Vous êtes sur la page 1sur 16

Chapitre 6: Les emprunts obligataires

86
6) Emprunt obligataire
6-1) Définition
Lorsque le montant de l’emprunt est très élevé, l’emprunteur est obligé de s’adresser à plusieurs
prêteurs appelés « obligataires » ou « souscripteurs ». En effet, le montant de l’emprunt est
divisé en parts égales négociables appelées obligations.

Les principes mathématiques sont identiques à ceux des emprunts indivis sauf que le capital
emprunté est remboursé à différents prêteurs. Donc, pour constituer un capital de nominal
C0, l’emprunteur émet N obligations égales d’un montant VN. On aura:

6-2) Les principales caractéristiques d’une obligation


Les obligations sont caractérisées par les éléments suivants:
La valeur nominale (VN): C’est la valeur faciale de l’obligation. Elle est unique pour
toutes les obligations d’un même emprunt. Elle constitue le montant à partir duquel est établi
le tableau d’amortissement et la base de calcul des intérêts.

La valeur d’émission (VE): C’est la somme effectivement payée par l’obligataire pour l’achat
d’une obligation.
87
Remarque 1:

La valeur d’émission peut être différent du nominal. Lorsqu’il est égal au nominal, on dit que
l’obligation est émise « au pair », s’il en est inférieur, on dit que l’obligation est « au dessous
du pair » alors que s’il en est supérieur, on dit que l’émission est « au dessus du pair ».
La différence entre la valeur d’émission et la valeur nominale est appelée prime d’émission.

Prime d’émission = Valeur nominale - Prix d’émission

La valeur de remboursement (VR):


C’est la somme versée par l’emprunteur au moment du remboursement de l’obligation.

Remarque 2:

La valeur de remboursement peut être égale à la valeur nominale, on parle dans ce cas d’un
remboursement « au pair », ou supérieure (resp. inférieure) à la valeur nominale et on parle
alors d’un remboursement « au dessus du pair » (reps.au dessous de pair). La différence
entre la valeur de remboursement et la valeur d’émission est appelée prime de
remboursement.
Prime de remboursement = Prix de remboursement – Valeur nominale
88
Exemple:

Soit un emprunt obligataire de 1 000 000 euros divisé en 1000 obligations le tableau ci-dessous
rassemble les différentes cas d’émission de cet emprunt:

Remarque 3

Lorsque le prix d’émission a été inférieur à la valeur nominale et que le prix de remboursement
est supérieur à la valeur nominale il y a double prime

89
Le taux nominal (i) : C’est le taux de la rémunération de l’obligation. On l’appelle aussi taux
facial. Appliqué à la valeur nominale, il permet de calculer le montant des intérêts (coupon).

La date de souscription : C’est la date de règlement de l’achat de l’obligation par le


souscripteur.

La date de jouissance : C’est la date à partir de laquelle les intérêts commencent à courir.

Le coupon (c): C’est le montant des intérêts servis à chaque échéance, pour chaque obligation.
On a : c = VN * i.

Le coupon couru (cc): Montant des intérêts accumulés mais non encore versés depuis le
dernier paiement des intérêts d'une obligation.
Exemple:
une obligation à 6 % au nominal de 1 000 €, jouissance au 31.12. Au 30 septembre.
Le coupon couru est de 1 000 x 6 % x 9/12 = 45 €.

6-3) Le taux actuariel brut:


Le taux actuariel brut d'une obligation est le taux qui annule la différence entre le prix d'émission et
la valeur actuelle des flux futurs qu'elle génère. Ce taux est calculé au jour du règlement et figure
obligatoirement dans les brochures d'émission. Pour l'acheteur de l'obligation, le taux actuariel représente
le taux de rentabilité qu'il obtiendrait en gardant l'obligation jusqu'à son remboursement et en
réinvestissant les intérêts au même taux actuariel.
90
Exemple :
Supposons que vous investissiez à l’émission dans une obligation de nominal 1000 euros à un prix
d ’émission de 995 euros avec un taux nominal de 5% pendant 4 ans. Calculer de taux actuariel
brut (remboursement in fine).

6-4) Les modalités de remboursement de l’emprunt obligataire


Comme pour l’emprunt indivis, le mode de remboursement de de l’emprunt obligataire peut être:

 En bloc ou in fine: Tous les titres sont remboursés en une seule fois à l’échéance.
 Par amortissement constant: Un même nombre d’obligations est remboursé chaque
année.
 Par annuités sensiblement constantes: Les annuités ne sont pas strictement constantes
parce que l’amortissement doit concerner un nombre entier d’obligations.
6-4-1) Remboursement en bloc ou in fine
Le remboursement est effectué « en bloc » à la fin de la durée de l'emprunt.
Exemple :
· Montant de l’obligation: 500 € ;
· Durée : 4 ans ;
· Taux : 4 %.
· Remboursement au pair : 500 € par obligation.
· Nombre d'obligations émises : 1000 obligations.
Tableau

Échéance Nbr d’obligation Intérêt Nombre d’obligation Montant Annuités


Encore vivantes amorties

1 1000 20 000 0 0 20 000

2 1000 20 000 0 0 20 000

3 1000 20 000 0 0 20 000

4 1000 20 000 1000 500 000 520 000

92
6-4-2) Remboursement par amortissement constant.

Exemple : Le nombre d’obligation amorties tout les ans=N/n


· Montant de l’obligation: 500 € ; Avec N: nombre d’obligation émises.
· Durée : 4 ans ; Et n: durée de l’emprunt.
· Taux : 4 %.
· Remboursement au pair : 500 € par obligation.
· Nombre d'obligations émises: 1000 obligations.
Tableau

Échéance Nbr d’obligation Intérêt Nombre d’obligation Montant Annuités


Encore vivantes amorties

1 1000 20 000 250 125000 145 000

2 750 15 000 250 125000 140 000

3 500 10 000 250 125000 135 000

4 250 5 000 250 125000 130 000


93
6-4-3) Remboursement par annuités constantes
Nombre d’obligation
amorties forme une suite
géométrique de raison 1+i’
Exemple :
· Montant de l’obligation:Vn= 500 € ; i’=Vn*i/VR
· Durée : 4 ans ; N=n1+n2+………….+np
· Taux : 4 %. Np+1 =Np(1+i)
· Remboursement au pair : VR=500 € par obligation. i = i’
· Nombre d'obligations émises : 1000 obligations.
Tableau

Échéance Nbr d’obligation Intérêt Nombre d’obligation Montant Annuités


Encore vivantes amorties

1 1000 20000 235 117500 137500

2 765 15300 245 122500 137800

3 520 10400 255 127500 137900

4 265 5300 265 132500 137800

94
Exercice d’application.
Une entreprise émit un emprunt obligataire de 960 000 € dont les caractéristiques sont:
· Montant de l’obligation: 800 € ;
· Durée : 4 ans ;
· Taux : 4 %.
· Remboursement au pair : 800 € par obligation.
· Nombre d'obligations émises : 1200 obligations.
Donnez les tableaux de remboursement par amortissement constant et par annuités sensiblement constantes.
Exercice 1:
Soit une obligation émise le 15/04/2007, remboursée in fine et dont la date de remboursement est le
15/04/2011. Les intérêts sont versés, chaque année le 15/04.
La valeur nominale de l’obligation est de 1 000 € et son taux facial est de 5%.
Calculer le prix de l’obligation le 24/03/2009 si le taux de référence du marché obligataire (TMO) est
de 6%. En déduire l’équation que vérifie le TAB et préciser la syntaxe à utiliser sur Excel pour déterminer
le TAB.

NB: Ainsi, si V0 désigne la valeur de l’obligation à la date t=0, c’est-à-dire le jour de son
émission, V0 vérifie :

95
Corrigé:

La durée restante jusqu’au prochain paiement d’intérêts est de 22 jours soit 22/365 année. Ainsi :

Par conséquent :

P = 1028 €

Inversement, si le cours de l’obligation est de 1028 €, le TAB est le taux d’actualisation i qui vérifie :

Pour résoudre cette équation, il convient d’utiliser la fonction TRI.PAIEMENTS d’Excel comme suit :

Sur une feuille Excel, on saisit les dates et les flux correspondants, la valeur de l’obligation devant être
signée négativement :

Dans ce cas : i = TRI.PAIEMENTS(B1:B4 ; A1:A4).


96 Excel fournit le résultat attendu soit i = 6%.
Exercice 2:

Un emprunt obligataire est émis en juin 1996 aux conditions suivantes:


-Valeur nominale: 5000 euros.
- Prix d’émission: 4975 euros.
- Taux nominal: 7 %.
- Durée totale: 8 ans (remboursement in fine et au pair).
- Date de jouissance: 15 juin 1996.
1) Calculer à l’aide d’Excel le taux actuariel brut offert par l’emprunt.
2) Le 16 juin 1998, immédiatement après le détachement du coupon, le taux du
marché est de 10 %.
Quelle est à cette date la valeur de l’obligation ? Même question si le taux du marché
passe à 5 %. Que peut-on conclure ?

97
Exercice 3 :
Un investisseur souscrit à une émission obligataire. Il achète 1 obligation assimilable
du Trésor (OAT), remboursable in fine et au pair, dont le nominal est de 2 000 €, le
taux facial est de 4% et la durée de vie est de 5 ans.Vérifier que, lors de son
introduction en bourse, le jour de l’émission, l’obligation cote 2 000 €.
Le taux de référence des OAT est porté, au cours de la première journée de cotation, à
5%. Calculer à combien s’établit le nouveau cours de l’obligation.
En déduire la perte, en pourcentage, subie par l’investisseur.
Que devient le cours de bourse de l’obligation au bout de 2 ans dans les hypothèses
suivantes :
Le taux de référence du marché obligataire (TMO) s’est maintenu à 4%.
Le taux de référence du marché obligataire (TMO) a été porté à 5%.

98
Corrigé

2. L’augmentation du taux de référence conduit les investisseurs à exiger un rendement plus élevé.
Les flux futurs reçus par l’obligataire étant constants, l’augmentation du rendement se traduit par
une baisse de la valeur du titre. Son nouveau cours est obtenu en modifiant le taux d’actualisation.
Ainsi :

La perte est alors de 1913-2000 = -87 € soit

Au bout de 2 ans, la durée de vie résiduelle de l’obligation est de 3 ans. Ainsi, en notant V2 le nouveau
cours de l’obligation

99
Sensibilité du prix de l'obligation à la durée de vie
résiduelle et au TMO

Cours de l'obligation
2 200
2 100
2 000 3%
1 900 4%
1 800 5%
1 700 6%
5 4 3 2 1 0
Durée de vie résiduelle

 Si le taux de référence du marché (TMO) est égal au taux facial (4%), la valeur de l’obligation est
indépendante de sa durée de vie résiduelle.

 Plus la durée de vie résiduelle du titre et faible, moins son cours est sensible à une variation de taux.

 A l’échéance, le cours du titre correspond au nominal (2000 €) quel que soit le TMO du moment.
100
Bonne chance pour votre examen !

101