Vous êtes sur la page 1sur 43

[Tapez ici]

PREDIMENSIONNEMENT

1- Portée déterminante
En fonction des données du devoir, nous déterminons la portée L indiquée
sur le schéma comme suit :
⟹ L=17,5 m
2- Epaisseur du tablier

Notre étude porte sur un PSI-DA à 3 travées donc d’après le tableau des éléments de
dimensionnement des ouvrages courants l’élancement est :
1 e
λ= =
28 L
Avec e l’épaisseur de la dalle et L la portée déterminante
L 17,5
On a ainsi e= = =0,625 m
28 28
Soit e=63 cm

3- Largeur de la dalle

La largeur totale est égale à 2 b .


2 b=7,5+ 2∗1,75
⟹ 2 b=11 m

4- Moment d’inertie du tablier

I G=∑ I Gi +∑ S i Y 2i −Y 2G ∑ S i

Y G=
∑ Si Y i
∑ Si

[Tapez ici]
[Tapez ici]

N o de la S
Yi S iY i IGi
a b SiYi2
section i

1 0.002 7.5 0.0074 0.63 0.004666 0.002943 1E-09


2 0.63 11 6.93 0.32 2.18295 0.687629 0.22921
3 0.48 1 -0.48 0.16 -0.0768 -0.01229 -0.0061

Somme 6.4574 2.110816 0.678284 0.22307

Y G =0,326883334 m
I G=¿ 0,21135894 m 4

5- Rendement géométrique
I
ρ=
S∗v∗v '

Avec v la distance du centre de gravité au sommet de la dalle ; S la surface


de la section de dalle ; et v' la distance du centre de gravité à la base de la
dalle.
On a : Y G =v ' =0,326883334 m ; S=6,4574 m2 ;h=a1 +a 2
et v=h−v ' =0,6319−0,326883334=0,3050 m

0,22364694
⟹ ρ=
6,4574∗0,326883334∗0,3050
⟹ ρ=0,3474

PLANS DEFINISSANTS LES CARACTERISTIQUES DE L’OUVRAGE

Pour les différents plans : coupes longitudinale, transversale et vue en plan du


tablier, voir respectivement les annexes 1,2 et 3.

[Tapez ici]
[Tapez ici]

CALCULS DES EFFORTS DANS LE TABLIER

 Poids des superstructures


 Poids de la chape d’étanchéité
Pchape =γ e × ec ×(l c +2 × ( b b + Lrc + Lℜ ) )
γ e : poids volumique de la chape
e c : epaisseur de lachape
b b :base de la bordure
l c :largeur de la chaussée
Lℜ :largeur de laremontée
Lrc :largeur du remplissagedu trottoir

⟹ Pchape =22× 0,03 ×(7,5+ 2× ( 0,12+ 0,25+1,28 ) )


⟹ Pchape =7,128 kN /m=0,7128 T /m

 Poids de la couche de roulement


Pr =S r∗γ r avec Sr =0,06∗7,5=0,45 m 2

et γ r =24 kN /m3

⟹ Pr =0,45∗24
⟹ Pr =10,8 kN /m=1,08 T /m

 Poids des garde-corps


On a des garde-corps de type S8 dont le poids par mètre linéaire est 0,03 t/ml
⟹ Pgc =0,6 kN /ml=0,06 t /ml

 Poids des bordures


On utilisera des bordures de trottoirs de type T1 dont le poids P=55 kg/ m pour une
bordure.
Ainsi on a Pbordure =2∗0,55
⟹ Pbordure =1,1 kN /m=0,11T /m

[Tapez ici]
[Tapez ici]

 Poids des zones de remplissage


Premplissage =2∗Sremplissage∗γ remplissage avec
B+b
Sremplissage = ∗H avec b= 0,22 m ; B=0,22 + ( 0,02¿ 1,28 ¿=24,6 cm ; H=1,28 m
2
0,246+0,22
Sremplissage = ∗1,28=¿ 0,29824 m2
2
et γ remplissage =22 kN /m3
⟹ Premplissage =2∗0,29824∗22
⟹ Premplissage =13,12256 kN /m=1,312256 T /m

 Poids des contre-corniches


Pcontrecorniche =2∗Scontreccorniche∗γ contrecorniche avec
( b contrecorniche +B contrecorniche )
Scontrecorniche = ∗H contrecorniche
2
0,10∗2
Scontrecorniche =
( 0,246+(
100
+0,246))
∗0,10=0,0247 m 2
2
et γ contrecorniche =22 kN /m3
⟹ Pcontreccorniche =2∗0,0247∗22
⟹ Pcontrecorniche =1,0868 kN /m=0,10868 T /m

 Poids des corniches



Pcorniche =2∗S corniche∗γ corniche avec Scorniche = ( S 1+ S 2+S 3 )
et γ corniche =25 kN /m3
S1 : section de la partie 1 de la corniche = 0,0825 m2
S2 : section de la partie 2 de la corniche = 0,01125 m2
S3 : section de la partie 3de la corniche =0,062625 m2
Scorniche =¿0,156375 m2
⟹ Pcorniche =2∗0,156375∗25
⟹ Pcorniche =7,81875 kN /m=0,781875 T /m

[Tapez ici]
[Tapez ici]

CALCULS DES EFFORTS DANS LA DALLE

 Poids propre de la dalle


Pdalle =S∗γ b
Pdalle =6,4574∗25
Pdalle =161,435 kN /m=16,1435 T /m
- PdalleMax =1,03∗Pdalle
PdalleMax =166,27805 kN /m
- PdalleMin =0,97∗Pdalle
PdalleMin=156,59195 kN /m
 charge permanente totale (g)
Notation : g =Pdalle + gnom où gnom est le poids total nominal de la superstructure.
-gmax= PdalleMax +¿ gnomMax
- gmin= PdalleMin +¿ gnomMin
AN :
-g = 203,09111 kN/ml
- gmax =213,6068545 kN/ml
- gmin =194,7353655 kN/ml

[Tapez ici]
[Tapez ici]

 les charges d’exploitation

- Largeur roulable (LR) : LR = 7,50 m

- Largeur chargeable (LC) : En absence de dispositif de sécurité, LC = LR = 7,50


m

- Déterminons le nombre de voies (n)


LC
On a n = E( )
3
7,50
AN : n = E( )
3
n=2

- Largeur de la voie (v)


LC
v=
n
7,50
AN : v =
2
v = 3,75 m

- Classe de pont
On a LR = 7,50 m or 7,50 > m 7,00 m donc LR > 7,00 m.
Par suite, on déduit que notre pont est de première classe.

[Tapez ici]
[Tapez ici]

LES SURCHARGES D’EXPLOITATION

3600
 Surcharge de type A(l) : A(l) ¿ 230+
l +12

Dans notre cas nous sommes en face d’un pont à trois travées :

14.00 17.50 14.00

- Dans un premier temps chargeons la travée 1 :


Ainsi on aura :
36000
A(l) ¿ 230+ pour l=14,00
l+12
on aura A(l) ¿ 1 384,615385kg /¿m2 = 13,84615385 kN/ m2
- Coefficient de pondération :
Deux coefficients interviennent pour la pondération à savoir a1 et a2 . A l’aide du
tableau ci-dessous on peut déterminer le coefficient a1 .
Nombre de voies chargées 1 2 3 4 ≥5
Première 1 1 0,9 0,75 0,7
Classe de
Deuxième 1 0,9      
pont Troisième 0,9 0,8      

En se référant au tableau on obtient a1 = 0,90.


- Vérification de la valeur minimale
On a : - a1* A(l) =0,9*13,84615385= 12,46153847 kN/m2
- 400 – 0,2* l = 397,2 kg /¿m2 = 3,972 kN/m2
on remarque que a1* A(l) >400 – 0,2* l on peut donc conclure que

A1(l) = a1* A(l)

- Charge par mètre linéaire de longueur ( q1)

[Tapez ici]
[Tapez ici]

On détermine le coefficient d’uniformisation à partir de la formule suivante :


v0
a2 = avec v 0=3,50 m car le pont est de première classe
v
on trouve ainsi a2 = 0,93.
On a q1 = a1 × a2 × A(l) × (n × v)
AN : q1 = 0,9 × 0,93 × 13,84615385× (2 × 3,75)
q1 = 86,91923079 kN/ml
Q1
- Effort de freinage ( H ) : H =
20+0,0035 × S1
On a Q1 = q1*l : la charge totale
S1 = l × (n × v) : la surface total charge

AN :

- S1 = 105 m2

- Q1 = 1216,869231 kN
- H = 59,7456355 kN
Par le procédé on chargera les travées ( 1 ; 2 ; 1,2 ; 1,2,3 ; 1,3) et les résultats seront
consignés dans le tableau ci-dessous :

Désignation gnom gmax2 gmin2


Bordure T1 1.1 1.155 1.045

 Surcharge de type B:
- Détermination du coefficient de majoration dynamique (δ )
0,4 0.6
δ =1+ +
1+ 0,2× L G
1+4 ×
S

[Tapez ici]
[Tapez ici]

avec L : longueur de l ‘élément à la portée dans le cas d’une flexion


G : charge nominale de l’élément (en kN)
S : est la charge de type B maximale que l’on peut disposer sur la travée
 Dans la travée 1 12 t 12 t
12 t
12 t 6t

12 ,00 10,5 6,00 1,50

- G : g * L
AN : G = 203,09111 * 14
G = 2843,27554 KN
Dans notre cas un seul type de charge B est pris en compte à savoir BC donc S
= SBC .
S = ( 4*12 +6) * 2* 1,1
S= SBC = 118,8 t = 1188 kN
Ainsi on trouve δ =1,1620

 Dans la travée 2 12 t 12 t
12 t
12 t 6t

[Tapez ici]
[Tapez ici]

16 ,50 12 ,00 10,5 6,00 1,50

- G : g * L
AN : G = 203,09111 * 17,50
G = 3554,094425 KN
Dans notre cas un seul type de charge B est pris en compte à savoir BC donc S
= SBC .
S = ( 4*12 +2*6) * 2* 1,1
S= SBC = 132 t = 1320 kN
Ainsi on trouve δ =1,139866

 Surcharge de classe Mc 120 :


On cherche à déterminer le coefficient de majoration dynamique pour les surcharges.
Les charges Mc 120 sont constituées de chars à deux chenilles de 110 tonnes . Ils sont
disposés dans le sens longitudinale de tel sorte qu’il puisse avoir une distance libre
entre point d’impact qui est égale à 30,50 mètres .
En se basant sur la distance libre on peut dire que avec nos trois travées dont la plus
grande est de 17, 50 nous ferons les calculs pour celle ci qui sera bien évidemment les
mêmes pour les autres travées .
NB : Ce n’est que la portée qui va changer

 Dans la travée 1
110 t

[Tapez ici]
[Tapez ici]

14,00

- G : g * L
AN : G = 203,09111 * 14
G = 2843,27554 KN
Dans notre cas un seul type de charge B est pris en compte à savoir Mc 120
donc S = SMc 120 .
S = 110 t
S= SMc 120= 110 t = 1100 kN
Ainsi on trouve δ =1,158177

 Dans la travée 2
110 t

17,50

[Tapez ici]
[Tapez ici]

- G : g * L
AN : G = 203,09111 * 17,5
G = 3554,094425 KN
Dans notre cas un seul type de charge B est pris en compte à savoir Mc 120
donc S = SMc 120 .
S = 110 t
S= SMc 120= 110 t = 1100 kN
Ainsi on trouve δ =1 ,13198

 Coefficients de répartition transversale


 Détermination des portées équivalentes
24
l e 1=l 1 4 1+
√ 2
5 l1
( M 10 + M 11 )

24
l e 2=l 2 4 1+
√ 2
5 l2
(M 21 + M 22 )

Où M ii−1 et M ii sont respectivement les moments à l’appui i-1 et à l’appui i lorsque la


travée i est uniformément chargée.
Ainsi on a :
l 1=14

{
1
M = 0 ∫ M t1 ( x=0 ; ∝ ) d ∝=0 kN . m ,∝ ≥ x
0
l 1=14

M 11 = ∫ M t1 ( x=l 1 ; ∝ ) d ∝=−11,7993311kN . m ,∝ ≤ x
0

l 2=17,5

{
2
M =
1 ∫ M t1 ( x=0 ; ∝ ) d ∝=−16,6440217 kN . m ,∝ ≥ x
0
l2=17,5

M 22= ∫ M t1 ( x=l 2 ; ∝) d ∝=2,67035953 kN . m, ∝≤ x


0

l e 1=12.85585761m et l e 2=16.45123913 m
be
 Le paramètre d’entretoisement θi=
l ei

[Tapez ici]
[Tapez ici]

b e 5,15175974
Pour la travée 1 :θ1= = =¿ 0,40073248
le 1 14

b e 5,15175974
Pour la travée 2 :θ2= = =¿ 0,31315329
le 2 17,5

 Pour la travée 1
Vu que θ1=0,40073248 n’est pas dans la table, nous procéderons par interpolation entre
les valeurs de θ=¿0,40 et θ=0,45. Nous obtenons la table suivante :
−b −3 b −b −b 0 b b 3b b
4 2 4 4 2 4
y θ −5.5 −4.125 −2.75 −1.375 0 1.375 2.75 4.125 5.5

0,40073248
0.9271 0.9640 1.0030 1.0386 1.0559 1.0386 1.0030 0.9640 0.9271
0

1.375 0,40073248
0.7962 0.8495 0.9088 0.9742 1.0386 1.0861 1.1000 1.0959 1.0875

2.75 0,40073248
0.6909 0.7539 0.8254 0.9088 1.0030 1.1000 1.1840 1.2383 1.2784

4.125 0,40073248
0.6053 0.6747 0.7539 0.8495 0.9640 1.0959 1.2383 1.3768 1.4966

5.5
0,40073248
0.5310 0.6053 0.6909 0.7962 0.9271 1.0875 1.2784 1.4966 1.7330

On obtient les graphes suivants :

[Tapez ici]
[Tapez ici]

Travée 1
2
1.8
1.6
1.4
1.2
1
0.8
0.6
0.4
0.2
0
-5.5 -4.13 -2.75 -1.38 0 1.38 2.75 4.13 5.5

Pour y=0 Pour y=1,375 Pour y=2,75 Pour y=4,125 Pour y=5,5

 Surcharges de type A(l)

y=? S1 + S2 + S 3
K A (l) =
lc
Avec : S1 : surface de la courbe délimitée par –3,75 et -2,75
S3 : surface de la courbe délimitée par 2,75 et 3,75
S2 : surface de la courbe délimitée par -2,75 et 2,75
Ainsi pour chaque position y correspond une valeur donnée de KA(l).
De façon générale, on a :
K (−3,75 ) + K (−2,75 )
S1= × ( (−2,75 )−(−3,75 ))
2
K ( 3,75 ) + K ( 2,75 )
S3 = × ( ( 3,75 )−( 2,75 ) )
2
Δx
S2 = ¿
3
b
Où : Δx=
4
Exemple : y=0
On obtient une courbe symétrique par rapport à l’origine.
S1=0.988791454 m2
S3=0.974608091m2

[Tapez ici]
[Tapez ici]

S2=5.69542771 m2
Il vient
0.988791454+ 0.974608091+ 5.69542771
K y=0
A (l) =
7,5
K y=0
A (l) =1.021176967

y=?
Le tableau suivant récapitule les valeurs de K A (l) obtenues :

K A(l)

K(-3,75) K(3,75)
0.974608091 0.974608091 S1 0.988791454 S2 5.6954
0.865709058 1.096986627 0.887278685 5.6499
0.773422225 1.223528727 0.79940258 5.5232
0.696306131 1.339029776 0.725121545 5.3633
0.628688646 1.437067488 0.659816425 5.2059

Finalement on obtient pour les charges A(l),


y=0 y=1,375 y=2,75 y=4,125 y=5,5
K A (l)=max ⁡( K A (l ) ; K A ( l) ; K A (l ) ; K A ( l) ; K A (l ) )
K A (l)=1,02117697

 Surcharges militaires Mc120


On a :
S 1+ S 2
K y=?
Mc120 =
l 1+ l 2

Avec Si : l’aire de la courbe délimitée par la largeur li de la chenille.


Exemple : pour le cas y=0, nous centrerons les 2 chenilles en zéro (0).
K1+ K2 1,04141464+1.018513101
Ce qui nous donne une surface S1= ×l 1= ×1
2 2
S1=1.029963871

K3+ K4 1.041414642+ 1.018513101


S2 = ×l 2= ×1
2 2
S2=1.029963871

[Tapez ici]
[Tapez ici]

Où K1=K (-2,15) ; K2=K (-1,15) ; K3=K(1,15) et K4=K(2,15)


D’où : K y=0
Mc120 =1.029963871

Pour les autres valeurs de y, le calcul se fera de même en positionnant les chenilles où
la courbe de K atteint son maximum. Les différents résultats sont consignés dans le
tableau suivant :

K1 1.018513101 K2 1.041414642 K3 1.04141464 K4 1.0185131


0.93737327 0.984750524 1.0783076 1.0939309
0.86180419 0.924250831 1.08413087 1.14736314
0.795651088 0.868258175 1.07427236 1.17616556
0.736862182 0.817602656 1.06128027 1.19509138

Finalement on obtient pour les charges Mc120,


K Mc120 =max ⁡(K y=0 y=1,375 y=2,75 y=4,125 y=5,5
Mc120 ; K Mc120 ; K Mc 120 ; K Mc120 ; K Mc120 )

K Mc120 =1.029963871

 Pour les surcharges de trottoir


y=? S1 +S 2
On a: K trottoir =
l 1 +l 2

Avec Si : l’aire de la courbe délimitée par la largeur lt du trottoir


li=largeur lt du trottoir.
De façon générale on a :
K (−b)+ K (−3,5)
S1= ×l 1
2

K (b)+ K ( 3,5)
S2= × l2
2

Exemple : pour y=0 on a :


0.927132499+0.974608091
S1 = ×1,75
2
S1=1.664023016 m2

[Tapez ici]
[Tapez ici]

0.927132499+0.974608091
S2 = × 1,75
2
S2=1.66402302 m2
D’où
y=0 1.664023016+1.66402302
K trottoir =
1,75+1,75

y=0
K trottoir =0.950870295
y=?
Le tableau suivant récapitule les valeurs de K trottoir obtenues :

K Trot

K(-3,75) K(3,75)
0.974608091 0.97460809 S1 1.664023016 S2 1.6640230
0.865709058 1.09698663 1.454146717 1.9114490
0.773422225 1.22352873 1.281320626 2.1891590
0.696306131 1.33902978 1.138942824 2.4811585
0.628688646 1.43706749 1.014755608 2.773782

Finalement on obtient pour les charges de trottoir,


y=0 y=1,375 y=2,75 y=4,125 y=5,5
K Mc120 =max ⁡(K trottoir ; K trottoir ; K trottoir ; K trottoir ; K trottoir )
K trottoir =1.08243946

 Pour les camions Bc

y=0 K 1+ K2+ K3+ K4


K Bc =
4
Avec :
Ki : valeur de K à la position de l’essieu i compté de la gauche vers la droite

Exemple : pour y=0,

On centre les essieux par rapport à l’origine 0. Ainsi on a :


K 1=K (−2,25 ) =1.015923387
K 2=K (−0,25 )=1.052739668
K 3=K ( 0,25 )=1.052739668
K 4 =K ( 2,25 )=1.015923387

1.015923387+1.052739668+1.052739668+1.015923387
K y=0
Bc =
4

[Tapez ici]
[Tapez ici]

K y=0
Bc =1.034331528

Le tableau suivant récapitule les valeurs de K y=?


Bc obtenues :

K1 1.01592339 K2 1.05273967 K3 1.05273967 K4 1.01592339


0.93261911 1.02688059 1.04721908 1.09494396
0.85573398 0.98586091 1.02061744 1.15347333
0.78869873 0.94316353 0.98794922 1.18652845
0.72920919 0.90332166 0.95629506 1.20897071

Finalement on obtient pour les charges Bc,


y=0 y=1,375 y=2,75 y=4,125 y=5,5
K Bc=max ⁡(K Bc ; K Bc ; K Bc ; K Bc ; K Bc )
K trottoir =1.034331528

NB : toutes les valeurs de K ne figurant pas dans le tableau de la figure… ont été
déterminées par interpolation. Le calcul des interpolations ne figurant pas dans ce
rapport.

 Pour la travée 2

Contrairement à la travée 1, nous n’avons pas besoin d’interpolation.


Pourθ2=0.30, nous obtenons la table suivante :

−b −3 b −b −b 0 b b 3b b
4 2 4 4 2 4
y θ −5.5 −4.125 −2.75 −1.375 0 1.375 2.75 4.125 5.5

0.30 0.9646 0.9831 1.0019 1.0182 1.0258 1.0182 1.0019 0.9831 0.9646
0

[Tapez ici]
[Tapez ici]

1.375 0.30 0.8737 0.9075 0.9436 0.9816 1.0182 1.0469 1.0610 1.0667 1.0700

2.75 0.30 0.7958 0.8409 0.8897 0.9436 1.0019 1.0610 1.1142 1.1550 1.1895

4.125 0.30 0.7281 0.7821 0.8409 0.9075 0.9831 1.0667 1.1550 1.2419 1.3214

5.5
0.30 0.6662 0.7281 0.7958 0.8737 0.9646 1.0700 1.1895 1.3214 1.4609

On obtient le graphe suivant :

Travée 2
1.6

1.4

1.2

0.8

0.6

0.4

0.2

0
-5.5 -4.13 -2.75 -1.38 0 1.38 2.75 4.13 5.5

Pour y=0 Pour y=1,375 Pour y=2,75 Pour y=4,125 Pour y=5,5

 Pour les surcharges de type A(l)

S1 + S2 + S3
K y=?
A (l) =
lc
Avec : S1 : surface de la courbe délimitée par –3,75 et -2,75
S3 : surface de la courbe délimitée par 2,75 et 3,75
S2 : surface de la courbe délimitée par -2,75 et 2,75

[Tapez ici]
[Tapez ici]

Ainsi pour chaque position y correspond une valeur donnée de KA(l).


De façon générale, on a :
K (−3,75 ) + K (−2,75 )
S1= × ( (−2,75 )−(−3,75 ))
2
K ( 3,75 ) + K ( 2,75 )
S3 = × ( ( 3,75 )−( 2,75 ) )
2
Δx
S2 = ¿
3
b
Où : Δx=
4
Exemple : y=0
On obtient une courbe symétrique par rapport à l’origine.
S1=0.995047852m 2
S3=0.9882337 m2
S2=5.592208068 m2
Il vient
0.995047852+0.9882337+5.592208068
K y=0
A (l) =
7,5
K y=0
A (l) =1.010065283

le tableau suivant récapitule les valeurs de K y=?


A (l) obtenues :

Finalement on obtient pour les charges A(l),


K A (l)=max ⁡( K Ay=0 y=1,375
( l ) ; K A ( l) ; K Ay=2,75
(l ) ; K y=4,125
A ( l) ; K y=5,5
A (l ) )

K A (l)=1,01006528

 Surcharges militaires Mc120


[Tapez ici]
[Tapez ici]

On a :
S 1+ S 2
K y=?
Mc120 =
l 1+ l 2

Avec Si : l’aire de la courbe délimitée par la largeur li de la chenille.


Exemple : pour le cas y=0, nous centrerons les 2 chenilles en zéro (0).
K1+ K2 1.009008294+1.019471759
Ce qui nous donne une surface S1= ×l 1= ×1
2 2
S1=1.014240026

K3+ K4 1.019471759+1.009008294
S2 = ×l 2= ×1
2 2
S2=1.014240026

Où K1=K (-2,15) ; K2=K (-1,15) ; K3=K(1,15) et K4=K(2,15)


D’où : K y=0
Mc120 =1.01424003

Pour les autres valeurs de y, le calcul se fera de même en positionnant les chenilles où
la courbe de K atteint son maximum. Les différents résultats sont consignés dans le
tableau suivant :

Finalement on obtient pour les charges Mc120,


K Mc120 =max ⁡(K y=0 y=1,375 y=2,75 y=4,125 y=5,5
Mc120 ; K Mc120 ; K Mc 120 ; K Mc120 ; K Mc120 )

K Mc120 =1.014240026

 Pour les surcharges de trottoir


y=? S1 +S 2
On a: K trottoir =
l 1 +l 2

[Tapez ici]
[Tapez ici]

Avec Si : l’aire de la courbe délimitée par la largeur lt du trottoir


li=largeur lt du trottoir.
De façon générale on a :
K (−b)+ K (−3,5)
S1= ×l 1
2

K (b)+ K ( 3,5)
S2= × l2
2

Exemple : pour y=0 on a :


0.964646173+0.9882337
S1 = ×1,75
2
S1=1.708769889 m 2

0.964646173+0.9882337
S2 = ×1,75
2
S2=1.708769889 m2
D’où
y=0 1.708769889+1.708769889
K trottoir =
1,75+1,75

y=0
K trottoir =0.976439937
y=?
Le tableau suivant récapitule les valeurs de K trottoir obtenues :

Finalement on obtient pour les charges de trottoir,


y=0 y=1,375 y=2,75 y=4,125 y=5,5
K Mc120 =max ⁡(K trottoir ; K trottoir ; K trottoir ; K trottoir ; K trottoir )
K trottoir =1.03977906

[Tapez ici]
[Tapez ici]

 Pour les camions Bc

y=0 K 1+ K2+ K3+ K4


K Bc =
4
Avec :
Ki : valeur de K à la position de l’essieu i compté de la gauche vers la droite

Exemple : pour y=0,

On centre les essieux par rapport à l’origine 0. Ainsi on a :


K 1=K (−2,25 ) =1.007817245
K 2=K (−0,25 )=1.024403122
K 3=K ( 0,25 )=1.024403122
K 4 =K ( 2,25 )=1.007817245

y=0 1.007817245+1.024403122+1.024403122+1.007817245
K Bc =
4
K y=0
Bc =1.016110184

Le tableau suivant récapitule les valeurs de K y=?


Bc obtenues :

Finalement on obtient pour les charges Bc,


y=0 y=1,375 y=2,75 y=4,125 y=5,5
K Bc=max ⁡(K Bc ; K Bc ; K Bc ; K Bc ; K Bc )
K trottoir =1.016110184

NB : toutes les valeurs de K ne figurant pas dans le tableau de la figure… ont été
déterminées par interpolation. Le calcul des interpolations ne figurant pas dans ce
rapport.

[Tapez ici]
[Tapez ici]

ETUDE DES MOMENTS FLECHISSANTS ET EFFORTS TRANCHANTS


DANS LES TRAVEES
Compte tenu de la symétrie, on fera l’étude dans des sections de la 1ère moitié du pont, c’est-à-
dire, de la première travée à la moitié de la 2ème travée, c’est-à-dire :

 Travée 1 : on étudie les sections de (0 ; 0,1L,…,1L). soit 11


sections.
 Travée 2 : on étudie les sections de (0 ; 0,1L,…, 0,5L). soit 6
sections.

I- Etude du moment fléchissant et de l’effort tranchant dans la travée 1 et


3

I.1- Moment fléchissant

La travée 1 étant identique à la travée 3, les résultats qui seront obtenus pour la
travée 1 resteront valables pour la travée 3.

A- Charges permanentes

Le foyer de gauche est X G =0, donc l’allure de la ligne d’influence ne change pas
jusqu’au foyer de droite ( X D =m)

[Tapez ici]
[Tapez ici]

 Section 1 : X =0

 Moment
M Gmax=¿ M Gmin =¿
M Gmax=¿ M Gmin =¿

 Section 2 : X =m

 Pour X =¿

M G ( )=g ×(S 1 a+ S 1 b+ S 3+ S 4 )

S1 a=∫ f ( ∝) d ∝


S1 a=∫ ( ❑❑ ) d ∝

S1 a=m2
De meme on a :
S1 b=m2
S2=m2
S3=m2
M Gmax ( )=¿
M Gmax ( )=KN . m

M Gmin ( )=¿
M Gmax ( )=KN . m

En procédant de la même manière pour les autres sections on obtient les


moments consignés dans le tableau suivant :

 Résumé des moments maximaux et minimaux pour la charge G

B- Surcharge de type A(l)

 Section : X =0

[Tapez ici]
[Tapez ici]

M AAmax et M AAmin
(l ) (l )
=¿ =¿

 Section : X =¿

 Moment maximal

o CAS 1 : travée 1 chargée

M (1)
Amax=q1 × K A (l) × S 1 avec S1=S 1a + S 1b et q1 =KN /ml
1)
M (Amax ( )=¿
(1 )
M Amax ( )=KN .m

o CAS 2 : travée 1 et 3 chargées


(2)
M Amax =q1+3 ×(K A ( l) × ( S1 a +S 1 b ) + S3 )
2)
M (Amax ( )=KN .m

o CAS 3 : travée 3 chargée


(3)
M Amax =q3 × S3 avec q3=KN /ml
(3 )
M Amax ( )=¿
(3 )
M Amax ( )=KN .m

On a : M AAmax
(l ) 1)
=Max ( M (Amax 2)
; M (Amax 3)
; M (Amax )
M AAmax
(l )
=KN . m

 Moment minimal

M AAmin
(l )
( )=q 2 × S 2
A (l )
M Amin ( )=×
M AAmin
(l )
( )=KN . m

 Section : X =¿

X =¿ est après le foyer de droite.

 Moment maximal
o CAS 1 : travée 1 et 3 chargées

[Tapez ici]
[Tapez ici]

M (1) S =K A (l ) × ( S 1a + S 1b ) + S 3 avec
Amax=q1 ×S 1 avec 1

A ( l )= +❑

A ( l )=Kg/m 2=KN /m 2

q 1=KN / ml
q 1=KN / ml

1)
M (Amax ( )=¿
(1 )
M Amax ( )=KN .m

o CAS 2 : travée 1 chargée

En recalculant la charge q correspondant à la longueur chargée, on a :


q=KN /ml

 M (2)
Amax=q × K A ( l ) × ( S1 a + S1 b )
2)
M (Amax ( )=KN .m

o CAS 3 : travée 3 chargée


(3)
M Amax =q3 × S3 avec q3=KN /ml
(3 )
M Amax ( )=¿
(3 )
M Amax ( )=KN .m

On a : M AAmax
(l ) 1)
=Max ( M (Amax 2)
; M (Amax 3)
; M (Amax )
M AAmax
(l )
=KN . m

 Moment minimal

Par le même raisonnement, on a 3 cas de chargement possibles pour avoir l’effet


minimum :

o CAS 1 : travée 1 chargée


En calculant la charge q correspondant à la longueur chargée, on a :
q=KN /ml
M (1)
Amin=q × K A (l) × S avec q=KN /ml
(1 )
M Amin ( )=¿
1)
M (Amin ( )=KN . m

o CAS 2 : travée 2 chargée


q=KN /ml
M (2)
Amin=q × S
(2 )
M Amin ( )=¿

[Tapez ici]
[Tapez ici]

2)
M (Amin ( )=KN . m

o CAS 3 : travée 1 et 3 chargées


q=KN /ml
M (3)
Amin=q ×( K A ( l ) × S 1 a+ S 2 )
(3 )
M Amin ( )=¿
3)
M (Amin ( )=KN . m

On a : M AAmin
(l ) 1)
=Max ( M (Amin 2)
; M (Amin 3)
; M (Amin )
M AAmin
(l )
( )=KN . m
 Section : X =¿

 Moment maximum

Il suffit de charger la travée 3

M AAmax
(l )
( )=q 2 × S 3
A (l )
M Amax ( )=¿
M AAmin
(l )
( )=KN . m

 Moment minimum
Par le même raisonnement que précédemment, on a 3 cas de chargement
possibles pour avoir l’effet minimum :

o CAS 1 : travée 1 chargée

En calculant la charge q correspondant à la longueur chargée, on a :


q=KN /ml
M (1)
Amin=q × K A (l) × S1 avec q=KN /ml
(1 )
M Amin ( )=¿
1)
M (Amin ( )=KN . m

o CAS 2 : travée 2 chargée


q=KN /ml
M (2)
Amin=q × S
(2 )
M Amin ( )=¿
2)
M (Amin ( )=KN . m

o CAS 3 : travée 1 et 2 chargées


q=KN /ml
M (3)
Amin=q ×(K A ( l ) × S 1+ S 2 )
(3 )
M Amin ( )=¿

[Tapez ici]
[Tapez ici]

3)
M (Amin ( )=KN . m

On a : M AAmin
(l ) 1)
=Max ( M (Amin 2)
; M (Amin 3)
; M (Amin )
M AAmin
(l )
( )=KN . m

De la même manière, on calcule les moments des autres sections. On obtient les
moments consignés dans le tableau suivant :

MOMENTS MAXIMUM ET MINIMUM POUR LES SURCHARGES A(l)

C- Surcharges de trottoirs

 Section : X =0

Moment maximum : M tmax=KN . met


Moment minimum : M tmin=KN . m

Les surcharges de trottoir sont disposées de la même manière que les surcharges
de type A(l) c’est-à-dire entre zéros de ligne d’influence.
Avec q=¿ Kg/ml=KN / ml

Pour simplifier les calculs, nous présenterons les cas de charge qui donnent
l’effet le plus défavorable.
On a par exemple :

 Section : X =m de latravée 1 :

 Moment maximum

M tmax ( )=q ×((S 1 a+ S 1 b)× K trot + S3 )


M tmax ()=¿
M tmax ()=KN . m

[Tapez ici]
[Tapez ici]

 Moment minimum
M tmin ( )=q × S 2 avec S2=¿
M tmin ()=¿
M tmin ( )=KN .m
 Section : X =m de la premièretravée

 Moment maximum

X 0=¿ ; X =¿
M tmax ( )=q ×((S 1 b+ S 1 c )× K trot + S3 )
M tmax ()=¿
M tmax ()=KN . m

 Moment minimum
M tmin ( )=q ×(S1 a × K trot + S 2)
M tmin ()=¿
M tmin ( )=KN .m

 Section : X =m sur appuis :

 Moment maximum

M tmax ()=¿
M tmax ()=KN . m

 Moment minimum
M tmin=q ×( S 1 × K trot +S 2)
M tmin=¿
M tmin=KN . m

De manière analogue, nous déterminons les moments dans les autres sections.

Tableau récapitulatif des moments maximum et minimum dus aux charges de trottoir

D- Surcharge militaire Mc120

Dans tous les calculs qui suivent, nous adopterons les notations suivantes :
δ Mc 120: Coefficient de majoration dynamique de Mc120 de la travée 1

[Tapez ici]
[Tapez ici]

δ ' Mc 120: Coefficient de majoration dynamique de Mc120 de la travée 2


γ =m : Longueur de la chenille de la surcharge Mc120
Q=t  : Masse totale de la surcharge Mc120
S : Surface d’influence
β : Point d’origine d’impact de la chenille Mc120
K Mc120: Coefficient de répartition transversale de charge de la chenille Mc120

 Section : X =m

 Moment maximum

Pour avoir le moment maximum, il faut que y1=y2 ; c’est-à-dire, trouver la


position β telle que : m1 ( x , β ) =m 2 ( x , β +δ ) où δ est la longueur de la surcharge sur
la chaussée.
Ce qui revient à résoudre l’équation :
A β 2+ Bβ+ C=0
A=3 aγ
B=
{ 3 Ab+ 2bγ −1
C=a γ 3 +bγ 2+ ( c−1 ) γ +d '
Où a, b,c les coefficients de l’expression du moment dans le cas où a ≤ x.
Pour la section X =m, les valeurs des coefficients a, b,c et d sont dans le tableau
ci-dessous :

 Recherche de la position β

L’équation à résoudre est : A β 2+ Bβ+ C=0


Où A=¿ ; B=¿ et C=¿

En résolvant l’équation, on obtient β=¿

 Calcul de la surface d’influence


x x+ β
S=∫ ( ax 3+ bx 2+ cx+ d ) dx+¿ ∫ (a x3 +bx 2 +c ' x +d ¿ ) dx ¿ ¿
β x

❑ ❑
3
S=∫ ( x + x ) dx +¿∫ ¿ ¿ ¿
❑ ❑
2
S=m

[Tapez ici]
[Tapez ici]

 Calcul du moment maximal

Q
M max = ×δ Mc 120 × S × K Mc 120
γ

M max = ❑ ×××

M max =KN . m

 Moment minimum

Le principe reste le même que précédemment à la différence que le chargement


s’effectue dans la travée 2(la section se trouvant dans la travée 1).
L’équation à résoudre devient alors :
m3 ( x , β )=m3 ( x , β +δ )
La résolution de cette équation pour chaque section donne une valeur constante
de β . Ceci est d’autant plus réaliste que la fonction d’influence m 3 , x ,∝ est
proportionnelle à x. ce qui revient à résoudre l’équation :

A β 2+ Bβ+ C=0
A=3 aγ
B=
{ 3 Ab+ 2bγ −1
C=a γ 3 +bγ 2+ ( c−1 ) γ +d '

Où a, b,c les coefficients de l’expression du moment dans le cas où ≤ x et d’ le


coefficient d de l’expression du moment dans le cas où ¿ x .
Pour la section X =m, les valeurs des coefficients a, b,c et d sont dans le tableau
ci-dessous :

 Recherche de la position β

L’équation à résoudre est : A β 2+ Bβ+ C=0


Où A=¿ ; B=¿ et C=¿

En résolvant l’équation, on obtient β=¿

[Tapez ici]
[Tapez ici]

 Calcul de la surface d’influence


γ +β
S= ∫ ( a x 3 +bx 2 +cx +d ¿ )dx ¿
β


S=∫ ( x 2−x +¿)dx ¿

S=m2

 Calcul du moment maximal

Q
M min = ×δ Mc 120 × S
γ

M min = ❑ ×××

M min =KN . m

 Section : X =m

 Moment maximum
Le principe reste le même que précédemment à la différence que le chargement
s’effectue dans la travée 3(la section se trouvant dans la travée 1).
L’équation à résoudre devient alors :
( x , β )=m3 ( x , β +δ )
La résolution de cette équation pour chaque section donne une valeur constante
de β . Ceci est d’autant plus réaliste que la fonction d’influence m 3 , x ,∝ est
proportionnelle à x.
Ce qui revient à résoudre l’équation :
A β 2+ Bβ+ C=0
A=3 aγ

{ B=3 Ab+2 bγ −1
C=a γ 3+ bγ 2 + ( c−1 ) γ +d '
Où a, b,c les coefficients de l’expression du moment dans le cas où ≤ x et d’ le
coefficient d de l’expression du moment dans le cas où ¿ x .
Pour la section X =m, les valeurs des coefficients a, b,c et d sont dans le tableau
ci-dessous :

[Tapez ici]
[Tapez ici]

 Recherche de la position β

L’équation à résoudre est : A β 2+ Bβ+ C=0


Où A=¿ ; B=¿ et C=¿

En résolvant l’équation, on obtient β=¿

 Calcul de la surface d’influence


6.1+ β
S= ∫ (a x3 + bx2 +cx +d ¿ )dx ¿
β


S=∫ ( x 3−x 2−x)dx

S=m2

 Calcul du moment maximal

Q
M max = ×δ Mc 120 × S ×
γ

M max = ❑ ×××

M max =KN . m

 Moment minimum

Le principe reste le même que précédemment à la différence que le chargement


s’effectue dans la travée 2(la section se trouvant dans la travée 1).
L’équation à résoudre devient alors :
m3 ( x , β )=m3 ( x , β +δ )
La résolution de cette équation pour chaque section donne une valeur constante
de β . Ceci est d’autant plus réaliste que la fonction d’influence m 3 , x ,∝ est
proportionnelle à x. ce qui revient à résoudre l’équation :

A β 2+ Bβ+ C=0
A=3 aγ

{ B=3 Ab+2 bγ −1
C=a γ 3+ bγ 2 + ( c−1 ) γ +d '

Où a, b,c les coefficients de l’expression du moment dans le cas où ≤ x et d’ le


coefficient d de l’expression du moment dans le cas où ¿ x .
Pour la section X =m, les valeurs des coefficients a, b,c et d sont dans le tableau
ci-dessous :

[Tapez ici]
[Tapez ici]

 Recherche de la position β

L’équation à résoudre est : A β 2+ Bβ+ C=0


Où A=¿ ; B=¿ et C=¿

En résolvant l’équation, on obtient β=¿

 Calcul de la surface d’influence


6.1+ β
S= ∫ (a x3 + bx2 +cx +d ¿ )dx ¿
β


S=∫ (−x 3 + x 2−x ¿ ) dx ¿

S=m2

 Calcul du moment maximal

Q
M min = ×δ Mc 120 × S
γ

M min = ❑ ×××

M min =KN . m

 Section : X =m

 Moment maximum

Pour avoir le moment maximum, il faut que y1=y2 ; c’est-à-dire, trouver la


position β telle que : m1 ( x , β ) =m 2 ( x , β +δ ) où δ est la longueur de la surcharge sur la
chaussée.
Ce qui revient à résoudre l’équation :
A β 2+ Bβ+ C=0

[Tapez ici]
[Tapez ici]

A=3 aγ

{ B=3 A γ 2+ 2bγ
C=a γ 3+ bγ 2 +cγ '
Où a, b,c les coefficients de l’expression du moment dans le cas où ≤ x et d’ le
coefficient d de l’expression du moment dans le cas où ¿ x .
Pour la section X =m, les valeurs des coefficients a, b,c et d sont dans le tableau
ci-dessous :

 Recherche de la position β

L’équation à résoudre est : A β 2+ Bβ+ C=0


Où A=¿ ; B=¿ et C=¿

En résolvant l’équation, on obtient β=¿

 Calcul de la surface d’influence


6.1+ β
S= ∫ (a x3 + bx2 +cx +d ¿ )dx ¿
β


S=∫ ( x 3−x 2−x)dx

S=m2

 Calcul du moment maximal

Q
M max = ×δ Mc 120 × S
γ

M max = ❑ ×××

M max =KN . m

 Moment minimum

Le principe reste le même que précédemment à la différence que le chargement


s’effectue dans la travée 2(la section se trouvant sur appuis).
L’équation à résoudre devient alors :
( x , β )=m3 ( x , β +δ )

[Tapez ici]
[Tapez ici]

La résolution de cette équation pour chaque section donne une valeur constante
de β . Ceci est d’autant plus réaliste que la fonction d’influence m 3 , x ,∝ est
proportionnelle à x. ce qui revient à résoudre l’équation :

A β 2+ Bβ+ C=0
A=3 aγ

{ B=3 Ab+ 2bγ +1


C=a γ 3+ bγ 2 + ( c−1 ) γ +d

Où a, b,c les coefficients de l’expression du moment dans le cas où ≤ x et d’ le


coefficient d de l’expression du moment dans le cas où ¿ x .
Pour la section X =m, les valeurs des coefficients a, b,c et d sont dans le tableau
ci-dessous :

 Recherche de la position β

L’équation à résoudre est : A β 2+ Bβ+ C=0


Où A=¿ ; B=¿ et C=¿

En résolvant l’équation, on obtient β=¿

 Calcul de la surface d’influence


γ +β
S= ∫ ( a x 3 +bx 2 +cx +d ¿ )dx ¿
β


S=∫ (−+ x 2−x ¿ )dx ¿

S=m2

 Calcul du moment maximal

Q
M min = ×δ Mc 120 × S
γ

M min = ❑ ×××

[Tapez ici]
[Tapez ici]

M min =KN . m

Les tableaux ci-apres donnent les résultats des moments maximaux et minimaux
des autres sections :

E- Surcharges Bc

Dans ce présent paragraphe, nous tenons à rappeler que les changements des
camions Bc (au max 2) se font dans les 2 sens de circulation. Pour une section et
un sens de circulation donné, nous ne présenterons que le cas le plus
défavorable.

 Section : X =0

M Bc Bc
max =0 et M min =0

 Section 2: X =m
Circulation gauche-droite

 Moment maximal

o Travée 1

≥ x , y 1=a1 α 31 +c 1 α 1 +d=¿
Soit : y 1=¿

y 2=a1 α 32 +c 2 α 2 +d=¿
y 2=¿

[Tapez ici]
[Tapez ici]

y 3=a1 α 33 +c 2 α 3 +d =
y 3=¿

M Bc
1 ()=12×( y 1 + y 2 +0.5 × y 3 )× K Bc × n× bc × δ Bc

M Bc
1 ()=12× (+ +0.5 ×) ×× ××
Bc
M 1 ()=KN . m

o Travée 3

a=×10 b=¿ c=¿
On a A β + Bβ+ C=0
2

3
A=3. a. ∑ Pk =¿
k=1
A=¿

3 3 3 3
B=6. a . ∑ Pk d 1 k + 2.b . ∑ Pk avec ∑ P k d1 k =et ∑ P k =¿
k=1 k=1 k=1 i=1
B=¿

3 3 3 3
C=3. a . ∑ P k d1 k +2. b . ∑ Pk d 1k + c . ∑ Pk avec ∑ P k d 1 k d 1 k =¿
k=1 k=1 k=1 k=1

C=¿
C=¿

La résolution de l’équation nous donne : β 1=¿


On prend donc β=¿ car avec l’autre valeur on sort de la travée.

Calcul des yi
' 3 ' 2 '
f ( α i ) =a 3 α +b 3 α + c 3 α i
i i
f ( α i ) =¿

Pouri=1, β 1=¿
y 1=f ( β 1) =¿

Pouri=2, β 2=¿
y 2=f ( β 2) =¿

Pouri=3, β 3=¿
y 3=f ( β 3 )=¿

[Tapez ici]
[Tapez ici]

M Bc
3 ()=12×( y 1 + y 2+ 0.5× y 3) ×n × bC ×δ Bc

M Bc
3 ()=¿

M Bc
3 ()=KN . m

M Bc Bc Bc
max () ¿ M 1 + M 3

M Bc
max ()=KN . m

 Moment minimal

Chargement de la travée 2
a=¿ b=¿ c=¿
On a A β + Bβ+ C=0
2

5
A=3. a. ∑ Pk =¿
k=1
A=¿

5 5 5 5
B=6. a . ∑ Pk d 1 k + 2.b . ∑ Pk avec ∑ P k d1 k =et ∑ P k =¿
k=1 k=1 k=1 i=1
B=¿

5 5 5 3
C=3. a . ∑ P k d1 k +2. b . ∑ Pk d 1k + c . ∑ Pk avec ∑ P k d 1 k d 1 k =¿
k=1 k=1 k=1 k=1

C=¿
C=¿

La résolution de l’équation nous donne : β 1=¿


On prend donc β=¿ car avec l’autre valeur on sort de la travée.

Calcul des yi
3 2
f ( α i ) =a2 α +b 2 α +c 2 α i
i i
f ( α i ) =¿

Pouri=1, β 1=¿
y 1=f ( β 1) =¿

Pouri=2, β 2=¿
y 2=¿

Pouri=3, β 3=¿

[Tapez ici]
[Tapez ici]

y 3=¿

Pouri=4, β 4 =¿
y 4 =¿

Pouri=5, β 5=¿
y 5=¿

Pouri=6 , on reste sur la travée 3, on a :


y 6=¿
β 6=¿
y 6=g ( β 6 ) =¿

M Bc
min ()=12 ×( y 1 + y 2 +0.5 × y 3 + y 4 + y 5 +0.5 × y 6)×n × bC × δ Bc

M Bc
min ()=¿

M Bc
min ()=KN . m

Circulation droite-gauche

 Moment maximal

o Travée 1
a=¿ b=¿ c=¿ d=¿
≥ x ,
f ( α i ) =¿
y 1=f ( α 1 ) =f () ; soit y 1=¿
y 2=f ( α 1 ) =f () ; soit y 2=¿
y 3=f ( α 1) =f () ; soit y 3=¿

M Bc
min ()=¿

M Bc
min ()=KN . m

o Travée 3

a=×10 b=¿ c=¿
On a A β + Bβ+ C=0
2

3
A=3. a. ∑ Pk =¿
k=1
A=¿

3 3 3 3
B=6. a . ∑ Pk d 1 k + 2.b . ∑ Pk avec ∑ P k d1 k =et ∑ P k =¿
k=1 k=1 k=1 i=1
B=¿

[Tapez ici]
[Tapez ici]

3 3 3 3
C=3. a . ∑ P k d1 k d 1 k + 2.b . ∑ Pk + c . ∑ Pk avec ∑ P k d 1 k d 1 k =¿
k=1 k=1 k=1 k=1

C=¿
C=¿

La résolution de l’équation nous donne : β 1=¿


On prend donc β=¿ car avec l’autre valeur on sort de la travée.

Calcul des yi
' 3 ' 2 '
f ( α i ) =a 3 α +b 3 α + c 3 α i
i i
f ( α i ) =¿

Pouri=1, β 1=¿
y 1=f ( β 1) =¿

Pouri=2, β 2=¿
y 2=f ( β 2) =¿

Pouri=3, β 3=¿
y 3=f ( β 3 )=¿

M Bc
3 ()=12×( y 1 + y 2+ 0.5× y 3) ×n × bC ×δ Bc

M Bc
3 ()=¿

M Bc
3 ()=KN . m

M Bc Bc Bc
max () ¿ M 1 + M 3

M Bc
max ()=KN . m

 Moment minimal

Chargement sur la travée 2


a=¿ b=¿ c=¿
On a A β 2+ Bβ+ C=0
6
A=3. a. ∑ Pk =¿
k=1
A=¿

6 6 6 6
B=6. a . ∑ Pk d 1 k + 2.b . ∑ Pk avec ∑ P k d1 k =et ∑ P k =¿
k=1 k=1 k=1 i=1

[Tapez ici]
[Tapez ici]

B=¿

6 6 6 6
C=3. a . ∑ P k d1 k d 1 k + 2.b . ∑ Pk d 1 k +c . ∑ P k avec ∑ Pk d 1 k d 1 k =¿
k=1 k=1 k=1 k=1

C=¿
C=¿

La résolution de l’équation nous donne : β 1=¿


On prend donc β=¿ car avec l’autre valeur on sort de la travée.

Calcul des yi
3 2
f ( α i ) =a ' 3 α + b' 3 α +c ' 3 α i
i i
f ( α i ) =¿

Pouri=1, β 1=¿
y 1=f ( β 1) =¿

Pouri=2, β 2=¿
y 2=¿

Pouri=3, β 3=¿
y 3=¿

Pouri=4, β 4 =¿
y 4 =¿

Pouri=5, β 5=¿
y 5=¿

Pouri=6 , β 6=¿
y 6=¿

M Bc
min ()=12 ×( y 1 + y 2 +0.5 × y 3 + y 6 + y 5 +0.5 × y 4 )×n × bC × δ Bc

M Bc
min ()=¿

M Bc
min ()=KN . m

Conclusions

[Tapez ici]

Vous aimerez peut-être aussi