Vous êtes sur la page 1sur 2

Courant de pensée économique 

:
Physiocrates :

France François QUESNAY Anne TURGOT

Physis : Nature Kratos : pouvoir = Pouvoir de la Nature

 Richesse vient de la terre


 « laissez faire les homme, laissez passez les M/se » : liberté du commerce pour maximiser les
gains
 Les classes : Paysans : seule classe productive

Marchands : stérile

Propriétaire

 La liberté et les propriétés sont des droits naturels que le souverain doit respecter et
protéger.

Mercantilisme : 16ème et 17ème siècles

Les grandes découvertes (Magellan, Colomb)  les échanges s’accentuent  Création des premiers
Etats modernes

Les objectifs visés sont simples : richesse et puissance

La richesse est définie en termes de stock comme une accumulation de valeur, c'est-à-dire de
métaux précieux.

Types de mercantilisme :

⦁Le bullionisme : Espagne  préconise l'accumulation de métaux précieux ;

⦁Le colbertisme : France l'État un promoteur actif dans la sphère du Commerce, mais aussi de
l'Industrie ;

⦁Le commercialisme : Angleterre  commerce extérieur la source de la richesse d'un pays 

Classique : Adam SMITH // Jean Baptiste SAY // David RICARDO

 Conception objective de la valeur : Les classiques considèrent que la valeur d’un bien est
intrinsèque et dépend fondamentalement des coûts de production, notamment du facteur
travail et du facteur capital
 Théorie des avantages absolus :  Pour avoir des gains au commerce international, chaque
pays doit se spécialiser dans la production du bien pour lequel il a un avantage absolu.
 loi des débouchés : L’offre crée sa propre demande
 Non intervention de l’Etat : Etant donné que l’Economie est toujours en situation d’équilibre
de plein emploi, il est inutile que l’Etat intervienne économiquement
Néo-classique : Alfred MARSHALL / WALRAS

La théorie néoclassique cherche l’explication des phénomènes économiques au niveau des


comportements individuels en vue de l’allocation optimale des ressources en adoptant la
microéconomie  Révolution marginale

 Plan mathématique : l’existence d'un équilibre entre offre et demande sur le marché
 Plan économique : L’individu est capable de classer les choix possible par ordre de
préférence en vue de maximiser sa satisfaction.

Keynésianisme : John Maynard Keynes.

VS : Classiques et Néo-classique :

Contexte historique : née suite à l’impuissance de la théorie classique à expliquer la dépression des
années 1930.

Attaquant le libéralisme de ses prédécesseurs, Keynes propose une analyse macroéconomique, en


termes de flux globaux, où la monnaie joue un rôle primordial. Pour lui, le chômage provient d'une
insuffisance de la demande effective, qui engendre un équilibre de sous-emploi. C'est pourquoi l'État
doit assumer la responsabilité d'obtenir et de maintenir le plein emploi par une politique appropriée.

Marxisme : Karl MARX // Friedrich ENGELS

 repose sur la participation au mouvement réel de la lutte des classes, afin d'arriver à une société
sans classes en tant qu'alternative au capitalisme.

 développement d’une philosophie basée sur la lutte des classes (exploitants et exploités) qui
est le moteur de l'histoire.
 Le prolétariat doit s'organiser à l'échelle internationale afin de s'emparer du pouvoir
(dictature du prolétariat), et conduire à l'abolition des classes et la disparition de l'Etat
(communisme).
 la suppression de l’État machine répressive qui va à l’encontre des libertés.
 La distinction entre valeur d’usage d'une marchandise et valeur d’échange.

Vous aimerez peut-être aussi