Vous êtes sur la page 1sur 2

Le Musée des Arts Asiatiques

Nice

Architecte
Kenzo Tange

Le Musée des Arts Asiatiques

"Dans mon esprit, ce musée est un bijou couleur de neige brillant dans l'azur de la
Méditerranée. C'est un cygne qui flotte sur un lac paisible au milieu de la végétation
luxuriante..." Kenzo Tange

Le musée

Un lieu de rencontres et d'échanges entre les arts asiatiques et la culture


occidentale.
Les collections du musée : choix d'oeuvres des cultures asiatiques, mêlant arts de
cour et expressions populaires ou tribales et créations contemporaines.
La cohérence de l'architecture a induit le parcours de la visite
Les spectacles d'arts vivants, les démonstrations de gestes d'Asie, les cérémonies
du thé hebdomadaires, prolongent la visite de la collection ou de l’exposition.

La construction

Le musée a été ouvert dans un bâtiment construit entre 1990 et 1994 par l'architecte
japonais Kenzo Tange. Il émerge d'un lac artificiel à l'intérieur d'un parc floral.

Le plan du musée et la symbolique

"Le plan du musée repose sur deux formes géométriques fondamentales de la


tradition japonaise; le carré, symbole de la terre et le cercle, symbole du ciel....."
Kenzo Tange

La combinaison des formes géométriques du carré et du cercle évoque une mandala


tibétaine.
Les quatre cubes surplombant le lac sont dévolus aux civilisations chinoise,
japonaise, cambodgienne et indienne.
Raymond Balestra / Conseiller Pédagogique Départemental Arts Visuel
IA 06 / Bureau CPD / BP 3001 / 06 201 Nice Cedex 3
Raymond.Balestra@ac-nice.fr
Au premier étage, la rotonde cylindrique surmontée d'une pyramide de verre est
réservée à la sphère spirituelle du bouddhisme.
Au centre de l’édifice, un escalier en spirale relie symboliquement la terre et le ciel

L’esthétique

L'esthétique architecturale du musée repose sur le contraste entre les formes pleines
recouvertes de marbre blanc donnant une impression de robustesse et des parois
transparentes lui apportant de la légèreté. Ces volumes sont nettement séparés par
des ouvertures linéaires donnant l'impression que l'architecture se joue des lois de la
pesanteur.
Le musée des Arts asiatiques est construit sur le lac du parc.
Le retrait des murs au contact de l’eau confère à l’édifice une impression
d’apesanteur. Il semble flotter sur l'eau tel une fleur de lotus.
.
La muséographie

La présentation muséographique conçue par l'architecte François Deslaugiers va


totalement dans le sens de la mise en valeur de l'objet : des supports de verre
discrets et un éclairage subtil, baignant chaque pièce d’un halo de lumineux.

Raymond Balestra / Conseiller Pédagogique Départemental Arts Visuel


IA 06 / Bureau CPD / BP 3001 / 06 201 Nice Cedex 3
Raymond.Balestra@ac-nice.fr