Vous êtes sur la page 1sur 1

alors basé sur cette discrétisation et associé à (2).

Le pas de discrétisation est désigné ici aussi


par h (0 < h << 1).

2.1 Après avoir posé f (x, y) = −x(x − 1) − y(y − 1) pour (x, y)T ∈ Ω, uan (x, y) =
x(x − 1)y(y − 1)
2 pour (x, y)T ∈ Ω, Uan = (uan (xi , yj ))1≤i,j≤N , U = (ui,j )1≤i,j≤N , avec (xi , yj )T ,
1 ≤ i, j ≤ N , les points de discrétisation de Ω, N ∈ N⋆ fixé, N >> 1, et ui,j , 1 ≤ i, j ≤ N , les
kUan − U k∞
inconnues discrètes associées au schéma, évaluer lorsque h = 0.25.
kUan k∞
Effectuer une représentation graphique qui dispose les valeurs numériques prises par uan (xi , yj ),
1 ≤ i, j ≤ N , ainsi que les valeurs numériques obtenues de ce schéma, lorsque h = 0.25.

kUan − U k∞
2.2 Evaluer en considérant h = 0.1, 0.05, puis 0.02, respectivement.
kUan k∞
Qu’observe-t-on ?

3. On considère β ∈ R⋆ , T ∈ R⋆+ , puis pose Ω =]−2, 3[. On s’intéresse à la résolution numérique


du problème qui consiste à trouver une fonction u, u : (t, x) ∈ [0, T ] × Ω 7−→ u(t, x) ∈ R, telle
que : 
 ut (t, x) + β ux (t, x) = 0 ∀ (t, x) ∈ [0, T [×Ω,
u(0, x) = u0 (x) ∀ x ∈ Ω, (3)
u(t, −2) = g(t) ∀ t ∈ ]0, T ],

avec g : t ∈ ]0,
 T ] 7−→ g(t) = 0, puis
1 − |x| si |x| ≤ 1,
u0 (x) =
0 sinon.
On fait usage de la discrétisation en temps et de la discrétisation en espace présentées au
Paragraphe 2.1 du Chapitre 2, ainsi que du schéma de Différences Finies introduit dans la rela-
tion (2.6) du même chapitre, alors basé sur ces discrétisations. Dans les notations utilisées, où,
en particulier, tn = nk, 0 ≤ n ≤ N , xm = −2 + mh, 0 ≤ m ≤ M , avec N, M ∈ N⋆ , il est désigné
par k le pas de temps, puis représenté par h (0 < h << 1) le pas d’espace. On associe à (3)
ce schéma, en y prenant compte en outre du cas m = M , relatif notamment à la considération
xM = 3. Ci-dessous, on pose : λ = k .
h
3.1 On fixe β = 1.
3.1.1 Effectuer une représentation graphique qui dispose les valeurs numériques obtenues de
ce schéma, à l’instant t = t⋆ , où t⋆ = 1.6, en adoptant λ = 0.8, h = 0.1.
Faire de même en considérant h = 0.01, puis 0.005, respectivement.
Qu’observe-t-on ?
3.1.2 Effectuer une représentation graphique qui dispose les valeurs numériques obtenues de
ce schéma, à l’instant t = t⋆ , où t⋆ = 0.8, en adoptant λ = 1.6, h = 0.1.
Faire de même en considérant h = 0.01, puis 0.005, respectivement.
Qu’observe-t-on ?

3.2 Reprendre 3.1 en fixant β = −1.


Qu’observe-t-on ?

4. On pose Ω =]0, 1[, puis considère α ∈ L∞ (Ω), où α⋆ ≤ α(x) ≤ α⋆⋆ pour x ∈ Ω, avec
α⋆ , α⋆⋆ ∈ R⋆+ , ainsi que β, γ, g0 , g1 ∈ R, avec γ ≥ 0, et f ∈ L2 (Ω). On s’intéresse à la résolution
numérique du problème qui consiste à trouver une fonction u, u : x ∈ Ω 7−→ u(x) ∈ R, telle