Vous êtes sur la page 1sur 4

Délégation: Taroudant Classe: 2bac Année Scolaire:

Lycée Qualifiant Matière:PC 20…-20…


Abdellah Chefchaouni Série C1 AAb

Exercice 1
On étudie la cinétique de la transformation lente au cours de laquelle le peroxyde d’hydrogène (H2O2)
oxyde les ions iodure (I-) en solution aqueuse acidifiée. L’équation de la réaction est la suivante :
H2O2 (aq) + 2 I- (aq) + 2 H+ (aq)  I2 (aq) + 2 H2O (l) (1)
A l’instant t = 0 s, on mélange dans un erlenmeyer un volume V1=100,0mL d’eau oxygénée (solution
aqueuse de peroxyde d’hydrogène), de concentration C1= 4,5 10-2 mol.L-1, avec un volume V2 =100 mL
de solution aqueuse d’iodure de potassium, de concentration en soluté apporté C2 =10-1 mol.L-1, ainsi
que 20mL d’acide sulfurique de concentration [H+(aq)] =1 mol.L-1.
On répartit le mélange réactionnel dans 10 béchers, à raison d’un volume V = 20,0mL par bécher.
On se propose d’étudier expérimentalement l’évolution temporelle de ces 10 nouveaux systèmes
chimiques identiques.
A l’instant de date t = 3 min, on ajoute rapidement de la glace dans le premier bécher et on dose le diiode
formé à l’aide d’une solution aqueuse de thiosulfate de potassium (2K+ + S2O32-) de concentration en
soluté apporté C=10-1mol.L-1 en présence de quelques gouttes d’empois d’amidon (qui colore en bleu une
solution contenant du diiode).
Soit VE le volume de thiosulfate versé pour atteindre l’équivalence. Toutes les 3 min, on renouvelle
l’opération successivement sur le deuxième puis sur le troisième bécher, etc.
La transformation mise en jeu dans le titrage est rapide, totale et son équation est :
S O32- (aq) + I (aq)  S O62- (aq) + 2 I- (aq) (2)
2 2 4
1- Calculer les quantités de matière introduites dans le mélange de départ (contenu dans l’erlenmeyer) puis
déterminer le réactif limitant et l’avancement maximum de la réaction (1) dans ce mélange. On pourra
s’aider d’un tableau d’avancement.
2- En tenant compte de la proportion du mélange initial qui est transférée dans chacun des béchers,
calculer la valeur de l’avancement xmax pour le mélange contenu dans un bécher quelconque.
3- Pourquoi ajoute-t-on de la glace rapidement à l’instant t dans chaque bécher ?
4- A partir de l’équation de la réaction de titrage (2), écrire la relation donnant la quantité de matière de
diiode n(I2) apparu dans chaque bécher à l’instant t en fonction de la concentration de réactif titrant C et
du volume versé à l’équivalence VE..
5- Préciser la relation entre l’avancement de la réaction (1) à chaque instant et la quantité de matière de
diiode formé dans un bécher.
6- A l’aide des résultats expérimentaux et d’un tableur on obtient le graphe x = f (t) ci-contre.
6-1- Rappeler la définition de la vitesse
volumique de la réaction.
6-2- Calculer la vitesse volumique de la
réaction à l’instant t=0.
6-3- En précisant la méthode utilisée et en se
basant sur la courbe x = f (t), décrire l’évolution
de cette vitesse volumique au cours du temps.
6-4- Quel est le facteur cinétique responsable de
cette évolution de la vitesse ?
6-5- Définir et mesurer le temps de demi-
réaction.
6-6- Un élève reprend l’expérience en travaillant à
la même température mais en utilisant
une solution d’iodure de potassium de concentration C2’=2,0.10-1mol.L-1.
Justifier qualitativement si les grandeurs suivantes sont modifiées ou non par rapport à l’expérience
Délégation: Taroudant Classe: 2bac Année Scolaire:
Lycée Qualifiant Matière:PC 20…-20…
Abdellah Chefchaouni Série C1 AAb

initiale :
✓ l’avancement maximal
✓ le temps de demi-réaction
✓ la vitesse volumique initiale de la réaction.
7- On considère maintenant l’expérience initiale réalisée dans un bain-marie à 40°C. Représenter sur le
graphe ci-dessus l’allure de la courbe obtenue et justifier brièvement.
Exercice 2
Dans un ballon , on verse un volume VA =75,0ml dune solution concentrée d’acide sulfurique (2H3O+ +
SO42−) de concentration en ions oxonium [H3O+] =0,4mol/L . À l’instant initial, on introduit une masse de
m=0,6g de zinc en poudre . Très rapidement, on ferme ce ballon avec un bouchon percé qui permet de
relier, par un tuyau, le contenu du ballon avec un manomètre. On note, régulièrement, la valeur de la
pression indiquée sur le manomètre.
Données : La masse molaire du zinc : M(Zn)=65,4g/mol
1- Calculer ni(H3O+) la quantité de matière initiale des ions
oxonium et ni(Zn) la quantité de matière initiale de zinc .
2- Dresser le tableau d’avancement de cette transformation ,
en considérant x comme l’avancement de cette
transformation et xmax son avancement maximal . Quelle le
réactif limitant.
3- En appliquant l’équation d’état d’un gaz parfait et en
utilisant le tableau d’avancement , trouver l’ expression de
l’avancement x à l’instant t en fonction de R, T, V et ∆P
avec ∆P(t)=P(t) − P0 tel que P0 la pression initiale mesuré à
l’instant t=0 et P la pression à l’instant t .
4- Soit ∆Pmax=Pmax− P0 la variation de pression maximale, montrer que : x(t)=
5- Cette expérience nous a permis de tracer la courbe dans la figure ci-contre qui représente la variation de
∆P(t) en fonction du temps t . déterminer graphiquement la valeur du temps de demi-réaction t1/2.
Exercice 3
Le 2-chloro-2-méthylpropane de formule peut x (mmol)

réagir avec I'eau pour former le 2- 10

méthylpropane-2-ol, et une solution d'acide 9

+ - 8
chlorhydrique ( H3O (aq) + Cl (aq) ) . Cette
7
réaction se produit à volume V constant. Le suivi 6

temporel de cette réaction est réalisé par 5

conductimétrie : on mesure la conductivité o du 4

milieu réactionnel en fonction du temps. On 3

obtient alors la courbe suivante: 2

1
l. Écrire l'équation de la réaction du 2-chloro-2-
méthylpropane avec l'eau. 0 10 20 30 40 50 60 70 80 t (min)

2. Pourquoi la réaction peut-elle être suivie par


conductimétrie?.
3. Expliquer l'augmentation de la conductivité au cours du temps.
4. Exprimer la conductivité σ du milieu réactionnel en fonction des [H3O+] et [Cl-]
5. Montrer que l'avancement x de la réaction à un instant t peut se mettre sous la forme :
6. Déterminer le temps de demi-réaction de cette transformation. Justifier votre démarche.
Délégation: Taroudant Classe: 2bac Année Scolaire:
Lycée Qualifiant Matière:PC 20…-20…
Abdellah Chefchaouni Série C1 AAb

7. Déterminer la concentration des ions oxonium à l'état final.


Données: )λ(H3O+) = 35,0 x l0-3 S.m2.mol-1 ; λ (Cl-) =7,63 x 10-3 S.m2.mol-1.
Exercice 4
Lors d'une séance de travaux pratiques, on mélange un volume V1 = 10mL de solution de peroxodisulfate
de sodium Na2S2O8 de concentration C1=0,10 mol.L-1 avec un
volume V2=90mL de solution d'iodure de potassium KI de
concentration C2 =0,10 mol.L-1.Par une méthode convenable, on
détermine, à différents instants, la concentration [I2] du diiode et on
trace la courbe [I2] = f(t) (figure ci-contre).
1- Ecrire l'équation chimique de la réaction qui modélise cette
transformation, les couples rédox mis en jeu I2/I- et S2O82-/SO42-.
2- S'agit-il d'une transformation lente ou rapide?
3- Montrer que l'un des réactifs est en excès.
4- Calculer la concentration du diiode à l'état final.
5-Déduire l'avancement final xf de la réaction ainsi que le temps de
demi-réaction.
6- Calculer la concentration finale du réactif en excès.
Exercice 5
On attaque 2g de limaille de zinc Zn(s) par un volume V =15 mL d'une solution aqueuse de chlorure
d'hydrogène ( H+(aq)+Cl-(aq)) de concentration molaire C = 0,12 mol.L-1. On suit l'évolution du système au
cours du temps en mesurant le volume de dihydrogène dégagé à température et pression constantes pour
lesquelles le volume molaire Vm des gaz est de 24 L.mol-1. Les résultats obtenus sont consignés dans le
tableau suivant
Temps (s) 0 5 10 15 20 30 40 60 90 120
V(H2) (mL) 0,0 2,0 4,2 5,5 7,7 10,5 13,0 16,0 18,0 19,5
1- Ecrire l'équation chimique qui symbolise cette réaction. H+/H2 ; Zn2+/Zn
2- Dresser le tableau descriptif d'évolution du système.
3- Donner l'expression de sa vitesse volumique instantanée en fonction de V(H2).
4- Tracer la courbe représentant la variation de V(H2) en fonction du temps.
5- Calculer la vitesse volumique de la réaction à l'instant de date t = 50 s.
Exercice 6
Deux groupes d’élèves veulent étudier l’évolution dans le temps de la réaction d’oxydation des ions
iodure
I- par les ions peroxodisulfate S2O82- dans deux conditions expérimentales différentes. L’équation de cette
réaction est :2I- + S2O82- I2 + 2SO42- .( Cette réaction est lente et pratiquement totale.)
Ils ont partie à t=0 de la même mélange : 50ml d’une solution aqueuse de KI et de concentration C1=
0,5mol.L-1
et 50ml d’une solution aqueuse de
Na2S2O8 de concentration C2. Le groupe A
suit l’évolution de la réaction à la
température ambiante, par contre le groupe
B suit l’évolution de la réaction dans un
bain marie dont la température est
maintenue à T=80°C . A l’aide d’un
protocole bien approprié n’est pas décrit
ici les deux groupes ont tracé les deux
courbes qui traduisent l’évolution de
Délégation: Taroudant Classe: 2bac Année Scolaire:
Lycée Qualifiant Matière:PC 20…-20…
Abdellah Chefchaouni Série C1 AAb

l’avancement x au cours du temps sur le même graphique ci-contre.


1 - Identifier la courbe tracée par le groupe B .Justifier la réponse.
2- Préciser l’effet de la température sur le déroulement de la réaction chimique étudiée .Que peut-ton dire
de la température.
3- Dresser le tableau d’avancement descriptif qui décrit l’évolution de la réaction .
4- Déterminer l’avancement maximal xf .
5- Montrer que S2O82- est le réactif limitant. Et déduire la valeur de la concentration C2
6- Déterminer la composition de chaque système chimique à l'instant t=15 min.
7-Déterminer la vitesse de la réaction dans chaque condition à la même date t=15min.
Exercice 7
On se propose d’étudier la cinétique de la réaction en solution aqueuse entre les ions permanganate
:MnO4-(aq) avec l’acide oxalique H2C2O4 (aq) en présence d’un excès d’ions hydronium H3O+(aq).L’équation
de la réaction supposée totale est :
2MnO4-(aq) + 5 H2C2O4 (aq) + 6 H3O+(aq) 2 Mn2+(aq) + 10CO2(aq) + 14H2O(l)
A t=0 on mélange dans un bécher de 250ml : un volume V1=40ml de permanganate de potassium KMnO4
de concentration C1=0,1mol.L-1 ; un volume V2=40ml d’acide oxalique de concentration C2,et un volume
V3=20ml d’acide sulfurique dont la concentration en ions hydronium et C3=1mol.L-1 .Aux différents
instants on prélève de ce mélange un prélèvement de volume V0=20ml et on dose la quantité de MnO4-
restante dans ce prélèvement à l’aide d’une solution de sulfate de fer II :FeSO4 de concentration C0=10-2
mol.L-1 .La réaction du dosage qui se produit considérée totale et rapide est d’équation :
MnO4- + 5Fe2+ +8H3O+ Mn2+ +5Fe3+ +12H2O.
A la date ,t voulu on ajoute au prélèvement une quantité d’eau glacée et on dose la quantité de MnO4-
Les résultats de ce dosage permet de tracer la courbe qui traduit la variation du nombre de mole de MnO4-
restant dans le milieu au cours du temps qui est donnée par le graphique suivant :
La concentration en ion hydronium est suffisamment grande pour que ces ions soient en excès durant
toute la transformation chimique étudiée.
1- Montrer que H2C2O4 est un réactif limitant.
2 - Déterminer le nombre de mole initiale des ions MnO4- et de H2C2O4 dans le système chimique étudié.
Et déduire la valeur de la concentration C2.
3- Dresser le tableau d’avancement descriptif de la transformation chimique étudiée.
3- les ions MnO4- sont de couleur violette donc on détecte l’équivalence d’oxydo réduction par la
disparition de la couleur violette du mélange réactionnel.
3-1- pourquoi on ajoute de l’eau glacée avant le dosage ? Préciser les facteurs cinétiques mise en jeu.
3-2- Calculer le volume de la solution de sulfate de fer ajouté à l’équivalence au cours du dosage du
prélèvement à l’instant t= 20s
4 - Définir la vitesse d’une réaction chimique
5- Exprimer la vitesse de la réaction étudiée en fonction du nombre de mole de MnO4- .Calculer la valeur
decette vitesse à l’instant t= 80s.