Vous êtes sur la page 1sur 4

Exploitation de la bichromie

I. Principe de reproduction des images


Dans Photoshop, le terme bichromie fait référence aux notions de monochromes, trichromes et
quadrichromes ainsi qu’à la notion de bichromes.
Les images monochromes sont des images en niveaux de gris, imprimées avec une seule encre de couleur.
Les bichromes, trichromes et quadrichromes sont des images en niveaux de gris, imprimées avec deux,
trois ou quatre encres.
Ces images utilisent des encres de différentes couleurs, plutôt que des teintes différentes de gris, pour
reproduire les gris colorés.

II. Intérêt d´imprimer en bichromie


La bichromie élargit la gamme des tons des images en niveaux de gris. Une image en niveaux de gris peut
afficher jusqu’à 256 niveaux, mais une presse ne peut reproduire qu’une cinquantaine de niveaux de
gris par encre. Pour cette raison, une image en niveaux de gris imprimée à partir d’une seule encre noire
paraîtra plus grossière que la même image imprimée avec deux, trois ou quatre encres reproduisant chacune
jusqu’à 50 niveaux de gris.

a. Rôle des deux encres de la bichromie

Les images bichromes sont parfois imprimées avec une encre noire et une encre grise ; l’encre
noire sert à reproduire les tons foncés dans l’image et l’encre grise à reproduire les tons moyens
et clairs.

Pratiquement, une encre de couleur est utilisée pour les tons clairs. Cette technique produit une
image avec une légère teinte contribuant à augmenter la gamme des tons dynamiques de l’image.
La bichromie est idéale pour les travaux d’impression en deux couleurs avec un ton direct
(telle qu’une couleur PANTONE) pour renforcer les détails de l’image.

b. Traitement de la bichromie

La bichromie utilisant différentes encres de couleur pour reproduire les différents niveaux de
gris, Photoshop traite les images bichromes comme des images en niveaux de gris d’une seule
couche 8 bits. En mode bichrome, vous ne pouvez pas accéder directement aux couches
individuelles de l’image (comme en mode RVB, CMJN ou Lab.). Vous devez manipuler les
couches à partir des courbes dans la boîte de dialogue Bichromie.
III. Conversion d’une image en mode Bichromie
1. Convertissez l’image en niveaux de gris en choisissant Image > Mode > Niveaux de gris.
Seules les images en niveaux de gris 8 bits peuvent être converties en images bichromes.
2. Choisissez Image > Mode > Bichromie.
3. Dans la boîte de dialogue Bichromie, sélectionnez Aperçu pour prévisualiser l’image.
4. Pour l’option Type, sélectionnez Monochrome, Bichrome, Trichrome ou Quadrichrome.
5. Cliquez sur la case de couleur (le carré plein) pour ouvrir le sélecteur de couleurs ; cliquez
ensuite sur le bouton Bibliothèques de couleurs et sélectionnez un échantillon d’encre et
une couleur dans la boîte de dialogue.

Remarque : pour produire des couleurs entièrement saturées, veillez à spécifier les encres
dans un ordre décroissant, les encres les plus sombres en premier et les plus claires en dernier.

6. Cliquez sur la case de courbe située à côté du témoin de couleur et ajustez la courbe de
bichromie de chaque encre.
7. Définissez la surimpression des couleurs si nécessaire.
8. Cliquez sur OK.

Remarque : Pour appliquer un effet bichrome à une partie de l’image uniquement,


convertissez l’image en mode Multicouche. Cette opération convertit les courbes bichromes
en couches de ton direct. Vous pouvez ensuite effacer une partie de la couche de ton direct
pour les zones que vous voulez imprimer en tant que niveaux de gris standard.

IV. Modification de la courbe de bichromie d’une encre


Dans le cas d’images bichromes, chaque encre présente une courbe séparée qui spécifie la répartition de
chaque couleur sur les zones sombres et claires de l’image. Cette courbe applique chaque valeur de
niveau de gris de l’image d’origine au pourcentage d’encre spécifique.

1. Pour prévisualiser les réglages, sélectionnez l’option Aperçu dans la boîte de


dialogue Bichromie.
2. Cliquez sur la case de courbe située à côté du témoin de couleur.

La courbe de bichromie par défaut, qui forme une ligne diagonale, indique que les valeurs de
niveaux de gris de l’image d’origine correspondent à un pourcentage d’encre égal. Ce
paramètre permet de rendre un pixel de tonalité moyenne (50 %) avec une teinte d’encre de
50 %, une ombre à 100 % avec une densité de couleur de 100 %, etc.

3. Ajustez la courbe de bichromie de chaque encre en faisant glisser un point ou en entrant


des valeurs en pourcentage.
o Sur la courbe, l’axe horizontal passe des tons clairs (sur la gauche) aux tons foncés
(sur la droite). L’axe vertical représente la densité de l’encre (plus élevée vers le
haut). Vous pouvez spécifier une densité maximale de 13 points sur la courbe.
Lorsque vous spécifiez deux valeurs sur la courbe, Photoshop calcule des valeurs
intermédiaires. Lorsque vous ajustez la courbe, les valeurs s’affichent
automatiquement dans les zones de texte appropriées.
o La valeur que vous entrez dans la zone de texte indique le pourcentage de la
couleur d’encre utilisé pour représenter la valeur de niveau de gris dans l’image
initiale. Par exemple, si vous entrez 70 dans la zone de texte 100 %, les zones
foncées à 100 % de l’image s’impriment avec une teinte d’encre de 70 %.
4. Cliquez sur Enregistrer dans la boîte de dialogue Courbe bichrome pour enregistrer les
courbes créées dans cette boîte.
5. Cliquez sur Charger pour charger ces courbes ou les courbes créées dans la boîte de
dialogue Courbes, y compris celles créées en utilisant l’option Courbe paramétrée.

Utilisez le panneau Informations pour afficher la densité des encres lorsque vous travaillez
avec des images bichromes. Choisissez Couleurs réelles pour déterminer le pourcentage
d’encre qui sera appliqué à l’impression. Ces valeurs reflètent les modifications apportées
dans la boîte de dialogue Courbe bichrome.

V.Définition de la surimpression des couleurs


La surimpression des couleurs consiste à imprimer deux encres l’une sur l’autre. Par exemple, une encre
cyan imprimée sur une encre jaune produit une couleur de surimpression verte. L’ordre de superposition
des encres ainsi que le type d’encre et le papier utilisés produisent des résultats différents lors de
l’impression finale.

Pour prévoir l’aspect des couleurs une fois imprimées, utilisez un échantillon imprimé des encres
surimprimées et réglez l’affichage écran en conséquence. Notez que ce réglage agit uniquement sur
l’affichage des couleurs de surimpression à l’écran, et non à l’impression. Avant de régler les couleurs,
veillez à étalonner votre moniteur.

VI. Réglage de l’affichage des couleurs de surimpression


1. Choisissez Image > Mode > Bichromie.
2. Cliquez sur Surimpression. La boîte de dialogue Surimpression indique le résultat des
encres combinées à l’impression.
3. Cliquez sur l’échantillon de la combinaison d’encres que vous voulez régler.
4. Choisissez une couleur dans le sélecteur de couleurs, puis cliquez sur le bouton OK.
5. Répétez les étapes 3 et 4 jusqu’à obtention de la combinaison d’encres escomptée.
Cliquez ensuite sur OK.

VII. Enregistrement et chargement des paramètres de


bichromie
Utilisez le bouton Enregistrer de la boîte de dialogue Bichromie pour enregistrer un ensemble de
courbes, de paramètres d’encres et de couleurs de surimpression. Utilisez le bouton Charger pour charger
un ensemble de courbes bichromes, de paramètres d’encres et de couleurs de surimpression. Vous
pourrez ensuite appliquer ces paramètres à d’autres images en niveaux de gris.

Photoshop inclut des exemples de courbes bichromes, trichromes et quadrichromes. Ces exemples
présentent des courbes et couleurs fréquemment utilisées. Utilisez-les comme point de départ pour créer
vos propres combinaisons.
VIII. Visualisation des différentes couleurs d’une image
bichrome
Les documents bichromes étant des images monocouches, les réglages que vous apportez aux différentes
encres d’impression sont intégrés à l’image composite finale. Dans certains cas, il est utile de visualiser
les différentes plaques d’impression et de vérifier comment les couleurs seront séparées lors de
l’impression (comme pour les images CMJN).

1. Après avoir spécifié la couleur des encres, choisissez Image > Mode > Multicouche.

L’image est convertie en mode multicouche, chaque couche étant représentée comme une
couche de ton direct. Le contenu de chaque couche de ton direct reflète avec précision les
paramètres de bichromie, mais l’aperçu composite affiché à l’écran risque de ne pas être
aussi fidèle que l’aperçu en mode bichrome.

Remarque : si vous apportez des modifications à l’image en mode Multicouche, vous ne pourrez plus
revenir à l’état bichrome d’origine (à moins d’avoir accès à l’état bichrome dans le
panneau Historique). Pour régler l’encrage et en afficher les effets sur les différentes plaques
d’impression, vous devez procédez aux réglages dans la boîte de dialogue Courbe bichrome avant la
conversion en mode Multicouche.

2. Sélectionnez la couche à examiner dans le panneau Couches.


3. Choisissez Edition > Annuler Multicouche pour revenir au mode Bichrome.

IX. Impression d’images bichromes


Lorsque vous créez des tons bichromes, gardez à l’esprit que le résultat dépend fortement de l’ordre
d’impression des encres et de l’angle des trames. (Si nécessaire, modifiez l’angle de la trame de demi-
teintes sur le processeur RIP de l’imprimante.)

Vous n’avez pas besoin de convertir les images bichromes en mode CMJN pour imprimer des
séparations. Dans la boîte de dialogue Imprimer (qui permet de définir les options relatives à
l’imprimante), choisissez tout simplement la commande Séparations dans le menu déroulant Profil de
l’imprimante de la section Gestion des couleurs. La conversion en mode CMJN transforme les couleurs
personnalisées en leurs équivalents CMJN.

X.Exportation d’images bichromes vers d’autres applications


Pour exporter une image bichrome vers une application de mise en page, vous devez d’abord
l’enregistrer au format EPS ou PDF. Si l’image contient des couches de tons directs, vous devez la
convertir en mode Multicouche et l’enregistrer au format DCS 2.0. Pensez à nommer les couleurs
personnalisées à l’aide d’un suffixe approprié, de sorte que l’application d’importation puisse les
reconnaître. Faute de quoi, l’application risque de ne pas imprimer les couleurs correctement, voire de ne
pas imprimer l’image du tout.