Vous êtes sur la page 1sur 8

Chapitre 05

Intégrale d’une fonction


continue
8 Heures

1. Définition et propriétés
2. Intégration par partie
3. Valeur moyenne
4. Calcul d’aires planes
Intégrale d’une fonction continue 4ème Economie et gestion

1. Définition et propriétés
Activité n°2 page 117
F et G sont deux primitives de f donc F  x   G  x   k avec k  r et par suite pour tous réel a et b on a :
F  b   F  a   G  b   k   G  a   k   G  b   G  a  et par conséquence le réel J  F  b   F  a  ne dépend
pas de la primitive de f choisie

Définition
Soit f une fonction continue sur un intervalle I contenant deux réels a et b. on appelle intégrale de f entre a et
b b
b et on note  f  t  dt , le réel défini par  f  t  dt  F  b   F  a  où F est une primitive de f sur I
a a

Remarques
b
 L’écriture  f  t  dt se lit « intégrale ou somme de a à b de f  t  dt
a
b
 Dans l’écriture  f  t  dt , on peut remplacer la lettre t par toute autre lettre autre que a et b, par exemple
a
b b
 f  x  dx   f  y  dy  ...
a a
a b
 On écrit  f  t  dt   F  x  a  F  b   F  a 
a
b
 Lorsque a  b , le réel  f  t  dt est appelé intégrale de f sur  a,b 
a

Activité n°4 page 118

1) F '  x   2  1  1  ln x  ln x donc F est une primitive de f et par suite :


2 x x
e
ln t dt   1  ln x 2   1  ln e 2  1  ln12  1
e

1 t  2 1 2 2 2
2) La fonction f est continue sur r donc elle possède au moins une primitive sur r
1 1

0 f  t  dt   x  1 0  2  1
2
Une primitive de f sur r est F  x   x 2  1 donc

Activité n°1 page 118


c b c b b
1)  f  t  dt   f  t  dt   F  x  a   F  x  c  F  c   F  a   F  b   F  c   Fb  F  a    f  t  dt
a c a
a a
2)  f  t  dt   F  x  a  F  a   F  a   0
a
a b a b a
d’autre part  f  t  dt   f  t  dt   f  t  dt  0 donc  f  t  dt   f  t  dt
a a b a b

Théorème
Soit f une fonction continue sur un intervalle I
b c b
 Pour tous réels a, b et c de I on a :  f  t  dt   f  t  dt   f  t  dt (Relation de Chasles)
a a c
a
 Pour tout réel a de I on a :  f  t  dt  0
a
b a
 Pour tous réels a et b de I on a :  f  t  dt    f  t  dt
a b

Activité n°1 page 119


b b
1)  f  t   g  t  dt   F  x   G  x  a
a

 F  b   G  b   F  a   G  a  
 F b  Gb  F a  Ga
 F b  G a  G b  F  a
b b
  f  t  dt   g  t  dt
a a
b b b
2)  kf  t  dt   kF  x  a  kF  b   kF  a   k  F  b   F  a    k  f  t  dt
a a

48 Rjiba Zied
4ème Economie et gestion Intégrale d’une fonction continue
b b b b b
3)  f  t   g  t  dt   f  t  dt   g  t  dt    f  t  dt   g  t  dt
a a a a a

Théorème
Soit f et g deux fonctions continues sur un intervalle I contenant a et b.
b b b
   f  t   g  t   dt  
a a
f  t  dt   g  t  dt
a
b b
 Pour tout réel k on a :  kf  t  dt  k  f  t  dt
a a

Activité n°2 page 119


2 2
a)  4f  t  dt  4 f  t  dt  2
1 1

f  t  dt   e t dt  1   e t 1  1  e2  e 1
2 2 2 2
  f  t   e  dt  
t
b)
1 1 1 2 2
2 2 2 2
c)   3e
t
 2f  t   dt  3 et dt  2 f  t  dt  3  et 1  1  3e2  3e1  1
1 1 1

Activité n°1 page 120


1) Si f  x   0 alors la fonction F est croissante et par suite pour tous réels a et b de I tels que a  b on a
b
F  a   F  b  ou encore F  b   F  a    f  t  dt  0
a
b b b
2) u  x   v  x   u  x   v  x   0   u  x   v  x  dt   u  x  dt   v  x  dt  0
a a a
b b
et par suite  u  x  dt   v  x  dt
a a

Théorème
 Si f est une fonction continue sur un intervalle  a,b  tel que pour tout réel x de  a,b  on a f  x   0 alors
b
 f  t  dt  0
a

 Si f et g sont deux fonctions continues sur un intervalle  a,b  tel que pour tout réel x de  a,b  on a :
b b
f  x   g  x  alors  f  t  dt   g  t  dt
a a

Activité n°3 page 121

1) f '  x   1  1  x  1
x x
x 0 1 
f 'x  

f  1  0 donc f  x   0 pour tout x   0,  


2
2) f  x   0 donc  f  t  dt  0 c’est-à-dire :
1
2
 t  1 dt   ln t dt   1 x 2  x    ln t dt  1   ln t dt  0 ou encore ln t dt  1
2 2 2 2 2 2
  t  1  ln t  dt   
1 1 1  2 1 1 2 1 1 2
2
d’autre part on a pour tout x  1, 2  , ln x  0 donc  ln t dt  0
1

ln t dt  1
2
Conclusion : 0  1 2

2. Intégration par partie


Activité n°1 page 121
Une primitive de u ' v  u v ' est uv
x2 . 1
Une primitive de la fonction x  x ln x  est donc x  1 x 2 ln x
2 x 2

Rjiba Zied 49
Intégrale d’une fonction continue 4ème Economie et gestion
e
e
x ln x  x 2 . 1  dx   1 x 2 ln x   1 e2
1 

2 x

 2 1 2
d’autre part on a :
e x2 1  e e  x2 1 
1  x ln x  2 . x  dx  1 x ln x dx  1  2 . x  dx
  x ln x dx   x dx
1
e

1
e

2  
e
 x2  e
1 x ln x dx   4 1

  x ln x dx  1 e2  1
e

1 4 4
donc  x ln x dx  e  e   e  1  1  e2  1
1 1 1 1
e
2 2 2
1 2 4 4 4 4 4

Théorème
Soit u et v deux fonctions dérivables sur un intervalle  a,b  dont les dérivées u’ et v’ sont continues sur  a,b  .
b b b
On a :  u '  x  v  x  dx   u  x  v  x  a   u  x  v '  x  dx
a a

Activité n°2 page 122


t
0
 2t  1 e t dt  u  x   2t  1 u' x  2
1) I      t
2
v ' x  e v x  e
0 0 0 0
I   2t  1 et dt    2t  1 et 2   2et dt  1  3e2   2et 2  1  3e2  2  2e2  3  e2
2 2

e
 u  x   ln x
 u' x  1
J  x  1 ln x dx x
 2

v '  x   x  1 1
v  x   x2  x
 2
e
J
e  1 2
  e
2  x  1 ln xdx   2 x  x ln x  2  2   21 x  x  1x dx
2


 1 e2  e  4 ln 2  
2 2
e
  21 x  1 dx
e
 1 e2  e  4 ln 2   1 x 2  x 
2  4  2

 1 e2  e  4 ln 2  1 e2  e  3
2 4
1 2
 3  e  4 ln 2
4
 u  x   t2 u '  x   2t
2) I   t 2 sin t dt   
0
 v ' x  sin t v  x    cos t
   
I  t 2 sin t dt   t 2 cos t 0   2t cos t dt  2  2 t cos t dt
0 0 0

 u  x   t u'x  1
 t cos t dt   
0
 v ' x  cos t v  x   sin t
   
 t cos t dt   t sin t 0   sin t dt     cos t 0  2
0 0

donc I  2  2 t cos t dt  2  4
0

0
 x2  x  ex dx u  x   x2  x u '  x   2x  1
J     x
2
v ' x  e v  x   ex
0 0
J   x2  x  e x dx    x2  x  e x 2   0  2x  1 e x dx  2e2  3  e2  3  e2
2 2

3. Valeur moyenne
Activité n°1 page 122
a) C '  x   0, 04 x  2500

50 Rjiba Zied
4ème Economie et gestion Intégrale d’une fonction continue

C  700   C  0   2514
b) m 
700
1    
C '  x  dx  1  C  x  0  C 700  C 0  m  2514
700 700
c) I 
700 0 700 700

Définition
Soit f une fonction continue sur un intervalle  a,b  . On appelle valeur moyenne de f sur  a,b  et on note f le

réel f  1 b
f  x  dx
b  a a

Activité n°2 page 122

f  1   3x 2  2x  dx  1  x 3  x 2 2  1  27  9  8  4   30
3 3

5 2 5 5 5

4. Calcul d’aires planes


Activité n°2 page 124
a) C est la courbe d’une fonction affine f  x   ax  b

Les points A  1, 3  et B  4, 0  appartiennent à C donc 


ab  3
4a  b  0
Donc 3 a  3 ou encore a  1 et b  4 c’est-à-dire f  x    x  4

b) A  3  3  1  1  5
2 2
5 5 4 5
c)  f  x  dx   4  x dx    4  x  dx    x  4  dx
1 1 1 4
4 5
  4x  1 x 2    1 x 2  4x 
 2 1  2  4
 16  8  4  1  25  20  8  16
2 2
5
A

Théorème
Soit a et b deux réels tels que a  b , f une fonction continue sur l’intervalle  a,b  et C sa courbe
 
représentative dans un repère orthogonal  O,OI,OJ  .
 L’unité d’aire u.a est l’aire du rectangle de côtés OI et OJ
b
  f  x  dx est l’aire, en u.a , du domaine plan compris entre la courbe C , l’axe des abscisses et les
a

droites d’équations x  a et x  b

Activité n°4 page 125


1) f '  x    e  x lim f  x    lim f  x   0
x  x 

x  
f ' x
 

f
0
2)

Rjiba Zied 51
Intégrale d’une fonction continue 4ème Economie et gestion

3) L’aire de la partie du plan limitée par la courbe de f, l’axe des abscisses et les droites d’équations x  1 et
x  2 est :
2 2 2
 f  x  dx   e x dx   e x 1  e1  e2
1 1

4) L’aire de la partie du plan limitée par la courbe de f, l’axe des abscisses et les droites d’équations x  1 et
x   est :
  
A    f  x  dx   e x dx   e x 1  e1  e
1 1

lim A     lim e 1  e  e1


 

Activité n°5 page 125


1 1 1 1 1 1
A  1 f  x  dx   1 g  x  dx   1 f  x  dx   1 g  x  dx   1 f  x   g  x  dx   1 f  x   g  x  dx
2 2 2 2 2 2

Théorème
Soit f et g deux fonctions continues sur un intervalle I contenant  a,b  .
b
L’intégrale  f  t   g  t  dt est l’aire, en unités d’aire, de la région du plan limitée par les courbes
a

représentatives de f et de g et des droites d’équations x  a et x  b

Activité n°6 page 126


5 5
a)  g  x   f  x  dx    x 2  8x  10  x 2  6x  10 dx
2 2

52 Rjiba Zied
4ème Economie et gestion Intégrale d’une fonction continue
5
  2x 2  14x  20 dx
2
5
   2 x 3  7x 2  20x 
 3  2
  25  52
3 3
9
ln x  1  1 dx  ln x dx   1  1 dx
e e e e
b)  g  x   f  x  dx   
1 1 x 1 1 x
 u  x   ln x u' x  1
 x
 v '  x   1 v x  x
e e e e
 ln x dx   x ln x 1   dx  e   x 1  e  e  1  1
1 1

g  x   f  x  dx  1   1  1 dx  1   x  ln x 1  1  e  1  1  e  1
e e e

1 1 x
Exercice n°16 page 132 (à la maison)

a) lim f  x   x  lim 1  0 donc la droite D : y  x est une asymptote à C en 


x  x  x

1 x2  1
b) La fonction f est dérivable sur r comme étant une fonction rationnelle et on a : f '  x   1  2 
x x2
lim f  x   lim x  1   lim f  x   lim x  1  
x  x  x x  x  x
1
lim f  x   lim x    1
lim f  x   lim x   
x 0 x 0 x x  0 x 0 x

x  1 0 1 
f 'x    
2  
f
  2
c)

Rjiba Zied 53
Intégrale d’une fonction continue 4ème Economie et gestion
d) Soit A l’aire du domaine compris entre la courbe C, la droite D et les droites d’équations x  1 et y  3

A
3 1 dx   ln x 3  ln 3  ln1  ln 3 u.a
f  x   x dx 
3
1 x 
1
1

Or 1 u.a  3  3 cm  9 cm donc A  9 ln 3 cm2


2 2

54 Rjiba Zied