Vous êtes sur la page 1sur 6

Résistance des matériaux II POUTRE DROITES HYPERSTATIQUES A UNE TRAVEE POUTRE DROITES HYPERSTATIQUES A UNE TRAVEE

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
0 = ’0 – a M0 – b M1 = 0
CHAPITRE 3 1 = ’1 + b M0 + c M1 = 0

Poutres droites hyperstatiques à une travée ’0 , ’1 , a, b, c étant connus, on peut évaluer :
c '0 + b 1' b '0 + a 1'
M0 = M1 = −
3.1- GENERALITES ac − b 2
ac − b2
Les poutres sont supposées horizontales, à plan moyen vertical, soumises uniquement à des M0 M1
charges verticales situées dans le plan moyen et reposant sur des appuis capables d’exercer 
y S
uniquement des réactions verticales et des couples d’axe normal au plan des forces.
x
Le nombre des équations d’équilibre non identiquement satisfaites est ainsi égal à 2.
G0 0 = 0 1 = 0 G1
Il en résulte que la poutre encastrée à ses deux extrémités est hyperstatique d’ordre 2 et que la
x
poutre encastrée à une extrémité et simplement appuyée à l’autre est hyperstatique d’ordre 1. T(x), M(x)

M0 M1 M0
'0 '1
S
R0 R1 R0 R1
x

G0 G1 G0 G1
d
Fig.3.1 x , (x) Fig.3.2
dx
3.1.1- Calculs préliminaires Cas particulier : poutre de section constante.
On considère la poutre isostatique associée qui diffère de la poutre hyperstatique par le seul Si I est le moment d’inertie d’une section droite de la poutre, on a :
fait qu’elle est simplement appuyée à ses deux extrémités et l’on calcule : l
a = 2b = c =
- l’effort tranchant et le moment fléchissant provoqués dans la poutre par le système de 3 EI

charges S qui sollicite la poutre hyperstatique, et par conséquent :


2EI 2EI
M0 = ( 2 '0 + 1' ) M1 = − ( '0 + 2 1' )
- Les rotations et des sections d’appui de cette poutre dues au même système de charges S ; l l
- Les constantes mécaniques a, b, c.
3.2.2- Évaluation des efforts dans une section d’abscisse x
D’après les relations établies au paragraphe 0-321, l’effort tranchant T(x) et le moment
3.2- POUTRE DROITE ENCASTREE A SES EXTREMITES. fléchissant M(x) dans la section  d’abscisse x, ont pour valeur :
CALCUL DES EFFORTS
d M1 − M 0
T(x) = +
3.2.1- Évaluation des moments d’encastrement dx l
Si M0 et M1 désignent les moments fléchissants dans les sections d’encastrement G et G1, x x
M(x) = (x) + M0 (1 − ) + M1
l’invariabilité de ces sections s’exprime par les relations : l l

ECOLE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE D’ANTSIRANANA


16
Résistance des matériaux II POUTRE DROITES HYPERSTATIQUES A UNE TRAVEE POUTRE DROITES HYPERSTATIQUES A UNE TRAVEE
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
3.3- POUTRE DROITE ENCASTREE A SES EXTREMITES.
LIGNES D’INFLUENCE M0() M1()

3.3.1- Propriétés de l’intégrale  1

l
F() =
 (x, ) f(x) dx
0 y

G0 G1
 1
où f(x) désigne une fonction quelconque et x '0() '1()
(x, ) désigne le moment fléchissant produit  1
G0 G1
par une charge unité d’abscisse  dans la x
section d’abscisse x d’une poutre droite  (x, ) Fig.3.4
Fig.3.3
simplement appuyée de longueur l.

Cette intégrale possède les propriétés suivantes : l



x dx
’0() = −  ( x, ) ( 1 − )
✓ Elle s’annule pour  = 0 et  = l. : F(0) = F(l) = 0 0 l E I ( x)
l

✓ Sa dérivée première peut se mettre sous la forme :  ( x, )
x dx
’1() =
l l 0 l E I ( x)
 
dF x
= f ( x) dx − f ( x ) dx
d  0 l On constate que les fonctions ’0() et ’1() sont du type F() où :
x 1
pour  = 0 et  = l, elle a pour valeur : f(x) = − ( 1 − ) pour ’0()
l E I ( x)
l l
 
dF x dF x x 1
(0) = ( 1− ) f ( x ) dx , (l) = − f ( x ) dx f(x) = pour ’1()
d 0 l d 0 l l E I(x)

d2 F Il résulte des propriétés de la fonction F() que :


✓ Sa dérivée seconde a pour expression : = − f()
d 2
➢ M0() = M0(l) = 0, M1() = M1(l) = 0
La fonction F() est donc la primitive seconde de la fonction − f() qui s’annule aux bornes d ' 0 d '1
➢ pour  = 0, = −a , =b
 = 0 et  = l. d d
d M0 d M1
par conséquent = −1 =0
d d
3.3.2- Lignes d’influence des moments d’encastrement
d ' 0 d '1
Les moments d’encastrement produits par une charge unité d’abscisse  sont les fonctions ➢ pour  = l, =b, = −c
d d
M0() et M1() définies par les expressions :
d M0 d M1
par conséquent =0 =1
c '0 ( ) + b 1' () b  '0 ( ) + a 1' ( ) d d
M0() = M1() = −
ac − b 2 ac − b 2 d2 M0 d 2 M1
Les dérivées secondes et ont pour valeur :
où ’0() et ’1() désignent les rotations sur appui provoquées par la charge unité dans la d2 d2
poutre simplement appuyée.

ECOLE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE D’ANTSIRANANA


17
Résistance des matériaux II POUTRE DROITES HYPERSTATIQUES A UNE TRAVEE POUTRE DROITES HYPERSTATIQUES A UNE TRAVEE
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
d2 M0 c(l −  ) − b d 2 M1 a  − b(l −  ) L’équation de la ligne d’influence M(x, ) résulte donc d’une combinaison linéaire des
= , =
d 2
(ac − b ) l E I ( )
2
d 2
(ac − b ) l E I ( )
2
équations des lignes d’influence (x, ), M0 () et M1().
Suivant la position de la section  par rapport aux foyers principaux  et ’ les lignes
En remarquant que les dénominateurs des expressions précédentes sont toujours positifs, on d’influence M(x, ) se présentent sous l’une des formes indiquées sur la figure 3.6.
peut en conclure que :
M(x, )
 1
Si ’ est le point d’abscisse : 
c M0()
’ = l
b +c ’  G0 G1
G0 x
La ligne d’influence M0() a sa concavité G1 M(x, )
tournée vers le haut à gauche de ’ et vers -1 G0  ’
’  G1
le bas à droite de ’. (x, )
x
x (1- ) M(x, )
Si  est le point d’abscisse : M1() l
b 1
 = l 
a +b  
La ligne d’influence M1() a sa concavité G0 G1 G0
x
G1
tournée vers le bas à gauche de  et vers G0 ’ G1
 l  
le haut à droite de .
Fig.3.5 M(x, )

3.3.3- Foyers principaux


Fig.3.6
Les points ’ et  sont appelés foyers principaux de gauche et de droite de la poutre G 0G1.
G0 ’  G1

b G0  ' G1 b
Les rapports  = = et ’ = = sont appelés rapports focaux.
 G1 a G0  ' c
3.3.5- Ligne d’influence de l’effort tranchant dans une section  d’abscisse x.
Dans le cas d’une poutre de section constante, ils sont égaux à ½.

L’effort tranchant T(x, ) produit dans la section  d’abscisse x par une charge unité, a pour
expression :
3.3.4- Ligne d’influence du moment fléchissant dans une section  d’abscisse x. d M () − M0 ()
T(x, ) = ( x,  ) + 1
Le moment fléchissant M(x, ) produit dans la section  d’abscisse x par une charge unité dx l
d’abscisse , a pour expression : d
La fonction de , ( x,  ) est représentée par la ligne d’influence de l’effort tranchant dans
x x dx
M(x, ) = (x, ) + M0 () (1 − ) + M1()
l l la section d’abscisse x de la poutre simplement appuyée.

La fonction de , (x, ) est représentée par la ligne d’influence du moment fléchissant dans La ligne d’influence T(x, ) présente la forme indiquée sur la figure 207 ; ses
la section d’abscisse x de la poutre simplement appuyée. propriétés peuvent être déduites de celles des fonctions M0 () et M1().

ECOLE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE D’ANTSIRANANA


18
Résistance des matériaux II POUTRE DROITES HYPERSTATIQUES A UNE TRAVEE POUTRE DROITES HYPERSTATIQUES A UNE TRAVEE
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
La rotation 0 et le déplacement v0 de la section d’encastrement G0 sont en effet nuls et les
 1
 déformations dues à l’effort tranchant ont été négligées.

3.4.2- Utilisation de l’équation différentielle de la fibre moyenne déformée


G0 G1
x
T(x, ) Si M(x) désigne le moment fléchissant produit par le système de charges dans la section
d’abscisse x, de moment d’inertie I(x), on a :
d T(x, )
(x,)
dx d2 v( x ) d ( x ) M ( x)
= =
d x2 dx E I ( x)
1
 x La solution particulière correspondant au cas envisagé doit être telle que :
G0 G1  V(0) =
d v(0 )
=0 et v (l) =
d v(l)
=0
G0 dx dx
x G1

Fig.3.7 -1 3.4.3- Ligne d’influence de la flèche de la section 


On démontre de la même manière qu’au paragraphe 1.23 que la ligne d’influence de la
3.4- POUTRE DROITE ENCASTREE A SES EXTREMITES. flèche de la section S d’abscisse x coïncide avec la ligne déformée de la poutre considérée,
DEFORMATIONS soumise à une charge unité d’abscisse x.

3.4.1- Utilisation des formules de Bresse


3.5- POUTRE DROITE ENCASTREE A UNE EXTREMITE
Si M() désigne le moment fléchissant produit par le système de charges donné dans la ET SIMPLEMENT APPUYEE A L’AUTRE
section d’abscisse , la rotation (x) et le déplacement vertical v(x) de la section  d’abscisse CALCUL DES EFFORTS
x sont données par les relations : 3.5.1- Évaluation du moment d’encastrement
x M()
(x) =
 0 E I ( )
d Si la poutre est encastrée sur son appui
de gauche G0, le moment M1 sur l’appui
M0 y

S
x
x M()( x − )

simple G1 est nul et le moment
v(x) = d
0 E I ( ) d’encastrement M0 doit être tel que : 0 = 0 G1
G0
x T(x), M(x)
0 = ’0 – a M0 = 0
 (x) ’0 et a étant connus, on a : '0 '1
'0
S
M0 = x
G0 G1 a

M()  d
x
I() x , (x)
Fig.3.8 dx Fig.3.9

ECOLE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE D’ANTSIRANANA


19
Résistance des matériaux II POUTRE DROITES HYPERSTATIQUES A UNE TRAVEE POUTRE DROITES HYPERSTATIQUES A UNE TRAVEE
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
✓ Cas particulier de la poutre de section constante : Il résulte de cette dernière expression que la ligne d’influence M0() a sa concavité tournée
Si I est le moment d’inertie de la section droite, on a : vers le haut ; elle se présente ainsi sous la forme indiquée sur la figure 3.10.

l 3EI 3.6.2- Ligne d’influence du moment dans une section  d’abscisse x.


a= => M0 = '0
3EI l
Le moment fléchissant M(x, ) produit dans la section  d’abscisse x par une charge unité
3.5.2- Evaluation des efforts dans une section d’abscisse x d’abscisse , a pour valeur :
x
Comme le moment M1 dans la section sur appui G1 est nul, l’effort tranchant T(x) et le M(x, ) = (x, ) + M0 () (1 − )
l
moment fléchissant M(x) dans la section  d’abscisse x, ont pour valeur :
On démontre comme au paragraphe 2.3.4 que la ligne d’influence M(x, ) se présente,
d M
T(x) = − 0 suivant la position de la section  vis-à-vis du foyer principal de gauche , sous l’une des
dx l
formes indiquées sur la figure 311.
x
M(x) = (x) + M0 (1 − )
l  1 
3.6- POUTRE DROITE ENCASTREE A UNE EXTREMITE G0 G1
ET SIMPLEMENT APPUYEE A L’AUTRE
LIGNES D’INFLUENCE
3.6.1- Ligne d’influence du moment d’encastrement
M(x, )
Le moment d’encastrement provoqué M0()
par une charge unité d’abscisse a est la
fonction M0 () définie par l’expression :  1
x G0 
' 0 (  )  G1
M0 () =
a G0 G1
En remarquant que la rotation ’0() de '0 M(x, )
la poutre simplement appuyée, soumise 
1
x
à une force unité d’abscisse , est une
G0 G1
fonction du type F(a), on démontre que G0   G1
la fonction M0() possède les propri- Fig.3.11
étés suivantes : M0()
M0 () = M0 (l) = 0 b/a 3.6.3- Ligne d’influence de l’effort tranchant dans une section d’abscisse x
d M0 d M0 b G0 L’effort tranchant T(x, ) produit dans la section  d’abscisse x par une charge unité, a pour
d
(0 ) = −1,
d
(l) =
a
G1  valeur :
-1
d M ( )
d 2 M0 1  T(x, ) = ( x,  ) − 0
= (1 − ) Fig.3.10 dx l
d2 a E I(  ) l

ECOLE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE D’ANTSIRANANA


20
Résistance des matériaux II POUTRE DROITES HYPERSTATIQUES A UNE TRAVEE POUTRE DROITES HYPERSTATIQUES A UNE TRAVEE
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
La ligne d’influence présente la forme indiquée sur la figure 3.12, sa concavité étant tournée
vers le bas.

T(x, )

1
x

G0 G1

Fig.3.12 -1

3.7- POUTRE DROITE ENCASTREE A UNE EXTREMITE


ET SIMPLEMENT APPUYEE A L’AUTRE
DEFORMATION
L’évaluation de la rotation 𝜔(𝑥) et du déplacement 𝑣(𝑥) d’une section  d’abscisse 𝑥, sous
l’action d’un système de charges donné peut être effectuée suivant l’une des méthodes
indiquées au paragraphe 2.4

ECOLE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE D’ANTSIRANANA


21

Vous aimerez peut-être aussi