Vous êtes sur la page 1sur 54

3.

1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers


Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

Les opérations faites en commun sont traitées par le


S
C projet de SCF dans l’arborescence suivante:
F PARTIE I - TITRE III – CHAPITRE III
MODALITES PARTICULIERES D’EVALUATION ET DE
COMPTABILISATION
Section 1
2 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
0
Sous-section 1
0
Sociétés en participation
7 Sous-section 2
Concessions de service public
Sous-section 3
Opérations faites pour le compte de tiers

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S
C
F

2
0
0
Sous-section 1
7 Sociétés en participation

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S
BASES LEGALES : Code de Commerce
C
F
LA SOCIETE EN PARTICIPATION (SEP) A ETE
INTRODUITE DANS LE PAYSAGE JURIDIQUE
2
0
ALGERIEN PAR
0
7
LE DECRET LEGISLATIF 93 – 08
DU 25 AVRIL 1993

QUI A COMPLETE LE CODE DE COMMERCE

PAR LES ARTICLES 795 bis 1 à 5

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S
C
F

Art. 795 bis l


2
0 Il peut être créé entre deux ou plusieurs
0
7 personnes physiques
des sociétés en participation
destinées à réaliser des opérations de
commerce.

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S Art. 795 bis 2


C
F
n'existe que dans
les rapports
entre associés
2
0 La société en participation
0 ne se révèle pas
7
aux tiers.
n'a pas la
personnalité
morale

n'est pas
soumise à
publicité peut être
prouvée par
tous moyens

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S
C
F
Art. 795 bis 2 (suite)
2
0
0
Les dispositions du chapitre préliminaire et du
7
titre I, chapitre IV du présent livre ne lui sont pas
applicables.
(art 716 à 795 du CCce)
TITRE I : Règles de fonctionnement des diverses sociétés commerciales
Chapitre IV : Dispositions communes aux sociétés commerciales dotées d'une
personne morale

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S
C
F
Art. 795 bis 3
2
0 Les associés conviennent librement
0
7 des objets,
des formes ou proportions intérêts
et
des conditions de la société en
participation.

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S
C
F
Art. 795 bis 4
2
0 Chaque associé contracte avec les tiers
0
7 en son nom personnel (*)
Il est seul engagé même au cas où,
sans l'accord des autres associés,
il révèle leurs noms aux tiers.
* La position 131.2 du projet du SCF permet à ce que seul l’un des
associés (qualifié de gérant) dans une SEP soit juridiquement connu
des tiers. (voir infra) Doit-on envisager une réécriture de l’art. 795 bis
4?
Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant
3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S
C
F
Art. 795 bis 5
2 Les droits des associés ne peuvent être représentés
0
0 par des titres négociables.
7

Toute clause contraire est réputée non écrite.

Outre le fait qu’il ne puisse exister de titres


négociables, cela sous entend que toute
modification dans les rapports entre les associés
devra faire l’objet de la rédaction d’un nouveau
contrat
Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant
3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S
C
F
MODE DE FONCTIONNEMENT

2 Projet de SCF 2007


0
0
7 Positions

131 – 1

131 - 4

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

Position 131-1
S
C
F
Les opérations
faites en commun ou
2
0 les communautés d’intérêt
0
7
correspondent à un accord contractuel par
lequel deux parties ou plus conviennent
d’exercer une activité économique sous contrôle
conjoint.
L’enregistrement de ces opérations chez chacun
des coparticipants dépend des clauses
contractuelles et de l’organisation comptable
prévue par les coparticipants.
Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant
3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S
C
Position 131-2
F

Lorsque la comptabilité des opérations faites en


2 commun est tenue par un gérant, seul juridiquement
0
0
connu des tiers, les charges et les produits des
7 opérations faites en commun sont compris dans les
charges et produits de ce gérant.

Chacun des autres coparticipants enregistre en produits


ou en charges uniquement la quote-part de résultat lui
revenant.

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S Position 131-3
C
F Lorsque les opérations faites en commun impliquent

 le contrôle conjoint et
2
0  la copropriété d’un ou plusieurs actifs,
0
7
chaque coparticipant comptabilise
• en plus de sa quote-part des produits et charges,
• une quote-part des actifs et passifs.
L’on comprend que cette position est appliquée dans le cas où il est fait
application de l’article 795 bis 4 du CCe

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S Position 131- 4
C
F
Lorsque les opérations en commun sont effectuées
dans
2
0 le cadre d’une entité séparée dans laquelle chaque
0
7
coparticipant détient une participation,

les coparticipants comptabilisent chacun la quote-part


leur revenant dans les actifs, les passifs, le résultat, les
charges, les produits et les flux de trésorerie de l’entité
commune.

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

COMPTABILISATION
S
C
F Situation A: la SEP est représentée par UN gérant
Ecritures chez le gérant:
2
0  Les produits et les charges de la SEP sont
0
7 comptabilisés
 La quote-part des résultats revenant aux autres
coparticipants est enregistrée dans la comptabilité du
gérant .
au débit d’un compte de charge , s’il s’agit d’un bénéfice,
ou
au crédit d’un compte de produits s’il s’agit d’une perte.

Le compte de contrepartie étant une subdivision du compte


Adaptation au SCF 07 « 45 – Groupe
Abdesselamet associés– expert
MEDJOUBI » comptable – consultant
3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

COMPTABILISATION
S
C
F
Situation A: la SEP est représentée par UN gérant
Ecritures chez les autres coparticipants:
2
0 La quote-part des résultats leur revenant est enregistrée dans
0
7 la
comptabilité
 au débit d’un compte de charge , s’il s’agit d’une perte, ou
 au crédit d’un compte de produits s’il s’agit d’un bénéfice.

Le compte de contrepartie étant une subdivision du compte


« 45 – Groupe et associés »

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

COMPTABILISATION
S
C Situation A - la SEP est représentée par UN gérant
F
Exemple d’application:
2 Trois opérateurs économiques se regroupent en vue de réaliser
0 une piscine au profit d’un promoteur de centres de loisirs.
0
7
Leur participation est ainsi organisée dans le contrat de SEP:
20 % : A – Bureau d’études et de réalisations
65 % : B – Entreprise de génie civil et de maçonnerie
15 % : C – Équipementier
Le bureau d’études est désigné comme chef de file – gérant
Les flux de trésorerie entre associés se feront lors du
recouvrement du prix facturé au client

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

COMPTABILISATION
S
C
F Situation A: suite de l’exemple
Les opérations suivantes ont été réalisées:
2
0
0
7 1 – Achat de sous traitance chez B 25.000.000
2 – Achat d’équipements chez C 15.000.000
3 – Installation des équipements par une tierce 5.000.000
personne 5.000.000
4 – Prestation de A 70.000.000
5 – Facturation au client

TAF: Passez les écritures à passer chez chacun des associés.


(les opérations propres à chacun des coparticipants ne sont pas
demandées)
Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant
3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

COMPTABILISATION
S
C
F
Situation A : solution Chez le gérant

Enregistrement des opérations de réalisation


2
COMPTE MONTANTS
0 LIBELLE
0 D C D C
7
6   Achat de sous traitance   25,000,000  
6   Achat d'équipements   15,000,000  
6   Services Extérieurs   5,000,000  
   4 Groupe - Associés   40,000,000
  5    Trésorerie     5,000,000

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S
COMPTABILISATION
C
F Situation A : solution Chez le gérant (suite)

2 Enregistrement de l’opérations de vente


0
0
7
COMPTE MONTANTS
LIBELLE
D C D C

4   Client   70,000,000  

   7 Vente   70,000,000

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

COMPTABILISATION
S
C
F Situation A : solution Chez le gérant (suite)

Quote-part à transférer aux associés -


2 calcul
0
0 ELEMENTS MONTANTS
7
Sous-traitance chez B 25,000,000
Achats auprès de C 15,000,000
Intervenant externe 5,000,000
Coût de la gestion revenant à A 5,000,000
Total des coûts 50,000,000
Facturation au client 70,000,000
Résultat global de l'opération 20,000,000

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

COMPTABILISATION
S
C
F
Situation A : solution Chez le gérant (suite)

Quote-part à transférer aux associés - comptabilisation


2
0 COMPTE MONTANTS
0 LIBELLE
7 D C D C

6    QP de Rtat/ Op. faite en com. 16,000,000  

4 Associé B 13,000,000

  4 Associé C   3,000,000

Quote-part de B : 20.000.000 x 65 % = 13.000.000


Quote-part de C : 20.000.000 x 15 % = 3.000.000

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

COMPTABILISATION
S
C
F
Situation A : solution Chez le gérant (suite)

COMPTE DE RESULTATS
2
0 6 25,000,000 7 70,000,000
0
7 6 15,000,000    

6 5,000,000    

6 16,000,000    

S/T 61,000,000 S/T 70,000,000

Rtat 9,000,000    

Total 70,000,000 Total 70,000,000

5.000.000 Prestation de A +
Le résultat de 9.000.000 est égal à
4.000.000 Part revenant à A (20.000.000 x 20%)

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

COMPTABILISATION
S
C
F
Situation A : solution Chez le coparticipant B
1 - Facturation des travaux à A en qualité de client
2 - Constatation de la créance sur A en qualité de coparticipant dans la SEP
2
0
0
7

Les opérations relatives à la réalisation seront traitées selon la


comptabilité classique

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

COMPTABILISATION
S
C
F Situation A : solution Chez le coparticipant C

1 - Facturation des travaux à A en qualité de client


2 2 - Constatation de la créance sur A en qualité de coparticipant dans la SEP
0
0
7

Les opérations relatives à la vente d’équipements seront traitées


selon la comptabilité classique

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S
C
F Outre les comptes classiques, le SCF prévoit ceux
intervenant dans les schémas comptables des opération
2 faites en commun ou pour le compte de tiers :
0
0
7
458 – Associés, opérations faites en commun ou en groupement
655 – Quote-part de résultat sur opérations faites en commun
755 – Quote-part de résultat sur opérations faites en commun

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S
Situation B
C
F Rappel position 131 – 3 du SCF
Lorsque les opérations faites en commun impliquent le contrôle
2
0
conjoint ET la copropriété d’un ou plusieurs actifs, chaque
0 coparticipant comptabilise en plus de sa quote-part des produits
7
et charges, une quote-part des actifs et passifs.

L’associativité matérialisée par la conjonction ET n’était pas


nécessaire. En effet, le référentiel IAS/IFRS IMPOSE l’activation
DES LORS qu’existe un contrôle. Ainsi, nous comprenons qu’il
s’agit là d’un rappel et que l’accent est mis sur la COLLEGIALITE
du contrôle ET donc de l’activation des quotes-parts.

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S
Situation B
C
F

Par ailleurs, ce cas de figure (situation B) présuppose


2
0  Outre l’existence de charges et de produits communs,
0
7
 Celle d’actifs ou de passifs commun.

Ce qui ne semblait pas être une obligation dans le premier cas de


figure (situation A).

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S
Il s’agit d’une nouveauté introduite par le SCF; CHACUN des
C «cocontrôleurs » aura l’obligation d’enregistrer dans sa comptabilité sa
F quote-part de contrôle née de la convention relative à l’opération.

Chose inimaginable à ce jour.


2
0
0 Les opérateurs économiques s’arrangeaient à utiliser un bien comptabilisé
7
chez l’un des cocontractants. A charge pour ce dernier de facturer la mise à
disposition aux autres au prorata de leur participation
Ou bien seraient-ils tentés de ne le comptabiliser nulle part (!!!?)
Enfin, ce contrôle conjoint existant pendant l’exécution d’une opération
faite en commun, qu’adviendra-t-il de ces actifs le jour où ce type de
relation n’existerait plus? (vente à celui ou ceux des coparticipant
manifestant un intérêt pour le rachat ou vente à tiers).

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S
C Ces dispositions régissent donc les relations existant entre les associés.
F
Qu’en est-il de celles qui naîtront entre ces derniers et leur partenaire
commercial?
2
0
N’étant plus dans la situation prévue par la position 331 – 2 ou seul le
0 gérant est juridiquement connu des tiers, devra-t-on faire appel aux
7 dispositions de l’art 795 bis 4 du CCce?
Rappel Art. 795 bis 4 du CCce

Chaque associé contracte avec les tiers en son nom personnel.


Il est seul engagé même au cas où, sans l'accord des autres associés, il
révèle leurs noms aux tiers.

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

Situation B
S
C COMPTABILISATION
F
Reprenons l’exemple d’application « réalisation piscine »
2
0  Ne disposant pas d’orientations précises, l’essai de solution
0
7
proposé ci-après est strictement personnel. Des dispositions
règlementaires ultérieures viendront certainement préciser
les schémas comptables à adopter.
 Nous retiendrons l’hypothèse où chacun des coparticipants
traite individuellement et séparément avec les partenaires
concernés ( client et installateur des équipements ) et
enregistrera ainsi les flux directement dans sa comptabilité
propre.

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

Situation B
S
C
CALCULS
F
PARTENAIRE
ELEMENTS TOTAL
A B C
2 Participation 20% 65% 15% 100%
0
0
Coût convenu 5,000,000 25,000,000 15,000,000 45,000,000
7 Tiers Prestataire 1,000,000 3,250,000 750,000 5,000,000
Total charges 6,000,000 28,250,000 15,750,000 50,000,000
Facturé au client 14,000,000 45,500,000 10,500,000 70,000,000
Résultat global 8,000,000 17,250,000 -5,250,000 20,000,000
Résultat selon quote-part 4,000,000 13,000,000 3,000,000 20,000,000
Ecart 4,000,000 4,250,000 -8,250,000 0

Nous l’excédent réalisé par A et B sera versé à C en vue de compenser le


déficit qu’il a enregistré.

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S
C Comptabilisation et résultat chez A
F

2
0
0
7

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S
C Comptabilisation et résultat chez B
F

2
0
0
7

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S
C Comptabilisation et résultat chez C
F

2
0
0
7

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S
C Comptabilisation et résultat chez C (suite)
F
Et…..Bien évidemment, les autres éléments utilisés en commun seront
constatés chez chacun des coparticipants selon sa quote-part.
2
0
0 Il s’agit des immobilisations, créances, dettes, …
7

Ce schéma de comptabilisation ressemble étrangement à celui de….?

- Intégration globale ? NON


- Intégration proportionnelle ? NON
- ……..????

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S
C Situation c
F

Pour ce cas de figure, nous n’avons pas de proposition de


2 solution à formuler.
0
0
7 Du fait que la SEP soit une entité séparée de celles des associés qui la
constituent, Pourrait-on l’assimiler à « un groupe »? « une filiale »?
NON
puisque ceux-ci sont constitués sur des conditionnalités différentes
(personnes morales, titres négociables, …)

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

Situation c
S
C
F Par ailleurs, il est préconisé que chacun des coparticipants
comptabilise la quote-part dans les actifs, les passifs, le résultat, les
charges, les produits et les flux de trésorerie de l’entité commune
2
0
0
7 Actifs et passifs droits et obligations
Qui dit Droits et obligations dit Patrimoine
patrimoine personnalité

Or la SEP n’est PAS dotée de la personnalité morale


Tout comme pour la situation B ci-dessus, des dispositions
règlementaires ultérieures viendront certainement préciser les
schémas comptables à adopter.

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S
C
F

2
0
0
Sous-section 2
7 Concession de service public

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S
C
F Position 131 – 5

2
Dans le cadre d’une concession de service public, les actifs mis
0 dans la concession par le concédant ou par le concessionnaire sont
0 inscrits à l’actif du bilan de l’entité concessionnaire.
7

POSITION 131 – 6

Le niveau exigé par le service public du potentiel productif des


installations concédées est assuré par le jeux des amortissements
ou, éventuellement, par des provisions adéquates et en particulier
par des provisions pour renouvellement (compte 156)

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S
C
F Concession de service public

Quelles seraient les activités pouvant faire l’objet de concession ?


2
0 - 01
0
7
- 02
- 03
- 04
- 05
- 06
- 07
- 08
- 09
- 10

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

Concession de service public


S
C
F C’est le fait qu’une entité publique (l’Etat ou l’un de ses
démembrements) consent à accorder à une autre entité, en vertu
d’un accord, la possibilité d’offrir au public des services et/ou
2
0
prestations socio-économiques majeures.
0
7
La première entité est dite : CONCEDANT,
La seconde est appelée : CONCESSIONNAIRE

Il est à noter que dans le cadre des concessions de service


public,
le concessionnaire
 Jouit d’un droit d’exploitation et
 Est soumis à l’obligation d’offrir des services publics.

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

Serait concernée par ces dispositions l’exploitation


S
C  D’autoroutes,
F
 D’aérogares,
 De voies ferrées,
2
 De réseau de distribution d’énergie (installation de transport
0 d’électricité de gaz, d’essence, …)
0  De forêts (exploitation de bois, de liège, d’humus, ….)
7
 De terrains (à usage industriels, agricole, …)
 De fréquences pour les NTIC (téléphonie, radiodiffusion,..)
 D’équipements collectifs (jardins, parkings, marchés,….)
 De stations thermales,
 De gisements miniers ou autres (gisements aurifères, d’agrégats,
…)
 De sources d’eau,
 De distribution d’eau de ville
 ……
Sauf dispositions particulières.
Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant
3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S
C
Quel pourrait en être le classement ?
F
- A - Concession de service public
- 01
- 02
2
0 - 03
0
7 - B - A caractère commercial
- 01
- 02
- 03

- C - Pouvant être soit l’un, soit l’autre


- 01
- 02
- 03

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S
C Quel est l’intérêt de la distinction?
F

En fonction de la nature de la concession, des schémas


2 comptables seront à adopter:
0
0
7 - Concession annuelle ou pluriannuelle?
- Usufruit seul ou usufruit et équipements?
- Obligation de restaurer ou non?

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S  En règle générale, les équipements lourds (aérogares,


C
F
autoroutes, voies ferrées, …) et dont la nature laisse
supposer « l’utilité publique » sont fournis au
concessionnaires qui se voit chargé de la gestion.
2
0
0  Par contre, les biens qui sont beaucoup plus à usage
7
commercial que public sont habituellement concédés
« nus » (gisements, sources d’eau, …) ou équipés
(stations thermales,…)

 Enfin, la concession de licence est immatérielle (taxi,


téléphonie, radiophonie, ligne d’autobus, …)

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

EXEMPLE DE CLASSIFICATION
S TYPE
C CONCESSION
F A B C  
X     D’autoroutes,
X     D’aérogares,

2 X     De voies ferrées,
0 X     De réseau de distribution d’énergie (install, de transport d’électricité, de gaz, …)
0   X   De forêts (exploitation de bois, de liège, d’humus, ….)
7
  X   De terrains (à usage industriels, agricole, …)
  X   De fréquences pour les NTIC (téléphonie, radiodiffusion,..)
  X   D’équipements collectifs (jardins, parkings, marchés,….)
  X   De stations thermales,
  X   De gisements miniers ou autres (gisements aurifères, d’agrégats, …)
  X   De sources d’eau,
    X De distribution d’eau de ville

A - Concession de service public


B - A caractère commercial
C - Pouvant être soit l’un, soit l’autre

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S
C
F
Du fait que le concessionnaire ne dispose pas du
2
contrôle des équipements mis à sa disposition, il
0 n’aura
0
7 pas à les comptabiliser parmi ses immobilisations
corporelles…..??

En effet, il ne les utilise qu’ « avec la permission » du


concédant qui le contraint à fournir des services
publics….??

(renvoi au paragraphe 131-5)

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S
C
F

2
0
0
Sous-section 3
7 Opérations faites pour le compte de tiers

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

Position 131 – 7 du SCF


S
C
F Les opérations traitées par l’entité pour le compte de tiers en
qualité de mandataire sont comptabilisées dans un compte
de tiers. Le mandataire enregistre en compte de résultat
2
0 uniquement la rémunération qu’il perçoit au titre de son
0
7 mandat.
L’exemple le plus d’actualité en Algérie est celui des Sociétés de Gestion
des Participations de l’Etat (SGP ) qui ont été instituées en remplacement
des holdings.
En effet,
si ces derniers étaient propriétaires des titres émis par les entreprises,
les SGP sont investies d’un mandat pour gérer les entreprises dont les
titres sont détenus par le Trésor Public.

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S
C
F
POSITION 131 – 8 du SCF

2 Les opérations traitées par l’entité pour le compte de


0
0 tiers au nom de l’entité sont inscrites selon leur nature
7 dans les charges et les produits de l’entité.

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S
C Synthèse:
F
Les opérations traitées par l’entité pour le compte de
tiers
2
0 peuvent se faire :
0
7 - En qualité de mandataire
- Au nom de l’entité
 Dans le 1er cas, seule la rémunération du
mandataire est inscrite dans sa comptabilité;

 Dans le 2nd cas, le mandataire comptabilisera


les charges et les produits comme si étant les
siens propres (le contrat de management entre
dans ce cadre)
Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant
3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

Du contrat de management (code civil)


S
C
F
Article 1er. – Le contrat de management est le contrat par
lequel un partenaire qui jouit d’une réputation bien établie,
2 dénommé gestionnaire, s’engage à gérer au nom et pour le
0
0 compte d’une entreprise publique ou d’une société d’économie
7 mixte, moyennant rémunération, tout ou partie du patrimoine
de cette dernière, en y apportant son label, selon ses normes et
standards et à la faire bénéficier de ses réseaux de promotion et
de vente.
A notre sens, cet code article du code civil (rédigé sous une ère ancienne)
sera certainement revu puisqu’il ne concerne que les seules

• entreprises publiques ou
• sociétés d’économie mixte

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant


3.1 Opérations faites en commun ou pour le compte de tiers
Paragraphes 131.1 à 131.8 de l’arrêté du 26-07-08

S
C
F
MERCI POUR VOTRE ATTENTION
2
0
0
PASSONS…PASSEZ…. AUX
7
EXERCICES

Adaptation au SCF 07 Abdesselam MEDJOUBI – expert comptable – consultant

Vous aimerez peut-être aussi