Vous êtes sur la page 1sur 14

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique

Direction Générale des Études Technologiques

Institut supérieur des Études Technologiques de Kairouan

Mini Projet : La démonstration de l’innovation

Réalisé par :
Wael Boussetta + Jawher Cherif + Bilel Wesslati

Année universitaire : 2020/2021


Plan

INTRODUCTION

1) Définition de L’innovation

2) Objectif Et les Sources de l’innovation

3) Les Types de Innovation

4) La démonstration de l'innovation

Conclusion
Introduction :
Pour survivre ou se développer, les entreprises doivent à présent pouvoir
créer de la valeur et innover dans tous les aspects de leur organisation, soit
dans leur gestion, leurs processus, leurs produits et services, de même que
dans la commercialisation et leur modèle d’affaires.

L’innovation est un processus concret qui se planifie, qui est réalisable et


qui doit s’adapter aux besoins de l’entreprise. L’innovation est un moyen
d’atteindre ses objectifs stratégiques, d’améliorer sa compétitivité, de se
différencier et de créer de la valeur.

Une innovation est la mise en œuvre d’un produit (bien ou service) ou d’un
procédé nouveau ou sensiblement amélioré, d’une nouvelle méthode de
commercialisation ou d’une nouvelle méthode organisationnelle dans les
pratiques de l’entreprise, l’organisation du lieu de travail ou les relations
extérieures.

1) Définition de L’innovation

L'innovation est la recherche constante d'améliorations de l'existant, par


contraste avec l'invention, qui vise à créer du nouveau. Dans le domaine
économique, l'innovation se traduit par la conception d'un
nouveau produit, service, processus de fabrication ou d'organisation pouvant
être directement implémenté dans l'appareil productif et répondant aux
besoins du consommateur. Elle se distingue ainsi de l'invention ou de
la découverte par le fait qu'elle puisse être immédiatement mise en œuvre
par les entreprises dans le but d'obtenir un avantage compétitif.

Dans le domaine de l'ingénierie, l’innovation est un cœur de métier. Elle est


la capacité qui permet de trouver des solutions à des problèmes complexes
qui peuvent être techniques, financiers, organisationnels ou méthodiques, et
qui par leur complexité ne peuvent pas s’obtenir simplement en appliquant
des formules préétablies. Il s'agit de trouver des solutions, de mettre de
nouvelles idées en œuvre d’un point de vue pratique en réponse à la
complexité de projets de toute taille que réalisent les ingénieurs.
Son utilisation en tant que buzzword en fait un terme très polysémique en
pratique. On trouve ainsi de nombreuses expressions composites,
dont innovation ouverte, innovation participative, innovation
frugale, innovation inclusive, innovation incrémentale, innovation radicale,
innovation révolutionnaire, innovation évolutive, innovation associative,
innovation spasmodique.

Les avantages de l’innovation :


L’innovation est vitale à la réussite de votre entreprise dans le contexte
concurrentiel actuel, qui se caractérise par une clientèle plus exigeante et
informée.
Tout entrepreneur a besoin de se démarquer pour survivre. Innover peut lui
donner des avantages, en améliorant sa productivité, sa croissance et sa
rentabilité.

 Améliorer la reconnaissance des salariés,


 Contribuer à la transformation des entreprises,
 Soutenir la stratégie globale de l’entreprise.
 Développement de la vitalité organisationnelle
2) Objectif Et les Sources de l’innovation 

a- Objectif :
L'innovation peut permettre à l'entreprise de se démarquer sur son marché.
Elle peut également vous permettre d'améliorer la productivité, réduire vos
coûts ou encore établir de nouveaux partenariats. Mais l'innovation est aussi
un état d'esprit, une volonté d'amélioration continue.

1 21 3

Générer des économies Générer des économies


Augmenter la qualité
ou des gains financiers. ou des gains financiers.
de vie au travail.

b- Les multiples sources d’innovation


Dans un secteur où l’innovation est vitale, s’adapter rime avec trop tard et
ses nombreux risques. Orange est déjà reconnu pour innover en permanence.
Cet effort continu lui donne des avantages concurrentiels et dope en grande
part ses recettes. Cette pro-activité est le fruit de multiples sources
d’innovation organisées.

3) Les Types de l’innovation


Les 4 types d’innovation sont l’innovation incrémentale, l’innovation
adjacente, l’innovation de rupture et l’innovation radicale. C’est la
principale classification utilisée aujourd’hui, mais non la seule. En
réalité, les inventions deviennent des innovations en fonction de leur
impact sur l’utilisateur, le marché, la technologie, ou l’entreprise.

a- L'innovation incrémentale
L’innovation incrémentale est un type d’innovation qui se fait de manière
graduelle. Elle ne cherche à modifier profondément le fonctionnement
produit ou service et n’a généralement pas vocation à remplacer la
technologie dominante. Les incréments apportés à l’offre se conçoivent en
respectant le cadre de l’entreprise, son business plan.

L’innovation incrémentale apporte de légères modifications visant à


améliorer l’offre existante, notamment en agissant sur ces éléments :

 Meilleure qualité. Utilisation des matériaux plus nobles, suivi client


amélioré, finitions davantage soignées…
 Prix réduit. Le coût est un élément clef pour différencier une offre,
un prix psychologique savamment réfléchi peut nettement détacher
l’entreprise de sa concurrence. Le low cost est une stratégie agressive
qui, si elle est parfaitement exécutée, s’avère très payante (ex : Ryan
Air).

 Fonctionnalités. Rendre un produit plus simple à utiliser ou un service


plus réactif ne peut que profiter à l’entreprise.

 Valeurs et messages. Une entreprise peut modifier le message et les


valeurs qu’elles diffusent afin d’optimiser le ciblage de sa clientèle,
par exemple en s’orientant vers une démarche RSE.

L’innovation incrémentale vise donc, via de modestes améliorations,


à s’imposer davantage sur un marché existant. Cette stratégie d’entreprise
permet à l’entreprise de conserver une certaine compétitivité face à la
concurrence voire d’asseoir sa position de leader.

b- L'innovation adjacente

L’innovation adjacente consiste quant ’à elle à exporter un produit qui existe


déjà qu’il soit à son état initial ou qu’il ait subi une innovation incrémentale,
vers un nouveau marché. Plusieurs entreprises qui utilisent cette méthode
dans l’optique de diversifier davantage leur offre et de conquérir de
nouveaux marchés. Vous pouvez prendre l’exemple des fours. Ils sont
fabriqués à l’origine pour la cuisson domestique. Mais de nos jours, leurs
utilisations se sont étendues dans le domaine commercial, et même
industrielle.
L’innovation adjacente est parfaitement adaptée pour diviser les marchés en
segments et permettre de planifier une croissance de revenus, ceci en
investissant le moins possible dans le développement de produits nouveaux.

La combinaison des deux premiers types d’innovation, permet de maintenir,


à des risques d’affaires réduits, une offre directement liée aux besoins
exprimés des clients.

c- L'innovation de rupture

La notion d’innovation disruptive est aussi connue sous le nom d’innovation


de rupture. A ne pas confondre avec l’innovation radicale. Elle a été
introduite en 1995 par Clayton M et L. Brower dans leur article intitulé et
publié dans le Harvard Business Review. Le thème a été repris
par Christensen dans son livre The innovator’s dilemma. Il explique la
raison pour laquelle certaines entreprises, pourtant leader sur le marché
finissent par s’écrouler quand elles font face à des changements de
technologiques initiés par les nouveaux concurrents.

Parfois, il peut arriver que des innovations dites disruptives produisent les
produits de faibles performances mais qui se différencient par des aspects
tels que le poids, la dimension et la simplicité d’utilisation. Les entreprises
qui arrivent avec ces produits, ouvrent le marché avec de très bas prix. Ces
nouveaux produits, poursuivent le processus de maturation. Après une
certaine période, les nouveaux produits introduits sur le marché réussiront à
bénéficier de quelques innovations les rendant ainsi encore plus performants

d- L'innovation radicale

L’innovation radicale consiste à la mise sur pied sur le marché de nouveaux


produits ou services. Cette innovation représente un très haut risque
d’affaires dans la mesure où, le produit conçu peut ne pas subvenir aux
attentes de la clientèle.
Sur cents start-up quatre-vingt-quinze sont ceux qui choisissent ce type
d’innovation. Celles des entreprises qui réussissent dans cette voie,
deviennent très rapidement des leaders dans leur secteur. Les exemples de
sociétés qui ont réussi en utilisant l’innovation radicale sont nombreux.
Parmi les plus connus, il existe celles qui proviennent du domaine de la
technologique numérique à l’instar de Microsoft, Facebook et Google.

4) La démonstration de l'innovation

Pourquoi on doit faire la démonstration de l’innovation :


La démonstration de l’innovation c’est presque la démocratisation de
l’innovation car tout type
 D’innovation passe par la démonstration de son effet pour leur
consommateur.
L’innovation doit être clarifié expliqué pour qu'elle ne subit aucune
résistance et attire l’attention sur son importance surtout l’innovation
toujours à un cible existant l’innovation va résoudre un problème pour lui et
cible souhaité qui peut être cette innovation lui améliore sa condition
actuelle ;
Suite qu'on a quatre types d’innovation le mot démonstration de l’innovation
sera une variable car chaque type subit une démonstration spécifique, mais
ont essayé de résumé et trouvé des points d’intersection entre les sept étapes
et qui nous donne le processus suivant :

Étape 1 – Créer les conditions de l’innovation


La formation et les expériences de la plupart des gens ne les ont pas préparés
à l’innovation mais plutôt à la reproduction des apprentissages déjà réalisés.
Une entreprise deviendra innovante si un grand nombre de ses employés et
de ses équipes le sont.

C’est le leadership de la haute direction qui conditionnera l’attitude des


employés face à l’innovation. Pour soutenir ses employés, l’entreprise doit
mettre en œuvre des pratiques managériales qui favorisent :

 L’apprentissage de nouvelles habiletés intellectuelles.


 L’initiative.
 Le travail en équipe.
 La participation et le développement des personnes.
Étape 2 – Définir des cibles d’innovation
Les innovations ne doivent pas apporter uniquement quelque chose de
nouveau mais un avantage concurrentiel aux entreprises. La vision de
l’entreprise doit orienter les efforts d’une démarche d’innovation. Pour ce
faire, l’entreprise doit bien connaître son environnement d’affaires en misant
sur :

 Une démarche de planification stratégique.


 Des activités de veille technologique, commerciale et stratégique.
 Une définition des domaines d’innovation et des résultats à atteindre.

Étape 3 – Approfondir la connaissance des problématiques


Le manque d’innovation provient souvent du fait que nous sommes trop
pressés de trouver une solution. Beaucoup d’énergie et de ressources sont
ainsi gaspillées. Pour éviter de trouver une bonne solution à un mauvais
problème, il est important d’approfondir la connaissance du véritable
problème par des techniques appropriées.

Cette étape est à réaliser avec les personnes-clés, c’est-à-dire les


propriétaires du problème, ceux qui le comprennent bien et ceux qui
mettront la solution en application (dirigeants, employés, clients internes,
clients externes, fournisseurs, etc.).

Étape 4 – Générer des idées


Après avoir expérimenté des méthodes d’analyse afin d’identifier le bon
problème l’entreprise doit pouvoir identifier et mettre en oeuvre des
solutions innovantes et adaptées.

Afin de se doter d’un large éventail de pistes et de solutions dans une


perspective d’innovation, la participation de personnes aux profils différents
(équipes multidisciplinaires) jumelée à l’utilisation de techniques de
créativité sont requises.
Étape 5 – Choisir son portefeuille de projets
Il vaut mieux choisir stratégiquement quelques projets que l’on mènera à
bien que de mettre en œuvre un grand nombre de projets qui utiliseront des
ressources sans se rendre à l’étape des résultats. Le portefeuille de projets
vise à :

 S’assurer de la pertinence des projets issus des étapes précédentes.


 S’assurer de disposer des ressources pour les mener à bien.
 Éviter de consacrer des ressources à des projets que l’on ne réalisera
pas.

Étape 6 – Développer les projets retenus


Passer trop rapidement de l’idée initiale au développement constitue une
grave erreur, car les changements effectués en début de parcours coûtent
moins cher que ceux apportés à la fin. Afin de réduire les coûts et les
incertitudes et d’éviter les retours en arrière, il est important pour
l’entreprise de segmenter en phases le développement des projets. Cette
étape propose un processus concret composé de portes, de phases et de
livrables, et dans lequel des décisions sont prises à chacune des phases.

Étape 7 – Mettre en œuvre les projets développés


C’est à cette étape que les résultats des efforts seront récoltés. Pour profiter
des avantages de l’innovation tout en minimisant les inconvénients, la
planification et le suivi s’imposent. Cette étape vise à s’assurer que
l’innovation sera adoptée par les clients, les employés, les fournisseurs, etc.
Elle comprend :

 La planification, la gestion et la communication du changement.


 La gestion et le suivi du projet.
 Le développement des compétences.
Conclusion

La démonstration de l'innovation, c'est une étape importante dans le


cycle de toute innovation, qui consiste l'explication et la
simplification de l'objectif de cette innovation pour son utilisateur
final, est la rendre accessible pour sa cible et n'a subi aucune
résistance par la cible souhaitée, la démonstration de l'innovation c'est
autrement dit le premier pas commercialisation de cette innovation.
On peut innover en créant de nouveaux produits ou services, jamais
conçus antérieurement, en dépit du risque. Ou optimiser un produit
issu d’une unique plateforme technologique. Il n’y a pas une seule
stratégie d’innovation ou un modèle à suivre. Pour rester compétitive,
l’entreprise doit avoir une vision claire de ses compétences, et des
problèmes à résoudre pour leurs clients. L’UX et les approches
centrées utilisateurs aident à découvrir, comprendre et anticiper les
solutions dont les consommateurs ont besoin. Les 4 types
d’innovation, mineurs ou majeurs, sont voués à l’échec si on perd de
vue les composantes internes et externes de l’innovation.
Bibliographie

http://fr.wikipedia.org/wiki/Innovation

https://www.leblogdudirigeant.com/

https://www.economie.gouv.qc.ca/

https://www.usabilis.com/

http://bloginfluent.fr/