Vous êtes sur la page 1sur 6

‫م‬2018/10/12 ‫ هـ املوافق‬1440 ‫ صفر‬3 ‫يوم اجلمعة‬

‫اَّللَ ال يُـغَِِّيُ َما بَِق ْوٍم َح ََّّت يُـغَِِّيُوا َما ِِبَن ُف ِس ِه ْم‬
َّ ‫ إِ َّن‬:‫املوضوع‬

‫اخلطبة األوىل‬

‫اَّللَ ال يُـغَِِّيُ َما بَِق ْوٍم َح ََّّت يُـغَِِّيُوا َما ِِبَن ُف ِس ِه ْم َوإِذَا‬
َّ ‫ »إِ َّن‬:‫احلمد هلل رب العاملني القائل يف كتابه العزيز‬

‫اَّللُ بَِق ْوٍم ُسوءاً فَال َم َر َّد لَهُ َوَما ََلُ ْم ِم ْن ُدونِِه ِم ْن َو ٍال« و نشهد أن ال إله إال هللا وحده ال‬
َّ ‫اد‬َ ‫أ ََر‬

‫ صلوات ريب و سالمه و رمحته و بركاته عليه و على آله‬،‫شريك له و نشهد أن حممدا عبده و رسوله‬

‫ فاتقوا أيها املسلمون و ابتغوا إليه الوسيلة بفعل ما‬:‫و أصحابه و من اتبع سنته إىل يوم الدين أما بعد‬

!‫يقربكم إىل مرضاته و يبعدكم عن سخطه يف الدنيا و اآلخرة‬

----------------------------------
Résumé du sermon du vendredi 12/10/2018 - 3/02/1440 H
Allah ne modifie pas le sort d’un peuple tant que…

Chers frères et sœurs en Islam! As-salamou alaïkoum wa rahmatoullah!

Louanges à Allah Seigneur de l’Univers qui a dit dans Son Puissant et


Inattaquable Livre (Le Noble Coran): «En vérité, Allah ne modifie point l'état
d'un peuple, tant que les [individus qui le composent] ne modifient pas ce
qui est en eux-mêmes. Et lorsqu'Allah veut [infliger] un mal à un peuple,
nul ne peut le repousser: ils n'ont en dehors de lui aucun protecteur».
Sourate 13, verset 11. Je témoigne qu'il n'y a point de divinité digne d'adoration
hormis Allah l'Unique sans associé et que Mouhammad est Son serviteur et Son
Envoyé. Qu'Allah lui accorde abondamment Sa prière, Son salut, Ses

1
miséricordes et Ses bénédictions ainsi qu'à sa famille, à tous ses Compagnons et
à tous ceux qui suivront sa Sounnah jusqu’au jour de la Résurrection!

Chers frères et sœurs en Islam, craignez Allah et cherchez les moyens qui vous
rapprochent de Son agrément et vous éloignent en même temps de Son courroux
ici-bas et dans l’au-delà.

Chers frères et soeurs en Islam, retenez que le changement positif que nous
voulons voir dans notre société ne peut provenir que de nous-mêmes car c'est
nous qui composons cette société, par conséquent il ne peut avoir un
changement extérieur tant qu'il n'y a pas eu au préalable un changement interne.
Or il n'y a aucun changement social, économique, politique, culturel, ou
religieux… qu'il soit positif ou négatif, qui s'opère dans le vide et le rêve. Il faut
nécessairement une base, des idéaux, des principes, des objectifs, des moyens,
des sacrifices et surtout de la VOLONTÉ pour qu'il y ait un changement positif
ou négatif, interne ou externe, individuel ou collectif…

Chers frères et sœurs en Islam, Allah le Très Haut nous dit:

‫اَّللُ بَِق ْوٍم ُسوءاً فَال َم َر َّد لَهُ َوَما ََلُْم ِم ْن‬
َّ ‫اد‬ ٍ
َ ‫اَّللَ ال يُـغَِِّيُ َما بَِق ْوم َح ََّّت يُـغَِِّيُوا َما ِِبَن ُف ِس ِه ْم َوإِ َذا أ ََر‬
َّ ‫»إِ َّن‬
«‫ال‬ ٍ ‫ُدونِِه ِم ْن و‬
َ
«En vérité, Allah ne modifie point l'état d'un peuple, tant que les [individus
qui le composent] ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes. Et lorsqu'Allah
veut [infliger] un mal à un peuple, nul ne peut le repousser: ils n'ont en
dehors de lui aucun protecteur».

Le plus souvent les acteurs de la scène islamique traduisent le terme «Ghay-


yiroû» par CHANGER alors que le terme le plus indiqué pour être proche du
sens coranique est MODIFIER car bien que synonymes il y a une sinon des
nuances importantes entre les deux termes. En Arabe, le verbe changer se dit
«Baddala » alors qu’ici le verbe utilisé est «Ghay-yara » signifiant modifier.
2
En considérant de près le verbe «Modifier » on voit qu’il a trois significations ou
définitions non loin les unes des autres:

1. changer quelque chose sans en altérer la nature ou l'essence (ex. modifier les
mœurs).

2. (faire) devenir différent pour une qualité donnée, sans altération de la totalité.

3. rendre autre, différent, faire acquérir une nouvelle propriété à (qqch).

On voit bien à travers ces définitions que le terme coranique choisi n’est pas
fortuit et implique l’idée d’un changement interne au sein de quelque chose et
grâce à ce changement interne, ce quelque chose devient autre chose ou acquiert
d’autres propriétés. C’est exactement ce que le Saint Coran vise ici, il n’est pas
question de remplacer un peuple par un autre physiquement parlant ou un
individu par un autre, mais de changer les comportements internes des individus
et selon la nature de ces changements (positifs ou négatifs), les individus
deviendraient positifs ou négatifs aux yeux de Dieu.

Dans ce verset coranique, Allah soubhanahou wa taala a résumé toute la vie


humaine et ses conditions de réussite, de développement et de progrès ou leurs
contraires et dans le même temps, Il a rendu l’Homme ou le Peuple Responsable
de son devenir en précisant qu’Il ne modifie pas l’état ou le sort d’un individu
ou d’un peuple tant que celui-ci n’a pas modifié ce qui est en lui-même donc ses
comportements, ses visions, sa conception, son orientation, ses efforts…

Cela signifie clairement que quand un individu ou un peuple jouit des bienfaits
de Dieu, de Son secours, de Son aide, de Son appui, de la stabilité, de la sécurité,
de la richesse, de la prospérité, de l’unité, de la cohésion, de l’entente… tant que
cet individu ou ce peuple n’a pas modifié son comportement, eh bien Allah
soubhanahou, Lui aussi ne modifiera pas Ses bienfaits, Ses grâces et Ses
privilèges dont Il l’a comblé. C’est une réalité que nous comprenons à partir de

3
ce verset 11 de la Sourate 13, mais une réalité qu’Il a affirmée explicitement
dans un autre verset:

‫يم‬ِ ‫اَّلل ََِس‬


ٌ ََّ ‫َن‬
ٌ ‫يع َعل‬ َّ ‫ك ُمغَِِّياً نِ ْع َمةً أَنْـ َع َم َها َعلَى قَـ ْوٍم َح ََّّت يُـغَِِّيُوا َما ِِبَن ُف ِس ِه ْم َوأ‬ َّ ‫َن‬
ُ َ‫اَّللَ ََلْ ي‬ َ ِ‫ذَل‬
َّ ‫ك ِِب‬

«C'est qu'en effet Allah ne modifie pas un bienfait dont Il a gratifié un


peuple avant que celui-ci change ce qui est en lui-même. Et Allah entend
tout et sait tout». Sourate 8, verset 53.

De même, quand un individu ou un peuple, est dans la gêne, la pauvreté, la


maladie, l’ignorance, le retard… tant qu’il continue de garder sa ligne de
conduite c’est-à-dire son comportement actuel, eh bien Allah soubhanahou wa
taala ne modifiera point son sort, sa situation… pour nous montrer ainsi, que
l’effort est toujours exigé du serviteur et que c’est en fonction de nos efforts que
nous sommes récompensés ici-bas et dans l’au-delà. C’est une sentence divine
immuable sur laquelle Dieu ne revient plus:

ِ ‫وأَ ْن لَْيس لِ ِإلنس‬


‫ان إِالَّ َما َس َعى‬ َ َ َ

«En vérité, l'homme n'obtient que [le fruit] de ses efforts». Sourate 53, verset 39.

------- Pause -------

Chers frères et sœurs en Islam, comme on le voit ici toute la question ou toute la
problématique se ramène au changement et malheureusement c’est ce
changement qui parait difficile aujourd’hui pour les gens, on veut tout changer
sauf les âmes, les consciences et les mentalités, or tous les problèmes que nous
vivons aujourd’hui ne sont que les manifestations ou les symptômes de notre
problème interne. A quoi servent des textes si les gens ne sont pas moralement
préparés à les appliquer? La corruption, la tricherie, le vol, le détournement, la
surfacturation pour ne citer que ces exemples de maux sociaux, ne sont pas dus
au manque de textes mais sont dus à l’inconscience et aux mentalités dévoyées
4
et c’est pourquoi le premier pas à faire pour le changement c’est justement le
changement des mentalités c’est-à-dire l’inculcation des valeurs et des vertus
dans les esprits.

Il faut nécessairement commencer par changer les conceptions, les visions, les
orientations et les objectifs des individus qui composent le peuple car le
changement collectif ne sera possible qu’avec les changements individuels.

Il faut souligner ici qu’il n’y a pas de fatalité en Islam, autrement dit nul n’est
condamné à vivre une situation inconfortable et à croiser les bras en déclarant
que cela vient de Dieu. Certes, tout vient de Dieu à titre d’épreuve mais l’effort
incombe bien au serviteur pour changer sa situation tel le malade qui ne reste
pas bras croisés mais cherche remède à sa maladie, de même l’homme en
situation désagréable doit fournir un effort pour s’en sortir. Allah nous éprouve
par les différentes situations sociales, économiques, politiques… et veut que
nous fassions un effort pour nous adapter et trouver les solutions qui s’imposent
car Il nous a donné l’intelligence grâce à laquelle nous dominons une bonne
partie de la nature. C’est pourquoi nous disons à nos compatriotes que nous
sommes responsables à des degrés différents du changement positif ou négatif
de nos situations sur les différents plans de la vie et à ce titre, il nous incombe de
faire tout pour conserver les atouts de la stabilité, de la sécurité, de la paix, de
l’unité, de la cohésion…

Le changement positif est possible individuellement et collectivement mais il


faut d’abord être convaincu de cette possibilité donc avoir foi au changement
puis s’armer de volonté et de détermination pour poursuivre un ou des objectifs
que l’on se serait fixé auparavant.

Voici deux règles testées qui vous permettent de vous changer positivement:

1- Changez positivement votre regard ou vision des choses et les choses que
vous regardez changeront. Ainsi, au lieu de regarder les gens et les situations
5
avec un regard critique et un jugement subjectif, appréciez-les plutôt et cherchez
leurs bons côtés, vous verrez comment tout changera positivement à votre égard
en vertu de la réciprocité de comportement. Rappelez-vous que rien n’arrive
d’infime ou d’important, de petit ou de grand, dans votre vie ou dans celle des
autres, sans la Volonté Expresse d’Allah, le Sage par Excellence.

2- Changez positivement votre langage en vous efforçant de ne dire que ce qui


est bien, bon et utile et vous verrez comment vous serez écoutés et comment vos
relations vont s’améliorer. Que Dieu vous aider à appliquer ces deux règles!

Qu’Allah nous aide à conserver nos atouts individuels et collectifs et à nous


engager résolument dans le changement des mentalités et des comportements
afin que la société puisse évoluer positivement!

Qu’Allah nous bénisse tous et bénisse davantage notre cher pays le Niger et
qu’Il nous protège davantage ainsi que notre pays! Qu’Il nous accorde ce que
nous cherchons de bien et nous épargne ce dont nous avons peur! Qu’Il mette de
la pitié, de la compassion et de l’amour dans nos cœurs pour qu’on puisse
s’aimer et aimer le bien les uns pour les autres! Qu’Allah ne nous tienne pas
rigueur pour nos fautes, nos péchés et nos mauvais comportements! Seigneur
Allah, quiconque nous en veut ou en veut à notre pays ou à notre religion,
Seigneur Allah saisis-le par là où il ne s’attendait pas et montre-nous à travers
lui les signes de Ta puissance et fais en sorte qu’il devienne une leçon et un
objet de méditation pour les doués d’intelligence, certes, Tu vois tout, Tu
entends tout et Tu sais tout et rien n’échappe à Ton contrôle! A Toi, nous nous
confions et à Toi nous confions nos affaires, notre pays et notre religion et Tu ne
perds jamais ce qu’on Te confie!

Cheikh Boureima Abdou Daouda


www.omnislam.com
www.actualite-islamique.com