Vous êtes sur la page 1sur 22

FACULTÉ DE MÉDECINE DE TUNIS

SESSION DE MAI 2019


DCEM 1

CERTIFICAT DE NEUROLOGIE

Vous avez entre les mains l’épreuve de Neurologie qui est notée sur 60 points
répartis comme suit :

- Neurologie : 29 points (29 questions) 40 min


- Neurochirurgie : 15 points (15 questions) 25 min
- Neuropharmacologie : 07 points (07 questions) 10 min
- Anatomie pathologie : 03 points (03 questions) 05 min
- Médecine physique : 02 points (02 questions) 05 min
- Neuro-radiologie : 04 points (04 questions) 05 min

Le chef de section

1
Page de notation
(Ne rien écrire sur cette page)

Total /60 Total /20

Neurologie : 29 points

Neurochirurgie : 15 points

Pharmacologie : 7 points
Question intégrée

Anatomie pathologie : 3 points

Médecine physique : 2 points


Questions intégrées

Neuroradiologie: 4 points
Questions intégrées

2
FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS
Session de Mai 2019
DCEM 1

MODULE : NEUROLOGIE

Nombre de questions : 60
Nombre de pages : 21
Durée : 90 mn

Recommandations : Vous avez entre les mains l’épreuve de Neurologie.


Cette épreuve comprend 60 questions. Prenez le temps de lire
attentivement l’énoncé de chaque question. Vous aurez à répondre en
tenant compte des instructions spécifiques à chaque type de question.
Pour les questions à choix de réponse, vérifiez que vous avez bien reporté
dans l’espace réponse la (ou les) réponse(s) correspondant à la (ou les)
propositions exactes(s).
Chaque question est notée sur un point.
Pour les QCM, toute réponse erronée annule la question.
Vous devez vérifier que vous avez reçu le sujet en entier (21 pages).

3
Ne rien
écrire
QUESTIONS A CHOIX MULTIPLES (Une ou plusieurs réponses correctes) dans cet
espace
CHAQUE QUESTION EST NOTEE SUR UN POINT
POUR LES QCM UNE REPONSE FAUSSE ANNULE LA QCM MAIS SI REPONSE
PARTIELLE, L’ETUDIANT AURA UNE NOTE PARTIELLE (0,25/0,5/0,75)

QUESTION N°1 :

Un syndrome de Wallenberg :
A. Oriente vers une lésion pontique
B. Est un syndrome alterne moteur
C. Est caractérisé par une atteinte du V, IX, X, XI du côté de la lésion
D. Est caractérisé par la présence d’un ptosis, un myosis et enophtalmie
du côté de la lésion
E. Est caractérisé par un syndrome cérébelleux du côté de la lésion
Réponses :CDE ………………………………………………………………………………………….

QUESTION N°2 :
L’épilepsie myoclonique juvénile (EMJ)
A. Est une épilepsie focale
B. Associe des myoclonies et des crises tonico-cloniques généralisées
C. Débute à l’adolescence
D. Est pharmacorésistante
E. S’associe à des polypointes ondes généralisées à l’EEG
Réponses : BCE…….……………………………………………………………………………………….

QUESTION N°3 :

Parmi les traitements suivants, lequel ou lesquels est (sont) utilisé(s) dans traitement
de fond de la sclérose en plaques rémittente:
A. Le méthylprédnisolone
B. Les interférons béta
C. Les immunoglobulines
D. Le natalizumab
E. Les échanges plasmatiques
Réponses:…BD……………...…………………………………………………………………………….

4
QUESTION N° 4:
La myopathie de Duchenne est caractérisée par :
A. Un déficit moteur proximal
B. Une pseudo-hypertrophie des mollets
C. Des myalgies
D. Une transmission autosomique récessive
E. Une augmentation des CPK
Réponses : ABE………………………………………………………………………………………………

QUESTION N° 5 :

Au cours d’une polyneuropathie démyélinisante, l’examen electroneuromyographique


(ENMG) peut montrer :
A. Un allongement des latences distales
B. Une diminution des amplitudes motrices
C. Un ralentissement des vitesses de conduction nerveuses
D. Un allongement des latences des ondes F
E. Un tracé riche microvolté à la détection

Réponses :ACD…………………………………………………………………………………………

QUESTION N° 6 :

La sclérose latérale amyotrophique, à la phase d'état, comporte les signes suivants :


A. Une atrophie musculaire bilatérale distale

B. Des troubles sensitifs


C. Des fasciculations
D. Des troubles génito-sphinctériens
E. Des troubles oculomoteurs
Réponses : AC…….…………………………………………………………………………………………

5
QUESTIONS A REPONSE OUVERTE COURTE

QUESTION N°7:
Citer les trois phases évolutives du syndrome de Guillain Barré
Réponses : ascendante ou extension ; plateau, récupération
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………….

QUESTION N°8 :
Définir une myotonie
Réponse:lenteur à la décontraction musculaire
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………….

QUESTION N°9 :
Citer trois syndromes neurologiques pouvant être observés dans la maladie de
Friedreich

Réponse: sd cérébelleux, sd radiculocordonal post, sd pyramidal.


………………………………………………………………………..
………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………………...................
............................................................................................................................
........................................................................................................................

QUESTION N°10:

Citer trois caractéristiques de la céphalée migraineuse


Réponse: unilatérale, a bascule, pulsatile, durée 4 à 72h, associées à des
vomissements /nausées, sonophotophobie,
………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………

QUESTION N°11:
Citer 4 signes cliniques atypiques ou « drapeaux rouges » excluant la maladie de
Parkinson idiopathique
Réponses : sd pyramidal, sd cérébelleux, tr oculomoteurs, signes
dysautonomiques précoces, tr cognitifs à un stade précoce

6
..
…………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………

QUESTION N°12:
Citer trois types de crises caractéristiques du syndrome de Lennox Gastaut
Réponse :…………toniques, atoniques, absences atypiques
…………………….
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………

QUESTION N°13:
Quelle est l’échelle utilisée dans sclérose en plaques pour évaluer la
progression du Handicap ?
EDSS…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………….………..

CAS CLINIQUE N°1 (QUESTIONS N°14, 15, 16) :

Monsieur KM, âgé de 70 ans, est suivi pour une maladie de Parkinson évoluant
depuis 10 ans, sous Lévodopa depuis 7 ans, qui présente depuis 8 mois des
mouvements anormaux hyperkinétiques.

QUESTION N°14 :
Ces mouvements anormaux sont :
A. Complications liées à la Levodopa
B. Fluctuations
C. Dyskinésies
D. A type de dystonie
E. A type de chorée

Réponses :..ACDE....………………………………………………………………………………………...

QUESTION N°15 :
Le traitement de ces mouvements anormaux est basée sur :
A. Arrêt de la Lévodopa
B. Diminution de la Lévodopa
C. Anticholinergique
D. Amantadine

7
E. Stimulation cérébrale profonde

Réponses :BDE.………………………………………………………………………………………….

QUESTION N°16 : (PHARMACO)

L’association de la Lévodopa à un inhibiteur de dopa décarboxylase périphérique :


A. Diminue la dose utilisée de la Lévodopa
B. Augmente le risque de survenue d’effets indésirables périphériques de la
Lévodopa
C. Est contre-indiquée en thérapeutique
D. Augmente la concentration de la Lévodopa au niveau central
E. Diminue le risque de survenue d’effets indésirables centraux de la
Lévodopa
Réponses :…AD………………………………………………………………………………………………

CAS CLINIQUE N°2 (QUESTIONS N°17, 18, 19, 20) :

Monsieur S.R âgé de 35 ans, aux antécédents personnels de d’aphtose bipolaire


récidivante, consulte pour des céphalées évoluant depuis 15 jours d’aggravation
progressive associés à des vomissements. L’examen neurologique montre un
strabisme convergent à gauche, un œdème papillaire stade II bilatéral. Le reste de
l’examen est normal.

QUESTION N°17 :
Quel syndrome évoquez-vous chez ce patient :
A. Syndrome pseudo-bulbaire
B. Syndrome vestibulaire
C. Syndrome d’hypertension intracrânienne
D. Syndrome lacunaire
E. Syndrome de Claude Bernard Horner
Réponse : C………………………………………………………………………………………………..

QUESTION N°18 : (RADIO)


Le diagnostic de thrombose veineuse cérébrale (TVC) est suspecté chez ce patient,
quels sont les signes radiologiques (TDM cérébrale) en faveur de ce diagnostic ?

- hyperdensité spontannée du sinus thrombosé avec défaut de son


rehaussement (signe du delta)
- œdème
- infarctus veineux

8
9
QUESTION N°19 :
Quelle est l’étiologie la plus probable à cette TVC?
A. Sclérose en plaques
B. Sarcoidose
C. Athérosclérose
D. Maladie de Behçet
E. Lupus erythémateux disséminé
Réponse :D…………………………………………………………………………………………….

QUESTION N°20 :
Le diagnostic de thrombose du sinus sagittal est retenu chez ce patient, quelle est
votre conduite thérapeutique immédiate:
A. Thrombolyse intra-veineuse
B. Aspirine 250mg/j
C. Héparinothérapie
D. Endarteriectomie
E. Statines
Réponse : C………………………………………………………………………………………………..

CAS CLINIQUE N°3 (QUESTIONS N°21, 22, 23, 24, 25) :

Monsieur A.A. âgé de 65 ans, droitier, aux antécédents d’HTA, diabète et


dyslipidémie, a consulté aux urgences, 3 heures après l’installation brutale d’une
lourdeur de l’hémicorps droit associée à des troubles du langage. L’examen a
objectivé une hémiplégie droite flasque à prédominance brachio-faciale et une
aphasie de Broca. TA : 17/9. Glycémie au doigt : 1g/l.

QUESTION N°21 :

Quel est votre diagnostic topographique?

Réponse : Territoire Superficiel de l’artère cérébrale moyenne(sylvienne) gauche

branche ant (1)/cérébrale moyenne (0,5)


……………………………………………………………………………………………………………………

QUESTION N°22 :(RADIO)

Quelle imagerie sera demandée en urgence et dans quel but ?

Réponse : TDM cérébrale sans injection PDC, différencier entre un AVC


hémorragique ou ischémique

10
QUESTION N°23 : (RADIO)

Le diagnostic d’un AVC ischémique est retenu, quels sont les signes précoces d’un
AVC ischémique à rechercher sur la TDM cérébrale ?

Réponse : Hyperdensité spontanée de l’ACM

Effacement du noyau lenticulaire, du noyau caudé

Effacement du ruban insulaire

Dédifférentiation substance blanche / substance grise

QUESTION N°24:
Quelle(s) est (sont) la (les) possibilité(s) thérapeutique(s) dont le patient peut
bénéficier pour qu’il puisse récupérer son déficit ?
Réponse :… thrombolyse IV si pas de contre indication et thrombectomie/
on accepte thrombolyse seulement
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………

QUESTION N°25 : (MEDECINE PHYSIQUE)

Quelles sont les évaluations à faire chez ce malade en vue d’instaurer un programme
de rééducation ?

Réponse :

- évaluation de la commande motrice volontaire de l’hémicorps droit

- articulaire : douleur et/ou limitation de l’épaule

-fonctionnel : MIF

- orthophonique : évaluation du langage et de la déglutition

CAS CLINIQUE N°4 (QUESTIONS N°26, 27, 28, 29) :


Amira, est âgée de 3 ans et demi consulte en neurologie pédiatrique pour « retard
du développement psychomoteur ». Elle est issue de parents non consanguins, sans
antécédents familiaux notables, accouchement à 32 semaines d’aménorrhée avec un
poids de naissance à 1850g. Son score d’Apgar était à 5 à 1 min et 7 à 10 min.
 Le développement psychomoteur: tenue de la tête vers 6 mois, position assise
stable sans aide à 14 mois et marche acquise vers l’âge de 3 ans.
Examen Neurologique: bon éveil, paraparésie spastique, langage au stade de phrase
de deux mots.

11
QUESTION N°26:
Quel type d’encéphalopathie infantile présente Amira ?
Réponse :……EI fixée
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………

QUESTION N°27 :
Relevez trois arguments positifs en faveur de ce diagnostic
Réponse : Prématurité, DRNN, Apgar, RPM d’emblée, amélioration,tr moteurs au
premier plan
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………..

QUESTION N°28 :
Quelle est l’étiologie la plus probable à cette encéphalopathie infantile ?
Réponse :…anoxo-ischémique/hypoxoischémique/anoxie cérébrale
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………

QUESTION N°29 :(MEDECINE PHYSIQUE)


Quel programme de rééducation proposez-vous à cet enfant ?

Réponse :
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………...

CAS CLINIQUE N°5 (QUESTIONS N°30, 31, 32) :


Mme L.H, sans antécédents notables, consulte pour des troubles de la marche et des
épisodes de fuites urinaires évoluant depuis 2 ans. L’interrogatoire retrouve la notion
d’oublis fréquents que la famille a noté depuis 3 ans. Elle nécessite actuellement
d’être accompagnée à chacune de ses sorties vu qu’elle se serait perdue à plusieurs
reprises en rentrant de la mosquée.
L’examen neurologique note une station debout instable et des difficultés à l’initiation
de la marche, nécessitant une aide bilatérale, chez cette patiente très joviale et
désinhibée. Son score MMSE est à 22/30 et son déficit cognitif prédomine sur la
mémoire épisodique et les fonctions exécutives.
12
QUESTION N°30 :
Sur le plan sémiologique, analysez le cas de Mme L.H et donnez vos conclusions
Réponse : Triade de Adams et Hakim
- Syndrome démentiel : tr mémoire épisodique + syndrome frontal cognitif et
comportemental + retentissement sur l’autonomie
- Apraxie à la marche
- Troubles vésicaux

QUESTION N°31 :
Au vu de ce regroupement syndromique, de quel examen complémentaire auriez-
vous besoin en priorité ?
Réponse :
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………
Imagerie/TDM/IRM……………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………….

QUESTION N°32 :
Quel est votre diagnostic étiologique le plus probable ?
Réponse :…
HPN…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………...........
....................................................................................................

CAS CLINIQUE N°6 (QUESTIONS N°33, 34, 35) :

Melle RF, âgée de 23 ans suivie pour une myasthénie auto-immune évoluant depuis
3 ans sous Mestinon 4 comprimés /jour, a présenté au décours d’une infection
broncho-pulmonaire une aggravation des signes de la maladie avec fausses routes,
toux inefficace, encombrement bronchique suivis d’une dyspnée puis détresse
respiratoire.

QUESTION N°33 :
Quelle est la complication survenue chez cette patiente?
Réponse : crise myasthénique

QUESTION N°34 :
Quels sont les signes cliniques en faveur de cette complication?

13
Réponse : Aggravation des signes de la maladie, fausse routes, dyspnée, toux
inefficace,encombrement……………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………….

QUESTION N° 35:
Quelle est votre conduite à tenir thérapeutique chez cette patiente ?

Réponse : Hospitalisation en réanimation, Sécuriser la respiration (intubation et


ventilation) et IvIg ou EP, tt SNG
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………..

CAS CLINIQUE N°7 (QUESTIONS N° 36, 37): PHARMACO


QUESTION N°36 :

Une épileptique âgée de 29 ans est correctement traitée par le phénobarbital. Elle
présente une aménorrhée, son gynécologue a conclu à une grossesse et l’adresse à
son neurologue.
Citer un anti-épileptique à proscrire dans ce cas ?

Réponse :………valproate de sodium/ Dépakine………………………………………………

Son neurologue lui recommande de poursuivre le phénobarbital et de faire un dosage


plasmatique régulier de ce dernier. Neuf mois plus tard, elle accouche d’un nouveau-
né en bonne santé et souhaite l’allaiter. Son médecin traitant remplace le
phénobarbital par la lamotrigine et lui recommande de consulter son gynécologue
dès le retour des couches.

QUESTION N°37 :

Expliquer pourquoi le médecin a arrêté l’administration de phénobarbital chez cette


patiente
Réponse :… Risque de somnolence du nouveau-né, oubli de succion et
ainsi retard de croissance
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………

14
QUESTION N°38 :PHARMACO

Le phénobarbital :
A. est un antiépileptique à demi-vie courte
B. est un antiépileptique qu’on ne peut pas doser dans le plasma
C. est contre-indiqué chez la femme enceinte
D. est un fort inducteur des enzymes hépatiques
E. a une élimination rénale augmentée après administration de sérum
bicarbonaté à 1,4 %
Réponses : …DE………………………………………………………………………………………………

QUESTION N°39 : PHARMACO

Parmi les effets indésirables connus des anti-migraineux ergotés, nous citons :
A. La diarrhée motrice
B. L’action émétisante
C. Les spasmes artériels
D. La dépression respiratoire
E. Le choc anaphylactique

Réponses : BC……………………………………………………………………………………………….

QUESTION N°40:PHARMACO

Pour le traitement de la crise migraineuse chez un patient coronarien, on peut


utiliser:
A. L’acide acétyl salicylique à faible dose (100-300 mg/j)
B. Le paracétamol associé à un anti-vomitif
C. Le tartrate d’ergotamine
D. Un béta-bloquant
E. Le sumatriptan
Réponses: …B………………………………………………………………………………………………….

QUESTION N°41 :PHARMACO

La morphine :
A. ne subit pas un premier passage hépatique
B. n’est pas une substance toxicomanogène
C. est responsable d’un myosis en cas d’utilisation au long cours
D. est indiquée chez la femme enceinte
E. peut induire une constipation
Réponses : CE………………………………………………………………………………………………….

15
NEUROCHIRURGIE 42-57 sauf 53 question RADIO

QUESTION N°42 :

Le syndrome d’hypertension intracrânienne :

A. Est un syndrome clinique


B. Ne peut pas se voir chez le nourrisson.
C. Son diagnostic positif est fait par l’imagerie.
D. Indique la pratique d’une ponction lombaire
E. Met en jeu le pronostic visuel et vital

Réponses : A-E
QUESTION N°43 :

L’engagement temporal :
A. Se définit par l’engagement de T5 dans le foramen de Pacchioni
B. Peut se voir dans le cas d’une tumeur de la fosse cérébrale postérieure
C. Ne donne pas de troubles de la conscience
D. Se manifeste par une mydriase homolatérale au processus expansif
intracrânien
E. S’associe à une hémiplégie controlatérale au processus expansif
intracranien

Réponses : A-D-E
QUESTION N°44 :

Un patient est amené aux urgences pour une hémiplégie gauche proportionnelle
brutale. Le scanner met en évidence un hématome intraprenchymateux cérébral. Où
vous attendez-vous à voir cet hématome ?

A. Dans le lobe pariétal droit.


B. Centré sur le bras postérieur de la capsule interne droite.
C. Dans le lobe temporal gauche.
D. Centré sur le bras antérieur de la capsule interne gauche.
E. Dans le cervelet

Réponses : B
QUESTION N°45 :

16
Ecrivez l’équation établissant la relation entre le débit sanguin cérébral (DSC) et la
pression intracrânienne (PIC) :

Réponse :…… DSC ͇ PAM – PIC  / RVC


…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………

QUESTION N° 46:

Où vous situez une tumeur cérébrale responsable d’un diabète insipide avec une
baisse bilatérale de l’acuité visuelle ?
Réponse :… région suprasellaire
…………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………….

QUESTION N°47 :

Donnez 3 signes cliniques qu’on peut trouvez à l’examen d’un patient présentant un
volumineux neurinome de l’acoustique droit.
Réponse hypoacousie droite, syndrome vestibulaire périphérique
droit, hypoesthésie faciale droite, syndrome cérébelleux cinétique
droit, syndrome cérébelleux statique, syndrome pyramidal ou
hémiparésie gauche
Uniquement des signes d’examen :
1 signe 0.25/2 signes 0.5/3 signes 1
QUESTION N° 48:
Citez les trois complications précoces spécifiques de l’hémorragie méningée
spontanée.
Réponse :…… resaignement
Ischémie cérébrale par vasospasme
Hydrocéphalie aigue
Une proposition juste 0.25/Deux propositions justes 0.5/Trois propositions justes 1

17
CAS CLINIQUE N°8 (QUESTIONS N°49, 50, 51, 52, 53, 54) :
Un patient âgé de 45 ans consulte pour des cervicalgies associées à des névralgies
cervicobrachiales droites irradiant au niveau de la face postérieure de l’avant-bras
jusqu’au 3ème doigt. La symptomatologie est prédominante la nuit et évolue depuis 6
mois.
Il se plaint par ailleurs d’une maladresse gestuelle intéressant le membre supérieur
droit.
Il vous dit que depuis 3 mois il a de plus en plus mal à marcher ; il est obligé de se
reposer à chaque fois à cause d’une faiblesse musculaire des deux membres
inférieurs avant de pouvoir reprendre la marche.
Il signale aussi une impériosité mictionnelle et quelques épisodes de constipation.
A l’examen vous retrouvez :
 Un déficit de l’extension du coude et du poignet coté à 2 du côté droit.
 Les réflexes ostéo-tendineux sont présents au niveau du membre supérieur
gauche.
 Abolition du reflexe tricipital droit.
 Les ROT sont vifs aux membres inférieurs surtout à droite.
 Les réflexes cutané-abdominaux sont abolis à droite.
 Le réflexe cutané plantaire est en extension à droite, indifférent à gauche.
 Une erreur au sens de position du gros orteil surtout à droite.
 une diminution de la sensibilité algique et thermique de l’hémicorps gauche
remontant jusqu’au mamelon.

Vous évoquez le diagnostic d’une compression médullaire lente.

QUESTION N°49:

Quel est le trouble de la marche que vous a décrit le patient ?

Réponse :…… : claudication médullaire intermittente


…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………

QUESTION N°50 :

Quel est votre diagnostic topographique en hauteur et en largeur?


Réponse  En hauteur : C7 0.5
En largeur : latérale droite 0.5

18
QUESTION N°51 :

Quels sont les 2 signes d’examen qui font partie du syndrome lésionnel ?
Réponse Déficit de l’extension du coude et du poignet 0.5
Abolition du réflexe tricipital droit 0.5

QUESTION N°52 :
A quel syndrome correspondent les signes cliniques sous lésionnels ?
Réponse :…… syndrome de Brown sequard
…………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………….…………

QUESTION N°53: (RADIO)

Une IRM a été réalisée et a montré un processus arrondi isointense en T1 et T2, se


rehaussant après injection de gadolinium. Il s’y associe un élargissement des espaces
sous-arachnoïdiens homolatéraux, un amincissement des espaces sous-arachnoïdiens
contro-latéraux et une compression médullaire.

Cette description radiologique correspond à quel type de compression médullaire ?


Réponse :
……………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………
……….
……………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………

QUESTION N°54:

Quelles sont les deux étiologies à évoquer devant ce type de compression


médullaire ?
Réponse :………… Neurinome/ Méningiome
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………
………...............................................................................................................

19
CAS CLINIQUE N°9 (QUESTIONS N°55, 56, 57) :
Un jeune adulte de 32 ans est amené aux urgences de votre hôpital en soirée pour
un AVP en mobylette. Vous retrouvez à l’examen clinique un patient légèrement
somnolent avec une plaie linéaire du scalp, pariétale gauche, suturée. Le reste de
l’examen clinique est sans particularités.

Le scanner cérébral pratiqué en urgence est représenté ci-dessous.

QUESTION N°55 :

Interprétez le scanner cérébral ? Quel est votre diagnostic?


Réponse :
- hyperdensité spontanée juxta-osseuse, pariétale gauche, sous
forme d’une lentille biconvexe 0.75
- hématome extradural 0.25

20
Au cours de son transfert vers le bloc opératoire le patient a altéré rapidement son
état de conscience avec ouverture des yeux uniquement à la stimulation
douloureuse, absence de toute réponse verbale et flexion non localisatrice de l’avant
bras gauche à la stimulation nociceptive du mamelon, par ailleurs on note une
mydriase gauche aréflective.

QUESTION N°56 :

Evaluez le score de Glasgow pour ce patient


Réponse : 7
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………

QUESTION N°57 :

A quoi correspond cette aggravation clinique? Quel autre signe clinique peut-on
trouver à l’examen ?

- Réponse :……… Engagement temporal gauche 0.5


- Hémiplégie (syndrome pyramidal) droite 0.5

21
QUESTION N°58 : ANAPATH

Les gliomes de haut grade regroupent une ou plusieurs des variétés tumorales
suivantes :

A. Astrocytome anaplasique
B. Méningiome fibroblastique
C. Glioblastome
D. Ependymome de grade II
E. Oligodendrogliome de grade II
Réponses :…AC………………………………………………………………………………………..

QUESTION N°59 : ANAPATH


Un enfant de 6 ans présente une masse cérébelleuse responsable de signes
d’hypertension intra-crânienne et prenant le contraste au scanner.

a) Quel est le diagnostic histologique le plus probable de cette masse ?

Réponse :…
Medulloblastome…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
L’examen histologique de la biopsie stéréotaxique pratiquée, montre une prolifération
tumorale faite de petites cellules rondes pléomorphes et à haut index mitotique.
b) Quel est l’autre signe histologique le plus caractéristique de cette entité ?

Réponse :…… rosettes de Homer -wright


…………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………................................................

QUESTION N°60 : ANAPATH


Enumérer les critères histologiques permettant de grader une tumeur gliale
Réponse :…… densité cellulaire, atypies, mitoses, nécrose, hyperplasie vasculaire,
différenciation
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………

22