Vous êtes sur la page 1sur 3

FICHE : LA DIMENSION CACHE

CHAPITRE 1 : Culture et communicaiton :

Importance de la commmunication dans les relations humaines, en plus de cela en


allant plus profondément dasn l’étude des relations humaines on remarque des aspects caché
(physiques, psychologiques…) jouent des rôles très important. Nécessité de les prendre en
compte.

CHAPITRE 2 : Régulation de la distance chez les animaux :

Concepte de territorialité important à developper.


Théorie sur les distance différente à partir desquelles des comportement différents
apparaissent.
Distance de fuite :
Distance critique :
Distance personnelle :
Distance sociale :
Crise de mortalité du au territoire, sorte de contrôle avec l’exemple du eerfs d’animaux qui
moururent non pas à cause de quelconque maladie mais par un effet de régulation, résultat de
maladie psychologique développés par le corps face au surnombre.

CHAPITRE 3 : Comportement social e surpopulation chez les animaiux :

Etude de cas sur une colonie de rats blancs, en changeant le nombre de population on
voit se créer différent comportement, cloaque comportemental, sorte de réponse des agents
face à la pertubation sociale. Exemple : domination de certaine, hyperactivité ou violence
d’autres. Le désordre rend les agents « malades »,
Exincrologie ( ???) secretion de glandes 
Parle de certains aspect positif du stress… Relire ce chapitre plus tard.

CHAPITRE 4 : La perception de l’espace, les récepteus à distance : les yeux, les oreilles, le
nez

Par du constat que les réalités que nous vivons sont en fait des réalités que nous
percevons, donc subjectivité. Espace visuel et auditif différent, humains ont sens visuel plus
développé que l’auditif. Olfaction important chez les animaux qui détectent rapidement
femelle en chaleur à cause de l’odeur. Certaines cultures ont aussi un sens olfactif et visuel
plus aigu que d’autre (exemple arabe sente plus…).

CHAPITRE 5 : La perception de l’espace, les recepteurs immédiats : la peau et les muscles.

On note différentes perceptions de l’espace en fonction du toucher, de la chaleur et de


la grandeur de l’espace. On a l’exemple du bureau plus ou moins grand selon le toucher. La
perception thermique est importante dans de nombreuses situations de la vie, colère d’un
individu, envie sexuelle… Le toucher est aussi très important dans la perception de l’espace,
il permet de mieux déceler.
CHAPITRE 6 : L’espace visuel

La vision comme synthèse : s’il nous paraît évident qu’on apprend une langue ou a
parler, il en demeure moins concernant la vision, pourtant, de nombreux facteur conditionnent
notre vue et il faut les prendre en compte ( Perception de fleches dans le désert et fromage
dans le frigo). Définition aussi des différentes partie de la rétine et leurs différentes fonction.

CHAPITRE 7 : La perception éclairée par l’art

L’art est en fait une expression de la vision, ainsi tout comme les différence visuel
entre les cultures et époques, l’art en est un exemple. Ainsi, étant donné que « l’artiste aide le
profane à structurer son univers culturel », la comprehension des œuvres d’art nécessite de
nombreux paramètres et défenissent de nombreux codes, on a donc les structures des mondes
perceptifs des différentes cultures.

CHAPITRE 8 : Le langage de l’espace

A travers la littérature, on découvre aussi qu’en fonction du temps et du lieux,


l’expression des sens revêt des dimensions différentes, l’étude des œuvres littéraires est en ce
sens très intéressante pour observer ses variations.

CHAPITRE 9 : L’anthropologie de l’espace.

Différence culturelle au niveau de l’appreciation de l’espace au niveau des cultures.


 l’auteur distingue deux type d’espace, espace à organisation fixe, qui correspond à un
espace qu’on ne peut deplacer, qui est ancrée dans le payage de la culture, (organisation
territoriale d’une ville, organisation d’une maison avec des chambres et salles à différentes
fonctions), et des espaces à organisation semi fixe, il s’agit de lieu, d’objet d’endroit que l’on
peut modifier au niveau de la fonction, (hall de gare, disposition de chaises et tables dans
différents lieux).
 Selon l’auteur, étant donné la différence de nombreuses cultures, il est fréquent qu’une
organisation semi fixe soit fixe pour une autre culture…

CHAPITRE 10 : Les distances chez l’homme

Distance/Mode Mode proche Mode lointain

Non acceptation d’entrée


Perception détaillé voire
dans cette distance de la part
floues d’autrui, uniquement
Intime (15 cm – 75 cm) d’autrui
dans les moments intimes.
Contraction des muscles.

Amitiés, cadre restreint,


Personnel (75 cm – 1,20 m) Perception des détails.
réunions informelles.

Sociale (1,20 m -3,60 m)


Vue d’ensemble de la Rapport professionnel, cadre
personnes, pas de contact rigide, distance qui permet de
avec autrui, dialogue de
même intensité (plus
s’isoler des autres.
d’olfaction…).

Plus de vision d’ensemble,


Publique (4 m – 9 m) regard éparpillé, hausse du Cadre publique, exemple du
ton de la voix. président.

Identifier ces zones, permet de comprendre que le monde n’est pas figé aux seules perception
physique, ainsi, ces zones et leurs différence culturelles doivent être prises en compte.

CHAPITRE 11 : Proxèmie comparée des cultures française, anglaise et allemande.

Différence approche culturelle et sociologique, au niveau tant sensorielle, qu’olfactif. Ex :


Porte aux USA et Allemagne, différence appréciation (ouverte fermée). Vivre en groupe :
anglais habituer vivre en groupe, mais possède des rapports plus raffiné sur certains points
(parler fort…), organisation des villes, français ont des voitures et demeures différentes
qu’aux USA, différente appréciation visuelle et sensorielle.
Ces différences aident à mieux comprendre le besoin d’organiser les espaces, lieux de travail
et de vie pour mieux répondre à ces différences qui affecte de manière générale les
comportements dans la société.

CHAPITRE 12 : Villes et culture

Nombreux constats déplorables au niveau des villes, surpopulations, voiture, architecture,


engendrent de nombreux malaises pour les habitants, importance de repenser les espaces,
repenser les architectures.

CHAPITRE 13 :

CHAPITRE 14 :