Vous êtes sur la page 1sur 35

Editorial

Jean-Luc Fauque, Directeur de la Publication

La Franc-Maçonnerie réunit les hommes sur des Principes éternels


et universels qui les conduiront à devenir hommes de bien, véritables en
tous temps et tous lieux. La famille humaine est une indépendamment des
convictions et des engagements de chacun. Cette unité humaine s’oppose
Sommaire à une lecture confessionnelle exclusive du degré de Chevalier Rose-Croix.
• Le mythe de Cyrus et le Temple Le 18e degré du Rite Ecossais Ancien et Accepté est un grade religieux, mais pas
• La recherche d’un maître celui d’une religion. Il est celui de toutes les religions.
intérieur et l’accès
au monde de la parole (… Comme un coteau qui surabonde de verdure et de fleurs
• Le monde intermédiaire
et le Chevalier Rose-Croix Se reflète dans l’eau comme pour y voir sa parure)
• Le sacrifice Ainsi dominant tout alentour cette lumière
• Le Phénix Je vis s’y mirer sur plus de mille degrés
Ce qui de nous est retourné là-haut.
Directeur de la Publication Et si le degré le plus bas recueille
Jean-Luc Fauque
Tant de lumière, quelle n’est pas la largeur
Rédacteur en chef De cette rose en ses feuilles les plus hautes !
Henri Lustman
(Divine Comédie – Le Paradis – Chant 30e)
Comité de Rédaction
Tony Amengual
Jacques Chaumelle Dante nous convie à nous représenter la Rose mystique comme un
Jack Chopin-Ferrier amphithéâtre gigantesque, ouvert sur l’Empyrée, au centre duquel se trouvent
Michel Constant
Alain Juillet l’initié et son guide. Cette rose représente le principe divin au cœur de chaque
Charles Tordjman être et au cœur de l’Univers. Elle est le sanctuaire au centre de l’individu et au
Secrétaire de Rédaction centre du monde. Associée à la croix elle devient le symbole du Graal aussi bien
Jean-Paul Naudin que du creuset alchimique.
Editeur
Agapae La symbolique du degré de Chevalier Rose-Croix appelle sans cesse
65, boulevard Bineau - 92200 Neuilly
Gérant : Jacques Lutfalla l’imaginaire du récipiendaire à prendre conscience de la dialectique de la
nature et de l’esprit. Passage de la vie à la mort, de la mort à une vie nouvelle,
Réalisation
Brands at Work transmutation du corps en esprit, de l’homme en Dieu, de la vie en art, quête
37, rue du Moulin des Bruyères esthétique dont l’emblème est toujours la rose, riche de symbolique ésotérique.
92400 Courbevoie
Correspondance La rose alchimique est pour le Chevalier Rose-Croix la vivante image créée
65, boulevard Bineau - 92200 Neuilly
Tél. : (33) 01 47 57 75 75 de la divine sagesse incarnée. Elle symbolise aussi bien le corps mystique
Fax : (33) 01 47 57 78 34 des élus, le monde angélique que l’être humain réalisé. Elle est pour l’initié
Dépôt légal 4e trimestre 2000
Numéro ISSN 1624-4923 écossais, l’athanor de sa transmutation qui lui donnera accès au Saint-Empire.

Remerciements L’étape du vécu symbolique de la rose mystique au 18e degré du Rite Ecossais
Robert Dot (traduction de l’Espagnol) Ancien et Accepté, met le voyageur écossais en capacité de poursuivre son
Georges Lamoine (traduction de l’Anglais) voyage initiatique jusqu’aux frontières du monde des formes. n

Tradition Ecossaise - Octobre 2011 - Page 1


Foreword Liminar
Freemasonry will connect men on eternal and universal principles that La Francmasonería reúne a los hombres sobre Principios eternos y
lead them to become good men, true everywhere and at in all times. The universales que les llevarán a convertirse en hombres de bien, verdaderos
human family is one independently of everybody’s own convictions and en cualquier momento y cualquier lugar. La familia humana es una,
commitments. This human unity is opposed to an exclusive denominational independientemente de las convicciones y los empeños de cada uno. Esta
reading of the RC Knight degree. The 18 th degree of the Ancient and unidad humana se opone a una lectura confesional exclusiva del grado de
Accepted Scottish Rite is a religious degree, but not that of a religion: it Caballero Rosa-Cruz. El 18 e grado del Rito Escocés Antiguo y Aceptado es
is that of all religions. un grado religioso, pero no el de una religión. Es el de todas las religiones.

Staged all round this lake of light (…tal un ribazo que desborda de verdor y flores se refleja en el agua
como para ver su ornamento…)..
In thousand of tiers, I could see that there were mirrored así pues, dominando, todo al entorno, esta luz, vi reflejarse en más de
All those of mankind come back to heaven. mil peldaños lo que de nosotros ha vuelto allí-alto.
If from the lowest of these tiers gets Y si el peldaño el más abajo recoge tanto luz, cuál no será la anchura
So much light, how wide then is de esta rosa en sus más altas hojas!
(Divina Comedia - el Paraíso - Canto 30 e)
This rose in its supreme leaves!
Dante nos invita a representarnos la Rosa mística como un gigantesco
Dante invites us to see the mystic rose as a huge theatre, open on anfiteatro, abierto sobre el Empíreo, en el centro del cual se encuentra el
the Empyrean, at the centre of which stand the initiate and his guide. It is iniciado y su guía. Esta rosa representa el principio Divino en el centro
the sanctuary at the heart of the individual and of the world. Linked up to de cada ser y en el centro del Universo. Es el santuario en el centro del
the cross, it becomes the symbol of the Graal as well as of the alchemical individuo y en el centro del mundo. Asociada a la cruz se convierte en el
crucible. símbolo del Graal así como del crisol alquímico.

La simbólica del grado de Caballero Rosa-Cruz solicita sin tregua “el


The symbolism of the RC Knight degree unceasingly calls up the imaginario” del recipiendario para que tome conciencia de la dialéctica de
member elect to become conscious of the dialectics of nature and the spirit. la naturaleza y del espíritu. Paso de la vida a la muerte, de la muerte a una
A passage from life to death, from death to a new life, a transmutation nueva vida, transmutación del cuerpo en espíritu, del hombre en Dios, de
of the body into spirit, from man to God, from life into art, a quest for la vida en arte, búsqueda estética cuyo emblema es siempre la rosa, rica
aestheticism, the emblem of which is ever the rose, rich in its esoteric en simbolismo esotérico. La rosa alquímica es para el Caballero Rosa-Cruz
symbolism. The alchemical rose of the RC Knight is the living image la viva imagen creada de la divina sabiduría encarnada. Simboliza tanto
created of the embodied divine wisdom. It symbolizes the mystic body of el cuerpo místico de los elegidos, el mundo angélico como el ser humano
the elect, the world of angels as well as the fulfilled human being. For the realizado. Es para el iniciado escocés, el atanor de su transmutación que
Scottish initiate, it is the athanor of his transmutation giving access to the le dará acceso al Santo Imperio.
Holy Empire.
La etapa de la vivencia simbólica de la rosa mística en el 18 e grado
The stage of the symbolic experience of the mystic rose in the 18th del Rito Escocés Antiguo y Aceptado, pone al viajero escocés en capacidad
degree enables the traveller to go on with his journey as far as the borders de proseguir su viaje iniciático hasta las fronteras del mundo de las
of the world of forms. n formas. n

Tradition Ecossaise - Octobre 2011 - Page 2


Avant-propos
Henri Lustman, Rédacteur en chef

U Un cahier consacré au Toute progression initiatique l’abstraction intellectuelle mais


Chevalier Rose-Croix ne suppose que l’on soit guidé. Alain dans une voie sacrificielle. Comme
peut laisser indifférent, Juillet précise la nature de ce guide, l’écrit Claude Guichard, le sacrifice,
car il concerne un grade essentiel, extérieur au début pour aider à choisir inséparable du Sacré qui répond
de portée universelle, qui représente un chemin de crête qui se situe dans à la nécessité intérieure d’établir
à lui seul une finalité sur le plan le monde intermédiaire entre corps et un contact avec le divin, n’est plus
initiatique. L’expérience de l’Amour esprit. L’intelligence du cœur amène à seulement le meurtre rituel d’Hiram,
et de la Connaissance non duelle une conversion du regard du cherchant mais l’autosacrifice de l’ego qui
sont ici simultanés. L’Amour fait qui met en lumière le maître intérieur enchaîne à une illusion d’autonomie,
dépasser les fixations égocentriques dont la voix, déjà audible au 4e et au de conditionnements incessants et
et ouvre à l’expérience directe de 14e degré révèlera une parole, encore cloue l’âme au sol. Ce n’est qu’au
la Connaissance qui, à son tour, substituée, mais symbole d’un état terme de cette voie que le Chevalier
fait communier le sujet aimant et de conscience tel qu’il permette au Rose-croix pourra dresser son échelle
son objet aimé et devient source Chevalier Rose-Croix d’aller dans le vers son inaccessible étoile.
d’Amour. monde pour témoigner de la Vertu et Doit-on s’étonner de la place
apaiser les souffrances de son prochain. qu’occupent dans notre Rite les
C’est dire que l’approche des degrés oiseaux dont le langage est celui de la
capitulaires nécessite, bien au-delà de Charles Tordjman nous rappelle connaissance spirituelle, et qui
toute référence confessionnelle, d’être que l’âme humaine, médiatrice entre traduisent ce pouvoir de liaison avec
libre et de pouvoir franchir le pont. l’Absolu et le Relatif, est le lieu de le divin dont ils peuvent être les
Comme le précise Georges Lamoine, l’aventure initiatique. Ce n’est plus messagers ? Christian Mercier nous
aborder le mythe de Cyrus est un bon dans le domaine des phénomènes dépeint le phénix qui se brûle lui-­
moyen pour un Grand Élu de la Voûte toujours changeants, des combats, des même, symbole d’immortalité et de
Sacrée de vivre la transition avec les fantasmes et des illusions de la dualité résurrection dans le feu purificateur,
degrés de l’exil. Les références sont, qu’évolue le Chevalier mais dans un symbole aussi de la transformation
pour le Chevalier d’Orient et de l’Épée, monde sans référence dit imaginal, alchimique de la materia prima en
à la fois historiques et légendaires, vers lequel se convertit son regard, pierre philosophale qui rappelle au
mais le personnage réel et mythique monde de la création où se déploie le Chevalier les étapes initiatiques à
de Cyrus nous permet de vivre la maître intérieur, lieu des théophanies franchir pour accéder au centre de
reconstruction du Temple. Il s’agit, qui relient le visible et l’invisible, lieu la croix.
évidemment, de la reconstruction du de rencontre et de l’inspiration où
Maçon, toujours recommencée, qui jaillissent les sens cachés de la parole. C’est bien en s’élevant au plus haut
inaugure un nouveau cycle alchimique Et, de fait, le Chevalier Rose-Croix de ses possibilités que le Chevalier
par une œuvre au noir. n’évolue pas dans le monde de Rose-Croix peut accueillir l’Esprit. n

Tradition Ecossaise - Octobre 2011 - Page 3


Foreword Liminar
An issue devoted to the Rose Croix Knight degree cannot be a Un cuaderno dedicado al Caballero Rosa-Cruz no puede dejar
matter of indifference, for it concerns an essential degree, of universal indiferente, ya que se refiere a un grado esencial, de alcance universal,
reach, which in itself stands for an objective on the initiatory plan. que representa por sí solo una finalidad a nivel iniciático. La experiencia
The experience of non dual love and knowledge are here simultaneous. del Amor y la del Conocimiento no dual son aquí simultáneas. El Amor
Love overreaches the self-centered fixations and opens up on the direct hace superar las fijaciones egocéntricas y abre a la experiencia directa
experience of knowledge that in its turn makes the loving subject and del Conocimiento que, a su vez, hace comulgar el sujeto amante con su
its loved object communicate and becomes a source of love. objeto amado y se convierte en fuente de Amor.

Es decir que el enfoque del decimoctavo grado, requiere de uno,


That is to say that an approach to the 18 th degree needs, beyond
mucho más allá de cualquier referencia confesional, que sea libre y
all denominational references, to be free and to be able to cross over
que haya franqueado el puente. Como nos lo precisa Georges Lamoine,
the bridge. As Georges Lamoine shows, to broach the myth of Cyrus
abordar el mito de Ciro es un buen medio para un G.E.P.S.M. de vivir la
is a good means for a G.E.S.V. to live the transition with the exilic
transición con los grados del exilio. Las referencias son para el Caballero
degrees. For the Knight of the East and the Sword the references are
de Oriente o de la Espada a la vez históricas y legendarias, pero el
both historical and legendary, but the real and mythical character of
personaje real y mítico de Ciro nos permite vivir la reconstrucción del
Cyrus enables us to live the reconstruction of theTemple. It is of course
Templo. Se trata, obviamente, de la reconstrucción del masón, siempre
the reconstruction of the Mason, ever renewed, which opens up a new
reiniciada, que inaugura un nuevo ciclo alquímico por una obra al
alchemical cycle by a work to the black.
negro.

Every initiatory progress supposes that one be guided. Alain Juillet Cualquier progresión iniciática pide que se sea guiado. Alain Juillet
clarifies the nature of this guide, outside to begin with in order to help nos precisa la naturaleza de este guía, exterior al comienzo para ayudar
choose a crest path in the middle world between the body and the spirit. a elegir un camino de cresta que se sitúe en el mundo intermedio entre
Intelligence of the heart leads to a conversion of the searcher’s look cuerpo y espíritu. La inteligencia del corazón lleva a una conversión de
setting in light the inner master; the latter’s voice, already audible in la mirada del que busca, que saca a la luz al maestro interior cuya voz
the 4 th and the 12 th degrees will reveal a word, still substituted but a ya audible en el cuarto y el duodécimo grado revelará una palabra, aún
symbol of a state of consciousness such as it allows the Rose Croix substituida, pero símbolo de un estado de conciencia tal que permite
Knight to go into the world to bear witness to virtue and calm down his al Caballero Rosa-Cruz ir por el mundo para testimoniar de la Virtud y
neighbour’s sufferings. aliviar los sufrimientos de su prójimo.

Charles Tordjman nos recuerda que el alma humana, mediadora


Charles Tordjman reminds that the human soul, a mediator entre lo Absoluto y lo Relativo es el lugar de la aventura iniciática. En
between the Absolute and the Relative, is the location of the initiatory el ámbito de los fenómenos siempre cambiantes, combates, fantasmas
adventure. The Knight no longer evolves in the field of ever changing e ilusiones de la dualidad ya no es donde evoluciona el Caballero sino
phenomena, of fights, of fantasy, and the illusions of the duality, but en un mundo sin referencia, un mundo “imaginal” (como lo llama Henri
in a world with bearings, towards which converts his look, that of the Corbin), hacia el cual se convierte su mirada, mundo de la creación
creation where the inner master opens out, the place of theophanies donde se despliega el maestro interior, lugar de las teofanías que
liking the visible and the invisible, of encounter and inspiration where conectan el visible y el invisible, lugar de encuentro y de inspiración
there spring out the hidden senses of the word. donde brotan los sentidos ocultados de la Palabra.

And in fact the Rose Croix Knight does not move in the world of Y, de hecho, el Caballero Rosa-Cruz no evoluciona en el mundo de
intellectual abstraction but in a sacrificial way. As Claude Guichard la abstracción intelectual sino en una vía sacrificial. Como lo escribe
writes, sacrifice, inseparable from the Sacred, which answers the inner Claude Guichard, el sacrificio, inseparable de lo Sagrado que responde
necessity to establish a contact with the divine, is no longer only the a la necesidad interior de establecer un contacto con lo Divino, ya no
ritual murder of Hiram, but the self-sacrifice of the ego that claims an es solamente el asesinato ritual de Hiram, el auto sacrificio del ego
illusory autonomy, and nails down the soul to the ground. It is but at que encadena a una ilusión de autonomía, de condicionamientos
the end of this way that the RC Knight will be able to erect his scale incesantes y clava el alma al suelo. Sólo al terminar esta vía será
towards the unattainable star. cuando el Caballero Rosa Cruz pueda enderezar su escala hacia su
inaccesible estrella.

Should we wonder at the importance of birds in our rite, their ¿Podemos asombrarnos del lugar que ocupan en nuestro Rito los
language is that od spiritual knowledge and they translate this power of pájaros cuya lengua es la del conocimiento espiritual, y que traducen
linking with the divine, of which they lay be the messengers. Christian este poder de conexión con lo divino del cual pueden ser los mensajeros?
Mercier depicts the self-ignited symbol of immortality and resurrection Christian Mercier nos representa al Fénix quemándose a sí mismo,
in the purifying fire, also the symbol of the alchemical transformation símbolo de inmortalidad y resurrección en el fuego purificador, Fénix,
of the material prima into the touchstone, reminding the Rose Croix símbolo también de la transformación alquímica de la materia prima
Knight of the initiatory stages to go through to come to the centre of en piedra filosofal que recuerda al Caballero las etapas iniciáticas que
the cross. se han de superar para acceder al centro de la Cruz. Elevándose al
It is indeed by rising to the highest of his possibilities that the Rose máximo de sus posibilidades es como el Caballero Rosa Cruz puede
Croix Knight can welcome the Spirit when it comes down. n acoger al Espíritu, cuando desciende. n

Tradition Ecossaise - Octobre 2011 - Page 4


Le mythe de Cyrus
et le Temple
Georges Lamoine

Dans les trois grades qui font une transition entre


le Grand Élu de la Voûte Sacrée et le Chevalier Rose-Croix,
trois monarques d’Asie jouent un rôle rapporté par les Écritures :
Nabuchodonosor, Cyrus le Grand, Darius.

S i le premier est un moment


le fléau de Dieu pour le peuple
hébreu, le second est son libérateur.
Darius est enfin l’exécutant, de moindre
importance symbolique. Nous souhaitons
du premier Temple de Jérusalem, de
Salomon, au second Temple édifié sous
Zorobabel. Il est symbolisé par le grade de
Chevalier d’Orient : à ce grade est associé
le nom historique du roi des Perses, Cyrus
donc nous pencher sur le personnage de le Grand. Nous proposons ici de souligner
Cyrus, à la fois personnage de l’histoire, de l’importance du personnage à travers les
l’histoire sainte, et symbole central entre âges, puis de voir le rôle de ce symbole. En
le 14e et le 18e grade. effet, depuis ses premiers biographes grecs
jusqu’aux Maçons du 18 e siècle, Cyrus
est et demeure un personnage mythique.
Le personnage, le mythe Il ne paraît pas étonnant que ce roi figure
comme pivot indispensable à la charnière
L’histoire de notre Rite, on le sait, des deux formes de Maçonnerie, selon
doit se lire à rebours pour en comprendre les concepteurs de la décennie 1760 :
la naissance et l’évolution. Le premier l’Ancienne et la Renouvelée. Ces Frères
problème est celui de l’apparition du grade suivirent évidemment la trace biblique qui
d’Écossais, et nous ne reviendrons pas mène du premier au second Temple.
sur l’abondante bibliographie consacrée
à l’élucidation partielle de cette inconnue. Un bref rappel
Écossisme a été, et est encore pour beau- des événements
coup, synonyme de « hauts grades »,
et plusieurs dates marquent l’histoire : Jérémie annonce (25 :11) : « Ces nations
l’existence des « Scots Masters » en serviront le roi de Babel pendant soixante dix
Angleterre vers 1730/1733, les « Maîtres ans ». La deuxième partie d’Esaïe annonce
écossois » vers 1740 en France, le grade le rôle de Cyrus : « Du nord j’ai fait surgir un
de chevalier d’Orient attesté en 1748, la homme, et il est venu » (41 :24 ; 42 :1) ; 44 :28 :
célèbre patente Morin (1762), le manuscrit « Je dis de Cyrus : « C’est mon berger ; tout
Francken de 1783, enfin la création du ce qui me plaît, il le fera réussir, en disant
premier Suprême Conseil en 1801. 1783 est pour Jérusalem : « Qu’elle soit rebâtie », et
une date particulière, puisqu’à cette date, la pour le Temple : « Sois à nouveau fondé ! » :
Maçonnerie s’arrête au 25e degré. 45 :1 : « Ainsi parle le Seigneur à son messie :
La « Maçonnerie renouvelée » s’ouvre « Cyrus que je tiens par sa main droite… »
sur le 15e grade, et ce dernier a un rôle Au-delà de la base vétérotestamentaire,
fondamental. C’est le passage du mythe le personnage de Cyrus semble avoir exercé

Tradition Ecossaise - Octobre 2011 - Page 5


une véritable fascination en Europe. Nous la Cyropédie Cyrus servit de modèle de mythe de Cyrus tel que dans le patrimoine
indiquons ici quelques pistes susceptibles gouverneur, en réplique aux vues de culturel du monde occidental chrétien… »
de mener à une recherche approfondie sur Platon dans la République. Pour Isidore de Séville (560-636) il est la
le sujet. Le grade de Chevalier d’Orient était Les Antiquités hébraïques de l’historien préfigure du Christ. Le Temple qu’il autorise
apparemment d’origine française, nous juif Flavius Josèphe, que l’on ne peut les Juifs à reconstruire est la préfigure
verrons surtout les occurrences françaises considérer comme entièrement impartial, de l’Église divine regagnant la Jérusalem
de la reprise du mythe. consacrent le livre XI au règne de Cyrus. Si céleste (p. 135-36)2.
l’on y retrouve la plupart des éléments de la
Cyropédie, on peut y lire la formulation de la C’est évidemment l’énorme roman-fleuve
Cyrus et les beaux-arts proclamation de Cyrus : de Madeleine de Scudéry, Artamène ou le
Cyrus roi dit ceci : « Puisque le Dieu Grand Cyrus, qui marque le milieu du dix-
La littérature tout-puissant m’a fait roi du monde entier, septième siècle français. Ce roman conserve
Ce sont les arts qui conservèrent et je crois que ce Dieu est celui qu’adore évidemment la veine épique, mais nous ne
véhiculèrent le mythe de Cyrus : la littérature, le peuple des Israélites… il a prononcé nous y attardons pas ; constatons seulement
d’abord avec les biographes grecs, que l’amour y semble l’emporter sur
surtout Hérodote et Xénophon. On le souci de la gloire. Mais le titre
ne peut en attendre le souci de éponyme et le personnage prouvent
véracité et l’exactitude historique la permanence du mythe héroïque.
de nos biographies modernes, Celui-ci sera l’objet d’une tragédie
et la Cyropédie de Xénophon se « qui sera représentée sur le théâtre
concentre essentiellement sur le du Collège de Clermont » en 1673 ;
grand guerrier magnanime, sur le elle est remaniée en latin du Père
conquérant qui meurt paisiblement Chevalier de la Rue en 1705, puis en
dans son lit entouré de ses fils, en 1719. La nouvelle Cyropédie de A. M.
opposition à sa mort brutale réelle. Ramsay (1727/28) nous intéresse
Nous proposons donc de voir ici en ce que cette adaptation du thème
l’importance du personnage au s’inspire fortement du Télémaque
fil des siècles entre la Cyropédie de Fénelon, et qu’on y trouve nombre
grecque et les Voyages de Cyrus ou la d’accents préfigurant l’esprit de la
Nouvelle Cyropédie de A. M. Ramsay philosophie maçonnique, donc peu
(1727/28), repère chronologique avant l’initiation de Ramsay à
indispensable. Londres (1730). Nous renvoyons ici
Chez Xénophon, Cyrus est à la fois à l’excellente analyse
présenté comme un stratège avisé, par Pierre Mollier du thème de la
préférant se concilier des adver- Chevalerie maçonnique, en son
saires par la promesse de la paix chapitre V, et à l’édition critique
et de richesses à l’affrontement des Voyages de Cyrus, ou la nouvelle
militaire systématique, un homme Cyrus II Le Grand recevant les Hébreux - Jean Fouquet. Cyropédie. P. Mollier montre bien la
généreux et ouvert. Il est le conqué- persévérance d’une forme d’esprit
rant fondateur d’une dynastie ; on chevaleresque, incarné en partie par
lui attribue le mérite d’avoir accordé ce mon nom d’avance par la bouche de ses Cyrus. On trouve encore en 1732 l’ouvrage en
qu’on peut appeler les premiers droits de prophètes, et prédit que je construirais un trois volumes de Jacques Pernetti, Le repos
l’homme, ce que démontre la découverte en temple à Jérusalem, dans le pays de Judée » de Cyrus, ou l’histoire de sa vie. Marie-Joseph
1879 du « cylindre de Cyrus », preuve maté- (XI, 1) 1. Ceci renvoie au Deutéro-Esaïe, 44 : Chénier, le frère du poète exécuté, donna en
rielle écrite de son attitude à l’égard des 28 ; 45 :13. 1804 une tragédie intitulée Cyrus, qui déplut
autres peuples et religions. Ce roi semble à l’empereur, et qui pour cause ne fut pas
avoir été tolérant envers les cultes autres L’historien Guy N. Deutsch commente rejouée…Le XVIIIe siècle abonde par ailleurs
que ceux de son pays. C’est d’ailleurs ce que l’utilisation iconographique du mythe de en éditions ou en traductions des textes
traduit l’épisode de son décret. Évidemment, Cyrus en ces termes : grecs concernant ce roi.
les Grecs ne parlent pas de Zorobabel, ni du
rêve inspiré par Dieu concernant les Juifs. « Le roi Cyrus occupe une place
Platon juge, dans Lois III (314 a b), importante dans la mythologie iranienne. L’iconographie
que Cyrus fut un bon général et patriote, Vainqueur des Mèdes et fondateur d’une
mais qu’il n’avait pas reçu une éducation dynastie, il est dans l’ordre des choses que L’ouvrage précité de G. Deutsch renvoie
convenable ; mais il savait donner à ses la légende se soit emparée de sa figure à la figure de Cyrus comme source
sujets la liberté nécessaire, accepter les pour en souligner le caractère héroïque. d’inspiration pour les peintres, les tapissiers,
conseils d’un inférieur sage. Mais dans Plus exceptionnel est le passage du les illustrateurs de manuscrits. C’est d’abord

Tradition Ecossaise - Octobre 2011 - Page 6


la série des Antiquités de Josèphe illustrées Dans une moindre mesure, quelques le point d’arrivée, Cyrus étant le point de
par Jean Fouquet qui retient l’attention4. Il musiciens ont pris Cyrus comme sujet départ du grade précédent, sans tenir
s’agit d’une série d’enluminures où figure d’inspiration : l’Anglais John Eccles, avec compte du décalage chronologique entre
Cyrus ; l’image disponible sur Internet repré- Cyrus the Great (1625), puis D. Scarlatti, les deux règnes. Instrument de la volonté
sente « La clémence de Cyrus » ou « Cyrus le Cyrus, en 1712 à Rome. Nous limitons divine, Cyrus est un symbole d’espérance,
Grand recevant les Hébreux », elle correspond ici le nombre des manifestations artistiques de renouveau matériel et spirituel, et de
à l’annonce du retour d’exil et à l’autorisation ultérieures ayant Cyrus pour objet, puisqu’il retour à la ville et à la terre promises.
de rebâtir la ville et le Temple. y en eut encore jusque vers 1850. L’ensemble 15e/16e grade contient en
L’histoire de Cyrus est le sujet de condensé le rappel de la captivité et du
séries de tapisseries flamandes depuis retour, les difficultés du retour, mais le
la Renaissance jusqu’à la fin du XVIIIe Retour au rituel renouveau ; le 17e est celui du triomphe
siècle5. Cyrus est le personnage central de final après l’épreuve dernière, son aboutis-­
séries comme les tapisseries de Jean van Ce monarque légendaire a donc laissé sement est l’épanouissement de la Rose
Tieghem, pour le roi d’Espagne Philippe dans les mémoires une trace durable, et mystique du Rose-Croix. C’est pourquoi
II, entre 1540 et 1568. Mais le thème se dans l’imaginaire du milieu du XVIIIe siècle, le personnage de Cyrus, et le grade qu’il
rapportant à Cyrus qui semble représente, sont difficilement
le plus avoir inspiré les artistes dissociables dans la perspec-
est l’ultime rencontre entre le tive d’un symbolisme global du
défunt roi et la reine Thomytis, Chapitre.
souveraine des Massagètes,
après la bataille qui fut fatale Le commentaire d’Albert
au grand roi. La reine plonge la Pike sur le 15e grade, dans
tête de Cyrus dans un tonneau Morals and Dogma, (p. 237 sq.)
plein de sang, comme elle le invite cependant à une autre
lui avait promis lorsqu’elle réflexion. On peut résumer
lui suggérait de ne pas livrer ainsi son propos : « Il n’est
bataille contre son peuple pas besoin d’aller à Jérusalem
(Hérodote, I, 24). Ce thème pour un temple que nous ne
est traité, avec plus ou moins rebâtirons pas, le Temple est
de souci de vérité historique devenu un symbole ». Cette
dans les costumes et les opinion semble inexacte, telle
décors, par plusieurs peintres, qu’elle est formulée. D’un point
surtout au XVIIe siècle : Joos de vue symbolique, le Temple
van Winghe (1544-1603), les n’a jamais été construit. Pour
Italiens Luca Ferari (1603- les Maçons, il n’a toujours été
52), Mattia Preti (1613-99) qu’un symbole. En effet, si au
vers 1670, un peu plus premier grade le profane est
tôt dans le siècle, par P. P. Tablier Rose-Croix du Rite Français, XIXème siècle. reçu entre les colonnes du
Rubens, qui donna deux Temple, le Compagnon qu’on
versions sur ce thème, en élève découvre ipso facto que
1622 et 1633 6. Le Flamand Jacques van Loo encore baigné d’esprit chevaleresque ; il le Temple est resté inachevé, à cause de la
(1614-70) peignit « Zorobabel montrant ne paraît donc pas étonnant que Cyrus ait mort de l’Architecte et de la légende hira-
un plan de Jérusalem à Cyrus ». Louis représenté un idéal, outre le rôle que lui mique. Sans quoi, les grades ultérieurs n’ont
Licherie de Beuron (1629-97) prit pour assignent la Bible et Josèphe. Il correspond pas de sens. Donc au 3e grade, cela signifie
thème « Harpage remettant l’enfant Cyrus à la fois à un élément historique daté, que les ouvriers n’ont plus de directives
au bouvier Mitridatès ». inattaquable, et à l’incarnation d’un idéal pour achever l’ouvrage, et que les matériaux
modifié par des siècles de transmission restent dispersés, qu’ils proviennent des
On voit même Cyrus figurer sur des légendaire. Il est l’instrument divin de la carrières ou bien du port de Joffa. Au grade
carreaux de faïence hollandais importés fin de la captivité à Babylone, même s’il de Maître Secret, l’on est dans la désolation,
en France au cours du même dix-septième ne voit pas sa décision s’accomplir. C’est on a pleuré sur le tombeau du Maître. Après
siècle, dans une série représentant des pourquoi le seizième grade, correspondant les grades de vengeance, les matériaux sont
cavaliers de l’Ancien Testament. Le person­­nage à d’autres textes bibliques, parachève encore dispersés, puisque selon les versions
est copié sur la gravure effectuée par la volonté de Dieu. On remarquera le de la légende de Royale Arche, les ouvriers
Antonio Tempesta (1555-1630), peintre et commentaire du Tuileur de Delaunaye fouillent les ruines pour reconstruire ou
graveur italien, à cheval sur la Renaissance sur le 16e grade : « Ce grade est comme pour réparer le Temple. De même, tous les
et le siècle suivant. Évidemment, Cyrus est le second point du Chevalier d’Orient. » objets sacrés ont été dispersés, emmenés à
en cavalier conquérant7. (p. 104). Il est le complément indispensable, Babylone.

Tradition Ecossaise - Octobre 2011 - Page 7


Le problème de la re-construction La conclusion provisoire à laquelle Je voudrais encore insister sur le rôle
permise par le décret de Cyrus reprend en j’aboutis est celle-ci : la construction du éminemment symbolique de prophète de
fait une partie du 4e degré : au 15e grade Temple est en réalité celle de l’homme, qui se Cyrus, à l’égal des prophètes hébreux, sur
on a encore un tableau de désolation : poursuit inlassablement de grade en grade. le rôle de passeur ; ce n’est pas inutile de
colonnes brisées, etc. Les Hébreux Dans notre Rite nous ne sommes jamais rapprocher ce terme de la formule LDP,
repartent et sont obligés de se battre dans la construction matérielle d’un Temple, puisqu’elle en est la conséquence reportée
au pont de Gandara, pour la Liberté De mais toujours dans le devenir symbolique. On dans le temps profane de l’histoire sacrée,
Passer : le passage du pont est une n’entend jamais le bruit des outils, le Temple mais permanente pour chaque Frère dans
épreuve de la reconstruction du peuple, est à faire en chacun de nous. C’est pour- son effort pour sa propre construction.
condition sine qua non anticipant celle quoi je trouve la formule de Pike incomplète : Étant donné l’influence de son mythe depuis
du monument. L’opposition des autres « Nous ne le rebâtirons pas », devrait être, l’Antiquité, il n’est pas étonnant qu’il ait été
tribus jalouses, au grade suivant, en est « Chacun de nous le bâtira. » Je reprendrais cité à la fois comme personnage de l’histoire
encore une autre. En un sens, le peuple volontiers la formule de Pierre Escande : sainte, et comme symbole de continuité de
est le Temple et le Temple est Israël. Le « La base des références n’est plus alors un la tradition.
peuple choisi n’est pas toujours fidèle. Tout temple spécifique à une période donnée de
ceci mène à penser à une incomplétude l’histoire des hommes, elle se concentre sur
permanente de l’ouvrage qui est toujours en l’homme lui-même, qui devient explicite-
chantier ; le second Temple sera lui aussi ment l’œuvre de son effort de construction. »
démoli, mais ceci est hors rituel. (p.15)8. G. L.

1 - Antiquités judaïques, trad. Julien Weil. Paris : E. Leroux, 1900. –reamcle.org/bloodwolf/historiens/…/juda11htm


2 - Guy N. Deutsch, Iconographie. Illustration de Flavius Josèphe au temps de Jean Fouquet. Leiden : J. Brill, 1986.
La note 4 de la même page 136 énumère des exemples de manuscrits médiévaux illustrés de représentations de Cyrus.
3 - P. Mollier, La Chevalerie maçonnique. Paris : Dervy, 2005 ; A.M. Ramsay, Les Voyages de Cyrus, ou la nouvelle Cyropédie,
éd. G. Lamoine. Paris : Champion, 2002.
4 - Voir Jean Fouquet sur Internet, sous la rubrique « Jean Fouquet + Antiquités ». Ces enluminures sont dans le domaine public.
5 - Voir l’ouvrage de Guy Delmaral, La tapisserie flamande du 15e au 18e siècle. Paris : Imprimerie nationale, 1999. Voir chap. iv, 366 sq.
6 - Voir : mediciportraitofcostume.blogspot/com/…/sur-une-œuvre-de-peter-paul-rubens-au.html
7 - Voir la Revue de la Société des amis de la céramique n° 8 (1999), pp. 81-88. L’article indique la localisation de ces pièces.
8 - Pierre Escande, « La destruction du Temple », Tradition écossaise, n° 20 oct. 2010, pp. 11-15, p. 15.

Foreword Liminar
Cyrus plays a capital part as a central symbol between the 14th and the Ciro, personaje histórico y bíblico, desempeña un papel simbólico
18 degrees, as a historical and biblical character, but also as a fascinating
th
central entre el 14° y el 18° grado. Fascinó Europa desde la antigüedad
figure for the Middle Ages. The interest lies here in the treatment of Cyrus hasta Ramsay, como dan prueba las bellas artes y la literatura. Se percibe
in literature and the fine arts; Cyrus is shown as foreshadowing Christ, a como precursor del Cristo y pasador de fronteras entre el GEPSM y el
prophetic passer between the GESV and the Rose Croix Knight. n Caballero Rosa Cruz. n

Tradition Ecossaise - Octobre 2011 - Page 8


La recherche d’un maître intérieur
et l’accès au monde de la parole
Alain Juillet

Nombreux sont les humains qui ne se satisfont pas d’une existence


exclusivement matérialiste dans laquelle le paraître et les passions
physiques de tous ordres sont les seuls exutoires à la médiocrité
du quotidien.

D ans un questionnement
prenant progresivement force
et vigueur, ils ne peuvent
admettre que l’homme ne soit qu’un
grain éphémère de poussière d’étoile
des centres d’intérêts, des opportunités
rencontrées et de l’environnement de
chacun. Elle est également spécifique à
chaque individu selon son parcours ce qui
l’empêche d’être transmissible en l’état.
sans finalité. Ils pressentent qu’ayant
une place définie dans le grand livre de
l’univers, leur enveloppe corporelle et les Le besoin d’un guide
aléas de la vie terrestre correspondent
au moment temporel du parcours qu’ils Depuis Perceval et Galaad nous savons
vont ensuite continuer sur le chemin des que cette quête extérieure est une succession
âmes cher à Mithra. d’avancées, de combats, de réflexions qui
nous rapprochent du but par étapes.
Ils éprouvent alors ce besoin de spiritualité L’acquisition du savoir, s’il densifie l’être,
qui pousse tant de nos frères en humanité à ne permet pas de franchir le pont de Gan-
ne plus se satisfaire de l’existant et sortir de dara, et de se positionner au centre de la
la pensée unique pour appréhender la mul- croix dans le creuset de la rose hermétique.
tiplicité. Cette prise de conscience intuitive Comment trouver l’idée sous le symbole,
leur donne la volonté d’aller de l’avant pour la tradition sous le mythe ou l’essence à
tenter de comprendre d’où ils viennent, qui travers des rituels ? Nous avons besoin à
ils sont et où ils vont dans une interrogation chaque étape d’une main qui nous guide,
existentielle qui les confronte à la variété de quelqu’un qui nous donne une clé ou des
des approches et à la complexité apparente éléments de réponse, tel Maître Cancés qui,
des clés de déchiffrement. sur le chemin de Compostelle, va donner à
Dans cette recherche, celui qui est en Nicolas Flamel les clés du livre d’alchimie
train de devenir un compagnon de route sur trouvé dans ses pérégrinations précédentes.
le chemin du Samsara bouddhiste va devoir Loin du débat d’idées cher aux
explorer des itinéraires variés, accumuler du « disputatio » humanistes de la Renais-
savoir, approfondir des concepts, découvrir sance, le plaisir d’échanger comme Dante
les limites de la science moderne et du rai- avec Virgile dans la Divine Comédie doit
sonnement cartésien pour être prêt à aller reposer sur le goût d’apprendre, l’humilité
au-delà. Il constate alors que la connaissance d’écouter et l’envie de recueillir les bribes
est généralement sectorielle car fonction d’une connaissance qui nous échappe.

Tradition Ecossaise - Octobre 2011 - Page 9


Il s’agit d’un approfondissement du ressenti mystiques de Maïmonide à Saint-Jean de atteint la limite de la conceptualisation
qui va devenir une évidence en s’enrichis- la Croix, des savants de Giordano Bruno à rationnelle ou mathématique, l’explication
sant de nos apports successifs et des paliers Isaac Newton, des alchimistes d’Arnauld devient trop complexe pour un phénomène
de méditations donnant du temps au temps de Villeneuve au Philalèthe, ou des qui l’est encore plus. Il faut ajouter ou
pour permettre la réalisation d’une synthèse humanistes de Pic de la Mirandole à substituer à l’analyse factuelle le ressenti
harmonieuse. Ainsi le maître va transmettre Marcile Ficin nous fait découvrir et l’intuition pour percevoir une réponse que
au disciple dans une pratique métaphysique qu’au-delà de la manifestation et de son notre langage et notre structure de pensée
de la charité les éléments pouvant lui être environnement se trouve le monde des sont incapables d’énoncer clairement.
utiles pour atteindre cette aube de l’esprit idées. La rencontre du tétragramme de Cependant, après un long parcours
où les premières lueurs de la grande lumière la Conception Suprême est là pour nous initiatique utilisant ces pratiques et les
qui commence à paraître sont les prémices le rappeler tandis que la remontée de apports fournis par son maître extérieur,
de l’éveil que l’on se prépare à vivre. l’arbre sephirotique permet à la conscience on a pleinement conscience qu’en dépit
d’œuvrer à sa réintégration dans l’unité des connaissances acquises et après avoir
perdue. Retrouver son origine à partir du approfondi plusieurs voies différentes
Le choix du chemin multiple implique d’explorer des territoires sans succès, on n’avance plus vers la Vérité.
inconnus porteurs des clés de notre Les méthodes classiques de raisonnement
L’homme acquiert le savoir requis pour éternité. On ne peut se contenter pour la et d’analyse, les travaux symboliques et
aller plus loin en s’éloignant de son quoti- construction de notre temple intérieur de profanes ne nous ont pas mis sur le chemin
dien, de ses contraintes et de ses interdits. rester dans le plan de l’univers terrestre d’un monde que l’on soupçonne et qui nous
Pour atteindre le point omega de Teilhard quand chaque bonne action crée un fait défaut. Pour construire son temple inté-
de Chardin et retrouver la connaissance de « Malakh » dans le monde d’à côté, ou rieur à l’imitation du temple de l’univers, il
l’Un, de multiples voies lui sont ouvertes. d’omettre la richesse des apports venus du faut sortir par le haut de cette situation dont
Les 22 lettres hébraïques et les dix sefirots monde imaginal. Seul l’esprit est créateur, beaucoup se satisfont en considérant le
forment les 32 voies de la sagesse. L’ascen- car c’est lui qui nous fait approcher la paraître comme leur guide essentiel. Il faut
sion des 7 cieux par le prophète Mohamed connaissance absolue en faisant vivre en faire table rase de l’existant et s’éloigner
dans la sourate du Miraj, la visite des 7 nous-mêmes, la vérité. des fracas du monde, en utilisant la vision
palais chez le soufi Ibn Arabi, ou la montée intuitive des poètes ou d’un Sorahwardi,
depuis l’enfer jusqu’à l’Empyrée par Dante pour avancer dans notre quête au-delà des
Alighieri, nous donnent des pistes pour La quête intérieure limites du monde de la manifestation. C’est
que l’homme puisse accéder aux mondes d’autant plus intéressant que la conversion
supérieurs et être en relation avec la lumière Au commencement était le verbe et du regard par l’intelligence du cœur fait
infinie venue d’En Soph. De même que tous c’est par le verbe que l’ordre est sorti du évoluer notre compréhension qui s’élargit
les rayons de la roue mènent au centre, chaos. La redécouverte de la connaissance, au fur et à mesure de notre progression
chacun doit trouver le chemin du Tao qui perdue symboliquement avec la mort spirituelle.
lui correspond le mieux et met en résonance d’Hiram, implique une longue quête faite
son être spirituel pour son ascension d’apports successifs. Chaque étape
intérieure. « Ora et Labora », disent les représente un cycle alchimique complet Le Maître intérieur
alchimistes car le retour à l’unité et la quête de fixation du volatil. Elles permettent par
de la connaissance initiale passent par des épurations successives de l’être parti du En recevant Hiram en nous par une
combats contre soi et contre la matière, savoir pour atteindre un haut niveau de palingénésie à caractère magique nous
des périodes de doutes à surmonter, et une connaissance personnelle d’affermir son sommes devenus le réceptacle de son
volonté sans faille pour progresser vers un cœur, d’éliminer les entraves qui polluaient héritage spirituel. Plus tard, dans notre
objectif inatteignable dans sa globalité par son esprit, et d’offrir une réceptivité totale progression maçonnique et psychique,
un chemin qui vous transforme. Intégrant aux signes venus d’en haut invisibles aux nous avons commencé à entendre
le principe delphique du « Connais-toi toi- profanes. Dans cette évolution, la fraternité parler en nous une voix intérieure et pris
même », pour prendre conscience de sa nous unit à la puissance divine car elle est conscience de son rôle dans la mise
propre réalité avec ses forces et ses faiblesses l’expression de la tension de notre être vers le au point et l’achèvement de nos plans.
dans sa multiplicité, le cherchant devient dieu encore en devenir. Après avoir utilisé sa Au-delà, elle nous a fait comprendre que
capable de se regarder en face tel qu’il est raison, son savoir et son expérience, l’homme nous recélons en nous-mêmes des capaci-
et non tel qu’il voudrait qu’on le voit. apprend à s’appuyer sur deux éléments tés insoupçonnées par celui qui n’a pas les
Au-delà du monde de la manifestation complémentaires. Les archétypes, par l’ab- qualités de réceptivité d’un Ibn Paquda pour
cher aux kabbalistes, il y a d’autres sence d’évolution de leur réalité objective, les écouter et les ressentir. Il est temps pour
mondes étroitement imbriqués au nôtre : sont l’essence et le lien nous permettant de le pèlerin sur la route de la Parole perdue
celui des sentiments, puis des essences renouer avec la tradition tandis que le lan- d’entamer un processus de purification
intellectuelles avant d’arriver aux émotions gage universel du mythe et de la symbolique visant à séparer le subtil de l’épais et le
spirituelles. La lecture des plus grands nous permet d’appréhender l’inexprimable superflu de l’essentiel. Pour pouvoir espérer
philosophes d’Héraclite à Descartes, des et l’incompréhensible. Quand l’homme atteindre le degré de distanciation du réel

Tradition Ecossaise - Octobre 2011 - Page 10


nécessaire pour appréhender ce futur auquel l’emporte. En panne de spiritualité nous parole et nous donne la clef de plusieurs
il aspire, il faut abandonner le paraître au sommes guidés dans l’obscurité jusqu’à ésotérismes en vertu de la méthode
bénéfice de l’être en oubliant l’environne- leur extinction par la foi, l’espérance et la analogique.
ment pour retrouver les fondamentaux. Par charité. Elles nous donnent une lumière
un solve et coagula répétitif nous devons nouvelle sur la conscience humaine, la L’esprit humain ne pouvant concevoir
livrer ce combat sans fin exigeant, impératif nécessité de fusionner la raison avec le la cause première, les hermétistes se sont
et inflexible qui atteint toute sa dimension cœur, et la pratique conjointe de la justice intéressés au processus de son action : le
quand on prend réellement conscience et de la solidarité. Perdus dans les ténèbres, feu principe. Ce feu principiel héraclitéen
que notre pire ennemi est nous- annonce la régénération du monde
mêmes. Il ne s’agit pas d’extirper et permet l’avènement dans le
définitivement le mal qui est en monde spirituel de l’universalité.
nous car il est inextricablement Il est l’élément le plus subtil de
lié et interdépendant avec le la nature qui crée une vibration
bien, comme nous l’enseignent éternelle dont le centre est partout
les principes du Yin et du Yang. Il dans le non-être et engendre tous les
s’agit d’apprendre à le connaître et êtres. C’est ce feu physique, moral,
le cantonner dans un espace res- spirituel, dans son rôle éternel
treint pour pouvoir nous assumer d’agent transformateur qui opère
dans la totalité de notre être. Avec l’intégration et la désintégration.
la volonté et la mise en pratique C’est lui qui rénove tout depuis
permanente des vertus, on se libère la matière première de l’œuvre
de ses chaînes contingentes pour alchimique jusqu’à l’univers tout
pouvoir envisager l’avenir. entier et fait gravir à tous les
êtres les échelons de l’évolution
Sur ces bases nouvelles on peut universelle. Cette régénération
maintenant se reconstruire dans complète du cosmos par l’action du
un troisième œuvre alchimique feu correspond au plan intérieur
en mariant le soufre et le mercure à la régénération spirituelle de l’être.
dans une noce chimique célébrée Tel le phénix, symbole animal de
par Christian Rozencreutz où l’immortalité, celui-ci doit brûler le
l’amour jouera le rôle du sel pour vieil homme pour en faire naître un
lier les composants dans l’athanor nouveau meilleur et plus perfectionné.
du cœur, tandis que la lumière Ce feu spirituel va lui permettre la
assumera le rôle du feu principiel. découverte des principes et des lois
Nous n’avons plus besoin d’un de l’être universel, la pénétration
maître extérieur car la voix qui nous dans son esprit des plans du Grand
guide vers la lumière vient doréna- Architecte, la réalisation consciente
vant de l’intérieur de nous- mêmes. par sa volonté de ce qu’il lit dans
Elle nous donne accès à la poétique L’union mystique du Roi et de la Reine dominé par le soleil et la lune. le grand livre du cosmos, c’est-à-
et aux autres visions du monde S. Trismosin, Splendor solis, Londres, XVIème siècle. dire l’évolution de l’ensemble vers
imaginal. En pratiquant la vertu et un perfectionnement incessant.
la recherche de la vérité nous sommes prêts épuisés et proches de la mort, n’étant plus Ceci va provoquer son épanouissement
à terminer la construction de notre temple soutenus que par la volonté et la détermina- dans toutes les puissances de la nature et
intérieur par l’acquisition de la connais- tion, mais transcendés par la pratique des la mise en action du divin dans l’humanité.
sance, en suivant ce que nous dit dans des trois vertus théologales, nous n’avons plus
messages compris de nous seuls, ce qui est de barrières étouffant la voix qui vient d’au-
devenu notre maître intérieur. delà de nous-mêmes. Nous sommes prêts L’amour
à entendre le grand arcane d’une influence
venue d’en Haut et de nos profondeurs, Selon les gnostiques, Dieu est partout
La révélation de la parole de l’aigle et du pélican. Nous entrons en et chacun d’entre nous recèle une poussière
résonance avec le cosmos, avec la vibration de cette lumière divine mais elle est entourée
Quand nous arrivons enfin au cœur du issue du principe en entendant le tétra- de vile matière qui l’empêche de briller et
chaos de l’œuvre au noir, dans l’ignorance gramme I.N.R.I. Sa signification ésotérique d’éclairer notre chemin. Avec le temps, en
et le désarroi, nous sommes livrés à nous- nous sera dévoilée dans le temple rouge de nous perfectionnant, nous avons arraché
mêmes et totalement dématérialisés. notre renaissance après l’achèvement de la la gangue, poli notre pierre, construit notre
Dans cette représentation apocalyptique combustion interne et régénératrice de notre temple, et nourri cette étincelle pour en faire
d’un monde profane en perdition, le mal être. Elle ouvre les portes du monde de la une lumière qui brille au fond de notre cœur.

Tradition Ecossaise - Octobre 2011 - Page 11


Reflet de la lumière divine, ce soleil Tout passe par un processus intériorisé le dynamisme de sa conscience, il va
intérieur qui croît avec notre progression va dans le cœur de l’homme, devenu Athanor pouvoir agir dans la société pour y semer
dorénavant prendre toute sa place et devenir chauffé par la flamme de son soleil les vertus qui naissent de la foi, de
notre guide. intérieur, qui lui a permis d’atteindre l’œuvre l’espérance et de la charité en valorisant
D’un autre côté, l’élimination des scories au rouge. Arrivé à ce stade, il est temps le bon, le beau, le bien, et le vrai.
et la progression dans l’adéquation du d’oublier Virgile et tous les bons maîtres Régénéré par le feu intérieur de l’amour
ternaire corps-âme-esprit nous ont mis en pour nous laisser guider par Béatrice, notre pour la création et pour ses créatures
cohérence avec nous-mêmes. Nous sommes lumière pour bien voir, bien comprendre et qui prend sa source dans l’espérance,
dorénavant capables de voir l’autre avec bien agir. La double influence du pélican qui pleinement conscient que l’autre est porteur
un autre regard loin des yeux de de notre devenir, il est guidé par sa
l’envie, de la haine, de la domination lumière intérieure vers un idéal qui
ou des pulsions des trois mauvais le dépasse. Il fait abnégation de
compagnons dont une part existe lui-même au nom de la solidarité et
pourtant en nous. Notre purification de la fraternité universelle dans une
par la maîtrise des passions nous forme de charité qui est la quintes-
permet de pratiquer l’oubli de sence du sacrifice par l’amour et
soi pour être totalement ouverts l’épanouissement suprême de sa
à l’autre. Par une conversion du libre volonté. Exprimant l’amour qui
regard, nous avons atteint le stade unit tous les êtres, il ne manque
où la fraternité est normale et la jamais l’occasion de faire du bien
tolérance une évidence, car aimant à son prochain et de consacrer ses
notre prochain comme nous-mêmes efforts au bien général. Il pratique
nous trouvons en lui la réponse le sacrifice du fort au profit du
à notre questionnement. Cette faible, de l’être éclairé et actif qui
découverte de l’amour, élément se met au service de l’autre pour
essentiel dans la compréhension le défendre, l’instruire et le guider,
du microcosme et du macrocosme et donne la plus grande part de
et bâton du pèlerin dans la marche lui-même au service de l’humanité.
à l’étoile, transcende notre vision À ce stade, l’échange et la compré­­­­-
en ouvrant la porte vers un autre hension n’exigent plus la connaissance
monde, plus proche du but, qui obéit d’une langue particulière car la sym-­
à des règles qui nous échappent. En bo­lique et la vérité des sentiments
y gagnant l’estime de soi, prélimi- s’inscrivent directement dans le vécu
naire indispensable à un véritable personnel de chacun et dans le
altruisme, nous nous réalisons ressenti. C’est ce qu’exprimait
dans une action humaniste dans l’alchimiste Fulcanelli et pratiquait
Inspiré par un guide spirituel, mettant sa volonté au service
laquelle l’amour de l’homme permet de l’humanité comme le berger se voue à son troupeau, le Chevalier François d’Assise quand ils par-
de transformer la justice en équité. accomplie son destin terrestre. William Blake, 1789-1825. laient de la langue des oiseaux.
Nous sommes alors pleinement Investi de la puissance spirituelle
conscients que notre devoir est d’améliorer meurt en s’offrant et du phénix qui renaît du par la pratique des vertus théologales
et de perfectionner l’être humain afin qu’il bûcher libéré de toutes entraves terrestres dans un processus alchimique, et de la
construise le temple de l’humanité idéale, nous ouvre à la grande loi universelle du puissance temporelle par son adoubement
selon les prescriptions de Frédéric II. sacrifice, et de l’altruisme au service du comme Chevalier Rose-Croix, il devient
genre humain qui figure au premier plan l’incarnation de la devise de l’ordre
dans les mystères de la nature. Dans une « Deus meumque ius ».
Le monde de la parole approche spiritualiste, elle affirme la L’étoile flamboyante devenue rose à
prééminence de la pensée sur la matière cinq pétales s’épanouissant au centre
Par la force de cette parole perdue et le règne de l’esprit tant au plan de la de la croix spatiale de la réalisation nous
symbolisée par la communication d’un vie individuelle et sociale que sur celui de révèle la place de cet homme au cœur de la
message de vérité universelle qui marque l’univers tout entier. Devenu le collaborateur cosmogonie. Au carrefour de l’immanence
l’avènement de la dimension spirituelle conscient de ce grand œuvre et mettant sa et de la transcendance tout est amour.
de son être, l’homme nouveau se place volonté au service de l’humanité pour qu’elle Sur la croix on peut sacrifier son ego,
au cœur de la véritable connaissance, ce se perfectionne sans cesse, le Chevalier son idéologie, sa religiosité. On peut
grand livre non écrit issu de la Tradition Rose-Croix va pouvoir monter les dernières aussi recueillir dans le creuset de la rose
qui nous ouvre les portes de la destinée marches vers le cœur de son temple hermétique, symbole de la quintessence et
« hic et nunc ». Il ne s’agit plus de lire, intérieur et réaliser son destin terrestre. de la justice intériorisée, le dépouillement
d’apprendre, de comprendre, ou d’écouter. S’appuyant sur son idéal moral et de la matière et ses aspirations d’amour

Tradition Ecossaise - Octobre 2011 - Page 12


et d’équité, tout comme le lien personnel partie intégrante de la création. On pourrait Terrae). De la même manière, celui ayant
et évolutif avec la puissance divine. s’arrêter là puisque la parole est retrouvée retrouvé la parole qui n’avait jamais été
Nous avons ici la signification du Logos et que la lumière du maître intérieur est perdue, se doit de reprendre le chemin
héraclitéen que Jean partage avec Philon dorénavant en dialogue permanent avec pour être un maître extérieur charitable en
d’Alexandrie : l’homme, lumière de la vie, a l’initié. Ce serait méconnaître les principes transmettant par amour à ceux qui
chassé les ténèbres. mêmes de l’hermétisme. S’il n’est point marchent derrière lui quelques clés
besoin d’espérer pour entreprendre ni d’étapes pour atteindre cette connaissance
de réussir pour persévérer, on peut dire qui donne la sérénité.
L’avenir dans le même esprit que la quête ne
s’arrête jamais. Arrivé à Compostelle, le A. J.
Il est évident que la Parole n’a jamais pèlerin doit reprendre la route pour aller
été perdue, mais occultée, puisqu’elle est au bout du monde, au cap Finistère (Finis

Foreword Liminar
The search after an inner master and the access to the world of speech La voluntad de salir del pensamiento único para comprender la
multiplicidad y llegar al conocimiento del Uno lleva a explorar itinerarios
The will to leave the world of the unique thought in order to apprehend variados. Hay que encontrar el camino que corresponde mejor a nuestro
the multiple and discover the One leads to explore diverse ways. One must ser espiritual para su ascensión. En esta búsqueda exterior un guía nos
find the path which suits best one’s spiritual being in order to go up. In this aporta elementos de respuesta en una práctica metafísica de la caridad.
outer quest a guide gives us part answers in a metaphysical practice of Es necesario ser capaz de observarse tal como se es para poder sobrepasar
charity. One must be able to look at one self such as one is in order to go el mundo de la manifestación. Por la conciencia es como se reinstala la
beyond the world of the manifested. It is through conscience that we come unidad perdida haciendo vivir en nosotros mismos la Verdad.
back into the lost unity, by making truth live in ourselves.
En un ciclo alquímico hecho de purificaciones sucesivas, la búsqueda
In an alchemical cycle made up of successive purifications the interior hace abandonar el parecer en beneficio del ser. Luego la conversión
inner quest makes us give up appearances for the being. Then the de la mirada por la inteligencia del corazón hace evolucionar nuestra
look’s conversion par the intelligence of the heart makes us evolve in the comprensión de los “fundamentales” a medida de nuestra progresión
understanding of fundamentals all along our spiritual progress. The voice espiritual. La voz que nos guía hacia la luz viene entonces del interior de
guiding us towards the light now comes from our inner selves and opens nosotros mismos y nos da acceso a lo poético y al mundo “imaginal”.
up access to the poetics and an imaginary world.
Perdidos en las tinieblas, entramos en resonancia con la vibración que
Lost in darkness, we start resonating with the vibration coming from the emana del principio al oír I.N.R.I. que expresa la regeneración completa
principle when hearing I.N.R.I. which expresses the complete regeneration del cosmos y del ser por el fuego principial heraclitano. La doble influencia
of the cosmos and of the being through the principial Heraclitic fire. The del pelícano que muere ofreciéndose y del Fénix que reaparece de la
double influence of the pelican who dies offering itself and of the phoenix hoguera liberado de cualquier obstáculo terrestre nos abre a la gran ley
born again from the stake, freed from all earthly links opens us to the universal del altruismo al servicio del género humano y del mundo de la
grand universal law of altruism in the service of mankind and of the world Palabra. Regenerado por el fuego interior del amor por la creación y por sus
of speech. Regenerated by the inner fire of love for the creation and its criaturas, el Caballero Rosa Cruz hace abnegación de sí mismo en nombre
creatures, the Rose Croix Knight denies himself in the name of universal de la solidaridad y la fraternidad universal en una forma de caridad que
fraternity and solidarity in a form of charity that is the quintessence es la quintaesencia del sacrificio por el amor y la florescencia suprema de
of sacrifice through love and the supreme fulfilling of his free will. The su libre voluntad. La rosa de cinco pétalos que se abren en el centro de la
five-petal rose blooming in the centre of the spatial cross of realization cruz espacial de la realización nos revela que en el centro de la cosmogonía
reveals that at the heart of the cosmogony man’s place is at the cross-road el lugar del hombre está al cruce de la inmanencia y de la transcendencia
of the immanent and the transcendent where everything is love. n donde todo es amor. n

Bibliographie
- Fulcanelli. Le mystère des cathédrales.
- Johan Valentin Andreae. Les noces chymiques de Christian
Jean-Jacques Pauvert.
Rozencreuz. Éditions du Prisme
- Louis Lallemand. Dante maître spirituel.
- Miguel Asin Palacios. L’eschatologie musulmane
Éditions de la Maisnie.
dans la Divine Comédie. Arché
- Lao Tse. Tao te King. Éditions Adrien Maisonneuve.
- Kostas Axelos. Héraclite et la philosophie.
- Marc Alain Ouaknin. Mystères de la Kabbale.
Éditions de Minuit.
Éditions Assouline.
- Henri Corbin. L’archange empourpré. Sohrawardi. Fayard.
- Ibn Paquda. Los deberes del corazon.
- Francis Ducluzeau : Le monde du Graal. Éditions du Rocher.
Fundacion universitaria espanola.
- Bruno Étienne. Une voie pour l’Occident. Dervy Livres.
- David Ulansey. The origins of the Mithraic mysteries.
- Nicolas Flamel. Le livre des figures hiéroglyphiques.
Oxford University Press.
SGPP Denoel.

Tradition Ecossaise - Octobre 2011 - Page 13


Le monde intermédiaire
et le Chevalier Rose-Croix
Charles Tordjman

Dans une vision classique, le monde transcendant représente


le monde d’en haut ; le monde de Dieu, qui s’oppose au monde
d’en bas, celui des hommes.

C ette approche est aussi


elle de notre rituel
maçonnique dans lequel
l’accès au monde intermédiaire
nous est potentiellement donné,
à l’autre sans risquer de sombrer dans un
matérialisme destructeur, ou à l’opposé
dans un mysticisme qui ferait de nous des
êtres contemplatifs, incapables d’exercer
une action dans le monde.
dès l’initiation, par la pénétration
de l’espace-temps sacré, ensuite Le Chevalier qui fait jaillir les sens
renouvelée par l’ouverture des travaux cachés d’une parole redécouverte dans le
aux trois premiers degrés et le tracé Temple Rouge réalise donc, par rapport à
du Tableau de Loge par l’Expert. la maîtrise, virtuellement acquise au 3e
degré, et par rapport au lévite de la loge
À ce stade, il ne s’agit cependant de perfection, un degré d’intégration plus
que d’une timide incursion, qui devra se abouti à l’univers dont il procède. Son état
renouveler et s’affermir au cours de notre de médiateur rend, en effet, possible la
parcours dans les degrés du rite, jusqu’à circulation de la lumière de l’infini vers les
devenir, idéalement et beaucoup plus tard, hommes et réciproquement ; et c’est par la
un état permanent. Parole retrouvée que le Chevalier Rose-Croix
Comment faut-il, en effet, penser les apprend à connaître ce véritable « lieu
rapports entre ces univers opposés ? D’un non-lieu » dans lequel s’interpénètrent ces
côté l’homme et, sur l’autre rive, Dieu, qui mondes opposés qui deviennent interactifs,
semblent séparés par un abîme infranchis- et presque transparents l’un à l’autre.
sable. La seule approche possible consiste à
maintenir les deux réalités et, plus encore, à L’accession du Chevalier Rose-Croix au
garder l’intervalle, la séparation, la tension. monde intermédiaire se réalise ainsi au
Car c’est dans cet intervalle que les degrés travers d’un état et par l’acquisition d’une
capitulaires prennent toute leur signifi- dynamique qui impliquent une expérience
cation et que se noue la relation tout à la initiatique particulière, suivie d’un retour
fois montante et descendante des mondes. dans l’espace et dans le temps historiques,
Il faut, en effet, refuser de célébrer unique- pour y rapporter ce qu’il a reçu de croissance
ment le matériel, ou seulement le spirituel, et de multiplication.
et parvenir toujours à se maintenir dans
l’entre-deux, qui ouvre la voie au question-
nement, et à l’infini de la présence d’autrui. L’état de médiateur
Nous pouvons alors revendiquer une Les changements de conscience induits
véritable « liberté de passer » d’un monde par les différentes étapes de l’initiation

Tradition Ecossaise - Octobre 2011 - Page 14


conduisent progressivement à une conver- au travers d’une gnose, c’est-à-dire d’une reconduit les choses sensibles vers leur source
sion du regard, de la conscience de soi et de connaissance intuitive radicalement étran- intelligible, et réciproquement. L’imaginal
la relation au monde. gère à la pensée cartésienne. assure ainsi le passage réversible entre le
matériel et le spirituel en les réunissant
Depuis le 1er degré, nous sommes Ce n’est pas la vision d’un autre monde dans une unité structurante.
graduellement attirés vers un univers qui est suggérée, mais une autre vision du Le Chevalier Rose-Croix doit ainsi
archétypique qui suscite, éveille, guide monde, c’est-à-dire un changement d’atti- assumer sa double nature, tout à la fois
et libère en nous notre propre capacité de tude ou, mieux, d’attention, quant au visible terrestre et divine, en réservant une part
construction. Dans ce creuset où se lient et lui-même. C’est cette nécessaire conversion égale au monde de la matière et à celui de
se délient les éléments, dans cet instant où du regard, déjà amorcée au 3e degré, qu’il l’esprit ; ce qui éclaire sans doute le signe et
tout est encore ouvert à l’infiniment possible s’agit désormais de mettre en œuvre par la le contre-signe. Comment, en effet, parvenir
de la déconstruction et de la recomposition puissance de l’imagination créatrice. à percevoir ces deux faces d’une même
du monde, nous pouvons établir notre réalité, à franchir cette étape décisive, si ce
propre cosmogonie. Cela se fait en dehors Ce qui nous est demandé alors, ce n’est n’est en prenant appui sur la puissance de
du temps et de l’espace profanes, au travers pas de nous détourner du sensible et du la faculté imaginative ? Car, finalement, il
des états multiples de l’être. s’agit toujours d’une seule et
même réalité et tout ce qui se
trouve dans le monde divin
Le lieu : se trouve également dans le
monde imaginal - monde manifesté, sous une
âme forme différente qui pourrait
même en constituer l’aboutis-
Entre l’absolu, Dieu, et le sement.
monde sensible, où l’homme L’imagination créatrice,
est exilé, il est un lieu que seule qui constitue la faculté cen-
connaît la vision intérieure : trale de l’âme, donne ainsi
c’est le monde imaginal, accès à une réalité de l’être
visible aux yeux de l’âme, qui, sans elle, resterait fermée
dans lequel les événements ne et interdite. L’âme devient
peuvent être compris selon nos alors le lieu privilégié de la
catégories historiques, car ils médiation féconde entre le
correspondent à de véritables corps et l’esprit
théophanies.

Il importe donc tout d’abord Le moment


de bien distinguer « imaginaire »
et « imaginal » : l’imagination L’initiation permet à celui
créatrice ne peut, en effet, être qui en fait l’expérience de
confondue avec un « imaginaire » s’abstraire provisoirement du
totalement fictif, ni même avec temps historique, qui est
une réalité affaiblie constituée La figure centrale du Christ s’associe au point d’union et d’épanouissement linéaire, pour accéder à
d’un assemblage d’images plus du cœur qui ouvre le regard et l’âme du Chevalier sur l’ensemble de la Création. l’espace-temps sacré qui se
Abraham de Franckenberg, 1639.
ou moins cohérentes. caractérise, tout à la fois,
Le concept de « monde imaginal », visible, mais de voir au contraire combien par une sorte de lieu hors de l’espace et
forgé par Henri Corbin, permet au contraire nous en sommes éloignés. Pour faciliter du temps, et par la création d’un temps
de désigner une authentique source de cette vision intérieure, nous devons d’abord cyclique, réitérable à volonté.
connaissance, et de différencier clairement dégager le chemin de cette faculté de voir La découverte, du 1er au 18e degré, du
l’imaginaire de l’intermonde de l’imagi- avec l’intelligence du cœur, caractéristique monde imaginal et de l’Imagination active
nation auquel nous avons accès par une du Chevalier Rose-Croix. comme passage y donnant accès, permet
forte déstabilisation de l’état ordinaire de Le cheminement peut alors se pour- d’échapper à l’antinomie de l’histoire et du
conscience. suivre par un voyage dans l’imaginal qui mythe de laquelle ne peut résulter qu’une
correspond à l’ouverture de l’âme humaine profanation. Il est donc ici question d’une
Il s’ensuit qu’il y a toujours un élément sur la Création ; comme si nous devions pensée proprement sacrée.
de l’être qui échappe complètement à nous préparer à utiliser la clé qui nous a été Au cours de notre parcours maçonnique,
l’intellect rationnel, et que ce dont il est confiée lors de notre réception au 4e degré. nous traversons ce que nous pourrions
question au 18e degré c’est de l’accession L’âme devient alors le moyen privilégié appeler les étapes universelles des degrés
à la plénitude des possibilités humaines de découvrir le monde intermédiaire ; elle de l’être. Si ce voyage spirituel se fait dans

Tradition Ecossaise - Octobre 2011 - Page 15


notre histoire particulière, en revanche, Et c’est au cours de notre pèlerinage imaginal qui permet de donner naissance à
la singularité de notre vie puise son sens dans les degrés capitulaires, que le mystère l’infiniment secret qui gît au fond de nous
dans les expériences transhistoriques sur aboutit à un nouveau face-à-face avec le sans s’y consumer. Notre imagination peut
lesquelles elle s’ouvre, renouvelant alors divin, mais dans une approche indirecte, alors allumer de nouveaux sens sans se
cette autre histoire qui raconte l’épopée du radicalement différente de celle décrite par brûler, comme Moïse qui reçoit le feu divin
chevalier spirituel. Le sens de cette histoire le rituel du 13e degré. Cette fois, la mise en devant le buisson ardent.
n’appartient pas à un temps chronologique, présence avec le monde transcendant n’est C’est en suivant un processus analogue
mais débouche au contraire sur un temps pas frontale, elle fait intervenir un inter- que le Chevalier Rose-Croix parvient à
mythique, éternel et créateur. médiaire spécial, que certains identifieront réaliser la conversion du regard qu’il porte
Nous devons, en quelque sorte, explorer à l’ange, mais qui n’est autre que le Soi sur le monde. Il redécouvre alors la parole
notre expérience humaine de la divinité : ce transcendant de l’initié lui-même, l’Image occultée dans les degrés précédents, dont
qui est intérieur nous devient alors extérieur, la plus profonde de son âme. les sens peuvent désormais éclore au 18e
et réciproquement, selon la manière dont Le processus est le même que celui degré dans une incandescence de l’imagi-
sont envisagés les multiples plans de l’être. décrit dans l’épisode biblique du buisson nation créatrice. En tant que médiateur, il
ardent où l’ange apparaît dans un brasier. devient, avec ses frères, garant du maintien
L’expérimentation des mondes de l’âme Moïse le regarde et voici que le buisson ne de l’ordre cosmique, pontife entre le ciel et
se fait ainsi en dehors du temps causal de se consume pas. Dieu l’interpelle alors en lui la terre et personnification archétypique de
l’histoire ; et le Chevalier accède à la quête du centre.
la position singulière de « l’anté- Une évidence appa-
riorité au temps », à une nouvelle raît alors : la tripartition
histoire du monde dans laquelle entre le monde sensible,
éclos le mythe de la Parole perdue et l’intermonde médiateur
retrouvée. La mission de médiation et le monde intelligible,
dont il est investi constitue alors repose sur la reconnais-
une inépuisable source de sens et sance de trois régions
de transcendance. L’esprit travaille ; de l’être et du connaître,
il fouille, rassemble, et organise. corps, âme et esprit ;
L’intelligence imaginale se met celle-ci correspond alors
en marche, comble les vides ; à un état permanent de
elle taille, façonne, sculpte, orne conscience, marquant
et magnifie l’universalité de la ainsi une différence es-
pensée. sentielle avec les degrés
précédents ; ce que le
Dès le 3e degré, le coup de maillet rituel traduit en indiquant
du Vénérable Maître est censé avoir que les travaux sont
anéanti une part de notre indivi- simplement « repris »
dualité, de notre ego, et avoir ouvert puis « suspendus », et
le troisième œil donnant accès à non plus « ouverts » et
l’intermonde de l’âme, qu’il va nous « fermés » comme dans
falloir désormais explorer. les degrés précédents.
Le monde intermédiaire est en-
suite présent au travers du monde
archétypique caractéristique de La dynamique
l’archiloge au 12e degré ; puis de médiateur
aux 13e et 14e degrés, où l’arbre
séphirotique, dans lequel circule Pour décrire le proces-
la puissance de la lumière divine sus complexe suivi depuis
se déploie entre l’En-Sof, extrême « En se plaçant au centre de la croix, à l’image du Christ, le Chevalier notre élévation à la maî-
limite du non manifesté d’où jaillit se positionne sur l’axe universel qui relie les mondes entre eux trise, on pourrait dire que
Keter, et le monde la manifestation et les rend communicants ». William Blake, Jérusalem, 1804-1820. le 3e degré réalise, après
dense, d’où émane Malkhut, la 10 e
l’initiation, une nouvelle
séphira. révélant son identité et le feu qui enflamme ouverture sur le monde intermédiaire, mais
Mais voilà bientôt que la Loge de Perfec- le buisson sans le détruire protège aussi que ce monde reste ensuite à explorer et que
tion s’achève avec l’échec de la 11e porte, Moïse de la fulgurance de la révélation. la quête de cette rose au parfum subtil, qui
à cause d’une confrontation trop directe Nous comprenons comment, à travers éclot dans le chapitre, ne peut être convena-
avec le principe. La Parole reste perdue et la une expérience croisée de la vision et de la blement entreprise que par le Chevalier des
transcendance semble à jamais inaccessible. parole, le feu devient le symbole du monde degrés capitulaires.

Tradition Ecossaise - Octobre 2011 - Page 16


Au 18e degré l’adepte acquiert, en effet, la matérialité à la pure spiritualité par d’un monde à l’autre, le Chevalier Rose-
la faculté de se positionner d’emblée au le passage du Pont de Gandara, nouvelle Croix peut, comme Perceval, établir une
centre de la croix, axe universel qui relie les représentation du monde intermédiaire. En dynamique de mise en communication de
mondes entre eux et les rend communicants. tant que médiateurs, nous sommes alors l’Orient et de l’Occident, par une création
C’est alors la découverte de la lisière plongés dans un mouvement de balancier continue. Muni de sa baguette de roseau,
supérieure de l’initiation qui imprime à qui nous conduit de Babylone à Jérusalem il est devenu tout à la fois un médiateur
notre démarche une dynamique de tous et de Jérusalem à Babylone ; et cela signifie et un pèlerin, faisant éclore dans le monde
les instants et qui nous conduit déjà à déjà qu’aspirer à être un homme accompli les sens multiples d’une parole perdue et
rapporter dans le monde ce que nous avons qui réalise la synthèse harmonieuse des retrouvée. Ces nouvelles qualités lui per-
reçu. Le Chevalier Rose-Croix devient alors trois mondes du corps, de l’âme et de l’es- mettent d’éprouver non seulement un retour
un centre de réintégration et cela se traduit, prit, c’est finalement acquérir la « Liberté de au centre, mais aussi une expansion à partir
tout à la fois, par une action de nomadisme passer » d’un monde à l’autre sans risquer du centre. Le processus traduit l’acquisition
et par la découverte du cœur comme organe de se laisser capter par la matérialité ou, de ce qui, au fil des degrés, est devenu une
de perception. à l’opposé, par le mysticisme. Notre guide, véritable ascèse initiatique.

Car il faut bien constater


La dynamique que depuis le début de notre
du pèlerin parcours notre quête tourne
autour de la recherche du
Il ne s’agit pas, au travers centre : centre de la Loge au
du monde imaginal, de créer 1er degré ; centre du cercle au
des images, figures ou notions, 3e degré ; centre de l’idée au
qui seraient révérées au-delà 13e degré et, enfin, centre de
de ce qu’elles sont, c’est-à-dire la croix au 18e degré. C’est
de simples intermédiaires entre alors seulement que débute
l’intelligence humaine et l’inef- véritablement la conquête de
fable ; car une telle approche l’être par le passage effectif
relèverait d’une idolâtrie, de la manifestation au divin,
dénoncée dès le 4e degré. Les mais sans coupure, sans
images conductrices devien- interruption.
draient alors séductrices, Le symbolisme de la croix
transformant ceux qui les occupe donc désormais une
contemplent en observateurs place centrale, caractéristique
passifs qui n’auraient plus à de cette mission de média-
chercher leur parole propre. tion. Elle symbolise les états
Au contraire, le Chevalier multiples de l’être auquel
Rose-Croix, en tant que média- donne accès la pénétration
teur, acquiert une dynamique du monde intermédiaire. Elle
qui est l’essence même de son permet la mise en concordance
état de Chevalier, et celle-ci de toutes les potentialités
s’oppose à la force d’inertie humaines, dans une communion
caractéristique de l’idolâtrie. parfaite, un épanouissement
Car, en effet, le sacrifice ne intégral. Car un individu, quel
peut être fait, le don de soi ne que soit son degré de réalisation
peut être réalisé que si l’on personnelle ne représente
consent à marcher, à aller plus qu’une unité relative et
loin, à quitter l’endroit où l’on fragmentaire, c’est-à-dire un
a ses habitudes, à prendre état particulier qui reste soumis
son bâton de pèlerin, pour «... prendre son bâton de pèlerin, pour aller ailleurs, là où il y a tout à refaire.» à une certaine forme de
aller ailleurs, là où il y a tout à Hermann Hugo, Gottselige Begierde, Augsbourg, 1622. prédétermination, liée à tous
refaire. Cela veut dire « meurs les conditionnements dont il
et deviens ! » et cet ordre dérange la force le plus humble de tous, ne peut donc être n’arrive jamais à se débarrasser complè-
d’inertie qui est en nous. que le Soi transcendant, débarrassé de la tement. La croix représente alors l’homme
gangue de ses conditionnements culturels. universel, elle devient le point idéal où se
Les 15e et 16e degrés décrivent donc La découverte de cet axe transforme toute concilient et se résolvent les oppositions.
ce qu’on pourrait comparer à un véritable errance en pèlerinage. Le choix de vie du Chevalier Rose-Croix
pèlerinage de l’âme, nous conduisant de Ayant acquis la Liberté De Passer n’est donc pas entre les diverses dimensions

Tradition Ecossaise - Octobre 2011 - Page 17


du monde ; il apprend au contraire à les cachés qui nous plongent au cœur du monde
concilier, car se vouer exclusivement à l’une intermédiaire. Il nous est alors permis de
ou à l’autre serait un grave manquement réaliser in situ un processus d’individuation
aux exigences de l’être. Cela permet de d’autant plus étonnant qu’il se renouvelle
redonner un sens à une humanité déchirée en permanence dans une dynamique de
par les matérialismes ou les mysticismes de déconstruction et de reconstruction de notre
tous ordres en réservant une part égale au personnalité ; et nous comprenons le mot de
monde sensible et au monde intelligible. passe « Emmanuel », Dieu avec nous et non
plus seulement en nous.
Il y a donc bien, depuis la chambre du
milieu, une continuité de la démarche ini- C’est pour cela que la parole n’est pas
tiatique : au 3e degré les maîtres s’étaient retrouvée une fois pour toutes ; qu’elle
entendus dire « Voyagez mes Frères » ; et reste constamment à découvrir, comme le
voilà que maintenant on leur dit « Prenez rappelle notre rituel lors de la reprise des
votre bâton de pèlerin ». C’est dire que le travaux : « Nous venons chercher la parole
Chevalier Rose-Croix, poursuivant la réali- perdue que nous espérons trouver. »
sation du Grand Œuvre alchimique ébauché
au 3e degré, doit encore amplifier cette Dès lors, il s’agit de libérer notre propre
action de nomadisme et de transmission capacité de construction et de renouvelle-
entreprise au seuil de la Loge de Perfection. ment ; mais aussi de rendre ce que nous
avons reçu, en nous préparant à passer de
la situation de sujet passif qui reçoit l’ini-
La dynamique de la parole tiation à celle de sujet actif, dispensateur de
cette même initiation.
Dans cette quête, la parole retrouvée
devient l’image de notre être se déployant Le Chevalier peut alors parcourir les
dans le monde ; elle correspond à une voies de la connaissance, parce qu’il est
parole d’amour en tant qu’elle nous relie aux « guidé » par la loi du cœur et qu’il va
autres hommes et à nos Frères Chevalier pouvoir devenir guide à son tour. Sa mission
Rose-Croix, au travers de la reconnaissance n’est plus seulement de compréhension,
de ce que nous portons en nous d’universel. La posture du Chevalier Rose-Croix marque mais aussi de transmission. Il n’est pas
En identifiant chez l’autre le même principe sa position de médiateur entre les mondes seulement un médiateur entre le ciel et la
existentiel qui fonde notre propre existence, et l’état du dépassement et du don de soi. terre, il l’est aussi au sein de la fraternité
Thuileur du Rite Ecossais Ancien et Accepté
nous pouvons opérer la conversion de notre du Commandeur de Grasse Tilly.
initiatique que constitue le chapitre, et à
regard et faire l’apprentissage de l’Amour. l’égard des autres Maçons et des autres
Car au milieu de la perception extérieure hommes, ses frères.
surgit le regard intérieur qui se reconnaît du 18e degré qui apparaît comme le
dans l’infini de la présence d’autrui. prolongement d’une réalisation amorcée Le Chevalier, armé de son seul bâton de
par l’élévation à la maîtrise. Mais cette fois, pèlerin, doit désormais, dans une démarche
Cet « acte d’être » ne peut être vécu que c’est grâce à la puissance du cœur, organe humble et discrète, assumer sa mission
si le Chevalier devient médiateur entre les spécifique de l’imagination créatrice, que de médiation en recueillant les influences
mondes, dans une liturgie du dépassement l’initié se rend présent aux multiples plans réciproques du ciel et de la terre pour
et du don de soi. L’amour le propulse alors de l’être ; à cet instant magique ou la rose rapporter aux autres ce qu’il a reçu de
dans toutes les directions ; passant d’une rouge à cinq pétales apparaît au centre de croissance et de multiplication.
réalisation horizontale à une réalisation la croix.
verticale, puis à une réalisation multidirec- Nous pouvons dès lors considérer que Le Chevalier Rose-Croix est donc
tionnelle et multidimensionnelle : de l’Orient nous avons effectué un saut ontologique, fondamentalement un médiateur qui
à l’Occident, du Septentrion au Midi, du représenté par le franchissement du pont, parcourt humblement les colonnes, les
Zénith au Nadir. C’est là précisément que ensuite amplifié par cet état de dématé- styles ou les vallées dans un mouvement
s’effectuent la rupture de niveaux et la mise rialisation éprouvé au 17e degré et dans la continuel de recherche et de transmission
en communication du ciel et de la terre, de première partie de la cérémonie de réception qui l’a déjà conduit de la connaissance
la matière et du principe, de l’enfer et du au 18e degré. à l’amour, et qui le porte vers l’action. La
paradis. Il y a alors autant d’axes qu’il y a C’est dans ce dépouillement extrême, transformation progressive de son être,
de possibles à partir d’un centre. que le souffle qui est en nous peut se vécue du 1er au 18e degré, peut désormais
manifester dans l’incandescence de l’œuvre rejaillir dans le monde.
On comprend que ce processus puisse au rouge : I.N.R.I. La Parole représente alors
s’enraciner plus particulièrement au cœur un feu spirituel et une explosion de sens C. T.

Tradition Ecossaise - Octobre 2011 - Page 18


Foreword Liminar
Access to the intermediate world is potentially given us as early as El acceso al mundo intermedio nos es dado potencialmente desde la
the initiation, by entering the sacred space-time then renewed par the iniciación por la penetración del espacio-tiempo sagrado, y luego renovado
opening of the work in the three first degrees and the Expert’s drawing the por la apertura de los trabajos en los tres primeros grados y el trazado del
lodge table. At this stage, it is but a timid incursion, which will have to be Cuadro de Logia por el Experto. En esta fase, sin embargo sólo se trata de
renewed and strengthened in the course of our progress in the degrees of una tímida incursión, que deberá renovarse y consolidarse durante nuestro
the rite until it is becomes, ideally speaking and much later, a permanent recorrido en los grados del rito, hasta pasar a ser, idealmente y mucho más
state. tarde, un estado permanente. Ya que en este intervalo es donde los grados
capitulares toman todo su significado y donde se establece la relación al
For it is in this interval that the capitular degrees assume all mismo tiempo ascendente y descendente de los mundos.
their meaning and that is knotted the relationship both ascending and
descending of the worlds. We can the claim a true Liberty to Pass from Podemos entonces reivindicar una verdadera “libertad de pasar”
one world to the other without the risk of falling down into a destructive de un mundo a otro sin correr el riesgo de hundirnos en un materialismo
materialism, or on the contrary into a mysticism that would make us destructivo, o al contrario en un misticismo que haría de nosotros seres
contemplative beings, incapable of acting in the world. contemplativos, incapaces de ejercer una acción en el mundo.

In relation to the mastership virtually acquired in the 3rd degree, and El Caballero que hace brotar los sentidos ocultados de una Palabra
to the levite of the Lodge of Perfection, the Knight who makes fly the hidden redescubierta en el templo rojo, realiza pues, con relación a la maestranza,
meanings of a word rediscovered in the red temple realizes then a degree of prácticamente adquirida en el 3er grado, y con relación al levita de la logia
integration more accomplished to the universe whence he proceeds. de perfección, un grado de integración más cercano al universo del cual
procede.
The Knight plunging into the heart of the intermediate world realizes
La sumersión del CR+C en el centro del mundo intermedio se realiza
himself through a state and the acquisition of a dynamics which imply a
así a través de un estado y por la adquisición de una dinámica que
particular initiatory experience, followed by a return into space and historic
implican una experiencia iniciática particular, seguidos de una vuelta en
time, in order to prepare himself to bring back what he got in growth and
el espacio y el tiempo históricos, para prepararse a traer lo que recibió de
multiplication.
crecimiento y multiplicación.
This adventure, realized through the imaginary world may be compared Esta aventura que se realiza a través del “mundo imaginal” puede
with a real pilgrimage of the soul, the capitular degrees of which are the compararse a un verdadero peregrinaje del alma cuyos grados capitulares
preferred ground. The Rose Croix Knight becomes then a link between the son el terreno de elección. El Caballero Rosa Cruz se convierte entonces
material and the spiritual, which no doubt enlightens us on the sign and en un guión entre lo material y lo espiritual; lo que aclara seguramente la
countersign. seña y contraseña.
After getting the Liberty to Pass from one world to the other, he may Después de haber adquirido la “libertad de pasar” de un mundo a
claim access to a permanent state of consciousness which explains that otro, puede reivindicar el acceso a un estado permanente de conciencia
the work of the Chapter is only adjourned and gone back to, and not opened que explica que los trabajos del Capítulo “estén solamente “suspendidos”
or closed as in the previous degrees. y “reanudados”, y ya no “abiertos” y “cerrados” como en los grados
anteriores.
From the beginning he may set himself in the centre of the cross and
spread in the world the manifold meanings of a lost word, continually to Puede así inmediatamente colocarse en el centro de la cruz y hacer
be found again. n que nazcan en el mundo los sentidos múltiples de una Palabra perdida que
queda continuamente por re-encontrar. n

Tradition Ecossaise - Octobre 2011 - Page 19


Le sacrifice
Claude Guichard

Le sacrifice se définit généralement par la suppression ou l’abandon


volontaire d’un bien ou d’une qualité dans le but d’atteindre
un objectif jugé plus important. Cette interprétation courante
évoque l’échange et la privation au profit de l’acquisition
avantageuse d’une qualité morale ou matérielle dont l’appréciation
n’est pas dépourvue de subjectivité. Une interprétation du sacrifice
qui rejoint le « do ut des » (donne pour que je te donne).

A u-delà du sens commun,


le thème du sacrifice est
inséparable de celui du sacré .
La définition du sacré est complexe et
varie selon que l’on se place d’un point
origines cultuelles considérées comme
cruelles et archaïques. C’est pourtant dans
ces origines qu’il nous faut puiser pour saisir
le sens initiatique du sacrifice. Il nous faut
retourner aux conceptions traditionnelles
de vue profane, religieux ou initiatique. On d’un acte nécessaire et vital pour l’homme
peut globalement définir le sacré comme dans sa recherche permanente d’équilibre
étant ce pour quoi on sacrifie et/ou se entre le ciel et la terre, pour prendre la
sacrifie, quelles qu’en soient les raisons, mesure du « meurtre sans cruauté ».
y compris des raisons profanes. Nous L’observation des rites sacrificiels, quels
rendons sacré, nous « faisons sacré » qu’ils soient, met en avant la volonté
(du latin sacrum facere) en payant de persistante de se libérer de l’emprise
notre personne, mais le don est aussi, matérielle, de libérer l’esprit.
nous le verrons, ce qui rend plus heureux
en donnant qu’en recevant.
L’héritage culturel
Relevant aussi bien du domaine public
que du domaine privé, la nature du sacrifice Les mystères grecs, les mythologies
varie selon les circonstances. Le sacrifice scandinaves et celtiques, les cultes osiriens,
peut être consenti par convictions person- les théologies hindoues et avestiques, tout
nelles, politiques ou religieuses, donner lieu comme le dogme chrétien associent natu-
à l’abstinence par engagement ou au don de rellement au sacrifice l’idée de consécration
la vie par amour ou héroïsme, répondre aux et plus généralement l’idée de sacré. Le
devoirs civiques ou à la recherche du salut sacré évoque la manifestation d’un absolu
éternel par l’expiation de ses fautes. Dans invisible et supra humain mais aussi la
tous les cas, et aussi louables que soient manifestation de puissances cosmiques où
toutes ces intentions, la vision moderne du peut s’exprimer la participation de l’homme
sacrifice relie l’action essentiellement au au plan supérieur. Le sacré ne se décrète
courage et à la vertu, la séparant de ses pas, il est le résultat d’un vécu qui prend

Tradition Ecossaise - Octobre 2011 - Page 20


corps au travers des rites et se régénère à la mise à mort. Il s’agit le plus souvent
au travers de la réitération de ces mêmes d’un animal à qui le prêtre, le sacerdos,
rites. En résumé, le sacré religieux est ce qui investi du pouvoir qui l’autorise à sacrifier,
permet de faire l’expérience du tout autre. extrait la victime du monde des vivants.
Le sacrifice est le rite religieux par excel- Il lui fait franchir la limite. Le chemin qui
lence, il fait partie de l’histoire des hommes, mène à l’autel du sacrifice est un parcours
il est présent dans les écrits fondateurs et de sacralisation au terme duquel s’opère
les légendes, il est au centre de tous les la purification ultime par la libération de
cultes, c’est le lien essentiel entre l’homme l’esprit qui se dégage totalement de la
et la divinité. matière au travers de la mort. Le lien avec le
Comme la prière, il tente de créer un profane est totalement coupé, la victime est
dialogue avec le divin. Mais tandis que la renvoyée aux dieux après avoir été débar-
prière se présente comme un mouvement rassée de ses souillures. Les restes de la
de l’âme, le sacrifice comporte l’usage d’un victime sont, selon la tradition, abandonnés
corps, d’une matière que l’on abandonne ou ou brûlés, dans les deux cas la vie est
que l’on détruit. Il interpose entre l’homme rendue en intégralité aux dieux. Ce retour
et le divin une réalité intermédiaire, la du don de la vie s’observe particulièrement
victime, sacrifiée, afin d’assurer le contact dans les rites sacrificiels pratiqués par
entre les deux mondes. les Carthaginois et les peuples sémites
Un désintéressement limité : tous les où s’effectue l’offrande des premiers
sacrifices revendiquent l’abnégation, le nés, enfants et animaux. Ces sacrifices Agni le dieu du feu, chevauche un bélier,
sacrifiant se prive scrupuleusement et sans sanglants symbolisent la reconnaissance l’animal associé au feu, dans le principe
des sept chakras majeurs de l’hindouisme.
regrets apparents de ce qui lui est le plus de la paternité divine.
cher, il choisit la victime la plus précieuse,
il porte un soin particulier à offrir ce qui est Le don de la nature
à la limite de sa portée, à la limite de son Les sacrifices agraires reposent sur une sacrifice de l’Un. Prajapati qui se donna
courage. Cependant, cette offrande n’est idée toute différente du « do ut des ». Ils lui-même aux dieux fut ainsi le premier
pas entièrement libre, elle est pour partie sont plus généralement dédiés à la nature, sacrifiant et la première victime sacrificielle.
imposée, elle répond à une dette ressentie ils ont pour but de solliciter la fertilisation Le récit est résumé ainsi : « Parce que le
qui transforme l’abnégation en l’exécution et par extension la fécondation. L’offrande sacrifice de l’Un (auto-division et mort)
d’un devoir que les dieux exigent. Un sacri- ne donnera pas obligatoirement lieu à une est une propriété formelle de la création, le
fice réalisé par convoitise mais aussi par mise à mort mais au don d’une récolte sacrifice des créatures «résorbe» l’Un divisé
contrainte et parfois par peur. Le don pré- précieuse ou du sang d’un animal consommé en elles et le rend à lui-même. »
senté comme désintéressé peut être fait, en lors d’un banquet.
réalité, au profit d’un retour égoïste. Donner Abraham est appelé à sacrifier son fils
pour recevoir. Le sacrifice se présente alors Au-delà du lien sacré il y a une volonté Dans la version biblique : Dieu met
sous la forme d’un contrat tacite autour de semer le sacré, de le répandre, de faire Abraham à l’épreuve en lui demandant de
duquel sacrifiant et divinités échangent naître la vie. En répandant le sang, la sacrifier son fils. Devant son obéissance,
pour leur bien réciproque. Bien avant nourriture ou la récolte dans les sillons Dieu intervient par l’intermédiaire d’un
l’apparition des rites expiatoires qui visent s’inscrit un cycle qui a pour propriétés de ange et permet à Abraham d’offrir un bélier
à racheter la faute et effacer les stigmates rendre à la terre ce qu’on lui a pris pour en holocauste à la place de son fils.
du péché, les rites sont pratiqués selon une qu’elle nourrisse de nouveau, c’est une Dans la version coranique : Abraham
forme de réciprocité sacrificielle qui s’inscrit œuvre de régénération. et son fils cheminent ensemble conscients
dans la dette symbolique du don originaire : et résignés sur le sort qui les attend. C’est
le dieu a donné la vie, on lui doit la vie, il Le sacrifice dans l’Inde ancienne alors qu’il entend la voix qui lui dit : « nous
faut lui rendre la vie pour louer sa fécondité. Les récits du sacrifice de Prajapati, le récompensons ceux qui font le bien. » Le fils
Les origines culturelles et les rituels « Seigneur de la génération » et personnage est racheté par un sacrifice solennel, son
du sacrifice sont multiples, il s’en dégage central des spéculations brahmaniques, souvenir est perpétué dans la prospérité et
pourtant une unité dans le principe qui sont riches d’enseignement. Lorsque le la paix est sur Abraham.
induit toujours les notions d’échange, de monde n’était qu’esprit, n’existait que
destruction, de mort et de dépassement. Prajapati à qui vint le désir de se mani- Il est, à première lecture, difficile de
fester. Il émit tout ce qui est dans l’univers comprendre pourquoi et en quoi Dieu voulut
selon des modalités propre à celui-ci. Ces éprouver un père d’une façon si terrible et
La nature du sacrifice modalités imposaient le passage de l’Un au si inhumaine, pour, à l’ultime moment,
multiple, ce qui en conséquence supposait lui accorder sa clémence. Il faut observer
Le don de la vie la perte du créateur : symboliquement une qu’une importance particulière est donnée à
Le sacrifice est presque toujours associé mort du premier, autrement dit, l’auto- la préparation et au discours qui précèdent

Tradition Ecossaise - Octobre 2011 - Page 21


au sacrifice. Abraham se prépare au renon- lui recouvre les yeux, il est purifié lors de ces Dieu. » Exclamation qui résonne comme
cement, à l’abandon, il en fait son devoir et voyages, il change d’état. Le néophyte est une appropriation du divin, projection
c’est le respect du devoir jusqu’à la mort qui ensuite intégré dans la chaîne d’union, dans symbolique d’une réalisation en lui-même
est récompensé. Le sacrifice d’Abraham met le cercle de la communication qui l’unit à de ce principe élevé qui est en nous et non
en avant la notion de foi, qui donne accès l’autel de la Vérité. en dehors de nous. Les 9 Maîtres, par leur
au dialogue avec Dieu selon une langue ronde autour du cercueil, tracent le nouvel
commune. Sans la foi, Abraham est un Le sacrifice d’Hiram espace sacré circulaire. La mort d’Hiram
meurtrier en puissance ; vu sous l’angle « Ainsi le Maître est mort pour avoir laisse une œuvre inachevée qui ne concède
de la foi il s’est extrait de la morale pour accompli son Devoir jusqu’au sacrifice » aucune place à la révélation et donne toute
s’élever, par le devoir, au niveau de l’absolu. Le 3e degré, par le meurtre d’Hiram, nous sa portée ésotérique à l’acte fondateur du
Il s’agit là d’une différence importante, car présente le sens initiatique du sacrifice de Rite Écossais Ancien et Accepté. La mort
si réitération de ce sacrifice il y a, l’homme façon évidente. Il évoque le mythe de la d’Hiram représente la vie du Maître, lequel
est appelé à le pratiquer non au travers de palingénésie, le meurtre rituel conséquence doit savoir comment faire vivre sa lumière
la destruction d’une victime mais au travers de la trahison majeure à la vocation pre- consciente et ne pas la laisser succomber
de la foi. mière, le sacrifice volontaire de l’homme à ses démons. La mort d’Hiram délivre un
Devoir : retrouver la Parole perdue,
La notion Parole investie d’une mission
particulière, permettre à l’homme
de sacrifice de communiquer avec le sacré. La
au Rite Ecossais Parole est vivante, elle n’est pas
Ancien et Accepté uniquement une prière qui monte
de l’homme vers le sacré, mais
Le macrocosme universel aussi un moyen pour le sacré de
échappe à la compréhension s’adresser à l’homme. Ainsi, le
humaine mais le principe qui sacrifice d’Hiram perpétue la tra-
régit toutes les choses dans leur dition d’une transmission vivante.
ensemble, et chaque chose en
particulier, semble accessible par Le Chevalier Rose-Croix
l’introspection, le discernement et Le sacrifice est au centre du 18e
la compréhension par analogie des degré comme le 18e degré est au
différentes cultures. Accéder à cette centre de la démarche maçonnique.
compréhension suppose le travail Le Chevalier est un combattant,
sur soi, un devoir de descente dans engagé totalement à la poursuite
les sombres régions de son être, se d’un idéal porté en lui et considéré
confronter à soi-même, surmonter par lui au-dessus de toute néces-
la peur de tailler dans le vif pour sité. Depuis son engagement dans
vaincre les passions qui se terrent ; l’Ordre, l’initié s’est efforcé de
il faut libérer l’esprit, le faire reconstituer la sacralité propice à
s’échapper aux contraintes des une forme de réintégration de l’être
plans humains de l’entendement. Le dans son espace originel. Du Maître
travail à accomplir par l’initié sera Secret au Chevalier Rose-Croix s’est
de se transformer pour transformer « Le sacrifice d’Abraham met en avant la notion de foi précisée la voie royale qui fixe les
son mode de compréhension ; il le qui donne accès au dialogue avec Dieu ». Andréa Mantegna. règles de conduite et s’est dévoilée
fera par dépouillements successifs, celle du sacerdoce qui donne le
de lâcher prise en lâcher prise au pouvoir de procéder soi-même au
prix de sacrifices toujours plus intimes. Une déchu afin de faire renaître l’homme sacrifice.
progression dans le vécu du sacrifice qui ne véritable, fidèle à son destin. Hiram apparaît La prise de conscience de l’immanence
sera pas sans rappeler l’évolution des rites comme sacrifiant et victime à la fois. divine conduit le cherchant à concevoir le
évoqués plus haut. En procédant par substitution, le Rite sacrifice au-delà de l’offrande, pour laisser
nous invite à participer à un sacrifice ini- place au renoncement.
On observe dès l’initiation au 1er degré tiatique dont l’accomplissement ramènera Le Chevalier procède à un autosacrifice,
le vécu de trois phases que l’on peut le sacré dans la Loge profanée. sans intermédiaire et sans destruction, dont
rapprocher de celles des rites de sacrifice. Le compagnon prend la place de l’offrande n’est autre que celle de l’ego.
L’impétrant est préparé et séparé du profane la victime, sa chair quitte les os, il se L’ego qui emprisonne l’esprit, qui est source
par le passage dans le cabinet de réflexion décompose avant d’être relevé par les cinq de conditionnements, d’illusion de liberté.
puis par son introduction dans le Temple. points de la Maîtrise entre l’équerre et le L’ego qui enferme l’être dans la dualité, le
Tenu à l’écart des Frères par le bandeau qui compas et s’écrier « Ah ! Seigneur mon privant de toute libération spirituelle.

Tradition Ecossaise - Octobre 2011 - Page 22


L’éclaircissement du sens de la vie passe sacré archaïque dans son meilleur aspect, Nous connaissons tous l’importance du
par la connaissance de ses propres motifs et une récapitulation du chemin parcouru par feu pour le Chevalier Rose-Croix ; de même
de ses propres limites. Lucide et courageux, une longue quête où la violence finit enfin nous avons remarqué la présence quasi-
le Chevalier se dépouille de ses dernières par triompher de la violence. L’Évangile de permanente de cet élément dans les rites
attaches à la matérialité, emprunte le Jean gomme toute allusion au sacré violent de sacrifice. Sans vouloir évoquer toute la
chemin qui conduit au plus profond de soi, pour mettre en avant le commandement de portée symbolique du feu au 18e degré, nous
là où se construit le langage symbolique charité: « Je vous donne un commandement pouvons remarquer que dans la tradition
pour, dans le temple noir, croiser la mort, y nouveau : vous aimer les uns les autres. » védique, Agni, le dieu du feu est présenté
échapper et que se manifeste le souffle de La croix symbolise alors la victime inter- comme le « Deva » le plus important. Il est
l’esprit. Même si la quête du Chevalier ne médiaire par le don de soi à la première le feu qui embrase les trois mondes. Il est
s’arrête jamais, il est intéressant de noter personne. le feu sacrificiel des hommes sur la terre,
que la partie rituelle du travail s’opère de Le Rite ne dispense pas de discours il est la foudre qui brûle l’air, il est la vie
l’heure où le soleil s’obscurcit à celle où moralisateurs ni d’enseignements dogma- qui illumine le ciel de ses rayons. Si Agni
les ténèbres se sont dissipées. Cet espace tiques, les rituels procèdent par analogie, la symbolise, une fois de plus, l’intermédiaire
temps qui marque une sépa- entre les hommes et les dieux,
ration définitive avec le temps il représente explicitement une
cyclique, est aussi signifié triple signification du feu : le
comme celui qui va du moment feu que les hommes cherchent
où la Parole fut perdue à celui à maîtriser pour régénérer et
où la Parole est retrouvée. Le purifier, le feu médiateur entre
travail effectué aux heures le ciel et la terre, le feu symbole
de la nuit exprime le sens de vie et de toute connaissance
ésotérique de la démarche placée hors de portée des
intime menée pour sortir d’une hommes. Trois significations,
nuit qui ne peut être définitive, trois feux que nous observons
pour passer de l’œuvre au également dans les temples de
noir de nos enfers à l’œuvre Rome et chez les alchimistes.
au blanc révélatrice d’une Lors de la cérémonie de la
autre partie de soi. Dans les Cène, la braise qui se consume
ténèbres les plus profondes, la évoque les parfums sacrifi-
souffrance occasionnée par la ciels. La fumée qui s’élève
perte de la Parole est une prise ouvre la voie de la médiation,
de conscience nécessaire pour montre l’axe vertical qui
que s’opèrent successivement s’élève vers le divin. Mais la
une rupture, une purification cérémonie est à double sens.
puis une renaissance, qui Le pain et la coupe circulent
est plutôt une naissance, « Pareil à l’or purifié dans le four à fusion, le cœur du juste est purifié dans le cercle de fraternité où
celle de l’être spirituel. Ce par le feu ». Aurora consurgens, début du XVI siècle.
ème
l’ordre chronologique s’efface
cheminement révèle de façon pour laisser place à la simul-
explicite que si le sacrifice est tanéité du temps spirituel.
une nécessité, il n’est pas destruction mais Cène comme l’Agape pascale en sont l’illus- Soutenus par le signe et le contre-signe qui
don de soi. Le dépouillement du Chevalier tration parfaite. Les Chevaliers prennent évoquent ici l’intervention d’échanges entre
suscite une réaction en miroir qui se traduit en commun les repas au cours desquels les deux mondes, les restes du pain et du vin
par une appropriation spirituelle source de sont partagés les symboles du ciel et de sont jetés dans le brasero en compagnie du
vie, d’espérance et de dépassement. la terre. Ils participent à un rite d’alliance triangle sur lequel était inscrit le mot sacré.
Comme dans la tradition de l’Inde entre individus au cours duquel s’opère la Le feu de l’amour peut descendre. Tout est
ancienne, le Chevalier Rose-Croix se sacrifie transmission horizontale de la tradition. En consommé, la nature est renouvelée, le feu
pour retrouver son identité, se réunifier, il se se nourrissant de végétaux fermentés et embrase les cœurs.
connaît, il connaît Dieu en lui. sacrés nés d’une divinité immolée, à travers
un meurtre primordial créateur, les Cheva-
La Cène et l’Agape Pascale liers se nourrissent symboliquement d’un Pour conclure
Les Évangiles instituent l’eucharistie être divin, établissant ainsi le lien privilégié
comme un partage symbolique qui instaure avec le cosmos. Notre sacrifice de Chevalier est constant
la présence divine au travers de la réité- et sans fin, il est librement consenti et pro-
ration d’une cérémonie sacrée présentant Le feu cède par dépouillement des métaux, par la
le corps et le sang de la victime. On peut « Pareil à l’or purifié dans le four à fusion, connaissance de soi et par la mort symbo-
y voir un lien avec ce qui déjà animait le le cœur du juste est purifié par le feu. » lique, trois étapes du sacrifice maçonnique

Tradition Ecossaise - Octobre 2011 - Page 23


guidé par l’âme entre le corps et l’esprit. Le Cette victoire libère la voie de l’ascension Dans une recherche permanente de la
renoncement auquel il est procédé, soutenu spirituelle. Elle n’a de sens qu’au travers du vérité et de l’humilité, nous empruntons la
par la Foi et l’Espérance conduit à la Charité partage. Nous partageons, en bas, le pain et voie du feu pour nous élever dans l’amour
qui n’ordonne aucune perte. le vin, signifiant ainsi la mise en commun de de la vie et l’amour de l’Autre. Autosacrifice
Il s’agit d’un sacrifice qui n’ampute notre combat mais aussi le partage de notre parfois complexe mais au dénouement
pas mais qui transforme, qui met en avant source commune qui est en haut. toujours heureux puisqu’il fait que la Foi, la
la face harmonieuse de l’homme. Parce L’autosacrifice nous a conduits à la prise Charité et l’Espérance nous font bénir des
que nous mettons nos faiblesses sous la de conscience que le mystère de la création hommes, nos Frères.
coupe de nos forces, nous soumettons notre est analogue au mystère ressenti d’une pré-
volonté et pouvons vaincre nos passions. sence en nous, propre à chacun et partagé
C’est la victoire sur soi-même. par tous. C. G.

Foreword Liminar
Sacrifice is the religious rite par excellence. At the center of all cults, El sacrificio es el rito religioso por excelencia. Centro de todos los
present in the founding writs and legends, sacrifice is part of the history cultos, presente en los escritos fundadores y las leyendas, el sacrificio
of man, it is the essential link between man and the Divine. It s theme forma parte de la historia de los hombres, constituye el vínculo esencial
is inseparable from that of the sacred. To make a sacrifice is produce entre el hombre y la divinidad. El tema del sacrificio es inseparable del
the sacred, leave the profane world to live the experience of the entirely de lo sagrado. Sacrificar es hacer sagrado, separarse del profano para
different. Formerly deemed crual and blood- shedding, the religious origins vivir la experiencia del todo otro. Percibidos hoy crueles y sanguinarios,
of the sacrifice are full of information and show, whatever the ritual, that los orígenes cultuales del sacrificio son ricos de enseñanzas y demuestran,
men want to surpass themselves. cualquiera que sea el ritual, la voluntad de los hombres de sobrepasarse.

El sacrificio es un tema central para el Caballero Rosa-Cruz que, el


Sacrifice is a central theme for the Rose+Croix Knight who, his corazón encendido por el amor de toda vida, pretende exaltar los más
heart inflamed with the love of every life, endeavours to exalt the noblest nobles sentimientos. Para él, el sacrificio responde a la necesidad interior
feelings. For him sacrifice answers to the inner want to establish an de establecer un contacto íntimo con lo divino, pero la ofrenda de la víctima
intimate contact with the divine, but the offering of the victim makes room deja lugar al renunciamiento. Es por el auto sacrificio que el caballero se
for self-abnegation. It is through self-sacrifice that the knight gets rid of desnuda de su ego y se desliga de sus ilusiones. El caballero hace el don
his ego and lets go his illusions. The knight makes a gift of himself, he de sí mismo, se transforma para transformar su método de comprensión.
transforms himself to transform his mode of apprehension. The AASR gives El Rito Escocés Antiguo y Aceptado aporta una enseñanza que, por la
a lesson that, through experience, leads the Secret Master who commits vivencia, conduce el Maestro Secreto comprometido en la vía del Deber
himself to the way of Duty as far as sacrifice, to born again and be made hasta el sacrificio, a renacer y ser constituido Caballero Rosa-Cruz, el que
a Rose+Croix Knight, he who triumphs over himself. This victory clears the triunfa de sí mismo. Esta victoria libera la vía de la ascensión espiritual que
way to a spiritual ascension leading to the consciousness that the mystery conduce a la toma de conciencia que el misterio de la creación es similar
of the creation is identical with that felt of an inner presence in every one al misterio, experimentado en nosotros mismos, de una presencia propia
of us and shared by all. Thus can the knights share the bread and the wine a cada uno y compartida por todos. Así los caballeros comparten abajo el
down on earth, meaning the common fight, but also a reminder that they pan y el vino significando el combate común, pero también recordando su
share their common source high up. If sacrifice is a permanent fight with fuente común que está arriba. Si el sacrificio es una lucha permanente con
one self, the gift of self makes the knight happy, far from losing himself he sí mismo, el don de si mismo vuelve el caballero feliz, lejos de perderse, se
finds his way in Love. n encuentra en el Amor. n

Bibliographie

- Marcel Mauss et Henri Hubert. Essai sur la nature - Jean-Pierre Berthelon. Miscellanées traditionnelles
et la fonction du sacrifice. Collection les classiques et maçonniques. Éditions Techni Plis. Levallois 1979.
des sciences sociales 1899. - Paul Diel. Psychologie de la motivation. Éditions Payot.
- Simone Weil. Leçons de philosophie. Éditions Plon. Paris 2002.
Paris 1989. - Henri Lustman. Le sacré et le Saint. Salix n°39.
- Jean-Jacques Wunenburger. Le sacré. Que sais-je N° 1912. - Jacques Chaumelle. Sens du sacré et sacrifice
PUF. Paris 1981. chez les anciens Scandinaves. Salix n°13.
- Henri Favre. Les Incas. Que sais-je N° 1504. PUF. Paris 2003.

Tradition Ecossaise - Octobre 2011 - Page 24


Le Phénix
Christian Mercier

Le bijou du Chevalier Rose-Croix porte à l’avers l’image


d’un pélican nourrissant ses sept petits et au revers celle d’un aigle
aux ailes déployées mais sans aucune représentation du phénix.
Cette « omission » est représentative de la méthodologie du degré,
voilant le fondamental en traduction d’un changement progressif
d’état.

L ’IDÉE NE RELÈVE PLUS à


ce degré que de la seule
responsabilité de l’impétrant
ainsi qu’en témoigne l’acceptation par
l’Ordre des vœux définitifs qu’il prononce
sentation médiane du phénix y étant à sa
juste place, finalisant le premier cycle des
quatre éléments, par la prise de conscience
de la quintessence au centre de la croix.

lors de sa prestation de serment. Dans le Le phénix occupe donc une place


cas des idées de renaissance et médiane, propre à l’âme, lieu de conver-
de régénération, il appartient au Chevalier gence du haut et du bas dont il est l’un des
Rose-Croix de faire la part de ce qui plus représentatifs symboles hermétique et
relève de l’une et de l’autre, sans alchimique, témoignant des cheminements
obligatoirement les asservir l’une à l’autre historiques de sa représentation, dans
afin de ne pas perdre de vue le un parcours allant de la concordance à la
cadre de la tradition. transmutation. Ainsi il est à la croisée :

- soit d’un axe vertical sous la foi de


Au sujet de l’histoire du rituel, peut-
l’aigle de saint Jean et d’un axe horizontal
être faut-il relativiser le symbole sans
l’appauvrir, ainsi si l’origine chrétienne du sous l’égide de la charité du pélican :
degré est incontestable elle ne doit pas se vision d’Église aboutissant à l’idée de
transformer en un carcan rigide. Puisque résurrection. Le phénix y est un somptueux
nous empruntons à la symbolique christique oiseau qui permet de dépasser la mort réelle
soulignons, comme y insiste Delumeau, interrompant le cycle des renaissances. Il
que dans cette tradition les points ultimes y est la représentation du rôle que prend
que sont l’enfer et le paradis ne sont pas l’appartenance à la communauté dans
d’autres lieux, séparés du temps, mais les l’initiation, tel que le témoignage apporté au
témoignages d’un autre état.C’est de cette cours du baptême rédempteur. Mais ainsi
façon que le perçoit le Chevalier Rose-Croix réduit à sa seule dimension de religiosité
en passant avec fugacité par le centre de le symbole du phénix peut occulter le désir
la croix : du monde de la manifestation intérieur et profond de la recherche du
formelle au monde de la manifestation spirituel. Néanmoins, il faut toutefois savoir
informelle. Pour qu’apparaissent la résul- garder à l’esprit que cette interprétation
tante globale de ces changements d’état est le témoignage le plus fidèle, au plan
et le pouvoir redistributeur qui y est lié, il historique, des premiers rituels de Chevalier
faudra bien le parcours de tous les échelons Rose-Croix ;
du Rite avec l’acquisition des langages
propres à chacun (hermétique, alchimique, - soit de l’axe vertical de l’aigle noir
métaphysique, philosophique…). La repré- et de l’axe horizontal du pélican blanc :

Tradition Ecossaise - Octobre 2011 - Page 25


propre à la résurrection d’Osiris. Du mythe
héliopolitain du phénix avec lequel il prend
d’ailleurs une certaine liberté, il reprend
cependant l’essentiel de l’aspect solaire et
cyclique : « Il part, disent les Égyptiens, de
l’Arabie, se rend au temple du Soleil avec
le corps de son père, qu’il porte enveloppé
dans de la myrrhe, et lui donne la sépulture
dans ce temple. Voici de quelle manière :
il fait avec de la myrrhe une masse en
forme d’œuf, du poids qu’il se croit capable
de porter, il s’essaie ensuite à la soulever
et lorsqu’il a fini cet essai, il creuse l’œuf
gisant, y introduit son père, puis il bouche
l’ouverture avec de la myrrhe : cet œuf est
alors de même poids que lorsque la masse
était entière. L’ayant disposé de la sorte, il
le porte en Égypte au temple du Soleil ».
L’image de l’œuf à la masse conservée,
exposé aux rayons ardents du soleil,
suggère un feu de nature intérieure ce
qui l’oppose au feu des contingences
extérieures qui résultera ultérieurement
Le phénix représente le soufre rouge, pur et vif, qui transmet sa chaleur régénératrice de l’interprétation romaine, atteignant le
sans se consumer. «De la brûlure ardente du soleil il ne souffre pas, ni ne redoute la violence
paradoxe du feu « rédempteur » et infligé
de la chaleur: car aux feux il n’est pas soumis et ne succombe pas davantage sous les flots
rongeurs de l’onde amère». Michel Maier, 1622. de l’inquisition. Ajoutons qu’Hérodote voit
dans le cinamone, une gomme parfumée, la
vision alchimique conduisant à l’idée Phénix ». Le spirituel doit tenir compte de la quintessence de la combustion commune
de régénération. Remarquons l’inversion contingence d’ici-bas. des aromates et du phénix, soulignant par là
des teintes noire et blanche des mondes que la combustion intérieure s’inscrit dans
de la corporéité et du spirituel. Le phénix y un plan plus vaste, ce que laissait deviner
prend le caractère d’un volatile volatil d’un La représentation l’alliance étroite du feu et de la lumière dans
rouge profond, image de l’invariance de traditionnelle du phénix : la représentation égyptienne du phénix.
l’âme ou plus exactement de sa permanence L’idée de résurrection
profonde au travers des processus qu’elle
doit rencontrer ou affronter, préludant à
et de renaissance La période romaine, l’apparition de
l’idée d’éternité
une vision de remontée gnostique. Au temps L’origine égyptienne de la légende, les En même temps que Rome confère la
qui est le nôtre c’est la place du monde temps cycliques Civitas Romana à l’ensemble du monde
intermédiaire cher à Corbin. Le phénix y est C’est en Égypte qu’a pris forme la sous sa juridiction (212) et qu’apparaît
acte individuel d’initiation, catalyseur dans fabuleuse légende du phénix. Oiseau dans le monde de la pensée l’idée de la
le processus de la parole retrouvée ; lumineux, le héron ou benou (provenant métamorphose de l’âme avec Plotin, le
de l’assyrien bânu, brillant) est l’emblème phénix va représenter ces deux aspects.
- enfin, d’un axe vertical sous la des résurrections d’Osiris. Issu de l’océan L’un est celui lié à l’âge, l’autre prenant une
protection de l’aigle de l’Ordre et d’un axe primordial et se levant éternellement tonalité plus individuelle faite de mort et
horizontal répondant au pélican de l’huma- comme le soleil, oiseau des temps cycliques de résurrection. La notion platonicienne de
nité, la finalité en étant un Saint-Empire et d’un éternel recommencement, il ouvre l’androgyne antérieur ressurgit mais cette
intériorisé répondant à une action d’amour. la porte à la résurrection individuelle en la fois-ci en liaison avec un temps cyclique
Le phénix y est la projection héraldique, déité en devenir : « J’étais entré en faucon, puis, surtout, absolu. Les Romains ne
symbole d’une naissance en chevalerie au je suis sorti en phénix. » Représentant de parlent pas du même temps que les grecs.
terme du processus d’individuation. Nous l’âme d’Osiris : « Je suis Osiris… je suis Le phénix prend peu à peu une dimension
représentons le Saint-Empire en nous la loi de l’existence et des êtres », n’est-ce d’immortalité, s’affranchissant du concept
sous l’égide du « Deus Meunque Jus », pas lui qui apporte aux mères l’âme des héliopolitain des temps cycliques, en
« Emmanuel » y est une parole fulgurante enfants ? Il traduit l’appropriation que s’associant au symbole de l’Aigle Impérial,
de vie. Le secret de la renaissance est dans nous faisons de Thot-Hermès comme le fit héritage lointain des fiers Hittites. Le phénix
la vie elle-même, théâtre de toutes nos par confusion Hérodote visitant l’Égypte en y est un oiseau fabuleux, au sens premier,
formes, comme se plaît à le souligner Jorge 480 avant notre ère, confondant l’Ibis-Thot véhicule d’une dimension d’immortalité au
Luis Borges, avec malice, dans « la Secte du scribe des « medou Neter » avec le phénix service du caractère impérial. Après que le

Tradition Ecossaise - Octobre 2011 - Page 26


«monde soit devenu chrétien» sous représentations au phénix, permettant de de l’Espagne des XIIe et XIIIe siècles,
Constantin, entre 300 et 400, le mythe du dépasser l’unicité sclérosante de l’image enrichie des apports orientaux, complétant
phénix acquiert une nouvelle maturité fondée héritée des Romains. l’alchimie liée à Alexandrie. Cette évolution
sur une double idée d’immortalité. Il devient est parallèle à celle des idées comme en
le symbole du transfert vers la permanence Enfin, il semblerait que la plus ancienne témoignent la rédaction et la diffusion
et l’éternité alors que le monde romain est représentation du phénix soit d’origine par l’imprimerie naissante du « Parsifal »
proche de son éclatement. Le phénix devient chinoise. Le merveilleux oiseau de « bon de Wolfram von Eschenbach, synthèse des
simultanément la représentation d’un augure » est enveloppé de ses longues esprits d’Orient et d’Occident. Le lapis
dogme de résurrection et d’immortalité. plumes caudales comme le cœur de la tombé du front de Lucifer n’est-il pas le
L’idée de palingénésie chère aux Gentils est rose l’est de ses pétales. La représentation creuset de tous les enrichissements de
purement et simplement effacée bien que alchimique n’est pas loin. l’époque comme le symbole du phénix ?
saint Paul ait rapporté du phénix « qu’Il est
le principe de la vie et le premier né d’entre
les morts ». Pour être plus exact, la palin-
génésie est celle qui résulte du passage
par une Passion vécue par le seul Sauveur
au-dessus du commun des mortels, tel que
le voit saint Augustin. L’homme y a perdu
le propre choix de sa destinée, le phénix
prenant peu à peu une dimension d’appar-
tenance transférée à celle de l’Église, base
du vif argumentaire des hérésiologues, en
butée avec les idées gnostiques qui rendent
l’homme le propre responsable de son salut.
Le « Contra Celse » d’Origène est le reflet
d’une vision d’Église préservatrice refusant
cette dimension concomitante qui inclut
les parts de responsabilité et d’action de
l’homme. Selon cette orientation le phénix
ne se consumerait alors que dans notre
propre monde.

Aperçus sur d’autres sources


Avant de poursuivre jusqu’à la Chine, il
faut s’arrêter sur le chemin de la mystique
persane au palais de la Sîmorgh dont Les oiseaux aux trois couleurs de l’Œuvre figurent le corps, l’esprit et l’âme, triade qui représente
tout accomplissement. Aurora consurgens, début du XVIème siècle.
Sohrawardî rapporte que sa consomption
dans les flammes est liée à la mort du moi
inférieur et terrestre symbolisant la renais- L’alchimie est alors tripartite avec un corps
sance spirituelle dans le monde de l’âme La représentation de provenance arabe (la pratique et les
et son embrasement dans la lumière de la alchimique du phénix : allégories), un champ spirituel reposant sur
connaissance spirituelle. Attâr mentionne l’idée de régénération l’idée de nature des Grecs (rappelons-nous
dans le « Voyage des oiseaux » que pour se le texte d’Hérodote au Ve siècle avant J.-C.)
libérer de la captivité et avant d’atteindre Le symbole du phénix n’apparaît dans et une âme hermétique. Le phénix symbole
au palais il faut parcourir selon une voie le Rite Écossais Ancien et Accepté qu’au de l’âme est à sa juste place, médiane,
ascendante les sept vallées mystiques : de milieu du XIXe siècle sous la poussée de permettant de mieux appréhender la parole
la recherche, du désir, de la connaissance, la redécouverte des idées alchimiques, retrouvée. Notons au passage les permuta-
de l’indépendance, de l’unité, de la stupeur tendant à transformer radicalement pour tions de place des symboles planétaires et
et du dénuement. Puis, l’impétrant, au certains ou à compléter pour d’autres, un des métaux hérités de l’antique Babylone
seuil du palais « teint du sang de son cœur grade apparu vers 1760, d’origine essen- (mercure, saturne). L’initié devra développer
comme la rose », découvre que la majesté tiellement chrétienne. L’histoire du rituel plus particulièrement la branche stoïcienne
de la Sîmorgh semblable au soleil est un est souvent le reflet, avec un décalage et de l’hermétisme alchimique la plus à même
miroir reflétant corps et âme en dualité. des appropriations souvent parcellaires, de de lui ouvrir le passage, par le centre de
L’Oiseau confère de l’âme à ce qu’il touche, l’histoire de la pensée. la croix, du signifiant matériel au signifié
il anime la pensée. Le courant alchimique Ainsi, la pensée au Moyen Âge, butant spirituel. Le sel, le soufre et le mercure y
de la renaissance, enrichi des apports de sur les limites de la scolastique, voit sont des forces spirituelles agissantes.
l’Orient, ne manquera pas de transférer ces l’émergence d’une alchimie en provenance Ainsi, le soufre relatif à l’image du phénix

Tradition Ecossaise - Octobre 2011 - Page 27


y est le médiateur de l’âme, pur et vif. Les sans elle il est incapable de régénération. l’idée pythagoricienne, permettant de redé-
noces chimiques traduisent la mutation Le principe alchimique laisse deviner la couvrir la Parole et l’Amour. C’est peut-être
de l’individu au-delà de l’élection, le lapis finalité : « L’œuvre est à son terme quand ainsi qu’il faut accepter l’idée alchimique
fait sa remonté dépassant l’Emereck et la matière est parfaitement unie à son venin du phénix, non comme une violation de
la contradiction de Galaad, dont il doit mortel. » Il faut donc comprendre que le l’origine christique du grade mais comme un
cependant conserver le souvenir. phénix représente le soufre rouge, pur et vif, approfondissement des sources romaines,
qui transmet sa chaleur régénératrice sans qui ont lié le symbole du phénix au Sauveur,
Pour que sa renaissance s’opère, le se consumer selon l’adustion au contraire approfondissement fait d’une réappropria-
phénix doit recourir au feu, celui qui occupe du soufre impur qualifié de brûlant : tion personnelle du mythe héliopolitain.
le milieu de l’univers selon les pythago- Les propres métamorphoses du phénix
riciens, un de ces quatre éléments subtils dans le christianisme ancien sont autant
se complétant par la coque de la sphère. Le d’arguments qui visent à éviter un certain
phénix est l’image de la quintessence ignée, ostracisme et à accepter la concomitance
idée à mettre en parallèle avec l’ouroboros des représentations sans une fusion affai-
des gnostiques. Ainsi, le feu qui le brûle n’est blissante. D’ailleurs, l’oiseau des temps
pas le feu consumant une souillure initiale cycliques, renaissant tous les cinq cents
et relevant d’une quelconque religiosité. Le ans, et non tous les mille ans, s’inscrit dans
feu du phénix n’est pas non plus celui des une temporalité plus longue qu’il ne remet
brûleurs de charbon, mais un feu intérieur pas en cause. Le phénix n’est-il pas pour
unissant un feu contre-nature (celui de les alchimistes un « éternel adolescent »
l’art éveillé proche du feu de Bachelard) et surgi de la couronne d’un Mercure (Turba
un feu naturel (le feu vital). Le feu contre- Philosorum), lié à l’aigle et au soleil ? Il
nature est celui dont Bachelard rapporte est le mariage du soleil et de la lune dans
qu’« il brille au paradis et brûle à l’enfer », l’athanor bien au-delà de la putréfaction
enfer et paradis traduisant des changements du corbeau, il est régénération intérieure
d’état dont les transmutations successives et non résurrection extérieure. Le « tout est
du phénix laissent entrevoir les modalités de consommé » n’est pas lié à un épuisement
passage. Le feu contre- nature est aussi le sans retour de la matière et de l’esprit mais
feu de l’altruisme qui a pour rôle de « ranimer à leur réappropriation simultanée afin de
le feu caché dans l’autre en le libérant de permettre le mariage du Roi et de la Reine.
la prison dans laquelle il était enfermé », L’Œuvre du Phénix n’est-elle pas un pas
image fondamentale à ce degré, trait d’union décisif vers l’ultime étape du Grand Œuvre ?
avec le pélican. Ainsi, le feu du phénix par-
ticipe d’un feu intérieur et d’un feu extérieur
d’ordre principiel, le feu de l’Ordre symbolisé Le phénix et I.N.R.I.
par l’aigle de saint Jean, mais aussi du feu
de la vie relatif au pélican. Il est l’image du L’identification avec le phénix est la clef
feu de l’âme espérante dont la rose rouge est qui ouvre la voie sur la parole de régénération :
la représentation de cette fusion des deux I.N.R.I. Des multiples interprétations du
natures du feu qui convergent vers un point monogramme retenons-en une qui attribue
unique. Dans cette optique, remarquons que à la lettre R les qualités de Raphael, peut-
certaines représentations du pélican l’asso- être le septième ange de l’apocalypse, dans
cient au feu et d’autres voient ses petits « Les origines christiques du grade comme la lignée de tous les récits apocalyptiques
menacés par les serpents, illustrant ainsi approfondissement des sources romaines, laissant entrevoir le trône divin. Raphael est
la bivalence du soufre. Le passage direct du lie le symbole du phénix au Sauveur ». aussi celui qui se verra doté de la fonction
Livre de la Sainte Trinité, début XVème siècle.
temple noir au temple rouge correspond à ce de régent du soleil faisant retour vers le
qui est perçu comme un bref passage par le « De la brûlure ardente du soleil il ne mythe originel né à Thèbes. Raphael signifie
centre de la croix, brièveté apparente, image souffre pas, ni ne redoute la violence de la surtout « Dieu a guéri » avec la notion de
de la vie que nous devrons approfondir chaleur : car aux feux il n’est pas soumis et grâce que cela suppose, en opposition au
ultérieurement, le « vêtement de feu » n’y ne succombe pas davantage sous les flots symbole du phénix dont le battement de ses
est pas encore à notre portée. Toutefois, la rongeurs de l’onde amère. » Michel Maier, propres ailes alimente le feu qui le consume.
conscience qui était apparue alors qu’un feu 1622. Il est vrai que ce feu a été allumé sous
impur nous brûlait au degré de Maître Élu Les alchimistes ont ainsi permis de l’action des rayons du soleil, pourront nous
des Neuf va se dégager peu à peu au travers construire le pont entre le feu qui permet objecter les tenants de l’historicité pure du
des états de l’être que nous revêtons lors de passer de l’eau des espaces souterrains rituel.
de notre progression dans le rite. Le phénix selon la formule V.I.T.R.I.O.L. à l’I.N.R.I., pont Mais surtout, quelle nature évoque
a un impérieux besoin de la nature du feu, qui conduit à un feu lumineux parachevant I.N.R.I. ? Probablement pas comme celle

Tradition Ecossaise - Octobre 2011 - Page 28


d’intégration de notre lien avec la puissance
divine. Le phénix, qu’il soit égyptien, grec,
romain ou persan, conduit seul son
processus de régénération sous les rayons
du soleil, signe qu’il faut acquérir le parfait
gouvernement de soi pour que l’œuvre ait
des chances de s’accomplir.

Conclusion : le phénix
oiseau de l’espérance
Plus que la phonétique et les sciences
du langage qui ont conduit du phoinix grec
au phoenix latin, ce dernier désignant aussi
un palmier, en passant par le fenis du
Moyen-Âge, c’est surtout la couleur pourpre
de ses ailes qui est le trait commun de tous
les imaginaires que le phénix a portés. Né
du phoinos, le rouge pourpre des Phéniciens,
couleur de sang, de feu et de l’amour il a
pris son envol depuis l’histoire d’Hérodote,
devenant légende romaine avant de
s’incarner en un mythe alchimique.

Le phénix considéré en temps que


légende incarne l’idée d’une renaissance
dont la finalité se projette sur la fin des
temps. Il est alors un symbole christique
véhiculant une idée de rédemption née
d’un seul. Si cette conception du phénix est
proche de la conception originelle du rituel
elle peut être génératrice d’un regard étroit.
Disons que dans ce cas le phénix devient
un subterfuge pour parvenir à l’antériorité
historique de l’initiation telle que la propose
Ambelain, l’altruisme que l’on est tenté
Le rapprochement du mercure/féminin représenté par le pélican et du soufre/masculin symbolisé
par le phénix de feu. Figuarum Aegyptiorum Secretarum, XVIIIème siècle. d’accorder au principe et celui des hommes
concordant. La représentation du phénix
de l’homme séparée par une frontière d’un exil propre aux 15e et 16e, du dépouil- contient en filigrane le mythe d’Hiram
infranchissable de celle des dieux. Elle lement du 17e et du dénuement proche de qu’elle amplifie et auquel elle apporte des
n’est plus à ce degré la nature présentée la mort au seuil du temple rouge. Le phénix clefs complémentaires.
au 12e envisagée comme le champ infini est le symbole de la régénération de notre
des connaissances humaines, perçue sous âme étonnée au seuil du spirituel. Peut-être Considéré en tant que mythe, le phénix
l’éclairage d’une lumière extérieure, mais peut-on se poser la question du monde dans est l’image de la régénération ontologique.
plutôt celle qui aime à se cacher ainsi que la lequel s’effectue notre régénération. Celui- Il dépasse l’espérance théologale. Chacune
présente Héraclite. La Nature du fondateur ci ou un autre ? Les pages manquantes à des trois vertus théologales devenant
du principe du feu est celle dont la forme la fin des noces chimiques marquaient tour à tour, selon le stade du parcours, la
doit disparaitre, le maçon dirait plutôt se probablement l’attente de la réponse. En quintessence des quatre vertus cardinales.
transmuter. L’idée de renaissance, propre étant un instant phénix nous nous sommes L’espérance propre au caractère profond du
au religieux, attachée à la représentation régénérés en passant de la représentation phénix est plus qu’une espérance commune
du phénix est née de l’affrontement avec d’une nature d’émanation divine, théâtre de dans l’idée d’une immortalité associée au
l’ipséité prêtée à Yahvé avec l’émergence notre contingence, à une nature intérieure. mystère de la rédemption. Elle est, selon les
de l’altérité. Ainsi, il s’agit non plus d’une Le sacrifice igné du phénix, ou, mieux, sa propres termes du rituel : « ce sentiment inné
nature d’essence religieuse mais de la régénération, permet la transmutation de et ancré au cœur des hommes », sentiment
nature intérieure de l’homme, de celle de son l’âme temporelle individuelle en une âme qui, sous les auspices du désir de spirituel
âme. L’on comprend donc mieux la nécessité intemporelle d’essence universelle, signe « permet à l’humanité de surmonter ses

Tradition Ecossaise - Octobre 2011 - Page 29


misères, ses souffrances, ses échecs et ses frères Chevaliers de la prise de conscience à une montée de type gnostique impliquant
reculs ». Les Véritables Instituts Secrets et profonde que nous avons faite de I.N.R.I. la parole active et éclairée de l’initié. Symbole
Bases Fondamentales de l’Ordre ne disent Il est le témoin de la transmutation de la du soufre et du caractère masculin, son
pas autre chose. C’est tout le bonheur et foi, de la charité et de l’espérance. L’état union alchimique avec le pélican fait
l’honneur auxquels le Chevalier Rose-Croix de tension que nous ressentons face à la apparaître la potentialité de naissance de
peut prétendre. L’espérance née du phénix prise de conscience de l’unité du cosmos l’aigle bicéphale.
est parole de vie. Elle est, à cet instant, la ne peut s’apaiser que dans un véritable
perception de la vibration de la clef d’ivoire désir de perfectionnement spirituel avec la Si l’agneau indifférencié est le porteur de
que le Maître Secret sentait posée sur son découverte d’un autre plan. Il est le vecteur toutes les potentialités, l’androgyne phénix
cœur, vibration transférée dans le monde de du manifesté vers le non manifesté, clef de est le sublime oiseau de leur réalisation, les
l’âme dont elle aide à la prise de conscience l’ouverture du monde des archétypes, écho qualités apparaissant peu à peu au sein
volontaire. à cet instant de la clef qui nous avait été du feu vivant qui le consume. Le Chevalier
confiée devant le Saint des Saints lors de Rose-Croix au Signe du Bon Pasteur tient
Comment le symbole du phénix peut-il notre réception au degré de Maître Secret. l’agneau de toutes les potentialités sur
participer à la réalisation du Chevalier La régénération dont il est l’agent s’effectue ses épaules. Mais ses avant-bras croisés
Rose-Croix ? Son apparition tardive au cours dans le monde de l’âme, suspendant pour un sur son cœur, mains à plat, ne sont-ils pas
de l’histoire du rituel (au milieu du XIXe temps le temps, ouvrant le cœur au seuil du l’image des ailes d’un phénix se consumant
siècle) traduit l’effacement progressif d’une monde de l’esprit. Il est la perception d’une au feu de ce même cœur ? « Que le feu du
fonction dogmatique purement christique. symbiose de chacun des pôles de toutes les courage enflamme votre cœur », nous a dit
Non manifesté dans l’écriture du rituel du dualités qui s’ouvrent à nous. La rédemption le Très Sage en nous consacrant.
degré, il y est, comme « Emmanuel », la n’y est pas descendante, mais elle est une
preuve d’altérité que nous témoignons à nos montée de l’homme vers le principe, prélude C. M.

Foreword Liminar
The absence of representation of the phoenix on the R C Knight’s jewel La ausencia de representación del Fénix sobre la joya del Caballero
shows the method of the degree, hiding the fundamental as indicating a Rosa Cruz traduce la metodología del grado velando lo fundamental en
progressive change of state. At the cross-road of all the representations the traducción de un cambio progresivo de estado. El Fénix a la encrucijada de
phoenix stands at the middle place proper to the soul. It is a hermetic symbol todas las representaciones aposenta en el lugar mediano propio al alma.
in memory of the correspondence of the previous degrees, and a chemical Es un símbolo hermético en recuerdo de las correspondencias de los grados
symbol, the image of the transformations of states proper to the degree. previos y símbolo alquímico, imagen de las transformaciones de estado
Traditional symbolism, from Egypt to the Roman world, leads to a vision of propias al grado. El simbolismo tradicional, de Egipto al mundo romano,
a Church ending up to the idea of resurrection. If the latter remains slightly conduce a una visión de Iglesia llegando a la idea de resurrección. Si esta
foreign on the initiatory plan, our look is closer to the Chinese representation nos sigue siendo un poco extranjera a nivel iniciático, nuestra mirada
opening the door of the alchemical world. In the perspective of the recent es más próxima a la representación china que abre la puerta del mundo
history of the ritual, this vision suggests the idea of regeneration, an inner alquímico. Esta visión, en la perspectiva de la reciente historia del ritual,
one close to the cloth of fire, of an ontological nature. With the Wonder Bird hace nacer la idea de regeneración, la de una regeneración interior cercana
we emerged from the water of the subterranean spaces to join the luminous al vestido de fuego, de carácter ontológico. Con el Pájaro Maravilloso
fire, a prelude to the sun, by finding the Word again. The phoenix bears surgimos del agua de los espacios subterráneos para incorporarnos
witness to the transmuted hope that settles down in us, it increases the al fuego luminoso, preludio al sol, reencontrando la Palabra. El Fénix
Hiram myth, opening the heart at the door of the spiritual world, it is the atestigua de la esperanza transmutada que se ancla en nosotros, amplía
key to approach the informal world. n el mito de Hiram, abriendo el corazón al umbral del mundo del espíritu, es
la clave para el acceso al mundo informal. n

Bibliographie

- Jean Delumeau. À la Recherche du Paradis. Fayard. 2010. - F rançoise Bonardel. Philosophie de l’Alchimie. P.U.F.
- Louis Charbonneau-Lassay. Le Bestiaire du Christ. Questions. 1993.
Albin Michel. 2006. - Roland Edighoffer. Les Roses-Croix. Dervy. 1998.
- Henri La Croix- Haute. Du Bestiaire des Alchimistes. - L a tradition hermétique. Julius Evola.
Le Mercure Dauphinois. 2003. Editions Traditionnelles. 1988.
- L’Iran et la philosophie. Henry Corbin. Fayard. - Pierre Hadot. Le Voile d’Isis. NRF. Essais. 2004.
Nouv. Ed. 1990.

Tradition Ecossaise - Octobre 2011 - Page 30


Compte rendu de
Lecture

n Les Noces Chymiques de Christian Rosencreutz


Jean-Valentin Andreae
Editions Traditionnelles - Novembre 2004

Il s’agit en réalité de trois ouvrages dans un même texte : La démarche alchimique y est décrite dans ces différentes
un conte allégorique, un traité sur l’Initiation des Frères de la phases : distillation-solution-putréfaction-noirceur-blancheur-
Rose-Croix (le héros est adoubé Chevalier de la Pierre d’Or ), rougeur, multiplication et fermentation-projection et médecine.
un traité d’alchimie dont le sens est d’autant moins apparent Nous en retrouvons les principales composantes, y compris
qu’il est embrouillé dans les deux précédents, et que sans une description de la transformation du Phénix.
doute volontairement, pour le rendre plus inextricable, l’ordre Ce sont sept jours enchanteurs à la découverte de nous-
des opérations est quelconque. mêmes au travers de cet ouvrage hermétique, qui nous
Le plan de l’ouvrage et son contenu sont basés sur le questionne sans cesse.
septénaire, représentant les sept paliers de la transmutation Chacun des sept chapitres est suivi de commentaires
alchimique aboutissant au Grand Œuvre. explicatifs qui atténuent l’aridité du texte et qui nous mènent
Nous y suivons sept jours de la vie de Christian aux sources du rituel du 18e degré.
Rosencreutz destiné, à travers les diverses épreuves qu’il
subira et sa participation à la réalisation des transmutations
des Souverains, à parvenir à l’Union du Roi et la Reine, après
un processus de palingénésie. J. C.-F.

Foreword Liminar
This in fact a group of three works in a same text: an allegorical tale, Se trata realmente de tres obras en un mismo texto : un cuento
a treatise on the initiation of the brothers of the Rose-Croix (the hero is alegórico, un tratado sobre la Iniciación de los Hermanos de la
dubbed Knight of the Gold Stone), an alchemical book the meaning of which Rosa-Cruz (el héroe está armado Caballero de la Piedra de Oro), un tratado
is all the less apparent as it is entwined in the preceding two, and that, de alquimia cuyo sentido es tanto menos aparente cuanto que se embrolla
without any doubt, the order of operations is indifferent, so as to make it en los dos precedentes, y cuanto que, sin duda voluntariamente para
more inextricable. volverlo más inextricable, el orden de las operaciones es cualquiera.
The plan of the book rests on the septenary, representing the seven El plan de la obra y su contenido se basan en el septenario, que
stages of the alchemical transmutation opening up on the Philosopher’s representa los siete pasos de la transmutación alquímica, la cual consigue
stone. la Gran Obra.
We follow on seven days in the life of Christian Rosencreutz, intended Seguimos aquí siete días de la vida de Christian Rosencreutz
through the several trials he will have to bear and his participation in the destinados a través de las distintas pruebas que sufrirá y a su participación
realization of the sovereigns’ transmutation, to manage to unite the King en la realización de transmutaciones de los Soberanos logrando así la
and the Queen, after a process of palingenesis. Unión del Rey y de la Reina, esto después de un proceso de Palingenesia.
The alchemical is described in the following phases: distillation-
solution-putrefaction-black-white-red, multiplication and fermentation- La búsqueda alquímica se describe en estas distintas fases:
projection and medicine destilación-solución-putrefacción-negrura-blancura-rojez, multiplicación
And we find again the main components, including a description of y fermentación-proyección y medicina, y encontramos los principales
the phoenix’s transformation. componentes incluida una descripción de la transformación del Fénix.
Through the hermetic text these are seven enchanting days in search Son siete días encantadores al descubrimiento de nosotros mismos a
of ourselves, with ceaseless questions. través de esta obra hermética, que nos cuestiona continuamente.
Each one of the seven chapters is followed by explanatory Cada uno de los siete capítulos va seguido de comentarios explicativos
commentaries that make the text more accessible and bring us back to the que suavizan la aridez del texto y que lo conducen a las fuentes del ritual
roots of the 18th degree. n del 18°. n

Tradition Ecossaise - Octobre 2011 - Page 31


Compte rendu de
Lecture

n De la symbolique des chapitres


en franc-maçonnerie
Irène Mainguy
Editions Dervy - Paris 2001

Cet ouvrage traite du 15e au 18e degré du Rite Écossais Cette étude suscitera l’envie d’aller plus loin par soi-même,
Ancien et Accepté ainsi que des 3e et 4e Ordre de Sagesse en fournissant des pistes d’investigation et de réflexion, pour
du Rite Français. Irène Mainguy y relève les similitudes et mieux permettre de rassembler, grâce aux clefs reçues, les
analogies entre ces deux rites. éléments épars au cours de cette quête de Sagesse et de Vérité.
Au travers de la description des degrés capitulaires, Chaque degré correspond à un état particulier de soi, la
l’auteur nous en fait découvrir les différentes versions et en réalisation du contenu initiatique donne des orientations pour
propose une classification en fonction de leurs variantes l’action active dans le monde extérieur et cela est d’autant plus
qui sont d’inspirations diverses : christique, alchimique, significatif pour ces degrés capitulaires.
cabalistique et même astrologique. L’auteur y décrit À la fin de l’ouvrage nous trouvons une bibliographie
l’ésotérisme des différents symboles ainsi que les décors de la extrêmement importante, un index des auteurs cités très
Loge ou des Frères. fourni, des illustrations variées et abondantes et un index par
Les thèmes des grades y sont développés, un tableau thème traité qui se révèle d’une grande utilité?
comparatif des différents rituels est annexé à chaque grade et
les références bibliques analysées. J. C.-F.

Foreword Liminar
The book deals with the 15th to the 18th degrees of the Ancient and Esta obra trata del 15 e al 18 e grado del Rito Escocés Antiguo y
Accepted Scottish Rite and also of the 3rd and 4th orders of wisdom of the Aceptado y también del 3 e y 4 e Orden de Sabiduría del Rito Francés. Irène
French Rite. I. M. points out the similarities and analogies between these Mainguy destaca las semejanzas y analogías entre estos dos ritos. A través
two Rites. Describing the capitular degrees, the author shows in fact their de la descripción de los grados capitulares, el autor nos hace descubrir
different versions, and proposes to clarify them according to their various las distintas versiones y nos propone una clasificación en función de sus
readings of sundry origins: Christian, alchemical, kabalistic and even variantes que son de diversas inspiraciones: crística, alquímica, cabalística
astrology. She describes the esoteric aspect of all the different symbols as e incluso astrológica. Irène Mainguy describe el esoterismo de los distintos
well as the regalia of the lodge or of the brothers. She develops the themes símbolos así como los decorados de la logia o de los hermanos. Los temas
of the degrees; to each degree is annexed a table comparing the several de los grados están aquí desarrollados, un cuadro comparativo de los
rituals and the biblical references are analyzed. This study will invite to distintos rituales está anexado a cada grado y las referencias bíblicas
go further on by oneself, suggesting food for thought, in order the better to vienen analizadas. Este estudio suscitará el deseo de ir más lejos por sí
gather together, thanks to the keys supplied, the elements scattered in the mismo, proporcionando pistas de investigación y reflexión, para permitir
course of this quest for truth and wisdom. reunir, gracias a las claves recibidas, los elementos dispersos durante esta
búsqueda de Sabiduría y Verdad.
Each degree corresponds to a particular state of the self, the realization
of the initiatory contents gives directions to act in the outer world,, and this Cada grado corresponde a un estado particular de sí-mismo,
is all the more important capitular degrees. At the end of the book one will la realización del contenido iniciático da orientaciones para la acción
find an important bibliography, and index of authors quoted, numerous activa en el mundo exterior y eso es aún más significativo para estos
illustrations and a very useful index for each theme studied. n grados capitulares. Al final de la obra encontramos una bibliografía
extremadamente importante, un índice de los autores citados muy
completo, ilustraciones variadas y abundantes y un índice por tema tratado
que se revela de una gran utilidad. n

Tradition Ecossaise - Octobre 2011 - Page 32


Tradition Ecossaise
D é j à P arus
Numéro 1 Numéro 12 - Hermétisme
• Permanences traditionnelles • La Table d’Emeraude
• Le Chevalier de Ramsay • Introduction à l’hermétisme
• La Franc-Maçonnerie en Turquie • Le Trois Fois Puissant Maître, descendance d’Hermès
Numéro 2 • Arts et techniques de l’hermétisme
• Le Rite Ecossais Ancien et Accepté de Suisse Numéro 13 - Alchimie
• La réalisation spirituelle - Le second départ du Maître Secret • Alchimie et réalisation spirituelle
• Hermétisme et Tradition maçonnique dans le Rite Ecossais • Le Grand Œuvre
Ancien et Accepté • La quintessence
Numéro 3 • Planètes et métaux
• Etienne Morin, vecteur essentiel de l’Ecossisme Numéro 14 - La Quête initiatique
• Les Rose-Croix : Lumière et Lumières • Perceval et la quête du Graal
• Réflexion sur les Lévites • Le désert «haut lieu» de la quête
• Murad V : un Sultan Franc-Maçon • La parole perdue
Numéro 4 • La connaissance de soi
• Les 11 gentlemen de Charleston Numéro 15 - Le Rite
• Le silence • Voie opérative et voie spéculative
• Réflexions sur “Orbo ab Chao” • Méthode spécifique du Rite Ecossais Ancien et Accepté
• Mission du Rite Ecossais Ancien et Accepté • Jean-Pons Guillaume Viennet
Numéro 5 • La maîtrise, achèvement ou nouveau départ?
• Opus Magnum - Opus Futurum Numéro 16 - Le Maître Secret (1)
• A propos des Sefirot • La Vertu et les vertus
• Deus Meumque Jus • Opinion et Vérité
• Brève histoire de la Franc-Maçonnerie en Pologne • Devoir et devoirs
Numéro 6 - L’Unité - Totalité • Liberté et volonté
• Unité-totalité : l’éveil de la conscience Numéro 17 - Le Maître Secret (2)
• Deux ternaires majeurs • Mythe et pèlerinage de l’âme
• Le centre “Un à milliards répété” • Tradition et transmission : un témoignage
• Orientation pour le nouveau siècle • Réflexions à propos du Grand Architecte de l’Univers
Numéro 7- Les idoles • Le Saint des Saints
• La consécration des idoles : la modernité Numéro 18 - La lumière (2)
• Réflexions sur les idoles • De la lumière
• Idoles et Utopie • La lumière dans les trois premiers degrés du Rite
• De la Tradition Maçonnique et de l’adéquation du mot • Dialogue autour de la Grande Lumière
• Un Français, Jacques Duval d’Esprémesnil, 33° • Le Johannisme
Numéro 8- Les conférences du Bicentenaire Numéro 19 - La Chevalerie
• Ramsay et le début de la propagation de l’Ecossisme • La Chevalerie légendaire
• D’Auguste de Grasse-Tilly à Cyrus de Valence (1804-1821) • Les voies du symbolisme dans la Quête du Graal
• Les fondements constitutionnels du Rite Ecossais • Le Chevalerie historique
Ancien et Accepté • La Chevalerie spirituelle
• Les deux Frédéric et l’Empire Numéro 20 - Numéro spécial 13e et 14e degré
• La contribution de Dante à la Maçonnerie impériale • La légende du Chevalier de la Royale Arche
• L’humanisme à travers les textes fondateurs et les rituels • La destruction du Temple
du Rite Ecossais Ancien et Accepté • Parole perdue et Nom ineffable
Numéro 9 - Philosophie et Initiation • L’âme et les mondes
• Philosophie et voie initiatique Numéro 21 - Le centre
• Parménide, Maître Secret • La notion traditionnelle d’axis mundi
• Liberté, secret, obéissance • La recherche du Centre par l’harmonisation des contraires
Numéro 10 - La lumière (1) • Réflexions vers le tableau de Loge du 4e degré
• La lumière au Rite Ecossais Ancien et Accepté • Inspir et Expir
• A la Gloire du Grand Architecte de l’Univers
• Mort et renaissance initiatique
• Le logos
Numéro 11 - Le Temple
• Le Temple intérieur
• Action et contemplation
• Le Temple et l’organisation de l’espace  haque numéro s’accompagne des rubriques
C
• Le Temple de Salomon “Comptes rendus de lecture”.

La reproduction de tout ou partie de cette brochure est strictement réservée à l’usage privé du copiste (loi du 11 mars 1957).

Les textes publiés par Tradition Ecossaise engagent la responsabilité des auteurs qui les signent.
Toute collaboration à Tradition Ecossaise implique la qualité maçonnique des auteurs.