Vous êtes sur la page 1sur 15

2.

Le champ d’application

Entrent dans le champ


d’application de la TVA

 Les activités industrielles


 Les activités commerciales
 Les prestations de services
 Les activités artisanales
 Les professions libérales
2. Le champ d’application

Sont exclues du champ d’application de


la TVA :
 Les opérations agricoles
 Les opérations civiles
- La location portant sur un terrain nu
ou un immeuble non meublé
- La cession de fonds de commerce
- La cession des droits d’auteur
effectuée par l’auteur lui-même…
2. Le champ d’application

Les opérations qui entrent dans le champ


d’application de la TVA sont:
 Obligatoirement imposables

 Exonérées

certaines opérations exonérées peuvent faire


l’objet d’une option pour la TVA
2.1. les opérations obligatoirement
imposables

Il s’agit des:
 Opérations portant sur les biens
meubles
 Opérations portant sur les biens
immeubles
 Prestations de services

 Livraisons à soi-même
Opérations portant sur les biens meubles

 Ventes par les entreprises industrielles de


produits extraits, fabriqués ou conditionnés.

 Ventes en l’état de produits importés


réalisées par les commerçants importateurs

 Ventes par les commerçants grossistes, et


les commerçants dont le CA > 2.000.000 Dh.
Opérations portant sur les biens
immeubles

elles concernent les opérations de:


 travaux immobiliers: construction,
réparation et transformation de bâtiments
 Lotissement: aménagement et viabilisation
de terrains à bâtir
 Promotion immobilière
Les prestations de services

Elles recouvrent:
 Les opérations d’installation ou de réparation

 L’hébergement: hôtels, villages de vacances…

 la vente de denrées ou de boissons à


consommer sur place (restauration)
 Le transport

 Les locations meublées


Les prestations de services

 Les opérations de banque, de crédit et de


change
 Les professions libérales (avocats,
architectes, experts, ingénieurs…)
 Les jeux de hasard…

le service est imposable à condition qu’il soit


utilisé au Maroc
Les livraisons à soi-même

 Sont obligatoirement imposables les


livraisons à soi-même:

 De produits ou de marchandises effectuées


par les entrepreneurs, les commerçants
assujettis et les importateurs

 De biens immeubles effectuées par les


personnes physiques et les entreprises
2.2. les exonérations

On distingue:
 Les exonérations avec droit à déduction

 Les exonérations sans droit à déduction


Les exonérations sans DD

 Ventes des produits de consommation courante :


viande, pain, lait, farine, huile d’olives, dattes, …

 Opérations effectuées par les fabricants et les


prestataires (CA ≤ 500 000 dh)

 Prestations réalisées par les compagnies


d’assurance
Les exonérations sans DD

 Les prestations fournies par les


associations à but non lucratif
 Les professions médicales
 Les prêts accordés aux étudiants
 La vente de journaux, publications ou
livres
 L’exploitation de « hammam » et de
fours traditionnels…
Les exonérations avec DD

 Les opérations d’exportation de biens ou


de services
 Les biens d’équipement acquis par les
entreprises au cours des 36 premiers
mois
 Les opérations de construction de
logements sociaux
 les opérations de transport international
 Les engrais….
2.3. l’assujettissement sur option

Certains assujettis exonérés de la TVA


peuvent opter pour l’imposition:

 Les exportateurs à concurrence du CA à


l’export
 Les prestataires et producteurs dont le CA
est inférieur ou égal à 500.000 Dh
 Les commerçants détaillants dont le CA
est ≤ 2.000.000 Dh
Le régime suspensif
 Ce régime est ouvert aux exportateurs de biens
et services

 Il s’agit d’une détaxation au niveau de


l’approvisionnement afin d’encourager le
secteur de l’export

 Les exportateurs peuvent acheter en


suspension de la TVA, les marchandises, les
matières et les services ouvrant droit à
déduction