Vous êtes sur la page 1sur 2

L’Algérie figure parmi les premiers pays africains dans le domaine de l’intelligence

artificielle de l’automatisation
CONSTANTINE- L’Algérie est classée parmi les premiers pays africains dans le domaine de l’intelligence artificielle
dans plusieurs spécialités en rapport avec l’automatisation, a indiqué dimanche à Constantine, le directeur général
de la recherche scientifique et du développement technologique (RSDT), Hafid Aourag.

En marge de l’ouverture d’un atelier de préparation du projet du plan stratégique national de l’intelligence
artificielle 2020-2030, devant être présenté, une fois élaboré, au Gouvernement pour adoption, le même
responsable a précisé à l’APS que l’Etat débloque annuellement "un budget  de 20 milliards DA pour la
recherche scientifique dont le volet intelligence artificielle".

Dans les détails, le même responsable a déclaré que le secteur de


l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a enregistré une
augmentation de plus de 26% dans le nombre d’étudiants inscrits dans  des
filières en rapport avec l’IA, avec 14 universités offrant des master touchant à
ce secteur  et 5 formations doctorales en la matière, selon les spécialistes
présents à cet atelier.

L’Algérie compte 116 laboratoires de recherche versés dans l’IA avec 568 équipes de recherches et 67 projets
d’intelligence artificielle en robotique, a encore ajouté M. Aourag.

Cet atelier scientifique de 2 jours organisé parallèlement avec un séminaire sur l’entrepreneuriat et
l’innovation a été marqué par la présentation par des experts algériens activant localement ou à l’étranger, de
communications sur les plans AI dans le monde, un état des lieux en Algérie, les start up à l’aube de
l’économie future entre autres.