Vous êtes sur la page 1sur 11

Correction TD 2

Exercice 1 :
Figure 1

La réponse temporelle admet des oscillations donc il s’agit d’un système de second ordre ayant une
fonction de transfert :

Objectif : On va déterminer K, et

 Gain statique : On utilise pour cela le régime permanent : S(∞)=1=K


 Coefficient d’amortissement :

Graphiquement on a :

Théoriquement on a : √

1
| |

 Pulsation propre non amortie :


Temps de pic
Graphiquement : c’est le temps de l’apparition du 1er dépassement

Théoriquement :
√ √

AN : √
= 0.92 rad/s

Au final, nous aurons la fonction de transfert suivante :

Figure 2

Il s’agit d’un système de premier ordre car on n’a pas des oscillations et on n’a pas de point d’inflexion à
l’origine. C’est la réponse du système à une entrée de type échelon

Fonction de transfert :

Objectif : On va déterminer K et

 Gain statique : il est déterminer en régime permanent : S(∞)=2=K


 Constante de temps :

2
Exercice 2 :

 ds 
TL 0, 5.  s(t )   TL 15.e(t )
 dt 

0,5. p  S  p   S  p   15.E  p 

est de la forme

 Le type d’une fonction de transfert est le nombre d’intégrateurs inclus dans la fonction de
transfert ; il correspond au nombre de fois où l’on peut factoriser p au dénominateur de
cette fonction de transfert. Il s’agit donc, ici, d’une fonction de transfert de type 0 (classe
0).
 L’ordre d’une fonction de transfert est le degré du dénominateur de cette fonction de
transfert. C’est aussi l’ordre de l’équation différentielle reliant la sortie et l’entrée. Ici,
ordre 1.
 Le gain statique est obtenu en faisant p  0 . Le gain statique est K  15 .

 La constante de temps vaut   0,5s .


2. La linéarité de l’équation différentielle implique le principe de superposition. La réponse du
système à la somme de 2 signaux d’entrée distincts est la somme des réponses de ce système à
chacun de ces 2 signaux.

3
On voit que le signal d’entrée peut être considéré comme la somme de 2 échelons décalés dans le
temps de 0,1s

- : est un échelon d’amplitude x .


- : est un échelon avec un retard de 0.1s et d’amplitude  5  x 

( ). ( )

( )

( )

Au final on aura : ( ) ( )

3. Trouvons x pour qu’à t = 0.1, la réponse atteigne sa valeur finale et ne la quitte plus.

Lorsque t   ,

Pour t=0.1s

( ) ( )

Pour que la réponse atteigne sa valeur finale dès 0,1s , on doit nécessairement avoir :

4
Exercice 3 :
On considère le système décrit par le schéma fonctionnel suivant :

E S
+ G1(p) + G2(p) G3(p)
- -

G4(p)

1. Simplifions le schéma fonctionnel et trouvons sa fonction de transfert :

Avec

On a donc

2. On donne :

k
H ( p) 
2 p2
1 p
n  n2

b. Par identification, on a :
;

√ ;



c. Calculons qui permet d’avoir un coefficient d’amortissement égal à 0,5:

5
on a :

=>

A.N :
=0.5 ; K=0.76 ;

Exercice 4 :
1. Le système de freinage automatique simplifié du train à grande vitesse (TGV) est
représenté par le schéma fonctionnel suivant :

W(p)

E(p)
+- K1 +
+

Etape n°1 : Déterminer pour W=0

= =

Etape n°2 : Déterminer pour E=0

= =

6
2. On considère le système sans perturbation donc et on a : ;
On obtient alors :

2.1 On doit trouver

Par identification On a :
 ;
 √ ;

 =0.11

2.2 Calculons le temps de pic et le dépassement :


Le temps de pic :
√ √ √

√ √
Le dépassement :

Exercice 5 :
1.

7
2.

a.

Fonction de transfert en boucle ouverte :FTBO=H1.H2 =

Puisque que A=D et B=C :

FTBO=

b. FTBF=

Or et

donc FTBF= On multiplie la fraction par

c. FTBF= =

8
Par identification On a :

 ;
 donc ;

3. On a : il s’agit d’un régime apériodique


On a 2 pôles réels négatifs

√ )
Donc la fonction de transfert peut être réécrite sous la forme suivante :

Or E(p)=

Donc :

La décomposition en éléments simples permet d’écrire :

Par identification on aura :


 A+B+C=0

 =
Après calcul vous allez trouver :
A=1
B=

C=

La réponse S(p) devient :

9
La transformée de la place inverse :

( ) )

Exercice 6 :

1. D’après la loi des nœuds, on a :


I=I1+I2 donc :

( )

( )

d’après la transformée de Laplace, on aura :

( ) * ( )+

donc = il s’agit bien d’un


( )

système du premier ordre.

10
2. Par identification On a :

 ;

AN : et

3. Pour E(p)= = d’après la transformée de Laplace inverse on a :

( )

11