Vous êtes sur la page 1sur 4

VIH

- C’est un virus neurotrope


- Ce virus est responsable d’une infection chronique

A) Les stades de l’infection :

defence
3 charge virale
ac anti VIH

- Le VIH est transmis quelque soit le stade


a)catégorie A :
-primo-infection symptomatique
-lymphadénopathie généralisée persistante
b) infection par le VIH asymptomatique :
-candidose récidivante
-candidoses œsophagiennes
-dermatose érythémato squameuse
-leucoplasie chevelu de la langue (EBV)
-crête de coque (HBV)
-onychomycose
-éruption généralisée => varicelle
-sarcome de kaposi
c)SIDA
B) les pathologies opportunistes les plus fréquentes :
a)pneumocystose pulmonaire :

ETIOLOGIE Parasite : pneumocystis jiroveci il s’agit d’une réactivation endogène


CONTEXTE DE SURVENUE Taux de CD4< 200
CLINIQUE Toux sèche, fièvre, dyspnée, pas de réponse à l’ATB
BIOLOGIE GDS, le diagnostique positif se fait par la présence le trophozoites de
P.jiroveci dans le LBA
IMAGERIE Radio thorax : opacités interstitielles ou alvéolo-interstitielles diffuses
bilatérales à prédominance pré-hilaire
TRAITEMENT CURATIF Cotrimoxazole pendant 3 semaines
Corticothérapie si PaO2<60mmHg
TRAITEMENT Oxygénothérapie à forte dose
SYMPTOMATIQUE

b) mycobacteriose atypique :

ETIOLOGIE Mycobaterium arum intracellulaire


CONTEXTE DE SURVENUE Taux de CD4 < 50
CLINIQUE Fièvre prolongée, AEG, sueurs
BIOLOGIE Anomalie hématologiques et hépatiques
LOCALISATIONS Ganglionnaires, digestive, hépatique, médullaire, pulmonaire,
TRAITEMENT Clarithromycine+ ethambutol +/- rifabutine pendant plus qu’un an

c)toxoplasmose cérébrale :

ETIOLOGIE Parasite : toxoplasma Gondii (réactivation des kystes endogènes)


La plus fréquente des infections du SNC
CONTEXTE DE SURVENUE CD4< 100
CLINIQUE Fièvre + manifestations neurologiques centrale (forme abcédée)
IMAGERIE TDM ou IRM : (abcès multiple + œdème) en sous corticale
Un abcès du cerveau chez un séropositif est une toxoplasmose
jusqu’à preuve du contraire
TRAITEMENT SYMPTOMATIQUE Corticothérapie pour lutter contre l’œdème cérébrale
TRAITEMENT CURATIF Pyriméthamine +sulfadiazine pendant 6 semaines

d) infection à CMV :

CONTEXTE DE SURVENUE CD4<50


DIAGNOSTIQUE Fond d’œil : Rétinite engageant le pronostic oculaire
Endoscopie digestive (inclusions virales à la biopsie) :
œsophagite, gastroduodénite…..
PL : encéphalite

C) le traitement de l’infection au VIH :

1) objectifs du traitement :
 abaisser au maximum la charge virale
 restaurer l’immunité
 freiner la progression de la maladie
 rechercher une meilleure qualité de vie

2) quand traiter ?

 Un patient symptomatique avec CD4> 350


 Patient asymptomatique avec CD4< 350
 Accident d’exposition au sang
 Femme enceinte

3) les associations possibles de la trithérapie :

 AZT (Rétrovir) + LAMIVUDINE (Epivir) + EFFAVIRENZ (1 gélule à 600 mg le soir)


 AZT+ Lamuvidine +LOPINAVIR/RIBONAVIR
SI L’AZT est contre indiqué (leucopénie, Hb< 7g/dl) on donne DDI=didanosine

4) la surveillance au cours du traitement  :

 Clinique : efficacité, observance et effets indésirables


 Biologique : tout les 3 mois un bilan lipidique, taux du CD4/CD8 tout les 6 mois et PCR de
l’ARN VIH à 1 mois, 3mois puis à 6 mois de traitement
 Génotypage si résistance au traitement

5) les effets indésirables immédiats et précoces  :

 Bouffée délirantes nocturnes (Effavirenz)


 Immun allergique (IP, Abacavir)
 Hépatite médicamenteuse
 Tubulopathie(Tenovir)

6) les risques précoces :

 Syndrome inflammatoire de reconstitution immune (réponse majorée lors des infections


opportunistes), il doit être traité par les AINS

7) les risques à moyen terme :

 Lipodystrophie
 Anémie
 Mitochondropathie
 Neuropathies
 Syndrome métabolique
 Tubulopathies
 Effets sur la thymie
 Atteinte osseuse
 Hyperlipidémie
 Complications cardio vasculaires
 ↑ du peptide C

8) les indications :

 Une femme VIH + non traité au cour du travail  :


AZT en perfusion initiale (2mg/kg) puis 1mg/kg en IV jusqu’à la coupure du cordon.
Faire une césarienne
AZT pour le NNé 2mg/kg/6h pendant 6 semaines.
PCR et ag p24 pour le NNé à j 15, S6, M6, M18
 Travail chez une mère traitée :

Poursuivre le traitement (sauf effavirenz)

Dépister

AZT en IV au cours du travail

AZT pour le NNé