Vous êtes sur la page 1sur 4

Ernest Bi chat La démodulation d’amplitude

La démodulati on consi ste à r écupérer le si gnal i nformati f modulant qui est contenu dans la par ti e
supéri eure (ou i nféri eure) de l’ enveloppe du si gnal modulé en ampli tude.

1 – Différents comportements d’un dipôle RC


Montage N°1 à réali ser : associ ati on RC séri e C=1µF R=10kΩ
Régler le GBF s ur la gamme 100Hz , si gnal si nusoï dal ;
Commencer par la valeur 100H z.
Tourner le bouton « Level » d’ un ti ers de tour.
Ug UR
C Appuyer sur la touche autoscale de l’ osci lloscope.
Régler l e GBF pour travai ller sur une tensi on maxi male
de 2 à 3V pour cette fr équence.
Quelle est la tensi on observ ée sur l’ osci lloscope ?

Faire varier manuellement la fréquence du signal fourni par le générateur sur l’ ensemble de la gamme
« 100Hz » du générateur, en réglant la base de temps à la valeur 20ms (on peut la modi fi er lors des
obs ervati ons).
Observer l’ ampli tude du si gnal UR Exemples: fréquence 2H z Fréquence 100H z
aux bornes du conducteur
ohmi que lorsque la fréquence
i mposée par le générateur vari e.
Que peut-on di re de l’i ntensi té
qui traverse le ci rcui t à basse
fréquence ?

Montage N°2 à réali ser : associ ati on RC parallèle. (gamme de fr équence : 1kH z)
A bass e fréquence A haute fréquence

U UR
C

Ce balayage de fréquence peut-être obtenu « automati quement » à l’ ai de de la foncti on « sw eep » du


générateur. (expérience professeur)
Opérati ons à effectuer :
Régler le GBF à la valeur mi ni male souhai tée pour le
balayage : i ci, 10Hz ;
Appuyer sur la touche « sw eep » (touche 40). Véri fi er que
« sw eep li n » (balayage li néai re) s’ affi che sur le GBF.
Appuyer sur la touche « Fmax » (touche 45) Régler à l’ ai de
du « bouton Fmax » (bouton 47) à la valeur 250Hz. Appuyer
de nouveau sur Fmax pour lancer le balayage.
Observer les vari ati ons de fréquence qui s’ affi chent sur l’ écran du GBF. Le bouton « SW FREQ »
Si le balayage est trop rapi de, la gamme n’ est pas total ement parcourue. (bouton 46) permet de régler

TS Spécialité démodulation d’amplitude Page 1 sur 4


la durée du balayage de la fréquence entr e 10ms et 10s.

Observer la courbe obtenue sur l’ écran.

Le si gnal en « dent de sci e » li néai re qui commande le balayage de


fréquences peut être vi suali sée sur l’ écran en uti li sant la sorti e « sw eep
out » si tuée s ur la face arri ère du GBF.

Passer les branchement actuels Voi e 2 off 2 voi es si multanées


de la voi e 1 à la voi e 2, et sur la
voi e 1 envoyer la tensi on four ni e
par « sw eep out ».
Si ri en n’ apparaî t sur l’ écran,
jouer sur le bouton « level » de
l’ oscilloscope pour régler le ni veau
de déclenchement (« tri gger ».
Sélecti onner la durée de balayage 10s, centrer la courbe pour une m ei lleure observati on.
Si on appli que cette tensi on en absci sse, et la tensi on uc en ordonnée, on obs erve l’ allure de ces tensi ons
en foncti on de la fréquence. Pour envoyer la voi e 1 en absci sse, et la voi e 2 en ordonnée, appuyer sur la
touche « mai n delayed » et sélecti onner XY
Appuyer sur la touche « autos tore » pour obteni r le résultat sui vant : Ampli tudes de uc en foncti on
Sauvegar der la trace obtenue. de la fr équence
Montage R,C parallèl e
Si uG est la tensi on d’ entr ée d’ un montage et uc la tensi on de sorti e,
quelles fréquences ce montage lai sse-t-i l passer ?

Un montage qui laisse passer les signaux basses fréquences est appelé filtre passe-bas. Ce
type de filtre « coupe » les hautes-fréquences. Ex : l’association RC parallèle

Reprendre le montage R,C séri e.

Si uG est la tensi on d’ entrée d’ un montage et uR la tensi on de sorti e,


quelles fréquences ce montage lai sse-t-i l passer ?

Un montage qui laisse passer les signaux hautes fréquences est appelé filtre passe-haut.
Ce type de filtre « coupe » les basses-fréquences. Ex : l’association RC série

2- Détecteur d’enveloppes.
2.1 – Suppression des alternances négatives de la tension modulée en amplitude.
Régler un GBF de façon qu’i l déli vre une tensi on de fréquence 1kH z
et d’ ampli tude 4V. (réglages à effectuer sur la voi e 1 de
l’ oscilloscope- décalée de 2 di vi si on vers le haut).
Envoyer ce si gnal à l’ entrée de la plaquette, entr e B et la li gne
i nféri eure qui sera consi dérée comme une li gne de « masses » .
Placer la di ode 4148 et l e conducteur ohmi que de r ési stance D
100kΩ comme i ndi qué sur le schéma.
Envoyer en voi e 2 de l’ osci lloscope la tensi on aux bornes du
conducteur ohmi que (décalage :2 di vi si ons vers le bas).
Dessi ner le schéma du montage effectué .

TS Spécialité démodulation d’amplitude Page 2 sur 4


Indi quer les branchements sur ce schéma : G BF, osci lloscope (voi es 1 et 2).

La di ode de détecti on ne lai sse passer le courant que lorsque la tensi on à


ses bornes es t supéri eure à une tensi on appelée « tensi on de seui l ».
La tensi on uR (t) est toujours posi ti ve : elle est di te r edr essée.

Uti li ser le si gnal précédent comme por teus e. Sur un deuxi ème GBF
préparer l e si gnal modulant ( fréquence 100H z, ampli tude 1V , auquel on
ajoute une tensi on conti nue de 3V.
Appli quer ces deux si gnaux à l’ entrée d’ un multi pli eur, ali menté au
préalable (-15V ; 0V ; +15V).
Appli quer la tensi on de sorti e du multi pli eur à l’ entrée du montage di ode-
rési stance, ai nsi que sur la voi e 1 de l’ osci lloscope.
Observer sur la v oi e 2 de l’ osci lloscope . Expli quer l’ allure de la cour be
obtenue.

Donner la valeur 100kH z à la fr équence de la por teus e. Obs erver.

2.2 Réalisation du détecteur d’enveloppes.


Placer un condensateur (C= 10nF) en déri vati on aux bornes de la
rési stance. Appli quer Vs sur la voi e 2 de l’ oscilloscope, et Ve sur la voi e 1.

Détermi ner la péri ode de la por teuse (Tp) et du si gnal modulant (Ts).

Comparer la valeur de la constante de temps de l’ associ ati on R,C aux


péri odes Tp et Ts.

Choi x des valeurs de R et de C.


Pour chaque cas propos é, calculer la valeur du produi t RC, et comparer aux valeurs des péri odes Tp et Ts.
C=0,1µF ; R=100kΩ. C=1µF ; R=100kΩ . C=1nF ; R=100kΩ .

C=10nF ; R=10kΩ . C=10nF R=1kΩ.


Quelle associ ati on R,C paraî t la
mei lleure ?

Spécialité démodulation d’amplitude Page 3 sur 4


Pour obtenir une démodulation de bonne qualité, il faut que la constante de temps τ du
dipôle RC soit très supérieure à la période Tp de la porteuse tout en restant inférieure à
la période T du signal modulant. Tp<<τ<Ts.

Pri nci pe de foncti onnement : O bservati ons avec une porteuse de fréquence 1kH z.
Lorsque la di ode es t passante, le condensateur se charge ; lorsque la di ode est bloquée, le condensateur
se décharge. Dans l’ exemple proposé, la péri ode de la porteuse es t 1ms=10-3 s. On consi dère que la dur ée
de la décharge d’ un condensateur es t de 5τ.
R=10kΩ ; C=10nF : τ=R.C=10-4 s. R=1MΩ ; C=10nF : τ=R.C=10-2 s. R=100kΩ ; C=10nF :τ=R.C=10-3 s.

τ<Tp : la durée de la décharge du τ=Ts : la constante de temps τ La détecti on es t améli orée.


condensateur es t trop peti te : le est trop grande. La tensi on L’i ntervalle des valeurs entre Tp
condensateur se décharge trop démodul ée ne sui t plus les et Ts étant li mi té, il est
vi te entr e les crêtes. vari ati ons du si gnal contenant di ffi cile de di sposer du bon
l’i nformati on. couple de valeurs R,C.
Nous avons uti lisé l’ associ ati on d’ un condensateur et d’ un conducteur ohmi que montés en parallèle pour
« détecter l’ enveloppe ». De quel type de fi ltre s’ agi t-i l ? Justi fi er son uti li sati on.

2.3 Elimination de la composante continue :


Quel type de fi ltre faut-i l uti li ser pour élimi ner cette composante conti nue ?

A la sui te du montage pr écédent, (avec C=10nF et R=100kΩ , Fp=100kHz), ajouter le montage sui vant :
Tensi on à l’ entrée du fi ltre Tensi on à l’ entrée du montage
C’ =100nF ; R=1MΩ passe-haut et tensi on à la et tensi on à la sorti e :
sorti e :

Observer et commenter le rés ultat obtenu :

Remarque :
Observer ce que l’ on obti ent en donnant à R’ successi vement 100kΩ , puis 1kΩ. L’impédance d’ un HP a une
valeur fai ble . Que faut-i l donc fai re à la récepti on du si gnal ?

Spécialité démodulation d’amplitude Page 4 sur 4