Vous êtes sur la page 1sur 9

Beamex

Calibration White Paper www.beamex.com


info@beamex.com

L’étalonnage des
balances
- Comment étalonner
les instruments de
pesage ?
BEAMEX Calibration White Paper

L’étalonnage des balances - Comment


étalonner les instruments de pesage ?
Balances, instruments de pesage, bascules, en fonction des 1. Préparatifs avant l’étalonnage
sources, la terminologie varie. Dans cet article, on utilisera Avant de commencer à étalonner un instrument de pesage,
principalement le terme « instrument de pesage » qui est le plus il faut bien se préparer en amont et clarifier plusieurs
global. points. Ainsi, il faut vérifier les caractéristiques techniques
Les instruments de pesage sont largement répandus dans de l’instrument de pesage (portée maximale, échelon réel
l’industrie pour réaliser des mesures diverses et variées. Ils d), les exigences d’exactitude (l’erreur maximale tolérée et
vont des balances de précision, utilisées en laboratoire pour l’incertitude) ainsi que la procédure en cas de vérification non
mesurer quelques grammes, aux ponts-bascules permettant conforme (ajustages).
de mesurer plusieurs tonnes (pour la pesée de camions, par En règle générale, l’étalonnage a lieu dans le local habituel
exemple). Les instruments de pesage sont présents partout dans d’utilisation de l’instrument et on étalonne la totalité de son
notre quotidien : comment pourrait-on peser nos légumes au étendue de mesure. Avant toute chose, assurez-vous de disposer
supermarché autrement ? de tous les poids nécessaires à la réalisation de l’étalonnage.
Comme tout instrument de mesure, les instruments de Les instruments de pesage doivent être allumés au moins
pesage doivent être contrôlés à intervalles réguliers pour 30 minutes avant le début de l’étalonnage. La température des
s’assurer que leurs mesures restent fiables et correctes. poids doit être stabilisée à la température ambiante du local.
La seule et unique méthode pour s’assurer de l’exactitude Les instruments de pesage doivent être placés sur une surface
d’un instrument de pesage consiste à réaliser un étalonnage horizontale, en particulier pour les plus petits et précis d’entre
métrologique traçable correct. eux.
De nombreux instruments de pesage sont utilisés dans un Réalisez quelques essais préliminaires en utilisant des poids
cadre légal ou servent de base à des transferts monétaires, ils approchant des limites d’utilisation de l’instrument pour vous
font donc partie d’un programme de vérification encadré assurer que ce dernier fonctionne correctement.
par la législation en vigueur. La plupart des étalonnages Si la vérification de l’instrument de pesage s’avère être non
d’instruments de pesage sont encadrés par des systèmes de conforme et qu’il nécessite un ajustage, vous devrez réaliser
gestion de la qualité génériques (comme l’ISO 9000), ou en un étalonnage « avant » (as found) et un étalonnage « après »
fonction de leur application, spécifiques à la santé, la sécurité (as left) l’ajustage.
aérienne et maritime ou encore les sciences médico-légales. Il Maintenant que les préparatifs sont terminés, passons aux
existe cependant des normes dédiées aux instruments de pesage essais proprement dits.
et à leur étalonnage comme l’EURAMET Calibration Guide
ou le NIST Handbook 44, ainsi que les recommandations de
l’OIML. Nous reviendrons sur ce sujet plus loin. 2. Essai d’excentration
Cet article se concentre principalement sur les considérations Lors des mesures de routine, la charge à peser est rarement
pratiques et les différents essais à réaliser pour étalonner placée parfaitement au centre de la cellule de pesée de
correctement vos instruments de pesage. l’instrument de pesage. Or il s’avère que les résultats de
mesure obtenus peuvent parfois varier légèrement en fonction
de l’emplacement de la charge sur le plateau de pesée. L’essai
L’étalonnage des instruments de pesage d’excentration consiste donc à évaluer l’inf luence que
Commençons par nous intéresser aux préparatifs avant de l’emplacement de la charge sur le plateau aura sur le résultat
procéder à un étalonnage et aux différents essais à réaliser. de la mesure.
Lors de cet essai, la charge de référence est placée à différents
6. 1.
AUTRES ESSAIS PRÉPARATIFS endroits préalablement déterminés de la cellule de pesée. Tout
d’abord, on place la charge (techniquement le centre de gravité
de la charge) au centre de la cellule de pesée avant de relever
ÉTALONNAGE l’indication de mesure. Ensuite, la charge est placée à quatre
5. DE LA 2.
ESSAI DE PESÉE MINIMALE BALANCE ESSAI D’EXCENTRATION autres endroits de la cellule de pesée, comme indiqué sur
l’illustration.

4. 3.
ESSAI DE PESAGE ESSAI DE RÉPÉTABILITÉ (FIDÉLITÉ)

www.beamex.com L’étalonnage des balances 2


BEAMEX Calibration White Paper

L’image ci-dessous correspond à des cellules de pesée Sinon, vous pouvez aussi tarer l’instrument quand la charge
rectangulaires et rondes, bien que dans les faits, il existe des est placée à l’emplacement 1 pour mieux distinguer toute
formes variées. variation de mesure aux autres emplacements.

3. Essai de répétabilité

3 4
Comme tout instrument de mesure, les instruments de pesage
3 4
1 1 peuvent présenter des problèmes de répétabilité. Parfois
aussi appelée fidélité, il s’agit de la capacité d’un instrument
2 5 2 5
à obtenir exactement le même résultat quand on mesure la
même charge plusieurs fois de suite. Pour la vérifier, on réalise
un essai de répétabilité (ou essai de fidélité).
L’essai de répétabilité consiste à placer la même charge
Les normes OIML R76 et EN 45501 donnent des instructions plusieurs fois de suite exactement au même endroit de la cellule
supplémentaires pour d’autres formes de cellules de pesée. de pesage (pour éviter toute erreur due à l’excentration) et à
La procédure d’étalonnage doit spécifier les différents relever la mesure à chaque fois. Les conditions de réalisation
emplacements de la charge pendant l’essai et les résultats doivent être identiques et constantes, y compris en ce qui
d’étalonnage (sous la forme d’un certificat) doivent aussi concerne la manipulation du poids.
les mentionner. Attention, la charge utilisée lors d’un essai On conseille d’utiliser un poids le plus proche possible de la
d’excentration doit correspondre à au moins un tiers de la portée maximale de l’instrument. On utilise habituellement
portée maximale de l’instrument de pesage. une seule charge pour réaliser les essais de répétabilité, mais on
Idéalement, cet essai doit être réalisé en utilisant un seul et peut tout à fait les réaliser séparément avec plusieurs charges
unique poids. Cela permet de s’assurer que le centre de gravité différentes.
de la charge se trouve bien à l’emplacement spécifié. Dans La charge n’a pas besoin d’être un poids étalon, car le
le cas d’un instrument de pesage à étendues multiples, l’essai seul objectif est de mesurer la répétabilité de l’instrument.
d’excentration doit être réalisé sur l’étendue ayant la portée Idéalement, on utilise un seul et unique poids et non
maximale la plus élevée. plusieurs petits. Pour être valable, un essai de répétabilité doit
Comme l’essai d’excentration consiste à déterminer la normalement comporter au moins 5 mesures consécutives.
différence de mesure induite par l’emplacement de la charge, Pour les instruments présentant une portée maximale
il n’est pas nécessaire d’utiliser un poids étalon. Cependant, importante (supérieure à 100 kg), les mesures doivent être
il va sans dire qu’il faut utiliser le même poids tout au long de répétées au moins 3 fois.
l’essai. La première étape de cet essai consiste à mettre l’instrument
C’est seulement dans le cas où l’essai d’excentration est à zéro, puis à placer le poids sur la cellule de pesée et à relever
aussi utilisé pour déterminer les erreurs d’indication qu’il faut l’indication une fois cette dernière stabilisée. On retire ensuite
utiliser un poids étalon. le poids, on vérifie l’indication du zéro et on remet à zéro si
nécessaire. Le poids est ensuite placé une seconde fois et ainsi
de suite.
Procédure pour réaliser l’essai d’excentration Si l’instrument présente des étendues multiples, c’est
Remettez l’indication à zéro avant le début de l’essai. Déposez souvent suffisant d’utiliser un poids s’approchant de la portée
ensuite le poids à l’emplacement 1 et relevez l’indication. Puis, maximale (sans la dépasser) de l’étendue la plus faible.
déposez le poids à l’emplacement 2, relevez l’indication et
ainsi de suite jusqu’à l’emplacement 5. Enfin, redéposez le
poids à l’emplacement 1 pour vérifier que l’indication n’a pas 4. Essai de pesage
dérivé depuis la première mesure. Le but de l’essai de pesage est de vérifier la précision de
N’hésitez pas à vérifier le zéro entre chaque mesure pour l’instrument de pesage sur toute son étendue de mesure. Pour
vous assurer qu’il n’a pas changé. Si nécessaire, vous pouvez cela, on effectuera plusieurs étapes où on augmentera puis on
remettre l’instrument à zéro entre chaque mesure. diminuera la charge d’essai.

www.beamex.com L’étalonnage des balances 3


BEAMEX Calibration White Paper

La procédure habituelle est la suivante : Hystérésis


Commencez par mettre à zéro l’instrument sans aucune L’hystérésis est la différence d’indication en fonction qu’on
charge dessus. Placez la charge d’essai au premier point d’essai, approche un point d’essai en augmentant ou en diminuant la
attendez la stabilisation et relevez l’indication. Continuez à charge d’essai. Ainsi, pour évaluer si l’instrument présente des
augmenter la charge d’essai point par point. Une fois la charge problèmes d’hystérésis, vous devez l’étalonner en augmentant
maximale relevée, repartez en sens inverse en diminuant la et en diminuant les charges.
charge d’essai pour les points suivants. Lors d’un essai de pesage, lorsqu’on diminue et augmente les
Dans certains cas, l’instrument de pesage peut être étalonné charges, c’est important de trouver un équilibre entre « trop » et
seulement en augmentant ou en diminuant la charge d’essai. « pas assez ». Cela signifie que quand vous augmentez la charge
En règle générale, on utilisera entre 5 et 10 charges d’essai d’essai, vous devez vous approcher de chaque point d’essai en
différentes (une par point de mesure). La charge d’essai la plus augmentant les poids petit à petit. Vous ne devez surtout pas
élevée doit être la plus proche possible de la portée maximale rajouter trop de poids et ensuite les retirer, car dans ce cas vous
de l’instrument. Quant à la charge d’essai la plus faible, on perdrez les informations d’hystérésis.
utilisera soit le plus petit poids utilisé habituellement ou À l’inverse, quand vous diminuez la charge d’essai, assurez-
un poids correspondant à 10 % de la portée maximale de vous de toujours approcher chaque point en ôtant des poids
l’instrument. En règle générale, on sélectionne les points et sans en remettre. À l’évidence, pour y arriver il faudra bien
d’essai pour qu’ils soient répartis équitablement sur toute planifier les poids qu’on utilisera. La figure ci-dessous illustre
l’étendue de mesure. On peut rajouter des points d’essai le concept d’hystérésis. Lors de l’étalonnage d’instruments, les
dans l’étendue de mesure utilisée habituellement avec cet résultats varient si on approche un point d’essai en augmentant
instrument. ou en diminuant la charge :
Dans le cas d’un instrument à étendues multiples, chaque
plage doit être étalonnée séparément. 100%

Linéarité HYSTÉRÉSIS
INDICATION

Lors d’un essai de pesage, l’utilisation de multiples points sur


toute l’étendue de mesure de l’instrument permet de révéler
tout problème de linéarité. En effet, si l’instrument ne mesure
pas aussi précisément sur toute son étendue de mesure, il
présente des problèmes de linéarité. Même si le zéro et la 0
portée maximale sont corrects, il arrive qu’il y ait des erreurs 0 MASSE ETALON 100%

en plein milieu des plages : c’est ce qu’on appelle des erreurs


de linéarité ou non-linéarité.
La figure ci-dessous illustre le concept de non-linéarité. Bien 5. ESSAI DE PESÉE MINIMALE
que le zéro et la portée maximale soient ajustés correctement, L’essai de pesée minimale n’est pas toujours requis. Cependant,
on voit une erreur en milieu de plage en raison de la non- il est obligatoire dans certaines industries, comme l’industrie
linéarité de l’instrument : pharmaceutique par exemple.
L’essai de pesée minimale consiste à déterminer la plus
100% petite charge mesurable de manière fiable et conforme aux
exigences d’exactitude. Plus la valeur mesurée diminue, plus
NON-LINÉARITÉ
l’erreur relative de l’indication augmente. N’utilisez jamais un
instrument de pesage pour mesurer des charges inférieures à
INDICATION

sa portée minimale.
Les deux principales normes en vigueur ont une approche
différente en ce qui concerne l’essai de pesée minimale.
Intéressons-nous de plus près à leur contenu.
0
0 MASSE ETALON 100%

www.beamex.com L’étalonnage des balances 4


BEAMEX Calibration White Paper

US Pharmacopeia (Chapitre 41) : Les dernières mises à 6. Essais additionnels


jour de la norme ne font plus référence à un essai de pesée D’autres essais spécifiques sont listés dans les normes, mais ils
minimale. Ce dernier a été remplacé par un essai consistant sont rarement réalisés durant un étalonnage classique. Ils sont
à déterminer la zone de fonctionnement minimale plutôt réalisés lors d’une vérification initiale ou lors d’essais
de l’instrument : le point minimal est celui auquel la de validation.
répétabilité de l’instrument (2 écarts types) correspond à Voici une liste non exhaustive de certains de ces essais :
0,10 % du relevé. • essai de tare
Dans les faits, il se peut que l’écart type soit extrêmement • essai de mobilité
faible. Cependant, la pesée minimale ne devrait jamais être • variation de l’indication dans le temps
inférieure à 820 fois l’échelon réel (d). • essai d’immunité aux champs électromagnétiques rayonnés

EURAMET Calibration Guide 18 (Appendix G) : ce


guide stipule qu’il faut calculer l’incertitude de mesure Poids
pour chaque point d’étalonnage et que la pesée minimale Pour l’étalonnage, on recommande d’utiliser des poids
correspond au point auquel l’incertitude est suffisamment appartenant aux classes d’exactitude normalisées. Par
faible pour être conforme aux exigences d’exactitude de exemple, la recommandation R111 de l’OIML (Organisation
l’instrument. Internationale de Métrologie Légale) décrit plusieurs classes
En plus des exigences standard ci-dessus, dans l’industrie d’exactitude de poids (E1, E2, F1, F2, M1, M1-2, M2, M2-3
pharmaceutique, il faut réaliser un essai séparé de pesée et M3).
minimale lors duquel une petite charge d’essai est mesurée
à plusieurs reprises pour déterminer la précision de
l’instrument pour une faible charge. Manipulation des poids
Les poids doivent être manipulés de façon que leurs
caractéristiques métrologiques ne changent pas. Les poids
ne doivent pas être placés sur des surfaces sales ou pouvant
occasionner des rayures. Il faut porter une attention toute
particulière à leur procédure de nettoyage.
Les plus petits poids doivent toujours être manipulés en
portant des gants et non à main nue pour éviter de les graisser
ou de les réchauffer à une température plus élevée que la
température ambiante.
Les poids doivent être stockés dans leur propre boîte de
stockage quand ils ne sont pas utilisés. De plus, les poids ne
doivent être accessibles qu’au personnel autorisé. En ce qui
concerne les plus gros poids, ils doivent être couverts et stockés
dans un endroit aux conditions environnementales stables. Il
faut aussi essayer au maximum d’éviter que de la condensation
se forme sur les poids

Masse nominale / masse conventionnelle


Quand on parle de poids, vous entendrez les expressions
« masse nominale » et « masse conventionnelle ».
• la masse nominale correspond à la masse théorique d’un
poids donné. Quand le poids est suffisamment précis, on
peut utiliser la masse nominale comme valeur vraie lors de
vérifications légales.

www.beamex.com L’étalonnage des balances 5


BEAMEX Calibration White Paper

• la masse conventionnelle correspond à la masse exacte de l’air. L’effet de la poussée de l’air étant relativement faible
étalonnée du poids après que celle-ci ait été corrigée. Pour et ne variant que très peu d’un jour à l’autre, celle-ci n’est pas
vous assurer de la traçabilité de vos étalonnages, vous toujours prise en compte.
devriez toujours utiliser des masses conventionnelles.

Effets de la convection
Étalonnage des poids Si la température des poids est différente de la température
Les poids doivent être étalonnés de manière traçable, à ambiante, il y aura un mouvement de convection naturelle
intervalles réguliers, par des laboratoires d’étalonnage autour du poids. Plus la différence de température sera élevée,
accrédités ou un laboratoire d’étalonnage national. En règle plus importante sera la convection. La convection aura ainsi
générale, l’intervalle d’étalonnage pour des poids est de 1 à une influence faible sur l’indication de l’instrument de pesage.
5 ans. Par exemple, si le poids est plus froid que son environnement,
Vous pouvez aussi étalonner les poids vous-même si vous le mouvement de convection de l’air autour de poids aura
disposez d’un instrument de pesage et des poids de référence tendance à appliquer une poussée vers le bas, augmentant
adaptés. ainsi légèrement le poids du poids sur l’instrument de
Pour plus d’informations sur la traçabilité, référez-vous au pesage. L’influence de la convection est plus importante avec
post du blog correspondant. des instruments de très haute précision, même si elle reste
relativement faible.

La pesanteur
La pesanteur est légèrement différente en fonction de l’endroit Charge de substitution
du globe. En effet, elle dépend, entre autres, de l’altitude (plus Si vous n’avez pas assez de poids pour réaliser votre étalonnage,
faible en haute altitude), de la latitude (diminue quand on se vous pouvez avoir recours à des charges de substitution. Par
rapproche de l’Équateur) et de la géologie. exemple, vous disposez d’un poids de 100 kg et de deux poids
Bien que la pesanteur n’affecte pas la masse d’un poids, elle de 200 kg (soit 500 kg au total) et vous devez étalonner un
affecte la force que cette masse applique sur l’instrument de instrument de pesage d’une portée maximale de 1000 kg.
pesage, soit son poids (Poids = la pesanteur x masse). Sachant Que faites-vous ? Étalonnez les premiers points jusqu’à 500 kg
qu’un instrument de pesage va, dans les faits, mesurer le poids en utilisant les poids que vous avez en votre possession, puis
de la masse, la pesanteur affecte bien les relevés de mesures. relevez l’indication exacte affichée sur l’instrument de pesage
Si vous déplacez votre instrument de pesage vers un quand la charge de 500 kg est placée. Retirez ensuite les poids
nouveau lieu, il se peut que vous ayez à l’ajuster en fonction de et remplacez-les par une charge de substitution quelconque
l’exactitude de l’instrument et de la distance de déplacement. que vous poserez sur l’instrument de mesure jusqu’à ce que
Attention, car les poids de référence sont souvent étalonnés l’indication soit exactement la même que celle affichée avec les
dans un lieu différent de celui dans lequel ils sont utilisés, poids de 500 kg. Vous aurez alors la certitude que la charge de
parfois même dans une ville différente qui peut être très substitution possède le même poids que vos poids de référence.
éloignée. Dans ce cas, il faudra prendre en compte la différence Par la suite, vous pourrez recommencer à ajouter vos poids
de pesanteur quand vous utiliserez les poids de référence pour à votre charge de substitution jusqu’à atteindre les 1000 kg.
étalonner et ajuster vos instruments de pesage.

Certificat d’étalonnage
Poussée de l’air Comme dans tout processus d’étalonnage, il est impératif
Lors de l’utilisation des poids, la poussée de l’air va entraîner de documenter les résultats sous la forme d’un certificat
une perturbation qui va diminuer le poids de la masse. Dans d’étalonnage.
un sens, on peut dire que la poussée de l’air soulève très Celui-ci va bien évidemment inclure les résultats de mesures
légèrement le poids. d’étalonnage, soit la masse des poids utilisés et les relevés
L’effet de la poussée de l’air dépend des conditions des indications correspondantes. Cela englobe aussi tous les
ambiantes et de la différence entre la densité du poids et celle différents essais et mesures réalisés durant l’étalonnage tels que

www.beamex.com L’étalonnage des balances 6


BEAMEX Calibration White Paper

décrits précédemment. • les indications numériques de l’instrument de pesage sont


Le certificat doit aussi comporter l’incertitude totale de arrondies en fonction de la résolution utilisée ;
l’étalonnage, car toute mesure non assortie d’incertitude n’a • les instruments de mesure analogique possèdent une
que peu de sens. Le certificat doit aussi inclure une description lisibilité limitée ;
claire et précise de l’instrument à étalonner et des poids utilisés • il y a des variations aléatoires des indications mises en
comme référence. La procédure d’étalonnage suivie doit lumière par l’essai de répétabilité ;
aussi être explicitée. Il faut aussi inclure dans le certificat les • les poids ne sont pas placés exactement au centre de la
conditions ambiantes durant l’étalonnage. cellule de pesée.

En résumé, un certificat doit inclure : Dans les conditions normales d’utilisation d’un instrument
• les résultats de mesure ; de pesage, de nombreux facteurs diffèrent par rapport à ceux de
• un numéro unique de certificat ; l’étalonnage. Cela va entraîner une incertitude supplémentaire.
• le nom du client, son adresse et sa référence ; Parmi ces différences, on peut citer par exemple : • les mesures
• le nom, la signature et le nom de l’entreprise de la personne de routine sont réalisées avec des charges aléatoires alors que
ayant réalisée l’étalonnage ; l’étalonnage est réalisé à certains points d’étalonnage précis ;
• les informations détaillées sur l’instrument étalonné ; • les mesures de routine ne sont pas répétées alors que lors
• l’identification des poids de référence utilisés ; de l’étalonnage, les indications relevées peuvent être des
• la procédure d’étalonnage suivie ; valeurs moyennes de mesures répétées ;
• la date de l’étalonnage ; • durant l’étalonnage, on utilise souvent une résolution plus
• les conditions ambiantes ; fine ;
• l’incertitude de mesure et son facteur d’élargissement ; • les cycles de charge et de décharge peuvent différer entre
• une mention s’il s’agit seulement d’un étalonnage partiel ; l’étalonnage et les mesures de routine ;
• la représentation graphique des résultats d’étalonnage si • durant les mesures de routine, il peut y avoir des problèmes
possible (une représentation visuelle est souvent utile). d’excentration de la charge ;
• durant les mesures de routine, on peut avoir recours à un
Si l’étalonnage est accrédité, les normes en vigueur dispositif d’équilibrage de la tare ;
stipuleront le contenu du certificat. • la température, la pression atmosphérique et le taux
d’humidité relative de l’air peuvent varier ;
• l’ajustage de l’instrument de pesage peut avoir bougé.
Incertitude de mesure
Comme dans tout étalonnage, on doit connaître l’incertitude L’incertitude type et l’incertitude élargie des résultats
lors de l’étalonnage d’un instrument de pesage. Le but de ce de mesures de pesée sont calculées en utilisant les données
paragraphe n’est pas de rentrer dans les détails des calculs techniques de l’instrument de pesage, ses résultats
d’incertitude, mais bien d’avoir une discussion plus générale. d’étalonnage, les données connues sur son comportement
Connaître l’erreur d’indication de l’instrument à chaque point habituel et les informations dont on dispose sur les conditions
d’étalonnage n’est pas suffisant. Vous devez aussi connaître ambiantes de l’endroit où l’instrument est utilisé. Le calcul de
l’incertitude de l’erreur à chaque point d’étalonnage. Dans le l’incertitude des résultats de pesée vous permet de décider si
cadre de l’étalonnage d’un instrument de pesage, les sources l’exactitude de l’instrument de pesage est suffisante et avec
d’incertitude sont variées : quelle régularité celui-ci doit être étalonné.
• la masse des poids utilisés inclut une incertitude ; Pour plus de détails sur les calculs d’incertitude, nous vous
• la convection de l’air entraîne une poussée supplémentaire recommandons de vous référer à l’EURAMET Calibration
sur la cellule de pesée ; Guide 18 et à l’EA 4/02.
• la poussée de l’air autour des poids varie en fonction de la
pression atmosphérique, de la température de l’air et de
l’humidité ;
• une charge de substitution est utilisée lors de l’étalonnage
de l’instrument de mesure ;

www.beamex.com L’étalonnage des balances 7


BEAMEX Calibration White Paper

Classes d’instruments de mesure, classes de tolérance, Classes de tolérance selon NIST Handbook 44 (2017 edition) :
erreur maximale tolérée
La norme EN45501:2015 classe les instruments de pesage Tolérance de maintenance
dans quatre catégories différentes (le symbole marqué sur (toutes les valeurs de ce tableau sont à échelon différencié)
l’instrument apparaît entre parenthèses) : Tolérances en échelons différenciés
• Précision spéciale (I) 1 2 3 5
• Précision fine (II) Classe Charge d’essai
• Précision moyenne (III) I 0 - 50 000 50 001 - 200 000 200 001 +
• Précision ordinaire (IV) II 0 - 5 000 5 001 - 20 000 20 001 +
III 0 - 500 501 - 2 000 2 001 - 4 000 4001 +
L’échelon de vérification, le nombre d’échelons de IIII 0 - 50 51 - 200 201 - 400 401 +
vérification et la portée minimale selon EN45501:2015 :
III L 0 - 500 501 - 1000 *) *)

Échelon de Nombre d’échelons de *) ajoutez 1 pour chaque 500 d ou fraction de celui-ci.


Classe de Portée
vérification vérification
précision minimale, Min
e n=Max/e

Min Max
(Limite Produits Beamex connexes :
inférieure)
Précision 0.001 g ≤ eª 50 000b - 100 e
Sur le marché depuis plus de dix ans, le logiciel de métrologie
spéciale (I) industrielle CMX de Beamex propose, parmi ses nombreuses
Précision fine 0.001 g ≤ e ≤ 0.05 g 100 100 000 20 e fonctionnalités, une option dédiée à l’étalonnage des
(II) 0.1 g ≤ e 5 000 100 000 50 e instruments de pesage.
Précision 0.001 g ≤ e ≤ 2 g 100 10 000 20 e CMX permet de réaliser une large gamme d’essais parmi
moyenne (III) 5g≤e 500 10 000 20 e
lesquels : les essais d’excentration, les essais de répétabilité,
Précision 5g≤e 100 1 000 10 e
ordinaire (IV)
les essais de pesage et de pesée minimale. Il prend en compte
aussi bien les classes de précision de l’OIML que du NIST
Handbook (y compris les dernières mises à jour USP 41).
Ces fonctionnalités sont disponibles aussi bien à partir d’un
Erreur maximale tolérée selon EN45501:2015 : ordinateur que d’un appareil mobile comme une tablette.
Vous trouverez de plus amples informations à propos du
Erreur Pour une charge m exprimée en échelon de Beamex CMX et de son module d’étalonnage d’instruments
maximale vérification e de pesage en lisant la brochure téléchargeable sur sa page
tolérée Classe I Classe II produit ou en contactant notre équipe.
±0.5 e 0 ≤ m ≤ 50 000 0 ≤ m ≤ 5 000
±1.0 e 50 000 < m ≤ 200 000 5 000 < m ≤ 20 000
±1.5 e 200 000 < m 20 000 < m ≤ 100 000

Erreur Pour une charge m exprimée en échelon de


maximale vérification e
tolérée Classe III Classe IIII
±0.5 e 0 ≤ m ≤ 500 0 ≤ m ≤ 50
±1.0 e 500 < m ≤ 2 000 50 < m ≤ 200
±1.5 e 2 000 < m ≤ 10 000 200 < m ≤ 1 000

www.beamex.com L’étalonnage des balances 8


BEAMEX Calibration White Paper

RÉFÉRENCES

Vous trouverez ci-dessous une liste non exhaustive de


références sur le sujet :

• EURAMET Calibration Guide No. 18, Version 4.0


(11/2015)
• EN 45501:2015 - Aspects métrologiques des
instruments de pesage à fonctionnement non
automatique
• NIST Handbook 44 (2017 Edition) - Specifications,
Tolerances, and Other Technical Requirements for
Weighing and Measuring Devices
• EA-4/02 (2013) - Evaluation of the Uncertainty of
Measurement in Calibration
• CGM 100:2008 - Évaluation des données de mesure
— Guide pour l’expression de l’incertitude de mesure
• JCGM 200:2008 - Vocabulaire international de
métrologie — Concepts fondamentaux et généraux et
termes associés (VIM)
• OIML R76-1 - Instruments de pesage à
fonctionnement non automatique Partie 1 : Exigences
métrologiques et techniques - Essais
• OIML R 111 - OIML R111 : Poids des classes E1, E2,
F1, F2, M1, M1-2, M2, M2-3 et M3.
• DIRECTIVE 2009/23/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN
ET DU CONSEIL du 23 avril 2009 relative aux
instruments de pesage à fonctionnement non
automatique

www.beamex.com L’étalonnage des balances 9

Vous aimerez peut-être aussi