Vous êtes sur la page 1sur 20

DEVOIR DE MATERIAUX DE CONSTRUCTION 12 mai 2014

DEVOIR DE MAISON DE MATERIAUX

EXERCICE 1
Déterminons les quantités de sable, de ciment et de gravier
I- BETON
PRINCIPE
 Déterminer les quantités de sable, de ciment et de gravier à partir
1m3 de béton
 Calculer le volume de béton de tous les éléments effectués à partir
d’un même dosage
Les calculs des volumes des matériaux étant en volumes absolus, nous
utiliserons la formule suivante pour les déterminer en apparent :
Vapp*dapp=Vabs*dabs
Densités des matériaux
Matériaux Densité
SABLE Apparente : dapp=1.5
Absolue : dabs=2.6
CIMENT Apparente : dapp=1
Absolue : dabs=3.1

1. Béton dosé à 350kg/m3


Pour 1m3 de béton, on a :
Volume d’eau
𝝳 est la classe vraie du ciment

𝐶
E’ = 𝑓𝑐28 où C=350kg/m3 est le dosage en ciment
( +0.5)
𝑘∗𝐺∗𝛿
fc28 est la résistance caractéristique du béton à 28 jours
k=0.67(la chantier est de catégorie 2)
G=0.52 est le coefficient granulaire

1
DEVOIR DE MATERIAUX DE CONSTRUCTION 12 mai 2014

350
E’ = 25
( +0.5)
0.67∗0.52∗32

E’ =127.62l/m3
Comme on utilise du sable de concassé, on a : E = E’ +6=133.62l/m3

Donc pour 1m3 de béton, le volume d’eau est Ve=133.62l


*Volume absolu du ciment Vcabs
𝑚 350
Vcabs=𝑀𝑠 = 3.1

Vcabs=112.9l
*Volume absolu du sable Vsabs

VBéton=VE+ Vgabs+ Vcabs+ Vsabs


Or Vgabs=2 Vsabs
D’où Vsabs=(VBéton-VE-Vcabs)*1 /3
AINSI , Vsabs=(1000-133.62-112.9)*1 /3

Vsabs=251.16l
En volume apparent, on a
Vapp*dapp=Vabs*dabs

𝐕𝐚𝐛𝐬∗𝐝𝐚𝐛𝐬 251.16∗2.6
Donc Vapp= AN : Vapp=
𝐝𝐚𝐩𝐩 1.5

Vapp=435.34l
Comme Vg=2Vs, on Vgapp=2*435.34

Et donc Vgapp=870.69l

Volume total du béton dosé à 350kg/m3

Vb=10.05+0.43+0.64+1.49+0.22+7.43
Vb=20.26m3
Déterminons les quantités des différents matériaux

2
DEVOIR DE MATERIAUX DE CONSTRUCTION 12 mai 2014

*Pour le sable
Qs=Vb*Vsapp AN : Qs=20.26*453.034
Qs=8820l=8.820m3

*Pour le gravier
Qg=Vb*Vgapp AN : Qg=20.26*870.69
Qg=17640.18l

*Pour le ciment
Qg=Vb*Vcapp AN : Qg=20.26*350
Qg=7091kg

2. Béton dosé à 300kg/m3


Pour 1m3 de béton, on a :
Volume d’eau
𝝳 est la classe vraie du ciment

𝐶
E’ = 𝑓𝑐28 où C=300kg/m3 est le dosage en ciment
( +0.5)
𝑘∗𝐺∗𝛿

fc28 est la résistance caractéristique du béton à 28 jours


k=0.67(la chantier est de catégorie 2)
G=0.52 est le coefficient granulaire

300
E’ = 25
( +0.5)
0.67∗0.52∗32

E’ =109.4l/m3
Comme on utilise du sable de concassé, on a : E = E’ +6=115.4l/m3

Donc pour 1m3 de béton, le volume d’eau est Ve=115.4l


*Volume absolu du ciment Vcabs

3
DEVOIR DE MATERIAUX DE CONSTRUCTION 12 mai 2014

𝑚 300
Vcabs= =
𝑀𝑠 3.1

Vcabs=96.77l
*Volume absolu du sable Vsabs

VBéton=VE+ Vgabs+ Vcabs+ Vsabs


Or Vgabs=2 Vsabs
D’où Vsabs=(VBéton-VE-Vcabs)*1 /3
AINSI , Vsabs=(1000-115.4-96.77)*1 /3

Vsabs=262.61l
En volume apparent, on a
Vapp*dapp=Vabs*dabs
𝐕𝐚𝐛𝐬∗𝐝𝐚𝐛𝐬 𝟐𝟔𝟐.𝟔𝟏∗𝟐.𝟔
Donc Vapp= AN : Vapp=
𝐝𝐚𝐩𝐩 𝟏.𝟓

Vapp=455.19l
Comme Vg=2Vs, on Vgapp=2*455.19
Et donc Vgapp=910.38l
Volume total du béton dosé à 300kg/m3
Vb=2.7+20.26

Vb=22.96m3
Déterminons les quantités des différents matériaux

*Pour le sable
Qs=Vb*Vsapp AN : Qs=22.96*455.19
Qs=10451.16l

*Pour le gravier
Qg=Vb*Vgapp AN : Qg=22.96*910.38
Qg=20902.32l

4
DEVOIR DE MATERIAUX DE CONSTRUCTION 12 mai 2014

*Pour le ciment
Qg=Vb*Vcapp AN : Qg=22.96*300
Qg=6888kg

3. Béton dosé à 350kg/m3


Pour 1m3 de béton, on a :
Volume d’eau
𝝳 est la classe vraie du ciment

𝐶
E’ = 𝑓𝑐28 où C=150kg/m3 est le dosage en ciment
( +0.5)
𝑘∗𝐺∗𝛿

fc28 est la résistance caractéristique du béton à 28 jours


k=0.67(la chantier est de catégorie 2)
G=0.52 est le coefficient granulaire

150
E’ = 25
( +0.5)
0.67∗0.52∗32

E’ =54.7l/m3
Comme on utilise du sable de concassé, on a : E = E’ +6=54.7l/m3

Donc pour 1m3 de béton, le volume d’eau est Ve=54.7l


*Volume absolu du ciment Vcabs
𝑚 150
Vcabs= =
𝑀𝑠 3.1

Vcabs=48.39l
*Volume absolu du sable Vsabs

VBéton=VE+ Vgabs+ Vcabs+ Vsabs


Or Vgabs=2 Vsabs
D’où Vsabs=(VBéton-VE-Vcabs)*1 /3

5
DEVOIR DE MATERIAUX DE CONSTRUCTION 12 mai 2014

AINSI, Vsabs=(1000-60.7-48.39)*1 /3

Vsabs=296.97l
En volume apparent, on a
Vapp*dapp=Vabs*dabs
𝐕𝐚𝐛𝐬∗𝐝𝐚𝐛𝐬 𝟐𝟗𝟔.𝟗𝟕∗𝟐.𝟔
Donc Vapp= AN : Vapp=
𝐝𝐚𝐩𝐩 𝟏.𝟓

Vapp=514.75l
Comme Vg=2Vs, on Vgapp=2*514.75
Et donc Vgapp=1029.5l

Volume total du béton dosé à 150kg/m3

Vb=2.27m3
Déterminons les quantités des différents matériaux

*Pour le sable
Qs=Vb*Vsapp AN : Qs=2.27*514.75

Qs=1168.5l

*Pour le gravier
Qg=Vb*Vgapp AN : Qg=2.27*1029.5

Qg=2336.96l

*Pour le ciment
Qc=Vb*Vcapp AN : Qc=2.27*150

Qc=340.5kg

TABLEAU RECAPUTILATIF

MATERIAUX QUANTITES
SABLE 20439.66l
GRAVIER 40879.28l
CIMENT 14319.5kg

6
DEVOIR DE MATERIAUX DE CONSTRUCTION 12 mai 2014

II- MORTIER
PRINCIPE
 Déterminer Le volume de mortier à partir du nombre d’agglos
 Calculer à partir de ce volume, les volumes de sable, de ciment et de
gravier

1. Maçonnerie en agglos plein 15 dosé à 250kg/m3


Dimension de l’agglo :
e=0.15m est l’épaisseur de l’agglo
L=0.4m est la longueur de l’agglo
h=0.2m est la hauteur de l’agglo
Calculons le volume d’un agglo :
On a Vagglo=e*L*h AN Vagglo=0.15*0.2*0.4
Vagglo=0.012m3
Déterminons le nombre d’agglos
Dans notre cas, nous prendrons 12agglos pour 1m2 de surface
On a : N=39.64*12=475.68
Soit 476 agglos pour 39.64m2 de surface
Calculons le volume total Vt d’ agglos

Vt=Vagglo*N AN : Vt=0.012*476
Vt=5.712m3

Déterminons le volume de mortier pour 1m3 de sable

Vm=Ve+Vs+Vc
Avec : Ve=250l : volume de l’eau
Vs volume de sable

7
DEVOIR DE MATERIAUX DE CONSTRUCTION 12 mai 2014

Vc volume de ciment
1000∗1.6 250∗1
On a Vm=250+ +
2.6 3.1
Donc Vm=907.57l
Déterminons le volume sable pour 5712l de mortier
Pour 1000l de sable, on 907.57l de mortier donc pour 5712l de mortier, on aura
en apparent :
1000∗5712
Vs=
907.57

Vs=6298.74l
Déterminons la quantité de ciment pour 5712l de mortier
Pour 1000l de sable, on a 250l de ciment donc pour 6298.74l de sable, on aura
en apparent :
250∗6298.74
Qc=
1000

Qc=1573.48kg

2. Maçonnerie en agglos creux 15 dosé à 250kg/m3


Dimension de l’agglo :
Agglos creux 15

Calculons le volume d’un agglo

𝑉𝑣𝑖𝑑𝑒 = 2 × 0,155 × 0,15 × 0,08

8
DEVOIR DE MATERIAUX DE CONSTRUCTION 12 mai 2014

𝑉𝑣𝑖𝑑𝑒 = 0,00372 m3

D’où Vagglo=0.012-0.00372

Vagglo=0.00828m3

Déterminons le nombre d’agglos


Dans notre cas, nous prendrons 12agglos pour 1m2 de surface
On a : N=232.44*12=2789.28
Soit 2790 agglos pour 232.44m2 de surface
Calculons le volume total Vt d’agglos
V3.
t=Vagglo*N AN : Vt=0.00828*2790

Vt=23.1012m3

Déterminons le volume de mortier pour 1m3 de sable

Vm=Ve+Vs+Vc
Avec : Ve=250l : volume de l’eau
Vs volume de sable
Vc volume de ciment
1000∗1.6 250∗1
On a Vm=250+ +
2.6 3.1
Donc Vm=907.57l
Déterminons le volume sable pour 23101.2l de mortier
Pour 1000l de sable, on 907.57l de mortier donc pour 23101.2l de mortier, on
aura en apparent :
1000∗23101.2
Vs=
907.57

Vs=25453.9l
Déterminons la quantité de ciment pour 23101.2l de mortier

9
DEVOIR DE MATERIAUX DE CONSTRUCTION 12 mai 2014

Pour 1000l de sable, on a 250l de ciment donc pour 25453.9l de sable, on aura
en apparent :
250∗25453.9
Qc=
1000

Qc=6363.48kg
3. Enduit intérieur dosé à 250kg/m3
Déterminons le volume de l’enduit pour une surface de 195.74m2

Vend =S*e Où e=0.15m est l’épaisseur et S=195.74m2


AN : Vend= 195.74*0.15
Vend=2.94m3
Déterminons la quantité de sable
On sait que pour 1000l de sable, on a 907.57l de mortier donc pour 2940l de
mortier on aura :
1000∗2940
Vs=
907.57

Vs=3239.41l
Déterminons la quantité de ciment
Pour 1000l de sable, on a 250kg de ciment donc pour 3239.41l de sable, on
aura :
250∗3239.41
Qc=
1000

Qc=80.98kg

4. Enduit extérieur dosé à 300kg/m3

Déterminons le volume de l’enduit pour une surface de 195.74m2


Vend =S*e Où e=0.15m est l’épaisseur et S=195.74m2
AN : Vend= 195.74*0.15

10
DEVOIR DE MATERIAUX DE CONSTRUCTION 12 mai 2014

Vend=2.94m3
Déterminons la quantité de sable
On sait que pour 1000l de sable, on a 923.7l de mortier donc pour 2940l de
mortier on aura :
1000∗2940
Vs=
923.7

Vs=3182.85l
Déterminons la quantité de ciment
Pour 1000l de sable, on a 250kg de ciment donc pour 3182.85l de sable, on
aura :
250∗3182.85
Qc=
1000

Qc=795.71kg

TABLEAU RECAPUTILATIF

MATERIAUX QUANTITES
Sable 38174.9 l
Ciment 8813.65 kg

TABLEAU RECAPUTILATIF GENERAL

MATERIAUX QUANTITES
SABLE 58614.56 l
GRAVIER 40879.28l
CIMENT 24009.84 kg

11
DEVOIR DE MATERIAUX DE CONSTRUCTION 12 mai 2014

EXERCICE2 : METHODES DE CALCUL DE LA COMPOSITION DU BETON

SELON G. DREUX

I. Données de base

1. Nature de l’ouvrage

La connaissance de la nature de l’ouvrage est nécessaire : ouvrage massif ou au


contraire élancé et de faible épaisseur, faiblement ou très ferraillé. Il sera
nécessaire de connaître l’épaisseur minimale et les dispositions des armatures
dans les zones les plus ferraillées : distance minimale entre elles et couvertures
par rapport au coffrage.

2. Résistance souhaité

On demandera en général, une résistance nominale σ’n à la compression à 28


jours et compte tenu des dispersions et de l’écart quadratique, il faudra viser
une résistance moyenne à 28 jours :

3. Ouvrabilité désirée :

Elle en fonction de la nature de l’ouvrage, de la difficulté du bétonnage, des


moyens de serrage. Elle peut se définir en général par la plasticité désirée
mesurée par affaissement au cône comme indiqué le tableau suivant :

Plasticité Serrage AffaissementA en cm Nombre de chocs

Béton très ferme Vibration puissante 0à2 >60

Béton ferme Bonne vibration 3à5 30à50

Béton plastique Vibration courante 6à9 15à25

Béton mou Piquage 10à13 10à15

12
DEVOIR DE MATERIAUX DE CONSTRUCTION 12 mai 2014

Béton liquide Léger piquage ≥14 < 10

4. Dimension maximale des granulats :

La dimension maximale des granulats (Dmax) est choisie suivant les spécificités
de l’ouvrage à bâtir. Le tableau suivant montre les règles à suivre, en général
ces valeurs sont valables pour une granularité continue, tandis que une
granularité discontinue, ces valeurs devront être diminué de 20% environ.

II. Dosage en ciment :

On commencera par évaluer approximativement le rapport C/E en fonction de


la résistance moyenne désirée σ’28.

Avec :

σ’28 : Résistance moyenne en compression désirée (à 28 jours) en bars,

σ’c : Classe vraie du ciment ( à 28 jours) en bars,


C : Dosage en ciment (en kg/m3),

13
DEVOIR DE MATERIAUX DE CONSTRUCTION 12 mai 2014

E : Dosage en eau totale sur matériau secs (en

G : Coefficient granulaire.

Valeurs approximatives du coefficient granulaire (G)

dimension D des granulats

Qualité des Fins ( Moyen (25 ≤ D Gros ( D ≥


granulats D ≤ 16 mm) ≤ 40 mm) 63 mm

Excellente 0.55 0.60 0.65

Bonne, courante 0.45 0.50 0.55

Passable 0.35 0.40 0.45

Le dosage en ciment est en fonction de C/E, mais également du dosage en eau E


nécessaire pour une ouvrabilité satisfaisante. L’abaque de la figure n°1 permet
d’évaluer approximativement C en fonction de C/E et de l’ouvrabilité désirée qui
doit être considérée comme une donnée au problème.

14
DEVOIR DE MATERIAUX DE CONSTRUCTION 12 mai 2014

III. Dosage en eau

1. PRESENTATION

La figure ci-dessus, donne l’allure générale de la variation du dosage en eau en


fonction de l’affaissement au cône et du test d’ouvrabilité. Il ne s’agit bien
entendu que d’ordre de grandeur pour des bétons courants et permettant de
dégrossir rapidement une formule de composition mais comme pour tous les
facteurs de cette composition c’est à notre avis par des essais sur des
éprouvettes que les divers éléments constitutifs, et l’eau tout particulièrement,
peuvent être définitivement dosée.

15
DEVOIR DE MATERIAUX DE CONSTRUCTION 12 mai 2014

2. Correction du dosage en eau en fonction de Dmax

Les données précédents sont plus particulièrement applicables aux bétons dont
la dimension maximale des granulats est d’environ D = 25 mm (dimension la plus
courante). Si l’on a D < 25 mm, la surface spécifique des granulats augmente et
à plasticité équivalente, il faudra légèrement majorer le dosage en eau, et vice-
versa.

La correction sur le dosage en eau correspond à D = 25 mm, peut être


approximativement évaluée d’après les valeurs du tableau (I.5) en fonction de
D.
3. Dosage en eau réelle :

La quantité d’eau totale (sur matériau supposés secs) étant ainsi


approximativement déterminée, en obtiendra la quantité d’eau à ajouter sur les
granulats humides en déduisant l’eau d’apport (contenue dans les granulats).

16
DEVOIR DE MATERIAUX DE CONSTRUCTION 12 mai 2014

IV. Analyses granulométriques des granulats


1. PRESANTATION
Sur un graphique d’analyse granulométrique, on trace la courbe granulaire de
référence :
Le point B à l’ordonnée 100% correspond à la dimension D des plus gros
granulats.
Le point de brisure A à pour coordonnées :

• En abscisse Si D ≤ 25 mm X = D/2.

Si D > 25 mm X est située au milieu du segment limité par


le Module 38 ( 5mm) et le module correspond à D ;
• En ordonnée :
1/2
Y = 50 – (Dmax) + K.

Avec K : est un terme correcteur qui dépend du dosage en ciment, de l'efficacité


de serrage, de la forme des granulats (roulés ou concassés) et également de
module de finesse du sable.
Les valeurs de K est donnée sur le tableau (I.6) :

17
DEVOIR DE MATERIAUX DE CONSTRUCTION 12 mai 2014

REMARQUES

 Si le module de finesse du sable est fort (sable grossier), une correction


supplémentaire sera effectué de façon à relever le point A, ce qui
correspond à augmenter le dosage en sable et vice versa. La correction
supplémentaire (sur K) peut être effectuée en ajoutant la valeur
Ks = 6Mf – 15.
 Si la quantité du béton est précisée « pompable », il conviendra de
conférer au béton le maximum de plasticité et de l’enrichir en sable par
rapport à un béton de qualité « courante ». On pourra pour cela
majorer le terme correcteur K de la valeur
Kp = +5 à +10 environ, selon le degré de plasticité désiré.

2. Coefficient de compacité (γ) :

C’est le rapport à un mètre cube du volume absolu des matériaux solides


(ciment et granulats) réellement contenus dans un mètre cube de béton frais
en œuvre. On choisira une valeur approximative de γ dans le tableau ( I.7)

3. Dosage des granulats :

La courbe granulaire de référence OAB doit être tracée sur la même


graphique que les courbes granulométriques des granulats composants. On
trace alors les lignes de partage entre chacun en joignant le point à 95% de la
courbe granulaire du premier, au point à 5% de la courbe du granulat suivant,
et ainsi de suite.

On lira alors sur la courbe de référence au point de croisement avec la ou les


droites de partage le pourcentage en volume absolu de chacun des granulats
g1, g2, g3, par exemple. Si C’est le dosage en ciment, le volume absolu des
grains de ciment est :

C1 = C/3.1

18
DEVOIR DE MATERIAUX DE CONSTRUCTION 12 mai 2014

En admettant une masse spécifique de 3.1 pour les grains de ciment, valeur
moyenne.

On choisira une valeur convenable du coefficient de compacité γ en fonction


de D, de la consistance et de l’efficacité du serrage.

V= 1000 γ - C1
Si g1 , g2, g3 sont les pourcentages en volume absolu des granulats . Les volumes
absolus de chacun des granulats sont par suite :
V1 = g1 V, V2 = g2 V et V3 = g3V

Remarques

Si la résistance mécanique est insuffisante on peut :

♦ Augmenter le dosage en ciment.

♦ Diminuer le dosage en eau mais il est impératif de maintenir une plasticité


suffisante, faire appel à un adjuvant fluidifiant.

♦ On peut également augmenter la résistance en diminuant le dosage en


élément fin du sable au profit des éléments plus gros (augmenter du
module de finesse) mais dans ce cas, il faut faire attention à la diminution
de l’ouvrabilité.
♦ On peut également augmenter le rapport G/S en diminuant un peu de la
qualité de sable au profit du gravier, il suffit d’abaisser un peu le point A de
la courbe de référence. Si l’on retenu par le temps, on pourra effectuer
quelques écrasements d’éprouvettes à 7 jours en adoptant R28/R7 =1.45.

Pour améliorer l’ouvrabilité, la ségrégabilité

♦ Soit ajouter un sable (ou faire appel à un adjuvant plastifiant).


♦ Soit augmenter le dosage en eau (mais on risque des chutes de
résistance).
♦ Soit augmenter le dosage des éléments fins, il suffit de relever le point A
de la courbe de référence.

19
DEVOIR DE MATERIAUX DE CONSTRUCTION 12 mai 2014

20