Vous êtes sur la page 1sur 24

Introduction générale

mardi 17 février 2015

L'analyse financière :
– Renseigne sur l'état de sante financière de l'Ese.
– Dévelopée : aux besoins des banquiers (Solvabilité).
– Ensuite : Actionnaires, dirigeants, salariés, créanciers commerciaux.

Point de vue des différents partenaires de l'Ese :


– Banquiers ≡ Solvabilité + Liquidité (= l'aspect CT de la solvabilité)
– Dirigeants ≡ Qualité de gestion + Performances futures.
– Etat ≡ Solvabilité + Liquidité → Bonne exécution des contrats.
- Estimer la contribution des Eses à la création à la valeur économique et à son financement.
- Veille sur la stabilité financière + Création de la croissance.
→ Collecteur d'impôts (des contribuables).
– Actionnaires ≡ Créat° de la val. fin. (↑ val. des titres) + Solvabilité & liquidité.

Principaux acteurs de l'analyse financière :

Sources d'informations clefs de l'AF des Eses :

ADF Page 1
Les fonctions clefs du processus de l'AF :

Introductio
n général...

ADF Page 2
Ch I : L'analyse de la structure financière de l'Ese
jeudi 19 février 2015

= L'étude du bilan, du patrimoine.

Selon l'optique patrimoniale :


– L'analyse de la structure financière : Apprécier la solidité financière de l'Ese à partir de l'étude du
bilan.

– L'optique patrimoniale : (Vision) l'Ese = Portefeuille d'actifs ou passifs liquidables à tout moment.

Obligat° fin. ou
Droits fin. ou liquidité exigibilité potentielles.
potentielles

– Équilibre financier : Liquidités ≥ Exigibilités.

– Un bilan patrimonial/ financier : apprécier la structure fin. de l'Ese dans une optique liquidative.
→ Principales caractéristiques :
1. Classifier les actifs selon leur degré de liquidité.
2. _______ les passifs ______________d'exigibilité.
→ Recherche une vision plus éco. et fin. de l'Ese ← Opérer à partir des données comptables un
certain nb d'ajustements.

Ch I
L'analyse ...

Les ajustements financiers selon l'optique patrimoniale :

Retraitement = Correction de comptabilisation


= Reconnaissance, valorisat°, présentation
Reclassement = Correction de la présentation
des actifs ou passifs comptables
des actifs ou passifs comptables.

Reclassement de l'Actif Retraitement de l'Actif


Stock outil Les immobilisations en non-valeur et autres actifs fictifs
Retranché de l'A. Circulant (HT) Retranchés du fin™ permanent et de l'A. Immo.
Rajouté à l'A. Immo.
Les actifs à plus ou moins un an Les plus ou moins valeurs latentes
Reclassés en fct de leur échéance réelle. Si Plus-values latentes rajoutées du CP,
Si Moins-values latente retranchées du CP.
Les valeurs mobilières de placem™ Les hors bilan : les EENE et le C-B.
S'ils = négociables : Retranchées de l'A. circulant
Rajoutées à la trésorerie active.

Reclassement du Passif Retraitement du Passif


La répartition du résultat Provisions pour risques et charges
Les dividendes à payer sont retranchées du résultat et Si forte probabilité de réalisation

ADF Page 3
Les dividendes à payer sont retranchées du résultat et Si forte probabilité de réalisation
ajoutées aux dettes CT. Rajoutée aux dettes.
Sinon : Retranchée aux dettes.
Les dettes à plus ou moins un an Les hors bilan : les EENE et les engagements du C-Bail.
Reclassés en fct de leur échéance réelle.
Les comptes courants d'associés ______________________
Si justifiés stables :
Retranchées du P circulant
Rajoutées au fin™ permanent.

Focus n°1 : Retraitement des EENE :

EENE = effets de commerce que l'Ese escompte auprès de sa Bq pour obtenir des liquidités. Date d'échéance ≠
– POV comptable : L'opération fait ↓ les Mt des créances clts.
– POV financier : ≠ Céssion de créance + Supporte le même risque de non paiement qu'une créance clts.
Il convient de réintégrer le Mt des EENE aux créances clts → ↑ Les dettes fin de CT du même Mt.

Sans transfert de risque → Garder dans les créances.

Focus n°2 : Retraitement du C-B (Leasing) : "Halal".

C-B = Tech de fin™ d'investissement, permet de se procurer un bien ou location avec une option d'achat à la fin.
– POV comptable : l'Ese ≠ propriétaire → n'apparaît pas à l'Actif
– POV financier : Exige de trouver à l'actif tous les biens utilisées par l'Ese = Moy fin™ de l'Actif.

Se fait en 3 étapes :
1. Les immo = ajoutés à la val. brute des immo pour une val. égale à la val. d'origine du bien à la date du contrat.
2. La part d'annuité ↔ à la dotation aux amrts = intégrée aux amrts des immo.
3. La part d'intérêt (calculée par différence) = intégrée parmi les charges financières.

Les agrégats et ratios clefs d'analyse patrimoniale de la structure :

Ratios de Solvabilité 9Règles d'Interprétation


R1: Ratio de financem™ permanent Traduit l'existence d'un fonds de roulement financier positifs. Il doit être supérieur à 1 (100%).
(Capitaux permanents/Actifs immo.) * Renseigne sur un bon équilibre financier de l'Ese.
100
R2: Ratio d'autonomie financière Exprime le degré d'indépendance vis-à-vis des créanciers permanents. Il doit être supérieur à
(Capitaux propres/Capitaux 50%.
permanents)*100
R3: Ratio d'endettement financier = Exprime l'importance relative des dettes dans la structure financière de l'Ese. Il doit être le plus Vision orthodoxe;
Gearing = __de solvabilité faible possible pour dire que l'Ese est peu endettée. Normative absolue.
(Endettement financier/Total Actif)*100
R4: Ratio de liquidité générale Exprime la capacité de l'Ese à faire face à son Passif exigible de CT avec son Actif CT. Il doit être
Ese type = La grande
Actifs CT/ Dettes à CT supérieur à 1.
multinationale américaine.
R5: Ratio de liquidité réduite Exprime la capacité de l'Ese à faire face à son Passif exigible de CT avec son Actif circulant hors
(Actifs CT - Stocks)/Dettes à CT stocks. Ces derniers sont considérés comme peu liquides.
R6: Ratio de liquidité immédiate (Quick Absence de norme dans son interprétation. Ce ratio est à analyser de manière relative.
ratio)
Liquidités/Dettes à CT

Peer review

Selon l'optique fonctionnelle


– Elle cherche à appréhender le fctnnement de l'Ese dans une perspective de continuité d'exploitation (Comment arriver à l'équilibre
et non pas quel est l'équilibre).

– L'équilibre fin = atteint si les ress. éco. > emplois éco. de même nature.

– Actifs = Emplois, Passifs = Ressources.

– Le bilan fonctionnel s'appuie sur une présentation des actifs et des passifs au regard de leur contribution aux 3 cycles éco. de l'Ese :
Investissement, Exploitation et Trésorerie.

– Cette présentation débouche notamment sur un reclassement des amortissements et provisions pour dépréciation parmi les ress. et
sur la prise en compte des non valeurs parmi les emplois.

ADF Page 4
Relation fondamentale d'équilibre du bilan fonctionnel et son interprétation :

Couverture du BFR
FR Trésorerie Nette = FR - BFR
Trésorerie

En fct des valeurs respectives du FR et du BFR, 3 situations sont possibles :

Concept de BFR d'Exp ou BFRE au cœur des prévisions de structure :

Ratio Relatif =

Agrégats de structure fin Règles d'interprétation

ADF Page 5
Agrégats de structure fin Règles d'interprétation
A1 : FR fonctionnel Quand positif = indicateur d'équilibre financier à LT.
Ressources stables - Emplois stables
A2 : BFR Quand positif, traduit l'existence d'un besoin de financement
Actif Circulant brut - Passif Circulant cyclique qu'il convient de financer.
A3 : BFR d'Exp Quand positif, traduit l'existence d'un besoin de financement du
A. Circulant brut d'exploitation - P. cycle d'exp° qu'il convient de financer.
Circulant d'exploitation
A4 : Trésorerie Nette Quand positif = indicateur de liquidité mais aussi d'équilibre
Trésorerie Active - Trésorerie Passive financier fonctionnel.
ou FR - BFR

Ratios de structure financière Règles d'interprétation


R7 : Ratio de couverture/financement des emplois Mesure la manière dont l'Ese finance ses emplois
stables = des immobilisations stables.
Ress. stables/Emplois stables Supérieur à 1 ↔ FR positif
R8 : Taux d'endettement bancaire = Les Bqs refusent en général de prêter à des Ese dont ce
d'indépendance financière taux dépasse les 100%
((Emprunts + Concours bancaires)/ (Capitaux
propres + Amort. Et Prov))*100
R9 : Ratio de couverture des K investis Les ress. stables doivent couvrir non seulement les
Ress. stables/K investis emplois stables mais également le BFR.
K investis = Emplois stables + BFR Supérieur à 1 ↔ une TN positive

Ratios de crédit (TTC) Règles d'interprétation


R10 : Ratio du crédits clts Ce ratio exprime en jrs le délai moyen de paiement des clts et
(Créances clts - Avances et acomptes illustre la politique commerciale et la gestion des clts de l'Ese.
reçus/CA TTC)*360 Il doit être le plus court possible.
R11 : Ratio du crédits frs Ce ratio exprime en jrs le délai moyen de paiement accordé par
(Dettes frs - avances et acomptes les frs.
versées/Achats et autres charges externes Il doit être le plus long possible signe d'une bonne flexibilité
TC)*360 commerciale.

Ratios de rotation des stocks (HT) Règles d'interprétation


R12: Ratio des rotation des Mses Ce ratio exprime le nombre de jours nécessaire pour la vente des Mses. Il
(Stock moyen de Mses/Achats doit être le plus court possible.
revendus de Mses HT)*360
R13: Ratio de rotation des MP Ce ratio exprime le nombre de rotation des stocks de MP et donc la
(Stock moyen de MP/Achats qualité de gestion des stocks. Il doit être le plus court possible.
consommés de MP HT)*360
R14: Ratio de rotation des PF Ce ration représente la durée de stockage moyen des PF. Si le ratio est
(Stock moyen de PF/Production trop élevé, cela peut traduire des difficultés à écouler les stocks.
vendue de PF HT)*360

Équilibre global reste à améliorer pour ne pas dire situation malsaine.

ADF Page 6
Ch II : L'analyse des résultats
jeudi 19 mars 2015

Objectif : Montrer comment l'Ese s'acquitte de l'une de ses missions essentielles, à savoir la création de la richesse

2 points clefs :
• Mesure des résultats de l'activité. (De l'exploitation, VA : Différence entre charges et produits
• Mesure de la profitabilité de l'Ese (Est-ce que mes moyens financiers réalisent

S'appuie sur 2 principaux états de synthèse : Le CPC & l'ESG.

1. Le compte de résultat :

→ État financier qui permet l'évo de l'activité de l'Ese, le partage des richesses entre les acteurs et la capacité
de l'Ese à dégager de la profitabilité.

→ Obligatoire pour toutes les Eses assujetties.

→ 2 Manière de présentation : Par nature (des charges) ou par fonction (des charges).

→ Le PCG marocain retient une classification par nature.

2. l'ESG :

L'état de solde de gestion est un état financier obligatoire pour les Eses réalisant un CA supérieur à 7,5 MDhs (Milliards)
donc soumise au régime normal.

Les indicateurs d'analyse de l'activité :

La Marge Commerciale = Marge Brute/Vte en l'état = Indicateur d'activité réservé aux Eses de négoce (Ese
commerciale : Achat et vente en état) qui mesure le résultat dégagé sur la ventes de Mses par rapport aux charges liées
à l'achat de ces Mses.

ADF Page 7
à l'achat de ces Mses.

La production de l'exercice = Indicateur d'activité de l'Ese industrielle et de services qui cumule la production vendue
majorée de la marge bénéficiaire et les productions stockée et immobilisée évaluées au coût de production.

La valeur ajoutée produite = Indicateur d'activité globale qui révèle la capacité de l'Ese à créer de la richesse
économique. = La base de calcul du PIB
La corrélation (positive) avec le niveau de chiffre d'affaire dépend en grande partie du caractère plus ou moins variable
ou fixe des consommations de l'exercice.

La valeur ajoutée produite corrigée = vise à faciliter les comparaisons inter-entreprises en corrigeant les effets de
certaines politiques spécifiques telles le recours aux subventions, l'externalisation et le crédit-bail.

Valeur ajoutée produite


- Subventions d'exploitation
+ Loyers de crédit-bail
+ Charges de personnel intérimaire
VA corrigée

RBE = révèle la capacité de l'Ese à créer de la richesse économique après rémunération du facteur travail et de impôts.
Renseigne sur la richesse potentiellement disponibles pour rémunérer les apporteurs de capitaux.

Le résultat d'Exploitation = mesure la ressource nette dégagée par la totalité des opérations d'exploitation = Plus
souvent analysé chez les anglo-saxons avant déduction des dotations aux Amt. et Prov sous l'appellation EBITDA.

ADF Page 8
Les autres résultats prévus par l'ESG :

• Résultat financier (Peu pertinent pour les analystes) : Vaut mieux le remplacer par le coût de l'endettement
financier net : Il permet une lecture directe.
• Résultat courant
• Résultat non courant
• Résultat net

Les résultats -tels que définis d'un points de vue comptable- ont des interprétations financières complexes ce qui
justifie leur tentative de dépassement ou de précision dans le cadre des IFRS.

Résultat net n'est pas réel : Pollué par un ensemble de comptes (Dot. Amt et Prv, Transfert de charges = Fictives) charges
non décaissés et produits non encaissés qui ne correspondent pas aux besoins et perturbe l'analyse financière.

La CAF = Flux monétaire potentiel (Potentiellement encaissable) destiné à l'autofinancement de l'Ese. (Elle s'intéresse à
tous les cycles).
Peut-être définie soit de deux manières .
▪ Directe : Produis encaissables - Charges décaissables
▪ Indirecte : En corrigeant le résultat net des charges et produits calculés et ceux non courants.

Neutralisation de la cession

La CAF revêt un caractère hypothétique : Dépend de la propension des pdts et des charges à se transformer
effectivement en flux monétaires.

Flux de trésorerie = CAF - Variation du BFR

La CAF corrigée des dividendes distribuées permet de dégager la notion plus restrictive d'Autofinancement.

Les ratios de l'analyse de l'activité :

Ratios d'analyse des Charges Ratios d'analyse de Pdts


Coût d'achat des Mses/Vtes de Mses CA à l'expot/CA ou taux d'exportation
Consommation de l'exercice/Production de l'exercice Vtes de pdts finis/CA
Charges de personnel/Chiffre d'affaires Vtes de services/CA
Dotations aux Amts/CA Vtes de Mses/CA
frais de R&D/CA Vte segment 1/CA
Frais généraux/CA Vte région/CA

Ratios de rendement des facteurs de P° Formule


Ratios d'intensité en K K investis/VA avec K investis = Immo + BFR
Ratio de degré d'intégration VA/CA ou VA/Production
Ratio de rendement apparent du K productif CA/Equipement productif ou Immo brutes y compris CD Bail

ADF Page 9
Ratio de rendement apparent du K productif CA/Equipement productif ou Immo brutes y compris CD Bail
Ratio de rendement apparent de la main d'œuvre CA/Charges du personnel

Ratios des Marges/Activité Formule


Taux de marge commerciale Marge commerciale / Vte de Mses
Taux de VA VA/CA
Taux de marge brute d'exploitation EBE/CA

La mesure de la profitabilité et de la rentabilité

1. La profitabilité

• Optimiser le couple (Pdts, Charges), Optimiser le K investi.


• = Le rapport entre un flux de bénéfices et un flux d'activité mesurant la production de l'Ese.
• E.g.
 Flux de bénéfice : Marge brute commerciale, EBE, CAF, résultant avant impôts.
 Flux de production : CA, production, VA.
• Elle ne mesure que la performance de l'activité et l'atteinte de l'objectif de maximisation su solde (Pdts - Charges)
• L'atteinte de l'objectif de rentabilité suppose en plus de la profitabilité, le critère d'une bonne rotation des K.

2. La rentabilité

• ≡ Flux de bénéfice/Concept de K
• Elle mesure un flux de bénéfice rapporté à un stock de K qu'il soit financier ou économique.
• E.g.
 K financier : K propres, K permanents, Total des ress du Passif, Total Bilan.
 K économique : Valeurs immobilisées, valeurs immobilisées + BFR, Total des emplois Actif, Total Bilan.
• Seule la rentabilité mesure la performance des K. Le critère ultime qui intéresse l'investisseur.

3. De la profitabilité à la rentabilité : La formule de "Dupont de Nemours"

4. L'analyse de la profitabilité de l'Activité

Une activité est dite profitable si le CA réalisé permet de couvrir les coûts engagés et dégager une marge positive.

Ratio de taux de marge brute Marge commerciale brute / CA HT


Taux de marge brute d'exploitation EBE / CA HT
Ratio de marge nette Résultat Net / CA HT

5. L'analyse de la rentabilité économique

Mesure la capacité de l'Ese de crées sur un résultat à partir se ress. éco. employés

Ratio de rentabilité économique brute RBE / (Actif immo + BFR) Approche fonctionnelle

ADF Page 10
Mesure la capacité de l'Ese de crées sur un résultat à partir se ress. éco. employés

Ratio de rentabilité économique brute RBE / (Actif immo + BFR) Approche fonctionnelle
Ratio de rentabilité éco. nette RE (d'Expl) / Actif immo + BFR
Ratio de rentabilité éco. globale RE/Total actif
Approche financière

6. La rentabilité des K investis

= Mesure l'efficacité de gestion des dirigeants dans l'utilisation des ressources confiées ≡ Préoccupation
actionnariales

Décomposition de Nemours

7. L'analyse de la rentabilité financière

=Permet de mesurer le bénéfice obtenu sur les fonds apportés par les actionnaires. (On s'en fout de la gestion. On
s'intéresse juste au résultat).

ADF Page 11
8. Concept d'EVA :

• = La valeur économique ajoutée "Economic Value Added" = l'excédent de résultat dû à l'activité par rapport au
coût du financement des apporteurs de K

• EVA = Net Opertating profit - K investis * CMPC = Excedent de mon résultat

• Net Operating Profit = Résultat d'exploitation - Impôts sur le résultat

• K investis = Immo. nettes + BFR

• CMPC = Coût des K propres (Equity) + Coût de la dette financière (Debt) =

• L'EVA sera d'autant plus élevée que :

- La rentabilité financière de l'Actif économique sera grande.


- Le coût du financementde l'Ese sera faible : Arbitrage fonds propres/endettement.
- La croissance de l'Actif économique sera forte.

• L'EVA = Indicateur de création de valeur pour l'actionnaire. Elle est souvent utilisée comme outil de contrôle de
gestion des dirigeants.

• L'examen du seul critère annuel de l'EVA peut conduire le management à réduire les investissements à CT ce qui
peut pénaliser la valeur de l'Ese à moyen/long terme.

Ch II
L'analyse ...

ADF Page 12
TD 1
mardi 24 février 2015

Exercice n°1 :

1) Bilan financier condensé :

VC = 1110
R1: Frais préliminaires : -33,25
R2: Constructions: = 1050 - 525 = 525 car 525 = 0,5 Vn
Vn = 1050
R3: Mat de bureau
Amrt = V0 * ( ) * n

∑Amrt1 → 42 = 120 * 0,1 * n


→n=

∑Amrt2 → 120 * 0,125 * 3,5


→ 52,5
→ Moins-value = ∑Amrt1 - ∑Amrts2 = -10,5

R4: Stock outil : MP + PF = 100 + 40 = 140

R5: Titres de participation :


 Actions WAFA : (Vm - VNC) * 80 = (250 - 250) * 80 = 0
 Actions DOUNIA : (Vm - VNC) * 100 = (175 - 160) * 100 = 1 500 = Plus-value = 1,5 KDhs
 Valeurs Immo = VI = 1110 - 33,25 + 525 - 10,5 + 140 +1,5 = 1732,75

R6: Titres de participation


→ +Value Action DOUNIA = 1,5
→ Annulation prov. sans objet : Nouvelle prov. - Ancienne prov.
0 - 6 = -6
R6 = +1,5 + 6 = 7,5

R7: Affectation du résultat

Provisions fondées = justifiées ≠ sans objet

ADF Page 13
Provisions fondées = justifiées ≠ sans objet

2) Ratios

 Ratios de solvabilité :
 R1 > 100% → Fond de roulement positif : 706,12 → Equilibre financier diversifié.
 R2 > 50% → Bonne indépendance financière.
 R3 < 70% → L'Ese a un endettement modéré

 Ratios de liquidité :
 R4 > 1 : L'Actif CT nous permet de couvrir les DCT → Liquidité générale vérifiée
 R5 est au bord du 1 : Liquidité réduite presque vérifiée.
 R6 < 100% : → Liquidité immédiate non vérifiée

On doit injecter plus de liquidité générale dans l'Ese soit par augementation du K …

Exercice n°2 :

V. Immo = 50 0000 + 2550000 + 4828400 + 603000 + 80000 + 430 000 = 8991400


V.Exp = 2400000 + 666300 + 704000 = 3770300
V.R = 5750000
V.D = 52430
CP = 5000000 + 145000 + 278950 - 850000 - 116000 + 1710000 = 6167950
DLT = 3611000 - 515000 + 3000000 = 6096000
DCT = 5527100 + 3258080 + 515000 - 3000000 = 6300180

V.Immo = 500000 + 2400000 + 4112000 + 400000 + 80000 + 470000 = 7962000


V.Exp = 2765000 + 957800 + 820000 = 4542800
CP = 7500000 + 188000 + 1090000 + 5950 - 58000 + 2060000 = 10785950
DLT = 3096000 - 515000 + 3000000 - 430000 + 3000000 = 8151000
DCT = 3667950 + 3020000 + 515000 + 430000 - 3000000 = 4632950

V.Immo = 500000 + 2260000 + 5868000 + 840000 + 80000 + 530000 = 10078000


V.Exp = 3348000 + 1325000 + 105000 = 4778000
CP = 7500000 + 291000 + 1986050 + 16900 + 2728000 - (18% * 7500000) = 11171950

ADF Page 14
CP = 7500000 + 291000 + 1986050 + 16900 + 2728000 - (18% * 7500000) = 11171950
DLT = 2581000 - 515000 + 2570000 - 430000 + 3000000 = 7206000
DCT = 1350000 + 515000 + 430000 + 5939000 + 3042250 - 3000000 = 8276250

TD 1 -
Feuille de...

ADF Page 15
TD 2
mardi 10 mars 2015 08:21

Exercice n°1 :

— Bilan fonctionnel de la Société "VITROS" :

— Les ratios :

Exercice n°2 :

 Ratio de rotation des Mses =

→ Le nombre de jours nécessaires pour la vente des Mses est de 36 jrs.

 Ratio de rotation des PF =

 Ratio du crédit clients =

 Ratio du crédits Frs =

ADF Page 16
Le commentaire : Le BFR de ABS serait très probablement négatif en raison de l'écart favorable entre le décalage entre le ratio (délai) crédit
frs et le ratio du crédit clts. Au regard des valeurs modérées des ratios de rotation de stocks également, nous estimons que l'équilibre liés au
cycle d'exploitation est respecté.

Exercice n°3 :

• Le FR Net (N) = ressources stales - emplois stables = 527496 - 230888 = 296608


• Le FR (N-1) = 270728 - 128648 = 142080
• Le BFRE (N) = Actif circulant d'exploitation - Passif circulant d'exploitation = 622932 - 241728 = 381204
• Le BFRE (N-1) = 392392 - 248184 = 144208
• Le BFRHE (N) = Actif circulant (HE) - Passif circulant (HE) = 62140 - 50376 = 11764
• Le BRHE (N-1) = 41080 - 70680 = -29600
• La Trésorerie Nette (N) = Trésorerie Actif (FR) - Trésorerie Passif (BFR) = 296608 - 392968 = -96360
• La Trésorerie Nette (N-1) = 142080 - 114608 = 27472
• FR (N) - BFR (N) = 296608 - 392968 = -96360
• FR (N-1) - BFR (N-1) = 142080 - 114608 = 27472

Commentaire : On voit une dégradation de la situation financière de la société FLORA en l'année (N), elle provient :
> La hausse des emplois (investissements) permanents.
> L'augmentation très importante du BFR, due à l'augmentation/croissance de l'activité, non accompagné d'une liquidité.

Ratio de rotation des stocks =

• Stock moyen (N) = 209032


• Stock moyen (N-1) = 110332
• Achats revendus de Mses (N) = Achats de Mses - ∆S = 1007040 -92880 = 914160
• Achat revendus de Mses (N-1) = Achats - ∆S = 910768 - 86976 = 823792
 Ratio (N) = 83 Jrs
 Ratio (N-1) = 48 Jrs

ADF Page 17
 Ratio (N-1) = 48 Jrs

 Ratio du crédit client (N-1) = =

 Ratio du crédit (N) = 57,53 ≈ 58 jours

 Ratio dettes frs (N-1) = 60,22 = 60,22 ≈ 61 jours


 Ratio dettes frs (N) = 42,88 ≈ 43 jours

Commentaire :
 Prologement du ratio des stocks.
 Prologement des créances clts (Délais de paiement clts) : Défavorable
 Baisse du ration crédit frs (Délais de paiement des frs réduit) : Défavorable.

 Pour conclure : L'étude du cycle d'exploitation à l'aide des ratios de rotation confirme l'allongement de la durée de ce cycle, et donc un
poids plus lourd du BFRE sur la structure financière de l'Ese. La société FLORA doit trouver des solutions pour mieux maîtriser la durée
de son cycle d'exploitation…

TD 2 -
Feuille de ...

ADF Page 18
TD 3
mardi 24 mars 2015 09:05

Exercice 2 :
• Résultat d'exploitation : 4 258
> Ventes de Mses : 235
> P° de l'ex : 4 000
> Subv d'exp : 2
> Rep/ch calculées : 18
> Autres pdts d'exp : 3

• Charges d'exploitation : 4 123


> Coût d'achat de Mses bendues : 190
> Consommation de l'ex : 2 420
> Impôts et taxes : 94
> Charges de personnel : 1 225
> Dotations d'exploitation : 192
> Autres ch d'exp : 2

 Résultat d'exploitation = 135

• Résultat financier = Pdts fin - Ch fin = 38 - 90 = -52

• Résultat courant = 135 - 52 = 83

• Résultat exceptionnel = Pdts excep - Ch excep = 58 - 40 = 18

• Résultat avant impôt = Résultat courant + Résultat exceptionnel = 83 + 18 = 101

• Résultat net = Résultat avant impôt - Impôt/les bénéfices = 101 - 2 = 99

Exercice 3 :
Plus value = Pdts de céssions - VNA
→ VNA = Pdts de céssions - Plus value = (60 500 + 14 000) - 13 000 = 61 500

Pdts de céssions = Pdts céssions des Immo corp + Pdts céssions des Immo fin = 60 500 + 14 000 = 74 500

ADF Page 19
Exercice 4
Taux de marge commerciale de SCALI = supérieur au taux moyen du secteur d'activité

TD 3 -
Feuille de ...

ADF Page 20
Recherches

Crédit Rating agencies


Agences de notations
Bureaux de crédits : Euler - Hermès
PWC : Cabinets d'audit
Quitus de gestion
Business plan
Non immixtion de la gestion

ADF Page 21
ADF Page 22
Explications/Définitions

– Comptes consolidés = Comptes d'un groupe d'Eses = Holding = Sté mère + filiale.

– Un groupe = une fiction comptable

– Une liasse comptable = 2 exercices comptables.

– Analyse financière = aspect chiffré comptable → Diagnostic financier = Objectif global.

– Solvabilité d'une Ese = Capacité d'honorer ses engagements financiers aux échéances fixées.

– Les banquiers ont précédé les bourses partout dans le monde.

– Pays :
→ A financement de marché : Anglo-Saxons.
→ A financement bancaires.

– ADF ≡ Distance vis-à-vis l'Ese/l'étab.

– Les actionnaires s'intéressent à la val. boursières hr par hr ≠ Engagé pour une durée (Bqs).

– Dividende =

– Agence de Notation = Organisme privé qui procède aux classements des Eses selon leur profil de
risque d'insolvabilité (Risque de crédit) : Publie une note de crédit selon une analyse financière :
Périmètre plus large.

– Normes IFRS = Normes internationales d'information financière. International Financial Reporting


Standards.

– Stock outil = Stock minimal de sécurité que l'Ese doit tenir en permanence pour son
fonctionnement (Appareils/Outils de P°)

– Plus-value = Val du marché - Val net comptable

– Le bilan fin = en brut ≠ en net.

– Escompté = Remis à la Bq pour paiement avant échéance.

– Fond de roulement = Capitaux permanents - Actif immo.

– Ratio = Rapport entre 2 grandeurs financières.

– Actif CT = Rélaisable + Disponible.

– Dettes à CT =

– Vision liquidative, comme si j'allais vendre mon Ese

ADF Page 23
– Objectif économique des amortissements = Epargne = Mettre à part une somme d'argent pour
renouvler les immo. Cette part et sous forme d'un résultat non distribué.

– Concours bancaires = Facilités accordées par la banque d'une manière permanente pour une Ese.

– BFR = très sensible aux délais du paiement des frs.

– Autofinancement = Partie du résultat net non distribuée.

– Une manière d'augmenter mon FR, il faut faire un bon résultat

– BFRE : Tout ce qui rapporte à l'exploitaion. Intérêt La prévision financière : Par rapport au chiffre
d'affaire

– Négocier les délais. Car le temps = Argent.

– Minorer les stocks = Minorer les créances = Minorer le BFR = Majorer la trésorerie.

– Angle d'attaque économique : Chercher l'optimum avec le moindre coûts : Demander des
précisions maximales.

– Je suis autonome mais je collabore.

– Projet = Idée + Opportunité commerciale + Financement

– Pour optimiser le K :
▪ Titrisation des créances
▪ Recours au crédit-bail
▪ Augmenter le CA/le résultat
▪ La réduction du BFR (Jouer sur les délais Clts et Frs)
▪ Optimiser la gestion de trésorerie.

ADF Page 24

Vous aimerez peut-être aussi