Vous êtes sur la page 1sur 14

GRAMMAIRE – CE2 1

IDENTIFIER UNE PHRASE

Objectifs
 Comprendre que tout groupe de mots ne constitue pas une phrase.
 Repérer le rôle de la ponctuation.
 Apprendre qu’une phrase a des structures variables et que le contexte permet de
comprendre.

Je m’interroge.
- Qu’est-ce qu’une phrase ?
- Comment reconnaître une phrase ?
- Comment construit-on une phrase ? L’ordre des mots a-t-il une importance ?

J’observe.
- observation de phrases (groupes de mots) écrites au tableau par l’enseignant.
- Lecture silencieuse individuelle puis écriture des remarques en face de chaque
groupe de mots.
 jaguar
 jaguar le singe assomma  Ne veut rien dire
 Mots en désordre et manque des
 Le chef parla. mots
 sur jaguar dormait  C’est une bonne phrase
 sauta sur  Aucun sens
 Bonjour, jaguar !  Aucun sens
 Le singe assomma le jaguar.  Phrase du texte, on la comprend
 Phrase que l’on comprend mais c’est
 Tu viens ? tout le contraire dans le texte !
 On comprend, même s’il n’y a que
deux mots
 L’enfant dévora le singe.
 C’est une phrase vraie
 L’homme assomma jaguar.
 Il manque un mot mais on comprend.
 Le singe chasse le jaguar.
 C’est comme la phrase 7
 Le jaguar repartit dans la forêt,
confus d’avoir échoué.  Phrase la plus longue, elle nous
informe, on comprend bien.

Entraînement collectif.
- J’écris une phrase cohérente en pensant au jaguar et au tapir.
- J’écris une phrase incohérente à partir des deux mêmes personnages.
- J’écris une phrase compréhensible mais incomplète donc incorrecte.

Synthèse collective.
- Pour avoir des phrases correctes, il faut respecter l’ordre des mots.
- Une phrase commence par une majuscule et se termine par un point.

Exercices.

Véronique Lacour
GRAMMAIRE – CE2 2

1. Compter les phrases d’un texte. (repérer la ponctuation dans un texte : majuscule,
point puis séparer les phrases d’un texte après les avoir identifiées).
 Lecture silencieuse d’un texte en marquant une pause à la fin de
chaque phrase. Séparer les phrases par un petit trait vertical tracé au
crayon de papier.
 Lecture oralisée et fragmentée du texte : une phrase par élève jusqu’à
la fin du texte.
 Décompte du nombre de phrases.

2. Repérer dans un texte les phrases formées correctement et qui ont du sens.
 Lecture silencieuse du texte.
 Surligner les phrases formées correctement.
 Synthèse collective avec argumentation.

3. Remettre les points manquants dans un texte. (Ponctuer les phrases d’un texte.
Repérer le rythme des phrases, les majuscules. Attention à la majuscule des noms
propres !)
 Lecture silencieuse du texte. Entourer les majuscules.
 Recopier le texte en plaçant les points manquants.

4. Reconstituer des phrases. (Remettre des mots en ordre pour reconstituer des
phrases, les écrire, les ponctuer)
 Lecture silencieuse des mots étiquettes, assembler ces mots pour
former une phrase cohérente.
 Ecrire la phrase formée sans oublier la majuscule et le point.

5. Recopier un texte en ajoutant les majuscules et les points. (Ponctuer les phrases
d’un texte documentaire. Les élèves doivent avoir acquis des compétences sur le
fonctionnement de la phrase porteuse de sens)
 Lecture silencieuse du texte en marquant une pause à la fin de
chaque phrase.
 Recopier le texte en plaçant les majuscules et les points manquants.

6. Ponctuer un texte produit par l’élève.


 Lecture silencieuse du texte. Entourer les majuscules.
 Recopier le texte en plaçant les points manquants.

7. Ecrire une phrase qui raconte ce qui se passe dans chaque dessin. (des mots
outils peuvent être écrits au tableau).
 Regarder le dessin et raconter ce que l’on voit.
 Ecrire une phrase simple à côté de chaque dessin sans oublier la
majuscule et le point.

Véronique Lacour
GRAMMAIRE – CE2 3

IDENTIFIER LES DIFFERENTS TYPES DE PHRASES

Objectifs
 Distinguer les différents types de phrases.
 Attribuer du sens à la ponctuation finale.

Je m’interroge.
- Les phrases commencent par une majuscule, mais se terminent-elles toujours par
un point ?
- Il existe différents types de points lesquels ?
- Avec une phrase, on peu poser une question, donner une information, s’étonner. A
l’écrit aussi ces différents types de phrases ont leur ponctuation.

J’observe.
A partir du dialogue en bande dessinées (page 18 – facette), repérez les différents types
de phrases, ce qu’elles expriment et comment elles sont écrites.
- Lecture du commentaire du narrateur.
- Lecture des textes contenus dans les bulles pour savoir qui parle, à qui, pourquoi.
- Lecture du deuxième commentaire du narrateur.
o Quelle est l’utilité du commentaire du narrateur ?
o A qui sont-ils destinés ?
- Observation des bulles, de leur présentation (quand le personnage parle, quand il
pense).
- Observation de la ponctuation.
o Repérer les différents signes de ponctuation
o Est-ce que vous lisez toutes les phrases avec la même intonation ?
- Lecture oralisée : un élève est le narrateur, un deuxième le renard, un troisième la
cigogne. Par groupe de trois, on travaille sur l’intonation.
- Lecture oralisée par l’enseignant des deux phrases impératives et des phrases
déclaratives qui sont transcrites au tableau sur deux colonnes. Quelles sont les différences
perçues ?

Phrase déclarative Phrase impérative Phrase interrogative Phrase exclamative

Volontiers, je vous Méfiez-vous Chère amie, dînerez- Je ne vais rien pouvoir


remercie. Renard, je me vous avec moi ce avaler !
vengerai. soir ?
J’aime la Quel mufle ce Renard !
compagnie de mes Venez à huit Quelle bonne surprise !
amies. heures.

Entraînement collectif.
A partir du texte de travail, chercher par groupe de deux à classer les phrases par type
dans le tableau.
Correction collective avec justification des réponses si nécessaire.

Véronique Lacour
GRAMMAIRE – CE2 4

Exercices.
1. Relever dans un texte donné, deux phrases déclaratives et deux phrases
exclamatives.
 Lecture de la consigne. Combien de phrases doit-on trouver ?
 Rappel sur l’écriture des phrases déclaratives et exclamatives.

2. Relever dans un texte donné, deux phrases déclaratives et deux phrases


interrogatives.
 Lecture de la consigne. Combien de phrases doit-on trouver ?
 Rappel sur l’écriture des phrases déclaratives et interrogatives.

3. Indique le type de chaque phrase.


 Lecture de la consigne.
 Rappel des différents types de phrases existants et la façon de les
différencier.
 Classer les phrases dans le tableau.

4. Ponctuer la fin de chaque phrase. (l’élève doit s’appuyer sur le sens).


 Lecture de la consigne. Quels sont les différents signes de ponctuation
que l’on peut trouver ?
 Lecture théâtralisée de chacune des phrases.
 Proposer une ponctuation pour chacune des phrases puis justifier sa
réponse.

Véronique Lacour
GRAMMAIRE – CE2 5

RECONNAÎTRE ET ECRIRE DES PHRASES INTERROGATIVES.


Objectifs
 Reconnaître une phrase interrogative à l’écrit (point d’interrogation).
 Reconnaître à l’oreille une phrase interrogative et savoir la lire (intonation).
 Repérer les différentes façons de construire une phrase interrogative (inversion du
sujet, la particule interrogative : est-ce-que…, la phrase déclarative à intonation
interrogative).
 Savoir construire des phrases interrogatives grâce aux mots introducteurs : où, quand,
comment, pourquoi, quel, combien, qui…
 Apprendre à poser des questions sur un texte.

Je m’interroge.
- Vous avez appris à repérer les différents types de phrases. Vous vous souvenez
lesquels ?
- Aujourd’hui nous allons étudier plus précisément les phrases interrogatives. Que
savez-vous de ce type de phrases ?

J’observe. 1ère séquence.


Observation de phrases (groupes de mots) écrites au tableau par l’enseignant.
- A qui s’adresse-t-on dans la première série de phrases ?
- Que veut-on savoir lorsque l’on pose la deuxième série de questions ?
- Observation de la construction de ces phrases.

On pose trois fois la même question à une


Tu vas éliminer le lion ? personne que l’on tutoie.
Est-ce-que tu vas éliminer le lion ? Il y a trois façons décrire cette question.
Vas-tu éliminer le lion ? On trouve à la fin de chacune des
questions, un point d’interrogation.
On s’adresse à plusieurs personnes
indifféremment.
Repérage et observation de la locution Est-
Le lièvre est rusé ? ce-que qui permet une construction de
Est-ce-que le lièvre est rusé ? phrases très correcte.
Le lièvre est- il rusé ? Observation de l’ordre des mots de la
troisième phrase de chaque série : l’ordre
des mots, les traits d’union et leur place.
(pronom de reprise : il)

Entraînement collectif.
1. A partir d’un texte distribué, retrouver toutes les phrases interrogatives.
 Définir comment repérer une phrase interrogative.
 Surligner les phrases interrogatives.
 Correction collective et argumentation.

Véronique Lacour
GRAMMAIRE – CE2 6

2. Transformations orales puis écrites de phrases proposées au tableau. (Faire


intégrer et automatiser l’utilisation du tiret et du pronom de reprise à la troisième
personne)
Question proposée Inversion du sujet Utilisation de : Est-ce-que
Tu cours ? Cours-tu ? Est-ce-que tu cours ?
Le lion est noyé ? Le lion est-il noyé ? Est-ce-que le lion est noyé ?
Tu sautes ? Sautes-tu ?
Les animaux sont heureux ? Les animaux sont-ils
heureux ?
Vous avez peur du lion ? Avez-vous peur du lion ?
Le lion rugit dans la Le lion rugit-il dans la
savane ? savane ?
Nous irons dans les prés ? Irons-nous dans les prés ?
La cigogne sert le repas La cigogne sert-elle le
dans un vase ? repas ?
Vous êtes sauvés ? Etes-vous sauvés ?
Le jaguar réfléchit toute la Le jaguar réfléchit-il toute la
nuit ? nuit ?

Synthèse collective.
- Si on veut on met juste un point d’interrogation.
- On peut changer le verbe de place. Dans ce cas il faut mettre un trait d’union.
Parfois, quand on parle de quelqu’un, il faut rajouter il, elle, ils, elles après le verbe.
- On peut commencer une phrase par « Est-ce-que » pour faire une question. Dans
ce cas les mots ne changent pas d’ordre.

Exercices.
1. Repérer dans un texte les phrases interrogatives. (reconnaître les types de phrases)
2. A partir d’un texte, classer en deux colonnes les phrases interrogatives et les
phrases déclaratives.
3. Réécrire les phrases interrogatives en utilisant : « Est-ce-que… »
4. Réécrire les phrases interrogatives en changeant le verbe de place.
5. Ecrire les phrases interrogatives de deux autres façons.
6. Transformer les phrases interrogatives en phrases déclaratives. (Le loup a-t-il
rencontré le petit Chaperon rouge ? – Le loup a rencontré le petit Chaperon rouge)
7. Transformer les phrases déclaratives en phrases interrogatives. (Le loup dévore
l’agneau. – Est-ce-que le loup dévore l’agneau ?)
8. Répondre à des questions.
 En commençant ses réponses par oui ou non.
 En utilisant les mots de la question pour formuler sa réponse.

Véronique Lacour
GRAMMAIRE – CE2 7

J’observe. 2ème séquence.


Observation de phrases (groupes de mots) écrites au tableau par l’enseignant.
- De quels types de phrases s’agit-il ?
- Sont-elles construites de la même façon que les questions vues précédemment ?
- Repérer les différents mots qui permettent de poser des questions, les surligner ?
dans quels cas va-t-on les utiliser ?
- Quelles sont les questions pour lesquelles on peut répondre par oui ou par non ?

Quel âge as-tu ? ________


Comment t’appelles-tu ? ________
As-tu des frères et des sœurs ? OUI - NON
Si oui, combien ? ________
Aimes-tu les céréales ? OUI - NON
Bois-tu ton lait chaud ou froid ? OUI - NON
Quel dessert préfères-tu ? _________
Où habites-tu ? _________
Est-ce-que tu aimes le chocolat ? OUI - NON
Quand auras-tu 9 ans ? _________
Pourquoi as-tu coupé tes beaux cheveux ? _________

 On peut répondre par OUI ou NON quand la question porte sur toute la phrase.
 Quand la question est introduite par un mot interrogatif (quand, où, combien, pourquoi,
qui, quel, quelle, comment, avec quoi…) celle-ci ne porte que sur une partie de la
phrase et on ne peut pas répondre par OUI ou NON.

Observation des poèmes (page 27 – facette)


- Lecture silencieuse individuelle du poème.
- Observation de sa construction. (deux séries de trois questions, trois réponses
regroupées en un seul vers, une seule phrase pour chaque série et qui respectent
l’ordre des questions)
- Lecture des deux phrases réponse. Pourquoi l’ordre des mots change-t-il ?
- Recherche du mot qui entraîne le questionnement.
- Repérer dans chacun des autres poèmes les mots qui entraînent le
questionnement.
o Où
o Quelle
o Comment
o Pourquoi

Véronique Lacour
GRAMMAIRE – CE2 8

Exercices.

1. Ecrire les questions qui correspondent à des réponses. (Qui pose la question, qui
répond ?)

2. Relier la question à sa réponse.

3. Dans une suite de questions réponses.


 Surligner le ou les mots qui posent la question dans chaque phrase
interrogative.
 Dans la réponse, surligner la partie exacte de la phrase qui répond à la
question.

4. Poser des questions sur un texte en utilisant les mots : pourquoi, quand, où,
comment…

5. Compléter les phrases à l’aide des mots suivants : comment, où, quand, qui, quel…

Véronique Lacour
GRAMMAIRE – CE2 9

LES PHRASES IMPERATIVES ET EXCLAMATIVES

Objectifs
 Identifier la phrase impérative et exclamative.
 Savoir écrire une phrase impérative (absence de sujet).
 Savoir écrire une phrase exclamative en utilisant des mots exclamatifs : quel, comme,
que…

Je m’interroge.
- Redéfinir les phrases interrogatives et déclaratives. Quelles sont leur construction ?
- Chercher des phrases dans lesquelles on donne un ordre, on conseille, on interdit.
- Chercher des phrases dans lesquelles on s’exclame (étonnement, joie, colère).

J’observe.
- observation de phrases (groupes de mots) écrites au tableau par l’enseignant.
- Lecture silencieuse individuelle puis écriture des remarques en face de chaque
groupe de mots.
 Approchez, bel oncle.
 Venez voir ce seau près du trou.  C’est le renard qui dit au loup
d’approcher, de venir voir… Le renard
dit au loup ce qu’il doit faire.
 Quelle idée ingénieuse, cher neveu !
 Le mot « quelle » introduit
 Prenez l’engin et attachez-le à ma l’exclamation.
queue.  Phrase impérative, ordre.
 Surtout, serrez bien le nœud !
 Phrase exclamative avec un ordre.
 Comme vous comprenez vite !
 Le mot « comme » introduit
l’exclamation.
 Prenez ces poissons et partons !
 Le loup dit au renard ce qu’il doit faire.
 Les poissons sont si lourds !
 Phrase exclamative.
 Au loup ! Au loup !
 Traduit la panique.
Entraînement collectif.
- A partir des textes de travail
o Lecture silencieuse des textes.
o Lectures de consignes et reformulation par les élèves.
o Repérer dans le premier texte les phrases qui donnent un ordre.
 Comment les reconnaît-on ?
 Parmi ces phrases, lesquelles sont exclamatives ?
o Repérer dans le deuxième texte, les phrases exclamatives.
 Comment les reconnaît-on ?
 Surligner les points d’exclamation.

Véronique Lacour
GRAMMAIRE – CE2 10

Exercices.
1. Reconnaître les phrases exclamatives et impératives.
o A partir de phrases écrites, classer les phrases impératives et exclamatives
dans un tableau.
o Indiquer à côté de chacune des phrases le type de celle-ci. Ecris (E) pour
exclamative et (I) pour impératif.
o Classer dans un tableau des phrases impératives qui expriment un ordre ou
un conseil.

2. Ecrire des phrases impératives.


o Transforme des phrases déclaratives en phrases impératives.
(Tu dois prendre ta douche -> Prends ta douche.)
o Réécris un texte en donnant des ordres. (exo n°3 page 35 – facette)
o Formule les ordres que le Petit Poucet donne à ses frères de deux autres
façons en suivant l’exemple donné. (exon°4 page 35 – facette)

3. Ecrire des phrases exclamatives.


o Transforme des phrases déclaratives en phrases exclamatives. Utilise les
mots « quel » ou « comme ».
 Cette robe est belle.
 Comme cette robe est belle !
 Quelle belle robe !
o Transforme des phrases déclaratives en phrases exclamatives. Utilise les
mots « quel », « quelle » ou « comme ». (exo n°5 page 35 – facette)

4. Place la ponctuation dans un texte : . ou !

Véronique Lacour
GRAMMAIRE – CE2 11

LES PHRASES A LA FORME AFFIRMATIVE OU NEGATIVES

Objectifs
 Reconnaître les phrases à la forme négative (La phrase négative est une façon de dire
le contraire de la phrase affirmative).
 Savoir utiliser les marques de la négation en fonction du sens de la phrase affirmative.
(Ne…pas, ne…plus, ne…jamais, ne…rien, ne…personne)

Je m’interroge.
- Comment dire le contraire d’une phrase ?
- Le contraire de : « Tu es grand. » peut devenir « Tu es petit » ou « Tu n’es pas
grand »
- Chercher d’autres phrases ainsi que leurs contraires.

J’observe.
- Lecture des phrases d’observation écrites au tableau.
- Repérage des mots ajoutés pour obtenir des phrases négatives, leur place dans la
phrase, le mot négatif essentiel.
- Observation des mots négatifs qui remplacent « encore » et « un jour » ; les
changements qu’entraîne la négation.
- Le yéti rôde près du campement. - Le yéti ne rôde pas près du campement.
- Le yéti existe encore. - Le yéti n’existe plus.
- Un jour, on verra le yéti. - On ne verra jamais le yéti.

Synthèse collective.
- Les phrases négatives disent le contraire des phrases affirmatives.
- On utilise des mots pour marquer la négation. Il y a toujours ne ou n’
- Les mots de la négation encadrent le verbe.

Exercices.
1. Rechercher dans un texte les phrases négatives. (exo n°1 page 46 – facette)
 Surligne les phrases dans lesquelles le verbe est encadré par ne…
pas, ne…plus, ne…jamais.
2. Classer les phrases à la forme affirmative et négative. (exo n°2 page 46 – facette)
 Entoure les mots qui marquent la négation.
 Classe en deux colonnes les phrases à la forme affirmative, les
phrases à la forme négative.

3. Repérer les phrases à la forme négative. (exo n°3 page 46 – facette)


 Entoure les mots qui marquent la négation.

4. Ecrire des phrases à la forme négative. (exo n°4 page 47 – facette)


 Ecrire les phrases à la forme négative.
 Utilise ne…pas ou ne…plus. Pense à n’
5. Ecrire des phrases en utilisant la forme négative correcte.
 Passage du langage oral au langage écrit.

Véronique Lacour
GRAMMAIRE – CE2 12

LA PHRASE : LE GROUPE SUJET

Objectifs
 Conduire l’élève à identifier le groupe sujet, quelle que soit sa place par rapport au
verbe.
 Pré-requis : être capable d’identifier le verbe.

Je m’interroge, je cherche.
- Vous savez tous reconnaître un verbe dans une phrase. Comment fait-on pour
l’identifier ?
- Quelques phrases sont écrites au tableau, les enfants les recopient sur leur cahier
d’essais et recherche les verbes qu’ils soulignent en rouge.
- Relever chaque mot (ou groupe de mots) qui peut être encadré par : C’est … qui ou
ce sont …qui et suivi du verbe conjugué.
 Des rafales soulèvent la neige. Ce sont des rafales qui soulèvent….
 Sur le chemin, le Yéti renifle les traces. C’est le yéti qui renifle…
 Ils repartent dans la nuit. Ce sont ils qui repartent….
 Face au vide, apparaît une ombre. C’est une ombre qui apparaît….

J’observe, je fais une synthèse.


- Le groupe sujet est souvent placé avant le verbe, quelques fois après.
- Le groupe sujet peut être composé de plusieurs mots ou d’un pronom personnel.
- Le sujet commande le verbe : observation de la terminaison du verbe (-e ou –ent)

Exercices.
RECONNAITRE LE SUJET
1. Transforme les phrases d’un texte en utilisant c’est…qui ou Ce sont…qui.
Souligne le verbe en rouge et le sujet en bleu.
o Reconnaissance du verbe
o Trouver le sujet des verbes et justifier son choix.
Le chat miaule. -> C’est le chat qui miaule.

2. Remplace les groupes sujets par un pronom personnel.


o Savoir identifier un groupe sujet au singulier (il ou elle) ou au pluriel (ils ou
elles)
o Reconnaître la marque du singulier et du pluriel au niveau du verbe.
Les chiots de la voisine sont nés dans la nuit. -> Ils sont nés dans la nuit.

3. Recopie les phrases en remplaçant le pronom sujet par un nom ou un groupe


nominal.

RECONNAITRE LE SUJET QUI CORRESPOND AU VERBE


4. Relier un verbe au groupe sujet qui lui correspond.
o Donner un sens à une phrase.
o Reconnaître les marque de singulier et de pluriel d’un groupe sujet, d’un
verbe.
UTILISER LES SUJETS

Véronique Lacour
GRAMMAIRE – CE2 13

5. Rechercher les sujets des verbes.


o Utilisation de groupes nominaux.
o Utilisation de pronoms personnels.
6. Place le groupe sujet après le verbe.
o Manipulation de phrase.
Dans la cuisine, le chat miaule. -> Dans la cuisine miaule le chat.

7. Choisis pour chacune des phrases suivantes, le sujet qui convient.


o Travail sur les accords, groupe sujet, verbe.
Dans la compagne, (le bruit, les bruits) fait fuir les vipères.

8. Réunir deux phrases en une seule phrase.


o Penser à accorder le verbe avec son sujet.
Le lièvre fait la course. La tortue fait la course. -> Le lièvre et la tortue font la course.
La cigale chante. La cigale danse -> La cigale chante et danse.

Véronique Lacour
GRAMMAIRE – CE2 14

LA PHRASE : LE VERBE ET LES COMPLEMENTS

Objectifs
 Apprendre à distinguer parmi les groupes situés à droite du verbe ceux qui participent
au groupe verbal auquel il donne du sens, et ceux qui ne sont pas essentiels.
 Identifier le complément du verbe.
 Repérer le fonctionnement du complément du verbe.

Je m’interroge, je cherche.
- Rappel : nous savons repérer les verbes conjugués et les groupes sujets.
Aujourd’hui nous allons voir que certains verbes n’ont de sens que s’ils sont
complétés et qu’ils ne fonctionnent pas tout seuls.
- Si je dis :  « Papa et Maman voulaient. », Cette phrase n’a pas de sens.

Véronique Lacour