Vous êtes sur la page 1sur 9

MINISTRE D’ENSEIGNEMENT SUPERIEURE ET LA

RECHERCHE SCIENTIFIQUE

UNIVERSITE KASDI MERBAH


–OUARGLA-

Faculté des hydrocarbures, des énergies renouvelables


et sciences de terre et de l’univers

Département production des hydrocarbures Année universitaire : 2019/2020

Niveau : 1ere Année Master production Module : Technique avancée dans le forage

Travaux dirigé
Professeur : DADA Saada

SEMESTRE 2

1
UNIVERSITE KASDI MERBAH- OUARGLA
Faculté des hydrocarbures, énergie renouvelable, science de la terre et univers
Département de production
Matière : technique avancée année universitaire 2019/2020
T.D N° 01

Exercice 01
Quelles sont les objectifs de l’utilisation des pompes dans un circuit de circulation de fluide
de forage et indiquez les avantages et les inconvénients de chaque type des pompes ?

Exercice N°2 :
Quelles sont les facteurs qui influent sur les pertes de charge?

Exercice N°3 :
Vous avez foré la phase 17"1/2 à 2400 m avec des pompes National 10P130 chemisées en
6"1/4. Vous allez démarrer la phase 12"1/4.
Pourrez-vous forer la phase 12"1/4 avec une seule pompe délivrant un débit réel de 2200
l/mn à 3300 psi ?
- Si non pourquoi ?
- Quelle est la solution ?
On donne :
Rendement mécanique total m = 0.9
Rendement volumétrique v = 95%.

Exercice 04
Calculer le débit théorique d'une pompe pour les deux types de pompes en fonction de la
vitesse et le nombre de cylindre. On prend par exemple pour une pompe Triplex simple effet
7" x 12", équipée en6", tournant à 110 coups/minute :

Exercice 05
En phase 12’’ 1/4, on utilise un outil PDC à 5 duses.
On donne les paramètres de forage suivants :
 Densité de boue d=1.40
 Vitesse de remontée des déblais de 40m/mn dans l’espace annulaire trou- tiges
 Puissance hydraulique sur le font de taille est de 4hp/in2
 La capacité de l’espace annulaire trou tige égale à 62.7l/m
1. Calculer les pertes de charge au niveau de l’outil
2. Calculer l’aire totale des duses de l’outil.

Exercice 06
Dans la phase 8’’ ½ à une profondeur de 2300 m, avec une boue de masse volumique
1150kg/m3 et une viscosité plastique µp = 22cp, le débit de forage est Q= 1500 l/mn.
Données :
Installation de surface : cas 3
La garniture de forage est constitué de :
Masse –tiges 6’’3/4 x 2’’13/16 de longueur totale 170m
Tiges de forage 5’’-19.50 E –NC 50 de longueur totale 2130m (Di des tiges 3 ‘’ ¾)
L’outil est équipé d’une combinaison des duses 11/11/12
Calculer la pression de refoulement des pompes de forage?

2
UNIVERSITE KASDI MERBAH- OUARGLA
Faculté des hydrocarbures, énergie renouvelable, science de la terre et univers
Département de production
Matière : technique avancée année universitaire 2019/2020

Correction : T.D N° 01

Exercice 01
Quelles sont les objectifs de l’utilisation des pompes dans un circuit de circulation de fluide
de forage et indiquez les avantages et les inconvénients de chaque type des pompes
La circulation de la boue dans un forage nécessite l’utilisation de pompes puissantes. Une
bonne installation de pompage doit assurer :
 une vitesse de remontée des déblais suffisante pour éviter leur décantation,
 une pression de refoulement suffisante pour vaincre les pertes de charges dans le
circuit.
En dehors de sa puissance et son débit, une pompe doit être souple, robuste et facile à
entretenir. Les pompes de forage peuvent être de type duplex à double effet ou triplex à
simple effet.
Les avantages et inconvénients des pompes

Pompes duplex

 Les pompes duplex, malgré qu’elles soient simples et robustes, sont lourdes et leur
entretien est difficile. Leur domaine d'utilisation est limité puisque le chemisage
minimal est limité (déséquilibre dû au cycle double effet) et la vitesse inférieure doit
être suffisante pour assurer un graissage correct de la partie mécanique (35 à 40
coups/mn minimum).
 Le presse-étoupe est un organe délicat et cher. Les pompes duplex puissantes ne
peuvent donc être utilisées ni en carottage ni pour les phases de forage à faible
diamètre, opérations pour lesquelles le débit requis est limité.
Pompes triplex

Facilité d'entretien et de surveillance. Les chemises sont apparentes, toute fuite aux
pistons est vite décelée. Les interventions sur la pompe sont faciles et rapides du fait du
faible poids des pièces d'usure, de l'absence du presse-étoupe et de la simplicité du joint de
chemise.

 Souplesse dans l'utilisation qui permet :


- des débits importants à des pressions non négligeables,
- des débits faibles ou moyens à des pressions élevées.
- Faible poids et encombrement.
 Suralimentation nécessitée par le mauvais remplissage (sièges et clapets très petits
et battements très rapides). Il est donc, indispensable d'avoir une pompe centrifuge
de suralimentation.
 Nécessité de refroidissement et lubrification de la chemise et de l'arrière des
pistons.

3
Exercice N°2 :
Quelles sont les facteurs qui influent sur les pertes de charge
Elles dépendent :
 du régime d'écoulement,
 de la nature du fluide en mouvement,
 de la loi d'écoulement à laquelle il obéit,
 de la géométrie de la conduite

Exercice N°3 :
Vous avez foré la phase 17"1/2 à 2400 m avec des pompes National 10P130 chemisées en
6"1/4. Vous allez démarrer la phase 12"1/4.
Pourrez-vous forer la phase 12"1/4 avec une seule pompe délivrant un débit
réel de 2200 l/mn à 3300 psi ?

- Si non pourquoi ?
- Quelle est la solution ?
On donne :
Rendement mécanique total m = 0.9
Rendement volumétrique v = 95%.

Solution
Pression de refoulement :
Pr = 3300 x 6.894745 = 22753 kPa
Puissance hydraulique nécessaire à la sortie de la pompe :
Ph = Pr x Q / 60000 = 22753 x 2200 / 60000 = 834 kW
Puissance mécanique nécessaire à l’entrée de la pompe
Pe = Ph / m = 834 / 0.9 = 927 Kw.

Exercice 04
Le débit théorique
Le débit est la quantité de liquide qu'une pompe peut fournir par unité de temps, à une vitesse
d'entraînement donnée. Il s'exprime en l/mn.
Le débit théorique d'une pompe dépend de sa cylindrée d'une part, de sa vitesse
et du nombre de cylindres d'autre part.
Pour une pompe Triplex il est donné par :
Qt = 0.0386 L D² n
Avec :
Qt = débit théorique de la pompe (1/mn)
n = nombre de coups par minute (cps/mn)
L = course du piston (pouces)
D = diamètre de la chemise (pouces).
Exemple : débit théorique d'une pompe Triplex simple effet 7" x 12", équipée en
6", tournant à 110 coups/minute :
Qt = 0.0386 x 110 x 12 x (6)² = 1 835 l/mn
Pour une pompe Duplex :
Qt = 0.0515 n L (D² - d²/2)
Avec :
d = diamètre de la tige de piston (pouces)

4
Exercice 05
En phase 12’’ 1/4, on utilise un outil PDC à 5 duses.
On donne les paramètres de forage suivants :
 Densité de boue d=1.40
 Vitesse de remontée des déblais de 40m/mn dans l’espace annulaire trou- tiges
 Puissance hydraulique sur le font de taille est de 4hp/in2
 La capacité de l’espace annulaire trou tige égale à 62.7l/m
1. Calculer les pertes de charge au niveau de l’outil
2. Calculer l’aire totale des duses de l’outil.

Exercice 06
Dans la phase 8’’ ½ à une profondeur de 2300 m, avec une boue de masse volumique
1150kg/m3 et une viscosité plastique µp = 22cp, le débit de forage est Q= 1500 l/mn.
Données :
Installation de surface : cas 3
La garniture de forage est constitué de :
Masse –tiges 6’’3/4 x 2’’13/16 de longueur totale 170m
Tiges de forage 5’’-19.50 E –NC 50 de longueur totale 2130m (Di des tiges 3 ‘’ ¾)
L’outil est équipé d’une combinaison des duses 11/11/12
Calculer la pression de refoulement des pompes de forage?

5
UNIVERSITE KASDI MERBAH- OUARGLA
Faculté des hydrocarbures, énergie renouvelable, science de la terre et univers
Département de production
Matière : technique avancée année universitaire 2019/2020

T.D N° 02

Exercice N°1 :
Quelles sont les précautions à prendre lorsqu’on fore en perte?

Exercice N°2 :
Etablir un diagnostic et fixer la marche à suivre pour déterminer la cause du problème pour
prendre le plus rapidement possible les mesures adaptées.

Exercice N° 03:
Expliquer l’influence de la pression différentielle sur la vitesse d’avancement durant le
forage?

Exercice N° 04:
Quelles sont les conséquences de l’anomalie de remplissage du puits?

Exercice N° 05:
Comment les pertes de circulation deviennent une venue ?

6
UNIVERSITE KASDI MERBAH- OUARGLA
Faculté des hydrocarbures, énergie renouvelable, science de la terre et univers
Département de production
Matière : technique avancée année universitaire 2019/2020

Correction T.D N° 02

Exercice N°1 :
Quelles sont les précautions à prendre lorsqu’on fore en perte?
Certaines circonstances peuvent exiger le forage en aveugle jusqu'à ce que 50 pieds de la
formation adéquaté suivante aient été percés. Le tubage est installé pour résoudre le problème
de perte de circulation. Une opération de forage en aveugle doit être approuvée par le
directeur du forage.
 assurer que suffisamment d’eau soit disponible
 utiliser une pompe pour forer et l’autre pompe pour ajouter continuellement de l’eau
dans l’annulaire
 affecter un employé à la surveillance du débit en permanence
 surveiller attentivement la coupe et le frottement pour déterminer le temps ou les
produits visqueux doivent être pompés
 surveiller attentivement la pression de la pompe pendant le forage pour tout signé de
colmatage
 contrôler le forage (si possible) pour utiliser un joint par heure
 se dégager du fond tous les 3métres (15pieds) de forage pour s’assurer que le trou ne
se colmate pas
 garder continuellement la tige en mouvement
 garder une réserve de 400-500 bbl de boue visqueux prête à être pompé
 envisager de placer la boue visqueuse au fond avant de déclencher ou d’effectuer une
mesure
 arrêter le forage et envisager de remonter au sabot si des réparations de pompe sont
nécessaires
 démarrer et arrêter lentement la garniture et réduire au minimum la vitesse des tiges
 envisager de placer un bouchon visqueux au- dessus de BHA avant chaque ajout
 avant chaque ajout faire circuler et racler le trou entièrement
 ne pas faire de mesure lors de forage en aveugle
 si la circulation est rétablie, arrêter le forage, soulever la garniture de forage jusqu'à la
position de fermeture .arrêter les pompes et vérifier le puits pour toute présence de
débits
 pas de pression – circulé lentement en position soulevée pendant 2cycles ouverts
 une pression est observée- circuler lentement le venue avec la méthode de circulation
en présence du poids de la boue. Etre prêt pour la possibilité d’une éruption
souterraine
 être prêt en permanence à pomper du ciment dans le puits.
Exercice N°2 :
Etablir un diagnostic et fixer la marche à suivre pour déterminer la cause du problème
pour prendre le plus rapidement possible les mesures adaptées.

7
Il est important de déterminer la cause du problème pour prendre le plus rapidement
possible les mesures adaptées. Pour établir un diagnostic et fixer la marche à suivre, les
questions suivantes peuvent aider:
 quelle était l'opération en cours au moment de l'incident ?
 que montrent les enregistrements (foreur, géologue, déviation) ?
 y a t-il eu des changements dans les caractéristiques de la boue ?
 Y a t-il eu des changements dans la nature des terrains traversés ?
 Y a t'il eu des signes de problème auparavant et dans quelles circonstances ?
 Pour les coincements, quelle est la nature du terrain (formation poreuse perméable,
argiles fluentes, etc.) à l'emplacement où l'incident s'est produit ? Un essai
d'allongement de la garniture donnera une idée du point de coincement.
 Y a t'il des risques de venue ?
Une action désordonnée peut compromettre l'avenir du puits et transformer un incident
bénin en une instrumentation grave.
Enfin, en instrumentation, le matériel est souvent utilisé à ses limites de travail et ceci
implique :
 un renforcement des mesures de sécurité,
 la présence d'un responsable averti qui sache mesurer les risques. Il s'agit surtout de
s'organiser très rapidement ; il faut:
 Collecter toutes les informations concernant l'incident,
 Analyser la situation, identifier la cause première de l'incident,
 Agir rapidement (la première intervention est souvent déterminante pour la
réussite de l'opération).

Exercice N° 03:
Expliquer l’influence de la pression différentielle sur la vitesse d’avancement durant le
forage?
Une augmentation notable de ce paramètre peut indiquer :
 Un changement de formabilité du terrain du à l’entrée dans une formation poreuse ou
fracturée.
 Une diminution de la pression différentielle entre la pression exercée par la colonne de
boue dans le puits et la pression de pore de la formation.
La technique du forage est d’être overbalanvced, c- à- dire en légère surpression sur le front
de taille. L’influence de cette pression sur la vitesse d’avancement est mise en évidence par la
courbe de la figure1

Figure 1. Influence de la pression différentielle sur la vitesse d’avancement

(D’après W.C. Maurer)

8
Lorsque l’on travaille en a et que la pression de pore de la formation augmente parce que le
trépan fore une zone de transition, la pression différentielle diminue et devient b, la vitesse
d’avancement augmente notablement de Va à Vb. Si la surpression était a1, la différence entre
Vb1 et Va1 ne serait peut – être pas significative. Cela doit conduite à forer avec une pression
différentielle minimale.

Il ne faut pas oublier également que les pertes de charge annulaires, bien que souvent faibles,
existent et s’additionnent à la pression hydrostatique. Donc une venue ou l’imminence d’une
venue peut ne pas être décelable en forage (c’est – à- dire avec circulation) et déclencher lors
de l’ajout de tige (arrêt de la circulation)

Exercice N° 04:
Quelles sont les conséquences de l’anomalie de remplissage du puits

Pendant la manœuvre de remontée du train de tiges, le foreur doit remplacer par la boue le
volume d’acier sorti et ainsi maintenir un niveau de boue maximal.il opère par l’intermédiaire
d’un bac spécialisé ou bac de manœuvre (trip tank) qui facilite le contrôle du volume de
remplissage. Le foreur doit comparer ce volume au volume d’acier qu’il vient de sortir. Si le
volume de boue est inférieur, cela signifie qu’il y a venue d’un fluide au fond du puits.

Cette venue qui n’avait pas lieu en début de manœuvre( le foreur doit observer le puits en
statique avant de commencer la manœuvre de remonté) résulte donc de l’effet de pistonnage
causés par la vitesse de remontée du train des tiges. Cet effet est appelé le swab et est d’autant
plus important que :

 La vitesse de manœuvre est grande


 La viscosité et les gels de la boue sont élèves
 Le trépan est bourré
 Les masses –tiges sont surdimensionnées.

Cette venue peut s’arrêter si l’effet de pistonnage est diminué mais la venue peut s’équilibrer
le puits lorsque le gaz, par sa détente, sera chassé une partie de la boue. De même avec un
fluide tel que l’eau, la hauteur de venue dans l’annulaire peut être suffisante pour amorcer le
puits

Exercice N° 05:
Comment les pertes de circulation deviennent une venue

Ces pertes peuvent être provoquées par une filtration importante dans une formation
fortement poreuse et perméable ou fissurée que ce soit naturellement ou provoquée par
des surpressions hydrauliques dans le puits.
Ces pertes auront pour conséquences une baisse du niveau hydrostatique pouvant
provoquer une venue.
Dans un réservoir à gaz de hauteur importante, la densité de boue nécessaire pour
contrôler la pression de pore dans la partie supérieure du réservoir peut être trop forte
pour les couches inférieures ou le gradient de pression de pore est inférieur au gradient
hydrostatique. Le réservoir pourrait ainsi fracturé lors de l’approfondissement du forage