Vous êtes sur la page 1sur 126

See discussions, stats, and author profiles for this publication at: https://www.researchgate.

net/publication/281846213

Contextualization of the floristic reference list for the use of


the macrophytes as bioindicators of the state of the rivers of
the Sebou hydraulic basin in Morocco

Conference Paper · October 2014

CITATIONS READS
0 918

1 author:

Abdellah Maissour
Sidi Mohamed Ben Abdellah University
8 PUBLICATIONS   0 CITATIONS   

SEE PROFILE

Some of the authors of this publication are also working on these related projects:

Developing a new macrophyte index to assess the ecological quality of water. View project

All content following this page was uploaded by Abdellah Maissour on 17 September 2015.

The user has requested enhancement of the downloaded file.


EA

REPUBLIQUE TUNISIENNE
Eau-Climat’2014

Ministère de l’Agriculture Ministère de l’Enseignement


Supérieur, de la Recherche
Scientifique et des Technologies
de l'Information et de la
Communication
IRESA Université de Carthage & Université de Sfax

Institut National de Recherches en Génie Rural, Eaux et Forêts


INRGREF

Ressources en Eau & Changement Climatique


en Région Méditerranéenne
Water-Climate’2014
Eau-Climat’2014

Water Resources & Climate Change in the


Mediterranean Region

Coordinateur de l’édition
Noureddine GAALOUL (INRGREF)
Octobre 2014
‫" َو َﺟ َﻌ ْﻠﻨَﺎ ِﻣ َﻦ اﻟْ َﻤﺎء ُﻛ ﱠﻞ َﺷ ْﻲ ٍء َﺣ ﱟﻲ"‬

‫ﺳﻮرة اﻷﻧﺒﻴﺎء أﻳﺔ‪30‬‬


Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Préface
L’eau, élément essentiel à la vie et au développement humain, est une ressource critique dans la
région méditerranéenne.
D`es le début des années 70, au moment de l’ ́émergence des questions d’environnement comme
élément important de l’agenda international, la Méditerranée apparaissait naturellement comme
une zone particulièrement fragile à la fois en raison de la forte pollution de la Méditerranée et des
contraintes d’approvisionnement en eau douce. Aujourd’hui la région méditerranéenne ne dispose
que de 3% des ressources en eau mondiales, alors qu’elle représente 7% de la population mondiale,
et on y trouve 60% de la population mondiale dite pauvre en eau.
Au début du XXIe siècle, les pressions exercées sur les ressources en eau sont de plus en plus fortes,
en particulier dû à une demande croissante ainsi qu’en ce qui concerne la qualité de l’eau.
L’extension des terres agricoles irriguées et l’utilisation de techniques d’irrigation non économes,
la diversification des produits agricoles, l’urbanisation, le développement industriel et le tourisme
sont parmi les nombreux facteurs qui contribuent à augmenter la pression sur les ressources en
eau, et sont aggravés par les effets incertains du changement climatique. L’allocation des
ressources en eau est donc devenue une priorité pour de nombreux pays de la Méditerranée et en
particulier les pays de Maghreb, et elle a besoin des informations fournies par la recherche
scientifique pour guider une gestion durable et équitable.
Les ressources en eau dans la région de Maghreb sont rares, inégalement réparties et se
caractérisent par une grande variabilité temporelle et des sécheresses récurrentes au cours des
dernières décennies. Pendant des décennies les ressources en eaux souterraines ont permis aux
collectivités de s’adapter à des pénuries saisonnières ou pérennes de l’eau de surface en fournissant
de l’eau pour les ménages, l’élevage et l’irrigation. La surexploitation excessive de ces ressources et
leur vulnérabilité à la pollution sont, cependant, une préoccupation grandissante et elles incitent à
reconsidérer les politiques de gestion des ressources hydrauliques. Cette gestion doit être basée sur
une approche intégrée de l’approvisionnement en eau et la demande, dépendant donc d’un bon
contrôle des entrées et sorties au niveau des bassins versants.
Le concept de gestion intégrée des ressources en eau nécessite l’utilisation conjointe des eaux de
surface et souterraines pour satisfaire la demande pour le développement socio-économique dans
de nombreux pays, mais aussi l’utilisation des ressources en eau non conventionnelles telles que la
revalorisation (recyclage) des eaux usées, le dessalement d’eau de mer et d’eau salée et la recharge
artificielle des aquifères.
Dans un contexte de pénurie croissante pour certains et face aux incertitudes liées au changement
climatique, bon nombre de pays méditerranéens doivent revisiter leurs modes de gestion de l’eau
et les stratégies de parade contre les risques, afin de réduire la vulnérabilité, les pertes et les
dommages sur les court, moyen et long termes. S’adapter aux effets du changement climatique sur
les ressources en eau nécessite des ajustements techniques, mais surtout politiques, institutionnels
et comportementaux. Enfin, une stratégie adaptative de la gestion de l’eau doit être flexible et
réversible pour mieux gérer l’incertitude
Le projet PHC Maghreb a soutenu les efforts de pays de Maghreb (Tunis, Algérie, Maroc) visant à
gérer durablement leurs ressources en eau. Cela se traduit par le soutien à l'amélioration des
connaissances scientifiques qui permettent une prise de décisions éclairée sur les processus, et à la
facilitation des opportunités de coopération et d'échange de connaissances et d'expériences qui
permettent de mieux répondre aux questions difficiles auxquelles sont confrontés, en particulier, les
zones arides et semi-arides.
Nous espérons que les découvertes scientifiques et des discussions qui s’y rapportent seront utiles
pour orienter la gestion intégrée de l’eau dans la région et au-delà. Ainsi, dans la mise en œuvre des
politiques d’adaptation de la gestion de l’eau, les défis politiques et institutionnels pourraient en
définitive apparaître plus grands que ceux liés aux innovations techniques ou à l’accès aux
technologies.
Noureddine Gaaloul
Directeur de Recherche (INRGREF)
Coordinateur National (Tunisie)
Projet PHC Maghreb

___________________________________________________________ Page 1 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Sommaire

Titre Page

Eaux de surface en région Méditerranéenne 3

La gestion durable des ressources en eaux de surface en


4
Méditerranée

Diagnostic de la qualité des eaux de surface en


17
Méditerranée

Outils et méthodes d’évaluation des ressources en eau de


32
surface en Méditerranée

Modélisation Hydrologique
43

Eaux souterraine en région Méditerranéenne 54

La gestion durable des ressources en eaux souterraines en 55


Méditerranée
Qualité et recharge des systèmes aquifères en
67
Méditerranée

Modélisation Numérique : Gestion des aquifères et effet de


82
la recharge sur la qualité des eaux souterraines

Changements Climatiques en région 93


Méditerranéenne

N.B : Les informations émises par les auteurs n’engagent en rien la


responsabilité de l’I.N.R.G.R.E.F et le coordinateur de cette édition.

___________________________________________________________ Page 2 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Eaux de surface en région


Méditerranéenne

1. La gestion durable des ressources en eaux de


surface en Méditerranée
2. Diagnostic de la qualité des eaux de surface en
Méditerranée
3. Outils et méthodes d’évaluation des ressources
en eau de surface en Méditerranée
4. Modélisation Hydrologique

___________________________________________________________ Page 3 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________
1. La gestion durable des ressources en eaux de
surface en Méditerranée

Titre Page
Abdesattar Ben Gsim (DGRE- Tunisie) : Ressources en 5
eaux en Tunisie Quantité et Qualité
Bouzid Touati (Univ. Constantine - Algérie) : Gestion de 6
l’eau en Algérie : entre rareté de la ressource et diversification
des modes de mobilisation
Jean-Pierre Montroi (IRD - France), Nizinski J.J., Zaghloul 7
A., Ali R, Saber M. : Optimisation de l’utilisation des ressources
en eau exemple de l’orangeraie d’El-Salam, Nord Sinaï, Egypte
Belaribi F. Z., Amine Mokheffi (Univ. Abou Bakr Belkaid 8
- Algérie), N. Bessouh : Amine Mokhefi : La gestion des
ressources en eau en Algérie : enjeux et perspectives.
Expédit Wilfrid Vissin (Univ. d’abomey-Calavi - 9
Bénin) : Etude des formes d’utilisation de l’eau et conflits
d’usages dans la commune des Aguegues
Fares Nini (Univ. Constantine - Algérie) : L’amélioration 10
des conditions hydrauliques dans les Grands Périmètres
d’irrigation (G.P.I.) du Nord Est Algérien
Yadh Zaher (ISTEUB - Tunisie) : Gestion des ressources en 11
eau de surface en Tunisie centrale dans un contexte d’aridité
ambiante, de crues historiques extrêmes et d’un réchauffement
prédictif du climat. Approche par modèle stochastique.
Kheira Ahmane ((Faculté de droit d’Oran - Algérie) : La 12
gestion déléguée des services publics de l’eau et de
l’assainissement en Algérie : Aspects légaux et expériences
réussies
Lhuissier Ludovic (CACG - France) : L’innovation au cœur 13
de l’action à la CACG pour adapter la gestion de l’eau aux
évolutions climatiques
Zouhir Boulgueraguer (Univ. Badji Mokhtar - Algérie), 14
Chaffai H., Djorfi S., Lakaichi A., Bahroune S. : Contribution à
la gestion intégrée des ressources en eau dans le sous bassin
versant amont de l’oued bousselam
Abdelkader Chaouache (Univ. Larbi Ben Mhidi Oum 15
El Bouagui - Algérie), A. Bousmaha :
‫ واﻹدارة اﻟﻤﺴﺘﺪاﻣﺔ ﻟﻠﻤﯿﺎه ﺣﺎﻟﺔ دراﺳﯿﺔ ﻋﻦ اﻟﺠﺰاﺋﺮ‬،‫ﺣﻮﻛﻤﺔ اﻟﻤﯿﺎه ﻣﻨﻈﻮﻣﺔ ﻟﻠﺘﺪﺑﯿﺮ‬
Ayman Rabi (PHG - Palestine) Bousselmi L., Giuseppe A., 16
Francesca B., Masmoudi K., Ghrabi A.: Adopting Sustainable
Water Management Solutions under Social and Climate
Change in Med Region: Cases from Palestine and Tunisia

___________________________________________________________ Page 4 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________
Ressources en eaux en Tunisie Quantité et Qualité
Abdessatr Ben Gsim
Directeur Des Eaux souterraines DGRE Tunisie, e-mail : gsim_b@yahoo.fr

Résumé
Le diagnostic de l’état actuel des connaissances sur l’eau mérite beaucoup
d’attention et de réflexion et l’une des problématiques de cet élément vital du
développement socio-économique le concept de bilan avec ses dimensions
dynamiques à savoir :

• La quantité
• La qualité

C’est dans ce cadre que s’inscrit le potentiel global des ressources en eau en
Tunisie caractérisée par des nuances résultant du relief (mer et désert) la
Tunisie a été toujours remarquée par une variabilité spatiale et temporelle des
ressources (précipitation, eaux de ruissellement et eaux souterraines).

En plus de part sa position géographique et physique la Tunisie est un


réceptacle de toutes les eaux transfrontières au nord (la Medjerda) comme au
Sud (exutoire du SASS).

L’état de santé de nos ressources est en dégradation surtout au niveau des


zones côtières, et au Sud Tunisien avec l’invasion du biseau Salin et la
disparition de l’artésianisme.
La surexploitation des nappes souterraines ne cesse de s’agrandir d’une année
à une autre (soit 26% des ressources).

La stratégie du futur en matière de ressources en eau doit intégrer la sécurité


hydraulique en tant que facteur limitant du développement socio-économique,
aussi elle doit prendre en considération l’importance des eaux souterraines en
tant que ressources stratégiques.
Une gestion intégrée de nos ressources avec une bonne gouvernance de l’eau
méritent d’être approfondies et éclairées pour les générations actuelles et
futures.

Mots clés : Ressources en eaux, Quantité, Qualité, Tunisie.

___________________________________________________________ Page 5 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Gestion de l’eau en Algérie : entre rareté de la ressource et


diversification des modes de mobilisation

Water management in Algeria: between scarcity and alternative mobilization

Touati Bouzid
Faculté des Sciences de la Terre, de la Géographie et de l’Aménagement du territoire,
Université Constantine 1, Algérie. E-mail touatibz@yahoo.ca

Résumé
L’entrée de l’Algérie dans le troisième millénaire, s’est effectuée sous le
triple choc de la sécheresse, de la pollution et de la croissance
spectaculaire des besoins consécutifs à l’augmentation de la
population. La réponse à cette situation est à chercher dans la
diversification des sources d’approvisionnement. Pour cela, des
solutions coûteuses sont nécessaires. Il s’agit de l’utilisation des eaux
non conventionnelles que sont l’épuration des eaux usées et le
dessalement des eaux saumâtres et de l’eau de mer, des transferts
d’eau, de l’interconnexion des barrages, etc…

Mots clés : dessalement, épuration, transfert, tarification

Abstract
The entry of Algeria in the third millennium is carried out under the
triple shock of drought, pollution and the spectacular growth of
consecutive increasing needs of the population. The answer to this
situation is to seek to diversify sources of supply. For this, expensive
solutions are necessary. It is the use of non-conventional waters are
wastewater treatment and desalination of brackish water and sea
water, water transfers, interconnection dams, etc. ...

Keywords : desalination, purification, transfer, pricing.

___________________________________________________________ Page 6 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Optimisation de l’utilisation des ressources en eau : Exemple de


l’orangeraie d’El-Salam, Nord Sonaï , Egypte

Use of the modelling in irrigation management of the El-Salam orange grove in


the Northern Sinai, Egypt

Montoroi J.P.1, NIZINSKI J.J.1, ZAGHLOUL A.2, ALI R.2, SABER M.2
1 Institut de Recherche pour le Développement (IRD), UMR « IEES Paris », 32 avenue
Henri Varagnat, 93143 Bondy, France [georges.nizinski@ird.fr; jean-
pierre.montoroi@ird.fr]
2 NationalResearch Centre (NRC), Soils and Water Use Department, Dokki, Cairo, Egypt

Résumé
L’orangeraie El-Salam, située au Nord-Sinaï, a été choisie comme station
d’étude « étalon » pour mener des études relatives au mode de gestion de
l’irrigation de précision, avec, comme perspective, la mise au point d’un modèle
utilisable pour d’autres cultures en Egypte. La modélisation de
l’évapotranspiration réelle est réalisée avec un pas de temps d’une journée
selon l’approche de Penman-Monteith qui tient compte de la spécificité d’un
couvert végétal, notamment sa résistance. Les variables d’entrée du modèle
sont les données météorologiques standard du réseau national. La
comparaison des apports en eau d’irrigation (Imoy de 994,30 mm an-1 ou 2,72
mm jour-1 ; coefficient cultural ETR/Ep de 0,78) et des besoins en eau calculés
par le modèle (ETRcalculée) permet de proposer une gestion quotidienne de
l’irrigation plus économe en eau. D’avril à août, l’eau d’irrigation en excès
(drainage hors de la zone racinaire) est de 94.570 m3 pour l’orangeraie de 80
ha, soit 1.182 m3 ha-1.

Mots-Clés : Irrigation, Evapotranspiration réelle, Orangeraie, Nord-Sinaï

Abstract
The El-Salam orange orchard was selected as a «standard» station to study the
management of accurate irrigation for developing a model usable for other
irrigated crops in Egypt. The modeling of the actual evapotranspiration is
performed with a one day step resolution using the Penman-Monteith
approach which takes in account the specificity of of the vegetation cover,
namely its resistance. The input variables of the model are the standard
meteorological data from the national network. The comparison between the
amounts of the irrigation water (Imoy of 994.30 mm year-1 or 2.72 mm day-1
; crop coefficient Ea/Ep of 0.78) and the water needs estimated by the model
(Ea calculated) enables to propose a daily water management more thrifty.
From April to August, the irrigation water in excess (drainage out of the root
zone) is of 94,570 m3 for the 80 ha orange orchard, thus 1,182 m3 ha-1.

Keywords: Irrigation, Actual evapotranspiration, Orange orchard, North Sinai

___________________________________________________________ Page 7 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

La gestion des ressources en eau en Algérie : Enjeux et perspectives

Melle BELARIBI F. Z* & Pr A. MOKHFI** & Dr N. BESSOUH***

*Maitre assistant, Laboratoire MECAS, Université Abou Bakr Belkaid Tlemcen, Algérie.
belaribi_tl@yahoo.fr
**Maitre de conférences à l’université de Mostaganem . aminemokhfi@yahoo.fr
***Maitre de conférences, Laboratoire MECAS, Université Abou Bakr Belkaid Tlemcen,
Algérie.

Résumé
En Algérie la gestion de l'eau pose un problème épineux aux autorités, les
ressources disponibles sont en deçà des besoins, la vétusté des réseaux
d'adduction et la capacité de stockage déficiente entravent la bonne
distribution de l'eau aux consommateurs. La dotation journalière par habitant
reste faible par rapport aux normes internationales. Les instruments de
gestion de l'eau ne sont pas efficaces.
Le contrôle de l'eau constitue un enjeu pour l'avenir de l'Algérie car il s'agit de
trouver un équilibre entre les usages sans sacrifier un secteur et en évitant les
conflits d'usage. En effet, il s'agit à la fois :
- d'assurer le développement économique de l'Algérie. (Développement
agricole et industriel qui suppose un développement des besoins en eau)
- et de satisfaire les besoins d'une population qui augmente.
Pour ceci notre article tentera de répondre à la question suivante : Quel sont
les moyens pour remédier au problème du manque d'eau en Algérie ?

Mots clés : Les ressources en eau en Algérie - Instruments de gestion – Développement


durable.

Abstract
In Algeria the water management poses a serious problem to the authorities.
Available resources are inadequate to meet needs; the dilapidated water
networks and storage capacity inadequate hinder the proper distribution of
water to consumers. Staffing Daily per capita remains low by the international
Standards, The instruments of water management are not effective.
The water control is a challenge for the future of Algeria, as it is to find a
balance between uses without sacrifice one area and avoiding conflicts of use.
Indeed, it is both:
- To ensure the economic development of Algeria. (Agricultural and industrial
development that involves development of water needs)
- And meet the needs of a growing population.
For this our article will attempt to answer the following question: What are
the ways to address the problem of water shortage in Algeria?

Keywords: Water resources in Algeria – Instruments of Management - Sustainable


Development.

___________________________________________________________ Page 8 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Etude des formes d’utilisation de l’eau et conflits d’usages dans la commune


de Dangbo

Study of the forms of water usage and conflicts of use in the municipality of
Dangbo

VISSIN E. W

Laboratoire Pierre Pagney, Climat, Eau, Ecosystème et Développement


(LACEEDE) /DGAT/FLASH Université d’Abomey-Calavi (République du Bénin)
Courriel : exlaure@gmail.com/ exlaure@yahoo.fr.

Résumé
Cette étude vise à contribuer à une meilleure connaissance de la disponibilité
de l’eau, des formes d’utilisation de l’eau et des conflits afférents afins de
promouvoir une gestion durable des ressources en eau dans la commune de
Dangbo située dans la basse vallée de l’Ouémé . La démarche méthodologique
s’est consacrée au traitement des données climatologiques (pluie et ETP) et
hydrométriques (débits) sur la période de 1965 à 2010 et celles issues des
enquêtes socioanthropologiques relatives aux usages et conflits liés à l’eau. Les
résultats révèlent que la variabilité hydroclimatique influence la disponibilité
de l’eau et que les usages domestiques, l’agriculture, la pêche et l’exploitation
du sable fluvial constituent les principales formes d’utilisation de l’eau. Les
conflits quant à eux, s’observent plus entre agriculteurs et éleveurs (35 %) ;
exploitants du sable et pêcheurs (17 %) ; entre les pêcheurs (12 %) et entre les
agriculteurs (10 %).

Mots Clés : Conflit, forme d’utilisation de l’eau, bilan climatique.

Abstract
This study aims at contributing to a better knowledge of water availability,
forms of water usage and conflicts related to the purpose of promoting the
sustainable management of water resources in the town of Dangbo situated in
the lower Ouémé valley. The methodological approach is devoted to analyzing
of climatological data (rainfall and ETP) and river (flows) over the period from
1965 to 2010 and those from the socio-anthropological investigation of uses
and conflicts related to water. The results show that the variability of
hydroclimatic influences the availability of water and domestic use,
agriculture, fishing and exploitation of river sand are the main forms of water
use. Among the conflict, most of them observed between farmers and
pastoralists (35 %); operators of sand and fishing (17 %); between fishermen
(12 %) and between farmers (10 %).

Key words: conflict, water use, climatic balance.

___________________________________________________________ Page 9 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

L’amélioration des conditions hydrauliques dans les Grands Périmètres


d’Irrigation (G.P.I.) du Nord-Est Algérien

Improving water conditions in the Great Irrigation Perimeters (GPI) of


Algerian
NINI FARES

Maître Assistant, Doctorant, Laboratoire LASTERNE, Université Constantine, Faculté


des Sciences de la Terre, Géographie et Aménagement du territoire, Algérie.
fares.nini@yahoo.fr

Résumé
La présente contribution fait la mise au point sur les améliorations des
réseaux d’irrigation à l’échelle des grands périmètres irrigués dans la région
du Nord-Est algérien et les résultats obtenus en termes de répartition des
superficies irriguées et de modulation des volumes d’eau au cours de la
période 2006 – 2013. L’amélioration de l’efficience des réseaux à 75 % des
volumes distribués a donné des résultats encourageants, se traduisant par un
volume total d’eau distribué de 57,841 hm3 et un volume facturé par
l’organisme gestionnaire (O.N.I.D) estimé à 52 Hm3, ce qui a permis d’irriguer
une superficie agricole globale de 13500 ha. Mais, le champ des pertes est
considérable (25%), et il reste certainement beaucoup à faire pour une gestion
efficace de la demande en eau, en amont.

Mots clés : périmètres d’irrigation, réseaux, efficience, pertes, Nord- Est Algérien

Abstract
This paper concerns the improvement of irrigation networks across large
irrigated areas in the North-eastern Algeria and their results on the
distribution of irrigated areas and modulation volumes of water during the
period 2006 -. 2013 improved system efficiency to 75% of volumes distributed
gave encouraging results, totaling 57.841 hm3 of water distributed volumes
that helped irrigate 13 500 ha, with a volume of 52 charged hm3 by the
management body (ONID). But the scope of the loss is considerable (25%),
there is certainly much to be done to effectively manage demand.

Keywords: irrigation, improved efficiency, encouraging progress, Northeast


Algerian

___________________________________________________________ Page 10 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Gestion des ressources en eau de surface en Tunisie centrale dans un


contexte d’aridité ambiante, de crues historiques extrêmes et d’un
réchauffement prédictif du climat. Approche par modèle stochastique

Yadh ZAHAR

Professeur hdr du corps gref - Université de carthage


CHEF DE L’UR 11ES37 VDEC : VILLEs durables et environnement construit
Institut superieur des technologies de l’environnement de l’urbanisme et du batiment.

Résumé
La Tunisie centrale est caractérisée par un climat aride à semi aride. Les
ressources en eau sont rares et très aléatoires, et les inondations enregistrées
(notamment en 1969 et 1990) sont parmi les plus extrêmes observées en
Tunisie. Les séries hydrologiques de plus de 40 ans démontrent que les
écoulements sont très variables, avec plus de 8 années sur 10 d’apports en eau
inférieures à la normale (moyenne) : les apports supérieurs à la normale sont
consécutifs aux crues extrêmes. A l’aide d’un modèle de distribution
stochastique ajusté aux séries hydrologiques observées, et de la simulation d’un
forçage climatique sur la base du modèle global HadCM3 (scénario A2), on
montre que les ressources en eau de la Tunisie centrale seraient impactées dans
le futur par les prédictions du réchauffement climatique. Les impacts des
changements climatiques seront ressentis avec plus d’acuité à partir de 2050,
et plus encore durant la deuxième moitié de ce siècle. Les scénarios simulés
montrent que la meilleure gestion intégrée des ressources en eau passe par
l’enfouissement des eaux superficielles en sous-sol pour la recharge des nappes
du Kairouanais.

Mots-Clés : Tunisie centrale – Aridité – crues - barrages – Changements climatiques.

___________________________________________________________ Page 11 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

La gestion déléguée des services publics de l’eau et de l’assainissement en


Algérie : Aspects légaux et expériences réussies

Mlle AHMANE Kheira1, Ahmed Kettab2 et Bennaçar Nawal3

1 Étudiante en 1ère année Doctorat en droit public économique, Faculté de Droit d’Oran,
Algérie et membre au laboratoire « Investissement et développement durable ». Kheira-
ahmane@hotmail.fr
2Ahmed KETTAB, École Nationale Polytechnique Alger. Algérie. kettab@yahoo.fr
3Nawal Bennaçar, IDPD, London, United Kingdom. Bennacarnaoual@yahoo.fr

Résumé
Les services publics de l’eau et de l’assainissement connaissent ces derniers
temps des enjeux diversifiés : des problèmes croissants affectant la quantité et
la qualité des ressources en eau ; des problèmes de gestion clientèle (des
branchements illicites, des fuites commerciaux). En revanche, parmi les
objectifs du millénaire pour le développement fixé l’an 2000, on trouve l’objectif
des Etats de réduire à moitié, la population n’ayant pas un accès à l’eau potable
et un système d’assainissement de base. Ces enjeux ont poussé l’Etat algérien à
déléguer la gestion des services au secteur privé pour y faire face, dans quatre
villes algériennes après l’avoir admis sur le plan juridique.

Mots clés : Partenariat public-privé ; Contrat de management ; Services publics de


l’eau ; régulation.

Abstract
Water and sanitation utilities know lately diversified issues: the increasing
problems affecting the quantity and quality of water resources; the problem of
managing customer. In contrast, among the objectives of the millennium for
development, there is the goal of reducing the half of population has no access
to safe drinking water and basic sanitation system. This defies pushed the
Algerian State to conclude the management contract with the private sector in
four Algerian cities after admitted it legally.

Key words: Public-private partnership; management contract; services public water;


regulation.

___________________________________________________________ Page 12 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

L’innovation au cœur de l’action à la CACG pour adapter la gestion de


l’eau aux évolutions climatiques

Innovation and development: CACG’s experience in water management

LHUISSIER L.

CACG, Chemin de l’Alette, CS 50449, 65004 Tarbes Cedex, l.lhuissier@cacg.fr

Résumé
La gestion de l’eau à l’échelle des bassins versants est soumise à l’aléa
climatique qui a un effet sur les ressources disponibles et sur la demande en
eau, en particulier pour l’irrigation. L’eau constitue pour les territoires un
gisement de développement important mais également une source de conflit
potentiel entre usagers et tenants du respect des objectifs environnementaux.
La CACG intervient depuis plus de 50 ans sur les bassins versants du sud-ouest
pour traiter cette problématique. Cet article propose d’en démontrer la
complexité, d’une part à travers la présentation de ses méthodes et outils, et
d’autre part via l’exemple de la gestion mise en œuvre sur le Système Neste
Nous verrons qu’une gestion apaisée de la ressource passe par la prise en
compte d’un triptyque « contrat / concertation / technologie » et que les
évolutions sociales, économiques et environnementales impliquent des remises
en question fréquentes et des innovations pointues.

Mots-Clés : eau, gestion apaisée, concertation

Abstract
Water management on catchment areas is subjected to hazards which affect
available resources and water demand, especially for irrigation. Water is
essential for territorial development. Nevertheless, water is also a source of
conflicts between users and environmental objectives. CACG has been working
for more than 50 years on that subject in south-west of France. This article
aims at showing how complex it is through the presentation of its methods and
tools on the one hand and through the example of water management in the
Neste System on the other hand. We will show that a pacified water
management needs to integrate three subjects: contracts, cooperation and
technology. Moreover, social, economic and environmental evolutions imply
questioning our behaviors and methods: innovation is a key of success.

Keywords : water, pacified management, cooperation

___________________________________________________________ Page 13 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Contribution à la gestion intégrée des ressources en eau dans le sous bassin


versant amont de l’oued Bousselam

BOULGUERAGUER Z.1,2, CHAFFAI H.1, DJORFI S.3,LAKAICHI


A.1,2 et BAHROUNE S.1,4
1
Laboratoire Ressource en Eau et Développement Durable, Département de Géologie,
Faculté des Sciences de la Terre, Université Badji Mokhtar, BP 12, 23000-Annaba,
Algérie.
2 Département d’Agronomie, Faculté des sciences de la nature et de la vie, Université

Ferhat Abbès Sétif 1, Algérie.


3 Laboratoire Ressources naturelles aménagement, Département d’Aménagement,

Faculté des Sciences de la Terre, Université Badji Mokhtar, BP 12, 23000-Annaba,


Algérie.
4
Département d’Ecologie Végétale et Environnement, Faculté des sciences de la nature
et de la vie, Université Ferhat Abbès Sétif 1, Algérie.
Email : boulgueraguer@yahoo.fr

Abstract
La gestion intégrée des ressources en eau est un processus qui favorise le
développement coordonné de l’eau ainsi que du territoire et des ressources
associées afin de maximiser d’une manière équitable le bien-être économique
et social sans compromettre la pérennité des écosystèmes vitaux.
Ceci veut dire qu’une politique de développement ne peut réussir sans la prise
en compte des ressources en eau.
Cette approche n’est pas facile à mettre en œuvre car elle implique des
changements fondamentaux pour les usagers actuels des ressources en eau qui
tendent comme tout le monde à s’opposer à un changement quelconque de
leurs habitudes ceci rend absolument nécessaire la prise de conscience par
chacun de la réalité des besoins et du caractère inévitable des changements à
opérer.

Mots clé : Sous Bassin Versant, Oued Bousselam, Gestion Intégrée, Sétif.

___________________________________________________________ Page 14 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Water governance system for the management and sustainable


management of water Case Study for Algeria

‫ واﻹدارة اﻟﻤﺴﺘﺪاﻣﺔ ﻟﻠﻤﯿﺎه ﺣﺎﻟﺔ دراﺳﯿﺔ ﻋﻦ اﻟﺠﺰاﺋﺮ‬،‫ﺣﻮﻛﻤﺔ اﻟﻤﯿﺎه ﻣﻨﻈﻮﻣﺔ ﻟﻠﺘﺪﺑﯿﺮ‬

Dr Chouache Abdelkader1, Dr Bousmaha Ahmed2


(1) Institut de Gestion des Techniques Urbaines, Université Larbi Ben M’Hidi, Oum El
Bouaghi, Algérie (Email : chouache@yahoo.fr)
(2) Faculté des Sciences de la Terre et d’Architecture, Université Larbi Ben M’Hidi, Oum
El Bouaghi, Algérie (Email : bousmaha06@yahoo.fr)

Abstract
The greater the importance of water governance after a decade Forum
Global Water II in Dublin in The Hague in 2000, and who believed that the
water problem does not depend on the problem of scarcity raised from the
quantitative aspect as it is dependent on management and good governance,
the international consensus encouraged the actors in the field to take the
policies, measures, strategies for the proper management of this resource
and manage according to participatory approaches of updated, involving
governments, civil society organizations and the private sector in making
decisions about water in the range of three-question: How?, and by whom?,
under any circumstance?
Through research paper we are exposed to the experience of Algeria in water
management and the roles of actors and participation horizontal and
vertical in the field of water management, especially in a period of transition
to a market economy and all this to gain access to more protection of water
resources and avoid Altbddwagr random order to achieve results at the
national level and the regional and local level according to a holistic
sustainable.

Keywords: Water Governance - good management - participation - water


sustainability
:‫اﻟﻤﻠﺨﺺ‬
‫ي اﻋﺘﱪ ان ﻣﺸﳫﺔ اﳌﯿﺎﻩ ﻻ‬D‫ وا‬2000 ‫ﳘﯿﺔ اﳊﻮﳈﺔ اﳌﺎﺋﯿﺔ ﺑﻌﺪ ﻋﻘﺪ اﳌﻨﺘﺪى اﳌﺎﰄ اﻟﻌﺎﳌﻲ اﻟﺜﺎﱐ ﰲ دﺑﻠﻦ ﺑﻼﻫﺎي •ﺎم‬7ٔ ‫ﺗﻌﺎﻇﻤﺖ‬
‫وﱄ ﴭﻊ‬H‫ﺟﲈع ا‬K ،‫ﻮﻗﻔﺔ •ﲆ اﻟﺘﺪﺑﲑ واﻻٕدارة اﳉﯿﺪة‬R‫ﺔ اﻟﳬﯿﺔ ﺑﻘﺪر ﻣﺎ ﱔ ﻣ‬U‫ﺔ ﻣﻦ اﻟﻮ‬V‫ﺗﺘﻮﻗﻒ •ﲆ إﺷﲀﻟﯿﺔ اﻟﻨﺪرة اﳌﻄﺮو‬
‫ ^ﺸﺎرك‬، ‫ت ^ﺸﺎر`ﯿﺔ ﳏﯿﻨﺔ‬a‫ اﺳﱰاﺗﯿﺠﯿﺎت ﳊﺴﻦ إدارة ﻫﺬا اﳌﻮرد وﺗﺪﺑﲑﻩ وﻓﻖ ﻣﻘﺎر‬، ‫ ﺗﺪاﺑﲑ‬، ‫ﯿﺎﺳﺎت‬i‫اﻟﻔﺎ•ﻠﲔ ﰲ ا\ﺎل اﱃ اﲣﺎذ ﺳ‬
‫ﻞ‬m‫ وﻣﻦ ﻗ‬،‫ `ﯿﻒ ؟‬: ‫ﺴﺎؤل‬o‫ﺪود ﺛﻼﺛﯿﺔ اﻟ‬V ‫ﻓﳱﺎ اﳊﻜﻮﻣﺎت وﻣﺆﺳﺴﺎت ا\ﳣﻊ اﳌﺪﱐ واﻟﻘﻄﺎع اﳋﺎص ﰲ اﲣﺎذ اﻟﻘﺮارات ﺣﻮل اﳌﯿﺎﻩ ﰲ‬
‫ي ﻇﺮف؟‬7ٔ ‫ وﲢﺖ‬،‫ﻣﻦ؟‬
‫ﯿﺔ ﰲ ﳎﺎل ﺗﺪﺑﲑ اﳌﯿﺎﻩ‬i‫ﺔ واﻟﺮاﺳ‬z‫ﻓﻘ‬K ‫دوار اﻟﻔﺎ•ﻠﲔ واﳌﺸﺎرﻛﺔ‬7ٔ ‫ﻼل اﻟﻮرﻗﺔ اﻟﺒﺤﺜﯿﺔ ﻧﺘﻌﺮض اﱃ ﲡﺮﺑﺔ اﳉﺰا|ﺮ ﰲ ﺗﺪﺑﲑ اﳌﯿﺎﻩ و‬x ‫ﻣﻦ‬
‫ﻖ‬z‫ﻛﱶ †ﻠﻤﻮارد اﳌﺎﺋﯿﺔ وﺗﻔﺎدي اﻟﺘﺒﺪﯾﺪواﻟﻬﺪر اﻟﻌﺸﻮاﰄ وﻟﺘﺤﻘ‬7ٔ ‫ﺼﺎد اﻟﺴﻮق وﻫﺬا ﳇﻪ †ﻠﻮﺻﻮل اﱃ ﺣﲈﯾﺔ‬R‫ﺎﺻﺔ ﰲ ﻓﱰة اﻟﺘﺤﻮل اﱃ اﻗ‬x
.‫ﺘﺪاﻣﺔ‬i‫ﺘﻮى اﻟﻮﻃﲏ وا ٕﻻﻗﻠﳰﻲ واﶈﲇ وﻓﻖ ﻧﻈﺮة ﴰﻮﻟﯿﺔ ﻣﺴ‬i‫ﻧﺘﺎﰀ •ﲆ اﳌﺴ‬
:‫ﺔ‬z‫ﺎﺣ‬R‫اﻟﳫﲈت اﳌﻔ‬
‫ﺘﺪاﻣﺔ اﳌﺎﺋﯿﺔ– ﺣﻮﳈﺔ اﳌﯿﺎﻩ– اﻻٕدارة اﳉﯿﺪة– اﳌﺸﺎرﻛﺔ‬i‫ﺳ‬K
___________________________________________________________ Page 15 sur 120
Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Adopting Sustainable Water Management Solutions under Social and


Climate Change in Med Region: Cases from Palestine and Tunisia

Ayman Rabi1, Latifa Bousselmi2, Giuseppe Anzera3, Francesca


Belotti3, Khaoula Masmoudi2, Ahmed Ghrabi2
1 Palestinian Hydrology Group, P. O. Box 565, Ramallah, Palestine
2
Centre of Water Research and Technologies CERTE, Technopark of Borj Cedria-
Tunisia
3 Sapienza University of Rome, Italy

Abstract
The Southern Mediterranean region and particularly Middle East and North
Africa (MENA) region are probably one of those regions that face serious social,
economic, environmental and political challenges. Among the most critical
challenges are the increasing water scarcity and,thus, demand, resulting
mainly from climate change and rapid population growth. Based on United
Nations’ estimates in 2006, the population of the region will reach about 255
million inhabitants in 2025, out of which 179 million people will be living in
urban centers in this region.
The current paper summarizes the main findings of the socioeconomic survey
conducted with the aim to collect baseline socio-economic information to be
used in selecting the appropriate sustainable water management (SWM)
solutions that can be implemented in various settlement typologies in the
region, selected in the view of the main results of this survey.
Data have shown that both, simple and advanced solutions (such as tools for
regulating the water flow, shower diffusers, WC “Water Saving”, wastewater
and greywater treatment and reuse systems, rainwater harvesting at
household level, etc.), respond sufficiently to the multiple and different needs of
the settlement typologies in the region and help them to improve their adaptive
capacity toward any potential changes (especially climate and demographic
ones).

Key Words: Middle East – North Africa - Sustainable Water management - Water
Scarcity, Climate Change.

___________________________________________________________ Page 16 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________
2. Diagnostic de la qualité des eaux de surface en
Méditerranée
Titre Page
Mounir Jarraya (Univ de Sfax - Tunisie) : L’eau de Majel dans 18
l’agglomération de Sfax (Centre-Est de la Tunisie : Réponses aux
contraintes climatiques mais quels défis sanitaires ?
Asma Laouar (Univ. Bouchar - Algérie), Makheloufi A., Belhadj 19
S., Benyahia K. : Contrôle de la qualité Physico-chimique et
microbiologique de l’eau de consommation de la ville de Tabelbala
Wilaya de Béchar.
Saad Benammar (LSEVU - Maroc), Maissour A. : 20
Contextualisation du référentiel floristique pour l’utilisation des
macrophytes comme bio indicateurs de l’état des cours d’eau du bassin
hydraulique du Sebou au Maroc.
Noura Dahri (Univ de Sfax - Tunisie), Atoui A., Ben Mahmoud S., 21
Abida H. : Evaluation de la qualité des eaux et des sédiments le long
du canal pk 4 à Sfax.
Ouarda Moumeni (Univ. Souk Ahras – Algérie), Hamdouni O.: 22
Ultrasonic Treatment of Malachite Green by bromide ions in Natural
and seawaters
Lamyaa Kacem (Univ. Marrakech - Maroc), Agoussine M., 23
Igmoullan H., Mokhtari S. : Contribution à l’étude de la qualité physico-
chimique et bactériologique des sources de la haute vallée de Tifnoute
et du lac Ifni (Parc national de Toubkal)
Francis Fruchart (France) : Le projet Alantropa Méditerranée 24
Mohamed Mahkor (Univ. Moulay Ismail - Maroc), Abdellaoui 25
A. : Diagnostic et actions menées sur les eaux de retenue de barrages
au Maroc pour lutter contre le phénomène d’eutrophisation.
Samia Benguergoura Laradj (Univ Saad Dahleb Blida - 26
Algérie), Remini B.: La vallée de Oued Righ (Algérie) : Impact des
eaux usées sur la dégradation des palmeraies.
Belkacem Merzouk (Univ. A-Mira Béjaia - Algérie), Benslemaa 27
O., Amour A.: Diagnostic de la qualité physicochimique des eaux de
l’oued k'sob – Algérie.
Fouad Benghedbane (Univ Oum El Bouaghi - Algérie): Water 28
resources management in the Arab World
Zouini Derradji (Univ. Badji Mokhtar- Algérie), Hadjel S., 29
Dandane H. : Essai de gestion rationnelle des ressources en eau du
bassin versant du lac Oubeira (Extrême Nord-Est Algérien)
Moncef Chabi (Univ. Badji Mokhtar - Algérie), Hammar Y., 30
Louacheria F., Naceur S. : Modélisation et optimisation du traitement
biologique dans la conception des stations d’épuration à boue activée.
Sakina Khallef (Univ. Kasdi Merbah - Algérie), Yagoubat M., 31
Menouche D., Bouchkima B. : Déchets d’épuration des eaux usées
urbaines : Essai d’hygiènisation

___________________________________________________________ Page 17 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

L’eau de « Majel » dans l’agglomération de Sfax (Centre-Est de la Tunisie) :


réponse aux contraintes climatiques, mais quels défis sanitaires ?
Jarraya mounir
Université de Sfax, Faculté des Lettres et Sciences Humaines, Laboratoire Syfacte, route
de l’aéroport Km 4,5 3000 Sfax BP 1168 Tél : 00216 74 670 544 Fax : 00216 74 670 540
Mail : jarrayam2001@yahoo.fr

Résumé
Compte tenu des contraintes de l’aridité à Sfax, la population a conçu depuis
des siècles un dispositif de collecte d’eau pluviale (majel) qui assure une bonne
partie de ses besoins en eau potable, en particulier de la boisson. L’apport
extra-régional de l’eau potable à Sfax s’affaiblira dans le futur et le déficit
s’accentuera entre les ressources et les besoins. Les mutations socio-spatiales
qu’a connu l’agglomération et leurs effets sur l’environnement ont entravé
l’utilité des majels puisqu’il est devenu une source de gêne pour la santé compte
tenu de la détérioration du niveau de leur entretien et la remonté des eaux de
la nappe phréatique dans plusieurs secteurs de l’agglomération. Cela menace
sérieusement la continuité de ce dispositif durable d’eau à Sfax dans le futur.
Mots-Clés : L’eau de majel, aridité, gêne pour la santé, dispositif durable, Sfax.
Abstract
Given the constraints of aridity in Sfax, the population has developed over the
centuries a system of rainwater collection (Majel), which provides much of its
drinking water, especially drinking. The extra-regional supply of drinking
water in Sfax will weaken in the future and the deficit between resources and
needs will increase. Socio-spatial changes in the city and their effects on the
environment have hampered the usefulness of majels as it became a source of
embarrassment for health due to the deterioration of the level of maintenance
and recovered water groundwater in several areas of the city. This situation
threatens seriously the continuity of this sustainable water device in Sfax in the
future.
Keywords : Water of majel, aridity, embarrassment for health, sustainable device, Sfax.

___________________________________________________________ Page 18 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Contrôle de la qualité physicochimique et microbiologique de l’eau de


consommation de la ville de Tabelbala (Wilaya de Brchar)

A. Laouar 1, A.Makheloufi 2, S.Belhadj 2, K.Benyahia 2


1
-Laboratoire pédagogique université de Béchar
2
-Laboratoire des ressources végétales en zones semi-arides
Email 1 : monia.bio.ah@gmail.com

Résumé
Le thème que nous venons de développer rentre dans le cadre de la protection
et la sécurité alimentaire, et notamment l’eau qui est le plus consommé par
tous les êtres vivants.
Ce travail s’intéresse à l’étude de la qualité physico-chimique et
microbiologique de l’eau de consommation de la ville de Tabelbala (Bechar) au
Sud-ouest Algérien, en vue de baliser le niveau de pollution de ces eaux, pour
minimiser le risque sanitaire lié à la consommation de ces eaux.
En effet, les résultats des analyses physico-chimiques ont montré que le pH
oscille entre 7,35 et 8,06, la turbidité moyenne est de l’ordre de 0,969 NUT. La
conductivité électrique se situé autour de 402.2 μs/cm et 1034,5 μs/cm. Les
teneures moyennes en sodium, calcium, potassium, magnésium, sulfates,
chlorures et les solides totaux dissous présentent respectivement (260,2 à 487,4
mg/l), (48,23 à 153,3 mg/l), (11 à 52,79 mg/l), (29,7 à 65,97 mg/l), (88,44 à
611,4 mg/l) (124,7 à 443,12 mg/l), (220 à 560,5 mg/l), tandis que l’ammonium
est absence.
En ce qui concerne l’analyse microbiologique, on a noté que les moyennes des
coliformes totaux, coliformes fécaux sont (0 à 1100 UFC/100ml), (0 à 150
UFC/100 ml), avec l’absence des streptocoques fécaux.
Concernant les Clostridium sulfito-réducteur, on constate une présence claire
dans certains nombre de sites de prélèvement, ce qui révèle un taux important
en contamination fécale de ces eaux.
Mots clés : Eau de consommation, Tabelbala, Qualité.

___________________________________________________________ Page 19 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Contextualisation du Référentiel floristique pour l’utilisation des


macrophytes comme bioindicateurs de l’état des cours d’eau du bassin
hydraulique du sebou au maroc

Contextualization of the floristic reference list for the use of the macrophytes as
bioindicators of the state of the rivers of the Sebou hydraulic basin in Morocco

1
BENAMAR Saad , MAISSOUR Abdellah 2
1
Directeur du LSEVU, email : saad.benamar@usmba.ac.ma
2
Doctorant au LSEVU, email : sciencemaiss@live.fr
1, 2
Laboratoire des Sciences Environnementales Végétales et Urbaines ; Ecole Normale
Supérieure de Fès ; Université Sidi Mohamed Ben Abdellah ; B.P. 5206 Bensouda ; Fès ;
Maroc ;

Résumé
L’Indice Biologique Macrophytes Rivières (IBMR) est un outil d’évaluation de
la qualité écologique des eaux de surface, basé sur la capacité bioindicatrice
des végétaux aquatiques. L’adaptation de cet indice au contexte des rivières du
Bassin Hydraulique du Sebou (BHS) au Maroc a nécessité la détermination de
la liste exhaustive des macrophytes locales, qui se compose de 166 taxons
appartenant à 56 familles. La comparaison des deux listes a révélé le faible
taux de taxons communs (10% environ), la pauvreté relative de la flore
macrophytique du BHS en algues (2% vs 20%) et en bryophytes (18% vs 25%)
et corrélativement sa richesse en spermaphytes (79% vs 51%). Ces résultats
démontrent l’inadéquation de la norme française de l’IBMR avec les conditions
du BHS et donc la nécessité de la contextualisation de la liste floristique de
référence.
Mots-Clés : Qualité écologique de l’eau, Macrophytes, bioindication, liste de référence
Abstract
The Biological Index Macrophytes Rivers (BIMR) is a tool for evaluation of the
ecological quality of surface water, based on the bioindication capacity of the
aquatic plants. The adaptation of this index to the context of the rivers of the
Hydraulic Basin of Sebou (HBS) in Morocco required the determination of the
exhaustive list of the local macrophytes, which is composed of 166 taxa
belonging to 56 families. The comparison of the two lists revealed the low level
of common taxa (approximately 10%), the relative poverty of the macrophytic
flora of the HBS in algae (2% vs 20%) and in bryophytes (18% vs 25%) and
correlatively its richness in seed-plants (79% vs 51%). These results show the
inadequacy of the French standard of the IBMR with the conditions of the HBS
and thus the need for the contextualization of the floristic reference list.

Keywords: Water quality, Macrophytes, bioindication, reference list

___________________________________________________________ Page 20 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Evaluation de la qualité des eaux et des sédiments le long du canal PK4 à


Sfax

Dahri Noura1, 3, Atoui Abdelfattah2, Ben Mahmoud Sihem1, 4 et Abida Habib3


1
Unité de Recherche: Hydro sciences Appliqué ISSTEG, Universite de Gabés, Gabés
2Direction Hydraulique urbaine Sfax, Tunisie
3
Department de Science de la Terre, Faculté de Sciences de Sfax, Route Soukra BP 1171,
3000 Sfax, Tunisie
4
Ecole Nationale d'ingénieurs de Sfax
dahri.noura@gmail.com, abdelfattah.atoui@gmail.com,
sihembenmahmoud@yahoo.fr et habib.abida@voila.fr

Résumé
Ce travail avait pour objectif de déterminer la qualité des eaux et des
sédiments prélevés le long du canal pk4, Sfax. L’étude sert à déterminer le
teneur des certains paramètres organiques dans l’eau (MES, DCO, DBO, NO3,
NH4+) et le sédiment (analyse granulométrique et teneur de matière
organique). Ainsi, les résultats obtenus révèlent une contamination des eaux
prélevées. Une forte charge organique se traduit par des DBO5 et des DCO
élevées pouvant atteindre 35 et 259,2 mg d'O2/l respectivement. La forte
teneur d’ammonium dans la partie avale est un indicateur de la pollution par
les effluents urbains. La teneur de matière organique dans le sédiment suit la
matière en suspension dans l’eau permettant de conclure qui ont la même
origine.
Mots-Clés : Sfax, Canal pk4, Eaux et Sédiments.

Abstract
The objective of this study is to evaluate the water and sediment quality of the
southern branch of a flood control channel in Sfax City. The study is used to
determine the content of the certain organic parameters in sediment
(granulometric analysis and organic matter) and water (TSS, CDO, BDO, NO3
and NH4+). The results obtained revealed a contamination of water and
sediment samples. A high organic richness is reflected by the high degree of
BDO5 and CDO which reach 35 and 259.2 mg of O2/l respectively. The highest
ammonium content in the downstream area is an indicator of the organic
pollution by the urban effluents. Measured suspended solids concentrations
are statistically related to measured organic matter in sediment samples with
a high correlation coefficient along the channel.
Keywords: Sfax, pk4 Channel, Water and Sediments.

___________________________________________________________ Page 21 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Ultrasonic treatment of malachite green by bromide ions in natural and


seawaters

Ouarda Moumeni, Oualid Hamdaoui

University of Souk Ahras Mohammed Cherif Messaadia


Laboratory of Environmental Engineering, Department of Process Engineering, Faculty
of Engineering, University of Annaba, P.O. Box 12, 23000 Annaba, Algeria
E-mails: mrose077@yahoo.fr, ohamdaoui@yahoo.fr

Abstract
Sonochemical oxidation has been investigated as a viable advanced oxidation
process (AOP) for the destruction of various pollutants in water. Ultrasonic
irradiation generates HO• radicals that can recombine, react with other
gaseous species present in the cavity, or diffuse out of the bubble into the bulk
liquid medium where they are able to react with solute molecule.
In this work, the effect of bromide ions on sonolytic degradation of MG, a
cationic triphenylmethane dye, was investigated. The obtained results clearly
demonstrated the considerable enhancement of sonochemical destruction of
MG in the presence of bromide.
Addition of bromide to natural and sea waters induces a slight positive effect
on MG degradation. In the absence of bromide, ultrasonic treatment for the
removal of MG was promoted in complex matrices such as natural and sea
waters.

Key-words: Sonolysis, advanced oxidation process, Malachite green, bromide ions.

___________________________________________________________ Page 22 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Contribution à l’Etude de la qualité physico-chimique et bactériologique des


eaux de sources de la haute vallée de Tifnoute, (Parc national de Toubkal) -
Haut Atlas Marocain

Characterization of the bacteriological and physicochemical quality of the


natural water used for drinking water in a high area of mountain: The high valley
of Tifnoute
Lamyaa Kacem*1, M’bark Agoussine2 , Hicham Amar Brahim Igmoullan3, Soraya
Mokhtari 4
* Correspondance : Laboratoire géo-ressources et environnement. Faculté des sciences et
technique Marrakech, Maroc lamyaa.kacem@gmail.com ; numéro de
téléphone (+212)0651380229.
1,3
Faculté des Sciences et Techniques de Marrakech : Avenue Abdelkrim Khattabi,
B.P.594, 40000 Marrakech-Ménara
2
Ecole National des Sciences Appliquées, Université Ibno Zohr Agadir
4
Le Parc National National de Toubkal Direction régionale des eaux et foret et lutte
contre désertification /Haut Atlas – Marrakech

Résumé
L’utilisation des eaux naturelle pour la consommation humaine sans subir
aucun traitement préalable, peuvent provoquer des maladies hydrique et
constituer un danger pour la santé public surtout pour les nourrissants.
La haute vallée de Tifnoute est une zone montagnarde du haut Atlas Marocain,
ce milieu rural est caractérisé par la présence des ressources en eau très
importantes. L’utilisation de ces ressources naturelles pour l’alimentation en
eau potable de la population de cette zone, et l’absence de réseau
d’assainissement aussi le rejet direct de ces effluents dans le milieu naturel fait
soupçonner qu’il y a une contamination de ces eaux. Une étude descriptive sur
l’alimentation en eau potable a été réalisée sur les sources utilisées. L’objectif
de cette étude et d’évaluer la qualité de l’eau de boisson consommée en ce
milieu rural .Les résultats ont révèles une bonne qualité physico-chimique sur
l’ensemble des échantillons prélevées ,avec une mauvaise qualité
microbiologique pour certain sources .Ce fait provoque un risque sanitaire
pour les consommateurs .En se basant sur ces résultats obtenus et en attendant
l’application des solution adéquat, il est important de sensibiliser la population
afin d’éviter les risque sanitaire et contribuer à la gestion durable des
ressources en eau .

Mots clés : Ressources en eau, Environnement, Risque sanitaire, qualité microbiologique,


Haut atlas Marocain.

___________________________________________________________ Page 23 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________
Le projet ALANTROPA

FRUCHART francis Expert en hydraulique & morphologie Easy HYDRO


fruchart.lyon@gmail.com

Résumé

En 1928, Herman Sörgel architecte allemand a proposé le projet Alantropa,


consistant en la construction d'un barrage fermant la méditerranée au détroit
de Gibraltar. Suite à l'évaporation, le niveau de la méditerranée se serait
écroulé dans un premier temps d'une centaine de mètres, permettant
l'installation d'une énorme centrale hydro-électrique à Gibraltar.
L'abaissement de la mer méditerranée qui se serait poursuivi jusqu'à 200m,
aurait provoqué l'assèchement de nombreux hauts fonds principalement au
large de la Tunisie, qui se serait retrouvé reliée à la Sicile, avec un deuxième
barrage prévue à cet endroit. La mer adriatique aurait-elle à moitié disparue.
Le gigantisme du projet ne semblait pas faire peur à son auteur, qui avait
quand même vu quelques une des conséquences néfastes, mais laissant aux
générations futures le soin de les résoudre. Ce projet rend bien compte de la foi
inébranlable des ingénieurs et architectes de l'époque. Cet esprit de domination
de la nature existe il toujours ?

Mots-Clés : Alantropa Méditerranée

___________________________________________________________ Page 24 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Diagnostic et actions menées sur les eaux des retenues de barrages au


MAROC pour lutter contre le phénomène d’eutrophisation

Mohammed MACHKOR1, 2, Abdelaziz ABDALLAOUI*1

1. Université Moulay Ismail, Faculté des Sciences, Département de Chimie, Equipe


Chimie Analytique et Environnement, B.P. 11201, Zitoune, Meknès, Maroc
2. Laboratoire Provincial ONEE/Branche Eau TAZA-Guercif, Maroc,
* Corresponding author: a.abdallaoui@gmail.com

Résumé

Actuellement, au Maroc, 65% de l’eau potable est produite à partir des


ressources superficielles principalement les retenues de barrages. Ces
dernières connaissent souvent le phénomène d’eutrophisation qui engendre
des eaux eutrophes de qualité et qui pose des problèmes aux producteurs de
l’eau potable.
L’Office National de l’Électricité et de l’Eau potable, 1er producteur de l’eau
potable au Maroc, a mené un programme de diagnostic et d’actions visant à
lutter contre le phénomène d’eutrophisation et par conséquent, à améliorer la
qualité des eaux superficielles et à économiser le coût relatif à la
consommation des réactifs utilisés dans les stations de traitement des eaux.

Mots clés : Eutrophisation, retenues de barrage, eaux superficielles, qualité.

___________________________________________________________ Page 25 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

La vallée d’oued Righ (Algérie) : Impacte des eaux usées dur la dégradation
des palmeraies

BENGUERGOURA LARADJ Samia1 et REMINI Boualem2

1- Département de Chimie, Faculté des sciences , Université Saad Dahlab Blida, 9000,
Algérie. samialaradj@yahoo.fr,
2- Département des sciences de l’eau et de l’environnement, Faculté des sciences de
l’Ingénieur, Université Saad Dahlab Blida, 9000, Algérie. reminib@yahoo.fr

Résumé
Long de 150 km, le canal ancestral d’oued Righ évacue les eaux de lessivages
vers le chott Melghir de 50 oasis. Depuis les années quatre vingt, les excédents
hydriques causés par les rejets des eaux usées urbaines et les eaux de
drainage ,ont provoqué la remontée de la nappe phréatique, qui a causé
un déséquilibre dans la vallée jusqu’a stérilisation des sols agricoles des
palmeraies avoisinantes. L’analyse physico-chimiques et de pollution des eaux
du canal et de la nappe phréatique , ont montrée que la salinité est très
élevée (classe C5 ), une conductivité électrique allant jusqu'à 26.30 ms/cm,
un SAR > 28 ( classe S4 ), la dureté des eaux et les valeurs en M,O et Résidu
Sec élevées. Donc en majorité l’eau du canal est de très mauvaise qualité,
chargée en sels minéraux, c’est une eau saumâtre de facies chloruré sodique .

Mots clés : Canal – Dépérissement – Eau – Palmeraie – Sol – Oued Righ.


Abstract
150 km long, the ancestral canal of Oued Righ evacuates water leachates into
the Chott Melghir that includes 50 oases. The excess water caused by
discharges of urban sewage and drainage water, caused a huge problem, which
is the upwelling of groundwater, which led to an imbalance in the valley. water
table near the soil surface, is one of main cause of soil sterilization of several
agricultural areas in the Valley. The physico-chemical and water pollution of
the canal, and the water table have shown that the quality of these waters
present very high salinity (class C5), with electrical conductivity up to 26300
mmhos/cm, an SAR> 28 (S4 class), the water hardness and The values of
organic matter (OM), and dry residue are very important, Thus canal water is
mostly of very poor quality, charged with mineral salts, it is a brackish water
of the sodium chloride facies.

Keywords: Canal, degradation, water, palm, soil, Oued Righ

___________________________________________________________ Page 26 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Diagnostic de la qualité physicochimique des eaux de l’Oued K’Sob –Algérie

MERZOUK Belkacem (1,*), BENSELAMA Oussama (2), AMOUR Abdallah (3)

(1)
Laboratoire 3BS, Université A-Mira de Béjaia, Département Hydraulique,
Faculté de Technologie, Université de M’sila, B.P. 166, Ichbilia, M’sila, 28000 -
Algérie
(*)
E-mail : mbelka01@yahoo.fr
(2)
Département Hydraulique, Faculté de Technologie, Université de M’sila, B.P.
166, Ichbilia, M’sila, 28000 - Algérie
(3)
Département Hydraulique, Université A-Mira de Béjaia, Algérie

Résumé
La présente étude est une contribution à la connaissance de l'état de
l’environnement de l’Oued K’sob. Elle s’intéresse à la qualité de l’eau, utilisée
principalement dans l’irrigation des cultures aux bords de l’Oued et dans toute
la périphérie de la ville de M'sila. L’analyse des résultats obtenus a montré
l’existence d’une graduation du degré de pollution croissante de l’amont vers
l’aval. La 5ème station est la plus affectée et cela en raison de quantité
importante en eau usée domestique ainsi qu’au volume élevé d’effluents
industriels déversés. La présence d’espèces algales en aval de l’Oued est un
signe révélateur de la présence d’une pollution organique (DBO5 et DCO
élevées).

Mots-Clés : Oued K’sob, qualité physicochimique, bassin versant, pollution.

___________________________________________________________ Page 27 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Water resources management in the Arab World challenges and


implications

BENGHADBANE Foued

Institute of the urban techniques management, University of Oum El Bouaghi, Algeria


E-mail: fouad_benghadbane@yahoo.fr

Résumé

La plupart des pays arabes, se caractérise par la rareté des ressources en eau.
cette rareté est due non seulement au flux des cours d'eau, mais aussi a cause
du peu de sources souterraines, qui sont à leurs tours non-renouvelables, A
cela il s’ajoute d’autres contraintes a savoir : l’existence des rivières larges qui
se partagent entre plusieurs pays, en formant des eaux en commun avec des
pays non-arabes. L’effet de cette situation se reflète sur la communauté arabe
d’un coté par la faiblesse de la part de consommation d'eau par habitant, et
d’un autre coté sur la pression croissante sur les ressources en eau en général.
C’est dans cette optique que cette recherche vise à mettre en place un système
pour la gestion des ressources en eau afin de la mesurer en utilisant des
méthodes plus efficaces, ainsi d'assurer la distribution équitable de cette
ressource rare en la protégeant contre tous les aspects naissantes de
gaspillages et de pollution engendrées par les individus et les institutions, et
aussi en assurant son efficacité et son adéquation a l'avenir pour tous les
usages, de s’appuyer sur des formules réalistes et scientifiques afin de
protéger ces ressources, sa distribution sur tous les secteurs de manière
équilibrée.
Mots-Clés : Ressources en eau, gestion de l'eau, Effets, Monde arabe.
Abstract
Most of the Arab countries involved in the water resources’ scarcity, in addition
to that waterways are not permanent flow, and little underground sources,
which for the most part are non-renewable, as well as the wider rivers that are
shared by several countries, and its waters are shared with non-Arab states,
which is reflected in the low per capita water consumption of the Arab,
moreover to the reality of the growing pressure on water resources in general.
This search come to visualize the system for the water resources’ management
in order to measure, and guide the use of the most effective methods, also to
insure and care the distribution and protection of all aspects of waste and
pollution for all individuals and institutions as well as to ensure the efficiency
and adequacy of the future for all use, relying on formulas and realistic,
scientific methods in protecting water resources and distribute them to all
sectors in a balanced manner.

Keywords: Water resources / water management / reflections / Arab world.

___________________________________________________________ Page 28 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Essai de gestion rationnelle des ressources en eau du bassin versant du lac


Oubeira (Extrême Nord-Est algérien)

Derradji ZOUINI, S. HADJEL, H.DANDANE

Laboratoire de Recherches Géologiques « LRG » Département de géologie, Université


Badji Mokhtar Annaba, BP 12 23 000 ANNABA ALGERIE. zouinid@yahoo.fr

Résumé

La gestion des ressources en eaux en milieux protégés telles que les zones
humides de l’extrême Nord-Est algérien est un défi important auquel le parc
national d’El-Kala doit faire face avec tous les enjeux liés à la préservation d’un
patrimoine hydrique unique en son genre.
L’orientation vers un modèle de gestion globale et intégrée par bassin
concrétise les axes de cette nouvelle vision afin d’améliorer la gestion actuelle
dont l’emphase est toujours mise sur la gestion sectorielle.
La situation angoissante et les menaces qui pèsent sur le lac Oubeira et son
bassin versant sont un exemple type de l’échec de cette gestion. Le
questionnement central de cette étude est donc : Comment intervenir pour
améliorer la prise en compte des enjeux d’un processus d’intervention pour la
gestion intégrée des ressources en eau, qui tiendrait compte du caractère
protégé du territoire et en même temps des impératifs du développement socio-
économique de la population riveraine du lac dans une perspective de
développement durable. Les zones humides acquièrent à travers le monde une
importance de plus en plus grande. Ces milieux sont non seulement
exceptionnellement riches en biodiversité et extrêmement productifs, mais ils
jouent également un rôle capital dans la conservation et la gestion des eaux
douces.
Le bassin versant du lac Oubeira souffre de la rareté de la ressource en eau en
saison d’étiage, de l’utilisation intensive de ses eaux pour l’irrigation, des rejets
d’eaux usées dans certains affluents… la valeur écologique de ses écosystèmes
et la complexité du fonctionnement du bassin versant ne sont pas prises en
compte lors de l'élaboration des projets de développement local.
Cet essai de gestion intégrée sera un modèle type d’approche dans le territoire
du parc pour sauver la situation et une démarche à titre pilote dans un contexte
difficile à mettre en œuvre.

Mots clés : Ressources en eau, gestion intégrée, zone humide, enjeux, démarche pilote,
bassin versant, nord-est Algérien.

___________________________________________________________ Page 29 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Modélisation et Optimisation du traitement biologique dans la conception


des stations d’épuration à boue activée
1
Moncef Chabi , Yahia Hammar2, Fares Laouacheria3, Naceur Saadane4
1
Université Badji Mokhtar Annaba BP 12, 23000 Annaba Algérie, moncef.chabi@univ-
annaba.org
2
Université Badji Mokhtar Annaba BP 12, 23000 Annaba Algérie, yachaze@yahoo.fr
3
Université Badji Mokhtar Annaba BP 12, 23000 Annaba Algérie,
fares.laouacheria@univ-annaba.org
4
Université Badji Mokhtar Annaba BP 12, 23000 Annaba Algérie, naceur.saadane@univ-
annaba.org

Résumé
Le bassin d’aération, ou réacteur biologique aéré, est l’élément majeur d’une
station d’épuration à boue activée. Son fonctionnement conditionne la qualité
du traitement, la filière boue et la dépense énergétique. Notre étude s’intéresse
à l’utilisation du code de calcul FLUENT pour la simulation des écoulements
dans des bassins d’aération le cas de la station d’épuration de Souk-Ahras, où
les fonctions d’aération et de brassage sont dissociées. Ce logiciel utilise la
méthode des volumes finis pour résoudre les équations de Navier-Stockes en
régime turbulent. Enfin, nous mettons en évidence l’influence de l’aération sur
les vitesses de circulation et les phénomènes de convection ascendante de l’eau
(spiral-flows), responsables d’une diminution du transfert d’oxygène dans le
bassin. L’impact d’une vitesse horizontale sur certains types de spiralflows est
étudié. Les grands spiral-flows disparaissent totalement à partir d’une vitesse
de 0,3 m.s-1.

Mots-Clés : chenal d’oxydation, Fluent, hydrodynamique, transfert d’oxygène.

Abstract
The aeration basin or aerated biological reactor is a major component of
activated sludge treatment plant. Operation affects the quality of treatment,
sludge industry and energy expenditure. Our study focuses on the use of code
FLUENT calculation for the simulation of flow in aeration tanks where the
wastewater treatment plant Souk Ahras, where the functions of aeration and
mixing are separated. This software uses the finite volume method to solve the
Navier-Stokes turbulent regime. Finally, we highlight the influence of aeration
on traffic speeds and the phenomena of upward convection of water (spring
flows), which causes a decrease in the oxygen transfer in the basin. The impact
of horizontal velocity on certain types of spiralflows is studied. Large spiral
flows completely disappear from a speed of 0.3 ms-1.
Keywords : channel oxidation Fluent, hydrodynamics, oxygen transfer.

___________________________________________________________ Page 30 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Déchets d’épuration des eaux usées urbaines : Essai d’hygiénisation

KHALLEF.S1, YAGOUBAT.M2, MENOUCHE.D3, BOUCHKIMA.B4

1
Université Kasdi Merbah Ouargla/ Laboratoire des Energies Nouvelles et Renouvelables
en Zones Arides LENREZA /Algérie.Sakina_khallef@yahoo.fr
2Université Kasdi Merbah Ouargla/ LENREZA Algérie.Mira_dz@live.com
3
Université Kasdi Merbah Ouargla/ LENREZA/Algérie. mennouche@gmail.com
4Université Kasdi Merbah Ouargla/ LENREZA/Algérie bouchbachir@yahoo.fr

Résumé

Les stations d’épuration produisent des boues activées représentant la part


principale des résidus issus des opérations de traitements des eaux usées.
L’objectif de cette étude est l’expérimentation de procédés de séchage solaire
des boues urbaines de la STEP de Touggourt destinées à l’épandage agricole.
La qualité des boues séchées fut estimée par la détermination de paramètres
physico-chimiques (éléments majeurs* & ETM* (* INRAP-Tunisie) et
microbiologiques. (Flore totale mésophile, coliformes fécaux, Salmonelles,
œufs d’helminthes).
Les résultats obtenus, révèlent qu’au terme du séchage solaire l’hygiènisation
est atteinte, les boues de la STEP de Touggourt présentent également une
valeur agronomique importante, une teneur en ETM inférieure au seuil fixé par
la réglementation.

Mots clés: Boues activées, STEP Touggourt, séchage solaire, hygiénisation.

___________________________________________________________ Page 31 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________
3. Outils et méthodes d’évaluation des ressources en
eau de surface en Méditerranée
Titre Page
Benoît Laignel (Univ. Rouen - France), Chevalier L., Turki
I. : Utilisation du nouveau satellite SWOT pour la 33
caractérisation de la variabilité hydrologique des fleuves,
estuaires et littoraux Français.
Tamara Ben Abdesselam (Univ. Badji Mokhtar -
Algérie), Dad S. : Approche régionale pour l’estimation des 34
précipitations extrêmes des bassins de la Seybouse et de la
Medjerda (Algérie).
Mariem Makhlouf (INAT - Tunisie), Chebil A., Benalaya 35
A. : Valeur moyenne de l’eau virtuelle des différentes cultures en
Tunisie
Dalila Beddal (Univ. Hassiba Ben Bouali - Algérie), 36
Achite M. : Etude de performance des modèles empiriques dans
le calcul des apports liquides d’Oued Mekerra (Algérie)
Gamal Sallam (Nile Institute - Egypt), Makary A.: Flash 37
flood protection works (Case study)
Abdelghani Boudhar (Univ. Sultan Moulay Slimane - 38
Maroc), Lahoucine H., Boulet G., Outaleb K., Arioua A., Ben
Kebbour B., Hakkani B. : Etude de la disponibilité des ressources
en eau à l'aide de la télédétection et la modélisation : cas du
bassin versant d'Oum Er Rbia (Maroc)
Nesrine Inoubli (INAT - Tunisie), Raclot D., Hbaieb H., 39
Moussa R., Le Bissonnais Y : Facteurs explicatifs de la genèse du
ruissellement dans un contexte de petit bassin versant marneux
Hallouz Feiza (ENSH - Algérie), Meddi M., Mahé G. : Calcul 40
des flux par les méthodes de : log(C)=f log(Q) et log(QS)=f
log(Q), relations tronquées et comparaison de la validité de ces
courbes de transport dans l’estimation des flux
Sihem Ben Mahmoud (Univ. Sfax - Tunisie), Bouaziz R., 41
Dahri N., Abida H. : Etude de la variabilité des flux d’eau dans
les surfaces urbaines pour une meilleure gestion des
inondations : Cas de la ville de Sfax, Tunisie
Mohamed Chetih (Univ. Amar Telidji - Algérie) Tadj W., 42
Touati M B. : Apport de la dynamique non linéaire et des
techniques connexes à la caractérisation des systèmes
hydrologiques sous climat semi-aride.

___________________________________________________________ Page 32 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Utilisation du nouveau satellite SWOT pour la caractérisation de la


variabilité hydrologique des fleuves, estuaires et littoral Français

LAIGNEL B, CHEVALIER L, TURKI I


.
UMR 6143 CNRS M2C, Département de Géologie, Université de Rouen, Bâtiment IRESE
A, Place E. Blondel, 76821 Mont-Saint-Aignan, France, 0033(0)619197809,
benoit.laignel@univ-rouen.fr

Résumé

Le nouveau satellite à interférométrie radar SWOT, en cours de développement


et qui sera lancé en 2020, apportera une information sur la hauteur d’eau avec
une précision jusqu’ici inégalée (3 à 11 cm en vertical pour une résolution
spatiale de 1 km à 50 m), et permettra ainsi d’étudier de manière précise les
variations du niveau de la mer et des eaux continentales. L’objectif de ce travail
est d’étudier la capacité de SWOT à enregistrer la variabilité hydrologique des
fleuves, estuaires et littoraux français, à partir d’une comparaison entre les
débits/hauteurs d’eau in-situ et les données SWOT simulées (analyses
statistiques et de traitement du signal). Les résultats ont montré que les
principaux modes de variabilité hydrologique des fleuves peuvent être
reproduits par SWOT, avec une cohérence en ondelettes de 91 à 99 % entre le
signal in-situ et celui simulé. En revanche, pour le littoral et les estuaires, les
cohérences sont plus faibles, avec respectivement 50 à 70 % et 60 à 90 % (selon
la position dans l’estuaire).

Mots-Clés : Satellite SWOT, Variabilité hydrologique, France

___________________________________________________________ Page 33 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Approche régionale pour l’estimation des précipitations extrêmes des


bassins de la Seybouse et de la Medjerda (Algérie)
1 2
Tamara Benabdesselam , Dad Sofiane

1
Département d’Hydraulique, Université Badji Mokhtar-Annaba, BP 12, 23000 Annaba,
Algérie. kondratievat@yahoo.fr
2
Ingénieur d’Etat chargé des études et du suivi. La direction des ressources en eau de la
wilaya de Skikda, Algérie

Résumé
Dans cette étude, l’analyse fréquentielle régionale basée sur les L-moments a
été utilisée pour améliorer la qualité d’estimation des quantiles des
précipitations journalières maximales annuelles de la région située au Nord
Est de l’Algérie représentée par 50 stations de mesure. La région d’étude a été
divisée en deux régions statistiquement homogènes. La distribution GEV
(Generalized Extreme Value) a été identifiée comme distribution régionale de
la région 1 caractérisée par un climat méditerranéen et la distribution
lognormale à trois paramètres (LN3) pour la région 2, sujette d’un climat semi-
aride. Les courbes de croissance ont été établies pour chaque région homogène.
Ces courbes permettent de déterminer les quantiles des précipitations en
chaque site des régions en fonction de la moyenne des précipitations La
comparaison des quantiles estimés à partir de l’approche régionale et locale a
montré que pour 50.4 % des stations de la région d’étude, le modèle local sous
estime les quantiles de fortes périodes de retour.

Mots clés : Précipitations extrêmes journalières, L-moments, analyse fréquentielle


régionale

___________________________________________________________ Page 34 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Valeur moyenne de l’eau virtuelle des différentes cultures en Tunisie

MAKHLOUF Mariem1, CHEBIL Ali 2, BENALAYA Abdalah 3


1 Doctorante à l’Institut National Agronomique de Tunisie
2 Institut National de Recherche en Génie Rural, Eaux et Forêts
3 Ecole Supérieur d’Agriculture de Mograne

Résumé
La Tunisie, situé à la rive sud du méditerranée, se caractérise par un stock
hydrique relativement faible. A partir des années 70, la politique agricole
tunisienne s’est orientée vers une mobilisation des ressources hydriques.
Considéré le secteur le plus consommateur d’eau avec un pourcentage de 80%,
l’agriculture, avec sa surexploitation d’eau, a contribué à l’amplification du
problème de pénurie d’eau. Le terme de l’eau virtuelle a été employé pour
décrire la quantité d’eau incorporé dans le produit agricole. Dans le but de la
valorisation de cette quantité d’eau, ce travail présente une application de la
méthode de la valeur résiduelle. L’objectif central de ce travail est alors
d’identifier la valeur de l’eau virtuelle de certaines cultures stratégiques et de
comparer la valeur de l’eau dans la situation réelle, de gaspillage ou déficit,
avec celle d’une situation optimale d’allocation efficiente de la ressource en
eau. Les résultats révèlent que les cultures maraichères et l’arboriculture
détiennent une valeur moyenne plus importante que celle les céréales. Cette
valeur avoisine 1.3 dt/m3 et 1dt /m3 respectivement pour la pomme de terre,
et les agrumes contre une valeur moyenne de l’ordre de 0.38dt/m 3 pour le blé
dur en irrigué. Dans une deuxième étape, les résultats montrent que
l’utilisation de l’eau virtuelle et la réduction du gaspillage de l’eau favorise
l’accroissement du rendement, comme dans le cas de la tomate qui a réalisé un
taux d’accroissement d’un rendement de 24%.

Mot clé : eau virtuelle, valeur de l’eau, méthode de valeur résiduelle, Tunisie

___________________________________________________________ Page 35 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Etude de performance des modèles empiriques dans le calcul des apports


liquides d’Oued Mekerra (Algérie)

Dalila BEDDAL1, Mohammed ACHITE1


1
Laboratoire Eau –Environnement, Université Hassiba Ben Bouali, BP151,Chlef,
Algérie. dalila_beddal@yahoo.fr, achitemed@yahoo.fr,
Résumé
Les écoulements et par conséquent les ressources en eau constituent la réponse
des bassins versants aux impulsions pluviométriques. Les relations pluie-
écoulement sont couramment utilisées pour déterminer l’apport liquide moyen
en cas d’absence de mesure in situ ou absence de stations hydrométriques. Dans
cet objectif et en vue d’une gestion quantitative et rationnelle des ressources
en eau d’Oued Mekerra amont (955 Km², nord ouest de l’Algérie) ;les données
hydrométriques au droit de la station de jaugeage d’El Haçaiba menées sur une
durée assez longue (1966-2010) ont été comparées à celles simulées par les
modèles empiriques les plus utilisés en Algérie (09 modèles) en utilisant les
critères de Nash, R² et RMSE. Les résultats des différents modèles ne sont pas
significatifs (R2 <0,80 ; Nash<0).Donc ces modèles ne sont pas adaptés au sous
bassin versant d’Oued Mekerra amont.

Mots clés : pluie-écoulement, apport liquide, Oued Mekerra, modèle empirique.

Abstract
Flows and therefore water resources constitute the response of watersheds to
rainfall pulses. Rainfall-runoff relationship is commonly used to determine the
average liquid inflow especially in the absence of in situ measurement or
absence of gauging stations. For a quantitative and rational management of
water resources in Wadi Mekerra (955 Km ², northwest Algeria); hydrometric
data of the gauging station of El Haçaiba conducted over a long enough period
(1966-2010) were compared with those simulated by the most empirical
models used in Algeria (09 models) using the criteria of Nash, R ² and RMSE.
The results of the different models are not significant (R2 <0,80 ; Nash
<0).These models are not adapted to the sub-watershed upstream of Mekerra
wadi.
Keywords: rainfall-runoff, liquid flow, Mekerra wadi, empirical model.

___________________________________________________________ Page 36 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Flash flood protection works (Case study)


1 2
Gamal A. Sallam and Adel Z. Makary
1
Associate Professor, Nile Research Institute, gasallam@yahoo.com
2
Professor, Nile Research Institute Consultant

Abstract
Flash flood responses are potentially dramatic due to its severe unexpected
catastrophic damages effects to the natural environment. Issues regarding
warning against flash floods occurrence are probably uncertain, and
accordingly protection works are a must, for the sustainability of the country
investment and development. The common practice to avoid the damages that
might result from these flash floods are to have a good hydraulic structures
that retaining flash flood water upstream these structures.
Because real time data are often unavailable, adaptation of simply empirical
formulae for computation of peak rainy-storm runoff proved to be effective for
forecasting and response activities. The choice and success of an empirical
formula is dictated by the data availability that each formula requires. The
case study is illustrated to show practical examples that could be followed and
simulated whenever possible.
Wadi Ksb is our study case, it has three branches and its catchment area is
about 1981.000 square kilometers. It enclosed between latitudes 26° 18’- 27°
12’ East, and longitudes 32° 00-32° 30’ North. The outlet of the main wadi is
toward the east Nag Hamady canal at Awlad Tok village. The implemented
protection check weirs at the tail of Wadi Ksb branches (Sohag governorate)
succeeded in retaining flash flood water upstream these weirs for a
considerable period suitable to feed the aquifer and cultivation of seasonal
crops in the new created deposited sediment lands upstream this check weirs.
The main objective of this paper is to study how to minimize flash floods
hazards by designing check weirs at the tail of Wadi Ksb branches to retaining
flash flood water upstream them. In our study case a 2D Model of watersheds
(WMS) was applied.

Keywords: Flash flood, Protection Works Water.

___________________________________________________________ Page 37 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Etude de la disponibilité des ressources en eau à l'aide de la télédétection et


la modélisation : cas du bassin versant d'Oum Er Rbia (Maroc)

Abdelghani BOUDHAR1 , Lahoucine HANICH2, Gilles BOULET3, Khadija OUTALEB1 ,


Abdelkrim ARIOUA1 , Brahim BEN KEBBOUR1 et Bouchaib HAKKANI4

1Equipe de recherche GEVARHY "Gestion et valorisation des ressources hydriques".


Université Sultan Moulay Slimane, Faculté des Sciences et Techniques, B.P. 523, Béni-
Mellal, Maroc. E-mail : ab.boudhar@usms.ma
2
Faculté des Sciences et Techniques de Marrakech, Maroc.
3
CESBIO (Université de Toulouse, CNRS, CNES, IRD),
4Agence du bassin hydraulique d'Oum Er Rbia, Béni Mellal, Maroc.

Résumé
Le but de ce travail est de mettre en évidence l’influence du couvert nival
dans le bassin versant d'Oued Oum Er Rbia, au centre du Maroc. A l'échelle
spatiale, le réseau de mesure est très limité dans les zones montagneuses où
l’accès est difficile, ainsi que la zone est dépourvu des stations nivales. Afin de
combler ce manque des mesures in situ, essentiellement pour évaluer l’apport
des précipitations solides (neige) dans le bilan hydrique, nous avons fait appel
à des données de télédétection. Pour cela, le produit MOD10A2 du capteur
MODIS à basse résolution et disponible gratuitement a été utilisé pour
extraire les surfaces des neiges en hautes altitudes. Ces surfaces sont ensuite
transformées en équivalent en eau via une modélisation conceptuelle. Les
résultats obtenus nous ont permis d’estimer l'importance du manteau
neigeux dans le bilan hydrologique du bassin versant d'Oum Er Rbia.

Mots-Clés : Haut Atlas, Télédétection, Manteau neigeux, Modélisation.

Abstract
The aim of this study is to highlight the snow influence in the Oum Er Rbia
watershed in the centre of Morocco. In this region, the measurement network
is very limited especially in mountainous areas where access is difficult, and
the area is without the snowpack stations. To fill this scarcity of in situ
measurements, mainly to assess the contribution of solid precipitation (snow)
in the water balance, we used remote sensing data. For this purpose, MOD10A2
product with low spatial resolution and available for free was used to extract
the snow surfaces at high altitudes. These surfaces are then converted into
water equivalent using a conceptual modelling. The results allowed us to
estimate the importance of the snowpack in the water balance of the Oum Er
Rbia watershed.

Keywords: High Atlas, Remote sensing, Snow cover, Modelling.

___________________________________________________________ Page 38 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Facteurs explicatifs de la genèse du ruissellement dans un contexte de petit


bassin versant marneux

Explanatory factors controlling runoff in a small Mediterranean marly catchment

Inoubli N.1, Raclot D.2, Habaieb H. 1, Moussa R.3, Le Bissonnais Y.3

1
INAT, Tunis, Tunisie (nesrine.inoubli@supagro.inra.fr, habaieb.hamadi@yahoo.fr)
2 IRD—UMR LISAH, Montpellier, France (damien.raclot@ird.fr)
3 INRA—UMR LISAH, Montpellier, France (moussa@supagro.inra.fr,

lebisson@supagro.inra.fr)

Résumé
La prédiction des processus du ruissellement est un enjeu prioritaire qui
nécessite la connaissance des facteurs conditionnels de ce phénomène. Ce
travail présente et analyse la réponse du ruissellement sur 7 années de mesure
au niveau d’une parcelle sur un bassin versant marneux à forte dynamique
structurale localisé au Cap Bon en Tunisie. Cette étude a permis de contribuer
à l’identification des facteurs impliqués dans la genèse du ruissellement et
d’apporter des indicateurs, facilement mesurables sur le terrain, pour la
prédiction des risques du ruissellement sous pluies naturelles. Les indicateurs
pertinents du ruissellement, dans ce type de milieu, sont principalement liés
aux conditions initiales d’humidité du sol, ainsi qu’aux états de surface du sol
et tout particulièrement à la présence de fentes de retrait en début de saison
hydrologique.

Mots-Clés: Ruissellement – Facteurs explicatifs – Bassin marneux – Fentes de retrait –


Tunisie – ORE OMERE

Abstract
The prediction of runoff process is a priority that requires knowing conditional
factors of this phenomenon. This work presents and analyzes the response of
runoff over 7 years of measurement at a plot on a marly catchment with high
structural dynamic system located in the Cape Bon in Tunisia. This study
contributes to the identification of factors involved in the genesis of runoff and
proposes indicators, easy to measure in the field, for runoff risk prediction
under natural rainfall. Relevant indicators of runoff are mainly related to
initial soil wetness conditions and surface soil characteristics, including the
presence of cracks.

Keywords: Runoff – Explanatory factors – Marly catchment – Cracks – Tunisia – ORE


OMERE

___________________________________________________________ Page 39 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Calcul des flux par les méthodes de : log(C)=f log(Q) et log(QS)=f log(Q),
relations tronquées et comparaison de la validité de ces courbes de transport
dans l’estimation des flux

Calculation of flow through methods: log (c) = f log (q) and log (qs) =flog (q),
truncated relationship and comparison of the validity of these curves of transport
relations in the estimate of flow.

HALLOUZ F.1*, MEDDI M.1 & MAHE G. 2


1 LGEE, ENSH, Blida, Algérie, fouzette71@yahoo.fr , mmeddi@yahoo.fr
2
IRD, Université Mohamed V, Rabat Maroc gilmahe@hotmail.com

Résumé
Le bassin versant de l'oued Mina affluent de la rive gauche du Cheliff prés de
Sidi Khettab au Nord de Relizane s'étend sur 6 000 km² environ. Il est situé
entre 0°10' et 1°10' de longitude Est et entre 35°40' et 34°40' de latitude Nord.
Il s’inscrit dans le tell Occidental d’Algérie ou Atlas Oranais (mis à part une
petite superficie tout en amont qui fait partie du Sersou). Ce bassin représente
environ 13% de la superficie de l’ensemble du bassin Cheliff-Zahrez, il est assez
bien représentatif de beaucoup de bassins de la frange semi aride du Nord de
l’Algérie en ce qui concerne les paramètres physico-climatiques et leurs
influences sur les phénomènes d’érosion en général et le transport solide en
particulier.

Mots clés : Bassin oued Mina, flux de sédiments, courbes sédimentaires, courbes de
transports tronquées, coefficient « Four ».

Abstract
The catchment area of the Wadi Mina tributary of the left bank of Cheliff near
Sidi Khettab in northern Relizane extends over 6,000 sq. km. It is situated
between 0 ° 10 'and 1 ° 10' east longitude and 35 ° 40 'and 34 ° 40' north
latitude. It is part of the Occidental tell of Algeria or Atlas of Oran (apart from
a small area just upstream part of Sersou). This basin represents
approximately 13% of the area of the overall Cheliff Zahrez-basin, it is pretty
much representative of many basins of the semi-arid fringe of northern Algeria
as regards the physico-climatic parameters and their influences on erosion in
general and sediment transport in particular.

Keywords: Wadi Mina watershed, flow of sediment, sedimentary curves, curves


truncated transport, coefficient "Four".

___________________________________________________________ Page 40 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Etude de la variabilité des flux d’eau dans les surfaces urbaines pour une
meilleure gestion des inondations : cas de la ville de Sfax, Tunisie

Ben Mahmoud S.1, Bouaziz R.2 , Dahri N.3, Abida H.4


1- Université de Sfax, École Nationale d’Ingénieurs de Sfax, Unité de Recherche
Hydrosciences Appliquées, ISSTE-Gabès (sihembenmahmoud@yahoo.fr)
2- Université de Sfax, Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Sfax
(riadhbouaziz@yahoo.fr)
3-Université de Sfax, Faculté des Sciences de Sfax, Unité de Recherche Hydrosciences
Appliquées, ISSTE-Gabès (dahri.noura@gmail.com)
4- Université de Sfax, Faculté des Sciences de Sfax, Unité de Recherche Hydrosciences
Appliquées, ISSTE-Gabès (habib.abida@voila.fr)

Résumé
L’analyse du milieu urbain par l’hydrologue passe forcement par une étude de
la circulation de l’eau dans ce milieu et donc apporter des réponses aux
problèmes posés par la gestion des eaux pluviales en ville. En effet,
L’imperméabilisation des sols dans les zones urbaines conduit à un excès de
ruissellement, les tracés des rivières sont modifiés pour répondre à des
contraintes d’urbanisme, les réseaux d’assainissement peuvent être saturés.
Dans ce contexte, notre étude a pour objectif d’éprouver l'impact de l'extension
spatiale de la ville de Sfax sur la réponse hydrologique du bassin versant et par
conséquent sur les capacités hydrauliques des aménagements et du réseau
hydrographique existant dans la ville.
Mots clés : flux d’eau, urbanisation, réponse hydrologique, bassins versants

Abstract
The analysis of the urban environment by hydrologist need a study of the water
flow in the considered area, in consequence, provides answers to the problems
of storm water management in the city. Indeed, Soil sealing in urban areas
leads to excess runoff, the path of rivers is modified by the development
constraints and sewerage systems may be saturated. In this context, our study
has aim to test the impact of the spatial extension of the city of Sfax on the
hydrological response of the watershed and therefore the hydraulic capacity of
the existing facilities and drainage system in the city.
Keywords: water flow, urbanization, hydrological response, watershed

___________________________________________________________ Page 41 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Apport de la dynamique non-linéaire et des techniques connexes à la


caractérisation des systèmes hydrologiques sous climat semi-aride

Contribution of non-linear dynamics and related techniques for the


characterization of hydrological systems in semi-arid climate

Chettih Mohamed1, TADJ Walid1 & Taouti Mohamed Bachir1


1
Laboratoire de Recherche en Ressources en Eau, Sols et Environnement. Département
de Génie Civil, Faculté de Technologie, Université Amar Telidji de Laghouat. Boulevard
des Martyrs, B.P. 37 G. Laghouat 03000, Algérie.

Résumé
Le caractère non linéaire et non stationnaire est fortement manifesté dans les
processus hydrologiques des régions semi-arides. On propose dans cette note,
l’application d’outils d’analyse issus de la dynamique non-linéaire des systèmes
complexes pour analyser de nombreuses séries journalières pluviométriques et
hydrométriques. Les valeurs positives du plus grand exposant de Lyapunov et
les structures assez bien définies des attracteurs indiquent à priori la
possibilité d’une dynamique déterministe. La méthode de l’intégrale de
corrélation utilisée à l’aide de l’algorithme de Grassberger-Procaccia a permis
de mettre en évidence des composantes ayant une dimension fractale
significative pour suggérer un processus chaotique de faible dimension.
Mots-Clés : Dynamique non-linéaire, Chaos, Hydrologie, Pluie, Débit, Climat semi-aride.

Abstract
The nonlinear and non-stationary character is strongly expressed in
hydrological processes in semi-arid regions. We propose in this paper, the
application of analytical tools from nonlinear dynamics of complex systems to
analyze many daily rainfall and runoff series. The positive values of the largest
Lyapunov exponent and the fairly well defined structures of attractors indicate
a priori the possibility of a deterministic dynamics. The method of the
correlation integral is used with the Grassberger-Procaccia algorithm allowed
to highlight the components having a fractal dimension significantly to suggest
a chaotic process of low dimension.
Keywords : Nonlinear Dynamics, Chaos, Hydrology, Rainfall, Runoff, Semi-arid climate.

___________________________________________________________ Page 42 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

4. Modélisation Hydrologique

Titre Page
Hamadi Hbaieb (INRGREF - Tunisie) Hermassi T., 44
Fekih M., Jemmali K : Modélisation hydrologique des
apports liquides du bassin versant de Nebhana
Ahmed Ferhati (ENP - Algérie), Mitchite Kettab R., 45
Djafer K H. : Modélisation d’infiltration à travers un
barrage en terre.
Taoufik Hermassi (INRGREF - Tunisie) : 46
Modélisation Hydro-sédimentaire à l’échelle de la
parcelle.
Jihane Ahattabe (Fac. Semlalia Marrakech - 47
Maroc), Sehrir N., Lakhal K. : Réadaptation des
méthodes d’estimation des débits max des crues et
élaboration d’un SAD
Fatma Chahnez Kotti (INAT - Tunisie), Hbaieb H., 48
Mahé G. : Etude analytique des lames ruisselées établie
dans le bassin versant Medjerda
Mohamed Bachir Taouti (Univ. Amar Telidji - 49
Algérie), Chettih M. : Analyse fractale de la structure
temporelle des précipitations journalières en climat
Méditerranéen.
Azeddine Mebarki (Univ Constantine - Algérie) : 50
Disparités hydrologiques régionales et transferts d’eau
inter-bassin en Algérie. Vers un système interconnecté.
Ben chikha Lilia (FST - Tunisie), Jaoued M., Gueddari 51
M. : Modélisation de l´érosion dans le bassin versant du
lac collinaire El Hnach (Siliana– Tunisie semi-aride)
Radhia Ghrissi (Univ. Abou Bekr Belkaïd - 52
Algérie), Bouanani A., Baba Hamed K. : Application du
modèle Hydrologique GR2M sur le bassin versant de
l’oued Lakhdar (Algérie)
Mohamed Djidel (Algérie) : Etude d’évolution 53
spatiotemporelle d’une zone humide Saharienne
Anthropique et sa mise en valeur

___________________________________________________________ Page 43 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Modélisation hydrologique des apports liquides du bassin versant du Barrage


R’mel
Hydrology modeling watershed R'mel

HABAIEB, H.1, HERMASSI, T.2, FEKIH, M.3, JEMMALI K 4


1 Professeur à l’Institut National Agronomique de Tunisie, 43 avenue Charles Nicolle,
1082 Tunis Mahrajène, Tunisie. E-mail. habaieb.hamadi@yahoo.fr
2 Chercheur à l’Institut National de Recherches en Génie Rural, eaux et Forêts
3 Etudiante à l’Institut National Agronomique de Tunisie
4 Directeur à la Direction Générales des Barrages et des Grands Travaux Hydrauliques

Résumé
Pour gérer les apports d’eau dans le barrage de l’Oued R’mel, situé dans la
région de Zaghouan (Tunisie) couvrant une superficie de 740 km², plusieurs
modèles ont été testés dans la littérature. Il s’est avéré que le plus simple et le
plus performant était le modèle GR2M. Il s’agit à deux réservoirs. Le réservoir
superficiel sert essentiellement à contrôler l’évapotranspiration réelle et
l’écoulement. Le second réservoir, dans lequel la hauteur sert à différer les
écoulements. Les résultats de la modélisation sont significativement
intéressants et montrent que l’adaptation au contexte étudié des structures
existantes des modèles donnerait de résultats plus satisfaisants moyennant un
effort supplémentaire au niveau de la qualité des données d’entrées.

Mots-Clés : modélisation, modèle GR, Barrage R’mel, changement climatique.

Abstract
To manage water supplies in Oued R'Mel dam, located in the region of
Zaghouan (Tunisia), and covering an area of 740 km², several models have
been tested in the literature. It turned out that the simplest and most powerful
model was the GR2M. This is a simple model with two reservoirs. The shallow
reservoir is primarily used to control the actual evapotranspiration and runoff.
The second reservoir, wherein the height is used to vary the flows. The modeling
results are significantly interesting and show that the adaptation to the
context of the existing model structures give more satisfactory results with an
extra effort at the quality of the input data.

Keywords : modeling, model GR, R'Mel Dam, climate change

___________________________________________________________ Page 44 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Modélisation d’infiltration à travers un barrage en terre

FERHATI Ahmed1, MITICHE-KETTAB Ratiba2, DJAFER KHODJA Hakim3

1 Doctorant ENP 2 Professeur ENP LRS.Eau mitiche_rdz@yahoo.fr. 3 Doctorant USTO

Résumé :
La modélisation des écoulements en milieux poreux à travers les massifs
comme dans le cas d'un barrage en terre ; fait appelle au code de calcul
(PLAXIS) qui offre la possibilité de modélisation de différentes structures,
notamment en terre vue qu’il prend en charge la pression interstitielle due à
l’écoulement souterrain et le calcul des déformations plastiques. La base de
calcul de PLAXIS sont les relationnelles décrivant l’écoulement de l’eau dans la
zone non-saturée obtenues par la combinaison de deux équations
fondamentales : l’équation de Darcy généralisée et l’équation de continuité.
Il a été montré que la modélisation numérique est en mesure de mettre en
évidence les aspects fondamentaux des processus de déplacements et de
déformations subis par la structure du barrage et de produire des résultats
préliminaires pour l’évaluation du comportement de l’ouvrage.
Et pour le côté hydraulique, il mesuré le degré de saturation, la répartition
des charges hydrauliques et les Pressions actives du poreux.

Mots clés : milieux poreux, écoulement, barrage poids, modélisation, PLAXIS.

Abstract
The modeling of flow in porous media through the mass as in the case of an
earth dam; calls made to the calculation code (PLAXIS) which offers the
possibility of modeling different structures. Including land for it supports pore
pressure due to groundwater flow and the calculation of plastic deformations;
The basis of the relational PLAXIS are describing the flow of water in the non-
saturated area obtained by combining two fundamental equations:
Generalized Darcy equation and the continuity equation.
It was shown that the numerical modeling is able to identify the fundamental
aspects of the processes of movement and deformations sustained by structure
of the dam and produce preliminary results for assessing the performance of
the structure. And the hydraulic side, there is the degree of saturation, the
distribution of hydraulic loads and pressures of the porous active.

Key words: Porous media, flow, Dam, Modeling, PLAXIS.

___________________________________________________________ Page 45 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Modélisation hydro-sédimentaire à l’échelle de la parcelle

Hydrological and sediment modeling at plot scale

Hermassi Taoufik

Hermassi Taoufik, Chargé de recherches agricoles INRGREF, Rue Hédi Karray, BP N°10,
2080 Ariana, Tunisie. taoufikhermassi@yahoo.com

Résumé
Les phénomènes d’érosion hydrique sont les résultats d’interactions complexes,
variables dans le temps et dans l’espace, les principaux moteurs d’érosion sont
la chute des pluies et l’impact des gouttes de pluies à la surface du sol, le
ruissellement et sa concentration dans les chenaux et les cours d’eau. La
modélisation de l’érosion hydrique devrant servir d’outil de prédiction, afin
d’évaluer les risques d’érosion dans le but d’établir des plans d’aménagement
pour la conservation des sols. Plusieurs types de modèles peuvent être utilisés
à savoir les modèles empiriques, qui cherchent à quantifier et à cartographier
l’érosion en exploitant les résultats d’observations hydrologiques et les modèles
à base physique, qui cherchent à quantifier et à cartographier l’érosion en
proposant des équations mathématiques représentant les différents processus
d’érosion et de dépôt.
Mots-Clés : ruissellement, érosion, parcelle, modélisation

Abstract
Water erosion is the result of complex interactions, it’s variable in time and
space, the main erosion factor are rainfall intensity and the impact of
raindrops on the soil surface, the and its runoff concentration in streams.
Water erosion modeling serves as a predictive tool to assess the risk of erosion
in order to develop management plans for the conservation of soil. Several
types of models can be used as empirical models that seek to quantify and map
the erosion by exploiting the results of hydrological observations and
physically-based models, which seek to quantify and map the erosion by
providing mathematical equations representing the different process erosion
and deposition.
Keywords: runoff, erosion, plot scale, modeling

___________________________________________________________ Page 46 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Réadaptation des méthodes d’estimation des débits max des crues et crues et
élaboration d’un SAD

Readaptation of methods to evaluate flood peaks and elaboration of a Decision


Making Support
1
AHATTAB Jihane , Serhir najat2, LAKHAL El Khadir1.
1
Faculté des sciences Semlalia. PB 2390 Marrakech, Maroc. jihaneahattab@gmail.com,
lakhal@uca.ma
2
Ecole Hassania des Travaux Publics. Km 7, Route d'El Jadida, BP 8108 Oasis
Casablanca, Maroc. najatserhir@gmail.com

Résumé
Les événements extrêmes récents qu’a connus le Maroc, ont montré la fragilité
et souvent l’instabilité des ouvrages hydrauliques. Ce projet s’intéresse à la
réadaptation des méthodes d’estimation des débits de projets, à la lumière des
données hydrologiques extrêmes récentes d’une part, et d’une meilleure
connaissance régionale des paramètres structurels d’un bassin, d’autre part.
Le bassin de Tensift, situé au centre Ouest du Maroc, de type continental est
notre bassin pilote. Une 1ère étape est la caractérisation globale de la région à
l’aide des outils SIG et de traitement des images satellites .Ce qui a permis, par
le biais de l’ACP, d’y détecter les zones homogènes. Ensuite la régionalisation
des méthodes usuelles d’estimation des débits max des crues a traité des
méthodes statistiques, hydrométéorologiques et empiriques. Ce projet sera
couronné par l’élaboration d’un Système d’Aide à la Décision pour le choix des
méthodes d’estimation des crues de projet selon l’ouvrage à dimensionner, le
risque à supporter et les données hydrologiques disponibles.

Mots-Clés : régionalisation, données hydrologiques, méthodes d’estimation des crues,


SIG, SAD, bassin de Tensift.

___________________________________________________________ Page 47 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Etude analytique des lames ruisselées établies dans le Bassin versant


Medjerda

Kotti F.1, Habaieb H. 2, Mahé M.3,


1
Institut National Agronomique de Tunis (INAT), 43, Avenue Charles Nicolle 1082 -
Tunis-Mahrajène TUNISIE : f.kotti@yahoo.fr
2 Institut National Agronomique de Tunis (INAT), 43, Avenue Charles Nicolle 1082 -
Tunis-Mahrajène TUNISIE : habaieb.hamadi@yahoo.fr
3 l’Unité Mixte de recherche n°5569 HSM/HydroSciences Montpellier :Gil.mahe@ird.fr

Résumé
Cette étude envisage le développement des formules régionalisées pour la
détermination du ruissellement à l’échelle annuelle au niveau de deux stations
principales du cours d’eau de la Medjerda à savoir : Jendouba, et Bou Salem.
Le ruissellement a été déterminé, pour chaque tronçon, de deux manières à
partir des données hydrologiques facilement mesurables : a/ à partir de la
pluie et du débit maximum b/ à partir du ruissellement de la station amont et
la pluie. La meilleure formule qui estime le ruissellement annuel, dans une
station, a été donnée par une régression linéaire qui tient compte du
ruissellement de la station se trouvant à l’amont et de la pluie qui se déverse
dans le bassin versant intermédiaire entre les deux stations.

___________________________________________________________ Page 48 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Analyse fractale de la structure temporelle des précipitations journalières en


climat Méditerranéen

Fractal analysis of the temporal structure of daily rainfall in a Mediterranean


climate

TAOUTI Mohamed Bachir1, CHETTIH Mohamed1


1 Laboratoire
de recherche en Ressources en Eau, Sols et Environnement (LRESE),
Département de Génie Civil, Faculté de Technologie, Université Amar Telidji (Boulevard
des Martyrs B.P. 37G, Laghouat 03000, Algérie).
E-mail: m.taouti@lagh-univ.dz ; m_chettih@yahoo.fr

Résumé
La loi d’invariance d’échelle de l’occurrence de pluie dans un climat
méditerranéen a été étudiée dans le cadre d’une analyse fractale. La dimension
fractale est le paramètre principal décrivant le comportement fractal du
processus, elle a été estimée par la méthode du comptage de boîtes. Des séries
d’observations journalières, issues de trente (30) stations pluviométriques de
la région du nord Algérien ont été analysées dans le cadre de cette approche.
La méthode du comptage de boîtes permet de dégager un premier
comportement sur l’invariance d’échelle des séries étudiées. On a constaté que
ce comportement est le résultat de la combinaison de deux processus
d’invariance d’échelle, dans la mesure où la monofractalité est vérifiée, on
aurait donc pour les petites échelles (d’une journée à quelques semaines) un
processus de dimension fractale comprise entre 0,25 et 0,60 puis, pour les
grandes échelles, un processus de dimension fractale comprise entre 0,80 et 1.
Une étude de sensibilité de la dimension fractale a été effectuée en faisant
varier le seuil de définition d’une pluie.
Mots-Clés: Précipitations, Invariance d’échelle, Dimension fractale, Climat
Méditerranéen.
Abstract
In this paper, we have exploited the fractal approach to study the scale
invariance law of the rainfall occurrence in a Mediterranean climate. The
principal parameter describing the fractal behavior of process is the fractal
dimension, this latter was estimated by the box-counting method. Daily
observations series resulting from thirty (30) rain stations of the northern
Algeria area were analyzed within the framework of this approach.
The box-counting method allows to release a first scaling behavior of the
studied series. It has been noted that this behavior is the result of the
combination of two scaling processes, insofar as the monofractality is
checked; for the small scales, a process of fractal dimension ranging between
0.25 and 0.60, then for the large scales, a process of fractal dimension ranging
between 0.80 and 1. A study of sensitivity of fractal dimension was carried out
by varying the definition threshold of a rain.
Keywords: Rainfall, Scaling, Fractal dimension, Mediterranean climate.

___________________________________________________________ Page 49 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Disparités hydrologiques régionales et transferts d’eau inter-


bassin en Algérie. Vers un système interconnecté
Azeddine Mebarki
Laboratoire LASTERNE, Université Constantine 1,
Faculté des Sciences de la terre, de la Géographie et de l’Aménagement du territoire, route d’Ain El
Bey - 25000 Constantine (ALGERIE) az.mebarki @yahoo.com

Résumé

L'Algérie, à l’instar des autres pays du Maghreb et de la rive sud de la


Méditerranée, est confrontée à la rareté de l'eau, facteur limitant du
développement et source de tensions sociales aigues. La rareté se mesure en
termes de stress hydrique (disponibilité de moins de 600 mètres cubes par
habitant et par an) et d’irrégularité de la ressource (sécheresses récurrentes),
deux facteurs susceptibles de s’accentuer avec le changement climatique
global.
Parallèlement à la montée des besoins (AEP urbaines, périmètres irrigués,
industrie), s’ajoutent des inondations de plus en plus fréquentes, engendrées
par les crues soudaines et brutales des oueds.
Face à ces défis, depuis une trentaine d’années, une politique active
d’aménagement de barrages est complétée par de longs transferts d’eau inter-
bassins, imposés par les disparités du contexte géographique et hydrologique
particulier du pays.
Les bassins de la frange Nord du territoire algérien dont les oueds ont pour
exutoire la mer Méditerranée juxtaposent, au Sud, de grands bassins
endoréiques formés de chotts et sebkhas. Le coefficient d'écoulement varie
considérablement à travers les bassins versants (plus de 38% sur les Côtiers
constantinois, 2,3 % sur Hauts Plateaux oranais) et, par conséquent, les
volumes d’apport d’eau mobilisables par les barrages varient dans de fortes
proportions.
La stratégie de gestion solidaire de la ressource mobilisée s'articule autour de
systèmes de transfert (sept systèmes considérés comme « grands
projets structurants ») au profit des régions déficitaires, avec la tendance
affirmée vers une interconnexion poussée des barrages en exploitation. La ville
de Constantine fait recours aux eaux du « système Beni Haroun » exploitant
les eaux régularisées de l’oued Kébir-Rhumel dans le Tell arrosé du Nord-Est;
Alger, la capitale, fait appel aux eaux de l’oued Sebaou à travers « le système
Taksebt »; l'approvisionnement d'Oran sera largement dépendant du
« système MAO » érigé sur les eaux du bas Chélif…
L’autre projet d’actualité, situé dans le Sahara, puisant l’eau dans les
profondeurs importantes de la nappe du Continental Intercalaire est celui du
transfert, sur une distance de 700 km, des eaux « fossiles » de la région d’In
Salah vers la ville de Tamanrasset, au cœur de l’Ahaggar.
Aménagements gigantesques, transferts techniquement sophistiqués et très
onéreux, dont il convient de maîtriser le fonctionnement, et d’en mesurer les
impacts.

___________________________________________________________ Page 50 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________
Mots clés : stress hydrique, ressource en eau, barrages, transferts d’eau, système
interconnecté, Algérie.

Modélisation de l´érosion dans le bassin versant du lac collinaire El Hnach


(Siliana– Tunisie semi-aride)

MODELING OF EROSION IN WATERSHED EL HNACH (SILIANA-TUNISIA)

BEN CHIKHA L.1, JAOUED M.2, GUEDDARI M.2

1
Centre National des Sciences et Technologies Nucléaires (CNSTN), Pôle Technologique
- 2020 Sidi Thabet BP 72, Tunisie. dglilia@voila.fr
2
Laboratoire de Géochimie et de Géologie de l'Environnement, Département de Géologie,
Faculté des Sciences de Tunis (FST), Campus universitaire, 1060 Tunis, Tunisie.
mjaoued2000@yahoo.fr

Résumé
Le territoire Tunisien, intégré dans le bassin méditerranéen est caractérisé par
l’agressivité de l’érosion et la diversité de ses processus hydrique. Le choix de
notre site est porté sur un bassin versant de lac collinaire El Hnach, qui
présente une superficie de 3,9 Km2 localisé au niveau de la dorsale Tunisienne
depuis 1994, dans un environnement fragile, caractérisé par l’agressivité des
pluies (Rsi = 70),des fortes pentes (supérieur à 15%) localisés au centre et au
sud du bassin, la présence des terres cultivées (65% de la superficie) et de
quelques aménagements antiérosifs (29% de la superficie). Dans cette étude le
modèle KINEROS2 (WOOLHISER et al., 1990) est utilisé pour la simulation des
apports solides au sein du bassin versant du lac collinaire El Hnach. Les plus
forts taux d´érosion (1 à 3 t/ha/crue) se localisent dans sa partie centrale, qui
est caractérisée par des pentes fortes (supérieur à 15%) et des sols minéraux
bruts peu évolues.

Mots-Clés : Erosion, KINEROS2, El Hnach

Abstract
The Tunisian territory, built in the Mediterranean basin is characterized by
aggressiveness erosion and the diversity of its process water. The choice of the
site is focused on a watershed El Hnach, which presents an area of 3.9 km2
located at the dorsal Tunisia since 1994, in a fragile environment,
characterized by rainfall aggressiveness (Rsi = 70), steep slopes (> 15%)
located in central and southern basin, the presence of cultivated land (65 %)
and some installations anti -erosion (29% of the area). In this study the model
KINEROS2 (WOOLHISER et al., 1990) is used for simulation of sediment yield
in the watershed of El Hnach hill. The highest rates erosion (1 to 3 t/ha/event)
is localized in its central part, which is characterized by steep slopes which is
covered by rough mineral grounds.
Keywords : Erosion, KINEROS2, El Hnach

___________________________________________________________ Page 51 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Application du modèle Hydrologique GR2M sur le bassin versant de


l’oued Lakhdar (Tafna – NW Algérie)

1
GHERISSI R , BOUANANI A2, BABA-HAMED K3
1,2, et 3
Laboratoire n°25, département des sciences de la terre et de l’univers, Université
Abou Bekr Belkaïd, BP 119 Tlemcen, Algérie.
1
hydro_rad@yahoo.fr, 2a_bouananidz@yahoo.fr, 3kambabahamed@yahoo.fr

Résumé
Ce travail s’inscrit dans le domaine de la modélisation de la transformation de la
pluie en débit et de sa représentation à l’échelle mensuelle du bassin versant de
l’oued Lakhdar. Notre objectif principal est d’apprécier le fonctionnement d’un
modèle de simulation des débits, celui du génie Rural (GR2M). Cette étude de la
relation pluie-débit à l’échelle mensuelle est basée sur une série de données
hydropluviométriques, mesurées au niveau de la station d’Oued Lakhdar. Les
résultats obtenus par la simulation de la transformation de la pluie en débit par
l’utilisation du modèle GR2M indiquent que les modèles à réservoir type GR
présentent de bonnes aptitudes à reproduire les débits à partir des données
pluviométriques. Aussi, leur utilisation peut être encouragée pour la prévision des
débits à partir de données issues de modèles climatiques.

Mots-clés : Modélisation pluie- débit, GR2M, Oued Lakhdar.

Abstract
This work is in the field of modeling the transformation of rainfall into outflow and
its representation on a daily scale basin of wadi Lakhdar. Our main objective is to
appreciate the operation of a flow simulation model that of the Rural Genius
(GR2M). This study of the rainfall-outflow relation in the monthly scale is based on
a series of hydropluviometric data, measured at the wadi Lakhdar station. The
results obtained by the simulation of the transformation of the rainfall into flow
indicate that the models with typical reservoir GR present good capacities to
reproduce the flows from the pluviometric data. Also, their use can be encouraged
to flow the forecasting based on data from climate models.

Key-words: Rainfall-outflow modeling, GR2M, Lakhdar Wady.

___________________________________________________________ Page 52 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Etude d’évolution spatiotemporelle d’une zone humide saharienne


anthropique et sa mise en valeur
1
DJIDEL Mohamed , MEDJANI Fethi1, LABAR Sofiane2, DJORFI Samir3
1
Laboratoire de Géologie du Sahara, Université Kasdi Merbah Ouargla, BP 511
Ouargla, Algérie. Email : djidelm@yahoo.fr ; medjanifethi@yahoo.fr
2 Institut des sciences de la nature et de la vie, Université d’El-Taref, Algérie. Email :
labar_sf@yahoo.fr
3Faculté des Sciences, Université Badji Mokhtar, Annaba, BP 12 El Hajar 23200
Annaba, Algérie. Email : samirdjorfi@gmail.com

Résumé
L’objectif de ce travail est d’utiliser les données de Télédétection, climatique,
hydrologique et les vérités-terrain pour la réalisation des cartes de l’évolution
des états de surfaces humides et d’identifier les facteurs d’influence. On a
déterminé l’évolution saisonnière de la surface d’eau à partir d’une série
d’images OLI de Landsat 8 durant l’année 2013, et la quantification des
volumes des eaux entrants du canal et les eaux sortants par évaporation.
L’analyse des résultats par l’évolution diachronique saisonnière des eaux de
cette zone humide aboutit à une cartographie montrant une alimentation par
les eaux de rejets et les eaux de drainage. Cette alimentation favorise une
pérennité de ces eaux de surface dans un tel climat hyperaride déficitaire.
Mots-Clés : Evolution diachronique ; matrice de changement ; Ecosystème oasien ;
Sahara.

Abstract
The objective of this work is to use remote sensing data, climate, hydrology and
ground -truth for the production of maps of changing states of wet surfaces
and identify influencing factors. We determined the seasonal evolution of the
water surface from a series of images of Landsat OLI 8 in 2013, and the
quantification of volumes of incoming canal water and outgoing water
through evaporation.
Analysis of the results by the seasonal water diachronic evolution of this
wetland leads to a mapping showing a feed water discharges and drainage.
This diet promotes sustainability of these surface waters in such a climate
hyper deficit.
Keywords: Diachronic evolution, change matrix; Ecosystem oasis, Sahara.

___________________________________________________________ Page 53 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Eaux souterraine en région


Méditerranéenne

1. La gestion durable des ressources en eaux


souterraines en Méditerranée
2. Qualité et recharge des systèmes aquifères en
Méditerranée
3. Modélisation Numérique : Gestion des
aquifères et effet de la recharge sur la qualité
des eaux souterraines

___________________________________________________________ Page 54 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________
1. La gestion durable des ressources en eaux
souterraines en Méditerranée
Titre Page
Fatma Trabelsi (ESIER - Tunisie), Ben Mammou A., 56
Tarhouni J., Himi M., Casas A., Ranieri G. : Effects of geology
& human activity on the dynamics of seawater intrusion in
Mediterranean coastal aquifers: cases studies of Tunisia, Italy,
Spain & Morocco
Chiara Tringali (Univ. Ca'Foscari - Italie), Re V., Siciliano 57
G., Trabelsi R., Chkir N., Zouari K., Daniele S.: Bottom-up
integrated approach for sustainable groundwater
management in the Grombalia region (Tunisia).
Houssem Braiki (INAT - Tunisie), Burte J., Hbaieb H : 58
Inégalité d’accès à des ressources en eau souterraines dans un
contexte de surexploitation.
Enagnon Brice Sohou ((Laboratoire de climatologie 59
Pierre Pagney / FLASH/ UAC-Bénin) Houndenou C., Boko
M : Adaptation au changement climatique et investigation des
eaux souterraines une gestion optimale des ressources en eau :
Cas du bassin sédimentaire au sud Bénin.
Ahmed Bousmaha (Univ. Larbi Ben M’Hidi Oum El 60
Bouaghi - Algérie), Chaouache A. : La gestion de l’eau en
Algérie : Quelle startégie et quels moyens ?
Redha Menani (Univ. Batna - Algérie) : Les eaux 61
transfrontalières du Système Aquifère du Sahara Septentrional
(SASS) : Estimation du risque de conflit
Hamza Jerbi (INAT - Tunisie), Massuel S., Tarhouni J., 62
Lachaal F., Riaux J., Burtej., Leduc C. : La nappe de la plaine de
Kairouan soumise aux changements globaux : Quels effets sur
la ressource ?
Abla Rihani (Univ. Batna - Algérie), Menani R. : Les 63
ressources hydriques dans le massif des Aures- Cas de la vallée
de Bouzina (Nappe de l’Eocène-Maestrichtien)
Fadia Gafsi (Univ. Montpellier - Tunisie), Abaab A., 64
Miossec J M ., Souissi R. : Vers une nouvelle gestion de ressource
en eau adaptée aux changements climatiques et à la demande
dans le sahel Tunisien (gouvernorats de Sousse et Monastir)
Mohamed Taabni (Univ. Poitiers - France) : Gestion 65
adaptative des ressources en eau face au changement
climatique : L’exemple de la coalition d’acteurs territoriaux en
région Poitou-Charentes (France).
Ali Chebil (INRGREF- Tunisie), Aymen Frija A., Thabet C.: 66
Irrigation water use efficiency and cost reductions: Case of wheat
production in central Tunisia.

___________________________________________________________ Page 55 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________
Effects of geology & human activity on the dynamics of seawater
intrusion in Mediterranean coastal aquifers: cases studies of Tunisia,
Italy, Spain & Morocco

FATMA TRABELSI1, ABDALLAH BEN MAMMOU2, JAMILA TARHOUNI3, MAHJOUB


HIMI4, ALBERT CASAS4, GAETANO RANIERI5
1Higher School of Rural Equipment Engineers of Medjez El Bab (ESIER), Sciences and
Technology of Water Laboratory, University of Jendouba;Email:
trabelsifatma@gmail.com
2Faculty of Sciences of Tunis, Mineral Resources and Environment Laboratory,

Department of Geology, University Tunis El Manar, 2092 Tunis El Manar, Tunisia


3National Institute of Agronomy of Tunisia (INAT), Sciences and Technology of Water

Laboratory, Department of Rural Engineering, University of Carthage


4
Faculty of Geology, Department of Geochemistry, Petrology and Applied Geology,
University of Barcelona, Spain.
5Department of Civil, Environmental and Architecture, Geophysics Laboratory, Faculty of

Engineering and Architecture, University of Cagliari Italy

Abstract
Seawater intrusion has become an important problem in coastal areas of the
Mediterranean basin. Intrusion processes highly depend on complex local
conditions and studies generally focus on specific problems of individual
aquifers. Seawater intrusion problems have hardly been addressed at large
scale due to the strong impact of local conditions and the problems related to
data collection for large geographical areas. However, the assessment of
seawater intrusion has been dealt with through variety approaches’;
hydrogeological, geophysical, geochemical … This study has focused to
detecting and monitoring seawater intrusion using geophysical methods, in
four typical Mediterranean coastal aquifers located in Tunisia, Italy, Spain and
Morocco. The results reveal that although all systems are subject to the same
climate and seasonal over-exploitation, geological and human factors have
very different effects on the dynamics of seawater intrusion.

Keywords: Seawater Intrusion; Mediterranean aquifers; geophysics.

___________________________________________________________ Page 56 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Bottom-up integrated approach for sustainable groundwater


management in the Grombalia region (Tunisia)

CHIARA TRINGALI1, VIVIANA RE2,1, GIUSEPPINA SICILIANO3, RIM TRABELSI2,


NAJIBA CHKIR2, CATERINA TUCI4, KAMEL ZOUARI2, SALVATORE DANIELE1

1
Ca’ Foscari University of Venice, Department of Molecular Sciences and Nanosystems,
Dorsoduro, 2137, 30123 Venezia (Italy) chiara_tringali@libero.it
2
National Engineering School of Sfax, Laboratory of Radio-Analysis and Environment.
Route de Soukra Km 4, BP 1173, 3038 Sfax (Tunisia) re@unive.it,
trabelsi.rim01@gmail.com, najiba_chkir@yahoo.fr, Kamel.Zouari@enis.rnu.tn
3
School of Oriental and African Studies SOAS University of London - Centre for
Development, Environment and Policy CeDEP, London (United Kingdom)
gs45@soas.ac.uk
4
Universidad de las Fuerzas Armadas ESPE, Sangolquí (Ecuador) ctuci@espe.edu.ec

Abstract
The increasing pressure of groundwater demand for sustaining human
activities, coupled with climate change and its impacts on water availability,
requires the development of more effective strategies for water protection
and management. Bir Al-Nas (Bottom-up IntegRated Approach for
sustainabLe grouNdwater mAnagement in rural areaS) aims at representing
a replicable example of multidisciplinary approach for science-based
groundwater management practices. In Arabic Bir Al-Nas means the “well of
people” and it emphasizes the effective inclusion of the social dimension into
hydrogeological investigations, which should be finalized to obtain reliable
information for providing advices and supporting integrated management
practices. The approach, currently tested in the Grombalia region (Tunisia),
foresees the integration of hydrogeochemical and hydrogeological
investigations with public engagement and stakeholder analysis. Results
highlight a good potential for the implementation of new groundwater
management strategies, based on the real needs of the local population.

Keywords: Bir Al-Nas, Grounwater, IWRM, Grombalia.

___________________________________________________________ Page 57 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Inégalité d’accès à des ressources en eau souterraine dans un contexte


de surexploitation

BRAIKI H.1, BURTE J.2, HABAIEB H.1


1
: Institut National agronomique de Tunisie, Département Génie Rural, Eaux et Forêts,
INAT – 43 Avenue Charles Nicolle 1080 Tunis Mahrajène TUNISIE, e-mail :
houssem_braiki@hotmail.fr habaieb.hamadi@yahoo.fr
2
: CIRAD UMR G-EAU Agronomist and Water scientist, INAT – 43 Avenue Charles
Nicolle 1080 Tunis Mahrajène TUNISIE, e-mail : julien.burte@cirad.fr

Résumé
La Tunisie centrale caractérisée par un climat semi-aride est par essence
fortement dépendante de la ressource en eau pour son développement
économique, particulièrement pour le développement et la pérennité de son
agriculture. Historiquement, le pays connait de profondes mutations en
termes de systèmes agraires, notamment le passage brutal de l’extensif à
l’intensif. Ce changement est causé par de multiples facteurs qui relèvent
autant de stratégies politiques et économiques que de dimensions
environnementales. Ainsi, le développement de l’agriculture irriguée a
conduit à la mise en place d’une « groundwater economy » toujours en essor,
mais encore mal comprise et caractérisée. A partir du cas d’étude « le
Kairouanais », nous proposons de caractériser l’homogénéité du
développement hydro-agricole, basé sur l’exploitation des eaux souterraines,
en termes de pratiques et de dynamiques, à l’échelle des exploitations
agricoles et du territoire de la plaine.

Mots-clés : ressources en eau, groundwater economy, dynamique agricole, Tunisie

Abstract
Central Tunisia characterized by semi-arid climate is strongly dependant on
water resource for its economic development and more particularly for the
agricultural development and sustainability. Several factors have caused past
and current deep changes within the agrarian systems and especially a fast
change from the extensive farming to an intensive one. It is known that politic
and economic strategies as well as the environmental dimension have led to
these mutations. Therefore, the development of the irrigated agriculture has
allowed to set up a fast-growing “groundwater economy” but still not well
known and completely characterized. From the study of the Kairouan plain,
we propose to characterize the homogeneity of the hydro-agricultural
development based on the groundwater economy, in terms of practices and
dynamics, at the farms and territory scales.

Keywords: water resources, groundwater economy, dynamic agricultural, Tunisia.

___________________________________________________________ Page 58 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Adaptation au changement climatique et investigation des eaux


souterraines pour une gestion optimale des ressources en eau : Cas du
bassin sédimentaire au sud Benin

SOHOU E.B.123, Pr. HOUNDENOU C.13, Pr. BOKO M13

1- Laboratoire de climatologie Pierre Pagney / FLASH/ UAC.


2- Laboratoire de sécurité sanitaire, d’expertises et analyses. Institut Régional du
génie industriel des Biotechnologies et Sciences Appliquées (IRGIB Africa).
3- Laboratoire de SIG appliqués à l’épidémiologie, à l’environnement et aux
sciences de la terre (IRGIB Africa).
- [sohoubrice@live.fr]. [constant500@yahoo.fr] [mboko47@live.fr].
Résumé
L’eau demeure une ressource vulnérable et limitée, et constitue le point focal
des géoconquêtes stratégiques avec pour conséquence la dégradation des
milieux naturels, dont l’hydrosphère (sphère de l’eau) et la biosphère (sphère
de la vie) par la noosphère qui est la sphère de l’intelligence. Les bassins
sédimentaires en contact avec les dépôts océaniques sont les plus exposés du
fait de la forte emprise humaine et de leurs conséquences sur le climat. La
présente étude constitue une application de la photo-interprétation
géologique et de la géostatistique pour l’investigation des eaux souterraines
dans ledit bassin, en vue de proposer des sites productifs de forages et à haut
rendement en eau souterraine, afin de formuler des recommandations
appropriées aux décideurs. Une approche géostatistique a été utilisée pour
modéliser les différents résultats obtenus, favorisant ainsi des
recommandations plus réalistes.
Mots-Clés : eaux souterraines ; vulnérables ; photo-interprétation géologique ; bassins
sédimentaires.
Abstract
Sedimentary basins in contact with oceanic deposits are most likely due to the
strong human influence and their impact on the climate. This study is an
application of photo-geological interpretation and geostatistics to investigate
groundwater in the basin, and provide productive drilling with high yields of
groundwater, in order to make appropriate recommendations to decision
makers. A geostatistical approach is used to model the results, thus promoting
more realistic recommendations.

Keywords: groundwater; vulnerable; Geological photo-interpretation; sedimentary


basins.

___________________________________________________________ Page 59 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

La gestion de l’eau en Algérie : Quelle stratégie et quels moyens ?

Dr BOUSMAHA Ahmed (1) et Dr CHOUACHE Abdelkader (2)

(1). Faculté des Sciences de la Terre et d’Architecture, Université Larbi Ben M’Hidi, Oum
El Bouaghi, Algérie (Email : bousmaha06@yahoo.fr)
(2). Institut de Gestion des Techniques Urbaines, Université Larbi Ben M’Hidi, Oum El
Bouaghi, Algérie (Email : chouache@yahoo.fr)
Chercheurs au : Laboratoire Ressources Naturelles et Aménagement des Milieux Sensibles
(RNAMS), Université Larbi Ben M’Hidi, Oum El Bouaghi, Algérie.

Résumé
En Algérie, la problématique de gestion de l’eau prend une grande importance
et représente un enjeu capital dans le contexte d’un déficit chronique de
pluviométrie émanant du réchauffement climatique. La situation
catastrophique en matière des ressources en eau qu’a connue l’Algérie durant
les années 2000 et 2001, due principalement à la sècheresse a incité les
pouvoirs publics d’accorder une priorité à ce secteur vital. Après un diagnostic
de la situation des ressources en eau, l’Algérie s’est dotée de dispositifs
institutionnel, législatif et technique performants en matière de gestion
rationnelle des ressources en eau afin de pallier les incohérences qui l’ont
profondément marqué durant les décennies antécédentes. Mais, les résultats
escomptés ne sont pas encore satisfaisants et le bilan en ressources en eau
reste déficitaire. Dans ce contexte, il faut adopter de nouvelles pratiques de
gestion économes et "durables" de notre patrimoine hydrique dans le cadre
d’une politique de bonne gouvernance des ressources en eau qui doit passer
par un dialogue entre les différents acteurs et une gestion intégrée de toutes
les activités économiques et de toutes les actions d'aménagement du
territoire.

Mots clés : Ressources en eau – changement climatique - déficit hydrique - gestion


intégrée des ressources en eau - sécurité en eau.

___________________________________________________________ Page 60 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Les eaux transfrontalières du Système Aquifère du Sahara


Septentrional (SASS) : Estimation du risque de conflit

Mohamed Redha Menani


Laboratoire MGRE - Université de Batna Menani-redha@lycos.com

Résumé :
Le SASS couvre une superficie d’environ 1 000 000 km², il est partagé
par l’Algérie, la Libye et la Tunisie. Il est situé dans une zone hyper aride
avec une recharge actuelle minime mais un grand volume stocké, évalué
entre 20 000 et 31 000 km3.

Depuis 1970 à nos jours, l’exploitation du SASS est passée de 0.6 à plus
de 2.5 milliards m3/an., d’où des risques majeurs de salinisation des
eaux, de réduction de l’artésianisme, de tarissement des exutoires
naturels, de baisse de la piézométrie, d’augmentation des rabattements
ou d’interférences des périmètres de captage entre pays…. Ce qui
menace à terme la durabilité du développement socio-économique
engagé dans l’ensemble de la zone.

Pour parer au mieux à ces risques et surtout pour mieux s’en prémunir,
un processus de coopération a été initié depuis 1998 sous l’égide de
l’observatoire du Sahara septentrional (OSS) en partenariat avec les
institutions en charge des ressources en eau dans les 3 pays.

L’objectif de cette note est d’évaluer le risque de conflit autour des eaux
du SASS à travers un indice global exprimé numériquement sur la base
de la combinaison de poids et de côtes de plusieurs indicateurs qui ont,
directement ou indirectement, un impact sur le risque de conflit.

L’indice global de risque de conflit obtenu pour le cas du SASS semble


refléter correctement la situation qui y prévaut actuellement. La
comparaison de ce résultat avec ceux obtenus pour les eaux
transfrontalières du bassin du Jourdain (risque élevé) et ceux du système
aquifère du Guarani (risque faible), conforte l’échelle des valeurs
adoptée dans cette méthode d’indexation numérique.

___________________________________________________________ Page 61 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

La nappe de la plaine de Kairouan soumises aux changements globaux:


Quels effets sur la ressources ?

The Kairouan plain aquifer under global changes: what effect on


groundwater resource?

JERBI H1, MASSUEL S2, TARHOUNI J1, LACHAAL F3, RIAUX J2, BURTEJ4, LEDUC C5
1Université
de Carthage/ INAT, Tunis, Tunisie ;jerbi_hamza@live.fr
2IRD, UMR G-Eau, Tunis, Tunisie :sylvain.massuel@ird.fr
3CERTE, Borj-Cedria, Tunisie
4CIRAD, UMR G-Eau, Tunis, Tunisie
5IRD, UMR G-Eau, Montpellier, France

Résumé
A l’heure où les gestionnaires s’inquiètent de la pérennité des réserves en eau
de la nappe de la plaine de Kairouan, le devenir de cette vaste ressource
semble pourtant plus interroger les capacités d’accès à l’eau des irrigants que
la réserve elle-même. C’est ce qu’inspire la modélisation lithologique réalisée
en parallèle de l’analyse des chroniques piézométriques avec la disparition de
10% de la réserve en 40 ans d’exploitation, mais avec un approfondissement
des niveaux piézométriques pouvant atteindre 30 m.

Mots-Clés : Modélisation lithologique; Piézométrie; Plaine de Kairouan; Réserve en


eau souterraine

Abstract
With the water table drop, managers got extremely concerned about the
groundwater storage sustainability of the Kairouan plain aquifer. The future
of groundwater resource seems though to be more a matter of access for
irrigators than a matter of quantity. That’s what is suggested by the work
presented here. The lithological modeling carried out along with
groundwater level time series analysis show that only 10% of the
groundwater storage disappeared within the last 40 years of exploitation
whilst water levels dropped up to 30m.

Keywords: Lithological modeling; Piezometry; Kairouan plain; Groundwater storage

___________________________________________________________ Page 62 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Les ressources hydriques dans le massif des Aures- Cas de la vallée de


Bouzina (Nappe de l’Eocène-Maestrichtien)

Rihani Abla1 et Menani Mohamed Redha1


1 : Laboratoire de recherche MGRE, Département STU, Université de Batna,
Algérie. abla.rihani@gmail.com, Menani_redha@univ-batna.dz

Résumé
Les Monts des Aurès constituent la partie orientale de la chaîne
atlasique. La série est à dominante marno-calcaire avec des formations
tertiaires essentiellement détritiques. La vallée de Bouzina qui est une
vallée typique de ce massif, est caractérisée par des dépôts argileux
carbonatés du Sénonien et des dépôts détritiques (Oligo-Miocène
essentiellement). La vallée de Bouzina appartient au sous bassin de
Oued Abdi, elle est soumise à deux régimes climatiques : Climat
subhumide à hivers froids dans la partie Nord Est,Le centre du bassin et
sa partie Sud subissent un climat semi aride à hivers frais. Les études
géologiques et géophysiques ont fait ressortir l’existence de formations
susceptibles de constituer des aquifères. Ce sont les carbonates du
Mæstrichtien, les carbonates de l’Eocène inférieur particulièrement le
Landénien et les grès et les conglomérats se rapportant à divers
horizons de l’Oligocène et du Miocène continental. L’étude
hydrogéologique montre que les formations carbonatées fissurées de
l’Eocène-Maestrichtien sont le siège d’une nappe captive, artésienne par
endroits et libre aux bordures, Cet aquifère repose sur les marnes du
Campanien et du Coniacien.

Abstract
Aures Mountains form the eastern part of the Atlas range. The series is
predominantly marly limestone with mainly detrital Tertiary
formations. Valley Bouzina is a typical valley of the massif is
characterized by carbonate and clay deposits Senonian detrital deposits
(Oligo-Miocene essentially). Valley Bouzina belongs to the sub-basin of
Oued Abdi, it is subject to two climatic regimes Climate subhumid to cold
winters in the north-eastern part of the basin center and southern part
undergo a semi-arid climate with cool winters. Geological and
geophysical studies have highlighted the existence of training may
constitute aquifers. These are the Maastrichtian carbonates, carbonates
of Eocene particularly Landenian and sandstones and conglomerates
related to various walks of Oligocene and Miocene continental. The
hydrogeological study shows that fractured carbonate formations of the
Eocene-Maastrichtian are the seat of a confined aquifer, artesian and
free places at the edges, this aquifer is based on the Campanian marl and
Coniacian.

___________________________________________________________ Page 63 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Vers une nouvelle gestion de ressource en eau adaptée aux


changements climatiques et à la demande dans le sahel Tunisien
(gouvernorats de Sousse et Monastir)

Fadia GAFSI 1, 2, Ali ABAAB 3, 4, Jean Marie MIOSSEC 1, 2, Riadh SOUSSI 2

1
Université Montpellier III, France fadia_ga@yahoo.fr
2 IRD UMR GRED, Centre IRD de Montpellier BP 64501, 34394 Montpellier
3 Deutsche Gesellschaft für, Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH5
4 IRA Médenine, Tunisie

Résumé
Cette étude s’intéresse à la situation alarmante de l’eau dans le Sahel
Tunisien (Gouvernorats de Sousse et Monastir), dans un contexte de
changement climatique. La raréfaction de l’eau liée aux usages
anthropiques, son inégale répartition géographique et sa variabilité
climatique, aggravent les tensions sur ces ressources en eau. Pour faire
face à la dégradation de ressource, l’état Tunisien, le secteur privé et les
collectivités locales ont envisagé différentes solutions en termes
d’infrastructures et en promouvant le recyclage et la réutilisation des
eaux usées traitées. En revanche, le contexte de pénurie croissante d’eau
et les impacts des changements climatiques renforcent la nécessité
d’adapter ces politiques de l’eau et les réactions des différents acteurs
pour mieux gérer et protéger cette ressource.
Mots-Clés : Eau, Changement climatique, Adaptation, Impact

Abstract
This study deals with the alarming situation of water in Tunisian Sahel
(Sousse and Monastir), in the context of climate change. To cope with
resource degradation, the Tunisian state, the private sector and local
communities have proposed different solutions in terms of
infrastructure and promoting the recycling and reuse of treated
wastewater. However, the context of increasing water scarcity and the
impact of climate change (CC) strengthen the need to adapt these water
policies and reactions of stakeholders to better manage and protect this
resource.
Keywords: Water, Climate change, Adaptation, Impact.

___________________________________________________________ Page 64 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Gestion adaptative des ressources en eau face au changement


climatique: L’exemple de la coalition d’acteurs territoriaux en région
Poitou-Charentes (France).

TAABNI Mohamed
Université de Poitiers laboratoire RURALITES Bat A5, 5 rue Théodore Lefèbvre, 86000
Poitiers mohamed.taabni@univ-poitiers.fr

Résumé

Divers scénarios de changement climatique régionalisés au Poitou-


Charentes convergent pour décrire une situation de déficits en eau et
d’étiages encore plus critique qu’actuellement, à l’horizon 2046-2065,
en nappe comme en rivières. Face à ces enjeux les acteurs locaux
développent progressivement et collectivement une démarche de
concertation, de solidarité pour une gestion adaptative des ressources
en eau fluctuantes en vue de limiter les impacts négatifs futurs. En dépit
de ces efforts, les conflits d’intérêts demeurent prégnants et l’arbitrage
par la puissance publique nécessaire. Le développement territorial futur
dépendra en partie de la cohérence et de l’efficacité des dispositifs
d’adaptation en cours.

Mots clés : Eau, changement climatique, territoire, Poitou-Charentes.

Abstract
Various climate change scenarios regionalized in Poitou-Charentes
converge to describe a situation of water shortage and even more
critical that currently flows to the 2046-2065 horizon for rivers and
groundwater. Faced with these challenges the local actors have
gradually and collectively developped a process of dialogue, solidarity
for adaptive management of water resources fluctuating in order to
limit the future negative impacts. Despite these efforts, conflicts of
interest remain pregnants and arbitration by the public authorities
required. The future territorial development will depend in part the
consistency and effectiveness of adaptation devices in progress.

Keywords : Water, climate change, territory, Poitou-Charentes.

___________________________________________________________ Page 65 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Irrigation water use efficiency and cost reductions: Case of wheat


production in central Tunisia

Ali CHEBIL(1), Aymen FRIJA(2) and Chokri THABET(3)


(1) International Center for Agricultural Research in the Dry Areas (ICARDA).
3 Rue Mahmoud Ghaznaoui, El Menzah IV, 1082 Tunis, Tunisia
Corresponding author: Tel.: +216 71 752 134/71 752 099; Fax: +216 71 753 170
E-mail: chebila@yahoo.es
(2) International Center for Agricultural Research in the Dry Areas (ICARDA).

P. O. Box 950764 – Amman 11195, Jordan, E-mail: frijaaymen@yahoo.fr


(3)
Institut Supérieur Agronomique de Chott Mériem, 4042 Chott Mériem, Sousse, Tunisia
E-mail:thabet_yasmine@yahoo.fr

Abstract
This study aims first to measure farms’ irrigation water technical
efficiency (IWTE), and to evaluate the potential irrigation cost
reductions through non-parametric DEA model; and second identify
the main factors causing variations in IWTE among the sample farms.
Data were collected from 170 wheat farms during the 2010-
2011cropping season in Chebika region (Central Tunisia). Results
show that the average level of IWTE across the farm sample was
around 54.2% and 43.8% under variable returns to scale (VRS) and
Constant returns to scales (CRS), respectively. The estimated mean
irrigation water technical cost efficiency (IWTCE) was about 85.4%
and 82.4% under VRS and CRS, respectively. Farmers would be able to
reduce their actual variable cost by 14.6% under VRS and 17.6% under
CRS by simply adjusting irrigation water to its efficient level. The
results of the Tobit model indicate a positive effect of experience,
variety choice, irrigation sources, membership in water users
association and irrigation scheduling on IWTE. This suggests that
there is a wide potential to improve production efficiency through
developing and implementing programs for enhancement of
agricultural extension services, and encouragement of farmers’
association. Such policies could be an opportunity of spreading
information about performing irrigation scheduling among farmers.

___________________________________________________________ Page 66 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

2. Qualité et recharge des systèmes aquifères en


Méditerranée
Titre Page
Noureddine Gaaloul (INRGREF-Tunisie) : L’expérience 68
Tunisienne en Recharge Artificielle des Nappes (RAN) et la
vulnérabilité des eaux souterraines à la pollution.
Mohamed Ayadi (DGRE-Tunisie) : La recharge artificielle des 69
nappes d’eau souterraine en Tunisie.
Khadidja Touahria (Univ. Souk Ahras - Algérie), Gheid A., 70
Fatah S., Soraya T. : Evaluation de la qualité des eaux de forages
(Région de Tébessa Algérie).
Lobna Triki (INRGREF-DGRE-Tunisie), Gaaloul N. : 71
Contribution de la recharge artificielle à l’amélioration de la
situation piézométrique du système aquifère de l’oued el Khirat
(2003-2013).
Saadane Djorfi (U.B.M., Annaba - Algérie), Hani A. : Qualité 72
des eaux souterraines de la plaine d’Annaba : Influence de la
surexploitation.
Karima Sghir (Univ. Tebessa- Algérie) Algérie) : La 73
vulnérabilité à la pollution des eaux souterraines de la région
Tebessa-Hammamet (Est Algérien)
Abderrazak Baba (Univ. Rélizane - Algérie) : Etude de 74
contamination de quelques métaux lourds dans des céréales et des
sols agricoles dans la ville de Hammam Boughrara.
Tahar Kebir (Univ.Moulay Tahar de Saida - Algérie), Baba 75
Ahmed A., Bouhadjera K., Mounia H. : Impact environnemental des
rejets industriels issus de la société ALZINC alentours des sols
agricoles
Lotfi Dridi (ISA Chott Meriem - Tunisie), Selmi M., Majdou R., 76
Ben Halima M. : Caractérisation de la qualité des eaux de surface et
souterraine dans le bassin versant d’Oued Laya (Akouda/Sousse)
Habib Azzaz (Univ. Mascara - Algérie), Bekoussa B., Hamimed 77
A., Khaldi A. : L’utilisation des courbes de récession dans la
connaissance des transferts en milieu karstique, application aux
systèmes karstiques des monts de Tlemcen (Nord-Ouest Algérien)
Samir Kateb (Univ. d’Ouargla - Algérie), Zegait R., Baouia K. : 78
Etude des qualités des eaux souterraines du Sud Algérien (Cas de la
ville d’Illizi).
Saeid Eslamian (Isfahan Univ. Tech - Iran): Estimation of 79
excess water use in agriculture (case study: Minnhi rural district
Abadan Palm)
Mariem Tarki (ISSTEG - Tunisie), Dassi L., Jedoui Y. : Analyse 80
géochimique des eaux souterraines de la nappe du complexe
terminal de la Nefzaoua : Sud-Ouest Tunisien.
Gharibi E., J.D Taupin (UMR Hydrosciences - France), Ghalit 81
M., Azdimousa A. : Origine, qualité chimique et normes législatives
des eaux de sources et des eaux minérales embouteillées au Maroc

___________________________________________________________ Page 67 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________
L’expérience Tunisienne en Recharge Artificielle des Nappes (RAN) et
la vulnérabilité des eaux souterraines à la pollution
Tunisia’s experience in Artificial Recharge of the Aquifers (ARA) by
considering the groundwater vulnerability to pollution
Noureddine Gaaloul
Directeur de Recherches à l’Institut National des Recherches en Génie Rural Eaux et Forêts
(INRGREF) E-mail : gaaloul.noureddine@iresa.agrinet.tn

Résumé :
La recharge artificielle des nappes a été introduite en Tunisie en tant que
composante importante de la gestion intégrée des ressources en eau depuis les
années soixante-dix. Les premiers essais de recharge artificielle à partir des
eaux conventionnelles menées en Tunisie ont été effectués en 1970, dans le but
d’alimenter la nappe de Mateur à partir d’un puits de surface. L’expérience
tunisienne de recharge artificielle à partir d’eaux usées traitées a débuté en
1985 au droit de la nappe de l'oued Souhil, au nord-ouest de Nabeul. A travers
cette expérience, on visait à la fois à reconstituer une partie des réserves de la
nappe, fortement sollicitée, et à améliorer la qualité microbiologique des eaux
usées traitées par recours à l'effet auto-épurateur de la zone non saturée. Les
résultats obtenus sont très satisfaisants : remontée des niveaux
piézométriques, amélioration de la qualité physico-chimique des eaux.
Soulignons que la qualité de l'effluent utilisé pour la recharge, notamment sa
teneur en matières en suspension, a une incidence directe sur le
fonctionnement, l'infiltration d'effluent insuffisamment épurés pouvant
entraîner l'abandon pur et simple du système de recharge.
Mots-clés : Recharge artificielle (RAN), Nappe phréatique, Piézométrie, Salinité,
Vulnérabilité, Cap-Bon, Tunisie
Abstract:
In Tunisia, groundwater is the only dependable source for urban and
agricultural water supply. Groundwater quality deteriorates progressively
overall in the Cap Bon and in the Tunisian Sahel. The Tunisia’s experience on
Artificial Recharge of Groundwater’ is the first in the semi-arid areas and has
updated information on various aspects of investigation techniques for
selection of sites, planning and design of artificial recharge structures, their
economic evaluation, monitoring and technical auditing of schemes and issues
related to operation and maintenance of these structures. Treated
wastewaters are used to recharge aquifer (Cap Bon) and irrigate areas. The
history of this operation goes back to the 1970s. It concerns the recharge of the
aquifer via a connection to the main pipe of the irrigation network. Besides
reclaimed water reuse for agricultural purposes, seasonal recharge of the
shallow and sandy aquifer of Nabeul Oued Souhil has been performed since
1985. In 2008, a new pilot site was established in the Korba-Mida area to
recharge the aquifer with treated domestic wastewater from the Korba
treatment plant. The aim was a better evaluation of the mixing processes
between seawater, groundwater bodies and the new recharge contributor, and
of the changes due to intense groundwater withdrawal, which will be useful
from a water resource management perspective aimed at controlling human
interference on the Korba plain groundwater.
Keywords : Artificial Recharge Aquifer (ARA), Phratic aquifer, Piezometer, Salinity,
Vulnerability cahrge, Cap Bon , Tunisia.
___________________________________________________________ Page 68 sur 120
Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

La recharge artificielle des nappes d’eau souterraine en Tunisie

AYADI MOHAMED
Hydrogéologue en chef/DGRE

Résumé :
Les nappes d’eau souterraines constituent une importante composante des
ressources en eau dans les régions arides et semi-aride caractérisées par une
modestie de la pluviométrie. Cette classification hydrologique est toujours
prête à englober un risque de déficit hydrique dans les années à venir et suite
aux changements climatiques, sachant que l’aridité est une caractéristique
permanente du climat.
Dans le sous-sol, l’eau imprègne les roches en remplissant les vides. Elle
alimente les nappes aquifères autrement dit les couches aquifères ou couches
de terrains perméables saturées en eau et limitées vers le bas par un
substratum imperméable.
L’exploitation actuelle de ces nappes avec les moyens modernes de pompage
sont susceptibles d’épuiser rapidement l’eau si les extractions dépassent les
débits de recharge, entrant par conséquent en état de surexploitation qui se
traduit par un déséquilibre entre les réserves régulatrices et l’exploitation.
La Tunisie consciente de l’ampleur de l’enjeu de l’eau dans le progrès et le
développement durable a procédé comme suit :
-Depuis les années 70 trois plans directeurs relatifs aux Nord, au Centre et au
Sud ont été établit dans le but de réaliser des ouvrages de mobilisation et de
transfert des eaux de surface sans pour autant manquer de valoriser
l’utilisation des eaux souterraines.
Durant la période 1990-2000 la Tunisie a établit la première stratégie
nationale de mobilisation des ressources en eaux, au sein de laquelle elle a
prévu la mobilisation de 90%du potentiel des ressources en eau, avec la
réalisation des forages de reconnaissances , d’exploitation et des piézomètres
de contrôle et de suivi, l’amélioration et le développement des réseaux de
mesures et de contrôle des ressources en eau et la création de Barrage,
Barrages collinaires et lacs collinaires.
-Durant la période 2002-2011, La stratégie complémentaire des ressources
en eau, prévoit la mobilisation de 95% des Ressources en eau, le traitement
quantitatif et qualitatif de l’eau, L’instauration d’une nouvelle approche
consistant à passer graduellement d’une gestion de l’offre à une stratégie de
gestion de la demande aboutissant à une gestion intégré des ressources en
eau (GIRE).
En Tunisie, sur un effectif de 550 nappes recensées à travers tout le pays, 80
nappes ont déjà dépassées le seuil optimal de l’exploitation de leurs
ressources et se trouvent classées dans les catégories des nappes
surexploitées.
Pour soulager les nappes intensivement exploitées et remédier cette situation,
La DGRE a eu recours depuis plusieurs décennies à la recharge artificielle
constituant une alternative efficace d’assurer un stockage souterrain des
eaux et d’éviter leur déperdition en mer.

___________________________________________________________ Page 69 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Evaluation de la qualité des eaux de forages (Région de Tébessa


Algérie)
Melle TOUAHRIA Khedidja1, Mr GHEID Abdelhak2, Mr FATAH Samoun3 et
*
Melle TOUAHRIA Soraya3 .
1, 2
-Laboratoire des Sciences et Technologies de l’Eau et Environnement, Faculté des
sciences et technologie, Université de Souk-Ahras, Algérie (k.touahria@yahoo.fr ,
hakgheid@yahoo.fr )
3, 3*
- Faculté des sciences exactes et sciences de la nature et de vie, Université de Tébessa,
Algérie.

Résumé :
Tébessa est située au Nord-Est de l’Algérie, s’étend sur une superficie de
13878 km2, actuellement elle compte plus de 750000 habitants. Elle a
un climat semi aride avec un bilan hydrique déficitaire. La qualité de son
eau est tributaire de l’influence géologique et d’une pollution
anthropique évoluée. L’absence de ressources superficielles, la wilaya
satisfait par prélèvement d’eau souterraine, ce qui induit une
surexploitation des ces réserves aggravée par une recharge très
insuffisante.L’étude de la qualité physicochimique des eaux de quelques
forages choisis représentables zone de Tébessa montre que les eaux sont
de la même famille chimique mais les normes de potabilité montrent un
certain classement des points d’eau dont un non potable et
irrécupérable.

Mots-Clés : eau de forage, Tébessa, système d’évaluation de la qualité des eaux,


pollution.

Abstract :
Tebessa is located in the north-eastern of Algeria, it covers an area of
13878 km2, it has currently more than 750000 inhabitants. It has a
semi-arid climate with a water balance deficit. The water quality is
dependent on the geological influence and an anthropogenic pollution.
In the absence of surface water resources, the wilaya satisfied by
groundwater abstraction which leads to an overexploitation of these
reserves, this last one is aggravated by a very inadequate recharge. The
study of the physicochemical water quality of some boreholes of Tebessa
shows that the waters are of the same chemical family but the potability
standards show some classification points with a non-potable water and
unrecoverable.

Keywords: water boreholes, Tébessa, the Evaluation of the Quality of groundwater


System (EQS), pollution.

___________________________________________________________ Page 70 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Contribution de la recharge artificielle à l’amélioration de la situation


piézométrique du système aquifère de l’oued el Khirat (2003-2013)

LOBNA TRIKI BELGHITH1, NOUREDDINE GAALOUL2

1 Direction Générale des Ressources en eau (DGRE), 43 Rue Montfleury Supérieur 1008
Tunis
2 Directeur de Recherches , Institut National de Recherches en Génie Rural, Eaux et
Forêts (INRGREF- Tunis), Rue Hédi Karray BP 10, 2080 Ariana

Résumé

Le système aquifère de l’oued el khirat est composé de deux nappes superposées


en liaison hydraulique et qui sont logées dans le remplissage Plio-Quaternaire
de l’oued. Ce système renferme les ressources les plus importantes du
gouvernorat de Sousse constituant une source indispensable d’eau potable. Afin
de régulariser les écoulements de cet oued, assurer un stockage souterrain des
eaux, éviter leurs déperditions dans la mer et préserver la nappe de l’oued el
khirat contre l'invasion saline ou la baisse prononcée de sa surface
piézométrique on a eu recours à sa recharge artificielle. Cette opération est
pratiquée le long du lit de l’oued à travers les aménagements conçus pour cet
objectif (seuils, bassins). L’évolution piézométrique de la nappe el khirat durant
10 années de suivi reflète l’effet conjugué des apports pluviométriques et celui
de la fluctuation des volumes employés dans la recharge qui sont tributaires des
disponibilités en stock d'eau du barrage el khirat.

Mots-Clés : Recharge Artificielle ; Nappe de l’oued el khirat ; ouvrages de recharge,


évolution piézométrique.

___________________________________________________________ Page 71 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Qualité des eaux souterraines de la plaine d’Annaba : Influence de la


surexploitation

Groundwater quality of Annaba plain. Influence overexploitation

DJORFI S.1, HANI A.2

1
Laboratoire des Ressources Naturelles et Aménagement, U.B.M., Annaba.
djorfi2001@yahoo.fr
2 Laboratoire : Ressource en eau et Développement Durable, U.B.M., Annaba.

haniazzedine@yahoo.fr

Résumé
Le développement des activités anthropiques et l’accroissement des
populations dans la plaine de Annaba représentent un risque pour les
eaux souterraines qui constituent près de la moitié des ressources
mobilisées. Pour identifier les principaux facteurs qui influencent
l’évolution de la qualité physico-chimique des eaux et d’appréhender le
degré de vulnérabilité à la pollution des réservoirs aquifères, nous avons
utilisé les résultats analytiques obtenus pour des séries
d’échantillonnages, de périodicité plus au moins régulière, réalisés sur
les principaux réseaux de mesure. A partir de ces données ont été
élaborés des diagrammes d’évolution temporelle, des cartes de
distribution spatiale, des diagrammes et des Analyse en Composantes
Principales pour illustrer ainsi l’évolution physico-chimique des eaux. La
dégradation de la qualité des eaux est essentiellement due à l’avancée
du biseau salé (surexploitation) et aux rejets urbains et industriels.

Mots-Clés : Plaine de Annaba; aquifère ; pollution ; biseau salé

Abstract
The development of human activities and population growth in the plain
of Annaba pose a risk to groundwater that is almost half of the resources
mobilized. To identify key factors that influence the evolution of the
physico-chemical water quality and to understand the degree of
vulnerability to pollution of aquifers, we used the analytical results
obtained for a series of samples, frequency more at least regularly
performed on the main measurement networks. From these data were
drawn diagrams temporal evolution of spatial distribution maps,
diagrams and Principal Component Analysis to illustrate and
physico-chemical evolution of waters. Degradation of water quality is
mainly due to the advancing salt wedge (over exploitation), urban and
industrial discharges.

Keywords: Annaba plain; aquifer; pollution; salt wedge

___________________________________________________________ Page 72 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

La vulnérabilité à la pollution des eaux souterraines de la région


Tébessa-Hammamet (Est Algérien)

The vulnerability to the pollution of the underground waters of the Tebessa-


Hammamet region (East Algerian)
Seghir K.
Maître des conférences, Faculté des Sciences exactes et Sciences de la Nature et de la vie,
Université de Tébessa, Algérie. Email : seghir_karima@yahoo.fr

Résumé

Comme dans toutes les régions de l’Afrique du Nord, notamment du Maghreb,


la région du grand bassin Méllègue a connu au cours des vingt dernières années
une sécheresse très intense et persistante. Cette sécheresse est caractérisée par
un déficit pluviométrique considérable, a eu un impact très négatif sur les
régimes d’écoulement des oueds et des sources et sur l’alimentation des nappes
aquifères. Ce déficit hydro pluviométrique s’est répercuté sur l’ensemble des
activités socio-économiques de cette région surtout sur son développement
agricole. Par ailleurs ce phénomène a eu ainsi un impact écologique en
dégradant en générale l’environnement et en favorisant notamment la
pollution des eaux et le dépérissement du milieu naturel. Dans le but de localiser
les zones vulnérables à la pollution et leurs origine, des analyses hydro
chimiques des eaux et des mesures piézométriques ont été réalisées pendant les
périodes des Hautes et Basses Eaux des années 2005, 2006.Le calcul de l’indice
de contamination nous a permis de dresser des cartes de vulnérabilité sur
lesquelles on a distingué trois zones à degré de contamination croissant.
D’autre part, le calcul de pouvoir épurateur de la couche superficielle de la
nappe selon la méthode de RHESE 1977 a montré que la zone est bien protéger,
cela nous a laissé poser autant de questions sur l’origine de la pollution des eaux
et les points responsable de leur diffusion dans la nappe.

Mots clés : vulnérabilité, pollution, indice de contamination, pouvoir épurateur.

___________________________________________________________ Page 73 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Etude de contamination et d’accumulation du cadmium dans les


céréales et des sols agricoles

Abderrazzak. Baba Ahmed 1, Tahar .Kebir 2 et Keltoum. Bouhadjera 3

1: Centre universitaire de Rélizane


1, 2 et 3 : Laboratoire de Chimie inorganique et Environnement. Université de Tlemcen
Algérie

Résumé
Les métaux et les métalloïdes sont présents naturellement dans les sols. Le
développement de l'activité industrielle et de l'activité agricole depuis le siècle
dernier a entraîné des apports parfois intensifs de ces éléments qui deviennent
des polluants pour l'environnement.
Ainsi on se propose dans ce présent travail d’évaluer d’une part la
contamination ou le risque d’une contamination métallique par le cadmium
(Cd) dans le sol agricole irrigué par les eaux usées, les eaux du barrage de
Hammam Boughrara et les eaux de Oued Tafna et d’autre part dans une plante
alimentaire (le maïs) de l’année 2011. Dire si ces sols joueront-ils un rôle
d'immobilisation des métaux lourds ou transféreront-ils ces métaux vers les
végétaux.

Mots clés : Cadmium, sol, maïs, extraction séquentielle.

___________________________________________________________ Page 74 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Impact environnemental des rejets industriels issus de la société


ALZINC alentours des sols agricoles, (Algérie)

Kebir Tahar 1, Baba ahmed Abderrazzak2, Bouhadjera Keltoum 2, Hamza Mounia2

1
Département de chimie, Faculté des sciences, Université de Dr Moulay Tahar de Saida,
Saida 20000, Algérie e-mail : kebir_tahar@yahoo.fr
2
Laboratoire de Chimie Inorganique et de l'Environnement (LCIE), Département de
chimie, Faculté des sciences, Université de Tlemcen 13000, Algérie.

Résumé
La production des déchets solides urbains représente, en Algérie, un problème
environnemental important, car la plus grande part des ordures générées est
évacuée vers des décharges non contrôlées sans aucune mesure sanitaire. Ces
décharges sont éparpillées à travers tout le pays ainsi qu’au voisinage des
centres urbains créant, de ce fait, des risques potentiels pour la santé de la
population. Dans le présent travail nous nous somme intéressés aux terrains
agricoles près des rejets d’un site industrie, les résultats de cette étude ont
montré que sur les six éléments analysés seuls le Cd, l’As et le Zn présentent des
concentrations élevées dans ces parcelles dépassant les teneurs maximales
admises [2, 40 ,300] ppm. Par contre, les teneurs moyennes en Pb, en Ni en Mn
sont inférieures aux recommandées [100-400] ; [1-100] et [200] ppm
respectivement. Sur l’ensemble des terrains échantillonnés, la pollution
métallique est décroissante dans le profil du sol.
Mots-Clés : Rejets industriels, Métaux lourds, pollution, contamination.

Abstract
Environmental impact of industrial discharges from the society around ALZINC
agricultural soils (Algeria). Production of municipal solid waste is in Algeria, a
major environmental problem because the largest share of waste generated is
discharged to uncontrolled landfills without any sanitary measure. These
dumps are scattered throughout the country and in the vicinity of urban centers
creating, thus, the potential risks to the health of the population. In présent
student we are interssed with of agricultral land near of solid waste The results
of this study showed that the six elements analyzed only Cd, As and Zn present
in high concentrations in these plots exceeding the maximum permitted levels
[2, 40, 300] ppm. As against, the mean levels of Pb, Ni Mn is below the
recommended [100-400], [1-100] and [200] ppm respectively. On all sampled
sites, the metal pollution is decreasing in the soil profile.
Keywords : Industrial waste, heavy metals, pollution, contamination.

___________________________________________________________ Page 75 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Caractérisation de la qualité des eaux de surface et souterraine dans le


bassin versant d’Oued Laya (Akouda/Sousse)
DRIDI L1, SELMI M1, MAJDOUB R1, BEN HLIMA M2
1
Département du Génie des Systèmes Horticoles et du Milieu Naturel.
2
Département des Sciences Biologiques et de la Protection des Plantes.
Université de Sousse. Institut Supérieur Agronomique, BP 47, 4042 Chott
Mariem, Tunisie. dridi.isa2011@yahoo.fr

Résumé
En Tunisie, le développement des activités industrielles et agricoles
constitue une menace importante pour les ressources hydriques à
cause de l’insuffisance du contrôle du rejet des effluents dans le milieu
naturel. La présente étude porte sur la caractérisation de la qualité des
eaux de surface et souterraine le long du tronçon aval d’Oued Laya
situé dans la délégation d’Akouda (région de Sousse). Les résultats
d’analyses des paramètres physico-chimiques, des ions majeurs, de la
matière phosphorée et des métaux lourds montrent un impact
significatif du rejet des différentes activités agricoles et industrielles,
notamment de la station d’épuration des eaux usées de Kalaa Seghira,
sur la qualité des eaux. Dans Oued Laya, les sédiments contaminés par
les métaux lourds représentent une source de contamination des eaux
souterraines par infiltration/percolation. Une atténuation de cet
impact a été observée en s’éloignant du rejet de la station d’épuration.
Mots-Clés : pollution, eau de surface, Oued Laya, eau souterraine.

___________________________________________________________ Page 76 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

L’utilisation des courbes de récession dans la connaissance des


transferts en milieu karstique, application aux systèmes karstiques
des monts de Tlemcen (Nord-Ouest Algérien)
1*
H. Azzaz , B. Bekkoussa2, A. Hamimed3 & A. Khaldi4

1*
Laboratoire des Sciences et Techniques de l'Eau (LSTE), Université Mascara, Algérie
Email : azzazh@yahoo.fr Fax : 0021345802905
2
Laboratoire des Sciences et Techniques de l'Eau (LSTE), Université Mascara, Algérie
Fax : 0021345802905
3
Laboratoire de Recherche sur les Systèmes Biologiques et la Géomatique (LRSBG),
Université Mascara, Algérie, Fax: 002134580416
4
Laboratoire de Recherche sur les Systèmes Biologiques et la Géomatique (LRSBG),
Université Mascara, Algérie, Fax: 002134580416

Résumé
La compréhension du fonctionnement hydrodynamique des eaux souterraines
en milieu karstique par les méthodes classiques est relativement dépassée. La
description par des modèles mathématiques de la décrue et du tarissement des
écoulements karstiques est malaisée, du fait de l’hétérogénéité du milieu et de
l’influence des écoulements provenant de la zone non saturée. Une limitation du
volume de tarissement à la seule participation de la zone noyée peut entraîner
une erreur importante des capacités réelles de celle-ci. La variabilité du
coefficient de tarissement et l’évolution du débit initial de tarissement à
l’exutoire de quatre systèmes karstiques à travers les Monts de Tlemcen, durant
le cycle hydrologique indiquent que la recharge se passe en forte proportion
dans la zone non saturée. Donc, durant des crues succédant les périodes
pluvieuses, les réserves suspendues se rechargent et fournissent par conséquent
un écoulement retardé qui assure un soutien important du débit des sources.
Mots-Clés : Monts de Tlemcen ; Karst ; Tarissement ; Zone non saturée

___________________________________________________________ Page 77 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Étude des qualités des eaux souterraines de sud d’Algérie (Cas de la


ville d’Illizi) avec la proposition d’un système de traitement
Kateb Samir. (1). Zegait Rachid (2) Kais Baouia.(3)
(1) Département d’Hydraulique et Génie Civil, Faculté des sciences appliquée Université
d’Ouargla, Algérie katebsamir30@gmail.com
Résumé
Les eaux souterraines qui desservent la ville d'Illizi sont chargées en fer selon
l'origine des roches réservoirs et la nature des terrains qui entourent les nappes
aquifères, présentant aussi une turbidité importante due au taux élevé du
précipité du fer ferrique, de couleur rouille, résultant de l'oxydation du fer
ferreux dans l'eau .La présence du fer dans les eaux souterraines entraîne de
nombreux désagréments comme la dégradation de la qualité organoleptique et
de la couleur des eaux (en présence de fer, coloration brunâtre à tendance de
rouille), la dégradation des ouvrages de distribution et de stockage de l’eau
(corrosion, colmatage) ou encore la diminution de l’efficacité de la désinfection
par consommation de l’oxydant. Il est donc nécessaire de traiter cet élément. Ce
présent étude à pour objectif d’étudier, la qualité des eaux souterraines au
niveau de la ville d’Illizi sur la base d’une enquête sur site plus la proposition un
système de traitement

Mots-Clés : nappes aquifères, qualité des eaux souterraines, fer ferrique, la


dégradation des ouvrages de distribution

Abstract

The subsoil waters which serve the town of Illizi are charged out of iron
according to the origin with the rocks tanks and the nature of the grounds
which entouren , the water tables, also having a significant turbidity due to the
high rate of the precipitate of the ferri-iron, color rusts, resulting from the
oxidation of the ferro-iron in water La presence of iron in subsoil waters
involves many nuisances like the deterioration of the organoleptic quality and
the color of water (in the presence of iron, brownish colouring with tendency of
rust), the degradation of the works of distribution and storage of water
(corrosion, filling) or the reduction of It is thus necessary to treat this element.
This present study with for objective studied, the quality of subsoil waters on the
level of the town of Illizi on the basis of investigation on site plus the proposal a
system of treatment.

Keywords: water tables, quality of subsoil waters, ferri-iron, the degradation of the
works of distribution.

___________________________________________________________ Page 78 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Estimation of excess water use in agriculture


(Case Study: Minoohi Rural District-Abadan palm)

Seyed Zaman Mousavi1, Saeid Eslamian2,Sara Saadati3


1 PhD Student, Faculty of Water Sciences, Shahid chamran university, Ahvaz, Iran
Email: zamanmoosavi@gmail.com
2Associate Professor, Department of Water Engineering, Isfahan University of Technology,

Isfahan, Iran: Emailsaeid@cc.iut.ac.ir


3 M.Sc., Natural Resources Engineering, Isfahan University of Technology, Isfahan, Iran
Email:saadati.sara@gmail.com

Abstract
There is no doubt that the development and implementation of water projects
to raise the standard of living is required and Water Resources Development
Projects should be performed to help people. Application of water use
efficiency is the ability of quick comparisons between consumer systems in time
and space. The main objective of this study is to estimate excess water used
in a sample of 59 farms which are located in Abadan, Khuzestan province,
using Data Envelopment Analysis (DEA) in a crop year. The results of this
study showed a very weak correlation between Irrigation systems and excess
water use. Also, management has an effective on role Water efficiency.
According to results, there is a Positive relationship between the amount of
excess water and the age of the farmer and negative relationship between the
amount of excess water and the size of farm. Finally, differences in excess water
used in different farms are shown.

Keywords: excess water, Data. Envelopment Analysis (DEA), water use efficiency,
Abadan

___________________________________________________________ Page 79 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Analyse géochimique des eaux souterraines de la nappe du Complexe


Terminal de la Nefzaoua : Sud-Ouest Tunisien
Meriem Tarkia, Lassaad Dassib, Younes Jedouia
aUnité de Recherche Hydro-sciences Appliquées, ISSTE, 6072 Gabés, Tunisie
Email : tarkimeriem@gmail.com younes.jedoui@isstegb.rnu.tn
bInstitut Supérieur de Biotechnologie de Sfax, Département de l’environnement, 3038,

Sfax, Tunisie
Email : lassaad@geologist.com

Résumé
L’hydrochimie des éléments majeurs des eaux souterraines de l’aquifère du
Complexe Terminal de la Nefzaoua, Sud-ouest tunisien, ont été utilisées pour
identifier les processus naturels et anthropiques contrôlant la minéralisation.
L’investigation hydrochimique a montré que la minéralisation des eaux
souterraines est influencée principalement par la dissolution des évaporites.
L’analyse en composante principal (ACP) a permis de classer les eaux
souterraines du CT en trois groupes distincts. Le processus anthropique joue
aussi un rôle important dans la minéralisation de ces eaux par le phénomène de
retour des eaux d’irrigation.

Mots clés : aquifère du CT, éléments majeurs, interaction eau-roche, retour d’irrigation

Abstract
Major elements of the groundwater of the Complex Terminal aquifer of the
Nefzaoua region, Southwestern Tunisian, were used to identify natural and
anthropogenic processes controlling the mineralization. The hydrochemical
investigation showed that the mineralization of groundwater is mainly
influenced by the dissolution of evaporites. The principal component analysis
(PCA) classified the groundwater of the CT aquifer into three distinct groups.
Anthropogenic process plays an important role in the mineralization of these
waters by the return flow of irrigation waters.

Key words: CT aquifer, major elements, water-rock interaction, return flow

___________________________________________________________ Page 80 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Origine, qualité chimique et normes législatives des eaux de sources et


des eaux minérales embouteillées au Maroc

Origin, chemical quality and legislative standards of spring water and


mineral water bottled in morocco.

1
GHARIBI E. , TAUPIN J-D2, GHALIT M.1, AZDIMOUSA A.3
1Laboratoire de chimie de Solide Minéral et Analytique, Faculté des Sciences Oujda,
Maroc. gharibi_elkhadir@yahoo.fr; ghalit3@gmail.com
2Hydrosciences, UMR 5569 (IRD, CNRS, UM1, UM2), Montpellier-France.
taupin@msem.univ-montp2.fr
3Laboratoire des Géosciences Appliquées, Faculté des Sciences Oujda, Maroc.
Azdi61@yahoo.fr

Résumé
Au Maroc, trois types d’eau embouteillée potable sont reconnues- l’eau de table
(ET), d’origine quelconque, l'eau de source (ES) et l'eau minérale naturelle à
propriété thérapeutique (EM). Bien que leur qualité soit contrôlée,l'expansion
de l'agriculture engendre un risque decontamination des aquifères par les
nitrates et phosphates.Huit eaux provenant de la zone du Rif et du Moyen Atlas
rattachées à différentes conditions géologiques, 6 EM, 2 ES, ont été analysées
afin de vérifier leur qualité affichée, 5 ET ont aussi été analysées. Les résultats
montrent une qualité chimique en bonne concordance et l’absence de
contamination anthropique évolutive. Si la minéralisation des eaux s’est avérée
faible, la plupart des EM et ES montre une dureté élevée. La variabilité des
faciès chimiques observés, de HCO3--Ca2+ à Cl--Ca+/Na+, est interprétéeen
fonction du contexte géologique et minéralogique local et les processus de
dissolution associés ainsi que les apportsprofonds possibles par les failles.

Mots clés - Hydrogéochimie, Sources, Eaux embouteillées, Maroc

Abstract
In Morocco, three types of bottled water drinking are recognized- table water
(ET), from any cause, spring water (ES) and natural mineral water with
therapeutic effects (EM). Al though the chemistry is monitored, crops expansion
could create a significant risk of aquifer contamination with nitrates and
phosphates. Eight waters, 6 EM, 2 ES, coming from the area of the Rif Mountains
and the Middle Atlas attached to different geological conditions, have been
analyzed in order to check their quality indicated, 5 ET have also been analyzed.
The results show a chemical quality in good match and the absence of evolving
anthropogenic contamination. If water mineralizationis weak, the majority of
mineral and source watersshows a high hardness. The variability of chemical
feature observed, from de HCO3--Ca2+to Cl--Ca+/Na+,is interpreted with
regard to the geological and mineral local contextand the dissolution processes
related,as wellas possible deep flowsgo upthrough vertical fault.

Keywords : Hydrogeochemistry, Spring, Bottled water, Morocco

___________________________________________________________ Page 81 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

3. Modélisation Numérique : Gestion des aquifères


et effet de la recharge sur la qualité des eaux
souterraines

Titre Page
Noureddine Gaaloul (INRGREF-Tunisie) Dridi L., 83
Jelassi A., Laignel B. : Modélisation des écoulements
souterraines en milieu poreux non saturée de la nappe de
Korba-El Mida avec Hydrus 2D.
Adama Toure (Univ. Bamako - Mali), Mariko A.: 84
Estimating groundwater recharge under climatic variability
in the KLELA basin in Mali (West Africa) using physically
based methods.
Larbi Djabri (Univ. Annaba - Algérie), Bertrand C. : Mise en 85
évidence d’un transfert de polluants entre l’eau et le sol au niveau la
plaine d’Annaba (extrême Est Algérien).
Nicolas Lecoq (Univ.Rouen-France) : A generic modular 86
reservoir model dedicated to spring discharge modeling and
hydrodynamic analysis in Karst.
Samia Bounab (Univ. Amira - Algérie), Bousnoubra K. : 87
Évaluation Quantitative des Eaux Souterraines de la région
Annaba el Tarf (nord est Algérien).
Abdelmalek Drouiche (Univ. Med Seddik Ben yahya - 88
Algérie), Chaab S., Zahi F. : Phénomène de la remontée :
Impacts et conséquences sur la nappe phréatique d’Oued Souf
Sud-Est Algérien (cas de la zone de rejet ville d’El oued).
Yassir Echcharif Tribak (Univ. abdelmalek saadi - 89
Maroc), El Morabiti K., Hlila R. : Etude Hydrogéologique
préliminaire de la zone des flyschs à l’Ouest de Tétouan.
Hamidi Mansour (Univ. d’Oran - Algérie), Foukrache M., 90
Boursali T. : Les monts des ksour, un maillon d’un vaste
système hydrogéologique d’échelle régionale (N-W sahara).
Badaoui Imane (Univ. bechar - Algérie), Mekkaoui A., 91
Merzougui T. : Evaluation de la vulnérabilité d’un aquifère en
zone aride : comparaison des méthodes appliquées pour la
nappe du Turonien (Bechar, Sud Ouest algérien).
Houda Rzigui (ENIT - Tunisie), Zrelli Tlili B., Bouhlila R. 92
: Modélisation de la contamination par les nitrates de la nappe
de la plaine de Mateur (Nord Tunisien).

___________________________________________________________ Page 82 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________
Modélisation des écoulements souterrains en milieu poreux non
saturée de la nappe côtière Korba avec Hydrus 2D
Groundwater Flow and Solute Transport Using Hydrus-2D Numerical
Modelling: Case of Korba Coastal Aquifer (Cap-Bon, Tunisia)
1
Noureddine Gaaloul , Dridi Lotfi2, Jelassi Aymen3, Benoit Laignel4
1 Directeur de Recherches à l’INRGREF, E-mail: gaaloul.noureddine@iresa.agrinet.tn
2 Enseignent ISAChatt Meriem 3 Etudiant à l’Université de Rouen
4 Professeur Université de Rouen - France. E-mail ; Benoit.laignel@univ-rouen.fr
RÉSUMÉ
La réutilisation des eaux usées traitées pour la recharge de la nappe a été
réalisée aux niveaux des stations de traitement des eaux de Korba, par le
procède d’infiltration- percolation. Les eaux usées proviennent de la station
d’épuration de Korba et leur traitement final se fait par infiltration dans la zone
non saturée du sol (SAT, Soil Aquifer Treatment) depuis décembre 2008.
L’objectif du présent travail de recherche est de suivre le fonctionnement
hydrodynamique de l’infiltration-percolation des eaux usées sur le site de
recharge puis on a effectué des simulations sur les modèles numériques
mécanistes exemples Hydrus-2D. La modélisation nous a permis d’estimer la
profondeur de propagation maximale journalière de flux d’eau qui est de l’ordre
de 6,15 m pour une expérience avec 2,5 bâchées. Cependant, l’arrivée de ce flux
d’eau à la nappe nécessite un temps de 2j, 6h et 43mn. Les modèles d’écoulement
et de transport de soluté ont servi ensuite à la réalisation des simulations
prévisionnelles pour prévoir l’impact futur de la recharge artificielle par les
eaux usées traitées au niveau de Korba, sur la nappe.
MOTS-CLÉS : Modélisation, Recharge, Infiltration, Percolation, Hydrus-2D, Cap Bon.

ABSTRACT
The Korba aquifer on the east coast of Cap Bon peninsula, is of great economic
importance, has been overexploited since the 1960s with a resultant reversal of
the hydraulic gradient and a degradation of the quality due to seawater
intrusion. Its location in an often-narrow plain with intense human activity
(agriculture, industry, tourism…) makes it particularly vulnerable from both a
qualitative and quantitative alteration. In 2008, the authorities introduced
integrated water resources planning based on a managed aquifer recharge with
treated wastewater. Water quality monitoring was implemented in order to
determine the different system components and trace the effectiveness of the
artificial recharge. Sampling results of a network of wells to monitor a hydraulic
barrier for seawater intrusion control at the Korba-Mida are presented here for
the period 2008-2014. In this paper, the Groundwater Modelling System has
been used as a tool to simulate water and solute movement in the vadose zone
of Korba recharge aquifer (4ha). We describe a parameter estimation
procedure quasi three-dimensional model (Hydrus-2D), which solve the
governing equations for water flow and solute transport in variably saturated
porous media. We demonstrate the modeling approach and the calibration of
the model to experimental data of the Korba recharge site. In order to validate
the results we compared the observed values based on the Richards equations
for water flux in unsaturated porous media.
KEY WORDS: Modeling, Recharge, Infiltration, Percolation, HYDRUS-2D, Cap Bon,
Tunisia
___________________________________________________________ Page 83 sur 120
Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Estimating groundwater recharge under climatic variability in the


Klela basin in Mali (West Africa) using physically based methods
ADAMA TOURE1,3 ADAMA MARIKO1 BERND DIEKKRÜGER2 MOUSSA BOUKARI3
1
Laboratory of Water/Environment, Department of Chemistry, University of Sciences,
Techniques and Technologies of Bamako, Mali, adamamca@yahoo.fr,
adama.mariko@ird.fr.
2
Department of Geography, University of Bonn, Germany
3
Faculty of Science and technology, University of Abomey-Calavi, Benin,

Résumé
Les eaux souterraines jouent un rôle important dans le bassin versant de Klela,
situé au sud du Mali (Afrique de l’ouest), car elles sont les principales ressources
permanentes en eau dans la zone d’étude. Par conséquent, la compréhension de
la recharge des nappes demeure cruciale. L`objectif de cette étude est d’estimer
la recharge avec deux techniques différentes pour le bassin de Klela, notamment
la méthode de fluctuation des nappes (WTF) et des simulations dynamiques en
utilisant le modèle EARTH. Le grès fracturé de la zone d’étude est caractérisé
par des nappes peu profondes variant entre 1,36-33,29 mètres au-dessous du
niveau du sol. Due à la distribution unimodale des pluies, la recharge dans
l`aquifère fracturé du grès de Klela commence en Juin et termine en Octobre
pour tous les piézomètres considérés dans cette étude. La valeur de la recharge
en appliquant la méthode de WTF pour les deux ans (2012-2013) était estimée
à 14,18% de la moyenne annuelle de pluies (1268,05 mm/an), tandis que le
modèle EARTH simule une valeur de 13,65% de la pluviométrie moyenne
annuelle. Le coefficient d`emmagasinement est de l`ordre de 0,015-0,074 avec
une moyenne de 0,044.

Mots-clés : Eaux souterraines, recharge, WTF, modèle EARTH

Abstract
Groundwater plays an important role in the Klela watershed, situated in the
south of Mali (West Africa), because it is the principal permanent water
resources in this zone. Therefore, understanding groundwater recharge
remains crucial. The aim of this study is to estimate the recharge with two
different techniques for the Klela watershed, namely the water table fluctuation
method (WTF) and dynamic simulations using the EARTH model. The fractured
sandstone of the study area is characterized by shallow water level varying
between 1.36-33.29 meters below ground level. Due to the unimodal rainfall
distribution, recharge in the fractured sandstone aquifer of Klela starts in June
and stops in October for all piezometers considered in this study. The value of
recharge applying the WTF method for the two years (2012-2013) was
estimated to be 14.18% of the mean annual rainfall (1268.05mm/yr), while the
EARTH model simulates a value of 13.65% of the mean annual rainfall. The
specific yield is a range of 0.015-0.074 with a mean of 0.044.

Keywords: Groundwater, recharge, WTF, EARTH model.

___________________________________________________________ Page 84 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Mise en évidence d’un transfert de polluants entre l’eau et le sol au


niveau la plaine d’Annaba (extrême Est Algérien).

Larbi Djabri1, Catherine Bertrand2

1. Laboratoire Ressource en eau et développement durable. Université Badji


Mokhtar Annaba, BP12. 23000 Algérie. [Djabri_larbi@yahoo.fr]
2. Université de Franche comté Besançon France. E-mail :
[catherine.bertrand@univ-frcomte.fr]

RÉSUMÉ
Au lendemain de son indépendance l’Algérie, avait décidé de transformer ses
richesses naturelles à l’intérieur du pays, de ce fait beaucoup de complexes
industriels ont été construits.
Au niveau de la région d’Annaba, deux grands complexes ont été érigés, il s’agit
des complexes industriels de métallurgie (Arcelor Mittal steel actuellement), et
des engrais phosphatés (ASMIDAL). Cette situation a fait que la région
d’Annaba a été considérée comme le fleurant de l’industrie lourde algérienne.
Au départ le risque pollution n’a pas été pris en charge car le plus important
pour les responsables de l’époque, était de donner du travail à la population.
Cependant depuis quelques années les répercutions négatives (pollutions) de
cette industrie ont commencé à nuire à l’environnement, par les biais des rejets
solides et liquides.
En effet ces industries, déversent leurs rejets souvent sans pré- traitement
préalable au niveau des cours d’eau et des nappes environnantes conduisant à
une dégradation des milieux récepteurs.
Les travaux réalisés ont montré que les eaux à leur sortie des usines étaient très
chargées en ETM (chrome, zinc, cuivre, étain, fer, plomb, …).
A leur sortie des ateliers les concentrations sont très élevées, traduisant une
pollution due aux processus de fabrication mais plus on s’éloigne, on remarque
une baisse des concentrations au niveau des eaux, cette dernière s’accompagne
par un accroissement des teneurs en polluants au niveau des sols. Cette situation
traduit un piégeage des polluants par les sédiments.
Cette étude a mis en évidence une relation de cause à effet entre l’industrie et
la dégradation de la qualité des eaux et des sols.

MOTS CLÉS : Industrie / pollution / Annaba / Algérie.

___________________________________________________________ Page 85 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

KARSTMOD - A generic modular reservoir model dedicated to spring


discharge modeling and hydrodynamic analysis in karst

Nicolas Lecoq (1), N. Mazzilli (2,3), Hervé Jourde (4), Bruno Arfib (5), Dominique Bertin (6)
(1) Université de Rouen, UMR 6143 M2C, Rouen, France. Email : nicolas.lecoq@univ-
rouen.fr
(2) UAPV, UMR1114 EMMAH, F-84914 Avignon, France. Email : naomi.mazzilli@univ-
avignon.fr
(3) INRA, UMR1114 EMMAH, F-84914 Avignon, France
(4) Université Montpellier 2, UMR 5569 Hydrosciences, Montpellier, France
(5) Aix-Marseille Université, CEREGE, Marseille, France
(6) Géonosis, Saint Jean du Pin, France

Abstract
On the basis of the characterization of the different karst subsystems
(Soil/Epikarst – Unsaturated Zone – Saturated Zone) and mathematical models
developed on specific sites, we propose an adjustable modeling platform of karst
for both the simulation of spring discharge at outlets and the analysis of the
hydrodynamics of the compartments considered in the model. This platform was
developped within the framework of the KARST observatory network initiative
from the INSU/CNRS, which aims to strenghten knowledge-sharing and
promote cross-disciplinary reasearch on karst systems at the national scale.

___________________________________________________________ Page 86 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Évaluation Quantitative des Eaux Souterraines de la région


Annaba el Tarf (nord est Algérien)

BOUNAB1 SAMIA, Kherici Bousnoubra2 H


1 : Laboratoire de Recherche en Hydraulique Appliquée et Environnement- Faculté de
Technologie. UNIVERSITE A /MIRA ROUTE DE TARGA OUZEMOUR 06000 BEJAÏA
bounsam2006 @yahoo.fr
2 : Laboratoire d’Hydraulique UNIVERSITE BADJI MOKHTAR ANNABA
Résumé
Face à l’accroissement sans cesse des besoins en eau de la région du Nord-est
algérien (Annaba, El Tarf), lié à l’augmentation de la population, au
développement socio-économique et à l’implantation d’industries, le déficit
chronique en eau est difficile à combler. Il est demandé d’entreprendre des
recherches approfondies dans la politique de l’eau, basée sur l’évaluation des
ressources en eaux superficielles et souterraines et justifiée par la mise en place
d’une nouvelle stratégie de gestion des ressources plus fiable et plus efficace. .
Donc dans cette vision, ce travail est engagé pour évaluer les potentialités et
voir le volume des eaux souterraines mobilisé.

Mots clés : Annaba – El Tarf, ressources en eaux souterraines, potentiel hydrique,


évaluation
Abstract
With regard to the increase constantly in the requirements out of water for the
area for the Algerian North-East (Annaba, El Tarf,), related on the increase in
the population, the socio-economic development and the establishment of
industries, the chronic water deficit is difficult to fill. It is asked to begin the
research deepened in the policy of the water, based on the evaluation of the
water resources surface and underground and justified by the installation of a
new strategy of stock management more reliable and more effective. So in this
vision, this work is undertaken to assess the potential and see the volume of
water groundwater.

Key words: Annaba – El Tarf, resources subsoil waters, potential hydrous, evaluation

___________________________________________________________ Page 87 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Phénomène de la remontée : Impacts et conséquences sur la nappe


phréatique d’Oued Souf Sud-Est Algérien (cas de la zone de rejet ville
d’El oued)

DROUICHE ABDELMALEK 1 CHAAB SALAH 2 & ZAHI FAOUZI3


1
Université Mohamed Seddik Ben Yahia Jijel BP 98 Ould Aissa Jijel 18000 Algérie
drouiche_malek@yahoo.fr
2
Laboratoire de géologie Université de Badji Mokhtar-Annaba BP 12, Annaba 23000
Algerie shchaab@yahoo.fr
3
Université Mohamed Seddik Ben Yahia Jijel BP 98 Ould Aissa Jijel 18000 Algérie
zahi_faouzi@yahoo.fr

Résumé
Jusqu’à la fin de l’année 2010 un réseau d’assainissement qui couvre une partie
de la ville d’El-Oued avec un réseau de drainage (système pour rabattre la
nappe) sont opérationnels. Les eaux de ces derniers sont évacuées dans une
zone, située au Nord-Est de la ville d’El-Oued, sans aucun traitement préalable.
Les analyses chimiques des éléments indicateurs de pollution comme les nitrates
et les nitrites, plus l’ammonium et les phosphates ont été effectués sur 14
échantillons de puits et du rejet des eaux usées pour chacun des mois d'Avril et
Septembre 2007 et 18 échantillons pour les mois de janvier et avril 2010 et mai
2012. Les résultats indiquent que les nitrates sont présents dans les eaux de la
nappe, mais avec des concentrations très faibles pour l’année 2007, puis
deviennent importantes et qui dépassent parfois les normes pour les années
2010 et 2012. Les courbes de variations des ions NO2-, NH4+ et PO4-3 montrent
une évolution des concentrations qui dépassent largement les normes admises
pour les eaux du rejet et des puits avoisinants. L’excès de ces éléments indique
une pollution des eaux.
Mots clés : Oued Souf, pollution organique, sels nutritifs, eaux usées.

Abstract
Until the end of 2010 a sewerage network that covers part of the city of El-Oued
with a drainage system (system for drawdown aquifer) are operational. The
waters of these are discharged directly without any preliminary treatment in
an area located north-eastern of El-Oued city. Chemical analyzes of indicator
elements of pollution such as nitrates and nitrites, more ammonium and
phosphate were performed on 14 samples from wells and wastewater discharge
for each of the months of April and September 2007 and 18 samples the months
of January and April 2010 and May 2012. Results indicate that nitrates are
present in the waters of the aquifer, but with very low concentrations for 2007,
then become important and sometimes exceed the standards for years 2010 and
2012. The variation curves of ion NO2-, NH4 + and PO4-3 show a evolution of
the concentrations that far exceed the accepted standards for the waters of
reject and wells nearby. The excess of these elements indicates water pollution.

Keywords: Oued Souf, organic pollution, nutrients, sewage.

___________________________________________________________ Page 88 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Etude Hydrogéologique préliminaire de la zone des flyschs à l’Ouest de


Tétouan.

Hydrogeological preliminary study of the flysch area west of Tetouan

(1)
Yassir. Tribak , Karim. El Morabiti(1) & Rachid. Hlila (1)
(1) : Département de géologie, Faculté des Sciences de Tétouan, B.P 2121, Université
Abdel Malek Essaâdi [yassinaf@hotmail.com]
Résumé
Les formations des flyschs de la zone d’étude, située au nord du Maroc
contiennent des ressources en eau non négligeables. Nous avons procédé à leur
évaluation en se basant sur la délimitation et l’exploration des différents
systèmes aquifères inclus. Cette approche fût appliquée sur ce que nous avons
ici dénommés des« systèmes aquifères limités » dont les noms sont : le système
numidien de Zinat, le système Melloussa Tisirène et le système de l’Unité de
Tanger-Quaternaire. Ainsi et après une étude géologique et hydrogéologique (la
piézométrie, mesure des débits de sources…), on a pu révéler la répercussion du
contexte stratigraphique et structurale de la zone sur la mise en place des
systèmes aquifères ainsi que de leurs limites.

Mots clés : Flysch, système aquifère, contexte stratigraphique, source.

Abstract

The flysch formations located in northern Morocco contain significant water


resources. The evaluation of these water resources is based on the limits
determining and exploring of different aquifers included. This approach was
applied to what we have here called "Limited aquifer systems" which are:
Numidian system of Zinat, the Melloussa-Tisirène system and Quaternary-
Tangier unit system. So, after geologic and hydrogeological study (piezometry,
flow measurement of releases…), It could reveal the impact of stratigraphic and
structural context of the area on the establishment aquifer systems as well as
their limitations.
Key words: Flysch, aquifer system, stratigraphic context, release.

___________________________________________________________ Page 89 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Les monts des ksour, un maillon d’un vaste système hydrogéologique


d’échelle régionale (N-W sahara)

MANSOUR hamidi, FOUKRACHE Mohamed et Tewfik BOURSALI

Université d’Oran – Laboratoire Géoressources, Environnement et Risques Naturels


l_mansou_l@yahoo.fr

Résumé
Après l’examen des interprétations portées sur l’analyse des caractéristiques
hydrologiques, lithologiques et structurales, il s’est avéré que la chaîne des
Monts des Ksour n’en constitue qu’un maillon de l’immense appareil
hydraulique d’une partie du Nord Ouest Saharien auquel il lui est rattaché en
plusieurs endroits, par liaison hydrodynamique. Nous seront donc amené à
prendre en considération un système hydrogéologique d’échelle régionale
englobant les piémonts Nord des Monts des Ksour (bordure Sud du Chott
Gharbi), les piémonts Sud des Monts des Ksour (les inféro flux et le Complexe
Terminal de la Hamadet Bent Touadjine), la plate forme Saharienne (Hamadas
et grand Erg occidental) et la vallée de la Saoura. Ce système hydrogéologique
Saharien a pour assise un substratum formé de terrains Paléozoïques plissés et
pénéplanés s’étendant du Nord au Sud depuis les contreforts de l’Atlas Saharien
dont il est séparé par l’accident Sud Atlasique jusqu’au bassin de Tindouf. Le
Cénomano-Turonien, étant absent au Sud, se limite à une centaine de kilomètres
de la bordure de l’Atlas. Le Barrémo-Albo-Aptien, représenté par le Continental
Intercalaire s’étend largement vers le Sud. Le Mio-Pliocène, représenté par le
Complexe Terminal, caractérisé par les formations rougeâtres continentales,
repose en discordance vers le Sud de la plate forme sur le Continental
Intercalaire. Il constitue un système hydrogéologique indépendant et complexe.

Mots clés : Atlas saharien, Complexe Terminal, Continental intercalaire, Grand Erg
Occidental.

___________________________________________________________ Page 90 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Evaluation de la vulnérabilité d’un aquifère en zone aride :


comparaison des méthodes appliquées pour la nappe du Turonien
(Bechar, Sud Ouest, Algérie)

BADAOUI I. 1, MEKKAOUI A.1 et MERZOUGUI T.1


emyhydro@gmail.com
1
Faculté des Sciences et Technologie, département d’hydraulique -Université de Bechar,
Algérie, 08000

Résumé
Cette étude consiste en une approche d’aide à la protection et à la prévention
de la pollution des eaux souterraines de la nappe du Turonien de la région de
Bechar, ainsi qu’à la cartographie de zones vulnérables à la pollution. Elle était
réalisée dans le but d’identifier les zones à haut risque de contamination,
indépendamment du type et de la nature du polluant et de déterminer la
méthode qui permet le mieux d’évaluer la vulnérabilité. L’application de la
méthode DRASTIC et celle GOD a permis cette évaluation. Une étude
comparative fondée sur les différentes classes de vulnérabilité ont été mises au
point. Les différentes cartes de vulnérabilité ont révélés que la vulnérabilité par
la méthode DRASTIC est représentée par la concentration de trois classes ;
moyenne, forte et très forte, avec une domination de la classe « forte ». La
méthode GOD a abouti elle aussi à une vulnérabilité concentrée entre les deux
classes « faible», et « très forte » (avec un taux de où on remarque la domination
de la classe « forte ».

Mot de clé : nappe, Turonien, DRASTIC, GOD, vulnérabilité.


Abstract
This study is an approach to help in the protection and prevention of pollution
of groundwater in the water of Turonian and the mapping of areas vulnerable
to pollution. It was conducted in order to identify areas at high risk of
contamination , regardless of the type and nature of the contaminant and
determine which method is best to assess the vulnerability allows . The
application of the DRASTIC method and that GOD allowed this assessment. A
comparative study based on different classes of vulnerability have been
developed .different vulnerability maps revealed that the vulnerability DRASTIC
method is represented by the concentration of three classes - medium, high and
very high, with a dominance of the "strong" class. GOD method, it also resulted
in a concentrated between the two "low" vulnerability classes , and "very
strong" ( with a rate of, where the dominance of the "strong" class note .

Key word: slick, Turonian, DRASTIC, GOD, vulnerability.

___________________________________________________________ Page 91 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Modélisation de la contamination par les nitrates de la nappe de la


plaine de Mateur (Nord tunisien)

Houda RZIGUI 1, Besma TLILI-ZRELLI 2 et Rachida BOUHLILA 1.

1
Laboratoire de Modélisation en Hydraulique et Environnement .Ecole Nationale des
Ingénieurs de Tunis
2
Laboratoire de la géochimie et de la géologie environnementale. Faculté des sciences
de Tunis

Résumé :
La plaine de Mateur (Nord de la Tunisie) est une vaste dépression
alluvionnaire, caractérisée par une activité agricole intense et qui
renferme deux niveaux aquifères interconnectés formant une seule
entité hydrogéologique. Le principal objectif de ce travail est l’étude et
la modélisation des processus de la contamination de la nappe de
Mateur par les nitrates. La modélisation hydrogéochimique de la nappe
de Mateur est réalisée par l’application de deux modèles numériques
MODFLOW et MT3Dms. Les résultats obtenus après calage montrent
une pollution généralisée de la nappe, avec des teneurs en nitrates
dépassant la concentration maximale admissible fixée par les normes
tunisiennes (50 mg/l).
Mots clés : Modélisation - Nitrate - Mateur - Nappe

Abstract:
The plain of Mateur (North of Tunisia) is characterized by an intensive
agricultural activity where phreatic and deep alluvial aquifers are
interconnected forming a single hydrogeological unit. Elevated nitrate
concentrations in ground water exceeding 50 mg/l (limit for drinking
water(WHO, 2004)) are of great concern. In this perspective, the main
objective of this work is to simulate the groundwater flow path and the
fate of nitrate in the Mateur aquifer, using respectively two numerical
models MODFLOW and MT3Dms. Results given by hydrodynamic model
show that the global water budget of the aquifer is estimated at 669 l/s.
Nitrate transport simulation shows a generalized pollution of
groundwater.
Key words: Nitrate contamination -Groundwater -Tunisia – Modeling

___________________________________________________________ Page 92 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Changement climatique en
Méditerranée

___________________________________________________________ Page 93 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Changement climatique en Méditerranée

Titre Page
Raoudha Gafrej (ISSABT - Tunisie) : L’eau et l’énergie quelle 96
approche stratégique de gestion commune.
Zamrane Zineb (Fac. Semlalia - Maroc), Laignel B., Turki I., 97
Laftouhi N., Mahé G. : Analyse de la variabilité annuelle et inter-
annuelle des précipitations et des débits du bassin de Tensift
(Maroc) par la méthode des ondelettes.
Salim Djerbouai (LEGHYD - Algérie), Souag D. : Prévision 98
de la sécheresse par les réseaux de neurones artificielles et les
modèles stochastiques, application sur le bassin versant côtier
Algérois.
Zouhaier Nasr (INRGREF-Tunisie), King L. : Projections des 99
températures moyennes sous différents scénarios de changement
climatique et conséquence sur l’évapotranspiration en Tunisie.
Laila Oualkacha (FST Mohamedia - Maroc), Stour L., 100
Agoumi A. : Intégration des changements climatiques dans la
gouvernance du secteur de l’eau : Contexte et Besoins des Pays du
Maghreb
Béchir Ben Nouna (INRGREF-Tunisie), Chebil A., Jebari S. 101
: Réflexions sur l’adaptation aux changements climatiques : Cas
du secteur de l’eau en Tunisie.
Khaoula Melki (ENIT - Tunisie), Bjo Okez N., Mouillot F., 102
Bargaoui Z. : Estimation du bilan en eau et carbone en Tunisie
septentrionale en adoptant le modèle de cycle biogéochimique
CASA
A.A Gervais Atchadé (Univ. d’Abomey-Calavi - Bénin), 103
Vissin W E., Kodja D J., Metonou J. : Evaluation endogène des
phénomènes Hydro-Climatiques En pays Mina dans les
communes de Come et de grand-popo au Bénin (Afrique De
L’ouest).
Tatar Hafiza (Univ. Constantine - Algérie) : Variabilité 104
climatique et ressources en eau en milieu semi-aride : Cas des
bassins versants des Oueds Chemora, Reboa et Gueiss.
Hédia Chakroun (ENIT-Tunisie), Nakouri S., Mouillot F. : 105
Evolution de l’indice de sècheresse tvdi au Nord de la Tunisie par
télédétection.
Mohamed Rata (Univ. Khemis Meliana - Algérie), Bellague 106
D., Douaoui A. : Contribution à l’étude de la variabilité temporelle
du régime pluviométrique dans le cadre du changement
climatique «cas la plaine du bas chéliff».
Mohamed Hassen Baouab (ISSBAT - Tunisie), Cherif S.: 107
Changement climatique et ressources en eau : Tendances,
fluctuations et projection pour un cas d’étude de l’eau potable en
Tunisie

___________________________________________________________ Page 94 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________
Titre Page
Zineddine Nouaceur (Univ. Rouen - France), Laignel 108
B. : Changements climatiques et inondations urbaines au
Maghreb central (Maroc, Algérie, Tunisie).
Ouardia Gueciouer (Univ. Haouari Boumedien - 109
Algérie) : Etude de la vulnérabilité et de l’adaptation aux
risques d’inondations de la ville de Sidi Bel Abbas, Algérie.
Sabri Kanzari (INRGREF - Tunisie), Hachicha M., 110
Bouhlila R. : Simulation de la dynamique de l’eau et des sels
dans la région semi-aride de Bouhajla (Kairouan – Tunisie
Centrale) – Etude de l’effet d’un changement climatique.
Nadia Amraoui (BRGM - France): Modélisation des 111
impacts potentiels du changement climatique sur la ressource
en eau de deux systèmes aquifères régionaux Français.
Sofien Kouidri (Univ. Aboubakr Belkaid - Algérie), 112
Dahmani A., Megnounif A., Ghenim A. : Evolution des
paramètres climatiques dans le nord ouest de l’Algérie.
Bilel Weslati (INRGREF - Tunisie), Kahil Med T., Chebil 113
A., Gaaloul N.: Evaluation of water management measures for
reducing aquifer depletion: the case of the coastal area of Cap-
Bon (Tunisia).
Noury Ben Badji (Univ. Tlemcen - Algérie) : Les 114
Fluctuations climatiques dans l’Algérie occidentale durant le
vingtième siècle.
Houcine Jeder (IRA - Tunisie), Ben Khalifa A., Sghaier M.: 115
Impact des changements climatiques sur l’agriculture :
Application de l’approche Ricardienne, Cas de la plaine de
Jeffara.
Anouar Kaouachi (Univ. Badji Mokhtar Annaba - 116
Algérie), Boutaghane H., Bessakelia H. : Analyse des
éventuels impacts du changement climatique sur les courbes
IDF.
Mohamed Thabet (IRA - Tunisie) : Les changements 117
climatiques et l’impératif de l’usage efficient des ressources
hydriques. cas de la petite agriculture familiale des zones
arides
Nabil Ben Khatra (OSS - Tunisie), Briki M. : Les 118
expériences dans l’adaptation aux changements climatiques
dans la gestion des ressources en eau en Afrique du Nord :
facteurs de réussite et leçons tirés.
Sarra Lakehal (Univ. Abou Bakr Belkaid - Algérie) : Le 119
climat et la dégradation du sol agricole dans la région de
Tlemcen
Mounir Abichou (I.O - Tunisie) : L’olivier dans le Sud 120
Tunisien Face à la Rareté de l’Eau et les Changements
Climatiques

___________________________________________________________ Page 95 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

L’Eau et l’Energie quelle approche stratégique de gestion commune ?

Water and Energy: any common strategic management approach?

GAFREJ Raoudha1, KHELIFI Olfa2, BACHTA Mohamed Salah et MISSAOUI Rafik

1
Université Tunis El Manar, Institut supérieur des sciences biologiques appliquées de
Tunis, 9 Rue Zouhair Essafi 1006 – Tunis- Tunie, r.lahache@gnet.tn
2 Université Tunis El Manar, Institut supérieur des sciences biologiques appliquées de

Tunis, 9 Rue Zouhair Essafi 1006 – Tunis- Tunie, olfakhelifi@yahoo.com

Résumé
Avec un potentiel en eau évalué à 450 m3/hab et par an et une empreinte eau
évaluée à 2217 m3/hab et par an formée à 83% d’eau verte et dont le tiers est
importée, comment la Tunisie pourra assurer sa sécurité hydrique compte tenu
des effets projetés du changement climatique et ses implications sur les
écosystemes et les systèmes de production tout particulièrement en période de
sècheresse quand le potentiel en eau verte et l’énergie consommée par
l’agriculture pluviale sont perdus. Importer de l’eau virtuelle sous forme de
produits alimentaires ou sous forme d’énergie pour produire de l’eau ? L’étude
évalue pour les différents usagers de l’eau les consommations d’énergie et
fournie une analyse stratégique de gestion commune du couple eau-énergie.

Mots clés : changement climatique, eau virtuelle, énergie, sécurité en eau.

Abstract
With a water potential estimated at 450 m3/inhab per year and a water
footprint estimated at 2,217 m3/inhab per year composed of 83% of green
water and a third of which is imported, how Tunisia will ensure its water
security given the effects of climate change and its implications on
ecosystems and production systems especially on period of drought when the
potential of green water and energy consumed by rainfed agriculture are
lost. Importing virtual water in the form of food or in the form of energy to
produce water? The study evaluates energy consumption for different water
users and provides a strategic analysis of joint management of water-energy
nexus.

Keywords: climate change, virtual water, energy, water security.

___________________________________________________________ Page 96 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Analyse de la variabilité annuelle et inter-annuelle des précipitations


et des débits du bassin de Tensift (Maroc) par la méthode des
ondelettes

Z. Zamrane1, B. Laignel2, I. Turki2, N. Laftouhi1, G.Mahé3

1Faculty of Science Semlalia Marrakech, Lab. GEOHYD, BP 2390 Marrakech 40000


Maroc z.zamrane@gmail.com, laftouhi@gmail.com
2UMR CNRS 6143 Continental and Coastal Morphodynamics`M2C’ Université de Rouen,

76821 Mont-Saint-Aignan Cedex, France. benoit.laignel@univ-rouen.fr et


imen.turki.rouen@gmail.com
3IRD 15 rue Abou Derr BP 8967, 10 000 Rabat-Agdal Maroc gilmahe@hotmail.com

Résumé
L'analyse en ondelettes est utilisée pour identifier les principaux modes
de variabilité des précipitations et des débits du Tensift et de ses
principaux sous-bassins. Elle montre l'existence de nombreux groupes
d’énergie, de l'année à l'échelle inter-annuelle, des précipitations et du
débit dans la plupart des sous-bassins, ces bandes correspondent à des
intervalles de 1 an, 2-4 ans, 4 - 8 ans et 8-12 ans.
L'analyse de la cohérence des ondelettes montre une forte cohérence
entre la NAO/précipitations et la NAO/débits. Des modes de variabilité
ont été identifiés à l'échelle interannuelle: 2-4 ans, 4-8 ans et 8-12 ans.
Des non-stationnarités peuvent être observées vers la fin des années
1980, 1990 et 2000.
Mots clés : l'analyse par ondelettes, NAO, Tensift, Maroc

___________________________________________________________ Page 97 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Prévision de la sécheresse par les réseaux de neurones artificiels et les


modèles stochastiques, application sur le bassin versant côtier
Algérois

Drought forecasting using artificial neural network and stochastic models,


application in the Algerois catchment

DJERBOUAI.S1, SOUAG.D2.
1
djersalim@yahoo.fr
2Souagd@yahoo.fr

LEGHYD Laboratory
University of Science and Technology Houari Boumediene, BP 32 Bab-Ezzouar Algiers,
Algeria.

Résumé

La prevision de la sécheresse joue un rôle primordial dans les plans gestion et


de planification. Le présent travail à pour objectif, la comparaison entre les
modèles stochastiques linaires SARIMA (multiplicative seasonal autoregressive
integrated moving average) et le modèle à base de réseaux de neurones
artificiels RMSNN (Recursive multi-step neural network) pour la prévision de la
sécheresse, en utilisant l'indice de précipitation standardisé (SPI) pour
quantifier la sécheresse, dans le bassin versant côtier Algérois, Algérie. les
résultats obtenus par les deux modèles sont présentées dans le présent

Mots-clés: Sécheresse; SARIMA; RMSNN; Prévision.

Abstract
Drought forecasting is a major component of a drought preparedness and
mitigation plan. This study compares linear stochastic models known as
multiplicative seasonal autoregressive integrated moving average (SARIMA)
and recursive multistep neural network (RMSNN) for drought forecasting in
the Algerois catchment in Algeria, using standardized precipitation index (SPI)
as a drought quantifying parameter. The results obtained from two models are
presented in this paper.

Keywords : Drought; SARIMA; RMSNN; Forecasting.

___________________________________________________________ Page 98 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Projections des températures moyennes sous changement climatique,


Conséquences sur l’évapotranspiration en Tunisie

Projected mean temperatures under climate change scenarios and effects on


evapotranspiration in Tunisia.

2
ZOUHAIR NASR1 et LORENZ KING

1
Institut National de la Recherche en Génie Rural, Eaux et Forêts, BP 10, 2049 Ariana,
Tunisie nasr.zouhair@iresa.agrinet.tn
2
Justus-Liegig-Universität, D-35390 Giessen, Allemagne Lorenz.King@geogr.uni-giessen.de
Résumé

D’après les résultats du modèle de circulation globale HadCM3, la Tunisie peut


subir une augmentation générale des températures de l’ordre de (+1.0 °C) par
rapport à la période référence (1961-1990). Où l’on peut distinguer d’après le
scénario A2 trois zones d’influences. Concernant les variations saisonnières, le
modèle indique que l’automne subira les plus fortes augmentations allant de
+0.9°C à +1.4°C du nord au sud.
Les conséquences sur l’évapotranspiration potentielle indiquent des
augmentations assez conséquentes de celle-ci allant de +75 mm à +180 mm/an.
On peut noter également que ces augmentations se feront avec une forte
disparité régionale du nord au sud.

Mots-clés: réchauffent, évapotranspiration potentielle, déficit hydrique

Abstract
Based on the results of global circulation model HadCM3, Tunisia may undergo
a general increase in temperature of the order of (+1.0 ° C) compared to the
reference period (1961-1990). Which can be distinguished from the A2 scenario
three zones of influence.
On seasonal variations, the model indicates that the fall will suffer the highest
increases ranging from +0.9 °C to +1.4°C from north to south. The impact on
potential evapotranspiration indicates fairly substantial increases in the latter
ranging from 75 mm to 180 mm / year.
One can also note that these increases will be with a strong regional disparity
from north to south.

Keywords: warming, evapotranspiration, water deficit

___________________________________________________________ Page 99 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Intégration du Changement Climatique dans la Gouvernance du


Secteur de l’Eau : Contexte et Besoins des Pays du Maghreb

Integration of climate change in the water sector governance - Context and


needs of Maghreb Countries

1
Laila OUALKACHA , Laila STOUR2, Ali AGOUMI3
1
Faculté des Sciences et Techniques de Mohammedia, B.P.146, Mohammedia, Maroc
lailaoualkacha@gmail.com
2
Faculté des Sciences et Techniques de Mohammedia, B.P.146, Mohammedia, Maroc
stourl@gmail.com
3
Ecole Hassania des Travaux Publics, Km 7. Route d’El Jadida, Casablanca, Maroc
agoumi.ali@gmail.com

Résumé
Au Maghreb, le besoin d’intégrer le Changement Climatique (CC) dans les
politiques de développement est déjà reconnu et mis en évidence, les nouvelles
constitutions ont adopté le concept du développement durable, ce qui ouvre des
perspectives d’amélioration et montre une prise de conscience et une volonté
politique pour protéger les ressources naturelles contre les effets néfastes du CC.
Les organismes internationaux ont développé des guides et principes pour aider
les pays à réussir le processus d’intégration du CC, cependant, la mise en œuvre
de ce processus reste un défi majeur et les projets et actions d’adaptation au CC
sont généralement pilotés en dehors des processus existants de planification et
de développement. C’est le cas en particulier dans le secteur de l’eau.
L’objet de cet article est d’analyser le niveau d’intégration du CC dans les
politiques de l’eau au Maghreb. L’analyse concerne le Maroc et la Tunisie qui
ont déjà initié la mise en place du processus d’adaptation au CC. Elle consiste à
dresser une comparaison qualitative de la manière dont le CC est considéré aux
niveaux institutionnels, législatifs, financiers et techniques. Le cas de
l’Allemagne, pays européen performant dans le domaine de l’intégration du CC
dans les processus de développement, est pris comme référence pour tirer des
leçons et proposer des voix d'amélioration. Les voies d’amélioration et actions
proposées sont de nature diverses et s’imposent au niveau des pays de la région
tant au niveau politique qu’au niveau technique.

Mots clés : Eau, Changement Climatique, Gouvernance, Intégration.

___________________________________________________________ Page 100 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Réflexions sur l’adaptation aux changements climatiques : Cas du


secteur de l’eau en Tunisie.

Reflections on climate change adaptations: Case of water sector in Tunisia

BEN NOUNA Béchir*, CHEBIL Ali*, JEBARI Sihem*


*Institut National de Recherche en Génie Rural, Eaux et Forêts (INRGREF).
Mail : bennouna.bechir@iresa.agrinet.tn

Résumé
La présente étude vise à entreprendre une réflexion considérant la ressource
hydrique selon ses composantes : 1- disponibilité et offre, 2- demande et
gestion, 3- choix et tendance socio- économique. Pour cela, une synthèse des
travaux de recherches issus des expériences nationales et internationales a
été entreprise. Ces expériences ont été décrites et analysées selon leurs
pertinences et leurs possibilités d'adaptation au contexte de la Tunisie. Cet
effort a été lié au rôle de la recherche scientifique et son apport
pluridisciplinaire. Finalement, l’article a établis un ensemble de conclusions
et de recommandations relatives aux formes et aux modes d’adaptation qui
pourraient être considérées dans les plans futurs d’aménagement et de
gestion des ressources en eau.

Mots clés : Ressources en eau, changement climatique, stratégies d'adaptation,


recherche scientifique

Abstract
The current study aims to undertake a reflection considering water resources
according to its following components: 1 – availability,2- demand and
management, 3 - socio-economic trends. For this, a synthesis of research work
from national and international experiences was undertaken. These
experiences were described and analyzed according to their relevance and their
possible adaptation to the context of Tunisia. This effort has been linked to the
role of scientific research and its multidisciplinary input. Finally, the article has
established a set of conclusions and recommendations showing the most
appropriate forms and modes of adaptation that might be considered in future
planning and management of water resources.

Keywords: Water resources, climate change, adaptation strategies, scientific research

___________________________________________________________ Page 101 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Estimation du bilan en eau et carbone en Tunisie septentrionale en


adoptant le modèle de cycle biogéochimique CASA

Khaoula Melki1 (ENIT), Nahla Béji Okez1 (ENIT), Florent Mouillot2 (IRD),
Zoubeida Bargaoui 1 (ENIT)
1
Université de Tunis El Manar, Laboratoire de modélisation en Hydraulique et
Environnement (LMHE). ENIT, Campus Universitaire, BP 37 1002 Tunis, Tunisie
2
Institut de Recherche pour le Développement IRD UR060 CEFE/CNRS (DREAM)
1919 Route de Mende, 34293 Montpellier Cedex 5, France

Résumé
L’objectif de ce travail est de proposer une estimation du bilan en eau et carbone
en Tunisie septentrionale en adoptant un modèle de cycle biogéochimique CASA
(Canergie Ames Stanford Approach, (Potter et al., 1993). CASA est un modèle
spatialement explicite qui utilise comme variables d'entrée une représentation
spatiale de plusieurs variables climatiques, ainsi que les informations
cartographiques de types de végétation, d'indice foliaire et de pédologie. Les
variables climatiques contrôlant les processus sont la température de l’air, le
rayonnement solaire global et la pluviométrie que nous considérons à l’échelle
mensuelle, interpolées régionalement à 1km de résolution à l’aide de Spline en
plaques minces. La texture du sol, le LAI mensuel et les types de formation
végétale constituent des paramètres physiques introduits dans le modèle et
estimés hors modèle. Comme principal résultat, le modèle CASA simule des
valeurs spatialisées des facteurs de stress thermique et hydrique, principaux
contrôles des flux de carbone. Le carbone est calculé et validé sous trois formes :
le bilan des flux de photosynthèse et respiration (NPP), le stock de carbone dans
l’écosystème forestier (bois et feuilles) et le carbone stocké dans le sol en
utilisant des informations de terrain issues de l'inventaire forestier national
Tunisien (DGF) et de la carte des sol (Direction générale des sols). Suite à cette
approche, l’évapotranspiration réelle des forêts de Chêne liège et de Pin d’Alep
a été respectivement estimée à 800 et 850 mm/an en moyenne. D’autre part, le
stock de carbone dans la biomasse des forêts de Chêne liège et de Pin d’Alep a
été estimée à 600 gCm-2an-1 pour chaque espèce alors que de stock de carbone
dans le sol est évalué à 10000 gCm-2. Ces estimations obtenues par modélisation
sont comparables à celles obtenues par des approches quantitatives
expérimentales rapportées dans la littérature. Cependant, pour l’écosystème
Pin d'Alep du centre Tunisien semi aride, le carbone dans le bois, estimé à 2300
gCm-2, dépasse les estimations présentées par l’inventaire forestier du
Ministère de l’Agriculture alors que l’estimation de la moyenne annuelle de
biomasse de bois est comparable pour les forêts de chênes liège (2900 gCm-2).

Mots-clés: échanges atmosphère-sol, bilan hydrique, Carbone, CASA, modélisation.

___________________________________________________________ Page 102 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________
Evaluation endogène des phénomènes Hydro-Climatiques En pays
Mina dans les communes de Come et de grand-Popo au Bénin (Afrique
De L’ouest)

Assessment of endogenously of hydro-climatic phenomena among the mina


ethnic groups at come and grand-Popo municipalities.

ATCHADE A.A.G. 1,2 , VISSIN W. E.1,2 , KODJA D. J. 1,2 , METONOU J.1


1
Département de Géographie et Aménagement du Territoire, Université d’Abomey-Calavi,
République du Bénin, mekjohny@yahoo.fr
2
Laboratoire Pierre Pagney : Climat, Eau, Ecosystèmes et Développement (LACEEDE),
Université d’Abomey Calavi, B.P 526, Cotonou République du Bénin , gach12@yahoo.fr,
exlaure@yahoo.fr, djaphdom@gmail.com

Résumé
La présente recherche a pour but d’évaluer les connaissances ethno-
hydroclimatiques des Mina puis d’établir la relation entre ces connaissances
endogènes et les réalités scientifiques. L’approche méthodologique utilisée s’est
focalisée sur les données climatiques puis les perceptions paysannes des
phénomènes hydro-climatiques recueillies auprès de 352 ménages répartis dans
cinq des douze arrondissements que comptent les communes de Comé et de
Grand-Popo. Les phénomènes hydro-climatiques tels que l’inondation (esídͻdͻ),
la sécheresse (ekuɖíɖí), les vents violents (ayásínsín) et l’érosion (esíɖékɔ) sont
connus de 72 % de la population Mina. Cette population dispose des
connaissances pouvant permettre d’évaluer les phénomènes hydro-climatiques
qui sont conformes aux réalités scientifiques.

Mots clés : évaluation endogène, phénomènes hydro-climatiques, pays Mina.

Abstract
This research has carried out with the aim of evaluating the Mina ethno-
hydroclimatic knowledge and to establish the relationship between these
knowledge and the scientific realities. The methodology used bas been based on
the climatologic data and the local knowledge about phenomena hydro-
climatic collected beside 352 households shout out on five of twelve districts of
Comé and Grand-Popo. The phenomena hydro-climatic like flood (esí dͻdͻ),
drought (ekuɖíɖí), violent winds (ayásínsín) and erosion (esíɖékɔ) have known
by 72 % of population Mina. This population has knowledge one’s disposal
which can allow to evaluate the phenomena hydro-climatic and which are in
accordance with scientific realities.

Keywords: local evaluation, phenomena hydro-climatic, Mina area.

___________________________________________________________ Page 103 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Variabilité climatique et ressources en eau en milieu semi-aride : Cas


des bassins versants des Oueds Chemora, Reboa et Gueiss

Mme TATAR.Hafiza.
Pr.Université Constantine1.Laboratoire LASTERNE
(hafizatatar@gmail.com)
REGAD Nora Doctorante Eau et Aménagement

Résumé
Dans le contexte de changement climatique mondial, la tendance à la sécheresse
tend à s’accroitre, tendance qui a été observée durant les 30 dernières années
en Algérie et qui a eu un impact négatif sur les ressources en eau par :
- un déficit pluviométrique d’environ 30 % ;
-un impact sur le niveau de remplissage des barrages et l’alimentation des
nappes souterraines.
L’examen des séries de données reconstituées par les indices de sécheresse les
plus souvent utilisés au Maghreb, pour la surveillance et la prévision des années
de sécheresse, fait ressortir pour le bassin hydraulique « Hauts plateaux
constantinois » ,situé en milieu semi-aride ,une récurrence encore plus élevée
et une extension spatiale plus importante des sécheresses qui sont désormais
plus longues et plus fréquentes.
Plusieurs périodes, caractérisées par des pluviométries déficitaires et des
apports d’eau très faibles aux barrages du bassin hydraulique Hauts plateaux
constantinois, suite à la faible hydraulicité des écoulements des principaux
oueds , parmi lesquels, Oued Chemora oued Reboa et oued Gueiss,ont été
enregistrées.
Pendant les périodes sèches, les ressources en eau de surface et, par conséquent,
les volumes stockés subissent une diminution très nette, rendant difficile voire
illusoire la satisfaction de la demande en eau, en particulier celle destinée à
l'agriculture. Afin de mieux gérer une telle situation, la connaissance des
facteurs climatiques et la caractérisation de la sécheresse par l'estimation des
indicateurs sont indispensables.
Nous analyserons les relations entre les signatures caractéristiques des
phénomènes climatiques et la variabilité spatio-temporelle des ressources en
eau à travers l’étude du bilan hydrologique à différents pas de temps. L’analyse
des séries concomitantes, variables hydrologiques d’une part et variables
climatologiques de l’autre, permettra de replacer cette variabilité hydrologique
dans un contexte général de sécheresse hydrologique.

Mots clés : sécheresse, variation climatique, ressources en eau, hydrologie, semi-aride.

___________________________________________________________ Page 104 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Evolution de l’indice de sècheresse tvdi au Nord de la Tunisie par


télédétection

HEDIA CHAKROUN1, SARA NAKOURI1 , FLORENT MOUILLOT2


1- Université de Tunis El Manar, ENIT, Laboratoire de Modélisation en Hydraulique et
Environnement, 1002, Tunis, Tunisie. hedia.chakroun@enit.rnu.tn
2- IRD, UMR 5175 – Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive, F34293 Montpellier,
France

Résumé
La télédétection fournit des mesures répétitives de paramètres utiles à la
détermination des flux d’énergie et d’eau de surface exprimés par des indices
dont l’indice de sécheresse TVDI. La méthodologie de calcul de cet indice se base
sur la corrélation négative entre la température de surface et l’indice du couvert
végétal NDVI observée lors de stress hydrique. Dans la présente étude, nous
avons déterminé la variation spatio-temporelle de l’indice TVDI à partir de
données satellitaires MODIS en zone de végétation naturelle au Nord de la
Tunisie (Kroumirie). La confrontation de l’indice TVDI avec des données
climatiques a montré une corrélation avec les conditions hydriques estivales.

Mots-Clés : Sécheresse, Images MODIS, Thermique, NDVI, Kroumirie.

___________________________________________________________ Page 105 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Contribution à l’étude de la variabilité temporelle du régime


pluviométrique dans le cadre du changement climatique « cas la plaine
du bas Cheliff »

1 2
Rata M. , Bellague D , Douaoui A.1
1
Universitaire de Khemis Miliana, Algérie. Mohamed.ratta@yahoo.fr
1
Universitaire de Khemis Miliana, Algérie. Ab.douaoui@yahoo.fr
2
INRAA Hmadna . Relizane,Algérie. Bellague@yahoo.fr

Résumé
La région Nord- Ouest de l’Algérie, en particulier la plaine du bas Cheliff a
connu des moyennes des précipitations annuelles irrégulières durant les
dernières décennies,
Dans ce travail, on a étudié la variabilité temporelle du régime pluviométrique
et on tente de le caractériser sur l’extension mensuelle, saisonnière et annuelle.
Le changement du régime pluviométrique est observé au cours de la période de
mesure la plus complète disponible de 1972 à 2010, à l’aide du test d’Hubert on
a caractérisé le régime pluviométrique pour six postes pluviométriques, chaque
poste correspond à un sous bassin versant. Les résultats obtenus montrent qu’il
y a des changements du régime pluviométrique dans la région Nord-Est de la
pleine du Bas Cheliff, et un régime presque stationnaire dans les autres régions
qui sont caractérisées par des sols nus.
Ce changement du régime pluviométrique résulte de la présence d’une chaîne
montagneuse et un couvert végétal permanent dans le Nord-Est de la plaine, on
a conclu que la direction du changement du régime pluviométrique est de
l’Ouest à l’Est pour les trois régimes : mensuel, saisonnière et annuel.

Mots clés : Bas Chéliff, milieu naturel, Régime pluviométrique, Microclimat.

___________________________________________________________ Page 106 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Changement Climatique et Ressources en Eau :


Tendances, Fluctuations et Projection pour un Cas d’Etude de l’Eau
Potable en Tunisie

1
Baouab M.H. , Cherif S.2
Unité de Recherche Chimie des matériaux et de l’Environnement UR11ES25, Institut
Supérieur des Sciences Biologiques Appliquées de Tunis, Université de Tunis El Manar,
Tunis, Tunisie.
1m.hassen.b@gmail.com ; 2semiacherif@yahoo.fr

Résumé
Les répercussions du changement climatique sur l’eau sont
nombreuses. Certaines ont trait à l'alimentation en eau potable dans
ses trois principales étapes : le captage, le traitement et la
distribution. Au niveau du captage d’eau, la longévité des ressources
s'est drastiquement réduite suite à l’augmentation des volumes
évaporés : les réserves d'eau douce sont au mieux épuisées dans
moins d'un siècle. Pour l’étape de traitement, la qualité d’eau subit
de plein fouet les pics de pluviométrie. Alors que lors de la
distribution, une corrélation de 0,85 lie la variabilité de la
température et celle de la demande en eau potable. Le changement
climatique représente ainsi une contrainte et un défi pour les services
d’exploitation et de distribution d'eau potable.

Mots clés : Changement Climatique, Eau Potable, Ressources, Qualité.


Abstract
Climate change has multiple impacts on water sector. Some of them
are related to the drinking water field through its three main steps:
capture, treatment and distribution. Concerning capture, the water
resources longevity is drastically reduced by the increase in the
evaporated water volumes, at best way freshwater reserves are
exhausted in less than a century. As for the treatment step, water
quality was highly affected by the rainfall peaks. At distribution, the
potable water demand variability is correlated, by 0.85, to the
temperature fluctuation. Thus, the climate change is a constraint
and a challenge for the potable water utilities.

Keywords: Climate Change, Drinking water, Resources, Quality.

___________________________________________________________ Page 107 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Changements climatiques et inondations urbaines au Maghreb central


(Maroc, Algérie, Tunisie)

1
Zeineddine NOUACEUR , Benoit LAIGNEL2

1. UMR CNRS 6228 IDEES (Université de Rouen, France)


zeineddine.nouaceur@univ-rouen.fr,
2. UMR CNRS 6143 M2C (Université de Rouen, France)
benoit.laignel@univ-rouen.fr,

Résumé
La vulnérabilité du Maghreb central (Maroc, Algérie, Tunisie) est extrême
puisqu’une grande partie de sa population (la population urbaine dans les trois
pays atteint 63 % dépassant ainsi le point de basculement - part de la
population urbaine > population rurale,) est exposée aux conséquences induites
par les changements climatiques actuels (hausse des températures et
augmentation des précipitations) (IPCC, 2013, Donat et al, 2013, Christensen &
al, 2007). Face à cette situation inédite et pour lutter contre ces impacts négatifs
(hausse du niveau de la mer Méditerranée et de l’océan Atlantique et
recrudescence des phénomènes d’inondation), des plans d’adaptation et de
résilience doivent être initiés par ces pays (ONU-Habitat, 2010). L’objectif de cet
article est de montrer qu’un retour des pluies est amorcé dans cette partie de
l’Afrique du Nord mais que ce nouveau cycle pluviométrique s’accompagne
cependant par une augmentation sensible des inondations urbaines.
Mots clés : Maghreb central, changements climatiques, retour des pluies, inondation.

Abstract
The vulnerability of the central Maghreb (Morocco, Algeria, Tunisia) is extreme
because much of its population (urban population in the three countries reached
63% surpassing the tipping point - part of the urban population> rural
population) is exposed to the effects induced by current climate change (rising
temperatures and precipitation increase) (IPCC, 2013, Donat et al, 2013,
Christensen & al, 2007). To fight these negative impacts (increased
Mediterranean Sea and Atlantic Ocean level, and increase of flood events), plans
for adaptation and resilience must be initiated by these countries (UN-Habitat,
2010). The objective of this paper is to show that the rainfall return has begun in
this part of North Africa however this new cycle is accompanied by a significant
increase in urban flooding.

Keywords : Maghreb central, climat change, rainfall returns, flooding

___________________________________________________________ Page 108 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Etude de la vulnérabilité et de l’adaptation aux risques d’inondations


de la ville de Sidi -Bel –Abbas (Algérie).

GUECIOUER OUARDIA* & MEDEJERAB ABDERRAHMANE**

Faculté des Sciences de la Terre, de Géographie et de l’Aménagement du Territoire


Université des Sciences et de la Technologie Houari Boumediene(USTHB)
BP : 32 El- Alia Bab-Ezzouar 16111, Alger- Algérie.
E-Mail = ogueciouer@yahoo.fr* a_ medjrab@hotmail.com.**

Résumé

Les inondations sont parmi les catastrophes naturelles qui causent des pertes
et des dommages matériels dans le monde, entres autres l’Algérie, où chaque
année plusieurs agglomérations Algériennes situées aux pieds des versants,
dans les basses plaines et aux embouchures des Oueds sont menacées par les
inondations. Sidi Bel Abbas a connue plusieurs inondations tels que
L’inondation de 1940 qui a causé des dégâts considérables, la crue du mois
d’octobre 1986 a été engendré par des pluies intenses et la crue du mois de
septembre de 1994.
L’objectif de ce travail est d’étudier d’une manière exhaustive la genèse des
crues à Sidi Bel Abbes en se basant sur l’analyse du fonctionnement
hydrologique du bassin versant de l’Oued Mekerra, puis l’évaluation du degré
de sa vulnérabilité urbaine face au risque d’inondation en croisant les deux
paramètres à savoir l’aléa et la vulnérabilité. L’analyse quantitative du débit
fréquentiel de crues au niveau bassin versant a permis de délimiter l’étendu des
zones inondables de Sidi Bel Abbés. Et de circonscrire la courbe enveloppe des
zones potentiellement inondables.

Mots- Clés : aléa, vulnérabilité, inondation, la ville de Sidi Bel Abbés, Algérie.

___________________________________________________________ Page 109 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Simulation de la dynamique de l’eau et des sels dans la région semi-


aride de Bouhajla (Kairouan – Tunisie Centrale) – Etude de l’effet d’un
changement climatique

Kanzari Sabri1, Hachicha Mohamed1, Bouhlila Rachida2


1 Institut
National de Recherche en Génie Rural, Eaux et Forêts, 17 rue Hédi Karray BP
n°10 Ariana 2080 Tunisie, sabri.kanzari@gmail.com
2
Ecole Nationale d'Ingénieurs de Tunis, BP 37, Le Belvédère 1002 Tunis, Laboratoire de
Modélisation en Hydraulique et Environnement

Résumé
Une étude du mouvement de l’eau et du transfert des sels a été menée dans une
parcelle de la région de Bouhajla au Sud de Kairouan dans la Tunisie Centrale. Le
suivi jusqu'à 4 m de profondeur de la dynamique de l’eau a été réalisée par des
sondes TDR et celui des sels par des prélèvements d’échantillons de sol (Avril 2006
– Juillet 2008). Les profils hydriques et salins mettent en évidence le rôle d'une
couche argilo-limoneuse dans l’infiltration de l’eau et le transfert des sels. Cette
couche réduit l’entrainement des sels mais ne les arrête pas ce qui augmente le
risque de salinisation de l’aquifère. Ces processus sont simulés à l’aide du code
HYDRUS-1D avec sucées à court et à moyen terme. L’effet d’un évènement très
pluvieux (>50 mm/j) sur la dynamique des sels a été étudié. Ce type d’évènement
permet le lessivage d’une importante quantité de sels accumulés auparavant dans
la zone arable et favorise leur entraînement en profondeur ce qui réduit le risque
de salinisation du sol mais augmente celui de l’aquifère.
Mots-Clés : Salinisation – Sol – Aquifère – Bouhajla (Kairouan - Tunisie Centrale).

Abstract
A study of the movement of water and salt transfer was carried out in a parcel of
Bou Hajla’s area in the South of Kairouan. The monitoring up to 4 m of water
dynamic was carried out by TDR probes that and of salts by soil sampling (April
2006 - July 2008). Water and salt profiles highlight the role of a silty clay layer in
the infiltration of water and salt transfer. This layer reduces salt’s training but do
not stop it which increases the risk of the aquifer salinization. The simulation was
carried out successfully by HYDRUS- in the short and the medium term. It allowed
the analysis of the effect of a very rainy event (> 50 mm/d) on the dynamics of
salts. This type of event allows the leaching of the accumulated salts in the topsoil
which promotes their burial in depth. This reduces the risk of salinization of soil but
increases that of the aquifer.

Keywords : Salinization – Soil – Aquifer –Bouhajla (Kairouan – Central Tunisia).

___________________________________________________________ Page 110 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Modélisation des impacts potentiels du changement climatique sur la


ressource en eau de deux systèmes aquifères régionaux Français.

Amraoui N1, Douez O2, and Stollsteiner Ph1


1 BRGM Orléans, 3 avenue Claude Guillemin-BP- 36009 – 45060 Orléans cedex 2.
N.amraoui@brgm.fr
2 BRGM Poitou-Charentes, 5 rue de la Goélette, 86280 Saint-Benoit. O.douez@brgm.fr

Résumé
Dans le département de la Somme et en Région Poitou-Charentes, les eaux
souterraines représentent la principale ressource utilisée pour l’alimentation en
eau potable et pour l’irrigation. Face au changement climatique annoncé, il est
important pour les décideurs de connaître les impacts du changement climatique
sur cette ressource afin de planifier des stratégies d’adaptation appropriées. Deux
modèles hydrodynamiques régionaux, ceux de l’aquifère crayeux du bassin de la
Somme et des nappes du Jurassique en Poitou-Charentes, ont été utilisés afin
d’évaluer l’impact de ce changement climatique sur la recharge, les niveaux de
nappes et les débits de cours d’eau à partir des données de projections climatiques
désagrégées issues de 7 modèles climatiques ayant tourné à partir d’un scénario
du GIEC/IPCC (A1B). Les résultats des simulations des modèles hydrodynamiques
à l’horizon 2065 montrent une baisse de la recharge moyenne annuelle de la nappe
de la craie et du débit des cours d’eau dans le bassin de la Somme, pour les nappes
du Jurassique en Poitou-Charentes des situations assez différentes sont obtenues
selon les bassins versants et les scénarios climatiques.

Mots-Clés : Aquifères régionaux, ressources en eau souterraines, changement climatique,


modélisation hydrodynamique

Abstract
In the Somme department and Poitou-Charentes, groundwater is the main
resource used for drinking water and irrigation. With the climate change
announced, it is important for policymakers to know the climate change impacts
on this resource to plan appropriate adaptation strategies. Two hydrodynamic
models, the chalky aquifer basin of the Somme and the groundwater Jurassic in
Poitou-Charentes, were used to assess the impact of climate change on
groundwater recharge, groundwater levels and river flows. These hydrodynamic
models used data disaggregated climate projections from 7 climate models using
one IPCC scenario (A1B). The simulation results of the hydrodynamic models show,
at the 2065 horizon, a reduction of the average annual groundwater recharge and
rivers discharge in Somme basin, however, for Jurassic aquifers in Poitou-
Charentes, different situations are obtained according to the watersheds and
climate scenarios.

Keywords: Regional aquifers, groundwater resources, climate change, hydrodynamic


modeling

___________________________________________________________ Page 111 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Evolution des parametres climatiques dans le nord ouest de l’Algérie


Evolution of climate parameters in north-west of Algeria

KOUIDRI Sofiane1, DAHMANI Abdelmajid2, MEGNOUNIF Abdesselam1, GHENIM


Abderrahmane Nekkache1
1Faculté de technologie, Université Abou bekr Belkaid Tlemcen, Algérie, Laboratoire
« Eau et Ouvrages dans Leur Environnement», sofihydro@gmail.com
2
Université Abou bekr Belkaid Tlemcen, fayoul01@yahoo.fr

Résumé
L'étude des paramètres climatiques est souvent concentrée sur l’aspect particulier
de la variabilité des valeurs extrêmes, Cependant, la disponibilité de bonnes
estimations de ces paramètres est essentielle aussi bien pour la gestion des
ressources en eau que la protection des ouvrages d’art ou encore la lutte contre
les inondations, Dans ce travail, on examine l’évolution des paramètres climatiques
enregistrés à la station de Zenata au nord-ouest de l’Algérie, L’étude investie
quatre paramètres a savoir la température journalière maximale annuelle, la
température journalière maximale annuelle au sol, la pluie journalière maximale
annuelle et la vitesse de vent maximal couvrant une période de 31 années allant
de 1981 à 2011, l’objectif est de modéliser ces quatre paramètres par des lois de
probabilités pour une description adéquate des fréquences et périodes de retour.

Mot clés : Paramètres climatiques, événements extrêmes, loi de probabilité, période de


retour
Abstract
The study of climatic parameters is often based on the particular aspect variability
of extreme values. However, the availability of the good estimations of these
parameters is essential, also good for the management of water resources and the
protection of structures and floods control. In this work, we will examine the
climatic parameters evolution recorded at Zenata station in the north-west of
Algeria. The study invested four parameters namely the annual maximum daily
temperature, annual maximum daily soil temperature, annual maximum daily
rainfall and maximum wind speed over a period of 31 years from 1981 to 201. The
objective is to model these four parameters by law of probabilities for an adequate
description of frequencies and return periods.

Key words: climate parameters, extreme event, probability law, return period

___________________________________________________________ Page 112 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Evaluation of water management measures for reducing aquifer


depletion: the case of the coastal area of Cap-Bon (Tunisia)

Bilel Ouesleti1, Mohamed Taher Kahil2, Ali Chebil3 and Noureddine Gaaloul4
1 CREDA. Parc Mediterrani de la Tecnologia Edifici ESAB. C/ Esteve Terrades, 8 E-
08860 Castelldefels, Barcelona, España.[weslati.bilel@hotmail.fr]
2 CITA - Avda. Montañana 930, 50059 Zaragoza, España.
3
International Center for Agricultural Research in the Dry Areas (ICARDA).
3 Rue Mahmoud Ghaznaoui, El Menzah IV 1082 Tunis, Tunisia
4Institut National de Recherches en Génie Rural, Eaux et Forêts (INRGREF)

B.P. n° 10, 2080 Ariana, Tunisia

Abstract
In Tunisia, climate change is projected to exacerbate water scarcity and increase
the frequency and intensity of drought spells. The impacts of climate change on
Tunisia’s irrigation activities could be harmful, and call for the development of
methodologies that can support the design of sustainable water management
policies. This paper presents a hydro-economic model that is used to evaluate
the effects of different water management measures for reducing the huge
aquifer depletion in the Cap Bon region in Tunisia. The three policies have been
evaluated: prohibition of over-exploitation of groundwater, application of an
environmental tax and seawater desalination. Results indicate that the effects
of alternative water management interventions are different in terms of land use
decisions and cost-efficiency. Climate change impacts would increase these
differences.

Keywords: Climate change, Hydro-economic modeling, Groundwater depletion, Water


policy, Cap-Bon.

___________________________________________________________ Page 113 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Les Fluctuations climatiques dans l’Algérie occidentale durant le


vingtième siècle.

Climatic fluctuations in western Algeria during the twentieth century

BENABADJI Noury
Université de Tlemcen, Faculté Sciences de la nature de la vie et de l’Univers, BP 119
Département d’Ecologie et Environnement Tlemcen, 13000, ALGERIE
benabadji_n@yahoo.fr
Résumé
Les variations climatiques majeures relevées par nos soins entre le début et la fin
du siècle passé de longue durée (18 années et 38 années), ont montré à travers des
comparaisons entre des stations éloignées une tendance vers une aridification.
Les stations météorologiques connaissent une semi continentalité (M-m comprise
entre 25 et 35°C). La période sèche peut atteindre 9 mois à l’intérieur du continent,
elle est appréciée à travers les diagrammes ombrothermiques (Bagnouls et
Gaussen, 1953). Le climagramme pluviothermique d’Emberger Q2 en fonction du
minima thermique replace la plupart des stations dans des étages plus arides.

Mots Clés : Paramètres climatiques, Modifications climatiques, Synthèse bioclimatique,


Algérie occidentale.
Abstract
The major climatic variations that we have taken between the beginning and the
end of the last century of long duration (18 years and 38 years), showed, through
comparisons between remote stations, a trend towards aridity.
Weather stations experience semi continentality (M-m included between 25 and
35°C). The dry period can reach 9 months inside the continent, it is.through
ombrothermic diagrams (Bagnouls and Gaussen, 1953). The pluviothermic
climagramme of Emberger Q2 depending on the minimum thermal replaces most
stations in more dry floors.

Key Words: Climatic parameters, climatic modifications, bioclimatic synthesis, Western


Algeria.

___________________________________________________________ Page 114 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Impact des changements climatiques sur l’agriculture : Application de


l’approche Ricardienne, Cas de la plaine de Jeffara au Sud-Est tunisien

HOUCINE JEDER1, AHMED BEN KHALIFA2, MONGI SGHAIER3


1Laboratoire d’économie et sociétés rurales. Institut des Régions Arides IRA, Route du Jorf,
4119, Médenine, Tunisie, djederhoucine@yahoo.fr
3Unité de recherche Environnement Ressources Naturelles Agriculture, Faculté des

Sciences Economiques et de Gestion, Tunis, Ahmed.khalifa@fsegt.rnu.tn


3Laboratoire d’économie et sociétés rurales. Institut des Régions Arides IRA, Route du Jorf,

4119, Médenine, Tunisie, mongi.sghaier@ira.agrinet.tn

Résumé
Cette étude évalue la vulnérabilité de l’agriculture dans la plaine de Jeffara (sud-
est tunisien) aux changements climatiques en utilisant la méthode Ricardienne.
Cette méthode consiste à exprimer les revenus nets agricoles en fonction des
variables climatiques, édaphiques et socio-économiques. Ces modèles ricardiens
ont été testés sur la base des données d’une enquête réalisée dans le cadre d’un
projet de développement dans la plaine Jeffara pour la compagne agricole 2002-
2003. Ces modèles ont permis d’exprimer d’une part la relation qui existe entre le
revenu agricole et les variables climatiques (température et précipitation) et
d’autre part, d’analyser la sensibilité des revenus agricoles par rapport à ces
variables climatiques. Des simulations ont été faites sur la base des résultats du
scénario A2 de la projection qui a été réalisé par le modèle HadCM3 à l’échelle
nationale et régionale de la Tunisie.
Les résultats de l’étude ont montré que la relation entre le revenu et le climat est
non linéaire. L’impact marginal de la température sur le revenu agricole est de -
3,82 Dinars Tunisien par hectare tandis que celui de la précipitation est de +23,43
Dinars Tunisien par hectare. L’analyse des élasticités montre que l’agriculture est
très sensible à la précipitation dans la plaine de Jeffara. L’augmentation des
précipitations de 1% entraine une hausse des revenus agricoles de 5,9 %.
Cependant, une augmentation des températures de 1% entraine une baisse des
revenus agricoles de 1,68%. Les analyses de sensibilité ont montré que les paysans
perdront 75% de leurs revenus selon le scénario extrême A2 (Température +2,1 et
précipitation -18 %). Du fait des conditions climatiques déjà difficiles, les Scenarios
de diminution des précipitations ou/et d’augmentation des températures sont très
dommageables à l’agriculture en zones arides.

Mots clés : Changements climatiques, agriculture, modèle Ricardien, Sud-tunisien

___________________________________________________________ Page 115 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Analyse des éventuels impacts du changement climatique sur les


courbes IDF.

1
KAOUACHI A , BOUTAGHANE H2, BESSAKELIA H3
1
Doctorant université Amar Tlidji lagouat (k-anouar@live.fr)
2
Docteur université Badji- Mokhtar Annaba (boutaghane.hamouda@univ-annaba.org)
3
Doctorante université Aboubaker Belkaid-Tlemcen (hanene_bessaklia23@hotmail.fr)

Résumé
Le grand nombre d'événements extrêmes qui ont été observés ces dernières années, a mis
l'accent sur les possibles changements dans les conditions météorologiques extrêmes dus
au changement climatique. Ce dernier conduit à des changements futurs dans les
caractéristiques des épisodes pluviométriques extrêmes, Les ouvrages, les aménagements
et les réseaux ont été conçus sur la base d’une analyse statistique des pluies intenses
survenues sur une région donnée, afin d’établir un niveau de fonctionnement adapté aux
conditions climatiques passées. Les courbes (IDF) résument cette information statistique.
Dans cette communication les possibles changements climatiques sont étudiés sur les
courbes (IDF), en utilisant des données historiques et des projections climatiques futures.
Une analyse des impacts possibles sur le fonctionnement des réseaux d'assainissement
sera faite sur la base de ces changements.

Mots-Clés : changement climatique, courbe IDF, pluie extrême, réseau d'assainissement.

Abstract
Optimal rainfall temporal patterns for urban drainage design in the context of
climate change
The large number of extreme events that have been observed in recent years has
focused on possible changes in extreme weather due to climate change. This last
lead to future changes in the characteristics of extreme rainfall events, the
structures, facilities and networks have been designed based on a statistical
analysis of the intense rains on a given region to establish a level of operation
adapted to past climate conditions. The curves (IDF) summarize the statistical
information. In this communication possible climate changes are studied curves
(IDF), using historical data and future climate projections. An analysis of potential
impacts on the functioning of sewerage will be made on the basis of these changes.

Keywords: climatic change, rain, IDF curve, sewer system

___________________________________________________________ Page 116 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________
Les changements climatiques et l’impératif de l’usage efficient des
ressources hydriques : cas de la petite agriculture familiale des zones
arides

Mohamed THABET
Institut des Régions Arides-4119-Médenine-Tunisie [Mohamed.Thabet@ira.rnrt.tn]

Résumé :
A l’instar de nombreux pays du bassin méditerranéen, les ressources en eau de la
Tunisie deviennent de plus en plus limitées face à une demande en eau croissante
sans cesse dans les divers secteurs socio-économiques. Le secteur agricole qui à
travers sa filière irrigation s’accapare à lui seul de plus de 80% de la demande
globale demeure marqué par sa faible efficience d’utilisation de l’eau. Le présent
papier essaye d’analyser les données de l’irrigation et d’évaluer son efficience à
travers une série de mesures menées au sein d’une parcelle agricole située dans la
presqu’ile de Djof (gouvernorat de Médenine) où règne un climat aride.
Mots clés : aride, irrigation, efficience, climat

Abstarct :

As many countries of Mediterranean basin, Tunisian water resources becomes


limited due to different sectors needs. Irrigated agriculture needs go beyond 80%
of total available resources. Nevertheless, it is characterized by low water use
efficiency. This paper is devoted to analyse some irrigation data collected from a
private farm where a series of irrigation events were observed. The farm is located
in Djorf peninsula which is a part of south arid region.

Key words: arid, irrigation, efficiency, climate

___________________________________________________________ Page 117 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________
Les expériences dans l’adaptation aux changements climatiques dans
la gestion des ressources en eau en Afrique du Nord : facteurs de
réussite et leçons tirées
Nabil Ben Khatra1 et Mourad Briki2
1 : Coordinateur du programme Environnement (Observatoire du Sahara et du Sahel)
2 : Responsable de l’Alerte Précoce Environnementale (Observatoire du Sahara et du Sahel)

Résumé
Le changement climatique représente un défi important pour l'Afrique. Le Groupe d'experts
intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) a prévu que si les émissions de Gaz à
effet de serre (GES), la principale cause du changement climatique, continuent d'augmenter,
les températures mondiales moyennes augmenteront de 1,4 à 5,8 ° C d'ici la fin du 21ème
siècle (GIEC, 2007). Le rapport de la Banque Mondiale sur le climat (2012) constate que
malgré les bonnes intentions d’une communauté internationale déterminée à limiter
l’élévation de la température à 2°C au-dessus du niveau de l’époque préindustrielle, un
réchauffement de l’ordre de 3,5 à 4°C apparaît de plus en plus probable. Le cinquième rapport
du GIEC stipule qu’à la fin du 21ème siècle, l’augmentation de la température à la surface du
globe sera très probablement supérieure à 1,5 °C par rapport à l’époque allant de 1850 à 1900
pour tous les profils représentatifs de l’évolution de concentration (RCP), sauf le RCP2,6. Il est
probable qu’elle dépassera 2 °C selon les RCP 6.0 et RCP 8.5, et il est plus probable
qu’improbable qu’elle dépassera 2 °C selon le RCP4.5.
La combinaison de la réduction des précipitations et des températures plus chaudes
engendrera une augmentation de 5 à 8% des terres arides d’ici 2080 (60 à 90 millions
d’hectares). En outre, la montée du niveau de la mer devrait avoir un impact sur de
nombreuses zones côtières de latitudes moyennes et entraîner une augmentation de la
pénétration de l’eau de mer dans les aquifères utilisés pour l’irrigation des plaines littorales.
Les phénomènes liés au changement climatique combinés aux effets attendus de
l’augmentation de la population vont sérieusement affecter l’équilibre écologique, entraînant
une dégradation des ressources naturelles et de la biodiversité, des sols et une baisse de la
production agricole et donc des moyens de subsistances des populations africaines
majoritairement dépendantes de ces ressources. Les ressources naturelles (en sol, eau et
végétation) sont particulièrement fragilisées par des pressions d’ordre anthropique et
climatique, rendant ainsi la population plus vulnérable face aux effets du changement
climatique. La vulnérabilité des populations africaines, largement citée comme étant la plus
élevée au monde, tient à la faiblesse des infrastructures et aux systèmes de production, mais
aussi à l’insuffisance de méthodes scientifiques appropriées d’évaluation des risques et des
stratégies d’adaptation. Les prises de décision éclairées concernant les actions et mesures
d’adaptation pratiques doivent se baser sur de solides connaissances scientifiques, le
renforcement des capacités des acteurs et la mise en place de dispositifs de production
d’informations. Le changement climatique représente une composante importante de la
stratégie 2020 de l’OSS qui consiste essentiellement de deux axes : un axe technique et
scientifique dédié à la gestion concertée et rationnelle des ressources naturelles avec quatre
thèmes principaux : Environnement, Eau, Climat et Population, et un axe transversal dédié au
partage des connaissances. Les principaux systèmes aquifères partages par les pays de la
zone d’action de l’OSS constituent une ressource stratégique pour le développement socio-
économique et l’adaptation au changement climatique (recrudescence des sécheresses et
altération des régimes pluviométriques). Avec ses projets et programmes, l’OSS tente de
contribuer à une meilleure compréhension de la vulnérabilité des ressources en eau au
changement climatique et en particulier le rôle des eaux souterraines dans l’adaptation à la
sécheresse prolongée. Le programme Eau de l’OSS couvre l’ensemble de la région circum-
saharienne dont l’intervention est structurée autour de projets couvrant les trois sous régions
du circum sahara. Il s’agit du « Système Aquifère du Sahara Septentrional (SASS) », de la
« Gestion Intégrée et Concertée des Ressources en Eau des Systèmes Aquifères d’Iullemeden,
de Taoudéni/Tanezrouft et du fleuve Niger (SAIT) » et de la « Cartographie, évaluation et
gestion des ressources en eau dans la sous-région IGAD ».
___________________________________________________________ Page 118 sur 120
Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

Le climat et la dégradation du sol agricole dans la région de Tlemcen


(Algérie)

Climate and soil degradation in the region of tlemcen

LAKEHAL Sarra
1
maitre-assistant « B », Faculté des sciences de la nature et de vie et des sciences de
terre et l’univers, Université Abou Bakr BELKAID – Tlemcen. Rocade 2 B.P N° 19.
Algérie.

Résumé
L’érosion est le produit d’une vulnérabilité de la couverture pédologique et par
la pression des conditions climatiques.
Les pluies orageuses tombent sur les sols pauvres en humus. La sécheresse
estivale contribue à désagréger et déliter les éléments du sol. Cette même
sécheresse met fin prématurément à la végétation des plantes au moment où la
protection superficielle du sol au début de l’automne serait spécialement
nécessaire.
Le but de notre étude climatique est de mettre en évidence les effets du climat
de notre zone d’étude sur l’évolution des sols (dégradation), le développement
du couvert végétal dont le climat et la végétation climatique jouent un rôle de
premier plan dans la formation du profil.
Mots-Clés : climat – sol – érosion – Tlemcen

Abstract -
Erosion is the product of a vulnerability of the soil cover and pressure
conditions.
The stormy rains fall on soils low in humus. Summer drought contributes to
disintegrate and crumble the soil elements. The same drought prematurely
terminates the vegetation of plants where the surface soil protection in early
fall would be especially necessary.
The aim of our climate study is to bring out the effects of climate of our study
area on the evolution of soil (degradation), the canopy development whose
climate and climate vegetation play a leading role in training profile.
Erosion is the product of a vulnerability of the soil cover and pressure
conditions.
Keywords: climate – soil – erosion - Tlemcen.

___________________________________________________________ Page 119 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
Ressources en Eau & Changement Climatique en Région Méditerranéenne
Eau – Climat’2014

Hammamet, 21, 22,23 octobre 2014


_______________________________________________________________________________________________________________

L’olivier dans le Sud Tunisien Face à la Rareté de l’Eau et les


Changements Climatiques

Abichou Mounir1 ; Msallem Monji1 Bouaicha Ali2; Chebli Taieb1

1Institut de l’olivier abichoumounir@yahoo.fr


2 Commissariat Régional de Développement Agricole Médenine

Résumé
Dans le sud l’aridité climatique et édaphique et la fragilité du milieu constitue une
contrainte à la productivité du secteur oléicole.
Mais la filière constitue encore une spéculation importante par ses multiples
implications sociales, culturelles, économiques et écologiques.
D’où la nécessité de chercher une mode de conduite valable pour cette région dont
le but d’améliorer la productivité, assuré la durabilité du secteur, limiter l’impact
négatif des changements climatiques et faire face à la rareté de l’eau.
Les effets des changements climatiques sont amplifiés par la pauvreté des sols en
matière organique. En effet, en l’absence de tout apport extérieur, l’exploitation
d’une oliveraie se traduit par un appauvrissement progressif du sol en éléments
nutritifs nécessaires à la production des olives et à la biomasse des arbres.

Abstract
In the south the climate and soil aridity and the fragility of the environment is a
constraint to the productivity of the olive sector.
But the path constitute a significant speculation by its multiple social, economic,
cultural and environmental implications.
Hence the need to look for a valid driving mode for this region with the aim of
improving productivity, ensured the sustainability of the sector, limit the negative
impact of climate change and cope with water scarcity.
The effects of climate change are amplified by poor soils in organic matter. Indeed,
in the absence of any external input, operation of an olive grove leads to a
progressive depletion of soil nutrients needed for the production of olives and tree
biomass.

___________________________________________________________ Page 120 sur 120


Eau-Climat’2014 - Projet PHC Maghreb
ASTEETunisie
E-mail : asteetunisie@yahoo.fr
Numéro Journal Officielle : 2014T02983APSF1
Matricule Fiscale : 1360916/Y
Compte Bancaire : RIB : 121030000093004036 70
IBAN : TN59 121030000093004036 70
Swift Code: UIBKTNTT - UIB - Agence Saadi–Tunisie

L’ASTEETunisie (Association Scientifique et Technique pour


l’Eau et l’Environnement en Tunisie)
est une association à caractère scientifique et technique

Plateforme multi-acteurs, structures et professionnels issus


d’organismes publics et privés intervenant dans les services publics
locaux de l’eau et l’environnement.

Missions de l’ASTEETunisie
Les missions de l’ASTEETunisie consistent à mener des réflexions approfondies sur
les multiples aspects méthodologiques, techniques et réglementaires liés à la gestion
de l’eau potable, de l’assainissement, des eaux pluviales, des déchets, de la propreté et
de la qualité de l’environnement.

Pour mener à bien ses travaux, l’association s’appuie sur ses commissions, groupes de travail et
comités, chargés de mener des réflexions, d’assurer une veille technique et réglementaire, de réaliser
des études et des recherches.

Objectifs de l’ASTEETunisie
ü L'organisation de manifestations, de séminaires et de conférences scientifiques
dans le domaine de la science et de la technologie de l'eau et de l'environnement.
ü L'activation du rôle de la recherche scientifique dans le domaine du
développement durable.

Pourquoi adhérer à l’ASTEETunisie ?


Adhérer à l’ASTEETunisie procède avant tout d’une démarche de solidarité professionnelle, de
qualité et de soutien à la mutualisation des connaissances et compétences en faveur d’un
progrès raisonné dans le champ de compétence de l’association.
Adhérer à l’association vous permet également de :
ü Développer votre réseau professionnel,
ü Echanger vos pratiques, connaissances et retours d’expérience. Découvrez-y notamment les dernières
avancées technologiques, mais également celles concernant les modes d’organisation et de gestion, les
modèles économiques ou la relation avec les usagers des services,
ü Améliorer vos compétences grâce à l’information scientifique et technique de référence produite
régulièrement par l’ASTEETunisie,
ü Bénéficier de tarifs préférentiels pour tous nos événements (régionaux, nationaux et internationaux),

Nous contacter :
Noureddine Gaaloul
Président de l’ASSTTunisie
Directeur de Recherches
Institut National de Recherches en Génie Rural, Eaux et Forêts
(INRGREF- Tunis)
Rue Hédi Karray BP 10, 2080 Ariana, Tunisie.

Tél : + 216 98 435 772


E-mail : asteetunisie@yahoo.fr
Cc : gaaloul.noureddine@iresa.agrinet.tn
View publication stats

Université de Carthage
Eau-Climat’2014

IRESA

Institut National de Recherches en Génie Rural,


Eaux et Forêts INRGREF – Tunisie

Université de Sfax

Institut Supérieur des Sciences et Techniques


des Eaux de Gabès

Université de Rouen –France


Water-Climate’2014

UMR CNRS 6143 M2C (Morphodynamique


Continentale et Côtière), Universités de Rouen

Université Cadi Ayyad de Marrakech - Maroc

Université de Fès - Maroc

Université Mentouri de Constantine -Algérie

Université Abderrahmane Mira de Béjaia-


Algérie

Agence française pour promotion de l’enseignement supérieur,


Eau-Climat’2014

l’accueil et la mobilité internationale