Vous êtes sur la page 1sur 108

32 PAGES DE

PIANISTE N°114

PARTITIONS
MOZART
LA FLÛTE ENCHANTÉE
DON JUAN
JOUER, PROGRESSER & SE FAIRE PLAISIR ! BELLINI
NORMA
GLUCK
ORPHÉE ET EURYDICE
BIZET
CARMEN

L’OPÉRA
AU PIANO
BELGIQUE, GRÈCE : 9,20 €, PORT CONT., ITALIE, LUX : 9,90 € - CANADA : 12,50 $CAN - DOM : 9,20 € - NOUVELLE CALÉDONIE : 1 150 XPF - POLYNÉSIE : 1 300 XPF - SUISSE : 15,10 CHF

Jouez les plus grands tubes


du répertoire lyrique

GRAND ENTRETIEN
Jean-Yves Thibaudet

REPORTAGE
Pianiste chef de chant,
un métier de l’ombre
JANVIER-FÉVRIER 2019

L 19131 - 114 - F: 8,90 € - RD


18 ème
Piano
CamPus
Piano CamPus Festival :
19 janvier au 14 Février 2019
Concerts gratuits, masterclass, sensibilisations

ConCours international de Piano :


15 au 17 Février 2019
Jean-François Heisser, Président du jury
Jean-Charles Gandrille, Compositeur invité

Infos / Résa :
concerts@piano-campus.com
01 34 35 18 53
www.piano-campus.com
Pianiste est une
publication bimestrielle
Pianiste
Société éditrice
EMC2 – SAS au capital
de 600 000 euros
18 rue du Faubourg-
du-Temple, 75 011 Paris
Tél : 01 47 00 49 49
RCS 832 332 399 Paris
DIRECTION
Président et directeur
de la publication :
Jean-Jacques Augier
Directeur général :
Stéphane Chabenat
Adjointe :
Sophie Guérouazel

Fantômes
RÉDACTION
Rédactrice en chef :
Elsa Fottorino
Secrétaire de rédaction :
Chantal Ducoux
Directrice artistique :

& fantasmes
Isabelle Gelbwachs
Rédactrice-graphiste :
Sarah Allien
Iconographe :
Cyrille Derouineau
Illustrations de couverture :
vectorpocket-freepik.com
ui n’a pas rêvé un jour de voir été dans sa loge, mais il la voyait comme

Q
Illustrations : Éric Heliot.
Portraits : Stéphane Manel. ressurgir sous ses yeux un être si elle eût été vivante, devant ses yeux. […]
ONT COLLABORÉ cher, admiré, convoité, disparu ? C’était un simple artifice d’optique lorsqu’un
À CE NUMÉRO Imaginez : le froissement d’un foyer puissant éclairait ce portrait placé
J. Cahen, A. Cochard,
M. Dalberto (pédagogie), tissu, l’intensité d’un regard et devant un miroir, la Stilla apparaissait, par
B. Désormières, T. Enhco cette voix qui vous désarme et s’envole réflexion, aussi “réelle” que lorsqu’elle était
(pédagogie), A. Galliari, A. Giger,
N. Haeri, L. Heliot, J.-P. Jackson, vers vous, céleste. Un envoûtement ? Une pleine de vie et dans toute la splendeur de
M. Khong, D. Poncet (jeux), malédiction ? C’est la question que l’on peut sa beauté. » L’auteur nous décrit ni plus ni
J.-M. Molkhou,
A. Sorel (pédagogie), se poser face au développement des holo- moins un hologramme avant l’heure. Lisez
P. Venturini, S. Zaoui (pédagogie). grammes. Récemment, la Callas a entamé, Jules Verne, vous lirez l’avenir.
Publicité et développement « grâce » à une société américaine, une Mais rapidement, l’enfant émerveillé cède
commercial
imarnier@classica.fr longue tournée posthume. Son spectre la place à l’adulte saisi d’effroi. De quel droit
01 47 00 75 64 – de couleurs et de sons – joue à saute- ressuscite-t-on les morts ? Par amour de
Abonnements
Service abonnements continents depuis l’automne et on nous l’art ou par appétit morbide ? Les chan-
4, rue de Mouchy, promet encore de nouvelles dates. teuses, plus que n’importe quels artistes,
60438 Noailles Cedex
Tél. : 01 70 37 31 54 L’enfant qui sommeille en nous convoquera semblent faire l’objet de fantasmes « holo-
abonnements@pianiste.fr Jules Verne et son Château des Carpathes grammiques » (inutile de s’attarder sur
Tarifs abonnements
France métropolitaine
dont l’histoire semble avoir été modelée le cas de ce japonais qui a épousé l’ho-
39 euros - 1 an sur le futur. « Nous sommes d’un temps où logramme d’une pop star virtuelle ni sur
(soit 6 nos + 6 CD) ; tout arrive, – on a presque le droit de dire où la prochaine tournée d’Amy Winehouse).
59 euros
(soit 10 nos + 10 CD) tout est arrivé. Si notre récit n’est point vrai- Le fantasme de l’opéra est au cœur de ce
Vente au numéro : semblable aujourd’hui, il peut l’être demain, numéro de Pianiste. Et dans nos pages, le
À juste Titres
Tél. : 04 86 77 81 28 grâce aux ressources scientifiques qui sont fantôme de la « Voix du siècle » n’est jamais
www.direct-editeurs.fr le lot de l’avenir », prévient le narrateur au loin, il hante la mélodie de « Casta Diva »,
PRÉPRESSE début d’un récit visionnaire. L’histoire est dont nous publions un arrangement pour
Key Graphic
Imprimerie Roularta Printing celle d’un baron maladivement épris d’une piano, indissociable de son timbre sombre,
Imprimé en Belgique chanteuse, la Stilla, que la mort soustrait à puissant, inimitable. Chanter cet air, c’est
Distribution MLP la scène mais non point à ses fantasmes. Il l’invoquer. Ainsi, toutes les incantations
Diffusion en Belgique :
AMP, rue de la Petite-Île, conçoit alors, avec l’aide d’un scientifique, sont permises, vous pourrez (ré)incarner la
1 B-1070 Bruxelles une machine qui la rend à la vie : « Non seu- Callas à loisir... dans votre salon. ■
Tél. : + 32(0)252 514 11
E-mail : info@ampnet.be lement il entendait la Stilla, comme s’il eût Elsa Fottorino, rédactrice en chef
N° DE COMMISSION
PARITAIRE : 0323 K 80147
N° ISSN : 1627-0452
DÉPÔT LÉGAL : 3e TRIM. 2018

Les indications de marques et adresses


qui figurent dans les pages rédactionnelles
sont fournies à titre informatif, sans aucun
Retrouvez Pianiste sur vos tablettes
but publicitaire. Toute reproduction de textes, et smartphones.
photos, logos, musiques publiés dans ce numéro
est rigoureusement interdite sans l’accord
express de l’éditeur. Ce numéro comporte
Decouvrez nos vidéos pédagogiques
un CD jeté sur l’ensemble de la diffusion. sur notre chaîne YouTube.

PIANISTE ❘ janvier-février 2019 ❘ 3


OFFRE
EXCEPTIONNELLE
Abonnez-vous à
1 AN
6 numéros
+
200 pages
de partitions
+
6 CD, pour vous guider
dans l’interprétation
des partitions

39 €
SEULEMENT
au lieu de 68,35 €

+
EN CADEAU
LE RECUEIL
« Les plus beaux standards
du jazz pour les nuls »
(30 partitions
incontournables)

JE M’ABONNE À PIANISTE
Bulletin à renvoyer complété et accompagné de votre réglement à PIANISTE - Service abonnements - 4 rue de Mouchy 60438 Noailles Cedex

PIPA114
OUI, je désire bénéficier de votre offre exceptionnelle : Ci-joint mon règlement par :
Chèque à l’ordre de EMC2 Carte bancaire
1 an d’abonnement à PIANISTE (6 numéros)
+ Les plus beaux standards du jazz pour les nuls N° :
pour 39 € seulement au lieu de 68,35 €. Expire fin :
Date et signature obligatoires :
Nom : ...................................................................................................................
Prénom : ............................................................................................................
Adresse : ............................................................................................................
Offre valable en France métropolitaine jusqu’au 30/06/2019 et dans la limite des stocks disponibles.
................................................................................................................................. Vous pouvez acquérir séparément chaque numéro de PIANISTE au tarif de 8,90 €. Conformément à la
loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification des
données que vous avez transmises, en adressant un courrier à PIANISTE. Les informations requises sont
Code postal : nécessaires à PIANISTE pour la mise en place de votre abonnement. Elles pourront être cédées à des
organismes extérieurs sauf si vous cochez la case ci-contre . Conformément à l’article L221618 du code
Ville : ..................................................................................................................... de la consommation, vous bénéficiez d’un délai de rétractation de 14 jours à compter de la réception du
premier numéro de l’abonnement en adressant un courrier à Pianiste Service Abonnements, 4 rue de
E-mail : ................................................................................................................ Mouchy 60438 Noailles Cedex.

PIANISTE EST ÉDITÉ PAR EMC2 - SAS AU CAPITAL DE 600 000 € - 18 RUE DU FAUBOURG DU TEMPLE, 75011 PARIS
SOMMAIRE
MAGAZINE
3 Édito
6 En bref Actus, hommage…
26 8
9
Les pépites du Web
À huis clos avec Negar
Yoann Bourgeois
10 Demandez le programme
Les essentiels de l’hiver
12 L’abécédaire de Robert Doisneau
14 Tour de France du piano
15 Javier Perianes, le coloriste andalou
16 Portrait, Pavel Kolesnikov
18 Le coin des enfants
19 À voir, à écouter
20 Concours & masterclasses
22 Jeune talent Théo Fouchenneret

ANDREW ECCLES
24 EN COUVERTURE :
LE FANTASME DE L’OPÉRA
26 Le grand entretien
Jean-Yves Thibaudet
32 Histoire Liszt et la transcription
PÉDAGOGIE 36 Reportage Opéras de Paris et de Lyon :

LES PLUS BEAUX


les pianistes de l’ombre
44 40 Vie de légende Jorge Bolet

THÈMES D’OPÉRA 44
PÉDAGOGIE
Les plus beaux thèmes d’opéra
Les œuvres incontournables 46 La leçon De l’art de chanter sa partition
pour apprendre à chanter au piano 48 Avant de commencer… Échauffement
50 La masterclasse…
de Michel Dalberto
54 Apprenez à jouer avec Simon Zaoui
58 Le jazz de… Thomas Enhco

12 SUIVEZ LE GUIDE !
62 Pianos à la loupe
Les pianos de… Lucas Debargue
64 Reportage chez Steingraeber à Bayreuth
66 Trois pianos droits bon marché
68 Notre sélection
40
DE PARIS

CD, livres, partitions


72 Mots fléchés
PHILHARMONIE

73 Courrier des lecteurs


74 Le clavier des écrivains
Jacques Perry-Salkow

36 LE CAHIER
DE PARTITIONS
32 PAGES DE TRANSCRIPTIONS
ET PIÈCES ORIGINALES DE
LISZT, BELLINI, BIZET, MOZART,
BRIDGEMANIMAGES

GLUCK... COMMENTÉES
PAR MICHEL DALBERTO ET
SIMON ZAOUI, SANS OUBLIER
SDP

LE JAZZ DE THOMAS ENHCO


PIANISTE ❘ janvier-février 2019 ❘ 5
En
Le retour du

SDP
Grand Échiquier
CONCERTS À MOSSOUL
L
’émission cultu-

L
relle mythique de a symbolique est très forte ment à la triste notoriété : les per-
France 2, créée et les images saisissantes : à sonnes condamnées pendant les trois
en 1972 et animée Mossoul, un ensemble de années d’occupation de la ville par
j u sq u ’e n 1 9 89 pa r musiciens a joué en plein air l’État islamique étaient précipitées du
Jacques Chancel, devant l’immeuble déla- 6e étage. Le climat est loin
revient cet hiver sur bré de la Compagnie Reconstruire d’être apaisé et le deu-
vos écrans, présen- nationale d’assurances. xième concert s’est tenu
tée par Anne-Sophie Le violoncelliste Karim la ville, deux jours seulement
Lapix. Cette nouvelle Wasfi, ancien chef de lutter par après le premier attentat
version accueillera l’Orchestre symphonique à la voiture piégée depuis
trois artistes princi- national d’Irak, a réuni les arts. la libération. Plus grand
paux venus d’univers une formation compo- défi que de reconstruire
différents. Le ténor sée de professionnels, professeurs et la ville, celui de changer les menta-
Roberto Alagna et la étudiants de l’université de Mossoul, lités et de lutter par les arts contre
soprano Aleksandra pour deux concerts au pied du bâti- le conservatisme social et religieux.
Kurzak inaugure-

Lucchini,
ro n t l ’ é m i ss i o n e n
direct du palais des
Beaux-Arts de Lille, le
20 décembre à 21 h 00.
ennemi
STEPHANE GRANGIER

Au concours de cette

du piano
soirée, l’Orchestre
national de Lille sous
la direction de son chef
Alexandre Bloch.
en gare
Piano rouge pour gilets jaunes « Le mec qui
JB MILLOT

s’emmerde, qui n’est


➜ Les gilets jaunes, revendiquant un meilleur pas Glenn Gould,
pouvoir d’achat, ont manifesté des manières qui n’est pas Murray
les plus diverses, aussi improbables soient-elles.
Samedi 1er décembre, le blocage de l’autoroute
Les talents de l’Adami Perahia, qui n’est donc
pas l’élite, il a le droit
A9 au niveau de Bessan dans l’Hérault a pris aux Bouffes du Nord d’exister mais chez lui !
[…] Si c’est un vieux
Pages réalisées par Aude Giger

la forme

L
d’une ronde ’Adami (société civile qui gère les droits des gratteur un peu bas de
dansante de artistes) présente ses « talents » lors d’un gamme, il nous impose
gilets jaunes, concert des révélations classiques au Théâtre son imperfection […]
tournant des Bouffes du Nord le 28 janvier prochain et les gens font “ah,
autour d’un à 20 h 00. Parmi eux, le pianiste Tanguy de c’est sympa, il s’est
piano rouge au Williencourt, remarqué tant pour ses prestations exprimé !” » (Interview
son d’improvi- de soliste que pour ses qualités de chambriste pour l’émission
sations en et dont la discographie compte déjà deux Stupéfiant ! de Léa
SDP

plein air. enregistrements. Salamé)

6 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019


Pianiste se joint à l’hommage
HOMMAGE des proches de Xavier Abraham,
président et fondateur de l’entreprise
Saico S.A. basée en Alsace et
spécialisée dans la distribution
d’instruments de musique.

COMME
DES
BASE HOLOGRAMS
FREIRE
La Callas Jeudi 28 février 2019
Vendredi 1er mars 2019

ressuscitée 20h
Strasbourg
Palais de la musique

L
a Callas vit encore adoptées par une comédienne et des congrès
intensément dans le équipée de capteurs, et la voix
cœur des mélomanes légendaire a été isolée de son
quarante et un ans après accompagnement sur des Brahms
sa mort. Son hologramme a bandes pour la plupart de plus Concerto pour piano et orchestre
ému la salle Pleyel lors d’un de cinquante ans d’âge. n° 1 en ré mineur op. 15
récital, le 30 novembre dernier, La prouesse technologique n’est
soutenu par un orchestre, lui, pas sans poser des questions Dvořák
très palpable. Cette expérience éthiques. Après Michael Jackson Symphonie n° 8 en sol majeur,
hors norme a pu se faire grâce ou l’humanoïde Hatsune Miku, Tchécoslovaque , op. 88
à un impressionnant travail de jusqu’où l’industrie musicale
réincarnation de la chanteuse. exploitera-t-elle le filon ? En
Des images colorisées ont attendant, les vivants n’ont qu’à Constantin Trinks direction
été apposées sur les postures bien se tenir… Nelson Freire piano

Jeff Goldblum,
acteur et pianiste
➜ « La musique est source de
tous les sentiments humains »,
UNIVERSALMUSIC

affirme le célèbre acteur


américain Jeff Goldblum, connu
pour son rôle dans le film Infos et réservations :
américain Jurassic Park. Pianiste
fou de jazz, il dévoile sa passion au grand jour en sortant un tout 03 68 98 68 15
premier album, « The Capitol Studios Sessions », convaincu par philharmonique.strasbourg.eu
les directeurs du label Decca de se lancer dans cette nouvelle
aventure à la suite d’une prestation sur la BBC en 2017.

PIANISTE ❘ janvier-février 2019 ❘ 7


PÉPITES
DU

SDP
Découvrez les meilleurs comptes Instagram, applis,
sites Internet pour vous connecter en musique. NOUVEAU SUR LA TOILE
SO CLASSIQ!
L
a promesse de la plateforme tout juste en
ligne, So Classiq : 550 000 articles, vidéos
et concerts de musique classique (opéra
inclus) pour permettre une navigation intuitive
à travers dix siècles de musique et en cinq
langues! Une initiative indépendante développée
par Laurent Houmeau, expert en management,
qui a, par ailleurs une pratique de pianiste de
jazz amateur. L’outil est le fruit de deux ans de
travaux misant sur les capacités de l’intelligence
artificielle qui permet de présenter les contenus
les plus exhaustifs sur toutes les entrées
possibles : œuvres, interprètes, chefs d’orchestre,
compositeurs… Il propose un accès gratuit à
l’ensemble du répertoire de musique classique
grâce à la construction d’une infrastructure
extensible assise sur le Big Data. Le site sans
publicité s’engage dans une démarche éthique en
collectant un nombre minimum de données sur
ses utilisateurs. Plutôt que de représenter une
SDP

menace pour les sites spécialisés il leur donnerait


une visibilité et favoriserait le développement
YOUTUBEURS d’une communauté sur Internet. ■

JEUNES MÉLOMANIAQUES RÉVÉLATION DU NET

O
n les appelle youtubeurs : et n’hésite pas à opérer des
ils sont vidéastes, jeunes,
imaginent du contenu
rapprochements entre musique
grégorienne et rap. Les amateurs La double vie
sur des sujets variés, les
réalisent, montent des vidéos
et gèrent leur communication
d’opéra navigueront quant à eux
sur la chaîne « L’opéra et ses
zouz » de Mia Mandineau qui
d’Alice Taglioni
S
sur les réseaux sociaux. La affiche un nombre d’abonnés ur son compte Instagram, l’ancienne
musique classique trouve sa encore modeste (environ 3 000). miss Corse célèbre pour son rôle dans
part sur YouTube. La chaîne de Certaines institutions n’hésitent La Doublure, lève le voile sur sa double
Guillaume Benoît, « Révisons nos pas à faire appel à eux pour vie. Ses 63 500 abonnés ont pu découvrir le
classiques », qui décrypte avec capter un public plus jeune. Mia 3 décembre dernier sa prestation au piano sur le
humour les grandes œuvres du Mandineau présente d’ailleurs ses coup d’une « inspiration du jour un peu agitée »,
répertoire et explore la vie des coups de cœurs sur les vidéos de seconde vidéo home made faisant suite à une
compositeurs, comptabilise à ce lancement de la saison 2018-2019 première du même ordre en novembre. On y
jour près de 45 000 abonnés. du Théâtre des Champs-Élysées. découvre les talents musicaux de l’actrice qui a
Avec « Scherzando – La Musique Leur point commun, ils ont la longtemps étudié le piano au conservatoire et
badine », la jeune musicologue fibre pédagogique, associée à une suivi les classes à horaires aménagés du lycée
normande de 27 ans, Marguerite fraîcheur et une liberté de ton qui Racine. Si elle s’est choisi un autre destin à 20 ans,
Pleintel, déconstruit les clichés fait tomber certaines barrières. ■ il est peu de dire qu’elle a gardé la main ! ■

8 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019


La règle du jeu
Dans ce numéro, est appelé à la barre Yoann Bourgeois.
Tout à la fois acrobate, danseur, jongleur, il évoque avec nous ses
différents vertiges musicaux.

P
AVEC Votre premier souvenir
musical ?
Quel est le prochain
concert prévu ?
arfois, il suffit d’envisager un simple mot
sous une acception plus large pour se libé-
La Loue, cette rivière qui Patrick Watson au rer d’un mal-être, comme si, en effet, tout
NEGAR passait devant la maison.
Votre plus beau
Trianon.
Quel morceau faudrait-
ne tenait qu’à une question de point de
vue. Du mot « jeu », Yoann Bourgeois,
souvenir musical ? il recommander pour artiste de cirque et metteur en scène – notamment
À HUIS CLOS

La traversée solitaire de convaincre d’aimer ou de plusieurs spectacles créés avec les pianistes
la forêt de Chaux, dans la de se réconcilier avec la Célimène Daudet, Vanessa Wagner ou encore
nuit noire, adolescent. musique classique ? Alexandre Tharaud – en tire ainsi la plus généreuse
Votre dernière Nacht und Träume, de substance : « Il y a dans le jeu, un merveilleux para-
réflexion sur la Schubert, un lied qui doxe, une idée, à la fois de liberté, et de conformité
musique ? porte l’essence même du naturelle aux règles. Il est en effet impossible de
Sur la musique comme lied, quelque chose de la forcer une personne à jouer si elle ne le désire pas,
toute forme d’art en ritournelle et la mais lorsqu’elle accepte, elle en respecte nécessaire-
général ; rendre consolation. ment les règles au risque que le jeu ne perde de sa
perceptibles des forces Comment transmet-on saveur. » Et pour perpétuellement garder cette
qui ne le sont pas, des le goût de la musique saveur, il faudrait étendre l’idée de jeu à tous les
phénomènes inouïs, classique ? domaines de la vie : « Je considère le joueur comme
l’impalpable. En l’écoutant et en une sorte de modèle d’humanité car petit à petit, par
L’œuvre que vous ne prenant conscience de l’idée du jeu, il réussit à transformer toute contrainte
vous lassez pas l’intensité du présent. en règle du jeu. » Alors, comme par enchantement,
d’écouter ? Les 3 compositeurs que de la soumission, on parvient à l’émancipation. Et
Lift your skinny fists like vous inviteriez à votre la genèse de cette métamorphose est la suivante :
antennas to Heaven, de dîner idéal ? « Moi qui, comme beaucoup d’adolescents, éprou-
Godspeed You ! Black Thom Yorke, Franz vais des difficultés avec les règles, envisager la vie sous
Emperor. Schubert, Miles Davis. l’angle du jeu m’a sauvé. » Ceci, pour notre plus
Le chef-d’œuvre qui Les 3 interprètes ? grand bonheur. ■
vous ennuie, qui vous Félix Lajkó, Denis Lavant,
« tombe des mains » ? Nina Simone.
Aucune réellement… Je Et s’il fallait rendre un
considère toute œuvre hommage ?
d’art comme une Le pédagogue Alexandre
expérience, alors même Del Perugia. Il m’a laissé
l’ennui, dans le domaine entrevoir la profondeur
artistique, devient digne infinie qu’il y a dans le jeu
d’intérêt. artistique.
Le morceau que vous
rêveriez de jouer en
public ?
Famous blue raincoat, de
Leonard Cohen. SON ACTU
L’avocate La salle de concert ✔ Création de la pièce
pénaliste et dans laquelle vous Requiem [Fragments], les
pianiste émérite
rêveriez de le jouer ? 9 et 10 juin 2019 aux Nuits
Negar Haeri
propose une Les ruines à ciel ouvert de Fourvière à Lyon puis en
rencontre avec de l’abbaye de San représentation du 25 au
GÉRALDINE ARESTEANU

un passionné Galgano dans la province 28 juin à la Seine musicale


de piano qui se de Sienne. Un lieu de Paris (version scénique
dévoile à travers merveilleux ; durant les du Requiem de Mozart avec
les œuvres qui concerts, on lève la tête Insula orchestra et Laurence
l’ont marqué. et on voit les étoiles… Equilbey).

PIANISTE ❘ janvier-février 2019 ❘ 9


DEMANDEZ LE PROGRAMMEI

LES ESSENTIELS
DE L’HIVER
FESTIVALS une programmation dense,
des solistes internationaux,

Le plus des jeunes talents… Et tout

MARCOBORGGREVE
ce beau monde est réuni
populaire pour l’essentiel sur un
seul et même lieu : la Cité
La Folle Journée des congrès, une ruche

SDP
de Nantes effervescente pendant toute
30/01 au 3/02 Folle Journée de Nantes ? la durée du festival. ou Rougemont. Dirigée par
Des concerts d’une heure, « Carnets de voyage », c’est Renaud Capuçon, cette
➜ 25 ans d’existence des billets gratuits ou à le thème de cette édition nouvelle édition qui met l’alto
et un succès jamais prix modeste (vous ne anniversaire, l’exact pendant à l’honneur, avec Gérard
démenti. L’année dernière, débourserez jamais plus de de la thématique 2018 qui Caussé, promet de beaux
135 000 billets avaient été 30 €), un esprit de famille, mettait l’accent sur l’exil. Les moments chambristes en
vendus. Mais quelle est donc des artistes fidèles, comme artistes voyageurs, Haydn, altitude. Un cadre idyllique
la recette de René Martin, Anne Queffélec, Claire Désert, Liszt, Rachmaninov, Grieg, mais pas à la portée de
directeur artistique de la Abdel Rahman El Bacha…, Saint-Saëns, Messiaen… toutes les bourses. Pour
seront de la partie. La le budget, prévoyez entre
manifestation accueillera pas 30 et 150 francs suisses
moins de 2 000 interprètes par concert, et 190 francs
parmi lesquels Lucas suisses pour les dîners de
Debargue, Boris Berezovsky, gala avec les artistes au
Nathanaël Gouin, Claire- Gstaad Palace. So chic !
Marie Le Guay, Florent
Boffard… On ne peut que Le plus
SDP

Green Book : sur CINÉMA


souhaiter bon vent à cette
nouvelle traversée musicale ! spirituel
Festival Présences
les routes du sud Le plus VIP 12 au 17/02
Sommets musicaux ➜ Le festival de musique
Prix du public à Toronto, nommé aux Golden
de Gstaad contemporaine organisé par
Globes, favori dans la course aux Oscars, le Radio France rend hommage
25/01 au 2/02
film de Peter Farrelly sort en salles le 23 janvier. au compositeur et essayiste
➜ Au milieu des montagnes allemand Wolfgang Rihm.

L
e réalisateur améri- face aux situations les plus enneigées, vous pourrez Une vaste monographie
cain signe un nouveau éprouvantes. À chaque étape vous réchauffer au son du est consacrée à cet artiste
long-métrage qui retrace de leur parcours, ils s’appuient piano d’András Schiff ou prolifique, auteur de
dans l’Amérique ségrégation- sur le Negro motorist green des sœurs Labèque dans 400 œuvres qui embrassent
niste un épisode de la vie du book, fameux guide à l’usage le cadre des églises intimes tous les genres, du quatuor
Pages réalisées par Elsa Fottorino

pianiste noir Don Shirley. des Afro-Américains qui leur et pittoresques de Saanen, à cordes à l’opéra. Influencé
Dans ce road movie, Tony Lip indique les rares hôtels, res- Gstaad (photo bas de page) aussi bien par l’art pictural
(Viggo Mortensen) conduit taurants, stations-service, et (Rembrandt) que par la
Don Shirley (Mahershala Ali), autres établissements, où ils littérature, la philosophie
pour sa tournée, en 1962, de pourront se rendre sans ris- ou le théâtre (Nietzsche ou
New York aux états les plus ra- quer de violences et autres hu- Arthaud), il développe une
cistes du sud. Un territoire de miliations. Un sujet qui n’est esthétique aux affinités
discriminations sur lequel les pas sans faire écho à l’Amé- avec le romantisme mais
deux hommes devront faire rique de Trump… ■ pleinement ancrée dans
SDP

ce nouveau siècle. Pour

10 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019


le concert d’ouverture, le Rendez-vous donc pour ces traditionnel concert entre
12 février, le piano est à joyeuses bouffonneries à des amis avec Nicholas Angelich,
l’honneur avec une création prix abordables dès le mois Iddo Bar-Shaï… Côté
d’une œuvre de Rihm pour de janvier au studio Marigny concertos, les affiches sont là
piano solo par Bertrand autour du Compositeur Toqué aussi alléchantes : Yuja Wang
Chamayou (photo p. 10). d’Hervé et des Deux Aveugles (photo) avec l’Orchestre

SDP
d’Offenbach. Des spectacles de Paris et Michael Tilson
SAISONS La plus
courts, un plateau réduit et
que la musique pétille !
Thomas dans le Concerto de
Schumann, Hélène Grimaud

La plus pétillante La plus


dans la même œuvre aux
côtés du Gewandhaus de
chambriste Les Bouffes de
flamboyante Leipzig, Radu Lupu dans le
Cycle Brahms, Bru Zane, Marigny 4e de Beethoven… On trouve
Philharmonie aussi des duos inattendus :
Théâtre des 19/01 au 23/06 celui du pianiste de jazz Brad
de Paris
Champs-Élysées ➜ « Enfin une saison Mehldau et… du ténor Ian
d’opérette à Paris ! », c’est ➜ Les plus grands pianistes Bostridge ! Le programme,
15/01 au 27/05 le slogan du Palazzetto Bru se succèderont sur la scène sibyllin indique que le ténor
➜ La série « Piano 4 étoiles » Zane qui remet au goût de la Philharmonie cet hiver. chantera les compositions de
prend ses quartiers aux du jour ces réjouissances Parmi les récitals à ne pas Mehldau et qu’ils exploreront
Champs-Élysées. Actes comiques qui avaient manquer : Barenboim et des airs du répertoire. Avis
trois et quatre de l’intégrale quasiment disparu de la son intégrale des sonates aux curieux… ■
de la musique de chambre capitale. Si Offenbach reste de Beethoven ou celui de
de Brahms avec Elisabeth le maître du genre, d’autres Maurizio Pollini qui, on
Leonskaja et le quatuor à compositeurs aux noms l’espère, pourra maintenir
cordes de la Staatskapelle délicieusement désuets, sa venue (il a annulé
de Berlin. En attendant, au comme Robert Planquette récemment sa carte blanche

KIRKED WARDS
printemps, de retrouver ou Charles Lecocq, à la Fondation Vuitton).
Edgar Moreau, Nicholas figurent aussi dans cette En musique de chambre,
Angelich, Sunwook Kim… programmation audacieuse. Martha Argerich donnera son

lange permanent entre fiction tions originales composées


et réalité, c’est à la fois réel et par Christophe Cravero, qui
féerique. L’histoire est racon- est multi-instrumentiste, des
tée par André Dussolier qui morceaux de musique clas-
incarne un trompettiste ayant sique, du jazz… André avait
connu Novecento. une idée très claire du réper-
Comment s’imbriquent le toire qu’il voulait entendre.
texte et la musique ? Quel est pour vous le
André Dussolier avait à moment le plus fort du
cœur de créer un spectacle spectacle ?
organique dans lequel la mu- Quand le grand jazzman Jelly
sique ferait partie de l’intrigue. Roll Morton monte à bord

Trois questions à… Il voulait à tout prix éviter une pour lancer à Novecento un
SDP

THÉÂTRE musique illustrative et réci-


tante. Nous sommes quatre
duel au piano. Ce dernier joue
une musique décrite dans le
Elio di Tanna musiciens sur scène, piano,
trompette, contrebasse et bat-
texte de Baricco comme
éblouissante, qui disqualifie
Le pianiste joue dans Novecento d’Alessandro terie. La construction est ex- d’emblée le jazzman. Quelle
trêmement précise. André a musique choisir ? Comment
Baricco, mis en scène par André Dussollier du un souci du détail et de la pré- atteindre ce climax ? André
9 janvier au 31 mars à la Porte-Saint-Martin. cision. Il dit très modestement a trouvé une idée géniale.
ne pas s’y connaître en mu- Il s’installe au piano, tout le

E
n quoi consiste le L’enfant, Novecento, grandit sique mais il est omniscient, monde s’attend à ce qu’il joue
spectacle ? sur le bateau qu’il ne quitte il entend tout et comprend et il oppose le silence. Son re-
C’est l’adaptation du jamais, l’extérieur étant « un tout. Et c’est un virtuose de gard vit ce silence. C’est très
texte d’Alessandro piano bien trop grand pour la voix. Il sait guider les mu- fort. Chaque spectateur s’ima-
Baricco. L’action se déroule lui ». Les 88 touches du cla- siciens comme un chanteur gine alors la musique qui in-
sur un transatlantique. Des vier forment son univers et il d’opéra et possède une vraie carne la perfection. C’est mon
parents ont abandonné leur devient l’un des meilleurs pia- science du tempo. Nous inter- moment préféré. C’est d’ail-
bébé sur le piano du paquebot. nistes au monde. Il y a un mé- prétons notamment des créa- leurs celui où je ne joue pas ! ■

PIANISTE ❘ janvier-février 2019 ❘ 11


DEMANDEZ LE PROGRAMME volant dans le sillage d’un train.
Ils s’acharnaient à la poursuite
des images sans jamais vraiment
les rattraper et tombaient, exté-
nués, sur le mot FIN. »

e/ ÉCOLE
« Dans mon école idéale de
photographie, il y aurait un
professeur de bouquet et un
professeur de musique. On ne
formerait pas des virtuoses du
violon, mais on expliquerait le
rôle de la musique qui donne
une lumière sur les civilisations
passées, formation complémen-
taire très nécessaire. »

g/ GÉNÉRATION 80
Les Rita Mitsouko (photo
p. 13, bas), Les Nonnes Trop-
po, Thomas Fersen… font par-
tie des modèles de Doisneau.
Les photographies d’Higelin au
parc de la Villette, adossé à un
mur en béton (1991) ou celle de
Renaud, rue Watt (1988), font

ROBERT DOISNEAU
partie des clichés méconnus du

az
photographe.

h/ HUMOUR
On ne résiste pas à décliner

DE À
quelques légendes de photos

1912-
prises avec Maurice Baquet.
Violoncelliste nu, 1957 : « Le

1994
violoncelle est un des très rares
instruments dont on peut jouer
entièrement nu. »
Hommage à Saint-Saëns, 1957 :
« Le cygne est une sorte de
LA PHILHARMONIE DE PARIS CONSACRE UNE EXPOSITION canard distingué introduit en
À DOISNEAU ET LA MUSIQUE JUSQU’AU 28 AVRIL 2019. ELLE France par Camille Saint-Saëns.
Cet oiseau flotte très bien sûr les
PRÉSENTE UN ASPECT MÉCONNU DU PHOTOGRAPHE DONT lacs où, majestueusement, il ne
LES CLICHÉS DE MUSICIENS SONT IRRÉSISTIBLES. va nulle part. Devenu vieux, il
consent à mourir sur la scène
de l’opéra. »
a/ART DE LA la guerre. Ils ont en commun le c/ CHANSON
PHOTOGRAPHIE talent, l’imagination et l’autodé- « J’ai l’oreille complètement en j/JAZZ
« Le temps et la lumière. Ce rision. En 1981, ils publient Bal- friche pour le classique, mais la Doisneau fréquente assidûment
sont les deux matériaux du lade pour violoncelle et chambre chanson m’aide. Dans la rue, les clubs de Saint-Germain-
photographe », disait celui qui noire. Un livre de clichés sur vous sifflotez des petits airs qui des-Prés et immortalise Bill
affirmait aussi que « la réalité lesquels on découvre le violon- vous donnent du courage. » Coleman, Boris Vian, Django
n’existe pas ». celliste et son instrument dans Reinhardt…
les situations les plus cocasses. c/ CINÉMA MUET « Je fais un reportage sur Saint-
b/ BAQUET (Maurice)
PHOTOS : LA PHILHARMONIE DE PARIS

L’ouvrage, qui devait initiale- Sur la photo intitulée Cinéma Germain-des-Prés – les caves, la
« Quand nos routes se sont ment s’intituler On dirait du muet, prise en 1957, on dis- faune et les artistes, enfin tout ce
croisées, j’avais trouvé mon veau révèle l’esprit loufoque et tingue trois musiciens : une pia- qui constitue l’extrême pointe
professeur de bonheur », résu- décalé des deux comparses. niste, un violoniste et un violon- de la civilisation occidentale.
mait le photographe au sujet du celliste – Maurice Baquet, bien C’est très important ce nouveau
violoncelliste français (photo b/ BEAUTÉ sûr. La légende est la suivante : Montparnasse, pour moi, qui
p. 13, haut). Les deux hommes « La beauté échappe aux modes « Les musiciens étaient aspirés crois au vieillissement favorable
se rencontrent au lendemain de passagères. » par le film comme des papiers des archives. »

12 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019


l/ LE POINT une complainte traînante, “Tu
Pierre Betz, rédacteur en chef du ne peux pas t’figurer comme je
Point, commande à Doisneau t’aime”. Complètement déta-
un reportage sur « l’aventure chée, un rien méprisante. Un
de la musique au xxe siècle ». aimant qui fonctionnait si
Le photographe s’empare de ce bien que nous les avons sui-
sujet qu’il connaît peu et pho- vies des jours et des jours, des
tographie les acteurs majeurs Halles à l’îlot Chalon, du canal
de la création de cette époque Saint-Martin à la porte de la
en 1961 : Boulez, Schaeffer, Villette. » Un autre dimanche,
Messiaen, Dutilleux ou Jolivet. à Antony cette fois, le pho-
tographe s’émeut devant un
o/ OREILLE joueur de clairon au « petit solo
« Je prétends toujours que je mélancolique, pas guerrier pour
suis venu à la photographie un sou (photo p. 12). »
par l’oreille : j’ai raclé le violon
quand j’étais jeune à partir de s/ SATIE
l’âge de 5 ans. […] J’étais avec Doisneau est né à Gentilly,
un professeur très élégant, il tout près de chez l’auteur des
plaisait beaucoup aux dames Gymnopédies. « À deux pas d’ici,
[…]. Le pupitre était installé en il y a la maison d’Erik Satie qui
dessous d’une grande glace. On n’a pas beaucoup changé. […]
voyait la pièce derrière, je voyais Je sais peu de choses sur [sa] vie,
la demoiselle qui donnait des je sais qu’il avait beaucoup de
leçons de piano avec les che- pudeur à montrer l’endroit où
veux comme un soleil et mon il demeurait, qui était très misé-
professeur de violon l’observer rable. Alors, on l’accompagnait
avec attention. Dans mon rétro- p/ PRÉVERT (Jacques) toir quelques filles en couleurs et arrivé à la porte d’Orléans, il
viseur improvisé derrière moi, Leur amitié a traversé les décen- et la même quantité d’hommes disait : “Arrêtez votre automo-
commençait alors un ballet dont nies. Ils avaient, écrivait Pré- gris. Nous prenons place. Une bile, je vais faire quelques mètres
j’étais le chef d’orchestre… Mon vert, « la complicité du gibier des filles se dirige vers l’appareil à pied, cela me fera du bien.” Il se
sens de l’observation est devenu et du braconnier ». Doisneau à musique, met une pièce et la payait trois ou quatre kilomètres
très aigu. » raconte : « Parfois nous avons chanson de Prévert « Les Feuilles pour rejoindre sa maison. […]
vécu des situations qui avaient mortes » emplit le bistrot. La J’ai rencontré un jour à Arcueil
p/ PIANISTES l’air d’être extraites d’un de ses fille, pleine de nostalgie, nous dit un monsieur qui m’a dit : “Si
Il immortalise Yves Nat en scénarios. Une nuit je l’emmène avec un gros soupir : “Il devait cela vous amuse de voir un jour
février 1954 et György Cziffra dans un petit bar du quartier des avoir un sacré bourdon le type l’appartement d’Erik Satie, les
en 1957. Halles. Il y avait là près du comp- qui a écrit ça !” » Pourtant, c’est à choses sont encore en tas, il y a
Prévert qu’on doit cette phrase : des piles de partitions musicales,
« Il faut essayer d’être heureux, il faut se glisser entre les piles.”
ne serait-ce que pour donner Et malheureusement, comme
l’exemple. » un imbécile, j’ai dit non, je ne
me rendais pas compte de la
q/ QUALITÉS chose… “le maître d’Arcueil”! »
« La désobéissance et la curio-
sité sont les deux mamelles de t/ TEMPS
ce métier. » « Il y a tellement de gens qui
montrent des instants déses-
r/ RUE pérés qu’il faut avoir de la
Des Halles au bassin de la Vil- reconnaissance envers ceux qui
lette, Robert Doisneau a suivi montrent des instants où la vie
Pierrette d’Orient et Madame se présente de façon tonique,
Lulu, un duo voix et accordéon exaltante. C’est vrai, un instant
qui sillonnait les troquets de la de bonheur, on veut le conser-
capitale. « Un paisible dimanche ver, je me souviens d’instants
matin arrivent deux femmes et de bonheur de jeunesse où l’on
un accordéon : “On peut chan- regardait les nuages qui filaient
ter ?” L’une avait un genre trapu. en se disant “non, de non, le
Madame Lulu, registre Berthe crépuscule se prépare et cette
Sylva, chantait utile. L’autre, journée, on ne la vivra plus
accordéoniste, était bien jolie, jamais”… Oh c’est cela, cette
ma foi. Elle aussi y allait de sa envie d’agripper le temps qui
chanson, toujours la même, passe !» ■ Elsa Fottorino

PIANISTE ❘ janvier-février 2019 ❘ 13


DEMANDEZ LE PROGRAMME

TOUR DE FRANCE
du piano METZ Arsenal, le 16 janvier
Le pianiste François-Frédéric
Guy s’associe au violoniste Tedi
Papavrami pour interpréter des
sonates de Mozart, Debussy et
Beethoven.
SDP

LILLE Auditorium du Nouveau Siècle, les 7 et 8 février


Marathon Rachmaninov avec la pianiste russe Varvara
STRASBOURG
qui donne en deux soirées l’intégrale de ses concertos.
Église réformée du
Bouclier, le 1er janvier
Bach à l’orgue par Jean-
NANTES Auditorium Michel Douiller, rien de
du Conservatoire, tel pour démarrer la
le 11 mars PARIS Salle Gaveau, nouvelle année.
Seong-Jin Cho, le le 23 janvier
prestigieux lauréat Le pianiste de jazz
du Concours Chopin Martial Solal donne
2015, donnera un récital lors duquel
un récital Bach, il revisite par ses
Schubert, Chopin.

DECCA
improvisations les
« standards » du jazz.
LYON Auditorium, 17 et 19 janvier ; 1er,
2 et 3 février La Ville des Lumières accueille
trois pointures du clavier cet hiver : Benjamin
Grosvenor (Concerto n° 2 de Saint-Saëns),
CLERMONT- Nelson Freire (Concerto n° 4 de Rachmaninov) et
FERRAND Opéra, le Pierre-Laurent Aimard (Variations Goldberg).
18 mars
SDP

Chambristes hors
BORDEAUX Auditorium pair, Éric Le Sage,
de l’Opéra, les 21 et 22 février Pierre Fouchenneret,
Rendez-vous avec l’immense Lise Berthaud et
mozartien Fazil Say pour l’irrésistible François Salque se
Concerto pour piano n° 21. retrouvent autour de
Brahms et Fauré.
SDP

TOULOUSE Auditorium GRENOBLE Auditorium


des Abattoirs, le 28 janvier du Musée, le 17 janvier
Philippe Cassard se joint au « Journal intime, concert
Quatuor Hermès pour un d’imagination ! », Jean-
concert « Allemagne du Nord François Zygel vous
romantique » : Mendelssohn, réserve des surprises…
Page réalisée par Aude Giger

Schumann, Brahms.
SDP

HYÈRES Théâtre
AIX-EN-PROVENCE Grand Théâtre, Denis, le 25 janvier
MARSEILLE Opéra, le 13 janvier le 29 janvier Laurence Equilbey et son Mozart, Schumann et
Dana Ciocarlie s’attaque au redoutable ensemble Insula orchestra accompagnent Schubert sous les doigts
Concerto pour piano « Sprachgitter Nicholas Angelich dans le Concerto n° 1 de du grand romantique
Ephrem » de René Koering. Liszt. Également au programme : Fantaisie Jean-Marc Luisada.
sur les Ruines d’Athènes.

14 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019


PLEINS FEUX tournais un documentaire à autre. Il est en dehors de tous
SUR… l’Alhambra, pour un sujet sur
le lien entre musique française
les mouvements. Cela ne l’em-
pêchait pas d’être proche de
et espagnole. Et récemment Mallarmé ou Baudelaire.
encore, pour mon prochain Comment interpréter
récital à la Boulez Saal, on sa musique ?
me demandait d’imaginer un Elle est pour moi la parfaite
programme franco-espagnol. expression de l’équilibre entre
Alors vous voyez, c’est une l’immatérialité, la légèreté
musique qui est toujours très aérienne et la précision. Quand
proche de moi ! vous interprétez Jardins sous la
Y a-t-il une esthétique pluie, cela réclame une exac-
commune entre musique titude absolue. Mais si vous
française et espagnole ? jouez trop propre, vous ris-
Je parlerais plutôt de transfert. quez de transformer la pièce
Les artistes respiraient plus ou en exercice. Il faut obtenir un
moins la même culture. De son suspendu, flottant et, en
Falla vivait à Paris. Au début même temps, une précision
du xxe siècle, c’était la capitale acérée. Cette flexibilité, ce sens
du monde culturel. Tous les des couleurs, est très difficile
grands voulaient être à Paris. à trouver. La pédalisation est
Et à l’inverse, la musique espa- loin d’être simple. Il faut jouer
gnole était célébrée en France. avec des quarts de pédale, des
Ravel et Debussy étaient pas- demi-pédales… Voiles, par
IGORS TUDIO

sionnés par l’Espagne. D’ail- exemple, est une pièce expéri-


leurs, la plus belle musique mentale avec un son complè-
espagnole a été écrite par des tement irréel. Tout le contraire
compositeurs français. Il suffit de Ravel qui est réglé comme

Le coloriste d’écouter Ibéria de Debussy


ou La Puerta del vino dans
Estampes.
Pourtant, Debussy n’est
une horloge suisse.
Vous avez d’ailleurs
enregistré Ravel
récemment avec

andalou jamais allé en Espagne…


C’est un vrai mystère pour
moi. Mais il a vu des images
de Santiago Rusiñol, des
l’Orchestre de Paris
et Josep Pons…
Nous venons de graver le
Concerto en sol mais aussi
IL N’A PAS SON PAREIL POUR DÉPEINDRE cartes postales en couleur de Le Tombeau de Couperin et
LES ATMOSPHÈRES ELLIPTIQUES DE la puerta del vino… Debussy l’Alborada del Gracioso dans
est un maître de l’évocation et les deux versions piano et
DEBUSSY. LE PIANISTE JAVIER PERIANES de l’imagination. Personne n’a orchestre. Nous avons pro-
VIENT DE SIGNER UN NOUVEL OPUS su traduire mieux que lui cette posé un Ravel en miroir. C’est
DÉDIÉ AU COMPOSITEUR DANS LE CADRE atmosphère dans la musique. mon année française ! ■
Je viens de graver les Estampes Propos recueillis par
DE LA VASTE INTÉGRALE QUE LE LABEL et le premier livre des Préludes. Elsa Fottorino
HARMONIA MUNDI LUI CONSACRE. On ne trouve jamais de cliché
exotique, que ce soit dans La
Sérénade interrompue ou dans

Q
uel est votre lien musique, il a vécu à Paris plus La Soirée dans Grenade. Les
avec la musique de dix ans et il a assimilé la textures orientalistes de Pago-
française ? longue tradition de l’école de des ne le sont pas davantage
Elle a toujours fait par- musique française. C’est pour alors qu’il n’a jamais mis les
tie de mon répertoire. Pendant lui un langage complètement pieds au Japon ou en Indo-
mes études, mes professeurs naturel. C’est aussi pourquoi nésie. Et pourtant il en a saisi
me faisaient travailler Ravel, ces compositeurs ont toujours l’essentiel. SON ACTU
Debussy, Fauré… En parti- fait partie de ma vie. Et je leur Je déteste entendre que sa ✔ Debussy Préludes du 1er Livre
culier Josep Colom. C’est un ai consacré plusieurs projets. musique est impressionniste. et Estampes (Harmonia Mundi)
des plus grands pianistes espa- Il y a cinq ou six ans, j’explo- Il est beaucoup plus que cela ✔ 24 mars au Théâtre des
gnols. Au cours de sa carrière, rais le lien entre Debussy et et il détestait qu’on le réduise Champs-Élysées
il a étudié à l’École normale de Chopin. L’année dernière, je à un courant, symboliste ou ✔ 12 juin à la Cité de la Musique

PIANISTE ❘ janvier-février 2019 ❘ 15


DEMANDEZ LE PROGRAMME

JEAN-BAPTISTE MILLOT
PORTRAIT

L’ESSENCE DE L’ART
LE JEUNE MUSICIEN EN PLEINE ASCENSION COLLECTIONNE NON SEULEMENT LES
PARFUMS MAIS AUSSI LES SUCCÈS. RENCONTRE AVEC PAVEL KOLESNIKOV, UN ARTISTE
PLURIEL ET CLAIRVOYANT, À DÉCOUVRIR SUR LA SCÈNE PARISIENNE CET HIVER.

I
l est passionné par la photo- avec Sergueï Dorensky puis à Diapason d’Or. « Pour mon à l’idée de retourner en stu-
graphie, la mode et les par- Londres avec Norma Fisher et prochain disque, j’aimerais dio : « J’adore enregistrer, je
fums. Le pianiste Pavel à Bruxelles avec Maria João beaucoup enregistrer les œuvres suis même un peu plus à l’aise
Kolesnikov, né en 1989 en Pires. « À un moment, j’étudiais de Reynaldo Hahn, qu’on en studio que sur scène. » L’en-
Sibérie, dans une famille de dans les trois conservatoires en considère trop souvent comme registrement offre, selon lui,
scientifiques, commence par même temps », se souvient-il, un compositeur “mineur”. Ses une bien plus grande liberté
apprendre le violon. « Je n’étais c’était complètement fou, mais œuvres pour piano sont uniques que la performance. Il recon-
pas un très bon violoniste, mais formidable. En 2012, il gagne le naît bien volontiers que cela
je n’étais pas non plus mauvais », prix Honens au Canada. Sa car- Il peut passer peut paraître étrange : « On est
nous confie-t-il dans un anglais rière musicale prend alors un évidemment très libre sur scène
parfait, teinté d’un léger accent tour international. Le jeune des heures puisqu’on est dans l’instant, et
russe. « Aujourd’hui, je joue sur- pianiste se produit dans les plus à chercher que ça ne laisse aucune trace
tout pour faire rire mes amis. » grandes salles européennes. le bon angle. enregistrée. Mais on doit essayer
Dix ans plus tard, Pavel Infatigable, Pavel Kolesnikov d’être parfait pour le public ! En
Kolesnikov décide de se consa- a déjà quatre enregistre- en leur genre et n’ont pratique- studio, c’est différent. On est seul
crer entièrement à son second ments à son actif, qui ont tous ment jamais été enregistrées. et on peut se permettre de tenter
instrument, le piano. Il quitte été encensés par la critique : Ce serait un véritable travail toutes sortes de choses jusqu’à
alors sa v il le natale de Tchaïkovski, Beethoven, de pionnier ! », s’exclame-t-il s’approcher au plus près de sa
Novossibirsk pour aller étudier Couperin, et les Mazurkas de joyeusement. Le musicien ne propre vision de la pièce. On peut
au Conservatoire de Moscou Chopin, récompensées d’un cache pas son enthousiasme prendre des risques sans risque ! »

16❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019


Restauration - accord - entretien
neufs - occasion - anciens - numériques

Les plus beaux pianos...

EVA VERMANDEL
Rien d’étonnant à ce que plusieurs centaines : « L’art de
ce Londonien d’adoption la parfumerie est très proche de
s’adonne également à l’art la musique. C’est quelque chose
photographique. Ses natures qui vous affecte de manière
mortes, visibles sur son site immédiate et qui évolue dans le
Internet, se situent entre l’ins- temps. Tous vos sens sont mobi-
tantané et la mise en scène. lisés. Vous succombez à une vive
L’artiste aime reproduire ce émotion avant même de pou-
qu’il voit, mais peut passer des voir l’analyser ! C’est la même
heures à chercher le bon angle chose avec la musique. » Cer-
afin d’en restituer sa vision. tains exemplaires de sa collec-
« C’est dur à exprimer avec des tion remontent au début du
mots ! En fin de compte, c’est xxe siècle, une manière de se
assez proche de ce que je fais en replonger dans une époque :
studio », nous explique-t-il. « C’est direct et puissant. Cette
« Quand vous enregistrez en collection, pour moi, c’est avant
studio, vous avez une vision de tout un lien historique. »
la pièce que vous jouez, et vous Cette passion du vintage
cherchez par tous les moyens s’étend d’ailleurs aux pianos.
à restituer cette vision. Tout Pavel Kolesnikov préfère les
compte fait, c’est assez artifi- pianos anciens aux contem-
ciel. » Pour Pavel Kolesnikov, porains, qu’il juge souvent trop
qu’il soit photographe ou uniformes et inadaptés à un
musicien, l’artiste ne doit pas répertoire du xixe ou du début
se contenter d’exprimer, un du xxe siècle. Il avoue avoir un
terme à ses yeux trop restric- faible pour les vieux Steinway,
tif. Il doit chercher à traduire : qui lui rappellent celui sur
« Traduire ce qu’il y a dans sa lequel il jouait au Conservatoire
tête ou dans son âme, ce qui de Londres : « Ce ne sont sûre-
implique à la fois de l’émotion ment pas les meilleurs instru-
et de la réflexion. Il faut ressen- ments du marché, mais ils cor-
tir beaucoup de choses, bien sûr, respondent exactement à mon
mais il faut également contrôler répertoire et à mon jeu. Et même
la façon qu’on a de transmettre s’ils ne sont pas très en forme, ils
ce que l’on ressent, de projeter ses se montrent très sensibles à vos
émotions vers le public. » intentions. C’est incroyablement
émouvant ! » ■ Lou Heliot
C’EST DIRECT ET PUISSANT
Pavel Kolesnikov ne s’entoure SON ACTU www.nebout-hamm.com
pas seulement d’images, il col- ✔ 6 février à la salle Gaveau :
lectionne également les par- Brahms, Beethoven, Tchaïkovski 01 83 95 43 43
fums. Toujours aux aguets, il et Couperin
traque les flacons anciens sur ✔ 15 mars à l’Auditorium du Paris 5 - Paris 8 - Paris 18
Internet et en possède à ce jour Louvre : Ernest Chausson

PIANISTE ❘ janvier-février 2019 ❘ 17


DEMANDEZ LE PROGRAMME

Le coin
DES ENFANTS
Classique digest LIVRE Touches
LIVRE
G oniriques
rand défi que celui d’embrasser en un ouvrage unique
la musique classique de manière à permettre au lecteur

L
de « tout savoir des grands compositeurs et de leurs a beauté et la finesse des illustrations séduisent d’emblée.
œuvres ». Le musicologue Gérard Denizeau s’attelle à cette Mozart et Vivaldi sont racontés à travers deux contes poé-
ambitieuse entreprise. Il présente dans une mise en page tiques à l’écriture élégante, laissant place au merveilleux. Alors
esthétique un panorama large et synthétique du genre. Il ne qu’un enfant et un adulte découvrent ensemble l’univers d’un
faut pas chercher dans ce recueil encyclopédique à approfon- compositeur, des personnages prennent vie dans le décor d’une
dir un sujet ou un autre ; on y trouve des explications simples, chambre, un soir de nouvelle lune ou lors d’une promenade dans
dates, anecdotes et illustrations pour une sélection de thèmes les rues de Venise. Un violoniste aux cheveux blancs se prénom-
allant des principaux compositeurs aux formes musicales, en mant Léopold et un jeune homme roux qui passe furtivement…
passant par les instruments de l’orchestre. L’occasion pour les Le récit, narré par la voix enveloppante de Christian Morin sur
néophytes de découvrir un vaste univers et pour les plus avertis un disque accompagne l’ouvrage. Une invitation à l’imaginaire.
de remettre en place certaines idées qui ne seraient pas fixées. ➜Raconte-moi Mozart et Raconte-moi Vivaldi, Friot, Thiébaux et
➜ Vous allez enfin aimer la musique classique, Gérard Denizeau, respectivement Larive et Papin, Larousse, 40 p., 14,95 €
Larousse, 240 p. 19,90 €

Mozart s’envole LIVRE

D
epuis ses pépiements jusqu’à son envol vers la lumière, l’oiseau
Mozart a mis sa plume au service de la grande musique. C’est
ce fil conducteur qu’exploite l’auteure Marianne Vourch dans
son livre destiné aux lecteurs dès 7 ans. Dans ce dernier ouvrage de
la collection « J’aime la musique », dédiée aux grands musiciens, on
découvre l’histoire du compositeur racontée en petites scènes de vie CONCERT

SDP
poétiques. Le ton adapté aux enfants ne s’affranchit pas de nombreux éléments instructifs
et détaillés, sur les déplacements de Mozart, les livrets de ses opéras ou encore la force
symbolique de sa musique… Des encarts explicatifs et de riches illustrations éclairent Bébés en fête
D
tout le récit. Un CD accompagnant le livre permet d’écouter l’histoire, ponctuée de brefs epuis leur création, les bébé
moments musicaux. Un ouvrage ludique et didactique. ➜ La Plume enchantée de Wolf- concerts ne désemplissent pas !
gang Amadeus Mozart, Maud Riemann et Marianne Vourch, Bayard, 10,90 € Les musiciens de l’Orchestre
Lamoureux « cassent la frontière entre
la scène et le public pour partager un
Les petits sur scène moment festif et ludique » avec les
enfants de 0 à 3 ans. Une découverte

L
es Enfantines, c’est la série de concerts pour enfants de 3 à 6 ans donnés de la musique symphonique et des
CONCERT
par Radio France. Tandis que les grands accompagnants seront assis dans musiciens de l’orchestre est offerte
la salle, les petits accompagnés pourront s’installer sur la scène au plus dans un format adapté aux plus
proche des musiciens. Encore deux dates
Pages réalisées par Aude Giger

jeunes. Dress code scrupuleusement


pour cette saison : le samedi 23 février à respecté : jean baskets pour tous les
l’Auditorium de Radio France, consacré musiciens qui sollicitent l’attention
aux musiques de film de Nino Rota avec d’un public enthousiaste en proposant
l’Orchestre philharmonique de Radio un rythme et une mise en scène adap-
France, et le samedi 8 juin au studio tés ! La salle Gaveau et le Théâtre des
104 avec Félicien Brut (accordéon) et Champs-Élysées accueilleront les ren-
Édouard Macarez (contrebasse) qui contres à venir, les 17 mars et 13 avril
présenteront Accordéon et Compagnie. prochains. Un conseil : réservez tôt !
SDP

➜ maisondelaradio.fr ➜ www.orchestrelamoureux.com

18 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019


À voir, à écouter
CONCERTS EN DIRECT OU RETRANSMIS, CLASSES DE MAÎTRE…
PIANISTE SÉLECTIONNE LE MEILLEUR DE LA TÉLÉVISION ET DE LA RADIO.

Michel Alexandre
Legrand Tharaud

MARCO BORGGREVE
LEEMAGE/ARTE

ALEXANDRE THARAUD ET inédit du compositeur. Vous


redécouvrirez l’itinéraire de
celui qui, avec Demy, a inventé
MICHEL LEGRAND SUR ARTE le musical à la française, faisant
passer la musique de film au
l ex a n d re T h a r a u d don. Sur le sol et les murs, accompagne l’enregistrement premier plan. Entretien avec

A explore les dernières


sonates de Beethoven.
Ce n’est pas un récital
ordinaire que propose Arte
mais un film inspiré de l’es-
les traces du temps passé. La
poussière, des débris, une vieille
échelle, un grand miroir dans
lequel ne se réfléchissent plus
que les taches de la lumière très
« Beethoven » du pianiste
(Erato) ; une version écourtée
à 45 minutes (Opus 110 et 111)
est à regarder en ligne sur le site
d’Arte jusqu’au 19 mars.
Michel Legrand, interventions
de nombreuses personnalités
(Bertrand Tavernier, Xavier
Beauvois ou son biographe
Stéphane Lerouge), archives
thétique du cinéaste soviétique blanche du dehors, brouillée Le 25 décembre, vivez votre et extraits de films viendront
Andreï Tarkovski. Le pianiste, par la surface ternie de l’ob- soirée de Noël dans l’univers de mettre en lumière l’œuvre du
suivi par la caméra, s’introduit jet. Et, au milieu d’une grande Michel Legrand. Les Demoiselles musicien aux multiples facettes
dans un décor de désolation : pièce, le piano au clavier imma- de Rochefort à 20 h 50 seront (disponible en replay pendant
des châteaux laissés à l’aban- culé. Le film Ultimes Sonates suivies sur Arte d’un portrait 7 jours). ■

SEONG-JIN CHO Le piano à l’honneur RADIO CLASSIQUE


SUR FRANCE À LA FONDATION
MUSIQUE sur Mezzo VUITTON
ezzo fait de janvier le du Konzerthaus de Vienne,
Sur France Musique,
le 1er février à
20 h 30, en direct de la
M mois du piano. Du 5 au
27, ne manquez pas les
25 dates lors desquelles seront
Lucas Debargue donnera un
récital consacré à Chopin, Bach
et Beethoven. ■
Le 26 février à
20 h 30, Radio
Classique rediffuse un
Philharmonie de Paris, diffusés des concerts captés concert enregistré le
Page réalisée par Aude Giger

vous entendrez le Pianiste entre 2014 et 2018 dans des Martha 15 février à la Fondation
Seong-Jin Cho dans le grandes salles françaises ou Argerich Louis-Vuitton et présenté
Concerto pour piano n¡ 1 de internationales. Classiques ou par Pauline Lambert. Le
Tchaïkovski. Le 1er Prix du jazz, vous pourrez écouter les Premier Prix du Walter
Concours Chopin 2015 sera plus grands solistes du piano : W. Naumburg Piano
KLAUS RUDOLPH

accompagné de l’Orchestre Martha Argerich, Grigory Competition 2017, Albert


philharmonique de Radio Sokolov, Christian Zacharias Cano Smit, interprétera
France sous la direction de ou Tigran pour le jazz. Le Bach, Beethoven, Scriabine,
Myung-whun Chung. ■ 20 février à 19 h 30 en direct Ligeti et Schumann. ■

PIANISTE ❘ janvier-février 2019 ❘ 19


DEMANDEZ LE PROGRAMME Pianissima :
amateurs
bienvenus
CONCOURS & P
ianissima ouvre sa
cinquième édition.
Ce concours, autant

MASTERCLASSES
destiné aux débutants
qu’aux pianistes confirmés,
se tiendra en mars prochain
à Marcq-en-Barœul près
de Lille. Les candidats, de 4
QUE VOUS SOYEZ AMATEUR, FUTUR PROFESSIONNEL à 28 ans, répartis sur trois
catégories, se différencieront
OU JUSTE PASSIONNÉ, VOICI LES PRINCIPAUX sur des œuvres imposées
RENDEZ-VOUS À NE PAS MANQUER. par niveaux. Une quatrième
catégorie est réservée
aux adultes amateurs qui
Brin d’herbe : présenteront un programme
libre. Un concert gratuit
le contemporain sera offert au public avant
pour les enfants l’annonce des résultats. Les
lauréats se verront décerner

D
ans l’organisation du des prix allant de 45 à
Concours international 2 000 €.
de piano d’Orléans, ➜ Inscriptions : 3 semaines
et en alternance avec lui, avant le début des épreuves
se tient tous les deux ans ➜ Épreuves : les 16 et
le concours Brin d’herbe. 17 mars 2019 au Théâtre
Les jeunes pianistes de 6 à Charcot, 122, rue du
18 ans pourront s’illustrer Docteur-Charcot à Marcq-
lors de la prochaine en-Barœul
édition de ce « forum de
SDP

rencontres chaleureux et
riche de promesses, tourné
Concours
de piano France-
CONCOURS FLAME vers un avenir tolérant et
inventif ». Ce concours junior
fait place à une grande
Amériques
u 1er au 7 juillet prochain, auront lieu les épreuves du 30e

C
diversité musicale : jazz, e sont une fois encore

D Concours Flame au Conservatoire à rayonnement régional


de Paris (photo). Les pianistes pourront concourir dans
deux catégories, une première de 6 à 16 ans (A) et une
seconde de 17 à 27 ans (B). Le jury décernera aux gagnants des
bourses pour suivre des cours de perfectionnement à la Som-
improvisation, écritures
nouvelles… Les trois niveaux
de compétition proposent
aux concurrents des
programmes composés
les salons de l’Hôtel
Le Marois qui accueillent
l’événement. La deuxième
édition de cette compétition
qui se fait « l’ambassadeur
merakademie du Mozarteum de Salzbourg. Les lauréats auront d’œuvres de 1900 à nos des musiques françaises
également l’opportunité de se produire en Autriche, en Italie et en jours, avec une création pour et américaines » se décline
France à l’occasion de grands événements musicaux. piano seul commandée pour en deux catégories : une
➜ Inscriptions : jusqu’au 15 février 2019 pour la catégorie B l’occasion au compositeur « jeune », proposant un
et jusqu’au 15 mars pour la catégorie A anglais Christian Mason, programme pour chaque
➜ Épreuves : du 1er au 7 juillet 2019, au CRR de Paris, Paysages intérieurs. Le jury niveau de la première année
rue de Madrid ■ international remettra dans au troisième cycle d’études,
chaque catégorie un Premier et une « concertiste ». Le jury
Prix de respectivement 300, dont la composition sera
Pages réalisées par Aude Giger

400 et 500 € ainsi qu’un annoncée après la clôture


Prodige Art montant global de 2 000 € des inscriptions décernera
Le Concours Prodige Art accessible aux pianistes pour des Prix d’excellence et des prix entre 100 et 3 000 €.
de l’initiation au niveau d’étude « supérieur » se tiendra d’encouragement. ➜ Inscriptions : jusqu’au
entre le 9 février et le 31 mars dans plusieurs villes de France. ➜ Inscriptions : jusqu’au 25 janvier 2019
➜ Inscriptions : jusqu’à 15 jours avant le début de chaque 4 mars 2019 ➜ Épreuves : du 22 au
épreuve ➜ Épreuves : du 11 au 25 février au Cercle France-
➜ Épreuves : du 9 au 31 mars à Cannes, Creil, 14 avril, salle de l’Institut, 4, Amériques, 9-11, av. Franklin-
La Salvetat-Saint-Gilles, Landiras et Pontorson ■ place Sainte-Croix à Orléans D.-Roosevelt à Paris ■

20 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019


PIANO
CAMPUS
e mot d’ordre du festival est le

VILLE DE PONTOISE
L
suivant : « les concerts ne sont
pas réservés à une élite mais à un
public qui a envie d’apprendre
et de partager. » Du 19 janvier au
14 février, la ville de Pontoise (photo)
accueillera des manifestations pianistiques variées à la suite des-
quelles se tiendra le Concours Piano Campus. C’est la 18e édition
d’une entreprise bien rodée souhaitant « désacraliser les interprètes
classiques ». Une compétition en deux tours : un premier lors duquel
les candidats se distingueront sur une œuvre imposée de Chabrier et
trois autres piochées dans les répertoires des XVIIIe, XIXe et XXe siècles ;
et un second où les trois finalistes présenteront une pièce compo-
sée pour l’occasion par Jean-Charles Gandrille, les deux premiers
mouvements du Concerto n¡ 2 de Chopin et un récital libre de dix
minutes. Une enveloppe de 23 000 € sera répartie entre les lauréats
qui s’inscriront dans la continuité de leurs prédécesseurs, tels que
François Dumont, Lilit Grigoryan ou Sélim Mazari.
➜ Épreuves : du 15 au 17 février au CRR de Cergy-Pontoise
et au Théâtre des Louvrais ■

Trois questions à…
Julien Hanck
L’étudiant a remporté le concours organisé
par les Amateurs virtuoses et le magazine 7e édition 16e édition
Pianiste. ses impressions. Porrentruy (Jura | Suisse) Saint-Ursanne (Jura | Suisse)
Salle de l’Inter Cloître et collégiale
Vous avez gagné un récital à Shanghaï. Quels ont 21-24 mars 2019 2 -11 août 2019
été les moments forts pour vous ?
Le moment sur scène a été très marquant. On jouait
devant un parterre de 600 personnes sur un piano Christiane Baume-Sanglard | Giovanni Bellucci | Christian Budu | Valentine Buttard
Bertrand Chamayou | Dana Ciocarlie | Claire Désert | Abdel Rahman El Bacha
amplifié, avec une immense affiche représentant notre Jean-Paul Gasparian | Margarita Höhenrieder | François-Xavier Poizat | Martin Surot
visage, projeté à quelques mètres de nous sur écran Vassilis Varvaresos | Vanessa Wagner...
géant. Les autres moments forts sont venus de la
possibilité d’être presque à huis clos avec autant de très
bons pianistes. Nous avons passé d’excellentes heures.
Avez-vous relevé des différences culturelles dans
le rapport au concert ?
La culture de l’applaudissement est radicalement
différente. Ils sont très courts et ne dépendent pas
de la prestation : c’est du bout des doigts et moins de
dix secondes. L’expression de la joie d’être au concert
survient ensuite, lors des autographes et des photos.
Comment conciliez-vous la musique et votre vie
professionnelle ?
Je termine mes études d’ingénieur mais ne me destine
pas à une carrière dans ce domaine. Je mène depuis
un an et demi une activité de producteur à France Programmation complète et ouverture
Design : nusbaumer.ch

Musique et me rends compte que j’ai une date de de la billetterie le 4 février 2019
concert tous les mois… Cette conciliation m’évite un www.crescendo-jura.ch
grand écart et c’est une chance de pouvoir nourrir mes +41 (0)79 486 77 49
interprétations musicales de ma vie professionnelle. ■

PIANISTE ❘ janvier-février 2019 ❘ 21


SDP
IJEUNE TALENTI Théo Fouchenneret

Naissance
BIO EXPRESS
1994 Naît à Nice
d’un soliste
ON CONNAISSAIT JUSQU’ICI THÉO FOUCHENNERET POUR
1999 Apprend le piano au
Conservatoire de Nice SES QUALITÉS DE CHAMBRISTE. SON PREMIER PRIX AU
2011 Intègre le CNSMDP CONCOURS INTERNATIONAL DE MUSIQUE DE GENÈVE, EN
dans la classe d’Alain Planès
puis rejoint celle d’Hortense NOVEMBRE DERNIER, VIENT DE METTRE EN LUMIÈRE LE
Cartier-Bresson en master TALENT D’UN MAGNIFIQUE SOLISTE.
2013 1er Prix au Concours

V
international Gabriel Fauré
2014 Cofonde l’Ensemble ous avez un frère piano et a suggéré que je ne joue de Christine Gastaud. Puis est
Messiaen violoniste, Pierre, pas du même instrument que venue l’entrée dans la classe
2018 1er Prix au Concours de neuf ans votre mon frère – je ne regrette pas d’Hortense Cartier-Bresson au
international de Musique aîné, mais c’est vers du tout ce choix ! Pierre a tou- Conservatoire de Boulogne,
de Chambre de Lyon avec le piano que vous jours fait en sorte que je suive une antichambre du CNSMD
le Trio Messiaen puis avez préféré vous tourner… un développement personnel ; de Paris.
au Concours international Pierre m’a transmis son amour il ne voulait pas que j’apparaisse Le nom d’Hortense
de musique de Genève. de la musique et j’ai en fait com- comme son « petit frère ». Cartier-Bresson revient
Enregistre un CD Messiaen- mencé par le violon, à 3 ans. Quel est votre cursus ? souvent dans le parcours
Adès avec le Trio Messiaen Mon professeur a vu que j’avais J’ai étudié pendant dix ans au des pianistes de votre
et Raphaël Sévère (Mirare). autant d’aptitudes pour le Conservatoire de Nice, auprès génération. En quoi

22 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019


son enseignement se l’Ensemble Messiaen, en trio, Souhaitez-vous explorer un avez remporté le 1er Prix
singularise-t-il ? à la fin de l’année. J’ai tou- répertoire spécifique ? en 2013. Comment vous
C’est une femme et une péda- jours considéré la musique de Nous sommes très attachés au est venue l’idée de vous
gogue extraordinaire. Nous chambre comme mon labo- Trio de Fauré, à celui de Thierry présenter à Genève ?
avons beaucoup de goûts musi- ratoire ; c’est un domaine qui Escaich aussi, mais les compo- J’aurais pu tenter d’autres
caux en commun, mais elle a développe l’imaginaire, qui siteurs germaniques dominent concours, mais j’ai été attiré
toutefois su me « cadrer » et oblige à s’intéresser à la sono- pour le moment : Beethoven, par celui-ci parce que son
m’amener à des répertoires vers rité des instruments qui vous Mendelssohn, Brahms. Reste répertoire me plaisait ; il offre
lesquels j’allais moins naturelle- entourent, et qui m’a énormé- que nous n’oublions pas une liberté qu’on ne trouve
ment – j’avais alors 15 ans. Elle ment nourri dans mon déve- Raphaël Sévère : avec clari- pas dans d’autres compéti-
transmet une immense profon- loppement. nette, nous jouons aussi le Trio tions. À côté d’un Debussy et
deur musicale et quelque chose Comment est né l’Ensemble op. 114 de Brahms et le Trio de d’un Beethoven, le second tour
de très sain sur le plan tech- Messiaen, quelle est la d’Indy fait partie de nos projets. proposait une très intelligente
nique – c’est une ancienne élève différence avec le Trio du Votre intense activité de liste d’œuvres contemporaines
de György Sebök. Nous aimons même nom ? chambriste a occulté celle imposées, parmi lesquelles j’ai
le tennis et partageons la même Je viens de parler de labora- de soliste, que le Concours choisi l’Opus 3 de Kurtág. En
admiration pour Federer, véri- toire : c’est dans cet esprit de Genève a brillamment demi-finale, le Quintette pour
table idéal de relâchement et que j’ai cofondé l’Ensemble mis en lumière en novembre piano et vents de Mozart m’at-
de tonicité. Messiaen en 2014, avec Raphaël dernier. Comment tirait énormément et le pro-
Avant de retrouver Sévère, David Petrlik et Volodia s’organisait cette vie de gramme libre de récital me
Hortense Cartier-Bresson Van Keulen, des camarades de soliste jusqu’alors ? permettait de m’exprimer plei-
en master au CNSMD de conservatoire. Le Quatuor pour La musique de chambre pré- nement. Quant à la finale, la
Paris, vous avez obtenu la fin du Temps a été à l’origine dominait, c’est vrai. Les récitals liste de concertos, séduisante,
votre licence chez Alain de notre rencontre, mais nous n’étaient pas nombreux mais, à comprenait le 3e de Bartók, que
Planès. Comment s’est j’ai donc retenu.
passée cette rencontre ? Comment envisagez-vous
Je le connaissais en fait depuis « Avec mon professeur, nous aimons l’avenir après ce 1er Prix 1 ?
des masterclasses à Nice, alors le tennis et partageons la même Ça va être l’occasion de rééqui-
que j’avais 12 ans, et je le voyais admiration pour Federer, véritable librer mon activité et de déve-
de temps à autre en cours parti- lopper les concerts en soliste.
culiers. Alain est d’une grande idéal de relâchement et de tonicité. » D’autant que ce prix permet de
générosité, il s’est toujours bénéficier de l’aide d’un agent ;
montré bienveillant envers avions envie, avec une forma- chaque fois qu’une occasion se on ne se retrouve pas lâché
moi. C’étaient des cours de tion à géométrie variable, d’ex- présentait, je faisais les choses dans l’arène. De très beaux
musique, mais il m’a ouvert à plorer un maximum de réper- à fond en me lançant des défis projets se mettent en place et je
d’autres univers, comme celui toires. L’ouvrage de Messiaen au niveau de mon répertoire, réfléchis à des programmes qui
de la peinture. Il a une immense figure d’ailleurs sur notre pre- avec des œuvres telles que les me correspondent et dans les-
qualité de son et apprend à mier enregistrement et, pour le Mouvements de Petrouchka quels je peux apporter quelque
l’élève à développer la sienne. réaliser, nous avons pu bénéfi- ou la « Hammerklavier ». Par- chose. Le répertoire de piano
Il est très attaché aussi au lan- cier des travaux des musicolo- delà cet Opus 106, que je sou- est tellement vaste ; je ne sou-
gage stylistique qu’il sait mettre gues Yves Balmer et Thomas haite rejouer en concert pro- haite pas me spécialiser, mais
en relation avec le sentiment. Lacôte et nous avons eu accès chainement, les 32 Sonates de il faut faire des choix ! On y
Quels sont les pianistes du à la partition personnelle Beethoven font partie d’un trouvera sûrement Beethoven,
passé qui vous ont marqué ? d’Yvonne Loriod avec toutes projet à plus long terme. Fauré et Janacek. ■
Il y aurait bien des noms à les annotations du composi- Vous étiez jusqu’ici resté Propos recueillis
citer mais, à brûle-pourpoint, teur. Loin de nous enfermer, éloigné du monde des par Alain Cochard
je dirais Wilhelm Kempff. Son sa lecture a ouvert la porte à concours – à l’exception du 1. 1er Prix ex-aequo avec le Russe
discours musical me happe lit- beaucoup de liberté dans notre Concours Fauré dont vous Dmitry Shishkin.
téralement, quand je l’entends interprétation.
je le reconnais entre mille ; il se Quant au Trio, il est l’expres-
laissait guider par son chant sion d’un désir d’approfon- ✔ 24 janvier Récital à
intérieur. C’est un cœur avant dir le vaste répertoire du trio Genève (palais de l’Athénée)
tout ; il n’y a pas de mots pour avec piano. Il montre aussi que ✔ 8 au 10 février Concert
exprimer cela… Et il y a aussi nous sommes désormais prêts pour La Belle Saison
Gilels – le plus beau son de à assumer les exigences d’une à Béziers, avec le Trio
piano qui soit – et Richter. telle formation, avec l’hygiène Messiaen, Marion Tassou et
Comment expliquez-vous qu’elle suppose. Nous sommes Juan Miguel Hernandez
votre profond attachement heureux de la tournure que les ✔ 26 février Concert avec
à la musique de chambre, choses prennent. Un 1er Prix et SON ACTU le Trio Messiaen et Raphaël
que vous étudiez d’ailleurs cinq prix spéciaux au Concours ✔ Messiaen Quatuor pour la Sévère à Mons (Belgique)
encore au CNSMDP ? de Musique de Chambre de fin du Temps / Adès Court ✔ 22 avril Festival de Pâques
Je passerai mon prix de Lyon, en avril dernier, ont été Studies, Mirare de Deauville
musique de chambre avec un bel encouragement.

PIANISTE ❘ janvier-février 2019 ❘ 23


24 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019
EN COUVERTURE

LE FANTASME
DE L’OPÉRA Le piano aime à se
rêver en instrument
polyphonique total, se
substituant à l’orchestre
et aux chanteurs. Grâce
à Liszt et ses magistrales
transcriptions pour
l’instrument roi, les
salons se transforment
en scènes d’opéra.
Nous revisiterons cette
époque, mais aussi nos
temps modernes, avec
un reportage dans
les coulisses des opéras
de Paris et de Lyon.
Le flamboyant Jean-
Yves Thibaudet, qui
chante régulièrement sa
passion pour l’art lyrique
au piano, nous laissera
quant à lui découvrir sa
vision de ce spectacle
GETTY IMAGES

intégral, de l’esprit, de
l’âme et des sens.
PIANISTE ❘ janvier-février 2019 ❘ 25
EN COUVERTURE

Le grand entretien

SI J’ÉTAIS
CHANTEUR
De ses collaborations avec les plus grands chanteurs à ses apparitions
inattendues sur la scène du Metropolitan de New York, le pianiste français
Jean-Yves Thibaudet décline sa passion intarissable pour l’art lyrique.
Par Elsa Fottorino

un caractère vocal particulier. Je suis avant tout

C
omment est né votre
engouement pour l’opéra ? SON ACTU sensible à une voix qui m’émeut, qui me trans-
Quand j’étais très jeune, j’ai été bou- 31 janvier porte. La musique, pour moi, c’est une émotion.
leversé par un enregistrement de « The Age of Anxiety » Le minimum étant, bien sûr, la justesse – j’ai une
Montserrat Caballé. C’est la toute de Bernstein, Flagey, oreille très sensible depuis que je suis petit. Mais
première voix que j’ai entendue. Cet Bruxelles dans mes collaborations avec les chanteurs, je n’ai
instrument, d’une pureté incroyable, 3 février pas de règle esthétique. L’attirance, c’est quelque
touche d’une manière très différente Concerto de Grieg, chose de chimique. Cela ne s’explique pas.
de l’orchestre. La voix humaine pénètre notre âme Auditorium Prince Que vous apporte ce travail avec les
d’une façon extrêmement sensible. C’est une émo- Rainier III, Monaco chanteurs ?
tion difficile à décrire. Mais je peux dire que cela m’a 13 juin 2019 La voix, c’est mon plus grand bonheur musical. J’ai
tout de suite fasciné. Je me suis alors mis à écouter Création française appris tellement des chanteurs. C’est une leçon pour
énormément d’opéra. C’est devenu une vraie addic- du double concerto nous, pianistes, de travailler avec eux. Le piano est un
tion : quand je vivais à New York, j’allais cinq fois de Richard Dubugnon instrument à percussion. On tape sur le clavier avec
par semaine au Met ! Et mon plus grand bonheur avec Gautier nos petits marteaux et il faut parvenir à chanter. Les
est de travailler avec des chanteurs. J’ai commencé Capuçon, Mikko chanteurs nous apprennent à respirer. Le vrai legato,
dans les années 1990 avec Brigitte Fassbaender. Nous Franck et l’Orchestre la direction de la phrase, n’existe pas chez nous.
avons enregistré deux disques de lieder de Wolf et philharmonique de Radio Accompagner les chanteurs devrait être obligatoire
de Liszt. Puis j’ai eu le bonheur de jouer avec Cecilia France, Maison pour tous les pianistes dans les conservatoires. Tout
Bartoli, Renée Fleming… de la Radio, Paris soliste dans sa formation doit pratiquer la musique
Avez-vous un « type » de voix ? de chambre et l’accompagnement de chanteurs. Cela
Chacune de ces chanteuses m’a fait connaître va au-delà du piano. La voix humaine, c’est le seul
des moments miraculeux. Je ne recherche pas vrai instrument – le violoncelle étant celui qui ●●●

26 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019


PIANISTE ❘ janvier-février 2019 ❘ 27
●●● s’en approche le plus. Pour moi, elle doit rester Dans sa maison induit quelque chose de péjoratif qui n’a pas lieu
notre idéal, notre exemple. de Los Feliz d’être. Le pianiste et le chanteur sont à égalité.
D’ailleurs, quand je ne suis pas certain de la direc- à Los Angeles. D’ailleurs, dans les mélodies, c’est souvent le piano
tion d’une phrase, je me la chante. Jouer avec les qui entre en premier. Il y a un échange permanent.
chanteurs reste une des leçons de musique les Je ne comprends pas cette manière de voir. C’est
plus importantes de ma vie. Cela représente pour la dernière chose à laquelle je pense. Je perçois au
moi une deuxième naissance. Une nouvelle vie de contraire l’accompagnement comme un privilège
musicien. Je peux même dire que j’ai commencé énorme. Quand je vais à un récital, j’écoute le chan-
à devenir musicien au moment où je me suis mis teur et le pianiste de la même façon. C’est un grand
à jouer avec des chanteurs. Cela a transformé ma art de savoir accompagner. Et ce n’est pas facile.
façon de penser, de travailler. Vous avez eu comme professeur Aldo Ciccolini
L’accompagnement peut être mal perçu par qui était un grand amateur d’opéra…
certains pianistes… C’était un vrai passionné. Quand il étudiait au
Tant pis pour ceux qui passent à côté de l’essentiel Conservatoire de Naples, il accompagnait les chan-
pour des questions d’ego. Le mot « accompagnateur » teurs au San Carlo pour arrondir ses fins de mois. Il

28 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019


« Quand je ne suis pas certain de la
direction d’une phrase, je me la chante.
Jouer avec les chanteurs reste une
des leçons de musique les plus
importantes de ma vie. Cela représente
pour moi une deuxième naissance.
Une nouvelle vie de musicien. »

BIOGRAPHIE Chose singulière pour un pianiste, on


a pu vous voir en 1996 sur la scène du
EXPRESS Metropolitan de New York, dans une
1961 production de l’opéra Fedora d’Umberto
Naît à Lyon d’une mère Giordano ! Pouvez-vous raconter cette
allemande et d’un aventure hors norme ?
père français Se retrouver sur cette scène mythique est rarissime
1973 quand on n’est pas soi-même chanteur. Je ne pou-
Est admis au CNSM vais pas passer à côté d’une expérience pareille !
de Paris dans la classe Me retrouver sur la scène du Met, c’était un rêve
d’Aldo Ciccolini inaccessible pour moi ! Impossible de refuser une
1976 telle opportunité. Il fallait tout de même y consa-
Reçoît son Premier Prix crer un certain temps puisqu’il y avait beaucoup
à 15 ans seulement de répétitions pour apprendre la mise en scène et
1979 que les représentations se chevauchaient sur une
Est remarqué aux tournée en Europe avec Cecilia Bartoli. Je me rap-
Young Concert Artists pelle avoir dû jongler entre des concerts à Lyon et
Auditions de New York Francfort et faire un aller-retour Paris-New York en
et entamme une Concorde pour jouer dans Fedora. J’interprétais le
carrière internationale rôle d’un pianiste qui existe vraiment dans le livret.
1992 À un moment, l’orchestre s’arrête. Là, il y a un solo
Signe chez Decca entre le pianiste et Fedora. Et, en l’occurrence ici,
avec qui il enregistre avec Mirella Freni ! J’étais entouré d’immenses
d’abord Ravel puis chanteurs. Il y avait aussi Plácido Domingo. J’ai
Debussy, Strauss, participé à sept représentations. C’était une chose
ANDREW ECCLES

Satie… unique. Ahurissante. Un souvenir inoubliable.


2007 À ma connaissance, il n’existe pas d’autre opéra où
Reçoît une Victoire l’on réclame les services d’un pianiste. Fedora, c’est
d’honneur aux donc toute l’étendue de mon répertoire.
Victoires de la musique N’avez-vous jamais songé à devenir chanteur ?
avait dans les doigts un immense répertoire lyrique. 2010 Si j’avais une voix digne de ce nom, évidemment,
Et il a accompagné les plus grands chanteurs. Entre dans le Hall of je serais devenu chanteur ! J’ai fait de la chorale
Bien sûr, il a pu m’orienter dans mon goût pour fame d’Hollywood quand j’étais petit mais je n’étais pas doué et ça
l’opéra. Il m’a influencé sur tellement de choses. 2012 s’est arrêté là. Ma façon de m’exprimer, de chanter,
Ses cours étaient bien plus que des leçons de piano. Est nommé officier c’est le piano. Je joue d’ailleurs des transcriptions
C’étaient des leçons de vie. Nous parlions de tout. de l’ordre des Arts d’opéras au piano. J’en lis quand j’ai le temps, pour
Bien sûr, nous abordions les questions de doigté, et des Lettres m’amuser. J’en ai des piles et des piles à la maison !
de placement de mains. Mais ce qu’il faut avant 2017 J’ai enregistré plusieurs disques de transcriptions.
tout dans l’enseignement, c’est insuffler l’inspira- Sort « The Age of Anxiety » L’un d’eux était entièrement dédié à Liszt et un
tion. Je suis professeur à la Colburn School de Los de Bernstein, avec autre, « Aria : Opera Without Words » (Decca),
Angeles. Il y a là-bas des talents extraordinaires. l’Orchestre symphonique rassemblait notamment des transcriptions de
La plus importante des choses avec les élèves, c’est de Baltimore et Marin compositeurs du xixe siècle : Grainger, Grünfeld,
d’avoir réussi, à la fin du cours, à élever quelque Alsop, avec qui il avait Sgambati… À cette époque-là, cela se pratiquait
chose en eux. Quand je sortais des classes d’Aldo, enregistré Gershwin en énormément. Le disque n’existait pas et il y avait
j’étais galvanisé. Je voulais faire mon maximum. 2010 (Naxos) moins de possibilités d’écouter de l’opéra. ●●●

PIANISTE ❘ janvier-février 2019 ❘ 29


EN COUVERTURE

HIROYUKI ITO/GETTY IMAGES


●●● Dans les salons, les pianistes interprétaient En novembre 2014, su exprimer dans chacune d’entre elles l’atmosphère
des transcriptions pour les faire découvrir. il joue le Concerto de l’opéra. Liszt est le roi de la paraphrase et de la
Pour le disque « Aria », j’ai fait un effort, j’ai adapté pour piano n° 2 transcription. Il est insurpassable.
pour le piano Samson et Dalila de Saint-Saëns et de Liszt au Vos tenues de concert – parfois extravagantes
Die Tote Stadt de Korngold. J’ai aussi découvert Carnegie Hall – sont siglées Vivienne Westwood. On pourrait
les transcriptions d’Yvar Mikhashoff. J’avais ren- avec l’Orchestre penser qu’avant de monter sur scène, vous
contré ce merveilleux pianiste à Amsterdam. Il philharmonique endossez votre costume tel un personnage
est venu dans ma loge me jouer sa paraphrase du tchèque. d’opéra…
Chevalier à la rose que Liszt n’a pas pu écrire car L’idée me plaît mais ce n’est pas mon intention
Strauss n’était pas encore né. C’était prodigieux. Il d’origine. J’ai toujours aimé m’habiller de façon
est vraiment au niveau du compositeur hongrois. Il moderne, permettant plus de fantaisie. Pourquoi
m’a donné ses partitions que j’ai enregistrées. Pour les musiciens devraient-ils avoir une identité ves-
moi, ce sont des chefs-d’œuvre. timentaire unique ? Le frac et la queue-de-pie
Qu’est-ce qui définit l’art de la transcription ? sont tellement anachroniques. On n’exige pas
Il faut distinguer la paraphrase de la transcription.
Cette dernière étant l’opéra recréé le plus fidèlement
possible au piano et dont tout l’art réside dans la
façon dont vous le réécrivez. Quand Liszt a composé
les transcriptions des symphonies de Beethoven
« Quand j’ai changé de look il y a
ou de la Symphonie fantastique de Berlioz, il a trente ans, je me suis fait critiquer,
conservé ce qu’il a pu, c’est à dire l’essentiel. Dans
la paraphrase, au contraire, vous prenez un thème
bastonner. J’ai continué. Et la situation a
à partir duquel vous improvisez, vous écrivez des très bien évolué. Qu’on trouve aujourd’hui
cadences, des grands traits techniques. La règle,
c’est la virtuosité. La paraphrase est quelque chose parmi mes jeunes collègues un seul
de très prétentieux, le but étant d’en mettre plein la
vue. Il en existe qui sont réalisées avec vulgarité et
musicien qui porte encore une
d’autres avec élégance, comme celles de Liszt qui a queue-de-pie. Il était temps ! »
30 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019
des chanteuses qu’elles portent toutes la même
tenue. Pourquoi les femmes pourraient porter des
robes extraordinaires alors que nous, on s’habille
depuis 300 ans de la même manière ? Cela donne
une image rébarbative, poussiéreuse, ça fait vieux
schnock. Personnellement, je n’ai pas envie de
porter un uniforme. La couture, c’est une chose

DISCOGRAPHIE
importante et qui fait partie de ma vie. Cela m’a
toujours passionné. Dans les années 1990, j’étais
habillé par Gianni Versace, puis par Thierry Mugler
et, depuis maintenant une dizaine d’années, par

SÉLECTIVE
Vivienne Westwood. J’avais simplement envie
d’être vêtu de façon élégante et plus moderne.
Quand j’ai changé de look il y a trente ans, je me
suis fait critiquer, bastonner et quand il y avait une
chronique sur un de mes concerts, la moitié de
l’article s’attardait sur ma tenue vestimentaire ! J’ai
continué. Et la situation a très bien évolué. Qu’on
trouve aujourd’hui parmi mes jeunes collègues un
seul musicien qui porte encore une queue-de-pie.
Il était temps !
Mais pour revenir à votre idée de costume de scène,
que j’aime bien, les gens qui vont au concert sont
en quête d’un voyage extraordinaire, espèrent
momentanément changer leur vie. Quand les
portes se ferment et que la lumière s’éteint, une SATIE GERSHWIN
The Complete Rhapsody In Blue et
magie se crée. La façon de s’habiller, de se présenter, Solo Piano Music, Piano Concerto
fait partie du voyage. Decca 2016 Decca 2010
Il n’y a pas seulement l’opéra qui vous occupe.
Le cinéma aussi. Finalement, n’avez-vous pas
un attrait pour la fiction en général ?
J’habite à Los Angeles, une ville qui a une longue
histoire avec le cinéma. J’ai enregistré plusieurs
bandes originales de musique de film. Alors, vous
entrez dans la peau de tous les personnages. Vous
ne faites pas ce que vous voulez. Vous êtes obligé
de suivre un timing et le grand art est d’arriver
à créer dans ce carcan. Quand on joue pour le
cinéma, on est au service de l’acteur, de l’image,
de l’émotion. Quand vous ôtez la musique d’un ARIA NOCTURNES
Opera Without Words Debussy, Fauré,
film, vous perdez immédiatement cinquante pour Samson et Dalila. Strauss, Marx,
cent de sa substance. Et quand la musique se fond à Die Tote Stadt, Tosca, Rachmaninov avec
l’image, c’est magique ! Comme si du noir et blanc Norma… Renée Fleming
on passait à la couleur. Decca 2007 Decca 2001
Le point commun dans tout cela, n’est-ce pas
un rapport à la narration ?
La narration est omniprésente en musique. Quand
vous jouez une sonate de Beethoven, vous racontez
une histoire.
Quels sont vos projets pour 2019 ?
Au cours de la saison 2019-2020, je serai en rési-
dence à l’Orchestre de Lyon. Et nous allons créer
avec Gautier Capuçon le double concerto de
Richard Dubugnon Eros Athanatos. C’est un mor-
ceau merveilleux. Il m’est par ailleurs essentiel de
dégager du temps en dehors de mes récitals et de LIVE IN ITALY WOLF
Bellini, Berlioz, Mozart, Mörike-Lieder
mes tournées pour l’enseignement à la Colburn Rossini, Vivaldi… avec avec Brigitte
School. Cela me tient vraiment à cœur. J’éprouve Cecilia Bartoli Fassbaender
un immense bonheur à enseigner. ■ Decca 1998 Decca 1993

PIANISTE ❘ janvier-février 2019 ❘ 31


EN COUVERTURE

Histoire

PARSIFAL HANTE
LES SALONS
rière. Ce que Liszt avait écrit dans ses jeunes années
Franz Liszt se fait le champion de la (« Mon piano, c’est ma parole, c’est ma vie »), il aurait
transcription d’opéra. L’insurpassable et pu l’écrire encore à l’automne de ses jours, envers et
contre son immense production de compositeur.
magistral compositeur n’en est pas moins, Assis au clavier dès sa prime enfance, Franz Liszt
et même avant tout, un respecteux serviteur n’étudia jamais rien d’autre que le piano. Pas même
sa langue maternelle ni aucune matière académique,
des œuvres originales, qu’il admire. Lumière ni la composition musicale, qu’il approcha par le
sur ce musicien de génie devenu un véritable truchement de l’interprétation. Sa grande intelli-
gence et des capacités d’assimilation peu communes
diffuseur de l’art lyrique. suffirent à combler cette lacune éducative, qui néan-
moins nourrit chez lui un complexe qui se manifesta
Par Alain Galliari
notamment à l’égard de son statut de compositeur.
Il explique sans doute en partie l’importance qu’il
accorda au double genre de la transcription et de la

I
l suffit de consulter le catalogue des œuvres de paraphrase. Le pianiste qu’il était se sentait légitime
Franz Liszt établi par Humphrey Searle pour de s’appuyer ainsi sur les œuvres des autres.
mesurer l’étonnante prédominance que les pièces
« dérivées » occupent dans la production du com- L’APPORT DES TRANSCRIPTIONS
positeur : sur 686 titres, plus de la moitié (336) sont Les 336 arrangements répertoriés par Searle peuvent
regroupés sous l’intitulé « Arrangements, transcrip- être classés en deux catégories relevant de projets
tions, fantaisies ». Les techniques d’arrangement ont nettement différenciés : d’un côté les transcriptions,
certes toujours fait partie de la boîte à outils des com- qui visent à transposer au piano une composition
positeurs ; le cas de Liszt n’en est pas moins unique. originale ; de l’autre les paraphrases, qui s’emparent
Pour le comprendre, il faut se rappeler que Liszt ne de l’œuvre choisie pour en faire la base d’une com-
À LIRE fut pas d’emblée compositeur et mit lui-même du position autonome, le plus souvent brillante. Liszt
Franz Liszt temps à se considérer comme tel. De fait, ça n’est dénommait volontiers « partition de piano » les
et l’Espérance pas par ses œuvres qu’il avait acquis l’immense pièces de la première catégorie, employant plusieurs
du Bon Larron, renommée qui fut la sienne, mais par ses dons pia- vocables pour les pièces de la seconde (« fantaisie »,
Alain Galliari, nistiques hors pair. C’est pour l’entendre jouer que « réminiscence », « paraphrase »).
Fayard, « Musique », les foules s’étaient ruées à ses concerts et que les C’est par la première catégorie que le jeune Liszt
300 p., 23 € princes l’avaient invité durant la décennie où il avait marcha sur ce chemin de l’emprunt, avec les trans-
parcouru et enflammé l’Europe (1839-1848). C’est criptions de la Symphonie fantastique d’Hector
le pianiste qu’on espérait entendre, plus tard encore, Berlioz (1833), puis de plusieurs lieder de Schubert
alors qu’il avait cessé de se produire en public. Et (1835-1837) et des Symphonies nos 5, 6 et 7 de
c’est le virtuose que des bataillons de jeunes pianistes Beethoven (1837) – Liszt complétera le cycle au
vinrent trouver à Budapest et à Weimar, durant les cours des années 1860. L’objectif était à la fois clair
vingt dernières années, pour perfectionner leur jeu et généreux : il s’agissait de porter ces œuvres à la
et recevoir un parrainage qui pouvait faire leur car- connaissance des mélomanes, en un temps où la

32 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019


AKG / DE AGOSTINI PICT.LIB.
rareté des exécutions ne permettait qu’une diffusion de moyens dont témoignent ces œuvres puise Listz au piano
confidentielle. Propos en vérité bien théorique, eu directement aux géniales transcriptions des années entouré
égard à la difficulté d’exécution des transcriptions 1830, pour lesquelles Liszt trouva des ressources d’Alexandre
lisztiennes, que peu de pianistes étaient en mesure inédites qui jouèrent une part essentielle dans son Dumas, de Victor
d’exécuter. Le souci de transmission et de traduction écriture musicale propre. Hugo, George
n’en constituait pas moins la motivation première Sand, Niccolò
de Liszt, qui déplorait la médiocrité des transcrip- L’ART DE LA PARAPHRASE Paganini et
tions existantes. « J’ai donné dans la Symphonie Seconde catégorie des œuvres dérivées, les Gioacchino
fantastique l’idée d’une autre façon de procéder, paraphrases, ajoutent une nouvelle pierre à cette Rossini. Aux pieds
écrivait-il. Je me suis attaché scrupuleusement […] conquête. Liszt ne pouvait ignorer un genre en du compositeur,
à transposer sur le piano non seulement la charpente vogue tout au long du xixe siècle. Nul pianiste qui Marie d’Agoult.
musicale de la symphonie, mais encore les effets de ne mît alors à ses programmes une ribambelle de Peinture de Josef
détails et la multiplicité des combinaisons harmo- pots-pourris et autres variations sur des airs d’opé- Danhauser.
niques et rythmiques. » ras à la mode.
Soucieux de traduire au clavier la complexité Le genre de la paraphrase avait tout pour com-
d’écriture des œuvres en jeu (les effets sonores et plaire à Liszt, qui le porta à un sommet inégalé.
la puissance de l’orchestre, la diversité des cou- La paraphrase était l’occasion toute trouvée d’une
leurs instrumentales, la multiplicité des voix, la démonstration de virtuosité ; mais elle ouvrait aussi
superposition de plans), Liszt ne cessa pour cela la voie à l’invention de formes dégagées des moules
de trouver au piano des ressources que personne classiques, d’allure improvisée, qui convenaient sin-
n’avait imaginées avant lui. Cette recherche inven- gulièrement à la nature de Liszt. Son arrière-fond
tive demeure le grand apport de Liszt au genre de opératique confère en outre au genre une dimen-
la transcription. Elle se tient également à la source sion dramatique qui charge le piano d’un carac-
des innovations de l’écriture pianistique lisztienne, tère théâtral inédit. Ces caractéristiques expliquent
telles qu’elles se manifestent dans les pièces maî- l’attachement de Liszt au genre, dans un esprit de
tresses de sa production – les Années de pèlerinage, libre invention et de geste dramatique proche de la
la Sonate en si mineur, les Harmonies poétiques et musique à programme qu’il défendit et illustra par
religieuses ou les Rhapsodies hongroises. L’ampleur la suite à l’orchestre. ●●●

PIANISTE ❘ janvier-février 2019 ❘ 33


EN COUVERTURE
Un concert du
dimanche dans la
maison de Liszt à
la Hofgärtnerei de
Weimar, en 1882.
Peinture de Hans
W. Schmidt.

AKG-IMAGES
●●● Par-delà le brio inhérent au genre, les grandes sous les dehors de la liberté et des jeux de la séduc-
paraphrases des années 1830-1840 (d’après Bellini, tion. Sans être aussi substantielles au plan philoso-
Donizetti, Meyerbeer ou Halévy) montrent une phique, les grandes paraphrases lisztiennes déploient
teneur dramatique qui en font de véritables scènes une écriture pianistique pleine de trouvailles et une
de théâtre instrumental avant la lettre. Toutes ne forme dynamique qui force l’adhésion. Elle se fonde
sont pas d’un égal intérêt, mais les plus réussies déve- sur l’accumulation graduelle du matériau et une ten-
sion dramatique croissante, que l’on retrouve notam-
ment dans ces sommets de la production lisztienne
Liszt pratiqua le genre jusque dans ses que sont Après une lecture de Dante (1837-1849) et
la Sonate en si mineur (1853). Ainsi des admirables
dernières années et donna de nouvelles ●●● Réminiscences de Lucrezia Borgia (1840), comme
réussites, avec ses paraphrases de Verdi. de celles sur Les Puritains (1837) ou la Fantaisie sur
des thèmes des Huguenots (1836). Citons également,
Pages d’une virtuosité toujours plus subtile. parmi les réussites incontestables, la Marche funèbre
de Dom Sébastien (1844) ou l’étonnante Tarantella
di bravura d’après la tarentelle de La Muette de Portici
loppent un geste dramatique saisissant. Telles notam- (1846). Paraphrases et fantaisies investissent ainsi un
ment les Réminiscences de Don Juan (1841), basées champ expérimental à la fois libre et fructueux, dont
sur deux moments de l’opéra de Mozart (le duo « Là profitèrent les œuvres autonomes écrites parallèle-
ci darem la mano » et l’« Air du champagne ») qui, ment et plus tard encore.
mêlés aux évocations de la figure du Commandeur, Liszt pratiqua le genre jusque dans ses dernières
résument l’enjeu du drame : la réalité du Mal cachée années et donna de nouvelles réussites, avec ses

34 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019


Franz Liszt à
son bureau de
la Hofgärtnerei,
en 1880.

LEBRECHT/RUE DES ARCHIVES


paraphrases sur plusieurs opéras de Verdi (Rigoletto à l’esprit de relecture, de refonte, de réévaluation
en 1859, Don Carlos et Aïda en 1867-1868, Simon qui fonde les œuvres dérivées. Des Années de pèle-
Boccanegra en 1882). Pages d’une virtuosité tou- rinage aux Mephisto-Walzer, de la Dante ou la
jours plus subtile, au service de portraits intérieurs Faust-Symphonie aux Rhapsodies hongroises et
à chaque pas plus saisissants. L’évolution monte d’un aux poèmes symphoniques, une part cruciale de
cran supplémentaire encore avec la Feierlicher Marsch l’œuvre de Liszt se rattache à ce « d’après » ou cet
zum heiligen Gral aus Parsifal (1882), composée sur « après » qui confère à sa musique un ton singu-
deux thèmes du dernier opéra de Wagner. L’art de lier : « d’après » les Alpes suisses, les chefs-d’œuvre
la paraphrase emprunte ici les chemins du dernier de l’Italie ou les cyprès de la Villa d’Este ; « après »
Liszt : une écriture austère, à la fois solennelle et une lecture de Dante, de Goethe, de Lenau, de
dépouillée, à l’égale de la troisième Année de pèleri- Lamartine ou de Hugo ; « d’après » le ranz des
nage. Signe d’une admiration artistique bien connue, vaches, les mélodies tziganes, ou ses propres expé-
Liszt était revenu avec Wagner à la transcription, riences d’homme – déboires amoureux, vocation
depuis Tannhäuser (1848) jusqu’au fameux et admi- religieuse perdue, succès vécus comme un chemin
rable Isoldes Liebestod (1867), qui pousse d’un nou- de perdition, perte des êtres chers, expérience
GRANGER NYC/RUE DES ARCHIVES

veau degré le passage de l’orchestre au piano. du vieillissement. Transcriptions et paraphrases


révèlent ainsi un aspect singulier de l’œuvre de Caricatures
REGARD ARRIÈRE Franz Liszt, loin de l’artiste populaire et mondain hongroises du
L’art de la transcription et de la paraphrase aura qu’on continue souvent de voir seulement en lui : compositeur à
ainsi traversé l’œuvre de Franz Liszt, dont il ne la méditation sur le mystère de la vie et sur sa signi- la fin du xixe siècle,
constitue pas pour rien un pan singulier : à y regar- fication. Aspect inattendu, pourtant indispensable parues dans
der de près, la production lisztienne doit beaucoup à la compréhension de son œuvre. ■ Borsszem Jankó.

PIANISTE ❘ janvier-février 2019 ❘ 35


Reportage

LA VOIX DE
L’INSPIRATION
Essentiels à la production d’un opéra, les chefs de chant apparaissent
cependant rarement dans les programmes et jamais sur scène.
Ce sont eux qui font travailler les chanteurs et accompagnent les répétitions
avant l’arrivée de l’orchestre. Nous sommes allés à la rencontre de ces
pianistes de l’ombre à l’Opéra de Paris et de Lyon.
Par Lou Heliot, photos d’Alexandre Isard pour Pianiste.

36 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019


P
aris, Opéra Bastille. La salle est petite et sur- Ci-contre :
chauffée. Deux pianos occupent presque Les deux chefs de
toute la place. Denis Dubois, chef de chant Denis Dubois
chant dans cette institution depuis plus de et Alessandro
trente ans, explique les ficelles du métier à Praticò travaillent
une jeune recrue de l’Académie de l’Opéra La Traviata.
de Paris. Alessandro Praticò est un pianiste italien de En bas :
21 ans possédant déjà une grande maturité artistique. Alessandro Praticò
La séance est dédiée à La Traviata. Denis Dubois répète des airs
commence par nous rappeler quelques évidences. de La Chauve-
Un bon chef de chant doit être un pianiste accom- Souris avec la
pli. Mais le plus important, c’est qu’il connaisse sa soprano Angélique
partition sur le bout des doigts : « Quand vous tra- Boudeville.
vaillez avec un chanteur, vous devez vous substituer à
l’orchestre, nous explique ce musicien chevronné.
À tout moment, vous devez savoir ce que fait l’orchestre
et proposer au chanteur des repères sur lesquels il va langues slaves. Quant à Jeff Cohen, il s’est spécialisé
pouvoir s’appuyer. » Denis Dubois se tourne vers son en linguistique. Pour ce chef de chant et professeur
élève : « Que font les violons ici ? Des pizzicati ! Ton américain, il est impératif d’avoir une connaissance
piano doit donc sonner comme des pizz ! » Les chefs des langues principales de l’opéra : le français, l’an-
de chant travaillent sur des réductions pour piano glais, l’italien et l’allemand, même s’il souligne la
qui sont parfois lacunaires. Ils sont très souvent
obligés de les compléter par eux-mêmes pour être
au plus proche de la version orchestrale. La Traviata Les chefs de chant doivent être capables
d’Alessandro est couverte d’annotations. Des portées
entières ont même été ajoutées au crayon. Les deux de remplacer n’importe quel chanteur de
pianistes sont formels. Une grande partie du travail
se fait en amont : « On ne peut pas arriver en répétition
l’opéra. Quand l’un d’entre eux est absent
et déchiffrer avec le chanteur ! » en répétition, le chef de chant le supplée.
Pianistes formés à l’accompagnement, les chefs de
chant doivent être polyvalents. Être capables, s’il le
faut, de remplacer n’importe quel chanteur de l’opéra. grande différence qui existe entre « coacher dans une
Quand l’un d’entre eux est absent en répétition, c’est langue » et la parler couramment. Le chef de chant
le chef de chant qui le supplée. « Même si le texte est en doit être à même de guider les chanteurs dans leur
russe et que l’on chante n’importe quoi !, précise Denis prononciation des textes. « Ce qui nécessite des notions
Dubois, c’est notre boulot, et personne d’autre ne le de technique vocale, renchérit Alessandro Praticò, ne
fera. » La plupart des chefs de chant de l’Opéra Bastille serait-ce que pour savoir ce qu’on peut attendre des
que nous avons interrogés ont d’ailleurs reconnu chanteurs et ne pas exiger d’eux l’impossible ! »
avoir un intérêt prononcé pour les langues. D’origine Les chefs de chant doivent également apprendre
italienne, Alessandro Praticò parle un français par- à se ménager. Pianiste, chanteuse et professeure,
fait. Son collègue britannique Ed Liddall a étudié les Agnès de Brunhoff leur propose des cours ●●●

PIANISTE ❘ janvier-février 2019 ❘ 37


EN COUVERTURE

« Le chef de chant remplace l’orchestre.


Il est celui qui donne le tempo,
l’articulation, l’expression générale, tout
ce qui est essentiel à la mise en scène. »

●●● hebdomadaires de technique Alexander :


« Physiquement, ce métier est très contraignant !, nous
explique-t-elle. Cette technique permet aux musiciens
de retrouver un rapport plus naturel à leur corps. » Dans
une vaste salle de danse vide, à l’exception d’un piano
et de son tabouret, elle fait d’abord travailler le geste :
le pianiste apprend par exemple à bien s’asseoir, afin
de préserver son dos. Elle passe ensuite à la pratique
instrumentale : installé au piano, le chef de chant
joue un extrait d’un morceau particulièrement ardu.
Agnès de Brunhoff tourne autour de lui, cherche les
points de tension de son corps et pose ses mains sur de Lyon depuis vingt ans, il considère que pour être
son dos et sur ses jambes pour corriger sa posture et un bon répétiteur, il ne faut pas nécessairement être
sa respiration : une technique qui, une fois maîtrisée, le meilleur des pianistes. « Il faut avoir un son d’or-
devrait permettre au pianiste de mieux supporter les chestre et… beaucoup de patience ! », ajoute-t-il dans
longues heures de répétition. un éclat de rire. Pour des raisons de mise en scène, de
Villeurbanne, dans un vaste studio de cinéma. Les longues heures peuvent en effet s’écouler avant que le
artistes de l’Opéra de Lyon répètent Une nuit à chef de chant ne joue une seule note. Graham Lilly et
Venise de Richard Strauss. Il fait un froid glacial ce Ingmar Beck, l’assistant chef d’orchestre, profitent de
jour-là dans la salle. Tous les chanteurs ont gardé ces moments d’interruption pour discuter du tempo,
leur écharpe. Metteur en scène, assistant du chef des nuances et du parti pris musical. Pour Beck, la
d’orchestre et chef de chant sont installés côte à côte collaboration avec Graham Lilly est cruciale : « Le chef
devant une ébauche du décor : quelques chaises et un de chant remplace l’orchestre. Il est celui qui donne le
échafaudage qui fait office de balcon vénitien. L’air tempo, l’articulation, l’expression générale, tout ce qui
que répètent les chanteurs est complexe et le metteur est essentiel à la mise en scène. Grâce à lui, le chef d’or-
Agnès de Brunhoff en scène ne semble toujours pas satisfait. On reprend chestre peut également expérimenter, tester des choses.
lors d’une séance une fois, deux fois, trois fois, dix fois. Assis derrière son Le chef de chant inspire notre direction. »
de travail postural demi-queue, imperturbable, Graham Lilly répète le
avec Rémi Chaulet, même accompagnement. « Le cœur du travail, c’est la QUAND LE RIDEAU SE LÈVE
chef de chant de répétition, au sens propre du terme, nous confie-t-il. ll De retour à l’Opéra Bastille, nous retrouvons
l’Académie, salle faut vraiment aimer cela. Pour ma part, j’ai toujours su Alessandro Praticò, cette fois-ci en pleine séance
Balanchine. que je voulais faire ce métier. » Chef de chant de l’opéra de travail sur des airs de La Chauve-Souris avec la
soprano Angélique Boudeville. Recrutés en même
temps à l’Académie de l’Opéra de Paris, ils ont déve-
loppé au fil des répétitions une véritable complicité.
Tout en accompagnant la chanteuse, Alessandro
Praticò lui donne des conseils techniques, lui suggère
des idées d’accentuation, de respiration et de phrasé.
Ensemble, ils réfléchissent même aux expressions
faciales qui pourraient souligner le sens du texte. Le
travail d’Alessandro s’apparente à une maïeutique :
« Là, je ne comprends pas ce que tu veux dire, lui
indique-t-il doucement. Que cherches-tu à nous faire
visualiser ? » La chanteuse nous explique combien
cette complicité est inestimable : « Un soliste est fort
et fragile, une éponge à émotions ! Quand un chanteur
travaille une pièce, il y met tout : son âme, son esprit, ses
tripes. Il faut se sentir soutenu par le chef de chant qui
doit nous mettre dans une bulle de confiance le temps
de la répétition. » Un sentiment partagé par Jeanne

38 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019


Ireland, sa collègue américaine, qui répète une pièce sachent pas comment s’y prendre avec les chanteurs, La mezzo-soprano
de Bernstein extrêmement difficile avec Ed Liddall nous explique-t-il. Ils ont alors besoin d’un intermé- Jeanne Ireland
dans une autre aile de l’Opéra Bastille. Patiemment, diaire qui les connaisse bien et qui puisse leur parler répète Songfest
Ed guide la chanteuse vers la bonne intonation et de langue, de respiration, d’intonation. Il nous arrive de Bernstein
n’hésite pas à chantonner lui-même les autres voix même de rester sur le plateau à leurs côtés alors que avec Ed Liddal
pour l’aider à se repérer dans ses départs. Ensemble, l’orchestre est déjà arrivé. C’est un drôle de métier ! » (au piano), chef
ils essaient d’imaginer les choix de direction du chef Ce travail de l’ombre pourrait frustrer plus d’un chef de chant de
d’orchestre. Pour la mezzo-soprano, cette relation de chant, car leur rôle se termine quand le rideau l’Académie, aidé
humaine est cruciale, ce « coach » est bien plus qu’un se lève. Mais pour Graham Lilly, ce n’est nullement par Jeff Cohen,
simple accompagnateur. C’est un « collaborateur » : un problème : « Si vous voulez être sous les feux de la son homologue
« Aujourd’hui, vous le voyez me faire travailler les rampe, ce n’est définitivement pas le bon métier. » Il de l’Opéra Bastille,
notes, mais la plupart du temps, il m’aide à affiner la se range aux côtés des techniciens de plateaux, des salle Debussy.
langue, l’interprétation et la musicalité. » Et d’ajouter responsables des costumes et du maquillage : « Eux
en riant : « C’est comme si j’avais cuisiné un plat un non plus, on ne les voit pas saluer à la fin, mais leur
peu grossier et qu’il l’assaisonnait ! Les chefs de chant rôle est tout aussi important ! » Le tout est d’accepter
prennent ce qu’on leur apporte et l’élèvent au niveau ce statut singulier, hybride : « Nous sommes toujours
supérieur. La confiance mutuelle est primordiale. » entre deux, à la fois du côté technique et du côté artis-
Alessandro Praticò et Angélique Boudeville partagent tique. » Si les chefs de chant ne sont pas présents sur
le même avis. Pour préserver cette relation artistique, scène pour recevoir les applaudissements, ils trouvent
le chef de chant doit faire preuve de diplomatie. la reconnaissance ailleurs. « En fin de compte, notre
« Prendre des pincettes », comme dirait Alessandro. public, ce sont les chanteurs et l’orchestre », remarque
Ce qui fait éclater de rire la soprano. « C’est vrai, Denis Dubois. La consécration d’un chef de chant est
reconnaît-elle, la voix est quelque chose de terrible- dans la relation qu’il est capable de construire avec les
ment intime. Le chef de chant doit savoir manier la chanteurs. « Ce n’est pas un job où l’on peut devenir
critique avec précaution. » Jeff Cohen parle même célèbre, reconnaît volontiers Jeff Cohen, mais si un
« d’ego management ». Il se souvient du jour où un chanteur vous fait confiance, si vous le faites avancer
chef d’orchestre dépité l’avait prié d’aller deman- et qu’il vous remercie, c’est formidable. »
der à une cantatrice de changer son vibrato, car il Assis à son piano, épuisé par sa session intensive de
était le seul à savoir lui parler. « Allez dire cela à une musique contemporaine, Ed Liddall compare fina-
grande chanteuse ! Il vous faut déployer des trésors de lement le rôle du chef de chant à celui d’un passeur :
diplomatie ! » Sur certaines productions, Jeff Cohen « Je me vois plutôt comme quelqu’un qui doit inspirer
assume même parfois le rôle « d’arbitre » entre les le chanteur, qui doit l’aider à se trouver et à ouvrir son
chanteurs et le chef. « Il arrive que certains chefs ne imagination. » ■

PIANISTE ❘ janvier-février 2019 ❘ 39


VIE DE LÉGENDE

JORGE BOLET (1914-1990)

Le dernier
des romantiques
UN PHYSIQUE HOLLYWOODIEN, UNE VIRTUOSITÉ Piatigorsky, Horowitz et Zimbalist. Diplômé de
Curtis en 1934, Bolet obtient une bourse du gouver-
TRANSCENDANTE ET UNE RECONNAISSANCE nement cubain pour séjourner un an en Europe où
TARDIVE ALLAIENT ÉLEVER CE PIANISTE CUBAIN il étudiera avec Moriz Rosenthal et donnera de nom-
breux concerts. De retour à Philadelphie en 1936, il
AU RANG DES LÉGENDES. RETOUR SUR étudie la direction d’orchestre avec Reiner, mais c’est
LA PERSONNALITÉ ENCORE TROP MÉCONNUE l’année suivante qu’il se fait remarquer en remportant
le prix Naumburg, qui lui offre l’opportunité d’un
DE L’UN DES PLUS GRANDS SPÉCIALISTES DE LISZT. récital au Town Hall de New York le 27 octobre 1937.
Par Jean-Michel Molkhou Les critiques sont unanimement dithyrambiques,
pourtant ses engagements restent rares.

UNE CARRIÈRE EN DENTS DE SCIE

S
i certains artistes sont reconnus très tôt,
d’autres suivent un long chemin obscur À partir de 1939, Bolet enseigne à Curtis, d’abord en
avant d’atteindre la gloire. Jorge Bolet tant qu’assistant de Rudolf Serkin. Interrompu par la
est de ceux-là, et dut attendre la soixan-
taine pour être enfin considéré comme
Durant dix guerre, il s’engage en 1942 dans l’armée cubaine. En
1945, il est incorporé dans l’armée américaine alors
l’un des pianistes majeurs du xxe siècle. ans, le stationnée au Japon. Il devient de ce fait citoyen des
virtuose
Il naît à La Havane le 15 novembre États-Unis, puis quitte l’armée pour reprendre le che-
1914, le cinquième d’une modeste min de la scène. De nouveau les critiques l’encensent,
famille cubaine de six enfants, et c’est sa sœur aînée,
Maria – qu’il reconnaîtra toujours comme son pre-
ne vit que mais malgré son allure à la Clark Gable, sa prestigieuse
lignée et sa technique éblouissante il ne parvient tou-
mier maître – qui lui enseigne très tôt le piano. L’en- de doutes, jours pas à s’imposer. Au sortir de la guerre, il appa-
fant particulièrement doué progresse vite, au point
d’être admis à 13 ans au Curtis Institute de Philadel- soutenu par raît déjà « trop vieux » pour un public d’ores et déjà
fasciné par la jeune génération de brillants pianistes
phie. Il entre alors dans la classe de David Saperton,
brillant pianiste lui-même mais professeur d’une
une poignée américains comme John Browning, Leon Fleisher,
William Kapell, Julius Katchen ou Van Cliburn. Au
exigence obsessionnelle qui avait la réputation de d’amis et cours d’une période difficile, Bolet songe même un
traiter ses élèves avec la délicatesse d’un sergent ins-
tructeur. Gendre de Leopold Godowsky – véritable
de collègues temps à renoncer pour se tourner vers la photographie
ou monter une affaire : « À la fin des années quarante
légende vivante de l’âge d’or du piano –, Saperton qui croient et durant les années cinquante, j’ai vécu dans la misère,
impose à son jeune élève l’étude des pièces les plus
complexes et les plus virtuoses de son beau-père. Le en lui et qui presque à crever de faim. Je ne m’en serais jamais sorti
sans la générosité de mes amis qui m’ont accompagné
jeune Jorge les jouera souvent devant le maître et s’en
fera d’ailleurs plus tard l’un des champions. Après
sont durant ces horribles années de vaches maigres. Mais
voyez-vous, l’esprit humain a la faculté d’oublier les
sept années à Curtis au cours desquelles Jorge acquiert persuadés moments désagréables, pour ne se remémorer que les
un vaste répertoire en recevant aussi les conseils de
l’éminent Josef Hofmann, c’est sous la baguette de que son jour bons. » Bolet ne vit que de doutes, soutenu par une
poignée d’amis et de collègues qui croient en lui et
Fritz Reiner qu’il fait ses débuts au Carnegie Hall en viendra. qui sont persuadés que son jour viendra. Pétri de
1933 dans le Concerto n° 1 de Tchaïkovski. Godowsky contradictions au point de perdre confiance, assu-
le présente alors en coulisses à son idole Serge mant mal son homosexualité à une époque où il fallait
Rachmaninov venu l’entendre, tout comme Elman, à tout prix la cacher, il se replie dans une coquille ● ● ●

40 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019


BRIDGEMANIMAGES

PIANISTE ❘ janvier-février 2019 ❘ 41


VIE DE LÉGENDE
●●● protectrice peu propice à l’épanouissement de sa
carrière. Tantôt flamboyant, tantôt timide mais sou-
vent froidement distant, il reste toujours un modèle
d’intégrité et de sobriété. Plusieurs opportunités
qu’il n’attend plus vont alors se présenter. En 1960,
les studios de la MGM recherchent un pianiste pour
enregistrer la bande-son du film de George Cukor,
Song Without End, consacré à la vie de Liszt, avec
Dirk Bogarde dans le rôle du compositeur. Dans une
interview, Jorge Bolet racontera plus tard : « Ils avaient
songé alors à prendre Van Cliburn qui venait de rempor-
ter le Concours Tchaïkovski, ce qui donnait un certain
prestige à l’affiche du film. Mais le conseiller musical du
réalisateur, le pianiste Abram Chasins, que j’avais connu
à Curtis, rétorqua, “c’est en effet une bonne idée, si
vous êtes prêts à attendre trois ans, le temps que Van
Cliburn apprenne le répertoire !” Et c’est ainsi que

SDP
Chasins me recommanda en assurant que je possédais
non seulement le répertoire, mais aussi le style ! » Avec
son nom au générique, Bolet profite d’un rebond la nuit. À 60 ans, Bolet entre dans la légende et le
de notoriété, mais déjà les critiques fusent, certains double microsillon bientôt publié intègre les annales
considérant qu’un musicien « sérieux » ne peut se de l’histoire du piano. Le célèbre critique américain
compromettre à Hollywood ! De ce fait, sa carrière ne Harold Schonberg écrit le lendemain dans le New
décolle toujours pas. Depuis ses jeunes années, il est York Times : « Ce fut le travail stupéfiant d’un praticien
pourtant si fiable et si accommodant qu’on l’appelle du piano déterminé à prouver que certains domaines du
« Ce que
souvent pour remplacer au pied levé les plus grands répertoire restent viables s’ils sont joués avec le charme et
noms du piano, Horowitz, Janis, Haskil, Arrau ou le fini d’exécution pianistique que les géants du passé y
Cherkassky notamment. En 1968, il est nommé pro-
fesseur à l’Université d’Indiana avant de succéder à
M. Bolet apportaient habituellement. Tout ce que M. Bolet pré-
senta fut marqué par la beauté de sa sonorité, l’aisance
Rudolf Serkin en 1977 à la tête du département de présenta fut souveraine de son exécution et sa complète maîtrise des
piano du Curtis Institute, poste auquel il sera contraint
de renoncer compte tenu du développement tardif et marqué par éléments du discours musical. » Malheureusement,
Peter Munves quitte RCA et le contrat de Bolet n’est
presque inespéré de sa carrière de concertiste. la beauté pas reconduit. Il lui faudra attendre encore quatre
ans pour signer chez Decca et pour que s’ouvrent
LA RECONNAISSANCE ENFIN de sa enfin les portes d’une notoriété internationale. Bolet
En octobre 1970, la chance semble vouloir lui sou-
rire, lorsqu’il est convié à participer à un concert de
sonorité, se produira sur scène et enregistrera jusqu’à la fin
des années 1980 avant que sa santé ne décline. En
bienfaisance au bénéfice de l’International Piano l’aisance 1989, il subit une intervention neurochirurgicale
Library récemment ravagée par un incendie. Bolet y
fait sensation, éclipsant littéralement tous les autres souveraine dont il ne se remettra jamais complètement et c’est à
son domicile de Mountain View en Californie qu’il
pianistes invités, ce qui lui vaut d’être présenté à
Peter Munves, le directeur de RCA, qui lui signe un
de son s’éteint le 16 octobre 1990, quelques semaines avant
son soixante-seizième anniversaire.
contrat d’enregistrement. Et c’est ainsi que le récital exécution
du 25 février 1974, enregistré par la célèbre maison
de disques américaine, allait bouleverser son destin. et sa L’UN DES PLUS GRANDS
INTERPRÈTES DE LISZT
Ce soir-là, Bolet se produit au Carnegie Hall de New
York. Un soir pas comme les autres où l’artiste, sor-
complète C’est encore à Harold Schonberg que l’on doit une
subtile analyse de l’art de Jorge Bolet : « Comme les
tant de sa réserve habituelle, se livre comme jamais, maîtrise des anciens élèves de Liszt et Leschetizky, Bolet considère
alliant une virtuosité électrique à une profondeur
unique. Le programme débute par la Chaconne de
éléments le piano comme une “chose en soi”. De tous les pia-
nistes vivants, seul Vladimir Horowitz, probablement,
Bach dans la transcription de Busoni, suivie des du discours manifeste un tel intérêt pour les potentialités intrin-
24 Préludes de Chopin, avant d’enchaîner sur trois
Valses de Strauss arrangées par Tausig et Schulz- musical. » sèques du piano. Ce genre d’approche signifie, de la
part de l’artiste, l’exploitation de toutes ses ressources de
Evler. Le récital s’achève en apothéose avec l’une timbres, de coloris, de dosage des textures, de sonorité
des grandes spécialités de l’artiste, l’Ouverture de et de technique. La virtuosité pure n’y est pas une fin
Tannhäuser de Wagner dans la transcription de Liszt. exclusive, encore qu’elle y ait sa place. M. Bolet possède
L’enthousiasme débordant du public, après quatre bis une technique insurpassée dans le monde d’aujourd’hui
dont La Jongleuse de Moszkowski et l’Étude staccato et dans un numéro de haute voltige il n’hésitera pas à
de Rubinstein, lui vaut une ovation jusque tard dans mettre cet élément au premier plan. En règle générale,

42 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019


toutefois, son jeu tendra plutôt à la réserve. Il y a dans
le tempérament de M. Bolet une répugnance manifeste
BIOGRAPHIE UNE DISCOGRAPHIE ÉMINEMMENT
ROMANTIQUE
à se laisser aller à toute pyrotechnique gratuite et c’est EXPRESS Si les premiers témoignages radiophoniques
pourquoi il pèche souvent par un excès de sobriété. » 1914 connus de Bolet remontent à la fin des années
Schonberg le considérait d’ailleurs comme « l’un Naît à La Havane où sa trente, ce n’est qu’en 1952 qu’il réalise pour la firme
des plus grands interprètes de Liszt au xxe siècle, avec sœur l’initie au piano Boston son premier enregistrement commercial,
les doigts d’Horowitz et la sonorité d’un Lhévinne ». Il 1928 consacré à des compositeurs espagnols (Falla,
faut dire que Bolet avait une conception très roman- Intègre le Curtis Institute Granados, Albéniz) et cubain (Lecuona). Un
tique de l’approche de Liszt ainsi qu’il la décrivait lui- de Philadelphie second récital de miniatures paraîtra la même
même : « Le style lisztien est très particulier. On ne peut 1934 année (Beethoven, Saint-Saëns, Mendelssohn,
pas jouer Liszt comme l’on joue Chopin, Schumann Part étudier en Europe Moszkowski) puis c’est sous étiquette Remington
ou Brahms. Sa musique vous conduit à faire preuve de 1939 qu’il publie en 1953 les quatre scherzos de Chopin
beaucoup de liberté, et même dans la façon de consi- Assiste Rudolf Serkin au et l’année suivante le Concerto n° 2 de Prokofiev
dérer les altérations écrites. J’en modifie certaines, ce Curtis Institute sous la direction de Thor Johnson à la tête de l’Or-
qui me semble parfaitement admissible, non pas pour 1942 chestre symphonique de Cincinnati. À l’époque,
corriger d’éventuelles “erreurs” que Liszt aurait com- S’engage dans l’armée l’œuvre est totalement inconnue du public et Bolet
mises, mais plutôt pour atteindre ce qu’à mon sens il cubaine est le seul pianiste à la jouer sur scène depuis le
avait en tête… J’ai la conviction que s’il m’entendait il 1945 compositeur. Toutes ces gravures de jeunesse, long-
ne me désapprouverait pas. Si je pensais qu’il pourrait le Devient citoyen des temps introuvables, ont été récemment rééditées en
faire, je ne me le permettrais jamais, car quoi que nous États-Unis CD par APR. En 1958, il enregistre sa première ver-
fassions nous devons avant tout respecter la musique 1960 sion des Études d’exécution transcendante qui aurait
des compositeurs que nous jouons. » Enregistre la bande-son dû marquer le début d’une longue aventure chez
La sonorité de Bolet avait une texture particuliè- du film de Cukor sur Liszt, RCA mais qui reste isolée, car malheureusement
rement riche et d’une profondeur orchestrale. Il Song Without End incomplète et monophonique à l’ère naissante de
montrait à ce titre un goût plus prononcé pour les 1974 la stéréo. Elle ouvre néanmoins la longue liste des
pianos Baldwin et Bechstein. En dépit de son prodi- Livre un récital au œuvres de Liszt sur lesquelles l’artiste va centrer
gieux instinct, il était très pointilleux. « Il faut étudier Carnegie Hall, édité sa discographie pendant plusieurs décennies sous
et soigneusement analyser chaque note, quelle que soit par RCA, qui lui vaudra différents labels (Everest, Pye, Colpix, Ensayo). On
l’œuvre, analyser une ligne mélodique et découvrir une reconnaissance y trouve notamment plusieurs versions des deux
précisément où elle va, disait-il. Il faut comprendre sa internationale concertos, au moins trois gravures des « Transcen-
direction, et surtout déterminer et communiquer son 1977 dantes », Les Années de pèlerinage, une vision épique
point d’arrivée. » Malgré ses capacités techniques Succède à Serkin au de la Sonate en si mineur, la Totentanz, la Mephisto
légendaires, il étudiait le plus souvent ses partitions Curtis Institute Waltz n° 1, ainsi qu’un nombre considérable de
loin du clavier, affirmant souvent qu’il n’avait jamais 1978 transcriptions de pages de Beethoven, Bellini,
résolu au piano les difficultés techniques majeures, Signe avec Decca chez Chopin, Donizetti, Mozart, Schubert, Schumann,
mais toujours mentalement. Souvent sérieux et qui il enregistre beaucoup Verdi ou Wagner dues à Liszt. Chopin prend une
réservé sur scène, à la différence d’un Rubinstein ou d’œuvres de Liszt seconde place d’honneur (Ballades, Scherzo, Pré-
d’un Horowitz qui adoraient séduire leur public, sa 1990 ludes, mais aussi quelques Études, Nocturnes, Valses
dignité fut légendaire. Meurt en Californie et Polonaises). C’est d’ailleurs aux deux concertos
de Chopin qu’il consacrera son dernier disque en
mai 1989 avec Charles Dutoit et l’Orchestre sym-
phonique de Montréal. Alors que Bach, Beethoven,
Mozart et Brahms (Variations Haendel) en sont
totalement absents ou presque, Mendelssohn et
Rachmaninov trouvent une place modeste dans
sa discographie, tandis que Debussy (Préludes),
Schubert (Sonates D.784 & D.959) et Schumann
(Carnaval, Concerto, Fantaisie) y feront une appa-
rition tardive. À côté de ce répertoire purement
pianistique, encore enrichi récemment par la publi-
cation de bandes de radio allemandes (Audite),
on lui doit deux grandes œuvres de musique
de chambre enregistrées aux côtés du Quatuor
Juilliard, le Quintette de César Franck (1978) et le
Concert d’Ernest Chausson en compagnie d’Itzhak
BRIDGEMANIMAGES

Perlman (1982). Étrange destin que celui de ce


gentleman du piano, dernier représentant d’un
monde à jamais disparu qui reste l’un des plus
grands virtuoses des temps modernes. ■

PIANISTE ❘ janvier-février 2019 ❘ 43


PÉDAGOGIE

LES PLUS
BEAUX THÈMES
D’OPÉRA
Êtes-vous plutôt un amant volage, un amoureux transi ou une femme parjure ?
Avez-vous l’étoffe d’une soubrette ou d’une tragédienne ? Tenez-vous plutôt de
Callas ou Malibran ? Pavarotti ou Carreras ? À travers ce numéro, vous pourrez endosser
le costume de vos héros : Norma, Don Juan, Carmen, Aïda, Wolfram…
Grâce à une sélection de douze partitions de tous niveaux (La Flûte enchantée, Eugène
Onéguine, Samson et Dalila, Orphée et Eurydice…), vous pourrez explorer quelques unes
des plus grandes pages de l’opéra classique et romantique.
Il ne vous reste plus qu’à donner raison à cette boutade de Rossini :
« Comme l’opéra serait merveilleux s’il n’y avait pas les chanteurs ! »
Elsa Fottorino - Illustrations : Éric Heliot

P. 50 P. 54 P. 58
LA MASTERCLASSE LES CONSEILS LE JAZZ
de Michel de Simon de Thomas
Dalberto Zaoui Enhco

➜ Retrouvez les masterclasses de Michel Dalberto et Thomas Enhco


tournées chez Piano Hanlet à la Seine musicale sur la chaîne Youtube Pianiste Magazine.

44 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019


PIANISTE ❘ janvier-février 2019 ❘ 45
PÉDAGOGIE
LA LEÇON

De l’art de chanter
sa partition
Avec ce numéro de Pianiste tourné vers l’opéra, nous vous proposons d’aborder
un thème central dans la technique du piano : le chant. Le souffle, la respiration,
ne sont pas le seul apanage des chanteurs. Vous trouverez ici tous les conseils
pour parvenir à cette vocalité « digitale ».

L
e chant, qu’est-ce, finalement ? Mou- intérieurement la musique, et s’imaginent
vement initial de la musique, voca- que l’on doit toucher un clavier de piano
lise de l’oiseau, parade de séduction comme l’on touche celui d’un ordinateur.
du goéland ou du Puffin cendré, Erreur fondamentale ! Toute technique du
brame du cerf, cri de la grenouille ou mélo- piano est faussée dès le départ et vouée à
die de la mésange ou du rossignol… Ce l’échec si l’on n’apprend pas à chanter juste,
« chant » des animaux (« qui ne nous ont si l’on n’aime pas chanter, si l’on ne chante
pas laissé de traités théoriques de leur pas sans cesse !
musique », comme le disait Erik Satie), était Car le chant est bel et bien à la base du pro-
pourtant présent à l’origine du monde. cessus. En voici pour preuve cette phrase
BIO EXPRESS Puis ce chant sera le cri de joie ou de dou- qui fut prononcée par Chopin lui-même
Pianiste concertiste, leur des premiers hommes, qui frappaient à l’attention de Vera Rubio : « Il vous faut
Alexandre Sorel est en hurlant sur des tonneaux en peaux de chanter si vous voulez jouer du piano 1. » Il
professeur au Conservatoire bêtes. Le chant, enfin, est aujourd’hui répétait inlassablement ce conseil à tous ses
de Gennevilliers. chaque jour entonné par celui qui est pas- élèves. Et il fit prendre à Mme Rubio des
Il a été pianiste à la Comédie- sionné de musique, et qui ne peut s’empê- leçons de chant. Il confia encore à l’une
Française et au musée cher d’y recourir pour exprimer ses joies, de ses meilleures disciples, Émilie von
d’Orsay de Paris, ainsi que ses peines, ses émotions et ses amours… Grestsch : « Il faut chanter avec les doigts 2. »
producteur à France Musique. Chopin avait lui-même une passion pour
Il a réalisé les premiers Le chant à l’origine de le chant et l’opéra. À son époque, le bel
enregistrements d’Émile la technique canto était parvenu à son apogée avec
Waldteufel, de Marie Jaëll, Le chant, répétons-le bien haut et fort, est à les opéras de Bellini tels que Norma ou
et obtenu un Diapason d’Or. l’origine de toute technique instrumentale. La Sonnambula, que Chopin allait écouter
Il a créé une collection Il en est le germe, la graine qui contient avec délectation, interprétés par les grands
de pédagogie du piano, les fruits. Pourquoi insistons-nous à ce chanteurs de son temps. Parmi ceux-ci
« Comment jouer… » point sur l’importance du était le ténor Rubini.
(Éd. Symétrie). chant ? Parce que voilà des Toute technique Quant aux cantatrices,
Son dernier disque est années que nous voyons Chopin portait aux nues
consacré au compositeur tant de malheureux élèves du piano est La Pasta, La Malibran ou
brésilien Ernesto Nazareth. dans nos conservatoires vouée à l’échec Mme Cinti-Damoreau, et
qui n’ont pas eu la chance
Depuis 2011, Alexandre Sorel
a enregistré 42 CD d’être environnés de mu- si l’on ne chante leur talent produisit chez
lui un tel choc qu’il fonda
pour Pianiste. sique depuis leur plus pas sans cesse ! son propre jeu de piano
jeune âge et qui donc, sur leur exemple vocal.
ne chantent pas naturellement. Chanter L’art de ces chanteurs fut pour lui le mo-
n’est pour eux ni naturel ni spontané. Ils dèle de ce qu’il nommait la « déclamation
sont incapables d’émettre avec leur voix pianistique ». On pourrait aussi nommer
le moindre son juste, identique à celui du cela l’art de phraser, de dire, de réciter un
piano. N’ayant aucune idée de la hauteur morceau de musique. Quoi qu’il en soit, le
des sons – et a fortiori du dessin d’une chant constituait pour Chopin la base du
mélodie – ils ne peuvent pas se représenter jeu de piano.

46 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019


Suffit-il de savoir chanter un qu’elle débute. À la fin, le souffle du chan- Tout repose donc sur cette liberté du poi-
morceau pour pouvoir le jouer ? teur s’épuise, c’est donc naturellement gnet, qui permet de faire sentir la courbe,
Non ! Bien sûr ! Car chanter n’est que la qu’il diminue le son. le début et la fin des phrases, les appuis, et
première étape de notre travail. La se- Or, le poignet, dans sa liberté de haut les respirations entre elles.
conde consiste à faire vivre à travers nos en bas, peut imiter ce mouvement Mais il est un autre aspect de la souplesse
doigts ce que notre chant a imaginé. Mais d’inspiration-expiration du chanteur. du poignet, dont à mon avis on parle trop
jamais l’un sans l’autre ! La « technique », Il permet surtout de respirer entre les rarement, perpendiculaire au premier.
c’est de connaître les moyens physiques phrases, ce qui est essentiel à la bonne ➜ Souplesse latérale du poignet.
qui permettent de réaliser par le biais du déclamation musicale. Entre chacune, Celle-ci permet d’accompagner le mou-
toucher, des gestes et des sensations ce qu’a on relève le poignet souplement, par- vement de la phrase musicale, telle qu’elle
imaginé la voix. faitement libre, puis on tombe dans la devrait être chantée et nuancée. Cette dis-
Parmi ces moyens qui permettent de relier première note de la phrase suivante avec ponibilité latérale du poignet est très utile
la technique du piano au chant, la sou- souplesse et sans heurt. L’un des plus pour accompagner le mouvement mu-
plesse et le bon usage du poignet étaient beaux témoignages à cet égard est celui sical de la phrase : laissez votre poignet,
essentiels, selon Chopin. Il écrivit dans d’Émilie von Gretsch : par sa flexibilité sur le côté, aller chercher
Esquisses pour une méthode de piano : « Le « Aujourd’hui Chopin m’a encore confié un par exemple une note aiguë importante,
poignet [est] la respiration dans la voix 3. » nouveau moyen simple d’atteindre un but jouée avec le petit doigt, ou une basse qui
Qu’est-ce que cela veut dire ? merveilleux. Je sentais bien par où mon jeu est lointaine et serait, sans cela, difficile à
pêchait, sans pouvoir dire en quoi. Pour se atteindre. Vous verrez, cela aide beaucoup !
Le phrasé du poignet conformer au principe qui consiste à imiter Le poignet, agit donc latéralement, comme
➜ Souplesse verticale du poignet. les grands chanteurs, en jouant du piano, un archet de violon, qui, dans un beau
D’abord, le poignet doit constamment il a arraché à l’instrument le secret d’ex- geste souple de la main, suit amoureuse-
être souple et détendu, c’est à cette seule primer la respiration. En chaque endroit ment la courbe de phrase, permet de la
condition qu’il peut imiter « la respiration qui exigerait du chanteur une inspira- nuancer. En somme, tout commence par
dans la voix ». tion, le pianiste qui n’est plus un profane l’amour, le chant, la nuance et la souplesse.
L’usage du poignet s’apparente à la ma- doit veiller à lever le poignet pour le laisser N’est-ce pas une belle ligne de vie ? ■
nière dont le chanteur prend sa respiration retomber sur la note chantante avec la plus Alexandre Sorel
entre les phrases musicales. Celui-ci pré- grande souplesse imaginable. Parvenir à
voit la phrase dans son oreille intérieure. cette souplesse est la chose la plus difficile 1. Comme le relève son biographe Frédérick Niecks.
2. Rapporté par Maria von Grewingk, la nièce
Puis il prend suffisamment de souffle, en que je connaisse. Mais lorsqu’on y a réussi, d’Émilie von Gretsch.
vue de pouvoir la mener jusqu’au bout. on rit de joie en entendant la belle sonori- 3. Chopin, Esquisses pour une méthode de piano,
La plupart du temps, il prononce bien la té et Chopin s’écrie : “C’est cela, parfait ! textes recueillis et commentés par Jean-Jacques
première note afin que l’on comprenne Merci !” » Eigeldinger, « Harmoniques », Flammarion, p. 76.

PIANISTE ❘ janvier-février 2019 ❘ 47


PÉDAGOGIE

N
AVANT DE
COMMENCER
orma * est l’un des chefs-d’œuvre souffle, de la précision et de la virtuosité.
les plus célèbres du bel canto. Il est terrible pour la chanteuse. Mais
Et c’est à Giuditta Pasta et Giulia c’est aussi une grande leçon de bel canto,
Grisi, qui incarnèrent respectivement au sens où l’entendait justement Chopin.
Norma et Adalgisa en 1831 à l’occasion Voyons comment nous pouvons adapter
de la création de l’opéra par Bellini, nos gestes à cet air dans le jeu de piano et
que Frédéric Chopin fait constamment parvenir, ainsi que le demandait Chopin,
référence, prônant leur interprétation et à le « chanter avec les doigts ».
leur « déclamation musicale » comme le ➜ Préparez votre phrasé à l’avance,
modèle à suivre pour jouer du piano. à la fois en prenant votre souffle
Cet air célébrissime de Norma, l’aria (par le « chant intérieur ») et en ayant
« Casta Diva » (cavatine) fut très souvent le bras préparé « suspendu ». Puis,
chanté par Maria Callas et contribua à laissez-le tomber avec souplesse dans la
sa gloire. Sur le plan de la voix, cet air 1re note (conseil de Chopin !). ■
demande beaucoup de longueur de Alexandre Sorel

Pesez Pesez
Restez Préparez Préparez Restez main Laissez remonter
immobile immobile, puis… la main sur fin
de phrase

Chantez (comme Callas !)


et « dessinez » par le Laissez remonter la main
geste latéral de votre poignet sur fin de phrase
Coupez, respirez!
Diminuez…

Voici quelques
propositions de
gestes à effectuer
afin de tenter de faire
Chantez
« chanter » au piano et dessinez par
Laissez remonter
cet air si souvent Phrasez
Main immobile
le latéral
Préparez
Pesez
Main immobile la main sur fin de
du poignet
interprété par la phrase

Callas. Ou comment
célébrer au piano
« Casta diva », extrait
de Norma, dans
Usez surtout du geste latéral du poignet pour jouer la main gauche
une transcription Cela permet de ne pas perdre le contact avec le clavier
d’Alexandre Sorel. Sol-Ré : prenez votre temps Préparez Pesez dans
pour jouer les grands intervalles l’appoggiature

☞ RETROUVEZ LA VERSION
INTÉGRALE DANS LE CAHIER
DE PARTITIONS PAGES 23-24

48 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019


Complétez votre collection !
Le magazine, son CD et le cahier de partition

N° 108 N° 109 N° 110

N° 111 N° 112 N° 113

JE COMMANDE LES ANCIENS NUMÉROS DE PIANISTE


Bulletin à renvoyer complété et accompagné de votre réglement à PIANISTE
Anciens numéros : 18, rue du Faubourg du Temple - 75011 paris

OUI, je désire commander les numéros cochés ci-dessous : Ci-joint mon règlement par :
N° 108 ❑ N° 109 ❑ N° 110 ❑ Chèque à l’ordre de EMC2 Carte bancaire
N° 111 ❑ N° 112 ❑ N° 113 ❑ N° :
Soit ............ numéro(s) au prix unitaire de 9,90 € (frais de port
Expire fin :
compris) pour un total de ............... €
Date et signature obligatoires :
Nom : ..............................................................................................
Prénom :.........................................................................................
Adresse : ........................................................................................ Offre valable en France métropolitaine jusqu’au 28/02/2019 et dans la limite des stocks disponibles.
Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès et de
......................................................................................................... rectification des données que vous avez transmises, en adressant un courrier à PIANISTE. Les informations
requises sont nécessaires à PIANISTE pour le traitement de votre commande. Elles pourront être cédées
Code postal : Ville : ................................................. à des organismes extérieurs sauf si vous cochez la case ci-contre ❑. Conformément à l’article L221618 du
code de la consommation, vous bénéficiez d’un délai de rétractation de 14 jours en adressant un courrier à
E-mail : ........................................................................................... Pianiste - Service Anciens numéros - 18, rue du faubourg-du-Temple 75011 Paris.

PIANISTE EST ÉDITÉ PAR EMC2 - SAS AU CAPITAL DE 600 000 € - 18 RUE DU FAUBOURG DU TEMPLE, 75011 PARIS
PÉDAGOGIE

LA
MASTERCLASSE
DE… Michel Dalberto
Cet inconditionnel de l’art lyrique partage sa vision de trois grandes
transcriptions. Il vous donne ses indications pour mieux appréhender
ce répertoire au piano. À vous de jouer !

SIMON BOCCANEGRA Liszt


Réminiscences de Simon Boccanegra de Verdi

J
’ai mis à mon répertoire les M. 33
Réminiscences de Simon Boccanegra
assez tard, après avoir décou-
vert les paraphrases sur Rigoletto,
BIO EXPRESS Le Trouvère, ainsi que les transcriptions
Michel Dalberto mène wagnériennes. Elles sont pourtant rapi-
plusieurs carrières de front : dement devenues une de mes adaptations
pianiste, directeur artistique favorites. Sans avoir la puissance drama-
de festivals et professeur tique du « Miserere » extrait du Trouvère
au Conservatoire de Paris. ni la virtuosité parfois exagérée des
Ce disciple de Vlado Réminiscences de Norma, la ligne épurée
Perlemuter a joué aux côtés et émaciée est caractéristique du style du
des plus grands orchestres, dernier Liszt.
sous la direction notamment L’opéra de Verdi est exceptionnel. La créa-
de Dutoit, Masur et Gatti, tion de la première version rencontra peu Prendre du temps pour bien jouer
et a accompagné Barbara de succès en 1857. Pourtant, le sujet déve- l’accord arpége.
Hendricks et Jessye Norman. loppé – l’exercice du pouvoir politique
Chambriste réputé, confronté à la souffrance d’être rejeté dans Lui qui a, depuis toujours, cherché à aider,
il s’est produit avec les frères sa vie privée – est passionnant et sera de à soutenir tous ceux qui pouvaient en avoir
Capuçon et Alexandre nouveau traité dix ans plus tard dans Don besoin, en particulier par la composition
Tharaud. Carlos qui eut plus de succès. Certes, même de transcriptions, paraphrases ou réminis-
✔ Pour aller plus loin : remanié par Boito, le livret n’est pas un cences (environ 300 pièces sur les presque
« Le Piano à l’opéra » (RCA) modèle de clarté et les situations invraisem- 700 de l’ensemble de son œuvre), n’hésite
✔ Concert : Récital blables le disputent aux coups de théâtre. pas, à 71 ans, à se remettre au travail dans
Schubert, Schumann, Mais ce n’est apparemment pas ce qui a un genre qu’il avait laissé de côté depuis plu-
Brahms, Liszt, salle Gaveau, gêné Liszt lorsqu’il décida de se remettre à sieurs années déjà et nous donne une sorte
le 15 février. l’écriture d’une paraphrase en 1882, un an de « digest » de l’opéra ainsi qu’il l’avait déjà
✔ Nouveauté : « The donc après la création à la Scala de Milan fait pour Don Giovanni ou Norma.
making of a musician », de la version remaniée de l’opéra. Le Prologue, simplement transcrit sans
anthologie de sa discographie Comment ne pas avoir de l’admiration ajout, semble débuter dans l’atmosphère
(Warner). pour la générosité sans bornes de Liszt ? liquide au sein de laquelle glisse une gon-

50 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019


dole (même si l’action se passe à Gênes M. 52-53
et non à Venise…). Un peu d’agitation
durant le deuxième épisode mais déjà,
Liszt se concentre sur la scène finale réu-
nissant tous les protagonistes : Jacopo,
Gabriele, Amelia et Simon mourant.
Je ne peux que conseiller à quiconque
s’intéresse à ces Réminiscences de Simon
Boccanegra d’écouter l’opéra, au moins le
Prologue et toute la scène finale décrivant
la fin de Boccanegra, poignante et d’une
poésie rarement atteinte par Verdi.
➜ Rechercher la polyphonie et faire res- Jouer le Sol main gauche
sortir les contre-chants. ■ avec le pouce main droite.

PIANISTE ❘ janvier-février 2019 ❘ 51


PÉDAGOGIE

ORPHÉE ET EURYDICE Gluck


MŽlodie (arr. Alexander Siloti) Le saviez
-vous ?

C
r é é à Vi e n n e e n 1 7 6 2 e n M. 10
présence de Marie-Thérèse
d’Autriche, Orphée et Eurydice Orphée est une source
est un opéra beaucoup plus d’inspiration perpétuelle.
révolutionnaire qu’il n’y paraît. Avec Dès l’Antiquité, les cratères
cette œuvre, Gluck entendait réconcilier attiques sont ornés de
les partisans de l’opéra purement chanté fresques représentant
et ceux favorables à une expression plus le poète musicien.
théâtrale. En reprenant le thème déjà Dans Les Métamorphoses,
abordé par Monteverdi dans son Orfeo vaste poème épique de
plus de 150 ans auparavant, Gluck 12 000 vers, le poète latin
voulait casser les codes alors en vigueur Ovide parcourt le mythe.
dans l’opéra pour se concentrer sur Les peintres Rubens et
l’action dramatique. Pari réussi. Son
M. 16 Poussin le représentent.
Orphée est à la fois tragique, puissant, Au XIXe siècle, Orphée est
noble et lumineux. à la mode : Rodin, Moreau,
Quelques années avant la Révolution Delacroix, Hugo, Nerval,
française, Gluck sera pris au centre de Rilke… s’en emparent.
la fameuse querelle des gluckistes et des Le cinéma n’est pas non
piccinnistes durant laquelle il reçut le plus en reste : Orphée de
soutien de la reine Marie-Antoinette. Le Jean Cocteau et Orfeu Negro
célèbre « Air d’Orphée » joué à la flûte a de Marcel Camus
été transcrit d’innombrables fois pour sont deux chefs-d’œuvre
pratiquement toutes les formations du 7e art. Sans oublier bien
possibles et imaginables. Pour le piano, Lorsque la main droite ne joue pas, sûr que ce mythe
nous avons en particulier des versions il est possible de lui faire jouer des notes a engendré une importante
écrites par Giovanni Sgambati (pianiste, de la main gauche. littérature musicale, en
compositeur et pédagogue né en 1841 commençant par L’Orfeo de
et mort en 1914), Wilhelm Kempff et fuit son pays en 1919 et s’installa finale- Monteverdi, pièce maîtresse
Alexander Siloti pour celle qui nous inté- ment à New York où, au milieu de nom- du compositeur. Offenbach
resse. Rappelons rapidement que Siloti, breuses tournées, il enseigna à la Juilliard et Philip Glass ont eux aussi
un nom trop oublié aujourd’hui, fut un School. Il a laissé plus de 200 arrange- puisé l’inspiration dans
des grands pianistes, chefs d’orchestre ments et transcriptions pour piano. cette source intarissable.
et pédagogues russes dont les élèves, ➜ Travailler séparément la main droite et Et même, plus récemment,
lorsqu’il enseignait au Conservatoire de la main gauche. le groupe de rock Arcade Fire.
Moscou à la fin du XIXe, s’appelaient entre ➜ Essayer d’anticiper les déplacements de Orphée a encore de beaux
autres Goldenweiser ou Rachmaninov. Il la main gauche. ■ jours devant lui !

52 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019


TANNHÄUSER Wagner/Liszt
Récitatif et Romance à l’étoile Le saviez
-vous ?

I
l était probablement inévitable M. 95
qu’entre la popularité grandissante
de l’opéra et les développements du Franz Liszt a composé pas
piano intervenus dès 1810, les deux se moins de quinze paraphrases,
retrouvent et associent leurs particularités. fantaisies et transcriptions
Les thèmes favoris que le public entendait d’après les œuvres de
dans les opéras de Meyerbeer, Rossini, Richard Wagner : L’Anneau
Auber puis, plus tard, Verdi et Wagner se du Nibelung, Lohengrin,
devaient d’être utilisés par les pianistes Les Maîtres chanteurs de
qui allaient être en mesure de mettre en Nuremberg, Parsifal, Tristan
valeur les capacités grandissantes de leur et Isolde, Le Vaisseau
instrument. Ainsi, chaque maison qui fantôme…ont inspiré au
possédait un piano allait devenir une compositeur hongrois
sorte de théâtre ou de scène d’opéra en quelques unes de ses plus
miniature puisque pratiquement toutes belles pages. Des œuvres sur
les symphonies, ouvertures ou arias lesquelles il s’appuie pour
allaient pouvoir être transcrites grâce à Jouer sans presser les doubles développer une écriture
cet instrument. croches. virtuose et éclatante
Liszt fut, ainsi que nous le savons, l’un (on peut même aller jusqu’à
des plus grands pourvoyeurs de ces trans- prendre des libertés inimaginables avec parler parfois de haute
criptions et paraphrases. Rien que dans le la musique du compositeur du Ring. voltige) aux harmonies riches
domaine de l’opéra, il nous a laissé quelque Son travail sur « Abendstern », extrait de et inventives et dont les
soixante œuvres basées sur des opéras Tannhäuser, ne fait pas exception. De cet proportions spectaculaires
de Haendel, Mozart, Rossini, Gounod, opéra, il transcrivit également l’Ouver- donnent l’impression à
Meyerbeer, Bellini, Donizetti, Tchaïkovski ture, le Chœur des Pèlerins et l’Entrée des l’auditeur d’entendre non pas
et, bien entendu, Verdi et Wagner. Invités à l’acte II. C’est alors qu’il travail- deux mais quatre mains sur
Autant les œuvres d’après Verdi sont des lait sur l’Ouverture de Tannhäuser, qu’il le clavier. Liszt n’est pas
paraphrases, celles d’après Wagner sont décida de transcrire également le récita- le seul à s’être approprié
rarement plus que des transcriptions, tif pensif de Wolfram et la Romance « Ô Wagner. On ignore que
c’est-à-dire des traductions inimitables et du mein holder Abendstern », en 1849, le pianiste Glenn Gould s’est
idiomatiques du langage orchestral en un tirés de l’acte III, se permettant juste de lui aussi attelé à la tâche !
langage pianistique. Il semble que Liszt se passer de la tonalité de Sol majeur à celle Si l’interprète iconoclaste
sentait presque intimidé par la musique de La bémol majeur et en ajoutant une prend des libertés avec
de celui qui allait devenir son gendre et brève coda. l’original, il n’en révèle pas
n’osait pas transformer son œuvre en ➜ Bien accentuer le thème du récitatif et moins les structures de
une paraphrase qui l’aurait obligé à jouer les arpèges très piano. ■ l’écriture wagnérienne.

M. 73 M. 106

Bien articuler les petites notes


à la main droite. Bien respecter les silences.

PIANISTE ❘ janvier-février 2019 ❘ 53


PÉDAGOGIE

Apprenez à jouer
avec Simon Zaoui
Chopin, grand admirateur de l’art vocal de Bellini, disait que la main gauche
d’un pianiste devait être comme un chef d’orchestre inflexible, et sa main droite
avoir la liberté d’une voix. Voici donc quelques pièces pour exercer votre phrasé,
votre respiration, votre legato, votre diction et votre sens de la dramaturgie.

LA FLÛTE ENCHANTÉE Mozart


« Das klinget so herrlich » (acte I, scène 3)

E
n langue allemande, La Flûte Papageno et Pamina sont sur le point
enchantée est le dernier opéra de d’être faits prisonniers. Grâce au carillon
Mozart, composé peu avant sa mort, magique offert par la Reine de la nuit,
en 1791 (année du Requiem). C’est son Papageno fait danser les gardes en les
ami et frère en maçonnerie Emanuel ensorcelant. Les voilà libres !
Schikaneder, directeur d’un théâtre
populaire dans les faubourgs de Vienne, Conseils
BIO EXPRESS qui lui propose le livret, se réservant par Légèreté du staccato et respect des arti-
Formé auprès d’Émile avance le rôle de Papageno. Conte fan- culations et des silences à la main droite,
Naoumoff et d’Alain Planès, tastique pour enfants ? Rite d’initiation sautillant mais jamais sec à la main
lauréat de concours maçonnique ? Les niveaux de lecture gauche. Pensez au son hypnotique du
internationaux, il est un de La Flûte enchantée sont multiples et glockenspiel (carillon) utilisé par Mozart
partenaire de musique s’adressent au plus grand nombre tout dans l’introduction de l’air.
de chambre recherché en délivrant un message humaniste et ➜ Version de référence :
et travaille aussi pour James de fraternité, triomphe de la lumière sur René Jacobs, Rias Kammerchor, Akademie
Thierrée (La grenouille avait les ténèbres. ➜ À la fin du premier acte, für Alte Musik Berlin (HM). ■
raison, création en 2016).
Ses enregistrements
consacrés à la musique
de chambre et aux mélodies
de Gabriel Fauré s’affirment DON JUAN Mozart
comme des références « Là ci darem la mano » (acte I, scène 7)
discographiques. Il enseigne

C
au Conservatoire réé à Prague en 1787 sur un livret de l’entraîner dans son château, lui fai-
de Vincennes. de Lorenzo Da Ponte. On raconte sant miroiter des délices amoureuses.
✔ Nouveauté : « Reflets », que Mozart, à court de temps, dut Elle est sur le point de céder, quand
œuvres de Fauré, Dutilleux, écrire l’ouverture en une nuit, tandis que apparaît Donna Elvira, ancienne maî-
Saint-Saëns…, avec Julien l’opéra lui-même aurait été composé en tresse de Don Juan cherchant vengeance,
Hardy, basson français trois mois… Le manuscrit de l’œuvre, à qui met en garde la jeune fille contre le
(Klarthe) la suite d’aventures assez rocambolesques, séducteur impénitent.
✔ À écouter : « Horizons », est un des joyaux de la BNF.
œuvres de Fauré (Aparté) ; ➜  Avec Là ci darem la mano, « là-bas Conseils
« La Bonne Chanson », nous nous tiendrons par la main », Don Soyez enjôleur avec votre main droite,
mélodies de Fauré, Juan tente de séduire Zerline, jeune pay- la croche pointée souple, sur un doux
Koechlin… (Hortus) sanne qui va se marier à Masetto. Il essaie accompagnement à la main gauche

54 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019


soutenant le chant. ➜ Restez calme jusqu’à M. 12-13
la mesure 12. Le chant devient plus ardent
à partir de la mesure 13. Laissez avancer le
tempo jusqu’à la mesure 22 pour calmer à
nouveau le da capo.
➜Version de référence :
Carlo Maria Giulini, Philharmonia
Chorus and Orchestra, Eberhard Wächter,
Elisabeth Schwarzkopf, Joan Sutherland,
(Emi, 1987). ■

CARMEN Bizet Habanera (acte I, scène 5) Le saviez


-vous ?
C
élébrissime Carmen qui séduisit d’une rupture d’anévrisme au moment où
Nietzsche, lassé de Wagner et des Célestine Galli-Marié, chantant le « Trio des
légendes du Nord, lui préférant le cartes » au troisième acte, retournait « la Dans Le Cas Wagner, Nietzsche ne
soleil brûlant de la Méditerranéenne. C’est carte impitoyable qui dit toujours : la mort ! » tarit pas d’éloges sur Carmen :
aujourd’hui encore l’opéra français le plus Bizet décède d’un infarctus à Bougival dans « C’est un exercice de séduction,
donné au monde. La première de Carmen la nuit du 2 au 3 juin, à l’âge de 36 ans. irrésistible, satanique, ironiquement
fut pourtant un désastre. Les musiciens et ➜ Carmen, ouvrière dans une manufacture
provoquant. C’est ainsi que les
les choristes médiocres le disputèrent aux de cigares, est courtisée par de nombreux anciens imaginaient Éros. »
changements de décor trop longs, si bien jeunes gens. En réponse à leurs avances, elle
que la salle se vida peu à peu. Le public et expose sa philosophie de l’amour, « oiseau
la critique furent scandalisés par cette his- rebelle qui n’a jamais connu de loi », puis le contre-chant à partir de la mesure 20
toire sulfureuse que la presse du lendemain jette une fleur à Don José, manifestant ainsi et timbrez les notes longues pour les faire
condamna au nom de la morale. Bizet, son choix de le séduire. durer. Essayez les octaves (orchestrales) puis
bouleversé, contracta une angine et se réfu- les tierces (vocales) à partir de la mesure 27
gia dans sa maison de Bougival. Le 30 mai Conseils pour rendre l’air plus virtuose et enivrant.
1875, il est pris d’une crise aiguë de rhuma- La main gauche légère avec un rythme très ➜Version de référence :
tisme articulaire après s’être baigné dans stable, la main droite lumineuse, caressante, Teresa Berganza, Plácido Domingo, Ileana
l’eau glacée de la Seine. Lors d’une autre les triolets félins et souples. Soignez les Cotrubas, Claudio Abbado, London
représentation de Carmen, Bizet est victime levées mesures 4, 12, 16 et 20. ➜ Écoutez Symphony Orchestra (DG). ■

M. 20-26

L’ÉLIXIR D’AMOUR Donizetti « Una furtiva lagrima » (acte II, scène 2)

L
’élixir vendu par le docteur (char- putent. Adina finit par céder à ses avances, cantando, mais piano. Les mesures 4 et 8
latan) Dulcamara au jeune paysan et Nemorino, apercevant « una furtiva en écho. Puis ouvrez le son à partir de la
Nemorino a pour but de rendre la lagrima » dans ses yeux, comprend qu’elle mesure 22 pour arriver à un forte ample et
jeune Adina amoureuse, elle qui n’a d’yeux est (enfin !) amoureuse de lui. suave mesure 24.
que pour le sergent Belcore. Mais c’est ➜ Version de référence :
l’héritage consécutif à la mort de son oncle Conseils Joan Sutherland, Luciano Pavarotti,
qui rend Nemorino soudain très sédui- La main gauche fondue dans la pédale, Richard Bonynge, English Chamber
sant aux yeux des paysannes, qui se le dis- tandis que la main droite est sostenuto Orchestra (Decca). ■

PIANISTE ❘ janvier-février 2019 ❘ 55


PÉDAGOGIE

AÏDA Verdi M. 4-5


Lié par deux
Marche triomphale
(acte II, scène 2)

A
ntépénultième opéra de Verdi
(avant Otello et Falstaff), Aïda est
une commande du khédive Ismaïl
Pacha, vice-roi d’Égypte, pour célébrer
l’ouverture du Canal de Suez en 1869.
Il sera créé à l’Opéra italien du Caire en
décembre 1871.
➜ En Égypte ancienne : Radamès,
général égyptien, est amoureux d’Aïda,
une esclave éthiopienne, alors que la
guerre fait rage entre les deux peuples. M. 23-24
La Marche triomphale se situe au début
de l’acte II, lors du glorieux accueil Le saviez
de l’armée égyptienne et de Radamès,
vainqueurs des Éthiopiens. À l’acte III, -vous ?
Radamès, qui cherche à s’enfuir avec
Aïda, trahit un secret militaire par amour
et est découvert. Il préfère se faire enter- La création d’A•da était
rer vivant plutôt que de renoncer à Aïda. prévue pour janvier 1871 au
Celle-ci s’étant cachée dans son tom- Caire, puis à Milan, mais la
beau, ils meurent dans les bras l’un de guerre franco-prussienne
l’autre. bat son plein et Paris est
assiégé. Impossible
Conseils d’acheminer les costumes
Attention à la main gauche qui pourrait et les décors depuis la
vite couvrir les trompettes jouées par la capitale. La création est
main droite avec ses rythmes pointés. reportée. L’attente ne sera
La main droite doit pénétrer au fond pas vaine : l’opéra remporte
du clavier pour timbrer au maximum, un succès considérable. Au
jusqu’à chercher un peu de métal dans Caire, Verdi, qui dirige
le son. ➜ Suivez les liaisons indiquées lui-même sa partition, est
mesures 4 et 5 (et continuer ainsi ; sons par deux pour redonner de l’énergie rappelé pas moins de
voir exemple 2 : attention à bien diffé- à la fin du thème. trente-deux fois sur scène.
rencier les rythmes pointés en double ➜ Version de référence : Il se voit même offrir une
des triolets aux mesures 23 et 24). Georg Solti, Rome Opera Orchestra, baguette en ivoire sertie de
➜ Exemple 2 : veillez à respecter les liai- Leontyne Price, Jon Vickers (Decca). ■ diamants et ornée de rubis.

NORMA Bellini « Casta Diva » (acte I, scène 4)

E
n 1831, Bellini fait représenter à la ses vœux de chasteté avec Pollione, L’air « Casta Diva » est une invocation de
Scala de Milan La Sonnambula, puis dignitaire romain, avec qui elle a deux la prêtresse à la lune pour faire « régner
Norma, deux opéras qui assurent enfants. Mais Pollione tombe amoureux sur terre la paix qui règne au ciel ».
sa renommée dans l’Europe entière. Par d’Adalgisa, une jeune gauloise. Avouant
l’entremise de Rossini, il entreprend alors alors publiquement sa faute, Norma est Conseils
de composer un opéra pour le Théâtre condamnée à mort. Pollione est, lui, Calme et expressif comme un Nocturne
italien à Paris (actuel Opéra Comique). puni pour avoir poursuivi Adalgisa à de Chopin, la main gauche régulière et
Bellini s’installe à Puteaux et compose l’intérieur du temple et monte au bûcher la main droite lyrique. Soyez attentifs
I Puritani, créé en 1835. Il meurt quelques avec Norma. à ne pas brusquer les valeurs courtes,
jours après la création, à 33 ans. L’héroïne est une femme orgueilleuse et et même, n’hésitez pas à les rallonger
➜ Norma, fille d’une grande prêtresse passionnée. Le rôle est d’une difficulté pour soutenir la phrase (voir mesure 3).
druidique gauloise, a rompu en secret légendaire, à la fois vocale et dramatique. Devenez soudain plus dramatique en

56 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019


mineur mesure 11 ; puis lisztien dans la M. 3-4
montée et les trémolos à la main droite
aux mesures 13 et 14, climax extatique
mesure 15, et entreprenez une des-
cente progressive jusqu’à l’accord final.
➜ Mesure 3 : jouez les valeurs longues un
peu plus courtes, et les valeurs courtes
rallongées et très expressives.
➜ Version de référence :
Maria Callas, Tullio Serafin, Chœurs et
Orchestre de la Scala de Milan (Warner). ■

SAMSON ET DALILA Saint-Saëns


« Mon cœur s’ouvre à ta voix » (acte II, scène 3)

C
hef de file du renouveau de la secret. Samson refuse tout d’abord, malgré Conseils :
musique française au mitan du son amour et son désir pour elle. Puis il Un son plein, baigné de pédale. Timbrez
XIXe siècle, organiste et improvisa- cède, lui avouant qu’il est un Nazir, homme les octaves et jouez le plus legatissimo
teur de génie, critique musical, directeur consacré au service de Dieu, et qu’il ne se possible. Jouez le crescendo mesures 11
de l’École Niedermeyer, professeur et ami coupe jamais les cheveux, source de sa à 15 d’une ampleur extraordinaire, en
de Gabriel Fauré, Camille Saint-Saëns force. Dalila l’endort alors sur ses genoux retenant le tempo pour laisser exploser
est un artiste protéiforme et prolifique, et coupe ses sept tresses. Trahi, Samson est le Ré bémol majeur puis allez decrescendo
ayant abordé tous les genres musicaux. Il alors enchaîné par les Philistins et implore jusqu’à extinction du son.
fut le premier compositeur à écrire de la Yahvé de lui donner une dernière fois la ➜ Version de référence :
musique pour le cinéma : L’Assassinat du force de se venger. Exaucé, Samson fait Waltraud Meier, Plácido Domingo,
duc de Guise, en 1908. ➜ Dalila essaye de s’écrouler les deux colonnes auxquelles il Myung-whun Chung , Chœurs et
séduire Samson pour qu’il lui livre son est enchaîné, tuant les Philistins. Orchestre de l’Opéra de Paris (Emi). ■

EUGÈNE ONÉGUINE Tchaïkovski


La Valse (acte II, premier tableau)

S
ur les conseils de la célèbre canta-
trice Lavroskaïa, Tchaïkovski décide
M. 5-7
de mettre en musique le roman de
Pouchkine. Comptant sur la connaissance
qu’avait déjà le public cultivé de l’œuvre lit-
téraire, feuilleton à succès publié entre 1825
et 1832, il compose plusieurs tableaux
situant l’action à différents moments de
la vie d’Onéguine, sans continuité chro-
nologique. Cette modernité dramatur-
gique ouvre la voie à de nombreux opéras
du XXe siècle (La Bohème, Dialogues des
Carmélites, The Rake’s Progress…).
➜ La jeune Tatiana fait la connaissance ami, rencontre Tatiana désormais mariée tandis que la main droite doit tenir la ligne
d’Onéguine et tombe immédiatement et lui déclare enfin sa flamme, la pressant malgré les doubles notes, sauts, octaves et
amoureuse de lui. Celui-ci décline, fuyant de s’enfuir avec lui. Mais elle l’éconduit à autres cavalcades. Donnez une direction
les liens du mariage. Lors d’un bal donné son tour, lui rappelant ses devoirs d’épouse. claire par carrures de quatre mesures, une
en l’honneur de Tatiana, désormais fian- pédale par mesure pour envelopper le tout,
cée à Lenski, ami d’Onéguine, ce dernier Conseils et dansez !
décide de flirter avec elle, rendant le fiancé La valse est jouée par les cordes au début ➜ Version de référence :
jaloux. Une querelle éclate et Onéguine du deuxième acte. Tourbillonnante, jubi- G. Vichnievskaïa, E. Belov, S. Lemechev,
tue Lenski en duel. Quelques années plus latoire, elle demande une vraie prise de Boris Khaïkine, Chœurs et Orchestre du
tard, Onéguine, rongé par la mort de son risque dans les déplacements main gauche, Bolchoï (Diapason). ■

PIANISTE ❘ janvier-février 2019 ❘ 57


PÉDAGOGIE

de Thomas Enhco
B
Apprenez à onjour ! Pour ce numéro sur autre qu’un B7(b9) déguisé (lui-même
l’opéra, j’ai choisi un de mes 5e degré de E), qui s’assume un peu plus
improviser pour thèmes préférés, la « Romance de tard avec B7(b13) pour revenir à E7 qui lui-
créer vos propres Nadir » dans Les Pêcheurs de même revient à A-. Voilà un bel exemple
perles de Georges Bizet. Les harmonies, en d’utilisation subtile du « cycle des
variations d’une apparence très simples, et le rythme quintes » avec très peu d’accords !
mélodie. Surtout, chaloupé à 6/8 offrent un bon terrain Ok Thomas, mais qu’est-ce que ça veut
pour progresser en improvisation. dire, « phrygien » ? Le mode phrygien
faites confiance est le 3e mode de la gamme majeure, cela
Exemple 1 signifie que, si l’on prend la gamme de
à votre oreille et à J’ai chiffré pour vous la grille harmonique Do majeur (juste les touches blanches
votre inspiration! (version complète dans le cahier de en partant de Do), et qu’on la démarre à
partitions). Comme dans une chanson partir de Mi au lieu de Do, on obtient le
ou un standard de jazz, la mélodie et mode phrygien. Concrètement, il a une
BIO EXPRESS la basse suffisent à elles seules à définir « couleur » très caractéristique : tierce
Thomas Enhco est pianiste l’harmonie, et le reste des notes servent à et septième mineures (Sol et Ré), avec la
et compositeur. Issu d’une grande la colorer de telle ou telle façon. seconde diminuée (Fa) et la sixte mineure
famille de musiciens, il joue du (Do). On le trouve souvent dans la
violon et du piano depuis son plus Exemple 2 musique espagnole, entre autres, et, bien
jeune âge. Fort d’une double Un peu d’analyse ! On voit bien que qu’il soit « mineur » par sa tierce, il a une
formation classique et jazz, il tout le mode* de La mineur (A-) est belle ambiguïté et sert souvent de 5e degré
remporte le 3e Prix du Concours exploité entre la main gauche et la main à la place d’un accord « 7 » (avec tierce
Martial Solal en 2010 et une droite. Le mode de Ré mineur (D-) est le majeure). Si nous parlions de « Do ●●●
Victoire du jazz en 2013. Il a publié même en commençant par Ré, celui de
sept albums solo et donne des E7 (« Mi sept ») est le cinquième degré
concerts dans le monde entier. de La mineur (la tonalité du morceau),
✔ Création mondiale : Double mais au lieu de résoudre sur A- tout de
concerto pour piano et marimba suite, il reste un peu suspendu et oscille
avec l’Orchestre de Pau et Fayçal avec D#° (« Ré dièse diminué »), qui n’est
Karoui au palais Beaumont de
Pau du 13 au 16 février
✔ Nouveauté : Sortie le
15 février du Double concerto
pour piano et marimba (Sony)
✔ thomasenhco.com

58 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019


EX. 1

EX. 2

PIANISTE ❘ janvier-février 2019 ❘ 59


PÉDAGOGIE
EX. 3

EX. 4

Comprendre le chiffrage
➜ La notation des chiffrages donnant la possibilité de l’enrichir La plupart du temps, si rien n’est majeure, c’est précisé : « Maj 7 »
en jazz et dans toutes les comme on veut sur le moment. précisé, c’est qu’il est majeur. ou « ». Si elle n’est pas notée,
musiques apparentées (rock, Chaque lettre correspond Parfois, il est écrit « M » c’est qu’il n’y a pas de 7e dans
pop, blues…) repose sur à une note, la « fondamentale » (en majuscule) ou « Maj ». l’accord. Avec la fondamentale,
un système très simple et de l’accord. A = La, B = Si, C = Do, Si la tierce est mineure, il y a « m » la tierce et la 7e, nous avons
efficace, qui permet d’identifier D = Ré, E = Mi, F = Fa, G = Sol. (en minuscule) ou « min » ou la base de la plupart des accords.
instantanément et précisément Ab = La bémol, F# = Fa dièse, etc. le signe – (moins). Ensuite, vient ➜ Parfois, les autres notes
la « couleur » harmonique ➜ C’est la tierce qui détermine le tour de la 7e : si elle est notée du mode sont indiquées : pour
de base de l’accord, tout en nous si l’accord est majeur ou mineur. « 7 », elle est mineure. Si elle est la seconde, il est indiqué « 2 ».
Si l’accord comprend une 7e,
on notera « 9 » (7 + 2), au lieu
de « 7 et 2 ». S’il est écrit « 2 »,
c’est qu’il n’y a pas de 7e.
La sixte se note « 6 » ; même
principe s’il y a aussi la 7e, on la
notera « 13 » (7 + 6), sinon ce sera
juste « 6 ». Idem pour la quarte :
« 4 » ou « 11 » s’il y a la 7e.
La quinte ne se note que si elle
est altérée : « b5 » si elle est
diminuée ; « #5 », « +5 » ou « + »
si elle est augmentée.
➜ Voici quelques exemples ;
la répartition des notes dans
l’accord ne change rien tant que
la fondamentale est à la basse.
Lorsque c’est une autre note qui
est à la basse, on le précise avec
le signe « / » et la note de la basse.

60 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019


●●● phrygien », bien sûr, ce ne seraient
pas les touches blanches, mais Do, Ré
bémol, Mi bémol, etc. car ce serait le 3e
mode de la gamme de La bémol majeur.

Exemple 3
Assez de charabia, place à l’impro !
Vous remarquez la mesure à 6/8 ? Cela
signifie qu’il y a six croches par mesure,
divisées en deux groupes de trois. Les
temps forts sont donc des noires pointées
(= 3 croches), et c’est cela qui crée ce
balancement caractéristique – on va s’en
servir dans l’impro. Dans l’exemple, je
me balade sur le mode de La mineur (A-)
pour créer mes propres mélodies, avec du
rythme et des questions/réponses dans
les deux mains (voyez comme le motif
de la MD dans la 1re mesure est repris à
la MG dans la 3e).Commencez avec la
main droite toute seule, puis en ajoutant
uniquement la fondamentale à gauche,
puis complexifiez lorsque vous êtes à
l’aise avec le rythme à 6/8 et l’harmonie
(travaillez chaque mode séparément).
Avez-vous remarqué le quartolet dans
la 2e mesure ? Ce sont quatre notes qui
tiennent dans un débit de trois, et je
m’en sers ici pour varier le rythme et
créer une sensation d’étirement (cela ne
marche que si le tempo reste stable et si
l’autre main n’est pas influencée par cet
étirement).
Exemple 4
Puisqu’il y a très peu d’accords dans
ce morceau, vous pouvez tout à fait en
ajouter ou en modifier. Par exemple, pour
passer de A- à D-, j’ai ajouté un accord
de dominante (A7 qui est le 5e degré de
D-), avec sa tierce (majeure) à la basse :
A7/C#. Cela apporte un parfum différent,
sans changer la structure. Idem avec le Ab7
que j’ai ajouté avant G7, cela crée un petit
mouvement chromatique (très utilisé en
jazz) qui permet aussi de passer par un
autre mode dans l’improvisation.

Voilà ! Allez doucement, une seule


difficulté à la fois (harmonie, rythme,
contrepoint dans la MG…), amusez-vous
et, surtout, faites des nuances ! On sous-
estime souvent l’importance de varier les
timbres et les dynamiques, alors que ce
sont des outils tout aussi créatifs que les
notes et les rythmes ! ■

*Rappel : un mode est une gamme qui fonctionne


sur une harmonie donnée.

PIANISTE ❘ janvier-février 2019 ❘ 61


PIANOS À LA LOUPE

SDP
Les pianos de… Piano
en briques
Lucas Debargue ➜ 2 798 petites briques,
25 touches, cordes et mar-
teaux correspondants, un
très résistant et me permet système de pédales com-
de supporter les heures de mandant une rangée d’étouf-
travail diurnes et nocturnes foirs, l’assemblage formant un
quand je suis chez moi – j’y magnifique piano miniature…
suis très peu à présent mais Ce n’est pas la dernière réa-
j’ai un appartement avec lisation de François Pignon
une petite pièce insonorisée mais la nouvelle création d’un
dans laquelle m’attend ce professeur de musique qui se
piano que je suis très heureux fait appeler Sleepy Cow sur la
de retrouver à chaque fois. Toile. Un projet mis en ligne sur
J’aime sa neutralité : c’est un la plateforme ideas.lego.com et
instrument qui a l’avantage qui, s’il remporte suffisamment
de n’avoir pas de personnalité de suffrages des internautes,
particulière, donc on peut lui sera commercialisé par la
imposer ce que l’on veut. célèbre marque de jeux LEGO.
Mon piano idéal Un objet qui devrait séduire
Pour un piano idéal, la les amateurs : la découverte
réponse peut sembler assez des multiples détails en décon-
contradictoire. Il pourrait struisant le mécanisme force
FELIX BROEDE

s’agir d’un instrument l’émerveillement. ■ A.G.


assez neutre permettant de

Partenaire
restituer tout un programme
varié, ou au contraire d’un
L’INTERPRÈTE AU PARCOURS ATYPIQUE
RÉVÉLÉ EN 2015 REVIENT AVEC ÉMOTION
piano plus stimulant avec une
très forte personnalité qui virtuel
encourage à devenir encore ➜ Yamaha met l’intelligence
SUR LES INSTRUMENTS DE SA VIE. plus créatif. Sa rencontre artificielle au service de l’expé-
suscite alors de nouvelles rience pianistique. Son récent
Le piano de mon très simples avec des chorals idées chez l’interprète. Si projet Yoo dévoile un « piano
enfance de liturgie. Il n’avait rien mon piano idéal devait être intelligent » pouvant séduire
C’est le tout premier d’extraordinaire, si ce n’est que imaginaire, je demanderais débutants et confirmés. L’ins-
instrument sur lequel j’ai c’est avec lui que j’ai vraiment sans hésiter ce type trument suit le musicien et
vraiment commencé à commencé à jouer. Pendant d’instrument de caractère produit un accompagnement
m’exercer : le piano droit toute mon adolescence, il qui oppose une sorte de simultané en analysant le jeu
qu’il y avait dans un coin de est resté là, chez mes grands- résistance, pour passer des du pianiste. Il prédit le tempo et
la maison de mes grands- parents, et j’allais m’isoler heures à l’apprivoiser. Mais anticipe l’harmonie pour créer
parents. Ma grand-mère, qui au piano pour déchiffrer des la réalité pragmatique des une partie supplémentaire que
était musicienne, en jouait et pages et des pages de musique. concerts ne nous autorise pas l’on constate visuellement par
s’accompagnait en chantant. Mon piano de travail cela : nous ne disposons pas l’abaissement des touches.
Elle jouait aussi pendant la Mon premier piano de travail de beaucoup de temps pour En somme, les avantages du
messe. Une des premières à moi, je l’ai acheté seulement essayer un instrument. ■ quatre mains sans le supplé-
fois que j’ai touché le clavier, l’année dernière. C’est un Propos recueillis ment d’âme d’un partenaire
c’est en lisant des partitions Yamaha C2 basique qui est par Aude Giger réel. ■ A.G.

62 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019


PIANOS À LA LOUPE aux pages méconnues de Liszt.
Une sonorité taillée dans du
diamant.
Direction l’usine, cette fois,
pour tenter de percer les secrets
de fabrication. Ici, toutes les
pièces sont assemblées à la
main. Chaque instrument est
une œuvre d’art. Et le savoir-
faire est transmis depuis des
générations. Sans oublier l’in-
novation. On peut citer par
exemple l’invention, en 2013,
de la pédale « sordino » qui
permet d’augmenter les possi-
bilités de couleurs et de dyna-
miques. Ou encore le piano
droit 138K, une merveille de
fabrication que nous avons
déjà récompensée dans nos

SDP
pages et qui permet d’obtenir
la précision, la puissance et les
anglo-taïwanais de 26 ans ne couleurs d’un quart de queue.

Une affaire tarit pas d’éloges sur la qua-


lité des instruments. « Ce sont
des pianos d’excellente facture,
avec une précision et une sono-
Côté esthétique, on trouve
aussi des claviers en ivoire
de… Mammouth (compter
10 000 euros d’ivoire pour un

de famille rité particulières. Les modèles


de concert sont d’aussi bonne
qualité qu’un Steinway ou un
Yamaha. Ils sont simplement
piano) ! Et pour la touche finale,
les instruments se montrent
sous leurs plus beaux atours,
dans leur robe de palissandre,
LA PRESTIGIEUSE MAISON moins connus », affirme celui d’ébène, d’amboine ou de bois
qui a fait l’acquisition d’un de citronnier qui, après vingt
STEINGRAEBER NOUS A ACCUEILLIS Steingraeber dans son église ans, prend l’aspect de l’ambre.
CET AUTOMNE DANS SON FIEF d’Hirson dans l’Aisne, pro- Ici, c’est un peu l’atelier de l’al-
priété qu’il a restaurée et dans chimiste. Et on ne souhaite
BAVAROIS. L’OCCASION D’EXPLORER laquelle il donne des concerts qu’une chose : que la magie
CE LIEU AUTHENTIQUE ET CHARGÉ aux beaux jours. perdure. Avec une production
D’HISTOIRE OÙ RÈGNE L’EXCELLENCE Les pianos les plus anciens modeste de 60 pianos à queue
meublent les pièces d’apparat. et 50 droits, soit 110 pianos
DEPUIS SIX GÉNÉRATIONS. Le spécimen le plus vieux date annuels, Steingraeber a su gar-
de 1851. On croise également der son âme. Et n’est pas sur
le fameux « Gralsglocken », le le point de la perdre. La sep-
À BAYREUTH arrivons devant la demeure his- carillon créé spécialement par tième génération est déjà prête
torique, statues et colonnades Steingraeber pour la scène du à prendre la relève. ■

À
l’heure où les plus nous accueillent à l’entrée de Graal de Parsifal de Wagner. Elsa Fottorino
anciens facteurs alle- cette large bâtisse dont l’am- À Bayreuth, son fantôme
mands passent sous biance ne manque pas de pit- n’est jamais loin. Son spectre
pavillon chinois, l’il- toresque. À l’étage, direction le rôde dans les allées glacées du
lustre maison bavaroise fon- salon rococo, un écrin roman- Festspielhaus que nous visitons
dée en 1820, qui a équipé tique à souhait. Udo Smidt- le lendemain (l’hiver, le bâti-
aussi bien Liszt que Wagner, Steingraeber nous réserve un ment n’est pas chauffé), célèbre
est restée entre les mains des accueil circonstancié. Un per- opéra financé à fonds perdu
Steingraeber. Udo Schmidt- sonnage enthousiaste, chaleu- par Louis II de Bavière sur
Steingraeber (photo), digne reux et au verbe haut que l’on la demande du compositeur
représentant de la sixième verrait s’exprimer volontiers du Ring. Sa sobriété absolue
génération, tient les rênes sur une scène de théâtre – il contraste avec l’éclat baroque
de l’entreprise qui occupe a d’ailleurs emprunté ce che- de l’Opéra des Margraves.
un pâté de maison sur la min avant de reprendre l’af- C’est dans ce décor féerique et
GERHARD BÜCHNER

Friedrichstrasse, en plein cœur faire. Kit Armstrong est là lui opulent que nous entendrons
de Bayreuth. aussi, en vue de son récital sonner le modèle de concert
Le froid hivernal a gagné la du lendemain, justement sur de Steingraeber à l’occasion du
petite ville bavaroise. Nous Steingraeber. Le jeune pianiste récital de Kit Armstrong dédié

64 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019


Nouvelles publications pour piano
des éditions Schott Music

Heumann, Hans-Günter Heumann, Hans-Günter Heumann, Hans-Günter Heumann, Hans-Günter


À vous de jouer! PIANO 1 À vous de jouer! Répertoire 1 Piano Playground 1 Mystery Piano
Méthode de piano moderne et Les morceaux de piano préférés 30 Pièces ludiques pour piano, à 20 petites pièces mystérieuses pour piano
facile, accessible à l‘apprentissage du classique à la pop jouer en cours et en concert édition avec CD
en autodidacte édition avec CD Difficulté: facile Difficulté: facile à intermédiaire
Difficulté: très facile à facile Difficulté: très facile à facile ISBN 978-3-7957-9891-8 ISBN 978-3-7957-1263-1
ISBN 978-3-7957-4988-0 ISBN 978-3-7957-0036-2 ED 22980 · 15,00 € ED 22833 · 19,50 €
ED 22218 • 24,00 € ED 23000 · 18,00 €
Piano Playground 1 Fantasy Piano
À vous de jouer! PIANO 1 À vous de jouer! Répertoire 2 25 Pièces ludiques pour piano, à 20 morceaux pour piano faciles et captivants
Difficulté: facile Difficulté: facile à intermédiaire jouer en cours et en concert édition avec CD
ISBN 978-3-7957-4989-7 ISBN 978-3-7957-0071-3 Difficulté: facile à intermédiaire Difficulté: facile à intermédiaire
ED 22219 • 24,00 € ED 23046 · 18,00 € ISBN 978-3-7957-1529-8 ISBN 978-3-7957-4935-4
ED 23048 · 15,00 € ED 22111 · 18,00 €

Heumann, Hans-Günter
Best of Piano Classics 1
50 pièces célèbres pour piano
Difficulté: facile à intermédiaire
ISBN 978-3-7957-4709-1
ED 9060 · 15,00 €

Best of Piano Classics 2


40 Arrangements de chefs-
d‘œuvre classiques célèbres
Difficulté: intermédiaire
ISBN 978-3-7957-9890-1
ED 22975 · 18,00 €
Heumann, Hans-Günter Richards, Tim
La donna è mobile Jazz, Latin and Modern Collection
50 célèbres mélodies d‘opéra 15 Pieces For Solo Piano
dans des arrangements faciles édition avec pistes audio en ligne (angl.)
Difficulté: facile à intermédiaire Difficulté: facile à avancé
ISBN 978-3-7957-4690-2 ISBN 978-1-84761-492-6
ED 21129 · 19,50 € ED 13970 · 17,50 €

Modern Piano Blues, Boogie and Gospel


20th Century, Jazz, Blues, Pop, Collection
MA 8515-02 · 11/18

Crossover, New Age, Meditation Music 15 Pieces For Solo Piano


90 pièces originales inspirantes édition avec pistes audio en ligne (angl.)
Difficulté: facile à intermédiaire Difficulté: facile à avancé
ISBN 978-3-7957-4564-6 ISBN 978-1-84761-423-0
ED 21128 · 19,50 € ED 13895 · 17,50 €

Retrouvez toutes nos partitions pour piano sur :


www.schott-music.com
PIANOS À LA LOUPE

Trois valeurs sûres


à moins de 5 000€ SAMICK
JS 118 HARMONIE
VOICI UNE SÉLECTION D’INSTRUMENTS PERMETTANT DE FAIRE
’est en Indonésie que le
DES ÉCONOMIES SANS SE PRIVER DE L’ESSENTIEL. NOUS
AVONS CIBLÉ POUR VOUS LES QUALITÉS INDISPENSABLES
À UN PIANO D’ÉTUDE POUR DÉBUTER SANS ENTRAVE.
C géant coréen Samick
fabrique le JS  118
Harmonie. Le sérieux de sa
construction, la signature
allemande de son plan de
cordes, la qualité de certains
composants (cordes et mar-
teaux allemands, table d’har-
YAMAHA B1 109 CM monie en épicéa massif) ou
sous-ensembles (mécanique
a marque propose six contrôlée en usine, la qualité de Samick) font que ce piano

L séries qualitatives de
pianos droits : « b », « P »,
« U », « YUS », « SE » et « SU »
sa conception signée Yamaha,
permettant des économies sur
ce qui n’est pas indispensable,
robuste d’entrée de gamme
se révèle assez musical,
mais au prix d’une harmo-
en haut de gamme ! Le « b1 » tout en ne lésinant pas sur ce nisation soignée. Le toucher
est le plus petit modèle de qui est essentiel, en font un plutôt ferme permettra un
la série « b ». Premier prix instrument de musique très bon travail pour les doigts
Distributeur : chez Yamaha, il n’est pas un crédible du point de vue des du pianiste. Son meuble à
Yamaha Europe best-seller pour rien, tant dans nombreux techniciens ren- consoles est élégant avec
Site Internet : sa version normale que dans contrés. Ce piano assez musi- son accastillage chromé et
https://fr.yamaha.com/ celle équipée de son nouveau cal, au toucher précis et d’une ses jolis chanfreins inversés
Prix public TTC : 3 577 € silencieux Silent SG2, très bonne fermeté, conviendra sur le couvercle supérieur.
performant. aux pianistes débutants. Par la Il sera un très bon choix pour
On retient
Son esthétique moderne, suite, il faudra envisager de le un débutant au piano et
Bonne fermeté et précision
du clavier. Des graves bien basique et sans originalité ne remplacer par un modèle plus conviendra aussi à un étudiant
définis et une réponse très sera pas un critère de choix haut de gamme. Un excellent de niveau moyen. Son prix est
correcte en pianissimo. pertinent. Mais le sérieux de rapport qualité-prix, idéal pour très doux pour un instrument
sa fabrication, parfaitement débuter ! ■ Bernard Désormières de ce niveau de qualité et de
robustesse. Les finitions en
blanc ou rouge, en plus du noir
brillant classique, s’intègrent
FEURICH Distributeur : bien dans un appartement
Les Maîtres du Piano moderne ou une chambre
122 UNIVERSAL Site Internet : d’enfant. Ce modèle est le
www.pianoshop.fr plus vendu dans la gamme des
Prix public TTC : 4 900 € pianos droits de Samick. ■ B. D.

C
e piano droit à consoles
et à roulettes, au design
On retient
très classique, est pro- Belle ampleur sonore et bon Distributeur :
duit dans l’usine de Hailun, en équilibre entre les registres. Hanlet
Chine, selon une conception Couleur plaisante. Site Internet :
autrichienne Wendl & Lung. https://www.pianoshanlet.fr/
Il est doté d’une mécanique Prix public TTC : 4 500 €
dont la cinématique a été pour la France de la marque préparé, facile à jouer, d’une
On retient
optimisée par le grand facteur Feurich, sont en effet très exi- finition honnête, d’une durabi- La qualité des matériaux
allemand Rolf Ibach. Le suivi de geants sur ce point essentiel. lité moyenne et proposé à un (bonne durabilité). Toucher
production et le contrôle de la Au final, un instrument bien prix vraiment très doux. Un ferme mais fluide. Belle
qualité semblent efficaces. Les équilibré, offrant de bonnes très bon choix pour débuter harmonisation.
Maîtres du Piano, importateurs qualités musicales s’il est bien avec un budget serré ! ■ B. D.

66 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019


NUMÉRO SPÉCIAL
JACQUES OFFENBACH
En cadeau

Le coffret 2 CD collector : Jacques Offenbach


« Raretés & inédits »

En vente chez votre marchand de journaux


NOTRE Récitals
SÉLECTION
IN CONCERT
Till Fellner
Beethoven / Liszt
Montreal Symphony Orchestra
ECM
➜ Les deux récitals rassemblés
dans ce disque du pianiste
autrichien ne datent pas d’hier
mais ils soulignent des
moments particulièrement
forts au cours de sa carrière.
Son Liszt, vivement soutenu
par Alfred Brendel, apporte
une clarté de textures
surprenante qui laisse
résonner la spiritualité

DG
bouleversante du compositeur.
Électrisant Daniil toujours aussi idiomatique dans ce réper-
toire pour soutenir dignement son formidable
L’Opus 111 de Beethoven,
point culminant d’une
Trifonov soliste. Dans l’Adagio sostenuto, un dialogue très
pudique et délicatement coloré s’instaure entre
tournée de l’intégrale des
sonates, vise une cohérence
DESTINATION RACHMANINOV. le piano et le chef. Même quand le propos se fait globale. Il est certes restreint
DEPARTURE plus grave et plus dense, l’équilibre des forces dans le finale mais tout aussi
Piano concertos nos 2 et 4. Orchestre de est respecté. Le dernier mouvement, pris sur enrichissant. Melissa Khong
Philadelphie et Yannick Nézet-Séguin DG un tempo relativement modéré, ne manque pas
pour autant de panache.

L
es premières mesures du Concerto n° 2 Quant au Concerto n° 4, il fait pratiquement jeu
emportent bien vite l’adhésion. Avec une égal avec le fameux enregistrement d’Arturo
science de la dramaturgie digne des plus Benedetti Michelangeli (Warner) : Allegro vivace
grands, Daniil Trifonov brise la linéarité du dis- initial incisif dans son exposition et souple dans
cours par de subtiles accélérations, se laissant les moments lyriques, Largo sans affectation. La
guider par l’adrénaline du moment. Un véritable jubilation finale, limpide et jamais emphatique,
clavier sous haute tension est à l’ouvrage ! D’ail- électrise l’auditeur. En complément, la trans-
leurs, le climax précédant la dernière reprise du cription d’extraits de la Partita pour violon n° 3 SONATAS
thème, tendu à souhait, est tout simplement à de Bach permet à l’interprète de mettre en Jean Rondeau
couper le souffle. La conduite impeccable de avant son style à la fois brillant, fluide et sans Scarlatti
Yannick Nézet-Séguin, bien que manquant par- esbroufe, évoquant le sérieux des enregistre- Erato
fois de lâcher-prise, met à profit la rutilance et ments de Rachmaninov lui-même (Naxos). ■ ➜ Jean Rondeau commence
l’homogénéité d’un Orchestre de Philadelphie Jérémie Cahen sur un souffle, celui de la

Au programme, huit pièces son magistral album


JAZZ spontanément créées, des
variations sur l’air
« Belonging ». L’atonalité, les
enchaînements harmoniques
LA FENICE traditionnel « My Wild Irish les plus subtils, les phrasés
Keith Jarrett Rose », sur le standard mille tantôt cristallins, tantôt
ECM fois parcouru de Washington presque féroces, les effluves
➜ La magnifique Fenice et Young, Stella By Starlight, mélodiques du blues se
de Venise a accueilli en et une interprétation succèdent au cours d’une
juillet 2006 Keith Jarrett recueillie et tendre de sa brillante prestation où se
pour un concert de piano composition Blossom, confirment les vertus de la
solo improvisé. initialement présentée dans composition spontanée,

68 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019


K. 208 qu’il semble caresser pianiste est hypnotique et les
pour mieux la faire chanter
(le toucher aérien de la main
œuvres scintillent aux
couleurs évocatrices. Une
LE COUP DE
gauche dans la progression
des accords) et avancer sur
la pointe des pieds par des
syncopes d’elfes. La fête peut
alors commencer, sur les
virtuosité élégante rayonne
dans le 2e et le 4e, la pédale
judicieuse rendant cristalline
la pluie de notes qui s’écoule
comme un ruisseau clair. M.K.
CŒUR
DE LAURE MÉZAN
roulements de tambours et les
clusters de la Sonate K. 175 qui
semble improvisée, ivre de sa Concerto
propre énergie. Idem dans la
K. 141, plus théâtrale que
Mozart à pleines dents
jamais par sa gestion des MOZART
silences et des fins de phrase. Jean-Efflam Bavouzet
Merveille de tendresse que ces Concertos KV. 450 et KV. 451 et Quintet KV. 452
Sonates K. 213 et K. 162 dont Manchester Camerata et Gábor Takács-Nagy
les jeux d’ombres n’altèrent en Chandos
rien la clarté polyphonique.
MOZART

M
Philippe Venturini usicien au caractère vif et enthousiaste, aussi volu-
Seong-Jin Cho bile au piano que dans la vie, Jean-Efflam Bavouzet
Yannick Nézet-Séguin croque la musique à pleines dents, celle de Haydn,
Piano concerto n° 20 K. 466, de Beethoven ou de Mozart en particulier, compositeurs
Sonatas K. 281 & 332. dont il explore les univers au disque, jonglant ainsi avec pas
Chamber Orchestra of Europe moins de trois intégrales. Ce 3e volume du cycle mozartien
DG témoigne, une fois encore, d’un engagement des plus sai-
➜ Le toucher bel canto sissants. On se laisse ici emporter par l’exubérance et la
de Seong-Jin Cho, déjà subtilité de ces pages témoignant de l’inventivité de Mozart
immortalisé dans ses dans ce genre du concerto qu’il savait rendre si opéra-
JEAN-PHILIPPE COLLARD enregistrements de Chopin tique. Écrits dans la foulée, au cours d’une année 1784
Rachmaninov, Six moments et de Debussy, rencontre heureuse et productive, ces concertos sont traversés par
musicaux / Moussorgski, le drame lyrique de Mozart. le souffle d’un musicien qui jouissait alors de sa liberté, de
Pictures at an Exhibition Nous retrouvons son jeu son indépendance. Son écriture orchestrale s’enrichit et
La Dolce Volta subtil et immaculé, fait la part belle aux vents tandis que le piano déploie une
➜ Jean-Philippe Collard tire enveloppé dans des tons virtuosité à faire transpirer l’interprète, comme l’écrira
des Tableaux d’une exposition chauds de l’orchestre mené d’ailleurs Mozart à son père. De la virtuosité, Bavouzet n’en
des images vivantes tout en par l’estimable Nézet-Séguin. manque point, mais sait en faire un jaillissement. D’au-
reconnaissant l’émouvante Si une limpidité trop tant qu’il retrouve ici de grands complices : le chef Gábor
puissance de cette intensité homogène dans le concerto Takács-Nagy et la Manchester Camerata avec laquelle il
et la beauté viscérale d’une aplanit parfois le riche multiplie les aventures discographiques. Et comme pour
interprétation frappante. théâtre qu’avait conçu sceller encore plus leur amitié, il s’est joint à quelques
Sous un toucher compact, Mozart, l’artiste semble membres de l’orchestre pour
débarrassé de toute découvrir sa propre voix interpréter l’œuvre que Mozart
sentimentalité accessoire, dans les sonates, inventives lui-même considérait comme
le menaçant Gnomus grogne et merveilleusement teintées. sa plus aboutie, son Quintette
et les pas écrasants de Bydlo Son discours élégant et pour piano et vents, à mi-chemin
tonnent contre la terre. Nous profond, livré avec une entre le concerto et la musique
l’entendons, émus, dans véritable aisance, trouve de chambre, dans cette idée
les Moments musicaux de une place bien méritée dans de partage qu’aime tant le fou-
Rachmaninov. Le récit du la vaste discographie. M.K gueux pianiste français. ■

terme qui pourrait sembler Lion d’Or à Venise pour accomplis du moment : Alain passionnant permet
contradictoire mais qui l’ensemble de son œuvre. Jean-Marie, Fred Nardin, d’apprécier, au-delà de celle
constitue pour ce pianiste Jean-Pierre Jackson Franck Amsallem, Manuel de l’inspiration, la grande
hors du commun l’apport Rocheman, Pierre de diversité des touchers, des
essentiel de son esthétique AT BARLOYD’S Bethmann, Pierre Christophe, dynamiques, de la ductilité
mûrie depuis soixante ans Neuf pianistes Laurent Coq, Vincent que rend possible un grand
sur le clavier. Jazz & People Bourgeyx et Laurent piano et confirme une fois
Cette année, où ce concert à ➜ Le vif intérêt de cette Courthaliac. Mêlant, selon encore que, sur le même
la Fenice se voit enfin édité, réalisation, c’est qu’elle l’inspiration de chacun, instrument, c’est le pianiste
Keith Jarrett a fort présente neuf des pianistes standards et improvisations qui fait la différence, l’exalte et
opportunément reçu un français parmi les plus spontanées, ce panorama le rend expressif. J.-P.J.

PIANISTE ❘ janvier-février 2019 ❘ 69


DÉCOUVERTE

Brise
marine
DEBUSSY SUR LA PLAGE D’HOULGATE
À L’ABRI D’UNE OMBRELLE. C’EST L’UN
DES NOMBREUX CLICHÉS QUE L’ON
PEUT DÉCOUVRIR DANS LE TRÈS RICHE
OUVRAGE DE RÉMY CAMPOS QUI NOUS
DÉVOILE L’ALBUM DE FAMILLE DU
COMPOSITEUR, TOUJOURS À L’ÉCART
DES MONDANITÉS EFFERVESCENTES.

P
risée pour ses bains ou parfois son canotier, seule
de mer, la petite ville concession faite à l’été.
située au cœur de la À d’autres moments, on le

BNF
Normandie prous- découvre installé sur sa chaise
tienne a connu son de plage de location – acces-
heure de gloire à la soire indispensable pour « faire « Il est onze heures. La réunion
Belle Époque. Édouard Lalo, société » – avec l’ombrelle de sa
Anatole France, l’aviateur femme. Seulement, les Debussy mondaine journalière bat
Roland Garros se tiennent à son plein à quelques mètres
font partie des
hôtes prestigieux
l’écart du carré des
trivialités mon-
de là. […] Rien ne permet de
de la cité balnéaire. daines, morceau savoir que le sujet du cliché
Claude Debussy de plage prisé près est musicien. Claude Debussy
n’échappe pas – du casino, préfé-
malgré lui – à cette rant la compagnie n'est ici qu'un consommateur
mode et, sur l’in-
Debussy à la plage
du vent et l’hori- du littoral parmi d'autres. »
sistance de sa zon du large.
Rémy Campos,
femme Emma, ils Outre ces clichés
Gallimard,
passeront tout le 224 p., 35 €
aussi rares qu’irré-
mois d’août 1911 sistibles qui nous
à Houlgate accompagnés de renseignent sur la personnalité
leur fille Chouchou. Villas pit- de l’auteur de Pelléas, cet
toresques, châteaux gothiques, ouvrage photographique très
fermes normandes, digue- dense, enrichi de cartes postales
promenade, casino et grand et autres documents d’époque
hôtel qui regardent vers la plage rassemblés et commentés par
forment le décor de la station. l’historien Rémy Campos,
De leur séjour, les Debussy lais- nous fait revivre avec délice une
seront une douzaine de clichés période de grâce et de futilités
BNF

sur lesquels la mer joue le rôle- avant le coup d’arrêt de la


titre. Avec bien sûr, en amorce, Grande Guerre. ■
les protagonistes des vacances : Elsa Fottorino « Ici on est très mal pour
sur la plage, Debussy n’aban- travailler, et encore plus
donne pas son complet noir Claude-Emma Debussy,
malgré les fortes chaleurs. Il dite Chouchou, avec mal pour ne rien faire. »
pose avec son chapeau melon, son père. Lettre de Debussy à Jacques Durand, 11 août 1911.

70 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019


Livres
Les vérités d’un pianiste
ANDRÁS SCHIFF, La musique naît du silence
Entretiens avec Martin Meyer
Alma nuvis, 312 p., 25 €

grand sensible qui ne manque Mais quand on lit Schiff, on a


pas d’esprit. surtout envie de citer Aristote :
Sur Beethoven : « Peut-il « L’homme est un animal poli- Droit
changer la vie d’un homme ? », tique. » Le musicien hongrois
au cœur
BIRGITTA KOWSKY

l’interroge le journaliste. s’est contraint à l’exil face à la


« Absolument », répond le pia- montée des extrémismes dans CLAIRE-MARIE LE GUAY
niste. « L’univers des sons que son pays. « Tout homme libre La vie est plus belle
je peux faire résonner au piano est placé devant le choix de ser- en musique
s’est enrichi à son contact. » vir, de suivre ou s’opposer à un Flammarion, 240 p., 19 €
’art d’interpréter Bach Puis, question qui fâche : mouvement politique, écrit-il.

L ou Schumann, le théâtre
allemand, les instru-
ments d’époque, l’en-
fance, la politique… Il n’est pas
un sujet qui ne soit pas évoqué
« Beethoven est-il plus difficile
pour les pianistes femmes que
d’autres compositeurs ? »
L’intéressé place Annie Fischer
parmi les
Parmi les artistes, on trouve les
trois genres. […] Nombreux
sont les individus, hélas, qui
prétendent que l’art et la poli-
tique n’ont rien à
➜ Ce n’est ni un essai ni
une autobiographie,
mais un peu des deux.
La pianiste Claire-Marie
Le Guay vous invite à un
dans ce livre traduit de l’alle- exceptions… La voir. C’est l’éter- voyage musical dans cet
mand qui compile un entretien réponse est le nelle attitude de ouvrage à travers lequel
fleuve d’András Schiff et des malheur de la ceux qui restent elle explore les grandes
textes qu’il a lui-même écrits. question, disait spectateurs ou qui œuvres du répertoire à la
Le pianiste hongrois révèle le Blanchot. Et ses détournent le lumière de ses expériences
rapport intime et organique débuts ? « J’ai pris regard. » Et que et de sa sensibilité. « Jouer
qui le lie à la musique et son tôt le pli de l’es- reste-t-il de toute la musique est peut-être
exigence radicale dans l’étude trade, et je suis cette agitation ? Le la plus belle façon de
des textes et leur interpréta- toujours un ani- silence. ■ l’écouter », écrit-elle. À bon
tion. L’intellectuel est aussi un mal de scène. » E.F entendeur… ■ E.F

Partitions Pédagogie
HANS-GÜNTER HEUMANN

Découvrir la musique
Piano Playground, vol. 2 Schott

➜ Destinées aux jeunes


contemporaine pianistes de 1 à 3 ans
d’apprentissage, ces
MELANIE SPANSWICK, No Words Necessary Schott 25 petites pièces agréables
GÉRARD PESSON, Musica Ficta, vol. 3 Lemoine à jouer et à écouter ne
manquent ni de charme
eux parutions récentes, relle, ce que possèdent les ni d’imagination. Il y a tout

D constituées entièrement
de nouvelles composi-
tions, offrent aux pianistes de
œuvres de Dennis Alexander,
par exemple.
Pour une approche réunissant
un éventail de style et de
technique qu’apprécieront
des professeurs cherchant
niveau intermédiaire un réper- parfaitement innovation et un complément intéressant
toire moderne et original. pédagogie, il faut se tourner et ludique au parcours
Le dernier recueil de la péda- vers l’admirable initiative du classique. Une collection
gogue britannique Melanie compositeur Gérard Pesson, rafraîchissante qui ouvre
Spanswick s’inspire du mini- dont ses deux premiers les oreilles
malisme. Les 12 pièces déve- volumes de pièces contempo- pièces de Régis Campo, Julien et prépare
loppent une maîtrise de cou- raines invitent des pianistes Jamet, Oscar Strasnoy… le terrain
leurs à travers des harmonies amateurs à découvrir un lan- relève à nouveau le défi via pour des
douces et une écriture conven- gage souvent jugé inaccessible une bonne dose d’humour et œuvres plus
tionnelle mais certaines et difficile. Ce troisième de créativité. ■ complexes. ■
manquent d’inventivité natu- volume qui rassemble des Melissa Khong M.K.

PIANISTE ❘ janvier-février 2019 ❘ 71


Mots fléchés

Solution ➔
72 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019
Courrier des lecteurs
UN COUP DE CŒUR, UNE RENCONTRE, UN CONCERT MARQUANT ? ENVOYEZ-NOUS VOS
TEXTES, NOUS PUBLIERONS LE MEILLEUR DANS NOS COLONNES.
➔ Pour nous écrire : redaction@pianiste.fr

Anciens numéros Offre spéciale


Je souhaiterais acquérir le numéro d’avril 2018 Je viens d’acheter le numéro 113
sur « Le piano fait son cinéma ». et découvre avec joie que vous avez rétabli
Pourriez-vous m’indiquer si vous avez encore le classement par niveaux…
ce numéro en stock et, le cas échéant, serait-il J’en profite aussi pour vous demander si, en tant
possible de le commander ? que Belge, je pourrais néanmoins bénéficier
de l’offre « Abonnement + cadeau 50 partitions
Vous pouvez sans problème le commander en allant classiques pour les nuls » proposée dans le
sur notre boutique en ligne sous l’onglet « Anciens numéro 112.
numéros & HS » ! Le numéro 110 est bien en stock.
➜ https://boutique.emc2paris.fr Concernant l’offre d’abonnement, elle ne s’étend
La Rédaction en principe pas hors France métropolitaine.
Vous pouvez néanmoins envoyer un mail à :
abonnements@pianiste.fr
pour leur demander de vous faire une offre qui
prendra en compte les frais de port.

Jazz La Rédaction

M. Antoine Hervé ayant à l’époque


cessé de s’occuper de la rubrique jazz, je n’ai pas
prolongé mon abonnement à Pianiste.
Je tiens à ce que vous sachiez que j’ai beaucoup
apprécié ses articles et ses partitions.
Donc, je vous prie de me contacter si, un jour, Bonjour,
Antoine Hervé reprend ses activités dans
votre maison. Merci infiniment pour
les vidéos YouTube de
Le pianiste Thomas Enhco s’occupe à présent
de la rubrique jazz qui tient une place plus importante
David Fray.
dans la nouvelle formule de Pianiste (6 pages + les Quelle inspiration dans
vidéos de ses masterclasses sur YouTube).
Mais vous trouverez également, sur notre chaîne
ses masterclasses !
YouTube, les anciennes vidéos d’Antoine Hervé. Je m’abonne
La Rédaction immédiatement !

Achat au numéro
WWW.FORTISSIMOTS.COM

Où peut-on trouver Pianiste à Bruxelles ?


Solution

Vous le trouverez gare du Midi !


La Rédaction

PIANISTE ❘ janvier-février 2019 ❘ 73


DEMANDEZ LE PROGRAMME

LE CLAVIER DES ÉCRIVAINS


JACQUES PERRY-SALKOW

Anagrammes renversantes
Pianiste et compositeur, Jacques Perry-Salkow, est aussi un virtuose
de la plume. Il a imaginé ces saillies poétiques qui feront aussi bien
le miel des mélomanes que des psychanalystes.

Le moulage de LA CHAISE
la main de Chopin DE GLENN GOULD
par Clésinger DE L’ÉCHO D’UN
Ici le chemin amer GLAS GÉNIAL
parle du sang de
la Pologne Les années Sand
Anagrammes
à quatre mains
et Chopin
LES TOUCHES De Jacques Perry- Plein d’essences
Salkow et Karol Beffa
NOIRES… à Nohant
…OU LES NOTES RICHES
Maurice Ravel, BREL, “NE ME
Marche turque Concerto pour QUITTE PAS”
Charme truqué la main gauche LE TEMPS QUI
Crime ? Caprice ? T’A BERNÉ
LA “LETTRE Un manchot auréola
À ÉLISE” l’ouvrage Danse du ventre
ET ELLE SERAIT LÀ Versant de dune
LA BELLE
L’amour est AU BOIS DORMANT TRISTAN ET ISEULT
un oiseau rebelle MOUILLANT TRISTE EST LA NUIT
Sous l’aile une SA ROBE DE BAL
ombre le tuera “La musique souvent
Art de me prend comme
CLARA ET ROBERT la fugue une mer” (Charles Baudelaire)
SCHUMANN / À BRAHMS, et feu du Un murmure, comme
CLARTÉ NOCTURNE Graal le vaste monde qui pense
COPYRIGHT ACTES SUD

74 ❘ PIANISTE ❘ janvier-février 2019


La manière la plus s
é d e r a ux pi a imple
d’acc nos Yamaha
Concue selon l’exigence de qualité commune à tous les pianos Yamaha, la série b répondra à
toutes vos attentes. Fabriquée par nos soins et pour les budgets raisonnés, vous en apprécierez
le toucher incomparable, le timbre lumineux et ce, dès le premier jour.
Visitez notre site fr.yamaha.com pour en savoir plus.

La série b | Simplement la meilleure affaire


32 PAGES DE PARTITIONS COMMENTÉES & DOIGTÉES

DE PARTITIONS

n 114
°

LES PLUS
BEAUX
THÈMES
D’OPÉRA
La Flûte enchantée
MOZART « Das klinget so herrlich »
☞ CD plage 1 par Simon Zaoui
Léger, sautillant, avec une main gauche phrasée à la mesure.

2
Don Juan
MOZART « Là ci darem la mano »
☞ CD plage 2 par Simon Zaoui
Enjôleur, charmant. Don Juan est sur le point de séduire Zerlina, qui hésite encore…

3
Carmen
BIZET Habanera
☞ CD plage 3 par Simon Zaoui
Dans un rythme souple, déhanché et pourtant inexorable.

Rythme souple, comme un ornement

4
Toutes les notes rajoutées en doublure de la main droite
peuvent être notées en ossia

Rubatissimo A tempo !

5
LÕƒlixir dÕamour
DONIZETTI « Una furtiva lagrima »
☞ CD plage 4 par Simon Zaoui
Prenez grand soin de la ligne vocale à la main droite : legato cantabile avec les ornements
et rythmes pointés souples.

Main gauche très peu active, fondue dans la pédale

Rythme souple

Rubato, rallentando

Ritenuto…...............................… a tempo mais ample

Prenez le temps musical pour faire


le déplacement main gauche

6
A•da
VERDI Marche triomphale
☞ CD plage 5 par Simon Zaoui
Main droite avec un timbre de trompette : tendu et triomphant, au fond du clavier,
avec un peu de métal dans le son !

Lié par deux

Main gauche martiale,


détachée

7
Ossia : le thème en octaves à la main droite

Sec

8
Orphée et Eurydice
GLUCK Mélodie, arr. Alexander Siloti
☞ CD plage 6 par Michel Dalberto
Travaillez séparément main droite et main gauche. Essayez d’anticiper les déplacements de la main gauche.
VidŽo
YOUTUBE

Bien accentuer (pareil pour les suivants)

9
Lorsque la main droite ne joue pas, il est possible de lui faire jouer des notes de la main gauche. Passages mentionnés plus bas avec un astérisque (*)

(*) Jouer éventuellement avec main droite

Mi bémol ensemble
avec Do main gauche

(*)

(*)

10
(*)

11
(*) (*)

(*)

12
TannhŠuser
WAGNER/LISZT Récitatif et Romance à l’étoile
☞ CD plage 7 par Michel Dalberto
Bien accentuer le thème du récitatif, les arpèges très piano.
VidŽo
YOUTUBE
Jouer les arpèges
lentement

m.g.

13
14
15
16
Bien
articuler

17
18
Sans presser

Bien respecter les silences

19
Simon Boccanegra
LISZT Réminiscences de Simon Boccanegra de Verdi
☞ CD plage 8 par Michel Dalberto
Jeu polyphonique. Faire ressortir les contre-chants.
VidŽo
YOUTUBE

Le plus
legato
possible

Contre-chant

Bien timbrer la main gauche


Contre-chant

20
Prendre du temps pour bien
jouer l’accord arpégé

Ne pas commencer
le crescendo trop tôt

21
Sonorité dolcissimo

Jouer Sol # m.g.


avec le pouce m.d.

22
Norma
BELLINI « Casta Diva » arr. Natalia Flament
☞ CD plage 9 par Simon Zaoui
Comme un Nocturne de Chopin : une main gauche très régulière et une main droite libre, lyrique et souple
(notamment sur les terminaisons de phrases en valeurs courtes).

Souple

Souple

Appoggiature main droite appuyŽe

Sostenuto

EXTRAIT DE LA COLLECTION « DANSONS L’OPÉRA », AIRS D’OPÉRA ARRANGÉS POUR PIANO PAR NATALIA FLAMENT.
ÉDITIONS HENRY LEMOINE - 27, BOULEVARD BEAUMARCHAIS - 75004 PARIS. REPRODUIT AVEC L’AUTORISATION DE L’AUTEUR.

23
Trémolos crescendo Ample, un peu plus lent pour prononcer toutes les doubles

Morendo

24
Samson et Dalila
SAINT-SAËNS « Mon cœur s’ouvre à ta voix », arr. Natalia Flament
☞ CD plage 10 par Simon Zaoui
Comme une Consolation de Liszt : très calme, intense et avec un beau son baigné de pédale.

Timbrer aussi le pouce

Introduction très libre

EXTRAIT DE LA COLLECTION « DANSONS L’OPÉRA », AIRS D’OPÉRA ARRANGÉS POUR PIANO PAR NATALIA FLAMENT.
ÉDITIONS HENRY LEMOINE - 27, BOULEVARD BEAUMARCHAIS - 75004 PARIS. REPRODUIT AVEC L’AUTORISATION DE L’AUTEUR.

25
Eug•ne OnŽguine
TCHAÏKOVSKI La Valse (extrait), arr. Natalia Flament
☞ CD plage 11 par Simon Zaoui
Une scène de bal, à Saint-Pétersbourg. On pense à la scène de bal du Guépard de Visconti,
sous d’autres latitudes : tourbillons, robes, et vodka…

Début sans pédale, sec et enjoué


Créez le suspense !

Tempo très vif !

Suivre les basses tenues à la main gauche

EXTRAIT DE LA COLLECTION « DANSONS L’OPÉRA », AIRS D’OPÉRA ARRANGÉS POUR PIANO PAR NATALIA FLAMENT.
ÉDITIONS HENRY LEMOINE - 27, BOULEVARD BEAUMARCHAIS - 75004 PARIS. REPRODUIT AVEC L’AUTORISATION DE L’AUTEUR.

26
27
28
DE THOMAS ENHCO

VidŽo
Les Pêcheurs de perles YOUTUBE
BIZET

☞ CD plage 12
Intro

Th•me
La voix du bas, harmonisée à la tierce, est optionnelle.

29
Improvisation

30
31
MICHEL SIMON THOMAS
DALBERTO ZAOUI ENHCO

2 7-8 23-24
La Flûte Aïda Norma
enchantée VERDI BELLINI
MOZART Marche triomphale « Casta Diva »
« Das klinget so herrlich »

9-12 25
3 Orphée et Eurydice Samson et Dalila
Don Juan GLUCK SAINT-SAËNS
MOZART Mélodie « Mon cœur s’ouvre à ta voix »
« Là ci darem la mano »

13-19 26-27
4-5 Tannhäuser Eugène Onéguine
Carmen WAGNER/LISZT TCHAÏKOVSKI
BIZET Récitatif et Romance La Valse
Habanera à l’étoile

28-31
6 20-22
L’Élixir Simon Boccanegra
d’amour LISZT Les Pêcheurs de perles
DONIZETTI Réminiscences de BIZET
« Una furtiva lagrima » Simon Boccanegra de Verdi Improvisation
de Thomas Enhco

LES NIVEAUX DE DIFFICULTÉ :


Supérieur Avancé Moyen Débutant Grand débutant

AVEC L’AIMABLE PARTICIPATION DES ÉDITIONS HENRY LEMOINE