Vous êtes sur la page 1sur 116

40PAGESDE

PIANISTE N°112

PARTITIONS
BEETHOVEN
CONCERTO N°5
BACH
JOUER, PROGRESSER & SE FAIRE PLAISIR ! PRÉLUDEN°8,LIVREI
KOSMA/ENHCO
LES FEUILLES
RÉVISEZ VOS MORTES

CLASSIQUES
avec Anne
Queffélec !
BELGIQUE, GRÈCE : 9,20 €, PORT CONT., ITALIE, LUX : 9,90 € - CANADA : 12,50 $CAN - DOM: 9,20 € - NOUVELLE CALÉDONIE: 1150 XPF - POLYNÉSIE: 1300 XPF - SUISSE: 15,10 CHF

ENFANTS AU PIANO
O Conservatoire ou méthode
active : ce qui marche vraiment
O Choisir son premier piano droit

PORTRAIT
Hélène Grimaud
l’énigmatique

M 03611 - 112 - F: 8,90 E - RD


OUVERTURE 
ETE 2018
d’une galerie de pianos
au cœur de la Seine Musicale 
à Boulogne-Billancourt
• Des modèles rares et pour certains uniques

• Un studio de répétition équipé


d’un piano à queue de prestige

• Un espace d’accueil pour tous les publics,


les amateurs, les pianistes professionnels et les décorateurs

« LA GALERIE » - PIANOS HANLET S.A.S.


1 Ile Seguin - La Seine Musicale
92100 Boulogne-Billancourt
www.pianoshanlet.fr
bienvenue@pianoshanlet.fr
Pianiste est une
publication bimestrielle
Pianiste
Société éditrice
EMC2 – SAS au capital
de 600000 euros
Siège social
52, rue Saint-André-
des-Arts, 75006 Paris
RCS 832 332 399 00019 Paris
DIRECTION
Président et directeur
de la publication:
Jean-Jacques Augier
Directeur général:
Stéphane Chabenat
Adjointe:

Variations
Sophie Guérouazel
RÉDACTION
Rédactrice en chef:
Elsa Fottorino
Secrétaires de rédaction:

enfantines
Valérie Jacobs,
avec Bénédicte Gaillard
Directrice artistique:
Isabelle Gelbwachs
Rédactrice-graphiste:
Sarah Allien
Iconographe:

L
Cyrille Derouineau
Crédit de couverture: es élèves sont comme les les notes avant l’alphabet. Il faut dire que sa
Philippe Marchand épées. Il y en a qui se brisent mère n’a rien perdu pour attendre : elle l’a
ONT COLLABORÉ
dès qu’on les tord et d’autres mis au piano dès l’âge d’un an ! Daniel

«
À CE NUMÉRO
Camille Arcache, Stéphane qui se plient avant de retrouver Barenboim,lui,a appris la musique avec son
Barsacq, Alain Cochard, leur forme originelle » disait père,Enrique.« Pour moi,apprendre à jouer
Thomas Enhco (pédagogie),
Alain Galliari, Aude Giger, Vincenzo Scaramuzza, le professeur du piano était une chose aussi naturelle
Negar Haeri, Lou Heliot, redoutédeMarthaArgerich(quis’enorgueil- qu’apprendre à marcher.Mon père avait une
Jean-Pierre Jackson, Melissa
Khong, Bertille Lefort, lissait d’ailleurs d’appartenir à la seconde idée fixe : il fallait que tout soit naturel. »
Laure Mézan, Jean-Michel catégorie). Celui sur qui repose l’école de Quant à Kissin,il dément dans son autobio-
Molkhou, Paul Montag, David
Poncet (jeux), Anne Quefélec piano argentine n’a laissé aucun écrit. Ce graphie avoir été privé d’enfance. « Mes
(pédagogie) Alexandre Sorel que l’on sait, c’est qu’il n’a jamais donné parents racontaient qu’à onze mois,je chan-
(pédagogie), Simon Zaoui
(pédagogie)
d’exercices purs. « Exercice », un mot tais à l’oreille le thème de la Fugue en la
Publicité aujourd’hui diabolisé nous explique dans majeur de Bach, Le Clavier bien tempéré,
publicite@pianiste.fr une interview la pédagogue Anne-Lise Livre II, dans les toniques et dominantes. »
Abonnements
Service abonnements Gastaldi. Les enfants, il faut les « corseter » Mais ces témoignages ne doivent pas
4, route de Mouchy, exhortedesoncôtél’écrivainSylvainTesson. décourager nos lecteurs. Des méthodes
60438 Noailles Cedex
Tél.: 0170373153 Penchons-nous un instant sur l’âge tendre toutes simples permettent aussi d’obtenir
abonnements@pianiste.fr des génies du clavier pour mesurer jusqu’à des résultats probants. Parfaire son doigté
Tarifs abonnements
France métropolitaine
quel point la gaine était serrée. tient parfois à peu de choses, comme en
39 euros - 1 an « On me nourrissait au piano. Sinon je crois témoigne MarthaArgerich : «Vous savez,j’ai
(soit 6nos + 6 CD); que je n’aurais pas mangé. Je jouais la eu un professeur très vieux, qui avait les
59 euros
(soit 10 nos + 10 CD) bouche ouverte, et ma mère me donnait la dents écartées et qui envoyait des postillons
Vente au numéro: becquée. La musique m’occupait tellement sur le clavier. Pour éviter d’avoir les doigts
À juste Titres,
Tél.: 0486778128 que je ne m’en apercevais même pas.Quand mouillés,j’étais obligée d’aller vite.» Voilà un
www.direct-editeurs.fr j’avais quelque chose dans la bouche, je le exemple à suivre !
Prépresse Key Graphic
Imprimerie Roularta Printing.
mangeais pour m’en débarrasser » raconte Elsa Fottorino,
Imprimé en Belgique le pianiste chilien Claudio Arrau, qui a su lire rédactrice en chef
Distribution Presstalis
Difusion en Belgique:
AMP, rue de la Petite-Île,
1 B-1070 Bruxelles
Tél.: + 32(0)25251411
E-mail: info@ampnet.be
N° DE COMMISSION
PARITAIRE: 0917 K 80147
N° ISSN: 1627-0452
DÉPÔT LÉGAL: 2E TRIM. 2018
Retrouvez Pianiste sur vos tablettes
et smartphones.
Les indications de marques et adresses
qui figurent dans les pages rédactionnelles Decouvrez nos vidéos pédagogiques
sont fournies à titre informatif,sans aucun
but publicitaire.Toute reproduction de textes,
sur notre chaîne YouTube.
photos,logos,musiques publiés dans ce numéro
est rigoureusement interdite sans l’accord
express de l’éditeur.Ce numéro comporte
un CD jeté sur l’ensemble de la difusion. Illustrations : Éric Heliot. Portraits : Stéphane Manel.

PIANISTE [ septembre-octobre 2018 [ 3


- DITUFJ .JMMFOJV JBO NPEFSO VCM QVSJTU O BYJN USF MVUÔU
RV QBSBÎUS UÈHS FNCM BD
BDPVTUJRV DITUFJ USBEJUJPOOF TFOU SJCVU TTF
$IFGE`VWSF EÈM U VSÉB J OE TJH JOUFSOBUJPOBV
BV PP PEVLU
%FTJH WF M $IBRV JT S SJ NQU SF M F SNF
MF NBUÉSJBVY JUJPO ODUJPOOBMJUÉ M`PSJHJOBMJUÉ ÉBUJWJU TUIÉUJRVF

- DIBSN O GBJUFNFO JTTBOU J


UPVDIF UÈHSF BSGBJUFNFOU VT


XXXCFDITUFJOGS XXFVSPDMBWJFSTGS EUROCLAVIERS
SOMMAIRE
MAGAZINE
3 Édito
6 En brefActus, chiffres…
28 8
9
Les pépites du Web
À huis clos avec Negar
Matthieu Ricard
Demandez le programme
10 Les essentiels de la rentrée
12 L’abécédaire de Lili Boulanger
14 Tour de France
15 Joaquín Achúcarro se raconte
16 Reportage à Dresde avec
les sœurs Labèque
18 Chilly Gonzales, l’électron libre
20 Concours & masterclasses
21 À voir, à écouter
22 Jeune talent Marie-Ange Nguci

GETTY IMAGES
24 Portrait Hélène Grimaud, l’énigmatique
28 DOSSIER
LA MUSIQUE FAIT ÉCOLE
30 Reportage Les Concerts de Poche
34 Conservatoires Anne-Lise Gastaldi
PÉDAGOGIE et Simon Zaoui parlent de l’enseignement

Révisez 44 37 Les méthodes alternatives


40 Vie de légende Leon Fleisher

vos classiques PÉDAGOGIE


Les secrets 46 La leçon Travailler un nouveau morceau,
mode d’emploi
d’interprétation 48 Avant de commencer…
d’Anne Quefélec… L’indépendance des mains
Le jazz 50 La masterclasse d’Anne Queffélec
de Thomas Enhco 54 Apprenez à jouer avec Simon Zaoui
58 Le jazz de… Thomas Enhco

SUIVEZ LE GUIDE!
Pianos à la loupe
62 Les pianos de… Eric Le Sage
64 Choisir son premier piano droit
68 Notre sélection
30 CD, livres, partitions
72 Mots fléchés
73 Courrier des lecteurs
24
FRANK FERVILLE

74 Le clavier des écrivains


Sylvain Tesson

LE CAHIER
40 DE PARTITIONS
FRANCOIS ARVEILLER/ UNIVERSAL MUSIC

40 PAGES DE MUSIQUE:
BACH, BEETHOVEN, BRAHMS,
CHOPIN, MOZART, DEBUSSY,
ALBENIZ, THOMAS EHNCO…
AVEC LES DOIGTÉS
JOANNE SAVIO

ET LES RECOMMANDATIONS
DES GRANDS PIANISTES
PIANISTE [ septembre-octobre 2018 [ 5
Un piano de 1895
vandalisé par la douane

XUN CHI
« Quand protection animale et musique ne font
pas bon ménage... Le britannique Julian Patton
en a fait les frais en déménageant son vieux piano.
Hélas, la douane néo-zélandaise y a surtout vu la LANG LANG
EST DE RETOUR !
charge d’ivoire, matière interdite dans le pays. Les
parties supérieures des touches ont été retirées et
doivent être détruites aux frais du propriétaire qui
se contentera comme maigre consolation de toute

R
la « sympathie » de la Ministre de la Conservation. avel composant de bon cœur au ralenti.A l’heure de l’offre musicale
pour un de ses amis une pièce à profusion, des figures telles que Lang
ne sollicitant pas sa main droite Lang qui vendent des concerts sur leur
Daniele Gatti congédié perdue dans les tranchées ne simple nom sont une manne bénie du
se doutait pas qu’il avait involontaire système. En témoignent ses interven-
n décembre 2017, où la limite entre vie manqué de causer la tions très médiatiques

E le #MeToo gagne
la planète Musique.
Comment espérer
professionnelle
et vie privée est ténue,
le contrôle est d’autant
perte du bras gauche de
notre Lang Lang inter-
national, et avec lui celle
Le pianiste
représente une
aux Jeux Olympiques
de Pékin de 2008 ou
aux Grammy Awards
meilleur bilan que nos
homologues
plus malaisé. Suite
aux révélations
de tout un microcosme
de l’industrie musicale !
manne bénie en 2014. Mais le 6 juillet
dernier, Lang Lang a fait
du septième art ? Lieux du quotidien, le chef En effet le pianiste a dû du système son grand retour avec le
exigus, cours en tête-à- d'orchestre italien s’arrêter en avril 2017, Concerto n°24 de Mozart
tête, et système a été démis de souffrant d’une tendinite en raison pour l’ouverture de la nouvelle saison
de mentorat très fort : ses fonction de d’un « travail stupide sur le Concerto de Tanglewood. Il entame par ailleurs
les situations d’intimité directeur musical pour la main gauche ». Avec cette prochainement une collaboration avec
sont courantes. Ainsi de l'Orchestre royal mésaventure, c’est toute la machine le groupe Universal Music. Nouvelles
l’expose le Washington du Concertgebouw de l’industrie musicale gravitant apparitions, nouveau label : le phénix
Post dans un article d'Amsterdam qu'il autour du musicien qui fonctionne renaît de ses cendres.
de juillet dernier, dirigeait depuis 2016.
laissant la parole à des Des accusations qui
victimes d’agressions portent sur des actes Grand destin
sexuelles qui sortent qu'il aurait commis
de nouveaux noms à entre 1996 et 2000. pour la maison
l’instar du chef Daniele Le chef dément.
Gatti. Dans un univers Afaire à suivre. de Bizet
Ils fêtent leurs 90 ans! ix mois après son rachat par

S
SDP

le Département des Yvelines,


« Leon Fleisher et Bella Davidovich ont fêté cet été la maison de Bizet à Bougival sites, la maison qui a vu naître
leurs 90 ans. Ils partagent également leurs origines obtient le label « Patrimoine Carmen et mourir le compositeur
familiales d’Europe de l’Est, l’un étant né aux Etats- d’intérêt régional » de la Région bénéficiera d’aides financières pour
Unis et l’autre devenue américaine en 1983. Deux Île-de-France. Cette marque tout sa rénovation et sa mise en valeur,
destins parallèles : tandis qu’en 2010 le premier juste créée vise à protéger des sites la plaçant dans un projet plus grand
a été distingué par la Royal Philharmonic Society présentant un intérêt patrimonial, de centre européen de musique.
comme musicien de l’année, l’autre a été appelée bien que non labellisés Monuments En espérant que beaucoup de
une nouvelle fois comme jury du concours Chopin historiques. A l’instar du musée de visiteurs viendront danser la
dont elle avait été lauréate en 1949. l’Absinthe (Oise) et de 28 autres séguedille sur ces bords de Seine.

6 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018


FŒTUS Insolite
L’HOMME QUI MURMURAIT
MÉLOMANES À L’OREILLE DES ÉLÉPHANTS
« Le pianiste anglais Paul Barton installé
depuis 2011 à « Elephant’s World » joue pour

N
os fœtus les éléphants. On peut trouver sur sa chaîne
plébiscitent Une YouTube une femelle aveugle se délecter
petite musique de la musique de Chopin.
de nuit et la
Bohemian Rapsody !
C’est ce que nous
apprend une étude
de l’Institut Marquès,
Centre International
de Reproduction

SDP
assistée siégeant à
Barcelone. Cette étude
présentée au Congrès vierges de toute est au sommet du
de l’Association histoire, manifestent palmarès Pop rock.
Internationale de eux aussi des En ce qui concerne
Musique et de préférences. Cela est la voix, celle de Mickey

SDP
Médecine observe les peu étonnant dans la Mouse semble
réactions des fœtus à mesure où le langage largement plus

18 000
l’écoute de diférents musical précède le appréciée que celle
morceaux ou types de langage verbal et de l’homo sapiens
voix. Ces derniers, en où la musique est la sapiens… on ne
entendant certaines forme la plus ancienne connaît pas la raison
œuvres réalisent des de communication de l’origine des stimuli C’EST LE NOMBRE DE PERSONNES
mouvements de la entre les humains. positifs provoqués QUI ONT PARTICIPÉ AU CONCERT DONNÉ
bouche et de la langue. On constate ainsi que mais on constate PAR L’ORCHESTRE NATIONAL DU CAPITOLE
Peut-être pensez- la célèbre Sérénade une forte corrélation DE TOULOUSE EN JUILLET DERNIER
vous que vos goûts K.525 de Mozart arrive avec les sons SUR LA PRAIRIE DES FILTRES LE LONG
musicaux procèdent en haut du classement simples et répétitifs. DE LA GARONNE !
d’un conditionnement s’agissant de la Et finalement, la
culturel ? C’est musique classique simplicité n’est-elle
certainement vrai. tandis que Queen pas la vertu des belles
Pour autant les fœtus, (Bohemian Rapsody) choses ?

Monsieur Croche,
la nouvelle saison parisienne
PAUL SCHIMHOFER/DG

L
e producteur de concertsYves Rie- effacés. La programmation se prête
sel n’aurait pu trouver accroche à relever cet ambitieux défi, permet-
plus à propos pour le nom de tant une « approche fraîche et sans
son nouveau projet en cette fin d’an-
née anniversaire du décès de Claude
contrainte », dixit Yves Riesel dans le
communiqué de presse.On retrouvera
Tourmentes patriotiques
Debussy. « Monsieur Croche » était
le nom officiel de son double cri-
donc un « bouquet de récitals de sept
pianistes et un claveciniste », le concert
pour Daniel Barenboim
tique musical. Au d’inauguration étant « En 2004, le pianiste avait parlé de la déclaration
milieu des proposi- donné par Vladimir d’indépendance d’Israël comme d’« une source
tions de la rentrée, Feltsman (10 octobre) d’inspiration permettant de croire en des idéaux ».
la première saison qui interprétera C’est plus amer qu’il a déclaré dans une tribune du
des « Concerts de Schumann et Mous- quotidien Haaretz avoir « honte d’être israélien ». En
Monsieur Croche », sorgski. Seule inter- juillet dernier a été votée une loi définissant «Israël
poursuit le bel rogation mais non comme l'État-nation du peuple juif dans lequel il
objectif de retrouver des moindres : qu’en réalise son droit à l'autodétermination». Le musicien
les artistes oubliés et aurait pensé Mon- se désole que «le principe de valeurs universelles soit
SDP

de révéler les talents sieur Croche ? remplacé par le nationalisme et le racisme».

PIANISTE [ septembre-octobre 2018 [ 7


PÉPITES SITE ET APPLI
Avec Muside,
DU suivez le guide!
B
ientôt disponible sur Internet et sur
smartphones, Muside ambitionne
de d’être un guide musical gratuit et
DÉCOUVREZ LES MEILLEURS COMPTES accessible à tous, novices comme mélomanes.
Seront mis à votre disposition des parcours de
INSTAGRAM, APPLIS, SITES INTERNET POUR découverte en fonction de diférentes
VOUS CONNECTER EN MUSIQUE. thématiques: une région, une époque, un
instrument… Mais aussi des clés d’écoute pour
décrypter une œuvre ou des fiches sur les
notions de base de la musique classique, les
compositeurs, les instruments, etc. Pour
couronner le tout, la plate-forme vous propose
également des concerts près de chez vous
adaptés à vos préférences. Lancement
en septembre.
« laremu.com/muside

SDP

1D LAB
UNE PLATE-FORME DE
STREAMING ÉQUITABLE?
SDP

A PIANISTEMAG
ujourd’hui, si tout des médiathèques, des maisons
le monde peut écouter pour la jeunesse et autres
gratuitement de structures culturelles.
la musique grâce
à Internet, les artistes, eux,
Leur adhésion leur ouvre
l’accès à plus de dix millions de Votre magazine
ne sont pas suisamment
rémunérés. Créée en 2010,
1D touch est la première
références musicales via
la plate-forme. Mais l’entreprise
ne compte pas s’arrêter là.
sur Instagram !
V
plate-forme de streaming Elle développe déjà des offres otre magazine Pianiste, qui s’est déjà
équitable mondiale. sur les jeux vidéo ou l’image lancé sur Facebook et YouTube, continue
Celle-ci a pour objectif de animée et souhaite aussi ouvrir sa route sur la Toile : nous sommes
rétribuer plus justement son champ au livre et à la bande désormais présents sur Instagram ! Depuis
créateurs et labels et de dessinée. quelques mois, vous pouvez nous retrouver
permettre à chaque utilisateur « 1d-lab.eu sur le compte @pianistemag. Découvrez sur
de découvrir de nouveaux notre page les dernières actualités du
musiciens. Son modèle magazine, celles des pianistes qui signent
économique repose sur des dans nos colonnes, les coulisses des
abonnements souscrits par interviews ou des tournages…
des salles de spectacles, « @pianistemag

8 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018


Tous les chemins
mènent à Bach
Dans ce numéro, est appelé à la barre Matthieu Ricard,
moine bouddhiste rencontré à l'occasion de son exposition
AVEC photo à Arles et du concert de la pianiste Maria João Pires
avec qui il a partagé la scène.
NEGAR

P
Votre premier souvenir idéalement interprété eut-on distinguer la technique pianis-
musical? par Maurice André! tique de la musicalité? Y a-t-il d’un côté
À HUIT CLOS

Le chant des oiseaux Le compositeur qui la virtuosité, et de l’autre, l’expressivité du


à la campagne. évoque le mieux la jeu ? Non, si l’on considère que la tech-
Votre plus beau nature? nique n’est que l’art d’utiliser son corps
souvenir musical? Antonio Vivaldi et ses pour atteindre le son recherché, qu’elle n’est qu’un
Jean-Sébastien Bach: Quatre Saisons bien sûr! moyen – parmi d’autres – pour parvenir au but,
la Bourrée de sa Suite Celui qui invite plus c’est-à-dire l’expression la plus juste de ce qu’a
anglaise n°2 jouée au qu’un autre à la souhaité le compositeur. Alors, on pourrait dire,
clavecin par Helmut contemplation? à l’instar de Maria João Pires, que la « technique
Walcha et la Cantate n°6 Jean-Sébastien Bach. n’existe pas ». Matthieu Ricard va encore plus loin:
de son Oratorio de Noël Quand sa musique « Dans l’idéal, la technique n’existe plus. Au départ,
chanté par Josef Traxel. s’arrête – et c’est là son évidemment, et des années durant, il y a un travail
Le chef-d’œuvre génie –, on reste dans un considérable. Mais pour tous ceux qui finissent par
qui vous « tombe état contemplatif. Il avoir une maîtrise quasi absolue de leur art, ces
des mains »? calme nos émotions là premières difficultés s’estompent finalement et les
À quelques exceptions où d’autres choses deviennent faciles, aussi naturelles qu’une
près, tout, dès qu’on compositeurs, les rivière qui coule. En psychologie, c’est ce que l’on
quitte le baroque. romantiques par appelle le “flow”, l’état de grande satisfaction dans
L’œuvre que vous exemple, les exacerbent. lequel on se trouve lorsqu’on est totalement absorbé
ne vous lassez pas Les trois compositeurs par une activité. » Et ce labeur qui se transcende
d’écouter? que vous inviteriez à en une simplicité, ce plaisir qui se substitue aux
La Chaconne tirée de la votre dîner idéal? premières souffrances, Matthieu Ricard le résume
Partita n°2 pour violon Jean-Sébastien Bach, par cette juste et jolie formule de Milarépa, grand
seul de Jean-Sébastien Franz Schubert et Philip ermite tibétain du xie siècle: « Au départ rien ne
Bach interprétée par Glass. Le premier jouerait vient, au milieu rien ne reste, à la fin rien ne part. »
Nathan Milstein. sa Chaconne, le À méditer donc… Q
Celle que vous rêveriez deuxième ferait entendre
 Contemplation, Rencontres de la photographie
de jouer en public? sa Jeune fille et la Mort et
d'Arles jusqu'au 23 septembre
Le Clavier bien tempéré le troisième son Concerto
de Bach dans son pour violon. Puis je les
intégralité. écouterais tous les trois
La salle de concert commenter chacune de
dans laquelle vous ces pièces.
choisiriez de la jouer? Les trois interprètes?
L’Arsenal de Metz où je Jean-Sébastien Bach,
m' étais produit avec les Glenn Gould et
L’avocate moines danseurs l’organiste Helmut
pénaliste et du Tibet en 2000. Walcha. J’adorerais que
pianiste émérite Quelle œuvre faudrait- Bach me donne son avis
Negar Haeri
il recommander pour sur l’interprétation de
propose une
rencontre avec aimer la musique? ses œuvres par Gould et
RAPHAELE-DEMANDRE

un passionné Le troisième mouvement Walcha!


de piano qui se du Concerto Et s’il fallait rendre
dévoile à travers brandebourgeois n°2 de un hommage?
les œuvres qui Bach et son joyeux solo Helmut Walcha et mon
l’ont marqué. de départ, à la trompette, amie Maria João Pires.

PIANISTE [ septembre-octobre 2018 [ 9


DEMANDEZ LE PROGRAMMEI

LES ESSENTIELS
DE LA RENTRÉE
Saison de prestige
avenue Montaigne
À
Paris, les amateurs à ne pas manquer :
de piano auront Evgeny Kissin
décidément (2 février), Arcadi
l’embarras du choix. Volodos (25 avril), Igor
Piotr Anderszewski Levit (16 mai) et David
(7 novembre), Grigory Fray qui aura une carte
Sokolov (8 décembre), blanche (27 juin).
Nikolaï Lugansky Et pour fêter ses
W. BEAUCARDET
(22 mars), Lucas quarante ans,
Debargue (17 mai) et l’Orchestre de chambre
Bertrand Chamayou de Paris convie les
(19 juin) seront à pianistes François-
l’affiche des concerts
Les grands rendez-vous
Frédéric Guy (4 octobre
de Jeanine Roze au et 24 avril), Momo
Théâtre des Champs- Kodama (30 octobre)

de la Philharmonie de Paris Élysées.


Autres rendez-vous
ou encore Lars Vogt
(20 décembre).

L
a saison de la
Philharmonie
(21 janvier).
La pianiste géorgienne
lancera la saison avec
la Staatskapelle de Berlin Brahms à Radio France
de Paris se veut Khatia Buniatishvili (9 et 10 septembre). L’Orchestre National de France et Emmanuel Krivine
ouverte à toutes proposera un récital L’homme de tous les nous donnent rendez-vous avec Brahms. Outre
les tendances : musique dédié à Schubert et Liszt défis démarre une l’intégrale des symphonies, on entendra les deux
du monde, électro, (25 mars). Le pape de la nouvelle intégrale des concertos pour piano, par deux monstres du clavier :
musique classique, musique répétitive Philip sonates de Beethoven Evgeny Kissin dans le Concerto no1 (22 septembre)
jazz… Côté piano, elle Glass (17 mai) donnera (6 et 8 janvier, 29 avril et Yefim Bronfman dans le Concerto no2 (7 mars).
privilégie les essentiels. l’intégrale de ses études et 2 mai).
À commencer par
Martha Argerich
pour piano. La saison
s’achèvera avec un récital
Tout au long de l’année,
au même endroit, Quatre mains au Louvre
(17 septembre, 21 surprise de Krystian on pourra également Le prestigieux auditorium fait la part belle aux
octobre). Chick Corea, Zimerman (7 juin). écouter Murray formations chambristes. Les pianistes Ismaël
(20 et 21 novembre) et N’oublions pas les Perahia, Nicholas Margain et Guillaume Bellom (21 février)
Alexandre Tharaud concerts de la série Piano Angelich, András Schiff, donneront en quatre mains l’incandescente
(22 novembre) seront 4 étoiles. En septembre Nelson Freire, Elizabeth Fantaisie de Schubert. On compte également
également à l’affiche, – tradition oblige – c’est Leonskaja, Radu Lupu quelques récitals, celui de Jean-Elam Bavouzet
avant Hélène Grimaud Daniel Barenboim qui ou Yuja Wang. (5 décembre) ou de Lise de la Salle (6 février).

LES AUTRES RENDEZ-VOUS


En marge des grandes saisons parisiennes, le musée de l’Armée imagine depuis vingt-cinq ans sa propre
programmation, en lien avec des thématiques militaires. A l’affiche, Franck Braley (31 janvier) ou encore
Anne Queffélec (3 juin). Salle Gaveau, c’est le producteur Philippe Maillard qui prend ses quartiers pour
une année également riche en claviers avec François Dumont (12 octobre), Florian Noack (24 octobre), François
Dumont
SDP

Claire Désert (6 décembre), Jean Rondeau (19 décembre), Éric Le Sage (17 avril…).

10 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018


La vie en rose
i vous êtes libres entre le 5 et le 29 septembre,

S allez vous mettre au vert dans les alentours


de la ville rose et faites escale au festival Piano

JEAN-MATTHIEU GAUTIER/CIRIC
aux Jacobins qui ouvrira sa trente-neuvième
édition. Son programme compose une élégante
fresque des différentes versions
de l’art pianistique. Musiciens établis à l’instar
de Joaquín Achúcarro ou en pleine ascension
tels que Marie-Ange Nguci, pianistes classiques
ou de jazz comme le remarqué Amaury Faye,
français ou internationaux… La série de concerts

Mont et Merveille sera ponctuée d’événements apportant


sa fraîcheur au festival : un dialogue musique
et danse réunira Bertrand Chamayou

L
a route de construisant la et mettre en avant et Élodie Sicard, et deux rencontres avec Amaury
Pontorson au programmation le patrimoine est l’une Cornut et Jean Mattern, auteurs de Moondog
Mont-Saint- comme un « parcours des priorités de cette et Le Bleu du lac, seront organisées à la librairie
Michel est riante à initiatique musical et manifestation qui nous des Ombres Blanches.
cause des sables. L’horizon spirituel avec comme fera découvrir les
vide se prolonge […] Les point culminant le pépites de la région,
flots sont si loin, si reculés
qu’on ne les voit plus. »
Mont-Saint-Michel ».
Ce lieu de pèlerinage
au son du Chœur du
Patriarcat russe de De Jérusalem
Ce chemin que décrit
Flaubert, vous mènera
depuis plusieurs siècles
se prête à la
Moscou, des chants
corses de l’ensemble à Zermatt
à la deuxième édition concentration de Tavagna et bien sûr du

C
du festival Via Aeterna spiritualités venues piano avec les hambristes le canton du Valais
du 20 au 23 septembre. d’époques et de lieux musiciens chers à René d’exception est le théâtre du
Son directeur artistique divergents. Le Martin : Anne et atmosphère Festival et de
René Martin a souhaité programme du festival Queffélec, Abdel familiale. C’est l’âme l’Académie portant son
renouveler le succès de est à son image. Faire Rahman El Bacha, du Festival nom. Encadrés par les
la première édition, vibrer les vieilles pierres Shani Diluka… international de musiciens du Scharoun
musique de chambre Ensemble de Berlin, les
de Jérusalem (4 au jeunes musiciens
Dans Marie-
Josèphe
8 septembre) fondé par
la pianiste Elena
forment avec leurs
maîtres le Zermatt
les jardins
Jude
Bashkirova. Pour cette Festival Orchestra.
nouvelle édition, La projection du film

parisiens François-
Frédéric Guy
la pianiste russe invite
ses condisciples Yefim
de 1921 d’Arnold
Franck À l’assaut
SDP

Bronfman ou Bertrand de la montagne ouvrira

D
ans l’ancienne mettant à l’honneur Chaplin, François- Chamayou… 2 300 km l’événement.
propriété de les talents de demain. Frédéric Guy, ou à l’ouest, 1 600 km Du 7 au 16 septembre,
Colbert se Outre la master classe encore Nathanaël au nord et 854 m vers vous pourrez entendre
tiendra du 18 août de Marie-Josèphe Gouin. Autre défi : le ciel : le festival au piano l’immense
au 16 septembre la Jude, vous pourrez mettre en avant de Zermatt. Tous les Piotr Anderszewski,
quarante-neuvième entendre Maroussia la création avec la ans, cette commune ou encore Cédric
édition du Festival de Gentet, Denis Pascal… programmation suisse située dans Pescia.
l’Orangerie de Sceaux. puis direction le parc d’œuvres écrites il y a
Une des particularités de Bagatelle. Tous les moins de quarante ans,
de l’événement : la samedis et dimanches dont trois commandes
série de concerts du 1er au 16 septembre, passées expressément
« Jeune Génération » retrouvez François par le festival.

PIANO À LYON
Hors de la capitale, les programmations pianistiques ne manquent
pas de panache, comme celle de Piano à Lyon, mêlant talents confirmés,
jeunes pousses et musique de chambre. La saison sera inaugurée par
Alexandre Tharaud (17 octobre). Il précédera Jean-Paul Gasparian (8 mars)
SDP

Martha Argerich (4 mai) ou Bertrand Chamayou (5 juin).

PIANISTE [ septembre-octobre 2018 [ 11


DEMANDEZ LE PROGRAMME COMPOSITRICE SURDOUÉE,
EMPORTÉE TRÈS TÔT PAR

LILI
LA MALADIE, ELLE FAIT L’OBJET
DE MULTIPLES HOMMAGES À
L’OCCASION DU CENTENAIRE
DE SA MORT. L’ÉCRIVAIN

BOULANGER
ALAIN GALLIARI*, QUI LUI A

az
CONSACRÉ UN LIVRE, SIGNE
CET ABÉCÉDAIRE.

DE À
B
OULANGER COMPOSITION
Ernest C’est à seize ans passés
Père putatif que Lili Boulanger commença
de Nadia et Lili, véritablement la composition.
Ernest Boulanger En trois années d’études en
(1815-1900) était compositeur privé (avec Georges Caussade)
et professeur au Conservatoire et au Conservatoire de Paris
de Paris. Il fut Grand Prix (classe de Paul Vidal),
de Rome en 1835. Lili avait elle rattrapa son retard
sept ans lorsque son père et obtint le Prix de Rome.
mourut, mais resta très attachée Elle laisse des pièces de tous
à sa mémoire. Elle lui dédia effectifs (piano, musique
en 1917 son Psaume 117. de chambre, orchestre),
y compris l’opéra La Princesse
CAUSSADE Georges Maleine (d’après Maeterlinck),
Professeur au Conservatoire jamais représenté.
de Paris, Georges Caussade
(1873-1936) y enseigna GARGENVILLE
le contrepoint puis la fugue. Village des Yvelines où Raïssa
Il forma plusieurs générations Boulanger, mère de Nadia
de musiciens, dont Lili et Lili, acquit en 1908
Boulanger, à qui il fit travailler un ensemble de bâtisses
la composition de 1910 à 1913 (Les Maisonnettes) proche
en privé, du fait de la santé de la maison du pianiste Raoul
précaire de la jeune fille. Pugno, protecteur de Nadia.
Les Maisonnettes demeurèrent
CHŒURS la propriété de Nadia
Lili Boulanger composa Boulanger. C’est aujourd’hui
plusieurs chœurs,pour la plupart un musée consacré gazette envoyée aux étudiants Nadia Boulanger
en 1911 et 1912, dans le cadre aux sœurs Boulanger. des classes de composition du (1887-1979), musicienne
de ses études: Renouveau, conservatoire, afin de donner et pédagogue, et sa sœur
Les Sirènes, La Source, Hymne GUERRE des nouvelles de chacun aux Lili, assise (1893-1918).
au soleil ou Pour les funérailles Lili Boulanger eut non élèves incorporés. C’est aussi
d’un soldat, son premier seulement une vie brève, au cours de ces quatre années pour voix et piano d’après
chef-d’œuvre. Elle écrivit marquée par la maladie, mais que le mal qui devait l’emporter Clairières dans le ciel du poète
encore quatre grandes pièces l’essentiel de sa courte carrière la fit le plus souffrir. Francis Jammes, transcription
chorales avec orchestre: se déroula en outre durant d’un échec amoureux.
la Vieille prière bouddhique la Première Guerre mondiale. JAMMES Francis Véritable drame intérieur,
LEEMAGE

et les Psaumes 24, 129 et 130 Elle se consacra alors, avec Lili Boulanger composa le cycle est un sommet
entre 1914 et 1917. sa sœur, à la rédaction d’une en 1913-1914 treize mélodies de la mélodie française.

12 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018


ROGER-VIOLLET
MALADIE MYCHETSKI Raïssa, jusqu’à sa mort un nombre PUGNO Raoul
De santé depuis toujours princesse considérable d’élèves dont Compositeur et pianiste
fragile, Lili Boulanger En 1877, une jeune princesse Leonard Bernstein, John Eliot virtuose, Raoul Pugno
succomba à une maladie russe (Raïssa Mychetski) Gardiner et Daniel (1852-1914) fut le protecteur
intestinale que les épouse à Saint-Pétersbourg Barenboim. de Nadia. Il avait acheté à
connaissances médicales celui qui est son professeur Gargenville une vaste demeure,
de l’époque ne permirent pas de chant au Conservatoire PRIX DE ROME rendez-vous estival de nombre
d’identifier. Elle lui imposa de Paris (Ernest Boulanger). Lili Boulanger obtint en 1913 de musiciens et d’artistes.
des souffrances intenses La mariée a dix-neuf ans, le Grand Prix de Rome C’est pour bénéficier de
et un état de fatigue extrême l’époux soixante-deux. de composition avec son entourage que Raïssa
au cours des deux dernières Un mariage vraisemblablement la cantate Faust et Hélène. Boulanger, mère de Nadia
années surtout. C’est dans ces arrangé, pour des raisons Comme elle fut la première et de Lili, fit l’acquisition
conditions que la musicienne mystérieuses. Raïssa femme à décrocher des Maisonnettes.
composa ses plus grandes était-elle la fille naturelle cette prestigieuse récompense,
œuvres. du tsar Alexandre II? sa victoire fit la une RUE BALLU (Paris)
Femme du monde énergique de la presse. Quatre ans après la mort
MÉZY-SUR-SEINE et autoritaire, Raïssa se d’Ernest Boulanger, sa veuve
Afin d’être soustraite aux montrera très possessive PSAUMES s’établit avec ses filles
bombardements de l’aviation et exigeante avec ses filles. Lili Boulanger mit plusieurs au 36, rue Ballu, dans
allemande, Lili Boulanger fut psaumes en musique, dont le 9e arrondissement de Paris.
transportée en février 1918 NADIA Boulanger les premiers ont été perdus Lili passera le reste de sa courte
à Mézy-sur-Seine, village Sœur aînée de Lili, Nadia ou détruits. Nous restent vie dans le fameux
proche de Gargenville. Boulanger (1887-1979) fut trois grands psaumes avec appartement surplombant
N’ayant plus la force d’écrire, d’emblée promise à toutes orchestre, composés en 1916 un croisement, depuis rebaptisé
elle dicta sa dernière œuvre les réussites. Brillante élève et 1917: le Psaume 24 (« La « place Lili-Boulanger ».
à sa sœur Nadia: l’émouvant au conservatoire, elle cumula Terre appartient à l’Éternel »), Lieu de rencontres entre
Pie Jesu pour voix, orgue, les récompenses, mais échoua le Psaume 129 (« Ils m’ont assez musiciens et artistes,
harpe et quatuor à cordes. au Prix de Rome. Elle entreprit opprimé dans ma jeunesse ») l’appartement devint
Elle mourut le 15 mars 1918 néanmoins une carrière et le Psaume 130 (« Du fond plus célèbre encore
et fut inhumée au cimetière de compositrice prometteuse, de l’abîme »), qui constituent lorsque Nadia y accueillit
Montmartre, dans le caveau qu’elle abandonna dans le sommet de sa production. ses nombreux élèves. Q
où reposait son père. Sa mère les années 1920 pour se Elle y exprime dans la foi ce *L’auteur et musicologue a publié
l’y rejoignit en 1935, avant consacrer essentiellement que la maladie lui fit traverser, un texte poignant, Lili, récit,
sa sœur Nadia en 1979. à la pédagogie. Elle formera inquiétude et espérance mêlées. The BookEdition, 2017, 170 p., 10 €.

PIANISTE [ septembre-octobre 2018 [ 13


DEMANDEZ LE PROGRAMME

TOUR DE FRANCE
CABOURG
Les 5, 6 et 7 octobre :
les journées musicales
Marcel Proust
accueilleront notamment
Olivier Gardon, Anne-Lise
du piano LILLE
Le 18 octobre :
le jeune prodige Lucas
Gastaldi ou Jean-Frédéric BEAUVAIS Debargue, accompagné
Neuburger mettant à Pianoscope du 11 de l’Orchestre
l’honneur Moussorgski, au 14 octobre : le récital philharmonique de

YANN ORHAN
Chopin, Fauré, Schubert Beethoven d’Alexandre Tharaud Radio France et sir Roger
et Chausson. (12 octobre), sera suivi du Norrington, jouera le
vernissage de l’exposition de Concerto n°1 de Chopin.
photographies du pianiste.
SDP

STRASBOURG
ASNIÈRES-SUR-OISE Festival Musica,
Festival de Royaumont, du 25 août du 21 septembre au
au 7 octobre : ne manquez pas au cours de cette 7 octobre : rendez-
NADINE TARGIEL

manifestation pluridisciplinaire le pianiste Evgeni vous le 29 septembre


Koroliov dans un programme Bach et Claudia avec Hugues Leclère
Chan, artiste en résidence, dans Debussy. qui a commandé à
dix compositeurs une
pièce pour l’occasion :
DIJON Laurent Durupt,
Le 10 octobre : Mauro Lanza, Franck
Boris Berezovsky se Bedrossian… On
produit à l’Auditorium entendra Wolfgang
de l’Opéra de Dijon Mitterer (4 octobre)
dans ses propres
MARCO BORGGREVE

dans un programme
Mili Balakirev,Anatoli compositions à l’orgue.
Liadov et Rachmaninov.

ROYAN
Jeudis musicaux,
jusqu’au
SDP

20 septembre : la
pianiste ukrainienne
SDP

Anna Fedorova se
produira le 6 septembre UCHAUX BESANÇON
dans un récital Festival Liszt en Provence, jusqu’au Festival international de musique
Beethoven, Chopin, 7 octobre : le pianiste roumain Ferenc de Besançon Franche-Comté,
Scriabine, Schumann. Vizi interprétera le 23 septembre Liszt et du 7 au 16 septembre : Jean-Marc
Schubert. Concert de clôture le 7 octobre Luisada vous jouera la célèbre Sonate
avec l’ébourifant claveciniste Jean Rondeau. pour piano « Alla Turca » de Mozart.

14 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018


Quand on l’interroge sur cette mais je me suis rendu compte
période, il laisse filer – comme que j’allais manquer le der-
PLEINS FEUX souvent – un long silence élo- nier train. À Vienne, je travail-
quent. « Elle m’a dit de ne pas lais 48 h par semaine. Sauf le
SUR… travailler la dernière épreuve, dimanche. Là, j’ai compris. J’ai
car ça ne valait pas la peine. pris la mesure de ce que c’était. »
Avant la finale, j’étais le favori S’il croise le chemin de Walter
et tout s’est écroulé. » Il n’avait Gieseking, Nikita Magalof,
pas 20 ans. Une expérience GuidoAgosti,sa rencontre avec
bien ancrée dans sa mémoire Rubinstein se révèle décisive.
et qui s’actualise lorsqu’il se
retrouve aujourd’hui du côté « Je me suis rendu
du jury. Il présidera d’ail-
leurs le prochain concours de
compte que j’allais
Genève à l’automne. « Quand manquer le
je juge un concours, je ne peux dernier train. »
pas m’empêcher de projeter sur
les candidats ce qu’ils ressentent. Adoubé par le grand pianiste
La peur, le désir. » polonais, il est intarissable sur
BERNARD MARTINEZ
L’échec au concours Mar- leur échange « inoubliable » et
guerite Long sera balayé par le son humour « à crever de rire ».
succès à celui de Liverpool en De cette journée, il en reste des
1959. Sa carrière sera lancée. souvenirs encore vifs et une

Le voyage
Mais revenons aux racines. photo dédicacée qui trône
Sa grand-mère était une cou- sur le piano. Est-ce à cause de
sine de Grieg – c’est peut-être l’ombre de Rubinstein qu’il est
de ces origines nordiques venu sporadiquement et tardi-

dans le passé
qu’il tient ce regard au bleu vement à Chopin ? Quand on
si limpide. Son grand-père, l’interroge sur ce calendrier, il
médecin, pratiquait l’art du répond, peu disert « et pour-
quatuor à cordes. Et il fré- quoi pas ? Je ne sais pas pour-
quentait les grands de ce quoi le piano nous appelle. »
JOAQUÍN ACHÚCARRO, LE PIANISTE monde, Yehudi Menuhin, Comme aimanté, il s’installe
ESPAGNOL QUI VIENT DE FAIRE Pablo Casals, Joseph Joachim, derrière son instrument. Là,
Pablo de Sarasate… Un passé il devient volubile. Ses mains
PARAÎTRE UN DISQUE CHOPIN REVISITE que notre pianiste chérit, à en s’envolent, s’animent pour
SON PARCOURS À LA LUMIÈRE DES croire toutes les photos enca- expliquer ce qu’est la jota, ses
drées qui tapissent les murs de couleurs, ses paysages. La jota,
ÉTAPES CRUCIALES ET DES GRANDES sa pièce de travail. Un sanc- il l’a dans le sang. Comme la
RENCONTRES DE SA VIE. tuaire de la mémoire. habanera,cette « tristesse conte-
Son père était aussi musicien nue, cette nécessité de pleurer,
À BILBAO amateur tandis que son grand- mais ne pleurant pas ». Voilà

D
epuis le balcon en South Methodist University oncle avait fondé la Société par quoi il fallait commencer.
bois, on admire l’hori- de Dallas ou qu’il n’est pas sur Philharmonique de Bilbao. Par sa langue natale. Q
zon vallonné, devenu les routes pour ses concerts. Encore enfant, Joaquin a inter- Elsa Fottorino
trouble sous la bruine. Car ce jeune octogénaire a un prété un concerto de Mozart à
« Un temps typique du coin », agenda bien rempli. Il vient l’occasion du cinquantenaire SON ACTU
nous dit Joaquin Achucarro de faire paraître un album de la Société. « Le 20 mai 46, Chopin Préludes,
dans un français impeccable. Chopin (La Dolce Volta) et est à l’âge de 13 ans, j’ai décidé Barcarolle, Fantaisie Impromptu
Le grand pianiste espagnol à l’affiche, en cette rentrée, du que je voulais être pianiste » (La Dolce Volta)
connaît bien ces terres. Bilbao festival Piano aux Jacobins. se souvient-il. À l’époque, il 5 septembre :
l’a vu naître et ne l’a jamais Son premier contact avec la était scolarisé chez les jésuites, Piano aux Jacobins
vraiment quitté. Sa maison France remonte à 1951. Il lui a menait une vie austère qui
de Leioa est son refuge avec d’ailleurs suffi d’un passage à offrait peu de place aux loisirs
sa femme Emma, qui était Paris pour assimiler la langue et à la musique. Le piano ? 30
elle aussi pianiste avant de se de façon définitive. Il venait minutes par jour jusqu’au bac.
consacrer à la carrière de son alors travailler avec Marguerite À 16 ans, il quitte sa ville natale
mari. C’est ici qu’il se ressource Long en vue de la préparation pour Madrid. Puis Vienne.
quand il n’enseigne pas à la du concours du même nom. « J’étais un petit travailleur,

PIANISTE [ septembre-octobre 2018 [ 15


DEMANDEZ LE PROGRAMME

MILA COMBONEW
KATIA ET MARIELLE LABÈQUE

L PIÈCE SUR
À DRESDE « viscéral » de Katia et Marielle,
es sœurs Labèque sont dont il se dégage « une choré-
une source d’inspiration graphie propre ».
inépuisable. « J’ai com-
posé le Concerto pour L’ÉNERGIE DU MOUVEMENT
deux pianos en grande L’œuvre s’ouvre sur le vif, et

MESURE
partie à Paris, dans le studio de une course-poursuite démarre
répétition de Katia et Marielle entre les deux pianos. Katia et
où elles ont une immense col- Marielle drainent le flux mélo-
lection de partitions. J’ai pu dique, et l’orchestre, dirigé avec
m’imprégner de leur répertoire verve et sensualité par Juanjo
et de ce qu’elles aiment jouer. Mena, dessine les structures
Elles sont un peu comme ma EN JUIN DERNIER À DRESDE, LE PALAIS et les contrastes. Très dense,
famille », raconte Br yce DE LA CULTURE ACCUEILLAIT LES DEUX cette section est un florilège de
Dessner. Compositeur améri- rythmes complexes, d’harmo-
cain recherché et guitariste du SŒURS POUR LA CRÉATION ALLEMANDE nies tendues et d’amples gestes
groupe de rock alternatif The DU CONCERTO POUR DEUX PIANOS sonores. « Il y a une perpétuelle
National (primé cette année aux énergie cinétique et un rythme
Grammy Awards), il évolue
DU COMPOSITEUR BRYCE DESSNER. entre les deux pianos que
hors des cadres habituels de la UNE PARTITION FLAMBOYANTE QU’ELLES l’orchestre reflète et engloutit,
musique contemporaine. PRÉSENTERONT LES 17 ET 18 OCTOBRE voire interrompt », commente
Écrire un premier concerto le compositeur. Mais l’acous-
pour « deux légendes du clavier À LA PHILHARMONIE DE PARIS. tique époustouflante de la salle
qui ont travaillé avec Messiaen, est impitoyable : à plusieurs
Berio et tant d’autres » était voulu une œuvre « virtuose, notre personnalité ». Les trois reprises, les cuivres couvrent
un pari de taille. Il a choisi de joyeuse, pleine de contrastes et mouvements de la partition les pianos,et les jeux de contras-
ne pas briser la forme de cet qui les mette au défi ». Mission ne sont pas dominés par une tes sont noyés dans une masse
archétype classique, mais de accomplie : les deux pianistes narration forte,mais par un tis- sonore. « Ce que nous corrige-
nourrir sa musique de l’uni- ne tarissent pas d’éloges à son sage de caractères et d’atmos- rons lors du concert à la Philhar-
vers musical des sœurs propos, et Katia de déclarer phères. Une écriture organique monie de Paris », souligne-t-il.
Labèque. Il explique avoir que « c’est une réfraction de qui lui a été inspirée par le jeu Et d’ajouter que « lors de la

16 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018


NOUVELLE MÉTHODE
PIANO & FORMATION MUSICALE

Philippe Lefèvre
Chantal Boulay l Cyrille Lehn

GETTY IMAGES
Bryce
Dessner

création mondiale à Londres,


la formation de la salle et la pré-
cision de John Storgårds ont per-
L’écriture
organique lui a été
je jo ue !
mis de créer un mystère autour inspirée par le jeu
de l’œuvre. À Dresde, il y avait
plus d’émotions ».
« viscéral » des volume 1 GB9915 24,19 €
Le deuxième mouvement, lent deux sœurs. Prix T.T.C. 2018 conseillé

et doux, privilégie les dialogues Méthode d’apprentissage du piano « tout en un » (piano &
entre les instruments. Les deux évolue à vive allure.Le concerto formation musicale)
pianos ont été pensés comme s’achève sur un bouquet final - pour débutants de 7 à 77 ans,
une entité,avec une ligne musi- – un écho à l’ouverture.
cale propre à chaque interprète: - répertoire original dans tous les styles (rock, funk, pop, bossa, blues,
Katia expose sa virtuosité et DANS L’AIR DU TEMPS jazz, électro, classique…) avec supports audio d’accompagnement,
Marielle excelle dans un regis- La salle y va de généreux - multiples situations de jeux (piano seul, 4 mains, soliste
tre grave. Cette dernière com- applaudissements. Selon Katia accompagné, pianiste-accompagnateur en duos)
mence la section par une pulsa- et Marielle, si cette musique
tion constante, qui se balade et communique avec le public, - notions fondamentales de formation musicale (lecture, rythme,
se ramifie comme une molécule c’est parce que « Bryce n’est théorie, audition…),
d’énergie tournant sur elle- jamais en dehors de son époque. - les accompagnements audio et fichiers pdf mentionnés dans cet
même sans se fatiguer et attirant Sa modernité ainsi que sa ouvrage sont disponibles sur notre espace éducation :
à elle de plus en plus de satel- connaissance parfaite du monde
www.edu.billaudot.com/gb9915.
lites.L’influence de l’école mini- musical classique, du répertoire
maliste sur le parcours de Bryce populaire et du rock’n’roll sont 
Dessner est ici flagrante.Mais ce un atout majeur dans sa façon Recevez gratuitement
concerto en a la saveur plus que de s’exprimer musicalement. un exemplaire de la méthode *
l’identité: alors que les minima- Il est aussi un interprète de très
* Réservé aux professeurs de piano sur justificatif de leurs fonctions.
listes « purs » comptent sur les haut niveau, qui a un sens de
séquences répétitives identi- l’orchestration très proche des Nom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
ques et mutantes, le musicien grands compositeurs français
américain, lui, imbrique les comme Debussy ou Ravel ». Prénom : ...............................................................
structures rythmiques et les En bis, les deux sœurs offrent
enrichit de nouveaux instru- une interprétation pétillante de Adresse : ...............................................................

ments, tel un aquarelliste qui Brasileira de Milhaud. Et si on ...........................................................................


intrique les couleurs. en redemande,une œuvre pour
Une cadence simple, qui res- deux pianos et deux guitares est C.P. : ....................................................................

semble à une chanson, stoppe en cours de préparation… Q Ville : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


cette extension et s’enchaîne Camille Arcache
attacca avec un troisième mou- Pays : ....................................................................
vement brillant. Après avoir
@ (pour être informé des nouveautés):
composé les deux sections
séparément, Dessner a décidé ...........................................................................
« de ne pas les interrompre pour
qu’elles se présentent comme un
Gérard Billaudot Éditeur
voyage, une traversée ». Il four-
nit du suspense à l’auditoire ACTUS
en accentuant l’humeur des  Amoria: œuvres de Ravel, dont 14 rue de l’Échiquier, 75010 Paris, France
motifs ou en le laissant suivre le Boléro dans une version basque, www.billaudot.com vente@billaudot.com
le pouls de la mélodie qui Sarasate et Bordaçarre (DG)

PIANISTE [ septembre-octobre 2018 [ 17


DEMANDEZ LE PROGRAMME

CHILLY GONZALES

ÉLECTRON
LIBRE
PIANISTE
EXPÉRIMENTAL,
COMPOSITEUR
ÉCLECTIQUE,
PRODUCTEUR
DE RENOM ET
IRRÉSISTIBLE
SHOWMAN, LE
CANADIEN PUBLIE

ALEXANDRE ISARD
LE DERNIER OPUS
DE SA TRILOGIE
SOLO PIANO.

C
ENTRETIEN omment avez-vous d’un système, il faut que je me reconnaissant qu’ils ont 98 %
appris le piano? rebelle ! Par ailleurs, j’ai tou- de leur ADN en commun.
INSOLITE DANS J’ai commencé le jours ressenti le besoin d’asso- L’humanisme musical, c’est se
LES MYTHIQUES piano « à cause » de cier la musique et le plaisir. Or, concentrer ce qui rapproche,
mon grand-père, un dans l’apprentissage, le fun est plutôt que sur ce qui sépare.
STUDIOS FERBER juif hongrois qui avait été chassé loin d’être la priorité. Je sais [Notre entretien est interrompu.
AVEC « GONZO », par le nazisme et qui avait refait qu’il doit y avoir un temps Un homme d’un certain âge
sa vie au Canada. Pour lui, consacré à la méthodologie, vient d’entrer dans la pièce.
ARTISTE HORS le piano était notre pont avec à la discipline et au respect de Après avoir ôté ses lunettes de
DU COMMUN ET l’Europe. Il avait un respect nos prédécesseurs. Mais pour soleil, il s’agenouille cérémonieu-
« GÉNIE MUSICAL » immense pour les grands com- faire ce que j’ai envie de faire, sement devant Chilly Gonzales.
positeurs et croyait en une sorte il faut être capable de dire: « I Visiblement amusé, le pianiste
AUTOPROCLAMÉ. de supériorité culturelle euro- don’t give a damn, j’ai envie de se lève et s’agenouille à son tour.
péenne.J’ai donc eu une éduca- m’amuser. » Ce que j’ai au fond Hilares, les deux hommes se
tion musicale: jusqu’à l’adoles- toujours recherché, c’est une donnent une vigoureuse acco-
cence, j’ai pris beaucoup de forme d’irrespect positif. lade, que Chilly qualifie de « hug
cours de piano. Vous vous réclamez d’un bûcheron ». Très désireux de
Vous vous êtes rebellé « humanisme musical ». faire une déclaration publique,
très vite contre cet En quoi consiste-t-il? l’intrus se penche alors sur le
enseignement classique. Pour moi, l’humanisme musi- micro : « Il y a des tas de gens
Je me suis surtout rebellé contre cal, c’est tenter de surmonter qui font de la musique. Mais
mon grand-père, en regardant le gouffre qui sépare les styles avec lui, on s’élève ! Lui, c’est
l’équivalent canadien de MTV. musicaux. On peut utiliser un fortiche! Un dieu! » « Merci
J’étais fasciné par Michael Jack- un quatuor à cordes pour faire pour la pub, Alain Souchon,
son et Prince.De façon générale, du rap, je l’ai fait ! Il s’agit de je te paierai plus tard! » répond
 Solo Piano III: compositions dès que je commence à com- respecter tous les styles avec malicieusement le pianiste.
originales (Gentle Threat Ltd) prendre le fonctionnement leur histoire propre, tout en L’interview peut reprendre.]

18 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018


Comment définiriez-vous gens qui comprennent l’obses-
votre musique? sion, la passion, et qui n’en ont
Je fais de la pop humaniste pas peur. J’ai vraiment besoin
moderne. Tous les morceaux de ressentir cette capacité
que j’écris durent entre deux d’obsession positive.
et quatre minutes et sont basés En 2017, vous avez fondé
sur deux ou trois idées. La un « Gonzervatory ».
pop, pour moi, c’est cela : Transmettre est important
structure et longueur. C’est pour vous?
ce que j’applique à toutes Si l’on ne transmet pas la
mes compositions. musique, elle cesse de vivre.
Diriez-vous qu’il existe Personnellement, j’ai eu la
dans le grand répertoire chance d’avoir des professeurs
classique des précurseurs très différents, pas nécessaire-
de la pop? ment musiciens. Grâce à eux,
L’ancêtre de la pop, c’est le lied, j’ai non seulement appris à
avec sa structure simple, son faire vivre leurs idées, mais
économie d’idées et de moyens, également à faire naître les
et son côté joueur. Les minia- miennes. Bien sûr, j’en ai volé
tures romantiques du XIXe sont quelques-unes au passage,
les ancêtres de la pop : on mais ce type de vol ne me
retrouve le format court, les dérange pas. J’espère que mes
idées simples et l’ostinato qui idées originales seront, elles
permet de conserver le même aussi, un jour volées !
mood pendant tout le morceau. Au Gonzervatory, je ne donne
J’ai toujours préféré les petites aucune règle, j’aide mes élèves
pièces qui tiennent sur deux à trouver leur vérité. Je me suis
pages. Pour moi, elles contien- d’ailleurs inspiré des master-
nent plus de vérité que les œu- classes de Franz Liszt. Il réunis-
vres longues et je suis certain sait les professeurs invités et
de retrouver le même mood
jusqu’au bout.
tous les étudiants devant une
dizaine de pianos et tout le
I
Toutes les miniatures monde jouait, y compris lui- e ai 13e édition
de votre nouvel album sont même. J’ai voulu créer un carte blanche à

dédiées à des personnalités espace similaire. Je ne contrôle A XANDR ARAUD > OCT.2018
très éclectiques: l’inventeur qu’indirectement ce qui s’y info/résa > 03 44 5 66 70
du Rubik’s Cube, une passe. Le but est que les élèves www.pianoscope.beauvais.fr
aviatrice, un théosophe se détachent au maximum de
autrichien et vous-même. ce qu’ils ont composé et qu’ils
Pourquoi? démystifient la musique. Faire
Mes dédicataires ont tous de la musique, ça doit être
quelque chose en commun : comme boire ou manger. Q
ce sont des « obsédés », des Propos recueillis
passionnés. Je m’entoure de par Lou Heliot
l
piano

« Shut Up and Play the Piano » violoncelle


Documentaire de quatre-vingt-deux minutes réalisé
par Philipp Jedicke, au cinéma le 26 septembre.

L
récitant
a carrière de Chilly Gonzales est à son image: indescriptible.
C’est à cette tâche délicate que s’est brillamment attelé Philipp
Jedicke. Son film retrace le cheminement artistique erratique clarinette
de ce musicien hors du commun: de ses débuts dans la pop e
canadienne à ses récentes compositions minimalistes pour piano ténor
en passant par sa période punk expérimentale à Berlin et son succès
international avec le groupe Daft Punk. Des images d’archives
et des extraits de concerts illustrent une série d’interviews inédites,
notamment celle de ses complices,Jarvis Cocker, Peaches et Feist.
Philipp Jedicke dessine avec subtilité le portrait d’un musicien
aux multiples facettes. Derrière le cliché du showman exubérant se création graphique > © mathieu desailly / www.lejardingraphique.com / prise de vue © nicolas joubard

cache un véritable artiste tiraillé par le doute et l’amour du piano.


visuel à partir des créations du collectif tout/reste/à/faire / licences 1-1062367 2-1063642 3-1062368

PIANISTE [ septembre-octobre 2018 [ 19


DEMANDEZ LE PROGRAMME Concours
de Genève

CONCOURS &
Le concours de Genève
se tiendra en Suisse du 27
octobre au 8 novembre.
Le pianiste espagnol Joaquin
Achúcarro présidera le jury

MASTERCLASSES
composé d’Hortense Cartier-
Bresson, Peter Donohoe ou
Cédric Pescia.
Quatre tours jalonneront
la manifestation au cours
QUE VOUS SOYEZ AMATEUR, FUTUR PROFESSIONNEL de laquelle les candidats
interpréteront des grandes
OU JUSTE PASSIONNÉ, VOICI LES PRINCIPAUX pages du répertoire mais
RENDEZ-VOUS À NE PAS MANQUER. également une œuvre
d’un compositeur suisse,
commandée pour l’occasion.
Classes Pour la finale concerto,

de maître les candidats seront


accompagnés par l’Orchestre
Direction le pays basque ! de la Suisse Romande.
Dans le cadre du Festival Ravel « Le premier prix s’élève à
(26 août au 16 septembre) une valeur de 20 000 CHF,
les musiciens de l’académie et le gagnant allongera de
recevront les conseils de son nom la très prestigieuse
grands maîtres, comme la liste des lauréats du
pianiste Marie-Josèphe Jude, concours parmi lesquels on
au cours de masterclasses compte Martha Argerich,
Marktplatz publiques. Rendez-vous pour Nelson Goerner, Christian
Bayreuth
SDP

écouter ces jeunes talents à Zacharias...


l’Auditorium Ravel de Saint- concoursgeneve.ch

FRANZ LISZT Jean de Luz.


« Après Claire-Marie Le Cédric

EN ALLEMAGNE Guay, Pascal Amoyel ou Claire Pescia


Désert, Enghien-les-Bains
reçoit Anne Queffélec pour
Le dernier né des concours dédié des masterclasses publiques
au compositeur Hongrois se tiendra et un récital les 8 et 9

UWE NEUMANN
à Weimar du 30 au 10 novembre. décembre prochains.
festivalravel.fr

A
près Budapest et rencieront sur Bach, Liszt, pianomasterclass.fr
Utrecht, Weimar et Debussy, Schubert, Haydn ou
Bayreuth accueillent Beethoven. La demi-finale et la
aussi leur concours
international Franz Liszt dont
la 9ème édition se tiendra à l’au-
finale seront réservées à Liszt.Le
jury international présidé par la
pianiste allemande Gerlinde
LE LIED À L’HONNEUR
L
tomne. Bayreuth a accueilli le Otto et composé notamment de e Musée d’Orsay et la ou encore le sociétaire de la
Page réalisée par Elsa Fottorino et Aude Giger

compositeur pendant près de Michael Wladkowski et Gabriel Fondation Royaumont Comédie Française Clément
dix ans et l’université deWeimar Kwok décernera un premier créent l’académie Orsay- Hervieu-Léger. Sans oublier
porte son nom. La compétition prix de 12 000. Royaumont dédiée au lied et à les cours d’histoire de l’art au
sera lancée avec un récital du « Si les inscriptions sont la mélodie. Quatre duos voix- Musée d’Orsay dispensés par
pianiste Kit Armstrong, inter- closes, le concert de clôture piano ont été sélectionnés et des spécialistes. A la clé, des
prète privilégié du compositeur avec, à la baguette le grand seront encadrés au cours de récitals à cheval entre les deux
hongrois. Au programme, chef Christian Thielemann la saison par des pointures du lieux,une tournée en France et à
quatre tours au cours desquels vaut assurément le détour! genre : la soprano Véronique l’étranger et un enregistrement
les quarante candidats se diffé- hfm-weimar.de Gens, la pianiste Susan Manoff chez B records.

LE CONCOURS DES GRANDS AMATEURS DE PIANO SE TIENDRA À PARIS DU 20 AU 23 MARS.


INSCRIVEZ Si vous êtes un pianiste non professionnel de haut niveau (le programme est copieux et le lauréat se produira avec
-VOUS ! orchestre), il est encore temps de postuler. Fin des inscriptions : le 1er novembre.
pianoamateurs.com

20 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018


À voir, à écouter
CONCERTS EN DIRECT OU RETRANSMIS, CLASSES DE MAÎTRE…
PIANISTE SÉLECTIONNE LE MEILLEUR DE LA TÉLÉVISION ET DE LA RADIO.

Zacharias MEDICI PREND


et Barenboim SES QUARTIERS
sur Mezzo À LEEDS
Mezzo vous offre une Tous les trois ans se tient
retransmission d’un le Concours international
concert donné par l’Orchestre de piano de Leeds. Cette

SDP

SDP
National de Lille avec Christian année du 6 au 15 septembre,
Zacharias à la direction les candidats tenteront de
et au piano, enregistré au
Nouveau Siècle de Lille les 6,7
VENT FRAIS SUR remporter le prestigieux prix
décerné en son temps à Murray
et 8 octobre 2016. Rendez-vous
le 8 septembre à 21 h RADIO CLASSIQUE Perahia ou à Michel Dalberto.
Retrouvez le second tour, la
et le 8 octobre à 21 h 30 pour demi-finale et la finale sur la

R
un programme Schumann : adio Classique innove féru d’histoire qui a officié pen- plate-forme de captation de
l’ouverture de Manfred, concerts Medici.
«
beaucoup, mais sans dant quatre ans dans la matinale
le Concerto en la mineur faire la révolution d’Europe1,rejoignentl’antenne.
et la Symphonie n°4. sur ses antennes » déclarait en Patrick Poivre d’Arvor, Claire
Deux mois avant sa mort 2017 François Morel, PDG du Chazal etAlain Duault n’ont pas POINTURES SUR
en septembre 1828, Schubert
compose ses trois dernières
groupe Les Échos.Un an a passé,
Jean-Francis Pécresse a repris la
été reconduits.
Côté concerts,deux directs à ne
FRANCE MUSIQUE
sonates. Vous pourrez fêter direction générale et septembre pas manquer : vendredi 21 sep- Cette rentrée,
les 190 ans de cette production 2018 sera peut-être la rentrée de tembre depuis la Halle aux ne manquez pas les
le samedi 5 septembre la révolution ! Grains de Toulouse à 20 h,vous concerts de 20 h difusés
à 8 h 30 sur Mezzo en écoutant Nouvelles grilles, nouvelles entendrez Denis Kozhukhin sur France Musique : le 31 août,
Daniel Barenboim interpréter voix pour la chaîne qui enre- au piano et Tugan Sokhiev à la David Kadouch et Guillaume
les Sonates D. 958, D. 959 gistre 1 025 000 quotidiens et baguette.Vendredi 12 octobre à Bellom vous interpréteront Satie,
et D. 960, enregistrées à la salle entend bien conserver a position 20 h 30, le jeune pianiste japo- Saint-Saëns, Chausson.
Pierre Boulez à Berlin de leader : Laurence Ferrari et nais Mao Fujita sera en direct de Le 6 septembre, à l’occasion d’un
en octobre 2016. Franck Ferrand, ce journaliste la Fondation Vuitton. concert hommage
à Evgeny Svetlanov, retrouvez
les pianistes Boris Berezovsky

Matsuev et Perahia, et Andrei Korobeinikov pour


un programme Medtner,

de Milan à Wiesbaden ! Rachmaninov, Svetlanov


et Tchaïkovski. Le 8 septembre,
vivez en direct la spectaculaire
HARALD HOFFMANN

S
i vous avez manqué le n°1 de Tchaïkovski et les dernière nuit des Proms de
rendez-vous du 10 juin « Tableaux d’une exposition » Londres. Le jeudi 13 septembre,
dernier place du Dôme à de Moussorgski dans la version Murray écoutez Bertrand Chamayou
Perahia
Milan pour le concert annuel orchestrale de Ravel. dans le Concerto pour piano
en plein air, ne laissez pas pas- Le 16 septembre, Arte propose n°5 « Égyptien » de Saint-Saëns
Page réalisée par Aude Giger

ser le rendez-vous qu’Arte vous de vous faire revivre le concert – il vient d’ailleurs de signer
donne pour la rediffusion de enregistré en 2014 dans la un enregistrement dédié au
l’événement. Dimanche 9 sep- salle de concert de Wiesbaden, compositeur français (Erato) que
tembre prochain à 18h30, vous mettant à l’honneur Murray nous avons récompensé dans
pourrez entendre le pianiste Perahia accompagné de l’Aca- nos pages. Le 28 septembre :
russe Denis Matsuev et l’Or- demy of St Martin in the Fields Evgeny Kissin sera avec
chestre de la Scala de Milan interprétant le Concerto pour l’Orchestre National de France
dirigé par Riccardo Chailly piano n°5 « L’Empereur » de Denis et Emmanuel Krivine pour
Matsuev
SDP

dans le Concerto pour piano Beethoven. le Concerto no 1 de Liszt.

PIANISTE [ septembre-octobre 2018 [ 21


IJEUNE TALENTI

Marie-Ange Nguci

À la vitesse
du son
L
’année 2011 marque nous faisait écouter énormé-
SI LA JEUNE
votre entrée ment de musique ; chaque
PRODIGE N’A QUE au Conservatoire découverte était un émerveil-
VINGT ANS, SON de Paris et votre lement et je me documentais,
installation j’essayais d’en savoir plus sur
NOM EST DÉJÀ en France. Quel parcours les compositeurs, les œuvres,
BIEN CONNU musical aviez-vous leur contexte historique.
DES AMOUREUX jusque-là accompli dans Et en 2011, à treize ans,
votre Albanie natale? vous êtes admise à
DU PIANO, TANT J’ai grandi à Fier[une ville côtière l’unanimité au Conservatoire
SON PARCOURS à une centaine de kilomètres de de Paris…
Tirana, ndlr], dans un milieu C’était une chance inestimable
EST FULGURANT. mélomane où la culture était – partir à l’étranger: un rêve se Je n’ai jamais cherché à me
RENCONTRE AVEC un moyen de sortir des difficul- réalisait… – et quand la bonne comparer. Je suis toujours partie
UNE ARTISTE tés et des inquiétudes du quoti- nouvelle est tombée, j’ai eu du du fait que, entre musiciens,
dien, d’accéder à un « ailleurs » mal à réaliser. Au Conserva- nous savons mieux que qui-
DONT L’UNIVERS permettant de s’ouvrir l’esprit. toire, j’ai eu le bonheur de tra- conque toute la part de travail,
DÉPASSE DE TRÈS Il y avait un piano à la maison vailler avec Nicholas Angelich, de remise en question, de doute,
et, très tôt, j’ai eu envie de faire puis Denis Pascal et Laurent de recherche que comporte
LOIN L’HORIZON de la musique, du piano, mais Cabasso, des personnalités qui notre activité. La compréhen-
DU CLAVIER. aussi du violoncelle: le premier m’ont beaucoup soutenue et sion et le soutien réciproques
pour ses possibilités poly- aidée par leur exigence et leur sont essentiels entre nous ; tout
phoniques, la richesse de son ouverture d’esprit. Cette école échange est constructif.
répertoire, le second, parce qu’il est un lieu exceptionnel d’échan- Vous pratiquez aussi
est si proche de la voix humaine ges et d’enrichissement qui m’a l’orgue et les ondes
et qu’il offre un rapport direct profondément marquée. Martenot : à quel moment
au son, à son évolution. Votre parcours y a été ces instruments sont-ils
Parallèlement à mes études concentré sur une courte entrés dans votre univers ?
générales, je travaillais les deux période : comment J’avais déjà fait un petit peu
instruments de front. Mon avez-vous vécu la d’orgue en Albanie – mais les
professeur de piano, d’origine « diférence de régime » possibilités étaient très réduites
hongroise, avait étudié à Mos- que vos dispositions dans ce domaine – et je m’étais
cou et à Vienne, et dispensait musicales créaient par surtout documentée sur l’orgue
En miroir : œuvres un enseignement très complet : rapport à des camarades français, Cavaillé-Coll et
de Bach/Busoni, Franck, Escaich, piano, mais également solfège, dont l’évolution était le répertoire de l’orgue sym-
Saint-Saëns (Mirare) déchiffrage et harmonie. Elle moins rapide ? phonique, avec la culture de

22 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018


l’improvisation qui y sont asso- Franck, jaillissante chez Saint-
ciées. Une fois installée en Saëns, influencée par le grégo-
France, j’ai travaillé l’orgue en rien et l’improvisation chez
autodidacte. Quant aux ondes Escaich.
Martenot, en étudiant une pièce On vous sait éclectique
pour piano de Tristan Murail, dans vos goûts musicaux,
lui-même ondiste, j’ai décou- mais y a-t-il des
vert le répertoire novateur qu’il compositeurs que vous
leur a consacré. Un jour, j’ai souhaitez prioritairement
poussé la porte de la classe aborder dans un avenir
d’ondes de Valérie Hartmann proche ?
au conservatoire : ma curiosité, Un compositeur tel que Beetho-
le rapport très intéressant avec ven, bien qu’il m’accompagne
le son que crée cet instrument depuis toujours, n’a pas jusqu’ici
ont fait le reste. été très présent dans mes récitals.
Et la direction d’orchestre,
comment y êtes-vous
venue et quel impact
« Saisir
a-t-elle eu sur votre jeu ? l’ensemble
Dans le cadre d’un échange
Erasmus, j’ai eu la chance d’aller
sans rien perdre
étudier en 2013-2014 à l’Uni- du détail. »
versität für Musik de Vienne et
j’ai profité de l’occasion pour Dans le cadre du 250e anniver-
me mettre à la direction car la saire de sa naissance en 2020, j’ai
classe pouvait disposer deux fois des projets importants, notam-
par semaine d’un orchestre ment autour de ses cinq concer-
d’étudiants. Quelle expérience tos, même si je tiens à rester
passionnante et très particu- proche des musiciens d’au-
lière : le chef d’orchestre est à la jourd’hui : Thierry Escaich,
fois un bâtisseur et un inspira- Bruno Mantovani, Graciane
teur dont la force de suggestion Finzi ou Pascal Zavaro occupe-
doit parvenir à créer une ten- ront eux aussi une place dans
sion commune. mes programmes.
NATACHA COLMEZ

J’ai beaucoup appris sur la rela- Quant à Debussy dont vous


tion avec l’orchestre dans le avez – merveilleusement ! –
cadre concertant, que je ne joué quelques pages
conçois plus comme un ensem- au Festival Chopin à Paris
ble plus un soliste, mais comme en juin, envisagez-vous
BIO EXPRESS un tout. Quant à mon jeu, de vous y consacrer ?
l’impact s’est fait sentir sur J’ai beaucoup travaillé Ravel en
1998 Naissance en Albanie de professeur au CNSMDP l’étagement des plans sonores, arrivant en France, mais il m’a
2011 Admission à l’unanimité 2017 Lauréate du programme la recherche de transparence, semblé préférable de prendre
au Conservatoire National « L’Europe du Piano » et de d’une caractérisation de le temps avec Debussy, afin de
Supérieur de Musique de Paris la Yamaha Music Foundation chaque ligne. Cela m’a aussi cerner la personnalité si origi-
2014 Obtention du master 2017 Admission en doctorat permis une certaine prise de nale de ce musicien. J’ai d’abord
de piano avec la mention d’interprète de la musique, recul qui m’aide à architecturer beaucoup écouté sa musique
« Très bien » à l’unanimité partenariat entre le CNSMDP la musique en « saisissant d’orchestre, Pelléas et Méli-
2016 Prix d’ondes Martenot et l’université Paris-Sorbonne l’ensemble sans rien perdre du sande aussi, et j’ai eu le bon-
2017 Obtention du master 2018 Choc de Classica pour le CD détail », pour paraphraser une heur de diriger La Mer ; tout
de pédagogie-piano En miroir publié en novembre 2017 formule de Neuhaus. cela m’a préparée et aidée à
et du certificat d’aptitude par le label Mirare Pourquoi avoir choisi approfondir sa production
ce programme Franck, pour piano. J’ai d’ailleurs pro-
SES ACTUS Escaich et Saint-Saëns cédé à rebours, en commen-
pour votre premier disque ? çant par les Études et en
7-9 sept. La Folle Journée, 12 oct. Piano en Valois, Outre l’attrait que j’éprouve remontant peu à peu vers ses
Iekaterinbourg (Russie) : Angoulême : Concertos n°1 et n°3 pour ces partitions, mon but réalisations de jeunesse.
Concerto n°3 de Prokofiev, récitals de Beethoven était de montrer, en retenant Debussy, les deux séries
17 sept. Festival Piano aux 3 nov. Petit Palais, Paris : des œuvres de compositeurs à d’Images et les Images oubliées,
Jacobins, Toulouse : récital récital la fois organistes et pianistes, fait partie de mes projets à
4-6 oct. Les Automnales 12 nov. Saison des Concerts quel a pu être l’influence de brève échéance. Q
du Mans : Concerto K. 466 de Musique de Chambre, Nantes : l’orgue sur leur écriture pia- Propos recueillis
de Mozart, récital Debussy récital nistique : mystique chez par Alain Cochard

PIANISTE [ septembre-octobre 2018 [ 23


FRANCOIS ARVEILLER/ UNIVERSAL MUSIC GROUP
PORTRAIT

HÉLÈNE
PASSIONNÉE, ENGAGÉE
ET INSOUMISE, LA PIANISTE
EST TOUJOURS EN QUÊTE
DE VÉRITÉ. DANS SON

GRIMAUD NOUVEAU DISQUE MEMORY


QUI PARAÎTRA FIN SEPTEMBRE,
ELLE CHERCHE CELLE DE

Letemps
LA MÉMOIRE. L’OCCASION
POUR L’ÉCRIVAIN ET ÉDITEUR
STÉPHANE BARSACQ*
DE PLONGER DANS
SES SOUVENIRS POUR

retrouvé
ÉVOQUER LA PERSONNALITÉ
ET LE PARCOURS DE
CETTE ARTISTE QUI A
TOUCHÉ SON ÂME
AU PLUS PROFOND.
24 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018
H
élène Grimaud ? La première fois que
j’en ai entendu parler, ce fut par Lud-
milla Sztabowicz, l’attachée de presse
de Warner. Elle m’avait vanté la musi-
cienne, de passage à Paris, avant son
départ pour les États-Unis : pianiste
prodige, reçue à treize ans première et à l’unanimité
au Conservatoire de Paris, un premier disque
deux ans plus tard doté d’un Grand Prix Charles
Cros qui couronnait son interprétation de Rach-
maninov. Mais encore ? Une invitation de Daniel

MARC DEVILLE/GAMMA-RAPHO
Barenboim à jouer avec l’Orchestre de Paris à dix-
sept ans, un début foudroyant s’il en est, accom-
pagné de photos de mode parues dans les maga-
zines. Après tout, pourquoi pas ? Ivo Pogorelich
n’en avait-il pas fait autant, et combien d’autres?
Quelques disques pour Denon, puis pour Erato.
Mais quoi d’autre ? Les choses devenaient plus
floues. Nous étions en 1997. Le temps avait passé.
Hélène Grimaud avait quitté la France. Elle avait C’est une main ferme et délicate, mais c’est
vécu à Tallahassee, puis à la frontière du Connec-
ticut. Son enregistrement du Premier Concerto de aussi une voix: grave, rapide, incandescente.
Brahms, sous la direction de Kurt Sanderling, allait Et c’est un regard: à mesure qu’elle semble voir
sortir. Le chef ramenait le souvenir de l’URSS,
un pays qui avait fondu comme la neige au soleil.
au-delà de vous, ses yeux bleu gris vous ouvrent
à vous-même.
UN ANGE TERRIBLE
Notre premier rendez-vous donna le « la ». D’emblée, le ton de sa conversation me frappa : En 1989, tout juste
Le matin, Hélène Grimaud décida d’annuler. Puis Hélène Grimaud, c’est une main ferme et délicate, vingt ans
de remettre. Puis d’annuler. Ce fut assez pour que mais c’est aussi une voix: grave,rapide,incandescente. et une grande
je décide d’aller à l’aéroport. En cours de route, il fut Mais Hélène Grimaud, c’est un regard également: à carrière qui
dit que nous nous retrouverions à mi-chemin, dans mesure qu’elle semble voir au-delà de vous, ses yeux s’annonce déjà.
la maison de la pianiste Marie-Josèphe Jude. Dès bleu gris vous ouvrent à vous-même. J’ai eu ainsi, et
cette première rencontre, j’ai été étonné, et cet éton- d’emblée, la certitude qu’elle était tout entière
nement perdure vingt ans plus tard. Hélène Gri- musique, non seulement parce qu’elle est pianiste,
maud possédait à plein la grâce et le charme. mais parce qu’elle est musicale par tout son être: à
D’ordinaire, ces deux notions s’excluent : la grâce chaque geste, à chaque silence. Hélène Grimaud me
est du ciel, le charme de la terre. Elle était à l’image dit alors son admiration pour Brahms, à qui elle res-
précise de l’ange chanté par Rilke, c’est-à-dire ter- semblait avec ce grand front,ses mèches blondes,son
rible. Rien de vénéneux néanmoins, dois-je le dire. air baigné d’enfance.Elle insista sur le fait que Brahms
J’avais devant moi une artiste qui vérifiait la parole n’avait pas toujours porté une barbe blanche, qu’il
selon laquelle entre l’œuvre et la vie, entre la vie et avait été un jeune homme épris de toute vie, un être
l’œuvre, s’échange toujours, selon le poète, une dévoré par la passion, et dont le travail avait été de
réciprocité de preuves. régler ce qui le traversait violemment pour toucher
du doigt la perfection. Hélène Grimaud me parlait
guidée par une urgence: vivre à l’excès.
Une semaine passa. Je voulus prolonger le dialogue.
Hélène Grimaud accepta ma demande. Elle allait
fonder le Wolf Conservation Center.Je ne connaissais
rien aux loups, excepté par la littérature. Ainsi pêle-
mêle: « Le loup habitera avec l’agneau, la panthère se
couchera avec le chevreau » – Isaïe 11:6. Ou: « L’azur
du ciel sera l’apaisement des loups » – Victor Hugo,
La Légende des siècles. Ou encore : « Tels les loups
ennoblis/Par leur disparition/Nous guettons l’an de
crainte/Et de libération » – René Char, Le Village ver-
tical. Je découvris, en lui rendant visite au milieu de
la meute qu’elle gardait dans sa propriété de l’État de
New York, qu’il n’y avait là rien de calculé: elle était
animée par la même passion au milieu de ses fauves
qu’avec Brahms devant son piano.Elle révélait simul-
tanément la sauvagerie de l’un et l’élégance des autres.
SDP

J’ai alors reçu l’émerveillement qui, au cours OOO

PIANISTE [ septembre-octobre 2018 [ 25


PORTRAIT OOO des années, a saisi la planète. Mais qui était
donc cette femme capable de tutoyer les chefs-
d’œuvre, de ramener à la vie une musique ancienne,
dont les émotions demandent à être reprises à neuf,
BIO et de vouloir coûte que coûte sauver les loups que
EXPRESS certains humains, dans leur barbarie, s’acharnent à
1969 vouloir abattre, voire à réduire à néant?
Naît le 5 novembre
à Aix-en-Provence L’INSTINCT SAUVAGE

PIERRE PERRIN/SYGMA VIA GETTY IMAGES


1982 Une anecdote me l’a fait comprendre. J’en étais à
Entre au Conservatoire m’interroger sur elle, sa sincérité, son engagement
de Paris profond, son approche du monde, des choses et des
1985 êtres, quand Hélène Grimaud m’a entraîné parmi
Premier Prix les loups. Soudain, j’étais dans leur champ de vision.
du Conservatoire Et j’ai eu peur. Puis Hélène Grimaud a embrassé
de Paris et premier les loups et ma peur s’est muée en joie. Je les ai vus
disque dédié à jouer ensemble un spectacle digne du Livre d’Isaïe.
Rachmaninov (Denon) En quelques instants,j’ai traversé les émotions les plus
1987 contraires. J’étais sans voix. C’est alors que tout est
Premier récital à Paris devenu clair. Et peut-être faut-il faire l’expérience de au fond, le sans apprêt, l’assise retrouvée, le sol sur lequel
1991 ce qui laisse sans voix – de peur, de joie, c’est égal – on ne vacille pas. » Le sauvage? Ce qui a restauré le
S’installe aux États-Unis pour comprendre où puiser en soi l’origine d’où naît chant. En sortant de l’enclos, ce fut écrit: nous avions
1995 la musique, où trouver une source non tarie qui dise scellé un pacte. L’amitié débutait sur ce seuil. J’avais
Débute avec l’essentiel de l’existence par-delà les discours. Ce jour compris qu’il faut savoir se confronter à certains
le Philharmonique de Pâques 1998,j’ai vu au plus près la face du sauvage, risques si on veut éprouver la raison de les surmonter.
de Berlin dirigé par selon la définition du poète Philippe Jaccottet qui De là qu’Hélène Grimaud joue toujours en concert
Claudio Abbado admire Hélène Grimaud: « Le sauvage: ce qui est tout comme si sa vie en dépendait.
1996
Klavierstücke
de Brahms (Erato)
1997
Fonde le Wolf
Conservation Center
à South Salem
2003
CD Credo (DG).
Crée le Lamentate
d’Arvo Pärt et publie
le livre Variations
sauvages (Lafont)
2005
Publie le livre
Leçons particulières
(Lafont)
2006
Déménage à Berlin
2007
Concerto « L’Empereur »
de Beethoven avec
Vladimir Jurowski (DG)
2011
Concerto n°19 et n°23
de Mozart (DG)
2013
Publie le roman
ROBERT SCHULTZE/MAT HENNEK/DG

Retour à Salem
(Albin Michel)
2016
CD Water (DG)
2017
CD Perspectives (DG)
2018
CD Memory (DG)

26 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018


Les années ont passé. J’ai eu le privilège de l’accom-
pagner au gré de ses concerts ou de ses tournées,
toujours plus exigeantes, en compagnie des meil-
leurs orchestres et des meilleurs chefs. Nous avons
eu un fou rire avec Renaud Capuçon à Madrid,
nous avons parlé de philosophie orientale avec Esa-
Pekka Salonen à Tokyo, nous avons raté Ingmar
Bergman qui désirait la filmer à Stockholm. Quoi
d’autre ? Je me souviens de Vladimir Ashkenazy
confronter pour nous La Tempête de Shakespeare
et celle de Beethoven ; et de Claudio Abbado plus
combatif que jamais, arc-bouté au rire, malgré

HIROYUKI ITO/GETTY IMAGES


la maladie, dans une Bologne surchauffée. J’ai éga-
lement le souvenir loufoque d’une leçon de naturel:
un chef, qui avait oublié de fermer la porte de sa
loge, nous a reçus en habit d’Adam, comme si de
rien n’était. Ainsi, de Rome à Londres, de Los Ange-
les à Berlin, de Chicago à Zurich, dans les coulisses
et sur chaque scène, j’ai vu Hélène Grimaud dans
son combat avec l’ange. Je l’ai vue monter et des- Elle sait que la musique ne se limite pas
cendre sa propre échelle. Ce que je recherchais pour
ma part? Saisir le génie dans son travail de méta-
aux notes, ni à ce qu’il y a entre les notes, mais
morphose, voir comment Hélène Grimaud méritait qu’elle est le fait majeur par quoi le monde
d’être elle-même aux yeux de tous et comment
je pouvais essayer de ressaisir ce grand effort.
se révèle dans son entièreté.
Ai-je été déçu? Avec le temps, mon admiration n’a
cessé de croître : non pour une image devenue dans ce jeu avec le passé, le présent et l’avenir. Le 6 décembre
célèbre, mais pour une femme d’une rare humanité Brahms n’appartient pas plus au passé que Boud- 2013 au Carnegie
qu’avait devinée Jorge Bolet quand, en 1987, dha, Socrate ou Jésus: il est une figure possible pour Hall, Hélène
il déclara à Alain Lompech, afin qu’il l’écrive dans respirer. Avec les années, Hélène Grimaud n’a eu de Grimaud
Le Monde : « Je n’ai pas rencontré un talent aussi cesse d’illustrer la parole du poète allemand Höl- interprétait
extraordinaire depuis longtemps. » Par son exemple derlin: « Où le péril croît, croît aussi ce qui sauve. » le Concerto
– ce courage devant le travail –, son charisme – cette Dans un monde acharné à détruire l’harmonie, pour piano n°1
faculté d’embrasser la vie dans toutes ses variétés –, qu’elle soit musicale ou humaine, un monde qui de Brahms avec
sa générosité – cette attention portée à chacun, condamne les espèces, la faune et la flore, un monde l’Orchestre de
Hélène Grimaud m’a montré comment elle a gagné où la survie a commencé, Hélène Grimaud, « l’âme Philadelphie,
d’être « Hélène » pour tous. Les photos de son insurgée », rappelle que Brahms, mais aussi bien dirigé par Michael
compagnon Mat Hennek la montrent dans son Bach que Chopin, sont des relais majeurs d’une Tilson Thomas.
quotidien d’artiste : toujours au travail et, sinon, espérance pour autant que celle-ci soit incarnée,
plongée dans la nature. Récemment, elle a renoué combative et sans faille. La musique est la sphère
avec sa passion d’enfance pour le cheval. C’est où le mensonge n’existe pas, m’avait expliqué le phi-
qu’elle sait que la musique ne se limite pas aux losophe George Steiner: on peut y être « bon » ou
notes, ni à ce qu’il y a entre les notes, mais qu’elle ne pas l’être, mais on ne peut y mentir. La sincérité
est le fait majeur par quoi le monde se révèle dans n’est pas tout, certes; la transcender est nécessaire.
son entièreté. Platon le raconte avec le mythe des Mais une vérité profonde, servie par un travail
cigales dans le Phèdre. Si vous pensez que la musique incessant, a un pouvoir révolutionnaire, à quoi rien
est un rapport exclusif avec un instrument, vous ne se compare. Sans doute est-ce la raison pour
serez toujours en deçà d’elle : la musique est en laquelle notre temps fait fête à Hélène. Q
vérité partout alentour.
*Né en 1972, Stéphane Barsacq grandit à Moscou dans une
MISE EN DANGER famille aux ramifications russes et françaises. Il a publié notam-
ment Johannes Brahms (Actes Sud, 2008), Cioran – Éjaculations
Comme tous les vrais concertistes, Hélène Grimaud mystiques (Seuil, 2001), Rimbaud – Celui-là qui créera Dieu
n’est jamais la même d’un concert à un autre : (Seuil, 2014), En présence d’Yves Bonnefoy (De Corlevour, 2017),
elle cherche à se mettre en danger, quitte à ce que ainsi que coécrit le beau-livre Bakst, des Ballets russes à la haute  Memory:
la magie n’opère pas – mais c’est la condition néces- couture (Albin Michel, 2016), à l’occasion de l’exposition
Silvestrov,
saire pour que la magie se déploie. Hélène Grimaud – dont il a été l’un des commissaires –, et édité des œuvres de
celui-ci à l’Opéra de Paris en 2017. Son roman, Le Piano dans Debussy, Satie,
porte loin l’image de la jeune fille aixoise de ses Chopin,
débuts: jusqu’en Chine, en Australie, et partout aux l’éducation des jeunes filles (Albin Michel, 2016), a reçu le Prix
Roland de Jouvenel décerné par l’Académie française en 2016. Sawhney (DG)
États-Unis. On ne dira jamais assez ce qu’exige une Stéphane Barsacq est également directeur littéraire. Il a été
carrière à un tel niveau: une prouesse située entre entre autres l’éditeur de la trilogie d’Hélène Grimaud (Varia-
l’athlétisme et la sainteté. Il s’agit de ressusciter les tions sauvages, 2003, Laffont; Leçons particulières, 2005, Laffont; ☞ Retrouvez
passions profondes, de les porter au-devant de soi Retour à Salem, 2013, Albin Michel) Il a également édité des la chronique
dans notre modernité pour entraîner la salle entière livres d’Elisabeth Schwarzkopf et de Dietrich Fischer-Dieskau. du disque p. 70.

PIANISTE [ septembre-octobre 2018 [ 27


28 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018
Dossier

LA
MUSIQUE
FAIT
ÉCOLE
Comment apprendre le piano ?
Accéder au grand répertoire ?
Des conservatoires aux méthodes
alternatives (Suzuki, Martenot…),
en passant par les initiatives sociales
comme Les Concerts de Poche
que nous avons suivis
sur les chemins de campagne,
Pianiste part à la rencontre
des acteurs majeurs du monde
musical qui partagent avec
la même exigence un but commun :
GETTY IMAGES

le classique pour tous.


PIANISTE [ septembre-octobre 2018 [ 29
Dossier
Grâce aux Concerts
de Poche, le grand répertoire
essaime toutes les contrées
de l’Hexagone, des campagnes
isolées aux quartiers
défavorisés. Notre reporter
a suivi pendant plusieurs
jours l’association
à Évry-Grégy-sur-Yerre,
non loin de son fief
de Seine-et-Marne. par Lou Heliot

LE CLASSIQUE
PREND LA
CLÉ DES CHAMPS
L
a condition principale pour travailler aux son équipe sillonnent le territoire en compagnie
Concerts de Poche, c’est d’avoir le permis de musiciens de renommée mondiale, comme
de conduire ! » plaisante la fondatrice, Natalie Dessay, Jean-François Zygel, Michel Dal-

«
Gisèle Magnan, alors que nous filons à berto ou le Quatuor Modigliani, pour proposer
vive allure sur une petite départemen- un nouveau type de concert et d’ateliers de
tale de la Seine-et-Marne. « Et de la musique. Une démarche qui a récemment valu à
débrouillardise! » ajoute-t-elle, après avoir constaté cette association d’être reconnue d’utilité publique
que son GPS restait désespérément muet. et labellisée « La France s’engage ».
Cette pianiste a fondé l’association Les Concerts
de Poche en 2005 pour partager sa passion de la SEMER UN PEU PARTOUT
musique classique avec tous ceux qui n’y ont pas Après quelques errements, nous arrivons dans la
accès : les habitants des campagnes et ceux des commune d’Évry-Grégy-sur-Yerre. Les membres
quartiers défavorisés, les jeunes et les personnes de l’association sont devenus familiers de ces petits Photos de
âgées, celles en difficulté sociale ou handicapées. villages de France. « L’itinérance est depuis le départ Frank Ferville
Depuis maintenant treize ans, Gisèle Magnan et au cœur de notre démarche », rappelle Gisèle pour Pianiste.

30 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018


TROIS QUESTIONS
À… GISÈLE MAGNAN
Magnan, tout en scrutant les panneaux à la La pianiste a abandonné sa carrière de concertiste
recherche de l’école municipale. La pianiste avait pour se consacrer à l’association Les Concerts de Poche
commencé par organiser des petits concerts et des qu’elle a créée en 2005. Elle nous explique sa démarche.
rencontres dans des salles communales et des col-

Q
lèges d’Île-de-France. Progressivement, elle a élargi u’est-ce qui vous quelque chose qui me
son périmètre au Nord et à l’Est. Au fil du temps, a poussée à fonder passionne. C’est une autre
Les Concerts de Poche ont gagné en notoriété. l’association forme d’interprétation !
Les mairies, les écoles, les maisons de retraite et Les Concerts de Poche? Et je poursuis ma recherche
les institutions médicales ont pris contact. L’asso- C’est une envie dévorante, pianistique à travers le travail
ciation travaille désormais dans toute la France et celle de pouvoir m’adresser que je mène auprès de mes
propose une grande variété d’ateliers. « Notre credo, à un public moins spécialisé, élèves qui participent eux aussi
c’est d’aller vers des publics particuliers et de leur moins mélomane que celui qui aux Concerts de Poche.
proposer des ateliers sur mesure. Ceux-ci peuvent venait m’écouter. J’avais envie Quelle est votre expérience
parfois durer plusieurs mois (création, improvisation, de concerts plus simples, la plus marquante des
chant choral, rencontre avec les artistes) et se ter- dans de plus petites salles, Concerts de Poche?
minent par un concert des participants accompagnés devant un public plus jeune Je me souviens du récital
par des instrumentistes. Pour la plupart, c’est une ou un auditoire qui n’était pas exceptionnel du violoniste
première expérience. Notre but est que chacun soit déjà converti à la musique Raphaël Oleg qui a joué
placé dans une position active de création. » classique et avec lequel du Brahms avec une ferveur
Nous nous arrêtons devant l’école flambant neuve je pourrais échanger. incroyable. Ce jour-là, j’ai
d’Évry-Grégy. La répétition générale de la chorale Vous êtes pianiste ressenti la justesse de notre
a déjà commencé. Elle est constituée d’une ving- concertiste de formation. démarche, à quel point les
taine d’enfants de CE1 et d’une dizaine d’adultes L’interprétation ne vous artistes y trouvaient leur place
handicapés. Deux morceaux sont au programme: manque-t-elle pas? et se dépassaient. Le public
la Barcarolle d’Offenbach et un lied de Brahms. Les Oui et non. Au début, je menais était extraordinairement
apprentis choristes travaillent depuis plusieurs de front ma carrière de soliste réceptif et très reconnaissant,
semaines avec Benjamin Vinit et Louisa Bailèche, et l’organisation des Concerts l’émotion était palpable dans
tous deux chefs de chœur de l’association. Le résul- de Poche, mais j’ai dû très vite la salle. Cela m’a vraiment
tat est saisissant. Ces derniers réussissent le tour de faire un choix. Cela n’a pas donné confiance et encouragée
force de capter durant deux longues heures toute été difficile, car un musicien est à persévérer dans cette
l’attention des enfants et des adultes. Ils leur aussi à sa façon un médiateur. aventure inédite. Et c’est
montrent comment respirer, articuler, se déplacer J’ai donc continué cette action le sentiment que j’ai à chaque
sur scène, saluer et, surtout, comment rester de médiation entre les artistes, concert. Chaque expérience
concentré. Benjamin encourage le groupe à oser le public, les acteurs du territoire est inoubliable !
s’exprimer, à poser des questions, à apprendre à et ma propre équipe. C’est Propos recueillis par L. H.
s’écouter les uns les autres et à travailler OOO

PIANISTE [ septembre-octobre [ 31
Dossier

OOO ensemble. « Je veux que vous soyez acteurs, et


non plus spectateurs! » leur répète-t-il avec enthou-
siasme. Membre de l’association depuis dix ans,
ce jeune chef de chœur a déjà une centaine de
concerts de poche à son actif. Violoncelliste de for-
mation, il est convaincu que pour mener à bien
cette rencontre entre amateurs et solistes interna-
tionaux, l’association a construit une « technique
pédagogique » particulière: « On apprend sur le tas.
Et, au fil du temps, avec l’expérience, on trouve
ses propres clés. » Benjamin s’occupe également
de former les maîtresses d’école, les éducateurs et
le personnel soignant, afin que le travail initié lors
des ateliers puisse se poursuivre.
Tous les membres de l’équipe des Concerts de Poche
sont en effet très polyvalents, comme en témoigne
le pianiste Antoine Simon. Formé au Conservatoire
de Paris, il est chargé de réaliser des arrangements
et d’accompagner les répétitions au piano, mais
il fait également souvent office d’éducateur et de
distributeur de goûter. « Du fait que nous ne sommes
pas estampillés “professeurs”, les enfants ne sont pas
intimidés. Ils sont même très curieux et ne ménagent Poche, reste à ses côtés: « Elle chantera avec tous les En haut, à droite:
pas leurs efforts », explique-t-il. Comme pour nous autres, même si je dois monter sur scène pour lui tenir Répétition
le prouver, pendant qu’Antoine a le dos tourné, la main! » Le public commence à se presser devant générale avec
plusieurs petits de six à sept ans s’approchent de les portes de l’église. Quelques mélomanes sont le chef de chœur
son piano numérique et l’examinent sous tous venus écouter les célèbres concertistes,mais la grande Benjamin Vinit.
les angles : « Il s’agit de faire jaillir en eux l’envie majorité de l’auditoire est constituée d’habitants de Ci-dessus:
de bien faire les choses! » la commune et des familles des participants. Pour Le soir du concert,
ces dernières, les places sont à moindre coût. Michel Dalberto a
CHANTEURS EN HERBE Le but de Gisèle Magnan est avant tout de « créer accompagné les
ET MUSICIENS DE RENOM du lien social autour de cette expérience musicale » et jeunes choristes
Le grand concert est programmé deux jours plus d’avoir un « impact durable sur les participants ». Son au piano.
tard dans l’église de la ville voisine de Grisy-Suisnes objectif semble bien avoir toutes les chances d’être
où les apprentis choristes vont chanter aux côtés atteint. Une des toutes jeunes choristes vient spon-
d’invités de marque. Ce soir-là, ils sont accompagnés tanément à notre rencontre. Elle espère bien, grâce à
par le pianiste Michel Dalberto, le violoniste Augus- ce concert, convaincre ses parents de l’inscrire à un
tin Dumay et le violoncelliste Henri Demarquette, cours de musique à la rentrée. Son amie l’interrompt
qui participent depuis le début aux Concerts de en s’exclamant : « Moi, j’ai demandé aux miens de
Poche. Les artistes commencent à s’accorder. Malgré
les efforts conjugués de la maîtresse et de l’équipe
de l’association, les élèves et les adultes handicapés Vingt-deux élèves sur quarante
peinent à rester calmes dans les coulisses. Il faut dire
qu’un tiers des enfants va entendre pour la première se sont inscrits au conservatoire
fois le son d’un violon. Une adulte handicapée est
visiblement très angoissée à l’idée de se produire régional après une rencontre avec
devant tant de monde. Très déterminée, Marie Mal-
lié, chargée de communication des Concerts de le Quatuor Modigliani. Un record !
32 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018
L’ORCHESTRE DE POCHE FAIT
SA PREMIÈRE RENTRÉE
À l’automne, un ensemble itinérant, composé d’une quinzaine de grands musiciens, partira
à la rencontre des territoires délaissés. Avec toujours le même objectif : faciliter l’accès à la musique.

A
la rentrée prochaine,l’association contemporaines, et axé autour du composée notamment du Quatuor Aki-
inaugurera un nouveau type « compagnonnage » entre chambristes, lone pour les cordes ou du Quintette
d’ensemble : l’Orchestre de solistes, chefs et compositeurs, pour ArteCombo pour les vents. Ils seront
Poche. L’idée a germé, il y a que le monde artistique comprenne placés sous la baguette du hautboïste
quelques années, lors de la production « à quel point il est nécessaire d’aller et chef d’orchestre David Walter avant
de Carmen en formation réduite. « Nous dans ces territoires délaissés ». d’en inviter d’autres. C’est le violoncel-
avions réuni en petit orchestre le Quatuor liste Henri Demarquette qui lancera
Akilone, le Quintette ArteCombo, des COMMUNAUTÉ DE C(H)ŒUR ce premier Orchestre de Poche en inter-
artistes avec qui nous travaillions déjà L’orchestre sera d’abord en résidence prétant le Concerto de Dvorák. Le vété-
beaucoup, pour représenter l’opéra de dans le sud du Grand Paris où il com- ran des Concerts de Poche l’affirme
Bizet dans toute la France. La production mencera ses ateliers de rentrée avec un sans détour: « C’est un peu ce que l’on
a eu beaucoup de succès. À la fin de la chœur bigarré, constitué d’enfants et faisait au XVIIIe ou au XIXe siècle lorsqu’on
dernière représentation, les musiciens de leurs parents, de collégiens, de per- voulait diffuser la musique! On réduisait
ne pouvaient plus se quitter ! » se sou- sonnes handicapées. L’objectif est de les partitions et on allait les jouer, entre
vient Gisèle Magnan,amusée.L’associa- créer une véritable communauté autour amis, un peu partout. C’est quand même
tion a donc conçu un orchestre itinérant, de la musique entre artistes, habitants beaucoup plus drôle que d’écouter
proposant grand répertoire et créations et acteurs territoriaux. La formation sera un disque! » L. H.

Ci-dessus: ressortir le vieux piano pour apprendre à en jouer! » surpassent pour ces auditeurs très réceptifs. Après
Les élèves ont C’est là l’une des réussites les plus éclatantes de une heure et demie de musique de chambre,
chanté Brahms l’association. Les ateliers et les concerts de poche ont les enfants commencent cependant à s’agiter. Gisèle
et Bach devant en effet un impact direct sur la pratique musicale. Magnan vient alors s’asseoir auprès d’eux pour les
les habitants À titre d’exemple, vingt-deux élèves sur un groupe encourager à se concentrer et leur expliquer à voix
de la ville. de quarante se sont inscrits au conservatoire régio- basse la suite du programme. Après un dernier trio
À droite: nal après un atelier-concert avec le Quatuor magistral, la salle est debout et applaudit à tout
Le violoncelliste Modigliani. Un record! rompre les interprètes. La soirée se clôt sous les
Henri Demarquette L’église est maintenant pleine à craquer. Le concert arbres du jardin de l’église autour d’un verre de
et le pianiste peut démarrer. Marie est bel et bien montée sur l’amitié. Les avis sont unanimes: l’expérience était
Michel Dalberto scène, aux côtés de sa protégée. Les jeunes choristes formidable. La foule se disperse lentement. Les
collaborent entonnent Brahms et Offenbach. Tout se déroule à artistes signent les derniers autographes. Fredonnant
avec les Concerts merveille. Très applaudis, ils rejoignent le public l’air de la Barcarolle d’Offenbach, l’équipe des
de Poche depuis pour assister à leur tour, médusés, à la suite Concerts de Poche grimpe dans un van chargé à
leur création. du concert. Dalberto, Dumay et Demarquette se bloc, déjà en route pour une prochaine aventure. Q

PIANISTE [ septembre-octobre [ 33
Dossier

JE PARS DE LA
SENSATION
Anne-Lise Gastaldi
s'est imposée comme
une référence dans
l'enseignement du piano.
Professeur de conservatoire,
elle fait des miracles auprès
des enfants et des jeunes.

P
ouvez-vous nous raconter votre
parcours de pédagogue?
J’ai une vision de toutes les strates de l’en-
seignement musical. Mon premier poste
était à Vierzon. J’ai été par la suite profes-

LYODOH KANEKO
seur dans de tout petits conservatoires :
Brunoy, Mitry-Mory, Clichy-la-Garenne. Puis, j’ai
été nommée au Conservatoire du 12e arrondis-
sement de Paris où je suis restée très longtemps
– un moment extrêmement important pour moi.
Aujourd’hui, j’enseigne le piano au CRR de Paris Cette méthode a pour point de départ la sensa-
ainsi que la pédagogie et le piano au CNSM de Paris. tion. Prenons un exemple tout simple. Quand vous
Comment avez-vous évolué? posez la question suivante à un tout-petit qui entre
Assez rapidement,j’ai remis en question le fonctionne- pour la première fois dans votre classe: « De quoi te
ment rigide de l’enseignement que j’avais reçu:la peur sers-tu pour jouer du piano? », il répond: « les doigts,
du professeur,sa parole considérée comme un absolu. les mains ». Puis, « les pieds pour mettre les pédales ».
Quand j’étais petite,un de mes professeurs,une dame On insiste encore. Pour les mettre sur la voie, je leur
âgée et réputée, me faisait peur et je redoutais d’aller à demande: « Le peintre, de quoi se sert-il? » Des yeux
mes cours de piano. Un professeur, c’était quelqu’un pour percevoir les couleurs. Mais nous aussi, nous
qu’on craignait. Il y a, aujourd’hui encore, des ensei- produisons des couleurs avec les sons. Alors seule-
gnants qui estiment que, s’ils sont craints, c’est qu’ils ment,ils trouvent : « Les oreilles! » Les pianistes créent
sont à leur place. Mais qu’y a-t-il derrière la peur du tout autant leur son que les violonistes. Une corde BIO EXPRESS
professeur? C’est souvent la peur de décevoir. L’ensei- entre en vibration,vit avec nous.C’est une relation de Lauréate du concours
gnementpeutêtregénéreuxetexigeantsansprovoquer contact.Du bois,des cordes,une caisse de résonance. de l’ARD de Munich
cette anxiété. L’enseignant a lui aussi à apprendre de On voit cette aberration de l’instrument numérique et du programme
son élève. Le cours est un échange permanent. Il est dans les conservatoires. Bien sûr, c’est fantastique de la « Villa Médicis Hors
essentiel de comprendre qui on a en face de soi. Et de pouvoir travailler n’importe où avec ces claviers. les Murs », elle crée
de s’adapter à chacun. J’ai appris à inventer. Bien sûr, Mais qu’ils se substituent aux pianos acoustiques,c’est de nombreuses pièces
cela n’empêche pas d’avoir des principes intangibles, épouvantable. On enseigne de la matière vivante sur contemporaines avec
notamment dans le rapport au texte. Mais pour moi, un instrument vivant. le trio George Sand.
un bon professeur, c’est un perpétuel étudiant. Concrètement, comment travaillez-vous avec Professeur au CNSM
Vous avez mis au point une méthode, il y a 18 ans, vos élèves? Par exemple, comment abordez- de Paris et au CRR
« Le piano en mouvements » avec Florence vous la technique? de Paris, elle est directrice
Aramburu, professeur au Conservatoire du Je ne suis jamais « systématique ». Ce qui compte de collection aux
12e arrondissement. En quoi consiste-t-elle? dans l’enseignement, c’est comment on s’y prend. Editions Billaudot.

34 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018


Certains élèves de ma classe ne toucheront jamais de faire travailler une pièce de musique de film. Ce
un exercice de Hanon tandis que d’autres en travail- qui ne veut pas dire que je ne ferai plus que cela, mais
leront, car ce sera bon pour eux. Un exercice « bête » au moins, je laisse un possible. Si on laisse une porte
avec une formule répétée est intéressant, car on peut ouverte elle peut être franchie.
approfondir certains aspects sensoriels. Et c’est capi- Avez-vous connu des enfants en difficulté?
tal. Cela peut même procurer un bien-être physique! J’ai eu des enfants atteints d’autisme Asperger,
Sur un matériau qui n’implique pas d’engagement d’autres avec des problèmes de dystonie, de laté-
musical, on peut se polariser sur une sensation : ralisation… Je n’étais pas formée pour cela. Je suis
est-ce que ma main est bien placée, est-ce que mon une autodidacte. J’ai fait avec les moyens du bord.
bras respire? Les exercices permettent de rechercher Forcément, les institutions sont obligées de forger un
un phrasé, une qualité de son, tout en abordant une
difficulté technique. Mais le mot « exercice » est dia-
bolisé au nom de la démocratisation de la musique. « Pour retenir un décrocheur,
Qu’est-ce qui vous contrarie dans cette
« démocratisation »? je ne le force pas en lui disant
Il y a aujourd’hui une tendance à la vulgarisation. Ce
qui est très bien.Ce qui l’est moins,c’est que le niveau “tu finis ton année”. Je cherche
d’exigence a baissé.Avec en creux,l’idée que les élèves
ne seraient capables que de quelque chose de moyen. une nouvelle porte d'entrée.
Au contraire. Les enfants ont un imaginaire cent fois
supérieur au nôtre et une capacité à faire bien au-delà
Très souvent, on y arrive. »
de ce que nous pouvons envisager. On les sous-es-
time toujours. Nous devons nous adapter, oui, mais moule. Mais il faut qu’il soit grand et souple. Face à
pas en dévalorisant les élèves.« Traitez les gens comme un élève, il faut toujours être prudent et ne jamais
s’ils étaient ce qu’ils pourraient être et vous les aiderez juger trop vite. Évidemment, avec l’expérience,
à devenir ce qu’ils sont capables d’être » disait Goethe. nous développons une perception plus rapide et
J’ai toujours cette phrase en tête. plus fiable, mais c’est essentiel de toujours avoir une
Quel est votre regard sur l’évolution réserve. Certains révèlent parfois une part d’eux-
de l’enseignement en France dans les mêmes inattendue.
conservatoires ces dernières années? Expérimentez-vous des choses nouvelles?
Il y a plus d’élèves, moins de temps de cours et par Pour l’audition de fin d’année de ma classe au CRR
conséquent, moins d’exigence sur ce qu’on attend de Paris, j’ai donné carte blanche à mes élèves. Ils
d’eux. Nous avons gagné en ouverture, mais nous ont tout pris en main du début à la fin. Ils ont
avons perdu en qualité. De mon point de vue, « la réalisé eux-mêmes le programme, l’ont transmis
musique pour tous » devrait rimer avec « l’exigence à l’administration pour le taper, ils ont géré leurs
pour tous » et « l’élitisme pour tous ». On ne doit répétitions de façon à ce que chacun ait un temps
jamais renoncer à une quête artistique qui prend équitable. Personne n’a tiré la couverture à soi, ils
du temps et demande un engagement de soi. Pour ont été tous bienveillants les uns vis-à-vis des autres.
obtenir un bon résultat, quelque chose de beau, cela Ils ont introduit les morceaux, ont mis des titres,
demande un effort sur le long terme.Or,aujourd’hui, ont présenté chacun. À la fin, je leur ai adressé le
on recherche l’immédiateté. plus beau compliment
Le rôle des professeurs a-t-il changé? qu’on puisse leur faire :
Le champ de compétence s’est élargi ces dernières « Je ne suis plus utile du
années. Le professeur doit être aussi médiateur. tout, vous vous débrouil-
Quand j’étais élève au Conservatoire de Nice, il y lez très bien sans moi ». Le
a quarante ans, nous n’allions pas jouer dans les but c’est avant tout de les
musées ou les hôpitaux. Avec mes élèves du CRR de rendre autonomes. Q
Paris, nous avons travaillé avec des ZEP de Honfleur Propos recueillis
dans le cadre des journées Marcel Proust à Cabourg. par Elsa Fottorino
Dans un esprit où chacun apprend et transmet.
Les enfants sont les meilleurs ambassadeurs de la
musique. Ce sont eux qui en parlent le mieux aux
jeunes de leur âge.
À l’adolescence, certains n’ont plus la patience
de poursuivre leur apprentissage. Comment
« retenir » les décrocheurs?
Au lieu de forcer l’élève en lui disant « tu finis ton
année », je recherche une autre porte d’entrée. Très
souvent, on y arrive. En laissant parler, s’exprimer
l’élève, en le laissant dire pourquoi cela lui plaît
GETTY IMAGES

moins, pourquoi il a moins de temps, ce qu’il aime-


rait travailler. Quelquefois, le professeur rechigne à
aller vers des répertoires populaires. Cela m’est arrivé

PIANISTE [ septembre-octobre 2018 [ 35


Dossier Aldo
E
n arrivant au Conservatoire

TÉMOIGNAGES
de Vincennes il y a trois ans,
« je rencontre Aldo, un jeune garçon
timide en première année de premier cycle,
qui vient en cours accompagné par sa mère
ou, plus rarement, par son père. Les débuts
ne sont pas simples. Il a un petit son, avec une
Le pianiste et pédagogue Simon Zaoui main gauche qui prend beaucoup de place.
enseigne au Conservatoire municipal Je le sens méfiant vis-à-vis de ce nouveau
professeur qui essaie de le dérider
de Vincennes. Il nous livre son expérience en lui parlant du dernier Star Wars…
au travers de trois de ses élèves. Mais, après quelques semaines de
tâtonnements, je trouve du répertoire
qui lui plaît, notamment une Élégie de
Tansman avec le chant à la main gauche,

Daphné ce qui lui permet de mettre en valeur


ce qui était un problème jusque-là. Assez
rapidement, Aldo se révèle être

D
aphné a sept ans et a com- poignet et de lui faire écouter le son un bon lecteur, et un musicien sensible
mencé le piano il y a un an. qu’elle produit, j’entends sa grande et intelligent. Il se nourrit de Scènes
« Sa grande sœur de onze sœur en audition. Je comprends d’enfants de Schumann, des sonatines
ans apprend également le piano au alors pourquoi Daphné « cogne » de Haydn et Clementi. En mai dernier,
conservatoire,mais elle n’est pas dans sur le piano : c’est ce que fait son Jérôme Hantaï a donné trois masterclasses
ma classe. Daphné vient au premier aînée avec une main aplatie, un sur pianoforte, avec une copie d’un
cours avec la méthode Aaron de son corps raide, et peu de préoccupation instrument de 1802. Aldo a assisté aux
aînée, déjà annotée. Je retrouve avec pour le son. Le cours suivant cette classes de maître comme à la conférence,
nostalgie cette péda- audition, je parle ainsi qu’au concert de restitution. Un élève
gogie américaine avec Daphné et lui comme tout enseignant rêve d’avoir,
avec laquelle j’ai Le début explique qu’elle et ce n’est pas si fréquent. »
aussi appris le piano ne doit pas essayer
à son âge. Le début de son de faire comme sa
de son apprentis- sœur, mais qu’elle
sage est consacré à apprentissage v a t ro uver s o n
l’exploration du cla-
vier,à des petits jeux est consacré p ro p re c h e m i n
au piano. À partir
de reconnaissance
de notes, à des exer- à l’exploration de ce moment-là,
Daphné commence
cices rythmiques et
corporels: marcher
du clavier réellement à pro-
gresser, sa main se
en noires, puis en forme, elle déchiffre
croches, battre un rythme simple en et joue des morceaux simples, sans
frappant dans ses mains, puis alter- buter sur chaque note comme cela
ner la marche et la battue. lui arrivait auparavant…
Les premiers contacts avec l’instru- Daphné fera quand même une
ment produisent des sons durs, for- seconde année d’initiation,ses débuts
cés, avec une main écrasée. Après difficiles ont été un faux départ: cette
avoir passé quelque temps à essayer nouvelle année sera une vraie réus-
d’assouplir sa main, de libérer son site, j’en suis convaincu. »

Svetlin
S
vetlin a onze ans, lit déjà des versions abrégées des romans de Dumas, joue aux échecs… Il a une maman
d’origine slave. Bref, on pourrait imaginer qu’il est le portrait-robot de l’élève idéal! Et pourtant Svetlin a besoin
« de beaucoup de temps pour apprendre une œuvre et peut jouer la même fausse note pendant un cours entier
si je ne le lui fais pas remarquer. Il progresse lentement, malgré ses eforts. Tout enseignant doit savoir s’adapter
au rythme de chacun et fixer des objectifs en accord avec la progression de l’enfant. »

36 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018


N
ombreuses sont aujourd’hui les
familles qui souhaitent éveiller
leurs enfants à la musique. Trou-
ver la bonne structure peut se
révéler un véritable casse-tête,
tant les possibilités sont multiples. Si une
grande majorité de parents opte tou-
jours pour la formule traditionnelle des
conservatoires ou des écoles de musique,
ils sont de plus en plus nombreux à
s’intéresser aux méthodes dites « alter-
natives » ou « actives ». Développées au
cours du XXe siècle et s’inspirant souvent
des principes de l’Éducation nouvelle, ces
méthodes s’appuient sur une conception de
la musique élargie,qui prend en compte ses
dimensions corporelles,psychiques et intel-
lectuelles. Une grande partie des enseigne-
ments est ainsi fondée sur le jeu, le chant et
les pratiques collectives. Plus généralement,
toutes ces méthodes visent à faire de l’élève
dès son plus jeune âge un sujet actif, et non
un spectateur passif. Axées sur le dévelop-
pement de l’enfant, elles s’inscrivent en
faux contre l’esprit de compétition et pri-
vilégient une approche ludique. Le succès
de ces nouvelles formes d’enseignement
de la musique a d’ailleurs conduit de plus
en plus de professeurs de conservatoires
ou d’écoles à en adopter certains aspects.
Il est également devenu très fréquent de
commencer par une méthode alternative
et de rejoindre plus tard une structure plus
traditionnelle.Voici donc un bref aperçu de
ces autres chemins d’apprentissages.

Méthode Dalcroze
À la fin du XIXe siècle, constatant le carac-
GETTY IMAGES

tère très peu instinctif de l’enseignement


traditionnel de la musique, le compositeur
suisse Jacques Dalcroze met au point la
« rythmique Dalcroze ». Révolutionnaire
pour l’époque, cette méthode inscrit le
Comment éveiller son enfant au classique ? mouvement corporel au cœur de l’éveil
De nombreuses méthodes privilégient musical.Considérant le corps comme l’ins-
trument principal, elle encourage dans un
l’intuition et l’instinct à l’intellect. premier temps l’élève à danser, à mimer et
Tour d’horizon de ces diférentes formules à dessiner. Le solfège est introduit plus tard,
par le biais d’exercices d’improvisation.
alternatives. par Lou Heliot Aujourd’hui largement plébiscitée en OOO

APPRENDRE LA MUSIQUE
GETTY IMAGES

AUTREMENT PIANISTE [ septembre-octobre 2018 [ 37


Dossier
OOO Asie, aux États-Unis et dans certains
pays européens, la méthode Dalcroze est
encore peu répandue en France,même si de
plus en plus de professeurs entreprennent
de se former.

Méthode Martenot
Dès le début du XX e siècle, Maurice
Martenot, musicien, pédagogue et inven-
teur français ainsi que ses sœurs, Ginette
et Madeleine, cherchent à appliquer
les principes de « l’École nouvelle » de
Montessori et Freinet à l’apprentissage de
la musique. Ayant pour maxime « L’es-
prit avant la lettre, le cœur avant l’intel-
lect », les Martenot considèrent la « pensée
musicale » comme le fondement de tout
apprentissage. Cette « pensée musicale » –
ou « chant intérieur » – est développée dès
la petite enfance grâce à la mémorisation sociation Orff France, basée en banlieue ronnement de l’enfant. Pour Suzuki, l’ap-
de mélodies, puis par l’improvisation, la parisienne, œuvre à la diffusion de cette prentissage de la musique est comparable
transposition spontanée et la pratique de méthode, notamment dans le domaine de à celui des langues : il est d’autant plus
la relaxation active. Centré sur le geste et le la musicothérapie. facile qu’on le commence très tôt. Cette
toucher, l’apprentissage du piano s’appuie méthode débute donc dès l’âge de trois ans,
tout particulièrement sur les techniques de
la relaxation. Aujourd’hui, la Fédération Méthode Willems privilégie dans un premier temps l’écoute
et l’imitation, et encourage le travail en

GETTY IMAGES
des enseignements artistiques Martenot Pour le musicien belge et autodidacte,Edgar groupe. Les parents sont également partie
propose des cours de piano, de formation Willems, la musique est le moyen privilégié prenante de cet enseignement en partici-
musicale, d’arts plastiques et de relaxation pour favoriser l’épanouissement person- pant aux cours et en s’initiant à la musique
dans de nombreuses villes de France. nel. Selon lui, tout enfant, doué ou non, pour accompagner leurs enfants dans leur
doit pouvoir être initié à la musique. Wil- pratique musicale à la maison. Conçue à
Méthode Orf lems préconise donc de commencer très
tôt l’éveil musical, dès trois ou quatre ans.
l’origine pour le violon, la méthode Suzuki
s’étend désormais à tous les instruments.
Très intéressé par les travaux sur la psycho- L’apprentissage passe par des chansons, des Et pour l’anecdote, les frères Capuçon ont
logie de l’enfant qui fleurissent au début exercices de rythme et des mouvements qui appris la musique avec cette méthode.
du XXe siècle, le célèbre compositeur alle- visent à développer chez l’enfant l’audition,
mand Carl Orff, auteur de
Carmina Burana, conçoit
le sens du rythme, le chant
et l’aisance corporelle. Ce Méthode Yamaha
un nouvel apprentissage Martenot n’est qu’au terme de ces Les « Yamaha Music School » ont vu le
de la musique « non éli- deux ou trois années d’ini- jour au Japon dans les années 1950 et
tiste et ludique », basé sur applique les tiation pratique au rythme, sont désormais implantées dans le monde
la personnalité de l’enfant à l’harmonie, à la mélodie entier. Se voulant très accessibles, elles sont
et sur son évolution. Ses principes de et à l’improvisation que ouvertes à tous les publics, et notamment
Orff Schulwerk sont à ce
titre plus une pédagogie Montessori les élèves peuvent vérita-
blement commencer leur
aux plus jeunes, dès l’âge de trois ans. Dis-
pensés par des professeurs formés par la
qu’une véritable méthode.
S’appuyant sur les œuvres à la musique apprentissage du solfège et
de l’instrument.En France,
« Yamaha Music Foundation », les ensei-
gnements sont fondés sur un principe
du répertoire tradition- la Fédération internationale général: « apprendre en s’amusant ». Les
nel de toutes les cultures (la « musique Willems,basée à Lyon,travaille à former des cours,sur pianos numériques,y sont collec-
élémentaire »), elle favorise la création professeurs et à diffuser la méthodeWillems. tifs et font la part belle au développement
et l’improvisation. Le chant, la danse, le de la créativité et de l’oreille. Les élèves sont
mouvement, le théâtre, les percussions
corporelles y occupent une place centrale. Méthode Suzuki initiés à tous les types de musique. Partant
de l’écoute et de l’imitation, les élèves sont
La musique se pratique en groupe à l’aide Développée au lendemain de la Seconde progressivement guidés vers l’accompagne-
de « l’instrumentarium Orff »: de petites Guerre mondiale par le violoniste japo- ment et la variation,jusqu’à parvenir à l’im-
percussions (xylophones, métallophones) nais Shinichi Suzuki, désireux d’apporter provisation et la composition. On trouve
et une série d’instruments fabriqués ou la musique à une génération ravagée, cette aujourd’hui des centres Yamaha dans la
détournés. Depuis près de vingt ans, l’as- méthode s’appuie avant tout sur l’envi- plupart des grandes villes de France. Q

38 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018


TROIS QUESTIONS À…
SOPHIE HIÉRONIMUS
Psychomotricienne spécialisée dans l’enfance, elle place le chant
et la psychophonie au cœur de son travail. Elle analyse dans cet entretien
GETTY IMAGES

l'impact de la musique sur le développement des bébés et des enfants.

dimension éminemment structurante. la diférence et la coexistence.


Enfin, la dimension mélodique C’est une belle école de la vie.
de la musique renvoie, elle, à quelque Par rapport aux conservatoires,
chose d’universel: aux berceuses, ces méthodes ne sont pas dans une
à quelque chose qui rassure, qui apaise, démarche élitiste. Il n’y a pas
qui rappelle la voix de la mère. de concours ou d’examen. L’accent est
La musique va donc venir revisiter plutôt mis sur l’épanouissement
ces aspects fondamentaux et le respect du rythme de l’enfant.
du développement psychomoteur
et avoir un impact sur le développement
du bébé et de l’enfant. « Jouer en groupe
Quel est l’apport spécifique
de ces méthodes « actives »?
implique de prendre
Toutes les méthodes alternatives
partent de ces prémisses. L’éveil
en compte l’existence
à la musique passe avant tout par de l’autre »
le corps et par l’oreille, on n’apprend
pas directement le solfège! L’enfant Mais à partir d’un certain niveau, l’enfant
commence généralement très jeune, peut bien sûr décider de rejoindre un
dès deux ou trois ans, et il a tout conservatoire s’il désire aller plus loin!

A
u niveau psychomoteur, de suite l’instrument dans les mains. Vous êtes également spécialisée
quel est l’intérêt On le fait jouer immédiatement. Comme dans le chant. Qu’est-ce que
de l’apprentissage de la les gestes sont très compliqués, la psychophonie?
musique pour les enfants ? on met en place des jeux préparatoires La psychophonie est une pratique
Je préfère parler d’un éveil qui sollicitent le geste et l’imaginaire: du chant que l’on pourrait qualifier
musical plutôt que d’un apprentissage, faire tourner son archet comme d’alternative. C’est une approche
qui est tout de suite associé à l’intellect. si c’était un hélicoptère par exemple. de la voix basée sur l’engagement
La musique se fait avec le corps, Quand l’enfant reprend son instrument, du corps et sur les sensations, qui tient
et il donc important de rester dans cette les gestes sont déjà intériorisés! compte de tous les aspects
dimension sensorielle. L’apprentissage de la lecture se fait de la musique – vibrations, rythmes,
De fait, la musique mobilise des sens également de manière très ludique, poésie, sens des mots –, pour que
fondamentaux pour la structuration par exemple en jouant à la bataille avec la personne puisse chanter avec le plus
de l’enfant. Ce sont les sens développés des cartes à jouer représentant d’aisance et d’expressivité possible.
dès la vie intra-utérine: l’audition bien des notes. Mais la lecture de la partition Il y a entre autres une dimension
sûr, mais également le goût et l’odorat. ne vient qu’après des années prénatale, où l’on travaille les chants
Le nez et la bouche servent en efet de chant et de jeu. C’est donc beaucoup graves pour détendre la région du
à parler et à chanter. Outre la dimension plus facile et plus intuitif. On apprend bas-ventre, et une dimension familiale,
sensorielle, la dimension rythmique est avant tout à l’oreille, par imitation, où l’on chante ensemble berceuses
également très importante: notre vie et non directement par la partition. et comptines. L’objectif est le même
est faite de rythmes – rythmes du cœur, Très tôt, on joue également en duo pour toutes les méthodes alternatives:
des repas, de la marche… et le travail ou en groupe. C’est intéressant, c’est un objectif d’harmonisation
musical consiste à chercher des appuis car jouer en groupe implique de prendre des diférents plans de l’être. Nous
avec les temps forts, et de l’élévation, en compte l’existence de l’autre. C’est cherchons à donner leur place aux
de la légèreté avec les contretemps. un enseignement fondamental du point dimensions corporelles, émotionnelles,
Faire de la musique, c’est donc de vue psychomoteur: l’enfant apprend intellectuelles et spirituelles. Cela
poursuivre l’expérience d’une rythmicité à se positionner le plus justement s’appuie sur une conception globale
qui est centrale dans le développement possible dans son rapport avec l’autre. de l’être, qui peut s’épanouir dans la
psychomoteur. Il y a dans le rythme une Il faut s’accorder, apprendre musique. Q Propos recueillis par Lou Heliot

PIANISTE [ septembre-octobre 2018 [ 39


VIE DE LÉGENDE

LEON FLEISHER (NÉ EN 1928)

Les leçons
d’un maître il donne donc son « concert d’adieu » à San Francisco
FIGURE MYTHIQUE DU PIANO, CHEF ET PÉDAGOGUE
avec le finale du Deuxième Concerto de Beethoven.
RESPECTÉ, CET IMMENSE ARTISTE, QUI VIENT Leon et sa mère quittent la Californie pour l’Italie puis,
DE FÊTER SON 90e ANNIVERSAIRE, A CONNU UNE en 1939, viennent s’établir à New York pour suivre
CARRIÈRE UNIQUE, BOULEVERSÉE EN PLEINE GLOIRE le maître. Fleisher étudiera dix ans auprès d’Artur
Schnabel, tantôt à Côme, tantôt à New York, tout en
PAR LA PERTE DE L’USAGE DE SA MAIN DROITE. perfectionnant sa technique auprès de son fils, Karl
UN DESTIN D’UNE RICHESSE PEU COMMUNE, Ulrich. Dans ses mémoires, Fleisher affirmera :
UN MODÈLE DE COURAGE ET DE TÉNACITÉ. « Schnabel est tout simplement le plus grand musicien
que j’aie jamais entendu au piano. Son jeu avait un élan
Par Jean-Michel Molkhou irrésistible. […] Il n’avait d’autre but que de servir le
compositeur et détestait toute forme de mise en scène. »

C
LE CARNEGIE HALL À SEIZE ANS
’est à San Francisco que naît Leon
Fleisher le 23 juillet 1928, dans une BIOGRAPHIE À New York, l’adolescent assiste aussi aux cours de
modeste famille juive émigrée, EXPRESS direction d’orchestre dans l’école que Pierre Monteux
d’une mère polonaise et d’un père 1928 a fondée. C’est d’ailleurs le chef français qui insiste
chapelier venu d’Odessa. À quatre Naît à San Francisco auprès de Schnabel pour que Leon soit de nouveau
ans, il reçoit ses premières leçons. 1938-1948 autorisé à se produire sous sa direction. À quatorze
Son professeur, Lev Shorr, un « fai- Étudie avecArtur Schnabel ans, il fait donc son « grand retour » dans le Second
seur de prodiges », disait-on de ce Russe, pianiste de 1952 Concerto de Liszt à San Francisco. Deux ans plus tard,
l’Orchestre de San Francisco,sera également le maître Premier Prix au Concours il joue pour la première fois au Carnegie Hall
des sœurs Menuhin (Hephzibah et Yaltah), puis plus Reine Elisabeth de Belgique le Concerto en ré mineur de Brahms – qui restera
tard, de Stephen Kovacevich. Pour Shorr, élevé dans 1954 son œuvre fétiche tout au long de sa carrière – avec
la tradition russe,seule comptait la technique et « une Premier disque: Sonate l’Orchestre philharmonique de New York, sous la
leçon n’était pas réussie tant qu’il ne m’avait pas fait D.960 de Schubert baguette de Pierre Monteux. La critique est enthou-
pleurer », se souviendra Fleisher dans ses mémoires1. 1956-1962 siaste. En 1946, il donne son premier récital dans la
Leon se révèle un petit génie au point de donner un Enregistre les grands prestigieuse salle new-yorkaise.Suivent ses débuts aux
premier récital dans sa ville natale à l’âge de huit ans. concertos du répertoire côtés des Orchestres de Philadelphie,dirigé par Eugene
Il est rapidement remarqué par Alfred Hertz,le direc- avec l’Orchestre de Ormandy, puis de Los Angeles, avec Bruno Walter.
teur musical de l’Orchestre de San Francisco, et par Cleveland et George Szell À cette époque, il fait la connaissance d’autres jeunes
son successeur, Pierre Monteux, toujours à la 1963 pianistes américains de talent, Jacob Lateiner, Claude
recherche de jeune talents. Leon se produit dès lors Perd l’usage de sa main Frank, Eugene Istomin et Gary Graffman. Leur idole
régulièrement sur scène. Grâce à Hertz, il poursuit droite. Se tourne du moment,de quelques années leur aîné,se nomme
ses études avec le pianiste danois Gunnar Johansen vers la direction William Kapell, « certainement le plus grand pianiste
puis avec Ludwig Altman, qui lui font découvrir et l’enseignement, et se américain qui ait jamais vécu », écrira-t-il plus tard.
les principes de l’école allemande. consacre au répertoire Nombreuses furent alors les nuits passées chez Graff-
Sur leurs recommandations,le grand Artur Schnabel, pour la main gauche man à faire de la musique où Fleisher acquiert son
qui pourtant n’affectionnait pas l’enseignement aux 1993 surnom de « Phleisher Filharmonic » tant il réduisait
enfants, accepte d’entendre Leon lorsqu’il a dix ans. Retrouve l’usage avec facilité les parties d’orchestre au piano. C’est
Le pédagogue l’invite à venir travailler dès l’été suivant de sa main droite d’ailleurs Leon qui accompagnera Gary au piano
dans sa résidence du lac de Côme,mais à la condition 2007 lorsque celui-ci remportera le Prix Leventritt
qu’il cesse de jouer en public. Au printemps 1938, Prix du Kennedy Center en 1949. Dans ses mémoires publiés en 1981, I Really

40 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018


WIDYA WIDJAJA
Should Be Practicing, Graffman se rappelle que Flei-
sher impressionna tant le jury que l’un des membres
Au Concours Leventritt, il impressionna
voulut lui décerner le premier prix bien qu’il ne fût
pas concurrent officiel du concours.
tant le jury que l’un des membres voulut
lui décerner le premier prix bien qu’il
VICTOIRE ET ENVOL
Fleisher s’installe ensuite à Paris, au 53, rue de la ne fût pas concurrent officiel.
Harpe, où il partage un petit appartement avec son
ami Eugene Istomin. Il y retrouve son aîné, le grand
pianiste américain Julius Katchen, qui s’est établi Philippe Entremont (7e) et Youri Boukoff (8e). On
dans la capitale française juste après la Libération. raconte que lors de la fameuse mise en loge, il apprit
Fleisher fréquente alors les salons mondains, notam- si rapidement le concerto contemporain écrit pour
ment celui de la comtesse de Polignac, rencontre des l’épreuve qu’il put même assimiler la partie d’orchestre
compositeurs tels Ned Rorem, Francis Poulenc, Jean au point d’accompagner au piano quelques-uns de
Françaix, Henri Sauguet ou Alexandre Tansman. On ses rivaux! Conquise par son talent, la reine Elisa-
le présente aussi à Pablo Casals lors du Festival de beth, violoniste amateur, l’invita même au palais
Prades où il fait la connaissance de celle qui devien- pour l’accompagner dans un concerto de Vivaldi.
dra sa première épouse. C’est alors que le départe- Ayant appris sa victoire, William Kapell le recom-
ment d’État américain lui propose de participer au mande à son imprésario. Sa carrière peut enfin
Concours Reine Elisabeth de Belgique. Fondé en prendre son envol. Malgré de nombreux engage-
1937, l’événement renaissait de ses cendres après la ments aux États-Unis, Fleisher décide d’emménager
longue interruption de la guerre, alternant comme en Hollande où il vivra plusieurs années et fondera
à son origine une année pour le violon, la suivante une famille. On l’entend sous la baguette des plus
pour le piano. En mai 1952, Fleisher s’y octroie le grands chefs,Monteux,Reiner,Markevitch ou Klem-
Premier Prix, devant Karl Engel (2e), Maria Tipo (3e), perer, avec des orchestres prestigieux. Après OOO

PIANISTE [ septembre-octobre 2018 [ 41


apporte à Van Cliburn en 1958, lors de son retour de
Moscou.Rudolf Serkin convie Leon durant plusieurs
étés au Festival de Marlboro,tandis que Jascha Heifetz
et Gregor Piatigorsky l’invitent pour jouer un trio de
Schubert à San Francisco.Il se produit aux États-Unis
et en Europe.Sa carrière n’a jamais été aussi florissante.

UN MAL INCONNU
C’est au cours de l’hiver 1963 qu’apparurent les pre-
miers signes de défaillance de sa main droite, atteinte
qui allait lui en interdire l’utilisation et bouleverser
son existence.Ses muscles se raidirent,entraînant des
rétractions tendineuses des quatrième et cinquième
doigts qui finirent par se recroqueviller. Ce fut
le début de longues années de calvaire pendant les-
quelles Fleisher fit appel à toutes les solutions médi-
cales possibles, des plus sérieuses aux plus impro-
bables,sans qu’aucune ne lui permette de vaincre son
mal de façon durable.Autant de sources de désespoir
et de remises en question dans sa vie personnelle
– divorce,remariage – comme professionnelle,l’obli-

RUE DES ARCHIVES


geant à annuler la plupart de ses engagements,y com-
pris une tournée historique de trois mois en URSS
avec l’Orchestre de Cleveland (1965).
Pour faire vivre sa famille, il renforce ses
activités d’enseignement au Peabody Ins-
titute de Baltimore.Après avoir longtemps
refusé de s’y résoudre, il se tourne progres-
sivement vers le répertoire dédié à la main
gauche.Il en explorera largement les chefs-
d’œuvre, à commencer par le Concerto de
Ravel qui deviendra l’un de ses chevaux
de bataille, mais aussi les Diversions de
huit années passées en Europe, dont les
OOO Britten ou le Quatrième Concerto de Pro-
deux dernières à Rome, il rentre définitive- kofiev.Il sortira également de l’ombre des
S

ment aux États-Unis. pièces méconnues, au total près de cinq


RUE DES ARCHIVE

cents! En 1967, il retrouve le chemin de


RENCONTRE CAPITALE la scène, et du succès, aux États-Unis
Pendant les dix années suivantes,George Szell comme en Europe. Plusieurs composi-
aura une influence décisive sur le destin de teurs, tels Leon Kirchner, Robert Saxton,
GRANGER NYC/

Fleisher: « Szell avait l’oreille la plus fine que Gunther Schuller, William Bolcom
j’aie jamais rencontrée. Il entendait tout, les ou Lukas Foss, écrivent à son intention
timbres, l’équilibre des voix. Le résultat, c’est que des partitions pour la main gauche.
lorsqu’il dirigeait, la musique sonnait avec une À la fin des années 1960, Fleisher étend
clarté et une fraîcheur qui vous permettait Le violoniste Yehudi ses activités à la direction d’orchestre, prenant suc-
d’entendre, dans une œuvre pourtant connue, ce que Menuhin (à gauche) cessivement la tête du Theater Chamber Players de
vous n’aviez jamais entendu par personne d’autre. » montrant à Leon Washington, de l’Orchestre d’Annapolis puis du
Bien que le personnage l’intimide profondément – au Fleisher sa collection Symphonique de Baltimore. Mais jamais il ne cesse
point parfois de le terroriser –,jouer sous sa direction d’instruments de travailler le piano et, notamment, le répertoire
lui « donne des ailes ». Le chef d’origine hongroise a insolites à New York, pour les deux mains,espérant secrètement recouvrer
élevé l’Orchestre de Cleveland au rang des meilleurs en 1944. un jour toutes ses capacités. Jamais non plus il ne
du monde, ce qui lui vaut un contrat avec Epic s’avoue vaincu par ses troubles, consultant ici ou
Records, le nouveau label classique de Columbia. Et ailleurs,explorant toutes les solutions pour retrouver
c’est Fleisher qu’il choisit pour être « son » pianiste l’usage de sa main droite. À la fin des années 1970,
et enregistrer toutes les œuvres majeures du réper- son ami et collègue Gary Graffman traverse les
toire. Le rêve absolu! Un premier album réunissant mêmes épreuves. Ils comparent leurs symptômes,
la Rhapsodie sur un thème de Paganini de Rachmani- leurs expériences et leurs traitements. Ainsi Fleisher
nov et les Variations symphoniques de Franck est se sent-il moins seul dans son combat. En 1982,
gravé en 1956. C’est le début d’une longue série il tente un « come-back » à deux mains, qui lui vaut
d’enregistrements avec orchestre, mais aussi en solo la une du New York Times. Mais il lui faut se rendre
avec la jeune maison de disques.Fleisher devient alors à l’évidence, il n’a pas retrouvé ses moyens d’antan.
le pianiste américain le plus en vue de sa génération, Aussi son dynamisme exceptionnel l’engage de plus
et ce malgré le prestige que le Prix Tchaïkovski en plus dans la voie pédagogique: « Enseigner m’a

42 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018


forcé à être clair. On ne peut pas K. 330) jusqu’à des pièces
être approximatif lorsque l’on contemporaines de Copland,
enseigne. Il vous faut trouver les Rorem, Kirchner et Sessions.
mots pour exposer vos concepts Le digitalisme est éblouissant,
ou, au moins, être en mesure de le jeu très clair, limpide, puis-
les illustrer clairement. » Il aura sant et la facilité musicale
ainsi des centaines d’élèves à inouïe. Son intégrale des
Baltimore, mais aussi au Cur- concertos de Beethoven avec
tis Institute de Philadelphie, à Szell et l’Orchestre de Cleve-
Shanghai, à Taipei, à Toronto land reste encore aujourd’hui
et même au Conservatoire de l’une des plus formidables

HIROYUKI ITO/GETTY IMAGES


Paris. Son modèle absolu res- jamais gravées, tout comme
tera Schnabel : « Pas un pia- leurs enregistrements des
niste mais un musicien. » deux concertos de Brahms qui
André Watts, Louis Lortie, comptent parmi les plus belles
Yefim Bronfman,Hélène Gri- versions du catalogue. La réé-
maud ou Jonathan Biss dition chez Sony Classical
compteront au nombre de ses d’un coffret reprenant la
disciples. En 1982, l’une d’elles, Katherine Jacobson, En octobre 2003, somme de ces interprétations a permis de découvrir
deviendra sa troisième épouse. En 1985, soutenu par Leon Fleisher, qui avait des cires disparues depuis longtemps, sonates de
Seiji Ozawa, Fleisher accepte de prendre la direction perdu l’usage Schubert(D.664,D. 960,Wanderer-Fantaisie),de Liszt
artistique du Festival de Tanglewood pour quelques de sa main droite ou de Weber (n°4), Variations sur un thème de Haen-
semaines. Il la conservera douze ans avant de pour- pendant trente ans, del, Valses op. 39, formidables Liebeslieder-Walzer
suivre sa mission au Festival d’Aspen. ofre son premier (avec Serkin), Quintette op. 34 (avec le Quatuor Juil-
En 1993, après trente années de lutte, sera enfin récital à deux mains. liard) de Brahms, concertos de Grieg, Schumann,
posé le diagnostic de dystonie focale de la main Mozart (K. 503), pièces de Ravel et Debussy, tout
droite, des injections de Botox lui permettant alors comme l’un de ses premiers disques réalisés aux Pays-
d’en retrouver progressivement l’usage. Une véri- Bas, sous la baguette de Szymon Goldberg (Quatre
table renaissance, ainsi qu’il l’écrira lui-même, lui Tempéraments de Hindemith).
permettant de renouer avec son immense réper- La deuxième époque, qui reprend timidement en
toire. En consécration de cette bravoure, il est 1973 après une absence au disque de dix ans, est
nommé l’année suivante « Instrumentiste de consacrée au seul répertoire pour la main gauche,
l’année » par Musical America. À nouveau, il se avec deux versions des Diversions de Britten et du
produit et enregistre à deux mains, n’abandonnant Concerto de Ravel (avec Comissiona puis Ozawa),
pas pour autant les œuvres pour la main gauche, ainsi que le Quatrième de Prokofiev. Sa discographie
bien au contraire. En 2004, il donnera même la pre- ne retrouve un rythme régulier qu’au début des
mière mondiale du concerto pour la main gauche années 1990 avec un recueil de pièces pour piano solo,
Klaviermusik – longtemps considéré comme notamment de Saint-Saëns et Scriabine, mais aussi
perdu – écrit par Paul Hindemith en 1929, mais la fameuse transcription par Brahms de la Chaconne
que le dédicataire Paul Wittgenstein avait refusé de Bach,ainsi que des pages de chambre de Korngold
de jouer. En 2007, il reçoit le prestigieux Prix et Schmidt aux côtés de Joseph Silverstein, Jaime
du Kennedy Center qu’il accepte malgré ses désac- Laredo, Joel Smirnoff, Michael Tree et Yo-Yo Ma.
cords profonds avec la politique du président Une troisième période, celle de la « renaissance »,
George W. Bush. Il justifiera sa décision dans à partir de laquelle il recouvre l’usage de ses deux
un manifeste publié dans le Washington Post. mains, nous vaut chez Vanguard un premier album
au titre sans ambiguïté de Two Hands, dédié à des
UNE DISCOGRAPHIE EN TROIS TEMPS partitions de Bach, Scarlatti, Chopin, Debussy,
La discographie de Leon Fleisher, qui reflète fidèle- autour de l’immense Sonate D. 960 de Schubert (une
ment les bouleversements de sa carrière, peut être autre de ses œuvres fétiches), puis un second The
scindée en trois parties. La première est composée Journey, réunissant Bach, Mozart, Chopin, Stra-
d’enregistrements faits pour la seule firme Columbia vinsky et Beethoven. Sans oublier une autre lecture
et sa filiale Epic entre 1954 et 1963. À la suite de son du Quintette de Brahms avec le Quatuor Emerson
Prix Reine Elisabeth, Fleisher a gravé environ trente- (DG), ainsi que trois concertos de Mozart (K. 414,
cinq œuvres depuis des sonates de Mozart (K. 282, K. 442, K. 288) qu’il dirige du piano (Sony).
Sa discographie de chef d’orchestre reste en revanche
modeste, limitée à quelques concertos pour piano
Il se tourne progressivement avec en soliste Leonard Shure (Beethoven, n°5) ou
Claude Frank (Mozart, K.491), ainsi qu’à des pages
vers le répertoire dédié à la main de Ginastera et de son maître Artur Schnabel (Duo-
decimet). Passionnant périple à l’image d’un destin
gauche. Il en explorera largement hors du commun. Q

les chefs-d’œuvre.
1. My Nine Lives. À Memoir of Many Careers in Music,
par Leon Fleisher et Anne Midgette, Anchor Books, 2011.

PIANISTE [ septembre-octobre 2018 [ 43


PÉDAGOGIE

Révisez
vos classiques
Qu’entend-on par les « classiques »? Disons les essentiels, pour ne pas dire
les grands tubes, comme le Clair de lune de Debussy ou encore la Lettre à Élise de Beethoven
qui nous titille l’oreille, telle une petite rengaine. Comment jouer cette page avec la fraîcheur
de la découverte? « Pensez à un lied de Schubert », nous conseille Anne Queffélec, qui voit
dans ce feuillet des affinités avec Marguerite au rouet. Qu’il s’agisse du Clavier bien tempéré
de Bach ou d’une sonate de Mozart, la célèbre pianiste française nous guide
avec une exigence non dénuée d’humour et de spiritualité sur ces sommets du répertoire.
Le pianiste Simon Zaoui se plongera, quant à lui, dans le Concerto « L’Empereur »
de Beethoven ou dans une Valse et un Prélude de Chopin avec le raffinement et la clarté
qui le caractérisent. Un menu copieux qui s’adresse à tous les niveaux, du débutant,
qui s’essaiera aux Ländler de Schubert, au plus confirmé, qui accédera aux Barricades
mystérieuses de Couperin. Enfin, c’est avec un standard du jazz que Thomas Enhco fait
sa rentrée: « Les Feuilles mortes », une chanson écrite par Jacques Prévert et composée
par Joseph Kosma, aux accents nostalgiques.
Elsa Fottorino - Illustrations: Éric Heliot

P. 50 P. 54 P. 58
LA MASTERCLASSE LES CONSEILS LE JAZZ
d’Anne de Simon de Thomas
Queffélec Zaoui Enhco

☞ RETROUVEZ TOUTES LES ŒUVRES COMMENTÉES ET DOIGTÉES DANS LE CAHIER DE PARTITIONS.


44 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018
PIANISTE [ septembre-octobre 2018 [ 45
PÉDAGOGIE

Travailler un nouveau
LA LEÇON

morceau,moded’emploi
Vous avez décidé d’ajouter une autre œuvre à votre répertoire, mais une fois face
à la partition, vous vous trouvez démuni. Voici quelques pistes pour vous lancer
et surmonter toutes les difficultés. À vos pianos!

l existe une expression assez drôle pour Neuhaus, au Conservatoire de Moscou :

I décrire notre maladresse lorsque nous


sommes en présence d’un objet bizarre
et inconnu qui nous déconcerte et dont
nous ne savons que faire : « Comme une
poule qui a trouvé un couteau. » Cette
ce n’est pas un hasard si l’on dit « apprendre
un morceau par cœur ». Le cœur et les sen-
timents sont essentiels. Enfin, chacun
connaît la célèbre phrase que Rainer Maria
Rilke dit à Franz Xaver Kappus dans les
image hilarante (vieille expression fran- Lettres à un jeune poète: « Les œuvres d’art
çaise, mais d’origine libyenne) parle à sont d’une infinie solitude ; rien n’est pire
l’imagination. Il est vrai, nous pouvons que la critique pour les aborder. Seul l’amour
nous demander ce que pense vraiment peut les saisir, les garder, être juste envers
BIO EXPRESS une poule quand elle découvre, parmi les elles. Donnez toujours raison à votre senti-
Pianiste concertiste, Alexandre graines et les brins d’herbe de la cour d’une ment à vous contre ces analyses, ces comptes
Sorel est professeur au ferme, un couteau Laguiole ou un Opinel. rendus, ces introductions. »1
Conservatoire de Gennevilliers. Il est probable que, tout du moins dans Cependant, nous devons aussi faire œuvre
Il a été pianiste à la un premier temps, elle n’envisage pas de d’artisan, c’est-à-dire effectuer un grand
Comédie-Française et au musée découper son poulet avec… En consé- travail technique, ne l’oublions pas. Voici
d’Orsay de Paris, ainsi que quence, elle détourne cet objet de son donc comment vous y prendre ou plutôt
producteur à France Musique. usage en le retournant, en le secouant avec quelques pistes. Déchiffrez la partition
Il a réalisé les premiers son bec et en essayant de le picorer. Peine d’un bout à l’autre, jouez-la pour sentir
enregistrements d’Émile perdue! Bref, elle ignore la véritable fonc- quelle est l’atmosphère générale, le senti-
Waldteufel et de Marie Jaëll, tion du couteau et lui ôte tout sens. Bien ment dominant. Évaluez tout de suite
et obtenu un Diapason d’Or. des pianistes, dès qu’ils ouvrent une nou- quels sont les passages les plus difficiles et
Il a créé une collection velle partition, ne savent qu’en faire et ils ne qui vous donneront du fil à retordre.
de pédagogie du piano, valent guère mieux que notre gallinacée. Il faudra les étudier à part et mettre dès
« Comment jouer » (Éd. Symétrie). le début l’ensemble de l’œuvre au même
Son dernier disque est consacré Commencez par aimer niveau de maîtrise, afin de ne pas installer
au compositeur brésilien et ressentir la composition des blocages durables.
Ernesto Nazareth. Depuis 2011, que vous devez jouer.
Alexandre Sorel a enregistré Donc, que faire quand nous nous trouvons À présent, démarrez le travail
42 CD pour Pianiste. devant un morceau inconnu? Quelles sont de détail, passage par passage.
les étapes pour l’étudier et comment nous La mélodie
y prendre pour ne pas être transformés en « Apprenez le phrasé mélodique: déter-
ignorants de l’art musical, ni susciter l’hila- minez où commence et où finit la phrase
rité des vrais musiciens? Tout d’abord, face musicale, quelle doit être sa courbe
à une nouvelle œuvre, cherchez avant tout d’intensité sonore, sa nuance, son dessin.
à l’aimer. Nous répétons souvent que rien Chantez beaucoup, afin de préparer dans
de bon ne se fait sans intérêt, ni curiosité votre tête et votre oreille intérieure l’exécu-
et amour. La grande pianiste Brigitte Enge- tion par les doigts. N’oubliez jamais cette
rer me raconta personnellement qu’elle ne phrase de Chopin : « Il faut chanter pour
pouvait apprendre qu’avec peine une pièce jouer du piano. » Si vous la mettez en pra-
qu’elle n’aimait pas. Et elle me rappelait tique pour chaque partie de musique,
aussi ce que lui disait son maître, Heinrich vous avez déjà fait la moitié du chemin.

46 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018


La mémoire auditive est la première est souvent haché, il entre en conflit avec les de rythme harmonique. Cependant, il faut
des mémoires, et la représentation mentale temps forts et faibles de la mesure, voire aussi consacrer du temps « rien que pour »
de ce que l’on veut entendre est la moitié il intervient à contretemps,ce qui donne un réfléchir au rythme de l’œuvre: respecter
du travail technique. caractère haletant à sa musique. Il est fon- exactement les valeurs de temps, sentir où
« Apprenez à entendre et à bien distinguer damental de le remarquer pour apprendre. sont les temps forts et faibles, bien contrô-
quelles sont les notes qui tombent sur « Une fois cette durée de chaque harmonie ler les temps faibles, ainsi que le conseillait
chaque pulsation. Ces notes des pulsations délimitée, réfléchissez aux notes qui sont sans cesse le pianiste Dinu Lipatti.
sont les bornes le long de votre chemin des notes réelles (faisant partie de l’accord)
musical et c’est parce que vous les enten- et celles qui sont des notes étrangères, telles Les bons gestes
drez bien et saurez faire la différence que que les notes de passage, les appoggiatures Enfin, cherchez les bons gestes, ceux qui
vous pourrez contrôler votre tempo, votre ou les broderies. Par exemple, dans le réper- seront adaptés au phrasé, aux nuances que
déroulement musical à travers vos doigts. toire mozartien, les appoggiatures sont très vous désirez. Un mauvais geste peut gâter
Sans conscience des notes des temps, fréquentes. Bien repérer et sentir les appo- votre interprétation.Par exemple,trop bou-
votre jeu vous échappe dans les doigts, ggiatures, ces notes qui se trouvent sur un ger le poignet de haut en bas au sein d’une
il dérape complètement. temps fort, qui créent une même phrase peut en
« Apprenez les doigtés de ces notes de
chaque pulsation. Le respect des bons
dissonance et qui viennent
ensuite s’apaiser sur la Comme détruire le legato. Ou bien
abaisser la main sur une
doigtés est indispensable pour mémoriser
et contrôler. Utilisez par conséquent
note réelle, voilà qui est
indispensable à la fois
une poule terminaison de phrase
(qu’il faut atténuer, même
des éditions bien doigtées. pour apprendre le mor-
ceau et pour bien l’inter-
qui a trouvé si elle se trouve sur un
temps fort),cela peut aussi
L’harmonie préter. Il faut donc placer un couteau. gâcher votre phrasé. Une
« Cherchez quelles sont les harmonies les appuis.Autre exemple: fois que vous avez senti
qui sous-tendent la mélodie. Quel est dans le deuxièmemouvement du Concerto le bon geste, celui qui donne l’aisance et
cet accord? Est-il renversé? À l’état fonda- italien de Bach, il est impossible de l’ap- produit la beauté pour celui qui écoute,
mental ? Quelle note de l’accord est à prendre par cœur si vous ne distinguez pas alors automatisez-le: installez-le dans vos
la basse : la tierce, la fondamentale, exactement où sont les notes réelles et les réflexes en répétant correctement le passage
la quinte, la septième? notes de passage. plusieurs fois.
« Délimitez le rythme harmonique. Voilà En somme, tout l’art, c’est de savoir étu-
une notion très importante: le rythme har- Le rythme dier, de savoir apprendre. C’est pour cette
monique est le nombre de temps ou de Cette séparation entre les trois éléments raison que pour aborder intelligemment
mesures sur lequel s’étend un même accord. principaux de la musique est évidemment une nouvelle partition, il faut aussi être
Repérez bien combien de temps dure un peu artificielle. En réalité, tout est mêlé, un artiste accompli. Q Alexandre Sorel
chaque accord. Dans les œuvres de Schu- comme nous l’avons vu avec les notes des 1. Lettre III, Viareggio, près de Pise (Italie),
mann par exemple, le rythme harmonique temps et la mélodie ou avec cette notion le 23 avril 1903.

PIANISTE [ septembre-octobre [ 47
PÉDAGOGIE
AVANT DE
COMMENCER
Exercice n°1
À la main droite, faites ces minuscules gestes du poignet « haut-bas » qui permettent
de peser dans la note importante.

À la main gauche, en complète opposition de geste, utilisez uniquement le geste latéral


du poignet, en tournant autour de la note centrale, jouée par votre 2e ou votre 3e doigt.
Ne relevez pas verticalement le poignet, ce qui fait perdre le contact de la pulpe des doigts
avec les touches.

Toujours mouvement latéral du poignet autour de la note centrale = pivot de la main.

Voici une mélodie Exercice n°2


pour dérouiller À la main droite, bougez le moins possible au sein de la phrase, pressez seulement
vos doigts et retrouver avec les doigts.
l’indépendance
des gestes du poignet
entre main droite
et main gauche après
plusieurs semaines
de vacances
sans pratique.
À la main gauche, au contraire, faites des gestes « haut-bas » permettant de jouer
les « deux en deux ».
Dans ces deux exercices,
sentez l’opposition des gestes
aux deux mains.
« Exercice n°1: utilisez le geste
latéral à la main gauche,
mais phrasez par des petits
« haut-bas » à la main droite.
« Exercice n°2: gardez immobile
la main droite, mais réalisez
les petits gestes « haut-bas »
à la main gauche par deux notes. Alexandre Sorel

48 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018


OFFRE
Abonnez-vous à EXCEPTIONNELLE

1AN 6 numéros
+
200 pages de partitions
+
6 CD, pour vous guider
dans l’interprétation
des partitions

39 €
SEULEMENT
au lieu de 70,35 €

+
EN CADEAU
Le recueil
« Les grands classiques
du piano pour les nuls »
(50 partitions incontournables).

JE M’ABONNE À PIANISTE
Bulletin à renvoyer complété et accompagné de votre réglement à PIANISTE - Service abonnements - 4 rue de Mouchy 60438 Noailles Cedex

PIPA112
OUI, i `jÃÀi LjjwViÀ `i ÛÌÀi vvÀi iÝVi«Ìii\
 Ì
 Àm}i
iÌ «>À \
Chèque à l’ordre de EMC2 Carte bancaire
1 an d’abonnement à PIANISTE (6 numéros)
+ Les grands classiques du piano pour les nuls pour 39 € c\
seulement au lieu de 70,35 €. Ý«Ài w \
jI \

Nom :........................................................................................................................... >Ìi iÌ Ã}>ÌÕÀi L}>ÌÀiÃ\

Prénom :.................................................................................................................

Adresse : ................................................................................................................
/HV  GHUQLHUV FKLIIUHV Ɠ JXUDQW DX GRV GH YRWUH FDUWH EDQFDLUH SRXU V«FXULVHU YRWUH SDLHPHQW 
................................................................................................................................... 2IIUH YDODEOH HQ )UDQFH P«WURSROLWDLQH MXVTXōDX  HW GDQV OD OLPLWH GHV VWRFNV GLVSRQLEOHV
9RXV SRXYH] DFTX«ULU V«SDU«PHQW FKDTXH QXP«UR GH 3,$1,67( DX WDULI GH  Ş &RQIRUP«PHQW ¢
OD ORL ,QIRUPDWLTXH HW /LEHUW«V GX  MDQYLHU  YRXV GLVSRVH] GōXQ GURLW GōDFFªV HW GH UHFWLILFDWLRQ
Code postal : GHV GRQQ«HV TXH YRXV DYH] WUDQVPLVHV HQ DGUHVVDQW XQ FRXUULHU ¢ 3,$1,67( /HV LQIRUPDWLRQV
UHTXLVHV VRQW Q«FHVVDLUHV ¢ 3,$1,67( SRXU OD PLVH HQ SODFH GH YRWUH DERQQHPHQW (OOHV SRXUURQW
Ville :........................................................................................................................ ¬WUH F«G«HV ¢ GHV RUJDQLVPHV H[W«ULHXUV VDXI VL YRXV FRFKH] OD FDVH FLFRQWUH  &RQIRUP«PHQW ¢
OōDUWLFOH / GX FRGH GH OD FRQVRPPDWLRQ YRXV E«Q«ILFLH] GōXQ G«ODL GH U«WUDFWDWLRQ GH
 MRXUV ¢ FRPSWHU GH OD U«FHSWLRQ GX SUHPLHU QXP«UR GH OōDERQQHPHQW HQ DGUHVVDQWXQFRXUULHU
E-mail :.................................................................................................................... ¢3LDQLVWH6HUYLFH$ERQQHPHQWVUXHGH0RXFK\1RDLOOHV&HGH[

PIANISTE EST ÉDITÉ PAR EMC2 - SAS AU CAPITAL DE 600 000 € - 18 RUE DU FAUBOURG DU TEMPLE, 75011 PARIS
PÉDAGOGIE
LA
MASTERCLASSE
DE… Anne
La pianiste
et pédagogue
décrypte pour
Queffélec
vous la Sonate
« Alla Turca » MOZART
de Mozart, un Sonate K. 331 en la majeur: extrait
prélude de Bach,
la Lettre à Élise
du premier mouvement, thème Andante
de Beethoven, grazioso et variations n°1, n°3 et n°4
Les Barricades ouvent dite « Alla Turca », cette met à nu l’interprète qui hésite à effleurer
mystérieuses

S
sonate, la plus populaire des dix- le cristal. Mais il faut dépasser cette appré-
huit composées par Mozart, est hension et boire dans ce cristal qui est vie.
de Couperin passée à la postérité en raison de Le divin Mozart est humain.Si pour le grand
et le Clair de lune son finale, la célébrissime chef d’orchestre Josef Krips, dans un rac-
« Marche turque ». Elle appartient à la série courci saisissant, déclarait que « Mozart
de Debussy. des sonates K. 330, K. 331, K. 332 et K. 333 comes from heaven, Beethoven goes to
très diversifiées dans leur caractère. On a heaven », on peut ajouter que Mozart ne
longtemps cru qu’elle avait été écrite à reste pas au ciel, qu’il revient vers nous,
Paris, lors du calamiteux deuxième séjour humains auxquels il appartient.
BIO EXPRESS de Mozart dans notre capitale en 1778. L’imaginaire peut et doit aider tout pianiste
Lauréate de plusieurs De plus récentes recherches la situeraient approchant cet univers. S’il garde présent à
grands concours après vers 1783, à Vienne ou à Salzbourg. l’esprit le grand théâtre mozartien des Noces
le Conservatoire de Paris, Si l’opéra était pour Mozart le genre musi- de Figaro, de Don Giovanni et de La Flûte
cette ancienne élève cal suprême, on peut affirmer, sans esprit enchantée, il osera davantage entrer dans
de Brendel connaît très vite partisan, que le piano était son instrument cette musique, et la chanter, la dimension
le succès. À la scène comme préféré. La richesse du répertoire qu’il offre du cantabile y étant première.
en studio, Anne Quefélec aux pianistes en témoigne avec, outre les Ainsi, avant d’étudier la Sonate K. 331,
cultive un riche répertoire sonates, d’innombrables pièces diverses, je vous propose d’écouter par exemple
qui s’étend de Scarlatti variations ou merveilles pour quatre L’Enlèvement au sérail qui, en 1782, recevait
à Dutilleux, sans oublier mains, sans oublier, en musique de un accueil triomphal àVienne, pour le plus
Haydn, Schubert, Mozart chambre, des sonates piano-violon, des grand bonheur de Mozart. La « Marche
et Beethoven. trios et des quatuors. Ou l’inépuisable turque » finale vous y invite. Cependant,
Sa discographie compte trésor des vingt-sept concertos, ces opéras les Noces conviennent encore mieux au
une quarantaine d’albums. pour piano qui rendent jaloux les autres premier mouvement dont le thème,
✔ À écouter: instrumentistes. Andante grazioso, suivi de six variations,
Bach, contemplations ; Pourquoi sa musique reste-t-elle considé- n’annonce pas l’esprit de farce du finale,
Beethoven,Lettre à Elise (MIrare) rée comme la plus difficile à interpréter, même si la Variation n°6 le suggère.
✔ Sur scène: « trop facile pour les enfants, trop difficile Le terme « Grazioso » indique clairement
1er sept : Douarnenez pour les artistes », comme le soulignait le caractère du thème d’entrée, tendresse,
20 sept : Granville Schnabel? Il est vain de tenter d’expliquer esprit d’enfance, délicatesse et balance-
1er oct : Nantes avec des mots le miracle de ce génie. La ment dansant du rythme de sicilienne.
27 oct: Pornic perfection de l’écriture dans sa limpidité Mozart insistait beaucoup sur la nécessité

50 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018


de ne pas jouer trop lents ses andantes et, mesures de conclusion atteignent une ten-
par ailleurs, l’indication « adagio » est rare sion d’autant plus poignante que la basse
dans son œuvre. Il faut veiller ici à ne pas se retrouve une octave plus bas, élargissant
hacher le dessin mélodique, découpé clas- l’espace entre les deux mains. Et rendant
siquement en carrures de quatre mesures. alors d’autant plus extasiée la lumière de
Dans les reprises, la recherche de timbres la Variation n°4, sommet de poésie, grâce
différents est nécessaire et, pour éviter planante avec ses croisements de mains,
la monotonie, on peut faire ressortir cer-
taines voix intérieures ou suivre plus
la basse par moments, en évitant toute « Le pianiste ne doit
sécheresse à cette musique sur laquelle
« rien ne pèse ou ne pose ». pas oublier que ce
Respirer avant la Variation n°1 qui s’anime
avec l’arrivée de doubles-croches à droite, n’est pas le pied qui
tandis que la basse s’aère de demi-soupirs,
ne pas craindre le contraste net du F, sou-
décide de la pédale
ligné par la pulsation des doubles-croches,
à la basse cette fois. Dans la seconde partie,
mais l’oreille. »
selon son humeur et son goût, on peut
faire apparaître Suzanne ou Pamina, les tierces de la main gauche s’envolant
séduction, douceur sans mièvrerie inter- par-dessus la droite. L’usage subtil de la
dite chez Mozart ! Conclusion affirmée pédale est recommandé. Le pianiste ne
dans la cadence parfaite. doit jamais oublier que ce n’est pas
La Variation n°3, halte « mineure » pré- son pied qui décide de la pédale, mais
sente dans la forme des variations clas- son oreille. On peut utiliser l’una corda
siques, est ici un émouvant la mineur au début, selon l’acoustique de la pièce et
entièrement legato, les deux mains dans la qualité du piano. L’octave de la basse
une continuité de doubles-croches paral- gardée dans une pédale « en vibrato »
lèles, dessin sinueux et mélancolique de la nimbe le dessin supérieur.
main droite, la basse assurant un soutien Dans la seconde partie, le caractère change,
harmonique « décomposé ». Les octaves F un personnage apparaît,pourquoi pas Des-
doivent rester aussi liées que possible, sans pina, la soubrette piquante de Cosí (retour-
heurt, la main glisse et chante en gardant ner à l’opéra!), ou Zerline, les sfP suivis de
la direction de la ligne. Dans la seconde triples-croches ornementales interrompent
partie, l’accompagnement du grave se la douceur ineffable du climat initial auquel
modifie et s’enrichit, alors que le son à nous ramène la conclusion. Et là, peut-être,
droite doit parler plus intensément que Mozart « goes back to heaven ». Il est coutu-
dans la première partie. Les deux dernières mier de ces allers-retours… Q

BACH ne le changera pas. Méditation doulou-


reuse, prière, contemplation, la musique
colorer par un timbre différent ce virage
inattendu, « P subito » ? Mesure n°35,
Prélude n°8, Livre I parle plus qu’elle ne chante. Le discours est la péroraison à droite peut se déclamer avec
soutenu par des accords tantôt arpégés, une certaine liberté. Les quatre mesures
vant de jouer le premier accord par- tantôt plaqués – mais András Schiff, de coda retournent au silence, mais le Sol

A fait de cet admirable prélude dans


la rare tonalité de mi bémol mineur,
il faut écouter l’air « Es ist vollbracht » de
connaisseur intime de l’œuvre intégrale
de Bach pour clavier, les arpège tous.
Les intentions expressives personnelles sont
bécarre du dernier accord doit être mis
en valeur. La tonalité majeure est annonce
de résurrection. Q
la Passion selon saint Jean. Je suggère la ver- à rechercher en fonction des changements
sion de Harnoncourt avec le Tölzer Kna- harmoniques et de l’écriture en récitatif, Dans un article pour
benchor. Bach lui-même aurait été touché et parfois un dialogue s’établit entre les Le Monde, Renaud
par la gravité passionnée du jeune chanteur, deux mains. Les ornements sont à jouer Machart rappelle que
la pureté et la force de sa voix, et son regard. par la note supérieure sur le temps. Ne pas Liszt, le premier, pouvait
La moitié du chemin est alors faite. romantiser ce texte de pure intériorité. Le Le saviez montrer au moins trois
façons de jouer Bach:
Comme toujours, aucune indication de
tempo, de caractère ou de phrasé n’est
sommet d’éloquence, mesures n°26, n°27
et n°28, s’interrompt, mesure n°29, par une -vous? la « bonne », la sienne
donnée. Texte tel qu’en lui-même l’éternité cadence rompue saisissante. À chacun de et celle pour le public.

PIANISTE [ septembre-octobre 2018 [ 51


PÉDAGOGIE

BEETHOVEN
Lettre à Élise
n 1810, lorsque Beethoven écrit cette

E Lettre à une Élise qui n’existe pas


(il s’agit en réalité de Therese Mal-
fatti), il est loin d’imaginer le redoutable
destin de « tube » qui attend ce feuillet.
Avant tout, le pianiste s’efforcera d’oublier
qu’il en « connaît l’air », pour retrouver la
fraîcheur de cette bagatelle, rondo délicat
qui ne demandait pas à devenir rengaine.
Dépassant la première page, il découvrira
qu’il ne s’agit pas d’une partition facile,
mais qu’elle exige fluidité, égalité d’articu-
lation, variété de sonorités, main légère
dans les triples-croches du premier couplet
en fa majeur. Il faut alors ôter l’una corda
utilisée pour le début PP.
L’esprit d’Élise est proche de Schubert,
particulièrement dans le deuxième couplet
en ré mineur, dont les harmonies à droite
sur une basse palpitante et fondue sont
chargées de nostalgie. Le tournoiement
du refrain m’évoque le lied Gretchen am
Spinnrade, le rouet lancinant de la fileuse.
Corriger dans ce refrain l’erreur d’impres-
sion courante, platitude qui change
en sixte l’intervalle de 7e (mesures n°7,
n°22…), et remplacer le Mi à droite par Ré.
Intensifier le son des croches pointées dans
la seconde partie du thème initial, ce bref
Do majeur à éclairer. Avant l’ultime retour
du refrain, les triolets de doubles-croches
s’envolent. Ne pas donner l’impression
d’un exercice. Ne jamais ânonner en mar-
quant les temps de cette pièce poétique
habitée de tendresse, sentiment que Bee-
thoven, le rebelle, n’ignorait pas! Q

ne souhaitait peut-être pas nous donner privilégier certaines tour à tour introduira
COUPERIN la clé de ces pages à la polyphonie savante. une variété de couleurs. Même si ces Barri-
Les Barricades Le tissage de voix en trame serrée requiert,
du début à la fin, un legato difficile à garder,
cades, secrètes, intimes, ont été écrites pour
le clavecin, il me semble que les ressources
mystérieuses demandant de fréquentes substitutions romantiques du piano dans sa richesse de
dans le doigté, pour donner la sensation son et de dynamique leur donnent une
e mystère de cette pièce magique est d’un glissement sans hiatus.Il faut respecter dimension charnelle bienvenue. Q

L déjà dans son titre,sur lequel on a beau-


coup fantasmé.Entre autres interpréta-
tions, ces Barricades symboliseraient en
autant que possible la durée des notes
tenues.Troiscoupletsdanscerondeauàdeux
temps apportent des intentions expressives
Cette pièce a inspiré
des artistes qui en ont
langage précieux la lingerie féminine suppo- différentes. On peut jouer le refrain avec donné une version dans
sée protéger la vertu des dames… Si la sen- l’una corda, puis l’ôter lors des couplets. Le saviez leur art respectif, à
l’instar du peintre René
sualité de cette image convient au caractère
de cette musique, il ne faut pas y voir
Il faut aussi porter attention à la basse, qui
n’est pas simple soutien harmonique, -vous? Magritte ou de l’écrivain
d’intention descriptive précise. Couperin et suivre le dessin des voix intérieures. En Edmond Jaloux.

52 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018


DEBUSSY la tierce supérieure jouée à droite se pro-
longe par une noire pointée à ne pas
Sa tension se dénoue sur les accords arpé-
gés avant l’épisode central en mi majeur,
Clair de lune écourter, pour garder le caractère inter- « Un poco mosso ».
rogatif de l’intervalle d’octave entre les L’arrivée des doubles-croches mouvantes
roisième pièce célébrissime de la mains. « Très expressif » ne devrait pas de la basse, à dessiner et à phraser, modi-

T Suite bergamasque composée en


1890, d’abord intitulée « Promenade
sentimentale », ce moment de temps sus-
entraîner à forcer les effets, la première
indication d’un léger crescendo n’appa-
raît que juste avant le « Tempo rubato »,
fie le caractère. Un chant apparaît, un
personnage peut-être ? Un grand élan
soulève le paysage, atteignant son sommet
pendu est un lumineux nocturne. Une dont la liberté est déjà donnée par les d’émotion et d’intensité sur le F, mesure
abondante discographie en propose des n°41. Ne pas l’anticiper. La tonalité de ré
versions très différentes. À chacun son bémol, « Calmato » graduel, nous ache-
rêve… À partir de l’indication de Debussy, « Il n’y a pas mine vers le rappel du thème premier
« Andante très expressif », tempo et carac- transfiguré, PPP ineffable, une octave plus
tère sont des choix personnels. Celui du de “vérité” en haut. Si on timbre le Fa persistant de
compositeur lui-même, qui l’a enregistré
en 1913, m’a troublée, j’ai osé la trouver musique, même la basse en le lâchant dans la pédale,
il résonne comme une cloche. Debussy
un peu trop romantique et agitée. Mais
pas de « vérité » en musique, même pas pas peut-être tenait beaucoup à l’accent du surprenant
Do bémol, mesure n°59, dont on retrouve
peut-être pour son auteur !
Si on transforme l’andante en adagio,
pour son auteur ! » l’écho mesure n°62.
La conclusion « Morendo » demande
la pureté de la ligne du début de l’aigu une main caressante. On peut faire désirer
vers le grave risque de se charger de dou- valeurs mêmes triolets/duolets. Chaque avec une césure imperceptible l’espace créé
leur et de solennité. Pour moi, ce Clair de harmonie a son poids, mais doit rester par l’intervalle extrême grave/aigu qui
lune est bien L’Heure exquise de Verlaine, flottante, le poignet – respiration de la repose sur la tonique. Et après la dernière
« Un vaste et tendre/Apaisement/Semble main, disait Chopin, cher à Debussy – est harmonie arpégée, ne pas laisser retomber
descendre/Du firmament ». Détail impor- souple. La montée, « Peu à peu cresc. et immédiatement les mains sur les genoux!
tant, il s’ouvre sur un silence, demi-soupir, animé », ne doit pas s’amorcer trop tôt. Écoutez le silence de la lune. Q

PIANISTE [ septembre-octobre 2018 [ 53


PÉDAGOGIE

Apprenez à jouer
avec Simon Zaoui
Entre rythmes de valse, ländler, mazurka et tango, le pianiste et professeur
de conservatoire vous guide pour interpréter des pages de Brahms, Schubert,
Mozart, Albéniz et Chopin. Sans oublier un extrait d’un concerto de Beethoven.

MOZART
La Tartine de beurre
ièce apocryphe publiée au début du de l’époque de Mozart, les touches plus

P XIXe siècle par les éditions Litolff,


parfois attribuée à Léopold Mozart,
père et professeur de Wolfgang, Das But-
courtes et l’enfoncement plus léger
devaient rendre l’exercice assez fluide.
« Sur un piano moderne au toucher plus
terbrot est une étude pour le glissando sur lourd, il faut faire attention à bien placer
un doigt. La main droite y figure le cou- le milieu de l’ongle du doigt qui glisse en
teau glissant sur du pain comme pour y contact avec le clavier : on évite ainsi de BIO EXPRESS
étaler du beurre. se blesser et on gagne en fluidité et en Formé auprès d’Émile Naoumof
« Si l’on en croit les doigtés indiqués par contrôle. N’hésitez pas à phraser les et d’Alain Planès,lauréat de
l’éditeur, la main droite ne doit être jouée basses de la main gauche pour varier lors concours internationaux,il est un
que par le pouce, l’index ou le majeur des reprises: exemple, mesures n°1 et n°2. partenaire de musique de chambre
selon les cas, même le petit arpège qui ☞ Version de référence : Cyprien Katsa- recherché et travaille aussi pour
conclut chaque phrase. Sur un pianoforte ris sur YouTube. Q JamesThierrée (La grenouille
avait raison,création en 2016).
Ses enregistrements consacrés
M. 1-2 à la musique de chambre
et aux mélodies de Gabriel Fauré
s’affirment comme des références
discographiques.Il enseigne
au Conservatoire deVincennes.
✔ À paraître: avecJulien Hardy,
basson français,un CD de musique
françaisechezKlarthele9novembre
✔ À écouter: Horizons,
œuvres de Fauré (Aparté);
La Bonne Chanson,mélodies
de Fauré, Koechlin… (Hortus)

SCHUBERT
Ländler D. 366 n°3 et n°12. Ländler D. 378 n°1
ompositeur de grandes formes,sym- inspirèrent Ravel qui les rendit « sentimen- dans un café enfumé de Vienne, compo-

C phonies, quatuors à cordes, sonates


pour piano, Schubert est également
l’auteur de dizaines de danses très courtes:
tales ») et ländler, cette danse traditionnelle
à trois temps popularisée à la fin du
XVIIIe siècle, ancêtre de la valse viennoise.
sant sur un bout de papier ces délicieuses
miniatures destinées à animer les bals de
la bourgeoisie de la ville, peut-être afin de
écossaises, valses (les Valses nobles D. 969 On imagine volontiers le musicien attablé payer son loyer ou ses boissons.

54 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018


« Ramassée en seize mesures de quatre majeure et son relatif mineur, comme suivant. Détaillez tous les changements
carrures de quatre mesures, chaque
1
dans le Ländler D. 366 n°12 : Mi b mineur/ du tissu musical : degrés, modulation,
danse est un condensé de style schuber- Sol-b majeur ; telle autre déploie de lumi- notes de passages… Faites les reprises et
tien : telle utilise la modulation d’une neuses guirlandes à la main droite, variez les directions, tout en veillant à
tonalité majeure à son équivalent mineur typique de son écriture pour piano, tel refermer la phrase musicale avec délica-
– par exemple, le passage sans préparation le Ländler D. 378 n°1. tesse à chaque fin de danse.
de La mineur à La majeur, signature har- « Gardez toujours à l’esprit le rythme à ☞ Version de référence : Sviatoslav
monique de Schubert par excellence – ou trois temps du ländler, avec le 3e temps Richter (DG). Q
cultive l’ambiguïté entre la tonalité en levée, toujours moteur vers le 1er temps 1. Voir l’encadré « Le saviez-vous? » ci-dessous.

M. 3
BRAHMS
Valse n°15 op. 39 en la bémol majeur
a Valse n°15 est une ode à l’intervalle cordes. Les ornements (mesure n°3)

L de sixte, que Brahms affectionnait :


sixtes fiévreuses de l’introduction
du piano dans le Concerto n°1 op. 15, sixtes
doivent être calmes et chantés. Pensez aussi
aux carrures2 de quatre et, parfois, de six
mesures. Exemple, mesures n°10 à n°15.
solaires du Trio n°1 op. 8 ou sixtes nostal-
giques dans le mouvement lent du Quin- Exercice
tette n°2 à cordes op. 111. « Essayez de dire le numéro de la mesure
Ici, la tonalité et le caractère très doux de (1-2-3-4…) à voix haute pendant que vous
la bémol majeur nous rapproche de la ber- jouez comme indiqué sur la partition: cela
ceuse de Brahms très connue : Guten donnera une meilleure direction à la
Abend, gut’Nacht op. 49/4. phrase. Menez à bon port avec d’autant
« Enveloppez la valse d’une pédale légère plus de plaisir les phrases plus longues.
et égrenez les arpèges de la main gauche « Écoutez bien toutes les notes des accords
comme des pizzicati d’instruments à de la main droite au fur et à mesure qu’ils Le saviez
s’enrichissent d’autres intervalles et dou-
blures (la sixte étant le renversement de -vous?
M. 10-15 l’intervalle de tierce, ils sont souvent utilisés
à tour de rôle et en doublure l’un de l’autre).
« Dans la coda, à partir de la mesure n°30, La carrure est une longueur de
jouez les arpèges de sixtes gracieusement, la phrase musicale, en général de
sans presser, en prenant le temps de les faire quatre mesures. Dans la Valse n°15
aboutir, mesures n°32 et n°36. op. 39 de Brahms, l’appui expressif
« Plongez dans cet état de rêverie nostal- se fait sur la mesure n°3 de chaque
gique et restez-y, bien après que la dernière carrure (mesures n°3, n°7…), sauf
note a égrené la fin de la danse. dans l’unique carrure de six mesures
☞ Version de référence : Julius Katchen (mesures n°10 à n°15) où l’appui
(Decca). Q est placé sur la dernière mesure
2. Voir l’encadré « Le saviez-vous? » ci-contre. de la carrure (mesure n°15).

PIANISTE [ septembre-octobre 2018 [ 55


PÉDAGOGIE

BEETHOVEN/MOSZKOWSKI
Concerto n°5 dit « L’Empereur », deuxième mouvement:
Adagio un poco moto
e concerto « militaire » fut écrit reproduire l’onctuosité du son des cordes ici de trouver la fluidité de la phrase. Pensez

C entre 1808 et 1809, en partie lors du


court siège de Vienne par les forces
impériales françaises de Napoléon, après
dans l’introduction (mesures n°1 à n°15).
Exemple
à la noire pour ne pas changer brusque-
ment de braquet.
« La « coupure » de Moszkowski a lieu
que l’empire d’Autriche eut déclaré la « À l’entrée du piano, mesure n°16, suivez mesure n°33 pour aller directement à la coda
guerre à la France et fut ensuite vaincu à bien l’articulation notée par Beethoven : du mouvement; le thème exposé à nouveau
Wagram le 6 juillet 1809. Lors de la brève ni legato ni staccato, mais un sostenuto par les instruments à vents de l’orchestre se
occupation de Vienne par les Français, vibrant, excepté sur le 4e temps des mesures mêle aux doubles-croches célestes du piano.
on raconte que Beethoven s’en prit un jour n°16 et n°18. On peut entendre intérieu- Il passe de main en main et finit par s’étein-
à un officier dans un café et lui cria: « Si rement cette première gamme descen- dre avec des arpèges montants vers un Si
j’étais général et en savais autant sur la stra- dante en Do bémol majeur plutôt qu’en Si majeur conclusif. Dans la version originale,
tégie que j’en connais sur le contrepoint, majeur, la rendant ainsi encore plus bou- une tenue du cor glisse de Si à Si b majeur,
je vous en donnerais pour votre argent! » leversante et diaphane. et énonce doucement le thème du finale,
« Le mouvement lent est d’une grande « Puis, mesure n°20, jouez un legato revenant ainsi en Mi b majeur, tonalité bril-
douceur, bien loin du bruit des canons intense à la main droite pour remonter lante et martiale du premier mouvement.
qui, dit-on, terrorisait Beethoven pendant degré par degré vers la cadence de la fin du ☞ Version de référence: la captation live
le siège. La transcription de Moszkowski thème (mesures n°23 et n°24,où l’orchestre d’Arturo Benedetti Michelangeli, avec Jean
en extrait la substantifique moelle: il faut se tait). Égalisez la différence de rythme Martinon et l’ORTF, enregistrée en 1970
écouter la version originale pour essayer de entre le triolet et la double-croche, il s’agit à Lausanne (Claves). Q

M. 16 M. 18

ALBÉNIZ
Le saviez Tango, extrait de la suite España op. 165
-vous?
’origine du mot « tango » serait un et n°13) fait aussi penser à une habanera,

Isaac Albéniz (1860-1909), enfant


précoce, est amené en France
L terme kikongo (une langue parlée
majoritairement en Angola et en
République démocratique du Congo)
danse de La Havane, dont Bizet (Habanera
de Carmen) et Saint-Saëns (Havanaise
pour violon et orchestre) composèrent
par sa mère à sept ans pour pour désigner « l’endroit où l’on se deux versions mémorables.
étudier au Conservatoire de Paris. retrouve », notamment pour danser. « Musique virile et sensuelle,qui demande
Élève trop inattentif, il est renvoyé La danse elle-même serait issue de la une assise rythmique régulière et fluide.
et retourne en Espagne. Il reviendra fusion du candomblé, dansé par les escla- Toutes les inflexions de la danse doivent
dans la capitale française plus de ves noirs et leurs descendants, avec la être subtilement insufflées dans le jeu par
vingt ans plus tard pour s’y installer contradanza locale. l’interprète. Écoutez la grande pianiste
avec son épouse. Il se liera alors « Ici, l’appui sur deux temps et le rythme Alicia de Larrocha. Légèreté, esprit, verti-
avec Debussy, Franck et Ravel. syncopé de la main gauche (mesures n°12 calité, séduction… Tout y est !

56 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018


« Les deux dernières croches de la
mesure sont détachées, en l’air, presque
provocantes.
Exemple
Mesures n°3 à n°5, écoutez les voix inté-
rieures et donnez à chaque section
son caractère en fonction de sa tonalité,
des rythmes utilisés et des nuances
comme indiqué sur la partition.
☞ Version de référence : Alicia de Lar-
rocha (Decca). Q

CHOPIN
Prélude n°7 op. 28 en la majeur. Le saviez
Valse en la mineur -vous?
es Vingt-Quatre Préludes op. 28, « Parmi les pièces accessibles de Chopin,

L directement inspirés par Le Clavier


bien tempéré de Jean-Sébastien
Bach qui regroupe deux livres de pré-
citons aussi la Mazurka op. 67 n°2, les Noc-
turnes op. 9/2 et op. posthume en do dièse
mineur,sans oublier les trois Préludes n°4,n°6
1838,Chopin et George Sand
partent en villégiature à Majorque.
Le compositeur,tombé malade,
ludes et fugues, déclinent le caractère, et n°20 op. 28. Je vous recommande égale- se désole auprès de son assistant,
l’humeur et le sentiment qu’inspirent mentlalecturedulivredeJean-JacquesEigel- Julian Fontana,du retard pris dans
à Chopin les vingt-quatre tonalités dinger, Chopin vu par ses élèves (Fayard), qui la composition de ses préludes.
majeures et mineures. Quant à la Valse donne des pistes très intéressantes sur sa Le couple se retire dans un monastère
en la mineur, elle fut sans doute compo- technique et l’interprétation de sa musique. à Valldemosa,l’optimisme revient et
sée entre 1843 et 1848, mais ne fut publiée ☞ Version de référence : Reine Gianoli Chopin écrit les Vingt-Quatre Préludes
pour la première fois qu’en 1860. (Universal Music). Q en quelques semaines.

Prélude n°7 M. 33-35


Précédé du Prélude en si mineur, grande Même ornement
lamentation cantabile de la main gauche
accompagnée d’accords réguliers en
croches à la main droite, et suivi d’un des
préludes les plus redoutables, le Fa dièse
mineur et son thème déchirant disséminé
dans un tissu de doubles-croches virtuoses
à couper le souffle, ce Prélude en la majeur
est une respiration entre deux drames :
gardez la légèreté qu’a voulue Chopin, car
c’est une courte mazurka qui s’évanouit
à peine apparue.
☞ Version de référence : Alfred Cortot
(EMI Classics). M. 38-40 Même ornement
Valse en la mineur
Cette pièce est plus développée: déplace-
ment rapide et léger de la main gauche,
scintillement de la main droite. Soyez très
attentif aux doigtés: ils sont d’une grande
aide pour la fluidité de la phrase. Les orne-
ments écrits sont identiques aux mor-
dants : exemple, mesures n°33 à n°35 et
n°38 à n°40.

PIANISTE [ septembre-octobre 2018 [ 57


PÉDAGOGIE

de
Thomas Enhco
Apprenez à improviser selon votre niveau pour créer vos propres variations
d’une mélodie. Surtout, faites confiance à votre oreille et à votre inspiration !

Pour ce numéro dédié aux grands classiques, j’ai choisi un thème incontournable
du répertoire des standards de jazz, Autumn Leaves – à l’origine, c’est la célèbre
chanson « Les Feuilles mortes » de Joseph Kosma et Jacques Prévert. Il en existe
d’innombrables versions enregistrées par les plus illustres musiciens de jazz
de l’Histoire, de Miles Davis à Keith Jarrett, et je vous propose quelques exercices
pour réaliser la vôtre en développant votre capacité à improviser.

Exemple 1 mineure. Peu importe dans quel ordre


Tout d’abord, une précision : ici, les croches on met la tierce et la 7e : dans l’exemple
sont jouées façon « swing » ou « ternaire », suivant, je les ai interverties à chaque
c’est-à-dire qu’elles ne sont pas régulières : accord, et vous pouvez voir que la tierce de
la 1re est un peu plus longue que la 2e, la 3e l’un devient la 7e du suivant, et vice versa !
plus longue que la 4e, etc. Pour com-
prendre, on peut schématiser en divisant Exemple 3
le temps en triolets comme dans l’exemple Pour improviser, on invente des mélodies
suivant, mais en réalité, c’est impossible à sur des « modes » (des gammes) qui
BIO EXPRESS noter, et il y a autant de façons de « swin- fonctionnent sur ces accords. Voici p. 59
Thomas Enhco est pianiste guer » que de musiciens ! L’accentuation les principaux modes que vous pouvez
et compositeur. Issu d’une grande y est aussi pour beaucoup, et vous pouvez utiliser dans Autumn Leaves.
famille de musiciens, il joue vous entraîner à mettre l’accent « en l’air »,
du violon et du piano depuis c’est-à-dire à contretemps (dans un groupe Exemple 4
le plus jeune âge. Fort d’une de quatre croches, sur la 2e et la 4e). Des variantes sont possibles : sur l’accord
double formation classique de D7 par exemple, tous les modes sui-
et jazz, il remporte le 3e Prix Exemple 2 vants peuvent être utilisés (les chiffrages
du Concours Martial Solal Pour bien intégrer la grille (structure har- sont modifiés en conséquence).
en 2010 et une Victoire du jazz monique du morceau), il est utile de tra-
en 2013. Il a publié sept albums vailler les accords avec la fondamentale Exemple 5
solo et donne des concerts (note de base de l’accord) à la main gauche, Et sur l’accord de résolution (G-), on peut
dans le monde entier. la tierce et la 7e à la main droite. C-7 (« Do au choix utiliser la 7e mineure ou majeure
mineur-sept ») a Do comme fondamen- et la sixte mineure ou majeure.
ACTUS tale, Mi bémol comme tierce mineure et Si
Retrouvez l’intégralité de ses bémol comme 7e mineure. F7 (« Fa sept ») Exemple 6
dates de concert sur son site. a Fa comme fondamentale, La comme Pour improviser une phrase mélodique
✔ thomasenhco.com tierce majeure et Mi bémol comme 7e sur un mode, on utilise les notes de O

58 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018


EX. 1

EX. 2

EX.3

EX.4

EX.5

PIANISTE [ septembre-octobre [ 59
PÉDAGOGIE
EX. 6

EX. 7

EX. 8

OOO ce mode dans l’ordre que l’on veut, Exemples 7, 8 et 9 qui relie la fondamentale de l’accord
en choisissant un point de départ et d’ar- Si vous voulez aller plus loin, vous pouvez en tierce/7e (exemple 11).
rivée – souvent des notes essentielles du travailler des phrases dans différents Conseil : battez du pied ! Sur tous les
mode qui sont celles de l’accord de base : débits (noires, croches, triolets, doubles- temps, puis sur 1 et 3, puis sur 2 et 4 pour
1-3-5-7 (fondamentale, tierce, quinte, 7). croches…). les plus téméraires !
Conseil : commencez avec peu de notes !
Prenez un tempo lent et passez du temps Exemples 10 et 11 Lancez-vous !
sur chaque accord individuellement avant À la main gauche, concentrez-vous sur Dans le feuillet du cahier de partitions,
de les enchaîner. Ensuite, jouez des phra- une formule et essayez de vous y tenir j’ai transcrit le début d’une improvisa-
ses qui passent d’un accord à l’autre en pendant que vous jouez le thème ou vos tion sur la grille d’Autumn Leaves, dont
respectant les règles du jeu (modes, notes propres phrases à la main droite. C’est je vous conseille de transcrire le thème
de départ et d’arrivée). Laissez des silen- le meilleur moyen de développer l’indé- original d’oreille. Prêtez attention aux
ces entre les phrases et respirez ! Ci- pendance des mains et le sens des car- accents, nuances et articulations, ce sont
dessus, quelques exemples (avec une rures. Par exemple, une main gauche en eux qui donnent du relief au jeu. Il n’y
main gauche rudimentaire pour ne pas blanches sur les fondamentales et les qu’une seule grille, à vous d’invente
tout compliquer à la fois !). quintes (exemple 10), ou avec un rythme les suivantes ! Q

60 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018


EX. 9

EX. 10

EX. 11

COMPRENDRE LE CHIFFRAGE

L
a notation des chifrages majeure,c’est précisé: « Maj7 » notera« 9»(7+2), au lieu de « 7 « #5 », « +5 » ou « + » si elle est
en jazz et dans toutes les ou « ∆ ». Si elle n’est pas notée, et 2 ». S’il est écrit « 2 », c’est augmentée.
musiques apparentées c’est qu’il n’y a pas de 7e dans qu’il n’y a pas de 7e. La sixte se «Voici ci-dessous quelques
(rock, pop, blues…) repose sur l’accord. Avec la fondamentale, note « 6 » ; même principe s’il y exemples ; la répartition des
un système très simple et ei- la tierce et la 7e, nous avons la a aussi la 7e, on la notera « 13 » notes dans l’accord ne change
cace, qui permet d’identifier base de la plupart des accords. (7 + 6), sinon ce sera juste « 6 ». rien tant que la fondamentale
instantanément et précisément «Parfois, les autres notes du Idem pour la quarte : « 4 » ou est à la basse. Lorsque c’est
la « couleur » harmonique de mode sont indiquées : pour la « 11 » s’il y a la 7e. La quinte ne se une autre note qui est à la
base de l’accord, tout en nous seconde, il est indiqué « 2 ». Si note que si elle est altérée : basse, on le précise avec le
donnant la possibilité de l’enri- l’accord comprend une 7e, on « b5 » si elle est diminuée ; signe / et la note de la basse.
chir comme on veut sur le
moment. Chaque lettre corres-
pond à une note, la « fondamen-
tale » de l’accord. A = La, B = Si,
C = Do, D = Ré, E = Mi, F = Fa, G
= Sol. Ab = La bémol, F# = Fa
dièse, etc.
«C’est la tierce qui détermine
si l’accord est majeur ou mineur.
La plupart du temps, si rien n’est
précisé, c’est qu’il est majeur.
Parfois, il est écrit « M » (en
majuscule) ou « Maj ». Si
la tierce est mineure, il y a « m »
(en minuscule) ou « min » ou
signe – (moins). Ensuite, vient
our de la 7e : si elle est notée
»,elle est mineure. Si elle est

PIANISTE [ septembre-octobre [ 6
PIANOS

JEAN-BAPTISTE MILLOT
À LA LOUPE
Les Pianos
Hanlet font leurs
gammes à la Les pianos de…
Éric Le Sage
Seine Musicale

E
n juin dernier, la grande
enseigne de distribution,
location et rénovation
de pianos a pris ses quartiers LE PIANISTE VIENT DE PUBLIER UN ALBUM DÉDIÉ À DEUXTRIOS
à la Seine Musicale, se créant
ainsi une place au cœur
DE BEETHOVEN (OUTHERE) ET AJOUTERA À SA DISCOGRAPHIE
du complexe de 40000 m2. LES NOCTURNES DE FAURÉ AU PREMIER TRIMESTRE 2019.
Ce dernier, inauguré
en novembre 2017, répond « Mon piano c’est pour le plaisir égoïste des de la salle idéale. Et puis, chaque
à un projet musical complet de travail sons très longs et chaleureux, répertoire ou formation
et diversifié; c’est dans cette Je travaille souvent en voyage, et des mécaniques légères nécessite des pianos spécifiques,
perspective que le magasin mais à la maison, j’ai et fragiles, loin de ce qui ce qui complique la tâche!
haut de gamme y a installé un Yamaha S6 depuis plus se produit de nos jours. Le piano
un salon et des studios de vingt ans. C’est un piano de Mon piano idéal de mon enfance
de répétition disponibles travail parfait: techniquement S’il existait, je ne voudrais pas J’ai commencé sur un Yamaha
pour des artistes de passage extrêmement fiable et le toucher. On cherche droit, puis mes parents ont
qui pourront notamment d’une sonorité homogène. toujours mieux, c’est une investi dans un Yamaha
travailler sur les prestigieux Je possède aussi un Steinway quête sans fin. De toute façon, Conservatory tout noir,
pianos Fazioli. Q américain O de 1911, mais on ne peut le concevoir hors que j’ai toujours. Q

Rock Collection Le piano de l’objet


pour Steinway Louis de Funès LES CORDES
surLeBonCoin
V
oici trois mois, l’illustre
maison a dévoilé Les cordes du piano doivent aux

L
au public son nouveau e piano de Louis de Funès innovationsdelaRévolutionindus-
piano à queue Sunburst, vient d’être vendu – à quand trielle leurs performances actuel-
lors d’une soirée avec la baguette de Stanislas les. Elles sont frappées par des
AIMÈ DARTUS

le chanteur Christophe. Lefort ? Ne cherchez pas trace marteaux dont l’impact produit
Cette série limitée, hommage de cette transaction chez Drouot la vibration.Tandis que les graves
Page réalisée par Aude Giger

aux grands musiciens du rock, ou auprès d’un antiquaire de sont grosses et gainées de cuivre,
présente des « dégradés de renom: les anciens conservateurs du musée Louis-de-Funès, qui les plus aiguës, en acier, sont tri-
couleurs vives allant du jaune a dû fermer ses portes en 2016 faute de financements, se sont tour- plées, donnant sa richesse au son.
vif au noir en passant par nés vers l’efficace et familiale plate-forme Le Bon Coin avec
le rouge foncé », à l’image une offre plancher à 500 €.
des guitares de Jimi Hendrix Si vous regrettez d’avoir raté l’occasion d’acquérir cette pièce
ou Bob Dylan. Steinway unique, consolez-vous : une récente annonce sur le même site
illustre ici son attachement propose un « piano droit H. Klein […]. Idem Louis de Funès ».
SDP

à la diversité musicale. Q Sur un malentendu, tout peut passer! Q

62 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018


Abonnez-vous à OFFRE
EXCEPTIONNELLE

1AN 10 numéros

59€
SEULEMENT
au lieu de 79 €

+
EN CADEAU
Le cofret 30 CD
Maria Callas & La Scala de Milan

JE M’ABONNE À CLASSICA
Bulletin à compléter et à renvoyer accompagné de votre règlement à : CLASSICA - Service Abonnements - 4 rue de Mouchy 60438 Noailles Cedex

Oui, MH G«VLUH E«Q«ƓFLHU GH YRWUH RIIUH Ci-joint mon règlement par :


Chèque à l’ordre de EMC2 Carte bancaire CPAP112
exceptionnelle : 1 an d’abonnement à Classica
(10 numéros) + le coffret 30 CD La Callas & La Scala N° :
de Milan pour 59 € seulement au lieu de € Ý«Ài w \ Clé* :
Nom :............................................................................................................
Date et signature obligatoires :
Prénom :...................................................................................................
Adresse : ..................................................................................................
.....................................................................................................................
Offre valable jusqu’au 31/12/2018 dans la limite des stocks disponibles, en France métropolitaine. Vous
Code postal : pouvez également, si vous le souhaitez, acquérir chaque numéro de Classica au prix unitaire de 7,90€.
Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès
et de rectification des données que vous avez transmises, en adressant un courrier à CLASSICA. Les
informations requises sont nécessaires à CLASSICA pour la mise en place de votre abonnement.
Ville :.......................................................................................................... Elles pourront être cédées à des organismes extérieurs sauf si vous cochez la case ci-contre :
Conformément à l’article L221618 du code de la consommation, vous bénéficiez d’un délai de rétraction
de 14 jours à compter de la réception du premier numéro de l’abonnement en adressant un courrier
E-mail :...................................................................................................... à Classica Service abonnements, 4 rue Mouchy, 60438 Noailles cedex.

CLASSICA EST ÉDITÉ PAR EMC2 - SAS AU CAPITAL DE 600 000 € - 18 RUE DU FAUBOURG DU TEMPLE - 75011 PARIS
PIANOS À LA LOUPE

Mon premier
piano droit
VOUS DÉBUTEZ LA MUSIQUE ET SOUHAITEZ ACQUÉRIR
UN NOUVEL INSTRUMENT POUR VOUS OU VOTRE ENFANT.
MAIS VOUS ÊTES PERDU AU MILIEU DE TOUTES LES OFFRES.
NOS CONSEILS POUR BIEN CHOISIR CE PIANO QUI VA VOUS
ACCOMPAGNER PENDANT PLUSIEURS ANNÉES.

PAR PAUL MONTAG

Numérique ou acoustique ?

C
’ e s t l ’ é te r n e l l e clavier par le pianiste ; le tout instrument dans sa version
question lorsque recouvert d’étouffoirs permet- numérique. Malgré tout, ce
l’on aborde le sujet tant au son d’arrêter sa pro- dernier peut représenter un
du premier piano pagation lorsque l’on quitte la avantage indéniable pour les
droit ; dois-je choi- touche du clavier à moins d’ac- fameuses questions de voi-
sir un piano numérique ou tionner la pédale tonale qui sinage ; permettant de jouer
acoustique ? La réponse est garde la résonance des cordes. « au casque » vous pour-
simple, un « vrai » piano est La particularité du piano droit rez contrôler à votre aise le
obligatoirement acoustique ! est son faible encombrement volume sonore, mais vous
Le piano est apparu au tout grâce à sa table d’harmonie n’aurez jamais la sensation de
début du XVIIIe siècle. À cette conçue en position verticale. cette résonance naturelle et du
époque, il se nommait pia- toucher permettant de sentir
no-forte, car il s’agissait du Un piano, à travers le bois du clavier le
premier instrument à clavier même d’étude, mécanisme de l’instrument
GETTYIIMAGES

permettant de jouer avec des et de le dompter afin d’en


dynamiques sonores (nuances) doit être essayé extraire les différentes palettes
par la simple pression des
doigts, contrairement au clave-
avant l’achat. sonores, pour résumer le vrai
« son » du piano.
cin, l’épinette ou bien encore les Instrument polyphonique Une solution hybride existe, et d’émuler un son de piano
orgues. Par la suite, son déve- à cordes frappées, le piano le système « Silent », dit silen- via des capteurs se situant
loppement ne cessa de croître est essentiellement composé cieux. D’origine sur certains entre les marteaux et les
pour arriver au XXe siècle à l’ins- de bois ; chaque arbre étant pianos ou bien installé par la cordes, offrant ainsi la pos-
trument moderne de quatre- unique, il en devient de même suite par un professionnel, ce sibilité de travailler suivant
vingt-huit touches que nous pour l’instrument avec son système permet (contraire- les moments de la journée
jouons aujourd’hui. propre caractère, sa typicité ment à la sourdine des pianos ou de la nuit sur une version
Le piano droit, comme tous sonore, le tout grâce à l’ingé- droits qui n’est qu’un simple acoustique ou numérique
les pianos, y compris ceux de niosité humaine même si les bandeau de feutre s’insérant pour profiter pleinement de
concert, est composé d’une usines actuelles se sont moder- devant les cordes afin de son instrument ; sûrement
table d’harmonie recouverte nisées avec l’aide de quelques réduire considérablement le la solution la plus pérenne
de cordes tendues par des machines-outils. son produit par la frappe du pour ceux qui hésitent entre
chevalets et frappées par des Vous aurez compris que nous marteau) de bloquer totale- le numérique et l’acoustique
marteaux actionnés depuis le ne parlons pas du même ment la résonance des cordes ou qui n’ont pas le choix. OOO

64 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018


Où acheter mon premier piano droit ? d’un simple accord, mais d’un réglage
total de l’instrument. D’où l’intérêt de
Même si les offres fleurissent sur quelle que soit votre région, ils se feront bien choisir votre professionnel, car, par
Internet et qu’il est aisé de céder à la une joie de vous aider à trouver votre la suite, c’est à lui aussi que vous
tentation de l’ultime bonne affaire, un bonheur et surtout à vous régler le confierez l’entretien de votre instrument
piano même d’étude doit être essayé piano afin qu’il vous corresponde ainsi que ses accords réguliers, au
avant l’achat. totalement. Cela n’est pas souvent minimum une fois par an voire
Vous devez sentir une alchimie à son abordé, mais lorsqu’un piano arrive davantage suivant votre utilisation.
contact car vous allez passer de directement de l’usine chez votre Si vous projetez d’acheter un piano
nombreuses heures en sa compagnie. revendeur, c’est à lui de le préparer, de le d’occasion, que ce soit sur Internet ou
Nous avons la chance d’avoir de grands « finir », de le régler avant qu’il ne chez un revendeur, retrouvez tous nos
professionnels dans l’hexagone et prenne place chez vous ; il ne s’agit pas conseils dans le n°109.

PIANISTE [ septembre-octobre 2018 [ 65


Piano européen
ou chinois?

O
riginaire d’Europe, dessous des standards utilisés
la fabrication des dans les usines originelles, par
pianos s’est par la conséquent la durée de vie de
suite exportée aux votre instrument risque d’être
États-Unis, puis au Japon, amoindrie et les accords plus
avant de conquérir le monde fréquents ; il ne faut jamais
entier et aujourd’hui la Chine oublier la pression de plusieurs
avec ses dizaines de millions de tonnes exercée sur la table
pianistes. d’harmonie par les cordes.
De plus en plus de fabricants Mais alors doit-on mettre
délocalisent une partie de sur le banc de touche toutes
leur production dans l’em- ces marques ? La réponse est
pire du Milieu afin évidem- assurément non ! Le cahier
ment de réduire les coûts et
de proposer aux consomma- La plupart
teurs des instruments finan- des facteurs
cièrement plus accessibles. À
ce jour, presque tous agissent délocalisent leur
de la sorte, et ce, jusqu’aux production
facteurs les plus prestigieux !
Mais est-ce un mal ? Voit-on,
en Asie.
ou plutôt entend-on une dif- des charges de la plupart des
férence ? La réponse n’est pas grandes marques européennes
une valeur absolue, car elle est permet d’acheter ces pianos en
à la fois simple et compliquée. toute confiance ; il faut sim-
Sur certaines marques, la dif- plement se méfier des noms
férence est peu flagrante, mais exotiques à consonance ger-
les matériaux utilisés sont manique, qui sont en général
encore à ce jour un cran en de bien piètres instruments.

Deux modèles
pour commencer
FEURICH de fabrication à Ningbo en
Chine et une autre à Vienne
115 PREMIERE où sont fabriqués la série

«
Grande première en Vienna « Made in Austria »
2012, une marque afin de mélanger le meilleur
allemande est pas- des deux mondes. Elle n’est
sée sous pavillon chinois. Il d’ailleurs pas la seule dans
s’agit de la maison familiale cette configuration, mais cette
Feurich qui avait été fondée dernière le revendique offi-
en 1851 à Leipzig par Julius ciellement. On remarque avec
Gustav Feurich. Cette pas- bienveillance dans sa gamme
sation a permis à la marque chinoise le très intéressant et
de subsister et de proposer accessible « 115 – Premiere »,
aujourd’hui des instruments équipé de marteaux alle-
de très bonne facture à des mands, d’un plateau de clavier
tarifs extrêmement compéti- en fonte d’aluminium, le tout
tifs en ayant à la fois une usine pour moins de 3 000 euros.

66 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018


GETTYIIMAGES

YAMAHA B1 des standards d’Hamamatsu


et vous permettra d’aborder

« U n piano a retenu
toute notre attention
lors de l’élaboration
de ce dossier, le Yamaha B1.
À défaut d’être fabriqué en
sereinement tous les styles
pianistiques. Sa petite taille
en fait un instrument de faible
encombrement : 148 cm de
large, 109 cm de haut et une
Chine, celui-ci est originaire profondeur de 54 cm pour un
d’Indonésie dans l’usine de poids de 174 kg ; vous pour-
fabrication de la marque japo- rez l’installer aisément dans
naise centenaire, Yamaha. Il votre intérieur – à noter qu’il
ne s’agit pas d’un piano au est également disponible avec
rabais, mais d’un très bon le système maison « Silent » de
piano droit d’entrée de Yamaha. Il s’agit d’un piano
gamme pour débuter ou pour accessible, car il ne vous en
se remettre en selle. Sa qua- coûtera que 3 500 euros dans
lité de fabrication est digne sa version de base. Q

Un Yamaha pour 56 euros


par mois
Le Yamaha B1 a suscité l’intérêt des Pianos Nebout avec
le concept pour la région parisienne de « Mon Premier
Piano ». Cette offre vous permet de louer votre
Yamaha B1 à partir de 56 euros par mois avec un
engagement minimal d’une année scolaire. Par la suite, si
vous souhaitez garder le Yamaha B1, il vous sera possible
de l’acquérir en déduisant de la somme globale vos
différents loyers de location, de quoi vous faciliter au
maximum l’acquisition de votre premier piano!
monpremierpiano.fr

PIANISTE [ septembre-octobre 2018 [ 67


NOTRE Récital

SÉLECTION
BERTRAND CHAMAYOU
Saint-Saëns (Erato)
« Le pianiste se penche pour
ce nouvel opus sur un
répertoire rare: les œuvres
pour piano de Saint-Saëns.
Il y adjoint les 2e et
5e Concertos, avec l’Orchestre
national de France et
Emmanuel Krivine. Son jeu
est irréprochable. Dès l’octave
liminaire du 2e Concerto
jusqu’au finale charmant du
5e, il puise de ces pages une
fraîcheur intelligente. La
deuxième partie du disque
nous réserve des découvertes,
comme la scintillante
Les Cloches de Las Palmas dont
l’écriture anticipe l’époque
MARCO BORGGREVE de Debussy. C’est aussi un test
d’endurance pour Chamayou,
car ces morceaux sont
redoutables et leur valeur pas
toujours certaine. Comment
interpréter la Mazurka sans
pu connaître Debussy et Satie, confrontés à tomber dans la sentimentalité?
Envoûtant une opposition virulente à leur époque. Mais Ou bien l’étude En forme
nous sentons une contribution plus intime de de valse sans qu’elle devienne
Fazil Say la part du pianiste, qui teinte Ce qu’a vu le vent un simple étalage d’exploits
Debussy, Satie (Warner) de l’ouest et La Cathédrale engloutie d’un cha- virtuoses? Chamayou, avec sa
grin retentissant. Les Gymnopédies de Satie grande sensibilité, sa technique

P
ianiste virtuose, compositeur hors du — dont les indications de mouvement sont aisée et sa préférence pour la
commun, génie… les titres ne manquent « Lent et douloureux », « lent et triste » et « lent simplicité, nous dévoile toutes
pas pour décrire Fazil Say. Ce qui nous et grave » — se prêtent à cette vision. L’énergie les bonnes réponses. M. K.
émeut surtout c’est la façon dont son héritage des Préludes se dissipe, ne laissant que des
l’accompagne tout au long de son parcours échos d’un zéphyr debussyste, trempés dans
artistique. Dans cet enregistrement sédui- unemélancoliesoutenue.L’effetestjoli,maisles
sant, nous entendons les résonances de ses Gnossiennes — perles d’énigme et de charisme
racines. Prenons les Préludes de Debussy où — sont dénuées de tout caractère.
des voix entrelacées rappellent la complexité Malgré cela, l’enregistrement nous plonge
de la musique turque et les rafales de notes dans une atmosphère envoûtante.La musique
évoquent le kanoun. La sonorité s’accroît, devient une fusion de son et d’âme et le piano
allantdebrumeuseàmajestueuse,commeune un orchestre à ses ordres (il avait orchestré les
légende qui se cristallise.Les pages mythiques Préludes à l’âge de vingt ans). Nous pourrions
de Satie forment l’épilogue dont les basses considérer son jeu trop débridé dans ses enre- MATAN PORAT
pendulaires vibrent sous un chant d’antan, gistrements de Beethoven, Haydn ou Mozart, Lux : Beethoven, Debussy,
ondulant et aérien. piliers de la musique savante. Mais dans ce Pintscher, Adès…(Mirare)
Nous découvrons aussi un aspect ténébreux et monde étrange et féerique de Debussy et de « Le pianiste israélien Matan
viscéral,dévoilant une douleur saisie et magni- Satie, la voix hypnotique de Fazil Say nous Porat nous intrigue avec son
fiée par Say. C’est une dimension qu’auraient transporte. Q  Melissa Khong dernier disque consacré à la

68 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018


LE COUP DE
lumière. De l’aube à la nuit, main gauche, le swing
un dialogue sans interruption irrépressible et l’invention

CŒUR
se tisse entre les œuvres qui continuelle des phrasés font
se fondent les unes dans les merveille, ressuscitant avec
autres, émancipées de leur une excellente qualité
chronologie et de leur technique l’art joyeux et
contexte. De belles surprises roboratif de celui qui fut
nous attendent, comme surnommé « l’elfe du piano ». DE LAURE MÉZAN
le ruisseau d’arpèges Jean-Pierre Jackson
de l’Allegretto moderato
(Beethoven), ou le dernier
accord rayonnant de Duo solaire
La Cathédrale engloutie BEATRICE RANA
(Debussy). Puis, à la place Antonio Pappano, Accademia di Santa Cecilia
de l’original Prestissimo, Bernstein The 3 Symphonies (Warner Classics)
le tourbillonnant Whirling

S
Tissue of Light (Pintscher) ono innamorato di questa orchestra » avoua un soir
nous embarque. C’est une
conception bien convaincante.
Toutefois, nous regrettons ENRICO PIERANUNZI
« à Rome Leonard Bernstein, déclarant ainsi sa
flamme à l’Accademia di Santa Cecilia, dont il fut
très proche à la fin de sa vie. Pour rendre hommage au chef
la sonorité trop homogène, « Wine & Waltzes » et compositeur américain,Antonio Pappano, le directeur de
bien qu’intentionnelle, CamJazz / Harmonia Mundi la phalange romaine a choisi de graver son œuvre
à l’exception de l’angoissant « Enrico Pieranunzi a « sérieuse ». Car l’auteur de West Side
Darknesse Visible (Adès), publié un album consacré story s’est aussi illustré dans le genre
où l’obscurité discordante aux sonates de Scarlatti, ce de la symphonie, avec certes une
de la nuit est merveilleusement qui a sans doute contribué à grande liberté.Ses 1re et 3e Symphonies
illustrée dans les timbres élargir son horizon intègrent la voix tandis que la 2e fait
perçants du piano. Un harmonique et mélodique. appel à un piano solo. Et c’est à
enregistrement fascinant Invité à se produire sur un Beatrice Rana qu’Antonio Pappano a
et plein d’imagination. M. K. Grand Fazioli F278 dans les confié la partie si exigeante et subtile
caves du vignoble Bastianich de piano, deux ans après leur belle

Jazz situées dans le Frioul, il


improvise en solo sur huit
compositions personnelles
collaboration autour de Tchaïkovski et de Prokofiev. On per-
çoit ici la grande complicité qui les unit, dans un ouvrage où
le dialogue entre le soliste et l’orchestre ne relève pas que
chantantes et souvent du concerto. La jeune et brillante pianiste italienne sait par-
nostalgiques qui sont toutes faitement jouer avec les timbres de l’orchestre, notamment
des valses. La mesure à trois le riche pupitre de percussions et témoigne de son art à créer
temps est un challenge pour des climats à travers cette partition si narrative inspirée du
un jazzman qui doit trouver poème de William H. Auden « The Age of Anxiety ». L’am-
les bons accents à la main biance se fait mystérieuse ou survoltée, soulignant la fragi-
gauche. Enrico Pieranunzi lité et les angoisses de quatre étrangers solitaires dans un
fait ici la démonstration d’un bar de New York, s’interrogeant sur la condition humaine. Le
talent multiforme et piano et l’orchestre servent à merveille l’écriture vive et ner-
ERROLL GARNER parfaitement maîtrisé qui veuse, mais aussi profondément langoureuse du composi-
« Nightconcert » donne à son album l’arôme teur que l’on sent ici marqué tant par l’héritage germanique
Mack Avenue 1142 / PIAS. d’un grand cru. J-P.J que par l’esprit du jazz. Q
« À juste titre le Concert By
The Sea est considéré comme
l’un des sommets de l’art
d’Erroll Garner. Enregistré en
public le 7 novembre 1964 au
Intégrale
Concertgebouw JOSEPH HAYDN (1732-1809)
d’Amsterdam, ce Nightconcert Sonates pour piano nos8, 46, 13, 57 et 58. Jean-Elam Bavouzet (Chandos)
doit figurer en bonne place à «L’esprit de Haydn est ravivé dans l’intégrale signée Jean-Efflam Bavouzet dont
ses côtés. Entouré de ses les six premiers volumes remportent déjà un immense succès. Il souligne dans
complices habituels à son septième disque la densité de l’écriture de ces sonates à la dimension symphonique et la complexité
l’époque, le bassiste Eddie polyphonique. Rappelons que le pianiste menait une intégrale des sonates de Beethoven en parallèle
Calhoun et le batteur Kelly des premiers disques de cette série. Il apporte à ces œuvres une richesse de timbre presque romantique:
Martin, les seize plages de cet nuances augmentées et main gauche orchestrale étirant de ses octaves une résonance robuste. Dans les
album tonique sont un passages sinueux, comme ceux du presto de la Sonate n°58, des tournures de phrases exaltantes et une
véritable feu d’artifice où les ornementation parfois audacieuse captivent. Une beauté poignante enveloppe les mouvements lents
prologues aux accents brisés, où se déroule un drame digne et profond, sa tristesse débordant dans le bouleversant larghetto de la
la démarche à l’amble de la Sonate n°57. Il ouvre avec ce Haydn poétique et puissant, une nouvelle voie d’interprétation. M. K.

PIANISTE [ septembre-octobre 2018 [ 69


À l’affiche de la rentrée Mélismes
de la
mémoire
CHOPIN, DEBUSSY, SATIE
SILVESTROV SONTAU
PROGRAMME DU NOUVEL
ALBUM D’HÉLÈNE GRIMAUD
«MEMORY» (DG)

GREGOR HOHENBERG/ SONY CLASSICAL


L
’exploration commence dans la
transparence luisante de la Bagatelle
exquise de Silvestrov. Le temps y est
ROBBIE LAWRENCE

malléable, le rubato parfois impulsif,


la pulsation libérée. Une réussite dans
Igor Leif Ove
les œuvres de Satie dont les partitions
Levit Andsnes
demandent justement l’absence
de repère métrique. Placée au sommet

CLAIR OBSCUR de l’enregistrement, la sublime valse


La plus que lente de Debussy nous
transporte dans une époque impériale.
Grimaud l’interprète avec passion
LEIF OVE ANDSNES ET IGOR LEVIT FONT LEUR RENTRÉE et ardeur. Depuis les basses caressantes
AVEC CHOPIN, SCHUMANN OU BILL EVANS... jusqu’aux octaves somptueuses, le tout est
livré avec une sincérité ne portant aucune

Q
u’est-ce qui réunit Igor Levit et Leif pas démonstratif, le chant reste intérieur trace de l’ironie cachée sous ces mélodies
Ove Andsnes ? À l’instar de Rafal et profond. rêveuses. Est-ce la mémoire collective
Blechacz, vainqueur du Concours Une intimité que l’on retrouve chez Leif qui se laisse entraîner dans l’illusion,
Chopin en 2005 ou de Piotr Ove Andsnes. Surprise de cette rentrée, le préférant se noyer dans l’opulence afin
Anderszewski, ils sont tous deux, à pianiste norvégien revient à Chopin. Pièces de ne pas voir la hauteur de la chute ?
vingt ans d’intervalle, lauréats du Gilmore maîtresses de cet album, les ballades, qu’il Nous retournons à la lueur qui
Artist Award. Mais surtout, les deux inter- joue depuis l’enfance à l’exception de la commençait ce voyage dans le Breathing
prètes signent deux albums (Sony), certes quatrième qu’il a intégrée à son répertoire Light de Nitin Sawhney auquel Grimaud
différents dans leurs répertoires, mais sem- il n’y a que six ans. Allons directement à avait donné une place importante dans
blables dans leur approche. On retrouve ce « Saint Graal » pour reprendre les mots son précédent disque, « Water ». Il fait
chez Andsnes comme chez Levit, un même du pianiste. Les premières notes de l’intro- référence au siège de Sarajevo dont le
sens de la narration, et surtout, une forme duction, qu’il joue dans un tempo assez chaos explose dans les cascades de phrases
de pudeur distanciée. Le disque lent, créent un climat d’expec- qui nous désorientent. Se libérant enfin
«Life» de Levit se présente tative pour préparer l’arrivée du de cette intensité implacable, Grimaud
comme un voyage initiatique, « Life» se premier thème, à la fois noble et nous révèle la lumière brillante de l’espoir,
un peu cérébral, mêlant Bach, présente douloureux. Il est énoncé avec baignée dans une sonorité riche
Rzewski à Schumann, Busoni, comme un élégance, dans un tempo plus et étincelante. C’est peut-être la promesse
Liszt ou même… Bill Evans. rapide, un rubato à l’économie, d’une nouvelle aube. Q Melissa Khong
La Berceuse de Busoni précède voyage et disons-le, une forme de dis-
habilement Peace piece du jazz- initiatique tance. Mais c’est pour mieux
man américain. On y retrouve révéler cette voix intime, cette
les mêmes mécanismes répétitifs, la même confidence qu’il expose dans les nuances
FRANCOIS ARVEILLER/ UNIVERSAL MUSIC GROUP

main gauche à la fois sombre et immuable. mezza voce, à hauteur de voix humaine,
Une main droite vivace improvise et contra- entre deux séquences de bravoure. Il n’y a
rie la basse paisible ou au contraire l’accom- jamais de sentimentalisme chez Andsnes
pagne. Cette page conclut le voyage sur une - on aimerait parfois une sonorité plus
touche intemporelle. sensuelle - mais une forme de réserve, de
Mais ce qui nous frappe dans son jeu, retenue qui l’accompagne dans tous les
c’est avant tout le sens du legato. Prenons répertoires. Q Elsa Fottorino
l’un des sommets du romantisme, la Mort
Hélène
d’Isolde de Liszt. La ligne vocale est parti-  Igor Levit, Life (Sony)
Grimaud
culièrement expressive, mais le jeu n’est  Leif Ove Andsnes, Chopin (Sony)

70 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018


Cofrets Partitions
La belle saison Beethoven
de Michel Dalberto à l’honneur
« Les éditionsBärenreiter
« MAKING OF A MUSICIAN » viennent de publier deux

RAIBAUD
Intégrale de ses enregistrements chez Erato, cahiers de sonates
EMI et Virgin (Erato) de Beethoven. À commencer
par les sonates dites

«O
ublier les notes et i n so l e n tes, plus grands interprètes : « à l’Électeur », trois sonates
ne penser qu’à la transcripteur Barbara Hendricks,Jessye de jeunesse écrites par le
musique. » C’est avec génial,ce dis- Norman,Renaud et Gautier compositeur à l’âge de douze
ces mots que le pianiste Michel ciple de Perlemuter, Capuçon,Gérard Caussé,le ans. Aucun manuscrit n’a
Dalberto conclut la notice qui lauréat des Concours Clara quatuor Ébène ou encore Henri survécu, précise l’éditeur
accompagne ce coffret d’an- Haskil, Van Cliburn, Leeds, est Demarquette. En bonus, les qui se base sur une source,
thologie rassemblant l’essentiel très vite identifié comme un Douze Études d’exécution la première édition dont une
de ses enregistrements. Plutôt grand mozartien et schuber- transcendante de Liszt enregis- copie à la British Library
que de coffret, on pourrait tien – il y a de quoi se régaler trées en 1986 mais qui demeure et contient quelques
presque parler de portrait ou dans le coffret avec les sonates n’avaient jamais été publiées. notations manuscrites de
d’autobiographie, tant celui-ci de Schubert (son premier Pour accompagner la sortie de Beethoven.
témoigne de ses amitiés, à la disque pour Erato) ou les ce coffret, on le retrouvera en Autre nouveauté, la Sonate
vie et à la scène, de ses évolu- Concertos de Mozart (18 et 25). concert tout au long de la sai- op. 90 composée six ans
tions personnelles et stylis- Ce pianiste que le Boston Globe son : à Liège (14 octobre), à après la célèbre sonate dite
tiques, de ses choix de réper- comparait à Schnabel est aussi Lyon (6 février), Paris (salle « Les Adieux ». Pour cette
toires parfois surprenants pour un chambriste accompli. On Gaveau le 15 février, Fondation nouvelle édition Urtext,
l’époque. Pianiste aux facilités croise au fil de ses albums les Vuitton le 12 avril)… E.F L’éditeur allemand s’est
basée sur quatre sources
différentes. Un travail réalisé
Les mille vies d’A natol Ugorski notamment par Jonathan Del
Mar, connu pour son travail
COMPLETE RECORDINGS la chorale Jeunes Pionniers. Il fouillé sur le maître de Bonn.
(Deutsche Grammophon) finit par obtenir au bout de plu- Ses éditions des symphonies
sieurs années un poste au de Beethoven ont d’ailleurs

L
e pianiste russe occupe Conservatoire de Leningrad.En fait date et ont été adoptés
une place à part dans le 1991, à l’âge de 50 ans, il signe par les plus grands chefs,
paysage musical. Avant la un contrat chez Deutsche gistrement est devenu la ver- de Claudio Abbado à John
chute de l’URSS, il n’était pas Grammophon pour qui il enre- sion de référence. Autres Eliot Gardiner.
connu au-delà de ses fron- gistre les Variations Diabelli de pépites de ce coffret, le  Trois sonates
tières. Son jeu peu convention- Beethoven. Une interprétation Concerto pour piano de Scria- WoO 47
nel et ses goûts avant-gardistes qui,comme souvent,a divisé la bine aux côtés de Pierre Boulez dites « à
sont perçus d’un mauvais œil critique.Tout comme l’opus 111, et du Chicago Symphony l’Électeur »
par le régime qui impose un dont les tempi peuvent désta- Orchestra ou encore la création Sonate en mi
sévère coup de frein à sa car- biliser. Mais il accorde tout le du Concerto de chambre de mineur op. 90
rière. Il se retrouve cantonné à monde, dans le Catalogue d’oi- Berg. Le témoignage précieux Bärenreiter
un poste d’accompagnateur de seaux de Messiaen, dont l’enre- d’une époque. E.F Urtext

Livres Pédagogie pour tous


« Les éditions Lemoine viennent de faire paraître deux ouvrages pédagogiques.
Le premier, La musique à l’école de Marie-Alice Charritat devrait intéresser
les instituteurs. Dans ce nouveau texte, l’auteur décrit de façon concrète les
activités et autres jeux corporels qui peuvent être réalisés en classe, en suivant
les trois cycles de l’école. Autant d’exercices ludiques qui auront des vertus pour
la mémorisation, l’apprentissage et l’harmonie du groupe.
 La musique à l’école  La Théorie musicale Vous voulez rattraper votre retard en solfège ? La Théorie musicale pour les
Marie-Alice Charritat pour les autodidactes autodidactes est faite pour vous. Ce livre signé Will Metz vous permettra avec une
Éditions Henry Lemoine Will Metz, Éditions Henry approche simple et pragmatique d’aborder sans complexe les différentes notions
104 p, 14,60 € Lemoine. 155p, 18,80€ de ce mystérieux langage.

PIANISTE [ septembre-octobre 2018 [ 71


Mots fléchés

Solution £
72 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018
Courrier des lecteurs
UN COUP DE CŒUR, UNE RENCONTRE, UN CONCERT MARQUANT? ENVOYEZ-NOUS VOS TEXTES,
NOUS PUBLIERONS LE MEILLEUR DANS NOS COLONNES.

£ Pour nous écrire : redaction@pianiste.fr

Bonjour,
c’est avec une grande satisfaction que j’ai
découvert le dernier numéro de Pianiste,
consacré notamment aux plus beaux adagios.

WWW.FORTISSIMOTS.COM
Quel plaisir d’écouter le CD et de travailler le recueil
de partitions. Cependant, pourquoi ne pas avoir

Solution
intégré à ce cahier Pavane pour une infante défunte
de Maurice Ravel ? Les adagios sont nombreux
et d’autres pièces auraient également pu y figurer,
mais il me semble que ce chef d’œuvre de Ravel
avait particulièrement sa place dans cette suite
de merveilles. Mais peut-être n’est-ce que partie
remise ? En attendant, bravo !
Cordialement, Je me suis attelée à la Sarabande de Haendel.
Bernard La vidéo de la masterclass de Simon Zaoui
est extra. Grâce à ses explications, je m’y retrouve.
Comme vous le dites si justement, les adagios sont C’est chouette parce que ça m’évite
nombreux et nous composons avec la contrainte de me retrouver toute seule coincée par une bête
des 40 pages du cahier de partitions…Et nous avions difficulté. Et je peux réécouter à volonté. Merci
déjà une œuvre de Ravel dans le cahier avec donc. Je suis vraiment contente.
le 2e mouvement du Concerto en sol. Mais nous Marie-Christine
prenons bien en compte votre suggestion et gardons
l’idée de la Pavane pour une infante défunte pour
des potentiels sujets à venir !
La rédaction
NOS LECTEURS ONT
DU TALENT !
LouiseM, artiste
peintre vient de
Je suis en train d’apprendre actuellement dans personnaliser un
le dernier livret de votre journal le Nocturne opus Bösendorfer pour
27 no 1 de Chopin très bien interprété par madame une néo-zélandaise.
Claire Désert par contre il y a une belle erreur dans L’instrument est
votre partition qui rajoute des mesures après recouvert d’une
la mesure 14 puis reprise )à la mesure fresque un peu pop
19 conforme à l’écoute de votre cd...Donc rajout aux couleurs vives
de la mesure 15 à 18 de mesures totalement qui représente la vie
erronée et préjudiciables pour un amateur comme de sa propriétaire.
je suis qui veut jouer ce morceau. Merci Louise d’avoir
Merci, partagé votre travail !
Françoise

Bonjour, bravo pour votre oreille aiguisée ! En efet


nous remarquons qu’il y a une divergence entre
la partition et l’enregistrement du CD, mais c’est
ce dernier qui a subi une coupe malencontreuse des
mesures 11 à 14 comprises... Vous pouvez donc suivre
votre partition les yeux fermés, elle est exacte !

La rédaction

PIANISTE [ septembre-octobre 2018 [ 73


LE CLAVIER DES ÉCRIVAINS
SYLVAIN TESSON

Fantaisie d’un Wanderer


L’écrivain voyageur baigne dans la musique depuis l’enfance. Cet amoureux de Schubert
nous raconte ce compagnonnage de longue date avec un art qui l’exalte ou le console.

Le piano en famille Météo du cœur


Mon père est pianiste amateur et il jouait Mon rapport à la musique est soumis à des
énormément avec sa sœur – Bernadette, une aléas météorologiques intérieurs et en ce
femme très importante dans nos vies qui moment, l’anticyclone qui est en moi me
est morte de façon brutale. Ils interprétaient guide vers le clavecin.J’aime Rameau,Coupe-
L’Embarquement pour Cythère de Poulenc ou rin, toute la musique de Haendel. L’interprète

THOMASGOISQUE
le Concerto pour quatre claviers de Bach. Ma que j’aimerais avoir écouté, c’est Scott Ross.
tante était mariée à Claude Charpentier petit- Il y a eu chez lui le projet de la totalité. J’ai
fils de Gustave. Grâce à lui, nous avons connu une admiration pour ce personnage, sa folie
le violoncelliste Maurice Baquet. C’était un noire et transgressive. Je suis venu à lui par le
homme très drôle, dénué de quant-à-soi. Il Dans sa besace pour
Fandango de Padre Soler.On ne sait pas si c’est
voulait s’amuser et le faisait avec talent! l’île déserte : un art martial ou une séduction. Donc c’est
Et ce qui devait arriver arriva. Nous avons dû Les sonates pour piano l’amour. Et joué au clavecin sans la volupté,
apprendre le piano mes sœurs et moi. Dans de Mozart, les pièces pour l’expression des tourments du cœur absorbé
notre maison, les horloges se sont cassées au piano de Tchaïkovski, dans le feutre du piano, c’est encore plus fort.
XIXe siècle. Nous avions des répétitrices, des Parsifal de Wagner, Le feutre, c’est un peu le buvard des larmes. Je
dames d’un certain âge… Le samedi après- et surtout, pas d’opéra préfère la corde pincée.
midi,alors que mes petits camarades jouaient italien ! Dans des moments de tristesse, il m’arrive
sur le terrain de football, je devais répéter le d’écouter des morceaux jusqu’à l’obsession.
Hanon avec mademoiselle Rondelle. Aujourd’hui, je bénis mes La rumination, c’est un sentiment sourd, un continuo. J’ai été
parents de m’avoir imposé cette contrainte.Autrement, je serais bouleversé par l’Andantino de la Sonate D. 959 de Schubert. Ma
allé vers mes penchants naturels qu’étaient la paresse et l’imbé- tante le jouait quand elle mourait et mon père, ayant absorbé le
cillité.Comme tous les enfants.Il faut les corseter et leur imposer souvenirdecettemusiquecommel’adieuqu’ellefaisaitaumonde,
des choses dont ils nous sauront gré plus tard.J’étais nul en piano, a continué à l’interpréter après sa mort.C’était comme une forme
mais je suis lucide sur mes faiblesses et je n’éprouve aucune honte de rémanence de sa présence à travers la musique. Ma première
à avoir reçu les grandes largesses de la fortune et du sort, car je expérience « mystique » - au sens spirituel et non pas religieux.
n’ai pas de propension à la contrition. Un enfant un peu plus
structuré que moi aurait mieux pratiqué la musique avec une Après une chute de dix mètres
éducation pareille. Je me suis un peu saboté. Il y a plusieurs étapes dans la sortie d’un accident.Notamment le
Avec mescousines,deux petites fillesmodèles quijouaient divine- sas de décompression.Vous sortez l’hôpital,vous n’êtes pas com-
ment du violon et du violoncelle,nous avons pratiqué la musique plètement remis sur pied et il vous faut des béquilles. Les sœurs
de chambre. Mais ce qui me gêne dans la musique de chambre, Labèque ont été une béquille fantastique. Dans leur version de
c’est le mot chambre. Il existe d’ailleurs une contradiction pro- la Fantaisie pour quatre mains de Schubert, il y a la joie la grâce,
fonde entre l’envie de mouvement et le piano.Alors je me suis mis la vie, le soleil. En même temps, une souffrance. Il existe dans ces
à la flûte à bec. J’emportais partout mes flûtes en bois. Mais un pages la cohabitation entre le pessimisme intérieur et l’optimisme
soir de tempête sur une lande,votre petite flûte à bec ne fait pas le de l’action.Selon cette vieille équation théorisée par le philosophe
poids. Il me fallait un instrument de la route. En 1991, et tous les Gramsci qui disait qu’il fallait essayer de vivre selon le pessimisme
jours pendant cinq ans,j’ai pratiqué la cornemuse écossaise.Je la de la pensée et l’optimisme de la volonté.La mélancolie intérieure
transportais partout.C’est solitaire,car rien ne se marie à ce truc, se mêle à la voracité de la vie. Je crois qu’on corrige son écrou-
c’est tellement horrible en plus! Le son qu’il produit ressemble lement psychique par une vitalité physique. Cette vitalité, je la
à l’agonie d’une énorme bête. On dirait un yack qui meurt. Il y retrouve dans cette fantaisie. Elle semble primesautière, mais sa
a ce mot de Churchill: « Un vrai gentleman est quelqu’un qui sait légèreté vous conduit tout d’un coup à l’abîme. Q
jouer de la cornemuse, mais qui n’en joue pas. » Propos recueillis par Elsa Fottorino

74 [ PIANISTE [ septembre-octobre 2018


La sérénité de pouvoir
jouer à toute heure
Choisir un piano SILENT™ YAMAHA, c’est choisir LA RÉFÉRENCE des instruments qui combinent le toucher du piano
avec le confort d’une écoute au casque.

L'application SMART PIANIST contrôle votre piano via une interface intuitive (changement de sonorités, affichage
de la partition, métronome, etc.).

Plus d’informations et liste des distributeurs agréés sur www.yamaha.fr


40 PAGES DE PARTITIONS COMMENTÉES & DOIGTÉES

DE PARTITIONS

n 112
°

RÉVISEZ
VOS
CLASSIQUES
3

Bach Le Clavier bien tempéré : Prélude no8, Livre I


par Anne Quefélec  CD plage 1
Écoutez la Passion selon saint Jean, l’air « Es ist vollbracht », méditation douloureuse, sentiment d’acceptation.
Plus parlé que chanté, esprit récitatif et silences nets.

6 Note par note sup.

Meno Si b m Adoucir les doubles


6

6 Soutenir
(

1
.

Ajout d’Anne Prendre parole à g.


Quefélec 1 1
Lab m Tension douloureuse

Intensité déploration

Il n’y a plus d’harmonies arpégées.


Plus de rigueur dans le discours
4

En diminuant, renoncer

Tension intervalle 7e

Autre couleur
Éloquence

Généreux

La b mineur/subito, choix personnel !

Sommet d’intensité

Cadence rompue

Penser crescendo basse

La basse prend la parole

Écouter plus libre, grandir Autre couleur, coda

Aboutir, ne pas écourter

Arrivée sur tonique

Rester dans l’éternité

Basse profonde
5

Couperin Les Barricades mystérieuses


par Anne Quefélec CD plage 2
Barricades psychologiques, mystère d’une âme troublée, « obscur/clair ». Pièce circulaire, qui reste dans le grave.
Chopin l’aurait aimée. Il est difficile ici de donner des doigtés précis. Il faut beaucoup « glisser » et substituer.

Garder la continuité Libérer main


du flux musical

1er couplet, éclairer la sonorité

Écouter les appogiatures main gauche

(Se souvenir que Bach et Couperin s’admiraient mutuellement)


6

Écouter la basse Refrain, sans attendre

2e couplet, autre caractère

Chanter
ce legato

Et basse à
écouter aussi
7

Refrain

3e couplet, le plus long, sommet d’intensité de la pièce

Point culminant

Écouter la marche
harmonique
8

Dernier refrain, en souvenir estompé peu à peu

S’éloigner de plus en plus


(À peine…)

Écouter le
mystère grave
9

Mozart La Tartine de beurre


par Simon Zaoui CD plage 3
Donnez du poids à l’attaque de chaque note longue, pour ensuite relâcher dans le glissando.
Pensez réellement que vous beurrez une tartine: cela fonctionne!

La main tournée vers l’extérieur du clavier

Phraser la basse à la main gauche pour varier le goût de la tartine Etc.

Placer le milieu de l’ongle au contact de la touche pour plus de contrôle et de fluidité

Jouer la note d’arrivée

Glisser de touche noire


en touche blanche
10

Placer le milieu de l’ongle au contact de la touche pour plus de contrôle et de fluidité

À l’octave supérieure, comme une boîte à musique


11

Schubert Ländler D. 366 no3


par Simon Zaoui CD plage 4

La mineur Do majeur

Chez Schubert, les accents sont surtout des appuis expressifs

Accents plus marqués que précédemment

Schubert Ländler D. 366 no12


par Simon Zaoui CD plage 5
Hésitant et nostalgique en mineur, vibrant et émerveillé en majeur.
Tenir la note longue
Mi b mineur jusqu’à la mesure suivante

Lâchez le 1er temps et accentuez


le 2e.
Sol en d majeur

Animez

Émerveillement de
la modulation majeur
Mi b mineur

Retour à la
nostalgie initiale
12

Beethoven Lettre à Élise


par Anne Quefélec  CD plage 6
Le compositeur aurait initialement appelé cette pièce Für Therese (Therese Malfatti, une ex-fiancée). Oubliez que c’est devenu
un « tube ». Elle se joue dans l’esprit d’une bagatelle ou du lied de Schubert, Marguerite au rouet.

Molto grazioso (indication ajoutée par Beethoven en 1822)

u.c. (Una corda)

Ici, plus parlant, et plus encore à la reprise


Caractère plus insistant
Tenu

Respecter le changement de main, esprit grazioso

Détendre un peu pour modulation,


arrivée Fa majeur lumineux

t.c. (Tre corde)


Ici, caractère plus tendre et heureux
13

À la « Scarlatti », aéré et clair – volubile


Un peu plus brillant encore

Un peu interrogatif, sans écourter la croche pointée

+ (Sensible)
14

Schubert est là !

Basse fondue
et palpitante

Écouter plus
la basse

1
Colorer le
Mystérieux
grave pour les Vivre
harmonies les silences
en suspens.
Ne pas
les écourter

Éclairer majeur
15

S’envoler, plus poétique que virtuose

u.c.
En vibrato, avec usage subtil de la pédale

Ne pas
s’asseoir !
Soulever
S’enfuir poignet
souple
16

Chopin Valse en la mineur


par Simon Zaoui CD plage 7
Valse triste avec des élans d’espoir.
légère et main droite legato, chantante…

La mineur Do majeur La mineur

Les accords légers et identiques

Timbrer les basses pour qu’elles soient mélodiques


Do majeur
La mineur/etc.

Idem
Attention au changement
de notes main gauche La mineur

Attention au changement de notes main gauche


Doux et souple, ralentir
si nécessaire

Attention au changement de notes main gauche


17

Même ornement
Joyeux, et brillant, en La
majeur ! Animer le tempo
La majeur

Même ornement

La mineur
18

Debussy Clair de lune


par Anne Quefélec CD plage 8
Verlaine rôde, sentiment d’extase. Pas de tristesse, nocturne lumineux.

Garder le pouls
dans la mesure Sans écourter
Timbrer

Éclairer sans forcer

Écouter le mystère Ré b
19
Sans « déformer »…
Flottant, poids souple sur chaque harmonie Plus legato

pp Encore

Élan Suspendre le tempo


Long

Sans forcer

Épanchement
tendre
Plus mouvant

u.c. (Una corda)


Basses profondes
20 (Travailler aussi en chantant vocalement, pas au piano,
pour trouver le phrasé juste et la respiration)
Graduer progressivement
Crescendo, pas trop tôt forte
Sans diminuer

1
Réponse

Ici, changer de couleur

t.c. (Tre corde)


Suivre la basse

Chanter

Caractère
plus exalté

Suivre toujours la basse


Écouter « Ariettes oubliées », 21
« Voici des fruits, des fleurs »,
« Sur votre jeune sein, laissez rouler ma tête »
Appui, expressif pour élan

Aboutir ici Plénitude plus que virtuosité Ici seulement Écouter 2nde augmentée

Garder
la pédale

« Laissez-la s’apaiser de la bonne tempête »


Poco a poco

Écouter

Écouter la réponse de la basse, chanter legato Meno


22

Timbre lumineux Un peu hésitant


Ce Mi b est long

Arpège en vibration, souvenir lointain

Faire sonner ce Fa Comme une cloche, le lâcher


persistant Un peu avec pédale

Écouter

4
23

Écho

Autre cloche
Debussy voulait
vraiment cet accent
,
()

Dans le rêve

Égal sans agiter

Ne pas « articuler » !
Les doigts bougent
à peine. Caresser le clavier

Substituer plus tard Lumineux, émerveillé, dolcissimo

En croisant les mains, le geste


d’envol est plus beau

Ne pas laisser retomber


les mains trop tôt !
24

Beethoven/Moszkowski L’Empereur : Adagio un poco moto


par Simon Zaoui CD plage 9
La main droite de l’introduction au fond du clavier legatissimo et en écoutant la longueur des sons. La main gauche pizzicato,
pédales possibles après chaque attaque de m.g. pour aider le legato de la m.d. À partir de la mesure n°5, legatissimo m.d./m.g.

Seulement les cordes à l’orchestre

La double-croche très calme et chantée Écoutez les silences de l’orchestre

Hautbois, clarinettes, l’orchestre s’élargit Cadence rompue : Suspension avant


surprise, question la cadence parfaite

Flûte
25

Main droite portamento, lourée Appui expressif


Faites sonner sur la liaison

Piano solo

Appui expressif
sur la liaison

Binaire, penser deux croches égales comme un duolet en ternaire

Grand legato main droite.

Idem, la croche est binaire

Sans presser les doubles,


c’est une petite cadence

Orchestre
Modulation intense Ré majeur
26

Appui expressif
Ré majeur sur la liaison

Appui expressif
sur la liaison

À nouveau binaire

Veiller à l’égalité de la valeur


de base qu’est la noire

À partir de la mesure n°34, coupure de Moszkowski. Toute la coda est un arrangement qui
mélange les doubles-croches célestes du soliste au thème de l’introduction à l’orchestre

Thème 1 comme au début. Bien timbrer et veiller à suivre lors des passages m.g./m.d.

(Thème principal)
27

Thème octavié : ouvrir le son

Silence comme mesures n°7 et n°8


28

Mozart Sonate K. 331 : thème Andante grazioso et variations no1, no3 et no4
par Anne Quefélec CD plage 10
Fraîcheur pastorale. Esprit d’enfance.

~
− 46

Balancement
précis
du rythme
de sicilienne

Éclairer
Léger

Varier les plans lors des reprises


Respirer

Contraste
Giocoso

Léger
29

Plus dolce Respecter phrasé


1 3 3 2 1
4
3 2 1 4
3
,
À peine ralentir
()

Suivre la basse

(,)
Affirmer sans dureté

La mineur
Sentiment de désolation, désenchantement

Sinuosité mélodique, très legato 1 2 2 3 4


1 2 3 3
1 2
3 2

4 5

Tenir un peu la basse

Glisser pour legato

5 3 1 2 3 1

5 4
30

Garder la direction de la ligne

ten.

Sans pédale
Ici, caractère diférent, plus romantique. Écouter le dessin de la basse
Le son parle plus.
On peut soutenir plus la basse à la reprise
2 1 4 1 2 3 3 2 1
2 5 2
1 3

2 1 2 3
2 3

Parlant

1 3 2 4 3 2 1 3 2 3
4 3 5 2

Ten.

4
5

Sans pédale
31

Après la tristesse, la lumière revient – comme un baume


Reflet céleste, rêve, apesanteur de ce cristal !

L’accompagnement de la main droite peut se colorer à la reprise, plus timbré

u.c. (Una corda)

(),

Charmeur, personnage d’opéra, Suzanne ?


,
Pas nerveux
() 5

t.c.(Tre corde)

Plus pianissimo, la dernière fois (reprise)

À peine ralentir
32

Chopin Prélude no7 op. 28


par Simon Zaoui CD plage 11
Très courte mazurka rêveuse, soyez précis avec la pédale indiquée.

Jouer les deux premières notes de la m.d.


avec le pouce. Si ce n’est pas possible,
arpéger ou enlever le La # du bas de la m.d.

Schubert Ländler D. 378 no1


par Simon Zaoui  CD plage 12
Sautillant, brillant, avec une main gauche légère dans la première partie. Dans la seconde, timbrez les 1ers temps main gauche.

Vivace

Première fois, forte


Seconde fois, piano
33

Albéniz Tango
par Simon Zaoui CD plage 13
À mi-chemin entre le tango et la habanera, cette pièce, extraite de la suite España, doit être jouée
dans un tempo modéré et souple, avec une expression intense. Lâchez les notes dans la pédale et sculptez le son,
rusques, t

Con ped

Un peu brusque et en diminuant rapidement Main gauche : le 2e temps de chaque mesure toujours détaché et bien rythmé

Marquer le détaché,
un peu coquin

Si mineur, plus sostenuto et dramatique

Rythme de habanera main gauche


34

Si mineur, intense

Statique jusqu’à trouver la sortie, mesure n°31

Un peu moins vite

Rêveur
Fa # majeur, exubérant

Rythme m.g. toujours


exact, même dans
Baigné de pédale l’alanguissement

Surprenant et intense : transition qui ramène au Ré majeur initial


35

Les triolets glissants et souples Comme un écho

Si b majeur

Large
36

Brahms Valse op. 39 no15


par Simon Zaoui CD plage 14
Carrure : longueur de la phrase musicale, en général de quatre mesures. Ici, visez toujours la 3e mesure de chaque carrure (n°3,
n°7…), sauf dans la seule carrure de six mesures (n°10 à n°15) où l’appui est sur la dernière mesure (n°15). C’est essentiel pour
l’interprétation musicale : vous donnerez une meilleure direction à vos phrases et serez au plus près des intentions du compositeur.

Marquer les 2e et 3e temps,


Carrures plus séparés et articulés
de quatre
mesures

Les arpèges délicats comme des pizz. Marquer les 2e et 3e temps,


d’instruments à cordes plus séparés et articulés
Carrure de six mesures

Marquer les 2e et
3e temps, plus séparés
et articulés

Reprise des mesures n°1 à n°15

Timbrer aussi la voix inférieure de la sixte


37

Avec un son délicat et sans heurts


38

DE THOMAS ENHCO
Les Feuilles mortes (improvisation d’après Joseph Kosma) CD plage 15
Thème incontournable du répertoire des standards de jazz.
Retrouvez tous les conseils pour improviser pp. 58-61.
39
ANNE SIMON THOMAS
QUEFFÉLEC ZAOUI ENHCO

3-4 24-27
Bach Beethoven/
Le Clavier bien tempéré : Moszkowski
Prélude n°8, Livre I L’Empereur :
Adagio un poco moto
5-8
Couperin 28-31
Les Barricades mystérieuses Mozart
Sonate K. 331 :
9-10 thème Andante grazioso
Mozart et variations n°1, n°3 et n°4
La Tartine de beurre
32
11 Chopin
Schubert Prélude n°7 op. 28
Ländler D. 366 n°3
32
11 Schubert
Schubert Ländler D. 378 n°1
Ländler D. 366 n°12
33-35
12-15 Albéniz
Beethoven Tango
Lettre à Élise
36-37
16-17
Brahms
Chopin Valse op. 39 n°15
Valse en la mineur
38-39
18-23
Debussy
LE JAZZ
Les Feuilles mortes
Clair de lune (improvisation)

AVEC L’AIMABLE PARTICIPATION DES ÉDITIONS HENRY LEMOINE