Vous êtes sur la page 1sur 4

Les formes de phrases 16/02/11 11:21

Définitions Quand une phrase affirme une réalité, exprime ce qui est, on
considère qu’elle est à la forme affirmative. Je déteste ma nouvelle
Mamie. Quand une phrase nie une action ou un fait, exprime ce qui n’est
pas, on considère qu’elle est à la forme négative. Je ne supporte pas
qu’elle m’embrasse. Ne me touche pas. Ne viens-tu pas  ? Quand, dans
une phrase, un élément est mis en relief, on considère que la phrase est à
la forme emphatique. Moi, je déteste qu’elle m’embrasse. C’est son
rouge à lèvres qui déteint.

La forme affirmative Il ne faut pas confondre phrase déclarative et


phrase affirmative. La phrase déclarative énonce un fait qui peut avoir
une forme positive ou négative  : Il n’y a personne. Le facteur n’est pas
passé. Marc n’a pas téléphoné sont des phrases déclaratives.

La forme affirmative est la forme positive d’un fait  : Le facteur est


passé. Elle s’oppose à la forme négative  : Le facteur n’est pas passé. Elle
ne présente jamais de marques négatives. Elle peut, en revanche,
contenir un mot de sens négatif  : Je refuse de te parler est une phrase
affirmative.

La forme négative La phrase négative est une forme de phrase par


laquelle l’émetteur nie le contenu de l’information. Je n’embrasse jamais
ma nouvelle Mamie. Elle contient des particules négatives  : ne, pas,
jamais, plus, personne, ni, aucun.
Construction de la forme négative La phrase négative se construit de
différentes manières, toujours avec ne  :
— avec une locution adverbiale de négation  : Irène n’est pas ma Mamie.
— avec un pronom de négation  : Je n’ai rencontré personne.
— avec un déterminant de négation  : Aucun enfant n’obéit facilement.
— avec la conjonction de coordination ni  : Je ne veux ni lui parler ni
l’embrasser. Lorsque la négation est totale, c’est-à-dire qu’elle porte
sur la phrase entière  : ne se combine avec pas ou point.  : Claire n’est pas
rentrée. Lorsque la négation est partielle, c’est-à-dire qu’elle porte sur
une partie seulement de la phrase, ne se combine
— avec des indéfinis (aucun, nul, personne, rien)  : Personne n’est venu.
(la négation porte sur le sujet)
— des adverbes de temps (guère, jamais, plus)  : Il ne lit jamais (la
négation porte sur le verbe) Ne… que n’a pas vraiment un sens négatif. Il
signifie seulement. La locution adverbiale de négation encadre le verbe
conjugué  : ne se place devant le verbe, pas, plus, jamais… se place
après la partie conjuguée du verbe.

La forme emphatique La phrase emphatique est une forme de phrase


qui insiste sur un des éléments de la phrase en le mettant en
relief. Deux constructions permettent d’insister sur un des éléments  :
— Le détachement avec un mot de rappel. On obtient une phrase dite
segmentée, très fréquente à l’oral. Ma nouvelle Mamie, elle est
affreuse. Irène, c’est ma nouvelle Mamie. L’élément mis en relief peut
être déplacé. Il est détaché par une virgule et repris ou annoncé par un
pronom personnel. Noémie, je la verrai demain./Je la verrai demain,
Noémie.
— C’est… que  ; c’est… qui permet d’extraire un élément de la
phrase pour y insister. Julien a mis du sucre dans le potage. C’est Julien
qui a mis du sucre dans le potage. C’est du sucre que Julien a mis dans le
potage. C’est dans le potage que Julien a mis du sucre. Dans la phrase,
seul le verbe ne peut être extrait pour être mis en relief. Certains
pronoms peuvent changer de forme quand ils sont encadrés par un
présentatif.
Je t’appelle. C’est moi qui t’appelle. C’est toi que j’appelle. Dans les
phrases déclaratives, l’emploi d’une forme emphatique permet d’identifier
la fonction d’un groupe de mots (voir leçon sur le sujet) Qui est-ce qui a
mis du sucre dans le potage  ? C’est Julien qui… On ne peut pas combiner
entre eux les types de phrases. En revanche, les formes de phrases
peuvent se combiner Une phrase peut être  : — affirmative et
emphatique  : C’est Julien qui a sucré le potage. — négative et
emphatique  : Ce n’est pas Julien qui a sucré le potage. — interrogative et
emphatique  : Est-ce Julien qui a sucré le potage  ? — interrogative,
négative et emphatique  : N’est-ce pas Julien qui a sucré le
potage  ? Seules les phrases impératives ne peuvent être mises à la forme
emphatique.
16/02/11 11:21
16/02/11 11:21

Vous aimerez peut-être aussi