Vous êtes sur la page 1sur 7

Transports solides en rivière / quantifier le transport solide / 1 Philippe Belleudy - novembre 2002

Les matériaux
◆ Origine
❖ partie amont du bassin versant
gel, éboulements, érosion des versants (marnes, action humaine)
❖ la rivière
le fond, les berges
◆ Classification
❖ diamètre « moyen »
◆ masse volumique et densités
❖ 2600 kg m-3<ρ< 2800 kg m-3
◆ densité 2.6<d<2.8
◆ densité sous l'eau = s-1
◆ non-cohésifs et cohésifs
❖ en place
❖ consolidation
❖ floculation
◆ support de pollution
❖ dans les retenues, héritages...
❖ mesure par traceurs

Transports solides en rivière / quantifier le transport solide / 2 Philippe Belleudy - novembre 2002

1
Transports solides en rivière / quantifier le transport solide / 3 Philippe Belleudy - novembre 2002

Les matériaux

blocs

galet

gravier

sable

silt

argile
granulométrie (mm)
0.0001 0.001 0.01 0.1 1 10 100 1000 10000
argile silt sable gravier galet blocs
maxi 5.00E-03 5.00E-02 2 20 300 9999
mini 1.00E-04 5.00E-03 0.05 2 20 300

Transports solides en rivière / quantifier le transport solide / 4 Philippe Belleudy - novembre 2002

Granulométrie 1 : représentation
tracer la courbe granulométrique correspondant au tamisage :
35
% masse
30
25 matériaux sur les grèves

20
15
10
5
0
0.125 mm

0.5-1 mm

8-16 mm

16-32 mm

32-64 mm
1-2 mm

2-4 mm

4-8 mm
0.125-0.25

0.25-0.5
0.063-

mm
mm

classes granulométriques (mm)

2
Transports solides en rivière / quantifier le transport solide / 5 Philippe Belleudy - novembre 2002

Granulométrie 2 : représentation
50
% masse
45 ◆ courbe granulométrique
40 chenal
grève
35 butte
30
25
20
15
10
5
0

m
m

m
m

m
m

m
m

m
m
m

m
m

8
25

4
16
5

.5

-3

-6
1-

2-

4-
12

-0

5-
0.

8-

16

32
0.

25

0.
5-
3-

12

0.
06

classes granulométriques (mm)


0.
0.

100
% passant
90
80
70
60
50
40 chenal
grève
30
butte
20
10
diamètre (mm)
0
0.1 1 10 100 1000

Transports solides en rivière / quantifier le transport solide / 6 Philippe Belleudy - novembre 2002

Granulométrie 3 : représentation
◆ exemple : Danube

3
Transports solides en rivière / quantifier le transport solide / 7 Philippe Belleudy - novembre 2002

Granulométrie 4 : représentation

◆ diamètres représentatifs d16 , d35 , d50 , d65 , d84 , d95


◆ distribution mathématique
par exemple : log-normale
dm, sigma
dj = dsupdinf
∑ β d − d
( ) 
2
σ =  j j m 
J
∆mj
d 50 =
dm dm = ∑ dj
2 J m
 σ 
  +1
 dm 
d 65 = d m + 0 .39 σ
d 95 = d m + 1.6 σ
d 35 = d m − 0 .39 σ

Transports solides en rivière / quantifier le transport solide / 8 Philippe Belleudy - novembre 2002

Granulométrie 5 : mesure

◆ sable, gravier, galets, (blocs) Ardeche

❖ échantillonnage, tamisage et pesée


la taille de l’échantillon dépend de la
granulométrie maximum
homogénéité de l’échantillon ?
coût élevé
❖ comptage superficiel
20 sur place
l'échantillon (kg)
masse mini de

18 sur photo
16
14
12
10
8
6
4 norme DIN 18123
2 diamètre maxi estimé (mm)
0
0 20 40 60 80

4
Transports solides en rivière / quantifier le transport solide / 9 Philippe Belleudy - novembre 2002

Granulométrie 6 : mesure
◆ argile, silt, sable
❖ mesure de la vitesse de chute dans un tube
❖ granulomètre laser

◆ formules de Valembois / Van Rijn


ρs − ρ gd2
d < 0.1mm w= 1
18 ρ ν
 ρs − ρ 
 0.01 gd3 
ρ
0.1mm < d < 1mm w = 10 ν  1 + − 1
d ν2 
 
 
ρs − ρ
1mm < d w = 1.1 gd 1
ρ 0.01 0.1 d(m m) 1 10

vitesse de chute (m/s)


❖ d=50µ → w=0.002m/s=7.2m/h 0.1

◆ facteurs secondaires
❖ forme des particules
0.01
❖ concentration
Richardson-Zaki, 50m<d<500m: w _valembois
w _VanRijn
0.001

Transports solides en rivière / quantifier le transport solide / 10 Philippe Belleudy - novembre 2002

Comment quantifier le transport solide ? (1/3)


avertissement : différences suivant la culture, les acteurs, les écoles
« hydrauliciens cartésiens » : charriage + suspension
école anglo-saxonne : impact morphologique, bed-load
◆ transport total et transport partiel
❖ globalement
« bed load transport »
formules de transport total
❖ en séparant les différents modes de transport
charriage/suspension
bed-load/suspended load
❖ en ne considérant que les matériaux susceptibles d’échanges avec le lit
difficile en modélisation
◆ wash-load
❖ définition : il ne fait que passer
comportement identique à celui d'un polluant dissout
notion indépendante de la taille de sédiment
suspension ex. : Isère
charriage ex : graviers en rivière torrentielle, affleurement rocheux
❖ peut de transformer en bed-load, et en dépôt
exemple : décantation dans une retenue
❖ géomorphologues et anglo-saxons

5
Transports solides en rivière / quantifier le transport solide / 11 Philippe Belleudy - novembre 2002

Quantifier le flux solide (2/3) : grandeurs et notations


! unités, acteurs débit total définition unité SI conversion débit unitaire

◆ flux solide
Gs masse
kg/s
Gs = γ sGv gs
massique
volumique (net ou brut) kg/s γ −γ g"s
G"s
masse
apparente
G′s′ = (γ s − γ )G v =  s G v
par unité de largeur  γ 
volume net m3/s gv
Gv (grains)

m3/s 1 qs
volume Qs = Gv
Qs
ρs − ρ γ s − γ
apparent (1 − p )
= = S −1
ρ γ p = indice des vides = porosité = 0.23 à 0.3

◆ concentration
❖ massique, moyenne C (mg/l ≡ kg/m3)
❖ 1 ppm (partie par millier) =1mg/l = 1 mg/kg
❖ flux
❖ répartition dans la veine fluide (p.m.) Gs = QC

Transports solides en rivière / quantifier le transport solide / 12 Philippe Belleudy - novembre 2002

Quantifier le flux solide (3/3) : mesure

◆ directe
❖ nasse
❖ fosse
❖ acoustique
qualitative
❖ TV
visibilité
❖ traceurs
faible proportion de retrouvés
▼ complexe
❖ concentration en suspension charriage et suspension
◆ indirecte granulométrie étendue

❖ topographie : profils, 2-D ▼ longue


fosse : plusieurs années
❖ dragages
▼ incertaine
❖ chaînes perturbations introduites par la mesure
▼ onéreuse
bathymétrie régulière
▼ perturbée
ouvrages hydroélectriques, extractions

6
Transports solides en rivière / quantifier le transport solide / 13 Philippe Belleudy - novembre 2002

une recherche en cours: l’hydrophone


◆ appareil récent + méthodes modernes de traitement du signal
◆ un travail exploratoire au laboratoire, en rivière
◆ des premiers résultats
❖ débit, granulométrie, frottements, grain
◆ des pistes
❖ début de transport
❖ granulométrie transportée
❖ débit solide
❖ rugosité ?
amplification (dB)
Analyse spectrale des enregistrements
de l'hydrophone dans le lit de l'Isère 0

-15

-30

-45

-60
enregistrement 23, 12/04/2001, débit = 303 m3s-1
enregistrement 15, 22/03/2001, débit = 805 m3s-1, n=10ans
-75
fréquence (Hz)
4000 8000 12000 16000 20000

Vous aimerez peut-être aussi