Vous êtes sur la page 1sur 3

.

com:Faculté des Sciences Juridiques Economiques et Sociales Agadir:926130458:88831


94 L’ESSENTIEL DU RISQUE DE CHANGE ET DE SES INSTRUMENTS DE COUVERTURE

même intérêt car le trésorier doit surveiller l’évolution des cours des changes pour mieux en gérer
le risque alors que l’achat ou la vente à terme de devises est une opération simple et définitive.
Les banques ont créé de nombreuses variantes d’options pour réduire la prime : change à terme
participatif (la prime est intégrée dans le cours à terme coté par la banque et l’entreprise bénéficie
en partie seulement de l’évolution favorable du cours), options sur moyenne (le prix d’exercice est
égal au cours moyen de la devise pendant la vie de l’option), options à barrières (la protection
contre le risque de change disparaît quand le cours atteint un certain niveau).

7 Les warrants sur devises


Les warrants sur devise (ou de change), sont des options à long terme, émises par les banques,
réparties par tranches selon les prix d’exercice et négociables en bourse.

■ Les caractéristiques
Un call warrant donne le droit mais non l’obligation d’acheter une certaine quantité de devises à
un prix d’exercice déterminé pendant une période fixée à l’avance moyennant le paiement d’une
prime (prix du warrant) au vendeur.
Un put warrant donne à son acheteur le droit mais non l’obligation de vendre une quantité de
devises à un prix d’exercice déterminé pendant une période fixée à l’avance moyennant le paie-
ment d’une prime (prix du warrant) au vendeur.

■ Les avantages des warrants


Le montant des warrants est relativement faible, de l’ordre de 10 000 dollars et convient donc aux
PME-PMI et aux investisseurs.
La durée du warrant est plus longue que celle d’une option : elle peut atteindre cinq ans. La valeur
temps est conservée plus longtemps. Le warrant est de type européen ou américain. Son utilisa-
tion est souple puisque le warrant est coté en bourse.

8 Les swaps de devises et de taux


Ils suivent le même déroulement des opérations que les swaps de devises mais le taux d’intérêt est
fixe sur l’une des devises et flottant sur l’autre. Le taux fixe l’est pour toute la durée du swap alors
que le taux flottant est recalculé tous les six mois. On rencontre parfois des swaps de devises de
taux flottants contre taux flottants.
.com:Faculté des Sciences Juridiques Economiques et Sociales Agadir:926130458:88831
CHAPITRE 5 – Les techniques externes de couverture du risque de change 95

■ Le déroulement du swap
a) Le déroulement du swap
Si un emprunteur veut lever des capitaux à un taux fixe sur le marché américain mais qu’il préfère
obtenir des yens à taux flottants, le marché des swaps le lui permet : il trouvera un emprunteur
bien placé sur le marché japonais qui émettra un emprunt à taux flottant à des conditions intéres-
santes tout en préférant disposer de dollars à taux fixe. Les deux emprunteurs pourront échanger
leurs emprunts et retirer un gain de l’opération. Une banque servira d’intermédiaire.

b) La cotation du swap
Dans la pratique, les swaps sont cotés en points. Ils sont appelés points de report si la devise
étrangère est en report par rapport à la monnaie nationale, points de déport dans le cas inverse.
Lorsque le swap de devises est taux fixe contre taux fixe, l’entreprise emprunte la monnaie ayant
le taux d’intérêt le plus faible et rembourse à la banque la différence d’intérêts.
Le swap de taux et de devises est comparable à une transaction de change à terme mais le diffé-
rentiel de taux d’intérêt est ici calculé périodiquement au lieu d’être réglé en une seule fois à la fin
du contrat. Cela rend les swaps plus efficients et plus souples que la couverture à terme pour les
périodes longues, cinq ans et plus, qui sont fréquentes.

■ Exemple de swaps de devises et de taux


Une société américaine veut emprunter EUR 100 000 000 à taux variable pour cinq ans. Elle est
bien placée sur le marché américain où elle emprunte USD 110 000 000 à taux fixe et conclut un
swap avec sa banque. Il y a échange de principal à la conclusion du contrat : la société verse
USD 110 millions à la banque et reçoit EUR 100 millions au cours spot de 1,10. La société versera
pendant les cinq ans du taux variable sur l’euro à sa banque qui lui versera du taux fixe sur dollar.
À l’échéance, il y aura nouvel échange du principal au même taux de change.

9 La couverture du risque de change par des organismes


externes
Elle permet aux entreprises exportatrices de fixer le prix de vente et de passer des contrats en
devises sans encourir le risque de change ; et elle couvre les exportations hors négoce et libellées
dans un certain nombre de devises.
.com:Faculté des Sciences Juridiques Economiques et Sociales Agadir:926130458:88831
96 L’ESSENTIEL DU RISQUE DE CHANGE ET DE SES INSTRUMENTS DE COUVERTURE

En France, la COFACE couvrait les variations de change du franc (FRF) par deux assurances-change
dont la prime dépendait de la devise concernée, de la durée à garantir et du contrat :
– l’assurance-change d’un courant d’affaires régulier à l’importation et à l’exportation (CIME), sur
un courant d’affaires à l’exportation ou à l’importation pendant la période de facturation et
jusqu’au paiement. Elle permettait de bénéficier de l’évolution favorable de la devise. Le cours
garanti et le taux de l’assurance pouvaient être modifiés pendant la période de facturation ;
– l’assurance-change-négociation couvrait les variations de change pendant la période de négocia-
tion d’un contrat, dont la durée maximale est prévue, du contrat jusqu’au paiement du contrat.
La COFACE couvrait 100 % de la perte de change et l’exportateur reversait le bénéfice éventuel
de change.
La volatilité des cours de change oblige les entreprises engagées à l’international à utiliser des
couvertures de change de types divers, qu’il s’agisse d’achat/vente de matières premières ou de
produits sur le long terme la couverture les oblige à utiliser des couvertures pour rentabiliser leurs
investissements à l’étranger.

Vous aimerez peut-être aussi