Vous êtes sur la page 1sur 58

1|Page

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE


Université Abou Baker Belkaid
Département d’architecture
Wilaya de Tlemcen

Intitulé de l’opération : Réalisation d’un centre multi fonctionnelle


«  la Wilaya de Tlemcen –chetouane -»

Objet du Cahier des Charges :


Réalisation projet d’un centre multi fonctionnelle

Wilaya TLEMCEN

CAHIER DE CHARGE
N°03/2010
CENTRE MULTI FONCTIONNELLE

Présenter par :

 Mekki nasreddine
 Mellouk khaled

Le Marché sera Conclu :


2|Page

Entre

Monsieur le Directeur Général de la D .L.E.P de La Wilaya de Tlemcen, Monsieur


……………………., Désigné par le terme

« CONTRACTANT »,

D’une part,

Et L’entreprise ………………………………représentée par ………..………………..


Désigné par le Terme

« COCONTRACTANT »

D’autre Part.

SOUMISSION
3|Page

Etablie en conformité des dispositions de l’article 45 du décret


présidentiel N° : 02-250 du 24 juillet 2002 modifié et complété par le
décret présidentiel N°03/0301 du 15-06-2010 portant réglementation
des marchés publics.

Je soussigné Monsieur :. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Né le : . . . . . . . . . . . . . . à. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . .
Demeurant au : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Profession : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Nationalité : . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Agissant au nom et pour le compte de : . . . ……………. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . .
Inscrit au registre de commerce : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Après avoir pris connaissance des pièces du projet de marché et après avoir apprécié
à mon point de vue et sous ma responsabilité la nature et la difficulté des prestations à
exécuter.
Remets revêtu de ma signature un bordereau des prix et un devis estimatif établi
conformément aux cadres figurant au dossier de cahier des charges.
Me soumet et m'engage envers D.L.E.P TLEMCEN d’exécuter, les travaux d’un
centre multi fonctionnelle à TLEMCEN - Wilaya TLEMCEN
  Conformément aux conditions du Cahier de Prescriptions Spéciales et moyennant la
somme de : …………………………………………………………………………….……En TTC
pour un délai de ………….…
Le service contractant se libérera des sommes dues par lui en faisant donner crédit au
compte bancaire au nom de…………………………N°…………………………
…………………………………………………………………………………………………
J’affirme sous peine de résiliation de plein droit du marché ou de sa mise en régie aux
torts exclusifs de l’Entreprise que la dite Entreprise ne tombe pas sous le coup des
interdictions édictées par la législation et la réglementation en vigueur et les dispositions de
l'ordonnance n°: 03-03 du 19 juillet 2003 relative à la concurrence.

Fait à …………………….., le...........................


(Nom, Qualité du Signataire et cachet du soumissionnaire)

DECLARATION A SOUSCRIRE
Etablie en conformité aux dispositions de l’article 45 du décret
présidentiel N° : 02-250 du 24 juillet 2002 modifié et complété par le
4|Page

décret présidentiel N°03/301 du 15-06-2010 portant réglementation des


marches publics.

1) Dénomination de l’entreprise : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..
2) Adresse du siège social : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
3) Forme juridique de l’Entreprise : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
4) Montant du Capital Social : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
5) Numéro et date d’inscription au registre de commerce : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
6) Wilaya ou seront exécutes les travaux faisant l’objet du marché : TLEMCEN
7) Nom, prénom, date et lieu de naissance et nationalité, du ou des responsables
statutaires et des personnes ayant qualités pour engager l’entreprise à l’occasion du
marché :
Monsieur : . . . . . . . . . . . . . . . . né :le . . . . . . . . . . à. . . . . . . .. . . . . . Nationalité : . . . . . . . . . .

8) Existe-t-il des privilèges et nantissements inscrits à l’encontre de l’Entreprise au greffe du


tribunal, section commerciale ?
9) L’ entreprise est-elle en état de liquidation ou de règlement judiciaires ?
10) Le déclarant a t-il été condamné en application de la législation en vigueur relative à la
répression des infractions économiques et de l’ordonnance 03-03 du 24-02-2010 relative a la
concurrence? :
Dans l'affirmative :
A/ Dans le jugement déclaratif de liquidation judiciaire ou de règlement judiciaire
B/ Dans quelles conditions l’entreprise est-elle autorisée à poursuivre son activité
Indiquer le Nom et l’Adresse du liquidateur ou de l’administration au règlement
judiciaire
11) Le déclarant atteste que la société n’est pas en état de faillite.
12) Nom, prénom, date et lieu de naissance et nationalité du signataire de la déclaration
Monsieur : . ………………. . . . . . . . . . . . . . . Né le . . . . . . . . . . . . . à ………………
Nationalité : . . . . . ……………
J’affirme sous peine de résiliation de plein droit du marche ou de sa mise en régie, aux
torts de l’entreprise que la dite entreprise ne tombe pas sous les coups des interdictions
édictées par la législation en vigueur.
Je certifie sous peine de l’application de sanctions prévues par l’article 216 de
l’Ordonnance N° 66-156 du 08 Juin 1966, portant code pénal que les renseignements
fournis ci-dessus sont exacts.

Fait à ………………, le :......................


(Nom, Qualité du Signataire et cachet du
soumissionnaire)

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE


MINISTERE DE L’HABITAT ET DE L’URBANISME
OFFICE DE PROMOTION ET DE GESTION IMMOBILIERE
WILAYA de Tlemcen
5|Page

INSTRUCTIONS AUX SOUMISSIONNAIRES


A) DISPOSITIONS GENERALES :
ARTICLE 1 - OBJET DE L’APPEL D’OFFRES :
L’appel d’offres a pour objet les travaux de réalisation, en tous corps d’état , d’un
centre multi fonctionnelle à Tlemcen commune de chetouane Daïra chetouane- Wilaya de tlemcen.
L’entreprise peut soumissionner pour un ou plusieurs lots.

ARTICLE 2 - CONSISTANCE DES TRAVAUX :

Le projet est composé comme suit :

LOT BLOC HAUTEUR


01 A R+21
02 B R+12
03 B R+2

Les travaux comportent : les terrassements, les gros œuvres, maçonnerie et enduits,
revêtements des sols et murs, étanchéité, Menuiserie bois et métallique, plomberie sanitaire et
peinture- vitrerie- VRD

ARTICLE 3 - SOUMISSIONNAIRES ADMIS A CONCOURIR:


3-1 Le présent dossier d’appel d’offre est ouvert à toutes les entreprises publiques ou
privées disposant des capacités financières, techniques, juridiques et réglementaires conformes à
la réglementation algérienne, pour l’exécution du marché.
3-2 Pour que leur offre soit admise, les soumissionnaires doivent apporter la preuve qu’il
répondent aux conditions d’éligibilité définies dans l’article 3.1 et qu’il disposent des capacités et
ressources nécessaires pour mener à bien l’exécution du contrat à cette fin. Toutes les offres
présentées seront accompagnées obligatoirement :
1/ - Du certificat de qualification et classification en Cours de Validité ayant pour
activité principale la rubrique « bâtiment ». Les récépissés de dépôt de dossier ne sont
pas acceptés et entraînent indiscutablement le rejet de l’offre.
2/ - Des renseignement sur les matériels spécifiques acquis par l’entreprise pour la
réalisation des travaux sur lesquels porte sa soumission. La possession de ces matériels sera
justifiée par une copie soit de la facture d’acquisition soit d’un titre propriété.
3.3 – Les soumissionnaires sont invités à présenter leurs références accompagnées de
toutes les informations utiles relatives à des travaux similaires à ceux du présent marché;   ils
devront en outre, fournir la preuve qu’ils seront en mesure de concilier leurs obligations, qu’ils
contracteront au titre du présent marché avec leur plan de charges de l’exercice en cours.
3.4 – Les offres présentées par un groupement de deux ou de plusieurs entrepreneurs
associés doivent répondre aux conditions suivantes :
a/ - L’offre, dans le cas où elle est retenue, et le modèle de marché seront signés de telle
sorte qu’ils engagent légalement tous les membres du groupement.
b/ - Un des membres du groupement sera désigné comme responsable principal, il
apportera la preuve que cette désignation a été préalablement autorisée en présentant un acte
notarié signé par les signataires dûment autorisés de chacun des membres du groupement.
c/ - Le responsable, seul représentant du groupement vis à vis de l’administration sera
autorisé à assumer les responsabilités et recevoir les instructions de tous les membres du
groupement; l’ensemble de l’exécution du contrat lui sera exclusivement confié et une
déclaration à cette effet sera jointe à la soumission.
d/ - Un exemplaire de la convention liant les membres du groupe sera joint à la
soumission.

ARTICLE 4 - VERIFICATION DES CAPACITES DES SOUMISSIONNAIRES  :

La vérification des capacités des soumissionnaires se fera lors de la commission


d’évaluation des offres. Toute inexactitude dans les informations données par le soumissionnaire
risque d’entraîner le rejet de l’offre.
6|Page

ARTICLE 5 - FRAIS DE SOUMISSION :


Le Soumissionnaire supportera toutes les dépenses afférentes à la préparation et à la
présentation de son offre et l’administration ne sera aucun cas responsable de ces dépenses ni
tenu de les payer, quelque soit le déroulement ou l’issue de la procédure d’appel d’offres.
ARTICLE 6 - VISITE DU SITE :
Il est fortement recommandé au soumissionnaire de visiter et d’examiner les lieux de
travaux ainsi que les possibilités locales en matériaux et de réunir, sous sa responsabilité propre
tous les renseignements qui pourraient lui être nécessaires (nature du terrain, relief,
accessibilité, climat, etc…) pour préparer son offre et prendre un engagement contractuel, les
dépenses résultant de cette visite seront à sa charge.

B) DOSSIER D’APPEL D’OFFRES :


ARTICLE 7 – CONTENU DU DOSSIER D’APPEL D’OFFRES

7.1 – Nature des documents constituant le dossier d’appel d’offres


- l’instruction aux soumissionnaires,
- la soumission,
- la déclaration à souscrire,
- le cahier des prescriptions spéciales,
- le cahier des prescriptions techniques,
- le descriptif des travaux,
- le bordereau des prix unitaires,
- le devis quantitatif et estimatif,
- les pièces graphiques,
- les annexes.

7.2- Le soumissionnaire devra minutieusement examiner toutes les instructions,


conditions, modèles, spécifications et plans figurant au dossier d’appel d’offres.

C) PREPARATION DES SOUMISSIONS :


ARTICLE 8 – LANGUE DE L’OFFRE

8.1- L’offre établie par le soumissionnaire ainsi que toutes correspondances et tout
document qui s’y Rapportent et échangés entre le soumissionnaire et l’administration devront
être rédigés dans la langue de travail de l’administration.

ARTICLE 9 – DOCUMENTS CONSTITUANT L’OFFRE :


ARTICLE 9.1 – CAUTION DE SOUMISSION :

Le soumissionnaire est tenu de fournir une caution de soumission qui doit être supérieure
ou égale à 1% (Un pour Cent) du montant en TTC de l’offre. Les chèques, quelque soit leurs
natures ne sont pas acceptés. L’absence de cette caution entraîne indiscutablement le
rejet de l’offre.
La caution du soumissionnaire non retenu et qui n’introduit pas de recours, est restituée un
jour après la date de publication de l’avis d’attribution provisoire du marché sur la presse
nationale et sur le B.O.M.O.P (Bulletin Officiel des Marchés des Opérateurs Publics).
La caution de soumission de l’attributaire du marché est libérée à la date de la mise en place de
la caution de bonne exécution conformément à l’article 45 du décret présidentiel N°02-250 du 24
juillet 2001 modifié et complété par le décret présidentiel 03-301 du 24 février 2010 portant
réglementation des marchés publics.
ARTICLE 9.2 – OFFRE TECHNIQUE ET OFFRE FINANCIERE :
L’offre établie par le soumissionnaire doit comprendre les documents énumérés
conformément au Cahier des prescriptions spéciales (C.P.S). Cette offre se compose en deux
parties distinctes :
1 - Offre technique:
- la déclaration à souscrire,
- statut de l’entreprise,
- Références professionnelles dans le domaine du bâtiment,
7|Page

- La liste des moyens matériels destinée à l’exécution du projet. Cette liste doit
être complétée obligatoirement par des justificatifs d’acquisition ou d’un titre
de propriété,
- Un extrait de rôle (original) datant de moins de trois (03) mois
précisant la nature des cotisations (TAP, IRG et TVA),
- Attestation de mise à jour CNAS, CASNOS, CACOBATPH (photocopies
légalisées),
- Planning des travaux,
- Délai de réalisation,
- La présente « instructions aux soumissionnaires » dont chaque page doit être
obligatoirement signée et paraphée.
- Extrait du Casier judiciaire N°03 (original) du soumissionnaire s’il s’agit d’une
personne physique ou du gérant (directeur général) lorsque qu’il s’agit d’une
société,
- Le registre de commerce (photocopie légalisée)
- Du certificat de qualification et classification en Cours de Validité. Les
récépissés de dépôt de dossier ne sont pas valides et entraînent
indiscutablement le rejet de l’offre,
- Bilans et les chiffres d’affaire de l’entreprise des 02 dernières années
authentifiés par un commissaire au compte,
- Plan de charges actuel de l’entreprise,
- Quittance d’achat du cahier des charges (elle doit être agrafée de façon
visible sur le cahier des charges),
- La caution de soumission d’une valeur supérieure ou égale à 1% (Un
pour Cent) du montant en TTC de l’offre.

2- Offre financière:
- La soumission
- Le cahier des charges dûment rempli et signé
- Bordereau des prix unitaires dûment rempli et signé
- Devis quantitatif et estimatif dûment rempli et signé

ARTICLE 10 – VALIDITE DES OFFRES :

La durée de validité des offres est de Cent Quatre Vingt (180) jours à compter de la date
limite de dépôt des offres.

ARTICLE 11 – FORME ET SIGNATURE DES OFFRES :

La soumission et la déclaration à souscrire doivent être soigneusement remplis et bien


renseignée portant au bas des pages, la date, le cachet et la signature du soumissionnaire.
L’offre doit contenir une écriture bien lisible et ne doit comporter aucune mention
interligne, rature ou surcharge d’écriture, sauf ce qui est nécessaire pour corriger des erreurs
éventuelles du soumissionnaire, auquel cas ces corrections seront paraphées par le signataire de
l’offre.

D – PRESENTATION DES OFFRES :


ARTICLE 12 – DEPOT DES OFFRES :

Les offres seront déposées auprès de la direction générale de l’ O.P.G.I TLEMCEN sise à
HAI NASSIM IMAMA au niveau du bureau de prévention et sécurité situé au rez-de-chaussée.
Les offres techniques et financières seront fermées et scellées séparément dans deux
enveloppes distinctes et introduites dans une seule enveloppe extérieure anonyme portant
comme seule mention ce qui suit:

«A MONSIEUR LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA D.L.E.P. TLEMCEN»


« APPEL D’OFFRES NATIONAL OUVERT N° 03 /2010 »
8|Page

«REALISATION D’UN CENTRE MULTI FONCTIONNELLE A TLEMCEN »

«  SOUMISSION À NE PAS OUVRIR »

Si l’enveloppe extérieure n’est pas scellée et ne porte pas de mention comme indiquée ci-
dessus, le maître de l’ouvrage ne sera en aucun cas responsable de l’égarement ou de
l’ouverture prématurée de l’offre.

ARTICLE 13 – CLOTURE DU DEPOT DES OFFRES :

13.1 - La date et l’heure limite de remise des offres figurent dans l’avis d’appel d’offres.
13.2 – tout soumissionnaire qui présentera son offre hors des délais indiqués sur l’appel
d’offres sera irrecevable et retournée immédiatement à son propriétaire.
13.3 – S’il le juge, le maître de l’ouvrage peut prolonger la date limite de dépôt des offres
en publiant un avis de prorogation de délai sur les quotidiens nationaux qui ont assuré la
publication de l’appel d’offres et sur le B.O.M.O.P
ARTICLE 14 – RETRAIT DES OFFRES :
En aucun cas, une offre ne peut être retirée du bureau de prévention et de sécurité après
son dépôt et son enregistrement sur le registre AD HOC

E – OUVERTURE DES PLIS ET EVALUATION DES OFFRES :


ARTICLE 15 – OUVERTURE DES PLIS :

L’ouverture des plis se fera en séance publique le jour correspondant à la date limite de
dépôt des offres au siège de la direction générale de la D.L.E.P TLEMCEN à la date et l’heure qui
figurent sur l’avis d’appel d’offres.
Les entreprises désireuses d’assister à la séance d’ouverture des plis sont cordialement
invitées à y assister.
La procédure d’ouverture des plis se déroule en deux phases  :

1ere phase : Ouverture des plis pour les offres techniques.

Lors de l’ouverture des plis des offres techniques, le président de la commission constate
la régularité de l’enregistrement des offres sur le registre ad hoc, dresse la liste des soumissions
dans l’ordre d’arrivée et annonce le nom du soumissionnaire ainsi que la description et la nature
des pièces constitutives de la soumission.
2eme phase : Ouverture des plis pour les offres financières.

Lors de l’ouverture des plis des offres financières, le président de la commission annonce
le nom du soumissionnaire ainsi que le montant de la soumission.

Ces deux phases se dérouleront séance tenante conformément à l’article 108 du


décret présidentiel N°02-250 du 24 juillet 2001 modifié et complété par le décret présidentiel 03-
301 du 24 février portant réglementation des marchés publics
La commission d’ouverture des plis dresse, séance tenante, un procès verbal signé par
tous les membres présents lors de la commission.

ARTICLE 16 – CARACTERE CONFIDENTIEL DE LA PROCEDURE D’EXAMEN ET


D’EVALUATION DES OFFRES :
16.1 - Aucune information après l’ouverture des plis ou relative à l’examen des offres, à
l’évaluation, à la comparaison des offres et à l’attribution du marché ne pourra être divulguée
aux soumissionnaires. Chaque membre siégeant à la commission à quelque titre que ce soit, est
tenu au secret professionnel.
16.2 - Toute tentative effectuée par un soumissionnaire pour influencer le maître de
l’ouvrage au cours de la procédure d’examen d’évaluation et de comparaison des offres et dans
sa décision relative à l’attribution du marché conduira immédiatement au rejet de l’offre de ce
soumissionnaire.

ARTICLE 17 – DETERMINATION DE LA CONFORMITE DES OFFRES :


9|Page

17.1 – Avant d’effectuer l’évaluation détaillée des offres, le maître de l’ouvrage devra
s’assurer que chaque offre est pour l’essentiel, conforme aux conditions requises par le dossier
d’appel d’offres.
17.2 – Aux fins du présent article, une offre conforme pour l’essentiel au dossier d’appel
d’offres est une offre qui répond à tous les termes, conditions et spécifications du dossier d’appel
d’offres sans divergence ou réserves essentielles.

ARTICLE 18 – CORRECTION DES ERREURS POUR LA COMPARAISON DES OFFRES :


18.1 – Les offres qui ont été reconnues conformes pour l’essentiel au dossier d’appel
d’offres seront vérifiées par le maître de l’ouvrage pour en rectifier les erreurs éventuelles de
calcul. Ces erreurs seront corrigées par le maître de l’ouvrage de la façon suivante :
a) - Lorsqu’il existe une différence entre le montant en chiffres et le montant en lettres le
montant en lettres fera foi.
b) - Lorsqu’il existe une différence entre un prix unitaire et le montant total obtenu en
effectuant le produit du prix unitaire par la quantité, le prix unitaire cité fera foi.

ARTICLE 19 – EVALUATION ET COMPARAISON DES OFFRES :

Outre la conformité du dossier d’appel d’offres, la sélection de l’entreprise sera basée sur
des critères d’évaluation conformes à un système de notation des offres techniques et offres
financières décrites ci-dessous.

ARTICLE 20 – SYSTEME D’EVALUATION DES OFFRES :

20.1 - Evaluation de l’offre technique  :

L’évaluation de l’offre technique sera élaborée à base de critères relatifs au matériels,


personnels d’encadrement, délai et références professionnelles dans le domaine du Bâtiment.
La note technique maximale est fixée à cent (100) points et détaillée comme suit :
CRITERES NOMBRE DE POINTS
Matériel 40
Encadrement 20
Références 20
Délai 20
Total 100

Pour les travaux de Bâtiment, les critères matériel, encadrement, délai et références
professionnelles sont structurés comme suit :

1. Matériel : (Note maximale 40 points)

Chaque soumissionnaire doit fournir une liste de matériel destiné à l’exécution du projet.
Pour rappel, cette liste doit être appuyée par des titres de propriété)
- Grue.…….…………………….……….10 points
- Bétonnière………………….………….10 points
- Monte-charge………………………….05 points
- Echafaudage métallique……………….05 points
- Camion 2,5 t et plus…….……………..05 points
- Bois de coffrage neuf ou en bon état….05 points.

2. Encadrement et expérience professionnelle (Note maximale 20 points)

 Catégorie II et Plus………………………….……10 Points


 Catégorie I ……………………………………….05 Points
 Ingénieur ou Technicien en Génie Civil …………04 Points
 Personnel Qualifié (Chef de Chantier ou Autre)…01 Points
De même, joindre pour chaque personne qualifiée, un certificat justificatif (tels que
diplômes ou attestations) ainsi qu’une attestation d’affiliation.
2. Références de l’entreprise dans le domaine (Note maximale 20 points)
10 | P a g e

Pour chaque projet achevé et réceptionné, l’entreprise bénéficiera de quatre (04) points.
Pour cela, l’entreprise est tenue de fournir les copies des attestations de bonne exécution des
projets achevés. Les ODS ne sont pas acceptés et se verront attribuer une note nulle.
3. Délai : (Note maximale 20 points)
La Note relative au délai d’exécution est calculée en utilisant la formule suivante :

Nds= 20 x d 0/ds

- Nds : Note du soumissionnaire


- d0 : Délai administratif
- ds : Délai du soumissionnaire considéré.

L’offre technique ayant obtenue une note inférieure à 50 points sera éliminée.

20.2 - Evaluation de l’offre financière :


Conformément aux dispositions de l’article 111 du décret présidentiel n° 02-250 du
24/07/2002 portant réglementation des marchés publics, et s’agissant de prestations courantes,
sur les entreprises pré qualifiées techniquement, l’offre financière la moins disante sera retenue.

F - ATTRIBUTION DU MARCHE :
ARTICLE 21 – ATTRIBUTION PROVISOIRE DU MARCHE:

Le maître de l’ouvrage attribuera provisoirement le marché à l’entreprise retenue lors de la


commission d’évaluation. Un avis d’attribution sera publié sur la presse nationale qui a assuré la
parution de l’avis d’appel d’offres et sur le B.O.M.O.P. ou seront mentionnés le nom de
l’entreprise, le montant de l’offre, le délai de réalisation, ainsi que les différentes notes obtenues
par cette entreprise. Le soumissionnaire qui contestera le choix opéré par le maître de l’ouvrage
pourra introduire un recours dans les dix (10) jours qui suivent la première parution sur la presse
nationale et sur le B.O.M.O.P de l’avis d’attribution provisoire du marché auprès de la
commission des marchés de la wilaya de Tlemcen Conformément à l’Article 101 du décret
présidentiel N°02-250 du 24 juillet 2001 modifié et complété par le décret présidentiel 03-301 du
11 septembre 2003 portant réglementation des marchés publics.

ARTICLE 22 – NOTIFICATION DE L’ATTRIBUTION DU MARCHE :

Le maître de l’ouvrage notifiera par ordre de service de commencement des travaux à


l’attributaire du marché une fois le marché approuvé par l’autorité compétente conformément à
l’article 7 du décret présidentiel N°02-250 du 24 juillet 2001 modifié et complété par le décret
présidentiel N°03-301 du 24 février 2010 portant réglementation des marchés publics.

ARTICLE 23 – CONDITION DE VALIDITE DU MARCHE :

Le marché ne sera valable définitivement et mis en vigueur qu’après son approbation par
l’autorité compétente conformément à l’article 7 du décret présidentiel N°02-250 du 24 juillet 2004
modifié et complété par le décret présidentiel N°03-301 du 24 février 2010 portant
réglementation des marches publics

LU ET ACCEPTE PAR
LE SOUMISSIONNAIRE

……………….. LE . . . . / . . . . / 2010
(Cachet et signature du soumissionnaire)
11 | P a g e

CAHIER DES PRESCRIPTIONS


SPECIALES
C.P.S

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES


(C.P.S)
12 | P a g e

DISPOSITIONS PARTICULIERES
ARTICLE 1. OBJET DU MARCHE
Le présent marché a pour objet les travaux de réalisation, en tous corps d’état, d’un
centre multi fonctionnelle à Tlemcen commune de chetouane Daïra chetouane- Wilaya de tlemcen.

ARTICLE 2. IDENTITE PRECISE DES PARTIES CONTRACTANTES 


Le présent marché est conclu entre : Monsieur le Directeur Général de la D.L.E.P WILAYA de
TLEMCEN Monsieur…………., désigné par le terme « le Contractant ».
D’une part,
Et l’Entreprise ……………………………………. représentée par M. …………….………………………..…………….
désignée par le terme  « Cocontractant »,
D’autre part.

ARTICLE 3. IDENTITE ET QUALITE DES PERSONNES DUMENT HABILITEES A SIGNER LE MARCHE  


 CONTRACTANT : Monsieur …………., Directeur Général de la D.L.E.P WILAYA de TLEMCEN
COCONTRACTANT : Monsieur ………………………………………………….………., Entrepreneur

ARTICLE 4. MODE DE PASSATION


Le présent marché est passé après avis d’appel d’offres national ouvert, en application des
dispositions des articles 20,21,23 et 24 du décret présidentiel N°02-250 du 24 Juillet 2002 modifié
et complété par le décret présidentiel N°03-301 du 24 FEVRIER 2010 portant réglementation des
marchés publics.

ARTICLE 5. DÉFINITION DES PRIX DU MARCHE


Les prix du présent Marché sont ceux définis par le bordereau des prix unitaires lesquels
comprennent toutes les charges, suggestions et frais pour la bonne exécution des travaux. La
rémunération du partenaire cocontractant intervient selon les modalités suivantes :
1. les travaux représentant les ouvrages en infrastructure seront réglés au Métré.
2. s travaux représentant les ouvrages en superstructure seront réglés au forfait.
3.
ARTICLE 6. VALIDITE DE L’OFFRE :
Le partenaire cocontractant reste engagé par son offre pour une durée de 180 jours à
compter de la date limite de dépôt des offres.

ARTICLE 7. MONTANT DU MARCHE 


Le montant du présent marché pour l’ensemble des travaux est arrêté à la somme en
toutes taxes comprises de …………………………………… DA TTC
En lettres: ………………………………………………………………………………………………..

ARTICLE 8. DELAI CONTRACTUEL 


Le délai d’exécution des prestations, objet du présent marché est fixé à
…………………………… MOIS vendredi et jours fériés compris selon la formule de double ou
triple brigade (2 x 8 Heures ou 3 x 8 Heures). Le délai court à compter de la date de
notification de l’ordre de service prescrivant le commencement des travaux.

ARTICLE 9. ORDRE DE SERVICE 


L’ordre de service prescrivant le commencement des travaux sera délivré par le Maître de
l’ouvrage, de même que les ordres prescrivant, le cas échéant, des modifications des travaux.

ARTICLE 10. DOCUMENTS CONTRACTUELS DU MARCHE


Documents contractuels :
13 | P a g e

 Soumission,
 Déclaration à souscrire,
 Le cahier des prescriptions spéciales (C.P.S),
 Le cahier des prescriptions Techniques (C .P .T),
 Le devis descriptif des ouvrages,
 Le bordereau des prix unitaires,
 Le devis quantitatif et estimatif,
 La série de documents graphiques,
 Planning d'exécution.

ARTICLE 11. TEXTES DE BASE ET AUTRES TEXTES


 Le cahier des clauses administratives générales approuvé le 21 Novembre 1964 (C.C.A.G)
 Le Décret Présidentiel N°02-250 du 24 Juillet 2002 modifié et complété par le
décret présidentiel N°03-301 du 24 FEVRIER 2010 portant réglementation des
marchés publics.
 Le décret N° 93-289 du 28/11/1993 relatif à la qualification professionnelle des E.B.T.P.
 L'ordonnance N0 95-07 du 25/01/1995 relative aux assurances.
 Arrêté ministériel du 11/01/2004 portant approbation des règles parasismiques
Algériennes 99 Version 2003 (DTR BC.2.48 C.G.S)
 Arrêté interministériel du 04/06/2003 portant sur les spécifications et les règles applicables
aux ciments.
 Arrêté interministériel du 08/03/97 relatif aux spécifications techniques et aux règles
applicables aux aciers ronds de béton armé.
 Loi 99-09 du 28/07/1999 relative à la maîtrise d’énergie
 Décret exécutif 2000-90 du 24/04/2000 portant réglementation thermique dans les
bâtiments neufs.
 Décret exécutif N°05-12 du 8 Janvier 2005 relatif aux prescriptions particulières d’hygiène et
de sécurité applicables aux secteurs du bâtiment, des travaux publics et de l’hydraulique.
- L’ordonnance N°03-301 du 19/07/2003 relative a la concurrence .

DISPOSITIONS FINANCIERES
ARTICLE 12. CONDITIONS DE REGLEMENT

ARTICLE 12.1 DELAI DE MANDATEMENT :


Le versement des acomptes est mensuel. Il est subordonné à la présentation de procès verbaux ou
relevés contradictoires de prise d’attachements. Le délai ouvert à l’opérateur public contractant
pour procéder aux constatations ouvrant droit au paiement est de huit (08) jours. Le délai court
à partir de la demande du titulaire, appuyé des justifications nécessaires.
Le service contractant est tenu de procéder au mandatement des acomptes ou du solde dans un
délai de trente (30) jours au maximum à compter de la réception de la situation. La date du
mandatement est portée, le jour de l’émission du mandat et par écrit, à la connaissance du
cocontractant par le service contractant et ceci conformément aux dispositions des articles 73,76
et 77 du décret présidentiel n° 02-250 du 24 Juillet 2002 modifié et complété par le décret
présidentiel 03-301 du 11 septembre 2003 portant réglementation des marchés publics.

ARTICLE 12.2 INTERERETS MORATOIRES :


Le défaut de mandatement dans le délai prévu ci-dessus fait courir de plein droit et sans autre
formalité au bénéfice du co-contractant des intérêts moratoires calculés au taux d’intérêt bancaire
des crédits à court terme, à partir du jour suivant l’expiration dudit délai jusqu’au 15 ème jour inclus
suivant la date de mandatement de l’acompte, et ce conformément aux dispositions de l’article 77
du décret présidentiel n° 02-250 du 24 Juillet modifié et complété par le décret présidentiel 03-301
du 11 septembre 2003 portant réglementation des marches publics.  
14 | P a g e

ARTICLE 13. AVANCE FORFAITAIRE 


Il pourra être accordé à l’entrepreneur, sur sa demande, une avance forfaitaire dont le
montant est fixé à un maximum de quinze pour cent (15%) du montant initial du marché,
conformément aux dispositions de l’article 65 du décret présidentiel N°02-250 du 24 juillet 2002
modifié et complété par le décret présidentiel N°03-301 du 24 février 2010 portant réglementation
des marches publics.
. Cette avance sera mandatée à l’entrepreneur dans le mois suivant la notification de l’ordre
de service de commencement des travaux sur demande express de l’entrepreneur.
L’avance forfaitaire sera versée en une seule fois conformément aux dispositions de l’article
67 du décret présidentiel N°02-250 du 24 juillet 2002 modifié et complété par le décret
présidentiel N°03-301 du 24 février 2010 portant réglementation des marches publics.
Néanmoins cette avance ne pourra être délivrée à l’entrepreneur que si celui –ci
aura déposée une caution de restitution d’avance d’égale valeur émise par une banque
algérienne.
Le remboursement de cette avance s’effectuera par déduction de montant au prorata du
montant des travaux exécutés et facturés. Le remboursement doit en tout état de cause être
terminé lorsque le montant des sommes dues atteint 80% du montant du marché.

ARTICLE 14. AVANCE SUR APPROVISIONNEMENT 


En outre de l’avance citée à l’article 13, Il pourra être accordé a l'entreprise, sur sa
demande, des avances sur approvisionnement fixées à 35 % du marché initial conformément aux
dispositions des articles 68, 69, 70,71 et 72 du décret présidentiel N°02-250 du 24 juillet 2002
modifié et complété par le décret présidentiel N°03-301 du 24 février 2010 portant réglementation
des marches publics.
Néanmoins cette avance ne pourra être délivrée à l’entrepreneur que si celui –ci
aura déposée une caution de restitution d’avance d’égale valeur émise par une banque
algérienne.
Le montant cumulé des avances forfaitaires et sur approvisionnement ne peut dépasser à
aucun moment 50% du montant global du marché.
En tout état de cause, le remboursement des avances sur approvisionnement doit être
terminé lorsque le montant des sommes dus atteint 80% du montant du marché.

ARTICLE 15. CAUTION DE RESTITUTION D’AVANCES 


Conformément à l’article 63 du décret précité, Les avances forfaitaire et sur
approvisionnement ne peuvent être versées qu’au moment où l’entreprise ait obligatoirement
présenté une caution de restitution d’avance d’égale valeur au montant de l’avance demandé
émise par une banque Algérienne ou de la caisse de garantie des marchés publics.
ARTICLE 16. ACTUALISATION ET REVISION DES PRIX :
Les prix dans le présent marché ne sont pas actualisables.
Les prix dans le présent marché sont fermes et non révisables.

ARTICLE 17. AVENANT 


L’avenant sera élaboré suivant les conditions des articles 89,90,91,92 et 93 du décret
présidentiel N°02-250 du 24 juillet 2002 modifié et complété par le décret présidentiel N°03-301
du 24 février 2010 portant réglementation des marches publics.
En tout état de cause, un avenant ne peut modifier de manière essentielle, l’objet du
marché.

ARTICLE 18. DELAI DE GARANTIE 


Le délai de garantie est fixé à une Année à dater de la réception provisoire. Dans le cas où
la réception provisoire a été prononcée sous réserves, le délai de garantie court à compter de la
date de la levée des réserves.
15 | P a g e

ARTICLE19. CAUTION DE BONNE EXECUTION ET CAUTION DE GARANTIE


Conformément aux dispositions des articles 84, 85,87 et 88 du décret présidentiel N°02-
250 du 24 juillet 2002 modifié et complété par le décret présidentiel N°03-301 du 11 septembre
2003 portant réglementation des marches publics, le partenaire co-contractant est tenu de fournir
une caution de bonne exécution fixée à 5% (cinq pour cent) du montant initial du marché
augmenté le cas échéant des montant des avenants. Elle doit être constituée au plus tard à la
date à laquelle le partenaire cocontractant remet la première demande d’acompte. Cette
caution de bonne exécution est transformée à la réception provisoire en caution de Garantie.
Cette caution de garantie sera levée dans un délai d’un mois à compter de la date de la
réception définitive du marché.
ARTICLE 20. PENALITE DE RETARD 
L’une des exigences clé que le cocontractant doit satisfaire est sans conteste le respect du
délai. Au cas où les travaux ne seraient pas terminés dans le délai d’exécution prévu à l’article 8 et
sans que le besoin d’une mise en demeure préalable ne soit manifesté, il sera appliqué sur le
montant des sommes dues, une pénalité de retard déterminé par la formule suivante :

PJ = M / 10 D

PJ= Pénalité Journalière, M= Montant du marché augmenté éventuellement des montants des
avenants, D= Délai contractuel en jours calendaires.
Toutefois, la pénalité de retard ne saura dépasser dix pour cent (10%) du montant du
marché

NB : Toute réclamation concernant les jours de retard devra être justifiée et présentée
par lettre recommandée dans un délai de quinze jours (15j) suivant la date de
consignation, faute de quoi, la réclamation sera considérée comme nulle.

ARTICLE 21. NANTISSEMENT 


En vue de nantissement éventuel, dans les conditions fixées par le titre IV section 7 sous-
section 1 article 97 du décret présidentiel N°02-250 du 24 juillet 2002 modifié et complété par le
décret présidentiel N°03-301 du 24 février 2010 portant réglementation des marches publics.
, ces mesures facilitant le financement bancaire des marchés, il est stipulé que :
Sont désignés comme :
1) le service chargé de la liquidation des sommes en exécution du présent marché est :
Monsieur le Directeur de la D.L.E.P TLEMCEN.
2) Comptable assignataire chargé du paiement est : Monsieur le Directeur de la Caisse
Nationale du Logement TLEMCEN (C.N.L)

3) Comme fonctionnaire compétent pour fournir au titulaire du marché ainsi qu’au


bénéficiaire du nantissement, les renseignements et états prévus à l’alinéa 9 l’Article
97 de sous Section 1 section 7 du décret précité portant réglementation des marchés
publics est : Monsieur le Directeur de la D.L.E.P WILAYA de TLEMCEN

4) ARTICLE 22. TRAVAUX SUPPLEMENTAIRES 


Aucun travail supplémentaire, autre que celui des travaux prévus au marché, ne sera
entrepris sans accord écrit du Maître d’ouvrage. Si un tel cas se présentait, une proposition des
prix complémentaire établit dans les conditions prévues par l’article 29 du C.C.A.G. du 21/11/64
serait adressée au Maître de l’ouvrage pour une autorisation de dépense avant toute exécution.
Tout travail supplémentaire entrepris sans autorisation écrite au préalable restera à la charge de
l’Entrepreneur.

ARTICLE 23. REGLEMENT DES LITIGES 


Les litiges nés à l’occasion de l’exécution du marché sont réglés dans le cadre des
dispositions législatives et réglementaires en vigueur conformément à l’article 102 du décret
présidentiel N°03-301 du 24 février 2010 modifiant et complétant le décret présidentiel N°02-250
du 24 Juillet 2002 portant réglementation des marches publics. Sans préjudice de l’application de
ces dispositions, le service contactant doit, néanmoins, rechercher une solution amiable aux litiges
nés de l’exécution de ces marchés chaque fois que cette solution le permet :
1) De retrouver un équilibre des charges incombant à chacune de ses parties.
16 | P a g e

2) D’aboutir à une réalisation plus rapide de l‘objet du marché.


3) D’obtenir un règlement définitif plus rapide et moins onéreux.
4) Les cas échéant seul le tribunal d’ TLEMCEN sera compétent pour le règlement
du litige.

ARTICLE 24. TIMBRE ET ENREGISREMENT 


Le présent marché est dispensé des droits de timbre et d’enregistrement par
application de l’ordonnance n° 76-103 du 09 décembre 1976, et portant code des timbres.

ARTICLE 25. BANQUE DOMICILIATAIRE DE L’ENTREPRISE :


Le Maître de l’ouvrage se libérera des sommes dues par lui en donnant crédit au compte
ouvert au nom de: ………………………………. N° de compte: ……………………………….
Agence: …………………………..

DISPOSITIONS GENERALES
ARTICLE 26. ASSURANCE OBLIGATOIRE
L’entrepreneur doit contracter une assurance garantissant la responsabilité qui incombe à
l’Entrepreneur du fait de l’effondrement de tout ou une partie de l’édifice en construction.
Cette assurance doit couvrir la valeur totale de la construction. Cette assurance sera
révisée en fin de travaux. Pour tenir compte du montant réel des travaux. Il est précisé que
l’assurance doit couvrir complètement l’entreprise sans risque de voir en cas de sinistre, appliquer
par l’assureur une réduction d’indemnisation par application de la règle proportionnelle.

L’entrepreneur doit joindre au premier décompte provisoire mensuel ou à une demande


d’avance, une copie de la police d’assurance souscrite par lui. Faute par lui de fournir cette
justification, il n’est pas donné suite au décompte présent et après mise en demeure, le marché
peut être résilié à ses torts exclusifs. En cas de suspension de la police d’assurance, les paiements
d’acompte à l’Entrepreneur sont différés et ne sont repris qu’après la levée de la suspension de
police.

ARTICLE 27. RESPONSABILITE DECENALE 


L’entrepreneur sera responsable dans un délai de dix (10) ans envers le Maître de
l’ouvrage de tout désordre constaté dans les ouvrages, sans exception ni réserve quelque soit
l’importance, l’origine ou la nature des désordres sauf recours contre tiers.

ARTICLE 28. RECEPTION PROVISOIRE 


Immédiatement après achèvement de la totalité des travaux, l’Entrepreneur est tenu de
demander la réception des travaux par lettre recommandée. Le Maître de l’ouvrage doit faire
connaître, dans un délai de dix (10) jours, à laquelle il procédera à la réception, sans que celle-ci
puisse avoir lieu plus de vingt (20) jours à compter de la date de réception de la lettre
recommandée. Si la réception provisoire n’est pas prononcée dans les 20 jours qui suivent la date
de réception de la lettre recommandée, le projet est considéré comme réceptionné.
17 | P a g e

Au jour fixé pour la réception provisoire, un nettoyage minutieux et complet de la


construction à recevoir sera effectué par l’Entrepreneur. Au cas ou la construction ne serait pas
dans un état parfait de propreté, le jour fixé pour la réception provisoire sera reporté à une date
ultérieure. A la suite de cette opération, un procès verbal de réception provisoire sera dressé par
les parties contractantes.
Ce procès verbal de réception doit porter les constatations suivantes :
- Réception avec ou sans réserves : L’Entrepreneur concerné doit procéder à la mise en état
des ouvrages incriminés. Il disposera pour ce fait d’un délai de huit (08) jours à partir de la
notification des réserves. La réception provisoire ne deviendra effective qu’à partir du moment où
l’Entrepreneur déclarera, par lettre recommandée au Maître de l’ouvrage, avoir procédé à la
remise en état des ouvrages de suspension de celle-ci. Le Maître d’ouvrage donnera son accord
après vérification et avis du Maître de l’œuvre.

ARTICLE 29. NETTOYAGE DU CHANTIER


Après achèvement des travaux, l’entreprise devra procéder au nettoyage minutieux et
complet du chantier et à l’enlèvement de tous matériels, matériaux excédentaires, gravats et de
toutes les installations extérieures provisoires. Le site et les ouvrages devront être dans un état
de propreté irréprochable.
La réception provisoire pourra être différée si ces conditions ne sont pas remplies.
Le maître de l’ouvrage se réserve le droit de fixer un délai convenable pour le nettoyage du
chantier, passé ce délai, et après mise en demeure, il pourra charger d’autres entreprises de
nettoyer et de déblayer le chantier. Les frais y afférents seront à la charge de l’entreprise
défaillante (voir entre autre une défalcation sur le montant de la retenue de garantie).

ARTICLE 30. RECEPTION DEFINITIVE 


La réception définitive ne pourra être prononcée que douze (12) mois après la réception
provisoire prononcée sans réserves ou dans le cas de réception provisoire faite avec réserves,
douze (12) mois après que ces réserves auront été entièrement levées. La réception définitive ne
pourra être prononcée que si les travaux ne justifient d’aucune réserve. Elle sera faite, par le
Maître de l’ouvrage assisté du Maître de l’œuvre et à l’initiative de l’Entrepreneur, suite à une visite
complète des lieux, au cours de laquelle seront précisés à l’Entrepreneur les travaux de réfection,
et ce, quinze (15) jours avant la date envisagée pour les opérations de cette réception. Cette
réception définitive marque la fin de l’exécution du marché et libère les contractants sous réserves
éventuelles de l’action en garantie prévue par les articles 1792 et 2270 du code civil et toutes
réserves, autres que celles énoncées dans le présent cahier des prescriptions spéciales et les
autres pièces contractuelles constituants le marché matériellement joint à ces derniers.

ARTICLE 31. CONDITIONS DE RESILIATION 


La résiliation du présent marché pourra se faire dans les conditions prévues aux
articles 9, 11, 18, 30, 33, 34,35 et 37 du C.C.A.G du 21 novembre 1964 et article 99-100
du décret présidentiel N°02-250 du 24 juillet 2002 modifié et complété par le décret
présidentiel N°03-301 du 24 février 2010 portant réglementation des marches publics,
Outre les dispositions prévues par l’alinéa ci-dessus, la résiliation aux torts exclusifs de
l’entreprise se fera dans les cas ci-après:
1) En cas de retard flagrant dans l’exécution du planning des travaux.
2) En cas de mauvaise volonté manifestée dans l’exécution des dispositions du
présent Marché.
3) En cas d’arrêt de travaux sans motif valable.
4) En cas d’inexécution d’une ou plusieurs clauses contractuelles du présent
marché.

ARTICLE 32. ORDRE DE PRESEANCE 


En cas où la non concordance entre deux ou plusieurs plans, documents techniques, peut
donner lieu à une mauvaise interprétation, l’appréciation en revient d’autorité au Maître d’œuvre
sous la direction du Maître de l’ouvrage.

ARTICLE 33. OBJETS TROUVES DANS LES FOUILLES 


L’administration se réserve le droit de propriété de tous matériaux ou objets de toute autre
natures et en particulier, les objets d’art et ce conformément aux dispositions de l’article 24 du
C.C A.G du 24/11/64.
18 | P a g e

ARTICLE 34. CAS DE FORCE MAJEURE 


En cas de force majeure reconnue valable par sa nature et dûment justifiée par
l’Entrepreneur, une prolongation d’exécution des travaux sera accordée à l’Entrepreneur pour la
période égale à celle de l’interruption conformément aux dispositions de l’article 27 du C.C.A.G. et
sous réserve d’aviser par écrit le Maître de l’ouvrage, dans un délai de dix (10) jours à compter de
l’acte de l’événement.
En cas de force majeure, les délais sont suspendus et les retards ne donnent pas lieu à
l’application des pénalités de retard dans les limites fixés par les ordres de services d’arrêt et de
reprise pris en conséquence par le service contractant conformément à l’article 78 du décret
présidentiel N°02-250 du 24 juillet 2002 modifié et complété par le décret présidentiel N°03-301
du 24 février 2010 portant réglementation des marches publics.

ARTICLE 35. DECES, FAILLITE OU REGLEMENT JUDICIAIRE DE L’ENTREPRISE


1) Décès
En cas de décès de l’Entrepreneur, le contrat est résilié de plein droit sans indemnité, sauf
au Maître de l’ouvrage d’accepter, s’il y a lieu, les offres qui peuvent êtres faites par les héritiers
pour la continuation des travaux.

2) Faillite ou règlement judiciaire :


Le contrat est également résilié de plein droit sans indemnité dans les cas suivants  :
- En cas de faillite sauf au Maître d’ouvrage d’accepter, dans l’éventualité où le syndic aurait
été autorisé par le tribunal à continuer l’exploitation de l’entreprise, les offres qui peuvent
être faites par le dit syndic pour la continuation de l’entreprise.
- En cas de règlement judiciaire, si l’Entrepreneur n’est pas autorisé à continuer l’exploitation
de son activité.
En tout état de cause, les mesures conservatoires ou de sécurité dont l’urgence apparaît, en
attendant une décision définitive du tribunal, sont prises d’office par le Maître de l’ouvrage et mise
à la charge de l’Entrepreneur.

ARTICLE 36. MAIN D’ŒUVRE 


L’entrepreneur se conforme à la législation en vigueur sur la sécurité sociale et assure à son
personnel une rémunération et des conditions de travail conformes à la réglementation et aux
usages de la profession de telle sorte que le Maître d’ouvrage ne soit jamais inquiété à ce sujet.
Seront immédiatement renvoyés du chantier, sur demande du Maître d’ouvrage ou de son
représentant, les agents qui ne respecteraient pas les usages de la profession, sans que cette
mesure puisse atténuer la responsabilité de l’Entrepreneur. En tout état de cause les agents dont
l’âge est inférieur à 16 ans, ne doivent être en aucun cas admis à travailler sur les chantiers de
construction.

ARTICLE 37. SOUS - TRAITANCE


Conformément aux dispositions des articles 94,95 et 96 du décret présidentiel N°02-250 du
24 juillet 2002 modifié et complété par le décret présidentiel N°03-301 du 11 septembre 2003
portant réglementation des marches publics,
la sous-traitance portera uniquement sur les travaux dits « corps d’états
secondaires » dans le cadre d’un engagement liant directement le sous-traitant et le partenaire
cocontractant. Dans tous les cas, il demeure personnellement responsable tant envers le Maître de
l’ouvrage qu’en vers les ouvriers et les tiers. Le choix du sous-traitant ne peut se faire
qu’après l’accord préalable du maître de l’ouvrage.
19 | P a g e

ARTICLE 38. PRESENCE DE L’ENTREPRENEUR ET ENCADREMENT DU CHANTIER


L’entrepreneur sera tenu d’assister personnellement ou par un mandataire, suivant le
planning de visites de chantiers établi préalablement par le maître d’œuvre. Pendant la durée des
travaux, l’Entrepreneur sera représenté en permanence sur le chantier par un responsable
qualifié pouvant engager la responsabilité de l’entreprise. La direction devra être assurée en
permanence et sans interruption. Si la qualification du responsable est remise en cause, le Maître
d’œuvre pourrait demander son remplacement.
Le maître de l'ouvrage a le droit d'exiger de l’entrepreneur le changement ou le renvoi du
chantier des agents et ouvrier de l'entreprise pour insubordination ou incapacité.
ARTICLE 39. DOMICILIATION DE L’ENTREPRENEUR :
A défaut par de l’Entrepreneur d’élire domicile à proximité du lieu de son activité, objet du
présent marché, toutes notifications, relatives lui seront valablement faites au siège de son
Entreprise. Faute par lui d’avoir satisfait à cette obligation dans un délai de quinze jour (15j) à
dater de la notification de la signature du marché, toutes les notifications qui se rapportent à son
entreprise sont valables lorsqu’elles ont été faites à la Mairie de sa commune, conformément à
l’article 10 du C.C.A.G.

ARTICLE 40. OBLIGATION DE L’ENTREPRENEUR


L’entrepreneur assurera, sous sa responsabilité personnelle, la bonne tenue l’organisation,
l’hygiène, la surveillance et la sécurité du chantier, de ses abords et de la voie publique et ce
conformément aux lois, décrets, règlements de police ou autres dont il ne saurait plaider
l’ignorance comme le prévoit le cahier des clauses administratives générales et aux usagers des
professions du bâtiment.
Il est précisé que parmi les dépenses incluses dans les prix, figurent les frais de
branchement de chantier aux réseaux d’eau, d’électricité, téléphone, etc..... et les consommations
correspondantes à toute la durée des travaux.

ARTICLE 41. PROGRAMME D’ORGANISATION DES TRAVAUX


1) Rendez-vous de chantier:
Les rendez-vous de chantier seront faits suivant le planning de visites de chantiers à une heure
fixe. Toutes les entreprises devront y être représentées par une personne qualifiée et habilité par
l’Entrepreneur à prendre toutes les décisions qui se révèlent nécessaires dés le jour de son entrée
en fonction sur le chantier.

2) Procès verbal de rendez-vous sur chantier:


Des notes seront prises par le Maître d’œuvre au moment des rendez-vous de chantier. Un procès
verbal de la réunion sera dressé par le Maître de l’œuvre dont la lecture sera donnée, après quoi il
sera signé par le ou les entrepreneurs. Chaque responsable devra être habilité par l’entrepreneur
pour que sa signature sur les procès verbaux engage valablement l’Entrepreneur. Une feuille de
présence sera émargée à chaque réunion. Les procès verbaux de rendez-vous de chantier, qui une
fois signés, deviendront exécutoires.
3) Cahier de chantier :
Par le biais du maître de l’œuvre, il sera mis à la disposition de l’entreprise un cahier de
chantier. Toutes les feuilles seront cotées et paraphées. Il sera déposé au bureau de coordination
et toutes les observations en question concernant le chantier y seront consignées. Le cahier de
chantier sera lu et signé par l’entrepreneur à chaque réunion de chantier.

ARTICLE 42. PROGRAMME D’AVANCEMENT DE TRAVAUX


Dans les quinze (15) jours qui suivent la signature du marché, l’entrepreneur devra
soumettre au Maître d’œuvre les canevas d’organisation du chantier, le programme des travaux
avec les dates l’échelonnement des approvisionnements et des travaux proprement dits, le tout
étant résumé par des graphiques clairs. Ces pièces lui seront retournées, revêtues du visa du
Maître d’œuvre et accompagnées de ses observations, s’il y a lieu, dans les quinze (15) jours qui
suivent leur réception. Le calendrier d’exécution des travaux tous corps d’état tiendra compte des
détails propres à chaque lot. Il comportera tous les renseignements et justifications utiles.
Le Maître d’œuvre se réserve le droit de modifier le calendrier d’exécution des travaux en
cas de retard accusé par l’Entrepreneur afin que le délai global soit respecté.
En cas de retard constaté sur les prévisions, à quelque instant que ce soit, l’Entrepreneur devra
justifier des mesures qu’il aurait prises pour en réduire les conséquences.
20 | P a g e

ARTICLE 43. INSTALLATION ET ORGANISATION DE CHANTIER


Il appartiendra à l’entrepreneur de s’informer et de prendre connaissance de tous les
règlements administratifs auxquels il doit se conformer pour l’exécution des travaux qui lui
incombent et d’en prévoir les charges éventuelles dans ses prix unitaires.
Toute contradiction entre les indications des services compétents et l’étude dressée par le
Maître d’œuvre tant au point de vue des plans que du nivellement, devra être signalée à ce dernier
avant tout commencement d’exécution. Il prendra connaissance des réseaux de distribution d’eau,
de gaz, d’électricité, de téléphone, d’égouts etc. pouvant exister sur le terrain afin d’éviter toutes
détériorations. Aucune canalisation, câble, etc. ne devra être démolie sans qu’une enquête
préalable n’ait pu donner la certitude qu’ils ne font pas partie d’une l’installation organisée et
présentant un caractère de propriété ou d’utilisation. Les installations de chantier devant être
réalisées par l’entrepreneur sont les suivantes :

1) Installation des clôtures et palissades de chantier.


2) Baraque de chantier de 40 m² de surface au minimum, comprenant une porte pouvant
être fermée à clé et qui sera à la disposition du Maître d’œuvre pendant toute la durée
des travaux.
3) Un panneau d’affichage de chantier indiquant les noms du Maître de l’ouvrage et
l’entreprise réalisant les travaux ainsi que l’organisme chargé du contrôle, le Numéro
du permis de construire et la durée de l’exécution.
4) Les installations de surveillance, de protection, de sécurité et de nettoyage de chantier.
5) Les branchements provisoires aux réseaux d’eau, d’électricité nécessaires à la bonne
marche des travaux.
6) L’entrepreneur doit veiller à ce que toutes les règles d’hygiène et de sécurité soient
respectées conformément à la réglementation en vigueur. L’entrepreneur devra
également provoquer, en temps voulu les arrêtés ou décision réglementant la
circulation aux abords ou à la traversée éventuelle du chantier.
L’entrepreneur est tenu de signaler le chantier par un panneau d’identification,
visible de jour comme de nuit indiquant :

 La nature des travaux,


 Les références du permis de construire,
 Le maître de l’ouvrage,
 Le maître d’œuvre,
 L’organisme de contrôle technique,
 Le délai d’exécution,
 Le nom de l’entreprise

ARTICLE 44. OUVRAGES NON PREVUS :


Lorsqu'il est jugé nécessaire, sans changer l'objet du marché d'exécuter des ouvrages non
prévus au bordereau, ou de modifier la provenance des matériaux, l'entrepreneur doit se
conformer immédiatement aux ordres de service qu'il reçoit à ce sujet et sans retard, de nouveaux
prix seront préparés d'après ceux du marché ou par assimilation aux ouvrages les plus analogues.
Dans le cas d'une impossibilité absolue d'assimilation, les prix courants pratiqués seront
pris pour termes de comparaison.
Les nouveaux prix sont calculés dans les mêmes conditions économiques que les prix du
marché et de manière à être possible au rabais ou de la majoration si le marché en comporte.
Après avoir été débattus par le Maître de l'ouvrage et notifiés à l'entrepreneur par ordre de
service.

ARTICLE 45. PRESENCE D’AUTRES ENTREPRISES SUR LE CHANTIER


L’entrepreneur ne pourra élever aucune réclamation ni prétendre à une indemnité ou plus-
value ni se soustraire aux obligations de son contrat, pour la gêne et sujétions résultantes de la
présence d’ouvriers d’autres entreprises appelés à travailler sur chantier

ARTICLE 46. VICES DE CONSTRUCTION :


Les travaux seront exécutés en toute perfection tant au point de vue technique, qu’au point
de vue esthétique, et le maître d’œuvre chargé de la mission contrôle, se réserve le droit si
21 | P a g e

nécessaire de faire recommencer les ouvrages présentant des vices de construction aux frais
de l’entrepreneur.

ARTICLE 47. APPROVISIONNEMENT DE CHANTIER :


Toutes les fournitures nécessaires à l'exécution du marché sont à la charge du titulaire qui
est responsable de leur approvisionnement. Il devra également prendre toutes ses dispositions
pour en disposer en temps utile afin de ne provoquer aucun retard dans l'exécution du contrat.

ARTICLE 48. DESCRIPTION TECHNIQUE :


Les travaux seront réalisés par le titulaire du contrat selon les règles de l’art conformément
aux pièces écrites et documents graphiques jointes. Il signalera en temps utile les erreurs ou
omissions, qui auraient pu se produire, ainsi le changement qu’il croirait utile d’apporter.

ARTICLE 49. CONTROLE DES TRAVAUX ET ACCESSOIRES :


Le contrôle des travaux est assuré par les services techniques concernés. Les agents de
contrôles du maître de l’ouvrage et les agents des différents organismes (Bureau d'étude, C.T.C
etc.…) auront libre accès au chantier et pourront prélever aussi souvent que nécessaire pour
examen et analyse, les échantillons de matériaux mis en œuvre, ils vérifieront que les ouvrages
sont réalisés conformément aux plans revêtue de leur visa et suivant les normes techniques
imposées. Ils assisteront aux réceptions provisoires et définitives.

REMARQUE IMPORTANTE : Lors de l’opération de coulage des éléments de structure


en béton armé (semelles, longrines, avant poteaux, plate forme, poteau, planchers,
poutres et chaînages), et afin de veiller au respect des normes en vigueur, le maître
d’œuvre est tenu d’assister d’une façon permanente jusqu’à l’achèvement total de
l’opération. L’entreprise n’est, en aucun cas, autorisée à procéder à l’opération de
coulage de béton armé sans la présence obligatoire du maître d’œuvre. Tout refus et
infractions seront signalés, par écrit, au maître de l’ouvrage.
En outre, les éprouvettes de béton doivent être prélevées par le bureau d’études,
soigneusement étiquetées et déposées, en présence de l’entrepreneur à l’organisme de
contrôle CTC. Toute éprouvette prélevée par l’entreprise elle-même ne sera pas
reconnue et rejetée par le maître de l’œuvre.

ARTICLE 50. PLAN D’HYGIENE ET DE SECURITE


Conformément à l’article 8 du Décret exécutif N°05-12 du 8 Janvier 2005 relatif aux
prescriptions particulières d’hygiène et de sécurité applicables aux secteurs du bâtiment, des
travaux publics et de l’hydraulique, l’entreprise doit avant toute intervention sur chantier,
remettre au maître de l’ouvrage, un plan d’hygiène et de sécurité (PHS). Ce plan doit être
soumis, au préalable, pour avis aux représentants des travailleurs et aux médecins du travail de
l’entreprise.
Le PHS est un document qui indique, de manière détaillée, pour tous les travaux que
l’entreprise exécute directement ou qu’elle sous traite :
1. les mesures prévues pour les différentes phases de son exécution, pour assurer la
sécurité des travailleurs, compte tenu des techniques de construction employées et
de l’organisation du chantier ;
2. les mesures prévues pour assurer les premiers soins secours aux accidentés et aux
malades ;
3. les mesures prévues pour assurer l’hygiène des lieux de travail et celle des locaux
destinés aux travailleurs.
22 | P a g e

ARTICLE 51. SANCTIONS ENCOURUES PAR L’ENTREPRISE EN CAS DE DEFAILLANCE  :

Conformément à l’article 25 Alinéa 6 du Décret exécutif N°93-289 du 28/11/1993 modifié et


complété par le décret exécutif 05-114 du 07/04/2005 portant obligation pour toutes les
entreprises intervenant dans le cadre de la réalisation des marchés publics du bâtiment d’être
titulaire de du certificat de qualification et de classification professionnelle, l’entreprise encourt
des sanctions allant de la mise en garde au retrait provisoire ou définitif du certificat de
qualification et de classification dans les cas suivants :

 Défaillances avérées dans l’exécution de son contrat ;
 production de faux documents au moment de sa soumission ;
 enfreint à la législation du travail et notamment n’avoir pas déclaré son personnel aux
caisses de sécurité sociale.
 Le comité national ou la commission de Wilaya évalue le degré de gravité de la faute et
prononce la sanction adéquate.

ARTICLE 52. OBLIGATION D’APPRENTISSAGE EN ENTREPRISE  :

Conformément aux articles 7 et 9 de la loi 81-07 du 27 juin 1982 modifiée et complétée


relative à l’apprentissage de l’instruction interministérielle du 08 Janvier 2007 relative à
l’apprentissage en entreprise ; l’entreprise détentrice du marché est tenue d’accueillir des
apprentis en formation.
Le nombre d’apprentis est en fonction des effectifs dont dispose l’entreprise.
.
ARTICLE 53. MISE EN VIGUEUR DU MARCHE :
Le présent marché ne sera valable définitivement et mis en vigueur qu’après son
approbation par l’autorité compétente conformément à l’article 7 du décret présidentiel N°02-250
du 24 juillet 2002 modifié et complété par le décret présidentiel N°03-301 du 11 septembre 2003
portant réglementation des marches publics.

ARTICLE 54. DATE ET LIEU DE SIGNATURE :


Le présent marché est signé à TLEMCEN le …………………..

LU ET ACCEPTE PAR LE SOUMISSIONNAIRE


TLEMCEN, le ………………
23 | P a g e

DESCRIPTIF DES TRAVAUX

Cahier des Prescriptions Communes


I- DOMAINE D’APPLICATION
- Le présent document fait partie intégrante du marché sauf modifications ou dérogations stipulées
dans la convention.
- Ces prescriptions s’appliquent essentiellement aux travaux dits de bâtiment.

II- BUTS
Le présent cahier définit les prescriptions techniques applicables aux fournitures de
matériaux et de matériel ainsi que l’exécution des travaux conformément aux règles de l’art. Elle
définisse les prestations à assurer par l’entreprise. Ces prescriptions techniques constituent une
référence de base pour les fournitures de matériaux et de matériel ainsi que pour l’exécution des
travaux conformément aux règles de l’art. Elles définissent les prestations à assurer par
l’entreprise.
Toutefois, ces règles doivent être adaptées à l’évolution des possibilités du marché national.
Cette adaptation devra se faire dans tous les cas. Dans le respect des normes en vigueurs
applicables en Algérie.
24 | P a g e

III- BASES
L’exécution de l’ensemble des travaux du prescrit marché sera basée sauf stipulations
contraires dans la convention, sur les documents suivants :
- Cahier des charges établis par le groupe D.T.U. Documents Techniques Unifiés, regroupés
dans le R.E.E.F (Recueil des Eléments Utiles à l’établissement et à l’exécution des Projets et
marchés du Bâtiment).
- Normes Française (N.F.) les plus utilisées par la construction de bâtiment, Etablies par
l’AFNOR et regroupées dans le R.E.E.F.
- Règles pour le calcul et l’exécution des constructions en béton armé dites règles R.P.A.99
version 2003 ou tout autre document technique en vigueur.
En cas d’établissement, d’adoption ou d’homologation de normes nationales,d’autres que celles
sus mentionné et intervenant après la signature du marché, ces dernières pourront être appliquées
après accord entre l’entreprise, le maître de l’œuvre et le maître de l’ouvrage.
25 | P a g e

DEVIS DESCRIPTIF GENERAL


LOT TERRASSEMENT

CHAPITRE I: IMPLANTATION
L’entreprise mettra en place avec accord du maître de l’œuvre et en fonction des exigences
et conditions d’exécutions, un réseau d’axes principaux et de repère de niveau.
Après réception de ces éléments, l’entreprise reste responsable de leur protection et
conservation. L’implantation de détails des ouvrages, effectuée à partir des éléments sus
mentionnés est à la charge de l’entreprise. Avant toute opération de terrassement, les levées et
attachements nécessaires à l’établissement des métrés seront établis contradictoirement entre
l’entreprise et le maître.

CHAPITRE II: PREPARATION DU TERRAIN -DECAPAGE-


Est considéré comme préparation du terrain, un décapage d’une épaisseur moyenne de
20cm.

CHAPITRE III: TERRASSEMENT


- On entend par fouille en tranchée toute excavation dont la plus petite des dimensions en plan,
est inférieure ou égale à 2,00m et la profondeur est supérieure à 1.00m.
- On entend par fouille en rigole toute excavation dont la plus petite des dimensions en plan, est
inférieure ou égale à 2,00m et la profondeur est supérieure à 1.00m.
- On entend par fouille en excavation toute excavation dont la plus petite des dimensions en plan,
est supérieure à 2,00m, la longueur est supérieure à 2 fois la largeur, et de profondeur supérieure
ou égale à 1.00m, est considéré comme fouille en puits toute fouille isolée de dimensions
sensiblement égales en plan et de profondeur supérieure ou égale à la moitié de cette dimension.
- Pour toute fouille nécessitant un coffrage latéral, les dimensions en plan à prendre en
considération sont celles des éléments majorés de 0,25m de chaque côté.
- Pour les ouvrages bétonnés à pleine fouille directement contre tare il ne sas tenu compte que des
dimensions théoriques des ouvrages en plan.
- Aucune majoration cour foisonnement ne sera prise en considération pour l’évacuation des
terres.
- Le métré de l’ensemble des travaux de remblayage sera établi sur la base des volumes en place.
Après compactage (profils théoriques).
- Plus value pour fouilles sur terrain rocheux exécute en moyen mécanique (brise-roche ou
compresseur) compris mise en dépôt des déblais et dressage des parois et fond de fouilles.

LOT GROS ŒUVRE

CHAPITRE I: CANALISATION INTERIEURES


- Les canalisations seront exécutées conformément aux plans. Elles seront établies aux cotés
prescrites.
- Les tuyaux seront descendus dans les fouilles avec précautions après que l’on se soit assuré de
leur propreté intérieure. Ils seront soigneusement alignés et calés.
- Les prix comprendront les frais de déchargement et de répartition des tuyaux, fouilles et
dressement niveau et remblaiement.
- La pose sur lit de sable d’une épaisseur moyenne de 10cm.

CHAPITRE II: BETON ARME


1) COFFRAGE
- On distingue 02 types de coffrage :
- Type brute: Coffrage en bois brut, joints fermés (Planche, ou panneaux) pour ouvrages ou
éléments destinés à recevoir en enduit ou revêtement après rectification des faces.
- Type lisse: Coffrage en bois raboté ou contre plaqué, planche de largueur constante ou
panneaux avec joint étanches disposés en accord avec le maître de l’œuvre pour parements
destinés à rester en béton apparent sans retouches et sans traces de perte de laitance.
- L’étanchéité des ouvrages devra être telle que sous les faits de la pervibration, les portes de
laitances restants compatibles avec la bonne tenue des éléments et ouvrages.
26 | P a g e

- Les coffrages ainsi que leur étayage, seront conçus de manière à leur assurer une rigidité et
stabilité suffisantes pour éviter des déformations et affaissements dépassant les valeurs
admissibles de tolérance.
- Les coffrages seront soigneusement nettoyés, soufflés à l’air comprimé, débarrassés de tous
déchets et arrosés avant bétonnage.
- De manière générale, le délai de décoffrage seront à l’ordre de :
- 48 heures pour fondations, murs, poteaux.
- 14 jours pour poutres et dalle de portée inférieure à 6,00m.
- 21 jours pour poutres et dalles de portée supérieure à 6,00m.
Ces délais sont indicatifs et peuvent être modifiés sur ordre du maître de l’œuvre en
fonction de la température et qualité de ciment.
- L’entreprise reste seule responsable de la conception des coffrages et de leur dimensionnement.

2) ARMATURE
- Le montage et les ligatures de ferraillage seront réalisés de manière à éviter tout déplacement
des barres pendant le bétonnage et la pervibration.
- La surface des armatures doit être débarrassée de toutes traces souillure et de rouille
incompatible avec l’adhérence du béton sur l’acier.
- Le ferraillage sera soigneusement calé et fixé contre les coffrages et sur les bétons de propreté
afin de garantir leur position correcte dans la masse du béton et leur enrobage suffisant. Les cales
en bois seront interdites. Ce dernier sera, d’une manière générale de :
- 25 mm pour les faces en contact avec le terrain ou l’atmosphère extérieure.
- 15 mm pour les intérieures protégées.

3) BETON ARME
- Mise en œuvre : Les moyens de constitution, de transport et de mise en œuvre seront choisis de
manière à obtenir et préserver une parfaite homogénéité du béton.
- Le malaxage manuel est interdit.
- L’Adjonction d’eau au béton, après malaxage et rigoureusement interdite.
- La mise en place du béton doit intervenir de manière impérative avant tout commencement de
prise.
- La hauteur de chute de béton dans les moules ne dépassera 1,50m (emploi de goulettes,
coffrage par étape etc…) Cette valeur peut être modifiée sur accord du maître de l’œuvre en
fonction des dimensions des ouvrages et de la densité de leur ferraillage.
- Le mélange de ciment de provenances différentes est interdit en cours de bétonnage d’un même
élément.
- De même, le ciment éventé (comportant de grumeaux, ne pouvant s’écraser entre les doigts) est
strictement prescrit.
- L’échafaudage et ponts de travaillent devront permettre une mise en place correcte du béton et
être conforme aux règlements en matière de sécurité.
- Toutes mesures utiles seront prises en vue de maintenir une température et un état d’humidité
favorable au durcissement.
- Cette protection sera maintenue aussi longtemps que le béton n’aura pas atteint une résistance
suffisante pour absorber sans dommage les contraintes résultant des effets climatiques.
- Aucun nid, gravier ou autre défaut de bétonnage ne pourra être retouché avant l’accord formel
du maître de l’œuvre.
- Les moules normalement utilisés pour la confection des éprouvettes auront les dimensions
suivantes cylindre de 16, soit 159,6 mm, 320 mm de hauteur, utilisé pour les essais de
compression ou de traction par sondage.
- Les constituants des bétons ainsi que leurs compositions seront choisis de manière à obtenir les
ressources minimales, mesurés sur éprouvettes cylindriques à l’âge de 28 jours.
A la compression  :
- Béton N°01 dosage 250 kg de CPA 325 : 180 kgs/cm².
- Béton N°02 dosage 350 kg de CPA 325 : 270 Kgs/cm².

A la traction par flexion  :


- Béton N°01 dosage 200 kg de CPA 325 : 180 kgs/cm².
- Béton N°02 dosage 350 kg de CPA 325 : 220 Kgs/cm².
- Les frais et prestations relatifs aux essais de toute nature sont à la charge de l’entreprise.
- La prestation de l’infrastructure (fondation, voiles et éventuellement longrines) sera exécutée par
application d’une couche de Flintcoat.
27 | P a g e

- Composition des bétons :


CIMENT
CAILLOUX GRAVILLON SABLE
DESIGNATION CPA CPA
25/63 6.3/25 0.08/6.3
160/250 210/325
Gros béton pour fondation - 250 7.001 3.501 4.501
Béton de propreté 150 - - 8.001 3.501
Béton pour dallage et forme - 200 - 8.501 3.501
Béton pour B.A. 350 - 9.001 3.501
Béton léger pour forme de pente 200 - - 8.001 2.001

LOT MACONNERIE-ENDUIT

CHAPITRE I: MATERIAUX
MORTIER
- Les granulats, le liant hydraulique et l’eau de gâchage utilisés pour la confection des mortiers
destinés aux hourdages, enduits et chape seront conformes aux normes en vigueur.
- Les sables seront exempts de matières organiques végétales ou animales de vases, de matière
gypseuse argileuse, marneuses et terreuses ainsi que l’élément plat ou effilé. Leurs grains seront
durs et sérés dans la main, les sables seront crissant ne s’attachant pas à la peau, ne tachant pas
et ne formant pas de boule main s’écoulant entre les doigts.
- L’emploi de sable de mer et d’eau de mer est interdit.
- L’entrepreneur devra garantir les qualités physiques (porosité, gélivité) et mécanique (résistance
à l’écrasement) définie dans les normes en vigueur.
- Les briques doivent être bien cuites sans entre vitrifiés, dures, sonores, non friables, sans fêlures
et sans parties siliceuses ou calcaires, non gélives.

CHAPITRE II: MISE EN OEUVRE


- Le mortier de ciment pour maçonnerie (hourdage) sera généralement comme suit :
- 350 Kg pourde ciment / m murs porteurs.
- 300 Kg pourde ciment / m maçonneries de remplissage.
- La confection de ces mortiers se fera par malaxage mécanique et leur consistance seront
plastique, telle qu’en prenant dans la main, ils forment une boule humide et molle mais qui ne
s’affaisse pas entre les doigts.
- La pose des briques et blocs se fera par assises horizontales régulières à bain soufflant de
mortier d’ep. 15mm environ.
- Le montage sera exécuté à joints croisés avec un recouvrement minimum de 5cm (10cm dans
les angles).
- Les éléments de maçonnerie seront humidifiés avant leur emploi.
- Les liaisons entre murs et cloisons seront assurées par des dispositions appropriées garantissant
leur parfaite stabilité et évitant l’apparition des fissures.
- L’intervalle aménager dans les murs composés (double paroi) sera soigneusement débarrassé de
tous gravois, déchets et autres matériaux, la stabilité des doublages sera assurée au besoin par
des éléments de liaison. Ceux-ci ne doivent pas transmettre l’humidité d’une paroi à une autre et
s’ils sont métalliques, ils seront protégés contre la corrosion.
- Les maçonneries seront correctement protégées contre les branchements et chocs ainsi contre un
dessèchement excessif ou le gel.
- Les surfaces de support seront propres, exemptes de traces des plâtres produits gras, goudron
etc.…, elles devront être rigoureuses pour permettre une parfaite adhérence de l’enduit (brossage,
piquage, bouchardage) et elles seront arrosées à être humides en profondeur. Si des surfaces à
enduisent présentent des défauts localisés de plénitude tels que l’enduit ne peut être appliqué
directement, il sera procédé préalablement à un redressement en surcharge au mortier de ciment
renforcé au besoin d’une armature métallique. Des recharges d’épaisseur supérieure à 3cm ne
seront pas tolérées.
- Les armatures métalliques seront constituées de métal déployé, grillagé ou treillis soudés de
maille 15x15 à 30x30 et de 0,08 à 1,5mm.
- Les enduits extérieurs seront composées de :
28 | P a g e

1- Une couche d’accrochage


2- Une couche intermédiaire formant le corps de l’enduit
3- Une couche de finition
Le dosage en liant de chacune des couches sera dégressif, le plus fort dosage étant donné à
la couche d’accrochage. Les dosages indiqués ci après sous forme de fourchette ne seront en
aucun cas dépassé.
1- Une couche d’accrochage : épaisseur de 3 à 5mm.
Sable maigre (0-3), dépourvu de . Le mortier est projeté fortement surfines, dosage en
ciment 500 à 600 Kg/M le support, la surface doit être et restera rugueuse en une seule passe.
2- Corps de l’enduit : épaisseur de 8 à 15mm.
Sable sec (0-3) de granulométrie. L’exécution se fera au plutôt 48continue, dosage en
ciment 400 à 450Kg/M heures après celle de la couche d’accrochage, la compacité de la couche
sera réalisée par un serrage prêt énergique et uniforme de mortier de ce but, l’application se fera
en deux passes au moins. L’épaisseur totale de la couche d’accrochage et de l’enduit sera compri
entre 11 et 20mm le corps de l’enduit sera dressé entre murs et repère.
3- Couche de finition : Sable (0-2) riche en éléments fin et ne contenant pas son
épaisseur uniforme sera de 3 àd’impureté, dosage en ciment 300 à 350Kg/M 7mm.
Les enduits ne seront pas exécutés :
 En période de gel ou basse température.
 Vent chaud et sec
 Temps pluvieux
A moins que soient mise en place des dispositions palliant ces inconvénients.
- L’exécution des cueillies, arrêtes, gorges et arrondis doit se faire en même temps que
l’enduit, les arrêtes rapportées par recharges.
- Les tolérances maximums admissibles sur le corps de l’enduit et sur la couche de finition
sont les suivantes :
 Platitude, rectitude des arrêtes : 5mm sous une règle de 2.00M.
 Faux Aplomb : 10mm mesurés sur 3.00M.
Aux endroits ou le support prescrite une juxtaposition de matériaux différents exemple
(béton - maçonnerie) ainsi qu’au droit des joints de dilatation et de tassement, le corps de l’enduit
et la couche de finition devront obligatoirement être interrompus (joints creux). Toutefois, dans le
cas ou le mouvement différentiel prévisible entre deux matériaux car prévu insignifiant, cette
disposition pourra être remplacée par l’incorporation dans l’enduit d’une armature (treillis, grillage)
débordant d’au moins 20cm de part et d’autre du joint sur papier Kraft ou toile de verre d’un
commun accord.
- Les enduits intérieurs : seront composés comme suit :
1- Une couche d’accrochage dosé de sable maigre 0-3 dépourvu de fines.à 500kg
de CPA/M
2- D’un corps d’enduits dosé à de sable sec 0-3.400kg/M
3- D’une couche de finition dosé de sable 0-2 riche en élément fins.à 300Kg/M
La mise en œuvre sera identique à celle des enduits extérieurs.
- Dalle en corps creux 16+5 : Sera composée d’hourdis 0.12 X 0.50 pour plancher, poutrelles en
béton armé N°3, devront être homogènes (les extrémités bouché au mortier de ciment compris
étaiement, ciment résistant sans fêlures, cassures ou autres défauts. Ils devront être conformes
aux échantillons agrées par l’administration.
- Conduit de fumée et gaine : contrôles et essais :
 La section de la mise en œuvre sera conforme aux règlements en vigueur et suivant
les plans d’exécution.
 Avant la réception, à des essais de fumée. Toutes les parties de conduites
défectueuses seront refaites aux frais de l’entrepreneur et il aura procédé à de
nouveaux essais.
 En fin des travaux, l’entrepreneur devra procéder à un sondage de conduite pour
s’assurer qu’ils ne sont pas obturés.
- Souche de cheminée : Constitue de :
 4 parois de maçonnerie en briques SHUNT 10 cm
 Radiers aux angles par boutisses.
 Enduits ciment en surfaces extérieures.
 Ouvertures supérieures en dessous dalettes 40X20 cm sur les quatre faces. (y
compris fourniture et pose de grillage anti-moineaux.
 Dalette de couverture en B.A. légèrement arme épais 8 à 10cm y compris chapeau
de tuiles.
29 | P a g e

 Dimension 0.50X0.90X1.20 Y compris gouttes d’eau.


- Chéneau pour gouttière pendante en béton pour un moignon conique pour une section du tuyau
en cm² (surface couverte/14000) raccordé à des tuyaux en PVC/80 droits par des coudes au 1/8 y
compris collier de scellement, avec une déviation parallèles de 337 à 508mm, et changements de
direction doivent avoir un rayon suffisant pour ne pas freiner l’évacuation.
- Forme de pente sur terrasse en béton maigre de 2 à 5cm d’épaisseur au point le plus bas y
compris chasse au mortier de ciment à 1.5% de pente.
- Table de potager de cuisine sur murets de briques 3 trous compris façon de paillasse BA de 8cm
d’épaisseur, réservation et scellement de levier (règle au chapitre sanitaire) enduit intérieure au
mortier de ciment avec façon de tasseaux au ciment pour support d’étagère, faïence de la table de
préparation avec dosseret de 45 cm de haut (règle à l’art 4.7 ch IV) compris toutes sujétions de
fournitures et façons, prévoir un lissage des surfaces avec une légère pente en ciment blanc, pour
travail propre et soigne.
- Siège à la turque socle du WC, comprenant murette en briques trois trous, remplissage autour du
récepteur de béton de cailloux débris de briques, compris scellement du receveur doit avoir un
placage en faïence, prévoir un lissage des surfaces avec une légère pente en ciment blanc.
- Pose et mise en œuvre des appareils sanitaires :
 Potager de cuisine en porcelaine vitrifié encastrer sur paillasse y compris siphon
diam 50, renformis en fond de socle de potager de cuisine en béton de cailloux ou
débris de briques en haut sur sol fini à 10cm (10 cm y compris revêtement granitaux
compte à part).
 Receveur de douche en porcelaine vitrifié encastrer sur socle de 70X70 y compris
siphon diam 50, fixation et bordure en briques creuses trois trous, remplissage
autour du récepteur de douche en béton de cailloux débris de briques, compris
scellement du receveur doit avoir un placage en faïence, prévoir un lissage des
surfaces avec une légère pente, enduite en mortier de ciment en haut sur sol fini à
10cm.
 Evier de cuisine en porcelaine à un bac y compris siphon diam 50 encastrer sur
paillasse.
- Descentes E.U/E.V/E.P : Les tuyaux de chute et descente d’eaux usées sont prolongés en
ventilation primaire dans leur diamètre jusqu’à l’air libre au-dessus des locaux. La position de tous
les appareils sanitaires est précisée sur plan (joint au présent dossier). L’entrepreneur devra
procéder aux essais de fonctionnement de son installation et devra assurer le personnel nécessaire
aux différentes mises au point et aux contrôles de réception.
- Buses en ciment comprimé posé sur lit de sable de 0.10m, pour évacuation des eaux usées, eaux
vannes, façon de raccordement par collerettes au mortier de ciment jointage et raccordement aux
regards en béton.
- Regards de chutes et de visites en maçonnerie de parpaing plein de 0.10m y compris dalles de
couverture en BA avec anse de levage, enduit lisse à l’intérieur et raccordement de la buse
sortie/entrée de différent diamètre.

LOT REVETEMENT SOLS & PAROIS

I. RECEPTION DES TRAVAUX ANTERIEURS


- L’entrepreneur doit, avant de commencer les travaux, procéder cri présence du maître de
l’œuvre, à la réception des supports de revêtements.
- L’entrepreneur devra notamment s’assurer de l’aptitude des supports à recevoir les revêtements
et leur état de propreté. Les supports devront être nettoyés et débarrassés des impuretés.
- Les différents types de revêtements faisant l’objet du présent chapitre sont :

II. CONSISTANCE DES TRAVAUX


- Réception des supports et vérification de leur niveau.
- Fourniture d’échantillon de modèle ou de schéma d’appareillage.
- Approvisionnement de tous les matériaux et produits nécessaires, compris toutes manutentions,
stockage.
- Mise cri œuvre de chapes et revêtement, y compris toutes découpes et façon spéciales.
- Réfection des sols non réceptionnés.
- Raccord après pose de canalisations et du matériel d’exploitation.
- Nettoyage du sol après achèvement pour la réception provisoire.
- Protection des sols jusqu’à leur mise cri service.
30 | P a g e

III. TYPE DE REVETEMENTS :


Les différentes types de revêtement faisant l’objet du prescrit chapitre sont :
LES CHAPES  : (Lissées, Bouchardées ou à peindre).
 Rapportées
 Incorporées
 Reflues

LES SOLS CARRELES


 Carreaux :
o Ciment
o Granito
o Marbre
o Grès ou demi grés
 Coulés sur place :
o - Granito
MURAUX  : (Collés ou Tendus)
 Faïence
 Grès ou demi-grés
 Moquette
 P.V.E.
 Marbre
 Synthétique

IV. MODE D’EXECUTION


CHAPE RAPPORTEE
Le support en béton sera plus rugueux, propre (exempts d’argile, d’huile). La chape sera
appliquée sur le support dés que celui-ci aura commencée son durcissement, l’accrochage peut
être amélioré par une résine ou une barbotine (Moitié ciment, moitié eau passé au balai brosse).
La. L’eau de gâchage devra être justechape sera dosée à raison de 66Kg C.P.A/M
suffisante pour permettre d’obtenir un mortier de bonne maniabilité des coupures doivent être
exécutées à la truelle ou au droit des joints de retrait profondeur 5mm. La distance de 2 joints est
égale dans les 2 ses à 4 ou 5 Mètres. La pratique du sou poudrage par un produit de cure
(durcisseur), . La chape peut être éventuellementmélange de ciment pur à raison de 2 à 4Kg/M
armée à mi épaisseur d’un treillis soudé. Ø3x3 Maille, 100x100 ou Ø 4x4 Maille 150x150.
CHAPE INCORPOREE
Elle sera de même composition que la chape rapportée, appliquée sur le support avant son
durcissement.
CHAPE REFLUE
Le dallage étant exécuté, on appliquera avant le durcissement du béton un sou-poudrage.
Les joints seront traités de la même façon que précédemment un produit de cure sera appliqué par
pulvérisation. A partir de la mise en œuvre de l’un des trois procédés de chapes, elles peuvent
êtres :
 Lissées à la main ou la truelle mécanique.
 Bouchardées au rouleau manuel
 Application d’une peinture à la brosse ou au rouleau.

CARREAUX DE CIMENT, GRANITO, MARBRE, DALLES BETON ET PIERRES PONCEES


Après préparation du support et arrosage, application au balai brosse d’une barbotine dosée
à 600Kg de C.P.A. 325 et sable.
Exécution d’une chape soigneusement nivelée à la cotyle (fini épaisseur Carreaux) pose à
bain de mortier dosé à 350 Kg de C.P.A. 325, la sous face enduite de barbotine de ciment,
alignement vérifié au cordeau, joint de 2mm maximums. Les joints seront coulé au mortier de
ciment pur. Eventuellement pose d’un lit de sable de 2cm minimums sur les hourdis des étages.
LES PLINTHES
Le support sera préalablement nettoyé et débarrassé de toute impureté, sa platitude sera
telle qu’une règle de 2 mètres placée parallèlement au sol ne fasse apparaître de différence
supérieure à 5mm. Le mortier de pose est le même que celui employé pour un revêtement de
31 | P a g e

même nature et doit être exécutée dans les mêmes conditions que celles des revêtements
muraux.

GRANITO COULE SUR PLACE


Après nettoyage et arrosage du support application au balai brosse d’une barbotine de
ciment dosée à 600 kg/M C.P.A. Exécution d’une chape de 4m au mortier gras de ciments dosé à
400kg de C.P.A. 325 et sable tamisé. Exécution en continuité, d’une couche d’usure de C.P.A. de
grains de marbre2cm d’épaisseur en mortiers dosé à 600 kg/M (Calibrage de 3 à 8mm). Cette
couche d’usure exécutée à la truelle sera roulé pour faire refluer le ciment en excés. Ponçage
après 8 à 10 jours de durcissement, exécuté en 3 phases.
 Ponçage
 Application d’une barbotine
 Ponçage
La chape restera humide de 8 à 10 jours. Elle sera divisée en panneaux ne dépassant pas 6
M², la plus grande dimension n’excèdent pas 3M. Les joints seront exécutés en matières plastiques
polissables et traversant la couche granito et la sous couche. Au pourtour des aires, on relèvera la
chape pour exécuter une gorge régulière ; la raccordant au revêtement vertical.

CARREAUX DE FAÏENCE (BLANCHE OU TEINTEE) ET GRES


Les carreaux seront mis à tremper dans l’eau propre avant mise en œuvre. Le support sera
parfaitement rigide, et d’une épaisseur permettant la mise en place des carreaux. La pose
s’effectuera à joints serrés ou à joints larges, droits ou coupés au mortier à 350Kg de ciment d’une
épaisseur de 2cm. L’adhérence des carreaux se fera sur la totalité de leur surface, le mortier
refluant dans les joints de telle sorte que les carreaux soient séparés les un des autres. Les joints
seront coulés 24 heures après la pose des carreaux. Les joints seront remplis d’un coulis en ciment
pur. Dans tous les cas, le revêtement sera soigneusement lavé à l’eau. Le revêtement sera
parfaitement plat, une règle de 2m promenée en tous les sens ne fera apparaître les différences
lavé à l’eau. Les joints aussi bien horizontaux que verticaux seront parfaitement alignés. Ils seront
posés sur une hauteur de 2,20M, suivant plan et coupes.

LOT ETANCHEITE

ARTICLE I : PRESCRIPTION TECHNIQUES


I-1 DOCUMENT TECHNIQUES
Les travaux d’étanchéité seront exécutés conformément au cahier des charges applicables
aux travaux d’étanchéité et de ses additifs DTU N°43 et cahier des clauses spéciales.
I-2 CONSISTANCE DES TRAVAUX
Les travaux du présent lot comprennent les ouvrages l’étanchéité, protection des terrasses
inaccessibles sur les supports, préparés par lot Gros œuvres.
I-3 MISE EN ŒUVRE
Il appartient à l’entrepreneur du présent lot de faire exécuter tous les travaux accessoires
au complet achèvement des travaux tels engravures trous de percement, bandeaux, protection,
etc…
L’entrepreneur doit la protection de ces ouvrages en cours d’exécution contre toutes
intempéries et dommages. Avant l’exécution des ouvrages de protection, il sera effectué une
vérification de l’étanchéité par la mise en eau des terrasses pendant 24H au minimum.
I-4 MATERIAUX
Les bitumes oxydés contiendront 1% au plus en poids de paraffine cristallisable. Les
feutres bitumés à armature feutré seront du type36S masse moyenne respective du rouleau de
20M² égale à 20Kg. Les enduits d’application à chaud contiendront 70% en poids de bitume pur.
I-5 QUALITE DES SUPPORTS
Les supports livrés par le lot gros œuvres devront être lissées sans bavures ni aspérités et
sans fissures. Aucune ragréages au lait de ciment ne sera toléré le granulat pour protection
rapportée, sera au granulat d’oued ou cellule gravillon roulé.

ARTICLE II : DESCRIPTION DES TRAVAUX


Etanchéité multicouche système adhérant pour terrasses inaccessibles comprennent :
 1 couche d’imprégnation à séchage rapide de 0,34 Kg/M²
 1 couche d’enduit d’application à chaud de 0,30 Kg/M²
 1 feutre bitumé surface type 36S.
32 | P a g e

 1 couche d’EAC à base de bitume de 1,5 Kg/M²


 1 feutre bitumé surface type 36 S.
 1 couche d’EAC à base de bitume de 1,5 Kg/M²
 1 feutre bitumé surface type 36 S.
 1 couche d’EAC à base de bitume de 1,5 Kg/M²
 Relevé d’étanchéité pour les reliefs intérieurs des acrotères comprenant :
o 1 couche d’imprégnation
o 1 couche d’enduit d’application à eau
o 1 chape souple armé, toile type 40 auto protégé par une feuille
d’aluminium 8/10e collée type ou similaire.
 Protection de l’étanchéité en gravier ep 0,04 à 0,06. Le gravier utilisé doit être propre et
sans composition de galets. Pour les terrasses inaccessibles.
 Fourniture et pose de gargouilles en plomb laminé composées d’une platine de
0,40x0,40 de coté à coins arrondis et d’un moignon de 0,08 d’ép. soudé à la platine
dans la descente des eaux pluviales. Une crapaudine en fer galvanisé sera posée au
dessus de la platine qui éliminera le risque des chutes de gravillons.

LOT ELECTRICITE

ARTICLE I : PRESCRIPTION TECHNIQUES


Le présent descriptif a pour objet les travaux et la fourniture de l’ensemble d’équipement
électrique du projet défini au devis programme. Les travaux auront pour objet :
- Les installations d’éclairage de tous les locaux,
- L’éclairage des allées et circulations,
- Les prises de courant,
- Les tableaux, coffrets et armoires de distribution,
- Les réseaux extérieurs,
- Les réseaux de mise à la terre,
- Les distributions de sonnerie,
L’entrepreneur devra comprendre dans fourniture de tous les travaux annexes, à savoir :
- Tranchées, ouvertures, percements, gaines, fourreaux, etc.…, autres que ceux prévus au lot gros
œuvre.
- Il devra également le rebouchage de tous les trous, les raccords divers, les ferrures, nécessaires
aux fixations des appareillages, etc.
- Il est tenu de se mettre en rapport avec les autres corps d’état afin d’assurer la meilleure
coordination dans le marché des travaux.
- Il doit vérifier si les ouvertures permettent le contrôle, la visite et le passage des canalisations ou
de l’appareillage doit s’assurer que la mise en place de son réseau ne pourra gêner celle des autres
réseaux et que l’indépendance des différentes canalisations est respectée.
L’entrepreneur restera dans tous les cas responsables des cireurs ou commissions et de leurs
conséquences. Il livrera les installations parfaitement propres et les locaux débarrassés de tous
gravois.

ARTICLE II : APPAREILLAGE DESCRIPTION


1/ Les prises de courant, interrupteurs S.A, V.L. ou bouton poussoir télérupteurs, appareils, coupe-
circuits, boites de dérivation, et ….sont soumis aux prescriptions des normes et des D.T.U. en
vigueur.
N.B. : Dans tous les cas les bornes du type FEREL sont interdites.
2/ Fourreaux :
Dans toutes traversées d’ouvrage pour le passage des câbles et des conducteurs.
3 types: Tube métallique rigide MRB : tube plastique rigide IRO, APE : tube flexible MSB-
APE.
3/ Repérage des conducteurs et canalisations :
Les conducteurs seront repérés selon les normes les plus récentes de l’UTE. Pour les
canalisations triphasées, le neutre devra être blanc, la mise à terre noire et les phases devront à
chaque grille comporter un anneau terminal en gaine noire. On adoptera conventionnellement une
couleur unique pour la phase directe (rouge par exemple) et la phase coupée (jaune par exemple);
la troisième phase comportera une couleur intermédiaire (vert par exemple).
33 | P a g e

L’équilibrage des phases devra être absolument respecté.


4/ Canalisation extérieures :
Les travaux de l’entreprise comprennent la fourniture et la pose des cibles et de la totalité de
leurs accessoires de pose et de raccordement :
- Colliers de fixation, buses de protection, sable, grillage, boites d’extrémité, bornes de
repérage, chemins de câbles, etc.…
- Le grillage de protection sera en mailles de fils de ter N°6 à triple tension, largeur égale à
celle de la tranchée.
- Les buses de protection seront en élément béton de 150mm de diamètre intérieur,
convenablement jointoyées au mortier de ciment.
- Tracé de câbles à l’extérieur des bâtiments : avant exécution des tranchées et après tout
soudage éventuel, l’entrepreneur soumettra à l’agrément du Maître d’ouvrage jalonnement du
tracé exécuté sur le terrain. Il devra se conformer à tout ordre de modification du tracé qui
pourrait lui être ordonné en vue de l’exécution.
- Tranchées en terrain normal seront effectuées avec une profondeur de 0,09m au-dessous du
sol fini. Leur largeur sera de :
 0,50m pour 1 câble,
 0,60m pour 2 câbles,
 0,80m pour 3 câbles,
 1,00m pour 4 câbles.
- Les câbles reposeront sur une couche de sable non argileux de 0,10m d’épaisseur, ne
contenant aucun élément compact supérieur à 5m/m posés au fond de la tranchée. Du niveau
du sol au fond de la tranchée, en trouvera successivement :
 - Terre de remblais 0,30m
 - Terre tamisée 0,10m
 - Grillage
 - Terre tamisée 0,30m
 - Sable 0,10m
- Les besoins seront amenées à pied d’œuvre, les câbles seront mis en œuvre, déroulés tirés
et posés par un personnel spécialisé. L’entrepreneur devra prendre toutes précautions utiles pour
que le travail s’effectue avec le plus grand soin, en vue d’éviter toute couronne trop prononcée de
câbles, tout renflement de leur enveloppe et toute traction de tout tronçon ayant subi des dégâts.
- Le remblai sera soigneusement damé au pilet pneumatique par couches successives.
L’entrepreneur aura à se charge l’exécution des travaux supplémentaires qui pourraient être
rendus nécessaires après l’intempérie par suite d’un dommage insuffisant de terres de remblais et
cela pendant toute la durée de garantie.
- A l’entrée d’un bâtiment, il sera réservé sur le câble une augmentation de longueur possible
de 2m, en lui faisant faire des boucles dans la tranchée ou contournée à cet effet. Les déblais
excédentaires provenant des fouilles après opération de dommage seront transportés aux
décharges publiques par les soins et aux frais de l’entrepreneur. Les terres en excédents ne
séjourneront qu’un temps limite sur le chantier.
5/ Croisement et voisinage des lignes électriques souterraines avec d’autres canalisations,
conduites d’eau, téléphoniques, etc.…
Aux endroits ou les câbles à poser crisseront les obstacles précités, leur profondeur
d’enfouissement sera augmentée s’il le faut de manière qu’ils soient placés à 0,30m au moins au
dessous de gisement de ces obstacles ou à 0,30m au-dessus quand le point le plus d’un mètre de
profondeur. En plus, à l’endroit des croisements et sur une longueur de 150mm de diamètre
intérieur.
En dehors des points de croisements, les mêmes buses protectrices devront être mises en
œuvre, en tous points ou la distance du câble à poser aux installations préexistantes est inférieure
à 0,30m.
6/ Entrée des buses dans le bâtiment pose dans les bâtiments.
L’entrée des câbles se fera dans une buse de ciment, à travers la maçonnerie des murs et
du sol. A l’intérieur des bâtiments les câbles seront posés au fond de caniveaux sur chemin de
câbles à l’intérieur de gaine par colliers dans leur cheminement.
34 | P a g e

LOT PEINTURE

ARTICLE I : GENERALITES


L’entrepreneur prendra les locaux dans l’état ou ils trouveront, il fera à ses frais tous les
échantillons de peinture qui lui seront demandés par le maître d’œuvre. L’entrepreneur du présent
lot devra tous les travaux nécessaires complets et parfaite réalisation de son ouvrage. Pendant
toute la durée des travaux, entrepreneur devra faire à ses frais, tous les ouvrages détériorés et
toutes réfections jugées nécessaires dans tous les cas et sans aucune restriction. Le nettoyage
devra être fait avec soin, en particulier celui du carrelage, planchers, appareils sanitaires, etc.…

ARTICLE II : NATURE DES MATERIAUX


Les matériaux employés seront de la meilleure qualité.
Procédés traditionnels
Toutes les applications selon les procédés traditionnels de peinture, à savoir :
- Impression, rebouchage, ponçage, peinture, etc.…seront exécutés selon les prescriptions.
- Il devra être procédé à tous essais de peinture préalablement à toute application et à tout
accord.
- Des surfaces témoins fixes seront réalisées. Ces essais seront effectués en vérifiant que les
caractéristiques imposées au présente description ce qui concerne la nature du travail et les
qualités des matériaux soient bien respectés.
- Le ton des surfaces témoins devra être identique à celui de l’échantillon choisi.

ARTICLE III: CONTROLE


En cours d’exécution, le maître d’œuvre pourra ordonner à l’improviste, le prélèvement
d’échantillons pour les soumettre à tous essais, analyses ou examen jugé utiles, et ce aux frais de
l’entrepreneur.
Dans le cas ou les travaux exécutés se révéleraient de qualité inférieure à celle exigée, le
maître d’œuvre pourra exiger la reprise ou la réfection sans que l’entrepreneur puisse prétendre à
quelconque indemnité ou à toute dépense accessoire.

ARTICLE IV: ORIGINE ET QUALITE DES MATERIAUX


BADIGEONS  : à la chaux battue d’huile et d’alun à la demande appliquée en deux couches
après brûlage.
HUILE DE LIN  : pratiquement claire, de couleur jaune clair naturel et ne contiendra ni
résine, ni aucune autre espèce d’huile elle devra être très siccative et d’une densité située entre
0,930 et 0,935.
SICCATIFS LIQUIDES  : seront à base de sel de manganèse, sans aucune adjonction de
matière étrangère.

ARTICLE V : MODE D’EXECUTION DES OUVRAGES 


Les travaux de peinture comprendront toutes sujétions d’exécution avec ou sans
échafaudage, agrée, etc.…à toutes hauteurs par grandes ou petites surfaces, tous les travaux
d’arrêt nécessaires, époussetage, lavage, rebouchage, ponçage, etc.…nécessaires à une exécution
des travaux de peinture et badigeons selon les règles de l’art. Les teintes seront précisées par le
maître d’œuvre au moment de l’exécution.

ARTICLE VI : PRESCRIPTION DIVERSE :


Les travaux de peinture comprendront toutes sujétions d’exécution avec ou sans
échafaudage, agrée, etc.… à toutes hauteurs par grandes ou petites surfaces, tous les travaux
d’arrêt nécessaires à une exécution des travaux de peinture et badigeons selon les règles de l’art.
Les teintes seront précisées par le maître d’œuvre au moment de l’exécution.
Les prix comprennent non seulement tous les travaux préparatoires, les fournitures et main
d’œuvre nécessaires à la parfaite exécution des travaux, mais aussi :
- La surveillance des travaux et des approvisionnements.
- La conservation des travaux jusqu’aux réceptions provisoires.
- La remise en état des travaux jusqu’à tous les raccords de peinture, consécutifs aux reprises
des jeux des menuiseries bois ou métalliques à tout défaut d’application.
- Le devis descriptif ne pourra, en aucun cas, être limitatif, il définit les résultats à atteindre
laissant à l’entrepreneur le choix des moyens, sous réserve que ne soit escamoté tout ou partie
des travaux précisés.
35 | P a g e

ARTICLE VII : OBJET DE L’ENTREPRISE


Le présent devis décrit les travaux du lot peinture.
Ces travaux comprennent :
- Badigeons et peinture extérieure du bâtiment
- Badigeons et peinture intérieure, compris canalisations apparentes.
- Peinture sur ferronnerie
- Badigeons sur clôture, murs et ouvrages divers.
-
ARTICLE VIII : DISPOSITION DES OUVRAGES
Peinture émulsionnée ou silicatée extérieure : sur murs extérieurs de soutènement, murs
bahut des clôtures qu’ils soient enduits au mortier ou bruts au décoffrage pour deux couches sur
impression compris brossage, égrenage et toutes sujétions.
PEINTURE VERNISSEE A L’HUILE  :
Trois couches dont une d’impression sur toutes les menuiseries en bois extérieurs et
intérieures, comprenant :
- Brossage, Minimum sur toutes les fortunes, Impression,
- Ponçage et toutes sujétions

PEINTURE GLYCEROPHTALIQUE SUR FERRONNERIE  :


A appliquer sur tous les ouvrages métalliques, comprenant :
- Brossage
- Dégraissage
- Une couche minimum de plomb pour impression et deux couches peinture glycérophtalique.
PEINTURE VINYLIQUE- COMPRENANT  :
- Brossage
- Egrenage
- Une couche d’impression et deux couches vinyliques dans les locaux, couloirs, escaliers.
PEINTURE A LA TYROLIENNE  :
Les murs extérieurs recevront une peinture à la tyrolienne préparée avec un mélange de
sable fin et de ciment blanc exécutées sur enduits extérieurs dans les parties mentionnées sur
façades. Les couleurs et teintes seront définies selon le choix du maître de l’œuvre.
PEINTURE A L’HUILE LAQUEE  :
Comprenant :
- Brossage
- Egrenage
- Une couche d’impression et deux couches laquées dans Partie humide, salle d’eau et W.C.
PEINTURE THERMIQUE A L’HUILE  :
- Comprenant même sujétions.
- 2 couches sur impression au minimum de plomb.
PEINTURE BLANC GELATINEUX SUR PLAFONDS  :
- Toutes les peintures sur plafonds seront exécutées en blanc gélatineux.
- Deux couches sur impression, compris :
- Brossage
- Egrenage
- Rebouchage
PEINTURE SUR PLAFOND A L’HUILE :
- Dans les locaux humides.

LOT VITRERIE

I- GENERALITES
L’entrepreneur fournira à ses frais les échantillons de la vitrerie qui lui seront demandés
par le maître d’œuvre. Pendant toute la durée des travaux, l’entrepreneur devra refaire à ses frais
tous les ouvrages détériorés et toutes sujétions qui lui incombent.
36 | P a g e

II- QUALITE DES MATERIAUX –DESCRIPTION-

En aucun cas, il ne serait fait emploi d verre de qualité inférieure. Les verres seront
régulièrement plats, d’épaisseur régulière, sans gauche, piqûre, bouillon, etc.…Tous les verres
employés seront conformes aux prescriptions des normes en vigueur, notamment en ce qui
concerne les tolérances sur les épaisseurs.
MASTIC
Le mastic employé sera de première qualité, capable de dessèchement rapide sans
toutefois, que ce dessèchement soit susceptible de produire des crevasses ou des scellements
quelle que soit la nature des matériaux pour lesquels le masticage est employé.
Tous les verres seront livrés, nettoyés, de toutes traces de pose, taches masticage ou
autres.
L’entrepreneur attributive, devra garantir la fixation et l’immobilité parfaite des verres mastiqués
tous les verres qui ne seraient pas parfaitement fixés, seront déposés aux frais de l’entrepreneur
de tous les verres cassés ou filés à la pose, par suite de verres coupés ou trop grandes dimensions
et placés à fond de feuillures sans le jeu nécessaire.
NETTOYAGE
Quand tous les travaux seront terminés, l’entrepreneur devra procéder à un nettoyage
complet de l’ensemble. Il devra prendre connaissance des devis descriptifs des autres corps d’état,
afin d’assurer une parfaite coordination.
VERRES A VITRER
Essentiellement destinés à l’emploi dans les fenêtres et châssis.
- Verre triple ou fort, épaisseur 3,80 sur toutes les grandes ouvertures jusqu’à 22,49x1, 50 et
sur parties hautes des portes.
- Verre demi double ou normal, épaisseur 2,90 pour toutes les autres ouvertures.
- Verre cathédrale ou martelé, épaisseur 3,50 à 4,00/ pour toutes les ouvertures de WC ou salle
d’eau.
- Verre armé à treillis, mailles hexagonales ou carrées, soudés ou tissées pour toutes parties
basses (u11êges) des ouvertures.

LOT MENUISERIE

I- PROVANANCE DU BOIS-QUALITE
Les essences de bois employés dans les ouvrages de menuiseries doivent être des essences
résineuses à accroissement serré dite Bois Rouge du Nord.
I-1 LE BOIS DE MENUISERIE
Le bois à fibre torse, à fibres tranchées, madrés ou ronceux présentant les entre écorces
seront exclus.
Les nœuds très petits (de moins de 20mm de diamètre) seront seuls tolérés. Le nombre de
nœud admissible sera de 2 par M² pour pièces en surface. Les bois ne devront présenter ni
gélivures, ni roulures, ni cannelures, fentes dirigées suivant les rayons de la circonférence. Les
bois présentant des piques ou petits tous de vers seront rebutés.
I-2 CONTRE PLAQUE 
Tous panneau mis en œuvre présentant des boursouflures, des gerçures, des éclats ou un
défaut quelconques sera refusé.
I-3 Menuiserie Aluminium :
Alliage en aluminium. 6063
Teinte naturelle (bronze -gris) 25 microns ou teinte pré laquée (variété de couleur) par
poudre thermodurcissable à base de résine polyester (épaisseur 80 microns)
Visserie en acier inoxydable étanchéité assurée entre profilés et remplissage par joint en EPDM et
entre profilés et murs par colle silicone. Rejet d'eau adaptable sur ventaux.
N.B:
Ce descriptif est valable pour les portes et fenêtres de différente dimension voir calepins
de menuiserie et devis .Aussi il est prévue des portes en aluminium teinté capitonné pour
Ateliers de musique et théâtre ainsi les réserves.
Ainsi des cloisons amovible sur différentes hauteur en double vitrage clair simple ou
incorporé de portes de différentes dimension selon devis y/compris soubassement en
PLD ( panneau lamifié décoratif ) sur une hauteur 1000 mm y/compris ferme porte et
stores vénusiennes couleur selon choix de l’architecte.
37 | P a g e

II- CONDITION GENERALES D’EXECUTION


II-1 DESSIN D’EXECUTION
L’entrepreneur doit vérifier les cotes et les dispositions prévues d’après les plans de
construction ou les constructions elles mêmes si elles sont déjà établies.
Il sera entièrement responsable de toutes les erreurs provenant de ce fait et des
conséquences qu’elles entraîneraient. Il devra signaler les faits douteux de façon à permettre une
rectification ou une mise au point définitive avant commencement d’exécution.
II-2 ASSEMBLAGE
Tous les assemblages de menuiserie seront exécutés avec le plus grand soin et précision,
les assemblages, onglets, coupes etc.…seront parfaitement corrects. Les joints qui viendront à
s’ouvrir dans la menuiserie, soit par l’effet de sécheresse, soit par toute autre cause pendant le
délai de garantie seront réparés ou refait aux frais de l’entreprise.
Il ne sera toléré dans les ouvrages aucune pièce rapportée, ni l’emploi de colle ou de mastic pour
le vice de malfaçon.

II-3 FINITION
Les percements apparents seront affleurés et poncés, les rives seront droites. Les parties
mobiles, vantaux, châssis, etc.…des menuiseries extérieures doivent s’ouvrir sans difficultés et
joindre entre elles ou avec les parties fixes, avec un jeu qui n’excédera pas 1,5mm.

III- MENUISERIE
Les menuiseries seront soigneusement poncées et leurs sections indiquées au plan
s’entendent dimension finie. Les bâtis seront exécutés en sapin rouge du Nord 70x100mm, ils
seront munis de chambranles dimensions 12x40mm qui couvrent les joints de maçonnerie. Les
portes iso plane seront composées d’une âme en bois rouge et recevront tout un placage en
contre-plaqué.
Les fenêtres seront réalisées en bois rouge du Nord, les persiennes seront du type pijable et
réalisées suivant dimension portées sur plan. Tous les ouvrages en menuiserie auront une couche
de peinture « PRIMA PLOMB » dite couche d’impression, sur toutes leurs faces, par le menuisier.

IV- QUINCAILLERIE
Les éléments du quincaillerie et de serrurerie seront avant la pose, démontés et
soigneusement vérifiés et graissés par l’entrepreneur. Ils seront posés avec plus grande exactitude
et un aplomb parfait, à leurs emplacements respectifs. Les entailles seront exécutées avec la plus
grande perfection précision pour que les fers affleurent bien la surface des bois et n’offre aucun
vide sur les rives. Les ferrures seront fixées au moyen de vis qui seront de dimension en rapport
avec l’importance des éléments qu’elles sont destinés à fixer, les vis à telle fraisée ne dépasseront
jamais le niveau des ferrures. L’emploi des points ou vis à garnir enfoncées à coup de marteau est
formellement prohibé. Les ferrures telles que paumelles, pattes à scellement devront reçu, avant
la pose, une protection anti-rouille.

LOT MENUISERIE METALLIQUE

I- DESCRIPTION TECHNIQUE
Le présent devis descriptif à pour objet de désigner conformément aux documents
techniques de référence l’ensemble des travaux se rapportant au lot menuiserie métallique et
serrurerie.

QUALITE
Toutes les menuiseries à installer ainsi que les ouvrages de serrurerie, doivent être bien
exécutés, bien réglés, avec une bonne planéité, sans bavures et les cordons de soudure
légèrement passés à la d’ébarbeuse.

II- DESCRIPTION DES TRAVAUX


- Porte métallique à 1 vantail de 1.05X2.20 y compris cadre, cornière de 35X35, trois paumelles
de 140m/m, 05 pattes de scellement tôle noirs de 3,5m/m avec croisillons de renforcement,
deux verrous de sûreté, loquet peinture antirouille.
- Porte métallique pleine à 2 vantaux avec cadre et imposte barreaudée de 1.20 x 2.50 y
compris peinture antirouille.
38 | P a g e

- Fenêtre métallique à 2 Vantaux avec cadre de 0.50 x 0.80 y compris peinture antirouille
scellement dans la maçonnerie.
DIVERS
- Fourniture et pose de trappe d’accès métallique de 0.80 X 0.80 pour terrasse.
- Fourniture et pose de tube métallique en fer rond de diamètre 40mm y compris peinture
antirouille.

LOT PLOMBERIE SANITAIRE

GENERALITES
Les travaux de plomberie sanitaire consistent à l’exécution :
- Des colonnes montantes d’alimentation en eau froide,
- Le fourniture et pose d’appareillage sanitaire,
- Des canalisations d’évacuation des eaux de vannes.

PERCEMENTS ET SCELLEMENTS
- Les percements et scellements ne doivent pas nuire à la résistance des murs.
- Dans les lieux susceptibles d’humidité, les scellements doivent être faits au mortier de
ciment.
- Il est interdit de faire des percements ainsi que des scellements dans les lieux, avent de
s’assurer s’ils ne comportent pas d’étanchéité.
ACIERS GALVANISES
Doivent avoir une épaisseur et un diamètre constant, répondant aux besoins (débit) et
surtout satisfaire avec essais de pression.
CUIVRE 
Comme, il est livré en couronnes, il est légèrement aplati et avant de l’employer, il faut lui
redonner sa section ronde, tout au moins à l’emplacement des raccords. Toute trace de pailles,
soufflures, de limage en parfaitement cylindriques.
CHENEAU
En béton de forme arrondi afin de permettre l’évacuation des eaux pluviales d’une pente de
½% vers la descente.
PVC
La tuyauterie en PVC est réserve aux évacuations, les tuyaux doivent avoir une section
circulaire uniforme sur toute la longueur.
RACCORDS
Devront être exempts de tous défauts. Les filetages et taraudages doivent être axés,
calibrés et entiers, également satisfaisants pendant les essais de pression.
BRASURE-SOUDURE
La brasure utilisée pour les tubes en cuivre, c’est à base d’argent ou d’un alliage dont le
point de fusion est inférieur à celui du cuivre.
APPAREILS SANITAIRES 
Les appareils à employer seront de choix. Ils seront implantés suivant leurs destinations et
exécutés en gré émaillé ou en fonte émaillée ou bien en porcelaine vitrifiée. La couche émaillée
devra être exemple de soufflures, claques, sa dureté devra correspondre aux normes en vigueur.

ROBINETERIE 
Tous les robinets doivent, dans leur catégorie, correspondre à la norme les concernant. La
manœuvre doit être facile à l’ouverture et à la fermeture.
PRESCRIPTIONS TECHNIQUES CONCERNANT LA MISE EN ŒUVRE DES
MATERIAUX 
Avant leur mise en œuvre, toutes canalisations doivent être débarrassées de tout corps
étranger.
JOINTS DE RACCORDEMENTS 
Aucun joint de jonction ou nœud de soudure ne devra être placé dans les traversées de
mûrs, cloisons ou plancher. Seules les pipes en plan laminé pour fonction des cuvettes de WC font
exception et peuvent être raccordés dans l’épaisseur d’un plancher. Les pièces de raccords doivent
être facilement démontables.
POSE DES CANALISATIONS 
39 | P a g e

Elles doivent être bien alignées et correctement façonnées pour éviter toute fixation OU
torsion. Les canalisations d’alimentation d’eau doivent avoir une légère pente de 0,002 par mètre.
Les courbes à chaud sont interdites sur tuyau galvanisé.
TRAVERSES DES PAROIS ET PLANCHERS 
Dans les traversées de mûrs ou planchers, toutes canalisation sauf la fente, doivent être
protégées par les fourreaux. Le diamètre intérieur des fourreaux doit être d’au moins 1mm
supérieurs à un diamètre extérieur du tube protégé, chaque fourreau doit dépasser de 0,005 de
chaque côté du mûr de la cloison et de 0,03 mm planchers traversés.

ENGRAVURES 
Lorsque les canalisations d’eau sous pression et d’évacuation d’eaux usées sont encastrées,
elles devront obligatoirement être protégées contre les possibilités de corrosion. Les conduites
d’eau chaude devront pouvoir se bilaver normalement. La pose en engravure est interdite dans les
cas suivants :
- Vide intérieur des parois composites,
- Murs extérieurs des bâtiments d’épaisseur inférieure à 0,20.
- L’engravure horizontale est interdite sur une longueur supérieure à 1,60 dans les cloisons
de brique pleine ou creuse d’épaisseur inférieure à 0,08. Quelle que soit l’épaisseur de la paroie, la
pose engravée des canalisations horizontales est interdite à moins de 0,30 de la sous-face des
poutres ou planchers.
PRESCRIPTIONS PARTICULIERES A CERTAINES CANALISATIONS
P.V.C. Série « Bâtiment » pour descentes d’eau usées. Les tuyaux doivent pouvoir se dilater
librement, en conséquence, le premier collier se trouvera à 0,01 au 0,02 du collet. Il y aura 2
colliers par longueur de plus de 1,00m et seul par élément de 1,00m.
CONTROLE LES INSTALLATIONS
Canalisations : toutes les canalisations seront essayés à la pression d’air avant mise en
service. L’entreprise devra fournir tout le matériel nécessaire aux essais et à leurs vérifications
(pompe, manomètre, joints, etc…).
APPAREILS SANITAIRES
Le fonctionnement sera vérifié isolement après mise en circuit des canalisations.

LU ET ACCEPTE PAR LE MAITRE D’ŒUVRE


LE SOUMISSIONNAIRE
TLEMCEN LE :……………………………. TLEMCEN LE:…………………….

LE CONTRACTANT
TLEMCEN , le……………………..
40 | P a g e

CAHIER DES PRESCRIPTIONS


TECHNIQUES
C.P.T
41 | P a g e

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES


(C.P.T)

ARTICLE 01. RAPPEL DES TEXTES:


- Règles définissant les effets de la neige et du vent sur les constructions dites règles N.V 1999
- Règles pour le calcul et l’exécution des constructions en B.A dites règles RPA99 version 2003
- Règles de calcul des caractéristiques thermiques utiles des parois de construction et des
répartitions de base des bâtiments.

ARTICLE 02. QUALITE DES MATERIAUX :


GENERALITES 
L’entrepreneur devra fournir avant approvisionnement une liste comportant toutes les
indications sur la marque, qualité et la provenance de matériels et matériaux qu’il compte utiliser.
Un échantillon de certains matériaux et matériels devra être renia au maître de l’œuvre avant la
mise en œuvre. Tout matériel, où matériau non conforme sera obligatoirement refusé. La demande
de réception du matériel devra être présentée au moins quatre (04) jours avant son emploi.
L’entrepreneur devra prendre toutes les dispositions pour déposer sur le chantier des quantités
suffisantes de matériaux, vérifiées et acceptées, nécessaires à la bonne marche du chantier. Les
matériaux refusés devront être immédiatement évacués et les ouvrages éventuellement
commencés avec ces matériaux de rebus, devront être démolis et refaits aux frais de
l’entrepreneur.
QUALITE DES MATERIAUX
Les matériaux destinés à la construction des ouvrages répondront aux spécifications du cahier
des clauses administratives générales. Ils seront présenter à l’agrément du maître de l’ouvrage.
Avant approvisionnement, le maître de l’ouvrage sera toujours en droit d’exiger de
l’entrepreneur la communication des factures et documents établissement la qualité des matériaux
employés.
VERIFICATION DES MATERIAUX ET APPAREILS DE TOUTES NATURE
L’entrepreneur du présent lot doit prendre toutes dispositions pour avoir sur chantier les
quantités de matériaux et matériels vérifiés et acceptés nécessaires à la marche normale des
travaux.
En cas d’insuffisance de matériaux vérifiés, l’entrepreneur peut employer à ses risques et
périls des matériaux non vérifiés ou en cours de vérification. Si les vérifications ne sont pas
satisfaisantes, les ouvrages ainsi exécutés sont démolis et reconstruits à ses frais sans qu’il puisse
prétendre à aucune indemnité.
L’entrepreneur à droit d’exiger qu’il soit procédé à de nouveaux essais de matériaux rebute.
Dans ce cas, ces essais sont obligatoirement exécutés au laboratoire. Nonobstant ces essais et le
contrôle de l’administration, l’entrepreneur reste responsable de toute les conséquences de la
qualité des ses matériaux et appareils. L’entrepreneur est également seul responsable de l’emploi
et de façon spéciales, élève réclamation écrite en temps opportun, aucune réserve générale de sa
part n’est susceptible d’atténuer cette responsabilité.
Les matériaux refusés doivent être enlevés du chantier dans les cinq (05) jours qui suivent,
parles soins et aux frais de l’entrepreneur du présent marché. Les frais de main d’œuvre et
d’outillage nécessaire à la vérification des matériaux et appareils sont à la charge de l’entrepreneur
ainsi que toutes des dépenses d’essais.

ARTICLE 03. RISQUES CONCERNANT LES FOURNITURES


Les matériaux fournis par l’entrepreneur resteront sous sa garde et sa responsabilité même
après avoir été acceptés provisoirement par le maître de l’œuvre.
L’entrepreneur devra en conséquence, supporter les pertes ou avaries pouvant survenir jusqu’à
la réception provisoire des travaux.

ARTICLE 04. CONDITION TECHNIQUES PARTICULIERES


Tous les travaux, objet du présent marché seront exécutés dans les règles de l’art
conformément aux spécifications de documents techniques unifient D.T.U. relatifs à chaque corps
d’état.

ARTICLE 05. COMPOSITION DES BETONS ET MORTIERS


42 | P a g e

Les mortiers ou bétons seront gâchés à l’eau douce, le maître de l’œuvre fixe lui même la
quantité d’eau à employé pour le mètre ) béton ou mortier. Les mortiers et bétons auront la
compositioncube (M théorique indiquée ci-après.
L’entrepreneur ne peut élever aucune réclamation et ne peut prétendre à aucune indemnité, si
le maître de l’œuvre notifie les propositions des matériaux inertes pour améliorer la plasticité, la
densité et la résistance réellement employée sur le chantier.
COMPOSITION DES MORTIERS
Mortier bâtard n°01 pour enduits extérieurs
Composition  :
300-600 kg de ciment CPA 210/325.
150 kg de chaux 30/60
750 I de sable de rivière
450 I de sable fin.
Mortier n°02 pour enduits intérieurs murs et maçonnerie de toute nature
Composition  :
500 kg de ciment CPA 210/325.
750 I de sable de rivière
450 I de sable fin.

ARTICLE 05. MISE EN ŒUVRE DES BETONS


La fabrication, le transport, la mis en en place et la conservation des béton satisferont aux
conditions exiges par les normes en vigueur.

ARTICLE 06. BRIQUES


- Les briques seront parfaitement cuites, sans être vitrifiées de couleur homogène, à
bords rectilignes et angles droits exemptes de toutes fissures ou défauts.
- Elles seront parfaitement arrosées à grande eau avant usage. La pose sera faite à bain
soufflant de mortier, les briques seront bien assujetties avec des joints bien pleins ne
nécessitant aucun garnissage. Les briques cassées à la pose devront être remplacées.
- La liaison des briques sera faite par panneresses et boutisses et par assises horizontales
à joints croisés avec recouvrement de 0,05 au moins.
- Les arases de reprise devront être ravivées nettoyées et humectées. Les mortiers en
béton de reprise seront légèrement surdoses et expurgés d’élément trop gros. L’emploi
de barbotines de ciment pour les reprises est interdit.
- Dans l’exécution des maçonneries, seules les saillies prescrites par l’architecte seront
tolérées.
- Les scellements seront exécutés au mortier de ciment avec, sans laisser subsister de
vides à l’intérieur, sans bavures ou flanche, sur les plans généraux des maçonneries. La
réservation de trous de scellement au moyen de fourreaux de bois est interdite.
- Les liaisons verticales des cloisons ou murettes avec les autres maçonneries devront
être assurées par feuillards ou par arrachement en harpes ou lance. Tous se fouillages
ou piquages nécessaires devront âtre effectués à cet effet.
- La liaison des cloisons avec le bois des cadres des menuiseries sera réalisés au moyen
de crampons en fer fournis par l’entrepreneur du lot menuiserie. Ces crampons seront
fixés à même les montants des cadres, pour être scellés dans la maçonnerie au
montage de celle-ci.
- Toute précautions seront prises pour que les menuiseries ne puissent se déformer
jusqu’à la prise complète des calfeutrements des scellements et des enduits. Il est
interdit de faire pénétrer des boulons d’échafaudages dans les murs ou parois
comportant un parement nu. Les maçonneries seront contre tous braillements, chocs,
dégradations de toutes natures et attaques des intempéries.
- Par temps sec les constructions seront arrosées et gardées humides pendant trois (03)
jours au moins.
- Les maçonneries devront être d’aplomb, les niveaux rigoureux observés et vérifiés.
- Les maçonneries de briques creuses énoncées ci-dessus seront payés au mètre carré
(m²) et mesurées suivant les plans, les emplacements et dimensions géométriques
définies par le devis descriptif plans et éventuellement les instructions écrites du maître
d’œuvre en cours des travaux. Les prix unitaires tiendront compte de toutes les
sujétions de mise en œuvre, des fournitures et matériel nécessaire à la bonne et
complète exécution des travaux.
43 | P a g e

Mortier n°03 pour enduits étanches


Composition  :
- 500 kg de ciment CPA 210/325.
- 700 I de sable de rivière
- 450 I de sable fin.
- Sika ou similaire suivant.
- Proposition a détermine.
COMPOSITION  DES BETONS
Béton n°1 dite de propreté pour remplissage des fonds de fouilles pour les planchers sur
terre pleine et trottoirs extérieurs.
Composition  :
- 200 kg de ciment CPA 210/325.
- 450 L de sable 0/5.
- 800 L de gravillon 5/15
Béton n°2 pour remplissage des puits.
Composition  :
- 250 kg de ciment CPA 210/325.
- 1500 L de t.v.o. 0/60.
Béton n°3 armé des fondations, ossatures et planchers etc.
Composition  :
- 350 kg de ciment CPA 210/325.
- 850 L de gravillon 5/15 et de gravier 15/25.
- 450 L de sable 0/5.
Béton n°4 pour béton moulé des éléments préfabriqués.
Composition  :
- 400 kg de ciment CPA 210/325.
- 850 L de gravillon 5/15.
- 450 L de sable 0/5.
Béton n°5.
Composition  :
- 300 kg de ciment CPA 210/325.
- 1 200 L de granulat de ponce.
Béton n°6 pour forme de pente.
Composition  :
- 100 kg de ciment CPA 210/325.
- 100 Kg de chaux 30/60.
- 100 L de granulat de ponce ou argile expansé.
44 | P a g e

Projet: Réalisation centre multi fonctionnelle


à Chetouane centre -COMMUNE D’Chetouane - TLEMCEN -
Maître de l'Ouvrage : DLEP TLEMCEN
BORDEREAU DES PRIX UNITAIRE :

I - TRAVAUX EN INFRASTRUCTURE: Au Métré


Prix Unitaires
N° Désignations des Ouvrages, Prix Unitaires en lettres
en HT
TERRASSEMENT  
Terrassement en grande masse exécuté à l'engin mécanique y compris transport à la décharge
1.01 publique . 500.00
Le mètre cube :CINQ CENTS DINARS.
Fouilles en puit sur terrain meuble pour faux puits sur une profondeur de 03 m et plots y
1.02 compris transport à la décharge publique 5 000.00
Le mètre cube :CINQ MILLES DINARS.
Fouilles en puit sur terrain meuble pour faux puits sur une profondeur de 03 m et plots y
compris transport à la décharge publique
1.03
Le mètre cube :QUATRE CENTS DINARS.
400.00

Remblaiement des terres y compris pilonnage par couches successives des vides par des terres
1.04 sélectionnées. 350.00
Le mètre cube :TROIS CENT CINQUANTE DINARS.
INFRASTRUCTURE : Au Métré
Béton cyclopien dosé à 250Kgs!m3 de CPA 210/325 pour faux puits sous semelles y compris
2.01 treillis soudé et chute T12 réglage et toutes sujétions d'exécution (H = 2.00m) 5 500.00
Le mètre cube : CINQ MILLE CINQ CENTS DINARS.
Béton armé dosé à 350 Kgs/m3 de CPA 325 pour semelles isolées y compris coffrage et
2.02 ferraillage de toute nature et section 26 500.00
Le mètre cube :VINGT SIX MILLE CINQ CENTS DINARS
Béton armé dosé à 350 Kgs/m3 de CPA 325 pour avant poteaux y compris coffrage et
2.03 ferraillage de toute nature et section 26 500.00
Le mètre cube :VINGT SIX MILLE CINQ CENTS DINARS.
Béton armé dosé à 350 Kgs/m3 de CPA 325 pour longrines y compris coffrage et ferraillage de
2.04 toute nature et section 26 500.00
Le mètre cube :VINGT SIX MILLE CINQ CENTS DINARS.
Gros béton cyclopéen de rattrapage de niveau et plots dosé a 250kgs/m3
2.05
Le mètre cube :SEPT MILLE DEUX CENTS DINARS.
7 200.00
DALLAGE
Forme de béton avec armature en treillis T.S, dosé à 350Kgs/m3 de CPA 325 sur hérissonnage
2.06 (ép:10cm) 1 000.00
Le mètre carré :MILLE DINARS.
Hérissonnage en pierres sèches y compris réglage en sable de carrière et dammage (ép:20cm)
2.07 Le mètre carré :SIX CENTS DINARS 600.00
II - TRAVAUX EN SUPERSTRUCTURE : Au forfait
Prix Unitaires
N° Désignations des Ouvrages, Prix Unitaires en lettres
en HT
SUPERSTRUCTURE
Béton armé dosé à 350 kgs/m 3 pour poteaux de toute section y compris coffrage ferraillage et
3.01 toutes sujétions
Le mètre cube : VINGT SEPT MILLES DINARS.  27 000.00
Béton armé dosé à 350 kgs/m3 pour poutres et chaînage de toute section y compris coffrage,
3.02 ferraillage et toutes sujétions
Le mètre cube : VINGT SEPT MILLES DINARS.  27 000.00
3
3.03 Béton armé dosé à 350 kgs/m pour escaliers y compris coffrage, ferraillage et toutes sujétions
Le mètre cube :VINGT SEPT MILLES DINARS.  27 000.00
45 | P a g e

Béton armé dosé à 350 kgs/m3 pour dalles pleines et bandes noyées y compris coffrage,
3.04 ferraillage et toutes sujétions
Le mètre cube:VINGT NEUF MILLES DINARS.  29 000.00
Béton armé dosé à 350 kgs/m3 pour linteaux , appuis de fenêtre ; raidisseurs et menu ouvrages y
3.05 compris coffrage, ferraillage et toutes sujétions
Le mètre cube:QUINZE MILLES DINARS. 15 000.00 
3
3.06 Béton armé dosé à 350 kgs/m pour acrotéres y compris coffrage, ferraillage et toutes sujétions
Le mètre cube :VINGT HUIT MILLES DINARS  28 000.00
Plancher semi préfabriqué en corps creux avec poutrelles et treillis soudé y compris dalle de
3.07 compression de 5cm. et toutes sujétions
Le mètre carré :DEUX MILLE CENT DINARS.  2 100.00
III - MACONNERIE :
Prix Unitaires en
N° Désignations des Ouvrages, Prix Unitaires en lettres
HT
MACONNERIE
Mur en double parois de briques creuses de 12t+ 8t avec vide de 5cm. (ép: 30cm)
4.01 Le mètre carré :MILLE SIX CENTS DINARS. 1 600.00
Mur en double parois de briques creuses de 8t+ 8t avec vide de 5cm. (ép: 25cm)
4.02 Le mètre carré : MILLE SIX CENTS DINARS. 1 600.0
Cloison de séparation intérieure en paroi simple en briques creuses de 12t (ép: 15cm)
4.03 Le mètre carré :MILLE DINARS. 1 000.00
Cloison en paroi simple en briques creuses de 8t (ép: 10cm)
4.04
Le mètre carré : HUIT CENTS DINARS.
800.00
ENDUITS
Exécution d'enduits lisses extérieurs sur murs et plafonds au mortier de ciment y compris
5.01 réglage, dressage et toutes sujétions de mise en œuvre 480.00
Le mètre carré : QUATRE CENT QUATRE VINGT DINARS
Exécution d'enduits lisses intérieurs sur murs au mortier de ciment y compris réglage,
5.02 dressage et toutes sujétions de mise en œuvre 460.00
Le mètre carré : QUATRE CENT SOIXANTE DINARS.
Exécution d'enduits lisses intérieurs plafonds au mortier de ciment y compris réglage,
5.03 dressage et toutes sujétions de mise en œuvre 460.00
Le mètre carré  : QUATRE CENT SOIXANTE DINARS.
Exécution de motifs décoratifs en enduit à la tyrolienne au mortier de ciment en façade y
5.04 compris dressage et toutes sujétions de mise en œuvre 520.00
Le mètre carré : CINQ CENT VINGT DINARS.
IV - REVETEMENTS :
Prix Unitaires
N° Désignations des Ouvrages, Prix Unitaires en lettres
en HT
REVETEMENTS
Fourniture et pose de carrelage en granito de 25x25cm du 1° choix y compris finition des joints
6.01 au mortier de ciment blanc et toutes sujétions de mise en œuvre. 1 200.00
Le mètre carré :MILLE DEUX CENTS DINARS.
Fourniture et pose de faïence de de couleur posé à bain de mortier y compris finition des joints
au mortier de ciment blanc et toutes sujétions de mise en œuvre sur une hauteur de 1.60m pour
6.02 les salles de bain et W-C et de 0,80m au dessus de la paillasse 1 800.00
Le mètre carré :MILLE HUIT CENTS DINARS
Fourniture et pose de plinthes en terre cuite vernissées de 7cm de hauteur pose à bain de
6.03 mortier de ciment. 200.00
Le mètre linéaire :DEUX CENTS DINARS
Fourniture et pose de paillasse pour cuisines en granito préfabriqué y compris finition, jointage
6.04 et toutes sujétions de mise en œuvre, toutes dimensions confondues. 7 000.00
L’unité : SEPT MILLES DINARS.
Fourniture et pose de marches et contre marches en granito préfabriqué y compris finition,
6.05 jointage et toutes sujétions de mise en œuvre, toutes dimensions confondues. 1 100.00
Le mètre linéaire :MILLE CENT DINARS.
6.06 Fourniture et pose de tuiles romane (type 25x40cm) posée sur Chappe de mortier y compris 2 900.00
46 | P a g e

faîtières et toutes sujétions


Le mètre carré :DEUX MILLE NEUF CENTS DINARS.

V - TRAVAUX DIVERS :
Prix Unitaires
N° Désignations des Ouvrages, Prix Unitaires en lettres
en HT
TRAVAUX DIVERS
Réalisation d'une cheminée en maçonnerie (dim=0,30x0,55) avec enduits extérieur et couvercle
7.01 en béton sur terrasse y compris toutes sujétions 1 900.00
L’Unité :MILLE NEUF CENTS DINARS.
Réalisation de potager de cuisine, paillasse en béton armé de 0,60m de largeur (épaisseur =
6cm), jambage en briques creuses(h=0,85m) y compris cadre en bois rouge de 7x7 et toutes
7.02
sujétions
10 000.00
L’unité :DIX MILLES DINARS.
Fourniture et pose de claustras pré fabriqués en ciment pour séchoir avec jointage et toute
7.03 sujétions 1 200.00
Le mètre carré :MILLE DEUX CENTS DINARS.
Fourniture et pose de conduite de cheminée type shunt y/c toutes sujétions.
7.04 Le mètre Linéaire :HUIT CENT VINGT DINARS 820.00
Fourniture et pose de polystyrène de 4 cm d’épaisseur entre poteaux et poutres de joints y/c
7.05 toutes sujétions. 600.00
Le mètre carré :SIX CENTS DINARS.
VI – ETANCHEITE
Prix Unitaires
N° Désignations des Ouvrages, Prix Unitaires en lettres
en HT
ETANCHEITE
Réalisation de la forme de pente y compris isolation thermique en polystyrène et pare vapeur en
8.01 film polyane et toutes sujétions. 1 200.00
Le mètre carré :MILLE DEUX CENTS DINARS.
Etanchéité Multicouche en trois couches 36 S
8.02
Le mètre carré :HUIT CENT DINARS
800.00
Relevé d'étanchéité en paxalumin réalisé à la base des acrotères et aux points d'évacuation des
8.03 eaux pluviales 750.00
Le mètre Linéaire :SEPT CENT CINQUANTE DINARS.
Protection de l'étanchéité par du gravier roulé de 6cm. d'épaisseur
8.04
Le mètre carré :TROIS CENTS DINARS .
300.00
Fourniture et pose de gargouille en plomb y compris crapaudines.
8.05
L’Unité :DEUX MILLE SIX CENTS DINARS.
2 600.00
Réalisation de l'étanchéité soignée sous carrelage pour loggias et salles d'eau exécuté suivant
8.06 les règles de l'art. 500.00
Le mètre carré :CINQ CENTS DINARS.
Fourniture et pose de chéneaux pour captage des eaux de la toiture en tuiles ;en tôle galvanisé
8.07 T.P.G Y/C toutes sujétions 1800.00
Le mètre Linéaire :MILLE HUIT CENTS DINARS.
VII - MENUISERIE METALLIQUE :
Prix Unitaires
N° Désignations des Ouvrages, Prix Unitaires en lettres
en HT
MENUISERIE METALLIQUE
Fourniture et pose de porte d'entrée principale a deux vantaux dim=1,40 x 2,40 type PE a
châssis fixes (voir calepin) y compris quincailleries de 1 er choix ;couche anti rouille de 1 er
9.01 30 000.00
choix et toutes sujétions.
L’Unité:TRENTE MILLES DINARS.
Fourniture et pose de porte d’entrée pour logement dim=0.95 x 2,10 type PE a châssis fixes
(voir calepin) y compris quincailleries de 1 er choix ; couche anti rouille ;peinture à l’huile en
9.02 deux couches et toutes sujétions. 20 000.00

L’Unité:VINGT MILLES DINARS.


47 | P a g e

Fourniture et pose des portes métallique a deux vantaux ouvrants dim 1,45 x 1,73 pour armoire
Sonelgaz y compris quincaillerie de 1 er choix et couche d'anti-rouille ;peinture à l’huile en
9.03
deux couches et toutes sujétions. 28 000.00
L’Unité:VINGT HUIT MILLES DINARS.
Fourniture et pose de grille métallique pour garde corps modèle suivant plants de façades en
tube carré de fer de 20mm ;compris couche anti rouille et peinture à l huile en deux couches et
9.04 toutes sujétion . 3 500.00
Le mètre Linéaire :TROIS MILLE CINQ CENTS DINARS

Fourniture et pose de trappe pour terrasse (0.90x0.90)y compris quincaifleries couche anti
9.05 rouille ;et peinture à l huile en deux couches et toutes sujétions. 3 000.00
L’unité :TROIS MILLES DINARS
Fourniture et pose de main courante en tube métallique (Ø=40) pour rampes d'escaliers , y
compris couche d'anti-rouille ;peinture à l’huile en deux couches et toutes sujétions.
9.06
Le mètre linéaire:TROIS MILLES DINARS
3 000.00

Fourniture et pose de grilles métallique suivant modèle en tube carré de fer de 20mm pour
fenêtres rez de chaussée séchoir et loggia ;y compris couche anti rouille et penture à l huile en
9.07 deux couches et toutes sujètion.. 9 800.00
L’unité :NEUF MILLE HUIT CENTS DINARS

VIII - MENUISERIE EN BOIS :


Prix Unitaires
N° Désignations des Ouvrages, Prix Unitaires en lettres
en HT
MENUISERIE EN BOIS
Fourniture et pose de portes iso planes avec oculus 1,20 x 2,10 type P1 pour séjour avec cadre
de 7x7 y compris quincailleries du 1er choix ; couche à l huile de lin ;peinture à l’huile en deux
10.01
couches et toutes sujétions.
9 000.00
L’Unité : NEUF MILLES DINARS.
Fourniture et pose de portes iso planes 0,90 x 2,10 type P3 avec cadre de 7x7 y compris
quincailleries du 1er choix ; couche à l huile de lin ;peinture à l’huile en deux couches et toutes
10.02
sujétions. 8 000.00
L’Unité : HUIT MILLES DINARS.
Fourniture et pose de portes iso planes avec oculus 0,90 x 2,10 type P4 avec cadre de 7x7 y
10.03 compris quincailleries du 1er choix et toutes sujétions. 8 000.00
L’Unité : HUIT MILLES DINARS.
Fourniture et pose de portes iso planes avec oculus 0,85x 2,10 type P6 pour séchoir et loggia
avec cadre de 7x7 y compris quincailleries du 1er choix ; couche à l huile de lin ;peinture à
10.04
l’huile en deux couches et toutes sujétions. 8 000.00
L’Unité: HUIT MILLES DINARS.
Fourniture et pose de portes iso planes avec oculus 0,80 x 2,10 type P5 pour WC et salle de
10.05 bain avec cadre de 7x7 y compris quincailleries du 1er choix et toutes sujétions. 7 200.00
L’Unité: SEPT MILLE DEUX CENTS DINARS.
Fourniture et pose de portes pour gaines techniques 0,40 x 2,00 type (PL1) sur cadre de 7x7 y
compris quincailleries du 1er choix ; couche à l huile de lin ;peinture à l’huile en deux couches
10.06
et toutes sujétions.
6 000.00
L’Unité: SIX MILLES DINARS.
Fourniture et pose de portes pour rangement 2.00x 2,00 type (PL) sur cadre de 7x7 y compris
10.07 quincailleries du 1er choix et toutes sujétions. 12 000.00
L’Unité: DOUZE MILLES DINARS.
Fourniture et pose de fenêtres croisées avec persienne 1,20 x 1,40 type (F1) sur cadre de 7x14
y compris quincailleries du 1er choix ; couche à l huile de lin ;peinture à l’huile en deux
10.08
couches et toutes sujétions. 13 500.00
L’Unité: TRIEZE MILLE CINQ CENTS DINARS.
Fourniture et pose de fenêtres croisées avec persienne 1,20 x 1,40 type (F2) sur cadre de 7x14
y compris quincailleries du 1er choix et toutes sujétions.
10.09
L’Unité TRIEZE MILLE CINQ CENTS DINARS.
13 500.00

Fourniture et pose de fenêtres ouvrant 0,40 x 0,40 type F5 avec cadre de 7x7 y compris
quincailleries du 1er choix ; couche à l huile de lin ;peinture à l’huile en deux couches et toutes
10.11
sujétions. 3 500.00
L’Unité : TROIS MILLE CINQ CENTS DINARS.
48 | P a g e

Fourniture et pose de fenêtres croisées avec persienne 1,06 x 1,40 type (F3) pour cuisine sur
cadre de 7x14 y compris quincailleries du 1er choix ; couche à l huile de lin ;peinture à l’huile
10.12
en deux couches et toutes sujétions. 12 000.00
L’Unité : DOUZE MILLES DINARS.
Fourniture et pose de fenêtres à un vantail ouvrant à la française 0.80 x 0.70 type (F4) pour
cage d’escalier sur cadre de 7x14 y compris quincailleries du 1 er choix ; couche à l huile de
10.13
lin ;peinture à l’huile en deux couches et toutes sujétions. 3 000.00
L’Unité : TROIS MILLES DINARS.
fourniture et pose de fenêtres à un vantail ouvrant à la française 0.40 x 0.70 type (F4) pour
cage d’escalier sur cadre de 7x14 y compris quincailleries du 1 er choix ; couche à l huile de
10.14
lin ;peinture à l’huile en deux couches et toutes sujétions. 6 000.00
L’Unité : SIX MILLES DINARS.
Fourniture et pose de cadre de 7x7 sous paillasse de cuisine y compris ouvrants  ; quincaillerie
10.15 1 er choix ; couche en huile de lin et deux couches de peinture à l’ huile et toutes sujétions.. 5 000.00
L’Unité : CINQ MILLES DINARS.

IX - PLOMBERIE :
Prix Unitaires
N° Désignations des Ouvrages, Prix Unitaires en lettres
en HT
PLOMBERIE
Fourniture et pose de lavabo en porcelaine posé sur consoles dissimulées et comprenant:
11.01 robinet mélangeur, siphon à culotte démontable de Ø 33/42 13 000.00
L’Unité : TRIEZE MILLES DINARS.
Fourniture et pose de W-C turque encastré en porcelaine et comprenant: siphon d'évacuation et
11.02 robinet de puisage de Ø15/21 6 800.00
L’Unité : SIX MILLE HUIT CENTS DINARS.
Fourniture et pose de receveur de douche en porcelaine comprenant: robinet mélangeur,
11.03 colonne de douche fixé avec paume et collier de fixation et toutes sujestions 28 500.00
L’Unité :VINGT HUIT MILLE CINQ CENTS DINARS.
Fourniture et pose d'évier simple en grès émaillé blanc à cuve comprenant: robinet mélangeur,
11.04 siphon a culotte démontable et bouchon 9 800.00
L’Unité : NEUF MILLE HUIT CENTS DINARS.
Fourniture et pose de tuyauterie en tube galvanisé deØ33/42 y compris raccords, colliers .
11.05 Le mètre linéaire: HUIT CENT VINGT DINARS. 820.00
Fourniture et pose de tuyauterie en tube de cuivre deØ16/18 y compris raccords, colliers .
11.06 Le mètre linéaire: SEPT CENT QUATRE -VINGT DINARS. 780.00
Fourniture et pose de tuyauterie en tube de cuivre deØ14/16 y compris raccords, colliers .
11.07 Le mètre linéaire: SEPT CENT VINGT DINARS. 720.00
Fourniture et pose de tuyauterie en tube de cuivre deØ12/14 y compris raccords, colliers .
11.08 Le mètre linéaire: SIX CENTS DINARS. 600.00
Fourniture et pose de vanne d’arrêt y compris toutes sujestions.
11.09 L’unité :CINQ CENTS DINARS. 500.00
X - EVACUATION INTERIEUR :
Prix Unitaires
N° Désignations des Ouvrages, Prix Unitaires en lettres
en HT
EVACUATION INTERIEUR
Réalisation de regards de chute accessible en béton 80X80 cm et toute sujétions.
12.01 L’Unité: CINQ MILLES DINARS. 5 000.00
Fourniture et pose de tube en PVC pour vidange deØ40 pour SDB et Cuisine
12.02 Le mètre linéaire: CINQ CENTS DINARS. 500.00
Fourniture et pose de tube en PVC pour vidange deØ100 et descente des eaux pluviales et eaux
12.03 usées. 600.00
Le mètre linéaire: SIX CENTS DINARS.
Fourniture et pose de buse en fibro ciment deØ300 y compris fouille, lit de sable et toute
12.04 sujétions 1 700.00
Le mètre linéaire: MILLE SEPT CENTS DINARS.
Fourniture et pose de siphon de sol deØ40 pour Séchoir
12.05
L’Unité: QUATRE CENT CINQUANTE DINARS. 450.00
49 | P a g e

XI - ELECTRICITE :

Prix Unitaires
N° Désignations des Ouvrages, Prix Unitaires en lettres
en HT
ELECTRICITE

Fourniture et pose de point lumineux à douille et lampe de 75W y compris gaine et filerie
13.01 L’Unité: MILLE TROIS CENTS DINARS. 1 300.00
Fourniture et pose des hublots étanche avec lampe de 75W y compris gaine et filerie
13.02 L’Unité: MILLE CINQ CENTS DINARS. 1500.00
Fourniture et pose des hublots ordinaire avec lampe de 75W y compris gaine et filerie
13.03 L’Unité: MILLE DINARS. 1 000.00
Fourniture et pose d'interrupteur simple allumage compris gaine et filerie
13.04
L’Unité: QUATRE CENTS DINARS. 400.00
Fourniture et pose d'interrupteur double allumage compris gaine et filerie
13.05
L’Unité: TROIS CENTS DINARS.
300.00
Fourniture et pose d'interrupteur va et vient compris gaine et filerie
13.06
L’Unité: CENT CINQUANTE DINARS. 150.00
Fourniture et pose de minuterie y compris gaine et filerie
13.07
L’Unité: HUIT MILLE HUIT CENTS DINARS.
8 800.00
Fourniture et pose de bouton poussoirs pour minuterie compris gaine et filerie
13.08
L’Unité: MILLE SEPT CENTS DINARS.
1 700.00
Fourniture et pose de prise de courant confort de 220v y compris gaine et filerie
13.09 L’Unité:DEUX MILLES DINARS. 2 000.00
Fourniture et pose de prise de courant avec terre de 220v y compris gaine et filerie
13.10 L’Unité:DEUX MILLES DINARS. 2 000.00
Fourniture et pose d’une réglette applique avec prise y compris gaine et filerie
13.11 L’Unité:DEUX MILLE HUIT CENTS DINARS. 2 800.00
Fourniture et pose mise à la terre en cuivre nu 1X28 y compris barrette d’arrêt et piquet de terre
13.12 L’ensemble:QUATRE MILLES DINARS. 4 000.00
13.13 Tableau de distribution type "appartement" encastré au mur composé de
01 disjoncteur différentiel bipolaire (30A)
13.13
04 disjoncteurs divisionnaires unipolaires (16A) 7 500.00

04 disjoncteurs divisionnaires unipolaires (10A)


L’Unité: SEPT MILLE CINQ CENTS DINARS.
Tableau en bois pour regroupement de compteurs SONELGAZ
13.14
L’Unité: SOIXANTE CINQ MILLES DINARS. 65 000.00
Câble mise à la terre 1X6
Le mètre linéaire: TROIS CENT VINGT DINARS.
320.00
2x6
Le mètre linéaire: TROIS CENT CINQUANTE DINARS. 350.00
4 x 25
Le mètre linéaire: MILLE SIX CENTS DINARS.
1 600.00
Boite dérivation type SONELGAZ
13.15
L’Unité : QUATRE CENTS DINARS. 400.00
XII - PEINTURE ET VITRERIE :
Prix Unitaires
N° Désignations des Ouvrages, Prix Unitaires en lettres
en HT
PEINTURE ET VITRERIE
Peinture vinylique sur mur et plafonds extérieur au mortier de ciment, exécutée en 02 couche
14.01 sur une couche d'impression et toutes sujétions de mise en œuvre 110.00
Le mètre carré: CENT DIX DINARS.
Peinture vinylique sur murs et plafonds intérieurs au mortier de ciment, exécutée en 02 couche
14.02 sur une couche d'impression et toutes sujétions de mise en œuvre 110.00
Le mètre carré: CENT DIX DINARS.
50 | P a g e

Peinture à l'huile sur murs et plafonds intérieurs au mortier de ciment, exécutée en 02 couche
14.03 sur une couche d'impression et toutes sujétions de mise en œuvre 150.00
Le mètre carré: CENT CINQUANTE DINARS.
Fourniture et pose de verre demi double normal fixé à bain de mastic de 04mm
14.04 Le mètre carré: MILLE CINQ CENTS DINARS. 1 500.00
Fourniture et pose de verre martelé pour portes en bois avec oculus et fenêtres des wc et salles
14.05 d'eau fixé à bain de mastic 1 400.00
Le mètre carré : MILLE QUATRE CENTS DINARS.
Fourniture et pose de verre armé pour portes métalliques fixé à bain de mastic
14.06 Le mètre carré : TROIS MILLES DINARS. 3 000.00

BUREAU D’ETUDE CO CONTRACTANT

CONTRACTANT
51 | P a g e

DEVIS QUANTITATIF ET ESTIMATIF


52 | P a g e

Projet: Réalisation centre multi fonctionnelle


à Chetouane centre -COMMUNE D’Chetouane - TLEMCEN -
Maître de l'Ouvrage : DLEP TLEMCEN

Devis quantitatif et estimatif :

LOT 01:Bloc A/centre commercial + centre d’affaire

Quantité Prix unitaire Montant


N° Désignations des Ouvrages, Unité
(HT)
INFRASTRUCTURE :
Béton de propreté dosé a 250 kgs/m3 de CPA 325
2.01 sous semelles et longrines étalé sur une épaisseur de M3 58.02 5 500.00 319000
10 cm y compris toute sujétions.
Béton armé dosé à 350 Kgs/m3 de CPA 325 pour
2.02 semelles isolées y compris coffrage et ferraillage de M3 70 26 500.00 185500
toute nature et section
Béton armé dosé à 350 Kgs/m3 de CPA 325 pour
2.03 avant poteaux y compris coffrage et ferraillage de M3 23.56 26 500.00 624340
toute nature et section
Béton armé dosé à 350 Kgs/m3 de CPA 325 pour
2.04 longrines y compris coffrage et ferraillage de toute M3 38.85 26 500.00 1029525
nature et section
TOTAL 2158365
DALLAGE
Forme de béton avec armature en treillis T.S, dosé à
2.06 350Kgs/m3 de CPA 325 sur hérissonnage (ép:10cm) M2 22000 1000.00 22000000

2.07

TOTAL 22000000

I -SUPERSTRUCTURE

Béton armé dosé à 350 kgs/m3 pour poteaux de toute


section y compris coffrage ferraillage et toutes
3.01 M3 612 27 000.00 16524000
sujétions

Béton armé dosé à 350 kgs/m3 pour poutres et


3.02 chaînage de toute section y compris coffrage, M3 777.69 27 000.00 20997630
ferraillage et toutes sujétions

3.03 Béton armé dosé à 350 kgs/m 3 pour escaliers y M3 105 27 000.00 2835000
compris coffrage, ferraillage et toutes sujétions
Béton armé dosé à 350 kgs/m 3 pour dalle pleines et
3.04 bandes noyées y compris coffrage, ferraillage et M3 420 29 000.00 12180000
toutes sujétions
Béton armé dosé à 350 kgs/m3 pour raidisseurs ,
3.05 linteaux , appuis de fenêtre et menu ouvrages y M3 80 15 000.00 1200000
compris coffrage, ferraillage et toutes sujétions

3.06 Béton armé dosé à 350 kgs/m 3 pour acrotéres y M3 56.4 28 000.00 1579200
compris coffrage, ferraillage et toutes sujétions
Plancher semi préfabriqué en corps creux avec
3.07 poutrelles et treillis soudé y compris dalle de M2 1066 2100.00 2238600
compression de 5cm. et toutes sujétions
TOTAL 57494430
53 | P a g e

III- M A C O N N E R I E
Mur en double parois de briques creuses de 12t+ 8t
4.01 avec vide de 5cm. (ép: 30cm) M2 46000 1 600.00 73600000

4.02
Cloison de séparation intérieure en paroi simple en
4.03 briques creuses de 12t (ép: 15cm). M2 1618.6 1 000.00 1618600

4.04 M2

TOTAL 75218600
IV- ENDUITS
Exécution d'enduits lisses extérieurs sur murs et
5.01 plafonds au mortier de ciment y compris réglage, M2 46000 480.00 22080000
dressage et toutes sujétions de mise en œuvre.
Exécution d'enduit lisses au mortier de ciment sous
5.02 murs intérieurs y compris dressage et toutes M2 19400 460.00 8924000
sujétions de mise en œuvre..
Exécution d'enduit lisses au mortier de ciment sous
5.03 plafonds intérieurs y compris dressage et toutes M2 22000 460.00 10120000
sujétions de mise en œuvre..

TOTAL 41124000

V- REVETEMENT ET TRAVAUX DIVERS


REVETEMENTS
Fourniture et pose de carrelage en granito de
25x25cm du 1° choix y compris finition des joints au
6.01 M2 22000 1 200.00 26400000
mortier de ciment blanc et toutes sujétions de mise en
œuvre.
Fourniture et pose de faïence de de couleur posé à
bain de mortier y compris finition des joints au
6.02 mortier de ciment blanc et toutes sujétions de mise en M2 16000 1 800.00 2880000
œuvre sur une hauteur de 1.60m pour les salles de
bain et W-C et de 0,80m au dessus de la paillasse.
Fourniture et pose de marches et contre marches en
granito préfabriqué y compris finition, jointage et 325
6.05 ML 1 100 357500
toutes sujétions de mise en œuvre, toutes dimensions
confondues.
TOTAL 29637500
TRAVAUX DIVERS
Réalisation d'une cheminée en maçonnerie
7.01 (dim=0,30x0,55) avec enduits extérieur et couvercle U 2 1 900.00 3800
en béton sur terrasse y compris toutes sujétions
Fourniture et pose de conduite de cheminée type
7.04 shunt y/c toutes sujétions. ML 39.56 820.00 32439
Fourniture et pose de polystyrène de 4 cm
7.05 d’épaisseur entre poteaux et poutres de joints y/c M2 0.00 600.00 0.000
toutes sujétions.
TOTAL 36239
54 | P a g e

VI- E T A N C H E I T E
Réalisation de la forme de pente y compris isolation
8.01 thermique en polystyrène et pare vapeur en film M2 1500 1 200.00 1800000
polyane et toutes sujétions.
8.02 Etanchéité Multicouche en trois couches 36 S M2 1500 800.00 1200000
Relevé d'étanchéité en paxalumin réalisé à la base
8.03 des acrotères et aux points d'évacuation des eaux ML 89.325 750.00 66750
pluviales
Protection de l'étanchéité par du gravier roulé de
8.04 M2 1500 300.00 450000
6cm. d'épaisseur
Fourniture et pose de chéneaux pour captage des
8.07 eaux de la toiture en tuiles ;en tôle galvanisé T.P.G ML 78.63 1 800.00 141534
Y/C tutes sujoétions
TOTAL 3658284
VII- M E N U I S E R I E M E T A L L I Q U E
Fourniture et pose de porte d'entrée principale pour
bloc à deux vantaux dim=1,40 x 2,40 type PE a
châssis fixes (voir calepin) y compris quincailleries ;
9.01 U 30 000.00 240000
couche anti rouille et peinture à l huile en deux 8
couches et toutes sujétions.

Fourniture et pose de porte d'entrée dim=0.95 x 2,40


9.02 type PE a châssis fixes U 80 20 000.00 1600000

Fourniture et pose des portes métallique a deux


vantaux ouvrants dim 1,45 x 1,73 pour armoire
9.03 Sonel gaz y compris quincaillerie de 1 er choix et U 20 28 000.00 560000
couche antirouille et peinture à l huile en deux
couches et toutes sujétions.
Fourniture et pose de grilles métalliques pour garde
corps modèle suivant plans de façades en tube carré
9.04 ML 88.96 3 500.00 311360
de fer de 20 mm ;y compris couche anti rouille et
peinture à l huile en deux couches et toutes sujétions
Fourniture et pose de trappe d'accès pour terrasse
(0,90 x 0,90) y compris quincailleries ; couche anti
9.05 U 4 3 000.00 12000
rouille et peinture à l huile en deux couches et toutes
sujétions
Fourniture et pose de main courante en tube
métallique (Ø=40) pour rampes d'escaliers , y
9.06 ML 120.63 3 000.00 360000
compris couche anti rouille et peinture à l huile en
deux couches et toutes sujétions..
Fourniture et pose de grilles métallique suivant
modèle en en tube carré de fer de 20mm pour
9.07 U 60 9 800.00 588000
fenêtres compris couche anti rouille et peinture à l
huile en deux couches et toutes sujétions
TOTAL9 3671360

VIII- M E N U I S E R I E E N B O I S
Fourniture et pose de portes iso planes avec oculus
1,20 x 2,10 type P1 pour séjour avec cadre de 7x7 y
10.01 compris quincailleries du 1er choix ;couche en huile U 70 9 000.00 6300000
de lin et peinture à l huile en deux couches et toutes
sujétions.
Fourniture et pose de portes iso planes 0,90 x 2,10
type P3 avec cadre de 7x7 y compris quincailleries 50
10.02 U 8 000.00 400000
du 1er choix couche en huile de lin et peinture à l
huile en deux couches et toutes sujétions.
10.03 Fourniture et pose de portes iso planes avec oculus U 8 000.00 560000
pour cuisine 0,90 x 2,10 type P4 avec cadre de 7x7 y 70
55 | P a g e

compris quincailleries du 1er choix couche en huile


de lin et peinture à l huile en deux couches et toutes
sujétions.
Fourniture et pose de portes iso planes avec oculus
0,80 x 2,10 type P5 pour WC et salle de bain avec
10.05 cadre de 7x7 y compris quincailleries du 1er choix U 60 7 200.00 432000
couche en huile de lin et peinture à l huile en deux
couches et toutes sujétions.
Fourniture et pose de portes pour rangement 2.00x
10.07 2,00 type (PL) sur cadre de 7x7 y compris U 60 12 000.00 720000
quincailleries du 1er choix et toutes sujétions.
Fourniture et pose de fenêtres croisées avec
persienne 1,20 x 1,40 sur cadre de 7x14 y compris
quincailleries du 1er choix couche en huile de lin et 25
10.08 U 13 500.00 337500
peinture à l huile en deux couches et toutes

sujétions.
Fourniture et pose de fenêtres croisées avec
persienne 1,20 x 1,40 sur cadre de 7x14 y compris 25
10.09 quincailleries du 1er choix couche en huile de lin et U 13 500.00 337500
peinture à l huile en deux couches et toutes
sujétions.
Fourniture et pose de fenêtres ouvrant 0,40 x 0,40
avec cadre de 7x7 y compris quincailleries du 1 er
10.11 U 3 500.00 80500
choix couche en huile de lin et peinture à l huile en 23
deux couches et toutes sujétions.
Fourniture et pose de fenêtres croisées avec
persienne 1,06 x 1,40 sur cadre de 7x14 y compris
10.12 quincailleries du 1er choix couche en huile de lin et U 20 12 000.00 240000
peinture à l huile en deux couches et toutes sujétions.

Fourniture et pose de fenêtres à un vantail ouvrant à


la française 0.80 x 0.70) pour cage d’escalier sur
10.13 cadre de 7x14 y compris quincailleries du 1er choix et U 41 3 000.00 123000
couche en huile de lin et peinture à l huile en deux
couches toutes sujétions.
Fourniture et pose de fenêtres à un vantail ouvrant à
la française 0.40 x 0.70 pour cage d’escalier sur
10.14 cadre de 7x14 y compris quincailleries du 1er choix et U 20 6 000.00 120000
couche en huile de lin et peinture à l huile en deux
couches et toutes sujétions.
TOTAL 3620500
IX- P L O M B E R I E

Fourniture et pose de lavabo en porcelaine posé sur


11.01 consoles dissimulées et comprenant: robinet U 34 13 000.00 442000
mélangeur, siphon à culotte démontable .
Fourniture et pose de W-C anglais encastré en
11.02 porcelaine et comprenant: siphon d'évacuation et U 68 6 800.00 462400
robinet de puisage de Ø12/14
Fourniture et pose d'évier simple en grès émaillé
11.04 blanc à cuve comprenant: robinet mélangeur, siphon U 9 800.00 205800
a culotte démontable et bouchon. 21
Fourniture et pose de tuyauterie en tube galvanisé
11.05 deØ33/42 pour colonne montante y compris ML 24 820.00 19680
raccords, colliers .
Fourniture et pose de tuyauterie en tube cuivre
11.06 deØ16/18 y compris raccords, colliers ML 780.00 53820
69
Fourniture et pose de tuyauterie en tube cuivre
11.07 deØ14/16 y compris raccords, colliers.. ML 720.00 36000
50
56 | P a g e

Fourniture et pose de tuyauterie en tube cuivre


11.08 deØ12/14 y compris raccords, colliers. ML 24 600.00 14400
Fourniture et pose de vanne d’arrêt 16/18 y compris 24
11.09 toutes sujétions U 500.00 12000

TOTAL 1246100
X- E V A C U A T I O N I N T E R I E U R E

Réalisation de regards de chute accessible en béton


12.01 80x80cm et toute sujétions. U 9 5 000.00 45000

Fourniture et pose de tube en PVC pour vidange


12.02 deØ40 pour SDB et Cuisine ML 140 500.00 70000
Fourniture et pose de tube en PVC pour vidange
12.03 deØ110 et descente des eaux pluviales et eaux ML 240 600.00 144000
usées..
Fourniture et pose de buse en Fibro ciment Ø300 y
12.04 compris fouille, lit de sable et toute sujétions ML 80 1 700.00 136000

TOTAL 395000
XI- E L E C T R I C I T E

Fourniture et pose de point lumineux à douille et


13.01 lampe de 75W y compris gaine et filerie U 400 1 300.00 520000
Fourniture et pose des hublots étanche avec lampe de 300
13.02 75W y compris gaine et filerie U 1 500.00 450000
Fourniture et pose des hublots ordinaire avec lampe 400
13.03 de 75W y compris gaine et filerie U 1 000.00 400000
Fourniture et pose d'interrupteur simple allumage 290
13.04 U 400.00 116000
compris gaine et filerie
Fourniture et pose d'interrupteur double allumage
13.05 compris gaine et filerie U 200 300.00 60000

Fourniture et pose d'interrupteur va et vient compris


13.06 U 150.00 12000
gaine et filerie 80
Fourniture et pose de minuterie y compris gaine et
13.07 filerie. U 18 8 800.00 158400
Fourniture et pose de bouton poussoirs pour 28
13.08 U 1 700.00 47600
minuterie compris gaine et filerie.
Fourniture et pose de prise de courant confort de
13.09 220v y compris gaine et filerie. U 59 2 000.00 118000

Fourniture et pose de prise de courant avec terre de


13.10 220v y compris gaine et filerie. U 118 2 000.00 236000
Fourniture et pose d’une réglette applique avec prise 56
13.11 y compris gaine et filerie U 2 800.00 156800
Fourniture et pose mise à la terre en cuivre nu 1X28
13.12 y compris barrette d’arrêt et piquet de terre ENS 30 4 000.00 120000
Tableau de distribution type "appartement" encastré
au mur composé de
13.13 01 disjoncteur différentiel bipolaire (30A). U 28 7 500.00 210000
04 disjoncteurs divisionnaires unipolaires (16A)..
04 disjoncteurs divisionnaires unipolaires (10A).
Tableau en bois pour regroupement de compteurs
U 2 65 000.00 130000
SONELGAZ.
Câble d'alimentation 4X6 ML 53 320.00 16960
13.14 2 x 6. ML 189 350.00 66150
4 x 25 ML 21 1 600.00 33600
13.15 Boite dérivation type SONELGAZ. U 52 400.00 20800
57 | P a g e

TOTAL 2118000
XII- P E I N T U R E E T V I T R E R I E

Peinture vinylique sur mur et plafonds extérieurs,


14.01 exécutée en 02 couche sur une couche d'impression M2 1280.36 110.00 140800
et toutes sujétions de mise en œuvre
Peinture vinylique sur mur et plafonds intérieurs ,
14.02 exécutée en 02 couche sur une couche d'impression M2 19000.0568 110.00 2090000
et toutes sujétions de mise en œuvre.
Peinture à l'huile sur murs intérieurs et plafonds pour
locaux humides au mortier de ciment, exécutée en 02
14.03 M2 1500.63 150.00 225000
couche sur une couche d'impression et toutes
sujétions de mise en œuvre
Fourniture et pose de verre demi double normal de
14.04 04 mm fixé à bain de mastic. M2 56.52 1 500.00 84000
Fourniture et pose de verre martelé pour portes en
bois avec oculus et fenêtres des wc et salles d'eau 40.63
14.05 M2 1 400.00 56000
fixé à bain de mastic
Fourniture et pose de verre armé pour portes
14.06 métalliques fixé à bain de mastic M2 10.56 3 000.00 31680

TOTAL 2627480

RECAPITULATIF  : CENTRE MULTI FONCTIONNELLE  :

-Travaux en infrastructure  : 2158365


-Travaux en superstructure : 57494430  
- Maçonnerie : 75218600
- Enduits : 41124000

- Revêtement et travaux divers : 29673739


- Etanchéité : 3658284
- Menuiserie : 7291860
- Plomberie : 1246100
- Evacuation intérieure : 395000
- Electricité : 2118000
- Peinture et vitrerie : 2627480

Total (HT)  : 144434448 DA

T.V.A (07 %) : 10871410 DA

TOTAL T.T.C  : 155305858 DA


58 | P a g e