Vous êtes sur la page 1sur 17

Réalisé par :

DERGAOUI Ayoub BAYDADA Oussama

HJOUJI Safae TOUMZINE Soukaina

EL MILOUDI Noujoud BENKIRANE Omar

LAHBIB Maroua

Encadré par :

Dr. Khalid CHERKAOUI

Détermination des masses volumiques des


matériaux utilisés dans la formulation du
béton
TP sollicitation et dimensionnement
Sommaire provisoire :
Introduction ………………………………………………………………………….

But de l’essai ……………………………………………………………………

Masse volumique Apparente…………………………………………………..

Echantillon de graves…………………………………….
Echantillon de sable ………………………...
Echantillon de particules fines……………………….

Masse volumique absolue et relative……………………………………..

Echantillon de grave…………………………………..
Echantillon de sable ………………………...

Conclusion

1
Introduction :
La connaissance des propriétés physiques est indispensable pour la construction
des bâtiments et des ouvrages en général et dans l’application des calculs de
stabilité des bâtiments.
Parmi les propriétés principales des matériaux de construction on a la masse
volumique (apparente , réelle et absolue). Dans ce TP , on va déterminer ces
différentes masses pour un échantillon quelconque, à savoir le sable, les graves, et
les fines particules et également connaître le comportement des masses
volumiques de n’importe quel échantillon en fonction de sa teneur en eau.

Pour se faire, il est tout d’abord nécessaire de différencier entre les différentes
catégories de masses volumiques, à savoir :

• La masse volumique apparente :


Etant le rapport entre la masse de l’échantillon séché en
étuve et le volume qu’il occupe, y compris les pores dans
et entre les grains.

• La masse volumique absolue :


C’est le rapport entre la masse de l’échantillon séché et
le volume qu’il occupe dans l’eau, y compris les pores
fermés, mais à l’exclusion de ceux accessibles à l’eau.

• La masse volumique réelle :


C’est le rapport entre la masse de l’échantillon séché et
le volume qu’il occupe dans l’eau, y compris les pores
fermés et ceux accessibles à l’eau.

But de l’essai :
➢ Dans ce TP on mesurera les différentes masses volumiques des
matériaux granulaires utilisés dans la formulation du béton . ces
grandeur permettent de passer de la masse d’un matériau au volume
occupé par ce même matériau . ceci est d’une grande importance dans
les travaux de génie civil : formulation du béton ,terrassements …

2
Masse volumique apparente :
Selon la nature de l’échantillon et de la masse volumique qu’on souhaite calculer,
on adoptera différents types de protocole expérimental.

Mesure de la masse volumique des graves :


Protocole expérimentale :
La manipulation s’est déroulée comme suit :

• Tout d’abord, on a mesuré à 3 reprise une masse de l’échantillon de deux


types de graves de mêmes masse 22Kg (lavés et séchés )(figure 1).
• Par la suite, on a estimé le volume qu’occupait chacune des masses de graves
dans le récipient.
• Finalement, on a calculé les masses volumiques apparentes pour obtenir les
valeurs figurants dans le tableau ci-dessous.

Figure 1 -1: échantillon de grave type G1.

3
Figure 1-2 : échantillon de grave type G2.

4
Résultats :
G1 G2 Masse volumique Masse volumique
apparente apparente
𝝆𝒂𝒑𝒑 (𝑮𝟏) 𝝆𝒂𝒑𝒑(G2)
(g/mL) (g/mL)

M1(kg) 7,16 7,36 1,43 1,47


M2(kg) 7,27 7,34 1,45 1,469
M3(kg) 7,2 7,35 1,44 1,47
𝝆𝑨𝒑𝒑𝒎𝒐𝒚 (𝐠/m𝐋) 1,44 1,47

Avec :

Volume du récipient : V = 5L

Mesure de la masse volumique du sable :


Protocole expérimentale :
La mesure de la masse volumique apparente du sable s’est articulée comme
suit :

• Prélever différentes prises d’échantillon de masse supérieur à celle


correspondantes au remplissage du récipient.
• Boucher l’extrémité du cône d’écoulement et le remplir de sable.
• Libérer l’extrémité du cône et remplir le récipient avec, en veillant à ne pas
créer de vibration, et railler avec une règle métallique la surface du récipient
puis peser le contenu et mesurer le volume (figure 2) .
• On répète ces différentes opération 3fois et on calcule la moyenne des
masses volumiques obtenus.

Contrainte :

5
Le récipient utilisé est un moule ne donnait pas la valeur exacte du volume du sable,
du coups, nous étions confrontés à deux alternatives :

• Soit, remplir le récipient d’eau et puis le déverser dans des éprouvettes


graduées pour calculer le volume que va occuper l’eau.
• Ou, peser la masse d’eau dans le récipient, et puis utiliser la définition de la
masse volumique de l’eau, pour calculer le volume occupé.
• La seconde alternative, reposant sur des résultats théorique ; on suppose que
la masse volumique de l’eau vaut 𝝆𝒆𝒂𝒖 = 𝟏𝟎𝟎𝟎 𝒌𝒈 / 𝒎𝟑 ce qui n’est pas
toujours le cas on a préféré avoir recourt à la première alternative.
;
Le calcule de la masse volumique apparente d’un échantillon de sable par
ma methode du cône d’écoulement exige une taille petite des grains
pour qu’il passe par son extrémité . or , le sable choisi ne répond pas à
cette exigence ,du coups nous étions obligé de le réaliser un autre
matériel qui nous a permis de remplir le récipient tout en respectant les
conseils cités ci-dessus.

Figure 2-1 :
remplissage du
récipient.

6
Figure 2-2 : la masse du
récipient rempli .

Résultats :
La masse volumique apparente est calculé pour un volume du récipient V=1,19L
La masse (g) Masse volumique 𝝆𝑨𝒑𝒑𝒎𝒐𝒚 (𝐠/m𝐋)
apparente
𝝆𝒂𝒑𝒑 (𝐠/𝐦𝐋)

M1 2065 1,73 1,47


M2 2065 1,73
M3 2128 1,78

7
Mesure de la masse volumique des fines :
Protocole expérimentale :
Pour mener à bien cette manipulation, il a fallu :

• Préparer deux prises d’essais d’un échantillon de fines (ciment 45 )de 10 g à


0,1% prés (Figure3).
• Poser l’ensemble mobile de l’appareil ( Figure 4 ) composé de cylindre +
piston sur la surface, et mettre à zéro le comparateur.
• Introduire une prise d’essai dans le cylindre.
• Introduire ensuite le piston et l’amener en contact avec les fines.
• Remonter l’ensemble mobile et le laisser tomber sur sa base d’une hauteur de
100 mm.
• Itérer 100 fois puis lire sur le comparateur la hauteur h des fines compactées
à 0,1mm près.
• Répéter les mêmes opérations pour une seconde prise.

Cet essai suit la norme NFP 18-565 et a pour but la détermination de l’indice des
vides de RIGDEN correspondant au quotient des vides inter-granulaires existant
entre des fines sèches compactées au volume occupées par ces fines( Chaux ).

Figure3 : la masse de l’échantillon


du ciment CPJ 45 .

8
Figure 4 :la masse de l’ensemble mobile de l’appareil.

Résultats : Effectué sur 3 prises

H1 H2 𝑴𝟏 M2 ∆H E 𝝆𝒂𝒑𝒑 𝝆𝑹 𝝆𝑹𝒎𝒐𝒚𝒆𝒏
mm mm G g mm 𝐤𝐠/ 𝐦ᶟ kg/ mᶟ kg/ mᶟ 𝝆𝑨𝒑𝒑𝒎𝒐𝒚
kg/ mᶟ
N°1 15,7 10,5 10 9,91 5,2 49,52% 1297,57 1940,17 1953,09 1323,103
N°2 15,2 10,6 10 9,95 4,6 43,4% 1340,25 1921,87
N°3 15,3 10,2 10 9,94 5,1 50% 1331,49 1997,24
Avec :

N : la porosité. M1 : la masse de l’échantillon avant le


compactage.
E : l’indice de vides. M2 : la masse de l’échantillon après compactage.

9
H1 : la hauteur mesurée avant le H2 : la hauteur mesurée après le
compactage. compactage.

En se basant sur ces formules on a

pu calculer la masse volumique apparente, ρapparent , pour les deux prises


d’échantillon à partir des valeurs exprimées dans le tableau ci-dessous:

𝑽𝒗𝒊𝒅𝒆 𝑺 × ∆𝑯 𝑴
𝑬= = 𝝆𝒂𝒑𝒑 =
𝑽𝒇𝒊𝒏𝒆𝒔 𝒄𝒐𝒎𝒑𝒂𝒄𝒕é𝒆𝒔 𝑺 × 𝑯𝟐 𝑺 ∗ 𝑯𝟏
∆𝑯
=
𝑯𝟐
𝑽𝒗𝒊𝒅𝒆 = 𝑺 × ∆𝑯 𝝆𝑹
𝑀1 𝑀1
𝜋 × 𝐷2 = = ×𝐸
𝑆= 𝐷 = 25 𝑚𝑚 𝑉𝑡𝑜𝑡𝑎𝑙 𝑉𝑣𝑖𝑑𝑒
4

Masse volumique absolue et relative :


Mesure de la masse volumique des graves :
Protocole expérimentale :
L’objectif de cette manipulation a été de
déduire la masse volumique apparente à
partir de la méthode du panier en treillis

Deux types de graves ont été choisis pour le


calcul de la masse volumique absolue ,

Pour se faire, nous avons suivi les étapes


suivantes :

• Préparation de la prise d’essai de


classe granulométrique pour deux

10
types de graves de masse équivalente à M =7 kg.
• Pesée de la masse du panier à vide M3 .
• Mise de l’échantillon dans le panier à treillis à la température ambiance 22°c.
• Immersion dans l’échantillon pendant 24 H.
• Pesée du panier dans l’eau M2.(Figure5)

l'échantillon est retiré de l'eau et séché sur un linge jusqu'à ce que la surface soit
sèche (figure 5).. Il y a évidemment lieu d'éviter la chaleur directe et/ou la lumière
solaire. La masse M1 est déterminée.

La masse des granulats séchés au four (110±5°C) jusqu’à masse constante M4


(*masse obtenue après des pesées successives en cours de séchage), qui ne diffère
pas de plus de 0.1%) est également déterminée.

Figure5 : la masse M2 du panier.

11
Contrainte :
Contrainte reliée au temps qui nous a pousser à, au lieu de laisser les graves
immergés dans le panier pour une durée de 24 H, nous avions choisi de les laisser à
environ 15 à 30 min, pensant que cette durée pourrait nous donner des valeurs
significatives.

Résultats :
Après avoir prélevé les différentes masses :

Grave G1 Grave G2
M1(g) 7295 7409
M2(g) 5436 5470
M3(g) 942 942
M4(g) 7270 7360

Et en utilisant les relations suivantes :


𝑀4 𝑀4
𝜌𝑎𝑏𝑠𝑜𝑙𝑢𝑒 = 𝜌𝑒𝑎𝑢 × 𝜌𝑟é𝑒𝑙𝑙𝑒 = 𝜌𝑒𝑎𝑢 ×
𝑀4 − ( 𝑀2 − 𝑀3 ) 𝑀1 − ( 𝑀2 − 𝑀3 )

Ainsi , on a obtenu les valeurs suivantes :

𝝆𝒂𝒃𝒔𝒐𝒍𝒖𝒆𝑮𝟏 = 𝟐, 𝟓𝟗 𝒈/𝒄𝒎𝟑 𝝆𝒓é𝒆𝒍𝒍𝒆𝑮𝟏 =2.62 𝒈/𝒄𝒎𝟑

𝝆𝒂𝒃𝒔𝒐𝒍𝒖𝒆𝑮𝟐 = 𝟐. 𝟔 𝒈/𝒄𝒎𝟑 𝝆𝒓é𝒆𝒍𝒍𝒆𝑮𝟏 =2.55 𝒈/𝒄𝒎𝟑

Mesure de la masse volumique absolue du sable:


Protocole expérimentale :
Pour calculer la masse volumique absolue du sable on a opté deux méthodes :

1. La méthode de l’éprouvette graduée :

12
Pour mener à bien cette manipulation , on doit :

• Remplir l’éprouvette gradué avec un volume V1 d’eau.


• Peser un échantillon sec M (300g) de sable et l’introduire dans
l’éprouvette en prenant soin d’éliminer toutes les bulles
d’aire(Figure 6).
• Lire à nouveau le volume V2.

Figure 6 : élimination des bulles d’aire .

Résultats :
Nous obtenons ces résultats ci-dessous, en utilisant la formules suivante :

ρ=M /V2-V1

13
ρ=2,5g/mL avec : V1= 420 mL et V2=300 mL.
2. Méthode de ballon :
Pour calculer la masse volumique d’un échantillon de sable on doit suivre les
étapes suivantes :

• Déterminer la masse du ballon m1 rempli d’eau (figure 7) .


• Déterminer la masse m2 de l’échantillon du sable sec .
• Introduire la totalité du matériau dans le ballon , remplir d’eau et vérifier
qu’il n’y a aucune bulle d’aire.
• Peser le ballon m3 (Figure 8).

Figure 7 : la
masse m1 du
ballon rempli
d’eau.

14
Figure 8 : la
masse m3 du
ballon rempli
d’eau.

Résultats :
nous obtenons ces résultats ci-dessous, en utilisant la formules suivante :
𝒎𝟐
𝝆𝒂𝒃𝒔𝒐𝒍𝒖𝒆 =
(𝒎𝟏 + 𝒎𝟐) − 𝒎𝟑

𝝆𝒂𝒃𝒔𝒐𝒍𝒖𝒆 = 𝟐, 𝟒𝟏𝒈/𝒎𝑳 avec m1=1370g , m2=300g , m3=1546g.

15
Conclusion :
Les masses volumiques sont au nombre de trois ; apparente, absolue et réelle. La
détermination et identification des trois masses volumiques nous permet de
déterminer la compacité d’un échantillon quelconque de taille quelconque. La
méthode générale de déduction de masses volumique apparente consiste à peser la
masse de n’importe quel échantillon , le mettre dans un récipient de volume connu,
et calculer la masse volumique apparente .Pour des sols cohésifs et fins , on utilisera
des appareils plus performant , pour calculer l’indice des vides de RIGDEN, puis
déterminer les masses volumiques au travers de formules théorique , comme on l’a
fait pour calculer la masse volumique apparente de la chaux.

Le calcul de la masse volumique absolue ou réelle se fait, de manière générale pour


les sables et graves, en déterminant quatre masses (M1,M2,M3,M4).

16

Vous aimerez peut-être aussi