le Qi et le
sang. La forme galénique sous forme de pilules est particulièrement appré-
ciable lors d'un traitement de long terme comme celui de l'épilepsie. Ce
traitement est complètement compatible avec les antiépileptiques de la
médecine moléculaire. Les patients souffrant d'épilepsie légère ou qui n'ont
que de très rares crises peuvent parfaitement prévenir les attaques avec ce
remède ou le suivant.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise du Shan Dong


(Sban Dong Zbong Yi Yao Za Zhî), 1988, n°l. Auteur : Dr Zhang Ben
Tian.

272
£a phytothérapie chinoise moderne

Formule pour l'épilepsie n°2


EP2

TongMai YuXian Wan

(Pilule qui désobstrue les méridiens


pour guérir l'épilepsie)

Ingrédients : Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae (Chi Shao), 30g, Semen


Pruni Persicae (Tao Ren), 30g, Flos Carthami Tinctorii (Hong Hua), 30g,
Radix Ligustici Wallichii (ChuanXiong), 30g, Radix Salviae Miltiorrhizae
(Dan Shen), 90g, (fa) Rhizoma Pinelliae Ternatae (BanXia), 45g, Rhizoma
Acori Graminei (Shi Chang Pu), 20g, Cortex Cinnamomi Cassiae (Rou
Gui), 15g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Guî), 60g, Placenta Hominis
(Zi He Chè), 60g, Radix Astragali Membranacei (Huang Qî), 60g, Radix
Codonopsitis Pilosulae (Dang Shen), 60g, Rhizoma Gastrodiae Elatae (Tian
Ma), 50g

Mode d'emploi : Pilules. Réduire les substances médicinales en poudre


fine et fabriquer des pilules à base de miel. Chaque pilule doit peser 10 g.
Absorber 1 pilule matin, midi et soir avec une décoction de gingembre
frais. Réduire la dose pour les enfants selon les paramètres traditionnels.

Fonctions :
1. active le sang et transforme les stases
2. tonifie le vide et renforce le correct
3. expulse les mucosités

Indications : épilepsie qui fait suite à un traumatisme crânien ou bien


épilepsie ancienne.

273
£a phytothérapie chinoise moûerne

Commentaire : Ici l'origine de l'epilepsie est un. traumatisme crânien


provoquant une stase de sang dans les méridiens et les collatéraux de la
mer des moelles. Le principe thérapeutique essentiel est alors : " activer le
sang et disperser les stases de sang " notamment ici grâce à Chi Shao, Tao
Ren, Hong Hua, Cbuan Xiong, Dan Sben, Dang Gui.

Cependant le traitement doit comporter aussi les stratégies suivantes :

1- Les remèdes qui activent le sang et dispersent les stases tendent à blesser
l'énergie correcte. Or, lorsque Zheng Qi est déficient, la guérison est plus
lente. H faut donc " Renforcer l'énergie correcte " grâce notamment à Zi
He Cbe, Huang Qi, Dang Shen, Dang Gui.

2- Les mucosités sont habituellement la cause fondamentale des crises épi-


leptiques. Comme le souligne l'adage : " Sans mucosités, pas d'épilepsie ",
il faut donc " Expulser les mucosités " grâce notamment à Ban Xia, Ski
CbangPu qui associés à TianMa traitent les mucosités vent.

3- Le Froid fige la circulation du Qi et du sang dans les vaisseaux, alors que


la chaleur la stimule. Comme on recherche à mobiliser le sang dans les
vaisseaux, il faut donc " Tiédir les méridiens et activer la circulation "
grâce à Rou Gui.

4- " Le Qi est le commandant le sang ", " Le sang suit le Qi ". Si le Qi est
vide, il ne peut plus mobiliser le sang, il faut donc " Tonifier le Qi " grâce
à Dang Sben, Huang Qi.

Le tout constitue une formule intéressante, certes pour l'epilepsie d'ori-


gine traumatique mais aussi pour toutes les autres épilepsies anciennes où
la stase de sang ainsi que le vide de Qi et de sang sont très fréquents.

Origine : article paru dans le journal de la nouvelle médecine chinoise


(Xin Zbong.YÎ), 1987, n°6. Auteur : Dr Zeng Jun Hui.

274
£a phytothérapie chinoise moùerne

MYOPIE

Formule pour la myopie n°l


MYO1

Ke Ming Yan Wan


jt$U^
(Pilule pour la maladie de la clarté des yeux)

Ingrédients : Radix Rehmanniae (SbengDi), 20g, Radix Ligustici Wallichii


(Cbuan Xiong), 15g, Radix Salviae Miltiorrliizae (Dan Sben), 20g, Radix
Panacis Ginseng (Ren Sben), 15g, Fructus Corni Officinalis (Sban Zhu
Yu), 10g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui), 10g, Rhizoma Atractylodis
Macrocephalae (BaiZbu), 20g, Cortex Radicis Moutan (DanPi), 10g, Herba
Dendrobii (ShiHu), 15g, Ramulus Cinnamomi Cassiae (GuiZhî), 5g, Radix
Lateralis Praeparatus Aconiti Carmichaeli (Fu Zi), 15g, Rhizoma Acori
Graminei (Sbi Cbang Pu), 10g, Radix Polygalae Tenuifoliae {Yuan Zbî),
10g, Fructus Schisandrae Chinensis (Wu Wei Zî), 15g, Semen Celosiae
Argentae (Qing Xiang Zi), 20g, Concha Haliotidis (Shi Jue Ming), 15g,
Fructus Lycii Chinensis (Gou Qî), 20g, Periostracum Cicadae (Cban Tuî),
10g, Rhizoma Alismatis (Ze Xie), 15g, Semen Pruni Persicae (Tao Ren),
10g, Flos Carthami Tinctorii (Hong Hua), 15g, Herba Cistanchis
Deserticolae (Rou CongRong), 15g, Excrementum Verpertilionis Murini
(YéMing Sba), 10g, Semen Zizyphi Spinosae (Suan Zao Ren), 20g, Fructus
Citri Aurantii (ZbiKe), 10g, Radix Glycyrrhizae Praeparata (Zhi Gan Cao),
5g

276
£a phytothérapie chinoise moùerne

Mode d'emploi : Pilule, Avec la poudre très fine des substances médicina-
les et du miel, fabriquer des pilules de 10g chacune. Prendre chaque jour
matin et soir une pilule avec de l'eau chaude. Faire le traitement 7 jours
consécutifs puis arrêter 7 jours, reprendre 8 jours et faire ensuite une nou-
velle pause de 8 j.ours. Ce plan constitue'un traitement. Un à trois traite-
ments sont nécessaires.

Fonctions :
1. augmente le Qi et nourrit le Yin
2. nourrit le Yin et tiédit le Yang
3. active le sang et ouvre les orifices
4. clarifie le foie et éclaircit les yeux

Indications : myopie due un vide de Qi, de sang, de Yin, de Yang et une


stase de sang.

Commentaire : Cette formule s'adresse bien entendu à la myopie débu-


tante, la plupart du temps chez l'enfant. Elle vise à tonifier toutes formes
de vide : Qi, sang, Yin, Yang, Jing..., de transformer les stases de sang
provoquées par ces vides, et clarifier le foie, organe qui est presque tou-
jours impliqué les désordres oculaires. Cette formule augmente considéra-
blement les chances de contrôler ou faire reculer la myopie juvénile. Les
cas cliniques reportés par l'auteur sont spectaculaires. Nous recomman-
dons de faire parallèlement à ce traitement des séances d'acupuncture et
une gymnastique oculaire.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du He Bei (He


Bei Zbong Yî) -1987, n°2. Auteur : Dr Wang Yi Fu.

277
£a phytothérapie chinoise moùerne

GLAUCOME

Formule pour le glaucome n°l


GL1

Lu Fang An Wan
H.X^ya
(Pilule pour le calme du glaucome)

Ingrédients : Herba Aloes (LuHut), 50g, Flos Caryophylli (DingXiang),


50g, Semen Pharbiditis (Qian Niu Zî), 50g, (zhi) Magnetitum (Ci Sbî),
100g

Mode d'emploi : Gélules. Réduire l'ensemble des substances médicinales


en poudre très fine. La mettre dans des gélules à 400mg. Chaque jour,
prendre matin et soir 5 gélules, une heure après les repas. Attention, ce
traitement est particulièrement drastique. Son inconvénient majeur est sa
nature purgative qui peut en outre provoquer des douleurs abdominales.
Dans ce cas, il faut réduire la posologie, absorber les gélules avec une dé-
coction de réglisse et faire des fenêtres thérapeutiques de 3 jours tous les 7
jours de traitement. Cette formule est destinée à des patients de forte Cons-
titution.

Fonctions :
1. clarifie le foie et draine le feu
2. nourrit le Yin et éclaircit les yeux
278
£a phytothérapie chinoise moue rue

Indications : glaucome dû à un feu du foie, éventuellement associé à un


vide du Yin des reins.

Commentaire : Le glaucome a différentes causes. Celles qui dominent


sont le feu du foie et de la vésicule biliaire ou la surpression du foie qui se
transforme en feu ou la montée du Yang du foie, c'est à dire une plénitude
du foie. Or, cette formule peut être utilisée pour ces trois syndromes. Aussi,
Lu Hui, Qian Niu Zi et Ci Ski drainent le feu du foie, abaissent le Yang. En
outre, Ci Ski calme le Shen, nourrit le Yin des reins et éclaircit les yeux.
Ding Xiang est intégré dans la composition pour contrôler les effets se-
condaires des trois premières substances. Selon une étude clinique, ce re-
mède permet une amélioration dans 86,6% des cas pour le glaucome à
angle ouvert et dans 80,9% des cas pour le glaucome à angle fermé.

Origine : formule citée par Zhang Ren dans " Zhong Yi Zhi Liao Xian
Dai Nan Bingji Cheng " (synthèse des traitements de médecine chinoise
pour les maladies difficiles de notre époque moderne), (voir bibliogra-
phie)

Formule pour le glaucome n°2


GL2

Xie Ganjie Yu Tang


Sî^ flf jtKfl •JrrT
c^ J5f flf -îp ce^ k

(Décoction pour drainer le foie et éliminer la surpression)

Ingrédients : Semen Leonuri Heterophylli (Chong Wei Zt), 9g, Semen


Plantaginis (Cbe Qian Zî), 9g, Spica Prunellae Vulgaris (XiaKu Cao), 30g,
Rhizoma Phragmitis Communis (Lu Gen), 30g, Radix Ledebouriellae
Divaricatae (Fang Feng), 9g, Radix Scutellariae Baicalensis (Huang Qin),
9g, Rhizoma Cyperi Rotundi (Xiang Fu), 9g, Radix Glycyrrhizae (Gan
Cao), 3g, Radix Platycodi Grandiflori (fie Geng), 9g
279
£aphytothérapie chinoise moberne

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. disperse le foie et élimine la surpression
2. clarifie le foie et draine le feu
3. clarifie le poumon et éclaircit les yeux

Indications : glaucome dû à un feu du foie et du poumon.

Modifications :
> En cas de céphalée, vertiges, ajouter Concha Haliotidis (SbiJueMing),
12g, Ramulus Uncariae Cum Uncis (Gou Tèng), 12g, Radix Cyathulae
(Chuan Niu Xi), 10g.
> En cas de constipation avec selles sèches, ajouter Folium Sennae (Fan
Xie K), 10g.
> Si le glaucome persiste après une opération chirurgicale, aj outer Radix
Angelicae Sinensis (Dang Gui), 10g, Radix SalviaeMiltiorrhizae (Dan
Sben), 10g, Flos Carthami Tinctorii (Hong Hua), 10g, Semen Pruni
Persicae (lao Ren), 10g, Radix Ligustici Wallichii (Chuan Xiong),
10g.

Commentaire : Ici l'origine du glaucome est émotionnelle. Des pertur-


bations psychiques favorisent une surpression du foie. Celle-ci, à la lon-
gue, se transforme en chaleur. Le feu du foie monte et attaque le poumon.
La chaleur du foie et du poumon se transmet dans l'oeil induisant le glau-
come. Xiang Fu disperse le foie et élimine la surpression. Xia Ku CAO,
Huang Qin clarifient le foie et drainent le feu. Lu Gen, Huang Qin, Fang
Feng, Jie Geng dispersent et clarifient la chaleur du poumon. En outre
Chong Wei Zi active le sang et Cbe Qian Zi élimine l'humidité, les deux
éclairassent les yeux.

Origine : formule citée par Zhang Ren dans " Zbong Yi Zhi Liao Xian
Dai Nan Bingji Cbeng " (synthèse des traitements de médecine chinoise
pour les maladies difficiles de notre époque moderne), (voir bibliogra-
phie)

280
£a pkytotkérapie chinoise moùerne

Formule pour le glaucome n°3


GL3

Qing Guang Yan Fang


••%&&&
(Formule pour le glaucome)

Ingrédients : Radix Angelicae Sinensis (Dang Guî), 10g, Radix Albus


Paeoniae Lactiflorae (Bai Shao), 12g, Radix Bupleuri (Chai Hu), 6g,
Sclerotium Poriae Cocos (Fu Ling), 12g, Rhizoma Atractylodis
Macrocephalae (Bai Zbu), 6g, Herba Menthae Haplocalysis (Bo Hé), 6g,
Cortex Radicis Moutan (Dan Pi), 10g, (chao) Fructus Gardeniae
Jasminoidis (Zbi Zi), 8g, Semen Plantaginis (Cbe Qian Zî), 10g, (chao)
Semen Zizyphi Spinosae (Suan Zao Ren), 12g, Fructus Lycii Chinensis
(Gou Qi Zî), 12g, Rhizoma Cyperi Rotundi (Xiang Fu), 10g, Concha
Margaritiferae (Zben Zbu Mu), 10g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. Lorsque la pression oculaire est contrôlée ou lorsqu'elle
est bien diminuée, il est possible de confectionner des pilules avec du miel
et la poudre très fine des mêmes substances médicinales. Prendre alors 10g
de pilules, 1 à 2 fois par jours selon les besoins.

Fonctions :
1. disperse le foie et renforce la rate
2. nourrit le sang et clarifie le foie
3. calme le Shen et éclaircit les yeux

Indications : glaucome dû à une dysharmonie foie/rate avec vide de sang


du foie et chaleur du foie.

281
£a phytothérapie chinoise moderne

Modifications :
> En cas de résultats médiocres, ajouter Flos Carthami Tinctorii (Hong
Hua), 6g, Flos Chrysanthemi Morifolii (Ju Hua), 10g, Radi.x
Dioscoreae Oppositae (Sban Yao), 10g, Radix Polygalae Tenuifoliae
(Yuan Zhî), 6g, Radix Scutellariae Baicalensis (Huang Qin), 8g, Spica
Prunellae Vulgaris (XiaKu Cao), 10g, Pericarpium Citri Reticulatae
(ChenPÎ),6g.

. Commentaire : Cette formule est une modification de Dan ZhiXiao Yao


San (Poudré pour être libre de toute contrainte avec Cortex Radicis Moutan
et Fructus Gardeniae Jasminoidis). Elle correspond mieux, à mon avis, au
type des patients souffrant de glaucome dans notre pratique occidentale.
En effet, une majorité d'entre eux ont une dysharmonie foie/rate. Or,
Chai Hu, Bo He, Xiang Fu dispersent le foie, alors que Fu Ling et Bai Zhu
renforcent la rate. En utilisant Dan Zhi Xiao Yao San comme formule de
base, on s'occupe également des deux conséquences courantes de ce syn-
drome : 1- le feu du foie (avec Dan Pi, Zhi Zi et aidés par Che Qian Zi et
Zben Zbu Mu qui éclairassent les yeux) 2- le vide du sang du foie (avec
Dang Gui, Bai Sbao et aidés en plus par Gou Qi qui éclaircit les yeux et par
Suan Zao Ren qui calme le Hun). Le tout constitue une formule intelli-
gente particulièrement adaptée au glaucome chronique de l'individu occi-
dental fatigué et éprouvé par les soucis, le stress et la frustration.

Origine : formule citée par Zhang Ren dans " Zbong Yi Zbi Liao Xian
Dai Nan Bingji Cbeng " (synthèse des traitements de médecine chinoise
pour les maladies difficiles de notre époque moderne), (voir bibliogra-
phie)

282
£a phytothérapie chinoise moderne

CATARACTE

I Formule pour la cataracte n°l |


l CAl I

Xiao Zhang Tang


fà $ Mb
(Décoction pour dissiper l'écran1 )

Ingrédients : Rhizoma Atractylodis Macrocephalae (BaiZhu), 10g, Radix


Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Shao), 15g, Sclerotium Pararadicis Poriae
Cocos (Fu Shen), 15g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui), 10g, Radix
Bupleuri (Chai Hu), 6g, Semen Celosiae Argentae (Qing Xiang Zt), 12g,
Semen Leonuri Heterophylli (Chong Wèi Zi), 10g, Fructus Lycii Chinensis
(Gou Qi Zî), 10g, SemenPlantaginis (Che Qian Zt), 10g, ConchaHaliotidis
(ShiJueMing), 15g, Semen Cassiae Torae (JueMingZî), 15g, Rhizoma Cyperi
Kotundi (XiangFu), 10g, Spica Prunellae Vulgaris (XiaKu Cao), 15g, Radix
Rehmanniae (Sheng Dî), 15g, Radix Glycyrrhizae Praeparata (Zhi Gan
Cao), 3g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour (matin et


soir) avec les mêmes substances.

1 L'écran dont il est fait allusion ici est le voile de la cataracte dont le nom chinois est Bai

Nei Zhang qui littéralement signifie écran (ou cloison ou obstruction) interne blanc.

283
Ma phytothérapie chinoise moùerne

Fonctions :
1. disperse le foie et renforce la rate
2. abaisse le Yang et nourrit le Yin des reins

Indications : cataracte de la personne âgée due à une surpression du foie,


un vide de raté, un vide du Yin des reins et une montée du Yang du foie.

Modifications :
> En cas d'irritabilité, colère, ajouter Cortex Radicis Moutan (Dan
Pz), 12g, Fructus Gardeniae Jasminoidis (ZbiZt), 10g.
> En cas d'indigestion, ajouter Fructus Germinatus Hordei Vulgaris
(Mai Yà), 10g,-Fructus Crataegi (Shan Zba), 10g, Cortex Magnoliae
Officinalis (Hou Pô), 10g.
> En cas d'hypertension artérielle, ajouter Concha Ostreae (Mu Lt),
15g, Ramulus Uncariae Cum Uncis (Gou Tèng), 10g.
> En cas de chorio-rétinite centrale, ajouter Radix Codonopsitis
Pilosulae (DangSben), 10g, Tuber Ophiopogonis Japonici (MaiMen
Dong), 10g, Fructus Schisandrae Chinensis (Wu Wei Zi), 10g.

Commentaire : Cette formule me paraît beaucoup plus réaliste et surtout


plus adaptée à nos patients que toutes celles tirées des grands traités acadé-
miques d'ophtalmologie traditionnelle chinoise. En effet, la personne mûre
présente toujours une intrication de nombreux syndromes de type vide et
plénitude qui amène à une multitude de symptômes. Ces patients ont
pratiquement toujours une dysharmonie foie/rate, un vide de Yin des reins
et une stase de sang et assez souvent une humidité chaleur et parfois une
montée du Yang du foie. Je pourrais dire que ceci est la base de départ du
scénario classique où viennent se greffer ensuite selon les individus d'autres
déséquilibres.

Or, l'intelligence de cette formule est de traiter la cataracte, certes, mais en


tenant compte de notre réalité clinique. En effet, Bai Zbu et Zbi Gan Cao
renforcent la rate et tonifient le Qi. Bai Shao, Dang Gui, Gou Qi nourris-
sent le sang du foie. Chai Hu, Xiang Pu dispersent le foie, éliminent la
surpression. Sbeng Di, Gou Qi nourrissent le Yin des reins. Qing Xiang
Zi, Cbong Wei Zi, Che Qian Zi, Sbi Jue Ming, Jue Ming Zi, Xia Ku Cao
clarifient le foie et éclairassent les yeux. En outre F.u Sben nourrit le cœur
et calme le Shen. Enfin nous devons nous rappeler que Bai Zbu, Qing

284
£a phytothérapie chinoise moderne

Xiang Zi, Chong Wèi Zi, Gou Qi, Che Cnan Zi, ShiJueMing}JueMingZi,
XiaKu Cao ont tous une action spécifique sur les yeux, ou de nutrition ou
de clarification.

Origine : article paru dans la revue académique de l'institut de médecine


chinoise du Shan Xi (Sban Xi Zbong Yi Xue Yuan Xue Bao] -1981, n°l.
Auteur : Dr Guo Song.

Formule pour la cataracte n°2


CA2

MingMu Zhi Zbang Tang


W% fè^fâ
(Décoction qui éclaircit les yeux pour traiter la cataracte)

Ingrédients : Fructus Lycii Chinensis (Gou Qz), 10g, Semen Cuscutae


Chinensis (Tu Si Zî), 15g, Fructus Schisandrae Chinensis (Wu Wei Zî), 8g,
Scapus Et Inflorescentia Eriocaulonis Buergeriani (Gujing Cao), 10g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. _ calme le foie et tonifie les reins
2. augmente le Jing et éclaircit les yeux

Indications : cataracte débutante de la personne âgée due à un vide du


Jing des reins.

285
£a phytothérapie chinoise moderne

Modifications :
> En cas de surpression du foie, ajouter Radix Bupleuri (Chai Hu),
10g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui), 10g, Radix Albus Paeoniae
Lactiflorae (Bai Sbao), 10g.
)> En cas de vide de rate, ajouter Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang
Shen), 10g, Radix Astragali Membranacei (Httang Qz), l-2g, (chao)
Rhizoma Atractylodis Macrocephalae (Bai Zhu), 10g, Sclerotium
Poriae Gocos (Fu Ling}, 10g.

Commentaire : Cette formule répond à une situation moins complexe


que le précédent traitement. Donc, à mon avis, il correspond moins à
notre réalité clinique. Cependant, ceci est rectifié si l'on intègre les modi-
fications. D'un point de vue spécifique, MingMu ZhiZbang Tang est cons-
truite sur une excellente composition. Gou Qi, Tu Si Zi et Wu Wèi Zi font
partie des meilleurs remèdes qui nourrissent le Jing et éclairassent les
yeux. Us nourrissent sans être gras et sans faire stagner le Qi de l'estomac.
L'ensemble n'est ni trop chaud, ni trop froid, fls peuvent donc être pres-
crits sur une très longue période sans aucun risque. A cela nous ajoutons
Gujing Cao qui clarifie le foie et éclaircit les yeux.

Origine : article paru dans la revue académique de l'institut de médecine


chinoise de Bei Jing (Beijing Zhong Yi Xue Yuan Xue Bao) - 1988, n°3.
Auteur : Dr Zhao Jing Mei.

286
£a phytothérapie chinoise moùerne

ORGELET

Formule pour l'orgelet n°l


OR1

Zhu YeXieJing Tang


rt *t <% & ïï
(Pilule de Herba Lophateri pour drainer les méridiens)

Ingrédients : Herba Lophateri Graqcilis (Dan Zbu 5£), 9g, Radix Bupleuri
(Chai Hu), 6g, (chao) Fructus Gardeniae Jasminoidis (Zhi Zî), 9g, Radix
Et Rhizoma Notopterygii (QiangHuo), 6g, Rhizoma Cimicifugae (Sheng
Ma), 3g, (Sheng) Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 3g, Sclerotium Poriae
Cocos (Fu Ling), 9g, Rhizoma Alismatis (Ze Xié), 9g, Rhizoma Coptidis
Chinensis (HuangLian), 3g, Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae (CbiSbao),
9g, Semen Cassiae. Torae (fueMingZî), 6g, Semen Plantaginis (Che Qian
Z,î), 9g, Radix Scutellariae Baicalensis (Huang Qin), 6g, (sheng) Radix Et
Rhizoma Rhei (Da Huang), 9g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. Ne pas utiliser Da Huang s'il n'y a pas de constipation.

Fonctions :
1. clarifie la chaleur et élimine l'humidité
2. neutralise la toxicité et dissipe la tuméfaction

287
£a phytothérapie chinoise moùerne

Indications : orgelet dû à un vent chaleur ou une chaleur toxique ou une


humidité chaleur.

Commentaire : Zhu Ye Xie Jing Tang est une formule toute simple qui
donne des résultats intéressants pour l'orgelet de type chaleur plénitude..
CbaiHu, QiangHuo, ShengMa, dispersent le vent chaleur. Zbi Zi, Huang
Lian, Huang Qin clarifient la chaleur et neutralisent la toxicité. Dan Zhu
Ye, Fu Ling, Ze Xie, Cbe Qian Zi éliminent l'humidité chaleur. Cbi Shao
rafraîchit le sang et active le sang. Jue Ming Zi, Cbi Shao clarifient le foie.
Da Huang évacue l'accumulation de chaleur du Yang Ming.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise de Shang Hai


(SbangHai Zbong Yi Yao Za Zbî) -1981, n°8. Auteur : Dr Tao Fang Lian.

288
£a phytothérapie chinoise moberne

CONJONCTIVITE

«'SI*

I Formule pour la conjonctivite aiguë n°l |


I COI I

Qu Feng Xiao Cbi Tang


3% J*U ^'q ^F $v
(Décoction pour disperser le vent et dissiper le rouge)

Ingrédients : Flos Chrysanthemi Morifolii (JuHua), 10g, Flos Lonicerae


Japonicae (Jin YinHua), 10g, Radix Ledebouriellae Divaricatae (FangFeng),
10g, Herba Menthae Haplocalysis (Bo Hé), 6g, Herba Schizonepetae
Tenuifoliae (Jingjié), 10g, Radix Rehmanniae (SbengDt), 10g, Radix Rubrus
Paeoniae Lactiflorae (ChiSbao), 10g, Radix Istadis Seu Baphicacanthi (Ban
Lan Gen), 10g, Rhizoma Coptidis Chinensis (Huang Lian), 6g, Radix
Glycyrrhizae (Gan Cao), 5g, Fructus Tribuli Terrestris (BaiJiLÎ), 10g,
Herba Equiseti Fîiemalis (Mu Zet), 10g, Periostracum Cicadae (Cban Tuî), 10g

Mode d'emploi : 1- Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les
mêmes substances. 2- Bain oculaire. Faire bouillir à feu doux les substan-
ces médicinales pendant 15 à 20 minutes. Puis avec la décoction tiède et
bien filtrée, faire des bains oculaires jusqu'à ce que le liquide soit complè-
tement refroidi sur les yeux. Si nous n'avons pas le matériel adéquat pour
faire des bains oculaires, il suffit tout simplement d'imbiber avec généro-
sité un coton et de le poser sur les yeux. Répéter les bains à volonté pen-
dant toute la journée.
289
£a phytothérapie chinoise moderne

Fonctions :
1. disperse le vent et neutralise la toxicité
2. rafraîchit le sang et disperse la stase

Indications : conjonctivite aiguë due à un vent chaleur avec rougeur,


douleur, sensation de brûlure dans les yeux, larmoiement, sensation de
sable sous les yeux...

Modifications :
> En cas de céphalée, supprimer Mu Zei et ajouter Fructus Viticis (Mon
Jing Zî), 10g.
> En cas de rougeur sévère, ajouter Flos Carthami Tinctorii (Hong
Hua), 6g.
> En cas de paupières gonflées, ajouter Caulis Akebiae (Mu Tong], 10g.

Commentaire : Typiquement la conjonctivite commune est provoquée


par un vent chaleur qui pénètre dans les méridiens du poumon. Nous
utilisons ici des grands remèdes des troubles oculaires par vent chaleur
comme : Ju Hua, Bo He, Mu Zei, Chan lui. Leur action de dispersion est
renforcée par FangFeng etjingjie qui, bien qu'ils soient des remèdes ini-
tialement de vent froid, ont une nature assez neutre pour pouvoir être
utilisé dans le cadre de vent chaleur. Ils ont en outre un pouvoir de disper-
sion sur le vent beaucoup plus puissant que les remèdes qui dispersent le
vent chaleur. La tendance du vent chaleur est de se transformer assez faci-
lement en chaleur toxique. Il est donc nécessaire d'intégrer des substances
médicinales qui clarifient la chaleur et neutralisent la toxicité : Jin Yin
Hua, Ban Lan Gen, HuangLian. La chaleur s'infiltre dans les Luo, dans le
sang. H est donc obligatoire de rafraîchir le sang avec ici Sheng Di, Cbi
Sbao, Ban Lan Gen. Enfin, Baiji Li comme Chan Tui dispersent le vent et
arrêtent le prurit. Le tout faisant un traitement interne et externe efficace
pour la conjonctivite commune.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise de Shang Hai


(Sbang Hai Zhong Yi Yao Za Zhî) - 1983, n°9. Auteur : Dr Zhang Xian
Hui.

290
£a phytothérapie chinoise moberne

Formule pour la conjonctivite aiguë n°2


CO2 -

San Hua Tang

-2.&È&
(Décoction des trois fleurs)

Ingrédients : Flos Lonicerae Japonicae (fin Yin Hua), 15g', Flos


Chrysanthemi Morifolii (Ju Hua), 12g, Flos Carthami Tinctorii (Hong
Hua), 9g, Herba Cum Radiée Taraxaci Mongolie! (Pu Gong Ying), 24g,
Fructus Forsythiae Suspensae (Lian Qiao), 12g, Herba Menthae
Haplocalysis (Bo Hé), 9g, Periostracum Cicadae (Cban Tuf), 9g, Fructus
Tribuli Terrestris (BaiJiLÎ), 12g, Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae (Chi
Sbao), 12g, (jiu zhi) Radix Et Rhizoma Rhei (Da Huang), 3g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. Bain oculaire. Voir le mode d'emploi plus haut.

Fonctions :
1. diffuse le poumon
2. disperse le vent et clarifie la chaleur
3. transforme la stase et désobstrue les Luo

Indications : conjonctivite aiguë due à un vent chaleur et une chaleur


toxique.

Modifications :
> En cas d'attaque de la surface marquée, aj outer Radix Ledebouriellae
Divaricatae (FangFeng), 12g, Herba Schizonepetae Tenuifoliae (Jing
Jié), 12g.

291
£a phytothérapie chinoise moberne

> En cas de pervers externes qui attaquent la surface et qui pénètrent


dans la couche du Qi avec soif, constipation, transpiration, ajouter
Gypsum Fibrosum (Sbi Gao), 20g, Radix Scutellariae Baicalensis
(Huang Qin), 10g. .
> . En cas de pervers externe qui attaque la surface et qui pénètre dans
l'interne dans le méridien du foie avec kératite, céphalée, bouche
sèche et amère, irritabilité, colère-facile, ajouter Radix Gentianae
Scabrae (LongDan Cao), 6g, Radix Bupleuri (ChaiHu), 10g.

Commentaire : La physiopathologie ici est similaire à la précédente bien


que comportant une petite nuance. Le vent chaleur se transforme en toxi-
cité et fait stagner le sang. Nous conservons des remèdes qui libèrent le
poumon : Ju Hua, Bo He, Chan lui. Nous mettons davantage de substan-
ces qui clarifient et neutralisent la chaleur toxique :Jin YinHua, Pu Gong
Ying, Lian Qiao, Da Huang. Et surtout nous activons plus franchement le
sang -.Hong Hua, ChiShao,JiuDa Huang. A nouveau BaiJiLi et Chan lui
dispersent le vent pour arrêter le prurit.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Si Chuan


(Si Cbuan Zbong Yî) -1986, n°12. Auteur : Dr Zhou De Long.

292
Oto-rhïno-
phytothérapie chinoise moderne

APHTE

Les traitements ci-dessous peuvent certes traiter les aphtes mais toutes autres
stomatites ou glossites.

Formule pour l'aphte n°l


APH1

Jiajian Gan Lu Yin


Jrf^^è fe
(Boisson modifiée de la douce rosée)

Ingrédients : Radix Rehmanniae (Sheng Dt), 15g, Herba Artemisiae


Capillaris (Yin ChenHao], 9g, Radix Scutellariae Baicalensis (HuangQin),
10g, Herba Dendrobii (Sbi Hu], 10g, Tuber Asparagi Cochinensis (Tian
Men Dong), 12g, Tuber Ophiopogonis Japonici (Mai Men Dong}, 12g,
Folium Eriobotryae Japonicae (PiPa Ye), 9g, Radix Platycodi Grandiflori
(fie Geng], 6g, Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 3g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux à trois décoctions par jour avec
les mêmes substances.

294
£a phytothérapie chinoise moderne

Fonctions :
1. nourrit le Yin du poumon et des reins
2. clarifie l'estomac
3. clarifie et élimine l'humidité chaleur

Indications : aphtes, glossites à répétition dues à un vide du Yin du


poumon et des reins avec chaleur vide et humidité chaleur dans l'estomac.

Modifications :
> En cas de chaleur sévère, ajouter Flos Lonicerae Japonicae (fin Yin
Hua), 12g, Fructus Forsythiae Suspensae (Lian Qiao), 10g.
> En cas de chaleur dans le méridien du cœur, ajouter Rhizoma
Coptidis Chinensis (HuangLian), 3-6g.
> En cas d'humidité chaleur dans le foie et la vésicule biliaire, ajouter
Pulvis Indigonis (QingDat), 12g.
> En cas de constipation, aj outer Radix Et Rhizoma Rhei (Da Huang),
6-9g.

Commentaire : Que les aphtes ou glossites soient dues à une chaleur du


poumon, du cœur ou de l'estomac, ou un vide du Yin du poumon, des
reins, de l'estomac ou du cœur, cette formule peut parfaitement prendre
en charge le traitement. Cette légère modification de Gan Lu Yin (Boisson
de la douce rosée), [on a supprimé Shu Di, Zhi Ke et ajouté Jie Geng],
permet de couvrir un large éventail de déséquilibres qui correspond sou-
vent à l'intrication de syndromes que nous constatons dans notre prati-
que : vide de Yin, chaleur, humidité chaleur... Avec ses modifications,
cette prescription répond à presque tous les types communs d'inflamma-
tion survenant dans la bouche et la langue et il est rare qu'elle ne donne
pas satisfaction.

Origine : formule citée par Zheng Xue Jun dans " Zhong Yi Zhi.Liao
Xian Dai Nan Bingji Cbeng " (synthèse des traitements de médecine chi-
noise pour les maladies difficiles de notre époque moderne), (voir biblio-
graphie)

295
a phytothérapie chinoise moberne

Formule pour l'aphte n°2


APH2 -

Jiajian Liu Wei Tang


fa >±-7Ï ^ fà
(Décoction modifiée des six saveurs)

Ingrédients : Herba Schizonepetae Tenuifoliae (Jingjie Sut), 9g, Herba


Menthae Haplocalysis (BoHè), 9g, (chao) Bombyx Batryticatus (Jiang Can),
9g, (sheng) RhizomaDioscoreae (BeiXiè), 9g, Radix Platycodi Grandiflori
(Jie Geng), 6g, Radix Ledebouriellae Divaricatae (FangFeng), 6g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. disperse et clarifie la chaleur
2. élimine l'humidité chaleur

Indications : aphtes, glossites, stomatites de type chaleur.

Modifications :
> En cas d'humidité chaleur dans la rate et l'estomac, ajouter Semen
Coicis Lachryma-jobi (Yi YîRen), 18g, Talcum (HuaSbî), 12g.
> En cas de vide de Yin avec feu exubérant, aj outer Radix Rehmanniae
(ShengDî), 12g, Radix Scrophulariae Ningpoensis (XuanShen), 12g.
> En cas de froid vide de la rate et de l'estomac, ajouter Rhizoma
Zingiberis Exsiccata (Gan Jiang), 6g, Cortex Cinnamomi Cassiae
(Rou Gui), 3g.

296
£a phytothérapie chinoise moberne

Commentaire : Cette formule est essentiellement basée sur l'expérience


clinique. Ensemble, Jingjie, Bo He,Jiang Can, FangFeng dispersent le vent
chaleur. BeiXie élimine l'humidité chaleur et/fe Geng clarifie le poumon.
Il s'agit donc d'un remède un peu atypique mais qui semble donner près"
de 90% de résultats notables.

Origine : formule citée par Zheng Xue Jun dans " Zhong Yi Zbi Lîao
Xian Dai Non Bingji Cbeng " (synthèse des traitements de médecine chi-
noise pour les maladies difficiles de notre époque moderne), (voir biblio-
graphie)

297
£a phytothérapie chinoise moderne

MALADIE DE MENIERE

Formule pour la maladie de Ménière n°l


MM1

Xuan Yun Tang


-T* SL *••*

$K ap W
(Décoction pour le vertige)

Ingrédients : Rhizoma Atractylodis (CangZbu), 10-25g, CortexMagnoliae


Officinalis (HouPô), 12g, (jiangzhi)RhizomaPinelliaeTernatae (BanXia),
12g, Rhizoma Alismatis (Ze Xie), 15-40g, (eu zhi) Radix Bupleuri (Chai
Hu), 3-9g, Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Shao), 10-25g, Ramulus
Uncariae Cum Uncis (Gou leng), 15g, Rhizoma Acori Graminei (Sbi Chang
Pu), 15g, Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 3g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. dissout les mucosités
2. calme le foie
3. éteint le vent

Indications : maladie de Ménière due à des mucosités vent.


298
£a phytothérapie chinoise moderne

Modifications :
> En cas de nausée, vomissement, ajouter (jiang zhi) Caulis Bambusae
In Taeniis (Zhu Ru), 12g.
> En cas de teint pâle, fatigue, souffle court, inappétence, ajouter Radix
Astragali Membranacei (Huang Qi), 20g, Radix Codonopsitis
Pilosulae (Dang Sben), 15g, Rhizoma Atractylodis Macrocephalae
(Bai Zhu), 12g.
> En cas de vide du Yin/sang du foie avec tic oculaire, insomnie, lè-
vres pâles, ajouter Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui), 12g, Tuber
Ophiopogonis Japonici (Mai Men Dong), 12g, Fructus Tribuli
Terrestris (Bai Ji Lî), 10g, Flos Chrysanthemi Morifolii (Ju Hua),
15g-
> En cas de douleur des lombes et des genoux, acouphènes, surdité
par vide du Jing- des reins, aj outer Rhizoma Cibotii Barometsis (Gou
Ji), 12g, Fructus Ligustri Lucidi (Nu Zhen Zî), 15g, Ramulus Loranthi
Seu Visci (Sangji Sheng), 15g, Cortex Eucommiae Ulmoidis (Du
Zhong), 12g.
> En cas de raideur de la nuque, ajouter Radix Puerariae (Ge Geri), 12-
15g.

Commentaire : La maladie de Ménière est souvent induite par une mon-


tée du Yang du foie, un feu du foie, un vent interne ou des mucosités
troubles. Cette formule agit sur l'ensemble de ces déséquilibres. Gang Zhu
assèche fortement l'humidité et dissout les mucosités. Ban Xia assèche
l'humidité et dissout fortement les mucosités. Associés, ils traitement effi-
cacement les mucosités troubles qui obstruent les orifices du cœur. Ds
sont aidés pour cela par Ze Xie et Ski ChangPu qui dissolvent les mucosi-
tés et Hou Pô qui transforme l'humidité et mobilise le Qi. Chai Hu dis-
perse le foie et élimine la surpression qui est à l'origine du feu du foie. Bai
Sbao nourrit le sang/Yin du foie pour ancrer le Yang du foie et harmoni-
ser le Qi du foie. Gou Tèng calme le foie et éteint le vent. Ces trois derniè-
res substances médicinales régularisent le Yin et le Yang du foie, le sang et
le Qi du foie, prévenant toute agitation du vent interne. Enfin, Shi Chang
Pu dissout les mucosités, ouvre les orifices, permettant au Yang clair de
nourrir correctement la mer des moelles.

Sur 67 patients, avec un traitement de Xuan Yun Tang, 49 furent guéris, 15


eurent une nette amélioration et 3 ne répondirent pas. Ce qui fait un taux
de résultats positifs de 95,5%.

299
£a phytothérapie chinoise moderne

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du He Nan


(He Nan Zbong H) -1987, n°4. Auteur : Dr Bai Mo.

Formule pour la maladie de Ménière n°2


MM2

Qu Long Tang

M* &$
(Décoction de Herba Dianthi et de Lumbricus)

Ingrédients : Herba Dianthi (Qu Mai), 20g, Lumbricus (Di Long), 20g,
Radix Puerariae (Ge Geri), 20g, Rhizoma Acori Graminei (Shi ChangPu),
15g, Rhizoma Cimicifugae (ShengMa), 6g, Scolopendra Subspinipes (Wu
Gong), 6g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour (matin et


soir) avec les mêmes substances.

Fonctions :
1. désobstrue les méridiens et conduit la stagnation
2. favorise la diurèse et dissipe la tuméfaction

Indications : maladie de Ménière.

Modifications :
> En cas de double vide du Qi et du Yin, descendre la posologie de Qu
Mai, Wu Gong, Sbi Cbang Pu jusqu'à 10g, supprimer Sheng Ma et
ajouter Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang Sben), 10g, Radix

300
£a phytotkérapie chinoise moùerne

Astragali Membranacei (Huang Qî), 12g, Tuber Ophiopogonis


Japonici (MaiMen Dong), 12g, Radix Rehmanniae Praeparata (Shu
A), 12g.
> En cas de forte constitution et de vertiges sévères, augmenter la po-
" sologie de Qu Mai jusqu'à 30-50g, de Wu Gong jusqu'à 10g, de Shi
Chang Pu jusqu' à 25 g.
> En cas de mucosités humidité avec sensation de tête lourde, de con-
fusion, ajouter Rhizoma Arsiaematis (TianNanXing), 10g, Rhizoma
Pinelliae Ternatae (BanXia), 10g, Bombyx Batryticatus (Jiang Can),
10g, Rhizoma Atractylodis (CangZhu), 12g.
> En cas de montée du Yang dû foie, augmenter la posologie de Di
-Long jusqu'à 30-40g, Ge Gen jusqu'à 40-60g, supprimer SbengMa et
ajouter Spica Prunellae Vulgaris (XiaKu Cao), 12g.

Commentaire : Qu Long Tang est une formule complètement basé sur


l'expérience clinique et ne suit pas du tout les concepts habituels. En effet,
d'un point de vue académique, pouf traiter la maladie de Ménière, nous
devons abaisser le Yang, nourrir le Yin, dissoudre les mucosités, éteindre
le vent, etc. Or ici, rien de tout cela. Les deux empereurs sont Qu Mai et
Di Long. Le premier disperse les stases de sang et favorise la diurèse, le
second élimine les spasmes, libère les articulations, calme l'asthme et favo-
rise la diurèse. Aucun des deux n'est réputé traditionnellement pour les
vertiges. Pourtant c'est l'observation clinique qui a permis de détecter
qu'ils étaient particulièrement efficaces dans le syndrome de Ménière. Se-
lon d'autres observations, nous savons que Ge Gen et Shi Chang Pu ont
une action régulatrice sur l'oreille. Or, la maladie qui nous intéresse ici est
due à un trouble de l'oreille interne. D'où la présence de ces deux remè-
des. Wu Gong éteint le vent interne et favorise donc la disparition des
vertiges. Sheng Ma à l'opposé de Wu Gong fait monter le Yang clair du
Yang Ming pour favoriser une meilleure nutrition des orifices supérieurs
et de la mer des moelles. Une formule atypique mais efficace.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise du Liao Ning


(Liao Ning Zhong Yi la. Zht) -1988, n°l. Auteur : Dr Cheng Zhi Ming.

301
£a phytothérapie chinoise moberne

Formule pour la maladie de Ménière n°3


MM3

"Le Xie Dan Shen Tang

(Décoction de Rhizoma Alismatis


et de Radix Salviae Miltiorrhizae)

Ingrédients : Rhizoma Alismatis (2e Xie), 30g, Sclerotium Poriae Cocos


(Fu Ling), 30g, Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Shen), 20g, Radix Puerariae
(Ge Gen), 20g, Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Shao), 15g, Radix
Bupleuri (ChaiHu), 15g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. renforce la rate, exsude l'humidité et dissout les mucosités
2. détend le foie, active le sang et disperse les stases

Indications : maladie de Ménière due à des mucosités humidité, une


surpression du foie et une stase de sang.

Modifications :
> En cas de nausée, vomissements, ajouter Caulis Bambusae In Taeniis
(ZkuRu), 15g.
> En cas de céphalée, ajouter Flos Chrysanthemi Morifolii (fu Hua),
15g, Radix Ligustici Wallichii (Cbuan Xiong), 12g.
> En cas de baisse de l'acuité auditive, aj outer Rhizoma Acori Graminei
(Shi CbangPu), 12g, Fructus Lycii Chinensis (Gou Qî), 12g.

302
£a phytothérapie chinoise moderne

Commentaire : La thèse de l'auteur s'appuie sur le principe traditionnel :


" sans mucosités pas de vertiges ". Ainsi, même si cette maladie peut avoir
comme origine un vide du Yin du foie et des reins, une montée du Yang
du foie, une stagnation de Qi et une stase de sang, les mucosités lui appa-
raissent comme le facteur pathogène le plus déterminant. De plus, il pense
que la stagnation de mucosités est souvent concomitante à une surpres-
sion du foie et une stase de sang. Ainsi, il utilise 'Le. Xie et Fu Ling avec une
posologie élevée pour favoriser la diurèse et dissoudre les mucosités, Dan
Shen et Ge Gen pour activer le sang et disperser la stase, Chai Hu et Bai
Shao pour disperser et assouplir le foie. Il en résulte encore une formule
atypique mais qui a montré son efficacité en clinique.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Si Chuan


(Si Cbuan Zhong Yî) -1984, n°4. Auteur : Dr Wu Gang.

Formule pour la maladie de Ménière n°4


MM4

Ban Xia Bai Zhu Gou Teng Tang

(Décoction de Khizoma Pinelliae, Rhizoma Atractylodis


Macrocephalae et de Ramulus Uncariae Cum Uncis)

Ingrédients : Rhizoma Pinelliae Ternatae (Ban Xia), 10g, Rhizoma


Atractylodis Macrocephalae (Bai Zhu), 10g, Ramulus Uncariae Cum Uncis
(Gou Tèng), 10g, SclerotiumPoriae Cocos (FuLing), 10g, Rhizoma Ahsmatis
(Ze Xie), 10g, Pericarpium Citri Reticulatae (Chen Pi), 6g, Radix Ligustici
Wallichii (Chuan Xiong), Radix Glycyrrhizae Praeparata (Zhi Gan Cao),
6g .

303
£a phytothérapie chinoise moderne

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. renforce la rate, transforme l'humidité et disperse les mucosités
2. fait monter le clair, fait descendre le trouble et éteint le vent

Indications : maladie de Ménière due a des mucosités troubles (mucosi-


tés vent). _ .

Modifications :
> En cas de syndrome de chaleur, aj outer Radix Scutellariae Baicalensis
(Huang Qin), 10g.
>• En cas de céphalée, ajouter Radix Angelicae Dahuricae (Bai Zbt),
10g, Flos Chrysanthemi Morifolii (Ju Hua), 12g.

Commentaire : Je n'ai pas pu résister au plaisir de présenter cette pres-


cription. La formule clé pour traiter les vertiges ou céphalées ou sensa-
tions de lourdeur ou de distension de la tête dus à des mucosités humidité
est Ban Xia Bai Zhu Tian Ma Tang (Décoction de Rhizoma Pinelliae,
Rhizoma Atractylodis Macrocephalae et de Rhizoma Gastrodiae Elatae).
Or, Ban Xia Bai Zhu Gou Teng Tang n'est rien d'autre qu'une " surpre-
nante " modification de celle-ci. Surprenante car si nous retrouvons les
mêmes remèdes qui renforcent la rate et préviennent la production de
nouvelles mucosités (Bai Zhu, Fu Ling, Zhi Gan Cao), qui dissolvent les
mucosités (Ban Xia, Fu Ling, Chen Pî), nous voyons que Tian Ma le re-
mède qui est réputé le meilleur pour traiter les vertiges est remplacé par
son acolyte Gou Teng. Pourquoi ? L'auteur ne s'exprime pas à ce sujet.
Mais la permutation est trop importante et même revendiquée jusque dans
le titre de la formule pour que cela soit anodin. Il est vrai que Gou Teng est
également un remède puissant pour le vertige et que son action sur le foie
est un peu plus large que Tian Ma. En effet, il abaisse le Yang mais aussi
clarifie le feu du foie. En outre, Ze Xie est ajouté pour aider la dissolution
des mucosités et Cbuan Xiong pour mobiliser le Qi et activer le sang dans
la tête. Il en découle une formule simple mais majestueuse.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Guang Xi


(GuangXi Zbong Yt) -1981, n°2. Auteur : Dr Huang Qing Fa.
304
£a phytothérapie chinoise moderne

RHINITE

Ji
«rr

Formule pour la rhinite chronique n°l


RC1

Cang Er Dang Gui Yin

(Boisson de Fructus Xanthii Sibirici


et de Radix Angelicae Sinensis)

Ingrédients : Fructus Xanthii Sibirici (CangEr Zî), 10g, Flos Magnoliae


Liliflorae (Xin Yi Hua), 10g, Radix Angelicae Dahuricae (Bai Zbî), 10g,
Radix Platycodi Grandiflori (fie Geng), 10g, Radix Angelicae Sinensis (Dang
Gui), 15g, Herba Asari Cum Radiée (Xi Xin), 3g, Herba Menthae
Haplocalysis (Bo Hé), 10g, Radix Scutellariae Baicalensis (Huang Qin),
15g, Herba Ephedrae (Ma Huang), 5g, Herba Agastachis Seu Pogostemi
(Huo Xiang], 10g, Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 3g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. En outre, il faut faire des inhalations de la vapeur (fumiga-
tion) de la décoction chaude pendant qu'elle refroidit (10-15 mn) juste
avant de la boire.

305
£a phytothérapie chinoise moderne

Fonctions :
1. diffuse le poumon et désobstrue les orifices
2.- clarifie la chaleur et neutralise la toxicité
3. nourrit et harmonise le sang

Indications : rhinite chronique (simple) due à un pervers externe qui


stagne dans le poumon.

Commentaire : Les rhinites simples aiguës sont la plupart du temps in-


duites par un vent froid, un vent chaleur voire une chaleur sur le poumon
ou une humidité chaleur dans la rate/estomac. Lorsqu'il s'agit d'une rhinite
chronique les choses sont un peu plus compliquées. Souvent nous voyons
des patients avec du vide et de la plénitude, du froid et de la chaleur. Cette
formule est résolument tournée vers le traitement des manifestations (Biao)
mais de manière subtile.

En effet, en plus d'utiliser les " grands classiques " du nez : Cang Er Zi,
Xin Yi Hua, Bai Zhi, Bo He1, Xi Xin, Ma Huang, Huo Xiang qui dispersent
le pervers externe et désobstruent le nez, elle ajoute des substances médi-
cinales qui vont diffuser et clarifier le poumon : Jie Geng et Huang Qin.
Car dans la majorité des cas, même'si la rhinite est plutôt de type froid à
l'origine, tôt ou tard les pervers qui stagnent dans le poumon (et le nez)
vont se transformer en chaleur. D'où la nécessité d'empêcher la stagna-
tion (c'est le rôle de Jie Geng) et de clarifier la surpression de chaleur (c'est
le rôle de Huang Qin).

En outre, et c'est la grande originalité de cette formule, elle intègre Dang


Gui. Pourquoi ? A mon avis il y a deux raisons à cela. D'abord, nous
devons nous rappeler que la rhinite est très souvent due à un vent externe.
Or, un grand principe thérapeutique dit la chose suivante : " (pour) traiter
le vent, d'abord (il faut) traiter le sang ; (si) le sang bouge, (alors) le vent
s'éteint automatiquement ". Dang Gui nourrit le sang,.active le sang et
donc indirectement favorise la dispersion du vent externe. Ensuite, nous
devons savoir que l'une des fonctions de Dang Gui, même si celle-ci a
tendance à être oubliée dans nos manuels d'étude, est d'abaisser le Qi du

1 A elles seules ces quatre premières substances médicinales constituent la fameuse Cang
Er Zi San (Poudre de Fructus Xanthii Sibirici) qui est un remède clé pour de nombreux
types de rhinite. D'ailleurs, Cang Er Dang Gui Yin se révèle être une modification mo-
derne de cette grande formule.

306
£a phytothérapie chinoise moderne

poumon. Or, si c'est le vent qui est la cause première de la rhinite, c'est le
dérèglement du Qi du poumon qui découle de cette attaque externe qui
provoque les symptômes de la rhinite. Ainsi, Dang Gui participe avec Jie
Geng et Ma. Huang.à. l'harmonisation du Qi du poumon, donc au traite-
ment de cette maladie.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Shan Xi


(Shan Xi Zhong Yî) -1987, n°6. Auteur : Dr Tong Zong Jing.

Formule pour la rhinite allergique n°l


RAI

Jie Min Tang


Jft$Lv%
(Décoction pour contraindre l'allergie)

Ingrédients : Radix Astragali Membranacei (Huang Qt), 10g, Fructus


Pruni Mume (Wu Met), 10g, Fructus Terminaliae Chebulae (He Zi), 10g,
Lumbricus (Di Long], 10g, Radix Bupleuri (Chai Hu), 3g, Radix
Ledebouriellae Divaricatae (FangFeng), 6g, Herba Siegesbeckiae (XiXian
Cao), 6g, miel 15g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour (matin et


soir) avec les mêmes substances.

Fonctions :
1. tiédit le poumon et diffuse les orifices

307
£a phytothérapie chinoise moderne

Indications : rhinite allergique due à un vent externe et un vide du pou-


mon avec congestion nasale, prurit nasal, éternuement, rhinorrhée
claire, fluide et abondante...

Modifications :
> En cas de syndrome froid, ajouter Fructus Piperis Longi (BiBa), 6g,
Herba Asari Cum Radiée (XiXin), 3g.
> En cas de syndrome chaleur, ajouter Radix Scutellariae Baicalensis
(Huang Qin), 10g, Flos Lonicerae Japonicae (fin YinHuà), 12g.
> En cas de maladie sévère, augmenter les posologies de Huang Qi
jusqu'à 15g, CbaiHu jusqu'à 10g, FangFeng jusqu'à 10g, et ajouter
Pericarpium Punicae Granati (Shi Liu Pî), 10g.

Commentaire : La rhinite allergique est toujours induite par un vent ex-


terne qui provoque les symptômes typiques de congestion nasale, prurit
nasal, éternuement, rhinorrhée claire, fluide et abondante, etc. Cepen-
dant ce pervers externe attaque le poumon toujours à la faveur d'un vide.
Ce vide provient principalement de trois organes : poumon, rate et reins.
Cette formule vise les rhinites allergiques qui sont favorisées par un vide
du poumon et de la rate (Ben), sans oublier les manifestations majeures
(Biao).

Huang Qi augmente le Qi (Wei Qi), consolide la surface (rend plus diffi-


cile la pénétration des pervers dans la surface), élève le Yang (amène le Qi
vers le haut du corps, là où le vent tend à attaquer le corps). Le miel nour-
rit et humidifie le poumon, il aide Huang Qi à tonifier la rate et le pou-
mon. Wu Mei retient le Qi du poumon, arrête l'éternuement. Wu Mei
possède une action anti-allergique reconnue. He Zi renforce l'action de
WuMei. FangFeng disperse le vent et arrête les démangeaisons. C'est aussi
un grand anti-allergique des voies respiratoires. Chai Hu aide Huang Qi à
faire monter le Yang Qi et Fang Feng a disperser les pervers externes. De
plus, il est très clair, même si académiquement ceci n'est pas reconnu, que
la grande majorité des allergiques ont une surpression du foie, ce qui est
pris en charge par CbaiHu. XiXian Cao transforme l'humidité et neutra-
lise la toxicité. C'est un remède d'expérience qui renforce l'action de Fang
Feng contre le prurit. Di Long a lui aussi un pouvoir anti-allergique. En
effet, il arrête les spasmes et apaise les éternuements. Le tout constitue une
formule intelligente et efficace.

308
£a phytothérapie chinoise moderne

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise du Zhe Jiang


(ZbeJiang Zhong Yi la Zht) -1988, n°ll. Auteur : Dr Xu Ke Qiang.

Formule pour la rhinite allergique n°2


RA2

Kang Bi Yan Tang

fà & A $
(Décoction anti-rhinite)

Ingrédients : (sheng) Radix Astragali Membranacei (Huang Qt), 20g,


Rhizoma Atractylodis Macrocephalae (BaiZh}t), 10g, Radix Ledebouriellae
Divaricatae (FangFeng), 10g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Gut), 10g,
Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (BaiShaô), 15g, Flos Magnoliae Liliflorae
(Xin YiHua), 10g, Herba Asari Cum Radice (XiXiri), 3g, Periostracum'
Cicadae (Chan Tut), 6g, Fructus Schisandrae Chinensis (Wu Wèi Zî), 10g,
Rhizoma Acori .Graminei (Shi ChangPu), 10g, Radix Glycyrrhizae (Gan
Cao), 6g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. augmente le Qi et consolide la surface
2. désobstrue et libère les orifices du nez

Indications : rhinite allergique due à un vent pervers et un vide de la


surface.

309
£a phytothérapie chinoise moderne

Modifications :
> En cas de crainte du vent, transpiration spontanée, augmenter la
posologie de Huang Qi jusqu'à 30g.
> En cas de céphalée, ajouter Radix Angelicae Dahuricae (Bai 2ht),
10g.
> En cas de rhinorrhées jaunâtres, ajouter Radix Scutellariae Baicalensis
(Huang Qin), 10g, Herba Cum Radice Patriniae Heterophyllae (Bai
Jiang Cao), 12g.
> En cas d'inappétence, manque de force, fatigue, ajouter Radix
Codonopsitis Pilosulae (Dang Shen), 20g, Sclerotium Poriae Cocos
(FuLing), 15g, Pericarpium Citri Reticulatae (CbenPî), 10g.

Commentaire : Cette formule est une modification de la très célèbre Yu


PingFeng San (Poudre de jade pour se protéger du vent). Celle-ci, grâce à
Huang Qi, Bai Zhu, Fang Feng, a pour mission de consolider la surface
pour prévenir l'attaque du vent. Etant donné qu'ici le vent a pénétré le
nez, la gorge, le poumon, il n'est pas possible de se contenter de cette
action. Ainsi, Dang Gui et Bai Sbao harmonisent le sang selon le grand
principe : " (pour) traiter le vent, d'abord (il faut) traiter le sang ; (si) le
sang bouge, (alors) le vent s'éteint automatiquement ", Xin Yi Hua, Xi
Xin dispersent le vent et désobstruent le nez (congestion nasale,
rhinorrhée), Chan lui disperse le vent et arrête les démangeaisons, Wu
Wei Zi retient le Qi du poumon et arrête les éternuements (c'est aussi un
excellent stimulant des défenses immunitaires), Sbi ChangPu transforme
l'humidité, dissout les mucosités, ouvre les orifices et Gan Cao harmonise
le tout. Une bonne formule qui doit être ajustée en fonction des besoins
du patient avec les modifications proposées ci-dessus.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du He Bei (He


Bei Zbong Yi) -1987, n°6. Auteur : Dr Gu Zhi Ping.

310
£a phytothérapie chinoise moberne

Formule pour la rhinite allergique n°3


RA3

Yi Qi Bu Shen Fang

(Formule pour augmenter le Qi et tonifier les reins)


Ingrédients : Radix Astragali Membranacei (Huang Qî), 30g, -Radix
Ledebouriellae Divaricatae (Fang Feng), 9g, Rhizoma Atractylodis
Macrocephalae (Bai Zhu), 12g, Radix Dioscoreae Oppositae (Sban Yao),
24g, Fructus Corni Officinalis (Sban Zbu Yu), 9g, Radix Rehmanniae
Praeparata (Sbu Dî), 24g, Fructus Lycii Chinensis (Gou Qî), 15g, Herba
Centipedae (E Bu Shi Cao), 15g, Herba Menthae Haplocalysis (Bo Hé), 9g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. Après avoir obtenu une rémission ou pendant les pério-
des d'accalmie, l'auteur conseille de continuer un traitement de fond à
partir de formules telles que Bu Zbong Yi Qi Tang (Décoction pour toni-
fier le centre et augmenter le Qi) et Liu.Wèi Di Huang Won (Pilule des six
saveurs avec Radix Rehmanniae Praeparata).

Fonctions :
1. augmente le Qi
2. tonifie les reins
3. disperse le vent.

Indications : rhinite allergique due à un vent externe et un vide de rate


et des reins.

Commentaire : Cette formule est aussi une modification Yu Ping Feng


San (Poudre de jade pour se protéger du vent). Cependant ici la cause de la
rhinite n'est pas uniquement un vide de la surface qui favorise l'attaque
du vent externe, mais aussi le vide du Yin des reins. H en résulte une
prescription qui certes disperse le vent (Fang Feng, Bo Hé), désobstrue le
311
£aphytothérapie chinoise mo'berne

nez (E Bu Sbi Cao), tonifie la rate et consolide la surface (Huang Qi, Bai
Zbu) mais qui surtout nourrit le Yin des reins (Sban Yao, Sban Zhu Yu, Sbu
Di [les trois toniques de Liu WeiDi Huang Wan], et Gou Qî). Ce remède
est davantage basé sur la tonification que" sur la dispersion, raison pour
laquelle elle me semble plus appropriée pour la prévention que pour le
traitement de la crise.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Guang Xi


(GuangXi Zbong Yi Yao) -1983, n°4. Auteur : Dr Wang Da Peng.

Formule pour la rhinite allergique n°4


RA4

Sheng Xian Se Liu Tang


- fh RI & àt »
(Décoction pour faire monter ce qui tombe,
pour la congestion et l'écoulement)

Ingrédients : Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang Sben), 10g, Radix


Astragali Membranacei (Huang Qi}, 10g, Rhizoma Atractylodis
Macrocephalae (Bai Zhu), 10g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Gut), 10g,
Fructus Psoraleae Corylifoliae (Bu Gu Zhî), 10g, Fructus Corni Officinalis
(Sban Zbu Yu), 15g, Semen Coicis Lachryma-jobi (Yi Yi Ren), 12g, Flos
Magnoliae Liliflorae (Xin YiHua), 6g, Radix Glycyrrhizae Praeparata (Zhi
Gan Cao), 4,5g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

312
~£a phytothérapie chinoise moderne

Fonctions :
1. tiédit et tonifie les reins
2. renforce la rate et consolide la surface
3. disperse le froid et-désobstrue les orifices

Indications : rhinite allergique due à un vide du Yang des reins et un


vide de la surface (vide poumon/rate).

Modifications :
> En cas de polype nasal, ajouter Semen Plantaginis (Che Qian Zî), 9g,
Rhizoma Alismatis (Ze Xiê), 9g, Herba Sargassii (Hai Zao), 12g,
Bulbus Fritillariae Thunbergii (Zbe Bei Mu), 12g, Semen
Trichosanthis Kirlowii (Gua Lou Ren), 9g, Pumice (Fu Hai Sbî), 9g,
(fa) Rhizoma Pinelliae Ternatae (Ban Xia), 12g.
> En cas de congestion nasale, ajouter Herba Asari Cum Radice (Xi
Xin), 3g, Ramulus Cinnamomi Cassiae (Gui Zhî), 12g.
> En cas d'éternuements fréquents, ajouter Lumbricus (DiLong), 12g,
Periostracum Cicadae (Cban lui), 15g.
> En cas de rhinorrhées abondantes, ajouter Fructùs Schisandrae
Chinensis (Wu Wei Zi), 10g, Fructùs Rosae Laevigatae (fin YingZi),
10g, Fructùs Terminaliae Chebulae (He Zi), 10g, Fructùs PruniMume

Commentaire : Cette formule traite aussi la rhinite allergique due à un


vide de surface et un vide des reins, mais cette fois-ci, il s'agit d'un vide du
Yang des reins. Nous avons là encore une prescription qui s'attache sur-
tout à traiter la racine (ici le vide du poumon, de la rate et des reins) plutôt
que les manifestations (le vent externe). Ainsi, Dang Shen, Huang Qi, Bai
Zbu, Zhi Gan Cao renforcent la terre pour cultiver le métal, Bu Gu Zbi,
Shan Zbu Yu tiédissent et tonifient l'origine inférieure, Yi YiRen élimine
l'humidité, Dang Gui favorise la dispersion du vent en tonifiant le correct
et harmonise le Qi du poumon, Xin Yi Hua désobstrue le nez et disperse
le vent. Le tout constitue une belle formule qui tient compte de la défi-
cience de nos patients et qui doit être adaptée selon les intéressantes modi-
fications proposées au-dessus. :

Origine : article paru dans la revue académique de l'institut de médecine


chinoise du An Hui (An Hui Zbong Yi Xue Yuan Xue Bao) - 1985, n°4.
Auteur : Dr Yu Zeng Fu.
313
£a phytothérapie chinoise moderne

SINUSITE

Formule pour la sinusite n°l


su

(Décoction de Fructus Xanthii Sibirici


et de Radix Scutellariae Baicalensis)

Ingrédients : Fructus Xanthii Sibirici (CangErZî), 12g, Radix Scutellariae


Baicalensis (Huang Qin), 18g, Flos Magnoliae Liliflorae (Xin YîHua), 10g,
Radix Ledebouriellae Divaricatae (Fang Feng), 15g, Radix Glycyrrhizae
(Gan Cao), 6g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. disperse le vent et clarifie la chaleur
2. désobstrue les orifices et arrête la douleur

Indications : sinusite due à. un vent chaleur ou un vent froid qui se trans-


forme en chaleur.

314
£a phytothérapie chinoise moderne

Modifications :
> En cas de céphalée sévère, ajouter Radix Et Rhizoma Notopterygii
(QiangHuo), 12g, Radix Angelicae Dahuricae (Bai Zbî), 15g.
> En cas de vertiges, ajouter Flos Chrysanthemi Morifolii (/# Hua),
12g, Fructus Tribuli Terrestris (BaiJiLi), 12g.
> En cas d'obstruction nasale sévère, ajouter Fructus Liquidambaris
Taiwaniae (Lu Lu long), 10g, Medulla Tetrapanacis Papyriferi (long
Cao), 10g.
> En cas de rhinorrhées striées de sang, ajouter Radix Rubiae
Cordifoliae (Qian Cao Gen), 12g, Rhizoma Imperatae Cylindricae
(Bai Mao Gen), 12g.

Commentaire : Voilà une formule toute simple mais efficace pour les si-
nusites aiguës bénignes. En médecine chinoise, la sinusite commune aiguë
est due à une chaleur du poumon (souvent par vent chaleur ou vent froid
qui se transforme en chaleur) qui se transmet à la mer des moelles. Ainsi,
Huang Qin clarifie le poumon, neutralise la toxicité. D'un point de vue
moderne, cette substance est anti-inflammatoire, anti-bactérienne, antivi-
rale. CangEr Zi et Xin YiHua dispersent le vent, diffusent la surpression
de chaleur, désobstruent les orifices du nez. D'un point de vue moderne,
ces deux remèdes ont une action anti-inflammatoire et décongestionnante
sur la muqueuse nasale. Fang Feng disperse le vent, aidant les derniers
remèdes, fl possède une action anti-allergique.

Nous n'oublierons pas que CangEr Zi est légèrement toxique. Nous ne


l'utiliserons pas plus de 20 jours à la suite. Nous devons alors l'alterner
avec des remèdes comme Herba Centipedae (E Bu Sbi Cao), Herba
Agastachis Seu Pogostemi (Huo Xiang), Herba Asari Cum Radiée (Xi
Xin}..,

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Jiang Xi


(JiangXi Zbong Yi Yao) -1985, n°5. Auteur : Dr Zhu Ri Sheng.

315
£a phytothérapie chinoise moderne

Formule pour la sinusite n°2


SI2 -

fie Ge Cang Erjian

(Décoction de Radix Platycodi Grandiflori,


Radix Puerariae et Fructus Xanthii Sibirici)

Ingrédients : Radix Platycodi Grandiflori (fie Geng), 30g, Fructus Xanthii


Sibirici (CangEr Zî), 30g, Radix Puerariae (Ge Gen), 10g, Semen Coicis
Lachryma-jobi (Yt YiRen), 15g, Fructus Forsythiae Suspensae (Lian Qiao),
15g, Flos Magnoliae Liliflorae (Xin Yi Hua), 10g, Radix Angelicae
Dahuricae (BaiZbi), 10g, Flos Chrysanthemi Morifolii (JuHua), 10g, Radix
Rubiae Cordifoliae (Qian Cao Gen), 10g, Herba Menthae Haplocalysis
(BoHé),5S_

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. expulse le pus et neutralise la toxicité
2. clarifie le feu et disperse la tuméfaction

Indications : sinusite aiguë due à une chaleur toxique avec congestion


nasale, rhinorrhées troubles et malodorantes, douleur frontale ou des
pommettes, douleur à la pression, céphalée, vertiges, frissons et fièvre,
anosmie...

Modifications :
> En cas de congestion nasale sévère, ajouter Spina Gleditschiae
Chinensis (Zaojiao Ci), 10g, Medulla Tetrapanacis Papyriferi (long
Cao), 10g.

316
£a phytothérapie chinoise moderne

> En cas de rhinorrhées striées de sang, ajouter Herba Cephalanoplos


Segeti (Xiaojt), 10g, Rhizoma Imperatae Cylindricae (BaiMao Gen),
^ _ _
> En cas de fièvre, frissons, ajouter Flos Lonicerae Japonicae (fin Yin
Hua), 15g, Radix Ledebouriellae Divaricatae (FangFeng), 10g, Herba
Schizonepetae Tenuifoliae (fingfié), 10g, Radix Scutellariae Baicalensis
(Huang Qin), 10g.
> En cas de bouche arnère, gorge sèche, irritabilité, ajouter Fructus
Gardeniae Jasminoidis (Zhi Zî), 10g, Radix Scutellariae Baicalensis
(Huang Qin), 10g.
> En cas de souffle court, fatigue, transpiration spontanée, ajouter
- Fructus Schisandrae Chinensis (Wu Wei Zî), 10g, Radix Codonopsitis
Pilosulae (Dang Shen), 10g.
> En cas d'aphte, de selles-sèches, soif, ajouter Radix Et Rhizoma Rhei
(fia Huang], 5-10g, Mirabilitum (MangXiao), 5-10g.
> En cas de vide du Yin des reins, ajouter Fructus Lycii Chinensis
(Gou Qî), 15g, Fructus Corni Officinalis (Shan Zhu Yu), 12g.
> En cas de vide du Yang des reins, ajouter Radix Lateralis Praeparatus
Aconiti Carmichaeli (Fu Zî), 6g, Herba Epimedii (Yin YangHuo),
10g.

Commentaire : Cette formule s'adresse à une sinusite avec rhinorrhée


profuse, trouble ou verdâtre et malodorante qui sont les signes d'une-cha-
leur toxique. Jie Geng est l'un des remèdes clés de la pharmacopée chi-
noise pour expulser le « pus » (entendre ici l'écoulement infectieux malo-
dorant et de couleur trouble). D est utilisé à posologie élevée comme Gang
Er Zi qui à 30g traite puissamment la sinusite aiguë. Ces deux remèdes
sont aidés pour cela par Xin Yi Hua pour désobstruer le nez, par Ge Gen
et Yi Yi Ren pour évacuer le pus, par Ge Gen, Ju Hua et Bo He pour
disperser le vent chaleur, par Lian Qiao et Qian Cao Gen pour clarifier la
chaleur et neutraliser la toxicité, par Bai Zhi qui guide l'action des autres
substances médicinales vers le méridien de l'estomac (pommettes/front).

A cause de la légère toxicité de Gang Er Zi ce traitement ne doit pas être


donné sur une longue période (maximum 20 jours).

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise de Shang Hai


(ShangHai Zbong Yt Yao Za Zbt) -1984, n°10. Auteur : Dr Sun Gu.

317
£a phytothérapie chinoise

RHUME - GRIPPE

Formule pour le rhume n°l


RG1

Yin Zhi Tang

(Décoction de Flos Lonicerae Japonicae


et de Fructus Gardeniae Jasminoidis)

Ingrédients : Flos Lonicerae Japonicae (fin Yin Hua), 12g, Fructus


Forsythiae Suspensae (Lian Qiao), 12g, Fructus Gardeniae Jasminoidis
(Zhi Zt), 10g, Herba Menthae Haplocalysis (Bo Hé), 5g, Fructus Arctii
Lappae (Niu Bang Zi), 10g, Radix Platycodi Grandiflori (fie Geng), 6g,
Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 6g

Mode d'emploi : Décoction relativement courte (10-15 minutes). Faire


deux à trois décoctions par jour avec les mêmes substances.

Fonctions :
1. libère la surface avec des substances fraîches et piquantes
2. clarifie la chaleur
3. diffuse le poumon

319
£a phytothérapie chinoise moue rue

Indications : rhume, grippe dus à un Vent Chaleur avec inflammation


de la de gorge et toux.

Modifications :
> En cas de toux, ajouter Semen Pruni Armeniacae (XingRen), 10g,
Radix Peucedani (Qian Hu), 10g.
> En cas d'inflammation de la gorge, ajouter Rhizoma Belamcandae
Chinensis (She Gan), 10g, Radix Sophorae Subprostratae (SbanDou
Gen), 6g, Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae (Chi Shao), 10g.

Commentaire : II s'agit d'une formule particulièrement intéressante pour


les infections de type Vent Chaleur Toxique qui s'exprime dans la gorge et
par de la toux. H s'agit d'une habile combinaison de substances qui clari-
fient la chaleur et neutralisent la toxicité (fin Yin Hua, Lian Qiao, Zbi Zî),
qui dispersent le vent chaleur (Bo He, Niu Bang Zi, Jin Yin Hua) et enfin
d'autres qui ont un tropisme marqué sur la gorge et le poumon (Bo He,
Niu Bang Zi,Jie Geng, Gan Cao).

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Guang Xi


(GuangXi Zbong Yi Yao) -1984, n°l. Auteur : Dr Zhu Guang Hua.

Formule pour le rhume n°2


RG2

Yin Chai San

.(Poudre de Flos Lonicerae Japonicae


et de Radix Bupleuri)

320
£a phytothérapie chinoise moderne

Ingrédients : Flos Lonicerae Japonicae (fin Yin Hua), 30g, Radix Bupleuri
(Chai Hu), 15g, Fructus Forsyfliiae Suspensae (Lian Qiao}, 15g, Radix
Scutellariae Baicalensis (Huang Qin), 15g, Gyps.um Fibrosum (Shi Gao),
30g, Radix Puerariae (Ge Gen), 30g, Fructus Arctii Lappae (Niu Bang Zt),
9g, Periostracum Cicadae (Cban Tut), 9g, Radix Platyeodi Grandiflori (Jie '
Geng), 9g, Herba Schizonepetae Tenuifoliae (Jingjié), 6g, Folium Perillae
Frutescentis (ZiSu Ye), 9g,-Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 6g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux à trois décoctions par jour avec
les mêmes substances. Traitement de crise aiguë d'une durée de 3 à 7 jours.
Les doses élevées sont nécessaires si l'on veut une action puissante et radi-
cale.

Fonctions :
1. libère la surface avec des substances fraîches et piquantes
2. libère les muscles
3. fait descendre la chaleur (c'est-à-dire fait descendre la fièvre)

Indications : rhume, grippe dus à un vent chaleur avec fièvre élevée,


légers frissons, légère ou absence de transpiration, céphalée, gorge doulou-
reuse, rouge et enflammée, bouche sèche avec soif, rhinorrhée jaunâtre,
bout et bords de la langues rouges, enduit fin et blanc ou fin et jaune,
pouls Fu (flottant) et Shuo (rapide).

Commentaire : II s'agit d'une formule inspirée de trois prescriptions tra-


ditionnelles : Yin Qiao San (Poudre de Flos Lonicerae Japonicae et de
Fructus Forsythiae Suspensae), Liangjie Tang (Décoction pour rafraîchir
et libérer) et Chai Ge Jie Jin Tang (Décoction de Radix Bupleuri et de
Radix Puerariae pour libérer les muscles). Elle vise à traiter un rhume ou
une grippe de type vent chaleur avec les signes généraux habituels mais où .
la fièvre est élevée et persistante. L'usage de substances qui neutralisent la
toxicité (Jin Yin Hua, Lian Qiao, Huang Qin, Niu Bang Zî), qui libèrent la
surface (Jingjie, ZiSu Ye, Chan Tui), qui libèrent les muscles (ChaiHu, Ge
Gen, Shi Gao) et qui sont reconnues pour faire descendre la fièvre (Shi
Gao, Chai Hu, Jingjie) en font un remède de choix pour rivaliser avec les
antipyrétiques et antibiotiques modernes. H est à noter que la majorité des
substances médicinales utilisées ici ont une action anti-bactérienne ou an-
tivirale reconnue.
321
£a phytothérapie chinoise moderne

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise du Shan Dong


(Shan Dong Zbong Yi Za Zbt) -1985, n°6. Auteur : Dr Lin Hui Juan.

Formule pour le rhume n°3


RGB

Lan Di Tang

(Décoction de Radix Istadis Seu Baphicacanthi


et de Radix Rehmanniae)

Ingrédients : Radix Istadis Seu Baphicacanthi (Ban Lan Gen), 50g, Radix
Rehmanniae (Sbeng Di Huang), 50g, Tuber Ôphiopogonis Japonici (Mai
MenDong), 20g, Rhizoma Anemarrhenae Asphodeloidis (ZbiMu), 20g,
Folium Mori Albi (Sang Yè), 20g, Radix Platycodi Grandiflori (Jie Geng),
15g, Periostracum Cicadae (Cban lui), 15g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux à trois décoctions par jour avec
les mêmes substances. Traitement de l'aigu : 3 à 5 jours.

Fonctions :
1. nourrit le Yin
2. clarifie la chaleur
3. diffuse le poumon
4. neutralise la toxicité

Indications : rhume, grippe avec une constitution de vide de Yin.

Modifications :
> En cas de céphalée, ajouter Flos Chrysanthemi Morifolii (Ju Hua),
25g.
322
£a phytothérapie chinoise moberne

> En cas de toux avec expectorations, ajouter Radix Peucedani (Qian


Hu), 12g, Radix Scutellariae Baicalensis (Huang Qiri), 10g.
> En cas de fièvre élevée, ajouter Fructus Forsythiae Suspensae (Lian
Qiao), 10g, Folium Daqingye (Da Qing Yè), 15.g.
> En cas de soif et de transpiration, ajouter Radix Trichosanthis
Kirlowii (TianHuaFen), 15g.
> En cas de gorge enflée et douloureuse, ajouter Radix Sophorae
Subprostratae (ShanDou Gen), 15g, RhizomaBelamcandae Chinensis
(Sbe Gan), 15g..
> En cas d'amygdalite ou de bronchite sévère, ajouter Flos Lonicerae
Japonicae (fin Yin Hua), 30g, Fructus Forsythiae Suspensae (Lian
Qiao), 10g.

Commentaire : H s'agit d'une formule originale qui est intéressante à plus


d'un titre. Tout d'abord, il est dit que les personnes souffrant de vide de
Yin ont davantage tendance à être attaquées par le vent chaleur. Ensuite, il
est clair que dans notre société où nous avons une alimentation qui tend à
générer de l'humidité chaleur, où nos agitations émotionnelles multiples
se transforment très fréquemment en feu interne, où la tendance patholo-
gique des maladies est de se transformer en chaleur (théorie de Liu Wan
Su), la majorité des atteintes externes dues au froid se métamorphose le
plus souvent en chaleur. Or, en cas de vent chaleur, la réponse académi-
que logique est d'utiliser des substances fraîches et piquantes pour libérer
la surface. De plus, on ajoute très souvent dans ces formules des remèdes
amers qui clarifient la chaleur toxique. Or, les saveurs piquante et amère
lèsent facilement le Yin (il en est de même des antibiotiques et de la corti-
sone qui sont amers et/ou piquants). En cas de vide de Yin préalable,
l'usage de ces substances aggrave la déficience, ce qui permet au pervers de
s'installer plus profondément et plus durablement. Pour éviter ces incon-
vénients l'auteur de cette formule utilise 1- très peu de substances piquan-
tes et arriéres, 2- des substances qui nourrissent et protègent le Yin. Nous
soulignerons en particulier l'emploi de Radix Istadis Seu Baphicacanthi
(Ban Lan Gen) anti-bactérien et antiviral majeur qui est très souvent uti-
lisé actuellement en Chine pour les infections aiguës du système respira-
toire. H est présent dans un grand nombre de formules modernes pour ce
type de désordres. De plus il lèse très peu le Yin.

Origine : article paru dans la revue académique de médecine chinoise


(Zhong Ti Yao Xue Bao) -1980, n°3 - Auteur : Dr Cheng Guang Zheng.

323
£a phytothérapie chinoise moûerne

BRONCHITE CHRONIQUE

Formule pour la bronchite chronique n°l


BC1

Qiang Fei Wan


&8ÇJL
(Pilule pour renforcer le poumon)

Ingrédients : Radix Glehniae Littoralis (Sba Sben), 150g, (Sheng) Radix


Astragali Membranacei (Huang Qi), 150g, (fu Chao) Rhizoma Atractylodis
Macrocephalae (Bai Zbu), 150g, Tuber. Ophiopogonis Japonici (MaiMen
Dong), 150g, Fructus Psoraleae Corylifoliae (Bu Gu Zhi), 150g, (Chao)
Radix Dioscoreae Oppositae (Sban Yao), 150g, Fructus Schisandrae
Chinensis (Wu Wéi Zî), 150g, Herba Cum Radiée Houttuyniae cordatae
(YuXing Cao), 150g, (Qing) Rhizoma Pinelliae Ternatae (BanXia), 150g,
Pulvis Arisaemae cum Pelle Bovis (Dan Nan Xing), 150g, Radix Polygalae
Tenuifoliae (Yuan Zhî), 150g, Bulbus Fritillariae Cirrhosae (Cbuan Bei
Mu), 100g, Bulbus Fritillariae Thunbergii (ZheBeiMu), 100g

Mode d'emploi : Pilules. Fabriquer des pilules de 10 grammes chacune


avec du miel et la poudre très fine de ces substances médicinales. Prendre
1 pilule 3 fois par jour, à mastiquer puis à avaler avec un peu d'eau chaude.
Un traitement de base est constitué de deux mois. Un à trois traitements
sont nécessaires avec une fenêtre thérapeutique toutes les trois semaines.
Une modification de l'alimentation selon les règles de la diététique chi-
noise est obligatoire pour ne pas contrarier le traitement.
324
£a phytothérapie chinoise moîterne

Fonctions :
1. tonifie le poumon et augmente le qi
2. contient les reins et favorise l'absorption du Qi (Na Qi)
~3. renforce la rate et assèche l'humidité
4. clarifie le poumon et dissout les mucosités
5. arrête la toux et calme l'asthme

Indications : bronchite chronique ou bronchite asthmatifonne avec


toux, mucosités abondantes et blanchâtres qui peuvent être ponctuelle-
ment jaunâtres, dyspnée, le froid déclenche les crises, souffle court, fati-
gue, inappétence, membres froids, langue pâle avec empreintes des dents,
enduit blanc, pouls Hua (glissant) ou Xi (fin), Ruo (faible).

Commentaire : La composition de cette formule est basée sur l'idée que


la bronchite chronique n'est pas provoquée par un vent chaleur, un vent
froid ou une chaleur externe qui attaque le poumon (en terme occidental
par une infection bactérienne ou virale) comme c'est le cas dans la bron-
chite aiguë mais par la déficience d'au moins trois organes. Ces trois orga-
nes sont le poumon, les reins et la rate. En effet, les deux organes qui
gouvernent la respiration sont le poumon qui capte le Qi de l'air, le dif-
fuse dans le corps et le fait descendre vers le bas et les reins qui reçoivent le
Qi et-l'unissent au Qi originel dans le Dan Tian. Si ces deux Zang ne
peuvent plus assumer correctement leur rôle, il en découle un dysfonc-
tionnement des voies respiratoires qui s'exprime alors ici par de la toux
chronique.

Par- ailleurs, sans avoir aucun lien direct avec la respiration ou les fonc-
tions pulmonaires, la rate est très souvent impliquée dans le processus de
la bronchite chronique. Pourquoi ? Parce que " sans mucosité pas de toux,
sans mucosité pas d'asthme ". Dans une grande majorité des cas, la bron-
chite chronique s'accompagne peu ou prou d'expectorations. Or, ces mu-
cosités ont très souvent pour origine la déficience de la rate qui favorise la
production de glaires. Le poumon étant le " réceptacle " des mucosités de
la rate, celles-ci s'accumulent dans l'organe métal, sa fonction de diffu-
sion-descente se perturbe et la toux apparaît.

Nous avons donc ici des substances médicinales qui tonifient le Qi du


poumon (Huang Qi, Sban Yao), mais aussi qui nourrissent le Yin du pou-
mon, car la toux chronique fini toujours par blesser le Yin du poumon

325
£a phytothérapie chinoise moùeme

qui a la réputation d'être fragile (Sba Sben, MaiMenDong, Wu Wei Zt), des
substances qui renforcent la rate (Huang Qi, Shan Yao, Bai Zbu), des subs-
tances qui dissolvent les mucosités humidité (BanXia, Yuan Zbî), des subs-
tances qui dissolvent les mucosités chaleur, car de temps à autre l'accumu-
lation de mucosités humidité comme toutes stagnations prolongées se trans-
forme en chaleur (Dan Nan-Xing, Chuan BeiMu, Zbe BeiMu), une subs-
tance pour clarifier le poumon pour la même raison (Yu Xing Cao), une
substance qui favorise la réception du Qi par les reins (Bu Gu Zhi) et enfin
une autre qui contient le Qi du poumon pour arrêter plus efficacement la
toux (Wu Wei Zî). Le tout constitue une superbe formule pour le traite-
ment de la bronchite chronique.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise de Shang Hai


(SbangHai Zbong Yi Yao Za Zbî) -1984, n°9. Auteur : Dr Gu Wei Liang.

Formule pour la bronchite chronique n°2


BC2

Qing Fei Hua Tan Jian Pi Tang

(Décoction pour clarifier le poumon,


dissoudre les mucosités et renforcer la rate)

Ingrédients : Herba Cum Radiée Houttuyniae cordatae (Yu Xing Cao),


30g, Herba Cum Radiée Patriniae Heterophyllae (Bai Jiang Cao), 30g,
Semen Coicis Lachryma-jobi (Yi YiReri), 30g, Radix Scutellariae Baicalensis
(Huang Qin), 9g, Bulbus Fritillariae Cirrhosae (Cbuan BeiMu), 9g, Semen
Pruni Armeniacae (XingRen), 9g, Cortex RadicisMori Albi (SangBaiPt),
15g, Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Sben), 15g, Sclerotium Poriae Co-
cos (FuLing), 12g, (chao) Rhizoma Atractylodis Macrocephalae (BaiZhu),
12g, Radix Platycodi Grandiflori (Jie Geng), 6g, Radix Glycyrrhizae
Praeparata (Zhi Gan Cao), 6g
326
£a phytothérapie chinoise moderne

Mode d'emploi : Décoction. La posologie ci-dessous correspond à une


dose quotidienne à décocter en deux ou trois fois.

Fonctions :
1. clarifie le poumon
2. dissout les mucosités
3. renforce la rate

Indications : bronchite chronique de la personne âgée qui fait suite à


une infection aiguë avec toux, mucosités blanchâtres et jaunâtres ou sim-
plement jaunâtres, dyspnée, souffle court, fatigue, inappétence, selles
molles...

Modifications :
> En cas de fièvre, ajouter Flos Lonicerae Japonicae (fin Yin Hua),
15g, Fructus Forsythiae Suspensae (Lian Qiao), 10g.
> En cas de bronchite asthmatiforme, ajouter (mi zhi) Herba Ephedrae
(MaHuang), 12g.
> En cas de douleur et de distension de la poitrine et des hypochondres,
ajouter Tuber Curcumae (Yujin), 10g,-Fructus Citri Sarcodactylis
(Fo Shou), 10g.
> En cas d'hémoptysie ou de mucosités striées de sang, ajouter Radix
Rehmanniae (Sheng Dî), 12g, Nodus Rhizomatis Nelumbinis
Nuciferae (Oujié), 15g.
> En cas de selles molles, ajouter (chao) Radix Dioscoreae Oppositae
(Shan Yao), 10g, Pericarpium Citri Reticulatae (ChenPî), 10g.

Commentaire : Chez la personne âgée, il est très fréquent que le poumon


et la rate soient " naturellement " déficients. En cas d'attaque externe, le
correct éprouve des difficultés à disperser complètement le pervers qui
tend alors à stagner dans l'interne. Ici, la chaleur dans le poumon s'installe
à la faveur d'un vide de la rate et du poumon. Ce mécanisme est très
fréquent et est à l'origine de nombreuses bronchites chroniques ou traî-
nantes. L'auteur de cette formule a donc pour principe de " nettoyer " le
poumon de sa chaleur (Yu Xing Cao, Baijiang Cao, Huang Qin, Sang Bai
Pi, Jie Geng} et de ses mucosités (Chuan Bel Mu, Xing Ren, Jie Geng, Fu
Ling) qui l'empêchent d'assumer convenablement ses fonctions, mais aussi

327
£a phytothérapie chinoise moberne

de renforcer la rate qui est aussi à l'origine des mucosités (qui ici provo-
quent la toux) et du vide de Wei Qi (qui favorise l'attaque des pervers
externes) (Bai Zbu, Yi YiRen, FuLing, Zhi Gan Cao). Enfin, nous appré-
cierons la présence de Dan Shen qui active le sang et disperse les stases.
Pourquoi ? Parce que selon les principes de la médecine chinoise toute
maladie chronique provoque à la longue une stase de sang. De plus, la
stase de sang fait toujours partie des déséquilibres de la personne âgée.
Nous pourrions presque dire que quelle que soit la maladie, la stase de
sang est un syndrome clé de la personne âgée.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise du Zhe Jiang


(Zbejiang Zhong Yi Za Zbî) -1986, n°l." Auteur : Dr Yu Guo Ju.

328
£a phytothérapie chinoise moderne

ASTHME BRONCHIQUE

Formule pour l'asthme bronchique n°l


AB1

JieXiao Tang
tit^
(Décoction pour arrêter le wheezing)

Ingrédients : (mi zhi) Herba Ephedrae (Ma Huang], 10g, Semen Pruni
Armeniacae (XingRen), 9g, (mi zhi) Cortex Radicis Mon Albi (Sang Bai
Pi), 12g, Radix Ledebouriellae Divaricatae (FangFeng), 15g, (chao) Semen
Ginkgonis Bilobae (Bai Guo), 12g, Fructus Trichosanthis Kirlowii (Gua
Lou), 10g, Flos Inulae (Xuan Fu Hua), 10g, Lumbricus (Di Long), 30g,
Bombyx Batryticatus (Jiang Can), 15g, Buthus Martensi (QuanXié), 15g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux à trois décoctions par jour avec
les mêmes substances.

Fonctions :
1. diffuse et fait descendre le Qi du poumon
2. disperse le vent et arrête la toux
3. dissout les mucosités et calme l'asthme

329
£a phytothérapie chinoise moderne

Indications : stade aigu d'asthme bronchique avec dyspnée, wheezing,


oppression thoracique, expectorations, respiration stertoreuse... dû à un
vent externe et une accumulation de mucosités.

Modifications :
> En cas d'asthme de type froid avec respiration difficile et rapide,
mucosités fines, claires, abondantes, mousseuses, teint sombre bleuâ-
tre, frilosité, membres froids, préférence pour les boissons chaudes,
enduit blanc et gras, pouls Xian (en corde) ou Jin (serré) ou Fu (flot-
tant), ajouter Ramulus Cinnamomi Cassiae (GuiZht), 10g, Rhizoma
Zingiberis Exsiccata (Ganfiang), 10g, Fructus Schisandrae Chinensis
(Wu Wd Zî), 10g, Herba Asari Cum Radice (Xi Xin), 3g.
> En cas d'asthme de type chaleur avec respiration rude, fort wheezing,
mucosités jaunâtres, épaisses, collantes, bouche amère, préférence
pour les boissons fraîches, enduit jaune et gras, pouls Shuo (rapide)
et Xian (en corde), ou Shuo (rapide) et Hua (glissant), ajouter Herba
Cum Radice Houttuyniae cordatae (Yu Xing Cao), 30g, Radix
Scutellariae Baicalensis (Huang Qin), 9g-, Gypsum Fibrosum (Shi
Gao), 15g, Semen Lepidii Seu Descuraimae (TingLi Zî), 10g, Radix
Peucedani (Qian Hu), 10g, (mi zhi) Folium Eriobotryae Japonicae
(PiPa Yé), 10g, Pulvis Arisaemae cum Felle Bovis (Dan Non Xing),
10g-
> En cas de mucosités difficiles à expectorer, bouche et gorge sèches,
langue rouge avec peu d'enduit, pouls Xi (fin) et Shuo (rapide), ajou-
ter Concha Cyclinae Sinensis (Hai GeKé), 20g, Pumice (FuHaiSbî),
10g, Rhizoma Polygonati Odorati (Yu Zbu), 20g, Radix
Pseudostellariae Heterophyllae (Tai Zi Sben), 30g, Tuber
Ophiopogonis Japonici (MaiMenDong), 10g.

Commentaire : En médecine chinoise, on considère qu'il y a deux stades


différents dans l'asthme. Lorsque les crises sont fréquentes, rapprochées,
fortes, il s'agit du stade aigu. S'il n'y a pas de crise ou qu'elles sont très
espacées et peu fortes, c'est le stade de rémission. Dans ce dernier cas, les
troubles du poumon sont peu apparents. Mais demeure le " terrain ", la
" constitution " du patient qui rendent possible le développement aigu de
la maladie. Nous sommes dans la chronicité, dans l'attente, dans le vide
(souvent associé à des mucosités). Il faut alors traiter Ben (la cause pro-
fonde de la maladie). Dans le premier cas, quel que soit le type d'asthme,
cela aboutit à un dysfonctionnement du poumon qui est souvent engorgé

330
£a phytothérapie chinoise moberne

de mucosités. Nous sommes dans l'aigu, dans l'urgence, dans la plénitude.


H faut alors traiter Biao (les manifestations) et oublier Ben momentané-
ment (la racine de la maladie). C'est pour cela qu'il faut diffuser et faire
descendre le Qi du poumon, "dissoudre les mucosités et disperser les per-
vers. C'est ce que propose cette formule.

H est bien entendu que cette formule n'a pas pour objectif de se substituer
aux traitements modernes, utilisant par exemple les p-sympathomiméti-
ques, la théophylline, les corticoïdes, le cromoglycate disodique, les agents
anticholinergiques, etc. H vient plutôt renforcer l'action de ceux-ci et a
pour principe d'accélérer la guérison ou tout au moins écourter l'état de
crise. Pour des cas modérés, il peut même tenter de contrôler tout seul la
crise. Mais la prudence est toujours nécessaire dans cette pathologie à ris-
que.

La composition de base est conçue pour être modifiée en fonction du type


d'asthme. Celle-là est constituée de substances médicinales qui diffusent,
font descendre et clarifient le Qi du poumon, qui dissolvent et dissipent
les mucosités, qui retiennent le Qi du poumon. Nous noterons également
l'usage de FangFeng qui disperse le vent. Ceci est particulièrement impor-
tant. Car de plus en plus de praticiens et de chercheurs pensent qu'une des
causes les plus fréquentes d'asthme est l'allergie. Or, les allergènes respira-
" toires en médecine chinoise sont considérés comme du vent externe. D'où
l'intérêt majeur de Fang Feng qui avec Herba Schizonepetae Tenuifoliae
(Jingjié) sont deux excellents " anti-allergiques ". Nous soulignerons aussi
l'emploi de DiLong, QuanXie et dejiang Can, trois substances animales
qui traditionnellement éteignent le vent et éliminent les spasmes. Ici, on
les utilise dans leurs applications modernes qui visent à calmer les spas-
mes bronchiques. Us renforcent considérablement l'action thérapeutique'
de la formule. Contrairement à ce qui est proposé ici, il est davantage
efficace de ne pas faire cuire ces trois remèdes (pour éviter la coagulation
de certaines protéines) et de les prescrire sous forme de poudre fine que
l'on incorpore à la décoction avant de la boire. La posologie doit être alors
de 5g/j pour Di Long etjiang Can et 3g/j pour Quan Xie.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Shan Dong


(Shan Dong Zbong Yi Za Zhî) -1988, n°2. Auteur : Dr Zhu De Zi.

331
fa phytothérapie chinoise moderne

Formule pour l'asthme bronchique n°2


AB2

Shi Xiao San

(Poudre pour perdre le wheezing)

Ingrédients : Lumbricus (Di Long), 15g, Hirudo Seu Whitmania (Sbui


Zhî), 10g, Scolopendra Subspinipes (Wu Gong), 10g, Fructus Gleditschiae
Chinensis (Zaojiao), 15g, Herba Ephedrae (MaHuang), 6g, Secretio Bufonis
(Cban Su], 150 mg

Mode d'emploi : Poudre. Réduire en poudre fine l'ensemble des substan-


ces médicinales et mettre le tout dans des gélules. En cas de forte constitu-
tion, prendre 6g, trois fois par jour, en cas de faible constitution, prendre
3g, trois fois par jour. A avaler avec un peu d'eau chaude.

Fonctions :
1. diffuse et fait descendre le Qi du poumon
2. éteint le vent et dissout les mucosités
3. active le sang et disperse les stases
4. arrête la toux et calme l'asthme

Indications : asthme bronchique chronique, ancien ou opiniâtre, résis-


tant aux traitements classiques.

Modifications :
> En cas d'asthme froid, ajouter Fèces Trogopterori Seu Pteromi (Wu

> En cas d'asthme chaud, augmenter la posologie de Lumbricus (Di


Long) jusqu'à 30g.

332
£a phytothérapie chinoise moderne

> En cas de constipation, ajouter Radix Et Rhizoma Rhei (DaHuang),


10g.
> En cas de mucosités peu abondantes, diminuer la posologie de Fructus
Gleditschiae Chinensis (Zao Jiao) jusqu'à 5g.

Commentaire : Cette formule tranche franchement par rapport aux stra-


tégies habituelles pour traiter l'asthme. L'idée centrale est basée sur quatre
principes : 1- le fait qu'en cas de maladie chronique et ancienne, appa-
raisse une stase de sang, celle-ci étant un obstacle supplémentaire au bon
fonctionnement du poumon. 2- il n'y a pas d'asthme sans mucosités. 3-
Pasthme n'est au final rien d'autre qu'un dérèglement des fonctions diffu-
sion-descente du poumon. 4- le spasme bronchique peut être considéré
comme une forme de vent interne. Or, Shui Zhi active le sang. Zao Jiao et
Cban Su dissolvent les mucosités. Ma Huang régularise le Qi du poumon.
Di Long et Wu Gong éteignent le vent, calment le spasme bronchique. De
plus Cban Su dissipe l'inflammation pulmonaire. Selon une étude clini-
que, sur 49 cas d'asthme bronchique, cette formule donna 41 excellents
résultats, 6 bons résultats et 2 sans effet. Soit un taux de résultats accepta-
ble de 95,9%.

Précautions : Secretio Bufonis (Cban Su) est une substance toxique. On


n'emploiera donc pas cette formule pour les enfants et les personnes très
affaiblies. Normalement la toxicité de Secretio Bufonis (Cban Su) n'appa-
raît qu'à partir de 6g/jour. Avec la posologie proposée ici nous sommes
dans le pire des cas à 48 mg/jour. Nous sommes donc loin du risque toxi-
que. Néanmoins il faut toujours rester prudent lorsqu'on utilise ce type
de remède. L'antidote naturel de Secretio Bufonis (Cban Su] est une décoc-
tion de 100g de Rhizoma Phragmitis Communis (Lu Gen). Cette formule
ne doit pas être employée sur un très long terme (plus de trois mois de
suite). Elle doit être réservée pour le stade aigu.

Origine : formule citée par Zhang Ren dans " Zhong Yi Zbi Liao Xian
Dai Nan Bingji Cbeng " (synthèse des traitements de médecine chinoise
pour les maladies"difficiles de notre époque moderne), (voir bibliogra-
phie)

333
£a phytotkérapie chinoise moberrie

MALADIES PSYCHIQUES

Les formules de cette section sont tirées du livre " Troubles psychiques en mé-
decine chinoise - les solutions de l'acupuncture et de la pharmacopée " chez
Guy Trédaniel Editeur. Bien entendu, elles proviennent toutes également de
sources chinoises contemporaines.

[ Formule pour le psychisme n°l 1


[ PSY1 J

Shu An Tang
&j *^" V%J
(Décoction pour détendre et apaiser)

Ingrédients : (chao) Semen. Zizyphi Spinosae (Suan ZaoRen), 24g, (chao)


Semen Biotae Orientalis (Bai ZiRen), 15g, Caulis Polygoni Multiflori (Yé
Jiao Tëng), 15g, (sheng) Os Draconis (Long Gu), 15g, Radix Rehmanniae
(ShengDi), 9g, Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Shen), 9g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

335
£a phytothérapie chinoise moderne

Fonctions :
1. nourrit le Yin et le sang
2. calme le Shen et les émotions

Indications : insomnie, difficulté d'endormissement, sommeil agité,


rêves perturbant le sommeil dus à un vide de sang et de Yin.

Modifications :
> En cas de palpitations cardiaques, de tendance à avoir peur ou à être
effrayé, ajouter Conclia Margaritiferae (Zben Zhu Mu), 12g, Radix
Polygalae Tenuifoliae (Yuan Zhî), 10g.
> En cas d'inappétence, ajouter Massa Medica Fermentata (Shen Q«),
10g, Fructus Crataegi (Sban Zba), 10g.
> En cas de rêves abondants, ajouter Semen Nelumbinis Nuciferae
(Lion Zi), 10g, Radix Polygoni Multiflori (He Sbou Wu], 10g.
> En cas de surpression du foie, ajouter Semen Levis Tritici Aestivi
(Xiao Mai), 12g, Fructus Zizyphi Jujubae (Da Zao), 12g, Flos
Albizziae Julibrissinis (He Huan Hua), 12g.

Commentaire : Selon l'auteur de l'article, Suan Zao Ren, Bai ZiRen, Sheng
Di, Yejiao Teng, Dan Shen nourrissent le sang et calment le Shen. Mais
Suan Zao Ren nourrit fortement le cœur et le foie, calme le Shen et le
Hun, apaise et favorise le sommeil, Bai ZiRen tend à tonifier le cœur et la
rate, à nourrir les reins et à stimuler l'intellect, Sheng Di nourrit le Yin et
draine le feu du cœur, Ye Jiao Teng harmonise le foie, Dan Shen active le
sang, rafraîchit le sang et élimine l'agitation. Associés, ces remèdes nour-
rissent le Yin et le sang fortement, calment le Shen et les émotions effica-
cement.

Origine : article paru dans la revue académique de la faculté de médecine


chinoise du Shan Xi (Sban Xi Zhong YiXue Yuan Xue Bao) -1981, n°2.

336
£a phytothérapie chinoise moderne

Formule pour le psychisme n°2


PSY2

Bai Mai An Sben Yin

(Boisson de Bulbus Lilii et de


Fructus Tritici .pour calmer le Shen)

Ingrédients : Bulbus Lilii (BaiHé), 30g, Semen Levis Tritici Aestivi (Xiao
Mat), 30g, Semen Nelumbinis Nuciferae (Lian Zî), 15g, Caulis Polygoni
Multiflori (Yéjiao Téng), 15g, Fructus Zizyphi Jujubae (Da Zao), 41g, Radix
Glycyrrhizae (Gan Cao), 6g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. tonifie le Qi et nourrit le Yin
2. clarifie la chaleur et calme le Shen

Indications : instabilité émotionnelle avec agitation mentale, irritabi-


lité, tristesse avec envie de pleurer, insomnie, rêves abondants, tendance
à être effrayé ou à avoir peur, palpitations cardiaques, souffle court, trans-
piration abondante, soupirs fréquents, langue pâle ou légèrement rouge,
pouls Xi (fin), Ruo (faible) ou Xi (fin), Shuo (rapide) et Wu Li (sans force)
dus à un vide de Qi, de sang et de Yin du cœur.

Modifications :
> En cas de surpression du foie, ajouter Flos Albizziae Julibrissinis
(HeHuanHua),30g.
> En cas de mucosités troubles, ajouter Caulis Bambusae In Taeniis
(Zbu Ru), 9 g, Rhizoma Zingiberis (Shengjiang), 6 g.

337
£a phytothérapie chinoise moùeme

> En cas d'accumulation d'humidité, ajouter Herba Agastachis Seu


Pogostemi (Huo Xiang), 10 g, Petiolus Nelumbinis Nuciferae (He
Geng), 10 g.

Commentaire : La rumination mentale épuise le Yin du cœur. Les mala-


dies chroniques blessent le Yin et le sang. Les surmenages blessent le cœur
et la rate. En cas de Vide de Qi et de sang, le cœur est insuffisamment
nourri et le Shen s'agite. Cette prescription est l'association de Gan Mai
Da Zao Tang (Décoction de radix Glycyrrhizae, fruçtus Tritici Aestivi et
de fruçtus Zizyphi Jujubae) et de.BaiHe Tang (Décoction de bulbus Lilii)
qui proviennent du Jin Gui Yao Lue,--auxquelles s'ajoutent Lûtn Zi et Ye
Jiao Tèng. Xiao Mai, Gan Cao, Da Zao tonifient le Qi du cœur et de la rate.
Da Zao, Bai He nourrissent le sang-Yin et harmonisent l'Energie Nourri-
cière. BaiHe, de nature légèrement froide, clarifie la chaleur vide. Lian Zi,
Bai He, Ye Jiao lèng, Xiao Mai, Da Zao calment le Shen et apaisent les
émotions. Associées, ces substances médicinales nourrissent le Yin du cœur,
tonifient le Qi du cœur, clarifient la chaleur vide, calment le Shen et apai-
sent les émotions. Cette formule peut être forte utile en cas de troubles
émotionnels durant la période de ménopause.

Origine : article paru dans la revue académique de la faculté de médecine


chinoise de Bei Jing (Beijing Zhong Yi Xue Yuan Xue-Bao) - 1987, n°6.
Auteur : Dr Lu Zhi Zheng.

Formule pour le psychisme n°3


PSY3

Xie Gan An Shen Tang


Ç%iït-g:$iï
(Décoction pour drainer le foie et calmer le Shen)

338
£a phytothérapie chinoise moderne

Ingrédients : (sheng) ConchaMargaritiferae (Zhen ZhuMu), 30g, Ramulus


Uncariae Cum Uncis (Gou lèng), 15g, Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan
Shen}} 15g, Spica Prunellae Vulgaris (Xia Ku Cao), 15g, Sclerotium
Pararadicis Poriae Cocos (Fu Shen), 10g, Cortex Albizziae Julibrissinis (He
HuanPÎ),lOg

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. draine le foie et clarifie le feu
2. calme le Shen

Indications : insomnie due à un feu du foie avec rêves abondants, agita-


tion, colère, irritabilité, céphalées avec sensation de distension, bouche
amère, langue rouge et enduit jaune, pouls Xian (en corde), Shuo (rapide),
You Li (avec force).

Commentaire : Que ce soit une accumulation de chaleur dans le méri-


dien du foie ou une surpression du foie qui se transforme en chaleur, le feu
s'élève, perturbe et brûle le cœur. Alors le cœur ne peut plus abriter paisi-
blement le Shen, ce qui provoque l'insomnie et l'agitation. Cette formule
contient Zben Zhu Mu qui calme le foie et apaise le cœur, Gou Teng qui
rafraîchit le foie et qui apaise, Dan Shen et Fu Shen qui clarifient la chaleur
et calment le cœur, Xia Ku Cao qui draine la surpression de feu du méri-
dien du foie et He Huan Pi qui détend le foie et calme le Shen. L'excès du
foie qui se répercute sur le cœur qui abrite le Shen me paraît être une cause
très fréquente de désordres psychiques dans notre société. Cette prescrip-
tion se révèle donc être d'un usage courant. Pour parfaitement convenir à
nos patients occidentaux, nous prendrons garde à tonifier la rate qui est
très souvent déficiente chez nous.

Origine : article paru dans la revue académique de la faculté de médecine


chinoise de Gui Yang (Gui YangZbong YiXue YuanXueBao) -1986, n°3.

339
£a phytothérapie chinoise moderne

Formule pour le psychisme n°4


PSY4

MaiJieXiao Yao Tang

(Décoction de Tuber Ophiopogonis Japonici et de Radix


Platycodi Grandiflori pour être libre de toute contrainte)

Ingrédients : Radix Bupleuri (Chai Hu), 6g, Radix Angelicae Sinensis


(Dang Gui), 10g, Radix Altms Paeoniae Lactiflorae (Bai Sbad), 10g,
Sclerotium Poriae Cocos (Fu Ling), 15g, Rhizoma Atractylodis
Macrocephalae (Bai Zbu), 10g, Herba Menthae Haplocalysis (Bo Hé), 6g,
Radix Glycyrrhizae Praeparata (Zhi Gan Cao), 6g, Tuber Ophiopogonis
Japonici (MaiMenDong), 15g, Radix Pseudostellariae Heterophyllae (lai
Zi Sben), 15g, (zhi) Rhizoma Pinelliae Ternatae (Ban Xia), 10g, Radix
Platycodi Grandiflori (fie Geng), 6g, Fructus Zizyphi Jujubae (Da Zao), 5
fruits

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. détend le foie et régularise la rate
2. régularise le Qi du poumon

Indications : syndrome du noyau de prune (boule hystérique) dans un


contexte hystérique (Zang Zao) dû à une surpression du foie et à des mu-
cosités chaleur.

Modifications :
> En cas de chaleur de l'estomac avec atteinte des liquides organiques,
ajouter Radix Glehniae Littoralis (Bei Sba Sben), 12g, Rhizoma
Polygonati Odorati (Yu Zbu), 12g.
340
£a phytothérapie chinoise moderne

> En cas de fièvre vespérale, ajouter Radix Stellariae Dichotomae (Yin


ChaiHu), 12g, Cortex Radicis Lycii Chinensis (Di GuPÎ), 12g.
> En cas d'oppression de la poitrine, ajouter Tuber Curcumae (Yujin),
10g, Fructus Citri Aurantii (ZkiKe), 10g.
> En cas de distension et de légère douleur de l'abdomen dues à une
inversion du Qi, ajouter Lignum Aquilariae Agallochae (Chen
Xiang], 3g.
> En cas de hoquet, ajouter Flos Caryophylli (DingXiang), 3-6g.

Commentaire : Le syndrome du noyau de prune dû à une surpression du


foie et à des mucosités chaleur a pour cause le dysfonctionnement du foie,
de la rate et de l'estomac. Les perturbations émotionnelles provoquent
une surpression du foie, qui amène le bois à contrôler excessivement la
terre. La fonction de transformation/transport s'affaiblit, le Jing Qi de
l'eau et des graines n'est pas élevé et transporté vers le Poumon, il s'accu-
mule et produit ainsi des mucosités. De plus, la fonction de diffusion/
descente du poumon est perturbée, ce qui permet aux mucosités et au Qi
de se coaguler dans la gorge. Par ailleurs, la surpression du foie se trans-
forme facilement en feu. Le feu blesse les liquides organiques de l'Esto-
mac, ce qui favorise les mucosités chaleur.

Cette formule est composée de Xiao Yao San (Poudre pour être libre de
toute contrainte), de Mai Men Dong Tang (Décoction de tuber
Ophiopogonis) et dejie Geng Tang (Décoction de radix Platycodi). Xiao
Yao San détend le foie, élimine la surpression, renforce la rate et nourrit le
sang. Mai Men Dong Tang nourrit l'estomac, génère les liquides organi-
ques, dissout les mucosités et abaisse le Qi inversé. Jie Geng Tang régula-
rise le poumon, assouplit la gorge.

En traitant la surpression du foie, le vide de la rate, la chaleur vide de


l'estomac et les mucosités, cette formule est beaucoup mieux adaptée à
nos patients occidentaux souffrant deMeiHe Qi (et des troubles émotion-
nels qui l'accompagnent) que la classique Ban Xia Hou Pô Tang (Décoc-
tion de Rhizoma Pinelliae Ternatae et CortexMagnoliae Officinalis). D'où
l'intérêt majeur de cette formule.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Jiang Xi


(JiangXi Zbong Yi Yao) -1988, n°6. Auteur : Dr Wang Guo Qing.

341
£a phytothérapie chinoise moberne

Formule pour le psychisme n°5


PSY5

YiZhiWan

(Pilule pour accroître l'intelligence)

Ingrédients : Fructus Alpiniae Oxyphyllae (Yl Zbi Ren), 9g, Radix


Polygoni Multiflori (He Sbou Wu), 30g, Flos Albizziae Julibrissinis (He
Huan Hua), 9g, Rhizoma Acori Graminei (Shi Cbang Pu), 9g, Fructus
Ligustri Lucidi (Nu Zhen Zî), 9g, Cortex Eucommiae Ulmoidis (Du Zbong),
9g, Radix Achyranthis Bidentatae (HuaiNiuXt), 9g, PlumulaNelumbinis
Nuciferae (Lian Xin), 5g, Folium Bambusae (Zhu Yé), 9g, Fructus
Broussonetiae Papypriferae (Chu Sbî) 9 g, Herba Ecliptae Prostratae (Han
Lian Cao), 9g, Rhizoma Polygonati (Huangjing), 9g, Herba Orostachytis
(Wa Song], 9g, Massa Medica Fermentata (Sben Qu), 9g

Mode d'emploi : Pilule. Réduire les substances médicinales en poudre


fine. Fabriquer des pilules avec du miel. Chaque pilule doit peser environ
1,5 g. Posologie : enfant jusqu'à 1 an : 2 pilules/jour
enfant jusqu'à 3 ans : 4 pilules/jour
enfant jusqu'à 6 ans : 6 pilules/jour
enfant jusqu'à 9 ans : 8 pilules/jour
Prendre les pilules en deux ou trois fois.

Fonctions :
1. renforce le cerveau
2. accroît l'intelligence
3. tonifie les Reins

Indications : retard du développement mental de l'enfant, faiblesse


des capacités intellectuelles de l'enfant dus à une déficience de la mer
des moelles.
342
£a phytothérapie chinoise moderne

Modifications :
> En cas de vide du Yin des reins, ajouter Radix Rehmanniae (Sbeng
Dî), 12g, Fructus Corni Officinalis (Shan Zhu Yu), 12g, Fructus Mori
Albi(SangSben), 12g.
> En cas de vide du Yang des reins, ajouter Cornu Parvum Cervi (Lu
Kong) 5g, Radix Panacis Ginseng (Ren Shen), 10g, Semen Cuscutae
Chinensis (lu Si Zî), 12g.
> En cas de chaleur du foie, ajouter Radix Gentianae Scabrae (Long
Dan Cao), 10g, Fructus Gardeniae Jasminoidis (ZbiZi), 10g.

Commentaire : Dans le cas de ciel antérieur ou postérieur défaillant, le


cœur, le foie, les reins et la rate sont affaiblis. Si le Qi, le Jing et le sang sont
déficients, les moelles ne sont pas nourries et le cerveau (la mer des moel-
les) ne peut pas prospérer. Alors le mental est peu performant et.les capa-
cités intellectuelles de l'enfant sont réduites.

Nu Zben Zi, Huai Niu Xi, Han Lian Cao, Du Zhong, He Shou Wu nourris-
sent le foie et les reins, le Jing et le sang. [Yi (foie) et Gui (Reins) ont la
même origine]. Huangjing, Shen Cm, Chu Shi favorisent les fonctions de
transformation de la rate. He Huan Hua, Shi Chang Pu, Yi Zhi Ren, Lian
Zi augmentent l'intelligence et calment le Shen. Wa Song quant à lui clari-
fie le foie et élimine l'humidité.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Guang Xi


(GuangXi Zbong Yi Yao], 1983, n°4. Auteur : Dr Zhi Yan Guang.

Formule pour le psychisme n°6


PSY6

Ning Shen Ding


%"% tr
(Teinture pour tranquilliser le Shen)
343
£a phytothérapie chinoise moderne

Ingrédients : Rhizoma Polygonati (Huang Jing), 180g, Fructus Lycii


Chinensis (Gou Qi Zt), 90g, Radix Rehmanniae (Sheng Dî),~ 90g, Radix
Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Sbao), 90g, Radix Polygoni Multiflori (He
Shou Wu), 90g, Radix Astragali Membranacei (Huang Qî), 60g, Radix
Angelicae Sinensis (Dang Gui), 60g, (chao) Semen Zizyphi Spinosae (Suan
ZaoRen), 60g, Tuber Ophiopogonis Japonici (MaiMenDong), 30g, Flos
Carthami Tinctorii (Hong Hua), 30g, Flos Chrysanthemi Morifolii (Ju
Hua), 30g, Herba Eupatorei (PeiLan), 30g, Rhizoma Acori Grarninei (Sbi
CbangPu), 30g, Radix Polygalae Tenuifoliae (Yuan Zht), 30g

Mode d'emploi : Vin médicinal (alcoolature). Mettre l'ensemble des subs- •


tances médicinales dans 6 litres d'alcool de riz (blanc) (qui peut être rem-
placé par de la vodka ou tout autre alcool de graine) et laisser macérer
pendant 3 à 4 semaines pour obtenir une teinture alcoolisée. Filtrer le
liquide. Posologie : absorber 5 à 15 ml, 2 à 3 fois par jour. Un traitement
de base s'étale sur 4 à 8 semaines. Si nous voulons simplement essayer ce
remède sur un temps plus court, il suffit de diviser les quantités de subs-
tances médicinales et d'alcool de 3 à 6 fois.

Fonctions :
1. nourrit le Ym et tonifie le Qi
2. nourrit le sang et transforme les stagnations
3. calme le foie et apaise le Shen

Indications : trouble fonctionnel du système neurovégétatif accompa-


gné de : céphalées, vertiges, sensation de distension de la tête, engourdisse-
ment du cuir chevelu, asthénie, insomnie, rêves abondants, irritabilité,
colère, agitation, chaleur des cinq cœurs, palpitations cardiaques, engour-
dissement des membres...

Commentaire : Cette prescription a été mise au point à partir de l'obser-


vation et de l'expérience clinique des auteurs de l'article. Les troubles fonc-
tionnels du système neurovégétatif sont la plupart du temps dus à des
désordres du cœur, du foie, de la rate et des reins. Dans ce contexte, ces
organes souffrent surtout de vide de Yin, de vide de Qi et de sang, mais
aussi de surpression de Qi et de stase de sang. Il faut remarquer que les
substances médicinales qui calment le Shen sont minoritaires pour laisser

344
£a phytothérapie chinoise moberne

place à celles qui traitent la cause profonde des déséquilibres


neuropsychiques, c'est-à-dire : le vide de Yin, de sang, de Qi et la stagna-
tion de Qi et de sang. L'ensemble des remèdes qui composent cette
alcoolature vise à-régulariser le système neurovégétatif. Les résultats clini-
ques sont très performants et la forme galénique plaisante pour les indivi-
dus n'aimant pas faire des décoctions.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise (Zhong Yi Za


Zhi) -1981, n°6. Auteur : Dr He-Xiao Xian.

Formule pour le psychisme n°7


TDCVV
PSY7

Huan Shen Tang


&$[ fa
(Décoction pour l'esprit joyeux)

Ingrédients : Cortex Albizziae Julibrissinis (He Huan Pi), 20-60g,


Sclerotium Pararadicis Poriae Cocos (Fu Sben), 12g, Tuber Curcumae (Yu
Jin), 12g, Rhizoma Acori Graminei (Sbi Cbang Pu), 10g, (eu zhi) Radix
Bupleuri (Chai Hu), 10g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui), 10g,
Pericarpium Citri Reticulatae Viride (Qing Pt), 10g, Pericarpium Citri
Reticulatae (CbenPÎ), 10g, Rhizoma Atractylodis Macrocephalae (BaiZhu),
10g, Concretio Silicea Bambusae (Tian Zhu Huang), 10g, Rhizoma
Arsiaematis (Tian Nan Xing) ou Pulvis Arisaemae Cum Felle Bovis (Dan
NanXing),9s

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

345
£a phytothérapie chinoise moberne

Fonctions :
1. calme le Shen et apaise le cœur
2. dissout les mucosités et ouvre les orifices
3. élimine la surpression et renforce la rate

Indications : psychose dépressive (Dian Zheng), dépression mentale dues


à une dysharmonie foie/rate et des mucosités qui obstruent les orifices du
cœur.

Modifications :
> En cas de mucosités abondantes, avec salivation, enduit blanc et gras
ou glissant, pouls Xian (en corde) et Hua (glissant)..., ajouter (qing)
Rhizoma Pinelliae Ternatae (Ban Xia), 10g et Radix Polygalae
Tenuifoliae (Yuan Zbî), 10g.
> En cas d'hypersomnie, d'inappétence, de salivation excessive, ajou-
ter Rhizoma Pinelliae Ternatae (Ban Xia), 10g, Fructus Amomi (Sha
Ren), 6g et augmenter la dose de Bai Zbu de 15 à 30g.
> En cas de douleur de la poitrine et des hypochondres, de hoquet,
ajouter Lignum Aquilariae Agallochae (Chen Xiang), 3g, Radix
Auklandiae Lappae (Mu Xiang), 10g.
> En cas de souffle court, d'asthénie, ajouter Radix Panacis Ginseng
(Ren Sben), 6g, Radix Astragali Membranacei (Huang Qî), 15g, Radix
Glycyrrhizae (Zhi Gan Cao) (radix Glycyrrhizae praeparata), 6g.
> En cas de teint pâle et terne, de lèvres, ongles et langue pâles, ajouter
Sbu Di (radix Rehmanniae praeparata), 10g, Gelatinum Corii Asini
(EJiao), 10g.
> En cas de chaleur dans les cinq cœurs, langue rouge sans enduit,
pouls Xi (fin) et Shuo (rapide), ajouter Radix Rehmanniae (Sbeng
Di), 10g, Cortex Radicis Moutan (Dan Pi), 10g, Fructus Gardeniae
Jasminoidis (Zhi Zî), 10g, Radix Scrophulariae Ningpoensis (Xuan
Sben), 10g, Tuber Ophiopogonis Japonici (MaiMenDong), 10g.
> En cas de crainte du froid, membres froids, faiblesse et endolorisse-
ment des lombes et des genoux, ajouter Radix Lateralis Praeparatus
Aconiti Carmichaeli (Fu Zî), 6g, Cortex Cinnamomi Cassiae (Rou
Gut), 3g, Radix Morindae Officinalis (Ba Ji Tian), 10g, Cortex
Eucommiae Ulmoidis (Du Zbong), 10g, Herba Epimedii (Yin Yâng
Huo), 10g.
> En cas d'insomnie, rêves abondants, palpitations cardiaques, ajou-
ter Semen Zizyphi Spinosae (Suan ZaoReri), 12g, (sheng) Os Draconis
(Long Gu), 15g, (sheng) Concha Ostreae (Mu Lî), 15g.

346
£a phytothérapie chinoise moderne

Commentaire :
Nous sommes dans le cas de dépression psychogène où la dysharmonie
foie/rate favorise la-production de mucosités qui obstruent les orifices du
cœur et qui perturbent le Shen. He Huan Pi et Fu Shen sont les remèdes
empereurs. Us harmonisent le cœur-et les émotions et calment les cinq
organes. Sbi CbangPu, Yujin, Dan Non Xing ou Tian Non Xing, Tian Zhu
Huang dissolvent les mucosités et ouvrent les orifices. Dang Gui et Bai
Shao nourrissent le sang du foie pour prévenir la surpression. Chai Hu et
QingPi dispersent le foie, régularisent le Qi et éliminent la surpression.
Chen Pi et Bai Zhu tonifient le Qi, renforcent la rate afin de prévenir la
production de mucosités. Associés, ces substances médicinales calment le
cœur et le Shen, dissolvent les mucosités, ouvrent les orifices, éliminent la
surpression et renforcent la rate.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise du Shan Xi


(Shan Xi Zhong Yî) -1985, n°12. Auteur : Dr Zhang Hong Guan.

347
£tt phytothérapie chinoise moderne

RHUMATISME

Nous avons réuni ici des formules qui traitent l'arthrite chronique ou aiguë,
mais aussi l'arthrose. Tous les traitements que nous connaissons efficaces dans
la polyarthrite rhumatoïde sont composés de substances médicinales difficiles
à obtenir ou introuvables ou interdites en Europe, raison pour laquelle nous
ne les développons pas ici. Cependant, certains remèdes présentés ici peuvent
parfaitement prétendre résoudre cette maladie.

Formule pour le rhumatisme n°l


RH1

Zhi Bi Tang
té&tâ
(Décoction pour traiter le rhumatisme)

Ingrédients : Ramulus Cinnamomi Cassiae (Gui Zhî), 9-12g, Radix


Lateralis Praeparatus Aconiti Carmichaeli (Pu Zi}, 6-12g, Rhlzoma
Atractylodis Macrocephalae (Bai Zhu), 9g, Radix Et RhizomaNotopterygii
(Qiang Huo), 9g, Radix Angelicae Pubescentis (Du Huo), 9g, Radix
Clematidis Chinensis (WeiLingXian), 9-15g, Radix Stephaniae Tetrandrae
(HanFangJÎ), 9g, Rhizoma Homalomenae Occultae (QianNianJian), 15-
20g, Rhizoma seu Herba Aristolochiae Mollissimae (Xun Gu Feng), 15-
20g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Guî), 9g, Radix Glycyrrhizae (Gan
Cao\g

349
£a phytothérapie chinoise moderne

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. disperse le vent
2. disperse le froid
3. chasse l'humidité

Indications : rhumatisme dû au vent et/ou au froid et/ou à l'humidité.

Modifications :
> . En cas de Bi du vent (Feng Bi), ajouter Radix Ledebouriellae
Divaricatae (FangFeng), 9g, Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae (Cbi
Shao), 9g, Flos Carthami Tinctorii (HongHua), 6g.
> En cas de Bi du froid (Han Bi), supprimer Han Fangji et ajouter
Herba Asari Cum Radiée (XiXin), 3g, Herba Epimedii (Yin Yang
Huo), 9g.
> En cas de Bi de l'humidité (Shi Bi), supprimer Gan Cao et ajouter
Rhizoma Atractylodis (Cang Zbu), 10g, Sclerotium Poriae Cocos
(Fn Ling), 15g, Radix Astragali Membranacei (Huang Qz), 12g.

Commentaire : II s'agit de la formule anti-rhumatismale d'un des plus


grands maîtres contemporains de la médecine chinoise, le Dr Jiao Shu De.
Cette prescription associe des remèdes qui dispersent le vent, le froid et
l'humidité, qui désobstruent les collatéraux, qui tonifient le Qi et le sang.
Elle doit être modifiée en fonction de ce qui prédomine.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise de Bei Jing


(Beijing Zhong Yi Za Zbî) -1988, n°2. Auteur : Dr Jiao Shu De.

350
£a phytothérapie chinoise moberne

Formule pour le rhumatisme n°2 I


RH2 I

Wu Teng Yin
-2-IUfc
(Boisson des cinq tiges)

Ingrédients : Ramus Lonicerae Japonicae (Ren Dong Teng), 15g, Caulis


Trachelospermi Jasminoidis (Luo Shi Teng), 15g, Caulis Piperis
Futokadsurae (Hat Feng Teng], 15g, Caulis Milletiae Seu Spatholobi (fi
Xue Teng], 15g, Caulis Sinomenii Acuti (QingFeng Teng], 15g, (zhi) Radix
Aconiti Carmichaeli (Chuan Wu), 3g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. Mais pour la première décoction de la journée, faire bouillir
Chuan Wu 30 minutes avant les autres substances médicinales, puis ajou-
ter celles-ci et continuer une cuisson de 20 minutes.

Fonctions :
1. désobstrue les Luo et active le sang
2. disperse le froid et clarifie la chaleur
3. chasse le vent et vainc l'humidité

Indications : tous types de rhumatisme de type plénitude (Feng Bi, Han


Bi, Shi Bi, Re Bi) mais spécialement s'il y a une perte de mobilité articu-
laire.

Modifications :
> En cas de chaleur sévère, ajouter Gypsum Fibrosum (Shi Gao), 30g.
> En cas de paresthésie des membres, ajouter Ramulus Mori Albi (Sang
), 12g.

351
£a phytothérapie chinoise moderne

> En cas de vide de Qi, ajouter Radix Astragali Membranacei (Huang


QO, 15-30g.

Commentaire : Par analogie, les tiges de certains végétaux avec leurs nœuds
ressemblent aux membres avec leurs articulations. Ainsi, traditionnelle-
ment nous utilisons les tiges et autres rameaux pour désobstruer les méri-
diens et favoriser la circulation dans les membres et les articulations. « Les
cinq tiges » ont toutes une action reconnue dans les rhumatismes. Elles
désobstruent les Luo, dispersent le vent humidité et selon leur nature le
froid ou la chaleur. L'ajout de Chuan Wu augmente l'action antalgique de
la formule.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Si Chuan


(Si Cbuan Zhong Yt) -1987, n°2. Auteur : Dr Zhang Gong Shan.

Formule pour le rhumatisme n°3


RH3

Fu Yuan Juan Bi Tang

(Décoction pour renouveler l'origine


et supprimer le rhumatisme)

Ingrédients : Herba Epimedii (Yin Yang Hud), 15g, Rhizoma


Homalomenae Occultae -(Qian Nian Jian), 15g, Radix Et Rhizoma
Notopterygii (QiangHuo), 15g, Ramulus Cinnamomi Cassiae (Gui Zbi),
15g, Radix Astragali Membranacei (Huang Qt), 15g, Radix Ligustici
Wallichii (Cbuan Xiong), 10g, Ramulus Loranthi Seu Visci (Sangfi Sbeng),
20g, Herba Asari CumRadice (XiXin), 5g, Scolopendra Subspinipes (Wu
Gong), 6g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui), 30g, Radix Glycyrrhizae
(Gan Cao), 10g
352
£a phytothérapie chinoise moderne

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. augmente le Qi et renouvelle l'origine
2. disperse le froid et tiédit-le Yang
3. désobstrue les Luo et élimine le Bi

Indications : toute forme de rhumatisme (arthrite, arthrose) dû à un


vent froid humidité et un vide de Qi, de Sang et des reins.

Modifications :
> En cas de tendance au froid, ajouter Radix Lateralis Praeparatus
Aconiti Carmichaeli (Fu Zî) ou (zhi) Radix Aconiti Carmichaeli
(Chucm Wu), 6g.
> En cas de tendance à l'humidité, ajouter Radix Clematidis Chinensis
(WèiLingXian), 15g.
> En cas de tendance au vent, aj outer Radix Ledebouriellae Divaricatae
(FangFeng], 12g.
> En cas de douleur dans les membres supérieurs, ajouter Rhizoma
Curcumae Longae (Jiang Huang), 10g, Ramulus Mori Albi (Sang
zbi), iog.
> En cas de douleur des membres inférieurs, aj outer Radix Achyranthis
Bidentatae (Huai Niu Xî), 10g, Radix Angelicae Pubescentis (Du
Huo), 10g.
> En cas de douleur des lombes et du dos, ajouter Rhizoma Cibotii
Barometsis (Goujt), 10g, Cortex Eucommiae Ulmoidis (Du Zhong),
10g-
> En cas d'engourdissement, ajouter Caulis Milletiae Seu Spatholobi
(JiXueTeng),20g.

Commentaire : L'intérêt majeur de cette formule est qu'elle ne se con-


tente pas de disperser la plénitude (vent/froid/humidité) mais qu'elle to-
nifie aussi le vide (de Qi, sang, Yin, Yang, rate, reins). En fait dans notre
pratique, presque toujours, nos patients qui viennent nous voir pour des
douleurs rhumatismales ont plus de cinquante ans et souffrent (entre autres)
de différentes déficiences. Sur le long terme le rhumatisme chronique est

353
£a phytothérapie chïnocse moberne

aggravé ou maintenu par le vide qui favorise la pénétration des pervers


externes. Cette formule est "donc particulièrement bien adaptée à notre
pratique clinique. Elle disperse le vent froid humidité comme la majorité
des prescriptions anti-rhumatismales (Qiang Huo, Xi Xin, Chuan Xiong,
Gui Zbî), mais aussi tonifie le Qi (Huang Qi, Gan Cao), tonifie le sang
(Dang Gui qui en outre active le sang et disperse les stases), tonifie le Yang
des reins (Yin Yang Huo,, Qian Nian Jian qui en outre dispersent le vent
humidité et renforcent les lombes), tonifie le Yin des reins (Sangji Sheng
qui en outre renforce les tendons & les os et nourrit le sang).

Dans une maladie ancienne où les pervers font stagner le Qi et_le sang de
manière sévère dans les méridiens, la douleur devient difficile à traiter et
peut même paraître récalcitrante aux traitements classiques, d'où le terme
de " Bi opiniâtre ou rebelle " (Wan Bi). Or, Wu Gong est un remède spéci-
fique des Bi opiniâtres. Il désobstrue les Jing Luo et arrête la douleur. H
vient renforcer avantageusement cette formule tout à fait remarquable.

Origine : article paru dans la revue académique de l'institut de médecine


chinoise de Chang Chun (Chang Cbun Zbong Yi Xue Yuan Xue Bao) -
1987, n°3. Auteur : Dr Li Shan Ying.

354
£a phytothérapie chinoise moderne

OSTEOPHYTE

f ** 1
Lesformules ci-dessous sauf indications contraires-peuvent être prescrites-pour
tout type d'ostéopbyte : bec de perroquet, épine calcanéenne, ostéopbyte articu-
laire ou vertébral...

Formule pour les ostéophytes n°l


OP1

Gu Ci Wan
•f
(Pilule pour l'ostéophytose)

Ingrédients : Radix Rehmanniae Praeparata (Shu Dî), 30g, Rhizoma


Drynariae (Gu Sui Bu), 30g, (zhi) Semen Strychnotis (Ma Qian Zî), 30g,
Caulis Milletiae Seu Spatholobi (fi Xue Tèng), 30g, Herba Cistanchis
Deserticolae (Rou CongRong), 30g, Radix Pseudoginseng (San Qt), 15g,
Résina Olibani (Ru Xiang), 15g, Résina Myrrhae (Mo YO.O), 15g, Radix
Ligustici Wallichii (Cbuan Xiong), 15g

Mode d'emploi : Pilules. Réduire les substances médicinales en poudre


très fine. Fabriquer des pilules de six grammes avec du miel. Prendre une
pilule matin et soir avec de l'eau chaude.

355
£a phytothérapie chinoise moberne

Fonctions :
1. tonifie l'os et augmente les reins
2. remplit le Jing et augmente les moelles
3. active le sang et arrête la douleur

Indications : ostéophyte dû à un vide des reins et une stase de sang.

Commentaire : Les reins gouvernent les os. En cas de déficience des reins,
les os sont mal nourris, le Qi et le sang stagnent dans les os, donnant,
naissance alors aux ostéophytes. Shu Di nourrit le foie et les reins, le Yin
et le Jing. Rou Cong Rong tonifie les reins et renforce le Yang, génère le
Jing. Gu Sui Bu tonifie les reins, ressoude les os, active le sang et arrête la
douleur. Ma Qian Zi dissipe la tuméfaction et arrête la douleur. Ji Xue
Jèng active le sang et tonifie le sang, détend les tendons, désobstrue les
Luo. San Qi active le sang et disperse la stase, dissipe la tuméfaction et
arrête la douleur. RuXiang et Mo Yao désobstruent les méridiens, activent
le sang, dispersent la stase, arrêtent la douleur, dissipent la tuméfaction,
détendent les tendons et génèrent les muscles1. Chuan X'iong désobstrue
les douze méridiens, mobilise le Qi et active le sang, disperse le vent et
arrête la douleur.

Cette formule ainsi que les suivantes ne se contente pas de traiter la dou-
leur des ostéophytes, elles font disparaître ou atténuer les ostéophytes ou
autres becs de perroquets. Attention : Semen Strychnotis (Ma Qian Zt)
est une substance toxique à partir de l,5g/jour. H ne faut donc pas dépas-
ser les posologies conseillées. Il est également favorable de faire une fenê-
tre thérapeutique d'une semaine entre deux cures de 3 semaines. Pour qui
ne voudrait pas prendre de risque avec cette substance, nous conseillerions
de la remplacer par Radix Dipsaci (Xu Duan), 15g et Radix Gentianae
Macrophyllae (Qin Jiao), 15g. Une étude clinique, sur 317 patients at-
teints d'ostéophytes et traités par Gu Ci Wan, montre 21 guérisons, 259
améliorations, 8 échecs et 29 résultats inconnus (abandons...).

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Shan Xi


(Shan Xi Zhong Yî) -1985, n°2. Auteur : Dr Bian Quan.

1H faut prendre le principe thérapeutique "génère les muscles" dans son sens large. En
fait, Ru Xiang et Mo Yao favorisent la régénération tissulaire au niveau tendon, muscle
et os.
356
£a phytothérapie chinoise moberne

Formule pour les ostéophytes n°2


OP2

Eu Shen Yang Xue Hua Yu Tang

(Décoction pour tonifier les reins,


nourrir le sang et transformer la stase)

Ingrédients : Radix Rehmanniae Praeparata (SbuDî), 30g, (yan zhi) Cor-


tex Eucommiae Ulmoidis (Du Zhong), 12g, Radix Albus Paeoniae
Lactiflorae (Bai Shao), 15g, Radix Achyranthis Bidentatae (Huai Niu Xt),
15g, Radix Astragali Membranacei (HuangQî), 15g, Herba Epimedii (Yin
YangHuo], 9g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui), 12g, Flos Carthami
Tinctorii (Hong Hua), 9g, Caulis Milletiae Seu Spatholobi (fi Xue Teng],
30g, Herba Cistanchis Deserticolae (Rôti CongRong), 20g, Rhizoma Cibotii
Barometsis (GouJÎ), 9g, Radix Auklandiae Lappae (MuXiang), 3g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. renforce le Yang et tonifie les reins
2. nourrit le sang et transforme la stase
3. ramollit ce qui est dur et arrête la douleur

Indications : ostéophyte, quelle que soit sa localisation : talon, vertèbres


cervicales, vertèbres lombaires, articulations, dû à une stase de sang par
vide de Qi et de sang, vide du foie et des reins.

Commentaire : Là aussi c'est le vide qui favorise une stase de sang qui est
à l'origine de la déformation de l'os et la prolifération osseuse. Ainsi, Shu

357
£a phytothérapie chinoise moderne

Di, Du Zbong, HuaiNiuXi, Yin YangHuo, Rou CongRong, Gouji toni-


fient les reins, renforcent les os. SbuDi, Bai Sbao, Dang Gui nourrissent le
sang. Huang Qi tonifie le Qi.JiXue Tèng, Dang Gui, Hong Hua activent le
sang, transforment la stase et arrêtent la douleur. MuXiang mobilise le Qi
et arrête la douleur. • .

Origine : article paru dans, le journal de médecine chinoise du He Nan


(He Nan Zbong Yt) -1985, n°5. Auteur : Dr Wang Zhen Zhong.

Formule pour les ostéophytes n°3


OP3

Kang Gu Zeng Sheng Yin

& -f *% 2- fa
(Boisson anti-ostéophyte)

Ingrédients : Radix Angelicae Pubescentis (DuHuo), 15g, Radix Dipsaci


(Xu Duan), 15g, Radix Achyranthis Bidentatae (Huai Niu Xt), 15g, Cor-
tex Erythiniae (Hai Tong Pî), 30g, Radix Gentianae Macrophyllae (Qin
Jiao), 18g, CortexEucommiae Ulmoidis (Du Zbong), 10g, Radix Clematidis
Chinensis (Wèi Ling Xian), 10g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Guî),
10g, Lumbricus (DiLong), 10g, Radix Morindae Officinalis (Baji Tian),
12g, Rhizoma Cibotii Barometsis (Gou Ji), 9g, Rhizoma Drynariae (Gu
SuiBu), 9g, Radix Glycyrrhizae. (Gan Cao), 9g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour (matin et


soir) avec les mêmes substances. Un traitement équivaut à deux cures de
dix jours avec une fenêtre thérapeutique de 3 à 5 jours.

358
£a phytothérapie chinoise moderne

Fonctions :
1. tonifie le foie et les reins
2. renforce les tendons et fortifie les os
3. active le sang et désobstrue les Luo
4. dissipe la tuméfaction et disperse l'induration

Indications : ostéophyte lombaire dû à un vent froid humidité, un vide


des reins et une stagnation de Qi et une stase.de sang dans les méridiens.

Modifications :
> En cas d'accumulation de chaleur, ajouter Radix Stephaniae
Tetrandrae (Han Fang Ji), 10g, Fasciculus Vascularis Luffae
Cylindricae (Si Gua Luo), 10g.
> En cas d'accumulation de froid, ajouter Radix Lateralis Praeparatus
Aconiti Carmichaeli (Fu Zz), 6g, Radix Aconiti Carmichaeli (Chuan
Wu 76u), 6g.
> En cas d'accumulation d'humidité, ajouter Semen Coicis Lachryma-
jobi (Yi YiRen), 15g, Herba Siegesbeckiae (XiXian Cao), 12g.
> En cas d'accumulation de vent, ajouter Radix Ledebouriellae
Divaricatae (FangFeng), 10g, Radix Et RhizomaNotopterygii (Qùtng

> En cas de douleur sévère, ajouter Rhizoma Corydalis Yanhusuo (Km


Hu Suo), 15g, Résina Myrrhae (Mo Yào), 6g.
> En cas de double vide de Qi et de sang, ajouter Radix Codonopsitis
Pilosulae (Dang Sben), 10g, Radix Astragali Membranacei (Huang
Qî), 12g, Radix Rehmanniae Praeparata (Sbu Dt), 12g, Rhizoma
Polygonati (Huang Jing), 10g.

Commentaire : Ici, le vent froid humidité profite du vide pour pénétrer


les méridiens et y faire stagner le Qi et le sang. Baji Tian, Gu Sui Bu, Gou
Ji, Huai Niu Xi, Du Zbong, Xu Duan tonifient les reins, fortifient les lom-
bes, renforcent les tendons et les os, libèrent les articulations, arrêtent la
douleur. WeiLingXian, Hai long Pi, Qinjiao, Du Huo dispersent le vent,
éliminent l'humidité, désobstruent les méridiens, arrêtent la douleur. Dang
Gui tonifie le sang, active le sang, dissipe la tuméfaction, arrête la douleur,
disperse la stase, génère le nouveau. Di Long désobstrue, libère les Jing
Luo, renforce l'action de dispersion du vent humidité, active le sang et
arrête la douleur. Gan Cao atténue les tensions et arrête la douleur, har-
monise les substances médicinales.
359
£a phytothérapie chinoise moderne

Remarque : Bien que cette formule soit initialement adressée à


l'ostéophytose lombaire, elle est parfaitement adaptée à l'ensemble de la
colonne vertébrale. En revanche si le trouble se situe en haut du corps, je
remplacerais dans tous les cas Du Huo par Radix Et Rhizoma Notopterygii
(QiangHuo) et en cas de bec de perroquet dans les vertèbres cervicales, Du
Zbongpâr Radix Puerariae (Ge Gen) ou en cas d'osteophyte dans l'articu-
lation del'épaulel)« Zbongpâr Rhizoma Curcumae Longae (Jiang Huang).

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise de Xin Jiang


(Xinfiang Zbong Yi Yao) -1988, n°l. Auteur : Dr Zeng Chong.

Formule pour les ostéophytes n°4


OP4

Yu Gen Gu Ci Fang
ife-^Lf 1 *!
(Pilule pour guérir l'épine calcanéenne)

Ingrédients : Radix Rehmanniae Praeparata (ShuDî), 30g, Radix Angelicae


Sinensis (Dang Guî), 12g, Fructus Chaenomelis Lagenariae (Mu Gua), 18g,
Semen Coicis Lachryma-jobi (Yi YiRen), 15g, Caulis Akebiae (Mu long),
10g, Squama Manitis Pentadactylis (Chuan Shan Jia), 10g, Radix
Achyranthis Bidentatae (Huai Niu Xî), 15g, Radix .Ligustici Wallichii
(CbuanXiong), 12g, Cortex Radicis Acanthopanacis (WuJiaPî), 12g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour (matin et


soir) avec les mêmes substances. Deux semaines constituent un traitement
de base. La présence de Mu long rend la formule amère et interdite sur un
long terme en particulier pour les déficients rénaux.

360
£a phytothérapie chinoise moiserne

Fonctions :
1. enrichit le Yin et le sang
2. disperse le vent et vainc l'humidité
3. active le sang et désobstrue les Luo

Indications : épine calcanéenne2 par vide des reins, vent humidité et-
stase de sang.

Modifications :
> En cas de vide du Yin des reins, ajouter Radix Rehmanniae (Sbeng
Dî), 12g, Plastrum Testudinis (Gui Ban), 12g.
> En cas de vide du Yang des reins, ajouter Fructus Corni Officinalis
(Sban Zbu Yu), 10g, Cortex Cinnamomi Cassiae (Rou Gui), 1g, (pou-
dre fine à ajouter dans la décoction juste avant de la boire).
> En cas de vide de sang, ajouter Gelatinum Corii Asini (EJiao), 10g,
Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Shen), 10g.
> En cas d'origine traumatique, aj outer Radix Dipsaci (Xu Duan), 1 Og,
Lignum Sappan (Su Mu), 10g.
> En cas de vent humidité, ajouter Radix Clematidis Chinensis (Wei
LingXian), 10g, Radix Angelicae Pubescentis (DuHuo), 12g, Radix
Ledebouriellae Divaricatae (FangFeng), 10g.

Commentaire : Comme souvent pour les autres ostéophytoses, l'épine


calcanéenne prend son origine dans le vide qui favorise la pénétration des
pervers externes qui à leur tour induisent une stase de sang dans les méri-
diens. Ainsi, Shu Di, Huai Niu Xi, Bai Shao nourrissent le Yin du foie et
des reins. Wu Jia Pi renforce les tendons et les os. Mu Gua, Wu Jia Pi
dispersent le vent humidité. Cbuan Sban Jia, Huai Niu Xi, Chuan Xiong.
activent le sang, désobstruent les Luo et arrêtent la douleur. Yi Yi Ren et
Mu Tbng libèrent les articulations. Cette formule est réputée très efficace.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise du Shan Dong


(ShanDong Zhong Yi la Zbi) -1988, n°5. Auteur : Dr Chen Xiu Qin.

2 Les études modernes démontrent que dans une majorité des cas, la talalgie ne provient
pas d'une épine calcanéenne même si celle-ci existe bel et bien mais d'inflammation des
tissus mous (tendon, ligament, aponévrose...) au niveau du talon. Cependant cette for-
mule demeure efficace dans tous les cas.

361
£aphytothérapie chinoise moderne

Formule pour les ostéophytes n°5


OP5

Ruan Gu Dan

(Pilule pour ramollir les os)

Ingrédients : Radix Rehmanniae Praeparata (Shu Di), 40g, Gelatinum


cornu Cervi (Lujiaojiao), 40g, Plastrum Testudinis (GuiBan), 40g, Radix
Angelicae Sinensis (Dang Gui), 30g, Radix Ligustici Wallichii (Cbuan
Xiong), 30g, Flos Carthami Tinctorii (Hong Hua), 30g, Herba Ephedrae
(Ma Huang), 30g, Ramulus Cinnamomi Cassiae (Gui Zbî), 30g, Radix
Ledebouriellae Divaricatae (FangFeng), 30g, (zhi) Semen Strychnotis (Ma
Qian Zî), 10g, Scolopendra Subspinipes (Wu Gong), 10g, Eupolyphaga
Seu Opisthoplatia (Tu Bie Cbong), 10g, (zhi) Radix Aconiti Carmichaeli
(Cbuan Wu Tou), 5g, (zhi) Radix Aconiti Kusnezofii (Cao Wu Tbu), 5g

Mode d'emploi : Pilules. Réduire les substances médicinales en poudre


très fine. Fabriquer des pilules de neuf grammes avec du miel. Prendre
une pilule matin et soir avec de l'eau chaude.

Fonctions :
1. tonifie les reins et renforce les os
2. active le sang et disperse la stase
3. désobstrue les Luo et arrête la douleur
4. ramollit ce qui est dur et disperse les indurations

Indications : ostéophyte, bec de perroquet, quelle que soit leur localisa-


tion : talon, vertèbres cervicales, vertèbres lombaires, articulations, dus à
un vide des reins, une stase de sang et un vent humidité.

362
£a phytothérapie chinoise moùerne

Commentaire : L'ostéophyte ou le bec de perroquet ou bien encore l'épine


calcanéenne relèvent en médecine chinoise du Bi (rhumatisme). Dans le
cas présent, le Bi prend son origine dans le vide des reins qui favorise la
pénétration du vent humidité dans les os. Le vent humidité fait stagner le
Qi et le sang dans les méridiens provoquant la douleur. Ainsi, Shu Di, Lu
Jiaojiao, GuiBanJiao, Dang Gui nourrissent le foie et les reins, renforcent
les tendons et les os. Ma. Huang, Gui Zhi, Fang Feng dispersent le vent
humidité. Etant donné que la douleur est souvent sévère voire insoutena-
ble, nous ajoutons à cette composition des substances médicinales qui dis-
persent la stase de sang et arrêtent la douleur : Chuan Xiong, Hong Hua,
Dang Gui et d'autres qui arrêtent spécialement la douleur opiniâtre (Wan
Tong) qui est rebelle à tous traitements : Wu Gong, Tu Bie Chong, Ma Qian
Zi, Cao Wu, Cbuan Wu. En outre, nous nous rappellerons que Lu Jiao
Sbuang selon des observations modernes semble détenir un pouvoir de
" ramollissement " des masses pathologiques indurées telles que les kystes
du sein ou les ostéophytes. Bien que tonifiant les reins Biejia possède aussi
une action de ramollissement des masses. Selon les résultats annoncés par
leurs auteurs, cette formule semble très efficace. En effet, sur 575 patients
355 obtinrent une guérison (disparition de la douleur), 103 une excellente
amélioration, 94 un peu d'amélioration et 23 aucun résultats.

Attention : Semen Strychnotis (Ma Qian Zi) est une substance toxique à
partir de l,5g/jour. fl ne faut donc pas dépasser les posologies conseillées.
Il est également favorable de faire une fenêtre thérapeutique d'une semaine
entre deux cures de 3 semaines. L'utilisation de Herba Ephedrae (Ma
Huang) doit être toujours prudente et de courte durée. En effet, cette subs-
tance médicinale a un léger effet hallucinogène, peut induire de l'hyper-
tension artérielle, de l'arythmie cardiaque et des désordres psychiques (en
cas de posologie trop forte). En terme de médecine chinoise, il faut éviter
cette drogue en cas de transpiration spontanée ou nocturne, en cas de vide
de Qi ou de Yin. Enfin, Radix Aconiti Carmichaeli (Chuan Wu Tou) et
Radix Aconiti Kusnezofii (Cao Wu Tou) sont aussi des remèdes toxiques
qui demandent des précautions spéciales. En conclusion cette formule ne
doit pas être employée par un non-spécialiste. Nous répétons à nouveau
que la pharmacopée chinoise est une science qui nécessite une formation
sérieuse et rigoureuse.

Origine : formule citée par Dr Fan Wen Kui dans " Zhong Yi Zhi Liao
Xian Dai Nan Bingji Cheng " (synthèse des traitements de médecine chi-
noise pour les maladies difficiles de notre époque moderne), (voir biblio-
graphie)

363
£a phytothérapLe chinoise moderne

CERVICARTHROSE

« fia

Formule pour la cervicarthrose n°l


CER1

Shao Ge Tang

(Décoction de Radix Albus Paeoniae


Lactiflorae et de Radix Puerariae)

Ingrédients : Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Sbao), 30g, Radix


Puerariae (Ge Gen), 20g, Radix Clematidis Chinensis (Wèi Ling Xian),
20g, Radix Angelicae Dahuricae (Bai Zbi), 12g, Radix Gentianae
Macrophyllae (Qinjiao), 12g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Guî), 12g,
Radix Ligustici Wallichii (Cbuan Xiong), 9g, Herba Asari Cum Radiée

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. disperse le vent et le froid
2. active le sang et désobstrue les Luo

364
£a phytothérapie chînoîse moderne

Indications : cervicarthrose due à un vent froid humidité avec nuque


raide, rotation difficile, perte de la mobilité, céphalée, engourdisse-
ment de l'épaule et du bras...

Modifications :
> En cas de prédominance du vent, ajouter Radix Ledebouriellae
Divaricatae (FangFeng), 10g, Radix Et RhizomaNotopterygii (Qiang

> En cas de prédominance de froid, ajouter Ramulus Cinnamomi


Cassiae (Gui Zbî), 10g, Herba Ephedrae (Ma Huang), 10g.
> En cas de prédominance d'humidité aj outer Semen Coicis Lachryma-
jobi (Yi YiRen), 15g, Rhizoma Atractylodis (Cang2.hu), 10g.
> En cas de céphalée du vertex, ajouter Radix Et Rhizoma Ligustici
Chinensis (Gao Ben), 12g.
> En cas de douleur et engourdissement des membres supérieurs, ajou-
ter Ramulus Mori Albi (Sang Zbî), 12g.
> En cas de douleur et engourdissement des membres inférieurs, ajou-
ter Radix Achyranthis Bidentatae (Huai Niu Xî), 10g, Fructus
Chaenomelis Lagenariae (Mu Guà), 10g.
> En cas de vide des reins avec lombalgie, ajouter Cortex Eucommiae
Ulmoidis (Du Zbong), 10g, Fructus Lycii Chinensis (Gou Qz), 10g,
Radix Morindae Officinalis (Baji Tian), 10g.
> En cas de douleur du dos, ajouter Rhizoma Cibotii Barometsis (Gou
Jî), 10g, Herba Epimedii (Yin YangHuo), 10g.
> En cas de stase de sang par vide de Qi, ajouter Radix Astragali
Membranacei (Huang Qz), 12g, Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang
Shen), 10g, Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Shen), 15g.

Commentaire : C'est ce type de formule simple mais très efficace qui me


fait aussi respecter l'approche contemporaine de la pharmacopée chinoise.
Ici la cerviarthrose est considérée comme un traditionnel Bi de type vent
froid humidité. Ainsi, nous utilisons Ge Gen, Qin Jiao, Wèi Ling Xian,
Chuan Xiong pour le Feng Bi, Xi Xin pour le Han Bi et Wei Ling Xian,
Qin Jiao, Cbuan Xiong pour le Shi Bi. Ensemble, ils dispersent le vent, le
froid et l'humidité, éliminent l'obstruction et arrêtent la douleur. A cela
est ajouté Bai Sbao et Dang Gui qui nourrissent le sang. Harmoniser le
sang est une autre stratégie traditionnelle pour traiter les désordres dus au
vent. De plus en remplissant les méridiens ils préviennent la pénétration
des pervers externes qui bloquent la circulation du Qi et du sang et donc

365
£a phytothérapie chinoise moderne

qui provoquent le Bi. En outre, Bai Sbao comme Ge Gen possède une
action myorelaxante. L'action de Bai Sbao est plus puissante que celle de
Ge Gen. En revanche, celle de Ge Gen est beaucoup plus focalisée sur la
nuque dont c'est un tropisme majeur. Ainsi, Ge Gen sert d'ambassadeur à
Bai Sbao qui peut alors laisser épanouir sa puissance là où nous avons
besoin qu'elle agisse. Ensuite, Bai Zhi comme Cbuan Xiong, en plus de
disperser le vent, arrête efficacement la douleur dans le haut du corps :
face, tête, nuque. C'est un grand antalgique de cette région du corps. En-
fin, nous n'oublierons pas qu'en ce qui concerne les Bi, WeiLingXian a
une action sur l'ensemble du corps, Ge Gen sur la nuque, Qin Jiao sur
toute la colonne vertébrale (y compris les cervicales), que XiXin, Chuan
Xiong et Bai Zhi sont des antalgiques puissants et que le tout traite effica-
cement la cervicalgie due à des ostéophytes, de l'arthrose ou un rétrécisse-
ment du canal cervical, etc.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Fu Jian (Fu


Jian Zhong Yi Yao) -1986, n°l. Auteur : Dr Wu Fu Gai.

Formule pour la cervicarthrose n°2


CËR2

DingXuan Tang

?Ltâ%
(Décoction pour apaiser le vertige)

Ingrédients : Rhizoma Gastrodiae Elatae (TianMà), 9g, RhizomaPinelliae


Ternatae (Ban Xia), 9g, Buthus Martensi (Quan Xié), 9g, Bombyx
Batryticatus (Jiang Can), 9g, Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Sbao),
24g, Caulis PolygoniMultiflori (Yejiao Tèng), 24g, Ramulus Uncariae Cum
Uncis (Gou Tèng), 20g, Sclerotium Poriae Cocos (Fu Ling), 15g, Radix
Salviae Miltiorrhizae (Dan Shen), 30g

366
£a phytothérapie chinoise moderne

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux à trois décoctions par jour avec
les mêmes substances. Faire trois cures de 15 jours entrecoupées chacune
d'une fenêtre thérapeutique de 3 jours.

Fonctions :
1. calme le foie et apaise le vertige
2. détend la nuque et réveille le cerveau

Indications : cervicarthrose, rétrécissement du canal cervical avec rai-


deur de la nuque, douleur de la nuque, de l'épaule et du dos, vertiges, et
dans les cas sévères de rétrécissement du canal : nausées, vomissements,
céphalées, acouphènes, perte de l'équilibre, vision trouble...

Commentaire : Selon les règles de la médecine chinoise c'est le symp-


tôme majeur, la plainte principale qui donne le nom de la maladie " chi-
noise " pour le diagnostic. Ici, le problème majeur est le vertige, l'instabi-
lité, la perte d'équilibre. Ainsi, la maladie est Xuan Yun (vertiges-étourdis-
sement) bien que nous sachions selon le point de vue occidental que l'ori-
gine de ces troubles provient ici du rétrécissement du canal cervical. Cette
formule est basée sur l'idée de deux grandes formules traditionnelles : Tian
Ma Gou Teng Yin (Boisson de Rhizoma Gastrodiae Elatae et de Ramulus
Uncariae Cum Uncis) qui traite les vertiges par montée du Yang du foie et
BanXia Bai Zhu Tian Ma Tang (Décoction de Rhizoma Pinelliae Ternatae,
de Rhizoma Atractylodis Macrocephalae et de Rhizoma Gastrodiae Elatae)
qui traite les vertiges dus à des mucosités humidité ou des mucosités vent.
Tian Ma, Gou Teng et Bai Sbao, associés, nourrissent le Yin, abaissent le
Yang, éteignent le vent, apaisent le vertige. En outre, Tian Ma disperse le
vent humidité, désobstrue les Luo et arrête la douleur (du Bi) et Bai Sbao
atténue les spasmes et arrête la douleur (antispasmodique, myorelaxant).
Dan Sben nourrit le sang, active le sang et avec Yejiao Teng calme le Shen.
Ban Xia, Fu Ling abaissent les mucosités troubles, renforcent la rate, har-
monisent l'estomac. QuanXie,Jiang Can désobstruent les Luo et activent
le sang, calment le foie et éteignent le vent. Us arrêtent efficacement la
douleur et le vertige. L'ensemble fait une formule très performante pour
les vertiges et les douleurs cervicales avec rétrécissement du canal cervical.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Shan Xi


(Shan Xi Zbong Yî) - 1988, n°7. Auteur : Dr Yang Du Quan.

367
£a phytothérapie chinoise moùerne

PERIARTHRITE
SCAPULO-HUMERALE

Formule pour la périarthrite scapulo-hurnérale n°l


PSH1

Jian Ning Tang


Jj\
(Décoction pour l'épaule figée)

Ingrédients : Radix Angelicae Sinensis (DangGuî), 9g, Cortex Eucomrniae


Ulmoidis (Du Zhong}, 9g, Radix Astragali Membranacei {Huang Qz), 12g,
Radix Codonopsitis Pilosulae (DangSben), 9g, Radix Dipsaci (XuDuan),
9g, Semen Cuscutae Chinensis (Tu Si Zi), 9g, Radix Et Rhizoma
Notopterygii (QiangHuo), 9g, Cornu Degelatinum Cervi (Lujiao Shuang),
9g, Fructus Lycii Chinensis (Gou Qz), 9g, Herba Lycopodii Clavatii (Sben
Jin Cao), 6g, Radix Polygoni Multiflori (He Sbou Wu), 9g, Radix
Glycyrrhizae (Gan Cao), 3g, Fructus Crataegi (Sban Zha), 9g, Fructus
Germinatus Oryzae Sativae (Gu Yà), 9g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

368
£a phytothérapie chinoise moderne

Fonctions :
1. tonifie le foie et nourrit les reins
2. active le sang et désobstrue les Luo

Indications : périarthrite scapulo-humérale de type " épaule figée - Jian


Ning " avec douleur de l'épaule la nuit, le mouvement calme ou arrête
la douleur, impossibilité de lever le bras...

Commentaire : Ce qui distingue une .épaule congelée, (appelée aussi épaule


de la cinquantaine), d'un simple Bi de l'épaule, c'est : 1- la douleur et
l'inflammation entraînent une forte entrave du mouvement voire empê-
chent totalement celui-ci, 2- il ne s'agit jamais uniquement d'un Bi de type
plénitude mais relève plutôt d'une combinaison de vide et de plénitude.
En fait à partir de cinquante ans, naturellement le Qi, le sang, le foie et les
reins s'affaiblissent. H en découle deux mécanismes : le vide de Qi et .de
sang favorise la pénétration des pervers externes, le vide du foie et des
reins ne permet pas une restauration normale des tendons et des os. Ainsi,
il ne faut pas simplement ici disperser le vent froid humidité, désobstruer
les Luo, disperser la stase de sang et détendre les tendons (avec QiangHuo,
Shenjin Cao et Dang Gui), il faut aussi tonifier le Qi de la rate et le sang du
foie (avec Dang Gui, He Shou Wu, Gou~Qi, Huang Qi, Dang Sben, Zbi Gan
Cao, Sban Zha, Gu Ya), tonifier les reins et renforcer les os (avec Du Zhong,
Xu Duan, Tu Si Zi, Lujiao Shuang). Le tout constitue une excellente for-
mule qui traite à la fois Biao et Ben.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise du Shan Dong


(Shan Dong Zhong Yi Za Zbi) -1984, n°l. Auteur : Dr Li Ming Zhi.

369
£a phytothérapie chinoise moderne

I Formule pour la périarthrite scapulo-hurnérale n°2 1


l PSH2. J

Juan Bijie Ning Tang

(Décoction pour supprimer le Bi


et pour dénouer la fixation)

Ingrédients : Radix Astragali Membranacei (Huang Qi), 20g, Radix


Puerariae (Ge Gen), 20g, Fructus Corni Officinalis (Sban Zhu Yu), 10g,
Herba Lycopodii Clavatii (Shenjin Cao), 10g, Ramulus Cinnamomi Cassiae
(Gui Zhî), 10g, Rhizoma Curcumae Longae (Jiang Huang), 10g, Radix
Pseudoginseng (San Qt), 5g (poudre fine à ajouter dans la décoction juste
avant de la boire), Radix Angelicae Sinensis (Dang Gut), 12g, Radix
Ledebouriellae Divaricatae (FangFeng), 12g, Radix GentianaeMacrophyllae
(Qinjiao), 15g, Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 6g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. disperse le vent et vainc l'humidité
2. augmente le Qi et active le sang
3. tonifie les reins et nourrit le foie

Indications : périarthrite scapulo-humérale de type " épaulefigée- Jian


Ning " due à un vent froid humidité, une stase de sang et un vide du Qi,
du sang, du foie et des reins.

Modifications :
> En cas de Bi du froid, aj outer Herba Asari Cum Radiée (Xi Xiri) ,3g,

370
Jla phytothérapie chinoise moberne

Radix Aconiti Carmichaeli (Chuan Wu), 6g.


> En cas de Bi du vent, ajouter Radix Ledebouriellae Divaricatae (Fang
Feng), 9g, Radix Clematidis Chinensis (WèiLingXian), 9g, Ramulus
Mori'Albi (Sang Zbt), 9g. _
> En cas de Bi de l'humidité, ajouter Semen Coicis Lachryma-jobi (Yt
Yi Ren), 12g, Rhizoma Atractylodis (Cang Zbu), 10g, Herba
Siegesbeckiae (XiXian Cao), 10g.
> En cas de perte de mobilité articulaire, ajouter Fructus Cliaenomelis
Lagenariae (Mu Guà), 10g, Fasciculus Vascularis Luffae Cylindricae
(SiGuaLuo),12g.
> En cas de vide de Qi et.du sang, ajouter Caulis Milletiae Seu
Spatholobi (JiXue lëng), 15g, Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang
Sben), 10g, et augmenter la posologie de Huang Qi jusqu'à-30g.
> En cas de maladie ancienne, chronique, ajouter Radix Stephaniae
Tetrandrae (HanFangfî), 10g, Rhizoma. Dioscoreae (BeiXiè), 10g,
Rhizoma Homalomenae Occultae (QianNianJian), 10g.

Commentaire : Cette formule utilise les mêmes stratégies que la précé-


dente mais dans des proportions différentes. Ici, la plénitude est davantage
prise en compte et la tonification plus modérée. Nous reconnaîtrons Sben
Jin Cao dont le principal talent est de traiter les Bi des tendons, de déten-
dre les tendons, de favoriser une meilleure mobilité articulaire, Jiang Huang
qui est " la " substance médicinale du Bi de l'épaule, San Qi qui disperse
fortement la stase de sang, Gui Zhi, Fang Feng, Qinjiao qui dispersent le
vent humidité, Ge Gen qui disperse le vent, libère les muscles (myorelaxant),
Huang Qi qui tonifie le Qi, Dang Gui qui nourrit le sang et Sban Zhu Yu
qui tonifie le foie et les reins.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Shan Xi


(Sban Xi Zbong Yt) -1988, n°2. Auteur : Dr Wang Xi Zhou.

371
£a phytothérapie chinoise moderne

HERNIE DISCALE LOMBAIRE

Formule pour la hernie discale lombaire n°l


HD1

Zbuang Yao Qu Feng Zhen Tong Tang

(Décoction pour renforcer les lombes,


disperser le vent et atténuer la douleur)

Ingrédients : Radix Clematidis Chinensis (WeiLingXian), 15g, Cortex


Eucommiae Ulmoidis (Du Zbong), 10g, Rhizoma Cibotii Barometsis (Gou
Jt), 10g, Radix Rehmanniae Praeparata (Shu Dî), 10g, Radix Et Rhizoma
Notopterygii (Qiang Huo), 10g, Radix Angelicae Pubescentis (Du Huo),
10g, Radix Gentianae Macrophyllae (Qinjiao), 10g, Zaocys Dhumnades
(Wu Shao Sbé), 10g, Buthus Martensi (Quan Xié), 5g, Scolopendra
Subspinipes (Wu Gong), 5g, Radix Aconiti Carmichaeli (Cbuan Wu), 5g,
Radix Aconiti Kusnezofîi (Cao Wu Toù), 5g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. disperse le vent et le froid
2. tiédit les méridiens et désobstrue les Luo
3. détend les méridiens et active le sang

Indications : hernie discale lombaire due à un vide des reins et un vent


humidité avec douleur lombaire aggravée par la toux, l'éternuement, la
372
£a phytothérapie chinoise moùerne

défécation, les pressions abdominales, possible sciatalgie, possible engour-


dissement sur le dos et le côté du pied...

Modifications :
> Si l'extension et la flexion des jambes est difficile, ajouter Radix
Achyranthis Bidentatae (HuaiNiuXî), 10g, Herba Lycopodii Clavatii
(Shenjin Cao), 10g, Caulis Trachelospermi Jasminoidis (Luo Ski Teng],
10g-
> En cas de passé traumatique avec douleur fixe, pongitive, aggravée à
la pression, ajouter Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui), 10g, Flos
Carthami Tinctorii (Hong Hua), 10g, Radix Rubrus Paeoniae
Lactiflorae (Chi Shao), 10g.
> En cas d'engourdissement, de lourdeur dans les jambes, ajouter
Rhizoma Atractylodis (Cang Zbu), 10g, Rhizoma Atractylodis
Macrocephalae (Bai Zbu), 10g, Sclerotium Poriae Cocos (Fu Ling),
10g.
> En cas de vide de Qi, ajouter Radix Astragali Membranacei (Huang
Qz), 15g, Radix Codonopsitis Pilosulae (DangShen), 10g.

Commentaire : Comme pour certaines lombalgies simples, la hernie dis-


cale est provoquée par un vide des reins qui favorise la pénétration des
pervers externes dans la région lombaire. Ainsi, ShuDi, Du Zh'ong, Gouji
tonifient les reins, renforcent les tendons et les os. Du Zhong est le grand
spécialiste des lombes alors que Gouji est celui de la colonne vertébrale.
WeiLingXian, QiangHuo,DuHuo, Qin Jiao dispersent le vent humidité,
désobstruent les Luo, arrêtent la douleur et traitent le Bi. Du Huo a une
action focalisée sur le bas du corps et Qin Jiao sur la colonne vertébrale. Si
nous nous arrêtions là nous pourrions traiter de nombreux cas de lombal-
gies ordinaires. Cependant ici la hernie discale favorise des douleurs vives
et handicapantes. C'est la raison pour laquelle il faut ajouter aux premiè-
res substances médicinales des remèdes qui arrêtent puissamment la dou-
leur. Pour cela il y a ici deux groupes distincts : 1- Wu Sbao Sbe, Quan Xie,
Wu Gong qui sont des substances animales qui ont la réputation de dé-
sobstruer les méridiens et surtout de traiter les douleurs fortes ou récalci-
trantes. 2- Cao Wu, Chuan Wu, les aconits qui dispersent le vent froid
humidité et arrêtent la douleur avec grande efficacité. Associés ces deux
groupes de remèdes traitent puissamment la douleur tout en travaillant
sur le fond : désobstruer les méridiens, disperser les pervers.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise de Shang Hai


(ShangHai Zhong Yi Za Zbi) -1985, n°8. Auteur : Dr Fan Bao Rong.
373
£a phytothérapie chinoise moderne

SCIATALGIE

Formule pour la sciatalgie n°l


SCI

Juan Bi Zhen Tong Tang

%&&&$
(Décoction pour supprimer le Bi et atténuer la douleur)

Ingrédients : (zhi) Radix Aconiti Carmichaeli (Chuan Wu), 10g, (zhi)


Radix Aconiti Kusnezofii (Cao Wu), 10g, Herba Asari Cum Radiée (Xi
Xin), 6g, Radix Achyranthis Bidentatae (Huai Niu Xî), 15g, Rhizoma
Atractylodis (CangZhu), 12g, Radix Stephaniae Tetrandrae (HariFangJÎ),
12g, (zhi) Résina Olibani (RuXiang), 10g, (zhi) Résina Myrrhae (Mo Yao],
10g, Radix Ligustici Wallichii (Chuan Xiong), 15g, Ramulus Cinnamomi
Cassiae (Gui Zbt), 12g, Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 6g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. Cette formule traite l'urgence, l'aigu et ne doit pas être
utilisée plus d'une semaine. Nous rappelons que Chuan Wu et Cao Wu
nécessitent une décoction longue et un mode de préparation spécial pour
atténuer la toxicité.

Fonctions :
1. disperse le froid et élimine l'humidité
2. désobstrue le Bi et arrête la douleur
374
£a phytothérapie chinoise moberne

Indications : névralgie sciatique due à une obstruction de froid humi-


dité.

Modifications :
> En cas de douleur pongrtive due à une stase de sang, ajouter
Eupolyphaga Seu Opisthoplatia (Tu Bie Chong), 3g (poudre fine à
ajouter dans la décoction juste avant de la boire), Semen Pruni Persicae
(Tao Ren), 12g.
> En cas de spasmes musculaires, "ajouter Radix Albus Paeoniâe
Lactiflorae (Bai Shao), 15g, Fructus Chaenomelis Lagenariae (Mu.
Gua), 12g.

Commentaire : Ici, on ne fait pas dans le détail. On utilise les plus puis-
sants antalgiques dans le domaine de l'ostéo-tendino-musculaire, j'ai
nommé Chuan Wu, Cao Wu, Xi Xin, Ru Xiang, Mo Yao, en particulier
dans un contexte de froid ou de stase de sang, fls sont renforcés par Cang
Zhu, Han Fangji, Gui Zbi, Chuan Xiong qui ensemble dispersent le vent
humidité, tiédissent les méridiens, activent le sang et arrêtent la douleur.
Huai Niu Xi focalise l'action des substances médicinales sur le bas du corps.
Cette formule est plutôt à conseiller dans un cadre de froid à cause de la
présence de Chuan Wu, Cao Wu, Xi Xin et Gui Zhi.

Origine : article paru dans la revue académique de l'institut de médecine


chinoise de Bei Jing (Beijing Zhong Yi Xue Yuan Xue Bao] - 1989, n°5.
Auteur : Dr. Zhou Tian Han.

| Formule pour la sciatalgie n°2 |


(_ SC2_ )

Sbujin Huo Luo Yin


4}fâfâi&fc
(Boisson pour détendre les tendons et activer les Luo)
375
£a phytothérapie chinoise moberne

Ingrédients : Radix Angelicae Pubescentis (Du Huo), 15g, Radix


Clematidis Chinensis (Wei Ling Xian), 12g, Rhizoma Homalomenae
Occultae (QianNianJian), 10g, Cortex Eucommiae Ulmoidis (DuZbong),
12g, Radix Achyranthis Bidentatae (HuaiNiuXt), 15g, Radix Dipsaci (Xu
Duan), 12g, Fructus Chaenomelis Lagenariae (Mu Gua), 10g, Caulis
Milletiae Seu Spatholobi (JiXue Téng), 30g, Flos Carthami Tinctorii (Hong
Hua), 9g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui), 12g, Radix Ligustici
Wallichii (CbuanXiong), 9g, Lumbricus (DiLong), 10g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. 10 jours constituent un traitement.

Fonctions :
1. détend les tendons et active les Luo
2. active le sang et arrête la douleur

Indications : névralgie sciatique due à un vent humidité et une stase de


sang avec un vide de reins sous-jacent.

Modifications :
> En cas de prédominance de vent, ajouter Radix Ledebouriellae
Divaricatae (Fang Feng], 10g, Radix Gentianae Macrophyllae (Qin
/ï*o), 10g.
> En cas de prédominance d'humidité, ajouter Rhizoma Atractylodis
(Gang Zbu), 10g, Herba Siegesbeckiae (Xi Xian Cao), 10g.
> En cas de prédominance de froid, ajouter Radix Lateralis Praeparatus
Aconiti Carmichaeli (Fu Zî), 6g, Radix Aconiti Kusnezofii (Cao Wu
Tou), 6g.
> En cas de douleur sévère, ajouter Rhizoma Corydalis Yanhusuo (Yân
Hu Sud), 18g, Ramulus Cinnamomi Cassiae (Gui Zbî), 10g.
> En cas de double vide de Qi et de sang, ajouter Radix Rehmanniae
Praeparata (Shu Dî), 12g, Rhizoma Polygonati (Huangjing], 10g.
> En cas de vide du Yin du foie et des reins, ajouter Rhizoma Cibotii
Barometsis (Goujî), 12g, Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (BaiSbao),
12g-

'376
£a phytothérapie chinoise moderne

Commentaire : Nous pourrions analyser cette formule comme étant cons-


tituée de trois groupes de remèdes :
1- des substances qui ont un fort tropisme sur les lombes et les membres
inférieurs : Du Huo, Mu Gua, Qian Nian Jian qui dispersent le vent
humidité, Du Zhong, Qian Nian Jian, Huai Niu-Xi, Xu Duan qui ren-
forcent les os et les lombes, Huai Niu Xi et Xu Duan qui activent le
sang et dispersent la stase, Huai Niu Xi qui guide l'ensemble des autres
substances médicinales vers les membres inférieurs.
2- des substances qui activent le sang, dispersent la stase, désobstruent les
Luo et arrêtent la douleur :JiXue Teng, Hong Hua, Dang Gui, Cbuan
Xiong et Di Long.
3- des substances qui dispersent le vent humidité quelle que soit sa loca-
lisation : WeiLingXian et Cbuan Xiong.

H est à noter qu'avec des remèdes comme Du Zhong, Qian Nian Jian,
Huai Niu Xi, Xu Duan, cette formule tient compte du vide des reins sous-
jacent qui a permis la pénétration des pervers externes qui bloquent le Qi
et le sang dans les méridiens.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Hei Long


Jiang (HeiLongJiangZbong Yi Yao) -1985, n°l. Auteur : Dr. Zeng Chong.

Formule pour la sciatalgie n°3


SC3

Bu Shen Shujin Tang


ft <%-&% iï
(Décoction pour tonifier les reins et détendre les tendons)

Ingrédients : Radix Achyranthis Bidentatae (Huai Niu Xî), 30g, Radix


Dipsaci (Xu Duan), 30g, Ramulus Loranthi Seu Visci (Sangji Sbeng), 30g,
Semen Pruni Persicae (TaoRen), 10g, Flos Carthami Tinctorii (HongHua),
377
£a phytothérapie chinoise moderne

10g, Fructus Chaenomelis Lagenariae (Mu Gua), 15g, Radix Angelicae


Pubescentis (DuHuo), 15g, Scolopendra Subspinipes (Wu Gong), 1g (pou-
dre fine à ajouter dans la décoction juste avant de la boire), Buthus Martensi
(Quan Xie), 1g (poudre fine à ajouter dans la décoction juste avant de la
boire)

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. tonifie les reins et détend les tendons
2. active le sang et arrête la douleur

Indications : névralgie sciatique due à un vide des reins, un vent humi-


dité et une stase de sang.

Modifications :
> En cas de vide du Yang des reins, aj outer Radix Morindae Officinalis
(Baji Tian), 10g, Rhizoma Cibotii Barometsis (Goujt), 10g.
> En cas de vide du Yin des reins, ajouter Carapax Amydae Sinensis
(Biejia), 10g, Rhizoma Anemarrhenae Asphodeloidis (ZbiMu), 10g.
> En cas d'humidité chaleur, ajouter Rhizoma Atractylodis (Cang Zbu),
10g, Cortex Phellodendri (HuangBat), 10g.
> En cas de stase de sang, ajouter (zhi) Résina Olibani (Ru Xiang), 6g,
(zhi) Résina Myrrhae (Mo ~ïâo), 6g.
> En cas de spasmes musculaires, ajouter Radix Albus Paeoniae
Lactiflorae (Bai Sbao), 15g, Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 12g.
> En cas de vide de Qi, ajouter Radix Astragali Membranacei (Huang
QO, 15g.
> En cas de sciatalgie sévère, ajouter Lumbricus (DiLong), 10g, Herba
Lycopodii Clavatii (Sben Jin Cao), 12g, Caulis Milletiae Seu
Spatholobi (JiXue Teng), 20g.

Commentaire : Le scénario de la sciatalgie reste le même ici : il s'agit


d'un vide des reins favorisant la pénétration des pervers externes qui blo-
quent le Qi et le sang dans les méridiens et qui entraîne la douleur sur leur

378
£a phytothérapie chinoise moùerne

trajet. C'est la raison pour laquelle nous voyons dans la compositions des
substances médicinales comme Huai Niu Xi, Xu Duan et Sangji Sbeng qui
tonifient les reins, Mu Gua et Du Huo qui dispersent le vent humidité, Tao
Ren et Hong Hua, qui activent le sang et dispersent la stase. En outre, Wu
Gong et Quan Xie renforcent le tout. En effet, ce sont deux remèdes qui
désobstruent les méridiens et arrêtent la douleur efficacement. Us sont
généralement utilisés pour les douleurs récalcitrantes aux traitements clas-
siques ou les douleurs difficiles à traiter.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Hei Long


Jiang (HeiLongJiang Zbong Yi Yao) -1988, n°4. Auteur : Dr. Zhang Tian
Zhen.

Formule pour la sciatalgie n°4


SC4

Eu YangHuan WuTangJia Wei

(Décoction pour tonifier le Yang


et rétablir les cinq avec des saveurs ajoutées)

Ingrédients : Radix Astragali Membranacei (Huang Qi), 60g, Radix


Angelicae Sinensis (Dang Gui Weî), 30g, Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae
(CbiSbao), 18g, Lumbricus (DiLong), 15g, Ramulus Cinnamomi Cassiae
(Gui Zbî), 15g, Radix Ligustici Wallichii (Chuan Xiong), 21g, Caulis
Milletiae Seu Spatholobi (fi Xue Tèng), 21g, Semen Pruni Persicae (Tao
Ren), 9g, Flos Carthami Tinctorii (Hong Hua), 9g, Radix Glycyrrhizae
(Gan Cao), 9g, Radix Cyathulae (Cbuan Niu Xi), 12g

Mode d'emploi : Décoction. Faire trois décoctions par jour avec les mê-
mes substances.
379
£a phytothérapie chinoise moderne

Fonctions :
1. tonifie le Qi et transforme la stase
2. désobstrue les méridiens et arrête la douleur

Indications : névralgie sciatique due à une stase de sang et un vide de


Qi.

Commentaire : Bu YangHuan Wu Tangjia Wei se détache nettement des


. formules précédentes. H s'agit ici. de traiter la sciatique chronique, traî-
nante. H n'y a pas forcément de vent humidité, de vide des reins, mais un
vide de Qi qui favorise une stase de sang. Pour cela, les auteurs se sont
directement inspirés d'une grande formule : Bu YangHuan Wu Tang (Dé-
coction pour tonifier le Yang et rétablir les cinq). Initialement cette pres-
cription était utilisée pour traiter les séquelles de Zhong Feng (A.V.C,
vascularite cérébrale) avec hémiplégie,, paralysie, bouche et yeux déviés,
aphasie... dues à un vide de Qi qui provoque une stase de sang. Pour cela il
est utilisé une forte posologie de Huang Qi qui en plus de tonifier forte-
ment le Qi, s'infiltre dans les vaisseaux pour les nourrir et favoriser la
mobilisation du sang. Dang Gui Wei, Hong Hua, Tao Ren, Chi Sbao, Chuan
Xiong activent le sang et transforment la stase. Et enfin Di Long désobs-
true les méridiens pour favoriser une meilleure circulation et nutrition. A
cette composition traditionnelle déjà performante, l'auteur de la formule
a ajouté Gui Zbi pour tiédir et désobstruer les vaisseaux, fi Xue Teng pour
harmoniser le sang et désobstruer les méridiens et Chuan Niu Xi pour
disperser la stase de sang et guider les autres substances médicinales vers le
bas du corps où se trouve le site de la douleur. Il en résulte une formule
originale et particulièrement adaptée aux sciatiques chroniques de nos
patients épuisés par la vie moderne et les mauvaises habitudes.

Origine : formule citée par Zhang Ren dans " Zbong Yi Zhi Liao Xian
Dai Nan Bingji Cheng " (synthèse des traitements de médecine chinoise
pour les maladies difficiles de notre époque moderne), (voir bibliogra-
phie)

380
Xa phytothérapie chinoise moberne

TENOSYNOVITE DU GENOU

Formule pour la ténosynovite du genou n°l


TSG1

Er Zhu Fu Pi Tang

(Décoction des deux Atractylodes


et de Cortex Sclerotii Poriae Cocos)

Ingrédients : Rhizoma Atractylodis (Cang Zhu}, 12g, Rhizorna


Atractylodis Macrocephalae (Bai Zbu), 12g, Cortex Sclerotii Poriae Cocos
(Fu Ling Pi), 20g, Semen Coicis Lachryma-jobi (Yi Yî Ren), 30g, Flos
Lonicerae Japonicae (fin YinHua), 30g, Radix Cyathulae (ChuanNiuXt),
15g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. 10 jours constituent un traitement.

Fonctions :
1. renforce la rate et élimine l'humidité
2. clarifie la chaleur et neutralise la toxicité
3. désobstrue et libère l'articulation

381
£aphytothérapie chinoise moderne

Indications : ténosynovite (synovite) du genou avec épanchement, ge-


nou gonflé et douloureux, due à une humidité chaleur.

Modifications :
> En cas d'humidité sévère, ajouter Talcum (Hua Sht), 30g.
> En cas de chaleur sévère, ajouter Lumbricus (Di Long), 12g.
> . En cas de douleur sévère, ajouter Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae
(O»iS/«o),20-30g.
> En cas de tuméfaction sévère, ajouter Semen Phaseoli Calcarati (Cbi
XiaoDou), 15g.

Commentaire : La synovite est ici induite par un vide du Qi correct.


L'extérieur et Wei Qi ne sont pas fermes, l'humidité perverse attaque la
surface et pénètre dans l'interne. L'humidité peut aussi provenir d'un vide
de rate qui déficiente, "ne transforme plus correctement les liquides. Dans
les deux cas à la longue cette humidité s'accumule et peut se transformer
en chaleur. Lorsque cette humidité chaleur se déverse dans les muscles et
les articulations, elle bloque les Jing Luo et entraîne la tuméfaction et la
douleur. Cang Zhu, Bai Zhu renforcent la rate et assèchent fortement l'hu-
midité. Yi Yi Ren renforce la rate et exsude l'humidité. Fu LingPi favorise
la diurèse et dissipe la tuméfaction, fin Yin Hua. clarifie la chaleur et neu-
tralise la toxicité. Chuan Niu Xi active le sang, libère l'articulation et guide
l'action des autres substances médicinales sur le genou.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Shan Xi


(Shan Xi Zbong Yi) -1985, n°5. Auteur : Dr Wang Yong Chang.

382
£aphytothérapie chinoise mo'berne

TRAUMATISME

Formule pour le traumatisme n°l


TRI

Yi Pan Zhu Tang


— Jtf^çè
(Décoction du plateau de perle1)

Ingrédients : Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui), 15g, Radix Rubrus


Paeoniae Lactiflorae (Chi Shao), 15g, Radix Ligustici Wallichii (Cbuan
Xiong), 15g, Radix Rehmanniae (ShengDî), 15g, Radix SalviaeMiltiorrhizae
(Dan Sben), 15g, (zhi) Résina Olibani (RuXiang), 15g, (zhi) RésinaMyrrhae
(Mo Yao), 15g, Lignum Sappan (Su Mu), 15g, Herba Lycopi Lucidi (Ze
Lan), 8g, Radix Auklandiae Lappae (Mu Xiang), 8g, (jiu zhi) Radix Et
Rhizoma Rhei (DaHuang), 8g, Radix Pseudoginseng (San Qî), 8g (poudre
fine à ajouter dans la décoction juste avant de la boire), Radix Glycyrrhizae
(Gan Cao), 8g

Mode d'emploi : Décoction. Ajouter 1,5 litres aux substances médicina-


les. Faire réduire jusqu'à 500 ml, boire en deux fois dans la journée. L'in-
convénient de cette formule est qu'elle a un goût relativement désagréa-
ble, qu'elle provoque de la perte d'appétit voire de la diarrhée (supprimer
DaHuang et TaoRen dans ce cas). Cependant, n'oublions pas qu'elle a été

1 Selon notre ami Pierre Sterckx, Yi Pan Zhu signifie «un plateau de perle». Ce nom
indique combien cette formule est précieuse «comme un plateau de perle».

383
Ma phytothérapie chinoise moderne

construite pour traiter les traumatismes aigus et qu'elle n'est donc utilisée
à posologie élevée que quelques jours (3 à 6 jours). Ensuite pour traiter les
séquelles du traurna, il est possible de diviser au moins par deux ou trois
les quantités.

Fonctions :
1. active le sang et transforme la stase
2. mobilise le Qi et arrête la douleur
3. disperse la stase et dissipe la tuméfaction

Indications : traumatisme du tissu mou (muscle, tendon, ligament)


comme entorse, déchirure, claquage ou fracture osseuse avec lésion
ligamentaire...

•7

Commentaire : S'il existe des domaines où la pharmacopée chinoise est


efficace, c'est bien dans la traumatologie. Tous les patients que j'ai traités
pour des fractures ou fissures osseuses, déchirure ligamentaire, claquage
musculaire, entorse, luxation, etc. ont obtenu une guérison plus rapide
que la normale : disparition rapide de la douleur et de la tuméfaction,
prévention des séquelles, calcification osseuse rapide... au point de tou-
jours surprendre le médecin traitant.

Cette formule créée selon l'expérience de l'expert Li Tong Sheng, s'adresse


surtout au traumatisme récent (traitement de première intention). Elle est
composée de substances médicinales spécialisées ou reconnues dans la trau-
matologie chinoise qui activent le sang, dispersent la stase, mobilisent le
Qi, dissipent la tuméfaction, arrêtent la douleur et favorisent la régénéra-
tion tissulaire. H n'y a qu'une exception : Sheng Di qui nourrit le Yin et le
sang pour reconstruire les tissus.

Selon l'observation clinique YiPan Zhu Tang atténue ou arrête la douleur


3 à 6 heures après l'absorption de la décoction, dissipe l'inflammation
entre 24 et 72 heures, évacue le gïos de l'hématome entre 24 et 72 heures.
Bien entendu pour cela il faut prendre cette décoction tous les jours (voir
le mode d'emploi ci-dessus) pendant trois à six jours.

Origine : article paru dans la revue " médecine chinoise " (Zbong Yi Za
Zbî) -1988, n°3. Auteur : Dr Chen Lin.
384
£a phytothérapie chinoise moderne

PROSTATITE

Formule pour la prostatite n°l


PR1

Sbeng Qingjiang Zhuo Tang

(Décoction pour faire monter le clair


et faire descendre le trouble)

Ingrédients : Radix Bupleuri (ChaiHu), 8g, Rhizorna Cimicifugae (Sheng


Ma), 6g, Radix Platycodi Grandiflori (Jie Geng), 9g, Sclerotium Poriae
Cocos (Fu Ling), 10g, Sclerotium Polypori Umbellati (Zbu Ling), 10g,
Rhizoma Alismatis (2e Xiè), 10g, Semen Plantaginis (Cbe Qian Zî), 10g,
Caulis Akebiae (Mu long), 10g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. L'inconvénient majeur de cette prescription est sa saveur
amère. Son efficacité doit quand même nous pousser à l'imposer à nos
patients. La présence de Mu long nous interdit d'utiliser cette formule sur
un très long terme (plus de 6 mois sans interruption) à cause de sa
néphrotoxicité. Après la phase aiguë de la prostatite, nous devons rempla-
cer cette substance indispensable au début par Rhizoma Smilacis Glabrae
(Tu Fu Ling}.

386
£a phytothérapie chinoise moderne

Fonctions :
1. fait monter le clair et descendre le trouble

Indications : prostatite aiguë ou chronique, bactérienne ou non bac-


térienne due à un effondrement du Yang clair et une stagnation du Yin
trouble.

Modifications :
> En cas d'humidité chaleur avec mictions fréquentes, urgentes, dou-
loureuses, difficiles avec sensation de brûlure, urine blanchâtre ou
trouble, douleur et distension au niveau du périnée, des lombes et
du coccyx, testicules gonflés, enduit jaune et gras, pouls Hua (glis-
sant) et Shuo (rapide), ajouter Rhizoma Atractylodis (Cang Zhu),
10g, Cortex Phellodendri (HuangBat), 10g, Flos Lonicerae Japonicae
-(fin Yin Hua), 10g, Excrementum Bombycis Batryticati (Can Sha),
10g.
> En cas de stase de sang avec douleur marquée dans le périnée, dans le
petit bassin et les testicules, dysurie, hématurie ou hématospermie,
parfois anurie, langue sans changement ou avec points violacés, pouls
Xian (en corde), Jin (serré) ou Xi (fin) et Se (rugueux), ajouter Radix
Salviae Miltiorrhizae (Dan Shen), 12g, Semen Vaccariae Segetalis
(Wang Bu Liu Xing), 8g, Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae (Chi
Shao), 6g, Succinum (HuPo), 5g (poudre fine à ajouter dans la décoc-
tion juste avant de la boire), Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui

En cas de vide des reins avec lombalgies, faiblesse des membres, ver-
tiges, acouphènes, insomnie, rêves abondants, spermatorrhées, mic-
tions fréquentes, gouttes post-mictionnelles, langue pâle, pouls Xi
(fin), Ruo (faible), supprimer Che Qian Zi, Mu long, Zbu Ling et
ajouter Fructus Corni Officinalis (Shan Zhu Yu], 10g, Fructus Lycii
Chinensis (Gou Qz), 12g, Semen Cuscutae Chinensis (Tu Si Zî), 9g,
Fructus Rubi Chingii (Fu Peu Zî), 10g.

Commentaire : En médecine chinoise la prostatite est classée dans le syn-


drome Lin (strangurie) ou Long Bi (oligurie-anurie). Elle relève le plus
souvent lorsqu'elle est aiguë de la plénitude (humidité chaleur, stase de
sang, stagnation de Qi) et lorsqu'elle est chronique du vide (de la rate, des
reins...). Or, le concept de cette formule est remarquable. En effet, il con-

387
£a phytothérapie chinoise moderne

sidère avant tout que la prostatite est provoquée par le Yang clair qui ne
monte pas et le Yin trouble qui né descend pas. fl en résulte un dérègle-
ment des mouvements et des fonctions de transformation du Qi, la vessie
ne fonctionne plus correctement" et les troubles urologiques apparaissent.
Ainsi, ChaiHu, ShengMa etjie Gengïont monter le Qi clair, alors que Fu
Ling, Zbu Ling, Ze Xie-, Cbe Qian Zi, Mu long font descendre le Qi trou-
ble. H en résulte une formule originale et créative qui semble particulière-
ment efficace lorsqu'on tient compte des modifications.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Jiang Xi


(JiangXi Zhong Yi Yao) -1986, n°5. Auteur : Dr Hong Guang Huai.

Formule pour la prostatite n°2


PR2

Ling Yi Bai Jiang Tang

(Décoction de Rhizoma Smilacis Glabrae,


Semen Coicis Lachryma-jobi
et Herba Cum Radice Patriniae Heterophyllae)

Ingrédients : Rhizoma Smilacis Glabrae (Tu Fu Ling), 25g, Semen Coicis


Lachryma-jobi (Yi Yi Ren), 20g, Herba Cum Radice Patriniae
Heterophyllae (Bai Jiang Cao), 20g, Semen Vaccariae Segetalis (Wang Bu
LiuXing), 10g, Folium Pyrrosiae (Shi Wei), 15g, Herba Polygoni Avicularis
(Bian Xu), 15g, Herba Dianthi (QuMaî), 15g, Talcum (Hua Sht), 15g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

388
£a phytothérapie chinoise moderne

Fonctions :
1. clarifie la chaleur
2. transforme l'humidité
3. neutralise la toxicité

Indications : prostatite aiguë ou chronique due à une humidité chaleur.

Modifications :
> En cas d'humidité chaleur, ajouter Herba Cum Radice Taraxaci
Mongolici (Pu Gong Ying), 15g, Herba Cum Radiée Violae
Yedoensitis (ZiHuaDiDing), 15g, et augmenter la posologie de Bai
Jiang Cao et Tu Fu Ling jusqu'à 30g.
> En cas de fièvre et frissons, ajouter Flos Lonicerae Japonicae (fin
YinHua), 20g, Fructus Forsythiae Suspensae (Lûtn Cnao], 10g.
>• En cas de signes urinaires importants, ajouter Semen Plantaginis
(Che Qian Zt), 12g, Caulis Akebiae (Mu Tbng), 6g.
> En cas de sensation de distension et d'effondrement dans le petit
bassin, ajouter Fructus Meliae Toosendan (Chuan Lian Zt), 10g,
Rhizoma Corydalis Yanhusuo (Yan Hu Suo), 12g, Radix Linderae
Strychnifoliae (Wu Yao), 10g.
> En cas d'hématurie, ajouter Rhizoma Imperatae Cylindricae (Bai
Mao Geri), 12g, Herba Cephalanoplos Segeti (Xiao Ji), 12g, Pollen
Typhae (Pu Huang), 12g.
> En cas de stase de sang, ajouter Semen Pruni Persicae (Tao Ren), 10g,
Flos Carthami Tinctorii (HongHua), 10g, Herba Lycopi Lucidi (Ze
Lan), 10g, Radix Pseudoginseng (San Qt), 3g (poudre fine à ajouter
dans la décoction juste avant de la boire).
> En cas de vide de rate et de reins, ajouter Radix Dioscoreae Oppositae
(Shan Yao), 15g, Radix Dipsaci (XuDuan), 12g, Cortex Eucommiae
Ulmoidis (Du Zhong), 12g.

Commentaire : Initialement cette formule s'adresse à la prostatite aiguë


de type humidité chaleur. Tu Fu Ling disperse l'humidité, dissipe la tumé-
faction, neutralise la toxicité, évacue le pus et sépare le clair du trouble.
Baijiang Cao et Yi YiRen renforcent sa fonction de neutralisation de la
toxicité et de dispersion de l'humidité. Shi Wèi, BûtnXu, QuMai, Hua Shi
clarifient la chaleur, favorisent la diurèse et libèrent la vessie. Wang Bu Liu
Xing active le sang et disperse la stase, dissipe la tuméfaction et arrête la

389
£a phytothérapie chinoise moderne

douleur, désobstrue les méridiens et favorise la diurèse. Si l'on souhaite


utiliser cette prescription pour la prostatite chronique, il ne faut pas oublier
de tonifier la rate et les reins qui sont souvent impliqués et de réduire la
posologie des substances médicinales drainantes.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Guang Xi


(GuangXi Zbong Yi Yao) -1984, n°2. Auteur : Dr Tian Nai Geng.

Formule pour la prostatite n°3


PR3

Qing Hua Tang

et 4k fâ
(Décoction pour clarifier et transformer)

Ingrédients : Cortex Phellodendri (Huang Bat), 15g, Semen Plantaginis


(Cbe Qian Zi), 10g, RhizomaDioscoreae (BeiXie), 10g, Radix Rehmanniae
(Sbeng Dï), 30g, Radix Rehmanniae Praeparata (Sbu Dî), 30g, Fructus
Alpiniae Oxyphyllae (Yï ZhiRen), 10g, Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan
Shen), 15g, Radix Et Rhizoma Rhei (Da Huang), 5g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. Il existe deux inconvénients potentiels dans l'utilisation
de cette formule : 1- la posologie massive des deux Di Huang qui peut
fatiguer la rate et ainsi favoriser des flatulences, perte d'appétit, selles molles,
distension abdominale... 2- l'usage de Da Huang. Si les patients souffrent
de diarrhées, il faudra réduire la posologie ou augmenter le temps de cuis-
son de cette substance ou utiliser la préparation SHU Da Huang. Il est
parfois même utile de supprimer cette substance de la formule si les effets
secondaires (digestifs) ne peuvent pas être contrôlés.

390
£a phytotkérapie ckînoise moùerne

Fonctions :
1. clarifie la chaleur et élimine l'humidité
2. nourrit les reins
3. active le sang et transforme les stases

Indications : prostatite chronique, bactérienne ou non bactérienne due


à une humidité chaleur avec vide de reins et stase de sang.

Modifications :
> En cas de dysurie, ajouter Caulis Akebiae (Mu long), 5g, Herba
Polygoni Avicularis (BianXu), 10g, Herba Dianthi (QuMat), 10g.
> En cas d'urines foncées, mictions douloureuses et chaudes, ajouter
Radix Gentianae Scabrae (Long Dan Cao), 5g, Fructus Gardeniae
Jasminoidis (Zbi Zî), 10g.
> En cas de douleur et distension dans le petit abdomen, ajouter Radix
Auklandiae Lappae (MuXiang), 10g, Rhizoma Corydalis Yanhusuo
(YanHu Suo), 12g, Rhizoma Cyperi Rotundi (XiangFu), 10g.
> En cas d'effondrement du Qi du centre, ajouter Rhizoma Cimicifugae
(ShengMà), 6g, Radix Bupleuri (ChaiHu), 6g.
> En cas de douleur et distension dans le périnée, ajouter Radix
Angelicae Sinensis (Dang Gut), 10g, Semen Pruni Persicae (laoRen),
10g.
> En cas d'urines foncées, douloureuses avec bouche sèche, ajouter
Herba Lophateri Graqcilis (Dan Zbu Yé), 12g.
> En cas de mictions fréquentes et urgentes, ajouter Herba
Oldenlandiae Diffusae (Bai Hua She She Cao), 12g, Radix Et Rhizoma
Polygoni Cuspidati (Hu Zbang), 12g.

Commentaire : Souvent sur un long terme lorsque l'humidité chaleur se


déverse dans le bas, elle consume le Yin et le Yang des reins. Ceci est
parfois le cas dans la prostatite chronique. Or, Qing Hua Tang est une
formule intelligente qui combine des substances médicinales qui traitent
la racine (le vide des reins) et la manifestation (l'humidité chaleur). En
effet, Sheng Di, Shu Di et Yi Zbi Ren tonifient le Yin et le Yang des reins.
En outre Yi Zbi Ren renforce la rate. HuangBai, Che Qian Zi, BeiXie, Da
Huang clarifient et éliminent l'humidité chaleur, favorisent la diurèse. De
plus, le vide et la plénitude dans le foyer inférieur induisent ici une stase
de sang dans le périnée. Aussi, Dan Shen et Da Huang activent le sang et

391
£aphytothérapie chinoise moue rue

dispersent la stase. La majorité de nos patients occidentaux souffrant de


prostatite possède souvent une intrication de vide des reins, de vide du Qi
de la rate et d'humidité chaleur. Aussi, cette formule semble assez bien
adaptée à notre réalité clinique. Sur 178 patients traites avec cette formule,
78 furent guéris, 88 améliorés et 12 sans résultats.

Origine : formule citée par Zhao E Hua dans " Zbong Yï Zhi Liao Xian
Dai Nan Bingji Cbeng " (synthèse des traitements de médecine chinoise
pour les rnaladies difficiles de notre époque moderne), (voir bibliogra-
phie)

392
£a phytothérapie chinoise moùeme

HYPERPLASIE (HYPERTROPHIE)
DE LA PROSTATE

Formule pour l'adénome de la prostate n°l


API

Qian Lie Xian Zeng Sbeng Wan


•f *•! & ^f 4. A
(Pilule pour l'hyperplasie de la prostate)

Ingrédients : Radix Astragali Membranacei (Huang Qî), 20g, Rhizoma


Curcumae Zedoariae (EZhu), 15g, Rhizoma Alismatis (ZeXié), 15g, Herba
Cistanchis Deserticolae (Rou Cong Rang), 15g, Radix Rehmanniae
Praeparata (ShuDÎ), 15g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui), 12g, Squama
Manitis Pentadactylis (Chuan Shan Jia), 12g, (yan zhi) Rhizoma
Anemarrhenae Asphodeloidis (Zhi Mu), 12g, (yan zhi) Cortex Phellodendri
(ffuangSaî), 12g, Herba Epimedii (Yin YangHuo), 12g, Caulis Akebiae
(Mu long)) 9g, Cortex Cinnamomi Cassiae (Rou Gui), 9g, Lumbricus (Di
Long), 9g

Mode d'emploi : Pilules. Réduire en poudre fine les substances et fabri-


quer des pilules de 9g chacune avec du miel. Prendre 1 pilule 3 fois par
jour. Pour une décoction, réduire de 30% la posologie des remèdes. Chuan
Shan Jia est une substance essentielle pour l'adénome prostatique. S'il est
impossible de l'obtenir, la remplacer par Semen Vaccariae Segetalis (Wang
Bu Liu Xing). En décoction, on ne dépassera pas 3g de Cortex Cinnamomi

393
£a phytothérapie chinoise moderne

Cassiae (Rou Gui). On ne doit pas utiliser Caulis Akebiae (Mu long) sur
une longue période. Au-delà de plusieurs semaines, il vaut mieux suppri-
mer cette substance médicinale ou la remplacer par Rhizoma Dioscoreae
(Bei Xiè) par exemple.

Fonctions :
1. tiédit et tonifie la rate et les reins
2. active le sang et transforme la stase
3. favorise la diurèse et débloque l'obstruction

Indications : hyperplasie (hypertrophie) de la prostate due à un vide de


la rate et des reins et une stase de sang avec mictions difficiles et fréquen-
tes, jet d'urine fin, gouttes post-mictionnelles, langue sombre, pouls
Xian (en corde).

Modifications :
> En cas de constipation, ajouter Radix Et Rhizoma Rhei (Da Huang),
6g, Mirabilitum (MangXiao), 6g.
> En cas de vide du Qi de la rate, ajouter Radix Codonopsitis Pilosulae
(Dang Sben), 10g, Rhizoma Atractylodis Macrocephalae (Bai Zbu),
10g.

Commentaire : Cette formule est parfaitement adaptée aux patients que


nous rencontrons dans nos cabinets et qui souffrent d'un adénome de la
prostate. En effet, loin d'exhiber un syndrome simple, ils sont souvent la
proie de l'intrication suivante : un vide du Qi de la rate, un vide du Yin
des reins, un vide du Yang des reins, une humidité chaleur et une stase de
sang. Huang Qi renforce la rate et augmente le Qi, Shu Di nourrit le Yin
des reins, Rou CongRong, Yin YangHuo et Rou Gui tonifient le Yang des
reins, Ze Xie, Di Long, Huang Bai et Mu long clarifient et éliminent l'hu-
midité chaleur, Huang Bai et Zbi Mu abaissent le feu ministre, £ Zbu,
Dang Gui et Cbuan Sbanjia activent le sang, dispersent la stase et disper-
sent les indurations. Nous noterons que cette prescription est basée no-
tamment sur la célèbre formule de Li Dong Yuan : Zi Sben Tbng Guan
Wan (Pilule qui nourrit les reins et qui débloque la fermeture) qui utilise
des remèdes de nature opposée (Rou Gui, Huang Bat) pour traiter les trou-
bles uro-génitaux de la personne mûre chez qui coexistent souvent vide et
plénitude, froid et chaleur.

394
£a phytothérapie chinoise moùerne

Origine : article paru dans la revue académique l'institut de médecine


chinoise de Bei Jing (Bei.Jing Zhong Yl Xue Yuan Xue Bao) - 1986, n°6.
Auteur : Dr Li Ri Fu.

Formule pour l'adénome de la prostate n°2


AP2

Yi Qi Tong Guan Tang


z£ ^ ^T5t <Z *^
A -t *C & W
(Décoction pour augmenter le Qi
et débloquer la fermeture)

Ingrédients : Radix Astragali Membranacei (Huang Qt), 30-60g, Radix


Codonopsitis Pilosulae (Dang Sben), 15-20g, Rhizoma Atractylodis
Macrocephalae (Bai Zhu), 10g, Sclerotium Poriae Cocos (Fu Ling), 12g,
Radix Bupleuri (Chai Hu), 6g, Rhizoma Cimicifugae (Sbeng Ma), 3-6g,
Rhizoma Anemarrhenae Asphodeloidis (ZbiMu), 10g, Cortex Cinnamomi
Cassiae (Rou Guî), 3-6g, Medulla Tetrapanacis Papyriferi (long Cao), 3-6g,
Semen Abutili Seu Malvae (DongKui Zi), 20g, Radix Glycyrrhizae (Gan
Cao), 3g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. augmente le Qi et élève
2. tonifie les reins et renforce le Yang
3. transforme le Qi et favorise la diurèse

Indications : hyperplasie (hypertrophie) de la prostate due à un vide de


rate et des reins, une accumulation d'humidité et une stase de sang.
395
£a phytothérapie chinoise moderne

Modifications :
> En cas de langue violacée sombre ou avec des points violacés, et/ou
une prostate dure, ajouter Semen Pruni Persicae (TaoRen), 10g, Flos
Carthami Tinctorii (HongHua), 10g, Rhizoma Curcumae Zedoariae"
(E~Zbu), 10g, Rhizoma Sparganii (SanLeng), 10g..
> En cas d'hypertension artérielle, supprimer Dang Shen, Bai Zbu,
SbengMa, CbaiHu et ajouter Ramulus Uncariae Cum Uncis (Gou
Teng] 12g, Concha Haliotidis (SbiJueMing), 15g, Radix Achyranthis
Bidentatae (HuaiNiuXÎ), 12g.

Commentaire : Comme la formule précédente Yi Qi Tong Guan Tang


répond à une situation complexe. Selon les cycles physiologiques décrits
par le Nei Jing la vitalité de l'homme est nettement affaiblie à partir de 56
ans. Or, c'est la rate, qui est la racine du ciel postérieur et les reins, celle du
ciel antérieur, qui sont les garants de notre vitalité. Dans la maladie qui
nous préoccupe ici, dans le foyer médian, la rate s'affaiblit, ne fait plus
monter le Yang clair, le Yin trouble stagne, l'humidité s'écoule dans le
foyer inférieur. Dans le foyer inférieur, les reins déficients et " inondés par
la rate " ne peuvent plus correctement assumer le Qi Hua c'est-à-dire la
transformation du Yin trouble et la gestion des liquides et des urines. De
plus l'accumulation d'humidité a tendance à se transformer en chaleur. Il
en résulte des troubles urinaires comme par exemple mictions fréquentes
ou au contraire rétention urinaire avec une hyperplasie de la prostate.

L'effondrement du Qi de la rate et le vide des reins étant la clé du déséqui-


libre, le créateur de cette formule s'est basé sur l'idée de Bu Zhong Yi Qi
Tang (Décoction pour tonifier le centre et augmenter le Qi) et de Zi Sben
Tong Guan Wan (Pilule qui nourrit les reins et qui débloque la fermeture),
deux formules maîtresses de Li Dong Yuan, que nous retrouvons autant
dans la composition que dans le nom de cette prescription moderne. Huang
Qi, Dang Sben, Bai Zbu, Fu Ling, Chai Hu, ShengMa, Zbi Gan Cao pro-
viennent de Bu Zbong Yi Qi Tang, ils renforcent la rate, augmentent le Qi
et font monter le clair. Zhi Mu et Rou Gui proviennent de Zi Sben Tong
Guan Wan, associés, ils clarifient le feu ministre, tonifient le Yin et le
Yang des reins. A cela est ajouté DongKui Zi et Tong Cao pour favoriser la
diurèse et éliminer l'humidité.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise du Shan Dong


(Shan Dong Zbong Yi Yao] - 1984, n°4. Auteur : Dr Zhang Sheng Ping.

396
£a phytothérapie chinoise moûerne

IMPUISSANCEMASCULINE

Formule pour l'impuissance masculine n°l


IM1

Kang Wei Ling

&&3L
(Merveille pour l'excès d'impotence)

Ingrédients : Scolopendra Subspinipes (Wu Gong), 20g, Radix Angelicae


Sinensis (Dang Gui), 60g, Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Sbao),
60g, Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 60g

Mode d'emploi : Poudre. Réduire en poudre très fine les substances mé-
dicinales (Wu Gong doit être sans la tête et les pattes). Prendre 5g de pou-
dre matin et soir.

Fonctions :
1. disperse et désobstrue l'obstruction et la surpression du méridien
du foie

Indications : impuissance d'origine émotionnelle.

397
£a phytothérapie chinoise moberne

Commentaire : Cette formule a retenu notre attention pour son origina-


lité. Habituellement, l'impuissance est considérée comme étant provo-
quée par un vide du Yang ou du Yin ou du Jing des reins, voire par un vide
de cœur et de rate. Or, ici le concept est différent et rejoint le point de vue
moderne qui pense qu'une majorité des impuissances provient d'un trou-
ble psychologique. Une surpression du foie peut induire un blocage de la
circulation du Qi et du sang dans son méridien. S'il s'opère dans la région
uro-génitale, le tendon des ancêtres (Jin Zong) n'est plus correctement
nourri et apparaît alors l'impuissance. Wu Gong est piquant dispersant,
tiède désobstruant, il se dirige dans le méridien du foie. A l'intérieur il se
dirige dans les Zang Fu, à l'extérieur il se dirige dans les Jing Luo. Il dé-
sobstrue les méridiens,- expulse le pervers, ouvre l'obstruction et la sur-
pression de Qi et de sang dans le méridien du foie. D normalise les fonc-
tions de dispersion et de drainage du foie. Bai Sbao et Dang Gui nourris-
sent le sang et activent le sang, tonifient et assouplissent le foie, nourris-
sent le tendon des ancêtres. Gan Cao cultive et tonifie le centre et la terre,
renforce le ciel postérieur pour tonifier le ciel antérieur.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise (Zbong Yi Za


Zbt) -1981, n°4. Auteur : Dr Chen Yu Mei.

Formule pour l'impuissance masculine n°2


IM2

Gui Lu Bu Sben Tang

(Décoction de.Gelatinum Plastri Testudinis et de


Gelatinum cornu Cervi pour tonifier les reins)

Ingrédients : Gelatinum Plastri Testudinis (GuiBanJiao), 12g, Gelatinum


cornu Cervi (Lu Jiao Jiao), 12g, (mi zhi) Radix Astragali Membranacei
(Huang Qi), 18g, Radix Rehmanniae Praeparata (Shu Dî), 20g, Herba
398
£a phytothérapie chinoise moberne

Epimedii (Yin YangHuo), 9g, Fructus Alpiniae Oxyphyllae (Yi ZhiRen),


9g, Fructus Lycii Chinensis (Gou Qz), 12g, Radix Morindae Officinalis
(Ba Ji Tian), 15g, Herba Cistanchis Deserticolae (Rou Cong Rang), 12g,
Actinolitum (Yang Qi Sht), 15g

Mode d'emploi : 1- Décoction. Ajouter 800 ml d'eau aux substances mé-


dicinales. Faire décocter jusqu'à réduction 300 ml. Prendre en deux ou
trois fois avant les repas. 2- Vin médicinal. Doubler les posologies ci-des-
sus, ajouter 3 litres d'alcool de riz (ou de vodka ou whisky ou brandy ou
cognac). Laisser macérer au moins 20 jours en remuant énergiquement
tous les jours. Puis prendre 30 à 40 ml matin et soir. Si l'on supporte mal
l'alcool, il est possible de couper le breuvage avec de l'eau et de le consom-
mer en fin de repas.

Fonctions :
1. tonifie les reins et renforce le Yang
2. remplit le Jing et tonifie les moelles
3. augmente le Qi et tonifie le centre

Indications : impuissance due à un vide du Yang des reins et un vide de


Qi.

Modifications :
> En cas de lombalgies, ajouter Cortex Eucommiae Ulmoidis (Du
Zhong), 12g, Semen Cuscutae Chinensis (Tu Si Zî), 10g.
> En cas de vide du Yang des reins sévère, remplacer Lu Jiao Jiao par
Cornu Parvum Cervi (Lu Rong), 1 à 4g/j (augmenter progressive-
ment la posologie).
> En cas de vide de sang, ajouter Radix Polygoni Multiflori (He Shou
Wu), 12-15g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Gut), 12g.
> En cas de vide de Qi, ajouter Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang
Shen), 12g, Radix Dioscoreae Oppositae (Shan Yao), 15g.

Commentaire : Selon la médecine chinoise, la cause numéro un de l'im-


puissance est le vide du Yang des reins. En pratique, si c'est parfois le cas,
c'est rarement isolé d'un vide du Jing et/ou du Yin des reins, mais aussi
d'une déficience du centre. Ainsi, cette formule combine des substances
399
£a phytothérapie chinoise moûerne

médicinales qui tonifient le Yang des reins : Rou CongRong, Baji Tian, Yi
Zhi Ren, Yin Yang Huo, Yang Qi Sbi, qui tonifient le Yin et le Jing des
reins r Shu Di, Gou Qi, qui tonifient le Yin, le Yang, le Jing des reins et les
moelles : Gui-Ban Jiao, Lujiaojiao, et qui tonifient la rate : Huang Qi, Yi
Zbi Ren. Il s'agit d'une tonification large qui est utile à partir du moment
où l'origine de l'impuissance est le vide.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Guang Xi


(Guang Xi Zkong Yi Yao) -1983, n°4. Auteur : Dr Wei Pei Ting.

Formule pour l'impuissance masculine n°3


IM3

Yin Yang Huo Tu Si 2i San

(Poudre de Herba Epimedii


et de Semen Cuscutae Chinensis)

Ingrédients : Herba Epimedii (Yin Yang Huo), 50%, Semen Cuscutae


Chinensis (lu Si Zî), 50%

Mode d'emploi : Poudre. Réduire en poudre très fine les substances mé-
dicinales. Prendre 5g de poudre trois par jour.

Fonctions :
"1. tiédit et tonifie le Yang des reins

Indications : impuissance due à un vide du Yang des reins.

400
fa phytothérapie chinoise woùerne

Commentaire : Cette formule est originale pour sa simplicité et la faci-


lité du mode d'emploi. Elle traite bien évidemment l'impuissance due à
un vide du Yang dès reins. 'En effet, Yin Yang Huo et Tu Si Zi sont deux
toniques du Yang des reins particulièrement efficaces et réputés pour ce
type de trouble. Les auteurs annoncent les résultats cliniques suivants :
sur 50 patients, guérison totale = 38, bonne amélioration = 8 patients,
sans effet = 4 patients.

Origine : formule citée par Zhao E Hua dans " Zbong Yi Zhi Liao Xian
Dai Non Bingji Cbeng " (synthèse des traitements de médecine chinoise
pour les maladies difficiles de notre époque moderne), (voir bibliogra-
phie)

Formule pour l'impuissance masculine n°4


IM4

Xiao Yao San He San Zi Wan Fang


& si*.4-.s. •?;&:$•
(Formule à base de la poudre pour être libre
de toute contrainte et de la pilule des trois semences)

Ingrédients : Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui), 15g, Radix Albus


Paeoniae Lactiflorae (Bai Shao), 15g, Radix Bupleuri (Chai Hu), 7,5g,
Sclerotium Poriae Cocos (Fu Ling), 15g, Scolopendra Subspinipes (Wu
Gong), 6g, Radix Glycyrrhizae (Gan Cao), 10g, Semen Cuscutae Chinensis
(Tu Si Zî), 15g, Fructus Cnidii Monnieri (Sbe Chuang Zî), 15g, Fructus
Schisandrae Chinensis (Wu Wei Zî), 15g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

401
£a phytothérapie chinoise ntoùerne

Fonctions :
1. disperse le foie et renforce la rate
2. nourrit le sang et tonifie les reins

Indications : impuissance due à une surpression du foie et un vide des


reins.

Modifications :
> En cas de faiblesse du feu de Ming Men, ajouter Radix Morindae
Officinalis (Baji Tiarï), 10g, Herba Epimedii (Yin YangHuo), 10g,
Herba Cistanchis Deserticolae (Rou CongRong), 10g.
> En cas de double vide du cœur et de la rate, ajouter Caulis Polygoni
Multiflori (Yejiao Tèng), 15g, (chao) Semen Zizyphi Spinosae (Suan
Zao Ren), 10g.
> En cas de frayeur qui blesse les reins, ajouter Rhizoma Cimicifugae
(Sbeng Ma), 10g, (chao) Semen Zizyphi Spinosae (Suan Zao Ren),
15g-
> En cas d'humidité chaleur qui s'écoule vers le bas, ajouter Semen
Plantaginis (Che Qian Zî), 10g, Rhizoma Alismatis (ZeXie), 12g.

Commentaire : La majorité des formules modernes créées pour l'impuis-


sance traite le vide du Yang des reins. Pourtant il existe d'autres causes que
le vide du Yang des reins pour ce trouble. Mais elles sont très rarement
pris en compte. Or, l'intérêt majeur de cette formule est qu'elle traite une
autre cause qui me paraît aussi courante que le vide du Yang des reins,
voire plus chez nous : la surpression du foie. En fait, il s'agit d'un bon
compromis entre Xiao Yao San qui élimine la surpression du foie et San Zi
Wan qui tonifie le Yang des reins. Il s'agit donc d'une prescription qui me
paraît plus adaptée à nos patients occidentaux. Nous remarquerons que
les modifications permettent de répondre à de nombreux autres types de
déséquilibres qui peuvent être associés à une surpression du foie, ce qui est
monnaie courante dans notre pratique occidentale.

Origine : formule citée par Zhao E Hua dans " Zbong Yi Zbi Liao Xian
Dai Nan Bingji Cheng " (synthèse des traitements de médecine chinoise
pour les maladies difficiles de notre époque moderne), (voir bibliogra-
phie)

402
£a phytothérapie chinoise moùerne

Formule pour l'impuissance masculine n°5


IM5

Si Ni San fia Wei


W^^fa*
(Poudre des quatre inversions avec des saveurs ajoutées)

Ingrédients : Radix Bupleuri (Chai Hu), 9g, Fructus Immaturus Citri


Aurantii (Zhi Sht), 9g, Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Shad), 24g,
Radix Glycyrrhizae Praeparata (Zhi Gan Cad), 9g, ScolopendraSubspinipes
(Wu Gong), 6g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. disperse le foie et régularise le Qi

Indications : impuissance due à une surpression du foie.

Modifications :
> En cas de distension des hypochondres, ajouter Fructus Meliae
Toosendan (ChuanLian Zt), 10g.
> En cas de bouche amère et gorge sèche, ajouter Fructus Gardeniae
Jasminoidis (Zhi Zi), 10g, Cortex Radicis Moutan (Dan Pî), 10g.
> En cas d'insomnie, de rêves abondants, ajouter Semen Zizyphi
Spinosae (Suan Zao Reri), 12g, Radix Rehmanniae Praeparata (Shu
Dî), 10g, Radix Polygalae Tenuifoliae (Yuan Zhî), 10g, Caulis Polygoni
Multiflori (ïèjiao lèng), 15g.
> En cas de membres froids, petit bassin froid et douloureux, douleur
et faiblesse des lombes et des genoux, ajouter Fructus Lycii Chinensis
(Gou Qî), 12g, Fructus Alpiniae Oxyphyllae (Yi ZhiRen), 10g, Pla-

403
£a phytothérapie chinoise moderne

centa Hominis (ZiHe Cbé), 3g (poudre fine à ajouter dans la décoc-


tion juste avant de la boire), Radix Morindae Officinalis (Baji Tian),
10g.

Commentaire : Comme son nom l'indique, il s'agit d'une modification


de la célèbre Si Ni San (Poudre des quatre inversions). C'est, comme la
précédente, une formule qui traite autre chose que l'impuissance par vide
des reins. En fait, il s'agit tout simplement de la composition tradition-
nelle de Si Ni San qui élimine la surpression du foie, à laquelle on a ajouté
Wu Gong grand remède d'expérience qui traite l'impuissance.

Origine : formule citée par Zhao E Hua dans " Zhong Yi Zhi Liao Xian
Dai Nan Bingji Cheng " (synthèse des traitements de médecine chinoise
pour les maladies difficiles de notre époque moderne), (voir bibliogra-
phie)

404
£a phytothérapie chinoise molerne

ANOMALIE DU SPERME

#*.**
Nous avons réuni ici différents troubles qui sont en relation avec le sperme ou
les spermatozoïdes.

Formule pour la spermatorrhée n°l


SP1

Quan He San
&%$L
(Poudre du lotus entier)

Ingrédients : Petiolus Nelumbinis Nuciferae (He Geng), 25%, Folium


Nelumbinis Nuciferae (He Yè), 30%, Receptaculum Nelumbinis Nuciferae
(LianFang), 10%, Semen Nelumbinis Nuciferae (Lian Zt), 25%, Plumula
Nelumbinis Nuciferae (Lian Xin) ou Stamen Nelumbinis Nuciferae (Lian
Xu), 10%

Mode d'emploi : Poudre. Réduire en poudre fine les substances médici-


nales. Prendre 5g de poudre matin et soir sur un ventre vide avec un peu
d'eau chaude. 15 à 20 jours de traitement constituent la cure de base.

Fonctions :
1. unit le cœur et les reins
2. retient et consolide le Jing
405
£a phytothérapie chinoise molerne

Indications : spermatorrhées avec rêves due à une rupture de communi-


cation entre le cœur et les reins.

Modifications :
> En cas de vide de Yin, ajouter Rhizoma Anemarrhenae
Asphodeloidis (ZbiMu), 10g, Cortex Phellodendri (HuangBat), 10g,
Massa Medica Fermentata (Shen Q#), 10g. Faire une décoction et la
consommer avec la poudre. ..
> En cas de vide de Qi, ajouter Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang
Sben), 15g. Faire une décoction et la consommer avec la poudre.
> En cas de vide de Yang, ajouter Fructus Psoraleae Corylifoliae (Bu
Gu Zhî), 12g, Fructus Rosae Laevigatae (fin Ying Zî), 12g. Faire une
décoction et la consommer avec la poudre.

Commentaire : H est dit que la spermatorrhée avec rêves appartient au


cœur. Lorsque le feu du cœur est exubérant, la communication naturelle
entre le cœur et les reins se rompt, les reins sont en dysharmonie et le Jing
Ye (sperme) n'est plus retenu correctement. Lion Xin clarifie le feu du
cœur et fait descendre le Qi du cœur vers les reins. He Geng fait commu-
niquer le cœur et les reins, unit l'eau et le feu. Lion Fang retient et conso-
lide le Jing. Lian Zi clarifie le cœur mais aussi tonifie la rate, les -reins et
consolide le Jing. He Ye clarifie le cœur, élimine l'agitation, clarifie le foie
et la vésicule biliaire. Le tout constitue une formule originale.

Origine : article paru dans la revue académique de l'institut de médecine


chinoise de Cheng Du (Cheng Du Zhong Yi Xue Yuan Xue Bao) - 1987,
n°2. Auteur : Dr Xu Xian Bin.

Formule pour les anomalies des spermatozoïdes n°l


AS1

406
£a phytothérapie chinoise moderne

Shengjing Tang

(Décoction pour générer le sperme)

Ingrédients : Radix Rehmanniae (SbengDt), 15g, Radix Rubrus Paeoniae


Lactiflorae (Chi Shao), 15g, Rhizoma Dioscoreae (Bel Xié), 15g, Herba
Cistanchis Deserticolae (Rou CongRong), 15g, Semen Cuscutae Chinensis
(Tu Si Zt), 15g, Cortex Phellodendri (Huang Bai), 10g, Cortex Radicis
Moutan (Dan Pî), 10g, Semen Plantaginis (Cbe Qian Zi), 20g, Herba
Epimedii (Yin YangHuo), 20g, Fructus Lycii Chinensis (Gou QiZÎ), 12g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour (matin et


soir) avec les mêmes substances. A absorber sur un ventre vide. Pour un
bon renouvellement des spermatozoïdes le traitement doit durer au moins
trois mois. Quand les anomalies s'atténuent, nous pouvons prendre le
relais avec des pilules que nous confectionnons à partir de la poudre fine
des mêmes substances médicinales. Prendre une pilule de 10g, 3 fois par
jour.

Fonctions :
1. clarifie la chaleur et élimine l'humidité
2. nourrit le Yin et draine le feu
3. tonifie les reins et nourrit le Jing

Indications : oligospermie, azoospermie, aspermie, asthénospermie,


tératospermie qui entraînent la stérilité, due à une humidité chaleur et
un vide du Yin et du Yang des reins.

Modifications :
> En cas de vide de Yin marqué, aj outer Radix Rehmanniae Praeparata
(SbuDÎ),l5%.
> En cas de vide de Yang, ajouter Rhizoma Curculiginis Orchioidis
(XianMao), 12g.

407
£a phytothérapie chinoise moberne

> En cas d'accumulation d'humidité, augmenter la posologie de Bei


Xie jusqu'à 25g.
> En cas de chaleur sévère, augmenter la posologie de Huang Bai jus-
qu'à 15g.

Commentaire : Ici les anomalies des spermatozoïdes sont induites par


une humidité chaleur (prostatite, épididymite, spermatocystite...) qui a
lésé le Yin et le Yang des reins. Bei Xie, Huang Bai, Che Qian Zi clarifient
la chaleur et éliminent l'humidité dans le foyer inférieur. Sbeng Di, Gou
Qi nourrit le Yin et le Jing des reins. Rou Cong Kong, Tu Si Zi, Yin Yang
Huo tonifient le Yang et le Jing des reins. Cbi Sbao, Dan Pi rafraîchissent le
sang, activent le sang et dispersent les stases. Il est à noter que tous les
toniques des reins ont une action sur la spermatogenèse, Yin Yang Huo
étant l'empereur.

Origine : article paru dans le journal de la nouvelle médecine chinoise


(Xin Zhong Yî) -1988, n°12. Auteur : Dr Li Bao Min.

Formule pour les anomalies des spermatozoïdes n°2


AS2

Liu Wu Yan Zong Tang

(Décoction des six et des cinq


pour envoyer chercher les ancêtres1 )

1 Cette formule est la " décoction des six et des cinq pour envoyer chercher les ancê-

tres ". Les " six " fait allusion aux six ingrédients de Liu Wei Di Huang "Wan (Pilule des
six saveur avec Radix Rehmanniae) autre remède sur lequel est basé Liu Wu Yan 2ong
Tang. Les " cinq " font allusion aux cinq graines qui s'ajoutent à la composition et qui
tonifient les reins pour augmenter la qualité de sperme. Les " ancêtres " font allusion a la
force vitale procréatrice léguée par nos ancêtres pour perpétuer la lignée familiale.

408-
£a phytothérapie chinoise moberne

Ingrédients : Radix Rehmanniae Praeparata (Shu Di), 20g, Radix


Dioscoreae Oppositae (Sban Yao), 30g, Fructus Corni Officinalis (Shan
Zbu Yu), 15g, Sclerotium Poriae Cocos (FuLing), 15g, Rhizoma Alismatis
(Ze Xiè), 10g, Cortex Radicis Moutan (Dan Pî), 10g, Semen Allii Fuberosi
(Jiu Coi Zz), 20g, Fructus Lycii Chinensis (Gou Qi Zz), 15g, Fructus Rubi
Chingii (FuPen Zz), 15g, Semen Astragali Complanati (Sha Yuan Zî), 15g,
Semen Cuscutae Chinensis (Tu Si Zz), 15g, Radix Achyranthis Bidentatae
(HuaiPJiuXî), 10g, Herba Cistanchis Deserticolae (Rou CongRong), 15g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. nourrit et tonifie le foie et les reins
2. tiédit le Yang et consolide le Jing

Indications : oligospermie, azoospermie, aspermie, asthénospermie,


tératospermie, impuissance, spermatorrhée, stérilité dues à un vide des
reins.

Modifications :
> En cas de vide du Yang des reins, ajouter Rhizoma Curculiginis
Orchioidis (XianMao), 10g, Herba Epimedii (Yin YangHuo), 10g,
Radix Morindae Officinalis (Baji Tian), 10g.
> En cas de vide du Yin des reins avec exubérance du feu ministre,
ajouter (yan zhi) Rhizoma Anemarrhenae Asphodeloidis (ZhiMu),
10g, (yan zhi) Cortex Phellodendri (Huang Bai), 10g, Radix
Rehmanniae (ShengDÎ), 15-30g.
> En cas de vide de Qi, ajouter Radix Astragali Membranacei (Huang
Qî), 30g, Radix Codonopsitis Pilosulae (DangSberi), 15g.
> En cas de stase de sang, ajouter Semen Vaccariae Segetalis (Wang Bu
Liu Xing), 10g, Flos Carthami Tinctorii (Hong Hua), 10g, Fructus
Liquidambaris Taiwaniae (Lu Lu Tong), 10g.

409
£a phytothérapie chinoise moûerne

> En cas d'humidité chaleur, remplacer Fu Ling par Rhizoma Smilacis


Glabrae (TU Fu Ling), 30g, augmenter la posologie de ZeXie jusqu'à
15-20g et ajouter Herba .Cum Radice Patriniae Heterophyllae (Bai
Jiang Cao), 15g, Rhizoma Dioscoreae (Bel Xié), 15g, Herba Cum
Radice Taraxaci Mongolici (Pu Gong Ying), 15g.
>• En cas de surpression du foie, ajouter Fructus Meliae Toosendan
(Chuan Lian Zî), 10g, Rhizoma Cyperi Rotundi (Xiang Fu), 10g,
Radix Bupleuri (Chai Hu), 10g, Radix Albus Paeoniae Lactiflorae
(Bai Shao), 10g.

Commentaire : Cette formule est basée sur Liu Wei Di Huang Wan (Pi-
lule des six saveurs avec Radix Rehmanniae) qui est l'une des prescrip-
tions essentielles pour nourrir le Yin du foie et des reins tout en drainant
le pervers (humidité & chaleur vide). La tonification du Yin est renforcée
par l'apport de Gou Qi Zi et de Huai Niu Xi et complétée par une
tonification du Yang et du Jing des reins : Jiu Cai Zi, Fu Pen Zi, Gou Qi Zi,
Sha Yuan Zi, Tu Si Zi, Rou CongRong. Le tout permet une nutrition puis-
sante et large des reins pour favoriser la spermatogenèse et les fonctions
sexuelles.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du He Bei (He


Bei Zhong Yt) -1987, n°6. Auteur : Dr Zhang Shu Ting.

410
£a phytotkérapie chinoise moberne

NEPHRITE

Formule pour la néphrite aiguë n°l


NA1

Wu Cao Tang
'£.$&
(Décoction des cinq plantes)

Ingrédients : Herba Pyrolae (Lu Xian Cao), 20g, Herba Leonuri


Heterophylli (YtMu Cao), 30g, Herba Cum Radice Houttuyniae cordatae
(Yu Xing Cao}, 15g, Herba Oldenlandiae Difîusae (Bai Hua She She Cad),
15g, Sernen Plantaginis (Cbe Qian Zt), 15g, Herba Plantaginis (Che Qian
Cad), 15g, Rhizoma Atractylodis (Cang Zhu), 12g, Herba Ephedrae (Ma
Huang), 4g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances.

Fonctions :
1. clarifie la chaleur et neutralise la toxicité
2. diffuse le poumon, renforce la rate et favorise la diurèse

Indications : néphrite aiguë avec œdème due à une accumulation d'hu-


midité chaleur dans l'interne.
411
£a phytothérapie chinoise moùerne

Modifications :
> En cas d'oedème sévère avec oligurie, augmenter la posologie de Cang
Zhu jusqu'à 18g et celle de Ma Huang jusqu'à 6g et ajouter Radix
Stephaniae Tetrandrae (Han Fangji), 30g.
> En cas d'hématurie sévère, ajouter Herba Seu Radix Cirsii Japonici
(DaJÎ), 12g, Herba Cephalanoplos Segeti (Xiaoji), 12g, (chao tan)
Radix Rehmanniae (ShengDi), 15g, Rhizoma Imperatae Cylindricae
(BaiMao Gen), 30g, Radix-Pseudoginseng (San Qî), 3g (poudre fine
à ajouter dans la décoction juste avant de la boire).
> En cas de protéinurie élevée, augmenter la posologie de Yî Mu Cao
jusqu'à 50g et ajouter Bombyx Batryticatus (Jiang Cari), 10g.
> En cas de montée du Yang du foie, ajouter Ramulus Uncariae Cum
Uncis (Gou Teng), 24g, HerbaSiegesbeckiae (XiXian Cao), 15g, Flos
Chrysanthemi Morifolii (fuHua), 10g, (sheng) Concha Ostreae (Mu
Lî), 24g.

Commentaire : Selon les auteurs de la formule, la néphrite aiguë est in-


duite par une accumulation interne d'humidité chaleur et par une attaque
de vent pervers, classifiée en MTC dans les œdèmes Yang (Yang Shui). Bai
Hua She She Cao, LuXian Cao et YuXing Cao clarifient la chaleur, neutra-
lisent la toxicité et éliminent l'humidité. Che Qian Zi et Che Qian Cao
favorisent la diurèse et clarifient la chaleur. Ma Huang diffuse le poumon,
désobstrue et libère la voie des eaux. Cang Zhu renforce la rate, favorise la
diurèse. YïMu Cao favorise la diurèse, disperse les stases et génère le nou-
veau. L'ensemble opère sur les trois foyers, au niveau du poumon, de la
rate et des reins (vessie).

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Si Chuan


(Si Chuan Zhong Yî) -1987, n°8. Auteur : Dr Lian Mei Shan.

Formule pour la néphrite aiguë n°2


NA2

412
£a phytothérapie chinoise moderne

Qing Sben Tang


et f- »
(Décoction pour clarifier les reins)

Ingrédients : Radix Rehmanniae (Sheng Di), 15g, Radix Dioscoreae


Oppositae (Sban Yao), 12g, Sclerotium Poriae Cocos (Fu Ling), 15g,
Rhizoma Alismatis (ZeXié), 12g, Fructus Forsythiae Suspensae (Lian Cnao),
15g, Herba Leonuri Heterophylli (YiMu Cao), 30g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour (matin et


soir) avec les mêmes substances. Ce traitement peut parfaitement être com-
biné aux traitements de médecine moderne.

Fonctions :
1. nourrit le Yin
2. clarifie la chaleur
3. favorise la diurèse

Indications : néphrite aiguë due à un vide du Yin des reins, chaleur qui
s'amasse et eau qui stagne.

Modifications :
> En cas dé toux asthmatiforme, aj outer Herba Ephedrae (Ma Huang),
3g, Gypsum Fibrosum (Shi Gao), 30g.
> En cas de gorge douloureuse, ajouter Radix Istadis Seu Baphicacanthi
(Ban Lan Gen), 20g, Radix Platycodi Grandiflori (fie Geng), 6g.
> En cas de nausée, ajouter Caulis Bambusae In Taeniis (Zbu Ru), 12g,
Rhizoma Pinelliae Ternatae (Ban Xia), 10g, Pericarpium Citri
Reticulatae (CbenPÎ), 10g.
> En cas de perte d'appétit, distension abdominale, teint jaunâtre, ajou-
ter Radix Astragali Membranacei (Huang Qi), 15g, Radix Stephaniae
Tetrandrae (HanFangJt)-, 12g, Radix Auklandiae Lappae (MuXiang),
10g.
> En cas de vertiges, ajouter Spica Prunellae Vulgaris (Xia Ku Cao),
15g, Ramulus Uncariae Cum Uncis (Gou Teng), 15g, Flos
Chrysanthemi Morifolii (Ju Hua), 10g.
413
a phytothérapie chinoise mouerne

> En cas de d'urines rouges, hématurie microscopique, ajouter Flos


Lonicerae Japonicae (fin Yin Hua), 20g, Herba Cum Radiée Taraxaci
Mongolici (Pu Gong Ying), 30g.
> En cas de protéinurie persistante après disparition de l'œdème, ajouter
Periostracum Cicadae (Cban luî), 6g, Radix Astragali Membranacei
(Huang Qî), 15g, Friictus Ligustri Lucidi (Nu Zhen Zî), 15g.
>• En cas de mains et pieds froids, ajouter Radix Lateralis Praeparatus
Aconiti Carmichaeli (Fu Zî), 3g, Cortex Cinnamomi Cassiae (Rou
, 3g.

Commentaire : La grande originalité de cette formule est d'intégrer une


tonification du Yin des reins. Habituellement les formules qui traitent la
néphrite aiguë sont composées essentiellement de substances médicinales
qui drainent, qui clarifient, qui éliminent, principalement l'humidité cha-
leur, la chaleur toxique voire la chaleur dans le sang, c'est-à-dire qui s'adres-
sent uniquement à la-plénitude. Or, ici, bien que l'auteur pense à favoriser
la diurèse et à clarifier la chaleur toxique, il n'oublie pas non plus de nour-
rir le vide, de traiter la racine. Selon l'observation du Dr Fu Yunjiang,
quatre points sont à retenir concernant l'usage de cette formule :

1- L'œdème disparaît après 2 à 6 jours de traitement, la protéinurie géné-


ralement en 10 à 20 jours. Arrêter le traitement à ce moment là.
2- En cas d'hématurie macroscopique, il faut ajouter des substances mé-
dicinales qui rafraîchissent le sang et arrêtent les saignements : Herba
Seu Radix Cirsii Japonici (DaJÎ), Herba Cephalanoplos Segeti (Xiao
Ji), Rhizoma Imperatae Cylindricae (Bai Mao Gen), Radix
Pseudoginseng (San Qî)...
3- Après disparition de l'œdème et de la protéinurie, si de l'hypertension
artérielle apparaît, ajouter Spica Prunellae Vulgaris (Xia Ku Cao), 15g,
Ramulus Uncariae Cum Uncis (Gou Tèng), 15g, Flos Chrysanthemi
Morifolii (fu Hua), 10g. Après à nouveau 10 jours de traitement, géné-
ralement l'H.T.A. est contrôlée.
4- Dans certains cas quand l'œdème disparaît, la protéinurie persiste. Il
faut alors 10 à 15 jours de traitement supplémentaire en ajoutant
Periostracum Cicadae (Cban Tuî), 6g, Radix Astragali Membranacei
{Huang Qî), 15g, Fructus Ligustri Lucidi (Nu Zhen Zî), 15g.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Shan Xi


(Shan Xi Zhong Yî) -1985, n°2. Auteur : Dr Fu Yun Jiang.

414
£a phytothérapie chinoise moberne

Formule pour la néphrite chronique n°l


NC1

Jian Sben Fang

&t*
(Formule pour renforcer les reins)

Ingrédients : Radix Astragali Membranacei (Huang Qi), 30g, Radix


Rehmanniae (ShengDt), 15g, Herba Epimedii (Yïn YângHuo), 20g, Radix
Salviae Miltiorrhizae (Dan Sben), 30g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux à trois décoctions par jour avec
les mêmes substances.

Fonctions :
1. augmente le Qi et renforce la rate
2. tonifie les reins et transforme la stase

Indications : néphrite chronique due à un vide de Qi de la rate, un vide


des reins et une stase de sang.

Modifications :
> En cas d5œdème, ajouter Herba Pyrolae (Lu Xian Cao), 30g,
SclerotiumPoriae Cocos (FuLing), 15g, Rhizoma Alismatis (ZeXié),
15g-
> . En cas de double vide de la rate et des reins marqué, ajouter Cortex
Cinnamomi Cassiae (Rôti Gui), 3g, Radix Lateralis Praeparatus
Aconiti Carmichaeli (Fu Zî), 6g, Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang
Shen), 15g.
> En cas de vide du Yin du foie et des reins, ajouter Fructus Corni
Officinalis (Shan Zhu Yu), 6g, Fructus Lycii Chinensis (Gou Qî),
12g, (zhi) Plastrum Testudinis (Gui Ban), 12g.
415
£a phytothérapie chinoise moderne

> En cas de double vide du Qi et du sang, ajouter Radix Codonopsitis


Pilosulae (DangShen), 15g, Fructus Lycii Chinensis (Gou Qt), 15g,
Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui), 10g.
> En cas de stase de sang marquée, aj outer Herba Leonuri Heterophylli
(YîMu Cao), 30g, Flos Carthami Tinctorii (Hong Hua), 10g.

Commentaire : Autant la racine (Ben) de la néphrite aiguë se situe dans la


plénitude, autant celle de la néphrite chronique se localise dans le vide.
Les syndromes les plus souvent évoqués sont le vide du Qi de la rate et le
vide des reins (Yin et/ou Yang). Or,Jian Shen Tang intègre Huang Qi qui
renforce la rate, augmente le Qi, favorise la diurèse et dissipe l'œdème,
Sheng Di qui tonifie le sang, enrichit-les reins, nourrit le Yin, Yin Yang
Huo qui tonifie et tiédit le Yang des reins, Dan Shen qui active le sang et
disperse la stase.

Sur un plan plus moderne, nous savons que Huang Qi est un vasodilatateur
des artères rénales, améliore le débit sanguin du rein, diminue l'azote non
protéinique, l'azote uréique et la créatinine, augmente la PSP et les protéi-
nes plasmatiques. C'est un protecteur des fonctions rénales. Dan Shen
améliore la microcirculation, prévient l'anoxémie et l'ischémie locales,
favorise la régénération des glomérules et tubules rénaux. Yin Yang Huo
est un immuno-stimulant, favorise les fonctions des cellules T. Sheng Di
accélère le taux de transformation des lymphoblastes.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Guang Xi


(GuangXi Zbong Yi Yao) -1982, n°4. Auteur : Dr Wan Ming.

I Formule pour la néphrite chronique n°2 |


I NC2 J

Wu Chong Tang
& & $
(Décoction des cinq insectes)
416
£a phytothérapie chinoise mo&erne

Ingrédients : Periostracum Cicadae (Cban Tuî), 5g, Bombyx Batryticatus


(Jiang Can), 9g, Lumbricus (Di Long), 9g, Zaocys Dhumnades (Wu Shao
Sbè), 9g, Eupolyphaga Seu Opisthoplatia (TuBie Chong), 3g, Radix Astragali[1
Membranacei (Huang Qî), 15g, Herba Leonuri Heterophylli (YiMu Cao),
15g, Rhizoma Imperatae Cylindricae (Bai Mao Gen), 15g, Herba Pyrolae
(LuXian Cao), 30g, SclerotiurnPoriae Cocos (FuLing), 15g, Semen Euryalis
Ferocis (Qian Shî), 15g

Mode d'emploi": Décoction. Faire deux décoctions par jour (matin et


soir) avec les mêmes substances.

Fonctions :
1. renforce la rate et augmente le Qi
2. favorise la diurèse et élimine le trouble
3. active le sang et tonifie les reins

Indications : néphrite chronique avec protéinurie élevée due à un vide


de rate et des reins avec humidité trouble et stase de sang.

Modifications :
> En cas de vide de Qi sévère, doubler la posologie de Huang Qi et
ajouter Radix Codonopsitis Pilosulae (DangShen), 15g.
> En cas de vide du Yang des reins, ajouter Semen Cuscutae Chinensis
(Tu Si Zî), 12g, Radix Lateralis Praeparatus Aconiti Carmichaeli (Fu
&), 6g.
> En cas de vide du Yin des reins, ajouter Radix Dioscoreae Oppositae
(Shan Yao), 10g, Fructus Corni Officinalis (Sban Zhu Yù), 10g, Radix
Rehmanniae (ShengDî), 15g.
> En cas de stase de sang marquée, ajouter Radix Salviae Miltiorrhizae
(Dan Shen), 15g.

Commentaire : Cette formule traite la néphrite chronique avec protéinu-


rie élevée qui prend sa racine essentiellement dans le vide de rate. Les cinq
" insectes " font baisser la protéinurie à l'aide de Huang Qi. Par ailleurs,
Lu Xian Cao, Bai Mao Gen, Yi Mu Cao, Huang Qi, Fu Ling favorisent la
diurèse et les fonctions rénales en général. Qian Sbi tonifie les reins. Les
auteurs prétendent obtenir 91% de bons résultats avec amélioration de la
fonction rénale (incluant la baisse de la protéinurie).
417
£a phytothérapie chinoise mobeme

Origine : formule citée par GuMiao Zhen dans " Zkong Yi ZbiLiaoXian
Dai Nan Bingji Cheng " (synthèse des traitements de médecine chinoise
pour les maladies difficiles de notre époque moderne), (voir bibliogra-
phie)

Formule pour la néphrite chronique n°3


NC3

Wu Zi Fu Shen Tang

if-X'H-^
(Décoction des cinq semences pour renouveler les reins)

Ingrédients : Fructus Rosae Laevigatae (fin YingZt), 20g, Semen Cuscutae


Chineiisis (Tu Si Zt), 20g, Fructus Ligustri Lucidi (Nu ZbenZî), 20g, Fructus
Lycii Chinensis (Gou Qi), 20g, SemenPlantaginis (Che QianZi), 20g, Radix
Salviae Miltiorrhizae (Dan Shen], 20g, Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang
Shen), 30g, Herba Cum Radice Taraxaci Mongolie! (Pu Gong Ying), 30g,
Semen Phaseoli Calcarati (Cbi Xiao Dou), 30g, Rhizoma Dioscoreae (Bei
Xié), 15g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour (matin et


soir) avec les mêmes substances..

Fonctions :
1- tonifie les reins et augmente le Jing
2- renforce la rate et consolide & retient
3- active le sang et transforme la stase
4- favorise la diurèse et diminue l'œdème
5- clarifie la chaleur et neutralise la toxicité

418
£a phytothérapie chinoise moderne

Indications : néphrite glomérulaire chronique due à un vide des reins,


un vide de rate, une stase de sang et une humidité chaleur toxique.

Modifications :
> En cas de vide de Qi sévère, ajouter Radix Astragali Membranacei
(Huang Qi), 30-60g.
> En cas de vide de sang, ajouter Radix Polygoni Multiflori (He Shou
Wu), 30g, Radix Angelicae Sinensis (Dang Guî), 10g.
> En cas d'œdème, ajouter Rhizoma Alismatis (Ze Xie), 20-3Og,
Pericarpium Arecae Catechu (Da Fu Pi), 15g.
> En cas de vide de Yang, ajouter Radix Lateralis Praepar-atus Aconiti
Carmichaeli (Fu Zi), 6g.

Commentaire : Cette formule s'adresse aune situation complexe comme


nous en voyons si fréquemment dans notre pratique. En effet il s'agit d'un
vide des reins qui est concomitant ou qui provoque un vide de rate. La
déficience de ces deux organes induit 1- une stase de sang par vide de Qi,
2- une accumulation d'humidité par mauvaise transformation. Ensuite l'hu-
midité s'accumule et se transforme en chaleur toxique. Jin Ying Zi, Tu Si
Zi, Nu Zben Zi, Gou Qi tonifient le Yin et le Yang des reins..Dang Shen
renforce la rate. Che Qian Zi, Cbi Xiao Dou, Bei Xie favorisent la diurèse,
éliminent l'humidité. Dan Shen active le sang et disperse la stase. Pu Gong
Ying clarifie la chaleur et neutralise la toxicité.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise du Shan Dong


(Shan Dong Zhong Yi Za Zht) -1988, n°l. Auteur : Dr Wang Zhou Tian.

419
£a phytothérapie chinoise moderne

INFECTION DES
VOIES URINAIRES

a * at * *
Cesformules traitent les infections des voies urinaires, principalement cystite
et urétrite.

Formule pour les infections urinaires n°l


IU1

Tong Lin Fang


iH$^:£"
(Formule pour dégager la strangurie)

Ingrédients : Flos Lonicerae Japonicae (fin Yin Hua), 30g, Herba


Oldenlandiae Diffusae (Bai Hua She Sbe Cao), 15g, Herba Cum Radiée
Houttuyniae cordatae (Yu Xing Cao), 15g, Herba Plantaginis (Cbe Qian
Cao), 30g, HerbaPolygoni Avicularis (BianXu), 10g, CortexPhellodendri
(HuangBat), 10g, Herba Cephalanoplos Segeti (Xiaojî), 12g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. Nous pouvons remplacer Che Qian Cao par Semen
Plantaginis (Che Qian Zi).

420
Ma phytothérapie chinoise mcùerne

Fonctions :
1. clarifie la chaleur et neutralise la toxicité1
2. libère l'humidité et dégage la strangurië

Indications : infection des voies urinaires ou pyélonéphrite chronique


due à une humidité chaleur.

Commentaire : Selon la médecine chinoise les infections urinaires aiguës


sont le plus souvent induites par une humidité chaleur dans la vessie. Lors-
que la chaleur est sévère, s'ajoute la notion de toxicité, fréquente dans les
cystites ou urétrites aiguës. C'est la raison pour laquelle on utilise BaiHua
She She Cao, YuXing Cao, Che Qian Cao, BïanXu qui favorisent la diurèse
et éliminent l'humidité, fin Yin Hua, Bai Hua She She Cao, Yu Xing Cao,
Huang Bai qui clarifient la chaleur, neutralisent la toxicité et éliminent
l'humidité. En outre, Xiao Ji rafraîchit le sang et prévient l'hématurie.
Enfin, fin Yin Hua, Yu Xing Cao et Bai Hua She She Cao ont des proprié-
tés antibactériennes puissantes sur les principaux germes infectieux des
voies urinaires.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise du Shan Dong


(Shan Dong Zhong Yi Za Zhî) -1988, n°2. Auteur : Dr Song Chi.

Formule pour les infections urinaires n°2


IU2

Qing Lin Tang


^ 0$- $
(Décoction pour clarifier la strangurië)

1 Dans mes précédents ouvrages, je traduisais le terme Jie Du par éliminer la toxicité.
Toujours en quête d'une meilleure traduction du chinois médical, je préfère aujourd'hui
cette nouvelle traduction qui me semble encore plus proche de l'idée originelle. Bien
entendu, selon le dictionnaire Ricci, un des sens de Jie est neutraliser.
421
£a phytothérapie chinoise moderne

Ingrédients : Herba Cum Radiée Taraxaci Mongolie! (Pu Gong Ying],


30g, Herba Scutellariae Barbatae (Ban ZhiLian), 30g, Cortex Phellodendri
(Huang Baî), 10g, Herba Lophateri Graqcilis (Dan Zbu Yé), 10g, Herba
Polygoni Avicularis (Bian Xu), 15g, Folium Pyrrosiae (Sbi Wei), 15g,
Pericarpium Citri Reticulatae (ChenPt), 6g, Cacumen Glycyrrhizae (Gan
Cao Shao), 6g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour. En cas d'in-
fection sévère, il faut faire chaque décoction avec une nouvelle dose de
plantes. Si l'infection n'est pas trop sévère ou dès que l'infection aiguë est
en grande partie contrôlée, nous pouvons faire les deux décoctions avec
les mêmes substances.

Fonctions :
1. clarifie la chaleur et neutralise la toxicité
2. favorise la diurèse et dégage la strangurie

Indications : infection aiguë des voies urinaires (cystite, urétrite," mais


aussi phase aiguë des pyélonéphrites chroniques) due à un Lin chaleur
par humidité chaleur dans la vessie avec mictions urgentes, fréquentes,
douloureuses, douleur lombaire, parfois fièvre, langue rouge, enduit jaune,
pouls Hua (glissant) et Shuo (rapide).

Modifications :
> En cas d'urines peu abondantes, ajouter Herba Dianthi (Qu Mai),
15g, Semen Plantaginis (Cbe Qian Zt), 12g.
> En cas de petit bassin distendu, ajouter Radix Linderae Strychnifoliae
(Wu Yao), 8g, Fructus Citri Aurantii (ZbiKé), 8g.
> En cas d'urines troubles, ajouter Rhizoma Dioscoreae (BeiXié), 12g,
Semen Coicis Lachryma-jobi (Yi YiRen), 15g.
> En cas de crise aiguë d'une maladie ancienne et chronique avec vide
de Qi concomitant, ajouter Radix Astragali Membranacei (Huang
Qî), 20g, Radix Codonopsitis Pilosulae (DangSben), 15g, Rhizoma
Atractylodis Macrocephalae (Bai Zbu), 10g.
> En cas de vide de sang, ajouter Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui),
10g.

422
£a phytothérapie chinoise moberne

> En cas de langue rouge sans enduit ou langue en miroir, ajouter


Radix Rehmanniae (ShengDÎ), 12g, Tuber Ophiopogonis Japonici
(MaiMenDong}, 12g.
> En cas de constipation, aj outer Radix Et Rhizoma Rhei (Da Huang},
10g.

Commentaire : Voici une formule que j'allais qualifier de " classique "
puisqu'elle est composée de substances médicinales qui clarifient la cha-
leur et neutralisent la toxicité (Huang Bai, Pu Gong Ying, Ban Zbi Lian},
qui exsudent l'humidité et favorisent la diurèse (Bian Xu, Shi Wei, Dan
Zbu Yé), qui atténuent la douleur urinaire (Gan Cao Shao, Dan Zbu Yé) et
qui protègent la rate, mobilisent le Qi et assèchent l'humidité (Cben Pî).

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Fu Jian (Pu


Jian Zbong Yi Yao} -1988, n°2. Auteur : Dr Lan Ya Juan.

Formule pour les infections urinaires n°3


IU3

Yu Bai Yin Hai Tang

(Décoction de Herba Cum Radice Houttuyniae cordatae,


Herba Cum Radice Patriniae Heterophyllae, Flos
Lonicerae Japonicae et Spora Lygodii Japonici)

Ingrédients : Herba Cum Radice Houttuyniae cordatae (Yu Xing Cao},


30g, Herba Cum Radice Patriniae Heterophyllae (Bai Jiang Cao}, 30g,
Flos Lonicerae Japonicae (fin Yin Hua), 18g, Spora Lygodii Japonici (Hai
Jin Sha), 24g, Radix Sophorae Flavescentis (Ku Sben), 12g, Herba Plantaginis
(Cbe Qian Cao}, 15g, Folium Pyrrosiae (Sbi Wét), 12g, Fructus Kochiae

423
£a phytothérapie chinoise moderne

Scopariae (Di Fu Zî), 18g, Herba Senecinis Scandentis (Qian Li Guang),


15g, Radix Scutellariae Baicalensis (Huang Qin), 10g, Herba Oldenlandiae
Diffusae (Bai Hua Sbe Sbe Cao), 30g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour (matin et


soir) avec les mêmes substances.

Fonctions :
1. clarifie la chaleur et neutralise la toxicité
2. favorise la diurèse et dégage la strangurie

Indications : infection aiguë des voies urinaires et pyélonéphrite aiguë


dues à une humidité chaleur dans la vessie avec mictions urgentes, fré-
quentes, douloureuses, brûlantes, douleur lombaire, parfois fièvre et fris-
sons...

Modifications :
> En cas de fièvre et frissons, ajouter Radix Bupleuri (ChaiHu), 10g,
Rhizoma Phragmitis Communis (Lu Gen), 10g, Herba Artemisiae
Apiacae (QingHao), 15g.
> En cas de fièvre élevée (39° et +), ajouter Gypsum Fibrosum (Shi
G*o),30g.
> En cas de nausées, vomissements, ajouter Herba Agastachis Seu
Pogostemi (Huo Xiang), 10g, (fa) Rhizoma Pinelliae Ternatae (Ban
Xia), 10g, Caulis Bambusae In Taeniis (Zhu Ru), 10g et supprimer
Qian Li Guang, Huang Qin et Ku Shen.
> En cas d'hématurie, ajouter Cortex Radicis Moutan (Dan Pi), 12g,
Rhizoma Imperatae Cylindricae (Bai Mao Gen), 15g, Herba
Cephalanoplos Segeti (Xiaoji), 12g.

Commentaire : Voici encore une formule qui clarifie et neutralise forte-


ment la chaleur toxique avec Yu Xing Cao, Baijiang Cao, Qian Li Guang,
Jin Yin Hua, Huang Qin et Bai Hua Sbe Sbe Cao (action antibactérienne
avec un tropisme marqué sur les voies urinaires). A cela s'ajoutent des
substances médicinales qui éliminent l'humidité, favorisent la diurèse et
dégagent la strangurie comme Ku Shen, Che Qian Cao, Shi Wëi, Di Fu Zi.

424
£a phytothérapie chinoise moberne

Le tout constituant un excellent antiseptique des voies urinaires. Nous


soulignerons également l'action antalgique et antispasmodique de Jin Qian
Cao pour l'uretère.

Origine : article paru dans la revue académique de l'institut de médecine


chinoise de Cheng Du (Cheng Du Zbong Yl Xue Yuan Xue Bao) - 1981,
TIO 1. Auteur : Dr Lan Xue Liang.

Formule pour les infections urinaires n°4


IU4

Yin Pu Xiao Du Yin

(Boisson de Flos Lonicerae Japonicae et de Herba Cum


Radiée Taraxaci Mongolie! pour dissiper la toxicité)

Ingrédients : Flos Lonicerae Japonicae (fin Yin Hua), 15-3Og, Herba Cum
Radice Taraxaci Mongolie! (Pu Gong Ying), 30-45g, Herba Lysimachiae
(fin Qian Cao), 30-45g, Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Shen), 15-25g,
Rhizoma Cyperi Rotundi (XiangFu), 6-10g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour (matin et


soir) avec les mêmes substances.

Fonctions :
1. clarifie la chaleur et neutralise la toxicité
2. favorise la diurèse et dégage la strangurie
3. mobilise le Qi et active le sang

425
Sa phytothérapie chinoise moberne

Indications : infection des voies urinaires due à une humidité chaleur


dans la vessie, une stagnation de Qi et une stase de sang.

Modifications :
> En cas de fièvre, céphalée, ajouter Fructus Viticis (Manjing Zt), 6g,
Flos Chrysanthemi Morifolii (fu Hua), 10g, Fructus Forsythiae
Suspensae (Lion Qiao), 15g.
> En cas d'alternance de fièvre et de frissons, bouche arrière, gorge
sèche, ajouter Radix Bupleuri (Chai Hu), 10g, Radix Scutellariae
Baicalensis (Huang Qin), 10g.
> En cas de douleur abdominale et lombaire, ajouter Rhizoma
Corydalis Yanhusuo (YanHu Suo), 10g, Ramulus Loranthi Seu Visci
(Sang fi Sheng), 10g.
> En cas de miction difficile, goutte à goutte, ajouter Spora Lygodii
Japonici (Haijin Sba), 15g, Semen Plantaginis (Cbe Qian Zî), 15g.
> En cas d'cedème, ajouter Herba Lemnae Seu Spirodelae (Fu Ping),
15g, Pericarpium Arecae Catechu (Da Fu Pt), 15g, Caulis Akebiae
(Mu Tong), 6g.
> En cas de distension épigastrique, perte d'appétit, enduit jaune, épais
et gras ajouter Talcum (HuaSht), 15g, Cortex Magnoliae Officinalis
(Hou Pô), 10g, Herba Eupatorei (PeiLan), 10g, Cortex Phellodendri
(Huang Bat), 10g.
> En cas d'urines rouges, d'hématurie, ajouter Rhizoma Imperatae
Cylindricae (BaiMao Geri), 30g, Herba Cephalanoplos Segeti (Xiao
/*), 3°g-

Commentaire : Cette formule traite certes les Lin (stranguries) dues à


une humidité chaleur dans la vessie, mais aussi la stagnation de Qi et stase
de sang qui peut en découler. On axe la stratégie thérapeutique moins sur
la diurèse (fin Qian Cao) et plus sur la mobilisation du Qi et du sang
(XiangFu, Dan Sben) et la clarification et neutralisation de la chaleur toxi-
que (fin Yin Hua, Pu Gong Ying). Une formule simple mais efficace.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du He Bei (He


Bei Zhong Yi) -1982, n°2. Auteur : Dr Liu Shou Nian.

426
£a phytothérapie chinoise moderne

CALCULS URINAIRES

Formule pour les calculs urinaires n°l


CU1

Lujin Yin

(Boisson de Cornu Degelatinum Cervi


et de Herba Lysimachiae)

Ingrédients : Cornu Degelatinum Cervi (Lujiao Shuang), 30-60g, Herba


Lysimachiae (fin Qian Cao), 30g, Semen Benincasae Hispidae (Dong Gua
Zî), 30g, Spora Lygodii Japonici (Haijin Sha), 30g, Talcum (Hua Sbt), 20g,
Succinum (Hu Pô), 6g, Semen Plantaginis (Cbe Qian Zî), 10g, Folium
Pyrrosiae (Shi Wèt), 10g, Herba Polygoni Avicularis (BianXu), 10g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. 30 minutes après la prise du remède faire des mouvements
comme sauter à la corde, faire de petits sauts verticaux sur place. Après 30
minutes d'exercices boire une grande quantité d'eau. Appliquer la mé-
thode 7 à 10 jours, ce qui constitue une cure. Faire au moins deux autres
cures avec une fenêtre thérapeutique de 3 à 7 jours entre chaque cure.
Cette méthode permet le plus souvent d'éliminer les calculs en douceur et
éviter les coliques néphrétiques.

427
£a phytothérapie chinoise moderne

Fonctions :
1. clarifie la chaleur et dégage la strangurie
2. expulse la pierre, dissout la pierre

Indications : lithiase urinaire due à une humidité chaleur dans le foyer


inférieur.

Modifications :
> En cas de chaleur sévère, ajouter Rhizoma Imperatae Cylindricae
(Bai Mao Geri), 15g, Radix Et Rhizoma Rhei (Da Huang), 10g.
> En cas de douleur sévère, ajouter Radix Albus Paeoniae Lactiflorae
(Bai Shao), 12g, Rhizoma Corydalis Yanhusuo (Ktn Hu Suo), 15g.
> En cas de stase de sang, ajouter Herba Lycopi Lucidi (Ze Lan), 12g,
Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Sberi), 12g.
> En cas de vide de Qi, ajouter Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang
Sberi), 12g, Radix Astragali Membranacei (Huang Qi), 15g.
> En cas de vide du Yang des reins, ajouter Radix Lateralis Praeparatus
Aconiti Carmichaeli (Fu Zî), 6g, Cortex Cinnamomi Cassiae (Rou
G*«),3g.
> En cas de vide de Yin, ajouter Radix Rehmanniae (SbengDî), 15g.

Commentaire : Cette formule serait presque banale si elle ne comportait


pas Lu Jiao Sbuang. En effet, selon l'expérience clinique ce remède, aux
antipodes de ses indications traditionnelles, possède la capacité comme
Jin Qian Cao de dissoudre puis d'expulser les lithiases urinaires. Ces deux
empereurs sont aidés par de grands remèdes de calculs comme Dong Kui
Zi, Hu Pô, Haijin Sha qui dégagent la strangurie et expulsent la pierre. En
outre, Sbi Wei, Hua. Sbi, Cbe Qian Zi, Bian Xu clarifient la chaleur et
favorisent la diurèse pour aider l'expulsion de la lithiase. L'ensemble cons-
titue un traitement de choix pour évacuer les calculs ou sables urinaires.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du Shan Xi


(Sban Xi Zhong Yî) -1988, n° 12. Auteur : Dr Wang Zhi Xia.

428
£a phytothérapie chinoise moderne

Formule pour les calculs urinaires n°2


CU2

Zhu Sbi Tang


&J5&I
(Décoction pour expulser la pierre)

Ingrédients : Herba Lysimachiae (fin Qian Cao), 30-60g, Spora Lygodii


Japonici (Haijin Sba), 3g (poudre fine à ajouter dans la décoction juste
avant de la boire), Caulis Akebiae (Mu long), 10g, Radix Rehmanniae (Sheng
Dî), 12g, Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Sbao), 10g, Succinum (Hu
Pô), 3g (poudre fine à ajouter dans la décoction juste avant de la boire),
Radix Auklandiae Lappae (Mu Xiang), 5g, Endothelium Corneum Gigeriae
Galli (Ji Neijin), 6g, Cacumen Glycyrrhizae (Gan Cao Sbao), 4g

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour avec les mê-
mes substances. Pour la colique néphrétique, il faut conserver les posolo-
gies élevées. Le traitement dure alors 3 à 5 jours le temps de faire disparaî-
tre la douleur. Nous pouvons ensuite continuer pendant 2 semaines en
abaissant les posologies. Par la suite un traitement de fond pour prévenir
les crises est indispensable.

Fonctions :
1. clarifie la chaleur et favorise la diurèse
2. expulse la lithiase et dégage la strangurie
3. désobstrue les Luo et arrête la douleur

Indications : lithiase urinaire, colique néphrétique dues à une humi-


dité chaleur.

Commentaire : Comparativement à la formule précédente celle-ci cor-


respond à une situation plus aiguë. Ensemble/in Qian Cao, Haijin Sba, Ji
Neijin clarifient la chaleur, éliminent l'humidité, dissolvent la lithiase,
429
£a phytothérapie chinoise moderne

expulsent la lithiase. Mu long favorise la diurèse et désobstrue la strangurie.


Hu Pô favorise la diurèse, expulse la stase, désobstrue les Luo, arrête la
douleur. Mu Xiang mobilise le Qi et arrête la douleur. Sheng Di et Bai
Shao protègent le Yin de l'action drainante des autres substances médici-
nales. En outre Bai Shao atténue la tension et arrête la douleur. Gan Cao
Shao traite la douleur de l'uretère. Une formule puissante, bien adaptée à
la colique néphrétique pour lutter contre la douleur et favoriser l'évacua-
tion du calcul.

Origine : article paru dans le journal de médecine chinoise du He Nan


(He Nan Zhong Yî) - 1981, n°5. Auteur : Dr Zhong Yan.

Formule pour les calculs urinaires n°3 I


J

Yi Qi Pat Shi Tang


&^#%
(Décoction pour augmenter le Qi et expulser la pierre)

Ingrédients : Radix Astragali Membranacei (Huang Qz), 30g, Radix


Angelicae Sinensis (Dang Gui), 15g, Herba Lysimachiae (Jin Qian Cao),
30-60g, Endothelium Corneum Gigeriae Galli QiNeiJin), 6g (poudre fine
à ajouter dans la décoction juste avant de la boire), Spora Lygodii Japonici
(Hai Jin Sha), 6g, Semen Pruni Persicae (Tào Ren), 12g, Flos Carthami
Tinctorii (HongHua), 12g, Folium Pyrrosiae (Shi Weî), 15g, Caulis Akebiae
(Mu long), 6g, Rhizoma Sparganii (San Leng), 15g, Rhizoma Curcumae
Zedoariae (E Zhu), 15g, Fructus Liquidambaris Taiwaniae (Lu Lu long),
20g, Radix Achyranthis Bidentatae (Huai Niu Xi), 30g, Cacumen
Glycyrrhizae (Gan Cao Shao), 10g

430
£a phytothérapie chinoise moberne

Mode d'emploi : Décoction. Faire deux décoctions par jour (matin et


soir) avec les mêmes substances. 30 minutes après avoir bu la décoction le
patient doit sauter sur place pendant 15 minutes.

Fonctions :
1. augmente le Qi et soutient le correct
2. clarifie la chaleur et favorise la diurèse
3. attaque le dur et expulse la pierre

Indications : calculs urinaires dus à une humidité chaleur avec une défi-
cience de l'énergie correcte.

Modifications :
> En cas de vide de Qi marqué, ajouter Radix Pseudostellariae
Heterophyllae (TaiZiSben), 30g, Rhizoma Polygonati (Huangjing},

> En cas de vide de Yang, ajouter Herba Epimedii (Yin Yang Huo],
12g, Radix Lateralis Praeparatus Aconiti Carmichaeli (Pu Zt), 6g,
Fructus Psoraleae Corylifoliae (Bu Gu Zbî), 15g.
> En cas de vide de Yin, ajouter Radix Rehmanniae (ShengDÎ), 15g,
Radix Scrophulariae Ningpoensis (Xuan Shen), 12g.

Commentaire : Les trois " Jin ", Jin Qian Cao, Hai Jin Sha, Ji Nei Jin
traitent la manifestation, c'est-à-dire la lithiase, alors que Huang Qi, Dang
Gui, Huai Niu Xi et les autres substances médicinales qui tonifient (voir
modifications) traitent la racine, c'est-à-dire le vide qui favorise la création
de la lithiase. Etant donné que nous sommes ici plus en plénitude qu'en
vide, plutôt en phase aiguë qu'en phase chronique, il faut davantage dis-
perser. C'est pour cela que les trois " Jin " sont aidés par Shi Wei, Mu Tong
pour favoriser la diurèse et dégager la strangurie, par Tao Ren, Hong Hua,
San Leng, E Zku, Lu Lu Tong, Gan Cao Sbao pour activer le sang, transfor-
mer la stase, mobiliser le Qi et arrêter la douleur. Cette formule est parti-
culièrement adaptée aux personnes âgées, aux personnes de faible consti-
tution, aux lithiasiques chroniques ou après le traitement d'attaque d'une
colique néphrétique. Les posologies peuvent bien entendu être adaptées
en fonction des besoins.

Origine : article paru dans la revue de médecine chinoise du Shan Dong


(Shan Dong Zbong Yi Za Zbi) -1986, n°6. Auteur : Dr Lan Mao Pu.
431
£a phytothérapie chinoise moùerne

Annexe

APPLICATIONS DES
SUBSTANCES MÉDICINALES CHINOISES
SELON LES
RECHERCHES PHARMACOLOGIQUES MODERNES

Avertissement
Cette annexe tente de présenter une autre voie d'étude de la matière médi-
cale chinoise. Je ne pense pas que celle-ci soit d'une quelconque valeur
sans la connaissance traditionnelle. En effet, utiliser les substances médici-
nales chinoises uniquement en fonction de leurs propriétés pharmacolo-
giques serait une erreur voire un non sens. Pour moi, cet éclairage n'ap-
porte qu'une information supplémentaire qui permet, parfois, d'aider la
sélection du bon remède.

Une des grandes originalités et grandes forces de la médecine chinoise est


le Bian Zbeng Lun Zhi (choix des traitements selon la différenciation des
syndromes). Sans l'application de ce principe fondamental, nous ne fai-
sons plus de médecine chinoise. Donc, utiliser par exemple Spica Prunellae
Vulgaris (Xia Ku Cao) systématiquement en cas d'hypertension artérielle
parce qu'il a des vertus hypotensives ou automatiquement Bombyx
Batryticatrus (fiang Cari) en cas de diabète parce qu'il est hypoglycémiant
est une pratique médicale erronée.

J'ai le sentiment qu'il faut avoir un bon niveau en médecine chinoise et en


médecine occidentale pour ne pas se tromper dans l'interprétation de ces
recherches et surtout savoir comment les appliquer. C'est la raison pour
laquelle, en toute simplicité, je déconseille aux débutants ou aux person-
nes ne maîtrisant pas encore la connaissance traditionnelle de ne pas utili-
ser cette classification qui peut très facilement les amener à faire des con-
tresens et à les éloigner de l'art médical chinois.

432
£a phytothérapie chinoise moberne

Enfin, ces données ne sont pas exhaustives, ni définitives. Elles sont sim-
plement le fruit de l'ensemble des sources chinoises que je possède actuel-
lement sur le sujet. Cette recherche devra être poursuivie, complétée, cor-
rigée dans l'avenir.

L'astérisque * qui suit certaines substances médicinales signifie que ce sont


des remèdes souvent toxiques et/ou à précautions particulières. A nou-
veau, je rappellerai que les informations de ce livre s'adressent à des prati-
ciens compétents et ne doivent en aucun servir de base à une quelconque
automédication qui comporte des risques parfois irréversibles. Nous con-
seillons au néophyte de consulter un spécialiste.

SUBSTANCES MEDICINALES
ANTIVIRALES
Virus de la grippe Bulbus Allii Sativi (Da Suan)
Cortex Phellodendri (Huang Bai)
Cortex Radicis Moutan (Dan Pi)
Flos Chrysanthemi Indici (Yeju Hua)
Flos Lonicerae Japonicae (fin YïnHua)
Folium Daqingye (Da QÈrçg Yè)
FoliumPerillaeFrutescentis (Zi Su Yè)
Fructus Arctii Lappae (Nùt Bang Zî)
Fnictus Forsythiae Suspensae (Lion Cnaà)
Herba Artemisiae Capillaris (Yin ChenHao)
Herba CumRadice Houttuyniae cordatae (Yu Xrng Cao)
Herba Elsholtziae Seu Moslae (XiangRu)
Herba Ephedrae (Ma Huang)
Herba Eupatorei (Pei Lan)
Pxdvis Indigonis (QtngDaî)
Radix Bupleuri (Chai Hù)
Radix Et Rhizoma Polygoni Cuspidati (Hu Zhang)
Radix Et Rliizoma Riiei (Da Huan£)
Radix Grycyrrhizae (Gan Cao)
Radix Istadis Seu Baphicacanthi (Ban Lan Geri)
Radix Ledebouriellae Divaricatae (FangFeng)
Radix lithospermi Seu Amebiae (Zi Cao)
Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae (Cbi Shao)
Radix Scutellariae Baicalensis (Huang Cm)
Radk Stemonae (Bai Bu)
Ramulus Cinnamomi Cassiae (Gui Zhî)
Rhizoma Belamcandae Chinensis (She Gan)
Rhizoma Coptidis Chinensis (Huang Lion)

433
£a phytothérapie chinoise moderne

âuûstances médicinales antiVirales (suite)

Rhinovirus Pericarpium Citri Reticulatae (Oxn Pî)


Placenta Hominis (Zi He Ché)
Scolopendra Subspinipes (Wu Gong)
Semen Pruni Armeniacae (XingRen)

Adénovirus Rbizoma Belamcandae Chinensis (She Gan)

Virus de la rougeole Herba Schizonepetae Tenuifoliae (fingjiè)


Herba Andrographidis Paniculatae (Chuan Xin Lion)
Fructus Xanthii Sibirici (GzngEr Zî)
Radix Lithospermi Seu Arnebiae (Zi Cao)
Zaocys Dhumnades (Wu Shao She)

Virus de l'herpès Cacumen Biotae Orientalis (Ce Bai Yè)


Flos Lonicerae Japonicae (fin YinHuà)
Herba Cum Radiée Violae Yedoensitis (Zi Hua. Di
Ding;
Herba Portulacae Oleraceae (Ma ChiXian)
Radix Et Rhizoma Polygoni Cuspidati (Hu Zkan£)
Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae (On Shao)
Rhizoma Belamcandae Chinensis (Sbe Gan)

Virus poliomyélitique Cortex Phellodendri (HuangBaî)


Herba Ephedrae (Ma Huan$
Herba Epimedii (Yin YangHno)
Radix Bupleuri (Chai Hu)
Radix Et Rhizoma Polygoni Cuspidati (Hu Zbangj
Radix lithospermi Seu Arnebiae (Zi Cao)
Ramulus Cinnamomi Cassiae (Gui Zbî)
Ramulus Loranthi Seu Visci (Sangji Sheng)

Virus Coxsackie Folium Daqingye (Da Gjng Yè)


Radix Et Rhizoma Polygoni Cuspidati (Hu Zhang)
Ramulus Loranthi Seu Visci (Sangji Sheng}
Rhizoma Belamcandae Chinensis (She Gan)

Virus des oreillons Flos Lonicerae Japonicae (fin Yin Hua)


Folium Daqingye (Da Gjng Yè)
Periostracum Cicadae (Chan Tuî)
Radix Istadis Seu Baphicacanthi (Ban Lan Gen)

434
£a phytothérapie chinoise moderne

âubstances médicinales antitfirales (suite et fin)


Viras ECHO Flos Chrysanthemi Indici (Yeju Hua)
Flos Lonicerae Japonicae (fin Ym Hua)
FoliumDaqingye (Da Qing Yè)
FoliumPerillae Frutescentis (Zi Su Yè)
Fructus Gardeniae Jasminoidis (Zbi Zî)
Fructus Viticis (ManfingZi)
Herba Andrographidis Paniculatae (Cbuan Xin Lion)
Herba Artemisiae Apiaceae (CmgHaô)
Herba CumRadice Houttuyniae cordatae (Yu Xmg Cao)
Herba Cum Radice Taraxaci Mongolici (Pu Gong Ymg)
Herba Elsholtziae Seu Moslae (XiangRjt)
Herba Ephedrae (Ma Huang)
Herba Menthae Haplocalysis (Bo Hè)
Radix Et Rbizoma Polygoni Cuspidati (Hu Zbang)
Ramulus Cinnamomi Cassiae (Gui Zht)
Rhizoma Belamcandae Ckinensis (Sbe Gan)
Spica Prunellae Vulgaris (XiaKu Cao)

SUBSTANCES MEDICINALES
ANTIMICROBIENNES
Antiseptiques Bulbus AUii Sativi (Da. Suarï)
à large spectre Calculus Bovis (Niu Huang)
Cortex Magnoliae Officinalis (Hou Pô]
staphylocoque, Cortex Phellodendri (Huang Bat)
streptocoque, Cortex Radicis Moutan (Dan Pt)
pneumocoque, Flos Lonicerae Japonicae (fin Ym Hua)
meningocoque, Folium Daqingye (Da Qing Yè)
Shigella, Fructus Forsythiae Suspensae (Lion Cnao)
Salmonella, Fructus Gardeniae Jasminoidis (Zbi Zi)
Fructus Trichosanthis Kirlowii (Gua Lou)
Herba Andrographidis Paniculatae (Chuan Xin Lion)
Herba Cum Radice Patriniae Heterophyllae (Baijiang Cao)
Herba Cum Radice Taraxaci Mongolici (Pu Gong Ymg)
Herba Cum Radice Violae Yedoensitis (Zi Hua Di Ding)
Pulvis Indigonis (QingDai)
Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Shao)
Radix Gentianae Macrophyllae (CJnfiao)
Radix Gentianae Scabrae (LongDan Cao)
Radix Istadis Seu Baphicacanthi (Ban Lan Gen)
Radix Scutellariae Baicalensis (Huang Cjn)
Radix Sophorae Subprostratae (Shan Dou Gen)
Rhizoma Anemarrhenae Asphodeloidis (Zbi Mu)
Rhizoma Coptidis Chinensis (Huang Lion)
Spica Prunellae Vulgaris (XiaKu Cao)

435
£a phytothérapie chinoise moberne

substance* médicinales antimfcrobcennes (suite)

Staphylocoque Cacumen Biotae Orientalis (Ce Bai Yè)


doré Flos Caryophylli (DingXiang)
Flos Chrysanthemi Indici (Yeju Hua)
Fructus Arctii Lappae (Niu Bang Zi)
Fructus Pruni Mume (WuMeï)
Fructus Xanthii Sibirici (CangEr Zî)
Herba Agrimoniae Pilosae (XianHe Cao)
Herba Cephalanoplos Segeti (Xiaojî)
Herba Cum Radiée Houttuyniae cordatae (Yu Xing Cao)
Herba Dianthi (Q# Mai)
Herba Lysimachiae (fin Cnan Cao)
Herba Polygoni Avicularis (Bian Xu)
Herba Portulacae Oleraceae (Ma Cbi Xiari)
Herba Seu Radix Cirsii Japonici (Da Jî)
Radix Et Rhizoma Polygoni Cuspidati (Hu Zhang)
Radix Et Rhizoma Rhei (Da Huang]
Radix Hicis Pubescentis (MaoDongQing)
Radix Platycodi Grandiflori (Jie Geng)
Radix Pulsatillae Chinensis (Bai Tou Weng)
Radix Rubiae Cordifoliae (Qiœi Cao Gen)
Radix Scrophulariae Ningpoensis (Xuan Sben)
Spora Lygodii Japonici (Haijin Shà)

Streptocoque Flos Chrysanthemi Indici (YeJuHua)


hémolytique Folium Artemisiae Argyi (Ai Yè)
Fructus Xanthii Sibirici (CangEr Zî)
Herba Cum Radiée Houttuyniae cordatae (Yu Xing Cao)
Radix Et Rhizoma Polygoni Cuspidati (Hu Zbang)

Méningocoque Bulbus Allii Sativi (Da Suan)


Herba Seu Radix Cirsii Japonici (Dajî)
Radix Et Rhizoma Polygoni Cuspidati (Hu Zbang)
Radix Gentianae Scabrae (LongDan Cao)

Pneumocoque Cacumen Biotae Orientalis (Ce Bai Yè)


Cortex Magnolke Officinalis (Hou Pô)
Folium Artemisiae Argyi (Ai Yè)
lignum Sappan (Su Mu)
Radix Et Rhizoma Polygoni Cuspidati (Hu Zbang)
Radix Platycodi Grandiflori (fie Geng)

436
£a phytothérapie chinoise moderne

substances méèicûudes antimicrofaennes (suite)

Bacillus pertussis Cortex Magnoliae Offîcinalis (Hou Pô)


(coqueluche) . Flos Caryophylli (DingXùmg)
Herba Andrographidis Paniculatae (Oman Xin Lion)
Herba Cephalanoplos Segeti (Xiœoji)
Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Shao)
Radix Scutellariae Baicalensis (Huang Qin)
Radix Stemonae (Bai Bu)
Rhizoma Bletillae Striatae (Baijt)
Rhizoma Dioscoreae Bulberiferae (Huang Yao Zi)

Bacille de Koch Bulbus Allii Sativi (Da Suan)


(tuberculose) Buthus Martensi (Q«a?z Xiè)
Cortex Phellodendri (Huang Bai)
Cortex Radicis Lycii Chinensis (Di Gu Pi)
Flos Caryophyîli (DingXiang)
Flos Lonicerae Japonicae (fin Yin Hua)
Flos Tussilaginis Farfarae (KuanDongHuà)
Fructus Forsythiae Suspensae (Lion Qwo)
Fructus Immaturus Qtri Aurantii (Zhi Shi)
Herba Cum Radice Houttuyniae cordatae (Yu Xing Cao)
Herba Cum Radice Violae Yedoensitis (Zi Hua Di Ding}
Pumice (Fu Hai Shi)
Radix Angelicae Dahuricae (Bai Zhi)
Radix Asteris Tatarici (Zi Won)
Radix Bupleuri (Chai Hu)
Radix Polygalae Tenuifoliae (Yuan Zhi)
Radix Sanguisorbae Officinalis (Di Yu)
Radix Scutellariae Baicalensis (HuangQin)
Radk Sophorae Flavescentis (Ku Shen)
Radix Stemonae (Bai Bu)
Rhizoma Belamcandae Chinensis (She Gan)
Rhizoma Bletillae Striatae (Baijî)
Rhizoma Cimicifugae (ShengMa)
Rhizoma Coptidis Chinensis (Huang Lion)
Rhizoma Porygonati (HuangJing)
Rhizoma Polygonati Odorati (Yu Zhu)
Scolopendra Subspinipes (Wu Gong)
Spica Prunellae Vulgaris (XiaKu CM)

437
£a phytothérapie chinoise moderne

substances méûfcffutles antîmfcrobfennes (suite)


Corynebacterium Substances qui neutralisent les toxines du microbe :
diphthriae Cortex Radicis Moutan (Dan Pî)
(diphtérie) Herba Verbenae Officinalis (Ma Bian Cao)
Radix Achyranthis Bidentatae (Huai Niu Xî)
Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Shao)
Radix Rehmanmae (SbengDî)
Radix Scrophulariae Nïngpoensis (Xuan Sben)

Substances qui neutralisent le microbe :


Bulbus Ali Satrvi (Da Suan)
Bulbus Fritillariae Thunbergii (ZbeBeiMu)
Flos Chrysanthemi Indici (Yeju Hua)
Flos Lonicerae Japonicae (fin YinHua)
Folium Pyrrosiae (Sbi Weî)
Fructus Forsythiae Suspensae (Lion Cnao)
Fructus Terminaliae ChebuLae (He Zî)
Herba Cum Radice Houttuyniae cordatae (Yu Xing Cao)
Herba Ecliptae Prostxatae (Han Lion Cao)
Herba Schizonepetae Tenuifoliae (fingjie)
Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui)
Radix AuMandiae Lappae (Mu Xicm^
Radix Et Rbizoma Polygoni Cuspidati (Hu Zbang)
Radix Glycyrrhizae (Gan Cao)
Radix Scutellariae Baicalensis (Huang Qin)
Rhizorna Anemarrhenae Asphodeloidis (ZhiMu)
Tuber Asparagi Cochinensis (TùtnMenDon£)
Tuber Ophiopogonis Japonici (Mai Men Dong)

Pseudomonas Cortex Radicis Moutan (Dan Pî)


aeruginosa Flos Lonicerae Japonicae (fin Yîn Hua)
Fructus Pruni Mume (Wu Met)
Fructus Schisandrae Chinensis (Wu Wd Zî)
Fructus Terminaliae Ckebulae (He Zî)
Galla Rhois Cbinensis (Wu Bd Zî)
Herba Cum Radice Taraxaci MongoËci (Pu Gong Yîng)
Herba Cum Radice Violae Yedoensitis (Zi Hua Di Ding}
Herba Dianthi (Cu Mai)
Herba Potygoni Avicularis (Bian Xu)
Herba Seu Radix Cirsii Japonici (Dajî)
Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Shao)
Radix Et Rhizoma Polygoni Cuspidati (Hu Zbang)
Radix Et Rhizoma Rhei (Da Huang)
Radix Pulsatillae Chinensis (Bai Tou Weng)
Radix Scrophulariae Nîngpoensis (Xuan Sben)
Radix Scutellariae Baicalensis (Huang Cm)
Spica Prunellae Vulgaris (XiaKu Cao)
Spora Lygodii Japonici (Haijin Sba)
438
£a phytothérapie chinoise moderne

substances médicinales antimicrofaennes (suite)

Bacillus Cortex Fraxini (Cm Pî)


enteritidis Cortex Radicis Lycii Chinensis (Di G# Pî}
(Salmonella Fructus Terminaliae Chebulae (He Zi)
enteritidis) Galla Rhois Chinensis (Wu M Zî)
Herba Agrimoniae Pilosae (Xian He Cao)
Herba Artemisiae Apiaceae (QingHao)
Herba Cum Radiée Houttuynke cordatae (Yu Xing Cao)
Herba Ecliptae Prostratae (Han Lion Cao)
Herba Portulacae Oleraceae (Ma Cbi Xian)
Herba Schizonepetae Tenuifoliae (Jingjiè)
Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae (On Shao)

Shigella Bulbus Allii Fistulosi (CongBai)


Dysenteriae Bulbus AUii Sativi (Da Suarî)
(dysenterie Cacumen Biotae Orientalis (Ce Bai Yè)
bacillaire) Cortex Fraxini (Qin Pi)
Cortex Magnolke Officinalis (Hou Pô)
Flos Caryophylli (DingXiang)
Flos Chrysanthemi Indici (Yeju Hua)
Folium Camelliae Sinensis (Cha Yè)
FoHumPerillaeFrutescentis (ZiSu Yè)
Fructus Crataegi (Shan Zhà)
Fructus Pruni Mume (Wu Meî)
Fructus Schisandrae Chinensis (Wu Wëi Zî)
Galla Rhois Chinensis (Wu Bd Zî)
Herba Agrimoniae Pilosae (Xian He Cao)
Herba Cum Radiée Houttuynke cordatae (Yu Xing Cao)
Herba Cum Radiée Violae Yedoensitis (Zi Hua Di Ding)
Herba Portulacae Oleraceae (Ma Cbi Xian)
Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui)
Radix Auklandiae Lappae (Mu Xiang)
Radix Et Rhizoma Polygoni Cuspidati (Hu Zbang)
Radix Ledebouriellae Divaricatae (Fang Feng)
Radix Pulsatillae Chinensis (Bai Tou
Radix Sanguisorbae Officinalis (Di Yu)
Radix Sophorae Flavescentis (Ku. Shen)
Spica Prunellae Vulgaris (XiaKu Cao)

439
£a phytothérapie chinoise moûerne

substances médicinales antimicrobiennes (sufte et fin)

Salmonella Bulbus Allii Sativi (Da Suan)


Typhi Cortex Magnoliae Of ficinalis (Hou Pô)
Salmonella Flos Caryophyfli (DingXiang)
paratyphi Flos Caryophylli (DingXiang)
(fièvre typhoïde GaUa Rhois Chinensis (Wu M Zî)
et Herba Agrimoniae Pilosae (Xian He Cao)
parathyphoïde) Herba Cephalanoplos Segeti (Xiaojî)
Herba Cum Radiée Violae Yedoensitis (Zi Hua Di Ding)
Herba Portulacae Oleraceae (Ma On Xian)
Herba Seu Radix Cirsii Japonici (Dajî)
Radix Auklandiae Lappae (Mu Xiang)
Radix Auklandiae Lappae (Mu Xiang)
Radix Et Rhizoma Polygoni Cuspidati (Hu Zbang)
Radix Sanguisorbae Officinalis (Di Yù)
Ramulus Cinnamomi Cassiae (Gui Zbî)
Rhizoma Polygonati (Huangfing)
Spora Lygodii Japonici (Haijin Sbà)

Escherichia coli Bulbus Allii Sativi (Da Suan)


(colibacillose) Flos Chrysanthemi Indici (YeJuHua)
Fructus Pruni Mume (Wu Meî)
Fructus Trichosanthis Kirlowii (Gua Loti)
Herba Agrimoniae Pilosae (Xian He Cao)
Herba Cephalanoplos Segeti (Xiaojî)
Herba Cum Radiée Patriniae Heterophyflae (Baijiang Cao)
Herba Cum Radiée Taraxaci Mongolici (Pu Gong Ying)
Herba Cum Radiée Violae Yedoensitis (Zi Hua Di Ding)
Herba Polygoni Avicularis (BianXu)
Herba Portulacae Oleraceae (Ma Cbi Xian)
Herba Scutellariae Barbatae (Ban Zbi Lion)
Herba Seu Radix Cirsii Japonici (Dajî)
Herba Verbenae Officinalis (Ma Bian Cao)
Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Sbao)
Radix Auklandiae Lappae (Mu Xiang)
Radix Et Rhizoma Rhei (Da Huang)
Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Shen)
Radix Scutellariae Baicalensis (Huang Qin)
Radix Sophorae Flavescentis (Ku Shen)
Tuber Ophiopogonis Japonici (Mai Men Dong)

440
£a phytothérapie chinoise moderne

SUBSTANCES MEDICINALES
ANTIFONGIQUES
Candida albicans Alumen (MingFan)
Cortex Phellodendii (HuangBaî)
Fructus Meliae Toosendan (Chuan Lion Zî)
Radix Scutellariae Baicalensis (HuangCvi)
Radix Sophorae Subprostratae (SbanDou Gen)

SUBSTANCES MEDICINALES
ANTI-PROTOZOAIRES
Paludisme Cortex PheUodendri (HuangBaî)
Fructus Amomi Tsao-ko (Cao Guo)
Fructus Bruceae Javanicae (YaDan Zî)
Fructus Pruni Mume (Wu Ma)
Herba Agrimoniae Pilosae (Xian He Cao)
Herba Artemisiae Apiaceae (CmgHao)
Herba Siegesbeckiae (Xi Xian Cao)
Herba Verbenae Officinalis (Ma Bian Cao)
Radix Bupleuri (Chai Hu)
Radix Dichroae Febrifugae (Chang Shari)
Radix Scutellariae Baicalensis (Huang Cjn)
Rhizoma Atractylodis (Cang Zhu)
Rhizoma Cimicifugae (SbengMa)
Rhizoma Coptidis Chinensis (HuangLian)
Amibiase Cortex Fraxini (Qin Pî)
Fructus Bruceae Javanicae (YaDan Zî)
Herba Ecliptae Prostratae (Han Lion Cao)
Herba Portulacae Oleraceae (Ma Chi Xian)
Radix Pulsatillae Chinensis (Bai Ton Weng)
Radix Scutellariae Baicalensis (HuangCm)
Radix Sophorae Flavescentis (Ku Sherî)
Radix Stemonae (Bai Bu)
Radix Stephaniae Tetrandrae (Han Fangjî)
Rhizoma Coptidis Chinensis (HuangLian)
Trichomonas AIE Sativi (Da Suan)
vaginalis Cortex Radicis MeÙae Azerdachis (Ku Lion Gen Pî)
Fructus Cnidii Monnieri (She Chuang Zî)
Herba Agrimoniae Pilosae (Xian He Cao)
Herba Menthae Haplocalysis (Bo Hè)
Radix Pulsatilke Chinensis (Bai Ton Weng)
Radix Sophorae Flavescentis (Ku Sherï)
Semen Raphani Sativi (Lai Pu Zî)
Spina Gleditschiae Chinensis (Zaojiao Ct)
441
phytothérapie chinoise moùerne

SUBSTANCES MEDICINALES
ET
PARASITES INTESTINAUX
Ascaris Cortex Magnoliae Officinalis (Hou Pô)
Cortex Radicis Meliae Azerdacnis (Ku Lion Gen Pî)
Flos Caryophyïli (DingXùtng)
Fructus Evodiae Rutecarpae (Wu Zbu Yu)
Fructus Meliae Toosendan (Oman Lion Zî)
Fructus Pruni Mume (Wu Met)
Fructus Quisqualis Indicae (Shifun Zî)
Herba Polygoni Avicularis (Bian Xu)
Pericarpium Punicae Granati (Shi Lia Pî)
Pericarpium Zanthoxyli Bungeani (Chuanjiao)
Radix Auklandiae Lappae (Mu Xiang)
Semen Arecae Catechu (BingLang)
Semen Curcubitae Moschatae (Non Gua Zî)
Semen Torreyae Grandis (Fei Zî)

Oxyure Bulbus Allii Sativi (Da Suan)


Cortex Radicis Meliae Azerdacnis (Ku Lion Gen Pî)
Fructus Bruceae Javanicae (YaDan Zî)
Fructus Carpesii Seu Daucusi (He Shî)
Fructus Evodiae Rutecarpae (Wu Zbu Yu)
Fructus Quisqualis Indicae (Shijun Zî)
Pericarpium Punicae Granati (Shi Lin Pî)
Radix Stemonae (Bai Bu)
Rhizoma Dryopteris (Guan Zhong)
Semen Arecae Catechu (Bing Long)
Semen Torreyae Grandis (Fei Zî)

Ankylostome Cortex Radicis Meliae Azerdacnis (Ku Lion Gen Pî)


Pericarpium Punicae Granati (Shi Lin Pî)
Rhizoma Dryopteris (Guan Zbon^j
Sclerotium Omphaliae Lapidescentis (Lei Won)
Semen Arecae Catechu (BingLan^
Semen Torreyae Grandis (Fei Zî)

Bilharziose Fructus Foenîculi Vulgaris (Xùto Hui Xùtng)


intestinale Fructus Gardeniae Jasminoidis (Zbi Zî)
Herba Dianthi (Qu Mai)
Pericarpium Zanthoxyli Bungeani (Chuanjiao)
Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Sben)
Secretio Bufonis (Chan Su)*
Semen Curcubitae Moschatae (Non Gua Zî)
Semen Torreyae Grandis (Fei Zî)

442
£a phytothérapie chinoise moùerne

substances médicinales et parasites intestinaux (suite)

Ténia Fructus Carpesii Seu Daucusi (He Shî)


Herba Agrimoniae Pilosae (Xian He Cao)
Pericarpium Ptinicae Granati (Shi Lia Pi)
Rhizoma Dryopteris (Guan Zhong)
Sclerotium Omphaliae Lapidescentis (Lei Won)
Semen Arecae Catechu (BingLang)
Semen Curcubitae Moschatae (Non Gua Zî)
Semen Torreyae Grandis (Fei Zî)

SUBSTANCES MEDICINALES
ANTIPYRETIQUES
Action sur la Cornu Bubali (Shui Niujiao)
thermogenèse Cortex Radicis Lycii Chinensis (Di Gu Pî)
Cortex Radicis Moutan (Dan Pî)
Flos ChrysanthemiMorifolii (JuHuà)
Fructus Gardeniae Jasminoidis (Zbi Zî)
Fructus Viticis (Mon JingZÎ)
Gypsum Fibrosum (Shi Gao)
Herba Artemisiae Apiaceae (QingHao)
Herba Artemisiae Capillaris (Yîn CbenHao)
Herba Lophatheri Graqcilis (Dan Zbu Yè)
Herba Verbenae Officinalis (Ma Bian Cao)
Lumbricus (Di Long}
Radix Bupleuri (Chai Hu)
Radix lithospermi Seu Arnebiae (Zi Cao)
Radix Scutellariae Baicalensis (HuangGjn)
Radix Stellariae Dichotomae (Yin CbaiHu)
Radix Stephaniae Tetrandrae (Han Fangjî)
Rhizoma Anemarrrienae Asphodeloidis (Zbi Mu)
Rhizoma Coptidis Chinensis (HuangLian)
Stimulation des Folium Perillae Frutescentis (Zi Su Yè)
glandes sudoripares Fructus Arctii Lappae (Niu Bang Zî)
Herba Elsholtziae Seu Moslae (XiangRù)
Herba Ephedrae (Ma Huang)
Herba Menthae Haplocatysis (Bo Hè)
Herba Schizonepetae Tenuifoliae (Jingjiè)
Radix Bupleuri (Chai Hu)
Radix Gentianae Macrophyllae (Qtnjiao)
Radix Ledebouriellae Divaricatae (Fang Feng)
Radix Puerariae (Ge Gen)
Ramulus Cinnamomi Cassiae (Già Zhî)
Rhizoma Cimicifugae (ShengMa)

443
£a phytothérapie chinoise moderne

SUBSTANCES MEDICINALES
ET
SYSTEME NERVEUX
Sédatifs Arillus Euphoriae Longanae (LongYanRou)
Hypnotiques Buthus Martensi (Quon Xié)
Calculus Bovis (Niu Huang)
Caulis Polygoni MuMflori (Yejiao Teng)
Cordyceps Sinensis (DongChongXia Cao)
Cortex Albizziae Julibrissinis (HeHuanPi)
Fructus Gardeniae Jasminoidis (Zhi Zt)
Fructus Schisandrae Chinensis (Wu Wd Zî)
Fructus Tribuli Terrestris (Baiji Lî)
Fructus Viticis (Manjing Zi)
Ganoderma Lucidum (Ling Zbt)
Gypsum Fibrosum (Sbi Gao)
Lumbricus (Di Long)
Magnetitum (Ci Shî)
Margarita (Zben Zhu)
Os Draconis (Long Gw)
Plumula Nelumbinis Nuciferae (Lion Xin)
Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Shao)
Radk Angelicae Sinensis (Dang Gtâ)
Radk Bupleuri (Chai Hu)
Radix Et Rhizoma Ligustici Chinensis (Gao Ben)
Radix Ligustici Wallicnii (Cbuan Xiong)
Radk Salviae Miïtiorrhizae (Dan Sben)
Radix Scutellariae Baicalensis (HuangCm)
Ramulus Uncariae Cum Uncis (Gou Teng)
Rhizoma Arsiaematis (Ttan Non Xing]
Rhizoma Corydalis Yanhusuo (Yan Hu Suo)
Rhizoma Cyperi Rotundi (Xiang Fu)
Rhizoma Gastrodiae Elatae (lion Ma)
Sclerotium Pararadicis Poriae Cocos (Fu Sheri)
Semen Biotae Orientalis (Bai ZiRen)
Semen Zizyphi Spinosae (SuanZœoR&i)
Succinum (Hu Pô)

444
£a phytothérapie chinoise moberne

substances médicinales et système nerVeux (suite)

Anti-convulsifs Bombyx Batryticatus (Jiang Can)


Buthus Martensi (Quan Xiè)
Cortex Radicis Moutan (Dan Pî)
Exuviae Serpentis (She Tuî)
Lumbricus (DiLong)
Periostracum Cicadae (Chan Tuî)
Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Sbao)
Radix Bupleuri (Chai Hu)
Ramulus Uncariae CumUncis (Gou Teng)
Rhizoma Acori Graminei (Sbi ChangPiî)
Rhizoma Arsiaematis (Iran Non Xing)
Rhizoma Gastrodiae Elatae (TianMa)
Scolopendra Subspinipes (Wu Gong)

Analgésiques (zhi) Radix Aconiti Carmichaeli (Chuan Wu)*


(zhi) Radix Aconiti Kusnezofii (Cao Wu Touf
Cortex Erythiniae (Hat TongPî)
Cortex Fraxini (Qin Pf)
Flos Daturae (YangJinHua)*
Fnictus Evodiae Rutecarpae (Wu Zbu, Yu)
Fructus Viticis (ManJingZî)
Herba Asari Cum Radice (Xi Xiri)*
PericarpiumPapaveris Somniferi (YingSuKè)
Radix Achyranthis Bidentatae (Huai Nui Xî)
Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Sbao)
Radix Angelicae Dahtiricae (Bai Zbî)
Radix Angelicae Pubescentis (Du Huo)
Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui)
Radix Et Rhizoma Ligustici Chinensis (Gao Ben)
Radix Gentianae MacrophyËae (Gjnjiao)
Radix Glycyrrhizae (Gan Cao)
Radix Lateralis Praeparatus Aconiti Carmichaeli (Fu Zî)*
Radix Ledebouriellae Divaricatae (Fang Feng)
Radix Ligustici "Wallichii (Chuan Xiong)
Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Shen)
Ramulus Cinnamomi Cassiae (Gui Zhi)
Résina Myrrhae (Mo Yao)
Résina Olibani (Ru Xiang)
Rhizoma Corydalis Yanhusuo (Yan Hu Suo)
Rhizoma Gastrodiae Elatae (Tïan Ma)
Rhizoma Nardostachytis (Gan Song)
Secretio Bufonis (Chan Su)*
Tuber Curcumae (Yujiri)

445
a phytothérapie chinoise mdberne

substances méh'cihales et sjfsterne nerveux (sufte et ffn)

Excitation du Benzoinum (An Xi Xiang]


système nerveux Folium Artemisiae Argyi (Ai Yè)
central Folium Camelliae Sinensis (Cha Yè)
Fructus Forsythiae Suspensae (Liœn Qwo)
Fructus Schisandrae Chinensis (Wu Wd Zi)
Herba Menthae Haplocalysis (Bo Hé)
Radix Angelicae Dahuricae (Bai Zhî)
Radix Astragali Membranacei (Huang Q)
Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang Shen)
Radix Panacis Ginseng (Ren Shen)
Radix Pseudostellariae Heterophyllae (Toi Zi Shen)
Secretio Moschi (She Xiœng)*
Semen Strychnotis (Ma Ç^an Zi)*
Styrax Liquidas (Su He Xiang)

SUBSTANCES MEDICINALES
ET LE CŒUR
Substances Cornu Parvum Cervi (Lu Rong)
médicinales qui Flos Daturae (YangJinHua)*
accélèrent le Folium Camelliae Sinensis (Cha Yè)
rythme cardiaque Herba Ephedrae (Ma Huang)
Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui)
Radix Polygoni Multiflori (He Shou. Wu)
Secretio Moschi (She Xiang}*

Substances qui Ganoderma Lucidum (Ling Zhi)


ralentissent le Radix Lateralis Praeparatus Aconiti Carmichaeli (Fu Zi)
rythme cardiaque Semen Biotae Orientalis (Bai ZiRen)

Anti-arythmie Herba Artemisiae Capillaris (Yin Oxn Hao)


Radix Bupleuri (Chai Hu)
Radix Glycyrrhizae Praeparata (Zhi Gan Cao)
Radix Panacis Ginseng (Ren Shen)
Radix Rehrnanniae (ShengDi)
Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae (On Shao)
Radix Sophorae Flavescentis (Ku Shen)
Ramulus Cinnamomi Cassiae (Gui Zhi)
Rhizoma Corydalis Yanhusuo (Yan Hu Suo)
Tuber Ophiopogonis Japonici (Mai Men Dong)

446
£a phytothérapie chinoise moderne

substances médicinales qui ont une action sur le coeur (suite et fin)

Cardiotoniques Calculus Bovis (Niu Huang]


(tonicardiaques) Caulis Trackelospermi Jasminoidis (Luo Shi Teng]
Cornu Parvum Cervi (Lu Kong)
Cortex Radicis Acanthopanacis (Wujia Pi)
Folium Camelliae Sinensis (Cha Yè)
Fructus Alpiniae Oxyphyllae (Yi ZhiRen)
Fructus Citri Aurantii (ZbiKè)
Fructus Crataegi (Shan Zha]
Fructus Forsythiae Suspensae (Lion Gjao]
Fructus Immaturus Citri Aurantii (Zhi Shî)
Fructus Ligustri Lucidi (Nu Zben Zî)
Fructus Psoraleae Corylifoliae (Bu Gu Zhî)
Fructus Schisandrae Chinensis (Wu Wd Zî)
Ganoderma Lucidum (Ling Zhî)
Herba Agrimoniae Pilosae (Xian He Cao)
lignum Sappan (Su Mu)
Pericarpium Citri Reticulatae Viride (QingPt)
Plumula Nelumbinis Nuciferae (Lion Xin]
Radix Astragali Membranacei (Huang Qi)
Radix Glycyrrhizae Praeparata (Zbi Gan Cao)
Radix Lateralis Praeparatus Aconiti Carmichaeli (Pu Zi)*
Radix Linderae Strychnifoliae (Wu Yao]
Radix Lithospermi Seu Arnebiae (Zi Cao)
Radix Panacis Ginseng (Ren Sben)
Radix Polygoni Multiflori (He Shou Wu)
Radix Pseudoginseng (San Qt)
Radix Pulsatillae Chinensis (Bai Ton Weng)
Radix Rehmanniae (SbengDÎ)
Radix Rehmanniae Praeparata (Shu Dî)
Radix Scrophulariae Ningpoensis (Xuan Sben)
Radix Sophorae Flavescentis (Ku Sben)
Ramulus Cinnamomi Cassiae (Gui Zhi)
Rhizoma Curculiginis Orchioidis (Xian Mao)
Rhizoma Polygonati Odorati (Yu Zhu)
Secretio Bufonis (Chan Su)*
Secretio Moschi (She Xiang}*
Semen Lepidii Seu Descurainiae (TingLi Zî)
Spica Prunellae Vulgaris (XiaKu Cao]
Tuber Ophiopogonis Japonici (Mai Men Dong]

447
phytothérapie chinoise moderne

SUBSTANCES MEDICINALES
ET
SYSTEME VASCUIAUŒ
Vasodilatation des Flos Cardiami Tinctorii (HongHuà)
artères coronaires Flos Lonicerae Japonicae-(/zn Ym Hua)
Fructus Alpiniae Oxyphyllae (Yï ZhiRen)
Fructus Psoraleae Corylifoliae (Bu Gu Zbî)
Herba Artemisiae Capillaris (Yïn ChenHao)
Pericarpium Trichosanthis Kirlowii (Gua Lou Pî)
Radix fiicis Pubescentis (MaoDongOjng)
RadixLateralis Praeparatus Aconiti Carmichaeli (Pu Zî)*
Radk Ligustici "Waïïichii (Cbuan Xiong}
Radk Pseudoginseng (San Qz)
Radk Puerariae (Ge Gen)
Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae (On Shao)
Radix Salviae MÏÏtiorrhizae (Dan Sben)
Ramulus Loranthi Seu Visci (Sangji Sheng}
Rhizoma Curculiginis Orchioidis (Xian Mao)
Rhizoma Polygonati (Huangjing)
Rhizoma Polygonati Odorati (Yu Zht)
Semen Cuscutae Chinensis (Tu Si Zî)
Semen Pruni Armeniacae (XingReri)

Vasodilatation des Radk Et Rhizoma Notopterygii (GjangHuo)


artères cérébrales Radk Puerariae (Ge Gen)

Vasodilatation des Cortex Eucommiae Ulmoidis (Du Zhon£)


artères rénales Fructus Immaturus Citri Aurantii (Zbi Sbî)
Radk Astragali Membranacei (Huang Qi)

Hypertenseurs Cornu Parvum Cervi (Lu


Cortex Fraxini (Gjn Pi)
Flos Carthami Tinctorii (HorgHua)
Folium Artemisiae Argyi (Ai Ye)
Fructus Immaturus Citri Aurantii (Zbi Sbî)
Fructus Piperis Nigri (Hujiao)
Fructus Psoraleae Corylifoliae (Bu Gu Zbî)
Ganoderma Lucidum (Ling Zbt)
Herba Asari Cum Radiée (Xi Xin)
Herba Cephalanoplos Segeti (XiaoJÎ)
Herba Ephedrae (Ma Huan£j
Herba Portulacae Oleraceae (Ma CbiXian)
Pericarpium Citri Reticulatae Viride (QingPt)
Radk Angelicae Dahuricae (Bai Zbî)
Secretio Bufonis (Cban Su)*
Secretio Moschi (She Xiang)*

448
£a phytothérapie chinoise moberne

substances méèiciMales et système tfascu'faire (suite)

Hypotenseurs Substances qui clarifient la chaleur :


Cortex Radicis Lycii Chinensis (Di Gu Pî)
Cortex Radicis Mori Albi (Sang Bai Pî)
Flos Chrysanthemi Indici (YeJuHua)
Flos Chrysanthemi Morifolii (/« Hua)
Fructus Aristolichiae (Ma Dou Ling)
Fructus Forsythiae Suspensae (Lion Qiao)
Fructus Gardeniae Jasrninoidis (Zbi Zî)
Fructus Viticis (ManJingZî)
Plumula Nelumbinis Nuciferae (Lion Xiri)
Radix Aristolochiae (QtngMuXiang)
Radix Et Rhizoma Rhei (Da Huang}
Radix Bicis Pubescentis (MaoDongQing]
Radix Puerariae (Ge Gen)
Radix Scutellariae Baicalensis {Huang Qirî)
Rhizoma Coptidis Chinensis (Huang Lion)
Sernen Cassiae Torae (JueMing Zî)
Semen Equiseti Kemalis (Mu Zei Zî)
Spica Prunellae Vulgaris (Xia Ku Cao)

Substances qui rafraîchissent le sang :


Cortex Radicis Moutan (Dan Pî)
Flos Immaturus Sophorae Japonicae (Huai Hua Mî)
Flos Sophorae Japonicae (Huai Hua)
Herba Cephalanoplos Segeti (Xiaojî)
Herba Seu Radix Cirsii Japonici (Dajî)
Radix Salviae Miltiorriùzae (Dan Sheri)
Radix Sanguisorbae Officinalis (Di Yù]
Radix Scrophulariae Niagpoensis (Xuan Sben)

Substances qui éteignent le vent & abaissent le


Yang :
Buthus Martensi (Quan Xiè)
Concha Haliotidis (Shi JueMing)
Fructus Tribuli Terrestris (Baiji Lî)
Lumbricus (Di Long)
Ramulus Uncariae CumUncis (Gou Teng]
Rhizoma Gastrodiae Elatae (lion Ma)

449
£a phytothérapie chinoise moûerrie

substances médicinales et système tfasculaire (suite)


Hypotenseurs Substances qui dispersent le vent humidité :
(suite) Excrementum Bombicis Batryticati (Gm Sba)
Folium Clerodendri (Chou Wu Tong) (décoction courte)
Herba Siegesbeckiae (Xi Xïan Cao]
Radix Angelicae Pubescentis (Du Huo)
Radix Gentianae Macrophyllae (Qinjiao)

Substances qui activent le sang :


Caulis Milletiae Seu Spatholobi (Ji Xue Teng)
Fructus Crataegi (Shan Zhà)
Herba Leonuri Heterophylli (Yi Mu Cao)
Radix ligustici WaUichïi (Chuan Xiong)
Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Sben)
Semen Leonuri Heterophylli (Chong Wei Zî)

Substances qui éliminent l'humidité :


Caulis Akebiae (Mu Tong)
Herba Dianthi (Q« Mai)
Herba Plantaginis (Che Qian Cao)
Herba Polygoni Avicularis (Bian Xit)
Radix Stephaniae Tetrandrae (Han Fangjî)
Rhizoma.Alismatis (ZeXiè)
Sclerotium Polypori Umbellati (Zhu Ling)
SclerotiumPoriae Cocos (Fu Ling)
Semen Plantaginis (Che Qian Zi)
Stigrna Maydis (Yu Mi Xu)

Substances qui tonifient :


Cortex Eucommiae Ulmoidis (Du Zbong)
Fructus Corni Officinalis (Shan Zhu Yu)
Fructus Lycii Chinensis (Gou Qz)
Herba Cistanchis Deserticolae (Rou CongRong)
Herba Epimedii (Ym YangHuo)
Radix Achyranthis Bidentatae (Huai Niu Xî)
Radix Astragali Membranacei (Huang Çï)
Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang Shen)
Radix Morindae Officinalis (Bafi Tutn)
Radix Polygoni Multiflori (He Shou Wu)
Ramulus Loranthi Seu Visci (Sangji Sheng)
Rhizoma Polygonati (Huangjing)
Rhizoma Polygonati Odorati (Yu Zhu)
Semen Zizyphi Spinosae (Suan ZaoRen)

Régulateurs de la Cortex Radicis Acanthopanacis (WuJiaPî)


tension artérielle Fructus Schisandrae Chinensis (Wu Wd Zî)

450
£a phytothérapie chinoise moderne

substances mébfccnales et système tfascuLure (suite)

Hyp olipidémiant Substances qui activent le sang :


& antiathérogène Fructus Crataegi (Shan Zha)**
Pollen Typhae (Pu Huang)*
nypercholésterolémie Radix Pseudoginseng (San Qî)
hypertrigrycéridémie, Rhizoma Curcumae Longae (Jiang Huang)*
typerlipomicronémie, Semen Leonuri Heterophylli (Chong Wei Zî)
hyperlipémie...
Substances qui mobilisent le Qi :
* = seulement
triglycérides Pericarpium Citri Reticulatae (CbenPÎ)
Tuber Curcumae (Yujin)
** = triglycérides &
cholestérol Substances qui clarifient la chaleur :
Bombyx Batryticatus (Jiang Cari)
Cornu Bubali (Shui Niujiao)*
Flos Chrysanthemi Morifolii (Ju Hua)*
Radix Et Rhizoma Polygoni Cuspidati (Hu Zhang)
Radix Et Rhizoma Rhei (Da Huang)**
Radix Ilicis Pubescentis (Mao Dong Qing)
Semen Cassiae Torae (JueMing Zî)**
Flos Lonicerae Japonicae (Jin Yin Hua)*

Substances qui éliminent l'humidité :


Herba Artemisiae Capillaris (Yin Chen Hao)
Herba Cephalanoplos Segeti (XiaoJÎ)
Herba Plantaginis (Che Qian Cao)
Rhizoma Alismatis (2e Xie)**
Semen Abutili Seu Malvae (DongKui Zî)
Folium Nelumbinis Nuciferae (He Yè)

Substances qui tonifient :


Cordyceps Sinensis (Dong Chong Xia Cao)
Cortex Eucommiae Ulmoidis (Du Zhong)
Fructus Lycii Chinensis (Gou Qî)
Ganoderma Lucidum (Ling Zhî)**
Radix Angelicae Sinensis (Dang Guî)
Radix Astragali Membranacei (Huang Qî)
Ramulus Loranthi Seu Visci (Sangji Sheng)
Rhizoma Polygonati (HuangJing)
Rhizoma Polygonati Odorati (Yu Zhu)

Autres substances médicinales :


Bulbus Allii Sativi (Da Suan)**
Fructus Rosae Laevigatae (fin Ying Zî)
Rhizoma Acori Graminei (Shi Chang Pu)
Semen Euryalis Ferocis (Qww Shî)
Succinurrr (Hu Pô)
Thallus Algae (Kun Bu)
Radix Puerariae (Ge Gen)

451
£a phytothérapie chinoise moderne

substances méèccinafes et système tfascuLtire (suite et fin)

Dilatation Bulbus Allii Fistulosi (CongBaî)


capillaire pour Buthus Martensi (Q&zra Xiè)
stimuler la Cortex Cinnamomi Cassiae (Rôti Guî)
circulation FoliumPerillae Frutescentis (Zi Su Yè)
sanguine cutanée Fructus Arctii Lappae (Niu Bang Zî)
Herba Menthae Haplocalysis (Bo Hè)
Herba Schizonepetae Tenuifoliae (Jingjiè)
Radix Angelicae Sinensis (Dang Guî)
Radix Astragali Membranacei (Huang Qî)
Radix Salviae Miltiorrbjzae (Dan Sberi)
Ramulus Cinnamomi Cassiae (Gui Zhî)
Rhizoma Zingiberis (Sbengfiang)

Réduction de la Caulis Sargentodoxae (Hong Teng)


perméabilité Cornu Bubali (Shui Niujiao)
capillaire Cortex Radicis Acanthopanacis (Wujia Pî)
Flos Immaturus Sophorae Japonicae (Huai Hua Mt)
Flos Sophorae Japonicae (Huai Hua)
Fructus Forsythiae Suspensae (Lion Qwo)
Pericarpium Citri Reticulatae (ChenPi)
Pericarpium Citri Reticulatae Viride (QingPî)
Radk Astragali Membranacei (Huang Qz)
Radk Gentianae Macrophyllae (Cmjiao)
Radix Scutellariae Baicalensis (Huang Cjn)
Rhizoma Imperatae Cylindricae (Bai Mao Gen)

452
£a phytothérapie chinoise mobenie

SUBSTANCES MEDICINALES
ET
SYSTEME RESPIRATOIRE
Antitussifs Bulbus Fritillariae Cirrliosae (ChuanBeiMu)
Bulbus Fritillariae Thunbergii (Zbe Bei Mu)
Bulbus !M(BaiHe)
Cortex Fraxini (Qin Pi)
Cortex Radicis Mori Albi (SangBai Pi)
Flos Inulae (Xuan Fu Hua)
Flos Tussilaginis Farfarae (KuanDongHua)
FoEum Eriobotryae Japonicae (PiPa Yè)
FoliumPyrrosiae (Sbi Wei)
Fructus Aristolichiae (Ma Dou Ling)
Fructus Perillae Frutescentis (Su Zî)
Fructus Tridiosantkis Kirkrwii (Gua Lou)
Ganoderrna Lucidum (Ling Zbî)
Herba Epimedii (Yin YangHuo)
Radix Asteris Tatarie! (Zi Won)
Radix Glehniae Littoralis (Bei Sha Shen}
Radix Glycyrrhizae (Gan Cao)
Radix Peucedani (GJanHu)
Radix Stemonae (Bai Bu)
Rhizoma Anemarriienae Asphodeloidis (Zbi Mu)
Rhizoma Pinelliae Ternatae (Ban Xia)
Semen Plantaginis (Cbe Qian Zî)
Semen Pruni Armeniacae (XingRen)
Tuber Asparagi Cochinensis (Ttan Men Dang)
Tuber Ophiopogonis Japonici (Mai Men Dong)
Antiasthmatiques Bombyx Batryticatus (Jiang Can)
Buthus Martensi (Quon Xiè)
Cordyceps Sinensis (DongCbongXia Cao)
Cortex Fraxini (Qzn Pi)
Flos Tussilaginis Farfarae (KtsanDongHuà)
Fructus Aristolochiae (Ma Dou Ling)
Ganoderrna Lucidum (Ling Zbi)
Herba Ephedrae (Ma Huang)
Lumbricus (Di Long)
Radix Auklandiae Lappae (Mu Xiang)
Radix Et Rhizoma Polygoni Cuspidati (Hu Zkang)
Radix Sophorae Flavescentis (Ku Shen)
Radix Sophorae Subprostratae (ShanDou Gen)
Radix Stemonae (Bai Bu)
Rhizoma Paridis Polyphyllae (Zoo Xiu)
Scolopendra Subspinipes (Wu Gong)
Semen Lepidii Seu Descurainiae (lîngLi Zî)
Semen Pruni Armeniacae (XingRen)

453
£a phytothérapie chinoise Moîterne

substances médicinales et système respiratoire (suite et fin)

Expectorants Bulbus Fritillaiiae Thunbergii (ZbeBeiMu)


Cacumen Biotae Orientalis (Ce Bai Yè)
Gordyceps Sinensis (DongChcngXia Cao)
Cortex Magnoliae Officinalis (Hou Pô)
Flos Inulae (Xuan Pu Hua)
FoliumPyrrosiae (Shi Wei)
Fructus PeriHae Frutescentis (Su Zî)
Fructus Schisandrae Chinensis (Wu Wei Zî)
lignum Aquilariae Agallochae (Oxn Xùtng)
Lumbricus (DiLong)
Pericarpium Citri Reticulatae (Oxn Pî)
Pericarpium Trichosanthis Kirlo-wii (Gua Lou Pî)
Radix Adenophorae Strictae (Non Sba Shen)
Radix Glycyrrhizae (Gan Cao)
Radix Peucedani (QJan Hu)
Radix Platycodi Grandiflori (Jie Geng)
Radix Polygalae Tenuifoliae (Yuan Zbî)
Rhizoma Arsiaematis (Tïan Non Xin^j
Rhizoma Pinelliae Ternatae (Ban Xia)
Semen Ginkgonis Bilobae (Bai Guo)
Semen Juglandis Regiae (Hu TaoRen)
Semen Lepidii Seu Descurainiae (ImgLi Zî)
Semen Pruni Armeniacae (XingRen)
Tha]ksAlgae(Kaw5«)

454
£a phytothérapie chinoise moderne

SUBSTANCES MEDICINALES
ET
SYSTEME DIGESTIF
Stimule la sécrétion Fructus Pruni Murne (Wu Meî)
des glandes salivaires Fructus Schisandrae Chinensis (Wu Wei Zt)
Fructus Terminaliae Chebulae (He Zi)
Herba Dendrobii (Shi Hu)
Pericarpium Zanthoxyli Bungeani (Qjuanjiao)
Radix Lateralis Praeparatus Aconiti Carmicnaeli (Fu
2»)*
Radix Puerariae (Ge Gen)
Radix Scrophulariae Ningpoensis (Xuan Sberi)
Ramulus Cinnamomi Cassiae (Gui Zht)
Rhizoma Zingiberis (Shengjùtng)
Secretio Moschi (Sbe Xiang)*
Semen Arecae Catechu (BingLang)

Inhibe la sécrétion Bulbus Fritillariae Thunbergii (ZbeBeiMu)


des glandes salivaires Flos Carthami Tinctorii (HangHuà)
Flos Daturae (YangJinHuà)*
Fructus Alpiniae Oxyphyllae (Yl ZhiRen)
Radix Sophorae Subprostratae (ShanDou Gen)

Antiémétiques Calyx Diospyri Kaki (Sbi Dt)


Caulis Bambusae In Taeniis (ZbuRu)
Flos Intilae (Xuan Fu Hua)
Fructus Evodiae Rutecarpae (Wu Zbu Yu)
Fructus Forsythiae Suspensae (Lion Qiao)
Herba Agastachis Seu Pogostemi (Huo Xiang)
Herba Lophatheri Graqcilis (Dan Zhu Yè)
Lignum Aquilariae Agallochae (Oxn Xiang)
Radix Sanguisorbae Officinalis (Di Yu)
Rhizoma Phragmitis Communis (Lu Gen)
Rhizoma Pinelliae Ternatae (Ban Xia)
Rhizoma Zingiberis (Sbengjiang)
Terra Falva Ustae (Fu Long Gan)

Inhibe la sécrétion Flos Daturae (YangfiriHua)*


des sucs digestifs Pericarpium Papaveris Somniferi (YingSuKé)
Radix Albus Paeoniae Lactiflorae (Bai Shao)
Rhizoma Corydalis Yanhusuo (Yan Hu Sua)

455
Sa phytothérapie chinoise moderne

substances méùiccnales et système èîgestif(suite)

Stimule la sécrétions Bulbus Allii Fistulosi (CongBat)


des sucs digestifs Cortex Cinnamomi Cassiae (Rou Guî)
Cortex Magnoliae Officinalis (Hou Pô)
Endothelium Corneum Gigeriae Galli (Ji Neijin)
Flos CaryophyUi (DingXiang),
Fructus Amomi (ShaRen)
Fructus Crataegi (Sban Zbà)
Fructus Evodiae Rutecarpae (Wu Zbu Yu)
Fructus Germinatus Hordei Vulgaris (Mai Ya]
Fructus Germinatus Oryzae Sativae (Gu Ya)
Fructus Piperis Nîgri (Hujiao)
Fructus Rosae Laevigatae (JinYingZÎ)
Fructus Schisandrae Chinensis (Wu Wd Z-î)
Herba Agastachis Seu Pogostemi (Huo Xùtn$
Herba Cistanchis Deserticolae (Rou CangRon£)
Massa Medica Fermentata (Shen Qu)
Pericarpium Arecae Catechu (Da Fu Pî)
Pericarpium Citri Reticulatae (OxnPî)
Pericarpiurn Zantkoxyli Bungeani (Qwanjiaa)
Radix AuMandiae Lappae (Mu Xian£)
Radix Codonopsitis PÛosulae (Dang Shen)
Radix Et Rhizoma Rhei (Da Huang)
Radix Gentianae Scabrae (LongDan Cao)
Radix Underae Strychnifoliae (Wu Yao)
Radix Pseudostellariae Heterophyllae (Toi Zi Sbeti)
Rhizoma Acori Graminei (Shi CbangPu)
Rhizoma Alpiniae Offîcinari (Gao Liangjiang)
Rhizoma Atractylodis Macrocephalae (Bai Zbu)
Rhizoma Coptidis Chinensis (HuangLiari)
Rhizoma Zingiberis (Shengjiang)
Semen Arecae Catechu (BingLang)
Semen Myristicae Fragrantis (RouDouKoù)
Tuber Curcumae (Yujin)

Anti-acidité gastrique Concha Arcae (Wa Leng Zi)


(duan) Concha Margaritif erae (Zben Zhu Mu)
(duan) Concha Ostreae (Mu Lî)
Coquille d'œuf
Os Sepiae Seu Sepiellae (HaiPiao Xiao)

456
£a phytothérapie chinoise moùerne

substances méèc'cifudes et système ùigestif(suite et fin)

Stimulation du Caulis Akebiae (Mu Tong)


péristaltisme Flos CaryophylE (DingXiang)
intestinal Folium Penllae Frutescentis (Zi Su Yè)
Fructus Amomi (ShaRen)
Fructus Amomi Tsao-ko (Cao Guo)
Fructus Cardamomi (BaiDouKoù)
Fructus Citri Aurantii (ZhiKé)
Fructus Immaturus Citri Aurantii (Zbi Skî)
Herba Dendrobii (SbiHu)
Mirabilitum (MangXiao)
Pericarpium Arecae Catechu (Da Fu Pî)
Radix Auklandiae Lappae (Mu Xiang)
Radix Et Rnizoma Rhei (Da. Huang)
(sheng) Radix Polygoni Multiflori (He Shou Wu)
Ramulus Cinnamomi Cassiae (Gui Zhî)
Rhizoma Cimicifugae (ShengMa)
Rhizoma Zingiberis (Sheng Jian$
Semen Alpiniae Katsumadai (CaoDouKou)
Semen Arecae Catechu (BingLang)
Semen Raphani Sativi (Lai Fu Zi)

Purgatifs Flos Daphnes Genkwae (Yuan Hua)*


Folium Sennae (Fan Xie Yè)
Herba Moes(LuHuî>*
Mirabilitum (MangXiao)
Radix Et Rhizoma Polygoni Cuspidati (Hu Zhang)
Radix Et Rhizoma Rhei (Da Huang)
Radix Euphorbiae Kansui (Gan Sut)*
Radix Phytolaccae (SbangLu)*
(sheng) Radix Polygoni Multiflori (He Shou Wu)
Semen Cassiae Torae (fueMingZi)
Semen Crotonis Tiglii (Ba Dou)*
Semen Pharbiditis (Cjan Niu Zi)*

Laxatifs Semen Cannabis Sativae (HuoMaRen)


Semen T ,ini (Hu Ma Ren)
Semen Pini (SongZiRen)
Semen Pruni (Yu Li Ren)
Semen Pruni Armeniacae (XingRen)
Semen Pruni Persicae (Tao Ren)
Semen Sesami Indici (Hei Zbi Ma)
Semen Trichosanthis Kirlowii (GuaLouRen)

457
a phytothérapie chinoise moùerne

SUBSTANCES MEDICINALES
ET
FONCTION HEPATO-BILIAIRE
Cholérétique Cortex Phellodendri (HuangBat)
Flos Rosae Rugosae (Mei Gui Hua)
Fructus Gardemae Jasminoidis (Zhi Zî)
Fructus Immaturus Citri Aurantii (Zhi Shî)
Fructus PruniMume (WuMeî)
Fructus Schisandrae Chinensis (Wu Wd Zî)
Herba Artemisiae Capillaris (Yin ChenHao)
Herba Cephalanoplos Segeti (Xiœofi)
Herba Lysimachiae (fin Qian Cao)
Herba Portulacae Oleraceae (Ma Chi Xian)
Radix Bupleuri (Chai Hu)
Radix Et Rhizoma Riiei (Da Huang)
Radix Gentianae Scabrae (LongDan Cao)
Radix Scutellariae Baicalensis (HuangQin)
Rhizoma Coptidis Chinensis (HuangLian)
Rhizoma Curcumae Longae (JiangHuang)
Rhizorna Gastrodiae Elatae (TïœnMa)
Stylus Zeae Maydis (Yu Mi Xu)
Tuber Curcumae (Yujin)

Cholagogue Cortex Erythiniae (Hai TangPi)


(relâche le sphincter Cortex Magnoliae Officinalis (Hou Pô)
d'Oddi) Fructus Pruni Mume (Wu Ma)
Herba Lysimachiae (fin Cnan Cao)
Radix Auklandiae Lappae (Mu Xiang)
Radix Bupleuri (Chai Hu)
Radix Stephaniae Tetrandrae (Han FangJÎ)
Rhizoma Cyperi Rotundi {Xiang Pu)
Tuber Curcumae (Yujin)

Diminution des Endothelium Corneum Gigeriae Galli (fi Neifiri)


gamma GT Fructus Forsythiae Suspensae (Lvm Qiao)
Fructus Schisandrae Chinensis (Wu Wei Zî)
Ganoderma Lucidum (Ling Zbî)
Herba Cum Radice Patriniae Heterophyllae (Baifiang Cao)
Radix Angelicae Sinensis (Dang Guî)
Radix Bupleuri (Chai Hu)
Radix Gentianae Scabrae (LongDan Cao)
Radix Glycyrrhizae (Gan Cao)
Radix Istadis Seu Baphicacanthi (Ban Lan Gen]
Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Sheri)

458
£(t phytothérapie chinoise moderne

substances médicinales et fonction /lépato-bîliaîre (suite)

Diminution des Concretio Silicea Bambusae (Iran Zhu Huang)


transaminases Cornu Bubali (Skia Niujiao)
Cortex Phellodendri (Huang Baî)
Endothelium Comeum Gigeriae Galli (Ji Neijin)
Flos Chrysanthemi Indici (Yeju Hua)
Folium Daqingye (Da Gjng Yè)
Fructus Forsythiae Suspensae (Lion Qiao)
Fructus Sckisandrae Chinensis (Wu Wd Zî)
Ganoderma Lucidurn (Ling Zhî)
Herba Artemisiae Capillaris (Yin ChenHao)
Herba CumRadice Patrinke Heterophyïïae (Bcùjiang G»)
Herba Sedi Sarmentosi (ChuiPen Gzo)
Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui)
Radix Bupleuri (Chai Hu)
Radix Et Rhizoma Polygoni Cuspidati (Hu Zbang}
Radix Gentianae Scabrae (LongDan Gzo)
Radix Glycyrrhizae (Gan Gzo)
Radix Istadis Seu Baphicacanthi (Ban Lan Gen)
Radix Puerariae (Ge Gen)
Radix Rubrus Paeoniae Lactiflorae (On Shao)
Radix Salviae Miltiorrriizae (Dan Shèn)
Rhizoma Cimicifugae (ShengMa)
Rhizoma Coptidis Chinensis (HuangLian)
SclerotiumPoriae Cocos (FuLing)

Réduction de la Folium Daqingye (Da Qing Yè)


bilirubinémie Fructus Gardeniae Jasminoidis (Zhi Zî)
Herba Artemisiae Capillaris (Yin Chen Hao)

Augmentation de Cortex Cinnamomi Cassiae (Rou Gui)


l'albuminémie Fructus Zizyphi Jujubae (Da Zoo)
Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang Sberi)
Rhizoma Atractylodis Macrocephalae (Bai Zbù)
Tuber Curcumae (Yujin)

459
£a phytothérapie chinoise moderne

substances médicinales et fonction hépato-liilîaire (suite et fin)

Protection de la Cornu Bubali (Shui Niujùto)


fonction hépatique Fructus Forsythiae Suspensae (Lion Qwo)
et régénération des Fructus Lycii Ghinensis (Cou Gj)
cellules hépatiques Fructus Zizyphi Jujubae (Da Zoo)
Ganoderma Lucidum (Ling Zhî)
Herba Artemisiae Capillaris (Ytn ChenHao)
Herba CumRadice Patriniae HeterophyLae (Baijiang Cao)
Radix Angelicae Sinensis (Dang Gui)
Radix Astragali Membranacei (Huang Qf)
Radix Bupleuri (Chai Hu)
Radix Codonopsitis Pilosulae (Dang Sherî)
Radk Et Rkizoma Polygoni Cuspidati (Hu Zbang)
Radix Glycyrrhizae (Gan Cao)
Radix Rehmanniae (SbengDî)
Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Shen)
Rkizoma Alismatis (Ze Xiè)
Rhizoma Atractylodis Macrocephalae (Bai Zbu)
Rhizoma Polygonati (Huangjing)

Prévention de la Carapax Amydae Sinensis (Biejià)


fibrose du foie Fructus Crataegi (Skan Zbà)
Radix Bupleuri (Chai Hu]
Radix Glycyrrkizae (Gan Cao)
Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Shen)
Rhizoma Curcumae Zedoariae (E Zbu)
Rhizoma Sparganii (San Leng)
Squama Manitis Pentadactylis (Chuan Shanjia)

Réduit Carapax Amydae Sinensis (Biejià)


l'hépatomégalie Concha Ostreae (Mu Lî)
et la splénômégalie Endothelium Comeum Gigeriae Galli (Ji Neijin)
Herba Lycopi Lucidi (Ze Lan)
Lumbricus (Di Long)
Radix Salviae Miltiorrhizae (Dan Shen)
Rhizoma Curcumae Zedoariae (E Zbu)
Rhizoma Sparganii (San Leng)
Semen Vaccariae Segetalis (WangBu Lui Xing)

460
£a phytothérapie chinoise moderne

SUBSTANCES MEDICINALES
ET
SYSTEME URINAIRE
Diurétiques Caulis Akebiae (Mu Tong)
Cortex Radicis Acanthopanacis (WuJiaPÎ)
Exocarpium Beniacasae Hispidae (DongGuaPî)
Folium Camelliae Sinensis (Cha Yè)
Folium Pyrrosiae (Shi Wei)
Fructus Corni Offîcinalis (Shan Zbu Yu)
Fructus Kochiae Scopariae (Di Pu Zî)
Herba Artemisiae Capillaris (Yin ChenHao)
Herba Cum Radiée Lobeliae Chinensis (Ban Bian Lion]
Herba Dianthi (Q« Mai)
Herba Elsholtziae Seu Moslae (XiangRu)
Herba Ephedrae (Ma Huang)
Herba Lemnae Seu Spirodelae (Pu Ping]
Herba Leonuri Heterophylli (Yi Mu Cao)
Herba Lophatheri Graqolis (Dan Zbu Yè)
Herba Plantaginis (Che Cnan Cao)
Herba Polygoni Avicularis (Bian Xu)
Herba Scutellariae Barbatae (Ban Zhi Lion)
Pericarpium Arecae Catechu (Da Pu Pi)
Radix Astragali Membranacei (Huang Q)
Radix Scutellariae Baicalensis (Huang Qin)
Radix Sophorae Flavescentis (Ku Sben)
Radix Stephaniae Tetrandrae (Han Fangjt)
Ramulus Loranthi Seu Visci (Sangji Sheng)
Rhizoma Atractylodis (Cang Zhu)
Rhizoma Atractylodis Macrocephalae (Bai Zhù)
Rhizoma Dioscoreae (Bei Xiè)
Rhizoma Imperatae Cylindricae (Bai Mao Gen)
Rhizoma Phragmitis Comrnunis (Lu Gen)
Sclerotium Polypori Umbellati (Zhu Ling]
Sclerotium Poriae Cocos (Pu Ling)
Semen Lepidii Seu Descurainiae (FingLi Zî)
Semen Plantaginis (Che Cnan Zî)
Spica Prunellae Vulgaris (XiaKu Cao)
Spora Lygodii Japonici (Haijin Sha)
Succinum (Hu Pô)
Talcum (Hua Shî)
Augmentation de Cortex Fraxini (Qin Pî)
l'excrétion de l'urate Herba Siegesbeckiae (Xi Xian Cao)
(antalgique aussi) Radix Clematidis Chinensis (Wd Ling Xian)
Radix Gentianae Macrophyllae-(Qw/iao)
Rhizoma Smilacis Glabrae (Tu Pu Ling)
Semen Plantaginis (Che Cnan Zi)

461
£a phytothérapie chinoise moderne

substances médicinales et système urinaire (suite et fin)

Expulsion de la FoliumPyrrosiae (Shi Weî)


lithiase par l'urètre Herba Dianthi (QuMaî)
Herba Lysimachiae Seu Desmodii(/2^ Cnan Cao)
Herba Polygoni Avicularis (Bian Xù)
Spora Lygodii Japonici (Haijin Sbà)
Stylus Zeae Maydis (Yu Mi Xu)
Succinum (Hu Pô)
Elimination de la Herba Dianthi (Cu Mai)
chylurie Rhizoma Dioscoreae (Bei Xie)
Stylus Zeae Maydis (Yu Mi Xu)
Restauration de la Cortex Eucommiae Ulmoidis (Du Zhong)
fonction rénale et Fructus Lycii Chinensis (Gou Qi Zî)
réduction de Fructus Rosae Laevigatae (fin Ymg Zî)
l'albuminurie Gelatinum Carapacis Amydae Sinensis (Biejiajiao)
Ootheca Mantidis (SangPiao Xiao)
Periostracum Cicadae {Chan Tut) [en association avec
Folium Perillae Frutescentis (Zi Su Yè) et Herba
Leonuri Heterophylli (Yi Mu CaoJ]
Radix Achyranthis Bidentatae (Huai Niu Xî)
Radix Angelicae Sinensis (DangGuî)
Radix Astragali Membranacei (Huang Qîj
Radix Cyathulae (Chuan Niu Xî)
Radix Dioscoreae Oppositae (Sban Yao)
Radix Panacis Ginseng (Ren Sherî)
Radix Réhrnanniae (ShengDî)
Radix Scrophulariae Ningpoensis (Xuan Shen)
Rhizoma Atractylodis Macrocephalae (Bai Zbu)
Rhizoma Smilacis Glabrae (Tu Fu Ling)
Sclerotium Poriae Cocos (Fu Ling)
Semen Cuscutae Chinensis (Tu Si Zî)
Stamen Nelumbinis Nuciferae (Lion Xu)
Tuber Ophiopogonis Japonici (Mai Men Dong)
Antidiurétiques Cortex Radicis Acanthopanacis (Wujia Pî)