Vous êtes sur la page 1sur 10

LA CONNAISSANCE DE DIEU, DU FILS DE DIEU ET DU SAINT-ESPRIT A TRAVERS MA LECTURE

BIBLIQUE

Semaine 1

Tout au long de la semaine, j’ai reçu beaucoup de chose de Dieu

En résume je peux dire que le Dieu que nous adorons est généreux, compatissant et amour
puisqu’au travers Jésus il a répandu sur nous l’esprit-saint et à partir du même verset on
peut faire ressortir que Jésus est l’intermédiaire entre nous et Dieu. (Tite 3 : 6)

En allant en profondeur du verset 5 de Tite 3, nous pouvons notifier que la nouvelle nature
n’est acquise que lorsque nous recevons l’Esprit-Saint qui a été répandu au travers Jésus
suite à l’acte qu’il a posé sur la croix pour nous sauver.

Dans Colossiens 2 : 21-23, j’ai vus que la religion ne fait pas de nous des chrétiens

En lisant le livre des Ephésiens et des Philippiens mes yeux se sont ouverts sur le fait que
l’Eglise constitue ceux qui croient en Jésus et qui marchent dans la sanctification et l’amour.

La parole qui s’est révélée à est dans le livre des Ephésiens 4 : 30, la parole dit beaucoup de
chose sur l’Esprit-Saint mais ce que je n’avais jamais saisir c’est qu’il est une marque, un
identifiant des enfants de Dieu c’est-à-dire de la manière dont la bête à une marque qui est
le 666, nous les enfants de Dieu nous possédons une marque qui est le Saint-Esprit. Et c’est
par le saint- esprit que nous pourrions entendre le son de la trompette puisque nous ne
communiquons avec Dieu que par le Saint-Esprit qui est en nous. Donc, le son de la
trompette ne pourra être entendu que par ceux qui ont le Saint-Esprit en eux le jour de
l’enlèvement. Amen !!

Semaine 2

Pour cette semaine la parole ma révélé comment Dieu est amour et patient c’est-à-
dire dans son amour il ne veut pas qu’on périsse pour cela il patiente dans le but que tout le
monde soit sauvé. Oh quel amour !! (2 Pierre 3 : 9). La patience est un fruit de l’amour, si je
suis patient en vers quelqu’un (frères et sœurs) c’est une preuve de ce que l’amour est en
moi.
La fidélité de Dieu n’est possible ou manifesté dans nos vies que lorsque nous sommes
fidèles en vers Dieu. La fidélité de l’homme en vers Dieu implique la fidélité de Dieu dans la
vie de l’homme. Le Dieu que nous adorons est un Dieu juste. (2 Pierre 1 : 10-11)

La parole de Dieu a ouvert mes yeux sur le grand prêtre. Jésus est le grand prêtre et cela me
garantis une alliance meilleure avec Dieu. Dans l’ancien testament, pour le pardon des
péchés c’est les prêtres qui procèdent aux sacrifices et qu’est-ce qu’on sacrifie ? c’est les
animaux. Dans la nouvelle alliance, Jésus le grand prêtre n’a pas sacrifié un animal mais
plutôt lui-même, lui qui est saint, innocent et sans faute. Il s’est sacrifié comme un agneau
pour que je sois sauvé. Il est maintenant grand prêtre pour toujours par ce que Dieu le père
l’a ressuscité des morts le troisième jour et il est à la droite du père. Et donc il est vivant
auprès du Père.

Je rends gloire à Dieu !!!!

Semaine 3

Le seigneur Dieu est puissant puisqu’il peut en un temps record en fini avec les grandes
puissances de ce monde. Ainsi, nous pouvons remarquer que les trésors de la terre ne nous
garantissent pas une vie heureuse. Donc, quiconque se repose sur les biens de ce monde
sera déçu. (Apocalypse 18 : 17)

Dieu ne nous a pas appelé à cause des choses qu’on a faite, non, mais nous sommes appelés
par la grâce. La parole dit « HEUREUX » c’est-à-dire c’est par amour que nous sommes invité
aux noces de l’agneau. Quelle grâce !!! (Apocalypse 19 : 9)

Dieu récompense toujours ses enfants du travail abattu sur cette terre. (Apocalypse 20 : 4-5)

Dieu est un travailleur qui aime les détails (Genèse 1 : 10, 12, 18, 25)

Le péché prend l’apparence de quelques choses qui est beau et délicieux et après cela
devient amère. Ainsi, l’on commence par voir les conséquences néfastes que ça a
engendrées alors que cette personne n’a profité de ça que pendant quelques secondes ou
minutes. Adam et Eve ont consommé le fruit interdit et depuis ce temps jusqu’à nos jours les
conséquences de cette désobéissance continuent à avoir son effet sur les hommes. (Genèse
3 : 6). Le péché nous éloigne de Dieu, ça nous amène à nous cacher de sa face et on se sent
indigne de sa présence. (Genèse 3 : 8)
Semaine 4

La présence de Dieu dans la vie d’un homme rend les ennemis de la vie de cet homme
impuissant. Ils seront tellement impuissants qu’ils auront peu de lui et ils n’auront plus
d’autre choix que de devenir l’ami de ce dernier. Donc, Dieu béni toujours ses enfants et ses
bénédictions sont palpables et visibles et à cause de ça tes ennemis se prosterneront devant
toi et proclameront que ton Dieu est vrai et puissant. (Genèse 26 : 28-29)

Les exploits, la réussite, le succès de notre vie ne vient pas de nous mais de Dieu. Et donc,
nous devons le reconnaître et le proclamer tout haut pour que la gloire soit donnée à Dieu.
C’est pour cela avant que Dieu ne fasse des expériences avec quelqu’un, il le fait passer par
des situations pour le débarrasser du « moi » (Genèse 40 : 8)

Dieu est avec nous même dans les moments difficiles (Genèse 39 : 21)

Nous devons manifester l’amour en toutes situations. Peu importe le mal que quelqu’un ou
un groupe de personne nous on fait, nous devons les pardonner et les aimer comme
monnaie de retour. L’amour manifesté impacte toujours la vie de la personne à qui cet
amour a été manifesté et même la vie de la personne qui l’a manifesté aussi. (Genèse 50 :
21)

Semaine 5

Le Seigneur Dieu n’oublie jamais ses promesses puisqu’il est fidèle en vers nous, même dans
les moments difficiles parce qu’il agira certainement. Dieu se souvient de moi mais je dois
crier, prier vers lui pour attirer son attention vers moi. La prière est puissante et déclenche
les situations difficiles. (Exode 6 : 5-6)

Seigneur je ne compterai que sur toi et sur toi seul peu importe l’impossibilité de la situation
qui se trouve devant ou derrière moi. Parce que l’Eternel Dieu est le Dieu des choses
impossibles car là où il y a le désespoir il fait naître l’espoir. (Exode 14 : 29)

Le chemin que le seigneur Dieu m’a tracé ne sera emprunté que par moi seul. Tout ennemi
qui me suivra sur ce chemin subira la colère de Dieu. (Exode 15 : 19)

Dieu hait ou déteste le péché, de telle manière que pour le rencontrer il faudra se
débarrasser de ses péchés. Il ne tolère pas le péché pas du tout. (Exode 19 : 21-22)
Semaine 6

Seule la présence de Dieu peut me garantir la victoire dans tous les domaines de vie. C’est ce
que Moïse a saisi ou compris, il a reçu quelque chose en ce qui concerne la présence de Dieu
c’est-à-dire que sans la présence de Dieu il n’y a pas de victoire. Il savait ce qui se trouve
dans la présence de Dieu et qu’il ne pouvait rien sans ça. Il était sûr, convaincu de la
puissance de la présence de Dieu. (Exode 33 : 15)

Seigneur, je te prie que tu m’accorde la grâce d’être rassuré et convaincu de la puissance de


ta présence et que tu m’accorde la grâce de désirer ta présence en moi, autour de moi, dans
mon environnement et partout où je mettrai pied. Amen !!!

Semaine 7

Quand on entre dans la présence de Dieu, le seigneur nous parle toujours. Ce que j’ai saisi à
ce niveau c’est que même lorsque le seigneur ne dit rien quand nous sommes en sa
présence, cela veut dire beaucoup de chose c’est-à-dire que le silence de Dieu c’est encore
une manière de nous dire quelques choses ou de nous communiquer un message. (Nombre
7 : 89)

Un leader doit pouvoir porter le peuple qu’il conduit au dos comme un bébé. Il doit être
patient, doux et manifesté de l’amour en vers lui. (Nombre 11 : 12)

En présence de Dieu, je dois avoir un esprit ouvert. Etre en mesure de lui dire ce que je
ressens et ce que j’éprouve en face de telle situation ou de tel problème. Et c’est en ce
moment qu’il pourra m’expliquer un certain nombre de chose et me montrer le chemin à
prendre. Je dois être vrai en face de l’Eternel pour faire court. (Nombre 11 : 10 – 15)

Semaine 8

Les ennemis trembleront devant les enfants de Dieu. Je proclame que les ennemis de ma vie
trembleront de peur devant moi pour la gloire de Dieu. Amen !! (Deutéronome 2 : 25)

Le nom du seigneur est saint et ne doit pas être utilisé n’importe comment. Son nom est
sacré et doit être prononcé dans un but précis afin d’honorer sa volonté (Deutéronome 5 :
11)
Le respect et l’obéissance à la parole de Dieu nous garantissent une vie heureuse.
(Deutéronome 5 : 29)

Semaine 9

Dieu a réservé à ses enfants une vie heureuse afin que nous demeurons dans l’abondance et
pour accéder à cette promesse nous, enfant de Dieu devons remplir une condition ou
personnellement je dois remplir une condition et c’est celui d’être véritablement un enfant
pour Dieu comme je le suis envers mes parents biologiques. Autrement dit, pour bénéficier
de cette promesse c’est d’être attentive à sa parole et d’obéir lorsqu’il me parle. Et il ne
s’agit pas d’obéir à une partie de la parole ou de choisir la parole à laquelle il faut obéir mais
je dois accepter la totalité ou l’entièreté de la parole. Le seigneur m’a montré que pour obéir
réellement à quelqu’un c’est qu’il faut aimer ce dernier. Quand on aime on ne cherche qu’à
satisfaire ou combler les désirs de l’autre. Donc, pour pouvoir obéir à Dieu je dois d’abord
l’aimer et l’obéissance vient tout naturellement et tout cela se passe sous sa grâce.
(Deutéronome 15 : 4 – 5)

Semaine 10

Le seigneur ne force personne pour être consacré à lui, il a donné le libre arbitre à chacun de
nous de choisir. Il ne force personne à l’aimer même pas à moi mais il veut qu’on lui
appartienne. Et c’est pour cela qu’il cherche les hommes sur la terre, ceux par qui il pourra
manifester son amour, sa vérité pour que les vies changent et que les gens viennent à lui
pour la gloire de son saint nom. Il veut qu’on soit la lumière de ce monde mais nous devons
être apte pour être cette lumière-là. Et pour l’être nous devons nous lever et obéir à la
parole de Dieu. Seigneur, je veux être le canal, la lumière par qui tu montreras ta gloire.
Amen !!! (Juges 5 : 31)

Semaine 11

La connaissance révélée ou spirituelle nous maintienne en Dieu lorsque nous sommes face à
une situation puisque c’est une révélation qui vient véritablement du cœur et cette
connaissance n’est appelée révélée que lorsque cela est vécue. Donc, c’était sa le problème
des Israélites lorsqu’ils se retrouvent en face d’une situation puisqu’ils n’avaient pas cette
connaissance révélée, au fait ils avaient une connaissance historique ou de fait or cette
connaissance peut être oublié mais quand c’est révélé cela ne s’oublie jamais. Le seigneur a
ouvert mes yeux sur le fait que je dois une connaissance révélée de sa personne pour être
inébranlable dans des situations difficiles. (Juges 10 : 11-14)

« Les gens avec qui tu restes influenceront ta vie donc choisi les bonnes compagnies  ».
(Juges 19 :11-12)

Semaine 12

Je dois savoir choisir mes amis (es) puisqu’un mauvais ami peut impacter toute une vie. Donc
je dois éviter les mauvaises compagnies pour éviter de péché ou de tomber dans le péché.
Un ami qui dit des choses impures est un mauvais compagnon. Evitons des amis comme
Amnon, les amis qui donnent les mauvais conseils, les amis qui se croient plus intelligent que
la parole de Dieu. Seigneur Jésus je te prie de m’accorder la grâce de me séparer des
mauvais amis pour la gloire de ton saint nom. Amen !! (2 Samuel 13 :3)

Semaine 13

Dieu n’oublie pas les enfants qui lui sont fidèles et dont les cœurs sont sincères. Qui sont
ceux qui sont fidèles à Dieu ? Pour faire court c’est cette personne qui se conduit de façon
droite en vers Dieu, c’est celui-là qui marche dans les pas de Jésus, c’est cette personne qui
marche dans la sanctification et dans l’amour, c’est celui qui entend et qui obéit aux
instructions données par Dieu, c’est celui qui veut plaire à Dieu et non aux hommes. C’est un
niveau de relation ou une dimension que je veux atteindre avec Dieu où il sera au centre de
ma vie (tous les domaines de ma vie). Avoir un cœur sincère, c’est de dire ce que l’on ressent
à Dieu en toute occasion c’est-à-dire avoir un cœur vrai. (1 Rois9 : 4)

Semaine 14

Le seigneur m’a montré par ce passage l’importance d’avoir quelqu’un à suivre. Quand nous
commençons la vie chrétienne il nous manque beaucoup de chose. Donc, il faut avoir
quelqu’un pour nous guider vers le chemin de la vérité et nous maintenir. Et comme la
parole le dit « mon peuple périt faute de connaissance » donc si nous sommes ignorants ont
se fera dominé par les situations. Oui l’esprit saint est disponible pour nous guider mais il
faut être prêt ou apte pour… donc il faut quelqu’un (aîné dans la foi) pour nous dire quoi
faire dans des situations données.

Le seigneur m’a montré aussi que le disciple se doit d’être proche de son guide spirituel
puisque c’est en étant proche de lui que le guide peut connaître les problèmes de son
disciple. (2 Rois 6 : 17)

Semaine 15

Le seigneur Dieu béni toujours ceux qui lui sont fidèles. Toutes les actions que nous posons
aujourd’hui ont une impacte sur notre futur et sur nos descendants. Nous ne devons donc
pas faire ce que nous voulons de notre vie. Pour cela, nous devons le conduit à bien mais pas
seul car nous ne sommes pas maître de notre vie. Et donc pour construire sa vie sur le
chemin de l’obéissance et de la fidélité, nous devons suivre ou plutôt je dois marcher dans
les pas du seigneur Jésus qui est la parole du Dieu très haut. Les conséquences qui découlent
de cette vie c’est que nous recevrons la faveur de Dieu dans nos vies et cela ne sera pas
seulement sur nous mais aussi sur nos descendants. Je bénis le seigneur pour la grâce qu’il
m’accorde d’entendre toutes ses choses. Amen !!! (1 Chroniques 17 : 13)

Semaine 16

Dieu m’a montré qu’investir dans l’œuvre de Dieu est un signe qu’on l’aime. Donc,
quiconque aime Dieu doit investir dans son œuvre. David l’a fait avant de mourir en
apportant sa pierre à l’édifice. Et cela est l’une des preuves d’amour pour Dieu. (1
Chroniques 29 : 3-4)

Quand l’Eglise ou le corps du Christ reçoit une vision, chacun de nous doit participer à la
réalisation de cette vision. Le roi David savait tout ça et c’est pour cela il a fait ce qu’il
pouvait avant de mourir pour aider son fils Salomon à accomplir la vision de Dieu pour Israël.
C’est merveilleux !!!

Ainsi, je peux me poser la question de savoir si je suis impliqué ou en retrait de la vision


donnée par Dieu à notre ministère. (2 Chroniques 29 : 2)

Semaine 17
Semaine 18

« Dans les moments difficiles ne cesses de me rendre gloire ». Lorsque nous traversons les
moments de crise nous nous mettons souvent à nous plaindre ce qui ne devrait pas être le
cas puisque nous sommes enfant de Dieu et que ces situations ne devraient pas remettre en
doute notre foi. Dieu nous a promis beaucoup de chose et nous devons fonder notre foi là
sur et ne pas être comme un enfant ingrat (oubliant les choses qu’il nous avait fait et les
choses qu’il continue de nous faire). Arrêtons de fixer nos regards sur la situation qu’on
traverse et gardons notre espérance en Dieu tout en rendant gloire à Dieu pour voir s’il ne va
pas changer la situation. (Job 27 : 3- 4)

Semaine 19

Le seigneur est pur et veut que nous soyons purs aussi afin de pouvoir communier avec lui.
Et pour y arriver il ne passe que par la souffrance, la souffrance est une étape par laquelle je
dois prendre part pour être purifier. Tout chrétien doit prendre par-là afin d’être saint aux
yeux du maître et comme exemple je peux parler du brisement. (Psaumes 66 : 10)

Le silence permet à Dieu de nous parler, de nous envoyer ses instructions. (Psaumes 37 : 7)

Semaine 20

« Le seigneur Dieu soutient tous ceux qui tombent… ». Ce qui est important et qu’il faut
remarquer c’est que la parole de Dieu a dit TOUS, donc il n’y a pas de distinction de
personne parmi les enfants de Dieu. C’est tellement clair et rassurant que je ne peux que
compter sur lui. Si je tombe, il est là pour m’aider à me relever. Ce n’est pas parce que je suis
tombé qu’il n’est pas là, au fait c’était pour me former ou me bâtir en lui et me rendre fort
dans la relation avec lui que les situations viennent. Waoh, les situations viennent pour me
bâtir et il est là pour me soutenir. Quelle grâce !!!! (Psaumes 145 : 14)

La parole est la lumière et je proclame que la lumière est en moi et elle éclaire mon chemin.
Amen !! (Psaumes 119 : 105)
Semaine 21

Semaine 22

Les promesses que nous adressons ou que nous faisons à Dieu doivent être tenir. Le seigneur
a ouvert mes yeux sur ce passage de la bible où je me dois de bien réfléchir à tête reposée
avant de commencer par me mettre à faire des promesses à Dieu ou à d’autres personnes.
Pourquoi alors les promesses ne sont pas honorées ? c’est par ce que les engagements sont
fait sous le coup de l’émotion (la joie, la tristesse, la colleur, …). Ne pas honorer ses
promesses est un péché donc pour ne pas faire des promesses non tenues il serait mieux de
s’abstenir le temps d’être sûr de pouvoir l’honorer avant de le faire. (Ecclésiaste 5 : 3)

Semaine 23

Le seigneur est fidèle et quand on est fidèle en vers lui, il n’abandonne jamais. Le seigneur
exauce la prière des fidèles, il guérit les fidèles, il prend soins des fidèles, il ouvre les portes
aux fidèles, il donne une vie épanouie aux fidèles, … Oh seigneur donne-moi d’être fidèle à
toi. Amen !! (Esaïe 38 :3)

Semaine 24

Seigneur tu es le potier et moi l’argile, façonne-moi comme tu veux. L’argile ne dit pas au
potier pourquoi tu m’as fait comme ça ? Non, l’argile se laisse travailler par le potier même
s’il faut enlever certaines parties d’elle. Le potier (Dieu) sait ce qu’il fait et quel est l’objectif il
veut atteindre avec l’argile(moi). L’argile accepte être brisée pour un façonnage parfait ou
accepte être transformé pour une autre utilité. Seigneur, je suis l’argile viens me
transformer. Amen !!

(Jérémie 18 : 6)

Semaine 25
Semaine 26

Pourquoi attendons-nous uniquement des moments critique pour faire appel à Dieu ?
Cela peut être dû à une connaissance erronée de la parole ou de Dieu puisque le Dieu que
nous adorons n’est pas seulement le Dieu des moments difficiles, il est aussi le Dieu des
moments de bonheur, de joie, …
Ainsi, Dieu doit être mon guide en tous temps, en tous lieux et en toutes circonstances. Ne
soyons pas comme les enfants d’Israël où ils font appel à Dieu uniquement dans les
moments difficiles mais soyons des consacrés pour Dieu. Et acceptons qu’il soit notre maître
de tous les jours. Seigneur, j’accepte que tu sois mon maître de tous les jours. Amen !!!
(Jérémie 42 : 3)