Vous êtes sur la page 1sur 6

.

LA FORMULATION DE LA PROBLÉMATIQUE ET DU PLAN


La problématique et le plan sont à penser ensemble : ils se complètent et ne doivent pas se
confondre.
1. Qu'est-ce qu'une problématique?

De façon simple, une problématique est une question à laquelle les différentes parties du
développement apportent des éléments de réponse, en s'appuyant sur les documents. Elle figure
dans l'introduction de la synthèse.

La problématique conduit la synthèse : elle ne peut donc se résumer à la simple reprise du thème
au programme. Le travail de l'année doit justement conduire le candidat à formuler une question
assez précise. Attention: cette question doit permettre la circulation entre tous les documents du
dossier. Si elle amène à en écarter un, il faut la repenser.

EXEMPLE : sujet « Nouvelles générations: nouvelles solidarités ? »

* problématique : les évolutions sociales changent-elles les relations entre les générations ?

* Plan :

1. Générations: une nouvelle donne

2. Conséquences

La problématique doit prendre la forme :


- soit d'une interrogation directe, par exemple : On peut s'interroger: Les évolutions sociales
changent-elles les relations entre les générations?

- soit une interrogation indirecte, par exemple: (on se demandera si les évolutions sociales
changent les relations entre les générations.
2. Le plan
L’organisation de la synthèse

La synthèse est composée de deux, trois ou quatre parties, constituées de sous-parties. Pour les
parties comme pour les sous-parties, les idées se succèdent dans un ordre d'approfondissement
progressif qui va :

- du plus simple au plus complexe;

- du moins important au plus important;

- du banal à l'original.

On comprend donc que l'idée la plus complexe, la plus élaborée de la synthèse est celle de la
dernière sous-partie de la dernière partie - celle qui amène donc à la conclusion.

Les plans-types

Les plans-types sont des formes abstraites de raisonnement, coupées de tout dossier. Ils ne
s'adaptent donc pas systématiquement au dossier étudié. Mais ce sont des points de départ pour
trouver celui qui rendra vraiment compte du dossier.

* Le plan dialectique - thèse, antithèse, synthèse - n'est à utiliser que si la problématique


I'impose. Il suppose un débat, qui structure le dossier.

* Le plan analytique permet l'analyse d'un problème ou d'un phénomène en présentant, par
exemple :

- les données du problème, les apparences du phénomène, un constat ;

- les causes ou les conséquences ;

- les solutions, les remèdes.

* Le plan par points de vue : un même phénomène est étudié selon des points de vue différents
(aspects économique, sociologique, personnel, collectif, etc.).
L’homme est à Paris pour…
o un jour.
o deux jours.
o trois jours.
2) La femme conseille à l’homme de visiter le Sacré-Cœur.
o Vrai.
o Faux.
o On ne sait pas.
3) La femme conseille à l’homme de visiter Montparnasse.
Vrai.
Faux.

On ne sait pas.
4) La femme conseille à l’homme de visiter les Champs-Élysées.
Vrai.
Faux.

On ne sait pas.
5) La femme n’a plus de plan de Métro.

Vrai.
Faux.
On ne sait pas.
6) L’homme va dormir dans un hôtel près de l’office de tourisme.
o Vrai.
o Faux.
o On ne sait pas.
7) D’après la dame, le métro est le moyen de transport le plus pratique.
o Vrai.
o Faux.
o On ne sait pas.
8) L’homme est belge.
o Vrai.
o Faux.
o On ne sait pas.

CORRECTION
1) trois jours – 2) V – 3) F – 4) V – 5) F – 6) V – 7) V – 8) On ne sait pas

COMPRÉHENSION ORALE FINE (à partir du niveau A2


voire B1 !)
– Bonjour Monsieur !
– Bonjour Madame ! ……………………. à Paris. Je suis ici pour trois jours, qu’est-ce que vous
me conseillez de faire ?
– Trois jours ! Voyons voir… Trois jours pour visiter Paris, ……………… !
– Oui, je sais mais ………………………………….. vendredi.
– Aujourd’hui, vous pouvez visiter la tour Eiffel et les Champs-Élysées, déjeuner dans un
restaurant près de l’arc de triomphe …………………………………………………
– Très bien et ………………………. ?
– Je vous conseille d’aller voir le Quartier latin et Montmartre
……………………………………….. le Sacré-Cœur. Le jour suivant, vous pouvez visiter le
château de Versailles c’est ……………………..extraordinaire !
– Parfait ! Et pour faire des courses, des ………………………., où sont les boutiques ?
– Juste à côté ! Prenez à gauche ………………………… l’office de tourisme, puis continuez
tout droit rue de la Paix et …………………………………………………….
– Merci. Et pour …………………………….. ? Je n’ai pas ……… voiture.
– Je vous conseille le métro c’est le plus …………………. mais vous pouvez aussi utiliser le
bus, les taxis et même le RER si vous allez un peu loin.
– Vous avez ………………………… ?
– Oui, bien sûr, ……………….. Pour aller jusqu’à la tour Eiffel, prenez le
métro ……………………….
– Merci beaucoup Madame.
– Et vous avez …………….un hôtel ?
– Oui, oui, je ……………….à l’hôtel de la Loire, c’est tout près d’ici.
– Ah, oui, il est très bien. Eh bien, ………………………….. à Paris !
– Merci ! Au revoir !