Vous êtes sur la page 1sur 16

Ministère de l’enseignement supérieur

et de la recherche scientifique

Ecole Supérieure des Sciences de Gestion


ESSG - ANNABA

Module: Coaching and team building

MODULE ANNUEL

Volume horaire (annuel) : 40 heures

Cours/TD - Coefficient : 01
Novembre 2018
La motivation

Les entreprises n’existent pas sans les hommes et les femmes qui y
travaillent. Et la tâche numéro un de tout responsable consiste à obtenir de
ses collaborateurs une productivité et une qualité de travail maximales.

Ce qui suppose des compétences adéquates, une organisation


optimale, mais, avant tout, la motivation de tous.
Comment créer et entretenir l’implication, l’ardeur au travail, la volonté
pour chacun, de faire au mieux, de se perfectionner constamment, de
respecter les objectifs assignés?
Quelles stratégies adopter pour motiver ses équipes?
Comment les mettre en œuvre?
Y a-t-il des règles générales à respecter pour rendre efficace le
management des hommes et assurer leur motivation?
Faut-il choisir des individus déjà motivés? Ou adopter des méthodes qui
vont les stimuler? Les mêmes méthodes pour tous?
La motivation

Jean-Jacques Servan-Schreiber
David Servan-Schreiber (psychiatre Français)
rapportant les propos de son père, Jean-Jacques Servan-Schreiber
(journaliste), dans son livre (Guérir, le stress, l’anxiété et la dépression),
considérait que:

« La différence entre les États-Unis et la France, il y a trente ans, c’était


l’informatique, l’organisation, les méthodes de management.

Mais aujourd’hui, elles ont saisi l’importance de:

l’intelligence émotionnelle, du travail en équipe, respect de l’intégrité


d’autrui, des encouragements, du feed-back positif ».

Elles savent à quel point les comportements négatifs et violents sont


destructeurs pour l’entreprise. »
La motivation

D’ailleurs, une sociologue Française Stéphanie Grousset-Charrière,


recrutée à Harvard a dit dans son livre «La face cachée de Harvard»:

« A Harvard, profs et étudiants s'évaluent mutuellement. A la fin de chaque


semestre, les étudiants notent leurs enseignants qui, s'ils décrochent 4 ou 4,5
sur 5, se voient, eux aussi, gratifiés d'un diplôme, le Derek C. Bok Award,
décerné au cours d'une cérémonie avec gâteaux.
La motivation
Mais le plus déroutant pour un enseignant européen à Harvard, c'est le mode
de notation du travail des étudiants.

Sur le campus bostonien, la notion de moyenne n'existe pas et les


appréciations doivent toujours être positives et constructives. "Il ne faut
jamais dévaloriser les étudiants. Le ton intransigeant, admis dans nos
contrées, n'est pas pratiqué dans le système américain. On ne dit pas : "non,
c'est faux", mais "voici une erreur intéressante, essayons
de comprendre d'où vient la confusion pour ne pas la rééditer», observe
la sociologue. J'ai vu certains de mes collègues déçus que leur contrat ne
soit pas renouvelé car ils avaient été jugés trop acerbes, trop tranchant.

Lawrence S. Bacow Campus bostonien


Harvard's
29th
president.
Feb 11th,
2018
La motivation

Quelle est l’origine et la


définition du mot motivation ?

Le mot Motivation vient du mot "motif", lui-même emprunté au latin


"motivus" qui veut dire "mobile" et "movere" dont l'équivalent en
français est mouvoir. Il signifiait en ancien français "ce qui met en
mouvement".
Définition de la motivation
D’après le dictionnaire Français LA ROUSSE:
Ce qui motive, explique, justifie une action quelconque ;
Raisons, intérêts, éléments qui poussent quelqu'un dans son action ;
fait pour quelqu'un d'être motivé à agir
Ensemble des facteurs qui déterminent le comportement d'un agent
économique. (Les études de motivation du consommateur sont utilisées
lors des études de marché et de l'établissement des campagnes de
publicité.)
La motivation
The Routledge Dictionary of Business management

Motivation: The behaviour that leads to the GOAL which satisfies them. In
more popular usage, motivation refers to those factors that predispose
people to act in one way rather than another.

En entreprise, il est généralement acquis qu’à salaire égal,


une personne motivée accomplit plus et mieux qu’une
personne qui ne l’est pas.

Par conséquent et une fois pour toutes, sauf pour des contextes gérés par des
managers incompétents, la motivation personnelle n’est absolument pas liée
au salaire. La motivation est une énergie produite par le salarié même, qui
lui permet d’avancer bien mieux et plus loin que le carburant que représente
son simple salaire.
La motivation

Les types de motivation

D’après les travaux de Deci et Ryan, il existe deux types de motivation :


(La théorie de l’autodétermination)

►La motivation intrinsèque : l’action est conduite uniquement par


l’intérêt et le plaisir que l’individu trouve à l’action, sans attente de
récompense externe ;
Exemples : Traités au niveau du cours

►La motivation extrinsèque : l’action est provoquée par une


circonstance extérieure à l’individu (punition, récompense, pression
sociale, obtention de l’approbation d’une tierce personne…).
Exemples : Traités au niveau du cours
La motivation Les théories de la motivation

Pourquoi plusieurs théories et non une seule vérité ?


Tout simplement parce que la motivation est à la fois un processus
Psychologique et une construction intellectuelle, propres à chaque
individu. Il ne saurait donc exister de « recette » unique: ce serait comme
prétendre qu’il n’existe qu’une seule forme de bonheur et une seule manière
d’y parvenir
1- La motivation par les besoins

a- La pyramide de MASLOW

Abraham H. Maslow est né le 1er avril 1908 à New York


dans le quartier de Brooklyn. Ses parents étaient
des juifs russes immigrés. Son père avait appris le métier de
tonnelier et avait quitté la Russie pour les États-Unis lorsqu’il était jeune.
« Eh bien, mon fils, me dit-il, que veux-tu faire ? ».
Je lui répondis que je voulais étudier – tout étudier.
Il n’avait pas fait d’études et ne pouvait pas comprendre ma rage d’apprendre, mais c’était un ho
mme bien. (Maslow, in Hall, 1968, p. 37).
La
La motivation Les théories de la motivation

b- Le modèle de « EGR » de ALDERFER

C’est une adaptation à la théorie de la hiérarchie des besoins de Maslow.


Elle suggère que la motivation au travail est le résultat de la recherche de
l’individu à satisfaire des besoins limités en trois catégories :

E,Existence Needs – ensemble des besoins matériels, y compris la


recherche de sécurité : besoins physiologiques et de sécurité de l’individu, 2
premières catégories de besoins développées par Maslow…
R, Relatedness Needs – ensemble des besoins sociaux : besoins
d’appartenance et d’estime sociale présents chez l’individu et qui le
poussent à chercher, à entretenir des relations avec ses pairs, 3ème et 4ème
catégories de Maslow.
G, Growth Needs – besoin de se développer : besoins et volonté de
l’individu d’assouvir ses besoins de créativité, de productivité, de se
dépasser, d’effectuer des tâches d’importance significative et de faire face à
l’adversité.
La motivation Les théories de la motivation

c- Le modèle de besoins de Murray

Murray a distingué 20 besoins différents ; quatre d’entre eux ont été


considérés comme réellement importants dans le cadre des comportements
organisationnels :

Besoin de réussir (facteur important de succès professionnel donc de


performance),
Besoin d’affiliation (implique un fort désir d’être accepté par le groupe),3
Besoin d’autonomie (qui s’adapte mal aux conditions d’une organisation
traditionnelle),
Besoin de pouvoir (le désir d’influencer avec ou sans autorité).
La motivation Les théories de la motivation

2- La motivation par des facteurs externes ?

a- Le modèle bifactoriel des satisfactions de Herzberg

Les remèdes à l’insatisfaction, « les facteurs d’hygiène »


concernent le contexte du travail :

La politique de GRH,
Le commandement et le supérieur hiérarchique,
Le salaire,
Les relations personnelles avec les collègues,
Les conditions de travail ou matérielles
La motivation Les théories de la motivation

Herzberg nomme des « motivateurs » les sources de la


motivation, elles sont liées au contenu des tâches :

La réussite,
La reconnaissance et l’autonomie,
L’intérêt pour le travail,
Assumer des responsabilités,
Les promotions.

Ce sont ces dernières qu’Herzberg préconise de développer par un


enrichissement du travail incluant la préparation, le contrôle,
la discussion des objectifs et la complexification des tâches.
La motivation Les théories de la motivation

2- La motivation par des facteurs externes ?

b-L’impacts de l’environnement du travail - Ronen


Il a tenté d’établir une liste exhaustive comprenant les aspects de
l’environnement du travail susceptibles d’être plus ou moins valorisés par
l’individu

Conditions de travail, Relation avec les collègues,


Horaires, Relation avec les cadres,
Sécurité de l’emploi, Appréciation des résultats de son travail,
Bonus,
Salaire,
Possibilités de promotion, Possibilités de formation,
Possibilités d’utiliser ses compétences,
Challenges qui donnent la possibilité d’avoir le sentiment de réussir
Les limites de quelques théories

Limites de la théorie de Maslow :


• Différents individus peuvent être motivés par des besoins différents au
même moment.
• Aucune étude empirique n’a soutenu cette théories.

Limites de la théorie bi-factorielle de Herzberg


•Herzberg a supposé une corrélation entre la satisfaction et la productivité.
Mais les recherches menées par Herzberg ont mis l'accent sur la satisfaction
et ignoré la productivité.
•Aucune mesure complète de la satisfaction n'a été utilisée. Un employé
peut trouver son travail acceptable malgré le fait qu'il peut ne pas aimer une
partie de son travail.